jeudi 31 mars 2016 - par Karol

L’indécence des élites : salaires astronomiques, bonus et dividendes

Alors que nombreux sont ceux qui depuis des semaines se mobilisent pour défendre le droit du travail et demander le retrait de la loi El Khomri, on apprend que le Président du Directoire de Peugeot, Carlos Tavares voit cette année sa rétribution augmentée de 100%, atteignant 5,24 millions d'euros ( 3.2 millions de rémunération et 130 000 actions de "performance" soit 2 millions d'euros supplémentaires ). Son homologue Carlos Ghosn, le patron à la fois de Renault et de Nissan cumule aussi les rémunérations dans les deux entreprises. Pour l’année 2014, le total de ses émoluments atteint 15 millions d’euros. En 2015, sa rémunération pour Renault s'élève à 3,1 millions d’euros, s'y ajoute 4,1 millions d’euros de stock-options de la marque au losange. En juin, sera publiée sa rémunération de Nissan. Au total, elle devrait dépasser largement les 15 millions d’euros de revenus. Cumulard de deux emplois, on peut s'interroger aussi sur son don d'ubiquité qui lui permet de diriger à la fois une entreprise en France et l'autre au Japon. Chez les constructeurs allemands, c’est Martin Winterkorn, l' ex-président du directoire de Volkswagen grand tricheur sur les normes de pollution et récemment débarqué, qui bat jusqu'à présent tous les records avec des rémunérations oscillant en 15 et 20 millions d’euros.

Depuis les années 80, dans l'ensemble des grands groupes industriels et financiers la démesure en matière de rémunération des dirigeants est de mise( lien ) alors que les salaires de la grande majorité des employés ont stagné. Ainsi une part des profits est elle distribuée sous forme de salaires, de primes ou d'actions gratuites aux serviteurs zélés du capital qui par leur politique au sein de l'entreprise autorisent les actionnaires à être de plus en plus gourmands en matière de dividendes. (lien) . Petits arrangements qui ont conduit à l'explosion des inégalités tant au niveau des revenus que du patrimoine.

LE " HOLD-UP TRANQUILLE" ( 1)

Les financiers eux-mêmes en dressent le constat, avec étonnement : jamais les bénéfices n’ont été aussi hauts, jamais les salaires n’ont été aussi bas. Ce déséquilibre inédit depuis au moins un demi-siècle est vrai pour l’ensemble des pays industrialisés.

Entre 1983 et 2006, d'après le Fond Monétaire International (FMI), dans les pays membres du G7, la part des salaires dans le Produit intérieur brut (PIB) a baissé de 5,8%. Au sein de l'Europe,dans la même période, d'après la Commission européenne :

  • la part des salaires a chuté de 8,6%. Et en France,de 9,3%.
  • la part des dividendes dans la valeur ajoutée passait de 3,2 % à 8,5 %. Un quasi-triplement.

Chaque année, en France, c'est plus de 120 milliards d'euros qui ont été transférés de la rémunération du travail vers la rémunération du capital. Richesse créée par l'ensemble des travailleurs qui manque cruellement aux budgets de l'assurance maladie, à l'aide sociale aux caisses de retraites et à l'assurance chômage. Salaires muselés et sacrifices dans la protection des salariés qui imposent à un nombre de plus en plus grand de citoyens la précarité et l'insécurité.

Ce hold-up tranquille s'est fait progressivement au fil des réformes, de la mondialisation des échanges et du développement de la "compétition internationale " .

Plusieurs facteurs ont contribué à ce transfert des richesses du travail vers le capital.

  • L'augmentation incessante de la compétitivité d'une part et les politiques de "rationalisation" et de réduction des services publiques d'autre part ont conduit à la suppression de nombreux postes de travail réduisant du même coup la masse salariale.
  • Avec la concurrence internationale des travailleurs du monde entier, avec l'augmentation du chômage, les salaires stagnent depuis plus de 30 ans. Selon une étude de l’Insee publiée à l’automne 2007, "le revenu salarial net moyen, secteurs public et privé confondus, n’a pas augmenté en trente ans." Aux Etats-Unis le revenu médian a chuté de 4,4% depuis 2009, année du retour de la croissance. Pour les Noirs, le plongeon est de 11%. Pendant la même période l'indice boursier S P 500 a augmenté de plus de 150% profitant à une minorité de la population propriétaire d'actifs financiers.
  • La flexibilité introduite au fil des réformes, dont la loi El Komhri est le dernier avatar, a accéléré la précarité . Depuis 1980, "la proportion des travailleurs à temps partiel est passée de 6 % à 18 % de l’effectif salarié total, et celle des autres formes d’emploi atypique (intermittence,intérim, etc.), de 17 % à 31 % du salariat" (Le Monde, 30/11/07). Ainsi le travailleur doit être à la disposition de son employeur, aux dépens de ses propres obligations, et n'être rémunéré que pour le travail directement productif pour l'entreprise. Au Royaume-Uni les contrats "zéro heure" sont l'exemple le plus achevé de la flexibilité imposée aux salariés. Ces contrats sont une disposition législative qui permet d’« embaucher » un salarié tout en ne lui garantissant pas un nombre minimal d'heures de travail. Il doit se tenir à disposition de l’entreprise en permanence, qui l’emploiera une heure ou dix heures ou pas du tout dans le mois. Ils sont particulièrement répandus dans les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration, des services aux personnes et de l’éducation. La palme de ce type de contrats au Royaume-Uni revient à McDonald’s qui emploie près de 90% de ses salariés grâce à des zero-hour contrats. Si ce type de contrat a augmenté de plus de 20 % en un an et a permis de faire baisser la statistique du chômage il a, en revanche, fait exploser le nombre de travailleurs pauvres qui ne peuvent pas vivre dignement de leur salaire et qui vont jusqu'à mettre en danger leur propre santé. Ainsi les volontaires de la banque alimentaire de l’Armée du Salut de Darlington affirment que des femmes utilisent de vieilles chaussettes et du papier lorsqu’elles ne disposent pas des moyens financiers pour acheter des serviettes ou des tampons et sont trop embarrassées pour demander de l’aide. “Certaines femmes n’ont pas d’autre choix que d’avoir recours à du papier journal ou à des mouchoirs faute d’avoir les moyens d’acheter les produits d’hygiène intime adéquats, d’après les responsables d’une banque alimentaire du nord-est." ( lien )
  • Enfin les politiques de réduction des "charges sociales" ont contribué aussi à la diminution de la part des salaires dans la valeur ajoutée tout en fragilisant la protection sociale en la livrant de plus en plus aux intérêts privés par le développement des mutuelles de santé et des systèmes de retraites par capitalisation accélérant l'individualisation de la protection des salariés au dépends de sa socialisation.

Le problème est que cet accaparement de la richesse créée par une élite de plus en plus réduite se fait en malmenant les véritables créateurs de cette valeur ajoutée tant convoitée. En réduisant la capacité à consommer du plus grand nombre et en généralisant l'insécurité financière chez les salariés, ils réduisent aussi la réalisation des profits de l'entreprise par la stagnation des ventes à cause de la baisse du pouvoir d'achat des ménages, étouffant peu à peu l'ensemble de l'économie.

Dans ce domaine aussi les Etats-unis sont précurseurs. Ainsi si, après guerre, entre 1949 et 1953 le top 10 raflait 20 % de la richesse créée, laissant 80 % au reste de la population, de 2009 à 2012, le top 10 non seulement s'accapare 100 % de la richesse créée pendant cette période,mais il récupère en plus 20 % de la richesse accumulée par les 90 % qui pendant cette période sont condamnés à s'appauvrir.( lien ) et... à s'endetter, accélérant encore ce transfert de richesse. Ainsi la consommation aux États-unis est maintenue hors de l'eau grâce à l'endettement des ménages par les prêts à la consommation pour l'achat d'une automobile ( 1065 milliards de dollars d'encours à la fin 2015), grâce aux cartes de crédit (917 milliards de dollars fin 2015 ) ou les prêts étudiants (1230 milliards de dollars ). ( lien) Endettement qui pousse de plus en plus de familles au défaut de paiement, à la faillite et au désespoir. L'effondrement de ce modèle économique est proche, seul l'endettement massif et l'argent bon marché distribué par les banques centrales retardent un peu l'échéance tout en accélérant l'augmentation des inégalités par d'une part l'inflation des actifs financiers pour les plus riches et par l'endettement net des plus pauvres.

L'IMPASSE DU NEOLIBERALISME.

Après quatre décennies les politiques néolibérales ont conduit tous les pays qui les ont subit dans une impasse. Seule une caste de plus en plus réduite en sort bénéficiaire alors que la grande majorité de la société est aujourd'hui défaite et appauvrie. Le darwinisme social et la compétition individuelle a assigné à chacun le devoir de réussir à n'importe quel prix en bridant les solidarités élémentaires et toute velléité de fraternisation. Tout élan humaniste est disqualifié par avance et seule s'est imposée la performance individuelle dans tous les domaines de la vie humaine, induisant ainsi la culture du toujours plus, de l'hybris et de la pléonexie, justifiant pêle-mêle les gains records des joueurs de football ( lien) et des amuseurs publics du petit écran comme les salaires des grands patrons.

Mais en asséchant l'homme de toute son humanité,en vidant de sens tout activité humaine, en hypothéquant l'avenir d'une grande majorité et en la condamnant à vivre dans l'insécurité et la peur, les politiques néolibérales on créé les conditions d'un chaos. Elles ont ainsi ouvert la voie à de dangereux démagogues défenseurs autoproclamés de la patrie en danger et du peuple oublié et, plus grave encore, à de nouveaux petits dictateurs qui prétendent rien moins que de rétablir un nouvel ordre au service d'un dogme religieux ressorti d'un obscur passé en envoyant des jeunes en perdition semer la terreur de par le monde.

L'indécence des élites qui se vautrent dans cette unique passion de l'argent pour l'argent est révélatrice de ce dernier acte d'une civilisation qui aura tout dévasté, des diverses ressources terrestres aux diverses cultures et organisations humaines qui existaient de part le monde, au nom d'un seul maître : le profit à court terme.

Aujourd'hui il est urgent de s'en émanciper. Il restera alors à inventer un monde qui assurera la pérennité de l'ensemble de notre espèce en harmonie avec notre environnement et dans une équitable répartition des richesses crées par l'intelligence et le travail de l'homme.

_________________________________

photo :http://www.lefigaro.fr/societes/2016/03/26/20005-20160326ARTFIG00056-carlos-tavares-double-sa-remuneration-mais-reste-loin-derriere-carlos-ghosn.php - crédit photo Charles platiau-Reuters

(1) sous titre et données empruntées au dossier confectionné par Fakir .



91 réactions


  • macarel macarel 31 mars 2016 10:29

    A l’auteur, je dis merci et bravo. A mes yeux, il s’agit de l’unique sujet d’importance et la cause de tout le reste.

    Attendons nous à un dénouement d’une violence malheureusement extrême. Car à l’heure de l’explosion de ce système, le « haut de la pyramide » n’acceptera pas de tomber sans lutter farouchement au mépris et aux dépends de la base (ce qui est déjà en cours). Il s’il faut faire du « ménage » à grande échelle pour gagner quelques minutes, il n’y aura aucune hésitation !
    Cela peut paraître défaitiste comme point de vue, mais j’ai bien peur qu’il n’y ait raisonnablement pas d’autre dénouement. Car pour se hisser en haut de cette pyramide, il aura fallu écraser beaucoup de monde. De ce fait, il y a peu de chance qu’on y trouve un humaniste. Gardons quand même un espoir.....

    • Karol Karol 31 mars 2016 10:56

      @macarel
       Je ne suis pas loin de partager votre pessimisme. Seul un mouvement de très grande ampleur peut les faire plier.


