mercredi 25 janvier 2017 - par babadjinew

Revenu de base : On n’est pas sorti de l’auberge

Revenu de base : On n’est pas sorti de l’auberge

 

L’article du Sieur Modératus sur le revenu de base semble avoir défrayé la chronique. Il est vrai que ses mots peuvent sembler durs, et pourtant depuis son point de vue, ils font tout à fait sens. La notion de travail, comme valeur sociale et dignité humaine, remonte à l’aube de nos monothéismes, et, de ce fait, englobe aussi une grande part de mysticisme, voire, de foi. On parle donc, ici, d’un ancien monde fait de valeurs, de rituels, de concepts immuables, mais aussi (et, cela fait toute la différence) avec un monde aux technologies limitées, à la population réduite, aux ressources illimitées. Enfin, au temps bien plus lent que celui de nos ordinateurs de trading fonctionnant à la nanoseconde. Bref, un monde qui pouvait, et qui a fonctionné ainsi depuis l’aube des civilisations, jusqu’au début (en gros) des année 1990.

Nous sommes au 21ième siècle aujourd’hui, avec des problèmes bien spécifiques, et malheureusement, urgents. En premier lieu nous savons que nous vivons sur une planète aux ressources finies, et, qu’au moins jusqu’en 2100 la population mondiale va croître pour atteindre un pic de 11 milliards d’individus. Fournir eau, nourriture, logements, santé, éducation, et loisirs à ce vaste ensemble est déjà, au vue de nos ressources limitées, un énorme défi. Défi cependant réaliste et réalisable si nous arrivons à changer le paradigme du 20ième siècle. Le travail durant 8h par jours durant 40 ans de sa vie, histoire d’acquérir son petit pavillon qui verra grandir ses deux enfants en compagnie d’un chien, le tout en changeant de véhicule tous les dix ans (celui de madame et monsieur, en attendant l’avènement du permis des petits), avec une alimentation basée sur un maximum de protéines animales et une consommation annuelle d’objets technologiques (phone et autres gadgets) étant impossible en terme de ressources (énergie, minerais, terres arables, eau, terrains de construction etc.).

Maintenant, une 1ère question peut être posée : qui va accepter de travailler tout en refusant d’acquérir ce modèle sociétale de biens immobiliers et mobiliers ? Ici, on ne parle même pas de ces 8 personnes ultra-riches qui possèdent autant que les 50% les plus pauvres (une aberration générée par le travail). Nous parlons de 6 milliards de petits quidams adultes qui sont censés produire, vendre, créer quelque chose en échange d’un salaire, qui lui, doit leur permettre le modèle sociétal ! Est-ce réaliste ??? Quiconque possède un minimum d’honnêteté intellectuel répondra NON !

Ajoutons maintenant, la couche des tendances technologiques du moment : nos déjà vieux ordinateurs, internet, les péages automatisés, les caisses de supermarché automatisées, l’E-commerce, le trading haute fréquence… Voilà pour ce qui déjà est en place, et qui a généré un solde d’emploi négatif par rapport à l’ensemble des métiers du vieux 20ième siècle. Saupoudrons maintenant avec la voiture autonome qui sera déclinée en camions, les drones de livraison, les imprimantes 3D industrielles déjà capables de construire des bâtiments à la vitesse grand V, et posons-nous la question : quelle est la probabilité d’avoir besoin de 6 milliards de travailleurs à l’horizon de 2100, alors que 80% des technologies utilisables d’ici-là n’ont même pas encore été créées ?!!!

Enfin, quand nous parlons du travail, nous parlons surtout de ceux qui ont réussi par leur travail. Cela faisait certainement sens jadis, quand un bon artisan réalisait de A à Z un magnifique objet d’une utilité indéniable. Mais, à l’heure des progrès technologiques de production, cela fait-il encore sens ? Que 8 personnes, en 2016, possèdent par le fruit de leur travail autant de richesse que les 3,5 milliards les plus pauvres... !!! Est-ce acceptable ? Ont-ils, à eux 8, abattu autant de tâches que 7 milliards de bras réunis ? La réussite étant implicitement liée au travail qui, lui, fournit les moyens d’afficher cette réussite (Ferrari, yacht, résidences multiples…), est-ce le bon moteur sur notre petite planète aux ressources finies ? 

Le revenu de base fait donc sens dans ce 21ième siècle. Non pas comme LA solution, mais comme une transition qui nous permettra d’avoir le temps d’imaginer d’autres articulations à nos existences. Car, soyons clairs ; personnes n’a pour le moment de réponses réalistes aux défis de ce 21ième siècle !

 

Cela étant dit, je reconnais volontiers que la manière dont M. Hamon nous le propose est pathétique ! Je me demande, même, si ce n’est pas un simple sabotage d’une mesure indispensable, si une guerre civile nous voulons éviter…

 

A la louche, quelques propositions pour son application rapide sans énormes surcout si l'on centralise les différents amortisseurs sociaux actuels en ce type de RDB. Les articulations peuvent bien entendu être développées et peaufinées en fonction des écceuils qui forcément seront générés. 

  • Alloué exclusivement aux personnes demeurant depuis au moins 20 ans sur le territoire, et/ou dans des pays avec lesquels il existe aussi. ;
  • Être conditionné par un service civique d’au moins deux années, à mi-temps ;
  • Etre chargé au même titre qu’un salaire, en terme de cotisations et d’impôts ;
  • Ne pas pouvoir être cumulé avec un salaire ;
  • Représenter 750 € net par personne ;
  • S’activer et se désactiver automatiquement en cas de reprise ou de cessation d’activité.

Bref, le revenu de base devra permettre un choix non-contraignant entre temps de travail et temps pour soi ou pour la collectivité.

Il permettrait de sécuriser l’ensemble des petits quidams, obligerait les entreprises à d’autres formes de gestion du personnel, et changerait, à n’en pas douter, les structures sociétales.

En mieux, ou en pire… nul ne peut affirmer aujourd’hui avec certitude, ce que nous en ferons. Ce qui est certain, c’est qu’il nous offrira la possibilité de disposer de temps, de nous réapproprier des choix … Le temps pour oser sans subterfuge se poser des questions sur notre devenir, nos directions… Le temps d’expérimenter peut-être un mode de vie moins consumériste, ce qui, à mon sens, est plus que pertinent pour notre petite planète aux ressources finies.

 

Wake Up !!!

 



56 réactions


  • Docteur Faustroll Jeussey de Sourcesûre 25 janvier 2017 14:38

    Pourquoi ne pas évoquer la question de la répartition des richesses autrement que par l’accumulation fondée sur la propriété privée des moyens de production et une redistribution injuste qui ne prend même plus en compte la valeur réelle du travail mais considère ce dernier comme une marchandise qui se vend, s’achète et se met en concurrence ?


    Comme beaucoup de « réflexions » actuelles sur l’économi, l’article s’appuie sur des énoncés détachés du réel qui ne prennent en compte que des moyennes et jamais la répartition des statistiques par classes sociales.

