jeudi 23 juin - par jjwaDal

« KRIEG MACHT FREI » ou les hoquets d’un passé qu’on espérait révolu

On peut douter que beaucoup d'habitants de la planète ignorent que la Russie a engagé une opération spéciale (« Z ») en Ukraine. « Invasion » est un mot discutable au sens où aucun militaire n'envisagerait d'attaquer un pays de 40 millions d'habitants, plus grand que la France, disposant d'armements de qualité similaires aux siens avec un contingent estimé au maximum à 200 000 soldats.

L'orthodoxie militaire est pour l'attaquant d'être à trois contre un, et un pays de 40 millions d'habitants peut lever une armée de plusieurs millions de personne sans difficultés.

Il n'est donc pas invraisemblable que les buts déclarés par la Russie de son intervention soient exacts, à savoir la protection de la région russophone du Donbass contre une intervention militaire très musclée en préparation par l'Ukraine et la réduction du potentiel militaire de l'Ukraine, sous perfusion de l'OTAN depuis près d'une décennie, ce qui pour la Russie constitue une menace existentielle, selon leurs propres déclarations.

Très violente réaction des USA et de l'Europe et qui a rencontré peu d'échos ailleurs (pour des raisons explicables aisément) qui visait à asphyxier l'économie russe et à renvoyer le contingent russe dans son pays en donnant à l'Ukraine les moyens de repousser l'assaut d'un pays qu'on compare volontiers (par le PIB mesuré dans les unités de mesure ad hoc) à un pays de la taille de l'Italie (pas l'Irak ou la Libye tout de même...).

Quatre mois plus tard, force est de constater que les principaux acteurs de ce choix ne songent pas vraiment à adopter une réaction différente, alors que les preuves de son échec abyssal s'étalent sur la planète entière, y compris dans les pays ayant décidé des sanctions, alors que l'impact supposé sur la Russie est pour le moins mitigé.

 

Quelques questions se posent à toute personne curieuse de ce développement.

 

Tout d'abord il est clair que l'Ukraine est une mosaïque de peuples récemment assemblés et qui n'envisage pas le divorce « amiable » comme l'ont fait l'URSS, la Yougoslavie (un peu aidée quand même), la Tchécoslovaquie.

Pour la direction ukrainienne, « donner c'est donner et reprendre c'est voler » semble la devise nationale. Ainsi, le Donbass (intégré par Lénine en 1922) et la Crimée (donnée par Khrouchtchev en 1954) n'ont pas plus de droit à l'autonomie interne dans les frontières de l'Ukraine (pour les premiers) que le droit à l'autodétermination pour les seconds. Depuis 1991 , la Russie (son parlement) puis le parlement de Crimée puis les Criméens demandaient en pure perte le retour de la Crimée en Russie et il aura fallu un rapport de force pour que la Crimée rejoigne enfin la Russie en 2014.

 

Est-ce que les droits qu'on semblait tacitement accorder à l'Ukraine de maîtriser la volonté d'autonomie du Donbass dans un bain de sang et de refuser à la Crimée son droit à l'autodétermination, ainsi qu'entrer dans l'OTAN, valent les conséquences visibles et à venir ?

 

Veut-on casser la mondialisation, telle qu'on la connue car le refus d'acheter comme de vendre va à rebours de tout le corpus législatif de l'OMC et du paradigme économique depuis les années 1980 ?

 

Veut-on déstabiliser des dizaines de pays et probablement affamer des dizaines de millions de personnes, précipiter vers la pauvreté des centaines de millions d'autres, victimes d'un conflit dans lequel ils ne sont aucunement partie ?

 

Veut-on crucifier l'économie européenne, en cumulant la perte d'un client non marginal, la perte de ressources énergétiques bon marché dans un bricolage « sous le feu » de nos infrastructures énergétiques qui vont inclure massivement des sources aléatoires (soleil et vent) tout en important du gaz de schiste et du GNL, en renonçant au nucléaire et en courtisant des pays pour la substitution qui ne sont pas, loin s'en faut des îlots de stabilité , encore moins des démocraties ?

 

Veut-on jeter dans les bras l'un de l'autre, deux pays dotés d'arsenaux nucléaires majeurs et qui n'ont jamais connu la démocratie dans toute leur histoire ?

 

Veut-on abandonner le rôle de monnaie de réserve (quasi monnaie mondiale) que le dollar détenait et son rôle crucial dans les échanges commerciaux ? La crédibilité du remboursement de la dette US (30 000 milliards de dollars) tient pour une large part dans le caractère rendu indispensable du dollar dans les relations commerciales et pourrait en pâtir gravement (au cours des douze derniers mois la Chine s'est débarrassée de 10% de ses réserves de dollars, mais 5% sur les deux premiers mois du conflit ukrainien). La crédibilité de l'euro comme monnaie de réserve a elle aussi été mise en cause par la séquestration des avoirs russes dans les banques européennes.

 

Veut-on créer un précédent qui sera répété dès que la Chine aura réintégré Taïwan par la force ? C'est quelque chose d'inévitable, (l'ambassadeur de Chine aux USA ayant affirmé que si les USA s'en mêle il y aura une guerre entre la Chine et les USA, on ne peut être plus clair sur ses intentions.) et qui précipite d'ores et déjà des nations majeures dans la mise en service d'alternatives au dollar comme au système d'échange interbancaire « SWIFT » notoirement contrôlé par des intérêts US et européens.

Rien ne pourra empêcher la Chine de réintégrer Taïwan, ni les USA ni les européens. Est-on sûr de pouvoir faire aussi avec la Chine ce qu'on vient de faire avec la Russie, avec des bénéfices aussi peu glorieux ?

 

Les pires bellicistes aux USA ont pourtant dénoncé l'extrême danger de vouloir intégrer l'Ukraine dans l'OTAN et de prendre la Russie pour un pays du Tiers-monde (qui accessoirement à seul assuré le transport vers la station spatiale internationale pendant 10 ans). John Mc Cain en son temps qui n'avait jamais envisagé une seule guerre qu'il n'aurait pas voulu faire, rejetait l'idée de se battre pour les ukrainiens et Kissinger très récemment (un des pires « pousse au crime » de l'histoire contemporaine des USA) a explicitement demandé lors de son intervention au forum de Davos, l'abandon de territoire par l'Ukraine pour arrêter les hostilités.

 

Et face à une armée Ukrainienne en déroute, ayant subie une saignée majeure en personnel et bien plus en matériels, avec une perte déjà de 20% de son territoire, il semble que la tactique qui va prévaloir est celle que les faucons démocrates semblent avoir choisie pour éviter une déroute majeure aux élections prochaines de novembre, à savoir un arrosage massif (financier et matériel) de l'Ukraine et la politique du « dernier homme debout ».

 

Il est presque naturel pour le citoyen lambda de perdre de vue les grandes lignes du mouvement des plaques tectoniques qui vient de s'opérer et est en cours pourtant sous nos yeux. Mais qui a une vision d'ensemble en Europe par ex du monde vers lequel nous sommes en train de basculer ?

Un monde dans lequel nous allons consacrer une part bien plus substantielle à nous armer, à payer notre facture énergétique et la plupart des produits de consommation courante, un monde dans lequel par sécurité nos fournisseurs vont demander à être payés dans leur monnaie plutôt que dans une devise qui peut être confisquée du jour au lendemain.