    • Le421 Le421 1er avril 2016 13:43

      @macarel
      Quand les élites du monde voient leur situation en danger, elles se sont toujours dirigées vers une solution efficace pour occuper les peuples. La guerre.

      Et avec les nationalistes qui ont le vent en poupe, il n’y aura rien de plus facile à déclencher.

      Les DuPont n’ont-ils pas fait fortune avec la poudre à canon pendant la Guerre de Sécession ?

      Je passe les Rothschild, Halliburton et autres marchands d’armes.
      Et comme la France est bien placée dans le domaine...


    • gogoRat gogoRat 1er avril 2016 18:20

      @macarel

      ATTENTION à ne pas être trop simpliste. Pendant que l’entropie de l’univers et la complexité des situations augmentent, les magouilleurs/manipulateurs savent aussi embrouiller la donne pour rester maîtres du « jeu ».
       

      •  le « haut de la pyramide » n’acceptera pas de tomber sans lutter farouchement au mépris et aux dépends de la base (ce qui est déjà en cours)
        >>> pas si simple !

       Quel consensus sur ce que peut bien être ce « haut de la pyramide » , ou « la base » ?
       Les frontières internes sont de plus en plus floutées, mélangées, mouvantes, incertaines.
       
       Prenons cet exemple d’actualité du jour.
       La presse titre : « Stéria : les grévistes craignent de perdre leurs avantages »
       sur la même première page dont l’accroche est « Loi Travail : la rue dit non ! »
       Ce qui laisse entendre que ces grévistes de ’la rue’ ne disent non que pour défendre des avantages/privilèges.
       Or, quel est justement le ’jeu’ de Stéria ? Eh bien, tout bonnement de ’mouiller’ ses salariés avec la mise en place d’un ’plan d’actionnariat salarié
       
       Là où cela se complique encore, c’est lorsque l’on sait qu’historiquement Stéria est une SSII (Société de Sevices en Ingénierie Informatique ) dont la principale clientèle est liée au domaine militaire. ( En gros du faux privé qui sert de marchand de viande privilégié à des statutaires du prétendu ’service public’ ...)

    • gogoRat gogoRat 1er avril 2016 20:04

       Cette remarque est à rapprocher de celle de Djam :
      "  (---.---.---.183) 1er avril 12:33

      Ce qui demeure une vraie énigme c’est comment accepte-t-on, lorsqu’on est soi-même « force de l’ordre », de combattre ceux-là mêmes qui seront très vraisemblablement les futurs (ou déjà actuels !) enfants des policiers ???
      Comment peut-on entrer au service d’un "nouvel ordre mondial" qui, in fine, va détruire les cerveaux des enfants de ces policiers ???
      Mystère de l’expérience de Milgram ? Soumission à l’emploi fonctionnarisé ? Adoption de l’idéologie d’état ? ou tout simplement esprits totalement malade, aliéné, englouti ?

      "

  • leypanou 31 mars 2016 11:41

    à de dangereux démagogues défenseurs autoproclamés de la patrie en danger et du peuple oublié et, plus grave encore, à de nouveaux petits dictateurs qui prétendent rien moins que de rétablir un nouvel ordre au service d’un dogme religieux ressorti d’un obscur passé en envoyant des jeunes en perdition semer la terreur de par le monde. : vous auriez pu aussi parler de la 1ère droite et la 2ème droite qui justement instrumentalisent l’existence de ces petits dictateurs pour pérenniser l’ordre économique et social actuel qui fait accaparer la majeure partie de la richesse au profit d’une infime partie de la population avec un appauvrissement généralisé du plus grand nombre.


  • Spartacus Spartacus 31 mars 2016 12:37

    Texte démagogique, comparaison sur des stats bidonnées et non logiques, d’une France rance et jalouse sortie d’une éducation nationale et ses 90% de profs marxistes et décalés, qui érigent en obligation de pensée la jalousie et la haine de ceux qui gagnent plus que eux.


    Hazlitt écrivait : « Tout l’évangile de Karl Marx peut être résumé en une seule phrase : Haïssez l’homme qui est plus riche que vous. N’admettez en aucune circonstance que son succès puisse être dû à ses propres efforts, à la contribution productive qu’il a fait en faveur de toute la société. »

    Cette phrase correspond exactement a la définition du gauchiste Français que nous cotoyons. La litanie de leurs textes, et leurs schémas de pensée. 

    Regardez les condensés des textes Agoravox, c’est précisément cela jusqu’au caricatural le plus risible.


    Dire que ces démagogues des majorités des réserves à gauchistes (état) devraient dire merci à Tavares, car c’est lui qui paye leur retraites, leurs statuts leurs privilèges.....

    C’est pas avec les gauchistes et les déficits de tous les services publics et les faillites des sociétés publiques qu’elles sont payées. 
    C’est bien avec la richesse produite par quelques uns, qui tirent la charrette de plus en plus lourde de ces boulets gauchistes (et l’emprunt sur les générations suivantes pas encore nées )qu’elles sont payées.

    La promotion de la vie soumise en misérabilisme à se contenter du mimétisme salarial comme norme et la haine de ceux qui prennent en main leur vie, s’en extirpent et qu’ils jalousent.

    • Pyrathome Pyrathome 31 mars 2016 12:46

      @Spartacus
       Hey crevard, tu peux insulter et vomir mais il n’en reste pas moins vrai que tu est un facho néolibéral à l’instar des vampires et des crapules que tu viens défendre ici
      Tu sais où tu peux te la mettre, ta propagande crasseuse ?
      « Casse-toi pôv con »..........


    • tonimarus45 31 mars 2016 13:08

      @Pyrathome--- bonjour— tout afait-ce qui est grave c’est que ces gens là ne se rendent meme plus compte de l’indignite de leurs propos


    • alinea alinea 31 mars 2016 13:41


      Parlez nous de vous Spartacus, de votre vie, de votre environnement ; je suis curieuse de connaître le « comment » d’une existence à côté du réel, à côté de l’environnement quotidien, les autres, les passants et puis le « comment » accepter toutes ces dégradations de notre biotope, de notre vivre ensemble...se prémunir ou supporter la souffrance alentour, de tout et de tous...


    • Clocel Clocel 31 mars 2016 13:49

      @Spartacus
      Allons, mon bon Spartacus, réagissez que diable !!! smiley
      https://www.youtube.com/watch?v=AD1UjqJIdpA


    • tf1Groupie 31 mars 2016 13:51

      @alinea

      Les dégradations de votre biotope sont autant dûes à vous et à vos voisins qu’à Carlos Tavares ou je ne sais qui d’autre vous trouverez bon de dénoncer.

      C’est un peu le problème des humanistes auto-proclamés : l’enfer c’est toujours les autres ; ces belles âmes sont incapables d’aucune auto-critique.


    • alinea alinea 31 mars 2016 14:55

      @tf1Groupie
      Non !! sûr que non tf1 ! Vous plaisantez ou quoi ?
      Qui sont donc les plus riches ?
      Quelle est la politique des Bayer, Syngenta, Monsanto, Nestlé et consort ?
      Vous voulez dire que leurs employés sont collabos ? Oui.
      Mais je ne bosse pas pour ces gens-là.
      Puisque vous vous adressez à moi, n’est-ce pas !
      Je n’ai pas une belle âme mais je pratique l’auto critique, et elle est exigeante !


    • Thorgal 31 mars 2016 15:08

      @alinea
      T’en fais pas, c’est du trollage de base. On évite de répondre en bavant des conneries pour faire diversion. C’est l’unique rôle de Spartacul et tf1-du-bulbe.


      Revenons au sujet : les rémunérations de ces 0.0001% sont une insulte au peuple. Comme un posteur plus haut, je ne suis pas optimiste, la révolution bordelique s’en vient, et ce sera dégueulasse car on verra pauvres contre pauvres s’en foutre plein la gueule.

    • tf1Groupie 31 mars 2016 15:16

      @alinea

      Pourquoi prétendez-vous que seuls les plus riches polluent ?

      Vous aussi vous polluez, ne serait-ce que quand vous utilisez Internet par exemple.
      Vous ne roulez jamais en voiture, vous ne consommez jamais de médicaments ni de produits industriels ?

      Alors votre « sûr que non » n’est pas très réfléchi.

      Mais c’est toujours facile de d’accuser les autres. ça n’est pas vraiment de l’exigence envers soi-même.
      Je me doute que vous êtes certainement plus sobre que beaucoup de vos concitoyens, mais vous les dédouanez sans etats d’âmes.
      Doit-on alors vous traiter de collabo ?


    • Spartacus Spartacus 31 mars 2016 15:31

      @alinea

      J’ai une vie responsable. J’ai mon libre arbitre.
      Dans mon environnement, les gens comptent sur moi, parce que je suis fiable. 

      Le « vivre ensemble » que vous invoquez, c’est une grande fiction gauchiste à travers laquelle tout le monde devrait s’efforcer de vivre aux dépens de tout le monde et chacun pourrait bien profiter de l’autre en se donnant bonne conscience. 

      Et la souffrance alentour, il suffit pas de l’invoquer en prônant le recours aux autres pour se donner bonne conscience.
      La souffrance alentour à une fin. Elle commence par l’espoir de s’en sortir, s’enrichir, s’émanciper. 
      Le capitalisme, le talent, l’émancipation est le meilleur remède connu.

      Et c"est certainement pas en invoquant la jalousie du prochain qu’on y met fin.

    • alinea alinea 31 mars 2016 15:39

      @tf1Groupie
      Les riches, ce n’est pas leurs pollutions domestiques qui effraient, mais bien leurs productions ! là on parle des producteurs de bagnoles, mais on aurait pu parler des producteurs de pesticides ; et même les fabricants de fringues, regardez les productions de cotons, la condition de vie des travailleuses du Bengladesh, et les transports !!!
      Quant à ma vie domestique, consciente de tout cela et n’étant pas aliénée à un système, je pollue certes, mais je réduis à sa plus simple expression ! je mange bio et n’utilise aucun produit chimique et je roule très peu !
      Le moindre petit trajet en jet d’un de ceux-là fait ma pollution annuelle ! ma pollution internet est récente ( quatre ans) et sera éphémère !
      La pollution c’est bien aussi la fabrication du malheur.
      mais vous savez tout ça, vous devriez mieux utiliser votre esprit de contradiction !


    • alinea alinea 31 mars 2016 15:47

      Saprtacus
      Qui invoque la jalousie ? je ne dis pas qu’elle n’existe pas, mais je ne l’ai pas vue ici. En général, les jaloux se débrouillent pour « parvenir » !
      Et je ne mets pas en cause vos compétences et responsabilités dans votre boulot, ce n’était pas le propos.
      Le malheur alentour a une cause et la cause est que votre système n’a pas besoin de tout le monde et si tout le monde faisait comme vous et les vôtres, dix planètes n’y suffiraient pas.
      Pourquoi certains resteraient-ils sur le carreau ? Ne sommes-nous pas civilisés ?


    • tf1Groupie 31 mars 2016 15:54

      @alinea

      Qui achète et conduit les bagnoles, qui achète les fringues à la mode, les telephones, qui utilise les pesticides et qui achète la nourriture rendue pas chère par les produits chimiques ?

      Tout le monde, riches et pauvres.

      Vous savez tout ça mais vous vous ingéniez à en reporter la responsabilité sur ceux qui vous déplaisent ; et ces coupables vous sont bien utiles.

      Moi aussi je suis contre la pollution, contre le malheur, la pauvreté et même la tristesse.