    La notion de« revenu de base » n’est rien d’autre qu’une version moderne et laïque de la charité chrétienne pratiquée par la bourgeoisie qui se donne bonne conscience en saupoudrant la misère qu’elle a créée de quelques aumônes.

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 25 janvier 2017 16:08

      @Jeussey de Sourcesûre
      « la question de la répartition des richesses autrement que par l’accumulation fondée sur la propriété privée des moyens de production et une redistribution injuste »


      C’est bien là tout le problème ! ! !

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 25 janvier 2017 16:13

      Au
      Revenu de Base (ou Universel) financé par la Fiscalitésans Refondation du Capitalisme
      on peut préférer le
      Dividende Universel financé par l’Épargneavec Refondation du Capitalisme

    • babadjinew babadjinew 25 janvier 2017 18:08

      @Jeussey de Sourcesûre


      Votre question est et restera pertinente encore pendant des décades. Quand à la réponse elle mettra certainement encore plus longtemps a prendre corps.

      La proposition de RDB tel que l’article l’articule peut être mis en place demain et nous ferait faire à tous des économie. Cette proposition répondant à une urgence social qui en preme permet une petite amorce de changement sans chaos d’un paradigme donné.

      Wake up !!! 

    • touriste 26 janvier 2017 14:32

      @babadjinew

      Il faut être réaliste, sans changement de société il n’y aura pas moyen d’assurer à tous « le gîte et le couvert »

      La société capitaliste est une immense machine à concentrer les biens et les pouvoirs.

      Toujours plus pour certains et toujours moins pour les autres.

      Le seul débat qui vaille est celui qui concerne la répartition du travail et la répartition du produit du travail ... le reste ressemble bien à de l’enfumage !


    • babadjinew babadjinew 28 janvier 2017 12:20

      @touriste

      En fait vous comme beaucoup d’autres dans les commentaires n’avez pas encore intégré la pénurie de travail. Dans une forme de déni vous vous cantonnez.

      PENSEZ VOUS SÉRIEUSEMENT QU’IL Y AURAIT EN GROS 8 MILLIONS DE PERSONNES SANS VRAIS TRAVAIL SI CELUI CI A FLOT COULAIT COMME DANS LES ANNÉES 70 ??? 

      La répartition, le partage, cela fait 40 ans qu’on en parle pour un résultat pas franchement visible.

      Coté répartition des richesses belle idée, qui devrait depuis longtemps être mis en oeuvre. Malheureusement avec plus de 80 milliards par an d évasion fiscale on est très loin de répartir quoi que ce soit !

      Ce texte répond à une urgence social, offre une soupape,permet d’apaiser, sans pour autant accentuer encore la main mise des bankster sur nos existence par une élévation de la dette !

      Malheureusement dans une quasi majorité nous somme incapable de concevoir une autre VALEUR SOCIAL que celle du travail et c’est bien ce qui permet à l’oligarchie qu’apparemment beaucoup vomissent de faire de nous des esclaves.

      Wake Up !! 

  • jpm jpm 25 janvier 2017 14:45

    Votre revenu de base n´est pas inconditionnel... puisqu´il n´est pas cumulable avec un salaire. Son versement depend de vos ressources. Nous ne sommes donc pas dans le cadre du Revenu de Base inconditionnel promu par le Mouvement Francais pour le Revenu de Base.

    Je ne comprends pas tres bien le principe d´activation et desactivation.
    Par exemple, si je ne travaille pas, je touche 750 euros (RSA socle ameliore).
    Mais si je travaille, combien toucherais je, pour 500 euros de salaire par mois, 750 euros par mois ou plus ?


    • Docteur Faustroll Jeussey de Sourcesûre 25 janvier 2017 14:50

      @jpm

      vous serez bénévole et contribuerez à la production industrielle pour meubler vos loisirs, en vous amusant dans des ateliers où les chariots élévateurs et les camions sont à l’échelle 1. Vous changerez de jeu quand vous voudrez et rentrerez chez vous quand ça ne vous plaira plus, pour jouer en ligne sur internet. 

      Elle est pas belle la vie ?

    • jpm jpm 25 janvier 2017 15:03

      @Jeussey de Sourcesûre

      J´attends la reponse de l´auteur... mais je crains que ce soit ce genre de situation qui soit envisagee. Pas facile alors de convaincre les petits joueurs de terminer la partie, il faut souhaiter que les robots prennent rapidement le relai  smiley


  • izarn izarn 25 janvier 2017 16:45

    Ce qui a de bien avec le RU, c’est que tous les sales cons anti-pauvres se démasquent.
    je résume :
    « T’es pauvre ? Crève salope ! »

    Savez vous ? Vous avez vraiment de sales gueules, meme si le RU n’est certainement pas la solution...

    Et les mecs sont cathos ou « droitdel’hommistes »

    « Al Nosra fait du bon boulot »....On connait la formule !

    Allez vous faire foutre au cul par Trump !


  • babadjinew babadjinew 25 janvier 2017 16:48

    Loin de moi l’idée de proposer La SOLUTION à quoi que ce soit. Juste une articulation plus efficiente et peut être plus juste des usines à gaz actuelles.


    L’idée est simple : On vire tout ce qui aujourd’hui s’articule autour de ce que l’on nomme pompeusement insertion. Emplois aidés, entreprise d’insertion, entreprise intérim d’insertion, contrôle de l’exclusion, formations bidons, observatoire de la pauvreté etc… Mis bout à bout toutes ses choses en termes de couts représentent des 10n de milliards € qui a rien ne servent hormis à manipuler des stat ou à générer des emplois plus ou moins fictifs.


    On laisse aussi le choix entre RDB ou case pôle emploi. Ainsi les personnes qui d’un emploi ont vraiment besoin pourront bénéficier de leur assurance chômage et être aidés par des agents moins débordés. De plus elles bénéficieront de leur plein droit contrairement au pseudo RU de Hamon qui lui prône un RU 750€/mois même après 25 années de travail. Par contre aucune passerelle possible avant 18 mois entre case ASSEDIC et case RDB histoire d’être en face d’un vrai choix.


    Coté RDB la garantie des 750€/mois et par personnes. Cela permet un petit filet de sécurité qui n’est plus aléatoire tel qu’actuellement. De plus, si cette somme et garantie cela permets enfin aux exclus d’aller voir un banquier histoire de financer un micro-projet chose impossible actuellement. Enfin, les personnes pourront également envisager des colocations sans voir baisser le montant de leurs maigres ressources comme c’est le cas actuellement. 


    Bref une réponse à l’urgence social qui de surcroit serait plus économiquement rentable.


    Si un travail est repris le RDB cesse jusqu’au moment où le choix de prendre de nouveau du temps pour soi est venu.


    Ni la solution ni usine a gaz. Juste la possibilité de dire merde en ayant un minimum de moyens plutôt que d’arriver au burn out .


    • Docteur Faustroll Jeussey de Sourcesûre 25 janvier 2017 16:53

      @babadjinew

      « Si un travail est repris »

      ah ! parce que dans votre hypothèse, le travail continuerait à exister ?

