mercredi 1er juillet - par Dover63

L’idée brillante que Didier Raoult et les médecins de ville ont en commun et dont les médias parlent peu ? Laissons les médecins prescrire ?

L’azithromycine est l’antibiotique proposé par Didier Raoult dans sa bithérapie de prise en charge précoce du Covid-19, associé à l’hydroxychloroquine. On peut se demander si l’azithromycine ne pourrait pas être la pièce maîtresse de cette bithérapie. On retrouve cet antibiotique (et les macrolides en général) dans de nombreuses propositions thérapeutiques de médecins de ville contre le SARS-CoV-2. On a beaucoup parlé de Didier Raoult, de l’hydroxychloroquine et de méthodologie des essais thérapeutiques durant la crise du coronavirus. Les thèmes de la prise en charge précoce, du soin et de l’approche clinique en médecine de ville ne semblent pas avoir été au premier plan dans le combat contre l’épidémie. La médecine ambulatoire semble même ne pas avoir eu voix au chapitre dans la lutte contre le Covid-19, contrairement aux essais cliniques à l’hôpital. Durant la vague épidémique, la France a tout d’abord interdit l’hydroxychloroquine et d’autres antiviraux en médecine de ville. Dans un deuxième temps, elle a décidé de restreindre l’usage des antibiotiques. Parallèlement, de nombreux pays utilisaient majoritairement les antibiotiques analogues à l’azithromycine contre le coronavirus, creusaient la piste des macrolides et définissaient des thérapies de prise en charge précoce afin de faire face à la pandémie.

L’azithromycine.

L’azithromycine est un antibiotique de la famille des macrolides[1]. C’est un antibactérien de référence utilisé entre autres dans le traitement des infections respiratoires[2][3]. Ce médicament possède également des propriétés antivirales et anti-inflammatoires[1]. L’azithromycine est également l’antibiotique proposé, depuis la mi-mars, par le Professeur Didier Raoult dans sa bithérapie[4][5][6], associé à l’hydroxychloroquine autour de laquelle se cristallisent des controverses[7][8].

Synergie azythromycine/hydroxychloroquine en traitement précoce du Covid-19 ? Azithromycine pièce maîtresse ?

Les critiques concernant la bithérapie du Professeur Didier Raoult ont beaucoup porté sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine. Plusieurs éléments posent question concernant la place de l’azithromycine dans la bithérapie de Didier Raoult.

Lors de ses premières communications, l’impact des différents traitements envisagés (hydroxychloroquine seule ou bithérapie) sur la positivité des test PCR a été étudié sur différents groupes de patients. Le graphe suivant reprend les résultats présentés[4][5][6] :

JPEG

Sur la présence du virus, l’hydroxychloroquine seule semble avoir un impact nettement positif par rapport au groupe contrôle. L’association azithromycine/hydroxychloroquine semble de loin être encore plus performante. Synergie des deux molécules ? Azithromycine pièce maîtresse de la prise en charge précoce ?

Un certain hospitalocentrisme dans le traitement médical du SARS-CoV-2[9] est peut-être la raison pour laquelle peu d’études semblent disponibles concernant les soins précoces des patients de type Covid-19. Le collectif « Laissons les médecins prescrire » a mis en ligne sa propre étude le 30 avril 2020[10][11][12][13]. Il s’agit d’une « étude rétrospective chez 88 sujets avec 3 approches thérapeutiques différentes (traitement symptomatique / azithromycine / azithromycine + hydroxychloroquine) ». Concernant cette étude le « critère principal d'évaluation était la durée de résolution des symptômes : […] 17,1 jours en moyenne dans l'ensemble de la population de l'étude, 25,8 dans le groupe bénéficiant d'une prise en charge exclusivement symptomatique, 12,9 dans le groupe azithromycine seule (AZM) et 9,2 dans le groupe hydroxychloroquine (HCQ) + AZM. Si les durées de résolution des symptômes étaient significativement plus basses dans les bras AZM seule et HCQ+AZM que dans le groupe traitement symptomatique, il n'y avait en revanche pas de différence significative entre le bras monothérapie et celui bi thérapie. » [13]. Cette étude fait l’objet depuis le 31 mai 2020 d’un « preprint » en anglais[14][15]. Dans ce travail on retrouve la même conclusion que celle précédemment présentée au sujet du rapport en français. Elle est toutefois complétée d’une analyse statistique qui indiquerait que la bithérapie tendrait à être plus efficace que l’azithromycine seule sur les patients âgés de plus de 50 ans. Synergie des deux molécules de la bithérapie ? Azithromycine pièce maîtresse de la prise en charge précoce ?

Une contribution est publiée le 7 mai 2020 sur internet[16][17][18]. Elle est attribuée au Dr Claude Escarguel, microbiologiste et ancien président du Syndicat des praticiens des hôpitaux généraux. De la lecture de cette contribution, on apprend que 4 médecins généralistes du grand Est auraient compilé leurs résultats portants sur le traitement de 700 patients de tableau clinique covid. Claude Escarguel écrit que l’azithromycine serait à prescrire seule dans la première phase de la maladie. Elle éviterait à ce stade « la majorité des hospitalisations et 90 % des décès ». À ce stade de la maladie (« début de traitement »), l’hydroxychloroquine serait « partiellement contreproductive ». Le traitement par l’azithromycine seule, sur une période de 10 à 14 jours, dès le début des premiers symptômes, diviserait « par 4 le nombre de patients nécessitant une hospitalisation ». Claude Escarguel complète son analyse et réaffirme cette conclusion le 18 mai sur le site European Scientist[19]. Synergie des deux molécules de la bithérapie ? Azithromycine pièce maîtresse de la prise en charge précoce ?

La piste de l’azithromycine contre le Covid-19 en médecine de ville.

L’azithromycine semble très rapidement envisagée en médecine de ville.

Dès mars le Docteur Sabine Paliard Franco semble proposer l’usage des antibiotiques macrolides, éventuellement complété par un second antibiotique de la famille des céphalosporines de troisième génération (C3G)[1]. En alternative aux macrolides, il semblerait que ce médecin ait utilisé des tétracyclines, sur des tableaux cliniques covid présentant des contre-indications, avec succès également[20]. Ce choix thérapeutique peut être étayé par les publications disponibles dans la littérature médicale[1]. Ses rapports cliniques (de type suivi de cohortes sur des patients présentant des symptômes du covid) incluent des dizaines de personnes traitées[20][21].

Fin mars le médecin généraliste Pierre-Jacques Raybaud opte pour l’utilisation de la doxycycline (une tétracycline)[22]. L’IHU de Marseille propose également la doxycycline comme piste thérapeutique contre le Covid-19[22b][22c].

Le 11 avril 2020, trois généralistes Jean-Jacques Erbstein, Denis Gastaldi et Olivia Vansteenberghe parlent de leur approche thérapeutique à base d’azithromycine[23][24].

Le médecin ORL Gilles Besnainou plaide le 13 avril 2020 pour l’utilisation de l’azithromycine[23][25][26][27][28].

Dès la mi-avril, le « Dr Sebastian Marciano, médecin généraliste qui travaille aux Urgences médicales de Paris »[28b] semble avoir déclaré que « "Aujourd'hui, [l’azithromycine] semblerait efficace chez 85% des patients Covid cependant aucune étude médicalement validée n'a fait ses preuves bien que de nombreux médecins de ville et hospitaliers le prescrivent et décrivent une nette amélioration des symptômes" »[28c][28d][28e]. Une approche clinique de la médecine par des praticiens de terrain ?

Le docteur Stéphane Arminjon semble également préconiser l’azithromycine[29][30]. Avec les docteurs Sophie Gonnet, Édith Kaji et Hélène Rezeau-Frantz, ils proposent l’utilisation d’anti-histaminiques sur des patients présentant un tableau clinique covid, depuis fin mars[9][31][32][33]. On pouvait lire début mai : « "Je pense que l'on tient vraiment quelque chose et que cela fait un mois et demi qu'on essaie d'alerter et maintenant il faudrait que cela bouge" » [32].

Une idée passée sous les radars ? La méthode et les essais cliniques d’abord ?

Les médias ont beaucoup parlé de Didier Raoult, de sa méthode et de l’hydroxychloroquine impliqué dans son protocole. Mais combien de sujets documentés portant sur l’azithromycine ? Peu, la méthode d’abord…

On se souvient de l’interview de Didier Raoult conduite par Ruth Elkrief et Margaux de Frouville pour BFMTV, le 3 juin 2020[33b][33c]. Le web semble avoir essentiellement retenu le devenu fameux « Chut, taisez-vous ! » ou le passage sur Mbappé. Dans cette interview il a d’abord été question de recherche et de soin. Didier Raoult s’est vu poser une question concernant la recherche. Dans le cadre « de la recherche, un essai, il y avait des règles à respecter vous auriez pu faire un groupe contrôle » entend-on[33b][33c]. Des règles ou un dogme ? [9][33d][34]. Peu de médias semblent avoir relayé ses réponses : 97% des traitements mis en place contre les maladies infectieuses sont observationnels, en épistémologie il ressortirait que les études observationnelles sont en général plutôt meilleures que les études randomisées, 15% des traitements médicamenteux en France sont donnés hors AMM[33b][33c]. On pourrait préférer retenir le questionnement posé par Didier Raoult aux journalistes : « Qu’est-ce que vous auriez fait vous […] comme malade ? ». Sur ce questionnement, il semblerait que des médecins qui auraient contracté ce coronavirus n’aient pas hésité en tant que malades[34b][34c][34d][34e][34f].

On retrouvera l’argumentation entre les essais comparatifs et les essais randomisés dans son audition devant la commission d’enquête parlementaire le 24 juin 2020[35]. Didier Raoult fait même remarquer que ceux qui critiquent sa méthodologie n’auraient publié que des essais comparatifs non randomisés[35][36].

Sur la méthode, les essais cliniques et les médias, on peut se souvenir du caractère prometteur de l’anakinra (thérapie envisagée contre la sur-inflammation qui peut être induite par le Covid-19) qui a été présenté par les médias[9][34][36b]. On parle par exemple de « lueur d’espoir »[36c]. Cette annonce faisait suite à une publication dans The Lancet Rheumatology[36d][36e]. Pourtant l’étude en question était un suivi de cohorte impliquant une comparaison avec un groupe historique. Deux poids, deux mesures ? D’ailleurs, Gilles Chatellier et Gilles Hayem, qui semblent être coauteurs de cette publication française sur l’anakinra, écrivaient le 18 juin dans Le Monde : « « La médecine fondée sur les preuves ne peut être réduite aux essais randomisés ». Dans les circonstances de la maladie Covid-19, il est difficile de proposer un placebo à des patients en danger, comme l’exigent les études fondées exclusivement sur la randomisation (tirage au sort) […]. »[36f]

L’essai randomisé semble plus que jamais l’ « arme médiatique »[36g]. On le rencontre fréquemment dans des recherches portant sur des différences d’efficacité de l’ordre de quelques pourcents[36h]. Est-ce la réponse appropriée en période d’épidémie, liée à un virus inconnu il y a encore quelques mois, et qui selon l’OMS entraîne des symptômes graves chez 20 % des malades[36i] ?

