samedi 9 septembre - par Durand

Nous sommes DÉJÀ en dictature !

Le premier janvier 2009, entrait en application le Traité de Lisbonne qui, pour la première fois depuis le Traité de Rome, voyait les États signataires reconnaître la supériorité du droit communautaire sur les droits nationaux, sans limites de domaines d'application et sans limite dans le temps... Le tout assorti d'une interdiction de légiférer de manière incohérente avec le cadre du traité, au niveau national...

Voici trois extraits limpides du Traité de Lisbonne qui attestent que les signataires ont soumis la France à une forme juridique d'esclavage "volontaire".

Extraits du Traité de Lisbonne :

– alinéas 2 et 3 de l’article 4.3 du TUE : 

« Les États membres prennent toute mesure générale ou particulière propre à assurer l'exécution des obligations découlant des traités ou résultant des actes des institutions de l'Union. Les États membres facilitent l'accomplissement par l'Union de sa mission et s'abstiennent de toute mesure susceptible de mettre en péril la réalisation des objectifs de l'Union ». 

–article 291 alinéa 1 du TFUE : 

« les États membres prennent toutes les mesures de droit interne nécessaires pour la mise en oeuvre des actes juridiquement contraignants de l'Union. »

– article 197 alinéa 1 du TFUE : 

« la mise en oeuvre du droit de l'Union par les Etats membres, qui est essentielle au bon fonctionnement de l'Union, est considérée comme une question d'intérêt commun ». 

L'acceptation, par traité, d'une telle soumission juridique a provoqué l'obsolescence immédiate de notre Constitution, du Conseil Constitutionnel, du Parlement et même de l'Exécutif ! En effet, supprimons-les et mettons nos Chefs d'Administration en relation directe avec Bruxelles,... ça ne changera rien et on fera de sacrées économies ! 

Ces oripeaux républicains servent désormais de paravent démocratique pour retarder, dans les esprits, l'émergence de la réalité et ils masquent le pouvoir technocratique absolu des instances européennes. 
La persistance purement formelle – désormais sans pouvoir réel – des organisations étatiques propres à chaque État membre, permet d'entretenir l'illusion d'une séparation des pouvoirs, alors qu'elle n'existe pas de manière tranchée entre les différents organes communautaires qui, par contre, ont le réel pouvoir.
En effet, de part le fonctionnement de l'Union dicté par le Traité de Lisbonne, les différents organes de l'Union sont tenus de coopérer et aucun d'entre eux ne jouit d'un monopole strict de l'exécutif, du législatif ou du judiciaire.

La République Française n'existe plus car dans le fonctionnement national auquel nous cantonne ce traité, tout, absolument tout, s'oppose à ce qui définit une république.

On peut toujours rêver de "changer l'Europe" avec les uns, ou bien décider d'en sortir avec... l'autre !... Mais seuls ceux qui ne comprennent pas encore que dans ce cadre juridique, on ne pourra JAMAIS PLUS légiférer de manière démocratique, ne sont pas encore avec "l'autre"... ! 
Car peut-on trouver une meilleure raison de se rassembler que la volonté de sortir de l'esclavage auquel, à petits pas imperceptibles, nous avons TOUS été silencieusement soumis, malgré un vice absolument phénoménal de consentement populaire ?

  Aux téméraires et autres diviseurs partisans :

Attention !..., si la Nation précède naturellement la proclamation de sa Constitution, on ne peut être certain qu'elle survive à son obsolescence... Il est donc plus urgent de rassembler ce qu'il en reste, que de choisir ce que l'on veut en faire.



55 réactions


  • zygzornifle zygzornifle 9 septembre 15:47

    L’Europe est une dictature et personne ne veut la quitter .....


    • Durand Durand 9 septembre 19:51

      @zygzornifle



      L’Union Européenne est un modèle unique de dictature. Une dictature technocratique collégiale. Les organes de l’Union travaillent en symbiose et se partagent les pouvoirs. N’ayant rien d’une organisation étatique classique, les gens peinent à en discerner ou même, à en soupçonner la réalité.
      Et il est difficile de réaliser et d’admettre qu’on ne joue plus du tout la même pièce, alors que ni les acteurs, ni le décor n’ont apparemment changé... 





    • samy Levrai samy Levrai 10 septembre 11:02

      @zygzornifle
      Les seules fois où on a demandé aux peuples (France,Hollande,GB,...), ils ont dit NON... et cela ne fut pas suivi d’effets...

      Je me demande, si c’est si sûr que personne ne veut quitter l’UE, pourquoi la question n’est pas posée... et pourquoi quand elle l’est, malgré les sondages, systématiquement tous les pays veulent partir...

      S’agirait il de « fake news » à l’américaine ? 

    • Durand Durand 11 septembre 13:41


      J’ajoute que l’UE est également un modèle unique de dictature dans les sens où elle n’est pas constituée. Et pour cause !..., la séparation des pouvoirs n’y est pas déterminée.

       
      « Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée [étymologiquement : dont les limites n’ont pas été fixées] , n’a point de Constitution. »

      Art16 de la déclaration de 1789.