    • jpm jpm 25 janvier 2017 17:02

      @babadjinew

      sans etre grossier avec un eventuel employeur, je ne vois pas l´interet d´aller faire un petit boulot a temps partiel avec votre systeme. Si pour un salaire en dessous du montant du revenu minimum garanti... vous ne touchez rien de plus.

      A quoi bon avoir des frais de transports, alors que vous pouvez rester tranquillement chez vous ou faire une jolie ballade dans les bois. smiley

      Cela en serait donc fini de l´aide a la personne et des petits boulots. Cela ne va pas non plus dans le sens de la reduction du temps de travail. Avec votre systeme, seules les heures supplementaires sont interessantes.


    • jpm jpm 25 janvier 2017 17:05

      @jpm

      pour info, le revenu de base (le vrai) est inalienable. C´est un droit fondamental, dont personne ne peut vous priver. Cela m´etonnerait donc qu´une banque vous prete... sur cette somme qui vous sera de toute facon necessaire pour vivre.


    • babadjinew babadjinew 25 janvier 2017 17:06

      @Jeussey de Sourcesûre


      Le travail dans l état actuel de la psyché humaine est indispensable pour au moins 90% des personnes. Il est presque leur seule identité. C’est bien de ce manque identité dont souffre le plus la plupart des exclus. Elle permet en outre la reconnaissance social. 

      Cela va demander un temps sur des siècles pour concevoir une autre forme d’identité propre. 

      Ma proposition dans ce monde sans travail pour tous vise simplement a préserver les exclus de la violence des propos des contrôleurs sociaux quand à leur inactivités. Ce sans même parler de la facilité avec laquelle les vivres sont coupés pour x y ou z raison politique......

      Un simple filet de sécurité pour tout un chacun. Pour le reste libre a chacun de ses choix propre. 

    • babadjinew babadjinew 25 janvier 2017 17:08

      @jpm


      Jetez voir un œil du coté des micro crédit... Elles n ont aucun scrupules les banques.....

    • jpm jpm 25 janvier 2017 17:14

      @babadjinew

      ce n´est pas un probleme de scrupules... mais si votre revenu minimum garanti n´est pas saisissable, il ne vaut rien pour une banque. Elle vous enverra donc gentiment voir la concurrence smiley Le micro credit n´est generalement pas distribue par les grandes banques... mais par des associations ou des organismes caritatifs.


    • babadjinew babadjinew 25 janvier 2017 17:44

      @jpm


      Le conditionnement de cette proposition de RDB à un service civique de 2 années à mis temps est justement mis en place pour pallier à l’écueil que vous pointez. Les besoins sont nombreux en terme d’environnement, de santé, d’éducation, d’associations etc….. Articuler un service civique dans ses domaines fait donc tout a fait sens. Ce surtout pour la jeunesse qui pourrait malgré la rareté du travail aujourd’hui explorer les articulations sociétales du pays dans lesquels ils vivent. De plus, le sentiments d’utilités social serait bénéfique pour tous ces gosses qu’actuellement sur le carreau on laisse. Cela peut même ouvrir la voie a de vraies formations.

       

      Par contre côté mi-temps d’esclavagiste avec des horaires plus que contraignants cela permet effectivement de dire MERDE !!! Au employeurs de revoir a ce moment la manière dont ils traitent leurs employés.


    • babadjinew babadjinew 25 janvier 2017 17:52

      @jpm


      Apparemment vous n avez jamais creusé le sujet. Le LCL est l’une de ses banques qui chapeaute les micro crédits et je peux vous garantir qu"elle fait du forcing pour que les assoc face du chiffre, ce sans aucun scrupule. 

    • jpm jpm 25 janvier 2017 17:59

      @babadjinew

      vous etes bien conscient que votre proposition considere que le travail des petites gens ne vaut rien... puisque vous proposez de le transformer en benevolat. Pourtant j´ai ete eleve avec l´idee que tout travail merite salaire... meme si ce travail ne dure que quelques heures.

      Serieusement, j´adhere a vos arguments et je suis pour la liberation et la libre determination des travailleurs, mais je n´adhere pas du tout a votre concept de revenu minium garanti... qui n´a rien a voir avec le Revenu Universel de Hamon et encore moins avec le Revenu de Base. Et je ne parle meme pas des consequences humaines et economiques d´un tel systeme.


    • jpm jpm 25 janvier 2017 18:02

      @babadjinew

      ne confondez pas le micro credit, tel qu´il existe en inde et dans les pays en voie de developpment, avec une operation marketing d´une grande banque, qui pour faire branche (et moins voleur), a rhabille son credit revolving.


    • Safrani Safrani 25 janvier 2017 18:43

      @jpm

      C’est le terme « boulot » qui va pas dans votre commentaire !

      L’aide à la personne (et c’est vrai pour toute activité humaine) est une réponse à un besoin. Cette réponse peut être rémunérée, ou pas. Si elle l’est, on peut parler d’un boulot. Sinon on peut dire que c’est une forme de bénévolat. C’est notre temps que l’on offre, en quelque sorte. Cela procède d’une décision, d’un choix individuel. Donc c’est aussi une forme de liberté.

      Je crois que c’est ça l’idée d’un Revenu de base - le vrai ou pas … on s’en fiche ! Tout doit-il être monopolisé, breveté ? Surtout lorsqu’il s’agit du bien-être commun ? Faut qu’on sorte de la cour de récréation..

      Un revenu de base, nous donne la liberté de choisir dans quelle société nous voulons exister, et comment, nous, petits quidams, parmi tous les autres, allons pouvoir trouver chacun, suffisamment de temps et de sécurité pour vivre, se poser des questions, faire des trucs bandants, accompagner nos enfants vers l’autonomie, ou nos vieux vers la mort, ou prendre soin de notre planète, ou « tout » ce que vous voudrez ou pourrez expérimenter !

      Il nous offre la liberté de choisir d’être, ou pas, rémunérés pour nos activités humaines. C’EST PAS RIEN, QUAND MEME ? 

      Changer de paradigmes, contribuer à la vie de la cité, réfléchir, se former, voyager, réaliser des projets, travailler (allez.., si vous avez envie de vendre votre temps, pourquoi pas ?)...

      Personnellement je trouve que ça fait du bien, ça ouvre un peu les horizons, quand même !

      Bref, ce n’est pas un produit miracle, mais nul ne le prétend je crois. Un Revenu de base nous redonnera, sans doute, quelques espaces et quelques libertés… En tout cas, le temps d’en inventer d’autres… !

      J


    • jpm jpm 25 janvier 2017 19:10

      @Safrani

      je suis moi meme partisan du revenu de base... mais pas a n´importe quel prix.. et pas pour faire n´importe quoi non plus. Je prefere donc les formes realisables... qui seront realisees que les belles utopies. Par ailleurs, j´ai aussi tres peur que le revenu de base, sous pretexte d´aider les plus demunis, devienne un pretexte pour des regressions sociales severes pour les travailleurs, qui entre nous soi dit produisent la richesse que l´on pourra ensuite se partager.