La méthodologie et l’hydroxychloroquine occupent les médias. Et l’azithromycine ? Suite à sa visite au professeur Didier Raoult, Emmanuel Macron déclarait le 15 avril que son traitement devait être testé[37]. Un essai a été lancé par l’AP-HP sur l’azithromycine…en préventif[38]. Les résultats ne semblent pas encore disponibles. Le monde développé et occidentalisé resterait-il bloqué sur l’argument simple voire simpliste qu’un antibiotique ne peut être efficace contre un virus ?[38b][38c][38d]

La France avait pourtant budgétisé 4 millions d’euros pour le projet Discovery[1]. On entend désormais parler d’ « une enveloppe de 200 millions d'euros pour financer des infrastructures de production de médicaments en France » annoncée par Emmanuel Macron[39]. L’Europe serait prête à débloquer 2,4 milliards d’euros pour l’achat de vaccin contre le coronavirus[40]. Parallèlement, dès le 25 mars le Docteur Thierry Lardenois, membre du collectif « Laissons les médecins prescrire » propose au Ministère de la Santé de mener une étude sur des médecins atteints du covid et volontaires[41][42][43][44]. Le nombre de 1000 médecins était proposé[42]. Cette proposition aurait été faite au ministère à 4 reprises[43] et les premiers résultats de l’étude pouvaient être espérés sous 10 jours[44]. Combien ce suivi de cohorte (ou tout autre suivi), mené par les médecins de ville aurait coûté à l’État ? N’était-ce pas l’occasion d’explorer pleinement la piste de l’azithromycine ?

Le 3 mai 2020, la Fédération des Médecins de France publiait « Le flop des essais cliniques » et déclarait : « On était en droit d’attendre un relais des sociétés savantes de médecine générale à la mise en place de recherche thérapeutique en ambulatoire. Il n’en sera rien, à part rappeler aux généralistes de ne jamais prescrire d’hydroxychloroquine, on ne verra rien ! Même pas un petit essai sur l’intérêt de la prescription précoce de tel ou tel antibiotique ou de telle ou telle molécule ou de la mise en place de l’oxygénothérapie précoce à domicile. »[45][46].

Les idées passent sous les radars et les médecins de ville tentent de se débrouiller par eux-mêmes semble-t-il. Une prise en charge précoce n’était-elle pas la solution à privilégier ? N’impliquerait-elle pas d’abord la médecine ambulatoire ? On peut se demander si une prise en charge précoce était souhaitée. Est-elle pleinement compatible avec l’organisation de nombreux essais cliniques sur des patients hospitalisés ? Que penser des recommandations thérapeutiques du haut conseil de la santé publique qui recommande : « Que tout praticien soit fortement incité à inclure tous les patients atteints de Covid-19 dans les essais cliniques. » [38][46b][46c] ? Dans cette épidémie, on parle de méthode ou d’essai clinique, plus que de soin, d’approche clinique ou de médecine de terrain.

Circonscrire les clusters de Covid-19. Quid des clusters de médecins ?

Dans la crise du Covid-19, Dominique Andolfatto (Professeur de Sciences Politiques) et Dominique Labbé (Chercheur en Sciences Politiques) parlent de « désarmement de la médecine »[47]. Laurent Mucchielli (sociologue) titre sur « l’exclusion des médecins généralistes »[48]. On peut lire : « Par exemple, pour 2015, la grippe saisonnière, dans l’hémisphère nord a pris un caractère inquiétant car la souche n’était pas couverte par le vaccin. Elle était au moins aussi contagieuse et virulente que le SARS-coV-2 de 2019-2020 et aucune médication connue n’avait fait ses preuves contre elle. Pourtant, aucun « état d’urgence sanitaire » n’a été proclamé et la surmortalité a été limitée à un niveau sensiblement égal à celui du covid-19. […] L’essentiel du « choc » a donc été absorbé par les généralistes : ils ont traité 99 % des cas avec le cocktail habituel : « garder la chambre + antiviral + antibiotique » » [47]. Alors que pour l’épidémie de SARS-CoV-2 de 2020 « plus du tiers des malades ont abouti à l’hôpital (contre environ 1 % avant 2020) » [47].

Au fil de la vague épidémique, on peut remarquer que les rapports en ligne de Sabine Paliard-Franco disparaissent[20][21][49][50][51]. La vidéo de Silvano Trotta relatant son expérience et, semble-t-il, vue par 1,5 millions de personnes a été retirée par l’hébergeur[52][53][54]. Dans son interview pour France Soir, concernant cette vidéo, Silvano Trotta déclare : « J'ai reçu l'appel du Docteur Sabine Paliard Franco qui à la demande du Conseil de l'Ordre m'a demandé de la retirer » [52]. Il avait néanmoins décidé de la maintenir en ligne.

Le 23 avril 2020, « le conseil de l’Ordre s’est fait plus menaçant » [47]. On trouve des témoignages vidéos de médecins qui racontent les pressions qu’ils subissent[30][55]. Il est question de convocations de praticiens devant le conseil de l’ordre des médecins[1][55b]. On parle de protocoles illégaux[56]. Le docteur Jean-Jacques Erbstein, convoqué, poste une tribune qui commence par « Je me suis fait assassiner » [57][58]. Il livre son témoignage dans un livre (« Je ne pouvais pas les laisser mourir ») et en parle dans une interview vidéo[59].

« Chut, taisez-vous ! » ?

En France et ailleurs.

Très rapidement, fin mars un décret interdit la prescription d’hydroxychloroquine en médecine de ville hors AMM[60]. Puis la restriction finira par toucher le secteur hospitalier[7][8]. La mise en place éventuelle de la bithérapie de Didier Raoult en traitement précoce est compromise.

Parallèlement on relève des tensions dans le circuit du médicament concernant l’azithromycine[1]. Début juin, on aurait constaté « une augmentation importante de la prescription des antibiotiques injectables et de l’azithromycine orale en France. Selon l’Agence nationale de sécurité du médicament, cette dernière a bondi de 217 % […]. »[61]. Le 9 juin 2020, France Soir titre : « Covid-19 : restriction de la liberté de prescrire de l'azithromycine, un déni de soin pour les patients ? »[62]. On peut lire : « Ce matin, médecins, sages-femmes et pharmaciens ont reçu une lettre par email du Directeur Général de la Santé, Jérôme Salomon, faisant référence à un avis du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) restreignant la prescription d'antibiothérapie pour les patients atteints de COVID-19 […]. C'est clairement l'utilisation d'azithromycine qui est visée. ». Le collectif « Laissons les médecins prescrire » réagit rapidement[63]. Et si la maîtrise de la vague épidémique était aussi (d’abord ?) le fait des médecins de ville qui auraient tenté un enrayement de la maladie au stade précoce par la prescription d’antibiotiques macrolides ? Thierry Lardenois exprime sa conviction sur ce sujet[64].

Dans un texte publié récemment on peut lire : « Je connais plein de collègues généralistes qui ont prescrit des antibiotiques et autres molécules, qui ont échangé des "recettes" en se les chuchotant aux oreilles ou dans des messages et groupes FB et WA privés, par peur [d’être] montrées du doigt et devoir se justifier devant les inquisit...upps...pardon ...le conseil de l'ordre je voulais dire...[…] En Allemagne, mon pays d'origine, on dit "qui soigne a raison" (wer heilt, hat recht). Là-bas on n’aurait pas l’idée de demander des comptes à un médecin qui a soigné son patient, pourquoi il l'a traité avec telle ou telle molécule, tant que le patient a été soigné sans effets secondaires. »[64b]. L’armée des médecins, une autre grande muette ?

Depuis mars l’angle d’attaque du Covid-19 par l’azithromycine est exprimé par des chercheurs suisses[65]. L’importance de cet antibiotique en phase précoce contre la maladie est présentée[19]. On entend parler en avril de « regain d’intérêt » pour ce macrolide[66]. Le potentiel de cet antiinfectieux semble multiple[1]. L’azithromycine serait connue pour agir sur les bactéries « avec un mécanisme intracellulaire ». Or le SARS-CoV-2 est « un virus à mécanisme d'infection intracellulaire » [28b][28e]. Ce raisonnement concernant les macrolides est de plus en plus évoqué[64].

Depuis début avril, un groupe de chercheurs japonais s’interroge sur la piste des macrolides dans la lutte contre le Covid-19[67][68]. Une monothérapie à base de clarithromycine (un autre antibiotique macrolide) a été proposée en juin par un groupe de médecins d’Argentine, du Mexique, du Brésil, du Pérou et d’Iran[69][70].

Le 12 juin 2020 le docteur Purwati, de l’université Indonésienne Airlangga University, communiquait le résultat de ses recherches sur des thérapies apparemment efficaces contre le Covid-19[71][72]. Le classement d’associations médicamenteuses proposé est : 1-Lopinavir / ritonavir / azithromicyne, 2-Lopinavir / ritonavir / doxycycline, 3- Lopinavir / ritonavir / clarithromycine, 4-Hydroxychloroquine / azithromicyne et 5- Hydroxychloroquine / doxycycline. Les cinq combinaisons thérapeutiques retenues impliquent un antibiotique de type macrolide ou tétracycline[1]. Deux combinaisons contiennent de l’hydroxychloroquine. Les trois premières combinaisons proposées impliquent le duo Lopinavir/Ritonavir. Cette combinaison possède une action antirétrovirale[73][74] et est évoquée dans la lutte contre le SARS-CoV-2 depuis des mois[75][76][77][78][79][80]. Il s’agit d’une option toujours d’actualité[81][82] et qui semblait prometteuse dans le traitement du SARS-CoV-1 en 2004[83][84]. Toutefois ce duo de médicaments ne semble pouvoir être efficace que dans la fenêtre temporelle du traitement précoce, indiquent des travaux chinois datant de janvier 2020[85][86][86b]. Cette précocité d’action semble être une caractéristique générale des approches antivirales[87]. En France, depuis fin mars, l’utilisation de l’association Lopinavir/Ritonavir contre le Covid-19 apparaît comme étant réservé à l’hôpital, autant que possible dans le cadre d’essais cliniques[88][89][90]. La médecine de ville semble mise à l’écart pour cette option thérapeutique. On peut toujours s’interroger sur la probabilité d’être pris en charge précocement à l’hôpital, alors que les recommandations officielles en France étaient orientées vers l’isolement à domicile, dès les premiers symptômes[7][91][92].

Ces développements vont dans le sens de la tendance exprimée sur la plateforme communautaire Sermo ces derniers mois. Cette plateforme a réalisé des enquêtes sur plusieurs milliers de médecins du monde entier. Ces enquêtes ont très souvent placé l’azithromycine, et les antibiotiques similaires, en tête des médicaments utilisés pour traiter les patients Covid-19 hors hôpital[1][38][41][93][94][95].