  • JP94 9 septembre 19:00

    La propagande européiste fonctionne tellement bien que les élèves apprennent et doivent réciter que l’UE es une démocratie, que la propagande est le propre des états totalitaires et « donc » que le discours sur l’UE n’est pas de la propagande, car sinon l’UE serait un Etat totalitaire. Or l’UE, apprend-on , est contre le totalitarisme et accessoirement le terrorisme. Par conséquent, le discours sur l’UE ne peut être qualifié de propagande et ne peut souffrir aucune critique, car critiquer l’UE, état anti-totalitariste, ne peut être le fait que d’un esprit totalitaire ou terroriste. 

    Il est donc légitime que l’UE flique les citoyens qui s’opposent à son système,puisque ces citoyens récalcitrants sont une menace totalitaire et terroriste.

    Voir le sujet du brevet des collèges de l’an dernier ( en EMC = éducation morale et civique) , tiré d’un texte d’un think thank libéral , l’IFRAP. 

    Notez bien que l’amalgame entre le valeurs de l’Union seraient celles de la France - on comprend quand même que si les élèves sont attachés à leur pays, l’idée est de leur faire gober, de gré ou de force que l’UE aurait adopté les valeurs de la République... Dans une UE qui compte autant de pays fachos et de monarchies, la pilule est un peu grosse. Enfin,les élèves comprennent surtout qu’on n’a pas le droit de penser autrement.

    Ce texte grotesque pourrait prêter à sourire... n’eût été ce que signifie de proposer un tel sujet 100 ans après la Révolution d’Octobre, mais 198 ans après le Congrès de Vienne ...L’UE, mais c’est le nouveau Congrès de Vienne !

    Brevet d’éducation civique et morale 2017

    « Qu’il est doux de mourir pour L’Union européenne ! » On aurait pu donner ce titre au sujet 2017 du Diplôme National du Brevet (DNB) de ce qui prétend sans honte être de l’éducation civique et morale.

    « Vous avez été choisi(e) pour représenter la France au prochain sommet de l’U.E. Vous êtes chargé(e) de réaliser une note pour présenter une mission des militaires français sur le territoire national ou à l’étranger. Montrez en quelques lignes que l’armée française est au service des valeurs de la République et de l’Union Européenne. »


    • Durand Durand 9 septembre 20:23

      @JP94


      « L’UE, mais c’est le nouveau Congrès de Vienne ! »

      Exactement !... 

      Plus près de nous : avec la reddition de Lisbonne, nous sommes aussi en Juin 40 depuis bientôt dix ans,... et sans « de Gaulle »



    • Durand Durand 9 septembre 20:39

      @JP94


      Comparez les détails de la propagande de 1940 avec celle dont vous nous parlez... Un simple zoom sur les affiches présentées est déjà édifiant.

       

    • JP94 10 septembre 00:29

      @Durand

      Très intéressant...

      Au fait, dans la revue La Pensée (il me faudrait retrouver le numéro correspondant) un article de fond corroborant tout à fait cette info sur Walter Hallstein ( quoique l’article qualifie de « remarquables » les sieurs Monnet et Schumann sauf qu’en réalité ils ont presque le même profil , transposé en France : vichystes, issue de la Bourgeoise d’affaire franco-américaine)) 
      Dans cet article de la Pensée, , des cartes. 
      Celle de l’Europe féodale, , celle de l’Europe sous le IIIème Reich, et celle de l’Europe des Régions.( donc le projet européens avec les eurorégions qui font fi de nos département et de notre souveraineté nationale.)
      Ces trois cartes sont étonnamment similaires et montrent la vraie nature et l’inspiration de cette UE, qui à la fois sort des langes des milieux d’affaire franco-américain ( dont le Patronat français qui renonce à des prérogatives nationales, pour se mettre sous protectorat Nord-américain, et qui fait très bon ménage avec les industriels nazis et leurs idéoloques juristes ( en Allemagne, beaucoup de personnel politique conservateur a une formation de juriste.)
      Du reste,l’ARE ( Agence pour la Régionalisation de l’Europe) fut fondée sur les ruines de 45 par des nazis... et c’est elle qui diligente les projets de l’UE. ( Raffarin en fut membre ...).

    • Le421 Le421 10 septembre 13:29

      @Durand
      Il y a bien longtemps que j’appelle l’UE le IVème Reich...


    • Durand Durand 10 septembre 19:59

      @Le421


      Et c’est sans doute pour ça que Mélenchon veut sauver l’UE !...



    • Sparker Sparker 10 septembre 22:36

      @Durand

      « Et c’est sans doute pour ça que Mélenchon veut sauver l’UE !... »

      Ha, vous aussi vous en êtes là ? Vous avez oublié qu’il veut aussi sauver le capitalisme, les oligarques, qu’il soutien macron en fait, sauver les actionnaires et accélerer le grand remplacement.
      Je vous avais cru lucide pendant la campagne. Bon, le temps à passé...


    • Durand Durand 11 septembre 00:06

      @Sparker


      J’ai voté Asselineau au premier tour et MLP au second. Si JLM avait été au second tour, j’aurais voté JLM. Vous auriez voté Asselineau, vous, s’il avait été face à Macron ?

      Et c’est lucide, de sauver le « VIème Reich » de Le421 ?

      Oui, le temps a passé... La fête est finie... L’euphorie des discours enflamés aussi ! 
      J’argumente pour sortir de l’UE,... argumentez pour y rester si vous voulez, mais argumentez !