    • joletaxi 31 mars 2016 16:00

      @alinea

      amen
      priez pour sainte alinea

      votre mode de vie m’indiffère, même si je trouve votre posture purement idéologique ridicule autant qu’inutile
      alors de grace, foutez la pais aux autres

      cet égocentrisme est pitoyable


    • alinea alinea 31 mars 2016 16:16

      @joletaxi
      vous conviendrez que : « ce n’est pas moi qui ai commencé » !!  smiley
      mais vous avez raison, d’ailleurs j’ai écrit tout ça à reculons.


    • alinea alinea 31 mars 2016 16:34

      @tf1Groupie
      Pas moi.


    • Pakal (---.---.188.215) 31 mars 2016 16:39

      @Spartacus
      Bonjour,

      Connaissez vous et vos amis (tfi, taxi et ...) comment est créé l’argent ?

      Excusez moi, mais je suis cadre sup dans la gestion, vous allez pas me la faire à l’envers avec vos pseudos argument.

      Savez à qui on doit la dette de la france ? et celle à venir des différents QE ?

      Croyez vous que durant les 30 glorieuses, il n y avait pas de développement ? alors que la redistribution était bien différente.

      Qui crée la Valeur Ajouté dans l’entreprise ? Ceux qui travaille (salarié et entrepreneur), mais pas les actionnaires.

      Quels risques ou autres ont pris les salariés PDG des grands groupes ? ils ont rien investi dans la boite, ni rien créé.

      Bon je m’arrete là, mais j’ai encore de plein de bon argument


    • joletaxi 31 mars 2016 16:57

      @alinea

      c’est marrant de lire les commentaires, comme quoi, il suffit d’agiter le chiffon, et tout le troupeau se précipite

      au passage, vous avez du m’énerver pais....

      curieusement, le Mr Tavares, c’est un employé non ?
      il travaille sous contrat pour une société, et que je sache, un actionnaire de référence l’état, a bien du quelque part accepter cet engagement ?
      Si ça se trouve, il bénéficie des lois actuelles en cas de licenciement abusif( je cherche toujours la signification de ce que peut être un licenciement abusif ?)

      D’autre part, les émoluments d’un dirigeant d’entreprise, c’est soumis à l’approbation de l AG, faut croire que les actionnaires sont tous des cons ?
      ou bien, ils patissent eux aussi du principe de précaution (vous savez la maison brule et tout le pataques) qui fait qu’ils veulent minimiser le risque de perdre leur précieux butin( vous savez, le prix du sang et de la sueur du peuple) en croyant, peut-être à tord,qu’il leur faut le meilleur, et partant le plus cher.

      dans le même ordre d’idée, je vois pas pourquoi on paie très cher un chanteur soi-disant de qualité, alors que l’on a ici ,sur avox, un artiste barbu et qualité supreme ,antinuc, qui peut nous régaler pour trois francs six sous

      Le plus navrant là-dedans, c’est que celui qui va écrémer ,c’est l’état, par l’impot,
      à tel point qu’un génie du ballon rond avait exigé un salaire net...double du brut de ce pauvre Tavares,
      ce jour là, je me souviens ,il faisait beau,c’était un long WE, et la gauche n’avait pas jugé bon de descendre dans la rue, lieu de tous les dangers.

      Tiens, si demain ,par malheur on vous trouve une maladie fatale, mais qu’un docteur(oups, valet de bigpharma) vous déleste de vos économies pour vous guérir, vous allez préférer mourir par principe ?


    • liberty1st liberty1st 31 mars 2016 17:00

      @Spartacus
      Je ne crois pas que ça dérange les Français que les grands patrons et autres détenteurs du capital gagnent plus qu’eux ou même se goinfrent, à condition que cette nourriture ne provienne pas de leur assiette !
       
      Le problème n’est pas que le capital gagne plus mais que la conséquence des inégalités grandissantes est que les travailleurs - le peuple - gagne moins, voit ses conditions de vie se détériorer et possède un futur angoissant et incertain !
       
      Sinon, je suis d’accord avec les autres commentaire : « Spartacus = décérébré » !

      Haaa ! Ça fait du bien !  L’insulte facile, ça détend ! Merci Spartacus pour ce que vous faites, c’est important !


    • joletaxi 31 mars 2016 17:22

      @Pakal

      oups

      si vos patrons lisent ce commentaire, je vois se profiler le licenciement abusif plein pot

      dites donc, l’entreprise, pour exister, ,elle a pas fait appel aux actionnaires ?
      ou bien ce sont les travailleurs ,employés, qui se sont dit un beau jour, car fatalement ils sont tous copains, si on mettait toutes nos économies ,si on s’endettait, pour acheter une machine à fixe chaussettes, pour assurer notre avenir ?

      encore une fois, sauf s’il est patron de sa propre entreprise, un PDG n’est qu’un employé, il ne prend pas plus de risque que Machin à la compta.
      Et s’il est actionnaire, ou propriétaire, il défend son pécule,et paiera ses erreurs par la faillite

      vous êtes bien sur d’être d’être cadre... sup ?

      pour ce qui est de la création de l’argent, on a déjà expliqué 100 fois sur vomigorax le procédé,
      vous signez ici, et je crée l’argent, simple


    • Spartacus Spartacus 31 mars 2016 17:23

      @Pakal


      -La monnaie vous voulez dire. 
      La monnaie est crée par la demande de l’emprunt et détruite par son remboursement.

      -Pourquoi la dette de la France ? A cause des politiciens Keynésiens, pour faire plaisir aux différents groupe de pression ils endettent les générations suivantes.

      —De Gaule laisse 88 milliards pour des investissements structurels et empecher le communisme.
      —Giscard l’augmente à 92 milliards pour ne pas adapter le pays à la crise de 73.
      —Miterrand l’augmente à 660 milliards pour offrir la retraite à 60 et embaucher des clientèles de--------Chirac passe à 1152 milliards en un festival absurde de relance Keynésiennes
      —Sarkozy l’augmente à 1789 milliards pour une réponse Keynésienne absurde aux Subprimes.
      —Hollande l’augmente à 2092 milliards en invention du concept de la baisse de la hausse tendancielle. Droit d’absentéisme sans compter des fonctionnaires, aides massives aux corporations qui votent à gauche, culture, éducation, clientélisme exacerbé etc.....

      -Les QE ? Réponse Keynésienne absurde a vouloir relancer par la demande. Vouloir absolument prêter de l’argent a des gens qui n’ont pas confiance en l’avenir. Que c’est con.

      Les 30 glorieuses ? On paye encore la dette. Pas de création de réserves pour les retraites, et envoi de la facture aux générations suivantes. La vie payée bonheur payée par les générations suivantes. 
      La redistribution des 30 glorieuses ? Les gauchistes tirent le jackpot, cheminots, energie. Pas de vieux à financer, par millions les plus âgés étaient morts à la guerre. Début de la lutte des statuts et privilèges statutaires des castes d’état. Du corporatisme et implantation à vie des intouchables gauchistes qui accaparent l’état.

      La valeur ajoutée ? C’est une marge commerciale qui la crée. Ce n’est pas l’ouvrier ou la clé à molette.
      Quand Youtube vend une ou plusieurs musique, le travail du salarié ne change pas, la valeur ajoutée elle change.

      L’actionnaire fournit le capital qui paye l’avance du travail du salarié. Le salarié produit, c’est tout. 
      Quel que soit le résultat de l’entreprise. Si le produit est vendu ou pas, le salarié est payé, l’actionnaire ne l’est pas....

    • Pakal (---.---.188.215) 31 mars 2016 18:11

      @Spartacus
      comme je l’ai dit dans mon poste, pas la peine de me la faire à l’envres.

      C’est en 74 que la loi bancaire a été faites, avant la France emprunté directement à la Banque de France sans intèret.

      Avec quel argent ou monnaie avont nous reconstruit la France (ne citer le plan Marshall slt 5% du capital pour acheter américain) ?

      Cette argent qui a servi à reconstruire route ecoles, hopitaux, EADS, TGV.

      D’où les QE relance la demande, ils ne servent qu’à soutenir les marché financiers (c’est mon BOULOT). il n’y a pas plus de pret aux entreprise ou aux Pers Physique. L’accroissement du crédit de l’an dernier n’a servi qu’a restructurer des credits existants.

      Vous payez quoii des 30 glorieuses, il n’y avait pas de dettes avant 74 ! pour les retraites oui je suis d’accord.

      D’où les gauchistes tirent le jackpot, qu’est ce que vous racontez ? la Famille Mulliez a fait sa richesse en quel période ? et la Bettencourt ? Afflelou, Leclerc... ? Tous les petit gens qui ont créé leurs boites sans une thunes mais avec une forte inflation.

      La Valeur Ajouté ? en gros vous n’y connaissait rien en compta. La marge commercial c’est les Achats moins les Ventes. la valuer ajouté t’enleves les salaires aussi.Et oui ce sont les salarié (patrons et ouvriers) qui l’a crée , chez AXA il n’y a pas d’ouvrier mais ce sont les conseillers et autres cadres qui crée cette valeur ajouté

      Pour l’actionnaire vous confondez (ou vous faites semblant), si demain on achete pour 1Millions d’actions Renault, nous n’auront pris aucun risque, rien entrepris. Cela n’a aucun impact sur la tréso de l’entreprise car nous les achetons à Dupont ou autre mais pas à Renault.

      Je vous conseille d’aller lire et d’étudier la compta et gestion avant de vouloir vous la joué Gattaz.


    • amiaplacidus amiaplacidus 31 mars 2016 19:07

      @Spartacus
      Est-ce que cela paie bien de venir faire le larbin des gorets qui se goinfrent au dépens des petites gens ?


    • alinea alinea 31 mars 2016 19:30

      @joletaxi
      Vous devriez tourner votre lorgnette dans l’autre sens Jojo parce que je ne parle pas de la même chose.
      Certes il y a des hommes, des noms, mais c’est tout un système qui passe cul par dessus tête ; c’est vrai depuis longtemps mais il s’avère qu’à la longue il n’y a plus aucune retenue et que tout devient absurde.
      On ne construit pas une société sur de l’absurde, de la tension ; que voudriez-vous, que tous ceux qui crèvent à petit feu acceptent leur sort sans râler ? Et encore, c’est vrai ce ne sont pas eux qui râlent, pour râler il faut un peu de temps libre et de l’énergie, et, peut-être aussi un peu d’espoir.
      Je doute que Big Pharma puisse quoi que ce soit pour moi, ni pour quiconque d’ailleurs, mais ça c’est autre chose ; un chirurgien m’a sauvé la vie et ça ne vous a pas coûté trop cher ; pas vous Jojo, puisque vous êtes belge, mais le contribuable !! smiley
      Vous essaierez de m’expliquer à quoi riment des salaires de cet acabit, pour moi, c’est juste le stade avancé de l’agonie d’un monde. mais peut-être laisserons-nous assez de possibles pour qu’un autre renaisse, en attendant on ne rigole pas tous les jours, pour peu qu’on possède un brin de sensibilité.


    • Spartacus Spartacus 31 mars 2016 21:35

       @Pakal

      Non !
      Au lieu de lire un résumé dans l’humanité renseigne toi et lit donc la loi de 73.

      La France avant 1973 empruntait aux banques privées simplement parce la capacité d’émettre de la monnaie de l’État était limitée par les accords de Bretton Woods.

      T’as raison les QE ne servent qu’a éviter la faillite des états Keynésiens. A prêter aux états. Les entreprises n’empruntant pas pour investir fauter de confiance, sauf pour en rachetant d’autre.

      Ben voyons il n’y avait pas de « dettes » avant 74......Encore une rigolote celle là. De Gaule laisse une dette.

      T’as raison je n’y connait rien en compta. J’ai créé ma première boite à 23 ans, il y a déjà plus de 30ans, et depuis j’ai toujours été chef d’entreprise...

