jeudi 3 juin - par Jean Dugenêt

La nouvelle extrême-droite française

JPEG

Quand nous parlons de l’extrême-droite française, nous pensons tous au Rassemblement National qui s’appelait, il y a peu de temps, le Front National. Ce parti est devenu une force politique importante, inquiétante et respectable par la volonté de François Mitterrand. Je renvoie ceux qui n’en seraient pas persuadés aux pages 107, 108 et 109 de mon livre « De François Mitterrand à Jean-Luc Mélenchon  ». Je vais revenir en arrière et non seulement au temps où, avant 1981, le FN n’était qu’un groupuscule mais aussi, avant sa création en 1972. L’extrême-droite, à cette époque portait deux noms : le GUD (acronyme de « Groupe Union Défense ») créé en 1968 et « Ordre Nouveau » créé en décembre 1969. Un regard sur l’évolution de l’extrême-droite française depuis ces années permet de mieux comprendre où elle en est aujourd’hui. Nous allons en particulier nous intéresser au parcours d’André Chanclu qui a traversé ces 53 années de l’histoire de l’extrême-droite. Il était déjà militant à l’époque où dans le GUD et le mouvement « Ordre Nouveau » chaque militant avait un casque et une barre de fer, comme les antifas d’aujourd’hui. Il est toujours aux avants postes de l’extrême-droite mais le style a changé. Maintenant il supervise des productions sur internet. Il organise des voyages en Ukraine ou en Russie. Il tisse des liens à l’international. Il cherche des financements. Mais, surtout, sa technique de recrutement a changé. Il ne s’agit plus d’aller chercher systématiquement la baston contre les militants de gauche et d’extrême-gauche mais plutôt de bien les écouter, de les caresser dans le sens du poil, d’aller chercher chez eux la fibre nationaliste, l’attachement à des valeurs traditionnelles… Il recrute maintenant des militants qui sont passés par le Parti Communiste, la France Insoumise ou qui se sont réclamés du trotskisme. Pour qui sait faire du prosélytisme, il ne faut rejeter personne apriori.

André Chanclu est co-auteur avec Jacques Mayadoux du livre « Ordre Nouveau raconté par ses militants ». Il explique notamment que ce sont eux qui ont décidé de créer le FN en 1972 pour donner aux fascistes français une apparence institutionnellement acceptable. Dans une vidéo disponible sur Youtube, il est interviewé par un journaliste d’Egalité et Réconciliation. Il commence par expliquer en quoi consiste le changement fondamental de stratégie de l’extrême-droite (De 1mn14s à 1mn48s) :

« Il faut être, toujours pareil, au plus proche. Parce que le principe du militantisme politique c’est d’être au plus proche des gens. Si on veut faire du prosélytisme, ce qui est le but de tout militantisme politique, c’est de se rapprocher des gens qu’on veut capter dans son rayon politique. Donc, c’est de s’y approcher, c’est d’essayer de leur changer leur manière de voir la vie en général, c’est de leur ouvrir les yeux sur ce qui est le scandale et les escroqueries du système actuel. C’est faire ce travail de fond ».

Il félicite ensuite les militants d’Egalité et Réconciliation (De 1mn48 à 2mn09) de savoir faire ce travail :

« Ce travail de fond que vous faites d’ailleurs, que vous faites très bien au travers de vos vidéos, etc. C’est une chose qui est très bien. Mais bon voilà ! Moi, je pense que ce que vous faites c’est bien pour faire un travail de fond, de militants politiques. C’est bien, donc avec une autre vision, une autre stratégie que celle qu’on avait vécue à l’époque d’Ordre Nouveau. C’est clair. »

Tout son discours vise d’ailleurs à montrer que, pour une orientation politique qui est exactement la même qu’à ses débuts en politique, il faut agir tel que le fait Egalité et Réconciliation avec des méthodes différentes de celles qui étaient nécessaires à l’époque d’Ordre Nouveau. Il en vient logiquement à évoquer un autre militant d’extrême-droite (Entre 9mn50 et 10mn06) il dit :

« J’ai notamment un de mes amis, qui s’appelle Alain Benajam, que vous connaissez peut-être, qui est un des fondateurs du Réseau Voltaire, qui est un ancien cadre du Parti Communiste, qui est un militant politique exemplaire avec lequel on milite régulièrement. »

André Chanclu et Alain Benajam sont en effet des amis très liés puisqu’ils ont créé et animent ensemble le « Collectif France-Russie » et le « Comité France-Donbass représentant français de Novorossia ». Svetlana Kissileva (Kysilyova), présidente de Novopole, André Chanclu et Alain Benajam, secrétaires et adjoints sont, rien de moins que les représentants officiels des « Etats indépendants de la Novorossia en France ». Ce sont les ambassadeurs d’un état qui n’est pas reconnu par la France. On les voit tous les trois dans la vidéo intitulée « Débats avec le comité France-Donbass  ».

Dans cette vidéo, ils diffusent d’une seule voix leur nauséabonde idéologie ultra-nationaliste qui permet de fusionner, comme le dit Benajam, le drapeau rouge des travailleurs avec la croix de Saint-André de la Russie laquelle représente les valeurs traditionnelles. Nous retrouvons ici les notions chères à Alain Soral : « gauche du travail et droite des valeurs ». Ils illustrent ensemble à la perfection comment il est facile de tomber dans le nationalisme pur et dur en passant par le rouge-brun. Benajam explique consciencieusement qu’en venant de l’extrême-gauche il se reconnait parfaitement dans les discours des ultra-nationalistes et qu’il ne faut donc pas s’embarrasser de préjugés pour hésiter à plonger franchement dans l’idéologie des camarades Chanclu et Soral. Il dit (De 4mn40s à 5mn08s)

« Quand ils sont venus me voir en tant que Président du réseau Voltaire France, j’ai trouvé que leur combat, que leur volonté était, il faut le dire, admirable, je le pense comme ça, et qu’ils ont pris énormément de risques pour aller jusqu’à la Novorossia puisqu’ils ont été refoulés, certains ont été refoulés par le FSD russe. Ils ont dû…  »

Pour Chanclu, il est normal que la mutation de l’extrême-gauche à l’extrême-droite ne se fasse pas du jour au lendemain. Le cas de Benajam est illustratif à ce sujet. En 2017, il avait voté pour Asselineau au premier tour et pour Le Pen au deuxième. En 2022, il votera pour Le Pen dès le premier tour. Dans la vidéo, on voit d’ailleurs Benajam critiquer l’idéologie d’extrême-droite et même parfois néo-nazie des partis au pouvoir en Ukraine en soulignant à ce sujet les contradictions de l’Union-Européenne. Chanclu l’écoute placidement, à peine inquiet d’entendre son ami critiquer le nazisme, il ajoute une indispensable précision antisémite et antiaméricaine : les bataillons néo-nazis sont financés par des juifs et finalement l’origine du mal n’est pas le nazisme mais bien le judaïsme. (De 16mn38s à 17mn18s) il dit :

« Je rajouterai que le paradoxe va très loin puisqu’en fait quand on s’aperçoit que le financier du bataillon Azov (Voix couverte par l’assistance) Igor Kolomoïsky est président du parlement juif européen. C’est donc avec des fonds de l’Union Européenne que ces gens-là financent des bataillons néo-nazis. Donc on est donc en train de tourner dans une spirale infernale. On finance des gens comme on finance le djihadisme. C’est pareil. C’est le même combat. Je crois qu’aujourd’hui les Etats-Unis ont décidé de financer les forces les plus sombres du monde à leur profit. Voilà ! C’est clair. Ce n’est pas la peine de tergiverser. Ce sont des faits »

Chanclu passe allégrement d’une critique d’un juif ukainien à une généralisation sur les Etats-Unis. « C’est clair » dit-il ! Heu… pas tellement ! Il est également loin d’être évident que le parlement juif européen dispose des finances de l’Union Européenne. Peu importe ! Pour Chanclu, l’essentiel est de trouver un tour de passe-passe pour accuser les juifs et les américains. Sous la conduite et la protection de son maître, Benajam est finalement le parfait militant de la nouvelle extrême-droite. Il est évident que l’opération est pilotée par André Chanclu mais que celui-ci se met volontairement en retrait en poussant son poulain sur le devant de la scène. Il le guide et l’observe en se tenant prêt à intervenir si besoin, comme il vient de le faire, pour redresser la situation.

Chanclu nous livre à l’occasion l’essence de l’idéologie de cette nouvelle extrême-droite : Le monde est dirigé par une petite élite de l’empire américain qui constitue « l’état profond ». Les juifs y sont prépondérants. Ils ont une vision raciste du reste de l'humanité, une idéologie messianique avec une propension phénoménale à la violence et une obsession pour l'argent et son pouvoir de corruption. Ils sont avant tout animés par la cupidité et sont prêts, pour arriver à leurs fins notamment pour s’accaparer l’essentiel du marché du pétrole et du gaz, à financer les forces les plus sombres du monde à leur profit notamment les djihadistes. C’est cette idéologie qui a guidé toute l’action de cette nouvelle extrême-droite tout au long du conflit syrien.

On voit qu’il y a une filiation directe de l’extrême-droite représentée il y a cinquante ans par Ordre Nouveau et le GUD avec, de nos jours, « Egalité et Réconciliation » et le « Réseau Voltaire ». Faut-il aussi montrer que le deuxième personnage qui a présidé à la création du « Réseau Voltaire » est lui aussi un militant d’extrême-droite ? Je parle bien évidemment de Thierry Meyssan qui était le collègue d’Alain Benajam. Puisque j’en suis à donner des preuves en vidéo de toutes les accointances, je mets au dossier une vidéo du 29 février 2016 ou Alain Benajam est en direct sur MétaTV mais il est aussi en vidéo-conférence avec son ami Thierry Meyssan qui se trouve physiquement à Damas. Cette vidéo est enregistrée à un moment embarrassant pour les comparses puisque la Russie et les Etats-Unis viennent de se mettre d’accord pour se débarrasser de Daech et donc, chacun à leur manière, pour aider Bachar el-Assad. Cela ne cadre pas très bien avec le discours du Réseau Voltaire qui affirme depuis un bon moment qu’il n’y a pas de révolution en Syrie mais un complot ourdi par les USA. Voici en effet les propos de Thierry Meyssan rapportés par la Wikipédia  :

« Si ces observateurs [les observateurs de la Ligue arabe] font leur travail normalement, ils vont constater ce que le gouvernement syrien dit depuis longtemps et ce que toutes les personnes neutres qui se sont rendues sur place ont pu constater, qu'il y a un système de déstabilisation du pays avec des bandes armées qui viennent de l’extérieur, une guerre non conventionnelle qui est déjà effective, menée par des puissances occidentales dans ce pays, et qu'il n'y a pas du tout de soulèvement de masse et de répression. »

Thierry Meyssan se lance donc dans d’invraisemblables explications sur des forces opposées internes à l’Amérique (de 3mn55s à 5mn51s).

