mercredi 18 février 2015 - par Simple citoyenne

Le mépris des architectes urbanistes

Les architectes sont attachés à la créativité et aiment nous faire des immeubles et des habitats parfois immondes ? Alors ça tombe bien, moi aussi, je suis très attachée à la créativité et j’aime jouer avec les mots. Pour eux cet article n’est qu’un sale quart d’heure à passer, mais pour nous et pour les autres, dans les tours HLM de plus de 100 mètres et des immeubles farfelus, c’est souvent toute une vie.

C’est en voyant certaines horreurs architecturales dans lesquelles habitent les Français, que je m’interroge s’ils ne payent pas la mauvaise orientation de ces architectes presque criminels, qui ont raté leur vocation, celle dont on ne sait pas quoi, mais surtout, celle dont on sait surement, qu’ils n’auraient peut-être pas dû être dans l’architecture. En regardant ces quelques monstruosités et ces bizarreries presque obscènes construites ici et là, en guise de logements sociaux et dans lesquels les Français sont obligés de survivre, on est au moins sûr que ce n’était certainement pas dans cette branche où ces gens à l’égo aussi démesuré que les tours dans lesquels on suffoque, qu’il ne fallut pas qu'ils persévérassent. Oui c’est dégueulasse. Car en plus, les stylistes de la brique et du béton, se prennent pour des génies de la construction et s’en donnent à cœur joie, en faisant construire à partir de plans qui semblent à d’autres architectes parfois nébuleux, source ici des architectes vraiment dégoutés. Oui que je plains les ouvriers du bâtiment qui ne doivent pas vraiment rire d’être la merci de quelques modistes à plat ventre, à chaque décision de réhabilitation des quartiers et de petites cuisines politiciennes ; car les ouvriers en plus de construire, déconstruisent au péril de leur vie aussi, les petits chefs-d’œuvre des maestros de la bétonnière.

 

Propos écoeurants et méprisants de l'architecte Édouard François

Voici ce qu’a dit l'architecte Édouard François concernant les logements sociaux « C’est donner de la confiture aux cochons. » quand il voit les pauvres meubles des habitants venir polluer son oeuvre poursuit le journal. Au journal  Libération en 2008. et à lire ci-dessous en capture d'écran.

Voici ce qu’a dit une nouvelle fois l'architecte Édouard François « On m’a demandé de faire du beau. Mais cela n’avait aucun sens de faire de la beauté à cet endroit. Elle aurait été comme abandonnée en plein carrefour »  lors de la conférence sur CSTB concernant les maisons sur les toits dans le Val de Marne. À lire ci-dessous en capture d'écran. C'est une honte.

Sans doute aurait-il fallu pour le bien de tout le monde qu’ils n’aillent pas bêtement jeter l’argent de papa et de maman par les fenêtres ou les hublots, à se payer et à persévérer dans des études qui desserviraient plus tard à détériorer notre vue et surtout notre vie avec des blocs géants en béton armé qui n’en finissent pas, dont je me demande si les plans de certains habitats ne sont pas un plagiat de quelques gribouillis d’enfants piqué dans les maternelles ; ou au contraire, qu’il aurait été plus audacieux pour ces grands penseurs urbains, de demander à recevoir des cours des plus petits qu’eux, car même les tous petits enfants quand ils dessinent des maisons ont toujours l’idée d’une jolie maison familiale et chaleureuse pour leur papa et pour leur maman. Mais peut-être que l’esprit adulte est, qui sait, légèrement corrompu par les années de cocktails et de fêtes parisiennes entre bobos caviars qui sait ? 

 

Je pense donc vous êtes.

Si c’est pour nous construire des caricatures d’habitations toutes droites sorties du délire d’un petit microcosme qui sent bon le parfum Chanel, fait de petits rires joyeux provoqués par des petites coupes de champagne, à quoi servent donc les études d’architecture. On se le demande. Mais c’est peut-être ça être un intello caviar ; c’est penser le monde pour les autres et de penser pour les autres ! Je pense donc vous êtes.

 

Béton armé.

Ces blocs géants en béton armé de plus de 100 mètres de hauteur, dont les balcons cuisent dans la torpeur des étés et d’ennui, de ceux qui suffoquent et qui ne partent pas, ou peu, et qui pour reprendre de l’air pendant les périodes estivales, descendent en bas de chez eux, comme des poissons rouges privés de leur oxygène. Des blocs géants de verre et de béton, parfois décorés ici et là de cache-misère, au gré des politiques de la ville, des nouveautés complètement incongrues dans des quartiers qui n’avaient vraiment pas besoin de ça pour finir complètement défigurés et qui participent au mal-être des individus ; des crimes architecturaux dont on ne cesse pourtant de dénoncer tant certaines habitations sont vraiment déprimantes et dont même beaucoup d’autres architectes, eux, normaux et humains, dénoncent les dérives d’habitations créer par de bon communiquant plus que par de vrais architectes ; comme dans l’article savoureux, Faut-il pendre Édouard François, Édouard François et qui se fait carrément allumer par un confrère, mais qui malgré cela ne décourage en rien, ceux qui ne résistent pas aux chants des sirènes de la boboïtude et que vraiment rien n’arrête car à la vue du futur pactole et de la très grande réputation qui les attendent pourquoi refuser ; pactole avec quoi, ils vont s’offrir la grande maison de VOS rêves.

Les petits architectes n’habitent pas dans ce qu’ils font « construire » !

La question que je me suis toujours posée, c’est : mais comment sont les maisons de ces as du béton, qui nous pondent depuis des lustres des habitations moches, sans âmes et laides, dans lesquels les pauvres gens se meurent à petit feu, comme la grenouille dans le récipient. C’est un peu, mais, excusez-moi chers lecteurs, de sortir du sujet, à l’exemple de Steve Jobs, et de bien d’autres, qui ont avoué que les nouvelles technologies dont ils étaient pourtant les concepteurs, étaient interdits sous leur toit, pour leurs petits enfants chéris, eh oui, la m…. c’est toujours pour les autres. Donc comment sont les habitats de ces chers architectes qui nous font, à nous, du moche et qui en plus, qui ne se cachent même pas ! La preuve ci-dessus.

Et pour conclure, je vous propose une capture d'écran de la défintion exacte de la citation « C’est donner de la confiture aux cochons. »

17 tours sont en projets sur Paris et sa région, de 100 mètres à plus de 300 mètres de hauteur. Source W.

Eh oui heureux qui comme une architecte et promoteur.



197 réactions


  • hotarutaru 18 février 2015 11:26

    Vous parlez de mépris, vous semblez une grande spécialiste de la chose. Votre article est méprisant, très mal informé, amalgamant, dénigrant, cumulant les lieux communs, les mauvaises informations, la méconnaissance du sujet de près ou de loin, et la malhonnêteté d’esprit totale.

    Vous parlez des architectes comme s’ils n’existaient pas, comme s’ils n’habitaient nulle part. Vous en parlez comme si tous les architectes étaient richissimes et méchants, qu’ils nageaient dans le caviar et le parfum. C’est le lieu commun le plus grossier de votre article, une simple recherche vous aurait permis de voir que la réalité est tout le contraire. Le métier d’architecte est sans doute une des professions les plus précaires qui existent.

     Vous utilisez une sélection d’une dizaine de références certes peu flatteuses et vous amalgamez tout ça avec la production architecturale et l’architecture en générale. Vous utilisez les propos (hors contexte) d’un seul architecte pour caractériser une profession entière. C’est de la malhonnêteté intellectuelle et de la propagande. Vous utilisez votre propre conception du beau et du moche pour juger de la production culturelle architecturale. Vous êtes alors sans doute de ceux qui brûlent des livres et des œuvres quand elles ne correspondent pas à leur notion d’esthétique ou de morale ? Vous ne définissez d’ailleurs l’architecture que par un critère enfantin et binaire de beau/moche. Considérer un dessin de maison d’enfant comme une valeur de référence prouve bien toute la limite de votre propos.

