mercredi 14 mars 2018 - par Pierre Sarramagnan-Souchier

Sauver Mayotte ?

Mais comment peut-on sauver une île qui est revendiquée par les Comores et qui a été poussée par le pouvoir central français à rester et devenir indépendante « démocratiquement » pour les seuls intérêts stratégiques (militaires et espaces maritimes) de la puissance coloniale française qui la gouverne depuis en 1841.

Alors maintenant que ce 101e département français est devenu un réservoir de pauvreté et d’inégalités locales et nationales, (un RMI qui est quatre fois inférieur qu’en métropole. Et un SMIC dérisoire également « adapté au sous-développement local ».) L’état français brille de sa tradition colonialiste du « deux poids, deux mesures ». Mais « l’honneur » est sauf car cela s’est fait en toute démocratie républicaine française ! 

Sans parler de ce nouveau paradis fiscal très favorable aux puissances financières pour les blanchiment… 

un « repères » de plus sur les paradis fiscaux, c’est évident : « Vous pouvez utiliser les niches fiscales d’outremer pour faire fuir les capitaux, mais ces niches posent aussi la question du blanchiment. Dès que vous ouvrez des portes qui permettent légalement de réduire l’imposition, vous tentez des gens qui ont acquis des fonds illégalement de les réinvestir dans un circuit légal ».

La départementalisation de Mayotte, a permis d’en légaliser un de plus et d’offrir la possibilité aux capitalistes frauduleux de continuer, en toute impunité, à magouiller. 

En fait, ce 101e département français devrait logiquement revenir (culturellement, sociologiquement et politiquement ! ) à l’état des Comores et cela éviterait de favoriser un cahot annoncé et prévu dans cette région, mais dont les pouvoirs centraux parisiens n’en ont cure car ils n’ont pas cherché à garder cette îles pour améliorer le sort de sa population, mais uniquement par intérêt stratégiques hégémoniques (comme on peut le lire dans le rapports du sénat et des députés). Tout comme les autres territoires français outre-mer… (Le PIB de Mayotte par habitant y est 13 fois plus important que celui des Comores et 23 fois supérieur à celui de Madagascar… mais restera 4 à 6 fois plus pauvre que la moyenne nationale française et cela n’est pas prêt de changer… Une île pour sous-français en toute légalité républicaine…)

Donc il n’y a pas à attendre de solution viable sans un retour de ce confetti d’empire aux îles des Comores…

Alors maintenant voudraient sauver une île d’une catastrophe annoncée ! 

Mais est-ce bien pour sauver une île ou pour sauver la puissance coloniale de la France qu’ils veulent par charité offrir à sa population une petite compensation ou aide qui restera d’un montant dérisoire, mais un montant incroyablement attractif pour les populations des îles environnantes qui favorisera un peu plus la problématique d’immigration… ?

Pour ma part, j’ai déjà répondu sur ce sujet des « colonies » françaises dans un article le 15 février 2017 : “Ma vision de la France !” “ La France telle que je la conçois pour son futur lumineux ! ”

à lire ici : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-france-telle-que-je-la-concois-191668

 

Le colonialisme français déguisé démocratiquement n’a pas d’avenir pour les peuples…

 

Avec mes courtoises salutations citoyennes.

Pierre Sarramagnan-Souchier, le 13 mars 2018.

 

Note : Rappel : Le 11 avril 1976, à la suite d’un nouveau référendum statutaire où 79,6 % des Mahorais se prononcent en faveur de la départementalisation, solution non proposée au suffrage, la France érige Mayotte en collectivité territoriale de la République, en dépit des protestations internationales. En effet, le 21 octobre 1976, 102 États protestent à l’ONU contre le référendum de Mayotte, considéré comme une atteinte à la souveraineté de l’État comorien. Il n’y a qu’une voix contre et 28 abstentions. Le 13 mai 1977, les Comores, membre de l’ONU, se proclament « une république démocratique, laïque et sociale ». (Source : https://www.cairn.info/revue-outre-terre1-2005-2-page-515.htm)
 



70 réactions


  • zygzornifle zygzornifle 14 mars 2018 10:41

    Faut se débarrasser de Mayotte ? De toute façon dans une décennie il n’y aura plus que des « Comoriens a perdre tout a gagner » , ils crieront vive la république , vive la France et le gouvernement distribuera a la criée la nationalité Française , les cartes vitale , les allocs , la CMU et touti quanti .... 


  • leypanou 14 mars 2018 11:03

    un RMI qui est quatre fois inférieur qu’en métropole. Et un SMIC dérisoire également « adapté au sous-développement local » : mais par contre, le salaire du député du coin n’est pas adapté au sous-développement local.

    C’est comme les députés européens : ils touchent tous la même chose, alors que le smic roumain ou grec ou bulgare n’est pas égal au smic français, allemand ou hollandais.

    On peut faire la même comparaison pour les médecins ou pilotes d’avions ou d’autres fonctions en fonction des pays respectifs.


  • gardiole 14 mars 2018 11:40

    « un cahot annoncé » ? Un « chaos », plutôt, non ?
    « et cela n’est pas prêt de changer » : « près », plutôt.

    Si, au moins, la classe politique nous expliquait quel est l’intérêt de garder Mayotte pour que nous puissions juger de l’utilité d’y « mettre le prix » dans l’intérêt bien compris de l’ensemble des Français, Mahorais ou pas.


  • Montdragon Montdragon 14 mars 2018 13:15

    J’ai la solution c’est évident !
    Garder uniquement Petite Terre, pôle administratif du territoire, en en faisant un bastion fortifié, maintiendrait une présence française localement.
    Que les autres se démerdent ils chient sur la France.
    Les futuniens sont 10 fois moins riches et ne crachent sur personne, eux.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 mars 2018 13:35

      @Montdragon

      Les polynésiens faut pas leur chier dans les bottes.Voir le débile salafiste qui voulait ouvrir sa mosquée à Papeete.Il est reparti la queue entre les jambes après des menaces de vie éternelle par 2000 mètres de fond .


    • Montdragon Montdragon 14 mars 2018 14:25

      @Aita Pea Pea
      Oui, j’ai appris une certaine politesse là-bas^^, dans l’île des géants.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 mars 2018 14:31

      @Montdragon Raiatea ?


    • Montdragon Montdragon 14 mars 2018 19:24

      @Aita Pea Pea
      l’île des géants c’est Wallis, en Polynésie.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 mars 2018 20:12

      @Montdragon Mythologie Polynésienne ...J’avais appris ça sur le grand marae de Taputapuatea ,a Raiatea . Au moins savons nous tous deux où est la terre des hommes,le fenua enana. Mais chut faut pas le dire ,s’eviter les cons ...


    • Montdragon Montdragon 14 mars 2018 21:29

      @Aita Pea Pea
      Venus à Uvea sur la mythique pirogue géante Lomipeau, probablement des Tonga.
      Le fort tongien visible là-bas est prodigeux, lieu de mariages et sacrifices multiples !
      Une île étonnante.


    • Montdragon Montdragon 14 mars 2018 21:30

      @Aita Pea Pea
      taputapu... ? Le genre de lieu plus que sacré...vous êtes veinard.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 mars 2018 21:34

      @Montdragon

      Chut ... Et les Marquises ...mais chut ...lol


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 mars 2018 21:44

      @Montdragon Mon père habite à 10 bornes de là. Il y a des lieux encore plus exceptionnels aux Marquises. Rien qu’à Ua Pou ...des vies entières pour les archéologues.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 mars 2018 22:07

      @Montdragon Deux fois tapu oui c’est du lourd .


    • bob de lyon 15 mars 2018 09:40
      @Aita Pea Pea

      J’ai raté un épisode...

      Où pourrais-je trouver cette anecdote roborative ?

  • Jean Roque Jean Roque 14 mars 2018 13:21

    Excellente filière de grand remplacement
     
    70% des naissances étrangères
    55% de la population
     
    « Des chances pour la France » qu’aiment bien Soros et son gocho-collabo Mélenchon


    • V_Parlier V_Parlier 14 mars 2018 13:24

      @Jean Roque
      Pourtant même les locaux déplorent l’immigration illégale !
      Preuve absolue qu’elle est toujours nuisible, même quand les cultures sont les mêmes ! L’immigration illégale de masse appelle les envahisseurs à ce comporter en parasites.

      Ah, nos sacrés dirigeants du « phare du monde » qui ont décidé de l’annexion d’un territoire sans l’administrer, et qui donnent des leçons à la Terre entière !


    • mmbbb 14 mars 2018 19:10

      @V_Parlier n est ce pas ce qui se passe en metropole  !


  • generation désenchantée 14 mars 2018 13:53

    On fait quoi ?
    Changement du droit du sol ,par la loi du sang sur ce département ?
     pour que les immigrées enceintes venant des autres îles , une fois qu’ elles ont accoucher soient renvoyer sur leurs îles d’ origines avec leur bébés qui n’ auront pas droit a la nationalité française

    Ou interception des bateaux en pleine mer ?
    avec arrestations des immigrants et expulsion vers les îles d’ origines , confiscations et destructions des bateaux des passeurs 


    • Eric F Eric F 14 mars 2018 19:43

      @generation désenchantée
      il n’y a tout simplement aucune solution pérenne dans le cadre totalement artificiel du rattachement à la France.


  • sls0 sls0 14 mars 2018 16:55

    Les comoriens décident pour les Comores et les mayottais pour Mayotte.

