vendredi 14 janvier - par lecoindubonsens

Le scandale EDF obligée de vendre à perte à ses concurrents !

 

Collectivement nous sommes fous et nous marchons sur la tête !

Le gouvernement demande à EDF de vendre davantage d’électricité à bas prix à ses concurrents, afin de tenir sa promesse de limiter la hausse de la facture d’électricité des Français à 4% en 2022, malgré la flambée des cours.

Elle est actuellement vendue par EDF à ses concurrents à 42 euros du MWh au lieu de quelque 250 euros sur le marché.

Ainsi depuis 2007 nous marchons sur la tête

Nous avions un système unifié de commercialisation (la structure a priori optimale en coût de revient) avec EDF qui fabrique et distribue la quasi totalité de l'electricité en France. Depuis 2007, EDF est obligée de vendre une partie de sa production (actuellement 25%) à moindre coût vers des concurrents créés de toutes pièces (avec tous les coûts de revient supplémentaires liés a cette multiplication des équipes de marketing / vente / facturation)

Comme déjà dénoncé par ailleurs cf. http://lecoindubonsens.unblog.fr/2020/05/16/leurope-se-trompe-avec-quelques-autres-emulation-oui-concurrence-non-encore-une-erreur-avec-lenergie/

si cette concurrence artificielle a pu faire gagner quelques euros à certains, c'est au détriment de la grande masse de clients restés chez EDF. Est-ce cela l'équité et la justice sociale ?

Et en 2022, le gouvernement aggrave les choses !!!

EDF ne produisant pas toujours assez, EDF va donc de temps en temps acheter à 250 euros pour revendre à 42 euros ! (ou 46 mais cela ne change pas grand chose). Et même si production suffisante, vente à ses concurrents 6 fois moins cher qu'une vente aux étrangers par exemple.

Pas de mystère, pour éviter une forte augmentation à ceux qui se sont crus plus malins que les autres en quittant la grande masse de clients restée aux tarifs reglementés, c'est cette masse, l'ensemble des citoyens via des impôts, taxes, dettes ou augmentation du tarif reglementé, qui va payer pour "les petits malins". Est-ce cela une bonne organisation sociale équitable ?

Nous sommes fous ! Sans bon sens !

 



88 réactions


  • Lynwec 14 janvier 18:36

    « Collectivement nous sommes fous et nous marchons sur la tête ! »

    Non,non, nous sommes simplement dirigés par des traîtres dont l’objectif,depuis le merveilleux Giscard, a toujours été la destruction de la France du CNR et l’augmentation à outrance de la dette, en tant qu’instrument d’esclavage.

    Saboter EDF est une partie du plan, rien de très surprenant.


    • germon germon 15 janvier 17:38

      @Lynwec
      Et en plus on donne des chèques énergie (Jadot = 400 €) que les consomateurs vont dépenser pour enrichir les fournisseurs.
      Et cet argent provient des impots (TVA, et autres) payé par ces même consomateurs.
      C’est pas beau la friponnerie ? 


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 15 janvier 19:44

      @germon
      Des choix de société !
      L’ideal pour moi = la valeur travail. Chacun produit et reçoit une remunération équitable par rapport au service rendu, et décente permettant de vivre sans aide. Dans ce monde, les prix sont les mêmes pour tous, c’est equitable. Si l’on produit plus, c’est motivant puisque l’on gagnera plus pouvant consommer plus.

      La tendance actuelle avec par exemple les cheques energie = c’est le collectif qui paie pour tous. Certains préconisent même des amendes, des prix a la cantine, dans les loisirs, pour les impots locaux proportionnels aux revenus. Poussé à l’extreme, petit ou gros revenu = meme pouvoir d’achat pour tous. Impact evident = alors pourquoi se fatiguer et produire = diminution du gateau global a se partager = plus petite part pour chacun. De plus en plus petite ... La pente dangereuse


  • cassandre4 cassandre4 14 janvier 18:56

    Alfred Jarry avait imaginé (et crée) Ubu ! L’€urope a mis en place deux fois plus idiot et dix fois plus nocif !..


  • jocelyne 14 janvier 19:09

    MDR


  • sylvain sylvain 14 janvier 20:27

    Ca fait mal que la première fois, c’est la routine maintenant


  • CN46400 CN46400 14 janvier 21:42

    Et, savez-vous ce que vendent les marchands d’éoliennes ? de l’électricité verte ? oh que non, depuis que l’anticyclone campe sur nos contrée, les 8000 éoliennes produisent entre 1 et 2% de la consommation totale française. Alors, c’est le gaz qui est à la manoeuvre pour prés de 15%. Et oui c’est le gaz, et son CO2, que vous avez installé quand vous avez subventionné les éoliennes......https://www.rte-france.com/eco2mix/la-production-delectricite-par-filiere


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 15 janvier 09:42

      @CN46400
      « de l’électricité verte ? »
      le marketing sur la vente d’électricité verte est effectivement un excellent exemple de « foutage de gueule ». Tout le monde sait que l’électricité est un truc banalisé qui circule dans les câbles, peu importe son origine. Quel que soit votre contrat, vous utilisez cette électricité banalisée sans aucun impact sur la production. Ce qui fait l’impact sur la production ce sont les décisions de choix et d’implantations de générateurs d’électricité = rien à voir avec votre choix de contrat.


    • CN46400 CN46400 15 janvier 11:04

      @lecoindubonsens
      La finalité des EnR, éolien aussi bien que photo voltaïque, en France, est de charger les kw/h en CO2....


    • Trelawney Trelawney 15 janvier 15:54

      @CN46400
      C’est pas bien de fournir des données à l’instant T où il n’y a pas de vent.
      Vous remontez à février 2021 et vous verrez que la productions d’électricité éolien est de 10%. Pour un pays qui n’a aucune éolienne en mer c’est plutôt pas mal.
      Idem si vous pointez le mois de juin vous verrez 10% pour le solaire.

      Tout le monde sait que le solaire et l’éolien sont vos grands ennemis à vous nucléophile, mais si vous voulez qu’on soit de mauvaise foi, on va se mettre à parler de Flamanville. Et puis tant qu’on y est on parle aussi de Chooz de Civaux et aussi de Penly qui je me suis laissé dire ne sont pas prêts de redémarrer.