Quand Taïwan va tomber nous serons face à nos contradictions, à savoir que nous ne sommes plus les seuls à avoir des intérêts géopolitiques et que fixer des règles du jeu en nous accordant des privilèges exclusifs interdits aux autres relève du passé.

Si les USA sont prêts à se battre pour faire respecter la doctrine Monroe, alors russes et chinois aussi. Si les USA sont capables d'envahir et de massacrer avant de l'occuper un pays comme l'Irak (sans que l'U.E ne manifeste la moindre contrariété), alors d'autres peuvent être tentés de le faire aussi.

 

Il va falloir prendre conscience que l'essentiel de l'humanité n'est ni en Europe ni aux USA. Elle ne partage pas nos valeurs et nos hypocrisies et n'a pas forcément vocation à se faire piller en échange de bouts de papier à la valeur très spéculative. L'essentiel de la planète a littéralement « mal au cul » après avoir rencontré les Européens où leurs transfuges émigrés sur le continent Américain.

L'heure de payer nos factures pourrait arriver bien plus tôt que prévu.

 

Nous venons peut-être de choisir un destin que nous n'entrevoyons même pas et dans lequel nous aurons un rôle marginal.

 

Ce n'est pas pour rien que l'essentiel de la planète n'a pas condamné l'intervention russe... Ils ont les ressources alimentaires (croissantes avec l'évolution du climat) pour nourrir une bonne partie du Monde, les ressources énergétiques et minérales et en plus peuvent refonder un nouvel espace d'échange mondial dans lequel les pays ne seront plus contraints à des échanges de dupes (des ressources dévaluées contre du papier surévalué). Sans l'aide de la Chine ils n'auraient pu le faire et on vient de les précipiter dans les bras l'un de l'autre.

 

La classe mondiale...



552 réactions


    • Martin 24 juin 22:24

      @Martin
      dans lequel la Serbie dominait


    • Martin 24 juin 22:35

      @roman_garev
      Nous pensions en Europe être sorti de cette inconstante mais la Russie a renouer avec la vieille prédation, sans même être embêtée dans son territoire. Le problème est que la Russie n’a jamais été une nation mais un empire. Tous les empire d’Europe ont fini par se fonder en Etat-nation et dès lors leur prédation (grapiller des territoire) s’est calmé. La Russie n’a toujours pas grandi, mentalement il s’entend, elle est restée dans l’esprit des siècle passées.


    • damocles damocles 25 juin 08:55

      @Martin
      .... et les USA une fédération d’états .... c’est un Pays ou pas ???


  • Massada Massada 23 juin 15:08

    Les systèmes de lance-roquettes multiples HIMARS américain sont arrivés en Ukraine. L’été sera chaud pour les occupants russes.

    Et sera le dernier pour certains d’entre eux


  • roman_garev 23 juin 15:36

    L’accusé de réception de deux Caesars de la part de l’Ouralvagonzavod 
    Monsieur Macron, merci de ce cadeau.
    Évidemment, c’est pas terrible, si on le compare à notre Msta-S.
    Mais néanmoins, ça peut toujours rendre service.
    N’hésitez pas à nous envoyer davantage de matériel à démonter.


  • I.A. 23 juin 15:42

    Je ne suis pas sûr que les mesures prises par l’occident aient précipité la Russie et la Chine dans les bras l’une de l’autre : je pense qu’elles avaient commencé à se rapprocher depuis un moment, et qu’elles avaient même anticipé ces sanctions économiques.

    Comment expliquer, sinon, la rapidité avec laquelle Poutine a exigé des paiements en roubles ? Économiquement parlant, ce n’est autre qu’un échec et pat pour les vieux pays riches (autant que pourris-gâtés), lesquels vont avoir autant de mal à reconnaître leur grossière erreur, qu’ils en ont eu avec les confinements et les vaccins du covid...

    Si l’objectif des Ricains était clairement d’appauvrir leurs pseudo-alliés pour en devenir les principaux fournisseurs et usuriers, ils n’avaient visiblement pas prévu la riposte financière de Poutine.

    Tout l’occident semble atteint de sénescence, tant sur le plan politique que médiatique.


    • Xenozoid Xenozoid 23 juin 15:46

      @I.A.

      il y a aussi l’ypothese que ces gens sont complètement cinglés


    • Attila Attila 23 juin 20:56

      @ IA
      Avant le déclenchement de l’attaque de la Russie contre les forces ukrainiennes du 24 février, Vladimir Poutine et Xi Jinping s’étaient rencontrés et avaient signé le 4 février un document où ils exposaient un point de vue commun sur la situation du monde.
      Déclaration conjointe russo-chinoise.
      .
      Effectivement, la relation entre la Chine et la Russie n’est pas récente mais le comportement agressif des États-Unis envers ces deux pays a accéléré leur rapprochement.
      Quelle est la force des liens entre la Russie et la Chine ?

      .


    • Attila Attila 23 juin 20:59

      @Attila
      Extrait de la déclaration conjointe russo-chinoise concernant les comportements de l’Occident :
      « Certains acteurs qui ne représentent qu’une minorité à l’échelle internationale continuent de prôner des approches unilatérales pour résoudre les problèmes internationaux et de recourir à la force ; ils s’immiscent dans les affaires intérieures d’autres États, portent atteinte à leurs droits et intérêts légitimes, et incitent aux contradictions, différends et affrontements, entravant ainsi le développement et le progrès de l’humanité, contre l’opposition de la communauté internationale. »

      .


    • CATAPULTE CATAPULTE 23 juin 21:08

      @Attila
      .

      Certains acteurs qui ne représentent qu’une minorité à l’échelle internationale continuent de prôner des approches unilatérales pour résoudre les problèmes internationaux et de recourir à la force

      .
      Ben voilà... C’est tout la Russie, ça !

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 23 juin 21:20

      @CATAPULTE
      Salut. Un coucou ! Ouais je sais c’est enfantin ... Continuez !


    • Lynwec 24 juin 10:16

      @Attila

      Les Russes et les Chinois ne sont pas idiots. Ils ont bien vu que les USA les détruiraient l’un après l’autre par tous les moyens comme ils le font pour les pays d’Europe depuis un siècle, en commençant par la Russie qui est militairement plus dangereuse pour le moment ( Ils avaient déjà tenté le coup en finançant Hitler mais ça a un peu foiré..) . Leur coopération était une question de survie.


    • Attila Attila 24 juin 11:38

      @Lynwec
      Le comique dans l’affaire est que les dirigeants étazuniens ont fait pression sur les chinois pour qu’ils appliquent les sanctions occidentales contre la Russie.
      Réaction des chinois :
      « C’est ç’là, oui . . . aides-moi à vaincre ton ami pour qu’ensuite je puisse te vaincre à ton tour ! »

      .


    • Cyril22 24 juin 16:18

      La Chine soutient la Russie en Ukraine, car elle prévoit de faire de même pour ingérer Taïwan.
      Quasiment aucun pays émergent ne suit l’occident dans les sanctions, ils profitent de l’aubaine pour acheter le pétrole russe à prix cassé, et font le dos rond pour acheter des céréales mais cette fois au prix fort.