    Le jour où une majorité de mayottais décide un retour au sein des Comores, ils y retournent.
    C’est la même chose pour tout les départements.
    Tout comme les habitants des autres départements ils préfèrent rester dans le giron français.
    Le RSA chez moi c’est le salaire d’une attachée de direction ou jeune ingénieur, le cout de la vie est différent.
    Je ne connais pas le cout de la vie à Mayotte, je suppose que les cerises sont chères comme chez moi mais ce midi, le repas pour 4 personnes c’est 3€ en produits locaux et mon budget chauffage est de 0€ annuel.
    Difficile de comparer à des lattitudes différentes.

  • moderatus moderatus 14 mars 2018 17:42

    Bonjour monsieur ,Sarramagnan

    Je vais essayer de vous faire certaines remarques sans vous froisser, Mais votre idéologie anti française et votre méconnaissance du problème de Mayotte sont si,importants que je vais avoir du mal.

    Pour avoir vécu 20 ans dans l’océan indien y avoir travaillé , avoir de amis à ;Mayotte, je connais un peu la situation.

    En fait, ce 101e département français devrait logiquement revenir (culturellement, sociologiquement et politiquement ! ) à l’état des Comores.

    Donc pour vous la démocratie n’existe pas, les peuples n’ont pas le droit de choisir ,on doit leur imposer un avenir.

    la réalité des faits

    En 1974, trois iles comoriennes ont choisi l’indépendance.
    La grande Comore, Anjouan et Moheli.

    Mayotte a décidé de rester Française.

    Le statut de département français a été obtenu en 2011 et approuvé par 95% des votants Mahorais.

    Il était certain que le rattrapage du niveau de vie avec la métropole serait un processus lent. Tout le monde en était averti.

    les évènement qui déstabilisent Mayotte , qui apportent le désordre ; la violence et l’insécurité viennent que cette Île est envahie par une immigration massive des populations des 3 autres îles indépendantes qui n’ont pas su assumer leur indépendance.

    les femmes comoriennes arrivent tous les jours en bateau accoucher à Mayotte pour que les enfants soient français , et leurs maris suivent parce que sur ces iles indépendantes , ils crèvent de faim, le niveau de vie est 1O fois moins élevé.

    Alors s’il vous plait , vos accusation contre la France sont sans objet et historiquement fausses.
    Mayotte a choisi la France , et heureusement si on compare son sort avec celui des iles avoisinantes qui ont choisi l’indépendance.

    Et je parle pas de Madagascar que je connais bien est qui est le quart monde.

    Soyez cohérent et prenez vous en ç=à ce qui dirigent ces îles indépendantes pour le malheur de la population
    Ne vous trompez pas de cible.


    • Gvar 14 mars 2018 22:06

      @moderatus
      « la violence et l’insécurité viennent que cette Île est envahie par une immigration massive des populations des 3 autres îles ». (sic)
      Non, la délinquance ne vient pas des Mahorais. Les Mahorais sont de saintes colombes, des vierges effarouchées... ben voyons ! 
      Et qui selon vous garnissent généreusement les bancs de nos tribunaux réunionnais ? Ce sont des Mahorais, pas des Comoriens et je sais de quoi je parle, j’y travaille tous les jours. 
      Les mêmes causes produisent les mêmes effets, que ce soit à La Réunion ou à Mayotte, qu’ils soient Mahorais ou Comoriens : taux de fécondité élevé, milieux pauvres, parents démissionnaires et incompétents.


    • bob de lyon 15 mars 2018 09:56

      @Gvar

      Il y a quelques décennies, nous sommes allés, mon épouse et moi, sur l’île de la Réunion (bon souvenir, d’ailleurs !) et déjà nous entendîmes parler de ces immigrations malgache et comorienne clandestines…

      Une petite réflexion du loueur de voitures :

      Lui.— Prenez bien soin des pneus ! 

      Moi.— Rassurez-vous je vais rester sur la route !

      Lui.—Non-non ! Ne vous les faites pas piquer par les Malgaches, ils en font du trafic ! 

      Pour le Réunionnais, vulgum pecus et plutôt bonne pâte, c’était déjà un problème.


    • sls0 sls0 15 mars 2018 15:36

      @Gvar
      Merci, j’aurais dû a minima aller me renseigner sur le web.


    • bob de lyon 15 mars 2018 17:05

      @moderatus

      Help !

      Je cherche à comprendre le problème des naissances à Mayotte…

      Le Droit du sol : c’est l’obtention d’une nationalité lorsque la naissance a lieu sur un territoire qui l’applique.

      Mais pourquoi serait-ce automatique ?

      Mon épouse qui exerça dans la santé recevait beaucoup de patientes venues du Maghreb et qui repartaient dans leur pays une fois l’accouchement terminé ; les enfants nés à la clinique ne repartaient pas avec la nationalité française !

      Ma lanterne demande éclairage !


    • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 17 mars 2018 19:23

      @moderatus
      Vous pourrez lire dans les autres réponses que j’ai faites, des commentaires pouvant aller vers vos interrogations.

      Maintenant concernant les votes républicains que vous mentionnez, outre le fait que cette île soit revendiquée par l’Etat des Comores et que l’ONU ait condamné l’initiative française d’appropriation (la note citée en fin de mon billet, dont vous semblez en ignorer l’existence, je vous indique si vous l’avez oublié, que Illettrisme concerne 58 % de la population en âge de travailler !
      Alors dites-moi si les personnes illettrés vivant pour une très grande partie d’entres-eux dans le bidonvilles, ont les moyens de se faire objectivement une opinion concernant les votes républicains à la française ? Car outre les médias audiovisuels qui ne rediffusent que ce que les puissants au pouvoir veulent que vous entendiez, comment une population complètement démunie peut se faire une réalité objective de son futur ?
      Le conditionnement de ces votants est facile à faire… Mais l’éternel honneur de a France est sauf car ils ont voté ! 
      Mais libre à vous d’avoir une opinion différente. C’est votre droit !
      Cependant on constate depuis cette intégration manquée de cette population et volontairement oubliée des puissants de la république que la crise actuelle est la résultante de la politique française depuis cette « indépendance à la française » de prédation des territoires en se fichant éperdument des populations concernées.

      Voilà pourquoi cette île aurait du rester dans la confédération de l’état des Comores pour un développement solidaire et non anarchique comme on le constate aujourd’hui…

      Avec mes courtoises salutations citoyennes.



  • Eric F Eric F 14 mars 2018 19:32

    Il ne faut pas réécrire l’histoire, lors du referendum d’indépendance des Comores, la France n’a absolument pas forcé la main aux habitants de Mayotte, les habitants ont confirmé à trois reprises par referendum de rester attaché à la France, notamment du fait des tensions entre les iles. Ce n’était absolument pas intentionnel de la part du gouvernement français dans les années 70, il a été pris de court, la décision du maintien a été prise suite à une mission parlementaire. Au niveau stratégique, la France a étudié par la suite -tant qu’à faire- la possibilité d’utiliser Mayotte pour une base navale, mais y a renoncé.
    Donc aucun intérêt et plein d’inconvénients, ceux que l’on « découvre » aujourd’hui datent de longtemps. Le statut départemental a été une décision sarkosienne ubuesque, qui accentue les distorsions régionales, et instaure une dépendance économique totale, en créant de plus un sas d’immigration clandestine -le quart des habitants est en situation irrégulière- , qui est devenu en plus un facteur d’insécurité.
    La fuite en avant vers « toujours plus d’assistance » (promesses de l’actuelle campagne électorale) est sans solution, et par ailleurs « particulariser » une législation spécifique sur le droit du sol serait anticonstitutionnel. Il est donc temps de prendre en compte les positions de l’Union Africaine et de la majorité de la communauté internationale (vote à l’ONU), et de mettre en place l’indépendance avec des garanties internationales, par exemple dans le cadre d’une confédération avec l’état comorien.


    • Eric F Eric F 14 mars 2018 19:41

      Le rattachement de Mayotte à la France s’est effectué dans un contexte historique caduque, celui du colonialisme. Conserver un « comptoir » colonial sur un autre continent, à des milliers de kilomètres, avec une autre histoire et une autre culture, c’est un total anachronisme. « Acheter » l’adhésion de la population par l’assistanat est artificieux, mieux vaudrait une aide au développement profitant à l’ensemble de la région.


  • Ruut Ruut 14 mars 2018 21:28

    Vue le programme de Macron sur la Ruralité au sein même de l’hexagone, les DOM TOM ont de gros soucis a se faire.

    Car c’est une charge sans précédent anti ruralité et par effet boule de neige anti DOM TOM.


  • jesaispas jesaispas 15 mars 2018 00:24

    Si vous êtes fonctionnaire vous êtes 100% responsable de cela, car vous êtes les administrateurs,
    Pliez vos gaules, ou tout au moins fermez la, vive l ’indépendance, la liberté ou la mort (Nikos Kazantzakis), les jeux generations vous botterons le cul alleluia


  • ZenZoe ZenZoe 15 mars 2018 10:29

    Ce que je comprends mal, c’est l’intérêt géostratégique de garder Mayotte. Pas loin, il y a l’Ile de la Réunion pour assurer la présence française dans cet endroit de la planète, alors pourquoi Mayotte ?


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 15 mars 2018 10:40

      @ZenZoe

      Mayotte possède un des rares ports en eau profonde de la région et peut donc accueillir des navires de guerre facilement en cas de besoin.