    • CN46400 CN46400 15 janvier 17:27

      @Trelawney
      Vous avez raison, la semaine dernière l’éolien était à 8%, mais les pannes de vent sont si courantes que la production d’une éolienne est évaluée entre 25 et 30% du temps. Certaine peuvent tourner en ne fournissant que très peu de puissance. En tous cas il faut du pilotable, et le pilotable sans CO2, c’est, hydraulique mis à part, du nucléaire


    • germon germon 15 janvier 17:44

      @lecoindubonsens
      La seule électricité verte ce sont les HYDROLIENNES.
      24 h / 24 h 365 j par an. Même une petite vaut mieux que tout le reste


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 15 janvier 18:10

      @germon
      « La seule électricité verte ce sont les HYDROLIENNES »
      effectivement un peu surprenant que cela ne soit pas développé davantage : peu visibles, fonctionne presque en 24/7. Si quelqu’un sait pourquoi ...


    • CN46400 CN46400 15 janvier 18:21

      @Trelawney
      En vertu de quoi, EdF devrait éponger, à la fois, les pb dans ses centrales et les erreurs de prévision des fournisseurs alternatifs.... ? Les banques peuvent leur prêter, ils rembourseront aux beaux jours...


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 15 janvier 19:29

      @Trelawney
      « le solaire et l’éolien sont vos grands ennemis à vous nucléophile »
      pourquoi toujours s’affronter !
      avec nos besoins en energie, tout peut contribuer a repondre aux besoins. Cherchons simplement les meilleures solutions. Supprimer le nucléaire semble stupide pour le CO2 et pour repondre en volume. Mettre du solaire, eolien (ciel et mer) hydraulique quand on peut sans trop de nuisances, etc., pourquoi pas !
      Rechercher d’autres energies, ...
      A court terme, en attendant de nouvelles centrales, le redemarrage de Fessenheim semble de bon sens même si cette idée va faire hurler...


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 15 janvier 19:34

      @CN46400
      « fournisseurs alternatifs.... ? Les banques peuvent leur prêter, ils rembourseront aux beaux jours »

      et si cela pouvez être une bonne occasion de revenir a une structure unique et plus optimisée smiley
      economie de tout le marketing, la pub, le demarchage qui coutent cher, et qui en plus nous pourrissent la vie = nous sommes doublement masos !
      economie aussi des doublons sur les services de ventes et de facturation

      du bon sens , que du bon sens
      mais la mode actuelle est « la concurrence est bonne »
      restons stupides


    • germon germon 15 janvier 20:15

      @lecoindubonsens

      « un peu surprenant que cela ne soit pas développé davantage »

      Le potentiel Français est d’au moins 254 MW

      « Si quelqu’un sait pourquoi »

      Parceque personne n’en parle


    • CN46400 CN46400 16 janvier 08:07

      @lecoindubonsens
      Fessenheim est, sauf la cuve primaire, neuve puisque toutes les autres pièces ont été changées. Au USA cette centrale aurait au moins trente ans devant elle...


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 16 janvier 08:25

      @germon
      « Le potentiel Français est d’au moins 254 MW »
      merci pour votre info, fort intéressante.

      Mais indirectement, vous expliquez pourquoi cette technique n’est pas plus développée puisque si le potentiel français est de 254 MW, ce n’est quasiment rien par rapport a la puissance électrique d’un réacteur nucléaire installé en France qui est de 0,850 GW ou de 1,350 GW. Les futur réacteurs EPR seront à 1,6 GW.

      Un équipement complet de la France n’eviterait que 1/3 voire 1/6 de réacteur nucléaire.
      Encore merci pour l’info, j’ai appris qq chose smiley


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 16 janvier 08:32

      @CN46400
      "Fessenheim ... Au USA cette centrale aurait au moins trente ans devant elle"

      nous partageons le même avis, donc nouvelle confirmation que collectivement nous sommes fous.

      Annonce de construction de nouvelles centrales (mais cela prend du temps), et mise a la poubelle d’une centrale existante qui pourrait produire tout de suite pendant encore 30 ans !

      Et il parait que les écolos sont contre le gâchis ! Un peu de mal a le croire ...
      Ils font beaucoup de tort à notre société au nom d’une idéologie.


    • CN46400 CN46400 16 janvier 08:54

      @lecoindubonsens
      Mme Voynet a eu la peau de Superphenix en1998, auprès de Jospin, mme Pompili a eu celle de Fessenheim et aussi de Astrid (G4 du nucléaire), auprès de Macron, que reste-t-il pour Mr Jadot ?


    • chantecler chantecler 16 janvier 09:01

      @CN46400
      A yé !
      CN a remis la K7 « surgénérateur » dans son magnétophone , pour la centième fois .... !
      Donc L. Jospin , premier ministre de l’époque, serait responsable de cette odieuse machination : la fermeture de super phénix , un joyau à la gloire de l’électro nucléaire français , et Jacques Chirac , P.R de la même époque, pas du tout ?


    • CN46400 CN46400 16 janvier 09:21

      @chantecler
      Désolé, c’est le résultat des tractations de Jospin avec les écolos pour que ceux-ci acceptent un marocain( mme Voynet). Chirac préparait sa réélection de 2002, alors que ce dossier ne le concernait pas directement...https://www.assemblee-nationale.fr/rap-enq/r1018-1.asp


    • titi 16 janvier 12:21

      @Trelawney

      « Tout le monde sait que le solaire et l’éolien sont vos grands ennemis »

      Ce ne sont pas nos ennemis : c’est juste de la connerie.

      https://www.youtube.com/watch?v=fZMe72JUxlY

      Ca devient rigolo à la 10ème minute...


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 16 janvier 20:30

      @CN46400
      "Mme Voynet a eu la peau de Superphenix en1998, auprès de Jospin, mme Pompili a eu celle de Fessenheim et aussi de Astrid (G4 du nucléaire), auprès de Macron, que reste-t-il pour Mr Jadot ?"
      Ben simple ... redémarrer Fessenheim car c’est l’energie la plus verte à court terme smiley


  • saint louis 14 janvier 22:31

    Pour la décision de ces jours ci, l’approche des élections doit compter.

