lundi 18 mai 2015 - par Dan

Tsarnaev et Charlie Hebdo, une corrélation ?

JPEG A l'heure de la condamnation à mort du jeune Tsarnaev d'origine tchétchéne, il n'est pas inutile de remémorer l'article de l'essayiste Paul Craig Roberts, opposant/dissident américain, écrit le 8 janvier (parution 24 h après) au lendemain des attentats de Paris à Charlie Hebdo (voir lien http en fin de page).
Il cherche une relation politique au fanatisme islamiste des auteurs entre les attentats de Boston d'une part et les attentats de Paris d'autre part.
 
Craig Roberts va tout de suite dans l'analyse politique des attentats de Paris -sans passer par l'émotion- pour rentrer dans la phase réflexion -indispensable -sur les causes supposées du fanatisme exalté dans les attentats.
On peut rétorquer d'entrée de jeu que Paul Craig Roberts va parfois errer dans la théorie du complot. Est-ce suffisant pour jeter le bébé avec l'eau du bain et faire ainsi l'économie de son interprétation des deux affaires ? 
La question sous-jacente est celle-ci : "quelle explication politique à ce fanatisme dans des actes d'un islam exterminateur vis à vis de l'occident ?. " S'agissant de religions, on pourrait penser que... ça tombe du ciel.. mais même le paroxysmique a des causes bien réelles et matérialisées.
Selon lui, les mobiles des djihadistes de Paris sont à rapprocher des motivations des frères Tsarnaev, ressortissants canadiens qui les ont conduit à poser une bombe au marathon de Boston il y a deux ans (début janvier 2015 Tsarnaev n'était pas encore condamné à mort). Selon Graig Roberts le combat djihadiste dans le contexte international a sa source dans la politique belliciste américaine (s'agissant de l'épisode de Boston d'abord) agissant comme ferment dans d'autres attentats. La chaîne c'est : action/réaction, un processus bien connu mais vite oublié par les protagonistes. 
On résume : responsabilité vindicative des USA depuis plus de 15 ans et, à la même enseigne, du gouvernement français dans sa récente politique extérieure, ceci oeuvrant globalement contre la paranoïa islamiste, portant une fatwa pour blasphème envers Mahomet à l'encontre des caricaturistes ; est donc mis en exergue l'interventionnisme du gouvernement français pour son rôle de caniche des USA et de leur supplétifs anglais. 
La France, par la gestion Sarkozy/Hollande est devenue partie prenante d'interventions militaires "tout azimut" en terre arabo-musulmane, on rappelle : en Libye, Mali, Centre Afrique, Syrie (associé d'Al Nostra). On inclura dix années d'intervention avec "les alliés", en Afghanistan, histoire de ne pas laisser rouiller le matos. 
La France visée, pourquoi donc ? un leurre... La France est bien un acteur majeur sur le théâtre des conflits. Il n'y a jamais de fumée sans feux, avec retour de boomerang. Et dans ce cas, c'est bien connu, on ne choisi ni les armes ni la méthode, encore moins la date. Dans un combat asymétrique.
Pour résumer, les autorités françaises font la guerre, hors du territoire national, avec un rôle -perçu- de belligérants qui touche in fine des populations civiles, face à des combattants du cru qui ont des mobiles (prosélytisme religieux ,politique de conquête territoriale, insurrection). Et il se crée en outre des ennemis "de l'intérieur" loups solitaires intoxiqués à la propagande, ou encadrés par des réseaux. Et ça donne le résultat que l'on sait.
Craig Roberts développe son interprétation des visées mondiales de la politique américaine interventionniste. Il rappelle, pour illustration du jeu manichéen, l'opération "Gladio" des américains des années 70 en Italie et de l'attentat meurtrier à la gare de Bologne. Attentat tout d'abord prêté à l'extrême gauche puis, ensuite aux néo fascistes italiens, puis, puis... depuis on sait que les "années de plomb" ont été totalement agencées et manipulées par la CIA en Europe laquelle avait infiltré les milieux gauchistes en période de guerre froide pour les faire s'affronter avec les néo fascistes afin de déstabiliser le processus légal démocratique, dans l'esprit du renversement d'Allende au Chili, même période. Le PC italien était aux portes du pouvoir par les élections ; il était alors le plus important PC d'Europe. Par cet attentat traumatisant ou l'on jetait les bases d'une guerre civile on a ainsi créé "un choc" afin de sapper la montée du Parti communiste italien qui s'était affranchi du PC de Moscou le qualifiant de post stalinien. 
Beaucoup d'historiens ont conclu depuis avec le recul que c'était bien au minimum un montage stratégique -machiavélique- de la CIA avec ses agents infiltrés pour reprendre la main en Europe. (le PC français était proche de 20% et le PC italien proche de 30 %). 
 
Pour la période récente des attentats islamistes, il semble que Paul Craig Roberts trouve les causalités suivantes pour expliciter les attentats de Paris :
1/ par la situation existentielle des musulmans en France et en Europe qui subiraient une "islamophobie latente", corroborant par avance le discours d'Emmanuel Todd sur le conglomérat hybride de la manif du 11 janvier, sur la stigmatisation de la population musulmane confinée dans les quartiers "pauvres" et qui deviendrait un bouc émissaire (rien n'accrédite cependant la vision sociale de Todd, qui induit pauvreté= révolte et/ou fanatisme, ce qui n'est pas avéré historiquement. L'appel au puritanisme islamique avec l'exaltation à la pureté rédemptrice est plus crédible).
2/ par l'allégeance française à l'axe atlantico-sioniste par son interventionniste meurtrier dans les guerres en terre d'islam.
Pour autant, il faut rappeler que les actes moudjahid "franco-français" perpétrés sur le sol français ou ailleurs, au mobile de "la guerre sainte à l'occident " est la marque d'un retour religieux identitaire moyenâgeux. Comparaison n'est pas raison et explication n'est pas justification. Les fanatiques fous d'Allah (ou du Pentagone) n'ont pas de justification à faire valoir. Mais aussi il faut quand même se poser les- questions, sinon ce serait une vision simpliste, binaire et caricatural avec "l'axe du mal contre l'axe du bien" (de GW Bush et du Pentagone, le fer de lance des visées des néo-conservateurs depuis la première guerre d'Afghanistan pour contrer l'Union soviétique ).
 