      Merci de tes conseils sur la gestion d’entreprise....Je vais y réfléchir. smiley smiley Depuis que je suis dirigeant j’y avait pas pensé. smiley


    • Le421 Le421 1er avril 2016 13:46

      @Thorgal
      Effectivement...
      Il est fort probable que « cartapus » rie dans sa barbe des conneries qu’il raconte et des réactions suscitées...
      En tout cas, il faut se dire qu’il y a des gens qui pensent réellement ce qu’il raconte.

      Mais ils ne sont pas atteints du complexe du larbin et ne perdent pas leur temps à troller sur Agoravox...


    • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 1er avril 2016 14:05

      @Pyrathome

      la personne insultante ici c’est vous :« crevard,...tu sais où tu peux te la mettre... »

      On vous a jeté 2 PDG français en pâture et vous aboyez tous en meute sans même considérer que Mr Tavarez fait parti des sauveurs de Peugeot et donc de quelques dizaines de milliers d’emplois !!!

       Cette vieille société française a failli passer à la corbeille car les prédécesseurs de Mr Tavarez ont été plus que mauvais mais d’eux on ne parle pas trop. Connaissiez-vous les revenus de Mr Varin avant qu’il ne touche sa retraite chapeau de 600 000 eur par an ?

      Vous ne parlez que de leurs revenus et non de leurs résultats, pourquoi ?

      Savez-vous que les salariés de Peugeot n’ont pour la plupart aucun pb avec les revenus de leurs hiérarchie (Stockholm généralisé chez PSA ?)


    • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 1er avril 2016 14:22

      @Pakal

      Cadre sup vous dites ?

      « C’est en 74 que la loi bancaire a été faites, avant la France emprunté directement à la Banque de France sans intèret. »

      « ...vous n’y connaissait rien en compta... »


      Je comprends mieux la situation dans laquelle se trouve notre pays !!!


    • Jean Pierre 3 avril 2016 11:20

      @tf1Groupie
      Payé 1000 fois plus que ses salariés de base Tavarès pourra consommer 1000 fois plus et polluer 1000 fois plus. Un aller retour en jet privé entre 2 capitales européennes ou pour aller au ski ou a Monaco, c’est la consommation de combustible annuelle d’un salarié par exemple. Une petite sortie de quelques heures en yacht (la puissance de ces jouets s’exprime en milliers de KW) c’est plusieurs tonnes de gazole Et tout est dans les mêmes proportions. La différence entre un enfant et un riche, c’est le prix de leur jouet, dit-on. C’est aussi l’importance de leurs dégâts sur la planète. 


  • fcpgismo fcpgismo 31 mars 2016 12:55

    Tant qu’il y aura des sous hommes pour lécher le cul sale de leur maître cette situation perdurera.


  • alinea alinea 31 mars 2016 13:34

    À ce constat dont il n’est pas inutile de rappeler l’indécence, j’essaie de comprendre comment il est possible que des millions de gens se laissent bouffer la laine sur le dos. Si le désir de s’en sortir existe, d’où vient cette impuissance ? Et si c’est la résignation ou la passivité qui priment, pourquoi ?
    À la deuxième question j’ai essayé de tracer une explication que j’ai appelée...centrisme : chacun centré sur soi-même, vivant, pour les encore nantis, tout cela avec l’aise que donne l’aise, et pour les autres, le regard noir, au mieux, jeté aux moins bien lotis en rêvant de leur éviction.
    Rien de tout cela n’aurait pu voir le jour si le sens du commun n’avait pas été éradiqué par la propagande consumériste. Évidemment il n’y a eu aucune anticipation à cela mais au fur et à mesure que le citoyen laissait sa place au consommateur, le tableau donnait des idées aux puissants de l’argent.
    Nous arrivons au bout du système parce que le consommateur est à peine utile, si peu qu’on peut le juguler, et il est peu utile parce que l’argent se multiplie tout seul avec la spéculation et qu’il ne correspond plus à aucune valeur. Il n’a plus d’ancrage dans le réel concret de l’existence, il est pure folie.
    Tout est pipeau, tout est artificiel ; nous sommes déjà sortis de la Nature il y a quelques temps, ne nous reste plus qu’à sortir de l’humanité !
    Hélas.
    Je ne vois que bouder, reconstruire notre monde sans tenir compte d’eux, mais c’est à inventer. Et c’est un vaste sujet !
    Par ailleurs je viens de lire sur le site « Les Crises » un bel article que j’ai envie de partager

    http://www.les-crises.fr/le-neoliberalisme-est-un-fascisme-par-manuela-cadelli/

    Merci Karol pour ce travail, et si les chiffres me soulent et ne m’évoquent pas grand chose, j’apprécie de remettre les pieds sur terre !! Néanmoins je ne suis pas convaincue que le partage des richesses suffise à notre bonheur, mais c’est sans aucun doute le premier pas à faire !


    • leypanou 31 mars 2016 15:39

      @alinea
      Si le désir de s’en sortir existe, d’où vient cette impuissance ? Et si c’est la résignation ou la passivité qui priment, pourquoi ?
      À la deuxième question j’ai essayé de tracer une explication que j’ai appelée...centrisme
       : je ne pense pas que ce soit le fait d’être centré sur soi, mais plutôt la conviction qu’on ne peut pas faire grand-chose.

      Effectivement, si tout le monde pense qu’il ne peut pas faire grand-chose et qu’il ne fait rien, rien ne changera. Mais chacun peut déjà faire quelque chose lui-même, même si c’est dérisoire, en fonction de ses moyens. Moi par exemple je n’irai jamais dans un stade cautionner des salaires de 1 million d’€/mois pour regarder des pitres jouer avec un ballon et il y a des nombreux exemples comme çà.

      Mais tout çà n’est qu’une goutte d’eau tant qu’on ne change pas la direction globale de la société dans laquelle on vit et tant qu’on aura des F Hollande, A Juppé, M le Pen, N Sarkozy ou d’autres encore à la tête de l’état.


    • Karol Karol 31 mars 2016 16:21

      @alinea

      Bonjour Alinéa,
      Excellent article en effet.
      Je viens de la manif à Place d’Italie. Malgré la pluie ça réchauffe le cœur de voir une foule immense déterminée contre cette loi scélérate.


    • joletaxi 31 mars 2016 16:38

      @Karol

      vous n’avez pas pris froid au moins ?

      encore un scandale, quand il fait froid et qu’il pleut, rien n’est prévu pour les « citoyens responsables »,qui courageusement ,au risque de leur vie, exercent leur droit fondamental de ne pas être d’accord, même si pour cela ,il faut pourrir la vie de ces imbéciles qui prennent leur bagnole pour acheter de la merde dans les supermarchés, ou pire, qui contribuent par leur passivité à l’exploitation des masses.
       pas un petit vin chaud, une inhalation de poudre miracle, rien

      quelle société de merde


    • amiaplacidus amiaplacidus 31 mars 2016 19:21

      @alinea
      qui écrit  : « j’essaie de comprendre comment il est possible que des millions de gens se laissent bouffer la laine sur le dos.  ».
      C’est assez simple, tant que les gens ont un petit quelque chose, même un tout petit, par exemple un frigo ou une bagnole pourrie, ils ne vont pas se révolter de peur de perdre ce petit quelque chose.
      Ce n’est que lorsqu’il n’ont plus rien, et donc rien à perdre, que la révolte devient possible.
      Il faut laisser aux capitalistes (j’emploie ce terme connoté, mais il convient parfaitement) l’intelligence de laisser un tout petit quelque chose (mais très petit) à une majorité de la population.


    • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 31 mars 2016 20:04

      @amiaplacidus

      (j’emploie ce terme connoté, mais il convient parfaitement)

      Le mot « capitaliste » doit être prononcé sans détour, pour ce qu’il est, un système prédateur basé sur le profit et l’exploitation humaines, et autres . Quelle que soit la forme qu’il prendra, économiquement il sera toujours la marque de l’avidité de quelques hommes au détriment de tout le reste.

      Quant à attendre que les « capitalistes » défenseurs du système, laissent quelque chose aux autres, ne rêvons pas. 


  • Habana Habana 31 mars 2016 14:20

    La question est : qu’a-t-il fait pour « mériter » cette somme astronomique ?

    Il a préservé des emplois ? NON (au contraire)
    Il a considérablement fait évoluer la qualité ? NON (chacun jugera)
    Il a eu des idées avant-gardistes pour sortir des modèles super géniaux ? NON (à l’appréciation de chacun)
    Il a redonné des lettres de noblesse aux marques ? NON (franchement, quand on a des ronds, on va voir ailleurs)
    Bref, il est inutile d’énumérer tout ce qu’il n’a pas fait !!
    En revanche, il a clairement bénéficié du résultat des plans mis en place par ses prédécesseurs (Streiff / Varin) et qui ont consistés à virer du monde, à fermer des usines (Ryton et Aulnay), à vendre les meubles et à taper sur les employés ! En sus, il ne pense qu’à externaliser un maximum de chose ! (pour payer plus cher et avoir la même chose...voire moins car l’expertise n’est plus là).
    Bref rien de très viable et durable ! L’avenir me donnera raison.
    C’est fou la confiance aveugle que la population peut avoir envers ces « soient disant » super « managers » ! De vrai héros !
    Des héros de type Lauvergeon, Messier etc... qui peuvent se permettre toute la médiocrité qu’ils veulent sans jamais risquer d’avoir à en payer les conséquences !
    Et par dessus le marché, on leur donne encore avec 20 millions de prime de départ !
    Bienvenue en France !

  • ZenZoe ZenZoe 31 mars 2016 14:26

    Absolument d’accord, rien ne justifie des tels écarts entre le haut et le bas de la pyramide.
    Contrairement à ce que raconte Spartacus, il ne s’agit pas de jalousie. Tout le monde est je pense d’accord sur le principe que plus on a de responsabilités, plus on doit être payé en conséquence, et si d’aucuns veulent s’enrichir et bossent dur pour ça, aucun problème - SAUF QUE :
    1) on parle là d’un écart hors toute proportion, que rien ne justifie.
    2) on parle là d’un système, qui empêche ceux du bas de l’échelle de grimper trop haut et a pour objectif de concentrer les richesses dans un minimum de mains.
    .
    Et je ne parle même pas du mérite réel de ces « patrons miracles ». Beaucoup disent par exemple que Tavares n’est pas pour grand chose dans le redressement de Peugeot, n’étant là quand même que depuis 1 an !
    N’oublions pas non plus que même s’ils font connerie sur connerie, ces super patrons touchent quand même le pactole.


  • flourens flourens 31 mars 2016 15:11

    dans les coffres de la bande
    tout notre or c’est fondu
    en décrétant qu’on le lui rende
    le peuple ne veut que son dû

    c’est la lutte finale
    etc etc


  • julius 1ER 31 mars 2016 15:28

    il y en a beaucoup sur ce site qui commencent juste à comprendre ce qu’est l’Ultra-libéralisme ou le turbo-Capitalisme .... c’est un peu comme découvrir l’eau chaude !!!!!


    les gens vont commencer à comprendre ce qu’ a été la chute du mur et les incidences sur la vie de tout un chacun et vont découvrir plusieurs décennies de mensonges comme l’ont été la soit -disant économie socialiste de la période Stalinienne !!! 

    le seul avantage de la période Stalinienne est qu’avec des mouvements ouvriers forts dans les pays occidentaux en plus de cette course à la puissance et concurrence entre le bloc socialiste et le bloc capitaliste c’est que le bloc capitaliste devait et était obligé de composer avec les mouvements ouvriers même s’il le faisait en traînant des pieds ..... 

    on peut dire sans se tromper que cela correspond aux trentes glorieuses grosso-modo et à la période du modèle Capitaliste Rhénan ( si si le modèle co-gestionnaire allemand était envié et admiré ) 
    mais ici comme en Allemagne et ailleurs le Capitalisme est redevenu ce qu’il était au 19 ie siècle c’est à dire un modèle prédateur sans foi ni loi ... autres que ce que le rapport de forces en présence peut lui imposer or ce rapport de forces est complètement désorganisé et à la remorque et pas du tout en mesure d’imposer quoique ce soit ...... 

    c’est d’autant plus vrai que les Etats qui ont été les bras plus ou moins bien armés des mouvements ouvriers où tout au moins une certain prolongement de la pensée ouvrière et humaniste , ces Etats ont été phagocytés par la pensée dominante du moment cad l’Ultra -Libéralisme !!!! 

    aujourdhui tout les mouvements alternatifs ne sont plus relayés ni par les syndicats, ni par les Etats et encore moins par les Autorités de Région or la conquête des municipalités par les mouvements ouvriers au 19 ie siècle a été le point d’orgue des revendications et des conquêtes sociales ..... on peut se rendre à l’évidence que c’est un immense chantier qui s’ouvre aujourdhui pour tout mouvement social digne de ce nom ..... tout est à reconstruire !!!!! 