      De plus, l’île abrite une station d’écoute militaire.

      Enfin, les habitants ont déclaré de façon massive leur volonté d’être Français. 

      C’est si rare maintenant, on ne va pas faire la fine bouche...

    • ZenZoe ZenZoe 15 mars 2018 11:11

      @Mmarvinbear
      C’est clair, merci.


    • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 15 mars 2018 17:07

      @ZenZoe

      Merci de votre question. Voici une réponse qui pourrait vous intéresser :
      Outre les avantages stratégiques d’intervention militaire sur le sol africain, la France a toujours privilégié la domination maritime (et sous-marine) à l’échelon de la terre entière ! Elle est d’ailleurs la 2e puissance mondiale dans ce domaine ! (Une super puissance prédatrice qui ne s’embarrasse pas de droits de l’homme quand ses intérêts stratégique sont en jeux…)
      Bref, pour faire simple, avec la notion d’espace autour de ces territoires, la Convention internationale sur le droit de la mer (adoptée en 1982), permet à la France d’être la seconde nation la plus étendue de la planète avec ses droits marins et surtout sous-marins (un cercle de 200 milles nautiques de rayon autour de chaque île !)

      Comme en plus il se trouve que cette région a des sous-sol marins riches d’un tas de trucs… ça vaut le coup de la « franciser » pour se la garder pour mieux exploiter le fond des océans…

      Espérant avoir pu répondre clairement à votre interrogation, recevez mes salutations citoyennes courtoises.

  • Mmarvinbear Mmarvinbear 15 mars 2018 10:35

    Malgré ce qu’en disent les comoriens, l’archipel entier n’a jamais constitué une nation avant la colonisation car les 4 îles formaient des sultanats différents après leur occupation humaine.


    La colonisation de l’ensemble s’est faite en deux temps, Mayotte ayant été achetée en premier, le reste de l’archipel ayant été annexé à l’empire colonial sous un autre statut 20 ans après.

    Après sa constitution, la SDN a reconnu en 1919 la légalité de l’achat et de la possession par la France de Mayotte, ce qui excluait l’île du processus de décolonisation.

    Lors du référendum de 1974, les Comores choisissent l’indépendance mais le taux de refus de Mayotte étant de plus de 60 %, le gouvernement organise un second scrutin 2 ans après, arguant auprès de l’ ONU que l’Union des îles des Comores ne datait que de 1946, ce qui n’en fait pas une ancienne nation, que la SDN avait validé la possession française et qu’en droit international, Mayotte et les Comores demeuraient deux entités séparées.

    En 1976, les mahorais choisissent de rester Français à plus de 99 %, avec 82 % de participation.

    Il faut tout de même reconnaitre que l’île n’a pas bénéficié des efforts nécessaires pour développer le commerce, le tourisme et l’éducation, même si sur ce dernier point les choses s’arrangent.

    Devenue département, ce qui relie l’île plus étroitement et complètement encore à la France, la mise à niveau avec les critères métropolitains se fait de façon graduelle, sans doute pas assez rapidement.

    Le gros problème de l’île est l’immigration illégale venue d’ Anjouan en particulier et qui pose la question de l’application du droit du sol.

    Il ne semble pas possible de déroger à la loi de par la constitution.

    En revanche, la destruction systématique des embarcations d’immigrants pour empêcher leur réutilisation serait un premier pas.

    En ce qui concerne la question des femmes enceintes qui viennent accoucher pour que leur enfant puisse devenir Français à sa majorité, la seule solution consisterait à faire de la maternité un territoire comorien, ce qui limiterait grandement l’attraction exercée par l’île, tout en respectant la constitution : les exemples de dévolution à un autre Etat d’un espace limité pour des commodités diplomatiques ne manquent pas.

  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 15 mars 2018 15:54

    Merci à vous chers internautes de toutes vos remarques.


    Je remercie plus particulièrement l’internaute « Eric F » de m’avoir devancé dans les remarques que je comptais exposer suite à divers commentaires. Mais Comme il explique exactement le fond de ma pensée, je vous remets ses points de vues (1 et 2).


    1 - * Le rattachement de Mayotte à la France s’est effectué dans un contexte historique caduque, celui du colonialisme. Conserver un « comptoir » colonial sur un autre continent, à des milliers de kilomètres, avec une autre histoire et une autre culture, c’est un total anachronisme. « Acheter » l’adhésion de la population par l’assistanat est artificieux, mieux vaudrait une aide au développement profitant à l’ensemble de la région.

    (https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/sauver-mayotte-202327?pn=1000#forum5158821)


    2 - (…)

     Il est donc temps de prendre en compte les positions de l’Union Africaine et de la majorité de la communauté internationale (vote à l’ONU), et de mettre en place l’indépendance avec des garanties internationales, par exemple dans le cadre d’une confédération avec l’état comorien.

    (https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/sauver-mayotte-202327?pn=1000#forum5158815)


    —-


    Plus généralement, j’ajouterai en plus qu’il serait grand temps que le continent Africain prenne lui-même en charge son destin pour éviter de continuer de se faire piller par les puissances occidentales et ces dernières décennies par l’Asie. Ce continent subissant les affres des guerres et famines dont les promoteurs et instigateurs sont extérieurs à ce continent.


    S’il était une phrase pour résumer mon souhait pour ce continent, ce serait celle-ci : « Que dans tous les villages du monde, on entende les rires des enfants. » 


    Pour ce faire, les pays du sud auraient tout intérêt à favoriser le monde rural et principalement les paysans, afin que leurs populations soient en auto-suffisances alimentaires et que le « Plaisir de vivre » revienne dans les villages. 


    Il y a plus de 30 ans, un rapport de l’ONU faisait remarquer que le continent africain pouvait être le grenier à céréales du monde. Au lieu de cela nous avons assisté à une suite de conflits guerriers autodestructeurs qui ont apporté famines, misères et immigrations massives vers d’autres continents. Cela est déplorable et il convient de retrouver un minimum de bon sens pour éviter la continuation de toutes ces catastrophes.


    Ce ne sont pas des militaires et de corrompus dont a besoin l’Afrique et les autres continents du sud, mais de citoyennes et citoyens issus du peuple et respectueux de la vie, qui soient éclairés par la joie de vivre des peuples.


    Je me souviens qu’au début des années 1970, quand j’entrais dans les villages d’Afrique pour mes reportages, on entendait le rire des enfants heureux de vivre. “Que dans tous les villages du monde, on entende les rires des enfants.” Voilà un objectif qui vaut la peine que l’on s’en occupe… (cf. : http://pierre.souchier.free.fr/entretien.1000.villages_2010.html)


    Hélas… nous sommes gouvernés par des lâches qui ont trahi l’idéal d’humanité des peuples…


    Bien courtoisement ! Votre serviteur.

    Pierre Sarramagnan-Souchier




  • Jonas 15 mars 2018 19:08

    A l’Auteur 


    Vous rendez la France responsable des deux référendums des Mahorais pour rester dans le giron de la France. Pourquoi ? 

    Mais comme tous les tiers-mondistes retardataires , vous ne vous demandez pas , pourquoi les Mahorais ne veulent pas rester Comoriens , ni pourquoi tant de Comoriens fuient leur pays ? 

     Posez vous la question suivante : Pourquoi les habitants des pays qui ont combattu la France , les armes a la mains. Qui ont comme vous, traitez la France de colonialiste et d’impérialiste, cherchent à fuir leur pays au péril de leur vie, pour venir vivre et profiter des avantages sociaux des anciens colonisateurs et impérialistes ? 

    Pourquoi sur 120 à 140 000 de demandes de naturalisations, plus de 80% viennent des habitants de ces pays qui ont recouvré leur indépendance ? 

    Est-ce la faute de la France ?

    Si je comprends bien , vous voulez que la France refuse l’Ile de Mayotte bien que ses habitants désirent rester Français et accueille tous ceux qui ont combattu la France comme au Maghreb ? 

    Ps : Pour Votre Gouverne , les Comores , font partie de la Ligue Arabe qui soutient comme l’UA, les Comores , pour récupérer Mayotte. Mais que fait cette Ligue Arabe , pour dissuader les jeunes.des pays de son Organisation de 18 à 43 qui cherchent à fuir leur pays , et parmi eux se trouvent des Comoriens ? 

    Pouvez-vous m’expliquer à quoi sert une indépendance , si pour que le pays qui la recouvrée devient un mendiant de l’aide internationale et fait des responsables politiques installés des millionnaires, en détournant l’aide fournie par les pauvres des pays riches ? 

    Il n’existe pas , il n’a jamais existé un pays arabo-musulman ou musulman non arabe , laïc. C’est un abus de langage de beaucoup de tiers-mondistes. Je vous défie de me citer un seul. 


     

    • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 16 mars 2018 09:27

      @Jonas

      Merci de vos réflexions mais j’ai déjà répondu à vos questions dans ma remarque générale précédente (« Que dans tous les villages du monde, on entende les rires des enfants. » )


      Je rajoute cependant rapidement ceci à votre intention :


      En devenant (ou restant) Français, cette île a augmenté (un petit peu) son niveau de vie artificiellement grâce à l’aide française, mais rien n’a été fait pour l’indépendance et l’auto-suffisance de cette population et fait miroiter aux îles voisines un mieux être fictif. Donc un non développement néfaste qui en fait de nouveau dépendants du pouvoir qui n’ont plus que les manifestations de rues pour faire valoir leur reconnaissance… (Comme les Caraïbes en fait qui dépendent de l’aide de Paris pour survivre… même chose pour la Guyane d’ailleurs…)


      Il fallait que cette île reste dans le giron des Comores et face son développement en même temps que les autres îles avec un statut éventuel de confédération… et une aide éventuellement de l’Union européenne dans le cadre de l’aide au développement qui soit un authentique développement rural en se souciant de toutes les corruptions des pouvoirs en place qui nuisent gravement au développement de tout ce continent depuis les indépendances successives !