« C’est un retournement de situation pour vous parce que vous êtes abreuvés par ce que raconte la presse en occident et que donc vous ignorez la réalité de ce qui se passe ici. Mais ceux de vos auditeurs qui lisent ce que j’ai écrit… Moi, ça fait trois ans que je parle des contacts entre la Maison Blanche et le Kremlin pour arriver à un accord. Il y a eu un premier accord en juin 2012. C’était la première conférence de Genève. Cet accord a uniquement été saboté par des groupes aux Etats-Unis, mais pas par la Maison Blanche, et après, pendant trois ans, il y a eu toutes sortes de va-et-vient jusqu’à ce qu’on en arrive à l’accord de Munich que j’avais d’ailleurs annoncé avant que vous me contactiez. Cet accord, en fait ce qu’il a de fondamental c’est que la Maison Blanche a décidé de retirer le dossier des mains des néoconservateurs et des faucons libéraux qui pendant les dernières années ont organisé la guerre ici. Ce qui rend difficile les choses à comprendre depuis la France c’est d’abord que les Etats-Unis ce n’est plus du tout un état, une nation, c’est un pouvoir divisé avec des gens qui se battent entre eux avant de se battre contre les autres et que, d’autre part, progressivement le Président Obama avait évacué des postes importants de son administration ses adversaires et ils s’étaient regroupés au sein des Nations Unies. Donc ça c’est important à comprendre c’est que la guerre en Syrie était organisée depuis les Nations-Unies à New-York et non pas du tout, comme on le prétend, depuis la Maison Blanche à Washington »

On a là deux ingrédients de la rhétorique de Thierry Meyssan. Le premier consiste à expliquer que si ses comparses ne comprennent rien à rien c’est pour la seule raison que « vous êtes abreuvés par ce que raconte la presse en Occident et que donc vous ignorez la réalité  ». Le deuxième argument clef de sa rhétorique arrive avec sa conclusion : tout s’explique par des complots internes aux USA. C’est sur un ton très docte qu’il va nous envoyer toutes les inventions de son esprit fécond conformes à sa rhétorique habituelle. Ce que les pauvres imbéciles n’avaient pas compris c’est que la guerre était organisée depuis les Nations-Unis, à New York, par les néoconservateurs et les faucons libéraux qu’Obama avait viré de son administration et maintenant elle va être organisée par la Maison Blanche qui se met donc d’accord avec Poutine pour venir au secours de Bachar el-Assad. Il est décidément le spécialiste des complots internes aux USA… Le pauvre Alain Benajam l’écoute avec une mine abattue et ne semble pas recevoir une révélation qui effacerait d’un seul coup les incohérences de son ami.

Le titre de la vidéo pourrait être « l’extrême-droite embourbée dans ses propres excréments » puisque, face à un fait nouveau, elle n’arrive pas à se dépatouiller de ses discours antérieurs. Quoi qu’il en soit, pour ceux qui doutent qu’il s’agit bien avec André Chanclu, Alain Benajam et Thierry Meyssan du même courant politique (l’extrême-droite), je vous ai présenté une vidéo où on voit ensemble Chanclu et Benajam et une autre vidéo où on voit ensemble Benajam et Meyssan (Ce dernier est en vidéoconférence depuis Damas).

Passons maintenant à Frédéric Chatillon, il est né en 1968 quand Chanclu était déjà en pleine activité politique mais il a en commun avec lui de ne pas se mettre sur le devant de la scène tout en étant un acteur majeur de la politique de la nouvelle extrême-droite. Il se tient le plus possible dans l’ombre tout en assurant la promotion de ses poulains. Il était dès 1991 le président du GUD (Groupe Union Défense) dont nous avons déjà parlé. Rappelons que c’était l’organisation étudiante française d’extrême droite la plus connue dans les années 1970. Elle a donné naissance au mouvement Ordre Nouveau en 1969 lequel a créé le Front National en 1972. Elle était réputée pour ses actions violentes bien avant que Chatillon n’y adhère.

Frédéric Chatillon est par ailleurs un proche de la famille Le Pen. Il a rencontré Marine Le Pen quand ils étaient étudiants à la faculté d’Assas. A cette époque, le GUD pratiquait encore les actions musclées. Les troupes de Chatillon s’appelaient les « Waffen Assas ». Il a épousé en premières noces une amie d’enfance de Marine Le Pen et, tout naturellement, Jean-Marie Le Pen est le parrain de l’une de ses filles. Il crée l’agence de communication Riwal qui travaille activement pour le Front National et les campagnes de Marine Le Pen en France, mais elle est aussi prestataire du gouvernement d’Assad. En 1994, il est en Syrie aux côtés de Moustapha Tlass le sanguinaire ministre de la défense. Il souhaite que le militaire partage son expérience et lui apporte son aide en tant que président du GUD. La Syrie finance alors l’édition d’ouvrages révisionnistes et plusieurs campagnes d’affichage du groupuscule d’extrême-droite. L’agence de communication de Chatillon a créé le site du ministère du Tourisme syrien. En décembre 2009, elle réalise une campagne pour le ministère syrien du tourisme, en faisant tourner un car dans Paris pendant deux semaines, avec le slogan « Syrie, une nouvelle aire ». Selon le journal « Le Monde », Chatillon est un fervent supporter du Hezbollah et il a, de longue date, des amitiés solides et haut placées à Damas. Durant la guerre de l’été 2006, il organise un voyage au Liban, via la Syrie, avec Dieudonné, Alain Soral et Thierry Meyssan. Il y rencontre le président Emile Lahoud (voir notre photo). Il fait un autre voyage de presse en août 2011, aux côtés de Thierry Meyssan.

En juin 2011, trois mois après le début des manifestations contre Assad à Paris, Chatillon lance le site InfoSyrie qui jouera un rôle clé pendant tout le conflit pour bloquer l’émergence d’une solidarité active depuis la France en faveur de la population syrienne qui subit la répression de Bachar el-Assad. Il devient un agent français des services de propagande d’el-Assad. Il ne se contente pas de reprendre telle qu’elle est la propagande syrienne ou celle de Poutine. Il l’adapte. Il sait jouer sur la méfiance de la population à l’égard des médias de masse. Ceux-ci-sont en effet dans les mains de quelques milliardaires et ils mènent une propagande pour le gouvernement de Macron et pour l’Union Européenne. Il profite de ce rejet des informations officielles par une grande masse de la population pour nier tous les faits qui accablent le régime de Damas. Il installe ainsi un récit falsificateur qui prétend « rétablir la vérité ». Cette inversion des réalités vise à réécrire le conflit syrien en faisant d’el-Assad une victime, voire même un sauveur, mais jamais un coupable et surtout pas un dictateur. Pour cela, il reprend toutes les grosses ficelles dont nous avons déjà parlé. Les français sont abreuvés par la propagande occidentale qui masque la réalité. En fait ce sont des terroristes à la solde de la petite élite de l’empire américain qui se sont attaqués à la Syrie. Les grosses fortunes juives y sont prépondérantes. Ce sont elles qui financent la rébellion contre le régime d’Assad qui doit vaillamment défendre son peuple contre les forces les plus sombres du monde. Ces grosses fortunes sont avant tout animées par la cupidité et sont prêtes, à tout pour s’accaparer l’essentiel du marché du pétrole et du gaz. Elles organisent des coups fourrés ourdis en coulisses dans des officines étrangères : ce sont ainsi des agents étrangers infiltrés qui ont tiré sur les enfants à Deraa. Les manifestants été rémunérés par les puissances étrangères aux bottes des grosses fortunes juives... Il n’y a pas eu de révolution. Comme dit Thierry Meyssan : « il n’y a pas du tout de soulèvement de masse et de répression ». Ce genre d’explication, qui relève du roman d’espionnage, est somme toute assez classique. Cela revient souvent et toujours de la part de ceux qui soutiennent un régime contre un peuple qui le conteste. Ce fut tout le discours des russes blancs puis des nazis à propos du complot judéo-bolchévique pour expliquer la révolution russe. Rien de fondamental n’est changé dans les rangs de l’extrême-droite et du fascisme.

Le site infoSyrie est la porte d’entrée la plus évidente entre une certaine extrême-droite et Bachar al-Assad. La proximité de Chatillon avec le Rassemblement National ne doit pas masquer le fait que c’est surtout une droite négationniste et antisémite qui constitue le gros de ses troupes.

Nous voyons ainsi comment la nouvelle extrême-droite s’est mise en place à côté de l’extrême-droite officielle de la famille Le Pen. Ses instruments de propagande les plus importants sont les sites Egalité et Réconciliation, Réseau Voltaire et InfoSyrie. Les principaux protagonistes sont ceux qui sont sur nos trois photos. André Chanclu, Frédéric Chatillon, Alain Soral, Alain Benajam, Thierry Meyssan et Dieudonné. Pour que le tableau soit complet, il me reste à dire quelques mots à propos de Soral et Dieudonné.

Soral est un militant du Rassemblement National qui critique tous les autres partis lesquels ont tous pour lui l’inconvénient majeur de prendre des voix aux RN. La nouvelle extrême-droite appuie entièrement l’extrême-droite officielle représentée par la famille Le Pen mais, elle n’est pas tenue directement par le respect des règles institutionnelles et l’électoralisme ce qui l’autorise souvent à prendre des libertés que Marine Le Pen ne peut pas cautionner. Le regard critique de Soral sur le RN tient à cela et aussi à sa mégalomanie. Il est déçu de ne pas y trôner comme un cadre supérieur reconnu par tous et en premier lieu par la famille Le Pen. Il est en effet le théoricien de cette nouvelle extrême-droite. Il a écrit plus de dix livres traduits dans plusieurs langues. Il est parfois reconnu comme tel à l’étranger notamment par le site web pro-Poutine « The Saker ». Quant à Dieudonné, j’ai écrit sur lui il y a quelques années un article intitulé « Le bouffon qui a ridiculisé un gouvernement ». Je n’ai rien à y changer si ce n’est que j’ai perdu tout espoir qu’il revienne sur sa dérive d’antisémite. J’ai expliqué en détail comment le sionisme et les sionistes l’ont poussé vers l’antisémitisme. Cela n’excuse rien mais cela illustre comment le sionisme engendre l’antisémitisme aussi assurément que le nazisme avait amené la xénophobie antiallemande. Les révolutionnaires ne seront jamais ni racistes ni xénophobes. Ils combattent prioritairement les causes des dérives : le nazisme hier et le sionisme aujourd’hui. Jean-Marie Le Pen parle de Dieudonné en l’appelant affectueusement « Dieudo » et il a accepté d’être le parrain de sa fille. Il déclare à son sujet :

« Son humour va parfois loin, il n’a aucun tabou, ne ménage personne. Mais cela ne me gêne pas. Il dépasse les bornes ? Je m’en fous. Quelles bornes ? Ce n’est pas mon affaire. C’est un chansonnier, un humoriste, pas un professeur de maintien ou de morale. »

Nous savons que Dieudonné n’est pas seulement un humoriste. Sur les photos que je publie ici, il ne fait pas de spectacle. Il se complait dans cette nouvelle extrême-droite où se retrouvent Chanclu, Chatillon et Soral. Ceux-ci sont fiers de l’exhiber parmi leurs nouvelles recrues avec Thierry Meyssan et Alain Benajam. Mais Dieudonné est en plus tellement homophobe qu’il est capable de traiter comme des sous-hommes Thierry Meyssan ou Florian Philippot qui partagent pourtant l’essentiel de ses idées mais pas son orientation sexuelle.