    • joletaxi 31 mars 2016 16:09

      @julius 1ER

      les gens vont commencer à comprendre ce qu’ a été la chute du mur

      voilà, encore une des conséquences du turbocapitalismejudeomachinmangeurd’enfants

      aucune compassion
      aujourd’hui au moins, quand un petit garnement reçoit une raclée, on prévoit immédiatement une cellule psychomachin, des aides, un suivi, des indemnités

      pour les sinistrés de la chute du mur, rien, ces pauvres ères sont restés livrés à eux mêmes, dans un environnement hostile, pire que les retombées de Fuku, et on en voit ici tous les jours les séquelles.

      Je crains que cela ne soit sans espoir, car, le turbomachinchose s’est réapndu pire que le moustique tigre.

      heureusement, vomigorax leur permet ,par le biais de l’écriture, à exprimer leur souffrance, maigre consolation.
      Ils en sont au point d’encenser Vlad 1°, c’est dire leur état


    • Norbert 3 avril 2016 15:56

      @julius 1ER

      JUSTE !


  • Pimpin 31 mars 2016 15:54

    Un petit calcul. le PDG touche 5 millions d’euro à l’année. Il est accusé de spolier les salariés. 

    OK, supprimons lui ces 5 millions et répartissons les sur les 180 000 salariés de PSA. 
    Ca fait 28 euros par an et par salarié. 
    Par contre chaque salarié va recevoir une prime de 2000 euros en 2016.
    A méditer !



    • ZenZoe ZenZoe 31 mars 2016 16:36

      @Pimpin
      On peut aussi placer l’argent dans un fonds spécial et au moment d’une crise, en faire profiter les salariés au lieu de les virer. On peut aussi investir dans une amélioration des conditions de travail (nouveaux ordis, etc.), on peut aussi recruter, ...
      Plein de choses à faire avec 5 millions annuels, au lieu de les remettre dans les mains d’une seule personne.


    • alinea alinea 31 mars 2016 16:42

      @Pimpin
      Pourquoi moinsser ? C’est très juste !! il n’y a plus que le pognon dans la vie, plus de symboles, plus d’humanité, plus rien
      Pimpin oublie sûrement quel pouvoir a l’argent, qu’il est pouvoir, ainsi oublie-t-il que le pouvoir partagé s’appelle démocratie tandis que le pouvoir d’un seul s’appelle oligarchie.
      Que toutes ces boîtes soient nationalisées, que les petites deviennent des coopératives ; les gens ne seront pas beaucoup plus riches, certes, mais quel changement d’ambiance, de responsabilité,, de dignité !


    • joletaxi 31 mars 2016 16:59

      @alinea

      et cerise sur le gateau, du moins pour les méritants, quel plaisir d’embarquer sa petite famille dans sa traban, que l’on a attendue 12 ans....


    • tonimarus45 31 mars 2016 16:59

      @Pimpin— sauf que ce n’est jamais «  »UN«  » salarie de base qui les toucne ces 5 millions d’euros

      de plus cete argent a « tavares » lui est assure tous les ans par contre les 2000€ ce n’est que pour un an ;rien n’est sur que les salaries de la base toucheront quoi que ce soit en 2017

    • joletaxi 31 mars 2016 17:04

      @ZenZoe,

      avec les lois actuelles, les firmes ont plutôt tendance à créer des réserves pour l’accident prudhomme

      vrai que de nouveaux ordi, c’est de refus, pénible d’aller sur fessebook sur ces vieilles bécanes

      et recruter, des fois qu’un esclave fasse un burnout

      ça se présente bien, je vois facile 10 millions de chomdus


    • joletaxi 31 mars 2016 17:09

      @tonimarus45

      pire, si Tavares s’endort, ils risquent d’être virés...

      mais non, mais non, tout le monde sait pertinemment que ces sont les travailleurs qui font le succès de l’entreprise
      bon, avant Tavares, ils étaient pas inspirés, mais depuis ils se sont bien repris

      Quand je pense que Nissan a fait appel à un de ces rigolos pour tenter de sauver leur entreprise, et avec l’accord des esclaves, et qu’il passe caisse tous les ans
      Paraît même, que certains tentent de faire croire qu’il a sauvé Renault
      dingue hein


    • Pyrathome Pyrathome 31 mars 2016 18:24

      @alinea
      Que toutes ces boîtes soient nationalisées, que les petites deviennent des coopératives ; les gens ne seront pas beaucoup plus riches, certes, mais quel changement d’ambiance, de responsabilité,, de dignité !
      .
      Vous savez, l’accumulation de richesse au dépend des autres est une psychopathologie, la preuve, ils croient que la « populace » les envient, ça doit les faire bander, mais mis à part quelques abrutis, c’est bien loin d’être le cas....
      Pour ma part, je n’éprouve que de la pitié vis à vis de ces tarés égocentriques et mégalomanes.....
      Et pas besoin d’être « gauchiste » pour deviner qu’ils sont justes des gros cerveaux malades....


    • Thorgal 31 mars 2016 21:32

      @Pyrathome
      Moi, je ne ressens aucune pitié pour ces types. Regarde bien la photo de l’article : des tronches de psychopathes. Y a un autre article sur Tavares. Regarde bien sa physionomie : inhumain.

      Les ultralibéraux du coin ne font que troller en caricaturant ou présentant leur vision des choses de manière grossière : c’est noir ou c’est blanc. Du pipeau. Ils ne semblent pas comprendre ou voir l’obscénité de telles rémunérations. Que ferais-je moi de quelques millions d’euros par an ? J’en n’ai pas grand chose à foutre du fric. Comme bcp de gens d’ailleurs. Les besoins matériels sont assez basiques et ne demandent pas de telles sommes. Ces gens fortunés confondent la vie et le monopoly. Ils sont piégés dans une voie de l’esprit très étroite et distordue qui leur a fait perdre le sens des proportions et accapare toutes leurs facultés cognitives. D’ailleurs, ils perdraient complètement la tête s’ils revenaient à des salaires de smicard. N’avons-nous pas vu ou lu au sujet de types qui ayant perdu tous leurs investissements en bourse n’avaient pas hésité à sauter par la fenêtre de leur bureau du 30ème étage de tel ou tel building ? La folie pure !

      Le drame, c’est que ça existe et c’est la norme.


    • Pimpin 31 mars 2016 22:25

      @alinea
      Les entreprises n’ont pas un fonctionnement démocratique comme on l’entend en politique.

      Il y a toujours un chef à sa tête, et ce qu’on lui demande c’est de faire tourner correctement l’entreprise.
      A priori dans le cas présent, c’est ce qui se passe.
      Les politiques qui eux sont démocratiquement élus peuvent imposer des contraintes à ces entreprises, dont la limitation de certains salaires. Le problème c’est qu’on est dans un système mondialisé et que les meilleurs chefs d’entreprise vont là où ils dont payés le plus cher.
      Quant à la nationalisation à outrance, cela s’appelle le communisme, qui a échoué partout où il a été appliqué.



    • Pimpin 31 mars 2016 22:32

      @ZenZoe
      Ce que je veux dire c’est que la somme d’argent en question n’est qu’une broutille par rapport au chiffre d’affaire de l’entreprise, n’a aucune influence sur le salaire des salariés et que cet argument est donc bidon. Fonds spécial ? investir ? Idem, cette somme est dérisoire.

      Personnellement ça ne me dérange pas qu’un dirigeant soit payé ainsi. A condition que ses résultats soient à la hauteur, ce qui n’est malheureusement pas le cas dans d’autres exemples qui eux sont effectivement scandaleux par principe. 
      N’oubliez pas non plus que 75 % de ce salaire va au fisc, donc dans le pot commun, et que cet homme en dépensant son argent va faire vivre bien d’autres personnes. 
      Il ne faut donc pas avoir une courte vue dans ce genre d’affaire et focaliser sur une somme effectivement très importante pour tout un chacun, mais dérisoire quand on la place dans son contexte.

    • Pyrathome Pyrathome 31 mars 2016 22:41

      @Thorgal
      Moi, je ne ressens aucune pitié pour ces types.
      .
      Je dis pitié dans le sens de la maladie qui les ronge et dont ils n’ont peut-être même pas conscience pour certains, ce sont juste des âmes tourmentées voire possédées comme on dit.....
      Les Spartacus, Tf1, rocla, et autres trolls thuriféraires hurlent « jalousie » !!
      Franchement, comment diable peut-on être jaloux de dégénérés mentaux écrasant les autres  !!!!

       smiley smiley


    • Pyrathome Pyrathome 31 mars 2016 22:51

      @Pimpin
      N’oubliez pas non plus que 75 % de ce salaire va au fisc
      .
      Et mon cul sur la commode dans un paradis fiscal ?
      Alors, on reprend :
      http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20130404trib000757615/entre-20-et-30.000-milliards-de-dollars-caches-dans-les-paradis-fiscaux.html
      .
      En France ,c’est 80 milliards qui disparaissent chaque année, des simards et RMistes peut-être ??
      http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20130122trib000744020/en -france-la-fraude-fiscale-couterait-60-a-80-milliards-d-euros-par-an.html
      .
      http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/le-fisc-francais-decouvre-38-000-comptes-caches-en-suisse-544523.html
      .
      Tiens, comme par hasard, on y retrouve, outre la famille Peugeot, l’énergumène du jour, Tavares...

      http://www.latribune.fr/economie/international/evasion-fiscale-la-france-se-dit-prete-a-siffler-la-fin-de-la-recreation-511370.html
      .
      Pas très efficace ta poudre de perlin....pimpin !!