    Vous laissez croire (et peut-être le croyez vous vous-même) que c’est l’architecte qui décide qu’une tour ou un immeuble fera 10 ou 100 étages, selon l’expression de son ego du moment. Vous ne pouvez pas croire cela une seule seconde ?

    Vous n’avez en réalité aucun idée de ce qu’est l’architecture ni la profession d’architecte. Ces architectes qui sont je vous l’apprends de vraies personnes qui pour la plupart donnent beaucoup (trop) d’eux-mêmes pour tenter de produire de la qualité et de rendre la vie des citoyens meilleurs. Et je pense d’ailleurs que vous vous en fichez, vous souhaitez simplement amalgamer et dénigrer une profession entière dont vous ignorez tout et un pan entier de la production culturelle. C’est une démarche détestable et dangereuse.

    Il est vrai qu’il existe sans doute des architectes se prennent les pieds dans leur ego démesuré et produisent des propos et des ouvrages détestables. Mais il y en a sans doute autant que de simples citoyens qui se prennent pour de grands journalistes et de grands écrivains pourfendeurs mais qui en réalité ne font que de la propagande et de l’autodafé dangereuse avec un style lourdingue.


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 18 février 2015 13:42

      Bonjour ou pas !

      Merci pour votre point de vue !


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 18 février 2015 14:05

      Bonjour à vous gros macho ! Eh oui hélas, un commentaire ultra-prétentieux ! Allo maman bobo !


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 février 2015 17:25

      Cet article n’existe pas.
      Les photos, a part Nanterre, nous montre des réalisations des 50s et des 60s. Les faits sont mal exposés avant de n’être pas argumentés. D’ailleurs de ne quoi parle t-on pas ? d’un connard qui a dit une connerie ? Vu la teneur du reste, je pense que ces déclarations ont été incomprises, un procès genre celui des « sans-dents » qui a été fait à Hollande. Un chat est un chat pourtant. j’en sais quelque chose avec mon dentier. Et oui, il y a peut-être quelque chose à dire concernant un décalage évident de nos jours entre architecture et société. L’une est un art au service de l’humain et l’autre démolit l’humain ; c’est ce que je retiens de cette citation décontextualisée.
      Le résultat de cette diatribe est néanmoins amusant... ça ne tarde pas... voilà qu’on nous sert de l’Architecture Libérale« ...
      Une obsession est une obsession... chacun sa mission divine.
      Prochaine article (ça plaira à simple -et anonyme- citoyenne et son ultra prétention) : » l’indigence intellectuelle"... là au moins, même avec de telles conneries, vous ne serez pas hors sujet.


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 février 2015 17:27

      Oui, des 50s et 60s, à part le gadget des villas sur le toit, j’imagine, mais ce n’est plus ni de l’architecture et encore moins de l’urbanisme. C’est de l’humour. Vous ne pouvez pas comprendre.


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 février 2015 17:29

      Je m’aperçois que je viens de dire la même chose qu’Hotarutaru. Tant mieux pour lui et moi.


    • Charlène 18 février 2015 18:16

      @Emmanuel Aguéra

      L’architecture est au service de l’humain : autant que la justice, la médecine et encore ceux-là prêtent serment !


    • soi même 18 février 2015 19:43

      @Charlène, oui bien sur dans une situation saine, mais dit moi depuis quand notre sociéte est dans une situation saine ?


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 février 2015 19:52

      ? ???
      Oui.
      Bon... comme vous voulez, je ne vois pas où vous voulez en venir, mais n’écorchez pas mon propos, je n’ai pas écrit le lieu commun que vous citez. L’architecture est au service de l’humain, oui, elle sert à quelque chose. ok.
      Par contre, ce que j’ai dit c’est que l’architecture est « un art au service de l’humain ». Ce que ne seront jamais ni la justice, ni la médecine quoiqu’ils fassent.
      Par ailleurs, les architectes aussi prêtent serment.


  • Scual 18 février 2015 11:28

    On appelle ça architecture néolibérale.

    On fait passer l’apparence, les caprices de l’architecte et des maires et autres décideurs avant la fonction première des bâtiments qui se résument à bien peu de choses : les normes obligatoires, et pour les entreprises et autres administrations les désirs des patrons et décideurs qui sont bien souvent des attaques en règles contre les travailleurs et autres utilisateurs de ces batiments, créatrices de désastres psychologiques pour tous.

    Au final on est en permanence extrêmement mal dans ces bâtiments inhumains crées avant tout pour déshumaniser et « écraser » l’humain.

    Le basculement total dans l’ère du bâtiment capitaliste a été le jour où il est devenu presque systématique de supprimer les couloirs et de mettre les cuisines dans les salons afin de permettre de plus belles photos pour les agences immobilières au détriment de TOUT le reste. Ce jour là, le monde a basculé et les appartements n’étaient plus du tout faits pour nous mais pour les agences immobilières.

    Désormais les WC, leurs bruits et odeurs donnent directement dans les cuisines/salon, les enfants doivent être enfermés dans les chambres si on ne veut pas qu’ils se renversent de l’eau bouillante sur la figure, on oublie les pièces où l’on peut se reposer ou travailler sans avoir droit au bruit des cuisines et de la télé, télé qu’on ne peut plus regarder tranquille sans avoir droit au bruit et aux odeurs des WC et de la cuisine etc... le tout dans une ambiance de gare où l’on n’est jamais vraiment seul quand on en a besoin. Bref c’est du mal-vivre et uniquement du mal-vivre : une attaque en règle contre les habitants des logements dont le bien être est purement et simplement nié.

    Le pire dans cette histoire, c’est que c’est devenu la mode et les gens qui ont rendu visite à leurs amis qui leur ont fait croire que c’était trop bien comme ça se sont mis à péter les cloisons chez eux pour avoir pareil...

    La vérité à moins d’être seul, c’est que quand on habite dans un tel logement, on va au psy, on se demande comment les choses ont pu si mal tourner dans son couple et pourquoi on ne supporte pas ou plus (parfois après des dizaines d’années et dès qu’on a pété la cloison du couloir !) notre conjoint. Pourquoi on ne dort plus aussi bien qu’avant, pourquoi on est en permanence stressé et en état de siège.

    Ne cherchez pas plus loin : votre logement est désormais fait pour créer une telle situation et ne permet plus la sphère privée indispensable à votre santé mentale. C’est UNIQUEMENT ça le problème et c’est pour ça, pour les personnes qui ont fait ça exprès de péter leur cloison pour l’espace la lumière et tout ces arguments d’agence immobilières et autres émissions de télé, que vous n’aviez pas ces problèmes avant... c’est presque systématique et j’espère que des études viendront enfin le démontrer.


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 18 février 2015 13:48

      Bonjour à vous Scual tout est dit bravo !


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 février 2015 17:30

      « architecture néolibérale » !! 
       smiley smiley smiley
      (plus con tu meurs... )
      Merci de la poilade !


    • Scual 19 février 2015 08:30

      @Emmanuel Aguéra

      Vos nombreux arguments aussi sont très drôle.


    • Trelawney Trelawney 19 février 2015 11:07

      @Emmanuel Aguéra
      Bonjour Monsieur Aguere,

      Vous avez l’air d’avoir des notions d’architectures, aussi pourriez vous nous pondre un article sur l’influence du marxisme dans l’évolution de la construction d’habitation.

