jeudi 28 mai - par republicain

Ces sept petits détails qui tuent l’étude du Lancet contre Raoult

 

 

A l’étranger la communauté scientifique s’amuse … L’étude du Lancet est totalement bidon, vérifiez vous-mêmes. Un petit voyage dans les blogs scientifiques nous fait découvrir les sept petits détails qui tuent …

https://statmodeling.stat.columbia.edu/

 

Le Lancet comptabilise 73 patients décédés dans 5 hôpitaux australiens au 14 avril quand le gouvernement en trouve au maximum 61 pour tout le pays et en majorité dans les maisons de retraite
ce rapport du gouvernement australien (tableau 5) indique qu’au 10 mai, seulement 866 patients au total avaient été hospitalisés en Australie, dont 7,9% sont décédés (68 patients)… alors que 73 patients australiens dans le journal Lancet étaient décédés. L’âge moyen rapporté dans l’article du Lancet pour les patients australiens est de 55,8 ans. L’âge médian pour tous les patients australiens est de 47 ans et pour ceux hospitalisés, il est de 61 ans.

Dans cet article du Lancet, les données incluaient les patients hospitalisés entre le 20 décembre et le 14 avril. 5 hôpitaux australiens ont été inclus selon son annexe ( https://www.thelancet.com/cms/10.1016/S0140-6736(20)31180-6/attachment/84423d57-4cf8-41d0-99ca-0e921f2c80ce/mmc1.pdf ) et la mortalité a été enregistrée comme 73 (12%), ce qui, je suppose, signifie N = 73, soit 12% des 609 d’Australie.

À noter, à partir de 15 heures le 14 avril, nous n’avons eu que 61 décès dans toute l’Australie ( https://www.health.gov.au/resources/publications/coronavirus-covid-19-at-a-glance-14 -avril-2020 ).

 Il est impossible que tous les décès soient survenus dans les 5 hôpitaux dont ils ont saisi les données, certains, mais non la majorité, se sont produits à l’extérieur de l’hôpitalt. Le fait est qu’il s’agit peut-être de données fabriquées .

https://www.news.com.au/lifestyle/health/health-problems/coronavirus-australia-covid19-cases-in-nsw-victoria-queensland-sa-wa-tasmania-act-and-nt/news- histoire / e0ac5cd88ab9518fe32d058e687c8861

 

Les résultats liés aux doses de chloroquine ne correspondent à rien de scientifique

https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.04.24.20078303v1

James Watson n’est pas content. Il est l’auteur d’une étude intitulée « Mortalité liée à la concentration de chloroquine en cas de surdosage »

Publicité

Si l’hydroxychloroquine tuait alors, il serait possible de le constater plus encore quand le dosage est très élevé et avec un rapport entre ce dosage et le poids des malades. D‘un hôpital à l’autre les doses diffèrent … sans la moindre conséquence pour la mortalité.

One thing that the authors of the Lancet paper didn’t do, which they could have done : If HCQ/CQ is killing people, you would expect a dose (mg/kg) effect. There is very large variation in the doses that the hospitals are giving (e.g. for CQ the mean daily dose is 750 but standard deviation is 300). Our group has already shown that in chloroquine self-poisoning, death is highly predictable from dose (we used stan btw, very useful !). No dose effect would suggest it’s mostly confounding.

 

Le dosage élevé en hdc ne correspond pas aux pratiques en Amérique du Nord… :
près des 2 tiers des données proviennent d’Amérique du Nord (66%, 559 hôpitaux). Dans ces hôpitaux les prescriptions de la FDA sont suivies comme elles le furent pour l’enquête NJEM ;

Le dosage de la FDA pendant 4 jours donnerait en moyenne 500 mg par jour, soit (800 + 3 × 400) / 4. Le Lancet donne 600g en moyenne soit 20% de plus …. D’où tirent-ils ces doses ?

 

Dans les hôpitaux concernés l’hydroxychloroquine a été donné aux malades les plus gravement atteints

Le facteur de confusion le plus évident est la gravité de la maladie : il s’agit d’un médicament qui n’est pas recommandé en Europe et aux États-Unis. Les médecins le considèrent donc comme un « usage compassionnel ». Un patient très malade, alors pourquoi ne pas essayer au cas où. Par conséquent, la gravité de la maladie des patients des groupes HCQ / CQ sera supérieure à celle des témoins. Les auteurs disent qu’ils s’adaptent à la gravité de la maladie, mais en réalité ils n’utilisent que deux variables binaires : la saturation en oxygène et le score qSOFA. Le deuxième est mauvais pour stratifier la gravité de la maladie dans COVID. Le plus gros problème est qu’ils incluent les patients qui ont reçu un traitement HCQ / CQ jusqu’à 48 heures après l’admission et donc avec un état qui s’est dégradé. 