    • flourens flourens 1er avril 2016 11:44

      @joletaxi
      quel accident Prud’hommes, je rappelle que les Prud’hommes jugent les licenciements ABUSIFS contraires à la loi et seuls les délinquants sont condamnés, que diriez si on ne condamnait pas les voleurs de mob
      il existe déjà des indemnités de licenciement dans le cas ou l’employeur doit se séparer légalement et loyalement de son ou ses salariés, c’est bien codifié et il existe tout un panel de motifs valables pour licencier
      mais, et je le sais par expérience étant conseiller du salarié, une grande majorité des litiges aux Prud’hommes est constituée par des licenciements pour faute grave, donc sans préavis, sans indemnités et parfois sans salaire si mise à pied (quasi 100% des cas), tout bénef pour le patron qui peut faire déguerpir son salarié en 1 minute, mais il se trouve que plus de 90% des fautes reprochées sont bidon, d’ou condamnation aux Prud’hommes
      ceci dit ce serait une atteinte intolérable dans une démocratie à l’indépendance de la justice, le juge est seul pour apprécier le litige et le dédommagement, faire le contraire c’est supprimer un contre pouvoir, ce n’est plus une question de travail mais une question de société, vous savez bien, on commence par la puis si ça passe, on continue sur le reste de la justice que l’on met aux ordres, surtout quand elle s’en prend aux élus
      c’est ça que vous voulez, la fin de la démocratie et de la République, car c’est bien de cela qu’il s’agit


    • alinea alinea 1er avril 2016 13:21

      @Pimpin
      Pourquoi « à outrance » ?
      Juste qu’il existe de fait des tailles d’industrie qui, à mes yeux du moins, dépassent l’organisation collective ; les quelles ? Les énergies, l’acier, les voitures tant qu’il y en a, guère plus.( je ne parle pas de la chimie parce que j’aimerais bien que ça n’existe plus !!)
      Dans le programme du PG, il était question d’instaurer la démocratie dans les entreprises, nationaliser est un bon moyen. Je ne crois pas qu’il faille l’imposer par la force, mais plutôt l’induire en laissant l’espace de redéployer notre bon sens.
      Partout où cela s’expérimente, ça marche très bien ; le respect, la respectabilité et la responsabilité sont les trois res qui apportent décence et dignité ; j’ajouterais l’intelligence !


    • julius 1ER 3 avril 2016 17:56

      @ZenZoe


      on est d’accord ...donner trop et toujours aux mêmes « stérilise » ces moyens financiers qui pourraient être utiles autrement !!!!

  • Jean Guillot meslier 31 mars 2016 17:16

    Le jeu du capitalisme à ses règles .

    Les règles du jeu n’ont jamais été changées , ce ne sont pas les capitalistes (patrons ,actionnaires , financiers etc... ) qu’il faut supprimer .

    Il faut changer les règles du jeu et il n’y aura plus de capitalisme ni de capitalistes ....

    Mais les règles du jeu sont contrôlées par les Etats .

    Devinette : Comment changer les règles du jeu ?


  • eric 31 mars 2016 17:32

    Spartacus a raison, mais on va pas discuter les chiffres.

    Le Peuple à tranché.

    Et donc de toute façon, dans une logique vraiment de gauche, l’auteur« a économiquement tort car il est politiquement minoritaire ».

    Aujourd’hui, de 60 à70 % de le la population vote d’abord et réfléchissent ensuite quand ils entendent ce genre de discours. A tort ou a raison, ( mais le peuple peut il avoir tort ?) Il votent contre. Ils votent même de plus en plus contre si on peut dire...

    Sur les 30% qui reste, une petite moitié est aujourd’hui sous la pluie pour contester la définition que donne l’autre moitié des ces analyses ( quoi qu’on en pense par ailleurs).

    Il est juste et bon que ces minorité actives aient le droit de s’exprimer. Il est important de comprendre que l’avenir de notre pays se décidera largement sans elles.

    Ce n’est pas uniquement une question d’économie d’ailleurs. Nul ne peut oublier que ces gens ont collectivement choisit Hollande...Mieux ! En ce moment, ils préconisent souvent de choisir Juppé et même s’apprêtent à voter aux primaires de droite...Alors, leurs analyse de la politique, de l’économie...

    Non aujourd’hui,les républicains doivent dialoguer avec l’autre grande force démocratique de notre pays et laisser les petits frères délibérer entre eux. Tant qu’ils font cela, il ne font pas de mal.


  • CoolDude 31 mars 2016 17:36

    Pour ce donner une idée de ce que cela représente la rémunération de Carlos Tavares... C’est un peu près « Un euro par seconde travaillé ». Si il est au 35h.

    Mais on sait tous qu’il ne dort jamais, travaille 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

    Bref, une voiture petite/moyenne gamme pour une journée travaillée. C’est le métier qui veut ça.


    • CoolDude 31 mars 2016 22:29

      @Tous ou plutôt à moi même...

      Pour ce qu’ils n’ont pas compris, la monnaie étant un bien d’échange...
      Et qu’il est évident qu’il est incapable de dépenser 22600 Euros par jours, car il travaille le gars... à part... En ayant incorporé 650 gr d’or dans son régime alimentaire, ce mec là explose en réalité une bagnole équivalent travail (de la mine... au contrôle qualité final) par jour. C’est mieux que GTA V.

      C’est beau... C’est classe !

      De plus, étant donné l’ignominie de notre système et de nos impots, le pauvre va devoir compenser cette perte dût au fisc en augmentant encore une fois sont salaire de 100 % l’année prochaine. Roooohhhh...

      Doubler son salaire... Ça me rappelle un ancien président qui avait du mordant lui aussi. Enfin qui avait des dents, en or sûrement.


  • rocla+ rocla+ 31 mars 2016 17:54

    Ils sont bêtes ce s gauchistes , ils aiment pas l’ argent , euh non , 

    ils aiment pas l’ argent que d’ autres qu’ eux reçoivent . 

    Sinon l’ argent ils l’ aimeraient autant . Mais comme c’ est pas eux qui le
     reçoivent c ’est du sale argent de capitalistes . 

    les gauchistes si quelqu’un me demande un sondage à moi sur les gauchistes avec 
    le question du sondeur : que pensez vous des gauchistes ?

    Réponse  : bonjour Monsieur le sondeur , les gauchistes sont bêtes , les 
    gauchistes . 

    Sauf si c ’est eux qui recevraient l’argent  . 

    mais comme ils sont bêtes ... smiley


    • Pyrathome Pyrathome 31 mars 2016 18:13

      @rocla+
      Ma brave raclure,
      Avec ta retraite de nanti ( 700/euros/mois) tu peux te contenter de sucer Tavares qui touche cette même somme par heure.....En plus à 75 piges, t’as même pas de Rollex, t’es juste un looser qui s’est fait rouler dans la farine toute sa vie de pétrin........cocu et content !!
      Allez, bonne bourre et bonne pipe sans oublier d’avaler la fumée.... smiley smiley
      Va t’acheter un cerveau, crétinus larbinus....smiley


    • flourens flourens 2 avril 2016 09:24

      @Pyrathome
      t’inquiète, avec ses outrances, j’en suis a me demander si Sparta n’est pas une taupe gauchissss infiltrée chez les nantis, en effet, pour faire détester ces derniers, on ne s’y prendrait pas autrement qu’avec les commentaires de Sparta, quel cachotier


  • marmor 31 mars 2016 18:18

    J’aimerais bien savoir quelles décisions prendraient toutes les pleureuses ci-présentes si on en nommait un à la place de tavares ;
    Vous prenez la responsabilité de la vie de plus de 180000 employés, une entreprise en mauvais état, en quasi faillite, ainsi que la banque du même nom, ainsi que la vie de milliers de sous traitants, ainsi que la réputation d’une marque française reconnue dans le monde entier : donc vous faites quoi pour sauver cette entreprise... Gros challenge hein ?
    Alors, qui le veut le poste à cinq millions ? Attention, la gauche a dit : pas de licenciements, pas de fermeture d’usine, pas de délocalisation, pas de gros salaire, et augmentation générale de 10%, car « c’est nous qu’on crée la richesse » !!
    Alors qui veut le poste ? Qui se sent capable de relever le défi, Cooldule, Taunimarus, Alinéa ?


    • Pyrathome Pyrathome 31 mars 2016 18:35

      @marmor
      donc vous faites quoi pour sauver cette entreprise
      .
      Demander l’aumône à l’état pour 7 milliards pour sauver ses fesses ??
      http://www.ladepeche.fr/article/2012/10/25/1474203-pour-aider-psa-l-etat-exige-des-contreparties.html
      C’est toi qui paye, marmor, pour Peugeot, pour Renault, pour les banques, pour EDF , pour AREVA, etc...etc...pour toutes les crapules assistés qui en demandent toujours plus pour causes de faillites récurrentes......et c’est loin d’être fini !!
      T’as raison d’être content d’engraisser les porcs...on te prend pour un jambon..... smiley.


    • marmor 31 mars 2016 19:09

      @Pyrathome
      N’oubliez pas que l’état, donc vous et moi, est actionnaire à plus de 14% de cette entreprise. C’est donc la règle de demander aux actionnaires de mettre la main à la poche, de temps en temps, pour pouvoir toucher des dividendes quand ça va mieux.
      D’autre part, nous n’avons pas gardé « les porcs » ensemble, alors contentez vous du vouvoiement quand vous vous adressez à moi
      De plus, je ne parle pas du financement mais du fonctionnement de cette entreprise.


    • Pyrathome Pyrathome 31 mars 2016 21:12

      @marmor
      Mais oui, c’est ça, tu es donc un jambon, halal ?? smiley


    • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 31 mars 2016 21:21

      @marmor

      Qui se sent capable de relever le défi, etc....

      D’abord il ne s’agit pas d’un défi, les grands entrepreneurs ne raisonnent certainement pas comme les petits parieurs des hypodromes, ou des joueurs de Casino, c’est un exemple.

      Ils disposent d’une armée de conseillers financiers qui travaillent pour eux, et Tavarès n’a certainement pas du échapper à la règle générale des managers de très haut niveau, pour la plupart formés dans les grandes centrales (université, grandes écoles, puis stages aux USA de préférence, dans les banques c’est beaucoup plus préférable encore), où ils apprennent le métier de la finance et surtout la gestion et le brassage de sommes astronomiques.

      Leur fonctionnement mental n’est pas celui de monsieur le pékin moyen, ils se hissent de par leur formation qui le leur apprend, au dessus de la masse.

      Ils sont l’Elite et ne l’oublient pas un seul instant de leur respiration. La mentalité du manager de haut vol comme les deux Carlos, n’ont même rien à voir avec le manager ordinaire des sociétés que l’on peut rencontrer tous les jours.

      On ne les voit jamais, sinon dans leur cercle très fermé et innateignable. Ils sont une coterie et pratiquent l’entre-soi. Alors relever une société en faillite, ils ne font pas d’exploit particulier, ils font des choses très simples qu’ils ont apprises dans les écoles de la haute finance. Ils budgétisent. Ils se projettent non pas dans le temps long, mais à très court terme. Ce ne sont pas eux d’ailleurs qui réalisent les tâches les plus importantes, ils ne sont là que comme des courroies de transmission des donneurs d’ordre, et comme une pyramide de Ponzi, cela redescend vers le bas de la pyramide.Ils ont à leur disposition des relais bancaires importants, et généralement non basés en France.
       De l’argent, du cash, ils en auront si nécessaire et d’autant plus que les forces dynamiques de l’Euro et du Dollar ne sont basées que sur du vent, le dollar qui coule à flots de la planche à billets.

       Pas de prouesses exceptionnelles, pas de sacrifice personnel, juste une aliénation mentale à un fonctionnement particulier qui ne demande pas grand chose en investissement personnel mais qui par contre exigera beaucoup de la part de l’autre facette du fonctionnement : le reste des personnels de la société. Ce reste-là, évidemment c’est le joker qu’il aura en main. Ou le joker -les ressources humaines - le personnel qu’il a a sa disposition s’inclinera devant ses décisions la plupart du temps drastiques pour relever la société, ou alors se révoltera. Il aura donc, toute latitude pour faire en sorte de mater ce personnel indocile.
      Qu’aura-t-il produit de sa matière grise ? Pas grand-chose, puisque le gros du travail, ce sera les collaborateurs qui le lui fourniront.
      Qu’aura-t-il produit de ses mains ? Peut-être le travail de ses doigts pour passer des coups de fils et écrire des mails.
      Tavarès ou autre prototype du manager capitaliste aura surtout une fonction de négociateurs. Ce n’est pas désagréable comme travail, plutôt un « public relations ». Partout, cocktails très mondains, repas dans les plus grands restaurants, conseils d’administrations, parties de golf, de polo, de tennis, voyages à l’autre bout de la terre, les décalages horaires, oui, cela peut gêner, mais enfin !
      La vie de monsieur Tavarès ou un autre, ne doit être la plus désagréable qu’il soit.
      Mais ce degré de responsabilité très édulcoré par la fonction, mérite-t-il de telles rémunérations ? Bien sûr que Non !
      Et lorsque je vois des petits patronnets à la tête d’une ou de deux succursales montés au hasard des circonstances, baver d’envie devant et s’ébaudir de ces prototypes, je suis partagée entre la pitié et le rire.
      Cela me rappelle les jeunes entrepreneurs au début des années quatre-vingt qui considéraient Bernard Tapie comme un héros des temps modernes !