Par contre il n'est pas sain de se servir de l'indignation -légitime- des français au 8 janvier pour les embrigader culturellement d'abord puis militairement ensuite, dans une guerrilla des civilisations. Choc des cultures religieuses oui cela y ressemble, il n'y a qu'à le constater depuis la guerre ethnico-religieuse de Yougoslavie. Restons intraitable sur la Laïcité et les valeurs républicaines. Mais guerre des civilisations non pas. Car justifier ainsi les guerres au proche orient c'est faire le jeu du djihad, de Daech et sa quête en divinité de lutte intra-religieuse (entre chiites/sunnites) et envers un supposé camp des "croisés de l'occident". En France il y a eut la Révolution française en 1789 et l'avènement des philosophes des Lumières. En évocant des supposés "croisés de l'occident chrétien" ou mécréants, c'est du roman arriéré et destructeur. Ne pas confondre avec des racines chrétiennes de l'Histoire. Il n'y a pas à s'inscrire au scénario que l'on nous propose exaltant les Etat/nations dans la lutte à mort d'un camp chrétien (ou impie) occidental. Ou bien made in protestant USA, versus le camp des fous de d'Allah de l'islam littéral wahhabite. Celui qui est véhiculée par l'Arabie Saoudite avec qui on fait néanmoins des affaires...comme avec le rigoriste Qatar, Etat esclavagiste hors pair. Enfin, on n'oublie pas le rôle obscur de la Turquie d'Erdogan, tête de pont des volontaires au djihad -celle ci pourtant ancré dans l'OTAN- qui au passage chasse sa minorité Kurde et tente aussi de déstabiliser Assad élu démocratiquement. Le président syrien reçu à l'Elysée de Sarkozy (? !..) afin de lui fourguer des armes avec vitrine du défilé militaire du 14 juillet svp. Lequel président Assad protégeait toutes les minorité religieuses en Syrie par tradition et souci de la mosaïque historique inter confessionnelle syrienne, à opposer au chantier actuel issu d'une déstabilisation fomentée, créant de nombreux morts de part et d'autre et sur lequel surfe Daech, l'Etat Islamique auto proclamé Califat. 
Nous n'avons pas à être en guerre contre l'islam comme nous exhortait M. Estrosi député UMP maire de Nice, sans doute exalté de Dieu chrétien, qui veut nous faire monter les uns contre les autres. Ce type avec sa sainte vision essentialiste est dangereux pour la République. Il est une honte pour le sénacle des députés français, par opposition à ceux de la déléguation auto investie des sénateurs qui ont la eu la lucidité d'aller -pour s'informer- sur place de la vision globale sur le conflit par Bachar lui même.
L'autre argument soulevé par Craig est de souligner le "deux poids deux mesure" en France (comme aux US qui chassent à mort Edward Snowden ) sur le logiciel de la liberté d'expression des pays démocratiques. 
Il dit en résumé qu'en France la religion musulmane peut bien se sentir insultée (ressenti) par des dessins (principe de blasphème) beaucoup de monde se lâche contre l'islam mais..que, à l'encontre, quand il s'agirait de blasphémer des ressortissants d'une autre communauté (on comprend des juifs) alors là c'est interdit... et c'est puni, au nom de la mémoire par le prêt à penser de tous les intellectuels, de tous les médias presse et radio, le CRIF, la LICRA, par un Manuel Valls (dit manu la tremblotte) sulfureux/galvanisé, mais aussi par les tribunaux. Circulez, y'a rien à voir.
Sur ce il faut reconnaître la pertinence de Craig (argument lapidaire soulevé par des mômes musulmans issus de l'immigration sautant sur de la provoc identitaire -infantile- dans les écoles, lesquels n'étaient pas tous en adhésion avec la simplification du mot d'ordre "je suis charlie"). Question de ressenti culturel ? Allez savoir.
En tous cas, mot d'ordre qui manque de nuance=réplique qui manque de nuance. C'est du basique.
Ne pas oublier qu'en dialectique, pour toucher les gens en conscience il faut tenter d'être soi même objectif sinon irréprochable sur des valeurs supposées communes.
Si l'on veut s'en sortir, il faudra une désescalade militaire illico presto de la France en terre d'islam, terre qui ne nous regarde plus au plan tutoral malgré nos intérêts commerciaux et à laquelle nous n'avons pas à tenter d'imposer quoi que ce soit ni à favoriser un régime. Il y a un monde musulman voir y compris des Républiques musulmanes (concorde). C'est leur paradigme, c'est ainsi. C'est pas terrible ? on peut le penser, mais c'est ainsi. Chacun est maître chez soi et du choix de ses dirigeants.
En revanche rien ne nous empêche de dénoncer le dogme de la Charia rédemptrice rétrograde. L'opinion est permise, l'intervention c'est autre chose c'est le plus souvent de l'ingérence conjoncturelle. D'ailleurs reconnaître la souveraineté n'implique en rien l'adhésion culturelle ou philosophique. Et chez nous il nous revient d'empêcher le prosélytisme, le communautarisme exacerbé, de défendre les valeurs républicaines et laïques ; sachant que nous n'avons pas à les exporter pour les instaurer à des hommes de main (de "vrais démocrates labellisés") du grand business, des hommes de pouvoir que l'on placerait selon l'obédience (via BHL, Kouchner, Fabius) que l'on déplacerait (jusqu'à l'assassinat ?) sous couvert des "droits de l'homme ". 
D'ailleurs, en "soft" pour être équitable, on pourrait commencer par ne pas vendre des Rafales à des pays autocrates, eux mêmes en guerre, mettre l'embargo commercial sur Israël, qui mène une politique racialiste et discriminatoire dans les territoires annexés, qui bombarde Gaza faisant des milliers de morts à raison de 95 % civils et avec un mur de la honte ; les émirats du Golfe adeptes de la Charia, de la lapidation, de la peine de mort, des femmes sous citoyennes, sans liberté de partis, de la presse et d'associations, sans libertés philosophiques, niant les autres religions, avec pratique de la lapidation et coups de fouets pour l'infidèle. L'embargo ? on le fait bien vis à vis de l'Iran (même de la Russie et Cuba) pourquoi seulement faire crever les iraniens dans ce cas ? Pourquoi une telle "stigmatisation" de certains pays et pas d'autres qui sont belliqueux et qui font des morts à la louche ? C'est donc une question que personne ne se pose dans la presse ?? (sauf peut-être Médiapart ou le Monde Diplomatique.. franchement c'est pas lerche). 
 
Partir en guerre pour arbitrer à l'infini des conflits inter ethniques ou inter religieux (chrétiens vs musulmans comme au Mali ou au Centre Afrique demain ailleurs) il faut laisser tomber. Faire confiance à Sarkozy ou Hollande, chefs des armées pour ouvrir des fronts au nom de la France ? Niet, même pas en rêve. Défense nationale veut dire défense du territoire national stricto sensu. Et non pas exportation d'un quelconque nationalisme français arborant les "droits de l'homme". Si les droits de l'homme c'est de tuer par ingérence au "nom de" alors il faut brûler les dicos.  
L' Afrique est un continent en éveil et ils devront s'en sortir idéologiquement ou spirituellement par eux mêmes. Sinon cela nous retombera sur la tête car il y aura toujours des ressentiments pour ceux qui auront perdu le match et qui feront des confusions par frustration. Voyez le cas au Rwanda, clairement le corps expéditionnaire français, seule force internationale reconnue par l'ONU, n'aurait pu, ne pouvait éviter les massacres inter ethniques pour arbitrer les belligérants. Et pour conclusion ? les deux camps lui tombent dessus en terme de responsabilité. Demandez donc à Mr Paul Kagamé mis au pouvoir de dire merci la France... Au contraire pour se réconcilier avec ses ethnies il lui faut trouver un bouc émissaire qui va fédérer l'Etat. C'est du Machiavel pur jus.
 