      Maintenant on en a fait une île d’assistés depuis Paris (et l’Union européenne en plus ! Un comble !) qui attise les convoitises des autres îles et provoque ces situations lamentables… Il n’y a pas d’issue… La réponse de la France, une fois de plus sera sécuritaire et policière en en faisant une île gardée comme une tour d’avoir par les services policiers ! Un non sens ! Une prison (de plus) au milieu de l’océan… Mais une prison républicaine française donc l’honneur est sauf pour la France !

      Et les stratèges militaires français peuvent continuer leurs petites affaires pendant ce temps-là pour être présent dans l’Océan indien et garder leurs avantages maritimes et sous-marin d’exploitations des océans avec la loi de 200 Miles… en se fichant pas mal de la population de sous français de Mayotte dont ils n’en ont d’ailleurs rien à faire…


      Alors vous vous demandez ce qu’il faut faire puisque selon vous il n’y a rien à faire avec des pays arabo-mulman et qu’à tout prendre c’est mieux d’avoir des assistés de nationalité françaises de seconde zone et des réfugiés qui augmenteront les bidonvilles de l’île…

      Mais c’était avant qu’il fallait se poser la question d’une confédération comorienne pour un développement harmonisé et cohérent !

      (Les Comores revendiquent depuis cette époque de l’indépendance, cette île de Mayotte comme leur appartenant… et que 102 états de l’ONU approuvent en désapprouvant la France) (rappel : le 21 octobre 1976, 102 États protestent à l’ONU contre le référendum de Mayotte, considéré comme une atteinte à la souveraineté de l’État comorien. Il n’y a qu’une voix contre et 28 abstentions. Le 13 mai 1977, les Comores, membre de l’ONU, se proclament « une république démocratique, laïque et sociale »)


      Mais il est vrai que dès que l’on égratigne un tout petit peu la France, vous avez toute une remonté de citoyens pour justifier et exonérer le comportement plus que douteux des différents pouvoirs qui ont exercé en France depuis plus les époques coloniales… 


      Je ne partage pas vraiment votre point de vue, mais bon, chacun voit en définitive depuis sa chapelle qui lui convient le mieux ! 


      Je vous remercie de l’adjectif que vous m’attribuez comme tiers-mondiste ! Comme ancien membre du conseil d’administration à Survie-France (en 1989) j’en mesure tout le sel ! (https://survie.org)


      Bien courtoisement.


      Remarque supplémentaire : Les dégâts des fausses bonnes solutions des aides étrangères :

      Dans les années 1970 l’aide américaine, avec ces millions de dons de sac de riz (et alimentaire comme le lait !) ont détruit et déstabilisés financièrement en Afrique et sur d’autres continents, les auto-suffisances (déjà insuffisantes !) des peuples locaux pour que ces peuples locaux deviennent endettés et soient dépendants des puissances étrangères… La France fait exactement la même chose… pour une île comme Mayotte en sachant très bien que les autres îles proches (les Comores) n’ont pas les moyens de suivre cette surenchère et avec le résultat de l’attirance de toutes ces populations qui arrivent en barques à Mayotte venant des autres îles des Comores… pour augmenter la surpopulation de Mayotte et déstabiliser un peu plus la situation… C’est un cercle vicieux par excellence typique des puissances extérieures occidentales…

      Après il sera toujours temps de dire : Voyez tous ces arabos-musulmans sont des incapables et des corrompus à qui l’on ne doit rien céder… etc. Les refrains habituels des bonnes consciences citoyennes françaises… qui n’ont rien à se reprocher… Ah triste monde que ces gens-là !


    • Jonas 16 mars 2018 16:33

      @Pierre Sarramagnan-Souchier

       
      En vous lisant , je me suis aperçu que votre réponse s’adresse à un autre internaute, pas à moi. Et puis comme vous et la majorité des femmes et des hommes sur cette terre , nous souhaitons tous , que partout , dans les villages et campagnes , entendre les rires et les chants des enfants. Nous souhaitons tous , que pas une seule femme, pas un seul homme pas un seul enfant , ne puisse dormir en ayant faim et soif. 

      Pierre Sarramagna -Souchier , vous n’êtes pas le seul à être mis au monde par une mère , nous avons tous une mère, et un coeur. 

      Le drame des tiers-mondistes ( bien que cette dénomination n’ait plus cours , mais il y a encore des restes dans certaines têtes ) c’est de penser que rien n’a changé , aucun progrès , que tout a été figé depuis les années 1950/60 . 

      Tous , les pays qui avec juste raison , ce sont battus pour leur indépendance ont réussi à la recouvrée. Les peuple , tous les peuples pensaient ,que la fin de la colonisation devait apporter la liberté , la prospérité et les faire passer de l’indigène au citoyen , maître de son destin.

      Malheureusement , au lendemain de l’indépendance, le seul changement , qui s’est produit est celui du colonisateur. Avant , il était blanc, aujourd’hui c’est son propre compatriote. Il vous suffit de regarder les , conflits , guerres et les échecs nombreux dans ces pays , qui étaient formidablement outillés pour chasser , l’étranger colonisateur , mais pas prêts pour se gouverner , établir un Etat de droit, une égalité des citoyens , le respect de l’être humain etc. 

      Comme le disait Obama, lors de sa visite au Ghana en s’adressant aux responsables de ce pays et à travers lui, à plusieurs autres  : « Après plus de 50 ans d’indépendance , vous ne pouvez pas toujours accuser les autres de vos maux ».

      Pour revenir à Mayotte , vous ne pouvez pas , accuser la France d’avoir poussé par deux référendums les Mahorais à choisir ( qui dit choix dit hésitation) entre , elle et les Comores ?

      Que les responsables des Comores , s’obligent , au lieu de faire des grands discours, à améliorer la situation de leurs compatriotes, dans les domaines, de l’éducation, logement , soins , travail, et leur ouvrir une perspective d’avenir afin de les empêcher de fuir leur pays au péril de leur vie. 

      Les Mahorais , comme les 63 millions d’immigrés et les millions d’autres qui cherchent à les imiter , ont des yeux , des oreilles et voient à travers des réseaux et autres moyens , leur situation dans le pays et celles des autres pays en particulier l’Occident. Ils sont rares celles et ceux qui veulent aller s’installer, en Chine ,en Inde , en Russie etc. 

      Donc les Mahorais ont opter pour la France, même si la France , n’est pas très généreuse , ni très à l’écoute de leurs problèmes. Ils savent, qu’ils vivent mieux qu’aux Comores, qu’ils ont fui.

      Quant à la sécurité , ce n’est pas la France qui était demandeuse , mais les Mahorais et elle répond , comme c’est son devoir. 



    • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 17 mars 2018 09:14

      @Jonas

      Vu des Comores. Crise à Mayotte : “S’il n’y avait pas la présence illégale de la France…

      https://www.courrierinternational.com/article/vu-des-comores-crise-mayotte-sil-ny-avait-pas-la-presence-illegale-de-la-france


    • Jonas 19 mars 2018 06:55

      @Pierre Sarramagnan-Souchier


      Vous n’êtes pas sérieux , franchement, un spécialiste comme vous , pour défendre votre point de vue. Vous allez chercher , les arguments dans le journal gouvernemental des Comores, El-Watan.

      Le journal El-Watan de l’Arabie saoudite , défend l’intervention de l’Arabie saoudite au Yémen avec les arguments officiels de son pays. 

      Merci de me conforter , à votre sujet, vous êtes bien un tiers- mondiste hors sol. 


    • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 19 mars 2018 07:05

      @Jonas

      Concernant les votes républicains , outre le fait que cette île soit revendiquée par l’Etat des Comores et que l’ONU ait condamné l’initiative française d’appropriation (la note citée en fin de mon billet, dont vous semblez en ignorer l’existence, je vous indique si vous l’avez oublié, que Illettrisme concerne 58 % de la population en âge de travailler !
      Alors dites-moi si les personnes illettrés vivant pour une très grande partie d’entres-eux dans le bidonvilles, ont les moyens de se faire objectivement une opinion concernant les votes républicains à la française ? Car outre les médias audiovisuels qui ne rediffusent que ce que les puissants au pouvoir veulent que vous entendiez, comment une population complètement démunie peut se faire une réalité objective de son futur ?
      Le conditionnement de ces votants est facile à faire… Mais l’éternel honneur de la France est sauf car ils ont voté ! 
      Mais libre à vous d’avoir une opinion différente. C’est votre droit !
      Cependant on constate depuis cette intégration manquée de cette population et volontairement oubliée des puissants de la république que la crise actuelle est la résultante de la politique française depuis cette « indépendance à la française » de prédation des territoires en se fichant éperdument des populations concernées.

      Voilà pourquoi cette île aurait du rester dans la confédération de l’état des Comores pour un développement solidaire et non anarchique comme on le constate aujourd’hui…

      Avec mes courtoises salutations citoyennes et tiers mondiste hors sol pour vous être agréable !