    • eric 31 mars 2016 22:07

      @Nicole CHEVERNEY

      Faites un procès au prof qui vous a inculqué cela, vous allez gagner de l’argent... !

      Vous rajouteriez qu’ils ont le nez crochus et boivent de la sueur de travailleur et vous seriez mure pour incarner un gamin de gauchiste dans une bande dessinée de Lauzier...

      Déjà, de base, vous confondez entrepreneur et gestionnaire...

      A ce niveau, la moins mauvaise hypothèse est que vous êtes vous même, de base, en réalité enseignante...

      Vous savez, ces gens qui ne sont littéralement jamais sortie de l’école donc d’une certaine manière, du monde de l’enfance et ne connaissent le monde réel que par on dit théoriques.

      A titre personnel, j’ai eu affaire à des patrons que j’ai trouvé bons, d’autre moins et la différence est vraiment très importante, au quotidien pour tous le monde et dans la durée. Pas photo. Il y avait des sortes de machins internationaux dans le secteur, des récompense, c’était toutes les filiales mondes qu’il suivait qui remportaient les trophée, et professionnel et de foot.
      Mais être patron, ce n’est pas un science, c’est un art ; C’est difficile à expliquer à des gens qui n’ont pas les bases pour comprendre. C’est comme pour les profs si vous voulez ; Ils ont tous reçu la même formation, les mêmes outils ou peut s’en faut. Après, il y a les grands, les moyens et les tout petits, voir les nuls et non avenu. N’importe quel élève et capable de vous dire pourquoi un prof a été important dans sa vie. Pas toujours pourquoi ou comment.

      De toute façon et dans tous les cas, leurs émolument ne représentaient que des cacahouètes par rapport au CA géré.


    • alinea alinea 31 mars 2016 22:32

      @eric
      Ah bon, parce que les patrons sont rémunérés en fonction de leur talent ?
      Mais là où je vous suis c’est bien quand vous dîtes que comparé aux sommes qu’ils tripotent toute la journée, ce qu’il touche n’est qu’un petit pourcentage ; du reste quand on brasse beaucoup d’argent, ça tourne la tête, c’est pour ça que beaucoup de politiques se servent au passage !
      Le gigantisme nuit à l’homme, enfin à l’Homme.


  • David Heyo 31 mars 2016 19:24

    Bravo à l’auteur qui prend en effet le problème par le bon bout de la lorgnette.Depuis une quarantaine d’année, une élite disparate d’hommes de pouvoir, des dinosaures des siècles passés, tentent d’exploiter les failles de nos démocraties naissantes (on a tendance à l’oublier, ça ne fait pas mille ans qu’on vit en « démocratie), en cherchant à réaliser un MONDE A LEUR IMAGE, càd chaotique car ils sont chaotiques, fait d’usure, de spéculation, de chantage existentiel, de corruption, d’oligarchie, en usant des vieilles ficelles du pouvoir, remise au goût du jour grâce aux progrès technologiques, et à une propagande subtile, basée en grande partie par l’achat de la presse et du journalisme, qui deviennent des prêtres modernes, matraquant les citoyens de leur pensée unique. Les partis politiques ont eu été tellement parasités qu’ils sont devenu des sectes dont le fonctionnement n’a rien à envier aux Jéovah ou la scientologie. Ces mêmes »élites« dégénérées produisent des émissions qui promeuvent la crétinerie, et l’élève au rang de raffinement, tandis que l’intelligence, l’art, la spiritualité et l’originalité sont bannis . Il nous faut donc déposer ces sectes claniques, prendre le pouvoir en tant que citoyens tout en en redéfinissant sa notion en SERVICE, et les tigres en papiers que sont ces »élus« qui se cachent dans les groupes type Bilderberg tomberont d’eux-même, démasqué et archaiques. Un livre récent fait une bonne synthèse : »Qui nous affame ? " de Daniel Estulin :


  • DantonQ oncle bin’s 31 mars 2016 22:00

    Le jugement et la condamnation de cette caste de parasites qui absorbent toutes les richesses au détriment des masses qui elles, s’appauvrissent de plus en plus, est inscrite très clairement dans la Bible : Malheur a eux, car ce sont des damnés !

    « A vous maintenant riches ! Pleurez et gémissez à cause des malheurs qui viendront sur vous. Vos richesses sont pourries et vos vêtements sont rongés par les teignes. Votre or et votre argent sont rouillés ; et leur rouille s’élèvera en témoignage contre vous, et dévorera vos chairs comme un feu.

    Vous avez amassé des trésors dans les derniers jours ! Voici le salaire des ouvriers qui ont moissonné vos champs et dont vous les avez frustrés, crie, et les cris des moissonneurs sont parvenus jusqu’aux oreilles du Seigneur des armées.

    Vous avez vécu sur la Terre dans les voluptés et dans les délices, vous avez rassasiés vos coeurs au jour du carnage. Vous avez condamné, vous avez tué le juste, qui ne vous a pas résisté » (Jacques 5 : 1-6)  

    Ils ne perdent rien pour attendre car tout leur fric ne leur sera plus d’aucune utilité quand ils seront torturés pour l’éternité en enfer !


  • Hector Hector 1er avril 2016 09:43

    Voila un demi siècle que l’on discute avec ces gens, que le Peuple discute avec ces gens par l’intermédiaire de ses soi-disant représentants. 
    Et pour quel résultat ? Aucun, bien au contraire, tout empire.
    Hausse des minimas sociaux 2016 versés par la caf : 0.01%.
    Merci pour eux grosse merde de hollande.
    Ces gens se moquent bien des difficultés que nous avons de vivre, ou plutôt de survivre. Quelle importance pour eux .
    Aucune. Ces salopards se gavent à notre santé.
    Je souhaite qu’un jour une autre révolution prenne forme et qu’ils y laissent leurs têtes et je souhaite que nous soyons sans pitié comme ils le sont pour nous actuellement.


  • lloreen 1er avril 2016 11:39

    Je ne vois pas personnellement en quoi ce salaire est indécent. Par rapport à qui ? A quoi ? Tous ceux qui utilisent l’ escroquerie planétaire de la dette c ’est à dire qui sont salariés de ce système y sont impliqués. Qu’ ils touchent 1 euro de l’ heure, les minimas sociaux, un salaire de 1500,- d’ 1.500.000,- ou davantage encore. Cette escroquerie est un système de Ponzi. Y participer, c’ est déjà être d’ accord pour en devenir une victime à un moment ou à un autre.
    L’ argent est l’ outil d’ asservissement par excellence.
    La seule valeur existante est l’ être humain et ses créations, inter-échangeables. Pas des paquets de papiers colorés.
    Il n’ y a aucun besoin d’ argent.

    UN MONDE SANS ARGENT

    Certains pensent que vivre sans argent c’est comme retourner au Moyen Âge ou vivre dans des cavernes. C’est très révélateur de notre esprit empoisonné par le consumérisme et le piège de l’argent. Sans argent nous accomplissons le contraire : le jaillissement des connaissances scientifiques, le partage des connaissances les plus avancées en matière de technologie, d’énergie libre, d’ingénierie, de design, de construction et tout autre secteur de la société. En retirant l’argent, nous retirons les obstacles à la découverte et au progrès dans tous les secteurs.

    Aussi inimaginable que cela puisse paraître pour certains, vous verrez bientôt à quel point c’est libérateur de faire vôtre cette philosophie de ‘l’ordre naturel des choses’ quand vous imaginerez ses possibilités. Un système par lequel les gens contribuent pour le plus grand bien de tous dans leur communauté, localement et mondialement, plutôt que de courir après l’argent pour acheter du pain. Où chacun peut suivre le désir de son cœur en exprimant ses talents naturels ou ses compétences acquises et apprécier chaque moment de la journée, en vivant une vie comblée. Qu’ils soient fermiers, scientifiques, cordonniers, ingénieurs en génie civil ou autre, les énergies positives générées par ces conditions sont inimaginables aujourd’hui.

    On dit que l’Histoire ne nous a rien appris. Eh bien, c’est le moment d’apprendre de l’Histoire et de choisir une voie totalement nouvelle. La situation économique potentiellement catastrophique nous présente une opportunité étincelante de changer consciemment notre trajectoire et de mettre notre destin en sécurité en tant qu’espèce humaine : une destinée d’abondance pour tous.

    Les effets immédiats d’un monde sans argent sont inspirants. Jetez-y un coup d’œil et pensez à la situation de votre point de vue. Vous trouverez beaucoup plus de bienfaits en relation avec votre propre voyage sur cette planète.

    UN MONDE SANS ARGENT =

    – Pas de crimes
    – Pas de faim
    – Pas de sans abris
    – Pas d’avidité
    – Pas de voracité
    – Pas d’extorsion
    – Pas de thésaurisation
    – Pas de dettes
    – Pas de hiérarchie
    – Pas de contrôle
    – Pas de comptes en banque
    – Pas d’obstacles d’aucune sorte au progrès
    – Pas d’utopie, mais l’Ordre Naturel des Choses.

    Merci de diffuser cette information le plus largement possible parmi tous les militants d’Occupy Wall Street, à Londres, à Sydney, à Tokyo et dans toutes les villes du monde, ainsi qu’à tout un chacun. Que les peuples réalisent que la seule façon d’avancer est de retirer l’argent du système : cela éliminera toutes les structures de contrôle établies par les ‘banksters’ (les gangsters de la finance) et par les gouvernements qu’ils contrôlent. par Michael Tellinger


    Traduit de l’anglais par Sylvie C. Buisson



  • lloreen 1er avril 2016 12:11

    Les dirigeants des républiques européennes sont des dirigeants de corporations gouvernementales, c ’ est à dire de sociétés commerciales à but lucratif. La désignation communément utilisée est le terme « privatisation ».

    La privatisation, c’ est- à dire le vol organisé des biens publics depuis des décennies, a fait que les sociétés en soient arrivées là où elles sont actuellement  : une minorité à la tête d’ une corporacratie impose ses lois, ses règlements et ses accords qui sont ceux issus du CCU (code commercial uniforme, la « bible » du commerce) c ’ est à dire des lois qui sont applicables à des marchandises (le personnel) mais pas à des êtres humains, régis par le droit naturel (coutumier).
    Dans la mesure où ces républiques sont des sociétés commerciales, elles utilisent leur cheptel humain comme nantissement (=garantie) auprès des banques, qui en échange impriment leurs reconnaissance de dettes (la monnaie fiduciaire).

    Il est alors plus facilement de comprendre pourquoi toutes les républiques européennes, qui ne sont rien d’ autre que des sociétés commerciales, enregistrées en tant que telles auprès de la SEC américaine, elle même sous le contrôle de la City de Londres(la Couronne), accueillent à bras ouvert des millions de « réfugiés » .
    A partir du moment où ces gens reçoivent des papiers, ils sont utilisés par ces républiques (sociétés commerciales) comme autant de garanties pour créer les milliards nécessaires à faire fonctionner leur escroquerie de la dette, qui asservit les générations les unes après les autres depuis la création de la FED (société privée) en 1913.
    C ’est exactement ce mécanisme (escroquerie) d’ endettement que les politiciens appellent la « croissance » ,c ’est à dire l’ accroissement de leur propre richesse au détriment de tous les autres, utilisés comme masse salariale, endettée jusqu’ à l’ étouffement.