    En marche doit faire le forcing pour espérer être reconduit.


  • zygzornifle zygzornifle 15 janvier 08:54

    Brigitte va vendre ses pertes alors .....lol


  • zygzornifle zygzornifle 15 janvier 08:55

    EDF, Leclerc et ses baguettes a 29 centimes même combat ....


  • Albert123 15 janvier 09:28

    tant que les bouffons gémissent auprès de l’entité qui les trahi, y’a rien à espérer.

    ils se réveillent quand les attardés mentaux ?


  • leypanou 15 janvier 11:13

    @tous

    tous ceux qui promeuvent la débile transition énergétique sont responsables de çà : vous savez donc à qui ne pas faire confiance car la mise en place du Green New Deal européen entraînera encore plus de flambée du prix de l’énergie (lisez F.W .Engdahl sur la question par exemple).

    Parmi les plus cinglés, vous avez donc les écolos ainsi que le PS qui comme par hasard veulent injecter de force tout le monde.


  • serge.wasterlain 15 janvier 11:15

    Rappelez vous les promesses qu’on nous faisait avec l’ouverture à la concurrence qui devait amener une diminution des prix dans tous les secteurs détenus par les entreprises publiques. Transport, eau, gaz, électricité, téléphone, etc... Et que voit-on en fait ? Jamais les prix n’ont été si chers ! En outre, c’est toujours la même rengaine : on socialise les perte et on privatise les profits...


    • nemesis 15 janvier 11:57

      @serge.wasterlain

      le bon terme est mutualise, pas socialise


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 15 janvier 14:44

      "Rappelez vous les promesses qu’on nous faisait avec l’ouverture à la concurrence qui devait amener une diminution des prix dans tous les secteurs"

      Effectivement,

      la concurrence est de toute évidence une fausse bonne idée !!!

      CERTES certains monopoles ont conduit a des aberrations = le SMS facturé a 100 fois son prix de revient par le monopole France Telecom

      MAIS la concurrence conduit a des actions, et donc à des frais inutiles = multiplications des équipes marketing/pub (pour expliquer que l’on est le meilleur), multiplications des équipes de ventes, de facturation, moins d’économies d’échelle (par exemple multiplication ridicule des antennes de téléphonies mobiles)
      La concurrence conduit donc incontestablement a un cout de revient global supérieur.

      ALORS quelle est la bonne solution ?
      garder une organisation en monopole qui est la seule optimisée pour réduire les coûts de revient
      mais a tout pouvoir, mettre un contre pouvoir, par exemple celui de représentants de consommateurs

      sur l’exemple de téléphonie mobile, ces « consommateurs » auraient eu le pouvoir d’imposer un tarif raisonnable du SMS ... ou de la box

      sur l’exemple EDF, ces consommateurs feraient des études comparatives de productivité pour booster, si nécessaire, les équipes EDF ou ... plus globalement de tout monopole.

      Avec cette fausse bonne idée, qu’avons nous

      • une ridicule multiplication des antennes mobiles près de nos écoles, et une pub qui nous pourrit tout pour expliquer que chacun de 10, 20, 30, ... revendeurs est le meilleur
      • sur l’électricité, pub qui nous pourrit tout

        pour expliquer que chacun de 73 revendeurs est le meilleur, alors que tous vendent le même produit fabriqué et distribué par ... EDF !

      • l’Europe qui s’interdit de faire un airbus du rail (Alstom/Siemens) car il faut de la concurrence interne

      Français, Européens, arrêtons les conneries !

      Un peu de bon sens SVP.

      Merci


    • Trelawney Trelawney 15 janvier 15:57

      @lecoindubonsens
      En parlant de concurrence : Pourquoi les concurrents d’EDF sont obligés de nous faire facturer la retraite des employés EDF ? J’aimerai bien vous entendre là dessus.


    • simir simir 15 janvier 17:07

      @lecoindubonsens
      Le monopole n’est pas un gage de prix bas et de bonne gestion si c’est un monopole privé.
      Je vous rappelle que France Télécom a été transformé en EPIC en 1993 par la loi Quiles.
      Nul doute qu’avec un monopole d’état nous n’aurions pas ces zones blanches tant internet que mobiles.
      Zones blanches qui étaient traitées par les conseils généraux au frais du contribuable et sans retour sur investissement.
      Avant la privatisation le radiocomm 2000 des PTT passait partout dans mon département rural et si c’était cher ceci est du au matériel de l’époque. Il fallait déporter des voies analogiques dans un site en hauteur. Un bâtiment assez imposant avec des cavités qui prenaient beaucoup de place.
      Les événements sortaient sur un télétype (papier) et il fallait aller souvent aller voir.

      Maintenant 2 petites armoires en extérieur font le même boulot.

      Idem pour les centraux téléphoniques en électromécanique : grands bâtiments avec clim et des organes en défaut tous les jours et cela nécessitait beaucoup de techniciens. Ce n’est qu’en 1990 que tout a été numérisé faisant des PTT le premier opérateur mondial a avoir numérise 100% de ses transmissions et 100% de ses commutateurs.
      Oui la communication n’est pas une marchandise et aurait du rester du régalien de l’état.


    • CN46400 CN46400 15 janvier 17:32

      @Trelawney
      C’est faux, pourquoi pas toutes les entreprises électriques tant qu’on y est....


    • simir simir 15 janvier 17:36

      @Trelawney
      EDF a versé en 2005 une soulte pour cela.
      Si elle est utilisée pour autre chose c’est un autre problème.

      J’ai connu cela lors de la privation des PTT L’état a versé une soulte à FT et a la Poste pour les fonctionnaires qui étaient restés.
      Cet argent a servi à autre chose.