  • antiireac 9 septembre 21:15

    Pour vraiment connaître la dictature il faut voire du côté de la corée du nord voir Venezuela (dictature naissante),voir certains pays d’Afrique comme l’Érythrée par exemple 

    bref il y a le choix sinon on reste en France et on ferme son bec.

    • Durand Durand 9 septembre 22:42

      @antiireac,


      « sinon on reste en France et on ferme son bec. »

      C’est bien ce que je disais, nous sommes bien en dictature !



    • Durand Durand 9 septembre 22:50

      @antiireac


      Je propose des éléments factuels et vous n’y opposez que la doxa... Cherchez quelque chose de substantiel ou allez vomir ailleurs !



    • JP94 10 septembre 00:35

      @Durand


      A propos de Corée du Nord, il y a une association d’amitié franco-coréenne qui va organiser des conférences,, conférences qui seront factuelles, et où des universitaires interviendront. 
      Ici, la doxa est telle - et les infos ne sont que de la propagande US - ce qui est un comble quand on entend dénoncer la propagande d’autrui- qu’en réalité pratiquement tout ce qui se dit ici ou en Occident sur la Corée est faux ( dixit un ami qui a assisté à une conférence...).

      Et puis on parle beaucoup moins des millions de Coréens morts sous les bombardements US, alors que la Corée n’a pas agressé les Etats-unis, qui ne sont pas chez eux pas plus en Corée du Nord qu’en Corée du Sud, qu’ils occupent.

    • Le421 Le421 10 septembre 13:32

      @antiireac
      Un petit coup de Venezuela... Pour la route !!
       smiley

      Et si on se mêlait d’abord du bordel qui s’installe ici ??

      Je dis ça, je dit rien.
      C’est vrai que ce ne sont pas ces connards de chavistes d’Insoumis qui vont trouver des solutions, pas vrai ??  smiley


    • Durand Durand 10 septembre 19:34

      @JP94

       
      La « dictature » Nord coréenne n’impressionne que ceux qui ne connaissent pas la mentalité sud-coréenne ou coréenne en général !... Avec Cuba, ce sont deux petits pays en lutte contre le Système depuis 50 ans et qui ne cédent pas, chacun avec son style... On est juste plus impressionné par une dictature asiatique que par une « dictature » latine... Mais quel gouvernement d’un pays en guerre n’est pas obligé de se transformer en dictature ? La guerre nécessite toujours une verticalité du pouvoir. 

      On en dit beaucoup moins de la Birmanie, qui laisse la France exploiter son pétrole,... et pourtant !



    • Durand Durand 10 septembre 19:48

      @Le421


      « C’est vrai que ce ne sont pas ces connards de chavistes d’Insoumis qui vont trouver des solutions, pas vrai ?? »

      Vu qu’ils veulent sauver l’Union Européenne, ils n’en prennent pas le chemin... !

      Ah oui, c’est vrai !..., sauver l’Europe, c’est révolutionnaire ça, hein ? 



    • Sparker Sparker 10 septembre 22:37

      @Durand

      Faudrait savoir de quoi vous parlez ! Union européenne ou Europe, ça à l’air un peu confus chez vous...


    • Durand Durand 11 septembre 09:06

      @Sparker


      Mais c’est dans le discours de la FI que c’est confus ! Je ne vois pas en quoi rester dans l’Union Européenne peut sauver l’Europe, ni même ce que veut dire « sauver l’Europe » ! 

       Jacques Généreux admet que Mélenchon veut sauver l’Union Européenne :


      Vous avez noté, au passage, les multiples confusions Europe/UE ? 

      Sur le fond : 
      Bien que construite à petits pas discrets, l’UE, est une baudruche qui éclatera au premier coup d’épingle, que ce soit par désobéissance aux traités ou par l’article 50. Et la FI, sereinement, propose une crise européenne majeure et parfois-même sur un ton douteux, notamment vis-à-vis des Allemands, en prétendant « sauver l’Europe ». Logique ?

      Par contre, sur le Venezuela, vous êtes imbattables...^^


      Mélenchon confirme qu’il ne veut sortir ni de l’europe, ni de l’euro :


      Une autre ?!!
      Continuez sans moi et apprenez à balayer devan votre porte !






    • Sparker Sparker 11 septembre 21:40

      @Durand

      Ben c’est pas claie pour ceux qui veulent que ça soit pas clair, suivre l’UE telle qu’elle est fagoté aujourd’hui n’est pas tenable et pas souhaitable, jeter dans la foulée l’dée européenne n’est pas souhatable non plus, a moins d’être un ultra nationaliste convaincu.
      La FI pense qu’on peut faire pencher la balance dans le sens d’une europe sociale vu que nous sommes un pays fondateur et deuxième financeur de cette UE. Après si vraiment les réticences et coups tordus ne peuvent être dépassés il sera alors temps de sortir pour reconstruire autre chose.
      Ce ne sont que des traités écrits par des hommes, ce ne sont pas des tables de la loi descendus du ciel. L’idée est de rester fidèle à l’émancipation européenne et donc de créer les conditions pour que ça se réalise. Ce serait un bras de fer à priori, quoique.... mais bon vous connaissez les préceptes de confrontation chers à la FI. Rien ne se fait sans combat.
      Après s’il fallait sortir, ce serait de mauvaise grâce mais si l’UE ne veut rien n’entendre alors la souveraineté nationale lui sera préférée.
      Il y a un faux procès en intentions qui circule véhicul&é par des ultra nationalistes de l’UPR qui ont très bien compris la logique mais font semblant à vouloir faire croire que ce n’est pas clair. Pourtant je ne suis pas plus ou moins intelligent que qui que ce soit et j’ai très bien compris où veut en venir la FI. Le reste c’est de la tambouille partisane.