      Je pense qu´avec cette formule du benevolat en dessous du revenu minimum garanti... on est malheureusement en plein dans ce cas la. Cela ressemble trop a une forme de cheque de solde de tout compte que l´on verserait aux gens que l´on considererait comme surnumeraires. Cela peut vite devenir tres dangereux.


    • babadjinew babadjinew 25 janvier 2017 19:13

      @jpm


      Perso moi je suis pour la valorisation et la reconnaissance de tout travail. Lorsque je vois qu’une aide à domicile pour une personne âgée touche à peine un smic horraire alors qu’en terme d’utilité social et humaine elle est indispensable cela me fait bondir au plafond !!!! Son salaire est plus que dérisoire par rapport aux services qu’elle rend à la personne mais aussi à la société.

      Aucunement je ne promeut le bénévolat mais un service civique. Cette articulation vise en particulier les plus jeunes qui par ce biais aurait un accès aux choix. En clair que fait on de ces 100 000 gosses qui chaque années quittent le système scolaire sans rien ? On les finances pour qu’ils restent figée ou on essaye d’ouvrir des portes ????

      Dans le même temps si cela permet une nouvelle forme de lien social parfois intergénérationnel ou est le mal ????

      A l’heure actuel c’est NADA NEANT est ce mieux ????



       

    • babadjinew babadjinew 25 janvier 2017 20:08

      @jpm


      Que néni credit révolving vrai micro crédit pour financer permis, formations et autres vecteurs d’insertion.

      Si je devais ici développé le micro crédit en Inde, qu’aussi je connais c’est encore pire........

      J’entend bien votre aspiration au VRAI revenu de base comme vous dites mais force est de constater que pour le moment en bloc il est rejeté !!!!

      Ma proposition une fois de plus s’attaque à l’urgence social la de suite tout en permettant a ceux qui le désire de prendre le temps de la réflexion.

      Aucune obligation aucun sur coût même l’inverse, juste une rationalisation et une forme d’humanisation de ce qui déjà existe. 

      Laisser le CHOIX tous simplement....

    • jpm jpm 26 janvier 2017 09:00

      @babadjinew

      Je suis moi aussi pour la valorisation et la reconnaissance de tout travail. Je suis surtout pour que les gens aient les choix de travailler, un peu, beaucoup mais pas trop, ou pas du tout. Un revenu de base inconditionnel et donc cumulable avec les revenus d´activité permet cela.

      Par contre, je suis contre un monde où seuls ceux qui ont de bonnes qualifications et donc de bons salaires et ceux qui acceptent de travailler beaucoup sont récompensés pour leurs efforts. Je suis donc opposé à votre approche qui consiste à ne donner ce revenu minimum qu´à ceux qui ne travaillent pas. En ne valorisant pas les emplois à temps partiel choisis (qui gagnerez donc moins que votre revenu minimum), vous n´allez pas dans le sens du partage du travail.

      Pour en revenir au service civique obligatoire pour toucher votre revenu minimum, que se passera t´il pour les adultes qui souhaiteraient faire une pause dans leur vie professionnelle. Devront-ils aussi faire leur 2 ans ?

      Je me souviens encore du soulagement pour beaucoup de jeunes gens lors de la suppression du service militaire obligatoire. Je ne suis pas certain que remettre en place une telle obligation soit une bonne idée. Par contre, un service civique non obligatoire et à la carte (un droit et non plus un devoir) me semble une bien meilleure idée si on veut vraiment laisser aux gens le choix de mener leur vie comme ils l´entendent.

      L´urgence sociale serait la revalorisation des minima sociaux (RSA) et d´arrêter de conditionner leur versement par des effort d´insertion. Cela n´empêche pas l´accompagnement individuel pour ceux qui en ont besoin. Il faut donc arrêter de faire peur aux gens et leur garantir un revenu décent tout en les encourageant à reprendre une activité, ce que permet déjà le RSA activité.


    • babadjinew babadjinew 26 janvier 2017 15:02

      @jpm

      Nous sommes sur deux lignes assez distinctes quant aux finalités d’un RDB. Vous le pensez tel une nouvelle forme de sécurité social qui rien à la base du système actuel ne doit changer. Vous rejetez donc un monde de ressource fini estimant qu’il est réaliste juste en abaissant le temps de travail de fournir un emploi à une masse toujours plus importante d’individus. Je suppose donc que vous croyez à la virtualisation de plus en plus d’emplois.

      Pour ma part, les ressources naturelles sont par définition fini. Même avec la virtualisation qui demande quand même et des ressources (Métaux rares, pétrole, minerai pour construire ordis et autres outils) mais surtout une quantité impressionnante d’énergie pour faire fonctionner nos outils et pour les garder à température de fonctionnement. La virtualisation est donc très demandeuse de ressources.

      Dans l’articulation du RDB que je propose c’est effectivement un choix de travailler ou pas qui sur la table est posé. Mais, SURTOUT un choix de moindre consommation vu le montant proposé. Un choix qui devrait permettre d’apprendre à vivre avec moins toute en faisant partie intégrante d’une société donnée. Ici entre en jeu le service civique. J’avoue ne pas avoir tranché quant à son caractère obligatoire pour tous, mais je dirais que jusqu’à au moins 35 ans il devrait l’être. Non pas dans le sens service militaire de jadis qui nous obligeait à perdre une année pour ne rien faire d’intéressant, mais simplement pour engager une bascule qui irait de la valeur travail vers le sentiments d’utilités social. Ceci pour tenter de tuer la marchandisation de l’humain. A mon avis une personne qui va aider une mamie âgée le fera de manière bien plus humaine si le temps qu’elle partage est indépendant du revenu qu’elle perçoit. Idem pour tous les autres champ tel l’éducation, la santé, l’environnement etc….. Utopique certainement mais pas dénué de sens. http://lesincroyablescomestibles.fr/, est l’exemple parfait du besoin de plus en plus de monde d’être utile loin de la marchandisation.

      Ensuite pour les personnes qui choisissent de travailler ben comme vous l’avez très bien fait remarqué elles auront le choix de calculer l’ensemble de leur charge propre (frais de transport, frais de gardes…) et d’accepter de travailler si le SALAIRE est intéressant pour eux même et non plus uniquement pour le profit de l’employeur comme c’est actuellement le cas. Une forme de rééquilibrage d’un rapport de force, qui les terribles pressions actuelles apaiseront ce qui sera plus que bénéfique pour les caisses de Sécus. Mais bon cela est déjà signifier dans votre VRAI RDB.

      Accompagner et aider au changement de paradigme est mon approche, la vôtre serai plutôt adapter une réalité humaine (population) a une réalité économique de plus en plus instable.  