    • Jonas 20 mars 2018 09:13

      @Pierre Sarramagnan-Souchier


      J’ai honte pour vous, j’ai honte de votre ignorance sur un sujet que vous avez choisi de traiter sans l’avoir étudié sur un plan politique , sociologique, géopolitique , économique et social. 

      Dans votre article , mal documenté , vous avez oublié de signaler que les Comores , comme son nom l’indique est une fédération de trois Îles dont les dirigeants ont toujours été en conflit pour s’accaparer du pouvoir et ceci depuis l’indépendance de 1975 . Plus de dix coups d’Etat ont jalonné sa jeune histoire avec ses répercutions. Vous avez également passé sous silence , par idéologie tiers-mondiste , que deux îles, , Mohéli et Enjouan avaient demandé leur rattachement à la France (1997/1998) mais que la République Française a rejeté. 

      Quelques chiffres , qui montrent que ce sont , la pauvreté, la misère, le chômage qui poussent les Comoriens à fuir au péril de leur vie vers Mayotte. Même si la situation n’est pas parfaite, il reste que le niveau de vie est plus élevé que dans le reste de l’archipel.
      Comores :
      PIB ( 199e) : 0,566 milliard de $
      PIB:habitant : 717 $
      IDH (168e) : 0,497/1
      Espérance de vie : 63 ans
      Taux d’alphabétisation : 77,76.

      Mayotte :
      PIB ( 194e) 2,536 milliards de $
      PIB/habitant :11 448 $
      IDH ( 88e) : 0,750/1
      Espérance de vie : 77 ans
      Taux d’alphabétisation : 90. 
       Je suis toujours courtois , mais je n’aime pas que pour des raisons idéologiques , on trafique la vérité. Vous avez le droit de vouloir que Mayotte rejoigne les Comores , mais faites-le en respectant les internautes qui vous lisent , c’est la moindre des choses.Respectez les faits ! vous commenterez après. 

    • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 20 mars 2018 12:43

      @Jonas

      Merci de votre remarque !

      C’est curieux, même le quotidien Le Monde publie aujourd’hui une tribune du chercheur Rocheland qui pense que rien ne sera réglé à Mayotte sans les Comores ! 


      Je vous laisse méditer… votre acharnement à vous passer des Comores pour que Mayotte reste une île française…



      « Depuis Paris, l’échelle d’analyse semble extirper Mayotte de son contexte comorien et africain »

      Le gouvernement croit pouvoir résoudre la crise, qui a débuté fin février, en mettant l’accent sur des mesures sécuritaires. Or, rien ne sera réglé tant que la France n’aura pas repensé ses relations avec les Comores voisines, avertit le chercheur Christophe Rocheland dans une tribune au « Monde ».


      En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2018/03/20/depuis-paris-l-echelle-d-analyse-semble-extirper-mayotte-de-son-contexte-comorien-et-africain_5273442_3232.html


    • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 20 mars 2018 18:28

      @Jonas
      Je vais même en rajouter un petite couche pour bien savonner vos propos de de grognard « honteux » :

      (…)
      Il est à noter qu’à ce moment aucun politicien français n’évoque une division ultérieure du territoire comorien. 

      Valéry Giscard d’Estaing, alors tout nouvellement élu président de la République ? « Pour ce qui est de l’île Mayotte, le texte a été évoqué par l’Assemblée nationale, il s’agit de l’archipel des Comores (…). C’est une population qui est homogène, dans laquelle n’existe pratiquement pas de peuplement d’origine française, ou un peuplement très limité. Était-il raisonnable d’imaginer qu’une partie de l’archipel devienne indépendante et qu’une île, quelle que soit la sympathie qu’on puisse éprouver pour ses habitants, conserve un statut différent ? Je crois qu’il faut accepter les réalités contemporaines. Les Comores sont une unité, ont toujours été une unité. Il est naturel que leur sort soit un sort commun, même si en effet certains d’entre eux pouvaient souhaiter (et ceci naturellement nous touche), eh bien que nous ne puissions pas, ne devions pas en tirer les conséquences, même si certains pouvaient souhaiter une autre solution ? Nous n’avons pas, à l’occasion de l’indépendance d’un territoire, à proposer de briser l’unité de ce qui a toujours été l’unique archipel des Comores » (Conférence de presse, 24 octobre 1974) 


    • Jonas 20 mars 2018 19:30

      @Pierre Sarramagnan-Souchier


      Entre El-Watan , journal officiel des Comores et l’Humanité , avec son passé glorieux je vois que vous avez de saines lectures. 

       Avant que les Comores , se mettent à revendiquer , quoi ce soit, il devraient d’abord , nourrir , sa population, investir dans des infrastructures , donner du travail aux jeunes afin qu’ils restent pour construire leur pays , édifier des hôpitaux avec un personnel qualifié , ouvrir des écoles , des universités etc. 
      Juste une question : Est-ce que vous contestez les chiffres que je vous ai fournis ? 


    • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 21 mars 2018 06:35

      @Jonas
      Je suppose que vous contestez les infos que quotidien Le Monde et de ’lHumanité que je vous ai aimablement offerts.

      Pour ma part je ne vois pas pourquoi je contesterais vos données. Jens suis pas stupide à ce point !
      Si vous aviez lu correctement l’exposé de mon billet, vous auriez constaté que c’est précisément parce que la Franc n’a pas respecté son contrat et engagement à ce que cette île de Mayotte reste au sein de la communauté des Comores que les situations actuelles sont lamentables et explosives.
      Car c’est l’ensemble de ces îles qui auraient du faire leur développement et non l’une au détriment des autres. Maintenant c’est l’impasse totale et la violence. Et elle est due à la France et non aux Comores. 
      Bonne journées à vous !

    • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 21 mars 2018 08:28

      @Jonas

      Pour en rajouter encore une petite couche pour votre information sur ce sujet :

      Le saviez-vous ? : la France a été condamnée à plus de 20 reprises par les Nations unies pour sa stratégie vis-à-vis de Mayotte ?

      Non ? 

      Alors je vous invite a lire un article de France culture !

      C’est ici :

      « La situation à Mayotte est liée à la politique diplomatique de la France »

      https://www.franceculture.fr/geopolitique/la-situation-a-mayotte-est-liee-a-la-politique-diplomatique-de-la-france

      Ne me remerciez-pas c’était un plaisir de partager ces infos pour vous !


    • Jonas 21 mars 2018 09:07

      @Pierre Sarramagnan-Souchier

       
      C’est vrai, je l’avoue , en toute honnêteté , je me méfie , des positions du Journal l’humanité , pour Le Monde , je suis un abonné , mais il lui arrive de faire des Fake News , pas dans le cas de Mayotte, mais cela lui arrive. 

      Pour Mayotte, ce qui m’intéresse , ce sont les habitants du département. S’ils venaient à manifester dans leur majorité pour leur rattachement aux Comores , je les soutiendrai , mais ce n’est pas le cas , ils ne sont pas contents de la France non pas, parce qu’elle veut les maintenir contre leur gré dans son giron , mais parce que , avec juste raison, ils trouvent qu’elle ne fait pas assez pour eux et pour leur sécurité. 
      Pour la Corse , par exemple , je suis contre leur indépendance , mais pour une certaine autonomie. 

        Pouvez-vous , méditer , sur cette déclaration , de l’ancien Secrétaire général des Nations-Unie, l’Egyptien , Boutros Boutros Ghali.« Si aujourd’hui chaque groupe ethnique, religieux, linguistique, économique, prétend au statut d’Etat , la fragmentation du monde ne connaîtra plus de limite et la paix, la sécurité et le progrès demeureront impossibles ». 

      Regardez , une carte , beaucoup de minorités demandent leur indépendance , sans penser un seul instant , comment ils pourront subvenir à leurs besoins et à leur avenir dans un monde où même les Etats puissant se trouvent en difficultés. 
      Bonne journée et merci pour ces échanges fructueux. 


    • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 21 mars 2018 13:25

      @Jonas

      Avec votre citation de M. Boutros Boutros Ghali, effectivement nos points de vues divergent !

      Je ne m’étendrais pas trop sur le sujet de la paix qui n’existe pas et dont l’ONU est le plus gros consommateur mondial d’armement ! 

      De plus avec le système actuel du veto ceux qui sont puissant en ce monde peuvent continuer de bombarder et d’éliminer toutes révoltes et aspirations à la liberté… C’est bien commode…

      On remarquera au passage qu’il est étonnant qu’un pays comme le Gabon qui est une richesse pétrolière et qui n’est même pas un peuple, mais un ensemble de populations très diverses a pu avoir le statut de nation alors qu’il fallait avoir au moins 500 mille habitants pour y avoir la possibilité d’en faire la demande à l’ONU !

      Je ne mentionne même pas les 47 millions de Kurdes qui n’ont pas fini de souffrir et de supporter la suffisance des puissants qui veulent s’en débarrasser pour imposer des nations qui n’ont rien de démocratiques…

      Sur d’autres continents, d’autres peuples comme ceux qui composent l’actuelle Chine n’ont pas la possibilité de s’exprimer et sont durement réprimés (Ouïghours, Tibétains, etc.)


      Réduire et étouffer les peuples dans des notions de pays « démocratiques ou autoritaires » qui ne sont que des attrapes couillons qu’utilisent les nations prédatrices, leurs laissent la possibilité de disparaître et ou de se suicider.