Le tableau est maintenant complet. Cette nouvelle extrême-droite est une force politique importante. Nombre de ceux qui la suivent ou qui sont influencés par elle non souvent pas conscience d’être d’extrême-droite. A l’instar de ce que fut pendant un temps Alain Benajam, ils peuvent être imprégnés de cette idéologie d’extrême-droite tout en s’affichant encore comme militants du Parti Communiste, de l’UPR, de la France Insoumise, de Lutte Ouvrière… La nouvelle stratégie de recrutement et de propagande de cette extrême-droite est aussi efficace que pernicieuse. Il faut connaître cette force politique pour la combattre. J’ai essayé ici d’apporter pour cela ma contribution.



138 réactions


  • Clocel Clocel 3 juin 15:34

    Arrêtez de jouer à vous faire peur, vous souillez des couches pour rien, s’il y avait une authentique extrême-droite en France, ça se saurait.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 3 juin 16:44

      @Clocel
      Dans tous les pays il y en a un qui est jugé plus à droite que d’autres. Il est alors l’extrême-droite.


    • Clocel Clocel 3 juin 17:02

      @Jean Dugenêt

      Même dans la « droite » classique, ils sont douteux au niveau des valeurs et pour cause, la droite française, ça pète pas loin, sans l’aide de l’ancien collabo, nous n’en serions pas là, c’est la pseudo gauche qui a fait l’essentiel du taf.

      Le véritable danger, celui qui va nous anéantir, c’est l’extrême-centre, cet absence de réelle opposition, (j’ose même pas écrire alternative), c’est ce consensus mou de catins vendues à l’Empire qui prétendent représenter le spectre politique français.

      Si la France a encore un avenir, il n’est pas dans les urnes, la démocratie est une vaste fumisterie qui tire ses dernières cartouches, le totalitarisme 3.0 en sera l’aboutissement.


    • Onecinikiou 4 juin 03:48

      @Jean Dugenêt

      Merci à l’auteur de mettre en évidence, certes bien malgré lui puisqu’à son corps défendant (ce qui est le plus pathétique), que les éléments de faits qu’il rapporte quant aux analyses exprimées par des personnages qu’il qualifie d’extrême-droite, démontrent que la réalité leur donne entièrement raison, que cela soit sur la Syrie comme sur l’Ukraine. Mais également sur l’immigration, ou bien encore la domination d’une petite clique malfaisante sur la destiné des peuples occidentaux. 

      La réalité est donc d’extrême-droite si l’on comprend bien.

      Partant, ne pouvant que partager leur analyse, je suis extrêmement fier de pouvoir dire que je suis à classer à l’extrême-droite du spectre politique. Aussi vive l’extrême-droite, dont le discours sur le réel est infiniment plus intelligent et pertinent que les oukases et la diabolisation qu’opèrent à son encontre, peut-être sans même s’en apercevoir (ce qui est tragique), les serviles valets de l’oligarchie transnationale cosmopolite et dont l’auteur est un archétype.


    • Croa Croa 4 juin 13:25

      À Clocel,
      T’as de la m**** dans les yeux ?
      L’extrême droite est En Marche et elle est au pouvoir en plus.


    • Clocel Clocel 4 juin 13:37

      @Croa

      Garde-en sous le pied mon vieux corbac, tu vas bientôt manquer d’épithète sinon ! smiley


  • Jeekes Jeekes 3 juin 15:45

    ’’Quand nous parlons’’

     

    Qui ça ’nous’ ?

     

    Vous et vos potes, les serpillières du pouvoir ?

     


    • Gégène Gégène 3 juin 15:58

      @Jeekes

      nonon, c’est le « nous » de majesté, cf. Louis Croixbâtonvé


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 3 juin 16:46

      @Gégène

      Maintenant le « nous » que j’emploie désigne le plus souvent l’AGIMO.

      Un copier coller.

      "il me reste à préciser qu’ayant fréquenté, pour mon grand malheur, les universitaires j’ai appris à leur contact à user de ce qu’ils appellent le « nous de modestie ». J’ai eu du mal à m’y mettre mais j’ai finalement été contaminé et j’en ai gardé l’habitude. J’essaie maintenant de me défaire de ce nous qui est aussi un « nous de majesté ». C’est tout dire ! Le « nous » que j’emploie maintenant n’exprime plus seulement mon point de vue. Il exprime aussi celui des militants qui me suivent."


  • Gégène Gégène 3 juin 15:52

    merci de nous rappeler le site « Infosyrie », je l’avais un peu oublié.

    je l’ai remis en « favoris »  smiley


    • fabrice68 fabrice68 3 juin 18:22

      @Gégènesur facebook c’est infosyrie avec les 2 étoiles ! le drapeau avec 3 étoiles , moins consulté, est pour les opposants(islamistes) qui veulent faire tomber Assad !


  • Yann Esteveny 3 juin 16:24

    Message à tous,

    J’ai voté pour la parution sur Agoravox de cet article de propagande grossière afin de ne pas priver le lecteur dans sa recherche des dissidents à ce Régime.

    Le Régime exploite depuis longtemps les peurs des esprits faibles et à la peur des authentiques patriotes (requalifiés pour les besoin de propagande en « extrême-droite »), il vient rajouter la peur du Covid-19. Il serait temps que le peuple retrouve la vertu de courage.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 3 juin 16:50

      @Yann Esteveny
      « cet article de propagande grossière »

      On attend un semblant d’argument...
      Je crois que l’essentiel de mon argumentation est fondée sur des vidéos que chacun peut visualiser... Des faits qui sont vérifiables... Je reste ouvert à la discussion mais je rappelle que des jugements de valeur négatifs et gratuits (sans argumentation) sont des insultes.


    • Yann Esteveny 3 juin 18:02

      Message à Monsieur Jean Dugenêt,

      Vous avez raison de parler d’insulte mais elle émane de votre article et elle est à l’encontre de l’intelligence du lecteur. Les commentateurs vous l’expriment d’ailleurs assez clairement mais tout comme le réel ou la Vérité, ils ne vous importent pas. Votre prétention à la discussion ne vous paraît-elle pas exagérée ? Confirmez-vous que vous n’avez jamais supprimé un de mes commentaires ?

      Respectueusement


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 3 juin 18:54

      @Yann Esteveny
      "Confirmez-vous que vous n’avez jamais supprimé un de mes commentaires ?"

      Je confirme. Je pense que, si c’était le cas, je m’en souviendrais.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 3 juin 19:08

      @Yann Esteveny
      "Confirmez-vous que vous n’avez jamais supprimé un de mes commentaires ?« 
      Je confirme mais je ne promets pas de continuer.

       »Vous avez raison de parler d’insulte mais elle émane de votre article« .
      Une pareille accusation devrait être précisée. Où il y a-t-il insulte ?

       »et elle est à l’encontre de l’intelligence du lecteur.« 
      Je crois que tout le raisonnement que je mène est étayé.

       »Les commentateurs vous l’expriment d’ailleurs assez clairement« 
      Où et comment ?

       »tout comme le réel ou la Vérité, ils ne vous importent pas« 
      Tout ce que je dis est sourcé pour l’essentiel par des vidéos que je cite au mot près ce que chacun peut vérifier. La vérité m’importe et tout ce que je dis est vérifiable.

       »Votre prétention à la discussion"
      Où y a-t-il de la prétention ? J’assume ce que je fais et rien de plus.

      Si vous persévérez dans les jugements de valeurs insultants puisque gratuits, dénués d’argumentation, je vais changer d’attitude. Les droits donnés à l’auteur sont faits pour cela. Ils permettent d’assurer que ce soit une réelle discussion qui fasse suite à la publication de l’article. Votre suite de propos accusateurs et insultants dénués de toute argumentation appuyée par des faits est un obstacle à la discussion. Vous ne citez aucun de mes propos tout en laissant entendre que vous les contestez. Vous êtes sans aucune rigueur mais vous vous campez en donneur de leçon.


    • Old Dan Old Dan 6 juin 02:32

      @Yann Esteveny
      L’intérêt de l’article ?
      A l’extrême-droite, que des lumières et des poètes, c’est bien connu  !
      (...)


  • Lampion Séraphin Lampion 3 juin 16:25

    Le Rassemblement National est un repoussoir et un faire-valoir, un épouvantail sorti régulièrement de son placard climatisé « food and beverage » pour mordre les mollets des des électeurs qui voudraient aller à la pêche aux moule plutôt qu’à la chasse aux burnes.

    Les autres personnages évoquez diffusent parfois des infos intéressantes qu’on ne trouve pas chez « la voix de son maitre », mais ils ne sont représentatifs d’aucune force politique, aucune organisation.

    Comme gens d’extrême droite disposant soit d’un électorat réel, soit de la puissance de l’état, par contre, vous avez Wauquiez et Lallement (le préfet). Là oui ! Eux, c’est des vrais de vrais.

    Bon, mais jlà, je me coule dans le moule imposé par l’auteur de cet article, parce que les repères latérisés de la chambre des députés pour repérer les orientations des courants politiques, ça n’est plus une boussole tellement pertinente.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 3 juin 16:55

      @Séraphin Lampion
      "Les autres personnages évoquez diffusent parfois des infos intéressantes qu’on ne trouve pas chez « la voix de son maitre », mais ils ne sont représentatifs d’aucune force politique, aucune organisation."

      J’ai expliqué en quoi ils mènent la même politique que le RN sans être tenus aux règles institutionnelles. Ils agissent avec leur propres moyens de propagande essentiellement avec internet (site web, web télé...). Électoralement, ils se contentent d’appeler à voter pour Le Pen. Ils ont alimenté en argumentation bon nombre de personnes qui commentent les articles d’Agora Vox.


    • Lampion Séraphin Lampion 4 juin 07:39

      @Jean Dugenêt

      Je suppose que vous classez le Comité Valmy dans « l’extrême-droite », et sans doute, pendant qu’on y est, Chomsky dans les « révisionnistes-négationnistes », et Netanyahu parmi les humanistes démocrates bienfaiteurs de l’humanité ?


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 4 juin 21:33

      @Séraphin Lampion
      "Je suppose que vous classez le Comité Valmy dans « l’extrême-droite », et sans doute, pendant qu’on y est, Chomsky dans les « révisionnistes-négationnistes », et Netanyahu parmi les humanistes démocrates bienfaiteurs de l’humanité ?"

      Vous êtes libre de supposer tout ce que vous voulez mais je ne vois pas le rapport avec ce que j’ai écrit.


  • Esprit Critique 3 juin 16:34

    Ce que dit Thierry Miessan , (par ailleurs un peu dérangé) sur la Syrie, celui qui fut dix ans ministres des affaires étrangères de Mitterrand le dit aussi. 