En nous déclarant être "entré en guerre", ou "c'est notre 11 septembre", etc.. du fait des attentats criminels contre les journalistes de Charlie, c'est rentrer sans discernement dans le jeu des djihadistes (je n'emploie plus le terme "terroriste" terme labellisé par la gestapo sachant qu'il s'appliquait aux résistants français par la propagande allemande).  
Voir l'article de Paul Craig émanant du site "Arrêt sur info" contenant quelques vérités, même si l'on n'est pas d'accord avec l'ensemble des points de son analyse à chaud du 8 janvier 2015.


41 réactions


  • César Castique César Castique 18 mai 2015 10:53

    Il faudrait essayer de comprendre que l’Islam n’est pas simplement une religion, c’est une civilisation dans toute l’acception du terme, donc un type de société. De même, l’Occident façonné par le christianisme, induit un autre type de société. 



    Ces deux sociétés ne peuvent cohabiter qu’à la condition que l’une des deux soit dominante, et que l’autre accepte de plus ou moins bon gré, la domination qui lui imposée. Du moment où celle-ci n’accepte son statut et prétend à l’égalité, les deux sociétés entrent en concurrence, c’est-à-dire en conflit.

    A ce jeu, l’Islam est forcément gagnant. Il n’a que des revendications à formuler, sans avoir de marge de manoeuvre pour d’éventuelles concessions. L’Islam n’ayant pas de structures faîtières pour imposer à l’ensemble des Fidèles des adaptations à la société occidentale, le vivre ensemble ne repose donc que sur des adaptations de la société occidentale aux exigences de la pratique de l’Islam.

    • Dom66 Dom66 18 mai 2015 12:22

      @César Castique

      C’est exactement ça.. Et une preuve supplémentaires Ils (les musulmans) s’entre tuent entre eux


    • philouie 18 mai 2015 12:32

      @Dom66
      propos bien absurde.
      des gens qui s’entretuent entre eux je vous en trouve à la pelle.
      Par exemple, les guerres franco-allemande.


    • elpepe elpepe 18 mai 2015 14:44


      @César Castique
      Oui votre propos est un constat, on ne peut esperer qu un miracle, en l occurrence que l islam embrasse la laicite,
      D ailleurs grace a Mm Valo Belkacem on est sauve , l islam prend toute sa place dans nos manuels d’histoire.



  • njama njama 18 mai 2015 12:05

    Selon lui, les mobiles des djihadistes de Paris sont à rapprocher des motivations des frères Tsarnaev, ressortissants canadiens qui les ont conduit à poser une bombe au marathon de Boston il y a deux ans
    dans son article Craig Roberts n’accuse pas les frères Tsarnaev (logique d’ailleurs, en janvier ils n’étaient pas encore jugés), je dirais même qu’il soutient en filigrane la thèse inverse ***. A juste titre, le nombre d’incohérences est hallucinant ..., et Djokhar Tsarnaev, présumé coupable, comme son frère,au prétexte de « terrorisme » et du « Patriot Act » n’a pas eu droit à un procès équitable, en dépit de la pétition en sa faveur :
    we petition the obama administration to :
    DZHOKHAR TSARNAEV MUST BE GRANTED HABEAS CORPUS AND ALL CHARGES DROPPED BASED ON LACK OF EVIDENCE AND FALSE ACCUSATION

    DZHOKHAR TSARNAEV HABEAS CORPUS PRESENTED BEFORE BOSTON CHIEF JUDGE PATTI B. SARIS ON APRIL 22, 2013

    *** La « National Security » est le camouflage pour les opérations criminelles de Washington. Elle permet d’empêcher que les crimes du gouvernement soient exposés en pleine lumière et d’empêcher ainsi que les responsables soient inculpés.

    Certains se demandent quel est le rôle que la « National Security » va jouer dans le procès du poseur de bombe présumé au marathon de Boston, Dzhokhar Tsarnaev. Ce dernier est en prison depuis avril 2013 après avoir été formellement accusé le 22 avril 2013. Mais la sélection des membres du jury n’a commencé qu’en ce mois de janvier 2015. Pourquoi un aussi long délai ? La garantie d’un procès rapide ne signifie plus rien, mais vu les multiples accusations qui viennent s’ajouter à celle de l’attentat à la bombe pour lequel le gouvernement fait appel à des témoins oculaires et à des confessions, et étant donné que les frères Tsarnaev sont déjà tenus pour coupables par les médias, un délai aussi long laisse perplexe. Nous n’avons toujours pas entendu ce que Dzhokhar Tsarnaey avait à dire. Il est tentant de penser que si le procès de Dzhokhar Tsarnaey a été autant repoussé dans le temps, c’est pour parachever son conditionnement et l’acceptation de sa culpabilité, et pour laisser le temps à toutes les questions posées dans les médias alternatifs d’être oubliées.

    Les journaux et les télévisions nous ont servi les explications du gouvernement sans faire aucune enquête. Pourtant, des questions  cruciales ont été soulevées dans les médias alternatifs pour chacun des aspects de cette affaire.


  • njama njama 18 mai 2015 12:17

    Le procès Tsarnaev, une parodie de justice !

    The Boston Marathon Show Trial
    Paul Craig Roberts
    April 11, 2015
    Alleged Boston Marathon bomber, Dzhokhar Tsarnaev, was convicted not on the basis of any evidence but by a jury intimidated by Tsarnaev’s prior conviction in the media by statements made by authorities precisely for the purpose of preventing a trial based on evidence. The jurors knew that the failure to convict would make them pariahs among their brainwashed families, friends, and communities. In former times when the US had the rule of law, the irresponsible statements by public officials repeated endlessly in the media would have likely resulted in the court dismissing the case on the grounds that public authorities had made a fair trial impossible.

    Tsarnaev’s attorney knew that evidence would play no role in the case and focused on trying to save Dzhokhar from a death sentence by blaming the older brother who was killed by police. Perhaps Dzhokhar’s attorney remembered what happened to attorney Lynne Stewart who was sentenced to prison for representing a client for whom the government only wanted a pro forma representation.

    West Point graduate and former US Army officer Joachim Hagopian * describes the orchestration and avoidance of evidence that delivered the mandatory conviction :

    ----------
    * Boston Marathon Bombings’ Guilty Verdict Exposed as a Gross Travesty of Justice
    By Joachim Hagopian
    Global Research, May 14, 2015
    12 April 2015
    http://www.globalresearch.ca/boston-marathon-bombings-guilty-verdict-exposed-as-a-gross-travesty-of-justice/5442240


    • njama njama 18 mai 2015 12:30

      Death Penalty for Boston Marathon Suspect Drives Nail in the Coffin of US Justice System
      By Joachim Hagopian
      Global Research, May 16, 2015
      With the jury’s verdict now in sentencing an innocent man to death, the US justice system is sinking ever lower in its moral decay. So many giant holes in the prosecution’s case were simply ignored. Photos of the shredded backpacks allegedly containing the bombs never matched the backpacks of the Tsarnaev brothers. But the fact that they did match a number of Kraft International private security contractors photographed at the scene meant nothing. When evidence of a staged “realistic” enacted event complete with role actors and stagehand direction, fake bombs and fake blood, pre-marathon announcements of a “bomb drill” confirmed by a public notice in the Boston Globe, and no real evidence that either Tsarnaev brother committed a crime as much as admitted by the feds, there is absolutely no justice left in America today !