      Et la France n’est pas exclue de ce processus de prédation, comme les peuples amérindiens de Guyane française. En Guyane française par exemple les Amérindiens Wayana qui n’ont jamais acceptés d’être Français y ont été obligés et contraint d’accepter de prendre la nationalité française ! Et on leur a laissé entrevoir à l’époque la possibilité de percevoir un RMI ou un revenu dans le genre. Une vaste fumisterie qui n’a fait que déstructurer cette communauté et avancer son extinction programmée. (http://pierre.souchier.free.fr/wayana/Wayana/presentation.html)

      La France dans sa grande compréhension a même eu l’audace de lister dans son programme la construction d’hôpitaux psychiatrique puisque ce peuple serait mal puisque sa jeunesse se cuicide ! Une honte ! Mais les puissants de l’hexagone ne sont pas à une honte près… (https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/rapport-sur-les-suicides-des-175481). C’est quand même bien commode de concept français d’une nation un seul peuple ! Ça permet d’étouffer beaucoup d’humains en toute légalité !  (Voir la Convention 169 de l’Organisation Internationale du Travail que la France refuse de signer et reconnaître : https://www.survivalinternational.fr/agir/petitions/ilo169/signatures/nouvea u)



      Pour la Corse, on aura avantage à se rappeler qu’à la fin de la Première Guerre Mondiale, il n’y avait plus un seul homme Corse de 18 à 35 ans ! Les instances de l’Etat Français ayant eu le cynisme de les envoyer en première ligne dans les combats contre un ennemi de la nation qui n’était pourtant pas un ennemi des Corses qui ne s’y intéressaient pas jusqu’à ce que la Nation des Droits de l’Homme les envoie se faire hacher menu et tailler en pièce pour la gloire de la République des Libertés ! Ce sont les femmes qui ont du assumer toute la survie de la Corse pendant toute une génération entière minimum… On ne s’étonnera donc pas que cette île revendique son indépendance légitime après avoir été chaleureusement mise à contribution dans les carnages dont elle n’avait rien à y faire ! Bref ! Je ne vais pas en rajouter…

      Pour ma part, j’ai une vision de la France qui est bien différente de ce que les pouvoirs français en place voudraient nous faire avaliser et cautionner (voir ici : La France telle que je la conçois pour son futur lumineux !

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-france-telle-que-je-la-concois-191668 )


      En conclusion, je dirais qu’il convient de se méfier des puissants prédateurs qui gouvernent le monde avec tout le cynisme, la rigidité et brutalité qui les caractérisent et qu’ils gagneraient à acquérir un peu plus de modestie. Nous n’aurions pas tous ces conflits mondiaux actuel si tel était le cas. Donc exactement le contraire de ce que propose M. Boutros Boutros Ghali. 

      Laissons donc les peuples et groupes ethniques (ou autochtone si vous préférez ! voir le groupe de travail pour le peuples autochtones GITPA : http://gitpa.org ) vivre librement leurs destinées et prendre eux-mêmes en charge leur développement et vous éviterez les conflits inutiles et vous aurez une possibilité d’avancer vers la paix !


      Courtoisement.


      Note : Concernant le Développement des peuples, il y a très souvent avantage à se passer des pays et d’œuvrer directement avec les populations concernées. On gagne du temps et on évite les corruptions. (Un exemple de démarche : Une coopérative de 3 000 femmes de l’Ouest montagneux de la Côte d’Ivoire qui a traversé trois guerres civiles en étant totalement ignorée des pouvoirs publics de ce pays ! http://pierre.souchier.free.fr/lagrace/La_Grace_des_Femmes/Bienvenue.html )



    • Jonas 21 mars 2018 19:16

      @Pierre Sarramagnan-Souchier


      Sur le paragraphe de la Corse , je suis d’accord avec vous. En plus effectivement de la Grande Guerre , ils ont été dans leur grande majorité , grâce à qui la France à pu administrer , les Colonies. Mais c’est un autre problème. 
      Je crois , que comme prédateurs , vous pouvez critiquez , les Occidentaux , mais dans quelques années , vous les regretterez , face , à ce que peuvent faire les Chinois dans ce domaine. Déjà , des responsables Africains commencent à réagir mais timidement. 

      Monsieur Boutros Boutros Ghali a parfaitement raison, car il ne suffit pas d’ être indépendant , il faut avoir les moyens de construire le pays , de le gouverner correctement et de pouvoir donner un espoir au peuple, sinon, on ne fait que changer de maître. . Comme me le disait une amie Algérienne , nous , nous sommes débarrassés des colonisateurs occidentaux , mais , nous avons du mal , à nous débarrasser des remplaçants , qui sont plus coriaces que les premiers. Nous sommes certes libres , mais pourquoi faire ? 

      Ce que je reproche , aux tiers-mondistes et aux anti-colonialistes patentés c’est le manque de courage. C’est cette manière de ne jamais dire et cacher la vérité, derrière des discours optimistes mais faux. 

      Quel homme politique ? Quel intellectuel ? Quel spécialiste de l’Afrique a osé dire aux responsables , Africains, après quelques années d’ indépendances, que, quelques soient leurs progrès , (et il y a eu beaucoup,) quelques soient leurs avancées , tout sera noyé , par la démographie . C’est la Démographie , le plus grand handicap de l’Afrique et du monde arabo-musulman. L’Afrique en 2050, sera peuplé de 2,5 milliards d’habitants qu vivent certes sur d’immenses territoires dont il faut retirer ,les déserts et les parties de forêts impraticables à la culture.

       Comment , l’Afrique , peut s’en sortir , si la démographie absorbe la croissance ? En dehors de la mal gouvernance et de la corruption. 

      Je vous donne juste un exemple , que vous pouvez utiliser pour d’autres pays. L’Egypte.  Si vous prenez la géographie physique de 1 001 450 kilomètres carrés , et sa population actuelle de 83 millions , vous allez , trouver que sa densité est raisonnable. Or ce pays ne vit en réalité que sur 35 000 kilomètres soit  4% , du territoire. La Belgique est de 30 500 kilomètres carrés avec une population de moins de 15 millions d’habitants. En 2025, l’Egypte aura 100 millions habitants et je ne parle pas du problème de l’eau, alors comment ce pays peut s’en sortir , sans une application du planning familial ou un autre système, ce qui est très difficile actuellement en pays d’islam. 

      Vous pouvez accuser , les Occidentaux , les Impérialistes et les Martiens , vous ne pourrez pas résoudre le problème de l’Afrique sans voir le problème de la Démographie. 
      Le Niger , un autre exemple , aujourd’hui , 19 millions d’habitants , en 2035 , plus de 40 millions d’habitants. Même si la croissance est de deux chiffres , il est très difficile de faire progresser le pays. 

      Bonne soirée. 



       


    • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 21 mars 2018 20:05

      @Jonas

      Pour la prédation de l’Occident, je me permets comme Français (et ancien membre du conseil d’administration de Survie France en 1989 : https://survie.org) et européen de faire des critiques constructives et lucides et courageuses quand cela se présente car je suis européen, tout y apportant des propositions de solutions quand c’est possible. 


      Concernant la Chine prédatrice : Il est bien évident que nous savons que l’Asie a des actions qui n’ont rien d’humanitaires en Afrique… et pille sans état d’âme ce continent depuis les années 1970… (Pensez-vous vraiment que j’ignore cela !)


      Egypte : Pour la bataille de l’eau entre l’Egypte, le Soudan et l’Ethiopie, le barrage (financé par la banque mondiale sous la pression des USA qui voient d’une très bon œil les discordes dans cette région de ces pays pour mieux les contrôler ensuite… L’éternel cynisme des puissants…) qui doit entrer en activité ces prochains mois c’est une tension palpable (https://journals.openedition.org/bagf/565


      Pour l’Algérie : C’est consternant de voir la chape de plomb et de corruption que ceux qui se fendaient du mouvement de libération (1962) ont placé sur ce pays où l’on retrouve (comme dans d’autres pays comme l’Egypte) aux commandes tous les réseaux militaires des anciens du FLN qui sont aux commandes… Je n’aimerais pas être dans ce pays dans les dix prochaines années quand tout va exploser… Car la jeunesse est bâillonnée et n’a aucun droit d’expressions pour s’exprimer… et la répression fait rage depuis la guerre civile des années 1990 contre les islamistes… Ce pays est bâillonné…


      Maintenant concernant plus généralement ce continent voici deux trois éléments de réflexions :

      Briser les chaînes de l’injustice : Une perspective africaine (http://pierre.souchier.free.fr/tolen.discours.html)


      Pour la démographie et la nécessité de changer notre mode alimentaire :

      À propos de la nécessité de réviser nos modes de vies, décroissance au Nord, aide au développement au Sud, permettant de favoriser la dénatalité mondiale, en favorisant une alimentation plus végétarienne… (http://pierre.souchier.free.fr/revoltons_nous/page.revoltons-nous.17.html) :

      Extrait : (…) « Ajoutons en plus à ce sujet le fait que nous pourrions résoudre ce problème de la faim dans le monde en augmentant le niveau de vie des pays défavorisée. En effet, il a été constaté que l’amélioration du niveau de vie permettait aux peuples nouvellement favorisés, de baisser leur taux de natalité sans heurts et brutalités contrairement aux politiques volontaristes et rigides de ces trente dernières décennies dans ces pays. On pourrait alors voir à l’échelon planétaire, une natalité basée sur une configuration de trois enfants par famille qui serait un niveau d’équilibre pour notre espèce sur Terre.