    L’électorat du RN n’est d’extrême droite que pour 2 % maximum.

    Ce n’est pas parce que des socialos raconte des conneries de puis 40 ans qu’elles ont une once de vérités.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 3 juin 17:00

      @Esprit Critique
      "Ce que dit Thierry Miessan , (par ailleurs un peu dérangé) sur la Syrie, celui qui fut dix ans ministres des affaires étrangères de Mitterrand le dit aussi."

      D’accord sur le fait qu’il est un peu dérangé mais, je ne sais pourquoi, beaucoup l’écoutent. Je ne suis pas certain que Dumas dise exactement la même chose.


    • Croa Croa 4 juin 13:34

      À Esprit Critique,
      Je ne connais pas de Thierry Miessan. Voulez-vous parler de Thierry Meyssan, jounaliste au réseau Voltaire ?
      *
      Celui-ci est moins « dérangé » que l’auteur de l’article. On trouve sur réseau Voltaire de VRAIS informations. smiley


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 4 juin 21:34

      @Croa
      « On trouve sur réseau Voltaire de VRAIS informations. »
      J’ai donné dans l’article des citations de Thierry Meyssan. Libre à vous de penser que ce qu’il dit est vrai.


  • Furax Furax 3 juin 16:43

    « Il faut connaître cette force politique pour la combattre. J’ai essayé ici d’apporter pour cela ma contribution. »

    Etat en ruine, désindustrialisattion, endettement massif, services publics à la ramasse (hopital !), corruption systémique, zones de non-droit, offensives meurtrières de islamistes, immigration totalement incontrôlée, agriculture ruinée etc. etc.

    Je veux combattre ceux qui ont mis mon pays dans cet état depuis 40 ans : PR, PS et la merveilleuse synthèse entre les deux LREM  !!!


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 4 juin 21:37

      @Furax
      C’est un autre sujet. J’ai écrit une quantité d’articles dans ce sens et même un livre « Macron démission -Révolution ». Depuis sa parution les choses se sont encore aggravées puisqu’il a mis en place maintenant sept lois liberticides... Je le répète : c’est un autre sujet.


  • fabrice68 fabrice68 3 juin 18:17

    C’est étonnant que l’extreme droite soit solidaire du Donbass, selon l’article, alors que les néo nazis Ukrainiens , dont le fameux bataillon Azov (dont aurait fait partie ou aurait participé en tant que journaliste, au minimum,l’opposant de Biélorussie Prossatovitch), combattent justement et bombardent des civils et soldats du Donbass. L’extreme droite est donc, si on est logique, contre les néo nazis, et puisque l’Ukraine est soutenue par l’UE et les US, ces entités seraient néo nazies ? un peu de sérieux. : elles soutiennent les néo nazis , seulement. Quand çà les arrange.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 3 juin 18:52

      @fabrice68
      Ceux-là, si j’ai bien compris, sont pro-Poutine sans être antinazis. C’est sur ce point qu’il y a eu un léger couac au cours de l’exposé de Benajam qui s’est fait recadré par Chanclu. Ce dernier a expliqué que, selon lui, c’était les riches juifs américains et non pas les néo-nazis qu’il fallait incriminer. Vous pouvez réécouter la vidéo autant que vous voulez.


  • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 3 juin 18:18

    Et qui est monsieur Jean Dugenêt ?

    Son profil sur AV est long comme le bras (le mien une ligne LOL) j’ai renoncé à le lire par contre si on cherche son livre sur amazon il n’y a aucune évaluation ou critique ?

    Mais on peut lire ceci : Jean Dugenêt estime quant à lui que les travailleurs ne pourront rien obtenir sans le Frexit. Il propose donc de rejoindre l’UPR et de développer, au sein de l’UPR, une avant-garde du mouvement ouvrier qui oeuvrera à la mise en place d’un véritable gouvernement des travailleurs.

    Ah ben voilà jean est de l’UPR ohé fifi brin d’acier captain Marlo ...

     smiley


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 3 juin 18:39

      @Bendidon
      Ah ben voilà jean est de l’UPR ohé fifi brin d’acier captain Marlo ...

      Tu as une sacrée longueur de retard.


    • révolQé révolQé 4 juin 10:14

      @Bendidon,
      on peut être pro UPR ( en tous cas FRexit) et contre les propos tenus par l’auteur.

      je trouve d’ailleurs vos interventions souvent pertinentes Bendidon, ce qui ne change rien à mon orientation politique qui est avant tout le souverainisme, donc de fait, à l’opposé de la macronie et de la bienpensance actuelle.


    • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 4 juin 14:46

      @Bendidon

      Et qui est monsieur Jean Dugenêt ?

      Je crois que c’est le mari de Rosemar ... smiley


    • Captain Marlo Captain Marlo 5 juin 19:53

      @Bendidon
      Ah ben voilà jean est de l’UPR ohé fifi brin d’acier captain Marlo ...

      J’ignore si Jean est toujours adhérent à l’UPR ? Pourquoi veut il faire de l’entrisme à l’UPR plutôt que dans un autre mouvement politique, je l’ignore ? L’ UPR n’est pas du tout d’accord avec son analyse de la révolution populaire en Syrie.
      Il conspue la Nation, je ne vois pas bien pourquoi il voudrait du Frexit ?
      Seul le silence est grand... 


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 5 juin 22:22

      @Captain Marlo
      Je ne suis plus à l’UPR depuis un bon moment et j’ai écrit des articles à ce sujet. Je suis bien évidemment pour le Frexit et je propose un moyen pour y parvenir qui est beaucoup réaliste que de faire élire à la présidence de la république un candidat du frexit. Cela n’aboutira jamais.


  • sylvain sylvain 3 juin 18:19

    Cet article porte un constat assez terrible : de plus en plus de gens pensent que ces personnes sont plus proches du peuple, plus humaines que la nouvelle caste du pouvoir mondial neo libéralisé . 

    Ce qui est terrible, c’est qu’ils ont peut être raisons . Ce qui l’est encore plus c’est que même comme ça, ils ne la feront pas tomber et ne feront que rajouter une couche de domination sur celle qui existe déja .

    C’est que cette caste mondiale s’appuie sur un fait incontournable : la société est déja mondiale, il n’y a que les peuples qui n’ont pas suivis, et ça ne la dérange pas du tout, bien au contraire


  • quijote 3 juin 18:30

    « Il faut connaître cette force politique pour la combattre. J’ai essayé ici d’apporter pour cela ma contribution.  »


    Quel plaisir de vous voir tous, amis représentants du Bien sur terre, vous agiter fébrilement pour sauver la France du grand péril... Du péril mortel... Du péril dont on ne se relèverait pas... L’arrivée au pouvoir de l’extrême-droite ( ponctuation de violons grinçants, comme dans Psychose, la scène de la douche ). Ces gens qui, outre d’innombrables autres défauts, ont celui qui te fait tellement peur : ils veulent... Mon Dieu, j’ose à peine le dire tellement c’est ignoble... Ils veulent... arrêter l’immigration... ( sanglots dans la voix... ).


    Eh oui, ami représentant de la coalition mondialo-coco-musulmane ( au nom du Bien... ), les temps changent. Ce qui te fait peur à toi, c’est notre espoir, à nous, la majorité.

    Combien ? 40 ans, 50 ans ? Eh oui, ça fait bientôt 50 ans que tes idées et tes valeurs sont au pouvoir. A droite comme à gauche, priorité : venue de millions de pauvres africains ! Pourquoi ? C’est le Bien ! La France d’aujourd’hui, celle qui nous dégoûte, qui dégoûte désormais la majorité des Français, c’est celle que tes idées et tes valeurs d’ouverture à tous les vents ont construite. Un désastre planifié. Une descente aux enfers organisée. Le naufrage actuel...


    Toi, tu prétends sauver la France ? Vous, les représentants du Bien sur terre, vous prétendez sauver la France ? Si par bonheur l’extrême-droite arrive au pouvoir, t’inquiète, rien ni personne ne t’empêchera de partir en Afrique.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 3 juin 18:42

      @quijote
      « Toi, tu prétends sauver la France ? Vous, les représentants du Bien sur terre, vous prétendez sauver la France ? »
      C’est le monde qui est en péril.


    • sylvain sylvain 3 juin 20:00

      @quijote
      ami représentant de la coalition mondialo-coco-musulmane ...40 ans, 50 ans ? Eh oui, ça fait bientôt 50 ans que tes idées et tes valeurs sont au pouvoir.

      pour sur ! Ce sont les rotschild qui ont fondés le PCF avec l’aide de leurs copains du groupe bilderberg . Ces enculés qui voulaient nous faire croire qu’ils étaient de bons capitalistes ultralibéraux .
      Je ne savais pas qu’ils étaient musulmans en plus, mais ça m’étonnes pas .
      Courage camarade, la haine vaincra !


    • quijote 3 juin 21:24

      @sylvain

      C’est pas parce que tu comprends pas que t’as raison. Ce qui n’est pas grave. Je pourrais te laisser là mais je suis d’une nature bienveillante.

      Le mondialisme est... un mondialisme.

      Le communisme et toutes ses variantes internationalistes et droitdelhommistes qui refusent les frontières sont des mondialismes.

      L’islam est un mondialisme.

      Un mondialisme qui rencontre un autre mondialisme qui rencontrent un 3ème mondialisme, qu’est-ce qu’ils se racontent ? Des histoires de mondialisme.

      Ils sont tacitement mais objectivement coalisés. Ils peuvent se détester l’un l’autre sur certains points mais ils savent très bien aussi chacun de leur côté en quoi les deux autres groupes peuvent aider à la réalisation de l’idéal de leur propre groupe. Chacun pensant que le moment venu, c’est son idéal à lui qui triomphera.

      Les cocos et les nazis ont signé en son temps un pacte de non agression.

      Voilà. Maintenant, tu sais ce qu’il en est mais je t’interdis de changer d’avis.


    • quijote 3 juin 21:33

      @sylvain

      pour sur ! Ce sont les rotschild qui ont fondés le PCF avec l’aide de leurs copains du groupe bilderberg .

      Un jour, si tu lis les bons livres et pas ceux que tes profs marxistes et bien-pensants t’ont demandé de lire, tu découvriras que le monde n’est pas ce qu’on t’en avait raconté.
      Ou alors, garde tes certitudes, c’est plus confortable.


    • sylvain sylvain 4 juin 16:29

      @quijote
      Voilà. Maintenant, tu sais ce qu’il en est mais je t’interdis de changer d’avis.

      effectivement, j’ai une petite idée de ce qu’il en est


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 4 juin 21:43

      @quijote
      J’ai autre chose à faire que de discuter avec ceux qui, quel que soit le sujet de l’article, ne viennent que pour nous seriner que le grand danger c’est l’immigration.
      Désolé mais c’est hors sujet.
      Vous pouvez écrire un article là dessus si vous voulez et je n’irai pas vous déranger à faire des commentaires sur la nouvelle extrême-droite française.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 5 juin 11:32

      @quijote
      "Le monde est en péril et il faut faire un article pour empêcher « l’extrême-droite » d’arriver au pouvoir en France ? Laisser venir en Europe toute l’Afrique mâle...« 

      Le monde est en péril et vous proposez pour le sauver de ne s’intéresser qu’à la France. Décidément l’extrême-droite donne des œillères : Vive la Patrie... les autres on s’en fout ! qu’ils crèvent !