      The very actors seen on video walking around uninjured immediately after the fake bombs detonated are seen many months later showing up at court as fake witnesses brandishing fake injuries. If this innocent US citizen can be framed, found guilty prior to even the fake show trial and then be put to death by a fascist totalitarian police state government, then the stage is being set for any of us US citizens to be next. Below is the original article detailing this gross travesty of justice posted on GR on April 12th, 2015.
      [...]
      lire la suite : http://www.globalresearch.ca/death-penalty-for-boston-marathon-suspect-drives-nail-in-the-coffin-of-us-justice-system/5449846


  • philouie 18 mai 2015 12:23

    Là où je partage pas l’opinion de l’auteur, c’est lorsqu’il affirme que le terrorisme serait réactif à la politique agressive des américains.
    Pour ma part, je crois que les américains, et particulier la branche militarisée de ceux-ci, ont une participation active dans la fabrique du djihadisme.
    Je suis même convaincu qu’après la chute de Bagdad et la mise en place du gouvernement Maliky, les américains ont participé activement à la déstabilisation de celui-ci dans une forme de comportement schizophrénique visant d’une part à créer la démocratie en Irak et d’autre part à détruire les conditions de celle-ci.
    La dissolution de l’armée Irakienne par Paul Bremer ne peut pas être pensée comme une erreur stratégique, par un haut fonctionnaire inexpérimenté, mais bien par un choix politique visant à créer un ennemi intérieur au gouvernement irakien issu des urnes dont on savait fatalement qu’il viendrait en contradiction des intérêts ricains en raison du lien confessionnel entre celui-ci et l’ennemi Iranien.
    N’oublions jamais que le terrorisme est le meilleur ami des tyrans et des marchands d’armes et de tous ceux qui pour x ou y raison veulent la guerre.
    La puissance militaire américaine a un besoin vital du terrorisme comme justification à sa politique de violence.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 mai 2015 08:03

      @philouie
      Normal qu’ils aient besoin des terroristes, le Droit international interdit les génocides aux Etats.
      Or Daesh n’est pas un Etat...


      Le projet « du Grand Moyen Orient », est un projet américano israélien, qui a pour but de faire éclater 5 pays souverains, et rétifs aux USA, en 15 petits califats bien soumis et homogènes sur le plan religieux. Ce qui suppose de faire disparaître toutes les minorités qui vivaient là depuis des siècles.

      Nettoyage ethnique et religieux sans que les USA ni Israël n’apparaissent au premier plan.
      Netanyahu a déclaré la guerre à l’ Islam, suivi par le FN ouvertement, et par les néo cons de Charlie Hebdo, sans le dire, par tous ceux qui à Gauche, créent la confusion entre la liberté d’expression et les caricatures.
      Diviser pour mieux régner, telle est la devise de l’ Empire.

    • philouie 19 mai 2015 08:25

      @Fifi Brind_acier
      Dernière nouvelle du journal « le Monde »
      « L’Etat Islamique progresse en Irak, l’armée américaine reconnait un revers »
       
      La bonne blague ... comme si ce n’était pas prévisible...
       
      Sur le plan sémantique, on appelle terrorisme des choses qui ne sont pas semblable.
      Il vaudrait mieux parler de mercenaires lorsqu’il s’agit de combattant sur les terrains extérieurs (Taliban, Daesh), même si les modes d’action peuvent parfois s’apparenter au terrorisme, il s’agit de groupes paramilitaires constitués qui forment supplétifs à l’armée américaine. Et réserver l’appellation de terroristes, pour l’action violente intérieure qui vise à maintenir les populations dans la peur et l’acceptation des politiques répressives au pays, et des politiques agressives à l’extérieur.


  • Depositaire 18 mai 2015 12:44

    Il existe d’autres parallèles à faire. Par exemple, aux états unis, les agents du FBI impliqués dans la recherche des « terroristes » des attentats de Boston sont, très curieusement, morts dans un accident d’hélicoptère. Les deux soi-disant terroristes, le premier a été abattu par la police, et le deuxième est condamné à mort et n’a assurément aucune possibilité de se faire entendre.

    Allons voir ailleurs. On se souvient de cette traque de Ben Laden au Pakistan et qui aurait été liquidé par un commando de GI’s américain. Outre que selon les autorités de Dubaï Ben Laden serait mort des suites d’une complication d’une maladie rénale, (et il est vrai qu’il devait subir des dialyses régulières), en décembre 2001 dans un hôpital de Dubaï, par une étrange coïncidence, ce commando est mort peu de temps après suite à un accident d’hélicoptère en Afghanistan.

    Décidément, les hélicoptères américains ne sont vraiment pas fiables !!!

    Passons à autre chose. Le cinéaste américain Aaron Russo qui avait fait une interview à un journaliste d’investigation américain sur ses contacts avec le clan Rockfeller et de leur vision de la domination du monde par l’oligarchie financière à laquelle les Rockfeller appartiennent a été retrouvé mort « suicidé » chez lui.

    Et il existe bien d’autres « affaires ». On connait la propension des américains à mentir pour justifier leurs lois liberticides et leurs guerres pour semer le chaos afin de piller en toute tranquillité les richesses des pays qui les intéressent. Alors un bon petit attentat « terroriste » et aussitôt la machine s’emballe. Il faut éradiquer ce terrorisme, surtout « musulman » ! Il faut vraiment être naïf pour croire ces fadaises. Même si les auteurs des attentats, aux états unis, ou en France en Janvier sont bien ceux qui ont été identifiés comme tels, (même là il y a un certain doute, pour ne pas dire un doute certain), au mieux, ce sont des individus qui ont été manipulés pour servir d’idiots utiles pour faire passer des lois liberticides et les guerres colonialistes de pillage. Il me semble que l’on oublie trop vite ces questions pour se focaliser sur ce qui est secondaire, voire insignifiant.

    Quant au commentaire de César Castique, obsédé par son islamophobie, disons clairement que ce commentaire est du délire pur et simple et ne repose que sur un préjugé lamentable et indigne d’un individu intelligent.

    D’une façon détournée, il en vient à justifier la thèse de Samuel Huntington sur le choc des civilisations. Selon cette thèse, deux civilisations ne peuvent cohabiter sans que l’une ou l’autre cherche à imposer sa domination. sachant, selon ce point de vue absurde, que l’Islam est une civilisation « barbare » et que l’Occident, en particulier, les états unis d’Amérique, (ben voyons, comme par hasard), représentent LA civilisation, (démocratie, droits de l’homme, liberté), il s’ensuit que l’Islam doit être éradiqué. Il ne peut n’y avoir que conflit entre ces deux civilisations.