    • Sparker Sparker 11 septembre 21:41

      @Sparker
      Zut, mauvais clic avant correction, désolé pour les fautes...


    • Durand Durand 12 septembre 07:45

      @Sparker


      " dans l’état actuel de l’égoïsme humain, il est évident que si cette unité européenne se formait, elle deviendrait un instrument terriblement puissant de domination et d’exploitation du reste du monde par le groupe de nations à présent à l’avant-garde du progrès humain. Inévitablement, elle éveillerait l’idée antagoniste d’une unité asiatique et celle d’une unité américaine. Or, même si le remplacement des petites unités nationales actuelles par des groupements continentaux marquent un certain progrès vers l’union finale de toute l’humanité, leur formation cependant déclencherait des cataclysmes d’un genre et d’une étendue qui éclipserait la dernière catastrophe (guerre mondiale de 14-18) et pourrait bien réduire à néant les espoirs de l’humanité au lieu de rapprocher leur accomplissement.

      Mais l’objection principale à l’idée des Etats-Unis d’Europe est que le sentiment général de
      l’humanité cherche déjà à dépasser les distinctions continentales et à les subordonner à une idée humaine plus large. De ce point de vue, une division sur des bases continentales serait peut-être une étape réactionnaire du genre le plus grave et pourrait entraîner des conséquences extrêmement sérieuses pour le progrès humain.

      Par conséquent, si quelqu’ordre supranational nouveau doit se former tôt ou tard après le bouleversement actuel (guerre 14-18), il faudra que ce soit une association qui embrasse l’Asie, l’Afrique et l’Amérique autant que l’Europe, et essentiellement
      une organisation de la vie internationale composée de nations libres."


      Sri Aurobindo, 1919.



    • Durand Durand 12 septembre 09:02

      @Sparker


      C’est précisément « l’idée européenne » qui est ultra nationaliste !
      Oseriez-vous dire que sri Aurobindo était ultra nationaliste parce qu’il a milité pour l’indépendance de l’Inde ?
      Les Palestiniens ?
      Les Vénézuéliens ?
      Les Érythréens ?
      De Gaulle ?

      L’UPR est contre toute alliance continentale pour les raisons évoquées par sri Aurobindo et ça n’en fait pas un rassemblement ultra nationaliste. C’est même exactement le contraire !

      Sur les méthodes :

      Si JLM avait été élu, loin de « sauver l’Europe », l’application de son programme serait en train de la faire exploser : 

      –Chaque État-membre sentant le vent tourner serait contraint de protéger ses intérêts particuliers, ce qui est la négation des traités.

      Si FA avait été élu, l’application de son programme serait en train de faire exploser l’UE exactement pour la même raison, même s’il ne le dit pas précisément.

      Le grand mensonge de JLM consiste à faire croire que mettre le couteau sous la gorge de nos partenaires, tout en désobéissant aux traités sur le plan national, aurait un autre effet... 

      La différence entre les deux, c’est que FA, en utilisant l’article 50, utilise une procédure ratifiée par l’ensemble des États membres et par conséquent, dégage la France de la responsabilité de l’explosion de l’UE et des dégâts d’une ampleur imprévisible qu’elle ne manquera pas d’occasionner pour nombre de nos partenaires. 

      Asselineau est respectueux de « l’état de droit »,... alors que JLM propose un conflit ouvert pour arriver au même résultat : l’explosion de l’UE,... le discrédit de la part de nos voisins et les condamnations internationales en plus...

      C’est juste ça, l’ultra gauche !

       Vous dites :

      « L’idée est de rester fidèle à l’émancipation européenne » 

      C’est précisément pour s’élever contre l’idée qu’il existerait un « exceptionalisme européen » que FA à dit : 

      – « Eh bien, moi, je ne suis pas un nationaliste français, mais je ne veux pas non plus que nous soyons des nationalistes européens ayant vocation de s’opposer au reste du monde. »

      Finalement, dans les rapports non discriminants qu’il envisage avec les autres nations du monde, il est bien plus internationaliste que vous...








  • pipiou 10 septembre 11:33

    Vous débarquez : sur Agoravox ça fait déjà 10 ans qu’on nous dit en dictature.
    Et la 3eme guerre mondiale c’est pour quand déjà ?


    • Durand Durand 10 septembre 12:33

      @pipiou



      Dire que nous sommes en dictature est une chose..., apporter des éléments concrets qui le prouvent en est une autre !
      Même l’UPR ne cite pas les articles du Traité de Lisbonne que je mets en lumière dans mon texte ! 

      Et il n’y aura pas de troisième guerre mondiale dans la mesure où la « seconde » n’était déjà que le prolongement de la première. Alors, nous sommes DÉJÀ en guerre, comme nous sommes déjà en dictature... Chacun peut choisir ses ennemis et ses alliés...