      Ajoutons le racisme. Le drame c’est de »laisser venir en Europe toute l’Afrique..."

      Ajoutons le machisme. Ce serait moins grave si c’était les femmes qui venaient d’Afrique. On pourrait les sauter comme le faisait les propriétaires d’esclaves que leurs vieilles rombières ne faisaient plus bander. Mais là c’est pire ! Ce sont ces putains d’africains mâles qui viennent chez nous pour sauter nos femmes.

      Allez monsieur quijote ! Un peu d’onanisme vous fera du bien.


    • Captain Marlo Captain Marlo 5 juin 19:58

      @quijote
      L’islam est un mondialisme.

      Exactement comme le christianisme qui a envahi la planète entière.
      C’est une secte qui a réussi sa mondialisation, je suppose que l’Islam veut faire la même chose. Si cela ne vous convient pas, il faut sortir de l’UE et de l’Otan pour retrouver notre indépendance et notre souveraineté.


    • quijote 5 juin 21:11

      @Jean Dugenêt

      J’ai autre chose à faire que de discuter avec ceux qui, quel que soit le sujet de l’article, ne viennent que pour nous seriner que le grand danger c’est l’immigration.
      Désolé mais c’est hors sujet.

      Heureux d’apprendre qu’il n’y a pas de rapport entre extrême-droite et le fait de penser que l’immigration est un danger.
      C’est assez nouveau pour les gens qui pensent comme toi...


    • quijote 5 juin 21:28

      @Jean Dugenêt

      Hi hi hi... Vous êtes mauvais, tous autant que vous êtes, c’est un vrai bonheur.
      T’as appris à lire avec la méthode globale, non ? Ça expliquerait beaucoup de choses, notamment ta compréhension de l’écrit digne d’un élève de 3ème médiocre.

      Ajoutons le racisme. Le drame c’est de »laisser venir en Europe toute l’Afrique..."

      Ajoutons le machisme. Ce serait moins grave si c’était les femmes qui venaient d’Afrique. On pourrait les sauter comme le faisait les propriétaires d’esclaves que leurs vieilles rombières ne faisaient plus bander. Mais là c’est pire ! Ce sont ces putains d’africains mâles qui viennent chez nous pour sauter nos femmes.

      Allez monsieur quijote ! Un peu d’onanisme vous fera du bien.


      Oh la vache... Quand les « gens bien » se découvrent, c’est pas beau... Tu te rends compte que tu parles de toi pour qui sait lire entre les lignes ( moi, j’ai appris à l’époque du B.A.BA. ) ? Tu vois, le jour où tu admettras profondément que tu n’es pas le type bien que tu crois être, tu pourras progresser. Ah, ça pourra être un peu douloureux, mais ça t’évitera le ridicule qui consiste à s’exposer comme tu viens de le faire aux yeux de tous...


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 5 juin 22:36

      @quijote
      Mon conseil, c’était : « Allez monsieur quijote ! Un peu d’onanisme vous fera du bien. »
      Mais ça n’a pas marché. Vous n’êtes pas soulagé !


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 6 juin 09:58

      @quijote
      Tout votre long laïus est sans aucun rapport avec le sujet. Vous semblez n’avoir regardé que l’image, le titre et la dernière phrase de mon article. Vous vous précipitez sur le clavier pour nous faire des discours sans aucun rapport avec mon article que vous êtes censé commenter. Vous vous défoulez avec la question qui vous obsède : l’immigration. Cela ne m’intéresse pas et c’est hors sujet. Vous pouvez écrire un article et le proposer à la modération.
      Je rappelle le titre de mon article : « la nouvelle extrême-droite française »


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 6 juin 10:04

      @quijote
      « il faut faire un article pour empêcher « l’extrême-droite » d’arriver au pouvoir en France »
      Ce n’est ps le sujet de l’article.

      « Laisser venir en Europe toute l’Afrique mâle »
      CUMUL DE RACISME ET DE SEXISME
      Je signale comme un abus.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 6 juin 10:07

      @quijote
      « Heureux d’apprendre qu’il n’y a pas de rapport entre extrême-droite et le fait de penser que l’immigration est un danger. »

      Le sujet de l’article n’était pas l’extrême-droite. Je rappelle le titre : « la nouvelle extrême-droite en France ».
      Vous ne dîtes pas un seul mot concernant l’article.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 6 juin 10:14

      @quijote
      « Tu te rends compte que tu parles de toi pour qui sait lire entre les lignes »

      C’est de quoi que je parles. C’est bien toi qui parle de ta crainte d’être envahi par des africains en ajoutant que, pire que cela, ces africains sont mâles.
      Tu cumules racisme et sexisme. Il est où ton problème ?
      J’ai exprimé une réponse à la question. Je crois que tu es sérieusement dérangé et je t’ai donc en plus proposer un traitement.

      Maintenant, il est grand temps de revenir au sujet : « la nouvelle extrême-droite française ».

      Je crois que si tu persistes tu vas te faire virer. Je n’ai aucune raison de supporter que quelqu’un vienne sciemment perturber la discussion.


    • quijote 6 juin 11:43

      @Jean Dugenêt

      C’est de quoi que je parles. C’est bien toi qui parle de ta crainte d’être envahi par des africains en ajoutant que, pire que cela, ces africains sont mâles.
      Tu cumules racisme et sexisme. Il est où ton problème ?
      J’ai exprimé une réponse à la question. Je crois que tu es sérieusement dérangé et je t’ai donc en plus proposer un traitement.

      Hi hi hi... Ce site est une mine. Une mine ! Etudiants en psycho, venez là ! Venez sur Agoravox ! C’est là que ça se passe, pour apprendre !
      Par exemple, pour apprendre ce qui se cache derrière « un type bien ».

      Je crois que si tu persistes tu vas te faire virer. Je n’ai aucune raison de supporter que quelqu’un vienne sciemment perturber la discussion.

      Oh... Ça me ferait de la peine, ça... Parce que tu sais, toute ma vie est là, sur ce site ( sanglots dans la voix )...

      Mais fais ce que tu veux, mon gars, c’est ta vie !
      Tu progresseras moins, c’est tout... Ha ha ha...


    • armand 6 juin 12:01

      @quijote
      « C’est de quoi que je parles » t’es un champion aussi toi on dirait du pallas ou du cyrus


    • quijote 6 juin 18:23

      @armand

      Apprends à suivre, petit génie. C’est une citation de ton collègue représentant du Bien sur terre.


  • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 3 juin 18:35

    Sinon andré chanclu et alain benajam jamais entendu parlé : ! Chatillon bof !

    Thierry Meyssan celui qui a écrit un bouquin sur le 11 septembre 2001 en particulier sur le coup du pentagone et ma foi, ya de quoi gratter car la VO est bidon

    Soral il a commencé au PCF j’aime pas sa tronche mais j’aime bien son site de réinformation

    Quant à Dieudo c’est pour moi le meilleur humoriste que l’on a eu avec Coluche et Fernand Raynaud et de loin.

    Et moa qui dans ma jeunesse a milité à gauche (oui nul n’est parfait et quand on est jeune on est con) je suis consterné de voir ce qu’est devenu la gogôche : sectaire, rigidifiée dans ses vieux dogmes du 19ème siècle, méprisante envers les prolos et le populo et surtout sans aucune idée (heureusement qu’il y a le GODF pour les guider vers la lumière LOL)

    Et plus consternant c’est dans ce que la pensée unique politiquement correcte appelle l’extreme droite (comprendre la camp de MAL) qu’on voit de la créativité et de l’imagination

    Ben oui ché comme chat

     smiley


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 3 juin 18:44

      @Bendidon

      "Sinon andré chanclu et alain benajam jamais entendu parlé : ! Chatillon bof !"

      J’ai écrit un article pour informer ceux qui ne sont pas au courant.


    • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 3 juin 21:00

      @Jean Dugenêt
      Tin Jean vla 4 fachos d’extreme droate qui causent moeurs d’antan en 3 minutes
      LOL


    • pipiou2 4 juin 02:05

      @Bendidon
      Comme pas mal de vieux tu as viré à la droite extrême ; un parcours assez classique en somme.

      Tu vas nous expliquer que les nazis étaient « créatifs ».


    • Ouam Ouam 4 juin 02:16

      @pipiou2
      Rapelle nous déja qui ici en Fr embastillle arbitrairement sa population et qui fais des ausweiss comme en 40’s et qui veut faire des pass discriminbant comme à l’epoque ..et surtout qui approuve tout cela ici.... par exemple au pif smiley
       
      Vu que tu nous causes « histoire contemporaine » et petit moustachu.....


    • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 4 juin 08:16

      @pipiou2
      Ah mon pioupiou comme tu me fais rire ce matin
      J’en ai rien à foutre de ton extraiiiime droate je ne suis ni de gôche ni de droate mais au dessus je suis maime plousse mon pioupiou, suis misanthrope antigenre (humain) et je soutiens bilou dans sa tentative courageuse de réduire drastiquement l’humanité à 500 millions d’habitants (guidestones lis mon nartic)
      moi pas LGBTQ moi AH+ (anti humain LOL)
      T’es mon préféré pioupiou sur ce site tu sais
      smiley LOVE smiley


    • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 4 juin 08:51

      @pipiou2

      J’avais oublié ça mon pioupiou : Tu vas nous expliquer que les nazis étaient « créatifs ».

      Point godwin LOL

      Et en plus OUI, Leni Riefenstahl  était super créative, ses montages de films (les dieux du stade etc) sont encore enseignés dans les écoles de cinémas

       smiley

      Bendidon 3 cuicui 0


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 4 juin 21:46

      @Bendidon

      "Sinon andré chanclu et alain benajam jamais entendu parlé : ! Chatillon bof !"

      Si j’en parle c’est pour que ceux qui n’étaient pas au courant soient informés. Vous pouvez critiquer l’article. Je ne vous ai pas interviewé pour que vous me disiez ce que vous pensez de chaque personne qui est sur la photo. Ce n’est pas le principe d’Agora Vox.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 5 juin 11:22

      @Bendidon
      Vous ne lisez pas l’article. Vous voyez le titre et l’image cela vous suffit pour vous précipiter sur le clavier et écrire ce qui vous passe par la tête. En l’occurrence, vous nous dîtes ce que vous pensez de chaque personnage qui est sur la photo. Puis vous nous envoyez du Soral qui nous fait part de ses frustrations de dragueur pauvre. Cela n’a toujours aucun rapport avec l’article.

      Quelle ouverture d’esprit ! Même Marx, dont il a le culot de continuer à se réclamer, n’y avait pas penser. Lui, il écrivait dans le Manifesta du parti Communiste qu’il était contre la famille. Pour Soral la famille redevient une valeur fondamentale.