L’étude NJEM plus honnête et portant sur les mêmes sources avouait : En plus mauvais état au début du traitement les patients traités avec l’hcq sont intubés pour 154 sur 811 (19%), les autres sont 26 sur 274 (9%). 32% de malades intubés traités à l’hydroxychloroquine décèdent, les deux tiers des malades sans hcq 

 

5 Un hôpital japonais invraisemblable

L’étude du Lancet et l’étude Njem utilisent les même sources pour l’Asie mais celle du Lancet couvre un mois de plus ( 14 mars/14 avril)
Ils avaient 9 hôpitaux en Asie (7 en Chine, 1 au Japon et 1 en Corée du Sud) et 1 507 patients au 14 mars. Leur article de suivi dans The Lancet jusqu’au 14 avril. Le journal Lancet comptait 7 555 participants en Asie et également 9 hôpitaux. Par conséquent, nous supposons qu’ils ont eu 6048 patients supplémentaires au cours de cette période.
Les cas en Chine sont passés de 80 860 le 15 mars à 82 295 le 14 avril (la différence est de 1435). Corée du Sud : augmentation de 8 192 à 10 564 (la différence est de 2372) ; Japon : de 833 à 7 885 à cette époque (7052). Il s’agit d’une augmentation totale de 10 859. Si tous les cas en Chine et en Corée du Sud dans l’intervalle ont été vus dans ces 8 hôpitaux, cela impliquerait que 2241 patients aient été vus dans 1 hôpital au Japon en l’espace d’un mois !

 

Le Lancet a seulement prouvé que les malades ventilés avaient trois plus de risques de décéder que les autres

Le dr Stepen Quay se moque :

Hydroxychloroquine : When medical science starts to look like political science
Publicité

Enterré dans l’un des tableaux de l’article, sans aucun commentaire réel de la part des auteurs, se trouve ce remarquable point de données dans la colonne intitulée ventilateur mécanique : les patients qui ont reçu du HCQ ou de la chloroquine étaient beaucoup plus susceptibles d’être sous ventilateurs que le groupe témoin.

Pourquoi ? Mauvaise science. Deux variables d’entrée avec une variable de sortie signifie que vous ne pouvez pas dire quelle variable d’entrée a provoqué la sortie.

Si vous regardez un résultat comme les arythmies ou la mort et que vous avez deux variables d’entrée, une variable est sous ventilateur et l’autre prend HCQ, vous n’avez aucun moyen de savoir qui a causé les résultats. Autrement dit, les résultats pourraient également être conclu que la ventilation entraîne plus de décès. Mais écrire un article qui dit que les patients atteints de COVID-19 qui sont sous ventilation mécanique meurent plus souvent n’est guère digne de publication dans The Lancet. Mais ignorez ce facteur de confusion et sortez et dites que HCQ tue des gens et que vous obtenez soudainement la meilleure facturation. Étrange en effet !

Ils auraient dû comparer le groupe avec hcq qui compte 24% de ventilés à un groupe sans hcq comptant également 24% de ventilés pour que l’étude signifie quelque chose

 

A partir des mêmes sources, des mêmes malades mais sur un mois de moins une autre étude ne trouve aucune surmortalité

Menée également à charge et biaisée elle portait pour les Etats Unis sur les mêmes sources.

Pas moins de 1376 malades ont composé l’échantillon de ce test de grande ampleur, financé par le service des Instituts Nationaux de la Santé des États-Unis (NIH). 811 d’entre eux ont suivi un traitement à base d’hydroxychloroquine (deux doses de 600 mg le premier jour, puis 400 mg par jour pendant quatre jours), tandis que les 565 autres n’ont pas été soignés avec la fameuse molécule.

“l’administration d’hydroxychloroquine n’a ni amélioré ni détérioré de manière significative l’état de patients gravement malades de la Covid-19, par rapport aux patients n’ayant rien reçu”.

