samedi 18 septembre 2010 - par L’Hérétique

Le gendarme devait tirer

Mon titre est certainement brutal, mais il faut bien remettre les choses dans leur contexte : Joseph Guerdner, le gitan qui a été abattu par le gendarme Christophe Monchal était un homme violent, auteur de plusieurs vols avec violence. Christophe Monchal a essayé de viser les jambes du fuyard, et n’a pas cherché intentionnellement à le tuer. 

La mission de la gendarmerie, c’est d’abord de protéger les citoyens, particulièrement les plus faibles. A 25 mètres de la gendarmerie d’où a fui Joseph Guerdner, il y avait un pensionnat, une institution religieuse accueillant des enfants. C’est d’ailleurs là que l’homme a finalement échoué. 

Un gendarme ne peut en aucun cas prendre le risque de laisser un homme connu pour des faits de violence représenter une menace pour un pensionnat d’enfants. Cela me paraît l’évidence même. Rappelons qu’il avait déjà foncé sur un véhicule de gendarmerie par le passé, et qu’on pouvait donc présumer que cet homme-là était parfaitement capable de tuer...

Il devait donc l’arrêter et le seul moyen, puisque l’homme refusait d’obtempérer, c’était de tirer. Le malheur, c’est que les balles aient touché le dos au lieu de toucher les jambes. Il faut ajouter que le gendarme a tiré sept balles au total. Les quatre premières n’ont pas touché le fuyard, probablement parce que le gendarme cherchait à toucher les jambes.

Il faut bien concevoir que l’évasion du gitan appréhendé s’est déroulé tard dans la soirée, c’est à dire de nuit. Il est difficile de viser correctement dans ces conditions.

La mort de ce jeune homme, fût-il un délinquant, est évidemment très regrettable, mais entre deux risques, le gendarme a choisi celui qui était le plus légitime. On ne peut absolument pas le lui reprocher.



75 réactions


    • italiasempre 18 septembre 2010 13:47

      Perseus, franchement tu exagères.
      En état de légitime défense c’est trop.
      Ils seraient encore capables, rien que pour se défendre, de tuer des délinquants et ça c’est intolérable et absolument pas humaniste.
      Il faut aujourd’hui désarmer la police et la gendarmerie. Un point c’est tout.


    • armand armand 18 septembre 2010 17:46

      Perséus,
      Je dirais plutôt le contraire - étendre les pouvoirs de la gendarmerie à la police.

      Mais c’est un éternel débat. Déjà il y a cent ans, des feuilles de gooooche pleuraient les pauvres apaches malmenés par les méchants sergents de ville et qui, les mignons, à l’occasion vidaient un chargeur sur le pauvre sergeot qui lui, était déjà entravé par une procédure tatillonne.


    • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 18 septembre 2010 18:17

      Normalement, si les armes à feu n’étaient plus produites (en France par l’armée, qui en vend également, mais aux USA par des entreprises, donc c’est plus dur d’arrêter...), nous n’aurions pas besoin d’armer les policiers/gendarmes avec ce genre d’armes, et les matraques auraient suffit.

      Tant que les armes circuleront, il faudra armer les policiers et gendarmes. Après, les armes s’utilisent pas n’importe comment et n’importe quand.


    • Shaytan666 Shaytan666 18 septembre 2010 18:52

      Bien sûr, bien sûr ! et si on arrêtait de produite de l’alcool (vin, bière, cognac...) il n’y aurait plus d’alcoolisme au volant, et par la même occasion si on arrêtait de produire des voitures qui dépassent le 50/h il n’y aurait plus d’excès de vitesse (liste non exhaustive).
      Ce type a joué, il a perdu on va quand même pas en faire un fromage de Herve.


    • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 18 septembre 2010 19:01

      Shaytan, je parlais dans le cas général. Et une arme on ne s’en sert pas n’importe comment, ça peut avoir des conséquence désastreuses, il faut donc que les policiers, etc... sachent très bien manier les armes, autrement ça sert à rien, tout comme on doit passer un permis pour la voiture parce que c’est dangereux (mais là, il y a des choses à revoir pour écarter tout danger ^^’ )

      Et pour les voitures, j’ai jamais compris pourquoi l’on fabrique des voitures capable d’atteindre les 220km/h si c’est interdit, et que dès qu’il y a un peu de circulation, c’est impossible de les atteindre sans rentrer dans quelqu’un ou dans le fossé.


    • armand armand 19 septembre 2010 11:54

      franck,

      Au moins tu connais « La Grande Duchesse » - un bon point pour toi !


    • juluch 19 septembre 2010 17:21

      Perseus, franchement tu exagères. 
      En état de légitime défense c’est trop. 
      Ils seraient encore capables, rien que pour se défendre, de tuer des délinquants et ça c’est intolérable et absolument pas humaniste. 
      Il faut aujourd’hui désarmer la police et la gendarmerie. Un point c’est tout.


      n’importe quoi !!! Gna ! Gna ! Gna ! pffff !!!

      Il a tiré , il a suivit les consignes....rien à dire !!!