      Il est vrai que des architectes comme Lecorbusier (cité radieuse Marseille) Niemeyer (Siège social du PCF) ont considérablement influencé ce qu’est notre logement moderne, mais dans un contexte où l’idéologie communiste voulait casser les individualités, il n’a pas fallu les pousser beaucoup pour réaliser les horreurs comme la cité des 4000, Trappes etc.

      N’en déplaise à Scul qui voit du « néolibéral » partout

      Pour ce qui est de l’auteur de cet article franchement populiste, comme vous montrez la « cité des 4000 » et bien trouvez moi le nom de ou des architectes qui l’ont conçu. Vous n’en trouverez pas, il ne faut pas tout leur mettre sur le dos quand même


    • La mouche du coche La mouche du coche 19 février 2015 22:32

      @Trelawney

      N’importe quoi. Les noms de ces architectes sont parfaitement connus et ils étaient des néolibéraux PARCE QUE communistes. Néolibéralisme et communisme sont la même chose.


    • Scual 20 février 2015 11:08

      @Trelawney

      Je n’ai pas regardé les photos mais lu l’article qui parle du présent et des architectes. Pas des années 60 durant lesquelles effectivement capitalisme et communisme rivalisaient pour savoir qui ferait le plus moche et le moins humains.

      Aujourd’hui l’architecture communiste n’existe plus, on ne construit plus les HLM comme avant. Aujourd’hui on fait EXACTEMENT comme j’ai dit et si les bâtiments sont beaucoup plus jolis et moins monotones vus du dehors, on y vit incontestablement moins bien.

      Vous savez le problème de ces quartiers n’est pas dans le bâtiment, ou bien assez peu en réalité. Il y a des tas de quartiers de ce genre où pour des raisons socio-économiques la population n’est pas au chômage ni pauvre et vous savez quoi ? ça se passe très bien... mettez le même quartier à 50 km de là où se trouvent les emplois et laissez le charme agir et vous obtenez ces fameuses cités dont on dit tant de mal. Cela dit c’est pas comme si la reconstruction suite à la guerre suivie du besoin de logement du au baby-boom puis celle des arrivants d’Algérie suite à la guerre, nous avait laissé le temps et l’argent de faire des Versailles pour tous...

      Cela dit oui c’est la chose la plus moche jamais crée en architecture que ces quartiers HLM cubiques... mais au moins une fois dedans c’était fait pour y habiter, aujourd’hui c’est fait pour que les agence les vendent au détriment du bien vivre. Comme je le disais il y a des tas de quartiers où les gens vivent très bien, c’est donc une question économique et pas architecturale, même si personne ne cracherait sur un peu plus de beauté.

      Par contre ces nouveaux bâtiments, demandez à ceux qui y habitent ! Bien sur ils viennent d’acheter ils vont pas dire que c’est horrible et souvent ils ne se rendent pas compte de l’influence que leur logement à sur leur état d’esprit et leur bien être mais si on les connait bien là c’est pas pareil. Les halls sont aussi accueillant que des morgues et uen fois chez eux ils sont aussi tranquilles que dans une gare. Ils sont en permanence fatigués et ont presque toujours des problèmes de couple à cause de leur lieu de vie empêchant le bien vivre ensemble. Tout est déshumanisé. Pas à la mode « communiste » ou tout est carré et pareil, à la mode capitaliste où tout est aseptisé et rien ne dépasse.


    • La mouche du coche La mouche du coche 20 février 2015 12:04

      Hugh ! Scual a bien parlé. C’est exactement ça. Bravo. smiley


    • Trelawney Trelawney 20 février 2015 13:27

      @La mouche du coche

      Quand on a construit la cité des 4000, l’état a demandé à des constructeurs de proposer des bâtiments industrialisés pour créer 4000 logements dans cette cité. Un service d’urbanisme a crée les routes et les entreprises qui deviendront plus tard Eiffage ou Vinci on construit leur bâtiment fait de « blocs » tous identiques, mais assemblés en barre ou « serpent » à la façon des légos.

      Ces bâtiments sont issus des bureaux d’études de ses entreprises et jamais de la tête d’un architecte, car aucun architecte a conçu ces logements. les logements que vous voyez dans la cité des 4000, vous les retrouvez dans tous les endroits que l’on appelait à l’époque ZUP (zone à urbaniser en priorité).

      Ce n’est qu’à la fin des années 70 (réforme de l’architecture sous Giscard) que l’on commença à faire appel aux architectes pour construire des logements (dans les villes nouvelles notamment)


    • La mouche du coche La mouche du coche 20 février 2015 16:07

      @Trelawney

      Et hop. Encore un insupportable commentaire d’un insupportable architecte avec un insupportable ego du mec qui ne se remet jamais en question. Quelle insupportable profession, Grand Dieu !
      .
      Votre commentaire est totalement idiot. Vous avez l’air de dire que la profession des architectes est née dans les années 70, qu’avant il n’y avait que des bureaux d’études qui construisaient. C’est juste du n’importe quoi. Trouvez autre chose.
      .
      Inutile de taper sur les autres professions pour vous dédouaner de votre responsabilité, c’est glauque, lâche et ne vous grandit pas. smiley


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 20 février 2015 20:21

      @Trelawney, bonsoir,

      Aguera.
      « il n’a pas fallu les pousser beaucoup » c’est à dire ? il y aurait plus de margoulins chez les architectes que chez les garagistes ? la phrase est sentencieuse.
      Votre réflexion sur les influences idéologiques sur l’architecture et l’urbanisme est bien plus intéressante.
      Les architectures impériale, mussolinienne ou « marxiste », etc me semblent trahir en effet les politiques dans ce qu’elles ont de plus ambivalent : la durée. Rares sont celles qui s’y inscrivent durablement... smiley
      Or, les bâtiments (ceux bien construits par de bons architectes !), durent plus longtemps que les idées, les politiques, et même pour certains que les civilisations qui les ont édifiés.
      Il est facile de comprendre pourquoi le Duce ou Staline voulaient du grandiose bien symétrique, et on n’est pas loin des prétentieuses tours phallus de Dubaï : On construit pour montrer.
      Drame total et catastrophique dans lequel l’architecte, consentant ou non, n’est plus qu’une pathétique marionnette, et le bâtiment lui-même un dévoiement de sa nature et de sa fonction propres.
      Tout faux dès le départ, donc. smiley
      De plus il ne nous est bien entendu plus possible de voir ces édifices avec les yeux de leur époque.
      Les grands ensembles d’après guerre étaient un progrès bienvenu, les soucis n’étaient alors pas les mêmes et les taudis qu’ils sont devenus me semblent plus la conséquence de leur abandon que de leur entretien... Cet abandon est politique, c’est à dire un choix. Conscient ou non, la bêtise existe, mais elle a bon dos. smiley
      D’autre part, on le sait bien, les phénomènes de ghettoïsation, sociale, ethnique, etc, ont isolé et déclassifié ces ensembles pendant qu’ils de dégradaient.
      Encore une fois, on voit bien qu’aucun de ces facteurs n’est imputable aux constructeurs, mais à l’électeur, on a les politiciens qu’on méritent, et tout est éminemment traité au niveau local.