    • pipiou 10 septembre 15:24

      @Durand

      Votre réponse est tout-à-fait conforme à ce qui était attendu, merci, ne changez surtout pas votre logiciel.


    • Durand Durand 10 septembre 22:29

      @pipiou


      Je suis tout-à-fait prêt à changer mon logiciel mais ce n’est sûrement pas l’argumentaire de vos coms qui va m’en convaincre !



  • Alainet Alainet 10 septembre 11:34

     *NB : laissez la Corée tranquille ; quand on a temps de problèmes présents et à venir avec notre UE !
    *** La presse subventionnée par le Ministère de la Culture épaule les 9 milliardaires pour financer par des impôt, les journaux en mal de lecteurs qu’on achète plus ! La télé-Ernotte ou France-Télé /ex-ORTF, que nous payons par notre redevance, nous sert aussi la soupe à la macron qui reste le seul à faire le VRP de l’UE à Atjènes ! Et qui + est ; la commission UE, grâce aux 3 Milliards/an fournis par tous les chefs d’Etat de l’UE, en est réduite , selon le Times, à faire campagne pour donner envie de + d’Europe à des gens qui la débectent... mais l’UE va quand même dans le mur si elle ne trouve pas les moyens de se fédérer, d’imposer 1 gouvernance centralisée à Bruxelles et de mutualiser les Dettes croissantes pour ses différents Pays ( mis à part l’Allemagne, les Pays-bas, etc...).
    https://www.youtube.com/watch?v=1BLMFRFzL-k


  • Ciriaco Ciriaco 10 septembre 15:11

    « Ne vous arrêtez pas à la chouette de Minerve. Ayez cette ambition folle à nouveau de vouloir une Europe plus forte. Suivons en cela les paroles du poètes Georges Séféris : quand on cherche le miracle il faut semer son sang aux quatre coins du vent, car le miracle n’est pas ailleurs mais circule dans les veines de l’homme. Alors donnons une chance à ce miracle, ensemble, pour notre Europe. » - E. Macron.


    Tain heureusement qu’il est là celui-là, ça fait du bien à mon pessimisme ^^ Un poète Grec, tout va bien dans les berceaux ^^ Moi je vous le dis, au XXIème siècle tout est possible ^^ Sérieux, je veux pas être cynique, mais comment on fait pour pas rigoler (l’espace d’un instant) ?

    • Durand Durand 10 septembre 22:15

      @Ciriaco


        « Prenez cette terre à Dieu. Dieu donne la terre aux hommes, Dieu offre l’Afrique à l’Europe. Prenez-la. [...] Versez votre trop-plein dans cette Afrique, et du même coup résolvez vos questions sociales. »


      Victor Hugo, extrait du discours sur l’Afrique en mai 1879.




      « dans l’immédiat, l’Europe doit promouvoir une meilleure organisation des marchés » 


      Paul d’Estournelles de Constant, député, 1902.



      https://m.youtube.com/watch?v=b9bbmBlZ9ck


      Sri Aurobindo, 1919.







    • Ciriaco Ciriaco 11 septembre 00:13

      @Durand
      Voui, c’est dimanche soir, la blague est finie. Demain boulot, le marché n’attend pas, une tisane et au lit ^^


  • Durand Durand 12 septembre 14:49

     


    Sur ce lien concernant Paul d’Estournelles de Constant, http://laurent.barcelo.over-blog.com/page-4193479.html, allez au paragraphe « EUROPÉISME ET INTERNATIONALISME : CONTRADICTION OU COMPLÉMENTARITÉ ? »

    « Au gré des voyages qu’il entreprend pour défendre les conclusions de la Conférence de la paix réunie à La Haye en 1899, Paul d’Estournelles de Constant découvre qu’il existe aussi des « bonnes volontés » dans ces pays dont il craint les aspirations hégémoniques. Dès lors, sa perception d’une union européenne, d’abord motivée par un réflexe de défense face à l’avènement de nouveaux acteurs sur le devant de la scène internationale et à l’amorce d’un transfert des centres géopolitiques de la planète, évolue. L’accueil chaleureux réservé outre-Atlantique, par le président Roosevelt lui-même, à son action, l’amène à rêver d’une « entente cordiale » entre l’Europe et les États-Unis. Dès 1902 et son premier voyage sur le sol américain, la montée en puissance des États-Unis n’est plus présentée comme un mal mais comme un remède.
    Dorénavant, l’union européenne telle que d’Estournelles de Constant la désire, ne doit pas être comprise comme un but mais comme une étape. Il s’agit désormais de créer sur le sol européen un interlocuteur de la taille des États-Unis d’Amérique, susceptible de sceller avec eux l’entente capable de résister à la montée en puissance de nations extra-européennes. »

    La dernière phrase ne révèle-t-elle pas une conception du choc des civilisations dénoncé par sri Aurobindo et d’autres ?

    Vous remarquerez également que son action en faveur des États Unis d’Europe est approuvée par Théodore Roosevelt, le Président américain et cela dès 1902, comme le furent celles de Jean Monnet et Robert Schuman par Frank Delano Roosevelt, Harry S. Truman et Eisenhower...


    Sur ce même lien :

    « En 1910, il prend la responsabilité du premier mandat de président du centre européen de la fondation Carnegie endowment for international peace et parraine à ce titre, en 1913, la mission Carnegie dans les Balkans. »

    Là, je vous laisse chercher seuls..., c’est gratiné !