      Un voyou récidiviste armé.....que demander de plus !!!

  • COVADONGA722 COVADONGA722 18 septembre 2010 13:43

    ben oui ç est dommage hein ?
     jusqu ici c est lui qui armé menaçait agressait sequestrait volait
    les gens sans défense ,puis la un autre armé et en charge de la protection de ceux qui sont agréssés menacés sequestrés volés :le tue .
    Yep c est dans Mathieu
    « qui vit par l épée perira par l épée »


    • emile wolf 18 septembre 2010 17:41

       Eh ! Le scribe ! Matthieu prend deux T pas trois balles dans le dos.


    • COVADONGA722 COVADONGA722 18 septembre 2010 18:31

      @wolf
      pas grave le scribe est meilleur au tir qu ’en évangile


    • Shaytan666 Shaytan666 18 septembre 2010 20:10

      Tout le monde sait que les gitans ont la tête dans le cul de leur pantalon, donc ce gendarme voulait tirer en l’air et il l’a choppé dans le dos.


  • manusan 18 septembre 2010 14:25

    Puisque la justice actuelle remet trop facilement et rapidement les truands en liberté, ça ne me choque pas de voir des flics vider leurs chargeurs quand ils les choppent pour la 15 fois.

    Bien entendu c’est immoral, mais puisque le système justiciaire ne marche plus (il suffit de regarder le taux de récidives et de remise en liberté) il faut s’attendre à des règlements de compte de ce genre. Je serais curieux de connaitre les résultats de vente de Taser en France.


    • armand armand 18 septembre 2010 17:34

      franck,

      Pour moi aucun problème. Ce gendarme a fait son travail.
      Et si ce délinquant violent, une fois évadé, avait poursuivi sa carrière de voleur avec violences et séquestration, vous auriez attribué ses victimes futures à la malchance ?
      Et je vomis la réaction clanique de la famille, jamais là pour empêcher les siens de commettre crimes et délits, mais toujours là pour pleurnicher, si’nsurger, insulter, crier à la vengeance quand il arrive un malheur prévisible.


    • morice morice 18 septembre 2010 19:35

      propos HONTEUX


    • juluch 18 septembre 2010 19:44

      Par franck2012 (xxx.xxx.xxx.16) 18 septembre 16:09

      Je suis pas certain que vous iriez jusqu’à serrer la main d’un homme qui en a tué un autre en les circonstances....


      Si !! et je le féliciterai !!!


    • armand armand 19 septembre 2010 11:52

      momo,

      Je t’emmerde, gauchiste à deux balles !


  • foufouille foufouille 18 septembre 2010 14:38

    La mission de la gendarmerie, c’est d’abord de protéger les citoyens, particulièrement les plus faibles.

    mdr !!
    les plus riches du coin uniquement
    gens d’armes uniquement
    ou alors faut faire des « dons » ?


  • emile wolf 18 septembre 2010 15:46

    Cette affaire a été jugée « au nom du peuple » n’en parlons plus !

    Mais puisque vous justifiez, avec compréhension, l’acte de « légitime protection de la sociéte » du gendarme du fait de la dangerosité du malfaiteur. Sans doute ignorez-vous que celui-ci était menotté et avait les chevilles attachées (Le Figaro) dans le but de réduire celle-là.

    En outre, la bonté de Monsieur Monchal était telle qu’il a laissé ce justiciable, seul pour fumer une gentille cigarette dans les couloirs de la gendarmerie, lieu à usage collectif où l’interdiction de fumer prévaut. Ce qui avait sans doute contraint le vaurien à ouvrir la fenêtre sans barreaux pour aérer l’immeuble et faire disparaître le mégot : Ce qui lui a permis dès que la minuterie a éteint la lumière de sauter d’une hauteur de 4,60 m et d’escalader la grille extérieure de 2 mètres pour se mettre au vert avec 3 balles dans le dos, après être grimpé sur un arbre, avant d’en descendre en chute libre et sans vie. Les gitans sont des acrobates. Cette affaire est d’une limpidité absolue. Votre conclusion aussi.

    Bien entendu monsieur Monchal, en état de légitime défense n’a pas eu le temps de prévenir ses collègues avant de vider son chargeur dans le dos de cet agresseur présumé de petits enfants... Il a agit réglementairement après les sommations d’usage. Il devait tirer. Que les « anti.tabac » se rassurent la paquet de cigarettes de la victime a disparu. Ce paquet-là n’aura fait qu’une victime, le fumeur.

     


    • Fergus Fergus 18 septembre 2010 16:04

      Entièrement d’accord avec vous, Emile, cet acquittement est indéfendable, quel que soit le profil du justiciable.

      De plus, comment l’auteur peut-il sérieusement avancer l’argument de la dangerosité pour les pensionnaires d’un individu entravé et menotté ? Si le sujet n’était aussi dramatique, cela pouurait passer pour une plaisanterie. Mais il y a eu mort d’homme, et probablement manipulation des jurés, un suejt sur lequel je reviendrai probablement dans un prochain article.