      Les seules actions efficaces que pourraient prendre l’Europe occidentale vis à vis des autres blocs serait de reprendre son autonomie économique dans tous les domaines où c’est possible (biocarburants, biens de consommation, technologies, autarcie agricole...), mais ce serait contraire à son idéologie mondialiste.


    • sylvie 24 juin 18:59

      @Captain Marlo
      mais elle le reçoit comment ?


    • CATAPULTE CATAPULTE 24 juin 19:17

      @Captain Marlo
      .

      L’Inde achète du pétrole russe à prix cassé, il est ensuite raffiné et revendu à l’Europe au prix fort !


      .
      FAUX.
      L’article d’origine est ici. Un article qui titre seulement « nous suspectons de plus en plus l’Inde de devenir la plateforme de raffinage de l’Europe »... L’UPR a transformé ça en certitude...
      Hélas, les graphiques montrent que les exports en pétrole de l’Inde n’ont presque pas varié par rapport aux années précédentes...

    • CATAPULTE CATAPULTE 24 juin 20:50

      @Captain Marlo
      .

       Les raffineurs indiens achètent massivement le brut de Russie à prix cassé dont les importateurs occidentaux se détournent depuis l’invasion de l’Ukraine. 


      .
      Une fois encore, puisqu’il le faut, rien ne prouve l’accroissement des exports indiens de pétrole... Ce qui signifie seulement que l’Inde importe plus de pétrole de Russie, peu cher puisque invendable par ailleurs, en remplacement des imports indiens de provenance habituel, plus chers que le brut russe... 
      Il faut, pour affirmer ce qu’affirme l’UPR, la preuve d’une augmentation des imports de pétrole indiens par l’Europe... ce qui exige davantage que la photocopie d’un article qui n’en montre rien...

    • CATAPULTE CATAPULTE 24 juin 20:53

      Une photocopieuse étant l’incarnation de la bêtise, on peut s’attendre à ce que cette intox soit affirmée une troisième fois encore...


    • CATAPULTE CATAPULTE 24 juin 21:20

      @Captain Marlo
      .
      On trouve enfin le fin mot de l’Histoire ici : 
      .

      La consommation de carburant de l’Inde a bondi de 23,8 % en mai par rapport à l’année précédente.


      .
      Comme le dit si bien habituellement l’UPR, « il suffisait de chercher un peu »...

    • damocles damocles 25 juin 09:04

      @Cyril22

      ...et surtout contraire à la mentalité de vassal du grand suzerain US ,inculquée aux dirigeants européens dans les diverses « fondations » qui les ont subventionnés....


    • jjwaDal jjwaDal 26 juin 15:45

      @Cyril22
      Elle n’en a nulle envie car elle ne se ressent nullement comme une entité souveraine au point de n’avoir aucune défense commune et d’être donc un appendice des USA. Une tour de Babel n’a évidemment aucune politique commune, ça se saurait.
      L’U.E. n’a pas les réserves énergétiques. Il lui faudrait pour cela déployer un parc électronucléaire massif à échelle du continent et électrifier massivement ses transports. Cela ne sera jamais fait.
      En lieu et place elle mise sur un vaste plan « REPowerEU » qui va nous saigner financièrement à blanc pour développer massivement éolien et solaire. Sauf que ni les terres rares ni les panneaux solaires ne poussent en Europe et donc la dépendance à la Chine sera quasi totale (on fabrique néanmoins des éoliennes sur le continent).
      Pour équilibrer ces sources aléatoires, intermittentes il faudra beaucoup de gaz, bref d’autres dépendances.
      J’attends de voir où on va bien pouvoir trouver des démocraties exportatrices de gaz bon marché (pas aux USA). Peut-être du côté de nos amis désosseurs de journalistes ou dans les pays éligibles au pillage après leur avoir apporté la démocratie à coup de bombes. Sinon on pourrait apporter la démocratie sur le continent africain qui doit avoir les ressources nécessaires.
      Ne sommes-nous pas le camp du bien après tout ?


    • nono le simplet 26 juin 16:46

      @CATAPULTE
      j’y vais aussi de mon salut pour ton démontage de fake-news dans le calme ... bravo
      té je viens d’entendre une superbe fake russe ...
      dans le Donbass missiles de croisière qui ont tué 80 polonais dans une usine de missiles, des blindés ... vérif sur place ... dans la ville nommée ... un gardien tué dans le bombardement de bâtiments municipaux ... usine intacte ...
      et c’est le ministère de la défense russe qui raconte ces salades ...
      le mensonge est devenu incroyablement banal 


    • Cyril22 26 juin 16:55

      @Captain Marlo
      vous confirmez donc que l’Inde profite du boycott du pétrole russe par les occidentaux pour faire des bénéfices en achetant du pétrole bon marché et revendre des produits raffinés. Certaines sanctions sont vraiment de la foutaise plus nocives aux sanctionneurs qu’au sanctionné.


    • hans-de-lunéville 26 juin 16:55

      @nono le simplet
      la video ne correspond pas à ce que tu affirmes.


    • nono le simplet 26 juin 17:04

      @hans-de-lunéville
      bé non ... je donne juste l’affirmation russe ... le reste je l’ai vu sur LCI ... t’as qu’à la chercher ... y a pas marqué « la poste » ...


    • Cyril22 26 juin 17:10

      @jjwaDal
      D’accord avec vos remarques concernant la politique énergétique européenne inadaptée. Les énergies naturelles intermittentes nécessitent un complément pour les jours sans vent ni soleil (les nuits d’hiver notamment) ; d’où, faute de gaz, la relance [momentanée ?] du recours au charbon, merci les écolos.
      Le biogaz et biocarburant au titre de l’indépendance énergétique sont insuffisamment développés (le problème est de ne pas pénaliser les besoins alimentaires, il faut une filière spécifique sur des friches remises en cultures)

      Concernant le nucléaire, la plupart des pays européens se sont détournés de cette filière, et la France a perdu son savoir-faire de manière pitoyable par rapport aux années 70 à 90. Par ailleurs on est dépendant de l’extérieur pour l’uranium.


    • lacerta Nuke T. AMERS 26 juin 17:18

      @nono le simplet

      faudrais vraiment qu’ agoravox invente un logo « vu a la nono-TV et je soutient la fakenews » pour metre en valeur tellement de talent dans le biais d’ autoconfirmation et l’ ipsedixitisme (tu le placera a l’ apero pour esbaudir les copains)


    • nono le simplet 26 juin 17:20

      @Nuke T. AMERS
      on en reparle demain, blaireau ?


    • CATAPULTE CATAPULTE 26 juin 20:31

      @nono le simplet
      .
      Une immersion dans les milieux renseignés 7/7, 24/24, des collaborateurs passionnés et sympa, une accoutumance au stress cette adrénaline, bref, des prédispositions idéales pour envoyer tout le monde au tapis ici...