  • Durand Durand 13 septembre 10:22

     


     Fin à la primauté du droit européen sur le droit britannique




  • Jean-Luc RICHEVAUX Jean-Luc RICHEVAUX 15 septembre 13:43

    Comment vous y allez ! Nous sommes déjà en dictature !

    Définition de Encyclopædia Universalis : La dictature est un régime politique autoritaire, établi et maintenu par la violence, à caractère exceptionnel et illégitime

    Reprenons,

    « La dictature est un régime politique autoritaire » Pensez-vous que la politique mené par Union Européenne est un régime politique autoritaire ?

    « établi et maintenu par la violence » Pensez-vous que Union Européenne établit et maintient un régime politique par la violence ?

    « à caractère exceptionnel et illégitime » Pensez vous que ce régime politique établit par l’Union Européenne soit d’un caractère exceptionnel et illégitime ?

    Si oui, alors je pense que votre connaissance des Institutions Européenne est pour le moins approximative.

    Ne voir dans l’application du traité de Lisbonne que :

    – alinéas 2 et 3 de l’article 4.3 du TUE : 

    « Les États membres prennent toute mesure générale ou particulière propre à assurer l’exécution des obligations découlant des traités ou résultant des actes des institutions de l’Union. Les États membres facilitent l’accomplissement par l’Union de sa mission et s’abstiennent de toute mesure susceptible de mettre en péril la réalisation des objectifs de l’Union ». 

    –article 291 alinéa 1 du TFUE : 

    « les États membres prennent toutes les mesures de droit interne nécessaires pour la mise en œuvre des actes juridiquement contraignants de l’Union. »

    – article 197 alinéa 1 du TFUE : 

    « la mise en œuvre du droit de l’Union par les États membres, qui est essentielle au bon fonctionnement de l’Union, est considérée comme une question d’intérêt commun ». 

    me paraît très réducteur et occulte l’ensemble des réformes institutionnelles qui ont permis depuis 2009 d’atténuer les crises systémiques qui ont secoué l’Europe.

    Je peut comprendre votre opposition à la construction de l’Union Européenne si ce n’est que vous vouliez revenir à une souveraineté nationale.

    Alors dite le clairement, et là il ne sera plus question de dictature mais d’idéologie politique différente .

    Nul n’est besoin d’employer de grand mot pour faire peur mais simplement affirmer ses convictions politiques et son projet d’avenir pour la France 

    Les mots on un sens que le bon sens ne serait oublier,


    • Antoine 15 septembre 14:21

      @Jean-Luc RICHEVAUX
      Effectivement.
      Totalitaire serait plus adapté que dictature : ce sont les citoyens les kapos du régime.


    • Durand Durand 15 septembre 15:14

      @Jean-Luc RICHEVAUX



      Quand une société non constituée (sans Constitution) peut interdire aux nations qui la composent de légiférer de manière opposée au cadre politique qui est le sien en vertu de traités ratifiés communément par leurs dirigeants respectifs malgré une carence totale de compréhension et de consentement populaire, je peux comprendre que le terme de dictature ne vous convienne pas mais je n’en ai pas trouvé d’autre...

      Pouvez-vous me dire à quoi servent encore la Constitution, puisqu’elle s’efface devant une autre source du droit..., le Conseil Constitutionnel, puisqu’il n’y a plus aucune législation possible en dehors de celle qui émane de Bruxelles et que la constitutionnalisation des traités européens rend constitutionnelle « a priori », par le simple fait qu’elle en émane..., le Parlement, puisqu’il ne peut plus débattre sur les sujets majeurs et l’Exécutif lui-même, puisque le Judiciaire et le Législatifs voient leur pouvoirs anéantis par la Constitutionnalisation des traités européens ? 

      Et c’est dans ce cadre, vous osez parler d’avenir pour la France ?!!! 
      Mais quelle idée vous faites-vous d’une société qui ne dispose plus d’aucune souveraineté..., ni diplomatique, ni économique, ni législative, ni monétaire ??? Est-ce bien d’une nation appelée « France » dont vous parlez ? 

      Quand aux réformes institutionnelles qui ont, selon vous, permis d’attenuer les crises systémiques de l’Union Européenne, elles ont consisté et consistent toujours essentiellement à injecter 80 milliards d’Euros par mois grâce à la planche à billets de Monsieur Draghi à la BCE... Si c’est cette fuite en avant par l’endettement collectif que vous approuvez comme point positif de notre appartenance à l’Union Européenne, vous n’êtes vraiment pas difficile !



    • Durand Durand 15 septembre 15:23

      @Antoine


      Je suis d’accord avec vous pour dire que les citoyens sont les kapos du régime mais uniquement, pour la majorité d’entre eux, à leur corps défendant et dans l’ignorance la plus absolue du contenu et des implications des traités, sans parler de la trahison du référendum de 2005 et de la propagande pro-Union Européenne de tous les grands médias auxquels Monsieur RICHEVAUX joint sa plume...

       



    • Durand Durand 15 septembre 16:17

      @Jean-Luc RICHEVAUX


       Dans votre précédant message sur agoravox, vous dites, en référence aux propos de Macron à Athènes :

      « En conclusion, restons vigilant, le fascisme prend souvent naissance dans ce genre de propos autoritaires. »

      Le « fascisme » !... Comme vous y allez !..., pourrais-je vous rétorquer à mon tour, pour imiter votre effarement devant la « dictature » que je dénonce...