      Après, les conséquences, les gros-titres, les quartiers... smiley
      On parque les ethnies puis on s’en désintéresse jusqu’à ce qu’on réalise qu’elles fabriquent des jihadistes. Quand on parque une population, c’est comme avec tout les troupeaux, l’instinct grégaire se généralise, les gens dans la même merde font corps, c’est normal.
      Y’a du mieux, depuis peu, mais le chemin est si long...
      De toutes façons vu le marasme chez les investisseurs « institutionnels » (comprendre requins de la finances en tous genre), il ne va bientôt rester que du secteur social (aidé) à édifier... Ca tombe bien y’en a besoin, mais c’est peut-être aussi et surtout le moment d’agrandir la surface des chambres dans le locatif social... pour appréhender le problème du jihadisme dans l’ordre, si vous me suivez. Mais bâtir est une chose, la Cité en est une autre : Il faut aussi jeter la carte scolaire, et puis ouvrir des mjc, et puis faire des potagers, et puis des terrains de sports, et puis des foyers, et... et... etc... etc...
      Il faut juste savoir regarder, vouloir comprendre et se donner les moyens de faire. Rien d’original. smiley
      j’ai encore été horriblement long,
      A+


    • Trelawney Trelawney 23 février 2015 18:24

      @Emmanuel Aguéra
      « il n’a pas fallu les pousser beaucoup » c’est à dire ? il y aurait plus de margoulins chez les architectes

      Je ne suis pas architecte

      Je fais un distinguo entre des Architectes comme Lecorbusier (que j’aurai tendance à classer dans la catégorie des escrocs) et l’architecte « de quartier » qui est à l’écoute de son client et qui réalise des projets qui ne sont certes pas formidables mais fonctionnels et beaux. A  l’inverse des Lecorbusier et consort, eux ils respectent le cahier des charges.

      Il suffit de relire les revues d’architectures de l’époque des Lecorbusier, Mallet Stevens et autres pour voir ce qu’était pour eux la conception de la cité utopique de demain et se rendre compte qu’elle est étrangement semblable aux cités (ZUP) des années 60 70. Il est indéniable que ces constructions ont été influencées par la période « néo communiste » et il est étrange de constater que dans des sociétés capitalistes ou communistes, il y avait le même type de construction pour ce qui concerne les logements sociaux

      Comme je le dits, ces ZUP ne sont jamais sorti de l’imaginaire des architectes, mais bien des bureaux d’études qui avaient comme objectif : constructions rapides, simples et répétitives. Il est donc logique qu’ils se sont inspirés de cette période architecturale. Les architectes étaient déjà sur des projets comme l’habitat 67 à Montréal qui eux même étaient inspirés des habitats communautaires façon Taliessin ou Broadacre City


    • La mouche du coche La mouche du coche 25 février 2015 21:49

      @Trelawney

      N’importe quoi. Habitat 67 est un immondice sorti de la tête d’un architecte et toutes les horreurs architecturales que nous connaissons sont TOUTES sortis d’agences d’architecture. Votre idée sur les bureaux d’études est un délire de votre part, validé par RIEN.

    • Nerolf 26 février 2015 21:11

      @La couche du moche

      Par contre, votre niveau de bêtise absolue, il est validé par tous ici... 

    • La mouche du coche La mouche du coche 1er mars 2015 16:27

      @Nerolf

      Ce qui est extraordinaire est que les architectes appartiennent à une profession ultra-protégée qui ne rend JAMAIS des comptes sur les horreurs que tout le monde voit partout. J’espère que cet article leur a rabattu un peu le caquet et qu’il forme le premier d’une série d’autres plus critiques. Si le gouvernement le lit, il pourra légiférer en conséquence. Nous n’accepterons plus ce ton arrogant et méprisant d’une profession qui n’éblouit personne par la qualité de leur travail. Il est temps qu’ils disparaissent comme les maréchal-ferrants et les rémouleurs. Vu ce qu’ils dessinnent, personne ne les regrettera et nos villes pourront à nouveau espérer être belle. smiley


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 1er mars 2015 19:51

      @La mouche du coche

       Bonsoir ! Vous pouvez être sûr qu’il a été lu ! On a senti un léger frisson de peur parcourir quelques rédactions ici et là !


    • Nerolf 2 mars 2015 20:47

      @Simple citoyenne
      Peur smiley cette blague... le seul frisson qui a parcouru les archis ici c’est celui de la gerbe fasse à un tel flot inepties et de contre-vérités...

      @moche de la couche
      Le gouvernement qui aurait lu cet article, on s’enfonce plus encore dans les abimes du ridicule... 

      @deux ci-dessus
      Merci pour tout, vous m’avez quand même bien diverti avec vos conneries ! 

    • Simple citoyenne Simple citoyenne 3 mars 2015 09:03

      @Nerolf

      Bonjour rassurez-vous, ce n’est pas de cela dont il s’agit dans la réponse ; en effet, si cela peut vous rassurer, les gouvernements quels qu’ils soient, s’en foutent royalement, et vous pouvez être au moins tranquille jusqu’à la fin vos jours ; ainsi, vous pourrez nous pondre des daubes tant que vous le pourrez, quelle chance, avec des gouvernements de gauche ou de droite ! Et si cela peut même vous rassurer, le Figaro a même encensé les horreurs architecturales et repris un article d’Explorimo, je vous offre l’article le voici « Le Tour du monde des immeubles résidentiels les plus incroyables » des horreurs a n’en plus finir, on y encense les architectes et on leur lèche les bottes,comme vous aimeriez qu’on vous les lèche ; je vous propose de vous endormir avec, chaque soir, comme un gros bébé avec son doudou ! Si vous vous pouvez vous permettre de rire à nos dépens sachez qu’effectivement beaucoup pourront pleurer pendant encore très longtemps, en voyant et en vivant dans de telles pollutions visuelles ! Mais attention car je serais vous, je suivrais peut-être ce vieux proverbe qui dit « Rira bien qui rira le dernier. »


    • Nerolf 3 mars 2015 10:22

      @Simple citoyenne
      Encore une fois (mais je vois bien que ça rentre pas, hein) :

      1/Un projet est défini par un programme (densité), un budget et des règlements d’urbanisme qui ne sont en aucun cas géré par l’archi. De plus en plus l’archi est uniquement un le type qui doit résoudre le puzzle de l’accumulation des contraintes. 
      2/Il y a autant d’architectures que d’architectes. 
      3/Vous ne savez rien de ma production, je vois pas ce qui vous permet de parler de mes projets. 
      4/Oui je ris de votre mépris et du vide absolu de votre argumentation qui consiste a dire :
      Gros bâtiments = moche = archis = cons 
      5/Montrez moi un ou plusieurs bâtiment qui ne serait pas d’aspect traditionnel tout en étant très réussi à votre avis. Je suis très curieux. 

    • La mouche du coche La mouche du coche 7 mars 2015 11:34

      Cette conversation reste intéressante parce qu’elle montre bien qu’il n’y a pas moyen de discuter avec les architectes. Ils nous méprisent trop. Il faut donc les OBLIGER à changer. Cela semble impossible pour l’instant mais par chance Bruxelles a dans le collimateur les professions réglementées et les architectes en font partie. Le premier coup de butoir est venu de Macron. Cela ne cessera plus, on l’a vu avec les taxis et le sncf. Tout va bien. Le peuple va nécessairement gagner à terme. 


    • La mouche du coche La mouche du coche 7 mars 2015 11:43

       Pour l’instant Nerolf peut pavaner avec arrogance, mais son pouvoir illégitime aura une fin. La nature et la beauté reprendront leur droit. smiley


    • Nerolf 8 mars 2015 00:45

      @La mouche du coche
      Quel pouvoir ? 

      Et, plutôt que de dire des âneries, même question qu’à la simple citoyenne, pourriez vous me citer un batiment d’aspect non traditionnel qui soit à votre goût ? 