       


    • jpm jpm 26 janvier 2017 15:50

      @babadjinew

      nous differons plus sur les moyens que sur les finalites. Je pense aussi qu´un revenu de base permettant de reduire l´emprise du travail contraint dans nos vies, permettra de nouveaux modes de pensée et d´organisation de la societe. Mais, si je souhaite cette evolution des esprits, je n´en fait pas une fin en soi, car je pense que les gens seront suffisamment malins pour trouver les modes de vie et de consommation qui leur conviendront le mieux dès lors qu´ils auront recupere un peu d´autonomie face au travail marchand.

      Par contre, je ne pense pas que les choses doivent changer du jour au lendemain. Au contraire, il vaut mieux y aller progressivement et si besoin corriger les problemes au fur et a mesure. C´est ainsi que sous pretexte de mettre en place ce revenu de base, je m´oppose a ce qu´on fasse table rase du passe et notamment de la protection sociale mise en place par nos ainés. Je ne dis pas que tout etait mieux avant... mais je ne suis pas sur pour autant que tout sera mieux apres smiley


  • Ciriaco Ciriaco 25 janvier 2017 16:58

    Le modèle libéral de développement n’est pas soutenable, en effet. La technologie, prise comme ensemble de techniques, pourrait résoudre beaucoup de problèmes, si elle n’était pas tant liée au mirage de l’innovation et d’une volonté libérale irraisonnée de créer toujours plus de marchés.


    Plutôt qu’un revenu de base, dont on ne sait pas bien dans quelles mesures il pourrait se cumuler aux autres aides (et donc s’élever au-dessus du seuil de pauvreté dans un contexte qui reste celui de la consommation), il faudrait que le débat s’ouvre clairement sur les techniques monétaires qui pourraient éradiquer la pauvreté. Je pense ici au fait que la monnaie est une monnaie fiduciaire (chartalisme). Une économie liée aux besoins donc, pour sortir de l’économie de marché qui, si elle fait travailler les économistes, n’en reste pas moins qu’une absurdité liée au fait, aussi simple et ridicule que les manuels d’économie sont compliqués, de la domination de ceux la crée.

    Plutôt que des mesures douteuses, suivez toutes celles et ceux qui parlent de créer un rapport de force en Europe. Ça commence pour là pour changer les choses tout en faisant bloc face au dollar pour choisir un autre modèle.

    • Ciriaco Ciriaco 25 janvier 2017 18:41

      @Ciriaco
      Désolé pour les fautes de typo.


    • Ciriaco Ciriaco 26 janvier 2017 09:50

      @Yaurrick
      Je n’ai pas envie ici d’entrer dans les détails. Simplement de souligner que les marchés, une fois saturés, fonctionnent par la création de nouveaux besoins. La redistribution et la répartition, éléments d’une économie des besoins réels, ne sont non seulement pas des moteurs centraux, mais sont au contraire des facteurs contrariant à bien des niveaux l’économie de type libéral.


      Je crois qu’il n’y a pas beaucoup de sens à parler d’une économie unique pour 7 milliards de personnes. Et que rien n’interdit de se poser des questions.

  • Baron de Risitas meslier 25 janvier 2017 17:16

     BUT PREMIER = REDRESSER LA FRANCE = FREXIT

    Eliminations effectuées : Sarkozy , Juppé ,Lemaire , Copé ,Montebourg , Peillon

    Eliminations en cours : Fillon , Valls

    Eliminations à effectuer premier tour : Mélenchon , Macron , Hamon

    Elimination au second tour : Marine Le Pen

    Président élu François Asselineau (il vaut mieux l’original à sa copie ) .


    • jpm jpm 25 janvier 2017 17:32

      @meslier

      il en dit quoi du revenu de base votre Asselineau ? Et pourquoi ce Francois la s´avererait meilleur que les autres ?


    • julius 1ER 26 janvier 2017 09:19

      @jpm

      si l’on devait choisir un homme de Droite pour diriger autant prendre J Cheminade il est certainement plus dans le vrai quand aux solutions économiques pour repartir de l’avant !!!

    • Virrr 26 janvier 2017 21:22

      @julius 1ER

      Et pourquoi Bayrou ? et sans rire en plus ?


  • Baron de Risitas meslier 25 janvier 2017 17:57


    Dans un premier temps , il dit qu’il faut privilégier la valeur travail , mais que le RDB doit être étudié , il faut d’abord avoir le retour d’expérience , cette solution ayant été mise en place de manière locale dans certains pays .


    • jpm jpm 25 janvier 2017 18:19

      @meslier

      pour privilegier la valeur travail, il vaut donc mieux que le travail paye, des la premiere heure (ce qui n´est pas le cas de la proposition decrite dans l´article).

      Il faudrait egalement encourager et ameliorer les incitatations a reprendre un emploi pour les actuels beneficiaire du RSA activite... qui voient le montant de leur allocation immeditalement reduit de 38%... ce qui correspond plus a la moins a la taxation des revenus annuels superieurs a 72 000 euros (soit 6000 euros par mois).

      Il est donc effetivement temps d´etudier des solutions alternatives... et on peut dire merci a Benoit Hamon d´avoir amené le sujet sur la table. Nathealie Kosciusko Morizet avait bien essayé de proposer une version tres liberale lors de la primaire des republicains, mais visiblement son message n´avait pas été entendu. Tant mieux, la version de Hamon me semble quand meme plus acceptable sur le plan humain.



  • alinea alinea 25 janvier 2017 18:24

    Enfin, c’est pas trop tôt !!

    J’aime bien l’idée qui sous-tend votre article mais j’y vois des écueils ; le premier c’est « en attendant » ; non, en attendant que ça change il faut agir, tant que les états d’esprits sont consuméristes, le RU ne servira qu’à ce que les pauvres ne crèvent pas, ou pas tout de suite. Il sera juste plus souple que le RSA, moins humiliant et plus à même de faire survivre.
    Du coup, on reste dans ce monde, qu’est-ce qui donnera envie d’en changer ?
    Moi je préfère l’idée de la FI de prévoir une transformation du monde, enfin, de notre monde ici, soyons humbles, qui engagerait tout le monde, pas Byzance tout de suite, mais amélioration de l’ambiance, avec des projets et l’implication de tous, à son rythme.
    Ceci dit, si la FI est élue, « en attendant », virer le RSA, les allocs de toutes sortes, etc, par un RU tel que vous le décrivez, oui, pourquoi pas. Ça simplifie les démarches, les paperasses, donc ça fait faire des économies.
    Mais votre idée, je ne la vois valide que si la FI vient au pouvoir ; sinon, c’est le bagne à perpète ! Enfin, je suis contre le RU tel que décrit par tout ce que j’ai pu lire !
    Aussi, ce monde de robots, nous ne sommes pas obligés de l’accepter tel qu’il nous est présenté pour enrichir encore plus le capital ; un robot, s’il est utile et que tout le monde est d’accord, pourquoi pas, mais pas en exclusion de l’homme pour le fric ! il y a à dire, parce que si personne ne bosse, qui pourra acheter ce que fabriquent les robots ?
    Aucun travail n’est pénible s’il est utile et s’il n’est pas contraint.