Alors que la vague épidémique montait en puissance en Indonésie[96], les autorités définissaient cinq thérapies de prise en charge du Covid-19. En France, la vague épidémique est désormais considérée comme « contrôlée »[41][97]. Durant ces derniers mois, les médecins de ville semblent avoir appris à « distinguer « ce virus polymorphe » »[98]. Au-delà des antibiotiques à action potentiellement antivirale[1], les particularités de la maladie[99] avaient amené les médecins de terrain à proposer des thérapies contre l’inflammation[9] et les problèmes de coagulation[22][24]. Après les restrictions concernant l’hydroxychloroquine et le duo Lopinavir/Ritonavir, sont venues celles pointant les antibiotiques. Les anti-inflammatoires et les anticoagulants vont-ils être également placés sous surveillance ?

Aujourd’hui, demeure dans la pharmacopée française contre le coronavirus le paracétamol, devenu célèbre et rationné[47][100][101]. Le 22 mai 2020, l’Académie Nationale de Médecine a rédigé des recommandations sur la vitamine D et le covid[41][102]. Des médecins hollandais parlent de vitamine K[103].

Le doliprane© serait possiblement « plus dangereux que l’hydroxychloroquine »[104]. Il reste donc à la France le foie de morue (pour la vitamine D) et le fromage (pour la vitamine K) : un traitement de gaulois !

La France, 6ème puissance économique mondiale ? À la date du 24 juin 2020, la France était 6ème mondiale au classement des taux de décès liés au Covid-19[105].

 

Précédentes tribunes :

Covid-19 : et si la France faisait confiance à ses généralistes ?

Covid-19 : Azithromycine testé en préventif. Et si en pleine période de pandémie la France faisait du curatif ?

Covid-19 : que penser des essais cliniques avec groupe placebo en période d’épidémie ?

Covid-19 : masques, azithromycine, généralistes, essais cliniques, vaccin, confinement, chloroquine… Éléments de langage pour un 20 h 02

Antibiotiques : azithromycine, macrolides, C3G, doxycycline… Un traitement du Covid-19 par les médecins de ville serait possible ?

Enquête d’un syndicat de médecins généralistes : 9000 décès à domicile en rapport avec le Covid-19 … vraiment ?

Didier Raoult, collectif « Laissons les médecins prescrire », prise en charge précoce du Covid-19 : vers un scandale de santé publique ?

Désinfox coronavirus, fake news, libération du marché de l’info… et pendant ce temps-là les articles sembleraient disparaître du web ?

Chèque-Niouze : le docteur Robinson Crusoé prescrit (hors AMM) du jambon et du fromage aux intermittents du spectacle en cas de Covid-19 ?

L’azithromycine aurait un rôle capital dans le traitement précoce du Covid-19 : les médecins n’oseraient plus divulguer leurs résultats ?

Estimations des décès liés au Covid-19 à domicile par le certificat de décès : naïveté ? Poisson d’avril ? Arnaque délibérée ?

Le traitement précoce du Covid-19 révèlerait des inégalités territoriales et sociales : union nationale ? Urgence sanitaire ? Vraiment ?

Covid-19 et soignants : des ovations, des primes, des jours de congés, des médailles, le 14 juillet… N’en jetez plus !

Marre d’avoir peur du Covid-19

Taux d’hospitalisation, de mortalité, d’asymptomatiques, chiffres sur le Covid-19 : il y a des médecins généralistes en France

Hydroxychloroquine : une étude controversée et Véran saisit le HCSP. L’azithromycine serait efficace contre le Covid-19 : on saisit quoi ?

Le covid ou la covid ? Trois mois après son baptême, l’Académie française aurait trouvé le sexe DU Covid-19. Un peu tard non ?

Covid-19 : puisqu’il n’y a jamais eu de pénurie de masques pour les soignants, on pourrait arrêter de faire des réserves de PQ au congélo ?

Covid-19, The Lancet, Véran, HCSP, ANSM, décrets, Conseil d’État, loi… Alors, dans les faits, l’hydroxychloroquine interdite ou pas ?

Le tocilizumab serait prometteur contre le Covid-19. Vite, des patients pour faire une étude et publier en grillant les autres ?

La France avait-elle les moyens d’opter pour un traitement curatif précoce du Covid-19 en médecine de ville ?

La France serait-elle prête à affronter la deuxième vague de Covid-19… ou la première ? Didier Raoult aurait-il (parfois) raison ?

Covid-19 : de la mascarade aux masques en rade ? Maskovid mène l’enquête

Dexaméthasone contre le Covid-19 : une percée scientifique selon l’OMS ? Et si on utilisait des anti-inflammatoires contre l’inflammation ?

Crédit (CC BY 2.0) : www.doctor-4-u.co.uk/

 

[1]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-france-avait-elle-les-moyens-d-224985

[2]https://www.charentelibre.fr/2020/04/26/le-professeur-raoult-menace-de-suspension-par-le-conseil-de-l-ordre-des-medecins-je-ne-suis-evidemment-pas-concerne-repond-l-interesse,3591420.php

[3]https://www.mediterranee-infection.com/wp-content/uploads/2019/03/Guide-Antibio-IHU-hors-HIV-21-02-2019.pdf

[4]https://www.mediterranee-infection.com/coronavirus-diagnostiquons-et-traitons-premiers-resultats-pour-la-chloroquine/

[5]https://www.mediterranee-infection.com/hydroxychloroquine-and-azithromycin-as-a-treatment-of-covid-19/

[6]https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0924857920300996

[7]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/hydroxychloroquine-une-etude-224659

[8]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-the-lancet-veran-hcsp-224791

[9]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/dexamethasone-contre-le-covid-19-225346

[10]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/didier-raoult-collectif-laissons-223946

[11]https://stopcovid19.today/

[12]https://stopcovid19.today/wp-content/uploads/2020/04/COVID_19_RAPPORT_ETUDE_RETROSPECTIVE_CLINIQUE_ET_THERAPEUTIQUE_200430.pdf

[13]https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/infectiologie/etude-lappui-un-collectif-de-medecins-plaide-pour-la-liberte-de-prescrire-en-ville

[14]https://www.preprints.org/manuscript/202005.0486/v1

[15]https://www.preprints.org/manuscript/202005.0486/v1/download

[16]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-azithromycine-aurait-un-role-224216

[17]https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/infectiologie/un-traitement-efficace-contre-covid-19-existe-deux-etudes-vont-clore-la-polemique-raoult-estime-un

[18]https://blogs.mediapart.fr/gabas/blog/080520/le-quotidien-du-medecin-un-traitement-efficace-contre-covid-19-existe

[19]https://www.europeanscientist.com/fr/opinion/la-querelle-raoult-serie-approches-prophylactiques-preventives-et-curatives-de-linfection-a-covid19/

[20]https://blogs.mediapart.fr/cathy-lg/blog/140420/covid-19-lespoir-par-des-traitements-antibiotiques

[21]https://blogs.mediapart.fr/basicblog/blog/160420/covid-19-traitement-au-macrolides-du-dr-sabine-paliard-franco-le-rapport-disparu

[22]https://blogs.mediapart.fr/pierre-jacques-raybaud/blog/310320/covid-19-proposition-d-un-nouveau-traitement-et-protocole-par-tritherapie

[22b]https://www.mediterranee-infection.com/in-vitro-antiviral-activity-of-doxycycline-against-sars-cov-2/

[22c]https://www.mediterranee-infection.com/wp-content/uploads/2020/04/Dox_Covid_pre-print.pdf

[23]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/antibiotiques-azithromycine-223696

[24]https://www.estrepublicain.fr/sante/2020/04/11/un-medecin-mosellan-constate-l-efficacite-d-un-protocole-a-base-d-azithromycine?fbclid=IwAR2JVB4tnSYyfT8pbP32dsIKH-l5bVinlq1-DD0fmgWe2IboGGnTpJmJOfE

[25]https://dr-besnainou-orl-paris.fr/content/covid-19-infos-et-vid%C3%A9os

[26]https://www.youtube.com/watch?v=hiioRSM4Ohc

[27]https://blogs.mediapart.fr/basicblog/blog/180420/malades-du-covid-19-n-attendez-pas-des-generalistes-savent-vous-soigner

[28]https://blogs.mediapart.fr/laurent-mucchielli/blog/130420/chloroquine-protocole-raoult-liberte-de-prescrire-des-medecins-bilan-provisoire

[28b]https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2631581-azithromycine-coronavirus-antibiotique-traitement-covid-19-efficacite-effets-secondaires-posologie-prix-dose/

[28c]https://m.facebook.com/Eschosciences/posts/118314693164620

[28d]https://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:2nUX6xx344QJ:https://www.en24.news/en/2020/04/azithromycin-and-coronavirus-efficacy-side-effects-price.html+&cd=7&hl=fr&ct=clnk&gl=fr&client=firefox-b-d

[28e]https://alcibiade.skyrock.com/3332093998-Azithromycine-et-coronavirus.html

[29]https://www.ecoreseau.fr/covid-19/se-premunir-et-se-soigner/2020/05/06/ces-toubibs-de-lombre-qui-osent-prescrire-des-medicaments-courants/

[30]https://www.nexus.fr/actualite/news/conseil-de-lordre-medecins/

[31]https://www.leparisien.fr/societe/sante/coronavirus-a-la-recherche-d-un-remede-ces-medecins-generalistes-defient-la-science-20-04-2020-8302947.php

[32]https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/le-coronavirus-vaincu-par-des-antihistaminiques_3952907.html

[33]https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&ved=2ahUKEwi30rfs-JfqAhUQkhQKHaddAhYQFjABegQIARAB&url=https%3A%2F%2Fwww.researchgate.net%2Fprofile%2FAnnwyne_Houldsworth2%2Fpost%2FWhat_therapies_are_available_for_the_cytokine_storm_management_in_severely_COVID_19-affected_patients_with_lung_inflammation%2Fattachment%2F5eb02184f155db0001f96b31%2FAS%253A887471994843143%25401588601220865%2Fdownload%2FAntihistamines%2Bas%2Ba%2Btherapeutic%2Bcare%2Bplan%2Bof%2BCovid-19%2BAbout%2B26%2Bcases%2B%25281%2529.pdf&usg=AOvVaw0knaPcv0k16yvuH85c2zpx

[33b]https://www.bfmtv.com/replay-emissions/les-entretiens-exclusifs/didier-raoult-repond-aux-questions-de-ruth-elkrief-et-margaux-de-frouville_VN-202006030219.html

[33c]https://www.youtube.com/watch?v=8lH0O-PeCG0

[33d]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-que-penser-des-essais-223447

[34]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-tocilizumab-serait-prometteur-224876

[34b]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-france-serait-elle-prete-a-225078

[34c]https://twitter.com/biobiobiobior/status/1269254245221568515

[34d]https://www.youtube.com/watch?v=aR0pXcRUnLk&list=PLkJpzVPc6rQsbMylJtw_aWa2oztsead6m&index=16&t=0s

[34e]https://www.nexus.fr/actualite/entretien/perronne-hydroxychloroquine/

[34f]https://twitter.com/laulotte0509/status/1246490593234206720

[35]https://www.youtube.com/watch?v=K71LcQDnlOg&t=3s

[36]https://twitter.com/AlertesInfosUSA/status/1275921430761345024

[36b]https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/le-billet-sciences-anakinra-un-espoir-pour-empecher-l-emballement-du-systeme-immunitaire_3971135.html