    • Xenozoid Xenozoid 26 juin 20:33

      @CATAPULTE

      lol

       ça fait 15 ans que vous le dites....my gosh , if it is not self ferfuling bulshit...lol...karma is a bitch suckers


    • Xenozoid Xenozoid 26 juin 20:34

      @le club des cons

      lol, really


    • Xenozoid Xenozoid 26 juin 20:45

      @Xenozoid

      jjwadal,on vas atteindre les 1000,lol musique pour les étranger 


    • CATAPULTE CATAPULTE 26 juin 20:53

      @nono le simplet
      .

      dans le Donbass missiles de croisière qui ont tué 80 polonais


      .
      D’une part, les Russes n’ont plus les moyens de frappes de haute précision. On l’a vu ce vendredi à Kiev avec un tir à 250 mètres de la cible, sur un immeuble civil.
      D’autre part, s’agissant d’une frappe à distance, la Russie n’est pas en mesure d’établir un bilan. Et l’Ukraine n’en a pas communiqué. La Russie a déjà prétendu par le passé avoir détruit des dépôts d’armes là ou il n’y avait rien à détruire. Et on croit savoir aujourd’hui que les armes fournies par l’Occident sont stockées sur le territoire de l’Otan, aux abords de la frontière Ukrainienne, pour n’être acheminées sur le front qu’à la dernière minute, en fonction des besoin là-bas... Une info difficile à obtenir pour des raisons évidentes...
      Enfin, les effectifs sont toujours très réduits aux abords des dépôts d’armes. On ne risque pas les pertes humaines en y stockant aussi les soldats. Des soldats qui y seraient bien inutiles et qui faciliteraient malgré eux le repérage des dépôts par l’ennemi. Le bilan communiqué par le ministère russe est donc purement fantaisiste, surtout sur l’identité des mercenaires prétendument polonais... Une invention sans doute destinée à enfoncer le clou en suite des déclarations hostiles de la Russie à l’encontre de la Pologne et le retrait par les autorités russes du drapeau polonais du Mémorial de Katyn cette semaine... Une surenchère de messages hostile destinés à faire monter la tension dans la région balte.

    • Xenozoid Xenozoid 26 juin 20:57

      @CATAPULTE

      au derniere nouvelles, ils (les gens du bien) incorporent les débiles mentaux pour renforcer le front,c’est terrible la guerre, au moins les nazi n’avaient pas oser...

      n’est ce pas , ils les faisait travaller avant


    • CATAPULTE CATAPULTE 26 juin 21:07

      @jjwaDal
      .

       Peut-être du côté de nos amis désosseurs de journalistes


      .
      C’est très probable... Mais aussi du côté de l’Iran pour lequel on parle d’un possible retour en grâce sur « la scène internationale », ce qui ne se fera peut-être pas sans une petite révolution... dont on entend déjà les prémices en province. Plus surement, le rabibochage de l’Amérique et du Vénezuela, déjà amorcé par une levée partielle des restriction sur les exports de brut vénézuéliens. Le Vénézuela qui, rappelons le, possède les plus grandies réserves prouvées au monde...
      Les poutinolâtres aimeraient croire que le monde entier dépend de la seule Russie... hélas pour eux, le reste du monde est bien plus vaste et bien plus riche que la seule Russie...

    • NiNi NiNi 27 juin 14:23

      @CATAPULTE
      Avec trois étoiles à gauche et sans fond d’alambic, tu ne risques pas la symétrie axiale…


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 27 juin 18:38

      @CACAPROUT
      Vous commencez sérieusement à nous faire chier avec l’étalage de vos opinions sans aucun document à l’appui, sauf des allégations de fast-checkers rémunérés qui ne valent pas mieux. Vos opinions on s’en fout.
      Vous proposez juste un graphique qui montre une belle augmentation des importations de pétrole en Mars, qui ne présage même pas de ce qui se passe en Avril, Mai et Juin.
      Donc vous avez des infos d’il y a trois mois, qui ne nous intéressent pas. Toujours ce métro de retard.


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 27 juin 19:49

      @CACAPROUT
      Enfin, les effectifs sont toujours très réduits aux abords des dépôts d’armes. On ne risque pas les pertes humaines en y stockant aussi les soldats.
      Oui, même que les camions de transport sont télécommandés par satellite pour éviter les pertes humaines... Et puis au volant, on a mis les robots de Musk. Et puis la MHD tout autour pour éviter le repérage radar.
      Je ne sais pas qui vous envoie ces infos pour diffusion, et on aimerait bien le savoir. Ce qui est sur est qu’elles sortent tout droit d’une poubelle.
      J’ai aimé aussi vous voir parler du « territoire de l’OTAN ». L’OTAN serait donc un territoire, selon vous ? Mais un territoire formé au détriment de quelles nations ? Vous voulez parler d’une entité supra nationale ?
      Vous auriez raison, car nous ne disons pas autre chose. L’OTAN est une sorte de cancer, qui s’infiltre dans tous les tissus avoisinants, et les détruit un à un. Jusqu’à la mort de l’ensemble.
      Et vous devez être le seul, avec Zelensky, à croire encore à une victoire ukrainienne.


    • CATAPULTE CATAPULTE 27 juin 20:54

      @doctorix, complotiste
      .

       même que les camions de transport sont télécommandés par satellite


      .
      Les habitudes militaires sont peut-être très différentes en Russie...ce qui n’aurait rien d’étonnant au regard des succès enregistrés par l’Armée rouge... Inutile en tout cas d’aller jusqu’à la crise de délirium... l’innocence peut s’exprimer en toute sobriété...
      .

      J’ai aimé aussi vous voir parler du « territoire de l’OTAN »


      .
      L’occasion rêvée de désolidariser les notions de « territoire » et de « nation ». Une confusion trop courante chez les adeptes de l’UPR... quoiqu’ils n’aient aucune idée de la définition de l’un ou de l’autre... presque une performance de leur part !
      .

      Et vous devez être le seul, avec Zelensky, à croire encore à une victoire ukrainienne.


      .
      Trois avec Johnson... l’artisan du Brexit...

    • CATAPULTE CATAPULTE 27 juin 21:04

      @doctorix, complotiste
      .

      Vous commencez sérieusement à nous faire chier avec l’étalage de vos opinions sans aucun document à l’appui


      .
      On peut comprendre votre agacement... 
      Les tentatives d’intox de la poutinolâtrie sont à ce point grossières qu’elle s’effondrent souvent sous leur propre poids... Un graphique opportun y suffit la plupart du temps... et n’importe quelle tête normalement constituée sait comprendre, par extrapolation, qu’il n’en faut pas plus pour infirmer les inventions sans fondement de l’UPR...

    • CATAPULTE CATAPULTE 27 juin 21:06

      @NiNi
      .

      Avec trois étoiles à gauche et sans fond d’alambic, tu ne risques pas la symétrie axiale…


      .
      Saluons l’effort fourni et la recherche de l’effet... 
      Hélas...

    • CATAPULTE CATAPULTE 27 juin 21:53

      @doctorix, complotiste
      .

      Vous proposez juste un graphique qui montre une belle augmentation des importations de pétrole en Mars


      .
      On aurait dû pousser sa lecture un peu plus loin... jusque ... où une explication à la portée de tous était donnée... On a préféré s’en tenir là... l’âge... la fainéantise... l’agacement... Qu’importe, on semble vouloir éviter l’innocente simplicité d’un argument imparable pour lui préférer les manoeuvres frauduleuses de l’UPR et ses « documents-à-l-appui »...