      Vos fournisseurs « alternatifs » d’électricité avec les 7 à 8 milliards qu’ils vont gagner sur EDF peuvent bien vous rembourser ces quelques dizaines d’euros par an.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 15 janvier 18:35

      @Trelawney
      "Pourquoi les concurrents d’EDF sont obligés de nous faire facturer la retraite des employés EDF ? J’aimerai bien vous entendre là dessus.« 
      Réponse avec plaisir, no problem !
      En matière de retraite, je préconise la suppression des régimes spéciaux avec un avis très favorable sur la formule »un euro cotisé = même droit pour tous« (rien à voir avec E Macron smiley
      Quel que soit le système de retraite, ce sont les actifs producteurs de l’année en cours qui partagent leurs productions avec les non producteurs (jeunes et seniors) pour permettre a ces derniers de consommer.
      Des prelevements sur les concurrents d’EDF doivent donc contribuer au financement des retraites de tous (y compris les retraités EDF) même si pour certains concurrents, il s’agit de jeunes start-up n’ayant pas encore de retraités.

      Et comme déjà expliqué (cf mon image sur le boulanger plus bas dans les commentaires), les concurrents d’EDF sont avantagés de manière scandaleuse : ils ne produisent pas d’electricité ni n’en distribue ! juste vendre avec bénéfice ce qu’ils »extorquent« a prix bas à EDF (vente à perte).

      Je ne suis pas un inconditionnel d’EDF, et il y a sans doute bien des choses à améliorer, mais ce principe de concurrence est stupide et inéquitable = nous sommes tous perdants a part quelques francs tireurs qui se sont crus plus malins que les autres a aller »sur le marché« et qui maintenant viennent pleurer, car le prix marché augmente, et compte sur la »pitié" de tous !


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 15 janvier 19:06

      @simir
      « Le monopole n’est pas un gage de prix bas et de bonne gestion »
      nous sommes OK ! et que le monopole soit privé ou public, peu importe

      prix bas  : je citais par exemple France Telecom vendant jadis le SMS 100 fois son prix réel.

      bonne gestion

       : nous avons tous qqs exemples de monopoles mal gérés

      mais mon discours est toujours de penser que la structure unique permet d’une part des économies d’échelle réelles, et d’autre part evite des frais inutile tels que le marketing et la pub (inutile de dépenser de l’energie pour convaincre que l’on est le meilleur si l’on est le seul !). Donc structure parfaite pour un coût de revient minimal

      Mais toutefois à condition d’éviter les risques crées par le monopole :
      d’une part la dictature = imposer un prix indécent par rapport au coût de revient (toujours l’exemple du SMS)
      d’autre part l’assoupissement (petit travail tranquille, pas trop se fatiguer, pourquoi innover, etc)
      et pour cela le contre pouvoir possible, ce sont des représentants des consommateurs puissants avec pouvoir de décision


    • Iris Iris 15 janvier 19:12

      @Trelawney

      100% d’accord avec votre position sur le sujet du monopole et de la concurrence, en tout cas pour un certain nombre de services tels qu’énergie, communication... et la santé bien sur.

      Merci.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 15 janvier 19:19

      @simir
      « Oui la communication n’est pas une marchandise et aurait du rester du régalien de l’état »
      OK avec vous, mais sans doute pas le seul domaine ainsi.
      Plus globalement, je preconise une liberté maximale pour toutes les entreprises a taille humaine (celles ou quelques humains font l’essentiel de la production, et dont l’impact ne concerne qu’une faible partie de la population)

      Par contre pour les grandes entreprises, celles qui concernent la plupart des citoyens et donc la production n’est pas celles de qqs humains mais d’équipes nombreuses et importantes, ma conviction est que ces entreprises devraient être sous contrôle des citoyens, et pas sous contrôle d’une minorité (qu’il s’agisse de patrons, actionnaires, financiers, etc.).

      Dit autrement, n’est-il pas incohérent de defendre et vouloir vivre en démocratie si l’essentiel des décisons qui impactent nos vies sont prises dans les entreprises, par des minorités sur lesquelles les citoyens n’ont aucun pouvoir.


    • Iris Iris 15 janvier 19:30

      @lecoindubonsens
      Oups ! mon post précédent était pour vous bien sur !


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 16 janvier 08:39

      @Iris
      « Oups ! mon post précédent était pour vous bien sur ! »
      Vu, ok. Continuons donc de défendre ces quelques principes de bon sens au delà de toutes ideologies quelles qu’elles soient.

      la structure unique permet d’une part des économies d’échelle réelles, et d’autre part evite des frais inutiles tels que le marketing et la pub (inutile de dépenser de l’energie pour convaincre que l’on est le meilleur si l’on est le seul !). Donc structure parfaite pour un coût de revient minimal

      Mais toutefois à condition d’éviter les risques crées par le monopole :
      d’une part la dictature = imposer un prix indécent par rapport au coût de revient (toujours l’exemple du tarif SMS à l’epoque France Telecom)
      d’autre part l’assoupissement (petit travail tranquille, pas trop se fatiguer, pourquoi innover, etc)

      et pour cela le contre pouvoir possible, ce sont des représentants des consommateurs puissants avec pouvoir de décision


  • Ausir 15 janvier 11:28

    Le scandale EDF c’est surtout les avantages honteux des salariés :congés , primes etc ils gagnent 8% de plus qu’ailleurs 


    • Lynwec 15 janvier 11:39

      @Ausir
      Oui, vous avez complètement raison, il faut mettre tout le monde au pain sec et à l’eau (sauf les actionnaires,évidemment) comme ça, vous n’aurez plus à jalouser ceux qui sont un peu moins mal traités que vous.
      OU on peut aussi exiger que tout le monde soit traité de façon décente (pas grand changement pour les actionnaires, au lieu de 25% de bénéfices, ils auront un 10% qui les tiendra encore bien loin de la misère...)


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 janvier 11:52

      @Ausir
      Allez sur le terrain avec les agents d’EDF et les compétences qu’il faut. Rien que niveau sécurité de la part des dangers encourus ça va vous refroidir...


    • Jean 15 janvier 11:59

      @Aita Pea Pea
      vous parlez des « lignards » 0.1 % du personnel et encore le reste est bureaucrate ou RD


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 janvier 12:55

      @Jean
      Vous me semblez pas connaitre les métiers elec ...et enedis ou RTE c’est toujours EDF ... Si vous avez les habilitations entrez sur un poste de transformation, ben on fait pas le mariolle.


    • Ausir 15 janvier 13:11

      @Lynwec
      C’est la logique de la gauche que les fonctionnaires se gavent sans tenir compte du marché .