[36c]https://www.bfmtv.com/sante/qu-est-ce-que-l-anakinra-ce-medicament-prometteur-pour-traiter-les-formes-graves-de-covid-19_AV-202006020105.html

[36d]https://www.thelancet.com/journals/lanrhe/article/PIIS2665-9913(20)30164-8/fulltext

[36e]https://www.thelancet.com/action/showPdf?pii=S2665-9913%2820%2930164-8

[36f]https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/06/18/la-medecine-fondee-sur-les-preuves-ne-peut-etre-reduite-aux-essais-randomises_6043319_3232.html

[36g]http://www.francesoir.fr/societe-sante/lessai-randomise-la-nouvelle-arme-mediatique-de-big-pharma-contre-lethique-dans-la

[36h]http://www.francesoir.fr/politique-monde/conflits-dinterets-ordinaires-pour-big-pharma-et-les-essais-randomises

[36i]https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public/q-a-coronaviruses

[37]https://www.huffingtonpost.fr/entry/macron-raoult-traitement-coronavirus_fr_5e9698a1c5b6ac7eb26251d3

[38]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-azithromicyne-teste-en-223380

[38b]https://www.lepoint.fr/invites-du-point/didier_raoult/raoult-les-antibiotiques-ca-marche-contre-les-virus-17-12-2016-2091263_445.php

[38c]https://pgibertie.com/2020/04/08/lautre-heresie-du-professeur-raoult-il-est-primordial-de-traiter-avec-des-antibiotiques-les-patients-ayant-une-infection-severe-par-un-virus-respiratoire-notamment-sils-ont-des/

[38d]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/des-milliers-de-francais-sont-223201

[39]https://www.capital.fr/economie-politique/emmanuel-macron-veut-relocaliser-en-france-des-productions-critiques-de-medicaments-1372801

[40]https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-300-millions-de-vaccins-commandes_4007869.html

[41]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-france-serait-elle-prete-a-225078

[42]http://www.francesoir.fr/opinions-entretiens-societe-sante/laissons-les-medecins-prescrire-la-resistance-des-medecins

[43]https://twitter.com/AlertesInfosUSA/status/1266384333910220801

[44]https://www.huffingtonpost.fr/entry/chloroquine-un-essai-clinique-propose-sur-des-medecins-volontaires_fr_5e7b8affc5b62a1870d672b4

[45]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-traitement-precoce-du-covid-19-224377

[46]https://www.fmfpro.org/le-flop-des-essais-cliniques.html

[46b]https://www.agoravox.fr/commentaire5731565

[46c]https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=785

[47]https://www.revuepolitique.fr/covid-19-une-defaite-francaise/

[48]https://blogs.mediapart.fr/laurent-mucchielli/blog/240620/covid-19-au-coeur-du-drame-francais-l-exclusion-des-medecins-generalistes

[49]http://www.agree-asso.fr/index.php/actualite/123-experiences-territoriales?fbclid=IwAR1mgHlDb97plpo6RCg6kJwhd9uZFrmXPoCc5us6Tl250LIKEaxwFSnuInE

[50]https://resistancerepublicaine.com/2020/04/13/le-docteur-sabine-paliard-franco-un-medecin-qui-soigne-le-coronavirus/

[51]https://www.lejournaldumedecin.com/actualite/azithromycine-etc-la-controverse-gronde-autour-du-cocktail-anti-covid-19-de-medecins-generalistes/article-normal-47443.html?fbclid=IwAR0WdOBIOohBkMtgt2JSoyqIy9MmiqQCAPF4mbs__7PgkWSiJgt2eS48BNA

[52]http://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/interview-silvano-totrotta

[53]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-et-si-la-france-faisait-223334

[54]https://www.youtube.com/watch?v=giyZvits7DU&feature=share&fbclid=IwAR0N8TlWawHrDifm0ZNTwrFxXl1vKtHNcWzXwKj0PxO6A3EGp3JhLBgMYEc

[55]https://www.youtube.com/watch?v=vcbzaUsWR20&feature=emb_logo

[55b]http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes-societe-sante/deux-medecins-qui-ont-soigne-et-gueri-leurs-patients-covid-sont

[56]https://www.egora.fr/actus-pro/deontologie/59511-protocoles-illegaux-contre-le-covid-des-medecins-convoques-par-l-ordre

[57]https://www.egora.fr/actus-pro/temoignage/59395-je-me-suis-fait-assassiner-l-ecoeurement-d-un-mg-menace-de-poursuites?nopaging=1

[58]https://fniaaihrs.fr/je-me-suis-fait-assassiner-lecoeurement-dun-mg-menace-de-poursuites-pour-avoir-loue-son-traitement-contre-le-coronavirus/

[59]https://www.youtube.com/watch?v=uxmFosu0tgo&t=42s

[60]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/decret-rivotril-compassion-223015

[61]https://www.larevuedupraticien.fr/article/covid-19-recommandations-sur-lusage-des-anti-infectieux

[62]http://www.francesoir.fr/societe-sante/covid-19-restriction-de-la-liberte-de-prescrire-de-lazithromycine-un-deni-de-soin-pour

[63]https://stopcovid19.today/wp-content/uploads/2020/06/CP_200610_Recommandation_contre_lantibiothe%CC%81rapie_pour_le_COVID19.pdf

[64]https://www.youtube.com/watch?v=mwDg6uSMvh4&feature=emb_title

[64b]https://blogs.mediapart.fr/moni-pap/blog/210620/lheure-de-rendre-des-comptes-ou-comment-punir-les-medecins

[65]https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&ved=2ahUKEwjhna-8j6fqAhVSCxoKHQpkBgMQFjAAegQIBhAB&url=https%3A%2F%2Fwww.hug-ge.ch%2Fsites%2Finterhug%2Ffiles%2Fstructures%2Fcoronavirus%2Fdocuments%2Fazithromycine-et-covid-19.pdf&usg=AOvVaw0tfop382u4DoM6UwWzybbF

[66]https://www.revmed.ch/covid-19/Regain-d-interet-pour-le-zithromax-apres-des-resultats-ambigus-sur-l-hydroxychloroquine

[67]https://www.jstage.jst.go.jp/article/bst/advpub/0/advpub_2020.03058/_article/-char/ja/

[68]https://www.jstage.jst.go.jp/article/bst/advpub/0/advpub_2020.03058/_pdf/-char/ja

[69]https://www.scirp.org/html/2-2501103_100971.htm

[70]http://www.scirp.org/journal/PaperDownload.aspx?paperID=100971

[71]https://jakartaglobe.id/news/indonesia-claims-fivedrug-combo-effectively-reduces-coronavirus-count-in-human-body/

[72]https://qswownews.com/unair-researchers-find-five-effective-drug-combinations-to-fight-coronavirus/

[73]https://fr.wikipedia.org/wiki/Lopinavir/ritonavir

[74]https://fr.wikipedia.org/wiki/Inhibiteur_de_prot%C3%A9ase

[75]https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2759815

[76]https://jamanetwork.com/journals/jama/articlepdf/2759815/jama_paules_2020_vp_200006.pdf

[77]https://www.jstage.jst.go.jp/article/ddt/14/1/14_2020.01012/_article

[78]https://www.jstage.jst.go.jp/article/ddt/14/1/14_2020.01012/_pdf/-char/en

[79]https://www.researchgate.net/publication/339912157_Corona_virus_SARS-CoV-2_disease_COVID-19_Infection_prevention_and_clinical_advances_of_the_prospective_chemical_drug_therapeutics

[80]https://www.researchgate.net/profile/Poonam8/publication/339912157_Corona_virus_SARS-CoV-2_disease_COVID-19_Infection_prevention_and_clinical_advances_of_the_prospective_chemical_drug_therapeutics/links/5ea6fdc2299bf1125612ef91/Corona-virus-SARS-CoV-2-disease-COVID-19-Infection-prevention-and-clinical-advances-of-the-prospective-chemical-drug-therapeutics.pdf

[81]https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1477893920302817

[82] https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1477893920302817/pdfft?md5=6abf83e0735373c036a499bd02d1f91d&pid=1-s2.0-S1477893920302817-main.pdf

[83]https://thorax.bmj.com/content/59/3/252.long

[84] https://thorax.bmj.com/content/thoraxjnl/59/3/252.full.pdf

[85]https://mmrjournal.biomedcentral.com/articles/10.1186/s40779-020-0233-6

[86]https://mmrjournal.biomedcentral.com/track/pdf/10.1186/s40779-020-0233-6

[86b]https://www.researchgate.net/publication/338937239_The_possibility_of_using_LopinaveLitonawe_LPVr_as_treatment_for_novel_coronavirus_2019-nCovpneumonia_a_quick_systematic_review_based_on_earlier_coronavirus_clinical_studies

[87]https://www.facebook.com/RTFrance/videos/hydroxychloroquine-certains-ne-veulent-pas-quon-utilise-cette-mol%C3%A9cule-pour-des-/2678059792474172/

[88]https://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/a33f343c4f20a16a9daa48bc25a4bc90.pdf

[89]https://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/751ab98637c086ce06cebeb42a333139.pdf

[90]https://www.lequotidiendumedecin.fr/actus-medicales/sante-publique/les-autorites-sanitaires-encadrent-la-delivrance-de-lhydroxychloroquine-et-de-lassociation

[91]https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwiD7een0anqAhU6AmMBHdiZBkMQFjABegQIARAB&url=https%3A%2F%2Fwww.has-sante.fr%2Fjcms%2Fp_3182998%2Ffr%2Fprise-en-charge-des-patients-covid-19-sans-indication-d-hospitalisation-isoles-et-surveilles-a-domicile&usg=AOvVaw16HnSxVhv5NVYc21gL3AQH

[92]https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&ved=2ahUKEwjnnYzB0anqAhWD2uAKHbowClcQFjAAegQIAxAB&url=https%3A%2F%2Fsolidarites-sante.gouv.fr%2FIMG%2Fpdf%2Fprise-en-charge-medecine-ville-covid-19.pdf&usg=AOvVaw1nJryE5yXqjDJ5wVsDKozV

[93]https://www.liberation.fr/checknews/2020/04/15/l-antibiotique-azithromycine-est-il-vraiment-efficace-contre-le-covid-comme-l-affirme-cette-publicat_1785212

[94]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/cheque-niouze-le-docteur-robinson-224170

[95]https://app.sermo.com/covid19-barometer

[96]https://renkulab.shinyapps.io/COVID-19-Epidemic-Forecasting/

[97]https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-l-epidemie-est-controlee-affirme-le-president-du-conseil-scientifique_3996305.html

[98]https://www.lavoixdunord.fr/745519/article/2020-04-25/jean-paul-delgrange-medecin-saultain-soigne-des-covid-avec-confiance-et-systeme?&refresh=OK&refresh=OK

[99]https://www.sciencesetavenir.fr/sante/covid-19-les-trois-etapes-de-l-orage-cytokinique_144916

[100]https://dgs-urgent.sante.gouv.fr/dgsurgent/inter/detailsMessageBuilder.do?id=30500&cmd=visualiserMessage

[101]https://www.lemoniteurdespharmacies.fr/revues/le-moniteur-des-pharmacies/article/n-3314/rationnement-sur-le-paracetamol.html

[102]http://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-nationale-de-medecine-vitamine-d-et-covid-19/

[103]https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/le-billet-sciences-du-fromage-contre-le-covid-19_3987901.html

[104]https://www.20minutes.fr/sante/2785711-20200525-coronavirus-marseille-didier-raoult-etude-remet-cause-hydroxychloroquine-foireuse

[105]https://www.data.gouv.fr/fr/reuses/classement-des-pays-par-taux-de-deces-lies-au-covid-pour-100-000-habitants/



171 réactions


  • Laulau Laulau 1er juillet 08:47

    Merci pour cet article. Le résultat de ce dirigisme bureaucratique se compte malheureusement en centaines sinon en milliers de morts. L’INSEE vient enfin de publier la surmortalité à Marseille, elle est de l’ordre de quelques dizaines de morts en plus ou en moins selon que l’on se réfère à 2018 ou 2019. A Lyon, Paris et île de France la surmortalité se compte en dizaine .... de %.