    • babadjinew babadjinew 25 janvier 2017 18:52

      @alinea


      Plutôt en accord avec vous malheureusement la FI est contre l"idée même de toutes formes de RDB. Un peu radicale et pas transitionnelle. Peut être par trop idéaliste ?.... Pour avoir côtoyé les indignoados de madrid et barcelone ainsi que la version de ces mouvements à athéne j’ai pris conscience qu’ils ont tous fini par rentrer dans les rangs lorsque plus un cent ils n’avaient pour tenir...

      Des idées intéressantes par camions, des assemblés studieuses et très bien organisés, une logistique pour tenir les places plus que structuré mais quand le vital commença à manquer, le désert apparu...

      La proposition faite ici permet déjà effectivement de mettre pas mal de personnes hors gel, permet de dire merde aux emplois qui génèrent des travailleurs pauvres, et laisse l’espace à ceux qui le souhaite de prendre le temps de mettre en commun leur idées ou idéaux histoire de devenir une force de propositions.

      Voila en gros l’idée de base.

         

    • alinea alinea 25 janvier 2017 20:32

      @babadjinew
      J’ai compris votre idée de base, et j’ai dit que je l’approuvais ! .. ; j’ai répondu en fait !
      Oui,aussi, personne ( aucun gouvernement) ne va offrir le RU pour que les révoltés, les révolutionnaires puissent tenir le coup le temps que ça change ; à mon humble avis, il est là l’écueil. mais si ce n’en était pas un je serais bien contente !
      Ceux qui ont pensé au RU, c’était des libéraux avec ce petit reste de morale qui dicte qu’on ne laisse pas crever les gens sous ses fenêtres et aussi qu’on donne à la masse innombrable un peu de moyens de consommer. Enfin tout ça est tellement fou !!
      dans pas longtemps, si rien ne change dans ma vie, je vais toucher la retraite des vieux, un RU pour vieux quoi ! j’en ferai bon usage, je n’achèterai que local ! sauf pétrole tant que mes vieilles guimbes tiennent le coup, après, cheval !
      mais si le RU s’accordait avec la volonté, la force de jeter aux oubliettes de l’Histoire cette sombre période du capitalisme financier, s’il pouvait être le moyen d’y parvenir... mais ceux qui payent ne veulent pas de cette révolution-là !


    • babadjinew babadjinew 26 janvier 2017 00:44

      @alinea


      Apparemment vous êtes la seule a avoir perçu l’articulation qui vise à nous ’éloigner de nos infâmes gaspillage carrément institutionnaliser. 

      Merci

       

  • julius 1ER 25 janvier 2017 18:31

    Il permettrait de sécuriser l’ensemble des petits quidams, obligerait les entreprises à d’autres formes de gestion du personnel, et changerait, à n’en pas douter, les structures sociétales.


    @l’auteur, 

    beaucoup de questions dans cet article qui ont le mérite d’être posées ... car tous les détracteurs du RU ne proposent rien .... ils nous parlent du travail et du travail alors que 10 millions de personnes en sont exclues et cela ne va pas aller en s’améliorant même avec l’Ubérisation des tâches ....
    c’est la Méthode Coué ... parler d’une chose comme le sorcier qui danse pour faire venir la pluie ... on voit bien que la courbe ne s’inverse pas ni ici ni ailleurs sans que personne ne veuille bien se rendre compte que les paradigmes économiques pour revenir à une situation de plein-emploi sont aux abonnés absents !!!!

    alors il va falloir patienter et brûler des cierges à Saint-Jacques de Compostelle pour faire revenir la croissance et l’emploi !!!!

  • hervepasgrave hervepasgrave 26 janvier 2017 07:30

    Bonjour,
    Tout cela est bien joli,il y a une chose que tout le monde omet dans le débat sur la vie ,le cout de la vie.C’est simplement l’argent et sa finalité.
    Il suffit de regarder la chose différemment et pourtant c’est horriblement évident.
    Le revenu universel peut-être une bonne et évidente chose,mais elle ne doit pas engendrer des déséquilibres humains,pouvoir.
    Car il suffit de fabriquer de la monnaie, la distribuer aux habitants de la planète et le problème est clos.Pas de magouille possible,d’entourloupe .Car tout le monde a de l’argent pour acheter,d’où de l’argent pour produire ,enfin un cercle qui ne serait pas vicieux , si le but n’était pas le pouvoir pur et dur.Car là c’est toujours la surenchère,la course à l’échalote. Déséquilibre d’entrée de jeu avec les possédants,les riches.Les dés restent pipés.Un placébo ,un pansement provisoire.L’utilité de la chose tel quelle est ne peux que tourner à l’eau de boudin. C’est beau,rassurant,du rêve en barre.Les bonnes questions,celles qui sont fondamentales ne sont jamais posées.C’est commencer par la fin en oubliant le début ? une solution ,alors que l’énoncé du problème n’a pas été posée ?cestpasgrave !


    • Safrani Safrani 26 janvier 2017 10:07

      @hervepasgrave

      Oui, mais… encore faut-il avoir du TEMPS pour se poser les bonnes questions comme tu dis ! Et c’est là l’intérêt d’un Rdb, RU etc. 

      C’est vrai que, du coup, ça donne l’impression de mettre la charrue avant les bœufs… mais au vue du grand-n’importe-quoi actuel, cette proposition offre une autre perspective que celle de tourner en rond dans nos cages, ou de mourir de froid ou de faim... !

      Sur la question du pouvoir, j’aime bien les travaux et les propositions d’Etienne Chouard à ce sujet. Mais faut quand-même pas oublier que macrocosme et microcosme fonctionnant de concert, tant qu’on n’aura pas le temps (et la volonté) de prendre du recul, de comprendre nos propres incohérences (individuelles et collectives), et d’élaborer des propositions qui font sens, on continuera à fonctionner comme des primitifs que nous sommes, mus par le pouvoir, l’avidité, l’égoïsme, etc.

      Donc, si la charrue attire les bœufs... si au lieu d’être focalisés sur la survie, on retrouve du temps pour réfléchir et chercher des réponses… c’est un bon début. Les déséquilibres générés par l’humain ont encore des beaux jours devant eux, mais avec du temps, on doit pouvoir se donner les moyens d’aller vers une sorte de bon sens commun, non ? 