      Vous êtes de mauvaise foi , il s’agit que les salariés soit rémunérés non par un trésor caché , mais simplement par ce que le client peut payer , comme partout , sans exiger de se goinfrer , comme l’on fait les communistes du syndicat du livre en imposant leurs prix et leur mainmise sur le marché . 
      Si un coiffeur veut faire la coupe à 100 € au lieu de 30 parce qu’il veut de belles vacances , il se heurtera au prix du marché .Ca devrait être la même chose pour ces entreprises épinglées par la cour des comptes qui font passer le goinfrage des salariés avant le bon sens du réel .

    • lecoindubonsens lecoindubonsens 15 janvier 14:39

      @Ausir
      « Si un coiffeur veut faire la coupe à 100 € au lieu de 30 parce qu’il veut de belles vacances , il se heurtera au prix du marché »
      tout à fait OK avec vous pour les entreprises a taille humaine (votre coiffeur) pour lesquelles je préconise la plus grande liberté possible,

      MAIS quand il s’agit de grandes entreprises, genre telecom, energie, industrie, etc, bref des entreprises qui dépassent largement la taille humaine tant par leur impact (concerne l’essentiel des citoyens) que par leur moyens (nombreuses équipes importantes), la concurrence et le marché me semble nuisible et une fausse bonne idée.

      la concurrence est de toute évidence une fausse bonne idée !!!

      CERTES certains monopoles ont conduit a des aberrations = le SMS facturé a 100 fois son prix de revient par le monopole France Telecom

      MAIS la concurrence conduit a des actions, et donc à des frais inutiles = multiplications des équipes marketing/pub (pour expliquer que l’on est le meilleur), multiplications des équipes de ventes, de facturation, moins d’économies d’échelle (par exemple multiplication ridicule des antennes de téléphonies mobiles)
      La concurrence conduit donc incontestablement a un cout de revient global supérieur.

      ALORS quelle est la bonne solution ?
      garder une organisation en monopole qui est la seule optimisée pour réduire les coûts de revient
      mais a tout pouvoir, mettre un contre pouvoir, par exemple celui de représentants de consommateurs

      sur l’exemple de téléphonie mobile, ces « consommateurs » auraient eu le pouvoir d’imposer un tarif raisonnable du SMS ... ou de la box

      sur l’exemple EDF, ces consommateurs feraient des études comparatives de productivité pour booster, si nécessaire, les équipes EDF ou ... plus globalement de tout monopole.

      Avec cette fausse bonne idée, qu’avons nous

      • une ridicule multiplication des antennes mobiles près de nos écoles, et une pub qui nous pourrit tout pour expliquer que chacun de 10, 20, 30, ... revendeurs est le meilleur
      • sur l’électricité, pub qui nous pourrit tout

        pour expliquer que chacun de 73 revendeurs est le meilleur, alors que tous vendent le même produit fabriqué et distribué par ... EDF !

      • l’Europe qui s’interdit de faire un airbus du rail (Alstom/Siemens) car il faut de la concurrence interne

      Français, Européens, arrêtons les conneries !

      Un peu de bon sens SVP.

      Merci


    • Ausir 15 janvier 16:41

      @lecoindubonsens
      Quand je parle de prix du marché je ne parle pas de concurrence , mais du fait que c’est marcher sur la tête qu’avant de calculer un rendement et de rémunérer les salariés en fonction on place les avantages des salariés en premier sans se préoccuper de la rentabilité de l’entreprise :c’était le cas de toutes les entreprises d’état , sncf etc  c’est du communisme et malgré qu’on ait vu que le communisme ne fonctionnait pas l’idéologie est toujours là ... le but des entreprises est de fournir un service non d’entretenir une usine à gaz de fonctionnaires qui vont vivre grassement sur la bête ..

      D’ailleurs toutes les entreprises publiques font faillite : il n’y aucune entreprise d’état viable en France , toutes en déficit parce qu’on place les avantages de salariés en premier .


    • simir simir 15 janvier 17:15

      @Ausir
      Il faut comparer à niveau équivalent.
      J’étais chef technicien transmission à France Télécom.
      Vu la casse de l’outil de travail lors de la privatisation (par exemple on nous faisait démonter les doubleurs de conduits numériques etc.... etc) je suis parti dans le privé dans une boite qui était encore dirigée par des ingénieurs (ça a aussi changé depuis ma retraite)
      Bilan salaire multiplié par 1,3 plus le 13 ème mois plus CE
      Alors votre fable des fonctionnaires trop payés ça vaut pas un pet de lapin.

      Notez aussi que les employés EDF ne sont pas et n’ont jamais été fonctionnaires.
      Les seuls qui existent sont les fonctionnaires d’état comme l’étaient les PTT, les territoriaux et les hospitaliers.


    • CN46400 CN46400 15 janvier 17:37

      @Ausir
      « D’ailleurs toutes les entreprises (publiques), qui vendent à perte, font faillite »


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 15 janvier 18:47

      @Ausir
      « le but des entreprises est de fournir un service »
      Absolument ok avec vous !
      Et que pensez vous de la logique suivante : ceux qui produisent sont payés en fonction du service rendu et independamment du statut et des resultats de son entreprise. Peu importe public ou privé, avec gros benefices ou en difficulté. Un conducteur de camion ou un informaticien, ou (tout ce que vous voulez) auront les mêmes conditions de salaires qu’ils soient dans une entreprise ou une autre.

      Ensuite, ce salaire « unique par métier (avec qd même des evolutions) » doit être équitable vis a vis du service rendu par le travailleur (un gros travail à faire mais possible), ce salaire contribue a déterminer le prix de vente équitable.

      Votre méthode « calculer un rendement et de rémunérer les salariés en fonction » a un gros défaut à mes yeux ! 2 personnes faisant le même métier, produisant la même chose dans les mêmes conditions n’auront pas la même rémunération car celle ci dépendra d’éléments externes sur lesquels ils ne peuvent rien = c’est inéquitable.