    • CN46400 CN46400 1er juillet 14:16

      @Laulau
      Espérons qu’on ne devra pas attendre 30 ans, et un candidat thèzard, comme pour la grippe de HongKong pour avoir le bilan exact (40 000dc). Quelques chiffres :
      -634dc dans le 69 pour 457 milles habs(1/721habs)
      -640dc dans le 13 pour 2,035millions habs -(1/3179habs)
      -3342 cas traités par l’IHU=18dc=1/185cas)


    • Djam Djam 1er juillet 15:02

      @Laulau

      Ne vous laissez pas berner par les chiffres communiqués par les médias de la globalisation et de la dictature 2.0. !

      Le nombre de décès par le coronavirus dit « covid19 » (code donné à ce virus lors de la dernière réunion à Davos !) n’est pas celui que les médias officiels communiquent.

      Dans tous les pays contaminés, on a étiquetté « mort du covid19 » des milliers d’individus qui pourtant étaient morts suite à d’autres pathologies. Par ailleurs, les interdictions d’autopsie, sous prétexte de « protection sanitaire » (mdr smiley), ont empêché à dessein de connaître les véritables causes de la plupart des décès. Façon expéditive de mettre des chiffres délirants sur un simple virus.

      Quant à ceux qui continuent à croire aux paroles de l’évangile médiatique qu’on nous sert en continu, je les invite à lire l’un des ouvrages de Raoult (« Dépasser Darwin » chez L’Abeille Plon 8 €, disponible partout dans les fnac en ce moment) écrit en 2010, donc bien avant le « covid » et par lequel tout le monde peut apprendre que nous vivons tous avec des milliers d’ADN et d’ARN de bactéries et... de virus au cœur même de notre génome. 

      Par conséquent, si vous éradiquez par tous les moyens ces bestioles de votre organisme, vous mourrez en quelques jours. Si un virus tue un individu c’est que son système immunitaire n’a pas ou plus les lymphocytes tueurs suffisamment vaillants pour lutter (malbouffe, intoxication aux métaux lourds, pathologies chroniques, absorption chronique de chimie médicamenteuse délétère, carences importantes...).

      Le port du masque est une aberration, il ne sert en effet à rien car un virus circule dans les micros particules aériennes et passent exactement où il veut, à moins que vous ne vous scotchiez la bouche et tous les autres trous ! Nous vivons parce que nous sommes tous en interaction avec le monde microscopique et viral de tout l’environnement. L’aseptisation partout et pour tous est une aberration absolue.

      Quant au port de gants de « gynéco » et au « gel hydroalcoolique », on a juste envie de rire. Lavez-vous les mains au savon et cela suffira en terme de propreté basique. Les liquides alcoolisés sont également une aberration sanitaire car non seulement il tue là encore le microbiote que nous avons tous à la surface de la peau et qui a une grande utilité dans la protection de la peau mais de surcroît à chaque pommadage vous vous introduisez une petite dose d’alcool par la peau... ce qui a un impact sur le foie... tous les abstinents ex-alcoolique vous le confirmeront : une simple giclée d’eau de Cologne, de parfum ou tout autre produit contenant de l’alcool a un impact sur le foie et donc, la santé.


    • Clouzit 1er juillet 17:28

      @Djam

      Tout à fait ça on s est sur protége..et on paye les consequences


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 1er juillet 21:09

      Bonjour Laulau,
      .
      Sur les 30 000 morts on aura pu sauver environ 27 000 vies selon le Prof. Peronne si tout les patients aurait été traité selon le protocole du Prof. Raoult !


    • bubu123 1er juillet 21:17

      @eau-du-robinet

      c’est clair, protocole tellement efficace que Super Didier n’arrive même pas à faire un papier correct pour montrer son efficacité. Le dernier papier de l’ihu est comique, ou tragique selon le point de vue


    • Attila Attila 1er juillet 21:21

      @bubu123
      l’Assistance publique des hôpitaux de Paris (APHP) accuse le Pr Didier Raoult de faux témoignage lors de son audition devant la commission d’enquête.
      Lien

      .


    • Roubachoff 2 juillet 01:46

      @Djam
      Après avoir sur-réagi en confinant (pour des raisons en partie mystérieuses) les autorités mondiales, sanitaires et politiques, ne peuvent pas se déjuger en reconnaissant que la « pandémie », somme toute assez banale, n’était dangereuse que pour les « terrains affaiblis » et risquait surtout de révéler le massacre organisé des systèmes de santé publique des pays riches. Du coup, on continue dans l’exagération, par exemple en testant intensément alors que ça ne sert plus à rien. Mais comme vous l’aurez remarqué, impossible de savoir si on détecte des porteurs ou des gens qui déclarent la maladie. C’est capital, car si la maladie ne se déclare pas en été, la circulation du virus augmente le nombre de gens immunisés en vue d’un retour saisonnier (et non d’une deuxième vague). Enfin, probablement, parce qu’il n’est plus possible d’obtenir des informations fiables sur ce sujet. En d’autres termes, l’opération « enfumage » continue, notamment avec des études de plus en plus farfelues qui enfoncent des portes ouvertes ou racontent tout et son contraire. 


    • Garibaldi2 2 juillet 05:18

      @Clouzit

      Les conséquence c’est que notre espérance de vie en France est de 82,4 années pour hommes/femmes confondus et de 53,3 ans pour la Côte d’Ivoire !


    • Ruut Ruut 3 juillet 17:10

      Triste époque.
      Une économie en Ruine, un nombre de mort abusifs, alors qu’un traitement a 12 Euro était disponible et mis en avant dés le début....

      Les médiats TV sont des complices actifs de cette catastrophe.


    • Ruut Ruut 3 juillet 17:12

      @Garibaldi2
      C’est des chiffres statistiques ou réels ?
      Quel est l’espérence de vie en BONNE santée en France ?


    • Attila Attila 3 juillet 23:43

      @Attila
      Vidéo intéressante d’un philosophe des sciences :
      Un sondage du Parisien du 5 avril demandait « Pensez-vous que la chloroquine est efficace ? ».
      59% ont répondu : oui.
      20% ont répondu : non.
      21% ont répondu : je ne sais pas.
      .
      On ne savais pas alors puisque aucune étude épidémiologique n’avait encore conclu.
      Donc, 79% des français avaient une réponse à une question dont personne n’avait de réponse démontrée. Seulement 20% des sondés ont été capables de répondre : je ne sais pas !
      Ces 79% de personnes qui répondent « je sais, c’est oui ou c’est non » parlent au delà de ce qu’ils savent avec une assurance proportionnelle à leur incompétence.
      https://twitter.com/i/status/1278773434475057152
      .
      Pour avoir le son, cliquer sur la croix du haut-parleur en bas à droite.
      .


  • mac 1er juillet 09:23

    Croyez-vous que nos hommes politiques aient envie d’un traitement efficace et pas cher contre cette maladie ?

    Si un médicament couteux venait à être mis sur le marché, quelque soit sa réelle efficacité, avec un coût de traitement par patient disons de plus de 2000 euros (juste au hasard...), c’est potentiellement sur terre plus de 14000 milliards d’euros qui pourrait rentrer dans les caisses de l’heureux laboratoire qui sortirait ça. Même si seulement 1% de la population mondiale utilisait ce traitement, cela ferait encore 140 milliards.

    Quant à certains hommes politiques qui favoriseraient ce genre de choses, c’est peut-être la garantie de faire pléthore de conférences payées 100000 euros la demi- journée (en guise de bons et loyaux services ?), après avoir quitté le pouvoir...

    Mais heureusement, ce genre de pratiques, ça n’existe pas...


    • foufouille foufouille 1er juillet 09:41

      @mac

      faut le dire à cuba qui impose 11 vaccins inutiles aux enfants.


    • chantecler chantecler 1er juillet 09:51

      @foufouille
      As-tu un document pour confirmer ?
      En ce qui me concerne je suis favorable à une vaccination essentielle basique cad concernant une poignée de maladies relativement courantes létales ou invalidantes , mais je ne fais pas confiance à l’industrie pharmaceutique privée, qui ne recherche que le profit , pour les fabriquer ...
      Par définition un vaccin est potentiellement très dangereux .
      Donc il faut redoubler de vigilance et précaution pour les produire .
      Et le contrôle « en interne » ne me satisfait pas .
      Je pense que bien des accidents vaccinaux sont cachés à la population .


    • Laulau Laulau 1er juillet 09:59

      @chantecler
      Je suis assez d’accord. Par contre on eut se poser la question de savoir pourquoi certains vaccins efficaces contre des maladies aux complications souvent mortelles comme la varicelle ne sont même pas conseillées.


    • foufouille foufouille 1er juillet 10:12

      @chantecler

      je l’ai mis plusieurs fois donc cherche.

      réponse antivax : ils sont con et ils savent pas les médecins cubains comme les chinois, russes = un grand complot mondial comme pour la lune, terre plate et creuse.

      le nuage de tchernobyl était un nuage magique qui n’a pas perdu d’énergie en faisant le tour de la terre plate.


    • foufouille foufouille 1er juillet 10:34

      @chantecler

      en plus cuba est tellement con que 10 vaccins sont fabriqués sur place sans brevet.


    • machin 1er juillet 12:42

      @foufouille

      "en plus cuba est tellement con que 10 vaccins sont fabriqués sur place sans brevet.

      "

      maintenant, je sais de quoi vous souffrez.
      En plus de votre jalousie maladive, ce qu’il y a dans votre tête est pourri.


    • foufouille foufouille 1er juillet 12:52

      @machin

      Ils sont tellement conque ce sont des vaccins avec de l’alu.

      C’est toujours bigpharma qui les paye ?

      Crétin fini.


    • Laulau Laulau 1er juillet 17:46

      @foufouille

      Vous devriez vous soigner ! essayez des injections de pain complet ou total, c’est tout un !


    • foufouille foufouille 1er juillet 17:56

      @Laulau

      c’est du pain au pétrole ?