      Vous êtes encore de ceux, très nombreux, qui disent qu’il risque d’y avoir le feu et moi, de ceux, de plus en plus nombreux, qui disent qu’il y a DÉJÀ le feu et qui en désignent l’origine précise de manière argumentée.

      N’attendez pas que les flammes viennent lécher vos pantoufles pour ouvrir les yeux sur ce que sont les origines de la construction européenne ! Il se pourrait qu’alors il soit déjà trop tard...
      Car nous avons affaire à des dictateurs et des fascistes apatrides richissimes, qui avancent masqués depuis très très longtemps et dont le moyen d’action principal est la corruption des élites et pas seulement européennes...




    • Jean-Luc RICHEVAUX Jean-Luc RICHEVAUX 18 septembre 14:21

      @Durand
      En conclusion de notre débat je dirai donc que vous voyez le verre à moitié vide quand moi je le vois à moitié plein !


    • Jean-Luc RICHEVAUX Jean-Luc RICHEVAUX 18 septembre 15:39

      @Antoine

      Je vous invite à lire ,Totalitarisme, Fascisme et Dictature de Philippe Raynaud dont je tire ce petit extrait :


      << Le Totalitarisme est une catégorie qui prend place au sein d’une classification ternaire des régimes modernes (démocratie, autoritarisme,totalitarisme) dont il constitue un des deux pôles, opposé à la démocratie, les différentes formes d’«  autoritarisme » occupant une position intermédiaire. Le Fascisme est une catégorie plus vague qui emprunte son nom au régime de Mussolini, mais qui est souvent employée pour désigner à la fois une des formes les plus accomplies du totalitarisme(le nazisme) et des régimes de nature foncièrement différentes (Portugal de Salazar, Espagne franquiste, etc.). Le terme de Dictature , enfin, peut désigner ou
      bien un régime stable de non-liberté ou bien (comme dans la Rome républicaine)
      une suspension de l’état légal pour sortir d’une crise de régime, en attente de rétablissement de la liberté.>>


      Donc si je comprend bien, votre idéal politique serait plus vers un retour au Nationalisme. C’est votre idéologie politique mais d’autres peuvent avoir une idéologie différente dont celle qui fonde l’Union Européenne est on ne peut comme vous le faites les traiter de Kapo car moi je ne vous traiterai jamais de...

      Pour conclure à mon humble avis ni le totalitarisme ni le fascisme ni la dictature ne définissent l’Union Européenne ! .Je la définirai plus comme une Démocratie Participative .


    • Durand Durand 18 septembre 16:09

      @Jean-Luc RICHEVAUX


      Absolument pas ! 

      Les 27 constitutions nationales des états membres sont identiques depuis le premier Janvier 2009, c’est à dire, depuis la mise en application du Traité de Lisbonne : elles donnent toutes la primauté au droit de l’Union sur les droits nationaux. Une seule et même source de droit remplace désormais, pour chacun des états membres, sa Constitution nationale : le Traité sur le Fonctionnement de l’Union Européenne et le traité sur l’Union Européenne (TFUE et TUE) qui sont les deux volets du Traité de Lisbonne.

      Le subterfuge de Lisbonne à consisté à faire adopter la même Constitution par chacun des états membres, à défaut de pouvoir créer une nation européenne. En effet, l’Union Européenne ne peut pas devenir une nation constituée car son fonctionnement est assuré par différents organes dont les pouvoirs ne sont pas précisément déterminés. Une nation Européenne contreviendrait à l’article 16 de la déclaration de 1789 selon laquelle toute société dont les pouvoirs ne sont pas déterminés (étymologiquement : dont les limites ne sont pas fixées...) n’est pas constituée. Or, il est flagrant que la Commission Européenne cumule l’exécutif et le législatif, puisqu’elle décide à la fois de la politique de l’Union et est à l’origine de l’évolution du droit communautaire...

      Avec la mise en application du Traité de Lisbonne, l’Union Européenne a atteint son stade final. Il n’y aura jamais plus besoin d’un autre traité européen dans la mesure où ce dernier a privé les états membres de tout pouvoir de réforme des institutions et qu’il leur interdit, au niveau national, de légiférer dans un sens qui ne soit pas cohérent avec la politique de l’Union. 

      Le Traité de Lisbonne, c’est l’achèvement de la construction européenne.

      Votre exemple du verre à moitié plein ou à moitié vide n’est pas pertinent : je pense et je prouve que l’Union Européenne ne peut plus évoluer, alors que vous semblez penser qu’on peut encore la réformer.

      L’Union Européenne est désormais fidèle à l’esprit de ses concepteurs : 

      – antinationale, antidémocratique et gouvernée par les seuls intérêts des lobbies internationaux et de la haute finance apatride, c’est à dire par le le Dieu Marché. L’Europe a servi de laboratoire pour élaborer un modèle qui doit être maintenant étendu au monde entier.





    • Durand Durand 18 septembre 16:29

      @Jean-Luc RICHEVAUX




      « Pour conclure à mon humble avis ni le totalitarisme ni le fascisme ni la dictature ne définissent l’Union Européenne ! .Je la définirai plus comme une Démocratie Participative . »

      Alors là, vous avez le gagné le pompon de l’illusion !!!