    • armand armand 18 septembre 2010 17:37

      Fergus, franck,

      Si les gens qui pensent comme vous, au sein de la magistrature notamment, continuent de relacher avant terme, de brider la police, et de s’acharner sur les agents chaque fois qu’ils descendent un salopard sous prétexte de « proportionnalité », alors, effectivement, il y aura la tentaion de pratiquer la loi de Lynch.
      Les voisins d’un certain violeur, libéré et autorisé à s’installer à quelques mètres de son ancienne victime, auraient été bien inspirées de l’appliquer.


    • armand armand 18 septembre 2010 17:41

      Pôooovres cambrioleuses serbes ! Pôooovre gitan, auteur de vol avec violences et séquestration ! Bientôt pôoooovre braqueur multirécidiviste je suppose !
      Bientôt pôoooovre violeur pendant qu’on y est ?

      Franck, ton acharnement à defendre les ennemis de la société relève sans doute d’une pathologie. A moins que cela ne soit de la générosité dévoyée. En tout cas, celle-ci s’exerce jamais au profit des victimes !


    • morice morice 18 septembre 2010 19:36

      , cet acquittement est indéfendable,


      exactement !

      et ce texte une ordure, donc.

    • Totor le fort Totor le fort 18 septembre 2010 22:24

      C’est clair, emile, cet article n’est que du mauvais storytelling à la Delarue passant sous silence l’essentiel, à savoir que le très méchant gitan tueur de petits enfants était menotté et entravé et qu’il présentait une menace plus que relative et rapidement plus relativisée encore par les 3 balles que Monchal lui a logées dans le dos...
      Il paraît que les représentants de l’ordre se doivent d’être exemplaires dans une société se prétendant de droit... Cet acquittement est inquiétant par le signal de plus qu’il donne d’un assaut en cours contre certains principes centraux de la République.


    • armand armand 19 septembre 2010 11:51

      arbitraire ?

      Où y a-t-il de l’arbitraire ?
      Un dangereux délinquant, ayant accès à des armes, s’évadre grâce à une gentillesse du gendarme qui le garde.
      Il est normal qu’on l’empêche par tous les myens de retrouver la liberté, son arme, ses habitudes violents et, de tout évidence, son clan qui le protège quoiqu’il fasse.

      Rien à voir avec la torture (abolie déjà par Louis XVI...), encore moins avec le bagne (dont une forme améliorée ne serait pas de trop pour juguler la délinquance dans les ’quartiers’.

      Tu oublies le fait capital - si l’ gitan n’avait pas fauté, il serait en vie. S’il n’avait pas tenté de s’évader, il serait en vie aussi ; Et il aurait sans doute droit à la toute la mansuétude des membres du Syndicat de la Magistrature, si sourcilleux à défendre les droits des ennemis de la société.


    • Onegus Onegus 19 septembre 2010 17:39

      Et si ma tante en avait, on l’appellerait mon oncle... Vous avez un raisonnement fascisant, Armand, mais ça n’est pas nouveau.


  • OMAR 18 septembre 2010 16:06

    Omar T.

    L’Hérétique « Il devait donc l’arrêter et le seul moyen, puisque l’homme refusait d’obtempérer, c’était de tirer ».

    Trois questions :

     -Les gendarmes ne sont-ils pas supposés être d’excellents tireurs ?
     -La personne abattue représentait-elle une menace réelle et immédiate  ? 
    -Existe-t-il un « quota » de malfrats à abattre ? 


  • Proudhon Proudhon 18 septembre 2010 16:07

    Tirer 7 balles dans le dos dont trois qui sont arrivées, sur une personne menottée aux poignets et aux chevilles, ben dis donc faut vraiment vouloir le dégommer le mec. Peut-être l’accent gitan qui plaisait pas.
    Qu’est ce que ca aurait été si le gendarme avait eu comme détenu le multi-délinquant Eric Woerth ou un de ses nombreux amis. Il aurait certainement tiré à la 12/7 sur un de ces hyper dangereux truands en cols blancs.
    E Woerth l’aura échappé belle, vous ne croyez pas !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


  • asterix asterix 18 septembre 2010 16:18

    Je ne suis pas d’accord avec la majorité des intervenants. Les flics, c’est toujours des satanés connards quand ils s’attaquent aux autres, beaucoup moins lorsqu’ils vous protègent vous.
    Je ne dis pas qu’il a bien fait, certainement pas puisqu’il y a eu mort d’homme. Mais faire porter le chapeau à un mec parce qu’il n’a fait qu’obéir aux ordres intimés par sa hiérarchie me dépasse.
    C’est la hiérarchie qui aurait dû se trouver sur le banc des accusés, pas lui !


    • foufouille foufouille 18 septembre 2010 16:38

      « beaucoup moins lorsqu’ils vous protègent vous. »
      et quand ?
      faut payer sa cotisation avant ?


    • asterix asterix 18 septembre 2010 19:03

      Réfléchis Foufouille. Tes cotisations, tu les payes avec tes impôts ! Crois-tu que c’est facile de ne pas accabler ce pauvre con de flic ?