    • mac 1er juillet 18:04

      @foufouille
      Pourquoi Cuba ? Parce que s’y soigner y est aussi coûteux qu’aux US ?
      Pour les vaccins obligatoires et le zèle vaccinal, je ne connais le cas de Cuba, mais pas besoin d’aller si loin, de se côté là nous sommes servis...


    • foufouille foufouille 1er juillet 18:17

      @mac

      cuba est un pays communiste sous embargo mais vendu à bigpharma forcément.

      les soins sont gratuits car communiste.

      faut lire le reste.


    • Ruut Ruut 3 juillet 17:16

      Un traitement hors de prix, pour creuser le trou de la sécu....


  • JL JL 1er juillet 09:27

    Pour ma part, je me contente d’observer que les USA, le pays de la malbouffe par excellence si j’en juge par l’apparence physique de l’Américain moyen.

    sont débordés par l’explosion du nombre de victimes.

     

     


    • Laulau Laulau 1er juillet 09:45

      @JL
      Je ne sais pas si la malbouffe y est pour quelque chose, mais, dès les premiers cas de covid aux USA, je me souviens avoir écrit dans un commentaire que ce serait là bas que la catastrophe serait la plus grave. Avec des millions de gens sans couverture médicale dans un pays où la moindre hospitalisation coûte des milliers de dollars j’avais prévu que le virus allait se régaler...... Le malheur c’est que ce pays est le modèle de bien des hommes politiques de chez nous, il y en a même un qui se prénomme Emmanuel et il avait continué avec ardeur à détruire notre système médical.


    • chantecler chantecler 1er juillet 09:53

      @Laulau
      La personne dont tu parles n’est que le vecteur « élu » de ce néolibéralisme .
      Un fondé de pouvoir , une machine, aux ordres des oligarques .


    • JL JL 1er juillet 11:40

      @Laulau

       

       « Les engrais chimiques, les pesticides, les technologies agroalimentaires ont épuisé nos sols et entraîné de grandes carences dans de nombreuses vitamines, sels minéraux et oligo-éléments.

      Le minimum de zinc indispensable à l’Homme et de 15 mg par jour et la ration quotidienne en général couvre à peine 10 mg. En cas d’attaques virales nos besoins peuvent monter jusqu’à 90 mg par jour !

      1/4 de la population des pays en développement serait carencé en zinc. Il a été démontré que 50 % des personnes âgées vivant en EHPAD présentaient des carences en zinc » Marion Kaplan


    • Le421 Le421 1er juillet 17:15

      @Laulau
      Salut Laulau !!
      N’oublions pas ce cher Cartapus !!  smiley


  • ZenZoe ZenZoe 1er juillet 11:33

    Vous parlez juste pour le cas du covid-19 ou en général ?


  • Kapimo Kapimo 1er juillet 13:41

    Ce que vous prônez, c’est la démocratie, la possibilité de chacun de décider du maximum de choses à son niveau.

    Malheureusement, ceux qui nous gouvernent pronent le néo-libéralisme, c’est à dire une société ultra-dirigée, autoritaire s’il le faut. Pas question de laisser qui que ce soit décider à son niveau, tout doit etre controlé car il y a beaucoup trop de poussière sous le tapis et de cadavres dans les placards.


  • bernard29 bernard29 1er juillet 13:42

    Ca y est. On évacue la Chloroquine pour faire place à l’azithromycine pour magnifier Raoult. . Mais sur ce médicament, ce n’est pas une trouvaille. les Pneumologues n’ont pas attendu Raoult pour le prescrire. Vous insistez sur ce médicament et la supposée complémentarité en mettant en valeur l’azithromycine parce Vous craigniez sans doute qu’il n’ avait même pas besoin de la Chloroquine. Raoult est un charlatan médiatique et d’ailleurs voici un article sur sa technique pour la recherche de subventions. https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/l-astuce-du-pr-raoult-pour-publier-massivement-des-etudes-et-decrocher-des-financements_2129521.html


    • banban 1er juillet 15:39

      @bernard29
      Parfois je me dis qu’il serait plus facile de discuter des vices des vertus du djihad à la frontière turquo-syriens....


    • Pere Plexe Pere Plexe 1er juillet 18:01

      @bernard29
      Quand un charlatan à un niveau scientifique bien supérieur à ses détracteurs,
      qu’il à des résultats tangibles bien supérieur à eux, et qu’enfin ses opposants en sont à bidonner des études voir à user de methodes mafieuses c’est prudent de l’écouter non ?
      Voir de s’interroger sur qui est dans la science et qui est dans la croyance et la manipulation.
      C’est sur qu’un mec comme F Raffi qui reçoit 541.000 € des labos à beaucoup moins besoin de subventions.


    • banban 1er juillet 19:14

      @Pere Plexe
      « Quand un charlatan à un niveau scientifique bien supérieur à ses détracteurs »
      ...C’est un fait scientifiquement prouvé par une étude du CHU de Marseille je présume.

      « Voir de s’interroger sur qui est dans la science et qui est dans la croyance et la manipulation » ... une idée qui me semble nécessaire effectivement.

       


    • Pere Plexe Pere Plexe 1er juillet 19:40

      C’est un fait scientifiquement prouvé par une étude du CHU de Marseille je présume.

      Vous auriez préféré que ce soit un fait scientifiquement prouvé par Cohn-Bendit ou Bourdin ? Vous pouvez me donner le nom de ses détracteurs ayant un niveau comparable en maladie infectieuse ? 


    • Attila Attila 1er juillet 21:24

      @Pere Plexe

      Au troisième essai, l’idole des cancres n’est toujours pas capable de réaliser une étude scientifiquement correcte :

      « Nul de chez nul » : une nouvelle étude de Didier Raoult sous le feu des critiques
      .
      " « Que peut-on dire ? On compare des choux et des carottes et même en ajustant la taille des feuilles cela reste des choux et des carottes », souligne le pharmacologue et pneumologue Mathieu Molimard de l’université de Bordeaux. « 
      .
       »Pourquoi ? Parce qu’elle ne répond pas aux exigences les plus basiques auxquelles elle devrait souscrire. Il y a de nombreux problèmes, chacun étant très préoccupant. Pris ensemble, ils rendent cette étude 100% inutile pour guider la pratique clinique « 
      .
       » Le principal problème est que ceux qui ne survivent pas au traitement sont classés comme non traités. Je pourrais proposer un nouvel essai clinique : embrasser les patients sur le front pendant trois jours. Je comparerais ceux qui auraient reçu les trois baisers à ceux… qui n’auraient pas survécu pour les recevoir. L’effet du traitement serait formidable : aucun des patients ayant reçu mon traitement ne serait mort. "

      .


    • Roubachoff 2 juillet 01:56

      @Pere Plexe
      Les accusations d’excités comme notre ami discréditent le camp des anti IHU de Marseille. Depuis le début, l’outrance et les insultes, c’est eux qui y recourent, mais ils pratiquent une stratégie de cour de récréation : on tape sur plus grand que soi, on se prend une beigne en retour et on va se plaindre au pion. 
      Lamentable


    • CN46400 CN46400 2 juillet 09:02

      @bernard29
      Reste que le « gourou-charlatan » a un CV imprimé dans toutes les encyclopédies médicales....


    • Attila Attila 2 juillet 12:18

      @CN46400
      Montagnier aussi.

      .


    • CN46400 CN46400 2 juillet 13:16

      @Attila
      Montagnier prétend que le virus vient d’une manip volontaire dans un labo, çà change quoi pour le traitement ? ou pour le vaccin ?


    • Attila Attila 2 juillet 14:26

      @CN46400
      Montagnier et Raoult on un CV prestigieux et tous les deux sont aujourd’hui en plein naufrage intellectuel.
      Mais il n’y a pas besoin d’avoir un CV prestigieux pour être en plein naufrage intellectuel : tous les neuneus d’Agoravox sont dans ce cas !

      .


    • nono le simplet nono le simplet 2 juillet 14:54

      @Attila
      tous les neuneus d’Agoravox sont dans ce cas !
      c’est sûr qu’on dirait l’invincible armada au cœur de la tempête ...


    • Ruut Ruut 3 juillet 17:21

      @Attila
      C ;est quoi le protocole testé qui offre des meilleurs résultats que ceux du Professeur Raoul ?

      Des fait et juste des faits...
      Visiblement celuis appliqué a Paris ne semble pas plus efficace, sauf sur les plateaux TV.......


  • CN46400 CN46400 1er juillet 13:53

    Revenons à la question posée. Si les toubids avaient été libres de consulter et de prescrire, en toute sécurité, le protocole Raoult, les hôpitaux n’auraient pas été débordés par les cas graves. D’où moins de mortalité, et moins cher pour la sécu...


    • Le421 Le421 1er juillet 17:14

      @CN46400
      Théorie du chaos...


    • Alcyon 1er juillet 20:09

      @CN46400
      sur base de ?

      La chloroquine ne marche pas. Même le dernier torchon de ragou le démontre, regarde le groupe AZT (qui est plus atteint de base) et le groupe cocktail sur les plus de 65 ans (les seuls qui ont des risques de décès) : même CFR.

      L’AZT est un macrolide, ça se donne quand il y a inflammation, avant ça ne sert à rien. A un moment, faudra accepter de s’être fait entuber par un charlatan hein.


    • CN46400 CN46400 1er juillet 20:27

      @Alcyon
      « La chloroquine ne marche pas. » Ce n’est pas le pb, ceux qui veulent prescrire du paracétamol peuvent le faire. Et ceux qui, comme mon toubid, voulaient soigner avec une tisane efficace, d’après lui, à Madagascar auraient pu le faire..etc. Pourquoi interdire quand on n’a rien de prouvé ?


    • banban 1er juillet 22:45

      @CN46400
      Mais le paracétamol n’est pas prescrit pour soigner cette maladie...il est prescrit pour atténuer certains symptômes... On ne va pas donner de la chloroquine pour servir d’hostie aux Raouliens... cela n’a pas de sens, sauf a milité pour la vente et la prescription libre de tout les médicaments pour des usages pour lequels ils ne sont pas prévue.


    • CN46400 CN46400 2 juillet 07:40

      @banban
      Vous êtes quand même capable de comprendre que l’interdiction de prescrire un médoc, à très bas coût, qui est en vente libre (sans ordonance) depuis des décennies pouvait déclencher quelques interrogations parmi les pros de la médecine et de la pharmacie, non....


    • Alcyon 2 juillet 12:41

      @CN46400
      Vous êtes quand même capable de comprendre que l’interdiction de prescrire un médoc qui ne fonctionne pas contre une maladie mais a été vanté comme miracle par un charalatan est logique.

      Et non, je n’invente rien, vidéo 25 février de ragou :
      -chloroquine
      -tous les cas
      -effets spectaculaires
      -maladie la plus facile à traiter

      Et un peu plus tard
      )Il n’y en aura pas pour tout le monde


    • CN46400 CN46400 2 juillet 13:07

      @Alcyon
      « l’interdiction de prescrire un médoc qui ne fonctionne pas »
      Vous avez un essai randomisé sous les yeux ? Montrez-le !