    • NiNi NiNi 29 juin 09:31

      @nono le simplet
      LCI ? Bientôt il va nous citer le Journal de Mickey…


  • roman_garev 23 juin 15:48

     "Le plan d’opération du régime de Kiev prévoyait d’infliger des frappes aériennes et d’artillerie massives sur l’île Zmeiny, suivies d’un débarquement et de sa capture. Plus de 15 drones ukrainiens en mode frappe et reconnaissance ont participé au raid aérien, guidés par deux drones Bayraktar TB-2. En outre, dans l’espace aérien de la zone de l’île des Serpents, les moyens russes ont détecté un drone de reconnaissance stratégique de l’US Air Force Global Hawk RQ-4 à haute altitude. La couverture de défense aérienne des drones ukrainiens a été assurée par des systèmes de missiles anti-aériens S-300 depuis des positions de combat dans les régions de Tuzla et d’Ochakov. Les frappes de roquettes et d’artillerie sur l’île Zmeiny ont été effectuées par des missiles balistiques ukrainiens Tochka-U, des systèmes de roquettes à lancement multiple Uragan et des obusiers M-777 de 155 mm depuis des positions de tir à l’ouest d’Odessa et sur l’île de Kubansky », a déclaré M. Konashenkov. Système de missiles et de canons anti-aériens Pantsir et le système de missiles anti-aériens Tor ont détruit toutes les armes ennemies tirées sur l’île Zmeiny. Abattus dans les airs : 13 drones, quatre missiles Tochka-U et 21 lance-roquettes multiples Uragan. Aucune des munitions ukrainiennes n’a atteint sa cible sur l’île de Zmeiny. 

    Ce qui explique la frustration et l’attaque de… plates-formes pétrolières civiles en mer Noire après cela. Typique. Le ministère de la Défense fournit maintenant des vidéos de ces M-777 réduits en miettes : vidéo.

    De sorte qu’on attend des HIMARS avec impatience.


  • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 23 juin 19:15

    Quel est le gagnant dans toutes ls guerres ?

    Les marchands d’armes.

    Les armes il faut les tester.

    Comme elles devienent vite obsolètes il faut souvent les remplacer


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 23 juin 19:58

      Pour un mécréant mondialiste comme je suis, qui n’est donc pas souverainiste, le corollaire à mon commentaire est très simple : Comme la guerre n’est pas un jeu, un combattant mort qu’il soit russe ou ukrainien, est un perdant.

      Je n’ai écrit qu’un billet le 26 février « Les utopies idéologiques »


  • Massada Massada 23 juin 19:22

    Les Russes vont gagner la bataille du Donbass, la bataille oui, mais pas la guerre.

      
    Les opérations de sabotages, attentats, terrorisme vont être un enfer pour l’armée d’occupation. Les forces d’opérations spéciales (SSO), qui coordonnent les attaques des unités spéciales des partisans, seront également chargés de former les Ukrainiens ordinaires aux techniques de résistance.

      

    Dans la ville de Mélitopol, les partisans présents ont pu tuer déjà une centaine de soldats russes de cette manière, avec des petites attaques répétées. Grenade lancée sur un poste de commandement, station radar et section de lignes ferroviaires sabotées....

      

    Il faudra ensuite pour le monde libre aider l’Ukraine à préparer sa contre-offensive afin de libérer les territoires occupés.
      

    L’Ukraine a perdu une bataille, mais l’Ukraine n’a pas perdu la guerre.


    • Cyril22 24 juin 16:39

      @Massada
      Vous rêvez, en territoire russophone, la majorité de la population accepte la suzeraineté russe, du fait des mesures vexatoires des gouvernements nationalistes ukrainiens post Maïdan et les griefs de la guerre civile. Il y aura sans doute des sabotages sporadiques de la cinquième colonne, mais désapprouvés par la population.
      Comme l’entrée en guerre des pays occidentaux n’est pas envisagée, jamais les forces ukrainiennes -même avec un arsenal regarni- n’auront les capacités de vaincre l’armée russe qui pourrait faire appel aux réservistes et escalader le niveau d’armement utilisé. 
      La seule option rationnelle pour l’Ukraine serait d’acter des pertes territoriales limitées avant que davantage ne soit avalé, et d’attendre le nombre de décennies qu’il faudra pour un éventuel bouleversement des rapports de forces régionaux ...ou un futur conflit généralisé, mais tout serait alors vitrifié.
      On a en Europe le cas de Chypre ou encore de la Serbie amputés à ce stade d’une partie de territoire.


    • titi titi 24 juin 21:05

      @Cyril22

      Si la population soutient majoritairement la russie dans le Dombass, c’est tout simplement parce que le reste de la population en a été chassée.
       


    • Xenozoid Xenozoid 24 juin 21:14

      @titi

      Si la population soutient majoritairement la russie dans le Dombass, c’est tout simplement parce que le reste de la population en a été chassée.
       

      ...ça me fait penser a un autre pays,merde.je l’ai sur le bout de ma langue, aide moi


    • NiNi NiNi 28 juin 18:50

      @Massada
      Il n’y a pas de pas plus de partisans dans le Donbass que d’information à la télé…


  • tinga1 24 juin 00:32

    La Lituanie pourrait bien être l’étincelle qui allume le véritable conflit, à savoir la Russie contre Nato, l’armée anglaise semble se préparer sérieusement à cette éventualité, nous sommes à l’aube de la première vraie guerre mondiale.


    • jjwaDal jjwaDal 24 juin 05:02

      @tinga1
      Oui mais ce n’est pas une guerre conventionnelle. Elle sera essentiellement économique et notre atout principal est que nous contrôlons « démocratiquement » les pays du Golfe, plus les champs pétrolifères syriens et irakiens.
      Nous avons stupidement mis en place les éléments de notre déclin et le Nouvel Ordre Mondial (« Et personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer » N. Sarkozy) risque de ne pas ressembler du tout à ce qu’anticipait la clique dégénérée qui fréquente Davos.


    • tinga1 24 juin 11:22

      @jjwaDal
      Pour faire vite, l’occident c’est (c’était) la moitié du pib mondial pour moins d’un milliard d’habitants, le reste de la planète ne veut plus de cette situation, on ne peut plus maintenir cet injuste privilège, il va falloir réduire notre niveau de vie drastiquement.
      Le nouveau désordre mondial est en place.
      https://geab.eu/magazine/geab-166/


    • roman_garev 24 juin 11:45

      @tinga1
      Sauf que le fameux pib n’est guère mangeable. On ne peut pas chauffer la cheminée ni remplir le réservoir de l’auto par des services des avocats même californiens.
      Il s’agit des biens réels qu’il n’est plus possible d’échanger contre du papier dollar-euro surestimé et imprimé tant que bon vous semble.


    • jjwaDal jjwaDal 24 juin 14:29

      @tinga1
      En même temps quand on s’endette de 30 000 milliards de $ on fait du PIB basé sur du vent en grande partie. Le pouvoir d’achat basé sur de la dette fait tourner l’économie mais sauf à ne jamais rembourser (une option que je favorise), la gueule de bois est derrière. Il faut du nombre pour faire du PIB et les pays riches ne font plus de gosses, donc à part l’immigration massive ils sont condamnés à passer au second plan.