    • foufouille foufouille 18 septembre 2010 19:42

      cotisation = don a un truc genre orpholinat
      les keufs ca aime pas les pauvres


    • emile wolf 18 septembre 2010 22:04

      asterix,

      Les flics c’est une invention romaine pour faire la circulation dans les rues de Condate. Ils ont une longue tradition derrière eux et désormais Brice à leur tête. Les gendarmes appartiennent aussi à Hervé Morin. ILs recoivent leurs ordres de deux ministres. Ils ne manquent pas de cerveaux. J’imagine assez bien que si le premier dit « avance » le second crie « recule ». En effet, les problèmes de coordination des états majors ne sont pas tous résolus, déjà du temps de Cerbère remonter l’Achéron et traverser le Styx sans convocation d’Hadès posait des problèmes avec Charon.

      Ni les uns ni les autres ne sont des connards. Ce sont des fonctionnaires pour les premiers, des soldats d’élite pour les seconds. Du reste le nombre de Maréchaux sortis de leurs rangs est incommensurable. C’est pour cela qu’autrefois ce corps d’élite s’appelait maréchaussée, pas à cause du bâton qui les équipait, mais des Maréchaux qui peuplaient leurs casernes baptisés « logis ». Ce grand corps s’illustra notamment pendant la guerre de 14-18 où, retranché, il s’entraînait sur les lâches qui refusaient de de sortir de la tranchée mourir en héros et préféraient ses pelotons. Ce corps est un grand corps (100.000 gaillards en France), sa fidélité indéfectible à la république n’est plus à vanter.

      Les flics et les gendarmes sont des hommes, ni mieux ni pire que les autres, il y a des bons, des mauvais et ceux qui font sauter les permis.


  • paul 18 septembre 2010 17:41

    Le titre est non seulement brutal, mais irresponsable .L’auteur est apparemment mal renseigné
    sur les circonstances du décès, ce qui est bien léger pour une affaire aussi grave .


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 septembre 2010 18:28

    Ce gendarme aurait dû dire à la pauvre victime lorsqu’ il a sauté par la fenêtre  : «  veuillez revenir ici , s’ il vous plait  » au lieu d’ user de son arme .

    A ces mots la victime serait revenue , piteuse et regrettant son geste .

    Quand-même pas de chance ce dénouement ...


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 septembre 2010 18:54

    non non Armand pense que la loi devrait s’ appliquer , alors que moi au contraire je dis que les repris de  justesse faut les caresser dans le sens du poil .

    Après lui avoir laissé fumer sa clope le gendarme aurait dû lui demander s’ il voulait un apéro et pourquoi pas un steak-frites . Ensuite il aurait dû l’ emmener aux folies gerbères pour pestacle olé-olé .


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 septembre 2010 19:08

      Perseus ,

      Je pense qu’ un mec qui fait des conneries , ayant un casier chargé , se faisant attraper , se met dans une situation qui , la malchance aidant ne tourne pas à son avantage . Cette fin tragique est un  échec pout tous .

      il est un proverbe qui dit «  si tu te mets le doigt dans le cul tu trouves la merde  »




    • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 septembre 2010 20:23

      Perseus ,

      Vos nuances d’ intérprétations je vous les laisse couper en 4 .

      Si vous pensez que les repris de justice , les récidivistes doivent être une population à protéger libre à vous .

      Quand on choisit la délinquance on  assume .

      Que l’ on soit gens du voyage ou gens du qui restent sur place .

      Ce gendarme a pas eu raison de tuer ce pauvre type .

      Ce pauvre type a pas eu raison de se trouver là .


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 septembre 2010 20:51

      Merci pour votre mesure Perseus .

      Le gens du voyage a joué et a perdu .

      Le gendarme sans même jouer a aussi perdu .

      Dans l’ absolu ça ne devrait pas exister .

      Dans la vie réelle malheureusement oui , ça existe ... 


  • Dujnou Dujnou 18 septembre 2010 19:29

    Faudrait m’ expliquer comment il a pu s’ évader en ayant soit disant les chevilles entravées.


  • morice morice 18 septembre 2010 19:33

    ATICLE HONTEUX, à bannir d’un site démocratique ! vous légitimez l’assassinat, rien de moins ! c’est HONTEUX et indigne d’une démocratie : ce texte n’aurait jamais dû paraître ! 


    honte sur Agoravox, là.

    • COVADONGA722 COVADONGA722 18 septembre 2010 20:29

      quel site démocratique ? Votre seule présence est la démonstration que ça n’en est pas un.

      Par ailleurs on aimerait une telle indignation de votre part quand le citoyen moyen voir le sous-chien se fait echarper massacrer ou agresser .Mais la tels vos ancien collegue de la bien endogame Education nationale vous préférez comme toujours l agresseur a l agressé .
      Votre indignation verbeuse est à l egale de votre ego :de la boursouflure et du néant, vous qui soutenez insidieusement une religion raciste et agressive .

      vos diatribes haineuses genre « ce tecte n aurait jamais du paraitre » , bannir" ect demontre que votre fonctionnement intellectuel date bien des jours ou l intelligenstia professorale se vautrait dans le stalinisme .