    En termes plus « soft » c’est exactement ce que dit César Castique. Mais on pourrait lui poser ces questions simples : Pourquoi l’Islam devait « s’adapter » à la civilisation occidentale ? En quoi cette dernière serait un modèle à suivre ?

    Soyons réalistes et objectifs. Depuis au moins plusieurs siècles, le monde occidental s’est montré comme un prédateur impitoyable, écrasant, volant, pillant détruisant des pays, des cultures, des civilisations et ça continue de plus belle aujourd’hui. Qui ou quoi peut bien être compatible avec cette violence prédatrice ? Et comment peut-on encore appeler cela « civilisation » ? Et quelle « adaptation » est-elle possible avec un tel système ?

    Ceci posé, qui était nécessaire afin de clarifier les choses, contrairement à ce que dit César Castique, l’Islam n’ a aucune velléité dominatrice et de plus, s’il a bien existé une civilisation musulmane il y a quelques siècles, elle a disparu totalement aujourd’hui. Et fondamentalement, l’Islam est plus un mode de vie axé sur l’essentiel, la recherche de la paix intérieure, en nous-mêmes, et extérieure avec l’entourage, le respect, donc, d’autrui dans sa différence considérée comme une richesse et non une malédiction, comme cherche à l’imposer, par contre, l’Occident, et la recherche du savoir, de la connaissance.

    Ceci constitue le socle fondamental de l’Islam. Le fait qu’il ne soit pas vécu hormis dans des milieux restreints mériterait à lui seul toute une recherche exhaustive. Mais disons qu’il en est comme de toute grande Tradition spirituelle. Il y a la doctrine en elle-même, et ce qu’en font les hommes au cours du temps.

    Quant à parler des valeurs chrétiennes qui ont formé la civilisation occidentale, là aussi, cela a été vrai dans le passé, mais aujourd’hui et depuis plusieurs siècles, ce qui anime l’Occident ce ne sont pas ces valeurs, mais leur contraire : la cupidité et la soif de domination !

    Si on voulait trouver, et il faut effectivement la trouver, une solution aux problèmes et maux endémiques qui perturbent l’humanité, c’est précisément en renouant avec ces valeurs fondamentales et hautement éducatives et civilisationnelles contenues dans les doctrines des religions et par un échange sur l’essentiel entre elles et les peuples qui s ’en recommandent. Certainement pas dans le rejet de l’autre et le repli sur soi.


  • Hieronymus Hieronymus 18 mai 2015 12:56

    je suis convaincu que Tsarnaev est innocent
    ces attentats de Boston sont un false flag grossier, grossier !
    contrairement à la réinformation qui s’affine continuellement sur Internet, les « services spéciaux » travaillent de plus en plus mal
    https://www.youtube.com/watch?v=NOZzcP0aiOM
    c’est en allemand mais en se donnant un peu de mal...


  • soi même 18 mai 2015 12:59

    A voir la photo de ce jeune homme, je suis intimement convaincus qu’il est innocent, en même temps c’est une hypothèse, car le désigne comme étant le mal est aussi dans ce l’on nomme le bien humain !

    (La question sous-jacente est celle-ci : "quelle explication politique à ce fanatisme dans des actes d’un islam exterminateur vis à vis de l’occident ?. ) 

    Cela peut être posé dans d’autres ternes, la négation du spirituel conduit à un renforcement de la manifestions d’un spirituel malsain, et ceux qui sont à la clé de cela n’ont rien à voir avec l’islam, il l’utile au même titre que les bombes à sous munitions !

     


  • morice morice 18 mai 2015 13:56

    aucun rapport. Regardez plutôt l’auteur des remarques 



    paléo-conservateur

    on dira facho, pour simplifier.

    • Ben Schott 18 mai 2015 14:01

      @morice
       
      Dans ce cas, on peut dire que vous n’avez pas inventé la machine à cintrer les bananes, pour simplifier.


  • morice morice 18 mai 2015 13:56

    Pour ma part, je crois que les américains, et particulier la branche militarisée de ceux-ci, ont une participation active dans la fabrique du djihadisme.


    ça , oui !

  • morice morice 18 mai 2015 14:00

    je suis convaincu que Tsarnaev est innocent


    ces attentats de Boston sont un false flag grossier, grossier !

    Pas exactement : le seul truc à noter est la présence de mercenaire déployés tout le long du parcours.

    Tsarnaev n’est PAS innocent, mais a été manipulé par son frère, lui même par le FBI : il a pu se balader à l’étranger sans aucun problème


    c’est la mort d"un de leur ami, Ibragim Todashev,  abattu par un gars du FBI sans raison qui est plus révélatrice !


    c’est là le nœud du problème...

    • njama njama 18 mai 2015 15:40

      @morice
      Tsarnaev n’est PAS innocent, mais a été manipulé par son frère, ...
      vous considérez Tamerlan Tsarnaev comme coupable sans aucune preuve !
      Il semblerait qu’il ait été arrêté « nu » et « vivant » ...
      Who Is This Guy ? When/Why/Where Was He Arrested ? Naked Man Boston Bombing
      https://www.youtube.com/watch?v=hkr4mEIKPe0

      puis un peu plus tard il aurait fait un malaise et aurait succombé à des tentatives de réanimation ... cardiaque ? à coups de pioche !

      Exclusive photo of Tamerlan Tsarnaev from Mass General Hospital (âmes sensibles s’abstenir)
      http://www.chicagonow.com/mayor-daily/2013/04/exclusive-extremely-gruesome-image-of-tamerlan-tsarnaev-from-mass-general-hospital/

      Au procès de Djokhar, qui plaidait non-coupable, d’après ce que j’ai lu dans la presse, les (5) avocats en charge de sa défense ont chargé le frère Tamerlan déjà mort ... sans qu’il n’ait jamais été établi qu’il fut coupable, au lieu d’attaquer sur le manque de preuves, et sur les incohérences de l’enquête. Djokhar semble condamné par des jurés pour avoir été le frère d’un pseudo-coupable ... ?


    • soi même 18 mai 2015 17:58

      @Robert Lavigue, ( et tout ce que vous faites c’est vous auto-congratuler pour votre clairvoyance ? ) et bien je j’attends , tu fais quoi à part cette remarque ?
       


    • soi même 18 mai 2015 18:30

      @Robert Lavigue (Je fais plus confiance à la justice de ce pays qu’à des marioles qui découvrent un complot chaque matin ! ) donc l’on reviens à la casse départ vous n’avez pas plus d’intérêt pour lui que de ceux que vous pensez avoir fustiger ?

      Il faut être particulièrement riche au Stade pour avoir un procès équitable , c’est simple là bas, t’as pas d’argent tu en sort pas ...


    • soi même 18 mai 2015 19:14

      @Robert Lavigue, à bon cinq avocats et le deale était quoi en faite, car quand l’on parle de justice Américaine, c’est bien un deale qu’il s’agit dans ce cas dans la Justice des Stades .