    • La mouche du coche La mouche du coche 8 mars 2015 09:27

      @Nerolf

      Il n’y a pas de batiment non traditionnel à notre goût, tout ce que vous faites est de la merde et vous le savez très bien, c’est le sujet de cet article.
      Cela fait depuis le corbusier que ça dure. En ce moment les architectes mangent leur pain blanc. Ils ont un pouvoir total. Ils ne sont jamais contestés nul part et peuvent en plus - comble du comble ! - se permettre de se plaindre en accusant ignominieusement toutes les autres professions de la nullité de leur travail.
      .
      Cette abomination va avoir une fin. L’Etat a fait plier les Charbonnages de France, la SNCF, Air France, les taxis, les dockers, etc. professions autrement plus coriaces que celles du batiment. Il ne fera qu’une bouchée des architectes. A eux de décider s’ils veulent continuer de nous mépriser comme cette conversation le montre à souhait, ou s’ils veulent changer et se mettre à l’écoute des gens.


    • Nerolf 9 mars 2015 00:56

      @La mouche du coche
      Ahahahahahahaha !!!!

      Bah la réponse est dans question, hein ! Et clairement on va continuer tranquillement de vous mépriser, mais alors d’une force !!!

    • La mouche du coche La mouche du coche 9 mars 2015 16:59

      @Nerolf

      Heu. Ce n’était pas une question.


    • Nerolf 9 mars 2015 22:48

      @La mouche du coche
      « A eux de décider s’ils veulent.... »

      C’est pas une question ça ? 
      Quoi qu’il en soit, oui, du mépris pour vous, ce que vous portez, et ceux que vous prenez pour des sauveurs... 
      Ni Macron ni personne ne fera revenir l’architecture en arrière et plus jamais vous ne verrez sortir de terre un bâtiment a votre gout... Dommage pour vous. 
      De mon côté, je trouve mon travail encore plus réjouissant depuis cet échange , et imaginer votre dégoût a la vue de tout batiment contemporain m’amuse beaucoup :D 

  • psynom 18 février 2015 13:14

    Il est d’une grande naïveté de croire que l’architecte soit responsable de la politique de la ville et du logement.
    Même pour la simple construction d’un bâtiment, d’une maison... c’est bien celui qui a l’initiative du projet qui décide : c’est son projet, et surtout c’est lui qui paie.

    De même en ce qui concerne le promoteur, il y a beaucoup romance autour de lui. Même si c’est un commerçant (contrairement à l’architecte qui est un conseiller) qui veux faire du fric,
    s’il veut vendre des logements, il a intérêt à être au plus près des besoins de ses clients. Il est plus inquiet des problèmes des français moyens qu’on ne l’est dans les ministères ou sur les bancs de l’assemblée.

    Les logements de merde que l’on construit depuis 10 ans, ont plusieurs responsables, dont : l’excès de normes et de réglementation que l’on nous sort toujours encore et encore.

    Les logements du « mal vivre » comme le décrit Scual plus haut, ont un responsable principal : la loi sur l’accessibilité (sortie il a exactement 10 ans).
    Elle impose que tout nouveau logement soit accessible par une personne en fauteuil roulant. Ce qui impose de très larges couloirs, WC, salle de bains et une très grande chambre. Il faut donc de grandes surfaces de logement (plus cher).
    Pour entrer à peu près dans les surfaces mini que peuvent s’acheter les français il faut supprimer les couloirs, donc des cloisons. On entre directement dans ce qui sert d’entrée-salon-cuisine...

    Plutôt que d’allouer un budget pour reloger les personnes qui se retrouveraient en fauteuil, on préfère que chacun paie beaucoup plus cher son logement, et s’endette sur 25 à 40 ans.

    Qui décide ? Qui est responsable ? À mon avis il faut surtout chercher à qui profite le cri… euh, l’endettement des ménages.


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 18 février 2015 14:29

      Psynom je vous avais pourtant répondu et ma réponse na parait pas ! tant pis


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 février 2015 17:37

      Gros macho vous portez si bien votre nom.
      D’ailleurs, un macho étant déjà un « gros » con, il y a un pléonasme dans votre nom.


    • archichiante 19 février 2015 11:38

      @gros macho
       ok la France est laide... alors je rappelle que 5% des maisons sont construites par des architectes en France et 30% des autres projets (pour lesquels je rappelle les architectes ont un beau monopole qui sert à rien). la France est laide... bah la réponse est évidente c’est à cause des gros machos qui construisent partout en crachant sur les archis...


    • archichiante 20 février 2015 08:40

      @gros macho
      Heureusement pour toi grostrollmacho il n’y a pas que la loi Macron.

      il y a la nouvelle ordonnance pour les marché publics, la loi sur la transition énergétique... qui vont faire le travail que tu appelles de tes vœux.

      et non à 5% des maisons et 30% des autres projets je ne me sens toujours pas responsable pour l’écrasante majorité des constructions moches en France. ce sont les chiffres, ce n’est pas de la suffisance juste un constat d’inadéquation avec les gens qui préfèrent payer tout le monde plutôt qu’un archi.

      pour preuve un reportage dernièrement dans « envoyé spécial » parlait des professionnels qui font gagner de l’argent. le sujet étaient les courtiers en travaux qui ne prennent « que » 10% du montant des travaux pour leur intervention : et ben 10% c’est le montant de la mission totale des archis qui comprend la mission ACT celle justement que proposent ces courtiers et pour infos l’ACT c’est 5% des 10% de notre rémunération...

      mais bon, les gens aiment se faire avoir du moment que c’est par des professionnels / psychiatres qui comprennent visiblement plus que nous leur sentiment d’insécurité et qui en tirent avantage.

      PS:un conseil : évite de recycler tes messages, je sais c’est dur d’être haineux tout le temps...mais essaie d’innover...


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 20 février 2015 20:45

      @archichiante
      Tu te fatigues pour rien, la chiante, il ne comprendra pas.
      Par contre, tu me sembles avoir tout compris, toi. Salut.


    • La mouche du coche La mouche du coche 21 février 2015 09:12

      @archichiante


      Commencez par faire de BEAUX BÂTIMENTS et on aura envie de vous garder. Si vous ne le comprenez pas et continuer à geindre que c’est la faute des autres, hop le gouvernement vous dégage !

    • Nerolf 21 février 2015 16:24

      @La mouche du coche
      Et tu peux m’expliquer comment il nous dégage ?

      Et par qui il nous remplace ? 

  • Florence Astrié 18 février 2015 13:38

    C’est vraiment terrible d’aussi mal se renseigner avant d’écrire quelque chose. Je bosse 70/80 heures par semaine pour avoir la prétention de faire du « beau », j’ai pas un salaire de ministre, et je vis dans 18m². Un de mes confrères plus haut vous a répondu avec tact et précision. Je n’aurais pas cette patience, vous m’écoeurez. bisou



    • Simple citoyenne Simple citoyenne 18 février 2015 14:18

      Bonjour à vous !

      En attendant les Jean nouvel et les autres, eux, allez savoir, se font des c.... en or, avec des horreurs !Mais alors qu’attendez-vous pour vous faire entendre !


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 février 2015 17:39

      Ça commence à me plaire, c’est le 4° commentaire qui dit la même chose... Rare...
      Ciel cet article serait-il réellement la merde qu’il est à la première lecture ?


    • Passante Passante 18 février 2015 18:21

      « vous m’écoeurez. bisou » smiley

      magnifique.
      ça c’est de l’archi !

  • naindo 18 février 2015 13:41

    avant de taper sur les architectes .... il serait peut-être de bon ton .... de se renseigner .. et de savoir qui décide en France de l’aménagement du territoire ... vraiment ... 