    • Cyril22 24 juin 16:58

      @jjwaDal
      tout dépend ce que l’on met sous l’expression ’’nouvel ordre mondial’’, à laquelle vous mettez des majuscules. Pour Sarko -et d’autres qui ont employé cette expression, comme Bush père- c’est l’état de fait de la mondialisation économique libérale (à laquelle les pays émergents participent et bénéficient), et la coopération dans les instances internationales.
      Les théorie de Brzeziński de suprématie occidentale influencent certainement la politique étasunienne, mais on constate que cette politique est en fait fluctuante et était ces dernières années plutôt focalisée sur le Pacifique, la Chine étant économiquement désormais prépondérante.


  • zygzornifle zygzornifle 24 juin 08:21

    On va devoir serrer les miches, heureusement que l’on a le monarque Macron qui sait tout a l’avance et qui nous a bien préparé a la période sombre a venir hahaha .....


  • Cyril22 24 juin 10:48

    ’’L’orthodoxie militaire est pour l’attaquant d’être à trois contre un’’

    Le potentiel militaire russe est très supérieur à 3 contre 1 par rapport au potentiel militaire ukrainien, toute attaque se fait avec des forces jugées nécessaires en fonction de l’objectif et de l’adversaire, un accroissement de l’effort est opéré si nécessaire.

    Ce qui détermine les frontière d’un état, ce sont les différents traités, or l’ensemble de ceux établis lors de la chute de l’URSS englobent la Crimée et le Donbass dans l’Ukraine. Des crises et évènements ont conduit d’abord à la réannexion de la Crimée par la Russie et ensuite au conflit séparatiste du Donbass. Les responsabilités sur les causes sont partagées, mais on voit qu’à la fin il y a dans les deux cas une annexion militaire russe, c’est donc le seul bénéficiaire de la situation. Le prétexte d’aide à une population impliquée dans une guerre civile dans le pays voisin ne tient pas, vu l’ampleur des destructions et victimes de l’opération en cours (l’armée russe elle-même a perdu davantage de combattants en quelques mois que le total des victimes dans les deux camps de huit ans de guerre civile, qui était un conflit quasi-gelé, où les forces ukrainiennes étaient tenues en échec).

    On notera à propos du parallèle avec le Kosovo que les puissances intervenantes n’ont absolument tiré aucun avantage territorial (ni aucun autre du reste), ce qui constitue une différence significative, même s’il s’était également agit d’un démembrement illégal par la force d’un état souverain.


    • damocles damocles 25 juin 09:21

      @Cyril22
      « les puissances intervenantes n’ont tiré aucun avantage » ....
      démentelement de la « Grande Serbie » doctrine americaine de demembrement des grands états , installation au Kosovo d’une grande base militaire (Russie en ligne de mire )...


  • Soucougnan Soucougnan 24 juin 12:03

    @jjwaDal

    « L’orthodoxie militaire est pour l’attaquant d’être à trois contre un (...). »

    _______________

    Vous n’êtes pas Égyptiens, sans quoi vous vous souviendriez de vos défaites militaires face à Israël. 


    • jjwaDal jjwaDal 24 juin 14:33

      @Soucougnan
      A moyens militaires voisins ou identique. Si en face vous avez des massues et des arcs le ratio augmente. Je ne suis pas au fait de la doctrine militaire mais je rapporte des chiffres donnés à la fois par X. Moreau et S. Ritter. Bien sûr ce ratio souhaité est multifactoriel.


    • Soucougnan Soucougnan 24 juin 15:11

      @jjwaDal
      « Si en face vous avez des massues et des arcs le ratio augmente. »
      ______________

      Exactement ! Et il ne faut pas être grand clerc pour se rendre compte que l’armée ukrainienne est à mille lieues de rivaliser avec celle de la Russie. Dès les premiers jours de la guerre, quand les missiles hypersoniques sont tombés, la disproportion des moyens est apparue criante. Et si quelqu’un fait semblant de ne pas le voir, c’est forcément un charlatant. Donc pour m’en assurer, j’ai fait une recherche sur Xavier Moreau. Il est installé en Russie depuis 2000 et a publié un livre : “La nouvelle Grande Russie” dans lequel il fait l’apologie de l’action de Poutine. Tout s’explique hein ! Bref je suis désolée, mais il m’est difficile de vous suivre si votre raisonnement défaille dès les prémisses. 


    • jjwaDal jjwaDal 24 juin 17:54

      @Soucougnan
      Je crois que pour la population russe, il a représenté un renouveau de la Russie après la gueule de bois sévère des années 1990.
      Pour le reste, une poignée de missiles hypersoniques ont été tirés, bien plus pour montrer du muscle que pour faire la différence, mais la Russie a plus de 5000 têtes nucléaires et l’Ukraine aucune, donc bien sûr que sur le papier ils ne « jouent pas » dans la même catégorie.
      Sauf que c’est l’OTAN qui est à la manoeuvre en Ukraine, à travers la formation des troupes, la fourniture d’armes, le renseignement spatial, etc et qu’il s’agit d’une guerre conventionnelle.
      L’asymétrie sur le terrain a été très bien décrite en détail par Scott Ritter, à savoir d’une que dans les simulations faites aux USA, c’est toujours l’équipe russe qui gagne avec sa tactique de combat, or les Ukrainiens sont supposés suivre cette stratégie et surtout, bien pire, c’est Zelensky qui décide sur le terrain et ses choix relèvent des relations publiques et pas de la stratégie militaire.
      L’addition des deux fait selon moi bien plus la différence que la technologie employée. Par ailleurs il semble acquis que les russes ont sur la durée tiré dix fois plus de munitions que l’armée ukrainienne sans apparence de faiblir.
      Du dix contre un, ça aide aussi un peu...


  • njama njama 24 juin 12:07

    reddition vs retraite ?

    Source RT en russe

    Dans la LPR [République Populaire de Lougansk], ils ont annoncé la reddition des combattants de Forces armées ukrainiennes sur toute la ligne de front près de Lisichansk et Severodonestsk

    Stratpol

    Dans la version « oxydée » (Le Monde, Le Figaro,... avec AFP) « Les forces ukrainiennes ont reçu l’ordre de se retirer de Sieverodonetsk »

    Reste à savoir comment ces militaires vont pouvoir se retirer... vu que les 3 ponts sur la rivière Donesk ont été détruits ?

    à la nage, avec abandon de leurs armements ?


  • roman_garev 24 juin 12:09

    « On notera à propos du parallèle avec le Kosovo que les puissances intervenantes n’ont absolument tiré aucun avantage territorial (ni aucun autre du reste) ».

    Vous vous trompez profondément. L’essentiel pour l’Occident était de dépécer la grande Yougoslavie, pays frère de la Russie, n’en laissant que le morceau serbe sans même un littoral et transformant les autres parties en ses satellites. Ça valait la peine de dépenser un peu de bombes et de missiles, non ?

    En surplus, en tant qu’un bonus agréable l’Europe a obtenu de Kosovo, géré par des bandits, une source ininterrompue d’organes humains illégaux mais bon marché pour leurs vieillards riches.


    • roman_garev 24 juin 12:19

      @roman_garev
      C’était en réponse à Cyril22.