    La bonne nouvelle est que ce système est forclos depuis le 25.12.2012. Tous les membres des gouvernements le savent très bien. Les seuls qui l’ ignorent sont les esclaves de ce système de la (pseudo) dette, qui continuent à manifester c ’est- à dire à signaler aux escrocs à la tête des corporations gouvernementales, échangeables tous les cinq ans par l’ intermédiaire des élections présidentielles, leur désir de continuer à être les esclaves d’ un système (forclos !) qui les étouffe tous les jours un peu plus...

    Toutes les informations sont là.
    http://oppt-liberte.blogspot.fr/


    • smilodon smilodon 1er avril 2016 15:19

      @lloreen : Assez « d’accord » avec votre « analyse », qui n’est que mon « constat » !... Pour aller juste un peu plus loin, à votre avis, pourquoi MERKEL veut-elle accueillir à bras ouverts tous les « migrants » ??..... Par simple « charité chrétienne », par « humanité », par « philanthropie, ou plutôt dans un but inavoué (car inavouable) ???....... Un »but économique«  ????....... MERKEL est plus »comptable de ses sous« que »philosophe« , »philanthrope« , »religieuse« ou »humanitaire«  !!...... Y’a d’un côté des allemands repus, qui vieillissent et coûtent cher, de l’autre des plus jeunes aux ventres creux, sans un sou et qui cherchent un toit !...Une sorte de nouveau »commerce triangulaire« qui tombe du ciel !!..... On arrive au bout de notre système. Nos »élites« ne savent plus très bien comment faire pour »continuer«  !...... Et si on pouvait tout simplement remettre les compteurs à zéro ????...... Elle est là la »solution«  !..... Avec 3, 4 ou 5 millions de migrants ou réfugiés, on remet les »compteurs« à zéro !..... Ce sera de la »main-d’oeuvre« pas bien couteuse pour les 15 ou 20 ans qui viennent !.... Le temps d’une génération nouvelle de »migrants«  !.... Pour ceux qui nous gouvernent, c’est suffisant !.... Eux seront morts, leurs enfants ou petits-enfants bien à l’abri !..... Nous ??... Nos enfants ou petits-enfants ???.. On sait pas !... Et on s’en fout !....Démerdons-nous !....Normalement, on aurait jamais dû comprendre !.... Vu qu’on est que des »électeurs" !..... Quand même !.. Ca devient tellement gros, que même moi qui ne suis qu’un abruti fini, il me semble que je comprend !.... C’est pour dire.....Dernière question : qu’est-ce-qu’on y peut ????...... RIEN !..... Moi tout seul, RIEN !... Même à 2 ou 3 !....RIEN !... Ils font ce qu’ils veulent !.... Vivement que ça cesse !... Un trou de 2 par 1.... Une boite en pin me suffira !....Un tout petit trou, pour une toute petite vie !... Et ciao les amis !....... Bonne chance. Adishatz.


  • smilodon smilodon 1er avril 2016 14:33

    @ l’auteur : Effectivement, c’est « indécent » !.... Tout comme est indécent le salaire de nos « élites gouvernantes », si tant était que ce ne soit pas les « mêmes », d’un côté comme de l’autre !..... Un exemple : complétement passée sous silence la nouvelle « loi » qui donnera à un « député » rendu à la vie « normale » 60 mois (et plus « 6 ») de rémunération de « député en poste » !........ Autant dire 5 ans de « chômage » à 100 % !.... Et pour ne pas qu’ils se retrouvent à « la rue » arrivés à l’âge (légal) de la retraite, si un député n’a plus de « chaire », il recevra de toute manière 1390 euros nets mensuels !.... Un seul « député » de la gauche à la droite (même aux extrêmes), s’est-il insurgé contre ce « parachute doré » ????!!..... Ben non !..... Devinez pourquoi !.... Un seul « journaliste », toutes « chaines » confondues en a-t-il parlé ????....Ben non !... Devinez pourquoi !... Un seul « syndicat » a-t-il protesté ???.... Ben non !... Devinez pourquoi !!!..... Bref, dans ce pauvre monde qu’on insiste encore à appeler « démocratie », on pourrait bien y faire revenir les « serfs » !.... Mis à part dans la « forme », ils n’y trouveraient que peu de différence avec la « hiérarchie » du « fond » qu’ils avaient connu !.... Faut pas rêver.....Les « seigneurs » d’antan sont devenus les « monsieur le patron », les « monsieur le président » les « madame la patronne », les « madame la ministre », etc, etc, etc...... Et les « nous-autres » on leur « serfs » toujours la soupe !....... Y’a rien de changé !... Rien, que dalle !.... Continuons, et surtout regardons bien la télé !...... La machine à lessiver les esprits !...... Adishatz.


  • petit gibus 1er avril 2016 22:40
    Il n’y a aucun scandale dans le fait que Carlos Tavernes s’empoche
    plus de 5 millions d’euros ,
    c’est la conséquence logique du fonctionnement actuel de nos entreprises.

    Ce sont les actionnaires qui votent sa fiche de paye
    Les actionnaires se foutent complètement du fonctionnement de l’entreprise
    la seule chose qui les interesse, c’est le rendement de leurs actions
    à court terme .
    S’ils trouvent mieux ils placent simplement leur pognon ailleurs

    Taper sur quelques têtes de pipes qui en profitent
    ne sert strictement à rien,
    ne vous trompez pas de cible ,
    c’est le système qu’il faut foutre en l’air

    Bon je sais à droite c’est un tabou qu’il faut surtout pas aborder
    et comme la majorité des Français sont de droite smiley
    c’est pas la peine de jouer aux veuves effarouchées
    pour faire évoler les choses smiley


  • lloreen 2 avril 2016 08:50

    Si la majorité prend plaisir à être l’ esclave des capitalistes parce qu’ elle se contente d’ un minimum avec pour but final d’ être totalement asservie et tyrannisée en prime, c ’ est son droit le plus strict. Chacun est finalement libre de faire de sa vie ce qu’ il veut.
    I faut néanmoins savoir que la solution existe . Cela ne concerne encore qu’ une minorité mais il n’ est pas impossible que de plus ne plus de gens se joindront à la cause du contributionisme quand ils finiront par voir clair. Grappiller quelques euros ou dollars à droite à gauche, se coucher devant des petits chefs, suivre des lois et des règlements stupides, se soumettre à des escrocs ou des criminels comme c’ est le cas depuis des millénaires n’ a jamais été une solution. Si ça k’ avait été la terre serait paradisiaque.

    Michael Tellinger s’ est fixé pour but d’ initier UBUNTU, un nouveau modèle pour ceux qui souhaitent le suivre.
    UBUNTU suit un précepte de sagesse : Si cela n’est pas bénéfique pour tout le monde, cela n’est pas du tout bénéfique .

    Le terme Contributionisme représente une société où chacun contribue au plus grand bien de toute la communauté. C’est un concept très simple.

    Chacun est honoré et respecté, en tant qu’être humain, de chair et de sang, et en tant qu’âme infinie, faisant partie de la divine création du Créateur de Tout.

    Il y a cinq points fondamentaux qui distinguent UBUNTU de tout ce que nous avons connu, en tant qu’espèce.

    . Pas d’argent

    . Pas de troc

    . Pas d’échange

    . Il n’y a aucune valeur reliée à quoi que ce soit, c’est-à-dire que rien ne vaut moins que quelque chose d’autre, parce que toutes nos contributions sont considérées comme égales et ont une valeur infinie.

    . Tout le monde contribue en partageant leurs talents divins ou des talents acquis, pour le plus grand bien de la communauté.


    Il existe une façon de vivre et de survivre en harmonie avec toute la création et d’expérimenter l’abondance dans tous les domaines de notre vie, sans avoir besoin de conflit, ni de séparation d’aucune sorte.

    Mais pour y arriver, nous devrons adopter une façon de penser complètement différente, car nous ne pouvons pas résoudre nos problèmes en continuant d’utiliser les solutions qui ont échoué. Nous devons adopter un paradigme complètement éloigné de tout ce que l’on nous a enseigné et de tout ce que nous avons tenté jusqu’à maintenant.

    Notre vision est de débuter, aussi rapidement que possible, une structure sociale qui fonctionne sans aucun besoin d’argent. Après tout, l’argent est un outil artificiel d’esclavage et de contrôle absolu sur la race humaine.

    Pensez un peu à ceci. Un esclavage « normal », expérimenté dans toute l’histoire de l’humanité, sous-entendait que le maître devait nourrir, vêtir et abriter les esclaves. L’esclavage économique est infiniment plus rusé et trompeur. Le maître donne aux esclaves l’illusion qu’ils sont libres, mais les esclaves doivent gagner de l’argent, se nourrir, se vêtir et s’abriter eux-mêmes.

    Et où les esclaves se procurent-ils de l’argent ? L’argent provient du maître qui crée l’argent et qui garde un contrôle absolu sur la création et la distribution de cet argent. Je fais référence ici au petit nombre de familles politiques royales de l’élite, incluant les familles bancaires des Rothschild, des Rockefeller et des Morgan.

    Alors, si vous pensez que vous êtes libres, pensez-y bien. Je tiens à vous rappeler que personne n’est plus esclave que celui qui se pense libre.

    Si vous avez encore des doutes à ce sujet, je vous incite à faire des recherches sur l’origine de l’argent et de partager cette information avec tout le monde et ainsi, vous aiderez à répandre la lumière de la conscience dans toute l’humanité. Notre site web contient une grande quantité de renseignements pour vous aider.

    En tant qu’espèce, nous ne pouvons survivre qu’en nous débarrassant de l’argent et en suivant les lois de base de la nature. Nous sommes en contradiction avec ces lois et notre comportement actuel sur la planète Terre est un chemin assuré vers l’autodestruction.

    Le Contributionisme UBUNTU fournit une plateforme pour un tout nouveau système d’égalité et d’abondance absolues pour tous, où l’argent ne peut pas être utilisé pour créer de la division parmi l’humanité.

    http://www.ubuntuparty.org.za/p/home.html

    Les personnes qui agissent dans le système de contribution UBUNTU ne sont pas des politiciens ou des sociétés avec un esprit de profit ou de contrôle. Nous sommes un groupe grandissant d’HUMAINS de tout horizons de vie qui se compose de mères, de pères, de scientifiques, d’enseignants, de médecins, d’inventeurs, de femmes au foyer, et beaucoup d’autres gens ordinaires qui se soucient des autres humains. Nous avons fais le choix de partager nos connaissances avec tout le monde en nourrissant la conviction que cela nous aidera à aller vers l’unité et l’abondance pour tous.

    On parle constamment de la ‘dette’ et ‘d’injecter plus d’argent dans l’économie’ et chaque pays du monde doit de l’argent à un autre pays. On n’arrête pas de renflouer les banques grâce à la baguette magique du gouvernement, et la Réserve ‘injecte davantage de fonds’ ou ‘relâche plus d’argent’ à l’endroit des diverses banques et économies pour les renflouer. Toute nouvelle ‘injection d’argent’ rend le peuple plus endetté et plus asservi. Il n’y a pas d’issue de secours.




    « Nul n’est plus esclave que ceux qui croient qu’ils sont libres. » Goethe.

    Michael Tellinger

    (Traduction française Maryannick Raffault)


  • Login Login 3 avril 2016 20:30

    15 millions a 5% de rentabilite c’est 300 millions de CA avec 30% sur le salaires 100 millions soit a 50k par an charge par salarie 2000 personnes qui travaillent pour payer le chef d’entreprise. Les chiffres ont ete choisi pour illustration...


Réagir