    • armand armand 19 septembre 2010 11:43

      F...ck off momo !
      Ton acharnement à defendre des salopards de criminels et à réclamer la censure contre ceux qui, dans la société, cherchent à se défendre dépasse les bornes.

      Un homme qui vole à main armée et qui séquestre n’a pas de droits particuliers.
      Il était absolument prouvé que s’il s’échappait il aurait eu accès à une arme et aurais forcément récidivé.
      De toute façon, il serait en vie si : 1- Il n’avait pas volé avec violences ; 2 - N’avait pas tenté de s’évader ;
      Momo, avec tes éructations insensées tu rejoins les rangs des ennemis de la société.


  • morice morice 18 septembre 2010 19:40

    relevé sur votre site de facho qui se prétend au modem


    « quelqu’un qui justifie la mort d’un homme sous quelque prétexte que ce soit ne mérite guère de considération... Toi Hérétique ? En quoi diantre ? Tu ne fais que remuer la merde....

    Tu pointes quand au FN ? Mais peut être n’est ce pas assez dur pour toi... »

    en effet il semble...

  • morice morice 18 septembre 2010 19:44

    glané dans votre site de m... 


    « Nous plaçons l’homme au centre de chaque question de société. L’homme est partie prenante de la nature, il ne peut vivre hors d’elle ni sans elle. Il est relié à elle et en même temps s’en distingue par sa capacité de conscience. L’émancipation de la personne humaine, femme et homme, le respect qui lui est dû, son épanouissement, constituent donc la fin principale des organisations sociales. Toute personne humaine, quels que soient sa situation, son âge, son état de santé, valide ou handicapée, porte en elle, identiquement, intégralement, sa part d’humanité et a droit à un égal respect. Nous avons confiance dans la capacité de progrès de l’humanité, en science et en conscience. »


    et vous vous en réclamez ? la honte, oui !



  • juluch 18 septembre 2010 19:48

    Bravo pour l’article !!!!!


    pour une fois que sur Agora il y a des gens qui pensent différemment que certains gauchistes qui pullulent ici !!!

    plein de morale de bobo, de bien pensant , de gens complètement déconnecté de la réalité !!!

    Pas vrai morice ????

  • Bulgroz 18 septembre 2010 19:54
    On a aussi du plus drôle : « les bijoux volés sont rendus aux jeunes voleuse serbes sur ordre de la justice. ».

  • anty 18 septembre 2010 20:16

    L’évidence s’impose
    ce jeune gitan a été tout simplement exécuté par un gendarme sûr de son droit de tuer

    Ce jeune n’avait probablement pas mesuré l’ampleur de son geste et je le vois plutôt comme

     un gamin voulant fausser la compagnie à un gendarme

    qui furieux de se faire gruger par un jeune utilisa son arme

    C’est un crime.

    Qu’on me comprenne j’estime que dans certains cas très rares un gendarme peut utiliser son arme dans le cas surtout où il se retrouve face à des agresseurs armés et utilisant leurs armes.

    Dans ce cas la victime (il s’agit vraiment d’une victime même s’il a commis des forfaits dans le passé ) était entravé et n’avait pas en réalité la possibilité de vraiment s’échapper même si le gendarme était seul (ce qui n’a pas été le cas )
    Ce crime ne devrait pas pas rester impuni
    on est encore dans une société démocratique
    Sinon on a pas d’offusqué (hypocritement ) des peines de mort pratiqué un peu partout dans le monde .


  • Bulgroz 18 septembre 2010 20:23

    La réponse a donc été tranchée par un jury populaire, et a confirmé les prérogatives de nos gendarmes, énoncées dans le décret organique du 20 mai 1903.

    Par ailleurs, à l’audience l’avocat général Philippe Guémas a mentionné la circulaire du 7 mars 2006 qui précise 4 conditions permettant l’usage des armes dont les sommations préalables et une raison d’absolue nécessité.

    La question est donc close. Maintenant, si les révolutionnaires de pacotille ne sont pas d’accord avec tout cela, il faut voter pour faire changer nos lois, et retirer le droit de faire usage de leurs armes à nos gendarmes et policiers.

    Je dirais même qu’il faut aller plus loin ! Allez jusqu’au bout de vos idées, et faites leur retirer le droit de porter une arme, comme ça il n’y aura plus de polémique. Remarquez que dans un tel cas, seuls les voyous seront armés, mais eux, c’est vrai, on leur demande jamais s’ils ont le droit ou non, de tirer...

    Je ne vois que Beancenot qui soit de cet avis, je conseille donc de rejoindre les rangs du NPA et de gagner les futures élections sur la base de cette proposition.


    • anty 18 septembre 2010 20:59

      Je ne suis pas un révolutionnaire
      mais je considère néanmoins qu’il s’agit d’un crime aggravé par le comportement goguenard de ce gendarme qui distribuait des interview à des chaines de télévision
      sûr du verdict final de ce procès.
      Il ne faut pas voir des ignominies dans les régimes totalitaires il faut les voir aussi chez nous ....