    • Cyril22 24 juin 17:10

      @roman_garev
      J’ai explicitement parlé d’avantages territoriaux : aucun pays de l’OTAN n’a annexé quoi que ce soit au détriment de la Serbie, et géopolitiquement parlant instaurer un pays islamiste et mafieux est plutôt néfaste. C’était une connerie magistrale, on en est d’accord, mais sans bénéfice -régler son compte à Milosevich qui avait déjà quelques méfaits à son compteur est peu convaincant, alors peut-être s’attirer le bienveillance des pays musulmans ? Noter qu’à l’époque, il n’y avait pas d’hostilité occidentale vis à vis de la Russie, mais certes il n’était pas non plus considéré nécessaire de la ménager (ce qui était une faute).


    • roman_garev 24 juin 18:05

      @Cyril22
      Et moi je parlais d’avantages tout court, obtenus par l’Occident vu la faiblesse de la Russie de l’époque.


    • Cyril22 24 juin 18:21

      @roman_garev
      Franchement, je ne vois pas quels sont les avantages tirés par l’occident de l’épisode kosovar, rien de tangible et durable en tout cas. Ils ont effectivement profité alors de l’effacement russe, c’était une faute de leur part.

      Il y a chez nous des maîtres à penser du droit-de-l’hommisme (genre BHL, Kouchner...) ayant développé la notion d’« ingérence humanitaire », cela rappelle les prêcheurs de croisade ou encore les défenseurs de la ’’mission civilisatrice’’ à l’époque du colonialisme. Il nous entrainent dans des aventures funestes, la main dans la main avec des opportunistes et des bellicistes. Au Kosovo et en Libye par exemple. Et ces faux-mystiques mais vrais mystificateurs bénéficient d’un relai médiatique, comme jadis les curés relayaient en chaire les appels à la croisade. Ceci dit ça semble aussi exister en Russie avec l’église ’’autocéphale’’ ultra nationaliste


  • njama njama 24 juin 12:25

    Pour tous les ingénus sur ce site et ailleurs, un résumé(glaçant) de la politique de Washington qui est celle de l’état profond véhiculée et mise en œuvre en Ukraine par l’OTAN (vidéo 11’30 sous-titres en français)

    Discours de George Friedman : « C’est cynique, immoral, mais ça marche »

    https://www.youtube.com/watch?v=emCEfEYom4A

    Friedman voudrait que le monde actuel soit exclusivement sous le contrôle direct ou indirect des USA.

    Le président de Stratfor déclare que les USA n’ont pas de relations avec l’Europe. « Nous avons des relations avec la Roumanie, la France et ainsi de suite. Il n’y a pas d’Europe avec laquelle les USA ont des relations quelconques ». Cela rappelle forcément la conversation de la sous-secrétaire d’État Victoria Nuland avec l’ambassadeur des USA à Kiev en 2014. Nuland avait alors expliqué à son interlocuteur en des termes très crus ce qu’elle pensait de l’Europe unie et de ses dirigeants. Plus tard, elle a présenté ses excuses pour la forme de ses propos, mais pas sur le fond. Il faut savoir que Mme Nuland est une lectrice des notes analytiques de Stratfor.

    « Les USA contrôlent tous les océans de la terre. Personne n’avait encore réussi à le faire. Par conséquent, nous pouvons nous ingérer partout sur la planète, mais personne ne peut nous attaquer. Le contrôle des océans et de l’espace est la base de notre pouvoir », a déclaré Friedman à Chicago.

    Selon lui, « la priorité des USA est d’empêcher que le capital allemand et les technologies allemandes s’unissent avec les ressources naturelles et la main d’œuvre russes pour former une combinaison invincible ». Créer un « cordon sanitaire » autour de la Russie permettra à terme aux USA de tenir en laisse l’Allemagne et toute l’Union européenne.

    https://reseauinternational.net/245916-2/


    • Cyril22 24 juin 17:36

      @njama
      Faut reconnaitre que balancer l’Ukraine dans le giron de l’UE, c’est charger celle-ci d’un boulet supplémentaire auquel s’ajoute la cohorte des derniers pays balkaniques qui frappent à la porte. Les instances de l’UE (que les USA prétendent ne pas connaitre) vont toujours davantage dans l’intérêt atlantiste que dans l’intérêt des pays fondateurs.

      L’Allemagne avait développé une coopération économique avec la Russie, dont Nordstream2 était un élément majeur qui avait toujours déplu aux étasuniens. La France avait également une implantation importante en Russie.

      Mais si, effectivement, les USA souhaitaient envenimer les liens entre l’Europe et la Russie, il faut noter que Poutine n’a pas cherché, dans la crise en cours, à ménager les dispositions plus ouvertes à son égard de la France, de l’Allemagne et de l’Italie, notamment leurs tentatives de médiations (il les a ridiculisé aux yeux de leurs propres alliés). La tension Est-Ouest finalement sied au maitre du Kremlin comme à ses prédécesseurs soviétiques car ça lui permet d’étendre son imperium et annexer des régions frontalières.

      Il y a deux impérialismes dans cette histoire, et on est pris en tenaille.


    • roman_garev 24 juin 18:02

      @Cyril22
      « Il y a deux impérialismes dans cette histoire, et on est pris en tenaille. »
      Vous devriez aller plus loin, comme plusieurs ici, et parler de deux nazismes.
      Ou plûtot d’un seul en fait, à savoir le russe...
      Cette chanson avait déjà retentie avec « Staline et Hitler, même combat ».
      Veuillez continuer.


    • Cyril22 24 juin 18:09

      @roman_garev
      Staline et Hitler avaient effectivement attaqué conjointement et s’étaient partagé la Pologne en 39, et ont collaboré au niveau armement et fourniture pendant près de deux ans, mais là n’est pas la question présente.

      Il y a actuellement un impérialisme étasunien -ou plus largement ’’atlantiste’’-, et on constate un retour de l’impérialisme russe sur certains pays environnants.


    • roman_garev 24 juin 18:13

      @Cyril22
      Je voulais toujours demander à un Français qui traite la Russie d’impérialiste, s’il croyaIt vraiment que l’Alsace, la Lorraine, le SAAR, la Corse, la Normandie, la Bretagne... (et je ne parle pas de l’Indochine, de l’Algérie, de l’outre-mer, etc. ) ne soient guère des acquisitions d’un pays impérialiste, mais des territoires s’étant librement associés à la belle France, par force de sympathie...


    • roman_garev 24 juin 18:19

      @Cyril22
      « Staline et Hitler avaient effectivement attaqué conjointement et s’étaient partagé la Pologne en 39 »
      Je suis déçu, je vous croyais un peu plus instruit.
      Donc en 1938 à Munich, rien n’était ni partagé (comme la Tchécoslovaquie soi-disant alliée de la France qui l’a trahie) ni donné à Hitler et ses alliés comme Pologne par les grands de l’Europe ?
      Merсi, je n’ai plus de questions à vous poser.


    • Cyril22 26 juin 16:49

      @roman_garev
      Vous éludez le fait qu’en 39, la France a déclaré la guerre à l’Allemagne suite à son agression contre la Pologne, alors que l’URSS kollaborait avec l’Allemagne pour attaquer et se partager la Pologne.
      Ni en 38 ni en 39 la France n’a annexé de territoire.


  • Massada Massada 24 juin 14:01

    L’état-major des Armées français a démenti complètement la capture de deux canons Caesar par la Russie.
       