      Si vous utilisez le fait qu’Agora Vox vous permet de venir commenter un article pour vous défouler en racontant tout ce qui vous fait du bien, il faudra, que cela vous plaise ou non, que vous alliez voir ailleurs.

      Vous avez la possibilité d’écrire un article pour vous défouler mais je doute que vous passiez la barre de la modération avec vos discours.


  • Nowhere Man 3 juin 21:09

    La nouvelle extrême droite n’est pas antisémite mais farouchement sioniste et en même temps bougno... heu.. Islamophobe.

    C’est open bar dans tous les médias (quand ils ne les possèdent pas).

    Ainsi Onfray héraut d’une « minorité opprimée » y déverse chaque jour sa haine de La Gauche marxiste, robespierriste... osant même insulter la mémoire de Guy Môquet. 

    Les « personnages » que vous citez (j’en connais très peu) sont exclus du champ médiatique officiel (soit 99% du paf) et pourchassés. Donc inoffensifs, parfois frappadingues mais pas toujours sans intérêt .

    Dieudonné est un génie de l’humour, il a construit une oeuvre monumentale, seul contre tout le monde : un spectacle par an pendant 15 ans

    Le métis rebelle est notre Django (celui de Tarantino, pas le guitariste même valeureux).

    Il aurait pu adresser un acte de contrition au crif (représentant vénéré de cette nouvelle ED). Non il a fait front.

    Il n’est pas antisémite, antisioniste ? Il le revendique courageusement.

    Foutez-lui la paix !

    PS : « 1905 » spectacle prodigieux : https://www.youtube.com/watch?v=UAEFicu-8m8


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 4 juin 17:02

      @Nowhere Man
      « La nouvelle extrême droite n’est pas antisémite mais farouchement sioniste et en même temps bougno... heu.. Islamophobe. »

      Je crois que l’extrême-droite est antisémite et islamophobe. Parfois ils sont l’un ou l’autre en fonction des circonstances. Le Pen est antisémite quand il est avec Dieudonné et Soral et il devient islamophobe quand il est avec Zemmour.

      Onfray

      est complètement discrédité en tant que philosophe depuis qu’il a radicalement changé d’avis en une nuit pour ne pas se faire grillé auprés des grands médias (C’était à propos d’Asselineau). Je ne sais pas le cataloguer mais il est capable de n’importe quoi pour plaire afin d’avoir des éditeurs, des micros et des caméras. Il crache sur toutes les révolutions qui évidemment déplaisent aux puissants. Si je devais lui mettre une étiquette ce serait : réactionnaire.

      "Les « personnages » que vous citez (j’en connais très peu) sont exclus du champ médiatique officiel« 
      C’est exact. C’est parce qu’ils ne sont pas connus et ont un rôle important que je parle des deux qui restent volontairement dans l’ombre (André Chanclu et Frédéric Chatillon). Leur influence est grande notamment sur de nombreux intervenants d’AgoraVox par l’intermédiaire de infoSyrie, Réseau Voltaire et Egalité et Récondiliation.

       »Dieudonné est un génie de l’humour" C’est exact mais il est aussi un homme politique. Quand il va au Liban 

      et en Syrie avec la bande ce n’est pas pour faire des spectacles. Il est antisémite.


  • pipiou2 4 juin 02:01

    « par la volonté de François Mitterrand »

    c’est vraiment pas sérieux. Miterrand est mort depuis longtemps, ce n’est pas lui qui a fait du RN ce qu’il est devenu juste par qu’il l’a utilisé politiquement il y a 40 ans.


    • julius 1ER 4 juin 10:47

       par la volonté de François Mitterrand »

      @pipiou2
      Tu as raison c’est donner beaucoup de pouvoir à Mitterrand !!!
      si l’extrème-droite prend autant de place c’est parceque le PCF et le PS ont abandonné le terrain de la lutte idéologique en ne proposant rien, aucune alternative au système ultra-libéral ....
      ils ne sont forts que parceque nous sommes faibles !!!!
      d’ailleurs quand des soi-disant « communistes » passent au FN on peut se dire qu’ils n’avaient pas le Marxisme chevillé au corps,ce ne sont que de vulgaires opportunistes ... les Doriots 2. 0 !!!!!


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 4 juin 20:58

      @pipiou2
      Avant Mitterrand c’était un groupuscule insignifiant. C’est lui qui l’a fait monter et gonfler... cela lui a permis de faire un deuxième septennat en fabriquant un FN qui piquait des voix à la droite. Il était content de lui et son ami Dumas a approuvé ce génial savoir-faire.


  • uleskiserge uleskiserge 4 juin 09:58

    Vous avez 20 ans de retard dans vos analyses... la nouvelle extrême droite française c’est celle d’hier avec l’addition de zemmour, finkielkraut (lui aussi a réhabilité Pétain sur FC samedi dernier lors de son émission Répliques : « Pétain, est un grand homme », E. Lévy, goldnadel, Taguieff, bercoff, le magazine causeur, une partie de sud-radio, valeurs actuels figaro, le parisien, marianne à la marge... tous ont placé le Musulman, l’Islam et la vraie gauche, celles des émancipations et de l’écologie, au centre de tous les maux de la société française.... C’est donc l’extrême droite d’hier et cette « nouvelle » catégorie politique qui porte de nom de « national sionisme » qui a pour modèles : l’apartheid et Netanyahou. 


    • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 4 juin 10:05

      @uleskiserge
      Bien vu serge et quid de la nouvelle extrême gogoche ?
      SOROS, antifas, lgbtisme, égolos khmers verts alliés des businessmen de l’éolien ...
      Bref entre national sionisme et mondial cosmopolitisme QUE CHOISIR ?
       smiley


    • julius 1ER 4 juin 10:52

      @uleskiserge

      en somme « à l’ouest rien de nouveau » .... les fascistes seront toujours des fascistes ... c’est le regard des idiots qui croient tout ce qu’ils racontent qui est le problème pas les fascistes eux-mêmes qui sont et restent ce qu’ils sont et ont toujours été !!!!


    • Julien30 Julien30 4 juin 11:20

      @julius 1ER
      Toujours à voir des fascistes partout hein ? Vous avez pensé à consulter ? Sinon comment ça se passe dans le maquis la lutte contre les généraux putschistes ?
      Et l’autre illuminé indigéniste (avec qui vous êtes apparemment en parfait accord) plus haut pour qui « figaro, le parisien, marianne à la marge... » sont aussi fascistes, mais quelle bande de guignols !


    • quijote 4 juin 17:14

      @uleskiserge

      L’apartheid  ? L’unef ? Mélanie Luce ?


    • quijote 4 juin 17:52

      @julius 1ER

      Fascistes ? T’as une bonne vue, toi... Tu manges des carottes, peut-être ? Et, à part ça, as-tu un avis sur la proportion pas banale de gens de ton camp ( le Bien ), y compris sur ce site, qui semblent souffrir d’un complexe de supériorité très généralement infondé, julius 1ER ?

      Tu ne devrais pas écrire 4 points d’exclamation successifs : tu montres qui tu es.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 4 juin 19:58

      @uleskiserge
      Votre réflexion est intéressante. J’ai essayé dans mon article de faire le lien entre la très ancienne extrême-droite (GUD et Ordre Nouveau) et les sites web de propagande pro-Assad, qui sont à l’évidence aussi d’extrême droite infoSyrie, Réseau Voltaire et Egalité et Réconciliation). Le lien existe à l’évidence. Je pense l’avoir prouvé dans l’article. I s’agissait pour moi aussi de prouver qu’il s’agit là d’une extrême-droite alors que certain vont jusqu’à croire qu’ils sont d’extrême-gauche. Cela n’empêche pas que le tableau puisse être complété par d’autres apports.


  • bertin 4 juin 10:08

    La nouvelle extrême droite, en France, aux USA, en Hongrie et ailleurs est sioniste, c’est une évidence. Zemmour,BHL, Enthoven sont des sionistes, c’est à dire des pro-israéliens islamophobes, qui veulent créer en France une société d’apartheid dont ils seraient les maîtres. Ils dénoncent une immigration dont ils ne profitent plus, et une gauche qui ne sert plus assez leurs intérêts. Ces zemmouristes disposent d’une arme secrète, la répression électromagnétique, avec laquelle il surveillent et persécutent leurs ennemis. C’est une véritable dictature likoudiste qui se met en place en France et dans le monde.

    https://fascismeetislamophobie.wordpress.com/2021/05/15/sionisme-et-repression-secrete/


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 4 juin 20:54

      @bertin
      Je n’ai pas traité exhaustivement le sujet. Au compte des nouveautés de l’extrême-droite, il faudrait en effet ajouter l’apport de BFMTV qui, sous la direction de Patrick Drahi (implanté de longue date dans la télé en Israël) est entièrement dévolue au sionisme et à l’islamophobie. Comme je l’ai fait remarquer dans un autre article ces sionistes défendent el-Assad lequel est, de leur point de vue, le garant qu’il n’y aura pas de révolution en Syrie ce qui fragiliserait énormément le projet sioniste. La chaîne BFMTV est dirigée par Jean-Marie Fogiel qui s’était distingué dans l’affaire Dieudonné. Il a été condamné dans cette affaire où des propos racistes contre Dieudonné avaient été proférés. Ruth Elkrief veille à ce qu’aucun dérapage ne nuise à Israël. Ils invitent régulièrement Zemmour qui a été lui aussi plusieurs fois condamné pour son islamophobie. Du point de vue des patrons de BFMTV avoir été condamné par la justice dans ces cas-là est une qualité. Il serait dommage de ne faire venir que des personnes qui ont un casier judiciaire vierge.


    • Captain Marlo Captain Marlo 5 juin 20:31

      @Jean Dugenêt

      Je crois que tu te bats contre des moulins à vent.
      Le FN est un parti européiste comme tous les autres.
      Dès qu’il est au gouvernement, il applique les Traités.
      Même Salvini a fait allégeance à l’euro et à l’UE !
      "La Ligue apporte son soutien « sans veto ni conditions » à un exécutif dirigé par Mario Draghi. Il abandonne ainsi sa ligne anti-Europe et anti-migrants, et cède le statut d’opposant au seul parti d’extrême droite Fratelli d’Italia."

      Jusque ici, c’était l’épouvantail à moineaux pour faire peur au 2e tour. Maintenant, vu l’état des déliquescence de la Gauche qui faisait le job, il est possible que le système l’amène au pouvoir .

      Dans un gouvernement d’Union Nationale, comme en Italie, pour appliquer les réformes structurelles et que le peuple la ferme. Quand les syndicats corrompus ne peuvent plus encadrer les manifs, il faut bien que quelqu’un s’y colle pour faire respecter l’ordre libéral !!

      A mon avis, c’est le Gouvernement Macron qui est le gouvernement le plus à l’Extrême Droite depuis Pétain, que la France ait connu ! Ses attaques incessantes aux libertés publiques, son état d’urgence anti démocratique, sa gestion calamiteuse du Covid, sa répression des Gilets jaunes, son soutien au Grand Reset & ses vaccinations en folie avec passeport sanitaire,... vois-tu ?