  • Bulgroz 18 septembre 2010 21:32

    Joseph Guerdner, un jeune homme de 27 ans, (un gamin comme le dit Anty plus haut) marié et père de trois enfants, est arrêté alors qu’il se rend à son contrôle judiciaire, pour avoir foncé sur un véhicule de gendarmerie deux ans auparavant. Les enquêteurs le soupçonnent d’avoir participé à l’agression à main armée et la séquestration d’un routier un mois auparavant. Un pistolet 11,43 et des munitions sont découvertes dans son véhicule : il est placé en garde à vue et transféré à la compagnie de Draguignan.


    • anty 18 septembre 2010 22:10

      Ainsi donc, exécuter un homme menotté en lui tirant dans le dos et en prétextant avoir visé les jambes (bravo la balistique...), c’est légal. Et puis après tout, à Vichy en 42, il y avait aussi des lois que d’aucuns appliquaient sans états d’âme (puisque c’était la loi). Bref, que de relativité dans tout cela. Mais avec une impunité aussi révoltante, faudra pas s’étonner si les gendarmes y perdent le peu de légitimité qu’ils pouvaient encore avoir auprès de la population........


  • piroliat 18 septembre 2010 21:36

    voyou est un métier dangereux
    on n’est pas à l’abri d’ une bavure.


  • Bulgroz 18 septembre 2010 21:50

    Il faut savoir regarder devant soi, il faut que ce tragique évènement serve de leçons à tous les voyous qui ont quelque chose à se reprocher : toujours obtempérer aux ordres de la police.

    Voilà, c’est simple, non ?

    • anty 18 septembre 2010 22:24

      Obtempérer oui

      mais se faire butter parce que on a pas eu envie d’obtempérer non
      il faut voir la disproportion dans ce cas de figure

      Nous ne sommes pas en Chine « populaire » où tous les prétextes sont bons pour exécuter la victime

      La démocratie est un bien trop précieux pour se fourrer dans des histoires merdiques qui ne valent pas le coup d’être défendu parce que indéfendable

      Ce gendarme mérite un grand coup pied au cul et devrait être virer de son boulot pour ce meurtre et pour la belle image qu’il forge à la gendarmerie française.....


    • anty 18 septembre 2010 22:56

      Ce gendarme n’a été menacé à aucun moment
      et le prévenu menotté n’avais menacé personne il avait qu’une envie :
       se barrer


  • anty 18 septembre 2010 22:42

    Il y a quelque années dans le Nord les gendarmes ont déniché une cachette des islamistes fortement armé .
    Encerclé ces derniers ont riposté avec les armes .
    Les gendarmes les ont tous butté un à un (si ma mémoire est bonne )
    Dans ce cas rien à dire et même des bravos fusent....


  • fonzibrain fonzibrain 18 septembre 2010 23:40

    tirer dans le dos sur un gars qui a des menotte aux pieds et aux mains, elle est bonne celle la


    à l’auteur, vous êtes un marrant


  • Pie 3,14 18 septembre 2010 23:52

    Un article lamentable qui défend l’indéfendable, à savoir un gendarme qui ne sait pas courir, ne sait pas tirer, ne respecte aucune procédure, se vante et est couvert par sa hiérarchie.

    Qui dit mieux ?


  • lahalle 18 septembre 2010 23:53

    L’article 174 du décret du 20 mai 1903, modifié par le décret du 22 juillet 1943 (portant modification aux articles 174 et 280 du décret du 20 mai 1903 sur le service de la gendarmerie, in Journal officiel du 18 septembre 1943), dispose que : " les officiers, gradés et gendarmes ne peuvent, en l’absence de l’autorité judiciaire ou administrative, déployer la force armée que dans les cas suivants : 
     
    - lorsque des violences ou des voies de fait sont exercées contre eux ou lorsqu’ils sont menacés par des individus armés ;
     
    - lorsqu’ils ne peuvent défendre autrement le terrain qu’ils occupent, les postes ou les personnes qui leur sont confiés ou, enfin, si la résistance est telle qu’elle ne puisse être vaincue autrement que par la force des armes ;
     
    - lorsque les personnes invitées à s’arrêter par des appels répétés de « Halte gendarmerie », faits à haute voix, cherchent à échapper à leur garde ou à leurs investigations et ne peuvent être contraintes de s’arrêter que par l’usage des armes ;
     
    - lorsqu’ils ne peuvent immobiliser autrement les véhicules, embarcations ou autres moyens de transport dont les conducteurs n’obtempèrent pas à l’ordre d’arrêt ;
     
    - ils sont également autorisés à faire usage de tous engins ou moyens appropriés tels que herses, hérissons, câbles, etc., pour immobiliser les moyens de transport quand les conducteurs n’obtempèrent pas à l’ordre d’arrêt. " 
     
    Il faut ajouter un cinquième cas d’usage de l’arme, énoncé dans l’article 280 du décret du 20 mai 1903 modifié par le décret du 22 juillet 1943 : " dans le cas où il y a rébellion de la part des prisonniers ou tentative d’évasion, le commandant de l’escorte, dont les armes doivent être toujours chargées, leur enjoint de renter dans l’ordre par les mots : "Halte ou je fais feu". Si cette injonction n’est pas écoutée, la force des armes est déployée à l’instant même pour contenir les fuyards ou les révoltés. « 

    Voilà pour la loi... Il est cependant à noter que, comme l’a précisé l’avocat de la victime, un permis de tuer est accordé aux gendarmes et ceci depuis 1903... Peut-être serait-il temps de légiférer, pour une fois, utilement...