    Regardez dans les ministères ... quelques ingénieurs des ponts et chaussées ..
     voilà .. justement pas d’Architecte .. ni vraiment d’urbaniste 
    (et encore urbaniste avec une formation de géographe) qui gérent la ville ... 
    avec du nombre de logements par hectare ... rue .. etc .. des chiffres toujours des chiffres... personne ne parle vraiment de ville .. ils ne savent pas ce que c’est !! 
    donc après selon les dire de quelques architectes starlettes ... 
    on jette tout le monde avec l’eau du bain .... 
    c’est comme pour les médecins ... tous des vendus au laboratoire .. 
    blablabla .. ah ben non sauf le mien à côté de chez moi ..
     mais les autres TOUS des pourris ... 

    voilà le niveau ZÉRO de la réflexion qui ouvre grande les portes à nos chers amis du F.N. !! la France devient CONNE ....... 

  • Eudes Bonneau-Cattier 18 février 2015 14:17

    Chère Madame,

    Soyez assurée que l’immense majorité des architectes travaillent durs pour proposer des logements sociaux agréables à vivre. Mais je ne vous cache pas que certains se sentent découragés face à l’accumulation de normes (dont la norme handicapée très bien décrite par mon confrère plus haut) et de performance pseudo environnementale qui cache le lobby de tel ou tel secteur. Nous partageons le constat d’une dégradation de la qualité des logements et de la ville, mais vous vous trompez d’ennemis. Interrogez-vous plutôt sur le développement des partenariat public-privé, les montages en conception-construction, l’électoralisme qui réclame du bâtiment spectacle ... Tout ceci retire du pouvoir aux architectes, qui serait pourtant de bon conseil. Nous sommes d’ailleurs les garant de l’intérêt général devant la loi, et n’avons aucun intérêt financier à concevoir des bâtiments de mauvaise qualité.

    • Simple citoyenne Simple citoyenne 18 février 2015 14:27

      Bonjour à vous Eudes Bonneau-Cattier

       Alors Il faut vraiment vous faire entendre !


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 février 2015 17:42

      6 ! Du jamais vu...
      L’article est une merde c’est dit.
      Mais le plus drôle ce sont les gesticulation de l’auteuse et de son macho de garde du corps....
       smiley smiley smiley


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 20 février 2015 20:57

      Bonsoir Eudes,
      Les normes handicapés sont la négation des handicaps. Un peu comme si on supprimait les braguettes au nom de l’égalité des sexes. Quand on voit les places vides dans les parkings, les logements aux plans devenus imbéciles, et surtout l’intransigeance quasi-vengeresse des commissions ad-hoc, je le dis, le handicap change de camp.
      le iatus est ainsi devenu : Au lieu d’aider de façon adaptée l’individuel handicapé qui en a besoin, on handicape de façon inadaptée la collectivité... (qui évidemment n’en a pas besoin).
      C’est con, ça coûte très cher et ça se paye comptant.


  • zaza 18 février 2015 14:33

    "C’est un article de catin effarouchée qui ne pense que peu et constate des cas atypiques, cet article est surement une vengeance personnelle, aucun scoop"
    très bon, très vrai


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 18 février 2015 14:43

      Bonjour à vous Zaza ! Je ne me venge jamais d’une insulte.


    • zaza 18 février 2015 14:46

      Vous avez pas compris, çà non plus... Je ne dis pas que vous vous vengiez d’une insulte mais de votre situation et inculture ou de votre passé ou autre mais vous n’avez pas les qualités d’un journaliste ou même les qualités pour éditer des tribunes ici


    • zaza 18 février 2015 15:15

      Alors là tu frise la folie mon ami, je ne dis pas ce que tu as à faire...


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 février 2015 17:43

      7 ! c’est le jour des record !
      Zaza, je sais pas vous mais moi, je me marre...
      Nous atteignons le summum de la connerie avec cette paire.


  • Fabienne 18 février 2015 14:34

    Il serait bienvenu de votre part de vous renseigner avant de traiter un sujet dont il me semble que vous ne le maîtrisez certainement pas. En dehors de la subjectivité de ces termes, qu’est ce qui vous permet d’affirmer avec autant de certitude que telle ou telle construction est « monstrueuse » ou « dégueulasse » - je note la richesse de vocabulaire dans les termes employés.

    De plus, les « starchitectes » - plus ou moins légitimes suivant les cas - tels que ce fameux Edouard François sont très loin de représenter la majorité de la production architecturale contemporaine française. Je trouve cet article bien mal rédigé d’une naïveté sans bornes - et probablement écrit sous le coup de la colère - mais sachez que les raccourcis et les généralisations ne produisent jamais de bonnes réflexions. Posez vous les bonnes questions, et revenez seulement quand ce sera fait.

    • zaza 18 février 2015 14:43

      Simple Citoyenne et toi vous êtes très certainement des petits de gens vu votre langage et arguments, qui trouvent une tribune ici, mais ce n’est pas pour autant que c’est juste et vrai.
      Ton avis c’est le tiens et le mien c’est le mien. J’ai cru entendre que vous habitiez des barres Hlm des années 70, dommage pour vous, essayez de vous en sortir... achète un pavillon pas une maison d’architecte bien sur,... Cà me plait si tu peux l’acheter car comme tout les beaufs tu te fera entuber pas ta banque, ton promoteur et la fisclaité. Belle vie ! T’es coinçé même ta langue te mets au fond du trou. Au chômage en plus certainement pour commenter à cette heure là... moi oui et je suis pas architecte ! Blaireau mais çà tu le sais surement déjà.


    • zaza 18 février 2015 15:14

      Je ne ment pas....


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 février 2015 17:46

      Et de 8 !
      Merci Fabienne, c’est un record.
      (de réponses sensées et argumentées face à un article con et malhonnête)


  • zaza 18 février 2015 14:54

    Moi je trouve les balieus immondes surtout les barres HLM mais les nouveaux bâtiments des architectes sont très souvent très beaux.


  • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 18 février 2015 14:57

    Bravo pour cet article !

    La profession d’architecte TOUTE ENTIÈRE est entachée de leurs propres erreurs, manquements,suffisance, errements... et s’il y a des architectes compétents et responsables, alors je leur dit : courage ! Vos collègues sont majoritairement des brelles, et vous devez être capable de l’entendre. Pour votre propre édification et rédemption. Amen.
     


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 février 2015 18:12

      Encore un commentaire édifiant d’intelligence...
      « s’il y a des architectes compétents... »
      Bien sur que non ! D’où sortez-vous ?


  • lsga lsga 18 février 2015 15:34

    ces tours son magnifiques. De la même manière qu’aujourd’hui Montmartre à Paris ou la Croix Rousse à Lyon sont parmi les quartiers les plus chers ; les anciennes cités HLM seront les quartiers les plus prisés aux alentours de la fin du 21ème siècle. 

     
    Le vrai problème de ces cités : c’est que les bâtiments ne sont pas entretenus, que les quartiers sont des quartiers dortoirs, et que les populations y sont plus ou moins pauvres. 

    • lsga lsga 18 février 2015 16:57

      les gros cons de réac ont voulu raser Montmartre et la Croix-Rousse, qui aujourd’hui sont classé au patrimoine mondiale de l’humanité. C’est à ça qu’on les reconnait. 


  • Auxi 18 février 2015 16:43

    Pour être architecte, aujourd’hui, il suffit :


    – d’une feuille de papier quadrillé ;
    – d’un crayon ;
    – d’une règle.

    • archichiante 19 février 2015 13:17

      @Auxi
      OK... encore une fois on n’est plus dans les années 70...

      Et le BIM dans tout ça ?? (encore faut-il savoir de quoi on parle, quand on fait des commentaires aussi débiles)

      et les 20 000€ qu’il faut aligner pour avoir un poste de travail complet pour s’installer ??

      pour info le BIM a été estimé à 25 000 € par poste pour chaque utilisateur archi c’est plus du double de ce que je gagne par an...