La réalité était différente : https://pgibertie.com/2020/05/15/les-etudes-anti-raoult-decriptees-aucune-ne-remet-en-question-lefficacite-du-protocole-bien-au-contraire/

crowdsourcing de la collecte de données 

https://pgibertie.com/2020/05/26/des-scientifiques-du-monde-entier-se-mobilisent-pour-denoncer-les-magouilles-de-big-pharma-contre-raoult/

 



80 réactions


  • Arogavox Arogavox 28 mai 12:02

    bis repetita :

     Étonnante conception de l’analyse chez un Ministre (et pire, un médecin ?) :

    « Suite à la publication dans The Lancet d’une étude alertant sur l’inefficacité et les risques de certains traitements du Covid-19 dont l’hydroxychloroquine, j’ai saisi le HCSP (Haut Conseil de la santé publique) pour qu’il l’analyse et me propose sous 48h une révision des règles dérogatoires de prescription »


    • Emohtaryp Emohtaryp 28 mai 16:17

      @Arogavox

      Non, surtout pas un médecin mais un sinistre qui porte à merveille son nom :

      Olivier Véreux, ex brancardier chez Gilead... smiley


    • av88 av88 30 mai 11:27

      @Arogavox
      Nous venons de vivre en direct le suicide politique de notre ministre de la santé !


    • Francis JL 30 mai 11:45

      @Arogavox
       
      « un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne. » C’est encore mieux quand il dit tout pareil que les chefs.


    • Doume65 3 juin 16:15

      @av88
      Ouais, le suicide politique devient une constante chez les derniers ministres de la santé.


  • scorpion scorpion 28 mai 12:03

    Putain fait chier ce Raoult, à cause de lui les laboratoires pharmaceutiques ne peuvent pas ce gaver. Obligez de magouiller une étude pour que Big pharma puisse bientôt nous vendre un vaccin inutile et hors de prix. Vivement une loi pour interdire de parole ceux qui niquent le business en disant la vérité. 


    • Gasty Gasty 29 mai 07:17

      @scorpion

      Oui ! d’autant que de les voir sauter à pied joint sur cette étude bidon, ce devait être une commande.


  • Samson Samson 28 mai 13:13

    Dans la Libre, quotidien belge fort peu suspect de « complotisme », les spécialistes consultés sont unanimes à étriller l’étude en soulevant ses nombreuses incohérences et l’absence de toute référence quant à ses sources.


    • Aimable 28 mai 16:25

      @Samson
      L’absence de toutes références bien sur, mais comme il n’y en a pas et si personne n’innove rien ne se passera , si les premiers hommes avez attendu des références nous serions encore au silex .


    • Aimable 28 mai 16:27

      @Aimable
      si les premiers avaient attendu .


  • foufouille foufouille 28 mai 14:15

    encore un charlatan avec des pouvoirs magiques.


    • Emohtaryp Emohtaryp 28 mai 15:59

      @foufouille

      L’autre jour, tu me demandais comment faire pour être un troll de propagande stipendié, mais avec toi, même pas la peine de te payer des émoluments, tu travailles gratos en marquant des buts contre ton camp ! 

      Idiot inutile un jour, idiot inutile toujours ! smiley smiley


    • foufouille foufouille 28 mai 16:06

      @Emohtaryp

      mon camp n’est absolument pas celui des tarés complotistes avec leur terre creuse.

      sinon je serais mort depuis longtemps.


    • Emohtaryp Emohtaryp 28 mai 16:12

      @foufouille

      sinon je serais mort depuis longtemps

      Tu l’es déjà avec ta tête creuse....


    • foufouille foufouille 28 mai 16:16

      @Emohtaryp

      c’est l’hôpital qui se fout de la charité ou tu es débile ?

      je n’ai jamais vu une annonce pour troll bien payé. c’est toujours gratuit même pour ton upr.


    • scorpion scorpion 30 mai 18:36

      @foufouille
      Alors foufouille toujours aussi nase ? Putain la médecine t’a pas arrangé le cerveau toi. Continu comme ça et tu pourras t’associer au Rakototo pour écrire tes conneries...


    • foufouille foufouille 30 mai 18:43

      @scorpion

      vu que tu as vendu ton cerveau à sarko, ta connerie est définitive.


    • Doume65 3 juin 16:17

      @foufouille
      « sinon je serais mort depuis longtemps »... nous explique le zombi.


  • Emohtaryp Emohtaryp 28 mai 15:51

    Hydroxychloroquine : les auteurs de l’étude publiée par le Lancet ont tous un conflit d’intérêt… https://lecourrierdesstrateges.fr/2020/05/24/hydroxychloroquine-les-auteurs-de-letude-publiee-par-le-lancet-ont-tous-un-conflit-dinteret/



    Déclaration choquante d’un initié du domaine médical, le Dr Richard Horton https://www.lelibrepenseur.org/declaration-choquante-dun-initie-du-domaine-medical-le-dr-richard-horton/


    En Tunisie, le Dr Raouf Rekik témoigne de l’efficacité du protocole du Professeur Raoult ! https://www.lelibrepenseur.org/en-tunisie-le-dr-raouf-rekik-temoigne-de-lefficacite-du-protocole-du-professeur-raoult/


    Covid-19 et hydroxychloroquine : le Maroc et l’Algérie recadrent l’OMS https://www.afrik.com/covid-19-et-hydroxychloroquine-le-maroc-et-l-algerie-recadrent-l-oms


  • Esprit Critique 28 mai 16:49

    Il faut voir un bilan financier de cette revue. Qu’est ce qui la finance, la vente, les pubs , les dons, de qui ?