    Ceci étant, comment ne pas rapprocher ce fait divers de celui de St-Aignan (Loir-et-Cher) lorsque des gens du voyage révoltés par la mort de l’un d’entre eux (lui aussi exécuté au nom du fameux article 174) avaient  »...cassé des vitres, dégradé trois commerces, des panneaux, des feux tricolores, tronçonné des arbres et incendié deux véhicules et attaqué la gendarmerie locale..."
     Comment ne pas se poser quelques questions élémentaires....

    - Ce jour-là où étaient les gendarmes de St-Aignan responsables de l’ordre public et de la sécurité des biens et des personnes ?
    - A quel moment sont-ils intervenus pour faire cesser ce trouble à l’ordre public ?

    Les réponses sont malheureusement très claires....

    -Les pandores étaient enfermés dans la gendarmerie et attendaient les renforts...
    -Jamais ils ne sont intervenus pour protéger les citoyens de Saint Aignan

    Alors si ce fameux permis de tuer ne leur sert qu’à plomber dans le dos un manouche menotté et qu’ils sont incapables d’en user -au moins comme d’une menace- contre cinquante gars armés de haches et de bâtons, afin de faire respecter l’ordre et la sécurité, je ne vois pas pourquoi ils le conserveraient....


    • foufouille foufouille 19 septembre 2010 10:22

      ils sont courageux ............ mais a 4 contre un
      un peu comme les voyous


    • armand armand 19 septembre 2010 14:03

      Forcément (et je le regrette) ; Il existe une doctrine de la « moindre violence » qui interdit aux forces de l’ordre des’opposer, par les armes, à une meute déchaînée si cela risque de faire trop de dégâts. Et il y a toujouors ce principe de s’en remettre aux assurances pour les dommages matériels, oubliant au passage qu’une foule déchaînée qui casse et qui pille est inacceptable dans une société normale et ne se résume pas aux seules atteintes matérielles.
      Alors à Saint Aignan, pour venir à bout de l’émeute les gendarmes auraient été dans l’obligation de faire un feu de barrage - et on aurait eu 20 morts au minimum.
      Vous auriez préféré ?


    • birdy 19 septembre 2010 14:10

      On peut donc résumer l’intervention de Lahalle en ces mots :


      Si les gendarmes ne tirent pas ce sont des lâches, si ils tirent ce sont des tueurs. 

    • foufouille foufouille 19 septembre 2010 15:53

      "Alors à Saint Aignan, pour venir à bout de l’émeute les gendarmes auraient été dans l’obligation de faire un feu de barrage - et on aurait eu 20 morts au minimum.
      Vous auriez préféré ?« 
      plus courageux de tirer sur un mec desarme
      ou d’attendre que le »vieux" pete un fusible a cause des delinquants
      les commercants de royan remercie les gens d’armes tres courageux
      a moins de pots de vins ou autre, faut faire justice soi meme


  • lahalle 19 septembre 2010 20:34

    Quelques soient les raisons qui motivent ce geste ; tirer dans le dos d’un homme désarmé et menotté relève de la lâcheté la plus totale. Le fait de tirer sept balles pour trois coups au but , nonobstant le manque évident d’aptitude pour ce genre d’exercice, n’indiquant, en outre, en rien, une volonté de tir non létal. Et puisque trois balles ont néanmoins atteint leur « cible », il convient de considérer que les impacts ne furent évidemment pas simultanés, la puissance de la munition du Sig Sauer-arme dont sont dotées les forces de police- étant ce qu’elle est, il semble évident que le premier aurait suffit à arrêter le fugitif...
    La justice a tranché et a suivi les réquisitions du procureur en se référant à ce fameux article 174... Dont acte... Mais, à l’avenir, gare à l’infusion de plomb pour les sourdingues et ceux qui ne peuvent se passer de leur walkman... Surtout si ils sont un peu bronzés et qu’ils apprécient le camping sauvage...
    De la même façon, se planquer dans une gendarmerie en attendant que « ça se passe », lorsqu’on est investi d’une mission de maintien de l’ordre ne semble pas constituer le sommet de l’héroïsme... Sans refaire fort Alamo, il me semble néanmoins, qu’un appel au calme et quelques sommations, voire, quelques tirs de dissuasion auraient au moins permis à la population de St- Aignan de se sentir un peu moins désemparée et un peu mieux protégée par la force publique... Dans tous les cas, les pandores auraient focalisé l’attention sur eux en épargnant la population et le bien commun...Ce qui, il me semble constitue leur mission.

    Alors dans ces deux cas précis, oui les gendarmes concernés sont des lâches et des planqués...