    • Ausir 16 janvier 13:16

      @simir
      Les avantages ne concernent pas le salaire mais :

      les heures de travail ,
      les semaines de congés payés ,15 à 26 jours de RTT en plus par an 
      les primes ,
      l’âge de départ à la retraite
      le % du salaire à la retraite 
      le cout de l’énergie :à une époque les agents payaient leur électricité prix coutant, et ils avaient des appartements dont une partie du loyer étaient payé par l’entreprise 

      etc 
       


    • Ausir 16 janvier 15:18

      @lecoindubonsens2 personnes faisant le même métier, produisant la même chose dans les mêmes conditions n’auront pas la même rémunération car celle ci dépendra d’éléments externes sur lesquels ils ne peuvent rien = c’est inéquitable.

      L’inégalité existe dans la nature et qu’en savez vous si elle n’est pas juste et méritée ?
      personne ne nait doté des même qualités et compétences que le voisin , l’inégalité règne et elle n’est pas inéquitable :c’est vous et l’homme moderne qui pensez qu’il faut que tout le monde soit égaux au travail c’est une idéologie injuste que le réel infirme ...

      Le salariat ou à diplôme et horaires égaux on gagne pareil est très injuste , car ne tient pas compte des disparités des gens en compétence , ce système est fait pour des robots non des humains disparates et variés . 
      Normaliser et égaliser ne peut qu’être injuste car non adapté à la nature humaine.
      Pour être équitable il faudrait que chacun touche selon les capacités et compétences , et de la tâche effectuée non juste en fonction d’un même emploi .
      Vous voyez vous-même quand vous allez dans un bureau de postes certains employés passent leur temps à discuter et sont inefficaces alors que d’autres sont rapides et font gagner du temps : il est donc injuste de payer tout le monde pareil , car celui qui fait mieux ne gagne pas plus et finira aussi incompétent que les autres ou dépressif.

      Le système salarial français est donc un échec car fait pour des robots , qui exécutent les même tâches et non des humains divers et variés .

      le système le plus juste est celui qui existe déjà entre les gens quand ils échangent et font du troc eux- même sans que cela soit contrôlé par un état et des lois anti naturelles qui ne tiennent pas compte de la nature humaine .
      Etre obligé de garder un salarié quand ca ne fonctionne pas est injuste et anti -naturel : aucune entreprise , ni professions libérales ne veut pas embaucher en France parce que le code du travail est inadapté .


      Il va falloir trouver un autre système plus respectueux du réel , des relations humaines ,comme le contrat de libre échange entre 2 personnes , qui existe déjà pour différents travaux : le prestataire donne un prix et le commanditaire accepte , modère ou augmente le tarif , mais chacun est libre .



    • CN46400 CN46400 16 janvier 15:54

      @Ausir

      « aucune entreprise , ni professions libérales ne veut pas embaucher en France parce que le code du travail est inadapté »
      Ben mon colon, reclasser et recalculer le prix du travail de millions de travailleurs, voilà un joli chantier pour les soirée d’hiver...



    • CN46400 CN46400 16 janvier 15:58

      @Ausir
      Quand je regarde les autres je ne vois que des avantages, quand je me regarde ne vois que des inconvénients... Mais il arrive qu’EdF embauche, faut se présenter mon gars !


    • Ausir 16 janvier 17:24

      @CN46400
      La notion de travailleur c’est fini , il n’y a plus de travailleurs qui coutent trop , personne ne peut plus les payer ...


    • CN46400 CN46400 16 janvier 18:07

      @Ausir
      Ok, mais le travail, même manuel, existe, qui le fait ? les banquiers ?


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 16 janvier 20:51

      @Ausir
      « L’inégalité existe dans la nature » : nous sommes d’accord, c’est une evidence. Mais cela ne doit pas justifier des inégalités dans les organisations humaines mises en place.

      "Le salariat ou à diplôme et horaires égaux on gagne pareil est très injuste , car ne tient pas compte des disparités des gens en compétence« 
      Manifestement, vous ne connaissez pas mes propositions, puisque je préconise une remunération au service rendu, ce qui implique bien sur de prendre en compte les compétences. Donc ce point ne concerne pas mes propositions.
      Tout a fait OK avec »Pour être équitable il faudrait que chacun touche selon les capacités et compétences« 

      OK aussi sur »Etre obligé de garder un salarié quand ca ne fonctionne pas est injuste« 

      Quant a votre proposition »contrat de libre échange entre 2 personnes : le prestataire donne un prix et le commanditaire accepte , modère ou augmente le tarif , mais chacun est libre", cela peut effectivement convenir dans certains cas, mais difficile d’imaginer cette organisation pour tous les travailleurs. Chaque malade va negocier le tarif du medecin a chaque visite ou operation ? les eleves vont negocier le salaire de leur instit ? vous négociez le salaire du pilote avant d’embarquer ? Mes propositions semblent plus réalistes et plus générales.


    • Ausir 16 janvier 22:43

      @CN46400
      Chaque malade va negocier le tarif du medecin a chaque visite ou operation 

      c’est ce qui se faisait avant ou chacun donnait en fonction de ses moyens , et l’écot du médecin se négociait avec la famille ..les riches payaient plus ....normal ....quantifier le travail et le réduire à de l’argent altère la dimension humaine du travail qui est avant tout un échange humain entre des humains 

      Le travail ne se réduit pas à l’argent mais il y a tout un tas d’autres échanges et bénéfices à coté , par exemple les employées de maison d’avant ne faisaient pas juste le ménage mais avaient un lien particulier avec les patrons qui les gratifiaient de bienfaits divers  : encore maintenant une dame de mon quartier qui s’occupait d’une dame sans héritier a héritée d’une maison , une autre dame du quartier qui s’occupe de personnes agée reçoit des vêtements , des objets de valeur etc ...