    Accessoirement le directeur est-il un militant en vue du pari démocrate ?


    • Doume65 3 juin 16:19

      @Esprit Critique
      « Qu’est ce qui la finance »
      Ça on le sait : ce sont les mêmes fonds que ceux qui financent Big Pharma.


  • sls0 sls0 28 mai 19:23

    Il y a déjà les oumistes, les raëliens, voilà une nouvelle secte : les raoultiens.


    • Emohtaryp Emohtaryp 28 mai 20:57

      @sls0

      Impressionnant les arguments, tu confirmes donc que tu es un troll à la solde....

      Quand tu auras le même cursus à 68 ans au service de la science et des autres, tu pourras parler, mais pas avant, guignol........


    • sls0 sls0 28 mai 23:59

      @Emohtaryp
      Je ne parle pas de Raoult mais de ses groupies.
      Je n’argumente pas je constate.
      L’argumentaire des groupies c’est du style créationniste et le niveau argumentaire est bien plus bas que les créationnistes voir des platistes.
      Des mantras sans plus.
      Cédric Roos décrit l’emprise sectaire dans sa thèse de médecine comme : « un état de de soumission et de dépendance qui engendre une certaine forme de régression intellectuelle, spirituelle, morale et affective ». Je trouve que ça colle assez bien aux groupies.
      Une définition d’une personne sous emprise d’une secte : Comment peut-on se rendre compte qu’un proche a basculé dans une secte ?
      La personne va changer radicalement :
      elle ne « jure » plus que par ce groupe dans lequel elle vient de « rentrer ».
      Elle focalise sur ces nouveaux amis au point d’oublier le reste.
      Lorsque qu’on lui pose des questions, la personne devient irascible, elle est perturbée. Si vous critiquez ses nouveaux amis, elle s’énerve.
      Elle fonctionne en « tout bien » ou « tout mal », blanc ou noir.
      Le gourou a toujours raison quel que soit le sujet, c’est lui qui détient la vérité.

      Avouez que certains auront l’impression de se regarder dans un miroir.


    • Emohtaryp Emohtaryp 29 mai 01:06

      @sls0

      Cédric Roos décrit l’emprise sectaire dans sa thèse de médecine comme : « un état de de soumission et de dépendance qui engendre une certaine forme de régression intellectuelle, spirituelle, morale et affective »

      Ce cliché correspond tout à fait aux zombies qui sont censés diriger notre pays et bien d’autres, la dérive sectaire du mondialisme et du culte de <<l’adoration du veau d’or>>

      Bon, ce qu’il y a de bien, c’est qu’on sait déjà comment ça se finit....

      Pas de gourou, mon vieux, juste dans tes éléments de langage et les aboiements des chiens de garde baveux de la propagande....ça commence par charlatan, falsificateur, menteur, populiste, tous les noms d’oiseaux et maintenant « gourou », fallait oser smiley ( les cons, ça osent tout.....)

      Mais les chiens aboient, la caravane passe..................tranquillement !


    • phan 29 mai 07:52

      @sls0
      Et voilà les meRdiers : vous avez l’ R nul !


    • babelouest babelouest 29 mai 09:36

      @phan
      rien que l’R ?


    • phan 29 mai 11:02

      @babelouest
      Avec son R\0, il manque pas d’R !


    • DACH 29 mai 12:39

      @sls0=Comment s’appelle la vôtre ?


    • phan 29 mai 12:59

      @DACH
      Les R mites confinés dans les chambres à R...


    • Eric F Eric F 29 mai 18:35

      @sls0
      « Il y a déjà les oumistes, les raëliens, voilà une nouvelle secte : les raoultiens »
       
      Cette remarque pourrait parfois s’appliquer, mais certainement pas relativement au présent article. En effet, celui-ci expose des erreurs et incohérences dans l’étude contre la chloroquine publiée par « the lancet », sur la base de réactions d’experts et analystes provenant de différentes pays. Certes le titre de l’article personnalise en mentionnant le Pr Raoult, mais les arguments portent spécifiquement sur les données collectées et les extrapolations qui en sont faites, non pas sur la thérapie elle-même ni des considérations personnelles.
      Du reste désormais même certains de nos média nationaux relaient ces critiques
      (exemple : Ouest France)

      Une telle accumulation d’incohérences dans les données affichées et d’approximations montre pour le moins que l’étude avait été bâclée et n’a pas été réellement validée par des « relecteurs » comme cela est fait dans une revue scientifique de référence. En outre, le côté « orienté » en liaison avec des relations d’intérêt des auteurs apporte le doute sur l’objectivité (voyez ma retenue !).