    • CN46400 CN46400 2 juillet 13:22

      @Alcyon
      En fait, vous êtes contre la liberté de prescription des médecins qui, selon vous, doivent obéissance au ministre de la santé. Assumez votre opinion !


    • Alcyon 2 juillet 17:45

      @CN46400

      Oui je suis contre un « laisser faire » globalisé quand on parle de vies humaines. C’est fou comme certains veulent retourner au XIXème siècle avec des « sachants » intouchables qui faisaient ce qu’ils voulaient. La médecine paternaliste, celle du « on a toujours fait comme ça ».

      Les médecins doivent prescrire selon les AMM. POINT. Pas d’AMM, pas de prescription. POINT. Tu sais ce qui a été prescrit hors AMM ? Le Mediator.


    • Alcyon 2 juillet 17:47

      @CN46400
      Recovery. En passant.

      Et même sans, tu as un essai randomisé qui démontre son utilité ? Non mais la base serait de démontrer un GAIN et non l’inverse. Inversion de charge de preuve toussa toussa. Sinon, moi j’ai un traitement, démontre qu’il ne fonctionne pas avec un essai randomisé !

      Mon traitement c’est du Pepsi Max.


    • banban 2 juillet 18:49

      En plus la procédure mettant fin à la chloroquine en libre service a commencé avant l’arrivé du Covid, par contre pour le paracétamol c’est bien le Covid qui a amener à la fin de sa vente libre.... 


    • CN46400 CN46400 2 juillet 23:37

      @Alcyon
      Parceque le ministre est mieux placé qu’un médecin pour parler soin ?....Quand au médiator, il n’était pas hors AMM mais l’AMM était bidouillée


    • CN46400 CN46400 2 juillet 23:42

      @banban
      Faux, mais avant la déclaration de pandémie, par Mme Buzyn...


    • Attila Attila 3 juillet 17:42

      @CN46400
      Le Mediator a bien été prescrit hors AMM. Voici une citation d’un article paru sur Rue 89. L’article a disparu mais j’avais copié la citation :

      " Voici comment Servier présente « le polysurchargé » aux médecins :

      «  Il a entre 40 et 50 ans, sa bonne santé n’est qu’apparente : derrière son aspect jovial et rubicond, son excès de poids et quelques anomalies sont alarmants, le risque vasculaire le guette. En effet, sa tension artérielle est limite, son fond d’œil montre de discrètes altérations. »
      L’argumentaire se développe ensuite naturellement : le médecin a le choix entre imposer un régime à son patient, lui prescrire une association de trois médicaments ou… le Mediator seul, car :
      « Il agit sur les trois anomalies métaboliques décelées : hyperlipidémie, hyperglycémie, hyperuricémie. »
      Difficile de prouver mieux qu’avec ce genre de document, comment Servier a poussé les médecins à prescrire son médicament pour les régimes, alors que son « autorisation de mise sur le marché » était limitée au traitement du diabète. "

      .


  • banban 1er juillet 15:31

    Ils ne sont pas redescendu les adeptes du gourou charlatan ? Mais bon il est de la nature humaine de ne pas vouloir revenir en arrière, quand on c’est engagé avec temps de ferveur et de dévotion, surtout que cela veut dire accepter de cette fait duper. je reste tout de même abasourdi que l’on puisse encore écouter ce qui se dit au CHU de Marseille. Je me permet de mettre un lien que j’ai trouvé très intéressant ; https://www.youtube.com/watch?v=a6oW35QKC-Q cela parle beaucoup du fonctionnement de CHU de Marseille, probablement un scandale a venir.


    • bernard29 bernard29 1er juillet 17:57

      @banban

      Médiapart au lieu de faire ses choux gras sur Platini maintenant , ferait mieux d’enquêter sur les contradictions entre les différents membres de l’institut de Raoult à Marseille et sur la méthode des études et les pseudos articles scientifiques publiées sur leur propre journal dit « scientifiques » pour faire rentrer de l’argent.


    • Pere Plexe Pere Plexe 1er juillet 18:09

      @banban
      En tout cas les adeptes de la joueuse de flûte désertrice sont redescendus violemment... 
      En politique comme en science les faits sont têtus
      Et ne peuvent être éternellement ignorés


    • banban 1er juillet 19:21

      @bernard29
      J’espère qu’ils y bosse déjà.
      La crédibilité de leur travail, jamais remis en défaut, pourrais permettre d’y voir plus clair.


    • banban 1er juillet 17:58

      @Le421
      j’ai appris qu’un médecin anglo-saxons dénonce des médecin anglo-saxons qui auraient données des doses dangereuses de médicament a des patients dans le cadre d’un essai clinique soutenue par le gouvernement et l’OMS... Les médecins le nie.
      Je n’est pas les compétences pour me faire une opinion. Je me sens modérément plus instruis.


    • Feste Feste 1er juillet 21:40

      @banban
      Ben pourtant tu la ramenes à mort sur le charlatan Raoult pour lequel tu sembles avoir toutes les compétences requises. Tu m’as l’air d’en être un beau toi.... smiley


  • Pimpin 1er juillet 17:35

    Très bon article ! 

    Il manque une référence, celle du docteur Maudrux. 

    https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/06/24/confinement-ou-traitement-2/

    Qui montre une corrélation entre la prescription obligatoire de paracétamol et l’augmentation rapide des décès, ainsi que la descente rapide de ces décès après la décision de certain médecins de ne pas respecter cette obligation.

    D’autre part, on reproche aux médecins qui prescrivent de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine de ne pas avoir d’études randomisées sur l’effet de ces médicaments en cas de covid 19. 

    Question : existe-il une étude randomisée qui prouve l’efficacité du paracétamol en cas de covid 19 ?? qui justifierait l’obligation de sa prescription ?

    De même dans les hôpitaux on met les patients sous oxygène. Existe-il une étude randomisée qui prouve l’efficacité de l’oxygène en cas de covid 19 ?

    Alors pourquoi deux poids deux mesures ? 

    Parce que le traitement avec ces médicaments coûte quelques euros alors que le nouveau remdesivir de Gilead coût 2000 € ?

    Parce que tous les médecins qui s’opposent à Perrone sont payés par Gilead ?

    http://www.francesoir.fr/societe-sante/top-13-des-revenus-annuels-recents-verses-par-lindustrie-pharmaceutique

    Cela justifie-t-il des milliers de morts ?


    • banban 1er juillet 18:12

      @Pimpin
      Question : existe-il une étude randomisée qui prouve l’efficacité du paracétamol en cas de covid 19 ?? qui justifierait l’obligation de sa prescription ?
      non, pas plus que la papaye, les dance vaudou et la chloroquine, mais il doit bien il y avoir une étude ou deux randomisé qui montre que le paracétamol a effets sur la douleur des patients, c’est peu-être dans ce cadre là qu’il est prescrit, non ?
      et sinon je ne savait pas que le paracétamol est obligatoire en cas de Covid.
      Je me fatigue pas pour le reste des arguments. il sont du même calibre.


    • Pimpin 1er juillet 18:24

      @banban
      Le problème n’est pas de savoir si le paracétamol a de l’effet sur la douleur, c’est établi, le problème est de savoir s’il est efficace en cas de coronavirus, savoir si par hasard il ne serait pas contre-indiqué à cette nouvelle maladie. C’est cela le but d’une étude.
      Les deux médicaments interdits ont aussi leurs effets prouvés, ce qu’on leur reproche c’est ne ne pas avoir fait d’études randomisées avec la nouvelle maladie. 
      Vous comprenez ? ce qu’on reproche à ces deux médicaments, on s’en fiche pour le paracétamol. Si vous ne comprenez pas le problème c’est que c’est vous qui avez un problème.
      Et oui, la prescription de paracétamol est imposée aux médecins en cas de covid 19. Ça et le renvoi à domicile pour bien contaminer les autres, jusqu’aux problèmes respiratoires qui conduisent à l’hôpital où on met les gens sous oxygène en attendant qu’ils meurent.
      Vous êtes payé par Gilead ? sinon pourquoi un tel aveuglement ?


    • Pere Plexe Pere Plexe 1er juillet 20:09

      @banban
       On sait surtout que le paracétamol a conduit 96000 gus à l’hosto en 10 ans rien qu’en Australie.
      Et qu’il augmente les risques d’AVC.
      Bref c’est un médoc. 
      Mais ça relativise, par exemple, la dangerosité de l’HQC


    • machin 1er juillet 20:23

      @banban

      Je connais des mercenaires plus convaincants que vous...
      Vous démarrer dans la profession ?


    • banban 1er juillet 22:23

      @Pimpin
      « Le problème n’est pas de savoir si le paracétamol a de l’effet sur la douleur » je pense que si vue qu’il est utilisé pour cela.
      « le problème est de savoir s’il est efficace en cas de coronavirus  » ; aucun médecin prétend qu’il est efficace.
      « si par hasard il ne serait pas contre-indiqué à cette nouvelle maladie » un argument sensé, on n’en sais rien, comme toute les molécule prescrit. je ne sais pas si une étude sur la question est en cours.
      « Les deux médicaments interdits ont aussi leurs effets prouvés, ce qu’on leur reproche c’est ne ne pas avoir fait d’études randomisées avec la nouvelle maladie. »
      une molécule prouve sont efficacité par l’études randomisées...votre phrase n’a pas de sens.
      « La prescription de paracétamol est imposée aux médecins en cas de covid 19  » j’ai beau cherché pas trouvé ou on imposait le paracétamol, juste vue qu’il était conseillé, je présume qu’il est conseillé(bien que maintenant interdit en libre service en pharmacie) faute de mieux, pour les douleur car les médecin présume qu’il a peut de chance que cela fasse plus de dégâts, mais je suis pas médecin, vous non plus.
      « Ça et le renvoi à domicile pour bien contaminer les autres » non on impose pas le renvoie au domicile, on hospitalise quand un medecin juge cela nécessaire, il faut bien ne pas envoyer toute personnes pressentant des symptômes, ce n’est pas matériellement possible.


    • Pimpin 1er juillet 23:48

      @banban
      « aucun médecin prétend qu’il est efficace. »
      Effectivement ils sont obligés de le prescrire et rien d’autre, c’est là le problème !

      « un argument sensé, on n’en sais rien, comme toute les molécule prescrit. je ne sais pas si une étude sur la question est en cours. »
      Tout à fait ! idem pour le l’hydroxychloroquine et l’azithromycine, sauf qu’eux sont interdits et pas le paracétamol ! là est le problème .

      « une molécule prouve sont efficacité par l’études randomisées...votre phrase n’a pas de sens. »
      J’explique qu’en cas de covid 19 on impose le paracétamol qui n’a pas d’étude randomisée et qu’on interdit l’hydroxychloroquine et l’azithromycine pour le même motif ! c’est cela qui n’a pas de sens !

      « j’ai beau cherché pas trouvé ou on imposait le paracétamol, »
      Quand on impose aux médecins en cas de covid 19 de ne prescrire que du paracétamol et rien d’autre, c’est quoi ? Alors évidemment il peut aussi ne rien prescrire du tout !