      Au temps des vrais médecins , ceux-ci  recevaient des boites de chocolat à Noel des patients , des cadeaux et dessins .... c’est ca le libre échange , une compagnie peut très bien dire à un pilote qu’elle paiera en fonction du nombre de passagers ...les professions libérales n’ont pas le même revenu à la fin du mois , exiger d’avoir le même salaire tous les mois est un système pervers qui ne correspond pas au réel ou on ne travaille jamais pareil d’un mois sur l’autre ...

      c’est l’idéologie communiste qui a inventé le salariat et la norme et la quantification du travail par de l’argent et la même paye à la fin du mois , ce qui permet à l’état de se servir et d’asservir les hommes ;


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 17 janvier 17:33

      @Ausir
      je respecte votre point de vue « négo au cas par cas ... dans tous les cas »,
      mais je ne le partage pas car cela me semble beaucoup trop complexe à mettre en oeuvre. Et sans offrir la moindre garantie de « vie meilleure ». La garantie de pouvoir d’achat tous les mois est une chose qui peut quand même être appréciée par bon nombre d’entre nous, afin de pouvoir penser à autre chose. Merci pour votre participation.


  • nemesis 15 janvier 11:55

    Où est la logique de la concurrence dans notre monde tant vanté du libéralisme ?

    Rappel :

    quand le prix du gaz montait, il fallait monter le prix du pétrole automatiquement et, réciproquement.

    Parce que le prix de l’énergie fossile augmente... on devrait aussi monter le prix de l’énergie nucléaire ???

    Le Pouvoir nous raconte ce qu’il veut et ce ne sont pas les journalistes à 50,000 € mensuels qui vont le contrarier


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 15 janvier 14:30

      @nemesis
      « Où est la logique de la concurrence »
      la concurrence est de toute évidence une fausse bonne idée !!!

      CERTES certains monopoles ont conduit a des aberrations = le SMS facturé a 100 fois son prix de revient par le monopole France Telecom

      MAIS la concurrence conduit a des actions, et donc à des frais inutiles = multiplications des équipes marketing/pub (pour expliquer que l’on est le meilleur), multiplications des équipes de ventes, de facturation, moins d’économies d’échelle (par exemple multiplication ridicule des antennes de téléphonies mobiles)
      La concurrence conduit donc incontestablement a un cout de revient global supérieur.

      ALORS quelle est la bonne solution ?
      garder une organisation en monopole qui est la seule optimisée pour réduire les coûts de revient
      mais a tout pouvoir, mettre un contre pouvoir, par exemple celui de représentants de consommateurs

      sur l’exemple de téléphonie mobile, ces « consommateurs » auraient eu le pouvoir d’imposer un tarif raisonnable du SMS ... ou de la box

      sur l’exemple EDF, ces consommateurs feraient des études comparatives de productivité pour booster, si nécessaire, les équipes EDF ou ... plus globalement de tout monopole.

      Avec cette fausse bonne idée, qu’avons nous

      • une ridicule multiplication des antennes mobiles près de nos écoles, et une pub qui nous pourrit tout pour expliquer que chacun de 10, 20, 30, ... revendeurs est le meilleur
      • sur l’électricité, pub qui nous pourrit tout

        pour expliquer que chacun de 73 revendeurs est le meilleur, alors que tous vendent le même produit fabriqué et distribué par ... EDF !

      • l’Europe qui s’interdit de faire un airbus du rail (Alstom/Siemens) car il faut de la concurrence interne

      Français, Européens, arrêtons les conneries !

      Un peu de bon sens SVP.

      Merci


    • CN46400 CN46400 17 janvier 08:06

      @lecoindubonsens
      « le SMS facturé a 100 fois son prix de revient par le monopole France Telecom »
      Ayant trainé mes guêtres pendant 40 ans dans cette boutique, je n’ai jamais eu vent de ce scandale. Et pour tout dire je met au défit quiconque serait capable de donner l’évolution du prix de revient du SMS entre son introduction sur le marché des télécom (1993) et aujourd’hui....


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 17 janvier 12:07

      @CN46400
      intéressant si vous êtes « en interne telecom »

      "« le SMS facturé a x fois son prix de revient par le monopole France Telecom »

      J’ai retrouvé trace d’une vieille étude (sans lien possible) citant un rapport de 50 (certes pas 100, mais 50 ou 100 ne change pas le constat d’un prix de vente démesuré par rapport au prix de revient)
      Ci dessous des etudes plus recentes (2004) avec des rapport de seulement 7 ou révélant que les opérateurs de téléphonie mobile facturaient ’ le texto au prix du caviar ’, le coût des SMS fait scandale« 

      https://www.zdnet.fr/actualites/couts-des-sms-le-directeur-general-de-sfr-remet-ses-pendules-a-l-heure-39141492.htm

      https://www.01net.com/astuces/dechiffrez-les-tarifs-des-sms-250142.html

      Sur le fond, cela illustre toujours mon discours :

      1. certes la concurrence a permis de faire baisser certains tarifs qui étaient »fous" par rapport au prix de revient (finalement peu importe que ce rapport soit de 100, 50 ou 7)
      2. mais au prix d’un coût plus global du service (en telephonie, par exemple, multiplication inutile des antennes et réseaux, des systemes de vente et facturation, ajout des coûts de marketing et pub)
      3. la bonne solution aurait était un contrôle/ajustement des tarifs en restant dans une structure industrielle optimisée

      Cordialement.


    • CN46400 CN46400 17 janvier 12:45

      @lecoindubonsens
      Vos liens renvoient vers SFR donc vers une période où le monopole de FT n’existait plus, et depuis longtemps...D’ailleurs si on poussait un peu les recherches on s’apercevrait que la facture télécom dans les ménages français a plutôt augmenté depuis la disparition du monopole. Et ce, malgré des évolutions technologiques conséquentes qui ont fait baisser les coût des réseaux tout en offrant de nouveaux services.


    • pemile pemile 17 janvier 12:50

      @CN46400 "D’ailleurs si on poussait un peu les recherches on s’apercevrait que la facture télécom dans les ménages français a plutôt augmenté depuis la disparition du monopole."

      Non, l’usage a explosé mais le coût de l’usage s’est effondré.


    • CN46400 CN46400 17 janvier 16:17

      @pemile
      https://www.zdnet.fr/actualites/les-francais-consacrent-93-euros-par-mois-aux-telecoms-39378794.htm
      Mais il est vrai que l’usage est difficilement comparable. Par contre les coût globaux d’entretien du réseau, du fait de l’hertzien et donc du mobile ont fortement baissé

      https://argent.boursier.com/quotidien/actualites/information-et-communication-un-budget-de-2-370-euros-par-menage-1099.html


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 17 janvier 17:40

      @CN46400
      « Vos liens renvoient vers SFR » : oui, comme indiqué, je n’ai pas le lien avec l’etude FT ratio 50, et les liens datent de 2004 donc effectivement après monopole.
      Comme dit par d’autres, la facture telecom globale d’un ménage augmente car explosion de la conso, mais le prix unitaire est en chute libre = essentiellement impact des évolutions technologiques.