    • COVADONGA722 COVADONGA722 18 mai 2015 20:12

      @morice

      bonsoir monsieur le « professeur »vos informations sur les attentats de Boston sont elles aussi fiables que celles qui vous faisait accuser des parachutistes nazis français des meurtres commis par Merah 

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-france-sur-les-traces-de-son-112830

    • philouie 18 mai 2015 20:51

      @Robert Lavigue
      Je fais plus confiance à la justice de ce pays qu’à des marioles qui découvrent un complot chaque matin !
       
      Et réfléchir, examiner les faits, et vous faire une idée par vous même, c’est pas votre truc ?


    • philouie 18 mai 2015 22:17

      @Robert Lavigue
      Je vois que monsieur à de de la science...
      Bon l’amérique à des ennemies, oui. Mais il ne devrait pas vous échapper que l’Amérique à besoin d’ennemis : elle est surarmée et donc à besoin de justifier son surarmement. Ce critère n’en est donc pas un pour savoir qui commet le crime.
      Ce qu’il y a d’intéressant, c’est que depuis 2001, les attentats sont devenus un spectacles, les images sont montrées en boucle et elles marquent les esprits. Ce sont donc ces mêmes images destinées à nous convaincre qui recèlent les preuves du trucage.
      L’attentat de Boston, je ne connais pas bien. Je sais juste qu’il a beaucoup été décortiqué et que de nombreux américains doutent du fait. Mais je ne peux pas en dire grand chose.
      Donc je voulais en profiter pour vous poser une question à propos des attentats de Charlie Hebdo, puisque j’imagine que l’attentat ayant lieu en France, il a du vous intéresser et que votre approche rationnelle a fait que vous avez sans doute examiné les faits rationnellement, de sorte qu’on peut espérer que vous vous êtes fait une idée par vous-même.
      Donc question : comment avez vous fait pour trancher la question ? quelles sources avez vous examiné ? Avez vous perçu des choses qui pourraient être douteuse et pour lesquels, un examen attentif, vous a apporter une certitude ?


    • njama njama 18 mai 2015 23:04

      @Robert Lavigue
      Ce type avait cinq avocats si l’on en croit un complotiste ...
      il me semble avoir précisé que c’était les médias et non moi-même
      Aux States, rien de surprenant tout ce négocie, les avocats n’ont nul besoin parfois d’être rémunérés par leurs clients (inculpés), ils négocient « l’info » (comme chez nous d’ailleurs) avec les prix avec les médias.


    • philouie 18 mai 2015 23:37

      @Robert Lavigue
      Donc, si je comprends bien votre approche, c’est que vous ne vous êtes pas posé de question outre mesure : pour vous rien ne les justifiait : les complotistes ont de toutes façons des versions contradictoires et ce qu’on vous raconte du crime est suffisamment crédible, c’est à dire correspond suffisamment à l’idée que vous faites de l’ordre du monde, pour qu’il ne soit pas nécessaire de se questionner davantage sur la question . Remarquez qu’il n’y a rien d’original la-dedans puisque la majorité des Français font comme ça. Vous ne cherchez pas à savoir si votre conception des choses qui a été en grande part créée par l’information de masse n’est pas un pur produit de l’information de masse. C’est un choix. Seulement, il vous faudra admettre, lorsqu’on vient mettre en doute la réalité des faits telle qu’elle apparait sur les écrans de télévision, c’est que, dans le fond, vous n’avez pas d’argument autre qu’une certitude toute prédigérée et qui correspond bien à ce que vous voulez croire.
      Donc, je comprend mieux votre post initial : il ne vous reste qu’à dénigrer.
      Le suicide de Fredou, c’est crédible pour vous ?
      ça ne mériterait pas une petite enquête ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 mai 2015 08:08

      @njama
      Un rapport de Human Wrights Watch fait état de nombreux cas où le FBI, désespérant de trouver des américains musulmans voulant faire des attentats, a poussé des musulmans et même payé, à faire des attentats...
      C’est dire si « la guerre contre le terrorisme » est une fumisterie pour les gogos et l’opinion publique...


    • esote esote 20 mai 2015 16:19

      @philouie et Robert Lavigue

      Je trouve votre échange passionnant en ce qu’il circonscrit assez bien le point central de mes interrogations.
       Evidement le risque d’être en tout dernier ressort, manipulé, disons au troisième ou au... dixième niveau, ne peut jamais disparaître tout à fait, tant les cartes peuvent être truquées à l’infini.
      Les remarques de Robert Lavigue sont justifiées en ce sens qu’elles mettent ce point en avant : il y a fort peu de chance qu’on puisse un jour, apporter la preuve irréfutable que la « version officielle » est une manipulation. Dans l’une comme l’autre des deux affaires, d’ailleurs.

      Néanmoins, vivant ces événements, et , en bien des points, affectés par eux, nous sommes d’une certaine façon, condamnés à prendre parti pour l’une ou l’autre des deux thèses. Grosso modo, douter ou faire confiance.
      Pour ma part, les leçons que j’ai tirées de 11 septembre, je les recycle en permanence depuis, dans toutes les affaires, petites ou grandes où « on » évoque le « terrorisme islamique ». C’est devenu comme un reflexe. Dès que dans un JT ( que je ne regarde jamais, d’ailleurs), machin prononce ces deux mots, je me dis : ça va puer...
      Un exemple. Une, parmi tout un tas de fausses évidences dont nous abreuvent non stop les versions officielles ; je n’ai jamais réussi à entendre sans la mettre en doute profondément la causalité suivante ; un jeune musulman de banlieue, en proie aux stigmatisations incessantes dont il fait l’objet et à l’absence de perspectives satisfaisantes d’avenir, récupéré par des prédicateurs fanatiques et converti aux thèses de l’ Islam radical, décide de partir faire le Jihad contre Bachar.
      Et ce faisant, se retrouve- comme par hasard- dans le camp officiel choisi par le gouvernement français...
      C’est moi ou il y a quelque chose d’absurde là dedans ?
      En ce cas, pourquoi ne pas entrer dans l’armée française ?

      C’est vrai, quoi ! Pourquoi le fait d’être jeune et musulman, devrait- il impliquer de la sorte, d’être stupide.
      Et pourtant, ce genre d’affirmation est pourtant désormais notoirement admise par la majorité des gens, comme une évidence. Alors qu’elle s’assimile plutôt à une forme de racisme ordinaire.