      « non on impose pas le renvoie au domicile, on hospitalise quand un medecin juge cela nécessaire, »
      Pas du tout ! les instructions sont claires  : en cas de covid 19, paracétamol, renvoi du malade chez lui ou à l’hôpital si son cas s’aggrave.

      C’est vrai que ce n’était pas présenté comme une obligation, mais comme une recommandation. Sauf que tous les médecins qui n’ont pas suivi ont été menacés par le conseil de l’ordre.

      Ecoutez bien les explications du docteur JJ Erbstein :
      https://www.youtube.com/watch?v=uxmFosu0tgo&feature=youtu.be
      « Je ne pouvais pas les laisser mourir »

      Voir aussi ici : 
      https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/06/24/confinement-ou-traitement-2/

      « Certains de mes confrères de l’Est sont formels, ils sont persuadés que cela a commencé à mal tourner quand on a dit « c’est grippal, il ne faut pas traiter, sinon avec du paracétamol », et que les médecins ont suivi. »


    • foufouille foufouille 2 juillet 08:15

      @Pere Plexe

      uniquement en cas de surdosage et surtout en automédication.


    • Attila Attila 2 juillet 08:40

      @Pimpin
      Douleur et fièvre : c’est souvent écrit sur la boite.

      .


    • Pimpin 2 juillet 10:21

      @Attila
      Oui mais rien ne dit que ces effets sont les mêmes avec le covid 19 ! ou que cela n’amplifie pas la maladie ! Il faut faire une étude randomisée ! 
      C’est ce qui est dit pour l’hydroxychloroquine et l’azithromycine, c’est pour cela que les médecins généralistes se sont vus interdire leur prescription alors qu’ils en prescrivent depuis des dizaines d’années pour les infections pulmonaires.
      Deux poids deux mesures. Des milliers de morts pour rien ! Enfin si, pour faire passer un nouveau médicament le remdesivir à 2000 euros le traitement au lieu de quelques euros. Sans doute pour cela aussi que ceux qui attaquent les médecins dissidents touchent tous de l’argent de Gilead ! 
      C’est tellement gros que vous ne voyez pas tout cela ?


    • Attila Attila 2 juillet 10:30

      @Pimpin
      Le remdesivir de Gilead a été testé par l’étude Discovery. Les résultats n’ont pas encore été publiés mais des informations préliminaires ont été données par un initié (Yazdan Yazdanpanah ?) comme quoi aucun des médicaments testés n’auraient montré d’efficacité contre la covid-19.
      Ni le remdesivir ni l’hydroxychloroquine ne marchent.

      .


    • CN46400 CN46400 2 juillet 11:20

      @Pimpin
      « Il faut faire une étude randomisée ! »
      Ouais mais il faut trouver des volontaires qui acceptent , d’avance, le médoc, ou le placébo qui leur sera administré. Dans une maladie qui est mortelle, ce n’est pas un petit pari que de trouver ces volontaires...Voilà pourquoi les résultats arriveront, s’ils arrivent, quand l’épidémie sera terminée ! Ce qui est sidérant c’est de constater qu’aucun des pensionnaires de nos télés, pourtant bardés de diplômes ronflants, ne tient compte de ce détail...


    • Pimpin 2 juillet 11:47

      @Attila
      D’autres études bidon ?


    • Attila Attila 2 juillet 12:23

      @Pimpin
      Qualifier cette étude de bidon prouve que vous êtes un adepte de la méthode Coué. La science fonctionne de manière collective : il y a consensus scientifique sur les qualités méthodologiques de cette étude. Le monde entier se contrefous des délires des neuneus d’Agoravox.

      .


    • Pimpin 2 juillet 15:50

      @Attila
      Non, pas la méthode Coué, juste le constat que toutes les pseudo-études qu’on nous a présentées se sont avérées bidon, la plus connue étant celle du Lancet.
      Moi je préfère les résultats des médecins sur le terrain. J’ai donné des liens, ce qu’on y trouve est implacable.


    • Attila Attila 2 juillet 16:05

      @Pimpin
      «  juste le constat que toutes les pseudo-études qu’on nous a présentées se sont avérées bidon »
      Ce n’est que VOTRE opinion. La science ne se base pas sur des opinions mais sur des preuves. Les preuves sont apportées par des études qui respectent des règles et des méthodes qui ont elle-mêmes fait leur preuves après des dizaines d’années de pratique.
       Toutes les études respectant les règles et les méthodes de la démarche scientifiques n’ont trouvé aucune efficacité à la chloroquine contre la covid-19 .
      L’étude du Lancet et les études de Raoult n’ont pas été validées.
      Vous ne pouvez rien contre ça.

      .


    • Attila Attila 2 juillet 16:06

      @Attila
      «  Vous ne pouvez rien contre ça »
      Sauf dans vos délires !

      .


    • joletaxi 2 juillet 16:26

      @Attila

      en voilà une pilule qu’elle est bonne

      https://www.lalibre.be/planete/sante/razzia-des-americains-sur-un-medicament-anti-covid-trump-a-fait-une-affaire-incroyable-5efdcf9d7b50a66a59de3480

      et elle est efficace docteur ?
      ben elle n’a jamais suvé personne, mais il semblerait, mais on n’a aucune étude avec des aveugles, certifiée kasher, sur le sujet, qu’elle réduit les symptomes de 4 jours ?
      heu comme le paracétamol ?
      oui, mais en beaucoup, beaucoup plus cher d’où l’intérêt de constituer des stocks avant que les prix d’envolent
      Mme Bachelot est sur le coup


    • CN46400 CN46400 2 juillet 16:28

      @Attila
      « L’étude du Lancet et les études de Raoult n’ont pas été validées. » Le pb est maintenant ailleurs, pourquoi la liberté de prescription des médecins a été suspendue par le ministre de la santé ?


    • Attila Attila 2 juillet 16:32

      @joletaxi
      Initialement développé contre la fièvre hémorragique Ebola, le remdesivir du laboratoire américain Gilead est la première thérapie à avoir démontré une certaine efficacité chez les patients hospitalisés pour le Covid-19 dans un essai clinique de taille significative, même si l’effet est considéré comme modeste. "
      .
      0,4 euros le cachet : Dexamethasone

      .


    • Pimpin 2 juillet 23:24

      @Attila
      Ce n’est pas mon opinion, c’est un fait ! toutes les soit-disant études anti-Raoult ont été démolies. 
      Ce qui valide ce que font Raoult et de nombreux médecins c’est leurs succès. Je vous ai donné des liens. Ecoutez donc ce qu’ils racontent, quand ils disent qu’ils n’en pouvaient plus de voir mourir leurs patients en appliquant les recommandations politiques.
      Le temps n’était pas au études, mais à l’urgence de soigner des malades avec des médicaments déjà éprouvés et efficaces. Ceux qui ont tout fait pour que cela ne se fasse pas sont des criminels, tout simplement. Des milliers de morts auraient pu être évités.


    • Attila Attila 2 juillet 23:29

      @Pimpin
      « Ce n’est pas mon opinion, c’est un fait ! toutes les soit-disant études anti-Raoult ont été démolies. »
      Dans vos rêves.
      .
      «  Ce qui valide ce que font Raoult et de nombreux médecins c’est leurs succès » . . . chez les neuneus : les adultes normalement éduqués avec un peu de culture scientifique ne se laissent pas prendre.

      .


    • Pimpin 3 juillet 22:56

      @Attila
      Vous devriez vraiment vous renseigner au lieu de répéter bêtement le politiquement correct !


    • Attila Attila 3 juillet 23:06

      @Pimpin
      J’en ai rien à foutre de votre politiquement correct : j’ai pas la télé et je ne lis pas les journaux. Mais, contrairement à vous, je m’informe grâce aux articles scientifiques, de vulgarisation ou directement quand je le peut.
      Retournez lire le torchon Rance-Soir !

      .


    • Pimpin 4 juillet 10:19

      @Attila
      Visiblement vous êtes très mal informé ! vous croyez ceux qui ont organisé la décrépitude de nos hôpitaux, qui ont organisé la pénurie de masques et qui ont interdit au médecins de prescrire des médicaments efficaces en provoquant des milliers de morts. Je vous ai donné les liens qui le prouvent, là où des médecins s’expriment. Vous savez, ceux qui disent qu’ils en avaient marre de voir leurs patients mourir ...
      https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr
      https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/06/24/confinement-ou-traitement-2/

      https://www.youtube.com/watch?v=uxmFosu0tgo&feature=youtu.be


    • Attila Attila 4 juillet 10:41

      @Pimpin
      C’est la recherche scientifique qui à géré le stock de masques et la désorganisation des hôpitaux ? Ça va pas dans votre tête ?
      Pour ce qui est de la recherche et de la prescription de médicaments efficaces, il y a des règles. Ces règles sont là pour protéger les malades avant tout.
      Votre opinion, le monde entier s’en fout !

      .


    • Attila Attila 4 juillet 10:46

      @Pimpin
      Un sondage du Parisien du 5 avril demandait « Pensez-vous que la chloroquine est efficace ? ».
      — 59% ont répondu : oui.
      — 20% ont répondu : non.
      — 21% ont répondu : je ne sais pas.
      .
      On ne savais pas alors puisque aucune étude épidémiologique n’avait encore conclu.
      Donc, 79% des français avaient une réponse à une question dont personne n’avait de réponse démontrée. Seulement 20% des sondés ont été capables de répondre : je ne sais pas !
      Ces 79% de personnes qui répondent « je sais, c’est oui — ou c’est non » parlent au delà de ce qu’ils savent avec une assurance proportionnelle à leur incompétence.
      https://twitter.com/i/status/1278773434475057152
      .
      Pour avoir le son, cliquer sur la croix du haut-parleur en bas à droite.
      .


    • Pimpin 4 juillet 13:52

      @Attila Il n’est pas question de recherche scientifique mais de décisions prises par des politiques bureaucrates qui ont bloqué tout approvisionnement et ventes de masques quand on en avait le besoin, en même temps qu’ils interdisaient aux médecins de soigner correctement leurs malades. 
      Vous n’êtes visiblement pas allé voir les liens que j’ai cités et qui expliquent tout cela. Ce n’est pas une opinion (contrairement à vous qui n’apportez aucun argument) c’est un fait.


    • Pimpin 4 juillet 13:55

      @Attila
      En Avril nombre de médecins dont bien sûr Raoult avaient déjà donné leurs explications qui permettaient de se faire une opinion fiable. Mais encore une fois visiblement vous n’êtes pas allé voir les sites que j’ai cité, vous vous contentez de répéter toujours les mêmes âneries officielles.


    • Attila Attila 4 juillet 14:24

      @Pimpin
      Mais . . . vous vous trompez de discussion : ici, il est question du protocole Raoult et de prescription des médicaments, pas des politiques publiques. Relisez l’article.

      .


    • Pimpin 4 juillet 17:08

      @Attila Et bien justement c’est la politique publique qui a semé la zizanie en intervenant dans la liberté de prescription des médecins ce qui a conduit à des milliers de morts. Voir les liens que j’ai donnés plusieurs fois.


Réagir