  • nemesis 15 janvier 11:59

    Quoiqu’il en soit si les dirigeants disaient la vérité... ils pourraient pas s’en mettre plein les comptes off-shore.

    (Giscard, Chirac, Balladur, La Mitte...) à partir de Talonnettes c’est devenu plus étanche.


  • nemesis 15 janvier 12:01

    Test :

    2+ 2 == 4 en base 10 bien sûr smiley


    • pemile pemile 15 janvier 12:11

      @nemesis « 2+ 2 == 4 en base 10 bien sûr »

      Et 10 en base 4


    •  Captain Jack  Captain Jack 15 janvier 12:38

      Pemile,

      Puti, Pemile a ressorti son man in bleue ... Çà va chier des bulles là !

      Le soldat Pemilienne a levé le camp il c’est mis en marche avec un sac à dos blindé de munitions ... Des munitions de toutes les couleurs ... Enfin, des sacs plastique de toutes les couleurs ... smiley ... 

      Je connaissais vengeur masqué des Ludwing Von 88 ... Vengeur masqué va vous éclater ... Maintenant il n’éclate plus il asphyxie ... smiley ...


    • nemesis 16 janvier 15:46

      @nemesis

      Test réussi,
      merci
       smiley


  • Jean Keim Jean Keim 15 janvier 14:20

    Normal nos élites ont fait l’École Nationale des Ânes, ils en ressortent bâtés.


  • lecoindubonsens lecoindubonsens 15 janvier 15:13

    Le prix de la baguette est d’actualité, alors une image ...

    Que penseriez vous d’un village avec un seul boulanger qui fabrique et distribue ses baguettes pour tous à un euro pièce.

    Puis quelqu’un (est ce un enarque ?) a une idée géniale ! un euro, c’est trop cher donc pour baisser le prix créons de la concurrence.
    Comment faire ? Simple, on demande a 72 autres habitants de vendre les baguettes moins chères et de faire des propositions, ce qu’il font, en passant beaucoup de temps pour faire leur tarif, expliquer qu’ils sont les meilleurs, vendre et facturer, tout cela au détriment de leurs autres productions !

    Petit détail, le boulanger est le seul a savoir faire et distribuer les baguettes !

    Bon, pas grave, on va l’obliger a vendre une bonne part de ses baguettes aux 72 autres vendeurs. Et bien sur à un prix assez bas, jusqu’à 6 fois moins cher !!!
    Vous voyez, c’était simple, l’idée était bonne puisque effectivement quelques habitants paient leur baguette moins de un euro !

    La population du village croit, notre boulanger ne peut tout fabriquer, et il doit acheter quelques baguettes dans le village voisin, très cher (c’est le prix du marché) mais en continuant de les vendre pas cher aux 72 autres afin que ces derniers maintiennent un prix réduit pour leurs clients ...(ce seraient quand même inéquitables de faire payer ces quelques uns qui se sont crus plus malins que les autres en jouant les francs tireurs)

    Pour notre boulanger

    coût de revient moyen accru de ses baguettes

    vente imposée vers ses concurrents avec forte perte

    moins de clients pour rentabiliser les coûts fixes

    je vous laisse imaginer la suite ...

    Que pensez vous de l’organisation de ce village ?

    ABSURDE ! cas d’école stupide et invraisemblable ?

    et pourtant le boulanger, c’est EDF !

    la triste et ridicule réalité.

    Resaisissons nous, STOP au ridicule, et un peu de BON SENS

    MERCI


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 janvier 17:51

    Tu produit pas , tu vends pas épicétout.


    • CN46400 CN46400 15 janvier 18:32

      @Aita Pea Pea
      C’est curieux ce monde qui veut gagner gros en revendant, bien, ce que d’autres produisent....


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 16 janvier 08:46

      @CN46400
      « C’est curieux ce monde qui veut gagner gros en revendant, bien, ce que d’autres produisent.... »
      Revendre ce que d’autres ont produit n’est pas choquant en soi si l’on apporte un service supplémentaire. Par exemple l’epicier vend en ville les carottes du maraicher campagnard.
      Mais dans le cas d’EDF et de ses 72 concurrents vendeurs artificiels (source comparateur electricité), c’est que les 72 autres ne font rien (aucun service supplementaire comme l’épicier) si ce n’est de la concurrence, en bénéficiant d’avantages fort contestables (obliger le producteur a leur vendre moins cher)


  • CN46400 CN46400 18 janvier 09:36

    Je viens d’entendre mme Taubira sur FI, il y a donc trois anti-nuc en piste pour la présidentielle. Les deux autres, Jadot et Mélenchon, continuent de spéculer sur les « dangers » et les éoliennes tous azimuts. Mme Taubira est toujours braquée sur les déchets. Elle ne sait pas que les principaux seront éliminés dans les réacteurs à sels fondus que la Chine, l’Inde, la Russie et les USA sont en train de finaliser. Et que déjà, la France, avec le Mox, élimine pas mal de plutonium dans la plupart des REP de l’exagone.


    • chantecler chantecler 18 janvier 09:39

      @CN46400
      Elle est pas belle la vie ?
      Avec vous c’est si simple de recycler les déchets très toxiques .... !
      Dans la réalité il faut des machines très sophistiquées et très chères à construire et en maintenance .


    • CN46400 CN46400 18 janvier 10:38

      @chantecler
      La preuve puisque la moitié du plutonium (déchet le plus dangereux) produit en France est déjà retraité, et rebrûlé, sous forme de 8à9% de mox. Mais cette opération serait bien plus intéressante si Superphénix, détruit par le tandem Jospin-Voynet existait encore....
      Ceci dit, je ne croie pas que la curiosité humaine étant ce qu’elle est, il soit possible de bloquer éternellement une recherche aussi crédible que la recherche nucléaire....


Réagir