    • philouie 20 mai 2015 18:01

      @esote
      La prise de conscience que le djihadisme international est un outils de l’impérialisme américian, est, dans l’opinion occidentale, un évènement récent. Je le situe avec la guerre en Libye puis plus massivement avec la guerre en Syrie. Cette prise de conscience n’est pas massive, et reste au contraire assez marginal, chez des gens qui cherchent à s’informer autrement que par les médias de masse.
      Un jeune de banlieue qui s’informe à la télé et auprès d’un prédicateur envoyé spécialement pour lui depuis l’Arabie saoudite à peu de chance de comprendre qu’il se fait berner, d’autant qu’on fera appelle en lui à des sentiments d’héroïsme exaltants.
      Il faut se souvenir que lors de la guerre en Libye, lorsque Kadhafi disait « je ne comprends pas, je lutte contre les islamistes et vous les lâchez contre moi », tout le monde rigolait bien fort. BHL, nous avait expliqué que les rebelles étaient l’avant garde de la démocratie et que Kadhafi était un salaud.
      Kadhafi mort, il a fallut déchanter.
      ah bien si, c’était bien des islamistes.
      Des islamistes au service de l’Otan. Incroyable ?
      Mais là encore, on ne l’a pas trop dit. On a dit que les islamistes avaient profité du chaos, du vide sécuritaire. BHL n’a pas fait son acte de contrition. personne le lui a demandé.
      Et c’est ainsi que le terroriste Abdelhakim Belhadj, c’est retrouvé gouverneur de Tripoli grâce à l’Otan
       
      Mais, si l’on remonte en arrière, à la guerre d’Irak. Parlons de la fillière de buttes Chaumont, lorsque Kouachi et Boubaker El Hakim, travaillait à la création de réseaux djihadistes de recrutement de combattant qui allait se battre contre les USA, envahisseurs de terre islamique. Pour le compte de ce même Abdelhakim Belhadj, d’ailleurs.
      Comment comprendre que ces combattants qui combattaient contre l’Amérique, combattaient en réalité pour l’Amérique et que celle-ci n’avait aucune volonté de voir s’instaurer la paix en Irak, pas plus que de voir le pays tenu par un gouvernement chiite allié de l’ennemi Iranien. Pour tenir de tels raisonnements, il faut déjà un niveau d’analyse élevé (mes détracteurs diraient un niveau de perversion élevée...)
      Le niveau de conscience politique est trop faible dans la masse et probablement encore plus faible en banlieue.
      On me dit qu’il y a des jeunes en banlieue qui applaudissent Kouachi. Mais enfin, ne comprennent-ils pas que kouachi est leur ennemi et que kouachi servira contre eux ? Sans doute que non.
      Qu’ils en fassent une victime, pourquoi pas. au même titre que Charb. parce qu’enfin, l’un et l’autre sont morts dans la même sale affaire et l’un et l’autre sont mort assassinés par les mêmes criminels. Mais ce ne sont ni des combattants, ni des martyrs, encore moins des héros.
       
      Il devient extrêmement difficile de résister à la propagande et de résister à l’injonction de choisir son camp.
      La position que je défends moi est paradoxale et elle m’est rendu intenable. Elle est de dire, oui, je suis Islamiste, oui je mène un combat de nature religieuse. Non, mon combat n’est pas politique. non, je n’ai rien à voir avec le terrorisme international à la solde de l’impérialisme marchand. Oui je défends la paix parce que l’Islam, c’est la paix. Non ceux qui se disent islamistes et qui mènent le combat armé ne sont pas de vrais musulmans, oui ils n’en n’ont que l’apparence, oui, ils travaillent pour satan, pour les marchands d’armes, pour les pétroliers. On me dit, mais si vous n’êtes pas avec nous, c’est que vous êtes avec eux !. Non, c’est eux qui sont avec vous, pas moi. Moi je suis contre vous et je suis aussi contre eux, parce que je sais très bien qu’eux sont avec vous.
      La situation n’a rien de simple. Qui démèlera la pelote de l’embrouille ?


    • esote esote 20 mai 2015 21:24

      @philouie

      Bonjour Philouie
      Je partage votre analyse, dans les grandes lignes, et en particulier sur le rôle central des USA et de leurs vassaux, dans la création et le téléguidage du terrorisme international à des fins géostratégiques.

      Cette prise de conscience n’est pas massive, et reste au contraire assez marginal, chez des gens qui cherchent à s’informer autrement que par les médias de masse.
      Sans doute vouliez-vous dire que les plus informés à ce sujet sont certainement ceux qui évitent les médias de masse et s’informent plutôt auprès de médias alternatifs comme AV, entre autres.

      Kadhafi mort, il a fallut déchanter.
      Je dirais même plus . Saddam Hussein , Oussama Ben Laden, Milosevic, etc... morts, il a fallu déchanter.
      Mais ceux qui déchantent ne sont évidement pas ceux qui tirent les ficelles. Ils font juste semblant et disent : « Oups, pardon. Désolé ».
      Le plus inquiétant, dans tout ça, c’est que ce type de doubles discours étatiques, de discours schizophrènes, en somme, fonctionne encore auprès de l’opinion. Je veux dire après tous ces ratages pourtant retentissants. C’est dire si l’efficacité du verrouillage politico- médiatique est grande dans nos « démocraties ».

      Il devient extrêmement difficile de résister à la propagande et de résister à l’injonction de choisir son camp.
      Tout à fait. En ce sens, l’affaire Charlie a été instrumentalisée au maximum pour instiller dans le débat intérieur l’idée qu’il est bon de croire ce qu’on nous donne comme vérité officielle et de se rassembler derrière le discours dominant. Le politique a, à cette occasion, tracé on ne peut plus clairement, la ligne de démarcation entre les bons français Charlies et les... autres.
      Pauvre de nous !


    • philouie 21 mai 2015 12:14

      @esote
      le mot de schizophrénie est effectivement le plus adapté et la situation est-elle qu’il est extrêmement difficile d’y échapper quelque soit la position sur lequel on se place.
      Voir cette excellente vidéo de Boris Le Lay

      Il dénonce (dans une autre vidéo) la position schizophrénique des jeunes de banlieue qui dénoncent l’attentat comme un complot mais ajoutent dans le même temps que c’est bien fait pour eux.
      Il est lui même dans cette même contradiction, puisqu’il dénonce le complot tout en accusant les arabo-musulmans d’être les auteurs.
      il accuse le gouvernement de faire de l’à-plat-ventrisme devant l’invasion arabo-musulmane tout en accusant les hautes sphères politiques de mener des actions nous conduisant à la guerre civile. Guerre civile que lui appelle par ailleurs de ses voeux. De sorte que ceux qu’ils dénoncent ici, font un travail qui objectivement le sert. Lui est clairement mon ennemi, bien que lui et moi ayons par ailleurs le même ennemi. Ennemi qui est pour lui tantôt l’ennemi qui promeut l’immigration, mais qui peut également être celui qui nous conduit à la guerre civile qu’il souhaite contre les populations immigrées et qui devient alors son allier objectif.
      Les choses deviennent extrêmement compliquées, nous sommes à l’évidence au bord du chaos.
      Dans ce genre de situation, il faut que les choses s’accomplissent jusqu’à leur terme. On y verra plus clair après. A chacun de s’engager, à la place où il se trouve : Dieu reconnaîtra les siens.


  • rocla+ rocla+ 18 mai 2015 14:50

    c ’est drôle , il y en a qui d’ après une photo peuvent dire si un type 

    est innocent ou coupable . 

    Il y a des cartomanciens ici .