  • belloc 18 février 2015 17:02

    un article tout en mesure qui révèle une fine connaissance de la production architecturale et de l’histoire de la cité. Bravo !



    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 février 2015 18:16

      @belloc
      Eh oui, Belloc... « Le monde est plein de gens intelligents qui doutent de de connards surs d’eux... » (Hemmingway, je crois... revisité). Or cet auteur n’a pas l’air de douter... si ?
      Il vaut mieux en rire.


    • belloc 19 février 2015 15:47

      @Emmanuel Aguéra
      oui mais 52% des gens sont d’accord avec cet article, alors peut être que oui il faudrait se remettre en question ? force est de constater qu’on s’est franchement mal démerdé depuis 40 ans en terme d’image et d’influence. #pleinlagueulepourpasunrond


    • La mouche du coche La mouche du coche 19 février 2015 18:33

      @belloc

      Dans le « suicide français » il y a le suicide des architectes smiley


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 20 février 2015 21:05

      Oui Belloc,
      Sauf que je ne m’associe pas à la défense de la profession mais de l’architecture elle-même et d’une certaine conception de son exercice. Au train où ça va, les architectes disparaitront asphyxiés un jour ou l’autre par leur propre Ordre. Ordre qui est d’ailleurs responsable du fossée que tu évoques entre la profession et ceux qu’elle sert. Pourtant ils la servent. Il s’asservissent même à la servir et c’est tout le problème, si tu veux mon avis.


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 20 février 2015 22:21

      @Belloc
      d’ailleurs... +5 à votre réponse... que ces cons ont pris au sens littéral... c’est dire.


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 20 février 2015 22:21

      « ont prise », pardon.


  • Fergus Fergus 18 février 2015 17:07

    Bonjour, Simple citoyenne

    Cet article m’a intéressé car il touche à un sujet auquel je suis sensibilisé. Comme vous, je suis navré de constater à quel point la plupart des architectes-urbanistes se moquent complètement des personnes destinées à vivre dans les immeubles qu’ils créent et où ils se gardent bien, en effet, d’habiter.

    A toutes fins utiles, et pour vous remonter le moral, je vous invite à lire un article que j’ai écrit en mars 2013 : Hundertwasser ou l’architecture conviviale. Voilà un homme qui a toujours considéré son art, non comme un moyen de se hisser au sommet de l’intelligentsia, mais comme un moyen de permettre aux anonymes de vivre dans un ensemble immobilier pensé pour le bien-être et la convivialité.


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 février 2015 18:00

      Qu’est-ce que c’est que ce gadget à la con qu’il faut effacer avant de répondre à un commentaire ??? bientôt Revelli va écrire le reste du commentaire à notre place ??? Pauvre de nous...

      Salut FERGUS ; Je crois que tu te plantes. Et que tu généralises (d’ailleurs tu cites un archi). Je comprends parfaitement que moult réalisations ne soient pas adaptées aux fonctions. Sans parler des courants (architecture transparente, déconstructivisme, etc...), déjà difficiles à dissocier des modes, ne sont-ce pas précisément ces fonctions qu’ils faudrait avant tout considérer ???????
      Le mal est dans la Cité, disait Olivenstein, pas chez le drogué. Pareil dans les cités.

      Reprocher le marasme urbanistique aux archis, c’est « nettoyer la racaille au Karcher ». Du même niveau. Les sociétés ont l’urbanisme qu’elle méritent, rien à voir avec les archis, et ces urbanismes ont par voie de conséquence la racaille qu’ils méritent. Ou sont les foyers, où sont les MJC, etc etc... les seuls dans la rue sont les chouffeurs.

      Cet article en est l’expression désolante. Quand je pense que face à ses marasmes, Gide réclamait un « supplément d’âme »... les temps changent. Aujourd’hui, on veut des têtes et du sang.
      Un jour des têtes de chrétiens, un jour des têtes de juifs, un jour des têtes d’architectes... c’est l’air du temps...


    • Fergus Fergus 18 février 2015 18:35

      Bonjour, Manu.

      En fait, ce que je reproche aux « stars » de l’architecture, ou à ceux qui prétendent rivaliser avec, c’est la manière dont elles privilégient trop souvent les concepts novateurs susceptibles d’attirer caméras et micros à la finalité des lieux d’habitat.


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 février 2015 20:46

      Bonsoir Fergus, (que c’est énervant cette adresse préfabriquée qu’il faut effacer avant de répondre...)

      Ok pour les stars. La notoriété ne fait pas systématiquement la qualité, encore que....
      Il faudrait plutôt dire que la qualité ne menant pas, loin de là, systématiquement à la notoriété, le fait qu’il y ait star n’a pas grande signification architecturale, mais plutôt en terme d’impact sociétal, c’est à dire de fric. Le gros projet, échec ou succès, fait la star, question d’impact.

      Exemples : La caserne de pompiers de Lausanne, dont une large partie a dû changer de destination parce que ces cons (sacrilège : je touche à l’une des stars en question...) avaient dessiné des portes triangulaires dans lesquelles les pompiers se cognaient les casques. Et hop ! on déménage. Poilade générale. Reste le geste.

      A l’inverse : la tour LVMH à New-York, un site impossible à construire (15m de façade seulement... sur la 5° Ave, même pas de quoi garer une toupie...), et le petit bijou qui en sort. Star ou pas, réussite.

      Quant à l’habitat, Visez les donneurs d’ordres, pas l’architecte. L’archi donne des plans pour que ce qui est a construire puisse l’être à moindre mal (écologie, fric...). Il conçoit mais ne finance pas. Il rend possible et (si possible) humainement acceptable le projet du financier, privé ou public. On ne peut pas tenir pour responsable d’un ouvrage celui qui aura tenté d’en faire une oeuvre. Ou l’art n’existe plus. Même les promoteurs ne sont la plupart du temps pas en cause. Ils ne sont pas les aménageurs. Les erreurs d’urbanismes résultent à 99% des décisions erratiques des politiciens locaux que nous méritons puisque nous les élisons. Et quand on sait ce à quoi sont prêts les sus-mentionnés politiciens pour assurer le remplissage de la bonne urne, on ne parle plus de cohérence de l’urbanisme avec les besoins de la Cité, on parle de faire le minimum pour la collectivité et le maximum pour le particulier. Combien de projets bloqués par les riverains jaloux de leurs voisinages ? Ou au contraire de d’explosions de COS par complaisance opportuniste ?

      Donc, votons mieux et nous verrons les même architectes que ceux qui sont ici voués aux Gémonies aménager des quartiers plus humains. Si des mecs se gavent en posant des merdes de béton n’importe comment, c’est au mieux qu’on les laisse faire, au pire qu’on les y pousse. C’est simple, de mieux voter, de voter pour les bonnes raisons. Tellement simple que si ça n’est pas arrivé, c’est que ça n’arrivera jamais. L’insécurité paye plus, par exemple (bon exemple, car en fait les candidats vendent la securité à coup de flics supplémentaires et de cameras partout, tout en la créant avec leurs politiques d’aménagements à l’emporte-pièces sans aucune vision précise...) Mais accuser les architectes après, c’est une erreur coupable. Il sont un symptôme. Et bien souvent les lanceurs d’alerte. Mais qui les écoute ?


    • La mouche du coche La mouche du coche 18 février 2015 23:10

      @Emmanuel Aguéra

      Emmanuel doit travailler dans un ministère. Il a le parfait discours officiel justifiant les cochonneries que les architectes produisent depuis 1 siècle. Hé Emmanuel, au lieu de régurgiter la propagande officielle, vous n’avez eu jamais envie de réfléchir un jour par vous-même ? Et si vous arrêtiez de regarder la télévision ?