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 5 juin 22:31

      @Captain Marlo
      De quoi tu parles. Je viens d’écrire un article pour montrer que ceux que tu as abondamment cités comme des sources fiables sont des fachos.
      Sauf erreur de ma part tu as bien cité le Réseau Voltaire si ce n’est pas InfoSyrie. Tu as fait pire. Tu nous as sorti comme une source crédible un espèce de roman d’espionnage d’un site suisse (je crois) du même genre. Tout cela pour aboutir à dire qu’il n’y a pas eu de révolution en Syrie mais une espèce de révolution de couleur fomentée par la CIA et Soros. Tu reprenais, j’espère sans t’en rendre compte, toutes les mystifications de cette bande d’illuminés. Je fais ce que je peux pour ouvrir les yeux aux personnes qui comme toi s’égarent complètement.


    • Captain Marlo Captain Marlo 6 juin 08:41

      @Jean Dugenêt
      Tu reprenais, j’espère sans t’en rendre compte, toutes les mystifications de cette bande d’illuminés.

      Et toi tu répètes ce que dit le Pentagone : « Bachar tue son peuple, il faut intervenir ». Mais où sont tes preuves qu’il y a eu une révolution populaire en Syrie ? Il y a des centaines de personnes autres, qui ont témoigné sur ce qui se passe en Syrie, pourquoi n’en parles-tu pas ?
      Critiquez ceux qui parlent de la guerre en Syrie, et qui te conviennent pas, ne constitue pas une preuve.
      « Voyage au pays de Bachar » par le Cercle des Volontaires.


    • JC_Lavau JC_Lavau 6 juin 08:48

      @Jean Dugenêt. György Soros est content de tes services d’enfumage. As tu songé à lui demander une augmentation ?


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 6 juin 11:41

      @Captain Marlo
      « Et toi tu répètes ce que dit le Pentagone : « Bachar tue son peuple, il faut intervenir » »

      Sauf que le Pentagone a dit exactement le contraire : « Bachar tue son peuple, il faut le laisser faire ». Décision murement réfléchie, après bien des hésitations, à la suite du massacre au gaz sarin de la Ghouta le 21 août 2013. Obama et le Pentagone ne pouvaient pas éliminer Bachar sans avoir une solution de rechange pour maintenir le capitalisme. La révolution risquait fort d’être victorieuse... Ils ont préféré laisser Bachar massacrer.

      « Mais où sont tes preuves qu’il y a eu une révolution populaire en Syrie ? »
      J’ai déjà donné vingt fois mes sources mais je vais recommencer. Tu es en train de filer un mauvais coton puisque tu t’abreuves aux discours de la nouvelle extrême-droite française : Egalité et Réconciliation, Réseau Voltaire, InfoSyrie... Ce sont ceux là qui n’ont rien écrit de cohérent sur les évènements de Syrie qui nous accusent d’être abreuvé par la propagande occidentale. C’est leur leitmotiv. J’ai l’impression que comme eux tu refuses de regarder la vérité. Je voudrais savoir si c’est la position de l’UPR.

      Tu me proposes un documentaire d’un type qui dit d’emblée qu’il fait un voyage en Syrie parce qu’il voulait « rencontrer la Syrie côté Bachar ». Association, voyage, reportage et film consacrés au régime Syrien par des types qui ont les moyens de faire tout cela et de mettre leur propagande gratis sur YouTube. Ils n’ont aucune difficulté pour gérer leur budget. Tu te fous de moi. Tu ne veux voir que toute la propagande d’Assad et de Poutine. Tu sélectionnes les informations qui viennent exclusivement de chez eux, qui sont financées par eux et tu prétends être objective.

      « Il y a des centaines de personnes autres, qui ont témoigné sur ce qui se passe en Syrie, pourquoi n’en parles-tu pas ? »

      Je ne fais que d’en parler mais tu te mets la tête dans le sable pour ne pas voir. Ceux-là n’ont pas (ou très peu) de moyens financier pour faire leurs films :
      — « Our terrible country » de Mohamad Ali Atassi & Ziad Homsi

      — « 

      Eaux argentée » de Ossama Mohammed et Wiam Simav Bedirxan

      — « Last men in Aleppo » de Feras Fayyad

      — « The Cave » aussi de Feras Fayyad

      — « For Sama » de Waad al-Kateab

      Je conseille les deux derniers. Tu verras des enfants gazés. Les avions russes qui bombardent les hôtpitaux. Tu verras la Ghouta avec des infirmiers, des secouristes, des habitants... qui ramassent une quantité de bombes... mais aucun terroriste djihadiste contraitement à ce que racontent tes nouveaux amis d’extrême-droite. Il y a une version gratuite de « The Cave » sur Youtube mais en version anglaise. Je ne l’ai pas retrouvée. Je te propose à défaut une conversation avec l’auteur. Je conseille « For Sama » qui coute quelques euros. L’auteur réfugiée en Angleterre doit essayer de rentrer dans ses frais.

      En document je propose en premier « Le conflit syrien pour les nuls ». Une explication globale du conflit jusqu’en 2017. Je te mets au défit d’aller chercher dans les production de la bande d’allumés d’extrême-droite un document cohérent qui, comme celui-ci, expliquerait le conflit syrien dans sa globalité.
       Un autre document que tes amis sont incapables de produire : une chronologie des faits. Celle-ci est particulièrement complète et documentée.

      Quelques témoignages de syriens pour illustrer les difficultés qu’ils connaissent aujourd’hui (que tu ne liras pas parce que ce qu’ils disent n’a aucun rapport avec tes discours. La fameuse dissonance cognitive !

      Portrait d’une jeune vaillante.

      Un cri depuis Raqqa.

      La naissance syrienne.

      Je propose aussi ce petit livre de Majd al-Dik :

      A l’est de Damas, au bout du monde. Témoignage d’un révolutionnaire syrien.

      A suivre. Je dois couper en deux.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 6 juin 11:43

      @Captain Marlo

      ===================== Suite ===================

      Sur les preuves qu’il y a eu des attaques au gaz. Il suffit d’utiliser un moteur de recherche pour voir de multiples photos. Encore faut-il avoir le désir de le faire ! Les deux films que je conseille apportent aussi des informations.

      Sur les preuves qu’Assad à fait monter le djihadisme en Syrie pour l’utiliser, il suffit la aussi d’utiliser un moteur de recherche :

      Idem sur la répression :

      Comme tu dis : "Il y a des centaines de personnes autres, qui ont témoigné sur ce qui se passe en Syrie, pourquoi n’en parles-tu pas

       ?"
      La réponse c’est : parce que tu ne veux pas le savoir.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 6 juin 14:55

      @Captain Marlo
      J’ai retrouvé le lien sur la version gratuite du film « The Cave ». Le titre exact sur YouTube est : « The Cave 2019 — Documentàrio ENG/PT-BR »



  • zygzornifle zygzornifle 4 juin 10:20

    J’attend avec impatience des nouvelles de l’extrême centre ....


  • Jean de Beauce Jean de Beauce 4 juin 10:28

    C’est la gauche PS qui a engendré l’ultra-droite : refus de l’autorité, immigration sauvage, suppression des frontières, corruption et politique de la dette. Pas de secret, la sottise des uns engendre les succès électoraux des autres.

    Meyssan, Dieudonné, Soral et beaucoup d’autres étaient des hommes de gauche avant d’être trainés dans la boue par la police de la pensée. Arrêtez de voir des fascistes partout svp ! 


    • Croa Croa 4 juin 13:44

      À Jean de Beauce,
      J’ajouterai « ... partout »... où ils ne sont pas !
      Le fascisme est En Marche et c’est Macron qui l’incarne. Comme si ça n’était pas assez évident !  smiley


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 4 juin 21:08

      @Jean de Beauce
      "Meyssan, Dieudonné, Soral et beaucoup d’autres étaient des hommes de gauche avant d’être trainés dans la boue par la police de la pensée. Arrêtez de voir des fascistes partout svp !"

      Je vous invite à suivre la démonstration. 

      Je n’ai pas dit qu’ils sont devenus spontanément fascistes. J’ai même insisté sur le rôle de deux mentors qui, pour leur part, cherchent à rester le plus possible dans l’ombre. Par ailleurs, j’ai bien montré dans mon article sur Dieudonné comment il a été poussé dans l’antisémitisme par les sionistes.
      Je crois aussi avoir signalé le rôle de Mitterrand.
      Le résultat maintenant est là. Ils forment la nouvelle extrême-droite qui est au service de l’extrême-droite traditionnelle. Ils votent tous pour Le Pen et ils appellent à voter pour Le Pen. Ils défendent tous el-Assad qui est tant admiré par toute l’extrême-droite mondiale.


  • Hervé Hum Hervé Hum 4 juin 14:27

    EZxtrait d’un de mes articles sur l’antimondialisme

    Il apparaît de plus en plus évident aux citoyens que l’Union Européenne n’est pas celle des salariés ou prolétaires économiques, mais uniquement celle des grands actionnaires des multinationales et de leur serviteurs. Mais au lieu d’appeler à l’union, les anti-mondialistes appellent à la division par le retour au cadre national. Que les mouvements dits d’extrèmes droites appellent à ce retour, soit, mais quid des mouvements dits de gauches ? Sans doute la prise de contrôle passe par le cadre national, mais ne peut en aucune manière s’y arrêter, seulement permettre d’appeler les citoyens des autres pays à faire de même. Et ce, en usant du pouvoir de voter, qui est la seule manière de prendre le pouvoir sans passer par la case insurrection armée, donc, par la case guerre civile.

    Ce que les anti-mondialistes dénoncent donc, c’est cette union au niveau mondial des grands actionnaires des multinationales, autrement appelés ploutocrates ou encore oligarchie et donc propriétaires de l’économie mondialisée. Mais au lieu d’appeler à l’union des prolétaires au niveau mondial pour les combattre en vue de les déposséder de cette propriété illégitime, ils militent pour revenir à la situation politique du XIXème siècle, c’est à dire, la pire de toutes pour le prolétariat. Certains affirment qu’il s’agit de revenir à la situation d’après la 2ème guerre mondiale pour résoudre le problème, or, rien de plus faux.

    Principalement pour deux raisons. La 1ère étant qu’à ce moment de l’après 2ème guerre mondiale, l’occident bénéficiait pleinement de son avantage technologique sur les autres régions du monde et surfait sur les débris du colonialisme passé. Le hic, c’est que cette situation n’existe plus et l’avantage technologique est aujourd’hui du coté des anciennes colonies (surtout d’Asie) où il est absolument impensable de pouvoir renverser la donne, sauf par la guerre et la destruction, mais où chacun convient que les armes actuelles ne verra personne de gagnant, seulement des perdants. Deuxièmement, affirmer revenir aux nationalismes d’antan, c’est aussi s’en remettre totalement aux élites dirigeantes politico-économique pour mener le combat contre les autres nations. C’est ne rien changer à la position dominante des uns et soumission des autres, où l’inertie de la conjoncture mondiale continuera à faire se dégrader les conditions de travail, de sécurité sociale et des libertés individuelles en raison du premier point évoqué. C’est donc revenir aux conditions de travail du XIXème siècle, justifiés par la compétition internationales et la menace extérieure permanente.