    Ah ; tiens ; le gendarme qui a tué le pauvre gars à St-Aignan vient d’être mis en examen... Affaire à suivre...


    • juluch 19 septembre 2010 21:51

      Ouais !!! Tir non groupé.....dommage !!!


      trop dispersé !! Mais cible détruite !!

      Bravo au gendarme qui a fait son devoir !!!

      Eh !!! Lahalle !!!

      J’ADORE TES ARTICLES !!!! Waf ! Waf ! Waf !............font toujours rire tes vagissements verbeux !!!

  • lahalle 19 septembre 2010 23:15

    Sympa ce site...
    Y’a pas 10minutes qu’on est là qu’on se fait déjà tutoyer comme si on avait gardé les députés UMP ensemble depuis vingt ans...
    Et puis la pêche au facho semble excellente... Ca a l’air de mordre pas mal et ils sont gluants à souhait... Je ferai de la pub


    • juluch 20 septembre 2010 12:51

      merci c’est trop d’honneur !!!!


      Facho ?? Tu sais même pas de qui tu parles mon gars !!
       délire gaucho !!

      et si je te tutoie c’est que je t’apprécie......

  • jako jako 20 septembre 2010 08:03

    Quel gachis ! de beaux organes tout jeunes et frais perdus pour la médecine ! armand, soit plus logique, équipons nos fourgons bleus comme en chine d’une unité de récupérations d’organes,


    • armand armand 20 septembre 2010 09:40

      La gitan, laissé en liberté par le gendarme qui n’aurait pas voulu lui tirer dessus « lachement », serait peut-être (et même certainement) à l’heure actuelle en train de menacer tes propres organes vitaux, ou ceux de tes proches, ou ceux d’un autre, pour leur soutirer argent, clés de voiture, ou que sais-je.
      Et là, j’en suis certain, tu parlerais autrement.

      Une vague connaissance à moi, commerçant de son état, a mis en fuite un braqueur qui en voulait à sa caisse, qui lui a donné un coup de crosse, puis tiré dessus (en le ratant). Rattrapé dans la rue par cet ami, rendu furieux, le multirécidiviste a pleurniché « laisse-moi ma chance ». Il a été coffré par la police (lui évitant d’ailleurs un lynchage en bonne et due forme). A peine revenu en taule, il a diligenté quelques uns de ses ’copains’ élargis par les bons soins de nos juges philanthropes, pour séquestrer et menacer la famille du commerçant.
      Voilà le genre d’individu à qui on a affaire.
      Et plus aucune communauté de valeurs qui faisait qu’en d’autres temps, paraît-il, le braqueur reconnaissait qu’il avait fauté. Désormais c’est une négociation avec la justice, plutôt même une transaction. La famille criant au scandale si jamais leur mouton noir prend un mauvais coup.
      Alors dans ces cas-là, un d’éliminé, si c’est tragique sur le plan humain, c’est une menace de moins du point de vue de la société.


    • foufouille foufouille 20 septembre 2010 10:46

      « Une vague connaissance à moi, commerçant de son état, a mis en fuite un braqueur qui en voulait à sa caisse »
      fallait appeler les gens d’armes de royan
      il serait peut etre venus 15jrs apres


    • jako jako 20 septembre 2010 11:14

      Armand, et tu veux quoi ? un monde 100 % délinquants/bandis/escroc free ? c’est impossible cela fait 2000 ans que l’on essaie en vain


  • behu 23 juin 2011 20:25

    Bonjour a tous présent est a venir ,


    Comment pouvez-vous affirmer que sur les septs balles tiré  les quatre premières n’ont pas touché le fuyard ?
    Pourquoi la deuxièmes balle tirée n aurait elle pas atteint le fuilliard ? 
    (sans pour autant le stoper immédiatement)
    Je trouve votre affirmation asser hallucinante .
    Pouvez-vous argumenter sur vos dires ?

    2°Probablement parce que le gendarme cherchait à toucher les jambes. ????
    Pensez vous réellement que a peut prés 20 mètres un gendarme vise les jambes ?
    Quand il sait très bien fort de sa formation que celui ci a peu de chance de réussite de plus quand il fait nuit ?
    (N oublions pas qu ont parle de professionnelles) 

    3° Pensez-vous réellement que le fuyard dans son élan de fuite avait a se moment precie pour je ne sait quelle raison l intention de nuire voire de tuer des personnes ?
    Remettez les choses dans leurs contexte ( mains attachées ,chevilles attachées)
    Quelle était son champ d action réel avec cela ?
     
    Est pour finir dans quelle conditions c est passer cette interrogatoire pour que cette personne s enfuie ??? tient bizarrement ont parle d un tas de probabilité mais personne ne parle de cela POURQUOI ??????????????????????????????


    Que cette personnes repose en paix est que la justice soit rétablie.

    Ps ; les gendarmes sont de véritable professionnelle qu ils le soit dans toutes situation même dans l erreur celle qui est humaine .
    Une pensée pour cette homme qui doit maintenant vivre avec le faite d avoir hoter une vie cela doit être dure a vivre. 



Réagir