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 20 février 2015 22:04

      Si vous me connaissiez mieux, vous sauriez que je n’ai pas la télé. Même pas par adsl. Je vous la laisse et grand bien vous fasse, chacun ses références. Je ne suis pas ministre, mes discours ont du sens et la dernière fois que j’ai entendu parler de cochonneries d’architectes, il s’agissai des motorisations et des trainasses de vmc, et des édicules d’ascenseurs dont se plaignait une élue qui ne prenait jamais l’escalier. Votre connerie, pauvre mouche à merde, n’est pas à prouver, vous le faites vous-même. Et question ministère et discours pompeux, j’ai commencé à bossé à 18 ans, gros trou du cul, je n’ai pas comme vous la télé, je pense par moi-même, (pas comme vous) et je vous méprise.
      Vous pouvez signaler ma réponse aux modérateurs ; elle est insultante, comme votre commentaire stupide et ad hominem. Comme ça ils se marreront un peu à la modé, ils doivent avoir l’habitude si vous êtes aussi « ...choisissez votre insulte... » avec tout le monde. C’est mon vrai nom, j’attends vos avocats, lol, pauvre mec. Et anonyme, lol.
       le Top, quoi, la crème...


  • Montdragon Montdragon 18 février 2015 18:30

    Le bon vieux temps des tours et barres !
    Depuis on déconstruit pour re-densifier, comprenez importer les problèmes de banlieue en ville, dans du BBC ultra confort que même les classes moyennes pourraient plus se payer.

    Ce nouvel urbanisme à 3 ou 4 étages est l’annonce des vœux du philosophe M. Valls : si tu ne viens pas à la différence, elle viendra à toi.

    Fuyez pauvres fous !


  • Trashon Trashon 18 février 2015 20:42

    Que de méchanceté envers les architectes, moi je suis pour la métode douce :

    Qu’on les oblige à vivre 3 ans dans les merdes qu’ils construisent smiley


  • juanarchi 18 février 2015 20:55

    bonjour simple citoyenne,

    Etant jeune architecte, je trouve votre article un peu simpliste, mais bon passons... je ne reviendrais pas sur les différents aspects réglementaires, politiques et sociaux car selon beaucoup de monde ici, nous sommes les seuls responsables.
    Par contre, j’aimerais avoir votre point de vue sur les maisons pavillonnaires (qui ne sont pas fait par des architectes, mais des palissonneurs) qui sillonnent la France entière, prenant sur nos si belles campagnes et sont faites d’enduits tristes et non de belles pierres nostalgique ? Ces maisons sont exactement les mêmes que l’on habite à Brest, Grenoble, Paris ou Toulouse, ou est l’identité si chère aux yeux de tous de votre territoire local ? N’oubliant pas que ce sont eux qui construisent bien plus de logements que tout les architectes français réunis.
    Pour ma part, et quoi que vous en pensiez, ma seule satisfaction est d’entendre dire par les personnes qui vivent les constructions que je créer, qu’elles sont ravies et heureuse d’y habiter, et croyez moi ça m’arrive souvent.
    Ayant hate de lire votre réponse.

    • La mouche du coche La mouche du coche 18 février 2015 23:05

      @juanarchi
      Comme tous les architectes, vous méprisez les maisons en pavillonnaire parce qu’elles sont populaires et que les gens les aiment. Votre mépris des pauvres est insupportable. Vous êtes la preuve vivante que les architectes méprisent les gens comme cet article le prouve dès le titre. Vous n’avez jamais eu envie de changer de métier.


    • archichiante 19 février 2015 11:31

      @La mouche du coche
      bonjour,

      peut être ne le savez-vous pas mais un constructeur de maison individuel prend 30% de marge sur votre maison là où un architecte ne prend que 10% au pire...

      les français aient se faire voler c’est tout....


    • psynom 19 février 2015 12:16

      et un agent immobilier prendra lui aussi 10% en cas de revente... juste pour faire paraitre une annonce et faire visiter.
      Et tout le monde trouve ça normal, le commerce, c’est le commerce.


    • juanarchi 19 février 2015 12:51

      @La mouche du coche
      Je suis étonné du ton que vous prenez avec moi, en aucun cas je dénigre les maisons pavillonnaires et encore moins les gens qui vivent dedans ! Je pose la question du modèle qu’il représente c’est tout ! Ils posent tout autant de questions sur la mixité sociale nulle, l’isolation des personnes, l’éloignement des centres commerciaux et urbains...

      De plus, j’aimerai que le procès soit fait sur l’ensemble de la profession de constructeurs et non pas seulement des architectes qui ne représentent que peu de constructeur de logements en France !
      Ma question semble louable non ?
      Pour info, je fais également des logements individuels, donc pas de mépris.

    • La mouche du coche La mouche du coche 19 février 2015 21:43

      @juanarchi

      Ne mentez pas sur internet, cela se voit immédiatement. Quand vous dites que vous ne dénigrer pas le pavillonnaire, je vous relis :

      "Par contre, j’aimerais avoir votre point de vue sur les maisons pavillonnaires (qui ne sont pas fait par des architectes, mais des palissonneurs) qui sillonnent la France entière, prenant sur nos si belles campagnes et sont faites d’enduits tristes et non de belles pierres nostalgique ? Ces maisons sont exactement les mêmes que l’on habite à Brest, Grenoble, Paris ou Toulouse, "

      Si ce n’est pas du dénigrement ça, qu’est ce que c’est ?


    • juanarchi 20 février 2015 23:19

      @La mouche du coche
      Et votre réponse à ma question du coup au sujet de ces maisons ? Vous aimez bien propager votre haine, mais pour se qui est des réponses...


  • juanarchi 18 février 2015 21:16

    Pour rappel historique (hormis Edouard François), les cités et tours ont été conçue pour répondre de façon massive au manque de logements après guerre, et ce par les gouvernements successifs. On appel également (et pas pour rien) ces ensembles : en chemin de grue. Pourquoi ? Car les major du btp ont industrialisés la constructions des logements, les rendants les plus logiques structurellement, les moins couteux, et évidements les plus rentables à revendre à l’état !

    Vous parlez du bétonnage systématique, mais s je vous dis à vous en tant que particulier que pour la même maison, en béton elle vous coute 100 000 et en bois 150 000, que choisirez vous ? Nous avons tous des rêves, faut-il se les payer...

    • La mouche du coche La mouche du coche 18 février 2015 23:07

      @juanarchi
      Bon petit discours totalement lobotomisé d’un affidé des « majors du btp ». Avec votre discours servile et bas de soumis, vous avez un bon avenir dans la profession.


    • archichiante 19 février 2015 11:32

      @La mouche du coche

      peut être ne le savez-vous pas mais un constructeur de maison individuel vous prend 30% de marge pour une maison non conforme à la réglementation là où un architecte prend 10% au pire alors qu’il respecte la réglementation.

      les français aiment se faire voler c’est tout....


    • juanarchi 19 février 2015 13:18

      @La mouche du coche
      C’est l’histoire c’est tout, c’est pas moi qui l’a inventer ! faite une recherche sur le net avant de parler...


    • La mouche du coche La mouche du coche 19 février 2015 18:25

      @juanarchi
      Ce n’est pas vous qui l’avez inventé mais ce sont vos professeurs. Eteignez la télé et commencez à réfléchir. ça vous changera.


    • juanarchi 20 février 2015 23:23

      @La mouche du coche
      Vous avez un cerveau ? servez vous en un peu avant de parler^^, renseignez vous avant de faire péter votre savoir sans fondements !


Réagir