      Dites-nous où existe encore la démocratie dans l’Union Européenne ! Même les référendums et les élections au suffrage universel sont magouillés par la propagande médiatique et les fonds versés aux candidats européiste par les tenants du Système.

      « Démocratie participative » !... Vous vous payez de mots !





    • Durand Durand 18 septembre 17:29

      @Jean-Luc RICHEVAUX


      Tenez, instruisez-vous sur les règles qui nous gouvernent !... Et au lieu de ratiociner sur la signification de « dictature » ou de « totalitarisme », demandez-vous pourquoi personne n’en parle, à part l’UPR et ses sympathisants ! J’espère que ça ça vous éclairera au moins sur le titre de mon texte et que vous pourrez passer à son contenu.


      ______________________________________________________________________ ______________

      « La primauté du droit européen sur les droits nationaux est absolue. Ainsi, tous les actes européens ayant une force obligatoire en bénéficient, qu’ils soient issus du droit primaire ou du droit dérivé. »




    • Jean-Luc RICHEVAUX Jean-Luc RICHEVAUX 19 septembre 00:27

      @Durand

      Bien que vous pensiez que j’ergote sur la définition de dictature, totalitarisme, je continue de penser que l’Union Européenne n’est pas une dictature .A sa création son objectif principal fut de redonner de I’ espoir à la population européenne en réunissant les nations et en évitant de nouvelles guerres intra-européennes et je pense qu’elle a atteint son objectif.

      Elle n’est pas parfaite je vous l’accorde mais elle nous permet d’être mieux armé face à une mondialisation galopante.Le nationalisme que vous nous proposez sous couvert de souverainisme ne pourra nous protéger de ce péril.

      Pou conclure notre débat une citation que je fait mienne :

      Mieux vaut selon l’ Eglise renoncer à ratiociner sa foi et même à la penser que courir le risque de devenir hérétique, de compromettre son salut et de troubler la communion de l’ Eglise (Louis Rougier, Histoire d’une faillite philosophique) .







    • Durand Durand 19 septembre 09:39

      @Jean-Luc RICHEVAUX


      Vous en écrivez des pages et des pages, mais vous êtes incapable de formuler le moindre argument pratique pour illustrer et démontrer vos idées sur les « avantages » de la construction européenne. Vous lui vouez une foi aveugle et ce dernier commentaire en est la quintessence. 
      En gros, vous nous proposez de rester ignorant plutôt que de prendre le risque de mettre en doute la doxa européiste. 
      Vous êtes de ces maréchalistes qui refusent de se battre mais vous profitez sans sourciller des avantages conquis par le CNR et par tous ceux qui se sont battus pour libérer la France.
      Bravo, quel courage ! 
      Votre commentaire est une honte ! 
      Passez votre chemin, vous salissez cette page !



    • Antoine 19 septembre 09:54

      @Jean-Luc RICHEVAUX
      Vous opposez démocratie et totalitarisme alors qu’ils sont deux faces d’une même pièce.
      Concernant l’Union Européenne, il y a deux choses :
      - les conditions formelles de la démocratie ne sont pas réunies puisque les citoynes n’ont aucune prise sur les décisions de technocrates non élus. Ce n’est donc pas une démocratie.
      - L’assentiment de la population est obtenu par la propagande et la manipulation. L’Union Européenne est d’abord une construction idéologique défendue par ceux qui y croient. C’est en cela qu’elle est totalitaire, les citoyens manipulés sont les agents Smith de cet organisme.
      Votre dernière citation prouve que vous êtes avant tout un croyant idéologue.


    • Durand Durand 19 septembre 09:57
      Jean-Luc RICHVAUx

      PS : en cherchant la définition de « ratiociner », vous êtes tombé sur Wikipedia et vous avez copié-collé le premier exemple venu sans en citer la sourçe... Cela ne prouve qu’un peu plus l’étendue de votre ignorance et au delà, celle de votre malhonnêteté intellectuelle.

      L’ignorance n’est une tare que pour ceux qui qui se la cachent !



    • Durand Durand 19 septembre 10:09

      @Antoine


      C’est plus grave que ça ! RICHEVAUX à tout simplement peur de penser par lui-même ! Il s’autocensure et voudrait que tout le monde en fasse autant pour le soulager de sa honte !
      Mêêêê reconnaissons-lui sa témérité, pour venir faire le mouton docile sur ces pages, au milieu d’une horde de loups !



    • Antoine 19 septembre 10:50

      @Durand
      Ce que je comprends, c’est pour lui, l’Europe c’est la paix et que la remettre en cause c’est la guerre.
      Bon, pour d’autres, l’Europe c’est le fric, et ne pas en vouloir, c’est la régression économique.
      Plus dure sera la chute.


    • Jean-Luc RICHEVAUX Jean-Luc RICHEVAUX 20 septembre 10:32

      @Durand

      Bonjour,

      En réponse à votre commentaire je vous propose de relire la chartre de bonne conduite pour les forums d’AGORAVOX.

      Cordialement.


    • Durand Durand 20 septembre 11:03

      @Jean-Luc RICHEVAUX



      C’est ça ! Et dénoncez-moi « cordialement » à la GESTAPO..., c’est tout-à-fait votre style... !



Réagir