    « L’état-major dément complètement ces informations. Les Russes sont les spécialistes de la désinformation et de la manipulation de l’information », a rajouté l’état-major français.


    • njama njama 24 juin 14:38

      @Massada
      un démenti purement « politicien » ? ce qui pourrait se comprendre... d’un état-major qui n’est pas sur place, sauf mercenaire français délégué, je veux dire « en mission off-shore, OPEX » ... ?

      Le fabricant russe d’armes Uralvagonzavod, filiale de la société d’État Rostec, conglomérat actif dans le développement, la production et l’exportation de produits industriels de haute technicité destinés aux secteurs civils et militaires, a révélé ce jeudi la capture par l’armée russe de deux canons automoteurs français (ACS) Caesar livrés par la France à l’Ukraine.
      (...)

      « Bonjour, monsieur Régis. Veuillez transmettre notre gratitude au président Macron pour le don de canons automoteurs » Caesar, a écrit sur Telegram et Vkontakte (le Facebook russe) Uralvagonzavod en commentaire du tweet de l’avocat français.

      La société russe a même demandé au président français « d’en envoyer plus » ajoutant que l’obusier automoteur sera utile « pour l’économie » notamment après son examen par les experts militaires du Kremlin, confirme l’agence de presse russe Tass.
      Une prise à 10 millions

      Pour l’heure, l’État major russe n’a pas confirmé cette prise de guerre, d’une valeur de 5 millions d’euros chacun.

      https://www.lindependant.fr/2022/06/23/guerre-en-ukraine-la-russie-annonce-la-capture-de-deux-canons-caesar-francais-10392144.php


    • njama njama 24 juin 16:10

      La guerre se fait surtout avec l’artillerie, très peu avec l’infanterie, 
      dans la situation les forces armées ukrainiennes FAU sont en grandes difficultés, infériorité tactique, technologique, approvisionnements, munitions,...

      Terminator buratino (« Pinocchio » en russe) en action frappe de jour, frappe de nuit (vidéo)

      https://vk.com/video/@mil ?z=video-133441491_456261439%2Fpl_-133441491_-2


    • Cyril22 24 juin 17:44

      @njama
      Totalement d’accord sur la question de l’infériorité des forces militaires ukrainiennes. Disons qu’il ont eu dans les opérations en région ukrainophones un ’’avantage moral’’, celui de défendre leur patrie, c’est moins ressenti à l’Est où les nationalistes ukrainiens se sont mis à dos une partie de la population.

      En tout cas, ceux qui parlent de ’’contre attaque’’ pour récupérer les territoires perdus et de ’’victoire finale’’ de l’Ukraine nourrissent des illusions contre-productives, car chaque jour des centaines de combattants et civils sont tués, des centaines d’édifices sont détruits, et des centaines d’arpents de territoire sont perdus...


    • roman_garev 24 juin 17:47

      @njama
      Ils l’ont déja examiné, ce Caesar, et l’ont trouvé « pas terrible », « comme ci comme ça », surtout en comparaison avec le Msta-S russe. Sans parler du moderne Koalitsya-SV.


  • QAmonBra QAmonBra 24 juin 14:51

    Merci @ l’auteur pour le partage.

    « KRIEG MACHT FREI »

    C’est une certitude à présent pour la fédération de Russie, même si cela ne l’enthousiasmait pas, c’est le moins qu’on puisse dire, et qu’il lui a fallu 8 ans de patience et, plus désolant, la sanglante disparition de plus de 13 000 compatriotes, dont près de 10 000 innocents civils, pour non pas engager les hostilités mais y répondre enfin et comme elle le devait !

    Ce qui n’empêche pas les sempiternels mythomanes, de présenter les russes comme de sanguinaires envahisseurs et leur Président comme un dictateur fou, voire un nouvel Hitler !!

    Or ces tarés n’ont toujours pas compris, comment le pourraient ils noyés qu’ils sont dans leurs logorrhées, que la propagande est le contraire de l’artillerie, plus elle est lourde moins elle porte loin.

    En outre, a chercher sans cesse ce qu’on ne doit pas chercher, en l’occurrence vouloir dominer l’humanité, on finit tôt ou tard par trouver ce qu’on ne cherche pas, c’est a dire sa fin et c’est bien cela que l’OTAN, l’U€, les U$A, bref « l’oxydant », ont trouvé en ex ukraine mais. . . Chuuut ! Ils ne le savent pas encore. . .


  • roman_garev 24 juin 14:56

    Dmitri Medvedev a commenté la déclaration de la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, selon laquelle la Russie « utilise la faim comme une arme ».

    « Il est bien sûr surprenant d’entendre cela de la part de responsables dont le pays a maintenu Leningrad sous blocus pendant 900 jours, où près de 700 000 personnes sont mortes de faim », a écrit le politicien sur sa chaîne Telegram.


    • roman_garev 24 juin 16:18

      @roman_garev
      Et le commentaire de Maria Zakharova :

      Mensonge analphabète et cynique.

      1. L’utilisation de la faim comme arme fait partie des traditions historiques de l’Allemagne.

      2. Depuis le début de 2022, l’Allemagne a en fait doublé ses importations de produits agricoles selon les données du portail faisant autorité Trading Economics et de l’Office des statistiques fédérales d’Allemagne, de manière intensive acheter les excédents du marché alimentaire mondial. Rien qu’en mars de cette année, une quantité record de produits agricoles d’une valeur de plus de 3,4 milliards d’euros a été importée dans le pays. Il ne semble pas que les autorités allemandes, en fait, et pas en paroles, se soient beaucoup inquiétées des problèmes de famine potentielle.

      3. Annalena, l’essentiel pour vous est de ne pas vous étouffer avec ce mélange de rancune avec de la nourriture emballée à Berlin.


    • roman_garev 24 juin 17:35

      @roman_garev
      En lisant des invectives pareilles adressées depuis la Russie aux dirigeants de l’Allemagne, en commençant par Olaf « Boudin vexé de foie » Scholz, je m’inquiète sérieusement du sort de ce pays qui a visiblement oublié qu’il avait dû se dénazifier lui-même.
      Maintenant il faudra l’aider un peu...
       


    • Cyril22 24 juin 17:48

      @roman_garev
      Déstalinisez d’abord la Russie avant de vous occuper de l’Allemagne, ce pays n’a pas envahi de pays voisin depuis trois quart de siècles, alors que les chars russes ont été maintes fois en expédition punitive ou conquérante hors de leur frontière à l’époque soviétique, et Poutine renoue avec cette tradition belliciste.


    • roman_garev 24 juin 18:25

      @Cyril22
      Je vous propose une échange : vous ne me dites pas ce que la Russie doit faire, et moi je ne vous dis pas ou vous devez aller.
      Esaayez de comprendre que la Russie fera ce qu’elle doit faire, tout comme en 1945. Le nazisme ne doit plus renaître, ne vous en déplaise.


  • roman_garev 24 juin 15:02

    Les prisonniers ukrainiens à Gorskoyé : vidéo.

    Étrange, mais non seulement ils ne sont pas égorgés et achevés comme c’est d’habitude de l’autre côté, mais ne portent même pas de signes de violence, malgré des glapissements ukrainiens. Bien maquillés ?


Réagir