    • hervepasgrave hervepasgrave 26 janvier 2017 12:08

      @Safrani
      Bonjour, Tu es déjà bien conscient du tout.Maintenant le mourir de faim et de froid est en jeu.Mais là personnes ne remet en cause l’erreur fatale qui est commise.La responsabilité de ce sujet majeur est dévoyé,car l’état c’est défourgué de ces devoirs en laissant comme seule solution « les associations » d’ailleurs dans tous les domaines et plus fort que tout dans la recherche.Nous n ’en profitons pas directement ,après être passée comme produit de luxe ,ils arrivent toujours en retard ! C’est de la création de fric, honnête,légale,pas couteuse, mais franchement mafieuse,c’est un exemple , détailler le tout ! la liste est longue .Mais cela donne du sens,un air de justice,« C’est beau ! »
      Alors l’urgence social, évidement, Chouard ,ne donne pas de mauvais discours ,mais il n’ose pas dire qu’il faut faire la révolution.Tous ceux qui défendent de près ou de loin la politique n’ont que comme réponse ou accusations détournées « vous voulez quoi ,la révolution »
      Mais qu’est-ce faire la révolution ? déjà.Ils veulent nous faire peur en prédisant le chaos, que la révolution c’est la guerre par le désordre ,casser tout , se taper dessus les uns et les autres « ridicule !, mais très bien vendu et revendu et ce n’est pas encore fini » Il n’y a même pas une personne foutue pour dire comment la faire dans le calme et en faisant sauter les verrous ?éviter les pièges pour diminuer les dangers !
      Il y a pourtant un nombre impressionnant de philosophes ,nos médecins de l’âme ,nos observateurs,mais ils n’ont pas voulu inventer l’eau chaude, se brûler surtout !. Alors ! faut-il se trouver les moyens pour avoir du bon sens commun ? Beaucoup trop de pollution des esprits qui plus est dans tous les secteurs ! Le monde de complexité voulu et rechercher pour noyer le poisson, Faire simple est banni depuis bien longtemps.« Pourquoi faire simple quand nous pouvons tout compliqué ? »
      Devinez,pourquoi ?
       Subversif ?? non réaliste .Cestpasgrave


    • Safrani Safrani 26 janvier 2017 12:40

      @hervepasgrave

      « Il n’y a même pas une personne foutue pour dire comment la faire (la révolution) dans le calme et en faisant sauter les verrous ? »

      Une réponse simple : arrêter de consommer ! S’en tenir à l’essentiel, au basic (du riz et des lentilles pendant quelques semaines, quelques mois… on survit très bien avec ça !). Je voudrais bien voir si ça révolutionne pas le « système », tout capitaliste soit-il !

      Même si, en d’accord avec toi, cela n’empêchera pas les pièges et les dangers produits par nos « esprits pollués », ni ne réduira la réelle complexité du monde.

       « Faut-il se trouver les moyens pour avoir du bon sens commun ? »

      Apparemment oui ! En tout cas, on a attendu suffisamment longtemps que réponses et solutions viennent du haut de la pyramide... Apparemment ça marche pas comme ça. Donc qui le fera, si ce n’est pas nous ?


    • hervepasgrave hervepasgrave 26 janvier 2017 14:39

      @Safrani
      Bonjour,mais mauvaise réponse désolé ! dans un premier temps qui a assez de place pour faire pousser des lentilles et encore plus fort du riz,ridiculement trop défensif comme réponse.Surtout si tu regardes le monde dans son ensemble ,les pays aux révolutions(?) ou dirais-je qui se repli sur eux-même n’ont plus les accès aux achats de première nécessité ! Tu manques de clairvoyance , ce n’’est pas méchant ce que je dis ,c’est surtout pour garder à l’esprit qu’il faut avoir les pieds sur terre.Mais c’est plus fort que tout,Il y a toujours une bonne excuse a sortir,un beau prétexte qui devrait nous faire renoncer a l’essentiel,le but.Hum ! la pollution des esprits est une tactique bien campée sur ces bases.
      Alors pour revenir a la réalité ,voila ce qu’il se passera jeune homme.Dans un premier temps ,d’un côté cela sera une hécatombe pour une grande masse de gens et sur la durée ceux qui auront fait des réserves se retrouverons soit a sec ,ou agresser par instinct de survie de ceux qui crève la dalle. Même en imaginant que cela se déclare par avance haut et fort,pour que tout le monde essai tant bien de mal a se prémunir et tenir sur une période relativement longue ,Crois tu que nous pouvons compter sur les métiers de l’agriculture ,les métiers de l’élevage pour nourrir tout le monde,mon cul ! ils sont bien trop égoïstes,ils pleurent a la misère, aux suicides,aux crimes sur leurs métiers ,mais veulent garder le monde pourrit tel qu’il est. Ils auront là, la possibilité d’arrêter leur activité productive et comme depuis toujours s’en sortiront avec du marché noir ,pour arrondir l’affaire ! et je suis vraiment complaisant ! Grand nigaud,« Beau rêveur que tu es ? » Et les ennemies de cette cause légitime pourrons compter sur les pays étrangers et les financiers de tous poils pour pourrir le jeu et cela ad vitaem.Nous avons assez d’exemples de par le monde non ? Alors qui peux être vraiment préparé a la révolution ? Je rappelle innocemment que « révolution »veux dire « un grand pas en avant » reconnu dans les sciences « physiques ,mathématique enfin dans toutes les avancées technologiques », mais quand c’est révolution des hommes ce n’est synonyme que de carnage,fléaux et toute la panoplie de désagrément et d’horreurs inimaginable ??????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????
      Il y a du boulot effectivement.Pas a ma portée, mais au moins je le fais savoir,mes petits enfants seront que je ne suis as une pute,quand bien même mes enfants direct leurs auront apporté richesses et gloire,a méditer certainement pour beaucoup de blaireaux Erreur une majorité de blaireaux !cestpasgrave


    • hervepasgrave hervepasgrave 26 janvier 2017 20:29

      @Safrani
      Bonsoir,oui !oui ! fais donc sauter les verrous ils n’attendent que cela ! mais pas de bol car il y a une deuxième porte derrière la première . tu aimerais certainement que je dise ce qui cloche ? surtout ce qu’il manque de vital et d’essentiel pour arriver a la faire sans dégâts !’ la révolution" hum ! Mais je vais t’aiguiller d’une autre manière et volontairement vicieuse et qui donne une petite partie ,mais qui n’éclairera pas les grandes oreilles d’internet , Quand tu dis arrêté de consommer, mal joué ,mauvaise pioche. Tu ne regardes pas lucidement les choses.tu es trop consommateur de tout ce qui traine. Depuis bien longtemps ce qui profitent de la population ,qui font des guerres incessantes ,eux n’ont pas chômé.Alors un simple exemple et celui là est dans l’aire du temps. Cuba n’est que pour moi un laboratoire de ces fou dangereux ,mais surtout pas con et de loin. Voila, un pays qu’il aurait eu la facilité de détruire et d’envahir .ils l’ont pas fait. Cuba est un beau laboratoire pour maintenir le peuple autoritairement et dans le même temps les champions du D I Y. Ils ont appris a vivre avec le minimum, jardin suspendu et autres débrouilles pour bouffer,ici c’est vachement marchand ,écologique .Décidément impossible de se faire comprendre par des gens que cela n’intéresse pas et encore moins ,je ne vois venir quelques aides qui serait sommes toutes logique et sensé,posé. Le combat pour de mauvaises causes ne recule pas devant l’énergie et la dépense.cestpasgrave.