    Il faut aussi rappeler ou enseigner, que les avancées sociales actuelles découlent pour l’essentiel de l’union internationales des travailleurs qui provoqua la 1ère, puis la 2ème guerre mondiale afin de maintenir ces mêmes travailleurs divisés, mais , que la présence d’une idéologie concurrente la menaçant dans l’esprit des serviteurs, obligea les propriétaires économiques de devoir concéder les droits, tels que la semaine de 40 heures, les congés payés, la sécurité sociale et la retraite. Droits qu’ils concédèrent d’autant plus facilement que les avancées techniques, les moyens de propagandes et la maîtrise de la création monétaire le permettait. Les trois étant liés. Mais sans l’union internationale des travailleurs et leur menace de changer de système économique, ceux ci n’auraient pas obtenus ces droits.

    De rappeler que le communisme, le socialisme, l’anarchisme et le libéralisme véritable, (c’est à dire, non limité aux seuls propriétaires économiques) portent les mêmes valeurs universelles fondées sur la coopération entre les peuples, condition de leur existence, là où la condition d’existence du capitalisme repose sur la compétition entre les peuples. Autrement dit, qu’il n’existe pas de national socialisme ou national communisme, libéralisme et encore moins anarchisme, comme les partis dits de gauche et d’extrême gauche française se présentent. C’est un oxymore, qui donna le nazisme et aujourd’hui en France, voit des pseudos leaders se disant de gauche, se faire les valets des propriétaires économiques. Se présentant comme des anti-capitalistes, tout en soutenant ce qui, fondamentalement, est la condition d’existence du capitalisme qu’est l’idéal nationaliste. C‘est à dire, la pseudo souveraineté des peuples. Car, historiquement, la nation fut créer par et pour servir le capitalisme et non le peuple en son entier. La nation, héritière du royaume, va seulement transférer la souveraineté du roi et de sa noblesse, vers celle du ploutocrate et de sa classe bourgeoise, mais toujours au détriment du prolétariat. Uniquement dans le but de poursuivre son asservissement. C’est que comme nous allons le voir ci-dessous, l’identité culturelle et sa sauvegarde, n’ont que faire de la souveraineté des peuples, mais tout à voir avec son dépassement.

    Historiquement, l’argument du cadre national en tant que stade ultime (disposant donc de la souveraineté vis à vis des autres nations) pour lutter contre la ploutocratie, ne résiste pas à l’examen. Ploutocratie mondiale ou nationale, cela reste la ploutocratie avec le même système capitaliste et les mêmes conditions de soumission acceptée, revendiqué pour les uns avec la servitude volontaire et le maintien de l’esclavage économique pour les autres. Le cadre national ne peut être que le tremplin pour aller vers la mondialisation et l’avènement de la souveraineté des peuples au sens démocratique, c’est à dire, sans plus de chefs pour les diriger, qu’ils soient religieux, politiques, militaires ou économique


  • ysengrin ysengrin 4 juin 15:05

    Excellent article

    je me sentais de droite

    vous me donnez vraiment envie d’aller plus loin...


  • eddofr eddofr 4 juin 15:44

    L’extrême droite n’existe pas.

    Ou plus exactement, la droite est par principe extrême.

    Elle fait juste parfois semblant d’en avoir quelque chose à foutre des « faibles ».

    Soit on considère que la sélection naturelle doit jouer pleinement son rôle : les plus aptes, les plus forts, les meilleurs « raflent la mise » et les autres sont « voués à l’extinction ».

    Soit on considère que la société humaine est l’opposé de la sélection naturelle et doit s’efforcer de donner à tous et à chacun l’opportunité de vivre et de se réaliser qu’il soit inapte, faible ou moins bon.

    La droite c’est la sélection naturelle : les riches, les méritants, les autochtones n’ont pas à « partager » avec les pauvres, les fainéants, les incapables et tous les autres. A chaque génération cette sélection améliorera la société dans son ensemble.

    Si la droite prend parfois l’initiative de faire du « social » (un petit peu) c’est qu’elle est taraudée par la honte que lui instille la morale chrétienne, qui est, elle, fondamentalement « de gauche ».

    Je ne parles pas évidemment du social « contraint » par la peur de la révolte des « pauvres ».


    • Hervé Hum Hervé Hum 4 juin 18:05

      @eddofr

      Je crois que vous confondez un peu tout là !

      Les méritants sont t’ils les plus riches ? Rarement !

      Les plus riches, sont t’ils tous méritants ? jamais ;

      Les pauvres sont ils sans mérites ? les faineants,sans doute, mais les travailleurs ?

      Etc..

      A vous lire donc, les personnes qui travaillent dur toute leur vie pour un salaire de misère qui les maintient dans la pauvreté, n’ont pas de mérite et cela reste de la racaille, comme les bourgeois les nommaient au XIXème siècle.

      Ceci étant dit, aussi caricatural que cela soit, c’est effectivement l’idée reçu inculquée par ces gens là.

      Sauf qu’elle est fausse dans la réalité,donc, selon les lois de la sélection naturelle.

      En effet, la sélection naturelle ne repose pas sur un seul principe qu’est celui du plus fort, mais sur deux principes aussi fondamentaux et donc indispensables pour le développement des espèces vivantes. Ce second principe, c’est la coopération.

      Sans cette dernière, il n’y aurait tout simplement pas de sélection naturelle, car il n’y aurait pas de nature.

      En effet, il n’y a pas de société ou communauté, aussi petite soit elle, qui ne repose pas sur ce principe, ici, la loi du plus fort ne tient pas.

      Vous pouvez prendre n’importe quelle société animale, vous verrez que le plus fort doit concéder des droits aux plus faibles que lui.Cela donne une forme pyramidale, mais sans coopération, la seule force du plus fort ne suffit pas. Une meute travaille collectivement et si les plus forts et aptes ont les meilleures parts, les plus faibles ont toujours droit à une part, sauf le cas échéant ou il n’y en a pas assez, mais dans ce cas là et si la situation perdure, la communauté subit d’autant des pertes et sa force totale diminue d’autant face à une meute plus forte ou un adversaire venant d’une espèces différente. Vous pouvez les associer, le principe reste le même.

      Or, la coopération ne fonctionne pas sur la coercition, mais sur l’intérêt prélevé. Lorsque l’intérêt devient inférieur au minimum vital, le lien est fondamentalement rompu, on est alors dans la compétition, le rapport de force où le faible n’a d’autre alternative que de se battre et/ou mourir.

      Mais cela veut aussi dire que dans une société d’abondance, même les plus faibles ont droit à recevoir un minimum dès lors où ils respectent le contrat de coopération ou dit, contrat social. Sans cela, la civilisation humaine ne se trouve pas au dessus du monde animal dans la notion de valeurs morales ou éthiques, mais en dessous, très en dessous et vu ses capacités, d’une prédation et violence d’autant plus grande. Les faits il me semble, parlent d’eux même !

      Et c’est valable quelle que soit l’échelle observée, même dans le monde dit inerte ou non vivant, sauf que la notion d’intérêt n’a pas la même valeur et sens, mais le principe reste lui strictement identique fondamentalement..


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 4 juin 21:13

      @eddofr
      "La droite c’est la sélection naturelle : les riches, les méritants, les autochtones n’ont pas à « partager » avec les pauvres, les fainéants, les incapables et tous les autres. A chaque génération cette sélection améliorera la société dans son ensemble."

      Je suis globalement d’accord avec ce que vous dites notamment avec l’idée qu’une société égalitaire doit protéger les plus faibles au lieu de les enfoncer dans l’échec. Cependant, je ne pense pas que les réactionnaires sélectionnent les plus capables, les plus performants, les plus efficaces. Les réactionnaires donnent toujours la priorité à leurs proches : leurs femmes, leurs maîtresses, leurs enfants... fussent-ils les pires des incapables.


    • quijote 5 juin 12:10

      @Hervé Hum

      Pas mal... Disons un plus juste globalement que la moyenne des représentants du Bien sur terre. Maintenant, autorise-toi à être ce que tu considères comme « méchant » et tu pourras alors considérer que la majorité des Français a raison : en termes d’immigration massive, on a fait bien plus que notre part. Trop. Maintenant qu’ils se démerdent !

      Ha ha ha... C’est dur, hein ? C’est juste parce que tu ne sais pas vraiment qui tu es. Et ça t’arrange : ça te permet de penser que tu es quelqu’un de bien. Ça vous permet, vous les représentants de la cause mondialo-coco-musulmane, de penser que vous êtes des gens bien.

      Je t’interdis de lire Jung sur le concept d’ombre. Tu progresserais trop.


    • Hervé Hum Hervé Hum 5 juin 16:27

      @quijote

      tu fais les questions et les réponses tout seul, tu n’as donc besoin de personne, l’autre ne fais que perdre son temps à croire discuter avec toi.

      Mais comme tu m’affuble de la qualité du « bien », je vais te faire une confidence, lorsque j’analyse la réalité, je ne pense pas en terme de bien ou de mal, mais de causalité.

       Reste que te lire écrire "Ça vous permet, vous les représentants de la cause mondialo-coco-musulmane, de penser que vous êtes des gens bien.

      « , me montre surtout que tu te crois expert en manipulation de cogito, dont le principe repose tout entier sur le confusionnisme, ainsi, parler de »cause mondialo-coco-musulmane, me fait vraiment rigoler tant c’est stupide.

      Le communisme est par définition mondial, puisqu’il se fonde sur la coopération comme ordre premier, directeur et place la compétition comme ordre secondaire. donc, ce que tu écris est un pléonasme, La mondialisation est communiste ou ne l’est pas, c’est même la contradiction fondamentale du capitaliste, car si son inertie le pousse à coloniser toute la terre avec les êtres qui vivent dessus, il ne peut pas aller au delà d’un monde divisé en au moins 2 blocs antagonistes, même artificiellement, qui justifie d’avoir des chefs et de s’y soumettre.

      Un monde reposant sur la coopération n’a plus besoin de chefs, mais de gens responsables, individuellement et collectivement et qui se substituent dès lors à la propriété et souveraineté de la terre. Encore qu’il faille comprendre qu’on est responsable de soit uniquement vis à vis d’autrui, mais jamais vis à vis de soi même, puisque c’est là que réside la vrai souveraineté et propriété.

      Maintenant, tu peux préférer vivre dans un monde en état d’urgence permanent, en menace ou état de guerre permanent, mais il faut en accepter les conséquences, car si pour le moment la France vit dans une paix relative, cela peut très vite changer et si comme moi tu n’as jamais connu la guerre, tu peux vouloir la voir de près, mais perso, je préfère pas. C’est pas une question de bien, non, c’est plutôt une question de non prédilection ou tu peux même dire de lâcheté, je préfère encore cette dernière au courage de servir de chair à canon. Pour ma part, je suis lâche avant d’être courageux.

      Etc....

      Cela pour te dire que ton Jung, je m’en contrefous !!!


Réagir