      En distribuant les richesses, il est démontré par les experts internationaux de l’ONU, et des organismes écologiques que nous pourrions être sans problème majeur 11 milliards d’habitants si nous savions gérer nos richesses naturelles et les redistribuer de façon plus égalitaire en adoptant un autre mode d’alimentation qui ne soit plus majoritairement animal…

      Il est vrai que cela implique une véritable révolution des mentalités des sociétés et met en jeux de futurs affrontements avec les forts lobbys des multinationales alimentaires et des métiers basés sur les circuits de la viande (bouchers, charcutiers, etc.). Mais c’est une question de courage si nous ne voulons pas nous entredéchirer dans les décennies à venir…

      Et la lâcheté prouvée des politiques étant ce qu’elle est, il ne faudra compter que sur les sociétés civiles et ONG pour faire avancer ce débat et cette prise de conscience salutaire. » (…)


      Concernant ceux qui dirigent tous ces pays de ce continent, on remarquera qu’ils sont au pouvoir avec l’aval des Occidentaux ! Ceux qui voulurent faire un autre chemin pour un authentique développement africain ont été éliminés… (N’Krumah, Sankara, etc.)


      Concernant votre refrain sur « le tiers-mondisme », je ne vois pas trop ce que cela apporte au débat si ce n’est que de montrez une certaine amertume dans vos propos… C’est pas très constructif au final ! Soyez et restez optimiste car notre vie n’est pas éternelle sur cette terre et comme nous ne sommes que de passage, sachons porter le témoignage par notre présence, d’un monde en devenir qui soit moins dysharmonieux… 


      Courtoisement !


    • Jonas 22 mars 2018 18:07

      @Pierre Sarramagnan-Souchier


      Je suis violemment pour l’Europe, mais pour une Europe , qui se penche un peu plus sur le sort des européens , et qu’elle cesse de vouloir donner des leçons de « Droits de l’homme » et de se gorger de bons sentiments. Qu’elle cesse de parler de valeurs à tout le monde. Les valeurs de l’Occident n’ont rien à voir avec celles d’Asie, d’Afrique et des pays arabo-musulmans. Je suis pour une Europe d’approfondissement et non pour une Europe d’élargissement à l’infini. Que l’on cesse de raconter des histoires aux européens , il n’y a pas d’Europe sociale , il suffit de voyager dans quelques pays. de l’Union. Il n’y a pas d’Europe de la défense, fiscale, et même d’énergie. Donc , les responsables Européens doivent d’abord et avant tout s’occuper de leurs compatriotes de l’Europe. 

      Peut-être , que vous savez que la Chine , est une prédatrice , mais cela fait des années que l’Afrique décolonisée , cherche à se faire colonisée par la Chine. La Chine dans un silence assourdissant , offre , des stades , des routes , des constructions , etc avec des prêts a des taux bas tout en sachant que ces pays ne paieront jamais , mais donneront en compensation leurs matières premières. Tout en réclamant dans les forums internationaux des aides de la communauté c-à-d des Occidentaux. . 

      Concernant l’Afrique et sa démographie galopante ,vous avez fait une pirouette. Avant de vouloir faire de chaque homme sur cette planète , un Abbé Pierre, et d’une femme une soeur Thérésa , il faut que l’Afrique se prenne en mains, qu’elle incite par des moyens non coercitifs , contre la polygamie, les mariages précoces  etc. pour réduire sa démographie , qui de toute manière , fonce jusqu’en 2050. 

      Dans son discours au Ghana, ( 2009) l’ancien président des Etats-Unis Obama avait demandé aux responsables Africains que cesse cette rente de situation que sont les indépendances. L’histoire ne s’est pas arrêtée , il y a un demi-siècle . avec Nkrumah et Kenyatta, L’Afrique n’a ps besoin d’hommes forts , mains d’institutions fortes .Tout comme il a condamné , ceux qui se servent des coups d’Etat ou de modifier les Constitutions pour rester au pouvoir.Il a eu le courage de déclarer , ce que certains ne sont pas capables de faire , afin de passer pour des progressistes , Il a exhorté les dirigeants Africains d’assumer leurs responsabilités, l’Occident ne peut-être comptable d’une culture de conflit , qui est aussi constant que le soleil. 

      L’Algérie pays riche avec une population pauvre. Sur beaucoup de points a part la religion , l’Algérie ressemble au Venezuela. 
       
      Sur l’Algérie , j’avais à plusieurs reprises attirer l’attention, sur les nombreux , problèmes économiques , sociaux , politiques , de ce pays qui ont donné du grain à moudre aux islamistes qui étaient déjà présents , par une politique d’arabisation à outrance en faisant venir par charter , les « Frères musulmans » dont l’Egypte se débarrassait avec joie. J’espère que vous ne recevrez pas au tant de tombereaux d’insultes que moi. 

      Pour l’Egypte, comme a votre habitude ,vous mettez en cause les Occidentaux .Le traité conclu en 1929 entre l’Egypte et la Grande -Bretagne donnait la part du lion à l’Egypte et un peu moins Soudan. 
      Qui a empêché , ces deux pays africains , par solidarité de revoir le traité et par négociation répartir équitablement les eaux du Nil. entre les neufs pays riverains( Egypte-Soudan-Ethiopie-Tanzanie-Kenya, RD Congo-Rwanda et Burundi) 
      L’Egypte et le Soudan se posent comme détenteurs du Nil

      C’est comme les Accords de 1916, Syskes-Picots , sur le partage entre la France , Grande-Bretagne , tout le monde critique, es accords mais aucun pays ne veut les modifier.. Mis à part , l’Etat criminel islamique.

      Bonne soirée. 




    • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 22 mars 2018 18:39

      @Cadoudal
      Très bien ! Merci !


    • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 22 mars 2018 18:44

      @Jonas
      Bonsoir Monsieur ! 

      Tiens c’est curieux vous ne me traitez pas de tiers-mondiste ce soir ! Seriez-Vous en baisse de régime ? (Désolé c’est on humour qui remonte !)
      Pour l’Europe et l’UE vous aurez certainement plaisir à lire notre position et nos options qui sont définies dans notre programme de campagne pour les élections des députés européens de 2014 (http://pierre.souchier.free.fr/europeennes2014/index.html)

      Avec mes courtoises salutations !


    • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 23 mars 2018 12:18

      @Jonas

      Réponse à votre dernière remarque : « Pour l’Egypte, comme à votre habitude ,vous mettez en cause les Occidentaux «  !

      En fait je me crois autorisé de vous informer que ces éléments de réflexions proviennent de sources américaines lue sur « l’American herald Tribune » qui publiait le 12 septembre 2017 l’article suivant : « Destabilizing Egypt : Ethiopia’s Nile River Dam » (https://ahtribune.com/world/africa/1893-egypt-ethiopia.html) dont je vous met la traduction en français : « La déstabilisation de l’Égypte : le barrage éthiopien sur le Nil » (https://globalepresse.net/2017/09/12/la-destabilisation-de-legypte-le-barrage-ethiopien-sur-le-nil/) ou là ( http://reseauinternational.net/la-destabilisation-de-legypte-le-barrage-ethiopien-sur-le-nil/ )

      Vous seriez donc bien avisé d’aller directement porter votre critiques contre cette position anti-occidentales aux Américains qui en sont les auteurs ! Ce qui ne manquerait pas de sel au final car vous seriez entres occidentaux à débattre du monde !


      Pour la surpopulation du Continent africain dont vous pensez que j’ai fait une pirouette… Détrompez-vous. Et relisez plus calmement l’extrait que je vous indiquais. De plus j’ajoute qu’il est assez hardi de votre part de vouloir imposer un style vie à un autre continent sans leur proposer un autre mode de vie et de subsistance. Il devrait logiquement revenir au Continent africain la liberté de choisir ou pas un chemin de dénatalité ou de réduction démographique qui ne soit pas imposé de l’extérieur une fois de plus parce que le braves Occidentaux craindraient une surpopulation… Décidément c’est un endoctrinement très enraciné que cette conception du monde vue depuis les puissances étrangères à ce continent…

      Si vous tenez à garder votre tête sur vos épaules, je peux juste vous donner le conseil d’y aller avec plus de diplomatie et de pédagogie ! (ben oui je vous aime bien finalement et vous m’êtes sympathique malgré vos conceptions différences !)

      En France même, on peut constater dans les assurances sociales que des familles vivant sur le sol français sont polygames et touchent donc diverses et multiples allocations familiales ! Et que pour ne pas trop froisser les situations critiques des émigrés et immigrés, les responsables administratifs font peuvent d’un certain laxisme voir d’un certain oublie d’application des règlements dan les attributions… On ferme le yeux… Il serait donc plus raisonnable de mettre en pratique votre souhait en s’occupant de ce qui se passent dans les allocations familiale françaises… Vous seriez très surpris des sommes allouées qui ne vont pas vraiment dans le sens de la dénatalité…

      Et à tout prendre, autant commencer à balayer devant sa porte au lieu d’aller faire le ménage à l’extérieur… Cela vous évitera quelques ennuis futurs…


      Bien courtoisement.