  • julius 1ER 26 janvier 2017 09:33

    «  »Je veux une société du travail. Un travail digne, rémunérateur, émancipateur «  » 

     ????????????????????????????????????????????????????????????
    déclaration de M Valls pendant le débat avec B Hamon !!!

    ce type est dans le déni où alors c’est un extra-terrestre ???
    le travail intéressant est devenu très rare, et très parcellaire et conditionné que par des objectifs de rentabilité alors c’ est totalement grotesque et mensonger de le voir « digne » et « rémunérateur » alors qu’il faut faire pression sur les salaires pour qu’ils restent le plus bas possible.... 
    alors l’émancipation dans tout cela ????????

    Valls n’est certainement pas celui qui va nous faire aimer le 3 ie millénaire !

  • lloreen 26 janvier 2017 11:35

    "Ici, on ne parle même pas de ces 8 personnes ultra-riches qui possèdent autant que les 50% les plus pauvres (une aberration générée par le travail).

    Il me semble que cette aberration n’est pas générée par le travail -qui n’en est qu’une conséquence- mais par la dette. Et ce schéma remonte bien loin dans l’histoire humaine. Les ultra-riches ne possèdent que parce qu’ils dépossèdent la masse laborieuse qui n’a rien compris au système, petit à petit réduite à l’esclavage par sa soumission et sa résignation.

    Si l’on considère que de nombreuses alternatives existent pour mettre fin à l’ escroquerie planétaire de la dette, faisant s’enrichir sans limite une caste de prédateurs au détriment de la masse laborieuse ; il suffit tout simplement de renverser la situation.
    Un bel exemple de cette alternative est le JEU.
    http://www.lapresse.ca/la-voix-de-lest/actualites/en-region/201608/28/01-5014981-le-jeu-qui-rend-largent-obsolete.php

    Ce système alternatif à la dette relègue la notion ancestrale de dominant à dominé aux oubliettes.
    Il est en effet évident que seul le fruit du travail est la véritable richesse et qu’ elle n’émane que de l’ être créateur. Il est tout aussi évident que si elle était très largement répandue, cette alternative à la dette (l’argent n’existant pas...), le système actuel s’écroulerait très rapidement parce que les individus feraient ce qui les intéresse vraiment en fonction de leurs dons ou de leurs compétences et n’auraient plus aucun intérêt à perdre 8 h par jour à devoir se soumettre à des impératifs contraires à leur intérêt pour devoir (obligation) subvenir à leurs besoins vitaux, ce qui est une hérésie.
    Les besoins fondamentaux ne coûtent rien puisque la nature -correctement traitée-donne gratuitement et en abondance.
    A ce sujet, il est utile de mentionner les Incroyables Comestibles.
     http://lesincroyablescomestibles.fr/

    Répandre de l’or sur un terrain agricole n’a encore jamais fait germer la moindre semence ni fait rentrer aucune récolte et empiler des billets de banque devant des machines ne les a encore jamais fait fonctionner non plus.
    Il est obligatoire pour un système inhumain de générer de la dette afin d’asseoir l’autorité d’une clique de prédateurs issus de la haute finance mondiale pour gérer la pénurie, le système actuel en étant la preuve.

    Tous ceux qui n’ont jamais fait partie intégrante de ce système mortifère pour la classe laborieuse ont depuis longtemps fait le choix d’emprunter un chemin divergent où l’autonomie est la règle de base. Mais il est certain que ce n’est ni du goût ni dans l’intérêt de la caste dirigeante qui perdrait son emprise sur des individus créateurs de richesses et verrait son système s’ébranler rapidement.
    Sans même mentionner le ridicule de la modicité de ce « revenu » en comparaison du montant astronomique soustrait depuis des décennies à l’ensemble des individus s’échinant à la tâche par cette clique malfaisante.

    La fortune des seuls Rothschild, acquise sur la base de l’endettement de centaines de millions d’individus à travers le monde, est évaluée à 500.000 milliards de dollars.
    Rien qu’en divisant cette somme par le nombre de travailleurs, il me semble sans même poser l’opération que le résultat est très largement supérieur à 780 euros...
    http://www.fawkes-news.com/2017/01/la-richesse-de-la-famille-rothschild.html

    Restituer à ceux qui ont été mis en esclavage toute leur vie par l’escroquerie d’une clique de prédateurs ne serait que la plus élémentaire justice.


    • babadjinew babadjinew 26 janvier 2017 12:31

      @lloreen


      Pas vraiment la peine de prêcher chez les déjà convertie....... Mais comment faites vous pour expliquer tous cela à ces 10n de millions de personnes qui tous les soirs rentrent complètement exténués n(ayant que l’envie de s’assoupir devant la soupe TV. ?

      L’oligarchie à été suffisamment intelligente pour mettre en avant des personnes et pas des institutions.

      Le plus riche c’est Bill Gate. Pour une majorité c est son travail qui riche l’a rendu..... Pas notre stupidité consumériste à utiliser windows plutôt que Linux.

       Comment expliquez vous à autrui simplement le simple passage au logiciel libre ??? Nous avons besoin de temps et un tout petit peu de moyens c est exactement ce que propose ce texte..

      Juste par curiosité vous avez Windows ou linux...... 


    • lloreen 26 janvier 2017 21:17

      @babadjinew
      Linux (Ubuntu).


    • babadjinew babadjinew 28 janvier 2017 11:40

      @lloreen


      Bravo pour votre cohérence !

       

  • lloreen 26 janvier 2017 11:52

    A toutes fins utiles :
    http://pilulerouge.over-blog.com/2015/01/comprendre-la-crise-et-la-dette-et-10-lecons.html

    Un collectif canadien (COMER) a intenté une action en justice et a obtenu l’annulation de la loi Rothschild (1973) le 26 janvier 2015 pour inconstitutionnalité. C’ est un bon début à suivre lorsque l’on sait que tous les politiciens sont à la solde de ces esclavagistes et ces criminels contre l’humanité.
    http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs/la-loi-rothschild-a-ete-annulee-au-canada-le-26-janvier-2015-a-quand-la-france-video-357/

    En France, un collectif de citoyens a crée un conseil national de transition et appelle tous les français à les rejoindre.
    http://www.conseilnational.fr/

    Mandat d’arrêt contre messieurs Sarközy, Hollande et Valls pour haute trahison et atteinte à la sûreté de l’état.
    http://www.conseilnational.fr/haute-trahison-et-atteinte-a-la-surete-de-letat/

    Le conseil national de transition organise un referendum national le 2 avril 2017.
    Ces informations ne feront jamais les unes des médias dominants appartenant à cette haute finance internationale, c’est à ceux qui veulent initier un nouveau paradigme à les diffuser massivement sur les réseaux sociaux.


  • fanfoué 26 janvier 2017 12:44

    Bonjour,
    Cela fait beaucoup d’articles qui passent sur le revenu de base, et je suis étonné que personne ne mentionne Bernard Friot et ses travaux sur le salaire à vie (qui existe déjà sous certaines formes...). On trouve ses nombreuses conférences sur le net.


Réagir