    • soi même 18 mai 2015 17:49

      @rocla+, pas seulement en regardant la photo, j’ai lue aussi comme cette affaire à été relaté, et ce n’est pas la première fois que des personnes se trouvent broyé par un synthème qui a besoin de coupables , : Quand le FBI fabrique de faux terroristes.

      La seul chose à espérer , c’est que l’on puisse refaire son procès, mais comme il n’a probablement de moyen financier , à part si y a pas de ait nouveaux cela va aller à son terme 


    • njama njama 18 mai 2015 23:13

      @rocla+
      ça dépend de la photo
      Ben Laden est mort au moins une demi-douzaine de fois depuis 2001
      renseignez-vous ... ici ou ici (« Quand le FBI confond Ben Laden avec un Espagnol »), etc ...


  • njama njama 19 mai 2015 04:33

    Tsarnaev et Charlie Hebdo, une corrélation ?

    morice nous faisait remarquer que « le seul truc à noter est la présence de mercenaire déployés tout le long du parcours. »

    pour l’attentat de Charlie c’est l’inverse, il n’y a pas foule dans la rue, ni personne, pas de manif d’aucune sorte, ... au contraire même ! Pourquoi le gouvernement avait-il retiré une voiture de police stationnée devant Charlie Hebdo ? (09.01.15) *

    Si corrélation, les scénarios sont totalement différents. Coulibaly se revendique d’un ordre venu d’une filière djihadiste yéménite, et à Boston, ce serait plutôt un inside job, vu que la piste tchétchène c’est du bidon.

    * L’affaire Charlie Hebdo, revisitée et décryptée par Panamza

    Compilation chronologique des papiers (analyses, billets, enquêtes et portraits) relatifs à l’hebdomadaire Charlie Hebdo, aux attentats de janvier et à l’instrumentalisation généralisée (politique, médiatique, culturelle et communautaire) de ces évènements.

    ***Contre-enquête & travail de démystification en cours*** 
    http://www.panamza.com/charlies


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 mai 2015 08:16

      @njama
      Utiliser des attentats pour répandre la terreur et faire accuser quelqu’un d’autre, est une pratique courante de l’ OTAN et des services spéciaux américains.
      « Les armées secrètes de l’ OTAN- GLADIO et les réseaux Stay Behind pendant la guerre froide.


      Toutes les versions officielles sont à prendre avec des pincettes :
      PSYWAR - la guerre psychologique »

      Le journaliste Udo Ulfkotte parle des agitations volontairement organisées dans les banlieues. L’ Islam est instrumenté à toutes les sauces. Il est bien placé pour le savoir, il a travaillé pour la CIA toute sa carrière...

    • philouie 19 mai 2015 08:37

      @njama
      Il y a entre Boston et Charlie Hebdo, des dissemblances mais aussi des similitudes.
      La principale des similitudes est le spectacle : le crime est un spectacle et le poids des images est là pour marquer les esprits.
      A boston, il s’agit pour l’essentiel de l’image des victimes alors qu’à Charlie Hebdo, il s’agit des films montrant les terroristes faisant reculer la police et abattre Merabet.
      Un autre point commun, est la mise en scène de la force policière : il s’agit de montrer que l’état est fort et puissant ; ça vise à rassurer le gogo et a lui ôter toutes velléités de contestation.
      Cet aspect de l’attentat-spectacle est à mon avis le point le plus significatif permettant la compréhension de l’évènement : il s’agit d’engrammer dans l’esprit des gens de la peur et de la soumission.


    • soi même 19 mai 2015 13:31

      @Fifi Brind_acier, oui tous ce que vous dites est pertinent, et en même temps en quoi cela va réconforté celui qui est condamné à mort dans cette affaire ?

       


    • philouie 19 mai 2015 14:04

      @Robert Lavigue
      Sauf qu’en toute affaire on n’est jamais si bien servi que par soi même : pour le bénéficiaire du spectacle il vaut mieux pouvoir maitriser de bout en bout le scénario, la distribution, la mise en scène, le tournage, le montage et la diffusion, plutôt que de compter sur d’hypothétiques amateurs qui risquent de faire là où on ne les attend pas.
       
      Lorsqu’on rentre dans la pensée complotiste et qu’on commence à penser les évènements en terme de spectacle, des faits qui, de prime abord paraissent fortuits, donnent tout à coup à la scène un nouvel éclairage. Oh , bien sûr, il ne s’agit pas là d’éléments de preuves, ceux-ci ne pouvant se trouver que dans des faits objectifs qui devraient normalement être mis à jour par l’enquête, mais qui n’aura pas lieu. Ici pas d’élément qui à lui seul puisse arracher la décision mais une accumulation de dissonance qui devrait à minima, conduire au doute, voir même à la certitude.Je ne les reprends pas.
      Je veux juste illustrer par deux exemples la marque du spectacle dans le crime :
      - La différence de traitement médiatique de l’assaut à Dammartin et celui de l’hypercacher : pour le premier, les média sont tenus à l’écart, il n’y a aucune médiatisation de l’assaut. Pour le second, dont on comprend vite à l’examen du lieu que celui-ci, a été choisi pour ces qualités cinématorgaphique : l’hypercacher est, sur le rond point de la porte de Vincennes, comme sur un plateau de cinéma, 6 caméras peuvent le filmer simultanément sous divers angle et des photographes peuvent être judicieusement placées pour permettre la réalisation de photo haute définition rendant bien effrois des otages à leur libération.
      On comprend ici que le sujet du jour est l’hypercacher et l’antisémitisme, et plus comme pour le premier jour, Charlie Hebdo et l’atteinte à la nation. Les deux sujets sont traités simultanément sans que l’un ne vienne occulter l’autre.
      - le deuxième exemple est celui de la carte d’identité. A l’évidence, elle ne sert à rien dans la résolution de l’enquête. Les frères Kouachi ayant la gentillesse de se livrer eux-même à la police et de choisir le suicide by cop, attitude par ailleurs en contradiction avec l’usage de cagoules lors de l’attaque, mais passons. Non, si la carte d’identité est trouvée si rapidement, et avant le dénouement, c’est qu’il importe d’identifier les agresseurs pour pouvoir mettre en route la « boite à penser ». Les médias peuvent commencer à glosser sur les terroristes, leur parcours, leurs motivations : il s’agit d’éviter que s’installe le doute, soit sur la nature des criminels, soit sur l’éfficacité de la police. Ainsi, la carte d’intendité n’est pas un élément de l’enquête, mais un élément du spectacle, elle entre dans le processus de manipulation en permettant de construire le discours sur le crime.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 mai 2015 18:07

      @soi même
      Vous trouvez sans doute plus intelligent de ne jamais chercher à comprendre les manipulations de l’opinion publique ?


    • soi même 19 mai 2015 19:01

      @Fifi Brind_acier, bon il faut arrête dans vos propos, certes ne suis pas une lumière, ce n’est pas pour cela qu’il faut les autres pour des ampoules ...

      Il y a pas besoin de cherché, c’est tellement gros, que cela se renifle à plein nez , vous n’avez pas encore remarqué, l’air est saturé de mensonge, il y a tellement que l’on ne sait plus où les mettre .....


Réagir