    • Jonas 23 mars 2018 13:50

      @Pierre Sarramagnan-Souchier


      Bonjour, 
      C’est à dessein ,puisque , vous l’avez intégré, il n’est plus indispensable que je le répète.J ’ essayerai de lire attentivement votre programme et les propositions. , mais nous sommes en 2018, j’espère que vous avez modifié certaines options depuis. 
      Je suis un fervent européen et je ne confonds pas les anti-européens et les sceptiques qui ont des raisons de l’être.
      Vous connaissez certainement , cette phrase du Gal de Gaulle « Le Brésil est un pays d’avenir et il le restera ». Cela , peut-être appliqué à beaucoup , s’ils ne se soucient pas du devenir de leur pays et de leurs compatriotes. 
      Avez-vous lu, le discours de Barak Obama lors de son voyage au Ghana ? 

      Bonne journée. 

       

    • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 23 mars 2018 14:36

      @Jonas
      Brésil : Un pays d’avenir pour les prédateurs ! Pas de soucis ils s’en occupent… Forêt amazonienne, déforestation, etc. Sans parler des multinationales européennes qui ont pignon sur rue dans les grands territoires de ce pays… (Mercedes etc.)

      Et les services de sécurité qui assassinent les représentants les Favelas (également élues à la mairie…)
      Pas de soucis donc la junte militaire de 1964 a réussi a tenir ses ambitions pour le futur… Le peuple ! Ah oui le peuple… Mais que voulez-vous qu’on fasse du peuple voyons ! Soyons sérieux…

      Obama et l’Afrique : 
       Faut-il être naïf au point de penser qu’il aurait changé quoique ce soit ! Il est Américain… Voyons !
      Juste un petit rappel des mises en pratique de la démocratie version étoilée states :
      L’impérialisme américain depuis 1945 expliqué aux civils (lire ici !) : 
      Voir aussi : L’élection du Président des USA

      « J’en ai rien à cirer ! »

      http://pierre.souchier.free.fr/revoltons_nous/page.revoltons-nous.29.html


      Ah Jonas ! Jonas ! Quand vous vous ferez éjecter de la baleine (In La Bible !) après un séjour prolongé et que le cétacé vous dira : Maintenant Cétacé ! Filez voir le monde sous un œil neuf, car il a bien changé depuis que vous dormez dans mon estomac… 


      Avec mon insolence et mon impertinence habituelle !


    • Jonas 23 mars 2018 19:47

      @Pierre Sarramagnan-Souchier


      Bonsoir 
      Je vois que vous , vous énervez un peu et vous reprenez votre ritournelle , tout est la faute des autres.
      C’est une plaisanterie de de Gaulle sur le Brésil, vous l’avez pris au premier degré, vous devez être fatigué. Vous voulez un monde parfait avec des hommes ( genre humain, je précise) qui vous ressemblent , mais hélas pour vous , les hommes sont les hommes. 

      Au Venezuela , a Cuba, en Corée du Nord , des pays comme vous les souhaitez n’ont pas de prédateurs , pas de multinationales européennes ou autres , pas de banquiers ,pas d’actionnaires , bref des pays parfaits pour vous où tout est partagé , surtout la misère, la pauvreté , ( Inflation pour le Venezuela de 13 000 %) immigration vers les pays voisins etc. Vos modèles ont échoué partout. La rhétorique révolutionnaire n’a plus cours. 

      Vous attaquez les pays Européens et les Etats-Unis , mais vous ne dites rien sur les pays qui achètent les terres en Afrique , avec le consentement des pouvoirs en place.

      -Sénégal : Arabie saoudite -Emirats Arabes
      -Egypte : Arabie saoudite-Emirats Arabes unis-Bahrein -Japon—Koweït
      -Zambie : Chine
      -Tanzanie : Arabie saoudite-Chine
      -Maroc : Emirats Arabes -Koweït
      Ouganda : Chine -Arabie saoudite-Egypte -Koweït
      -Cameroun : Chine 
      Sans parler de Madagascar-Ethiopie-RD Congo et bien d’autres.

       << Chaque génération, sans doute se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait parfaitement qu’elle ne le fera pas . Mais sa tâche est peut-être plus grande . Elle consiste à empêcher que ce monde se défasse >>.Albert Camus. 

       


    • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 24 mars 2018 07:49

      @Jonas
      Vous délirez ou quoi ?

      Qui vous dit que j’ai pris les pays que vous mentionnez comme modèle ?
      Vous fumez la moquette ou quoi ?

      Bon en attendant que vous-même proposiez des modèles de société moins débiles que ceux des prédateurs occidentaux, je vous laisse quelques exemples récents :

      La France épinglée pour l’importation de bois illégal en provenance d’Amazonie

      http://www.lefigaro.fr/sciences/2018/03/20/01008-20180320ARTFIG00144-la-france-epinglee-pour-l-importation-de-bois-illegal-en-provenance-d-amazonie.php


      RDC : 2 compagnies chinoises se partagent 650 000 ha de forêt :

      https://nofi.fr/2018/02/rdc-deux-compagnies-chinoises-se-partagent-650-000-ha-de-foret/48623


      Vous connaissez la situation en Syrie ? Ce n’est rien par rapport à celle de la RDC.

      https://reseauinternational.net/vous-connaissez-la-situation-en-syrie-ce-nest-rien-par-rapport-a-celle-de-la-rdc/

      Un politologue congolais explique la situation au Congo démocratique depuis la chute de Mobutu en mai 1997, et s’indigne du silence médiatique mondial

      Le Congo est la première ressource minière au monde, et compte plus de 52 armées étrangères sur son sol. Une véritable guerre mondiale se déroule sur ce pays entre puissances étrangères qui s’appuient sur des forces locales notamment les « Tutsi » soutenus par les Américains et les Israéliens pour garder la main mise sur le pays.

      A côté la France sentant ses intérêts menacés s’en mêle, de même que la Belgique l’ancien colonisateur complètement dépassé, etc..

      La Chine aussi nouvel arrivant compte bien prendre le contrôle des matières premières précieuses de ce pays nécessaire à son propre marché et des usines de production. Du coup c’est le « bordel »

      Les populations sont massacrées sciemment pour qu’elles fuient et laissent leurs terres aux multinationales qui viennent ensuite exploiter le sous sol.

      Plus de 8 millions de morts en 20 ans. C’est la guerre la plus meurtrière depuis la Seconde Guerre Mondiale

      source :https://www.facebook.com/sociologiedesafro/videos/1808408549453583/



      Bien à vous et bonne continuation dans votre conservatisme bon chic bon genre des intérêts des puissants qui nous gouvernent…




  • Ruut Ruut 16 mars 2018 13:03

    Indirectement si la France par son urbanisation exemplaire pouvais inspirer les Nations voisines, le peuple de France serait fier.

    Hélas la soumission de notre Pays a des intérêts autre que les siens en font un pays en voie de destruction. Ruiner les travailleurs pour les empêcher de faire par eux même ce que l’état ne fait plus n’est bien sur pas le bon choix mais celui que suit notre pays.

    Ce qui est triste c’est que la France a tout pour redevenir le phare du monde, il ne lui manque que des représentants du peuple qui œuvrent pour le bien de la nation et de ses habitants.

    Le Mal qui as fait fuir a tord nos anciennes colonies est en train de toucher violemment nos territoires ruraux.

    Triste époque...


  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 17 mars 2018 11:08

    Mayotte :

     Pour les internautes qui s’interrogent sur le Droit du Sol en France :

    Commencer l’émission à partir de 3 minutes… jusqu’à 9 minutes.




  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 19 mars 2018 19:28

    Une petite pointe d’humour pour se changer les idées après ce premier tour des législatives (partielles) dans cette île en grève… méprisée, oubliée et ignorée des puissants qui dirigent la république française… (dont le seul intérêt est stratégique et militaire…)



    Législatives dans le 101e département français :

    - Putain les mecs, ça craint, j’ai du poil à Ma Yote !
    Suis-je pubère ? 
    - On vous en dira plus dès le dépouillement ! 
    - Moi des poux ? Aille ! ça craint grave !
    Etc.
    - Mais l’honneur de la Raie pubis est saufe car on à foté !

    - C’est où déjà le poil à ta Yote ? Montre-nous qu’on se marre un peu !

    Plus pour les curieux : (de + 18 ans !) qui veulent en savoir
    encore plus, c’est par là :


  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 4 mai 2018 07:28

    Comment le « visa Balladur » a fragilisé l’équilibre comorien

    Comores et Mayotte, si loin, si proches (2/4). Le fossé ne cesse de se creuser entre les trois îles indépendantes et leur sœur française depuis que les habitants ne peuvent plus circuler librement à travers l’archipel.


    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/05/03/comment-le-visa-balladur-a-fragilise-l-equilibre-comorien_5293746_3212.html


  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 19 octobre 2018 17:35


    MAYOTTE : LA RÉOUVERTURE DE LA PRÉFECTURE ENCORE REPOUSSÉE, SOUS LA PRESSION DE COLLECTIFS XÉNOPHOBES12 octobre 2018Alors que la préfecture de Mayotte devait partiellement rouvrir ses portes ce jeudi 11 octobre après six mois de fermeture, l’annonce d’une manifestation des collectifs citoyens hostiles aux personnes étrangères a suffi à la différer une énième fois. Des milliers de personnes sont condamnées à la précarité administrative et sociale en toute illégalité, sans réaction efficace des pouvoirs publics. Lire la suite ici :

Réagir