      La précipitation de certaines instances médicales à se baser sur cet article pour blacklister un médicament universellement utilisé depuis des décennies montre un a-priori délibéré de ces instances. Du reste ce sont ces mêmes instances (nationales et internationales) qui affirmaient il y a un ou deux mois que le port du masque par la population était inutile voire néfaste. Elle ont perdu largement leur crédibilité, ainsi que les commentateurs médiatiques qui s’en font les porte parole sans aucun recul critique.


    • arthes arthes 30 mai 14:33

      @sls0

      Avouez que certains auront l’impression de se regarder dans un miroir.

      Sur ce coup, avec cette énumération sur base de constatation personnelle et de prise de position avec effet de sentence des plus arbitraire,  j’ai le sentiment que tu te regardes surtout dans le tiens, de miroir, mon garçon....D’ailleurs, j’ai aussi constaté que les plus irascibles et violents étaient certains qui prenaient position « contre Raoult » ici sur avox..
      De la à en conclure que les « contre Raoult » faisaient all"geance à une secte , je ne franchirais pas le pas.


    • nono le simplet nono le simplet 30 mai 14:56

      @arthes
      De la à en conclure que les « contre Raoult » faisaient all"geance à une secte , je ne franchirais pas le pas.

      et c’est moi que tu traites de faux-cul smiley


    • nono le simplet nono le simplet 30 mai 15:02

      @nono le simplet
      sls0 ayant plus de bagages en épidémiologie que l’ensemble des bagages de ses détracteurs je ricane un peu connement smiley


    • arthes arthes 30 mai 15:35

      @nono le simplet


       ???

      Sérieusement, une secte, structurée avec un gourou nommé , « anti Raoult » , des assemblées avec des rituels et des grandes toges blanches et des cagoules.

      Non.

      Toute attitude sectaire ne signifie pas une appartenance et allégeance aveugle à un organisme marginal qualifié de secte.

      Sinon, on pourrait dire de chacun que sa pensée est soumise à une secte.

      Ceux qui voient Raoult comme un gourou, par exemple, se font leurs propres projections, qu’ils soient pour ou contre : Il n’en est pas un.

      C’est cela qui est symptomatique de la dérive matérialsite d’une société qui va dans le n’importe quoi 


    • Désintox Désintox 31 mai 18:03

      @sls0
      Excellente remarque !


    • eau-pression eau-pression 1er juin 08:47

      @arthes

      ... des assemblées avec des rituels ... depuis des décennies on parle de la messe du 20 heures. Il y a bien un phénomène de dépendance psychologique. Les officiants (les présentateurs) ont acquis le don d’envoyer le message « on ne peut pas tout vous dire, mais tout va bien ».

      Qu’est-ce que prévenait « La Dépêche » en titrant sur 5 colonnes, en 2001 : « AZF c’est un accident » alors qu’ils n’en savaient rien ? Des représailles contre les z’arabes ? Tu crois les toulousains assez cons pour ça ? Les responsables toulousains étaient tous mouillés dans l’aberration d’avoir laissé en ville une usine « Sévéso », c’est d’abord ça qu’il fallait cacher.

      Si on pousse un peu la logique matérialiste, on ne peut que constater que personne ne maîtrise la complexité. Affirmer que tout va bien c’est culotté !

      Alors, la vérité, elle est plutôt du côté de celui qui dit « on ne sait pas vraiment comment de développent et s’éteignent les épidémies de grippe » que de ceux qui prétendent « la solution, c’est le vaccin ».


    • Doume65 3 juin 16:23

      @sls0
      «  je n’argumente pas je constate.
      L’argumentaire des groupies c’est du style créationniste
       »
      Doit-on comprendre que si on développe une argumentation solide, c’est qu’on est un conspi et que les vrais scientifiques n’ont pas besoin d’argumenter ? Si oui, je comprends alors pourquoi l’étude passe mieux sur The lancet que celles de Raoult qui en a vu une dernièrement refusée.


  • ETTORE ETTORE 28 mai 20:04

    Fallait bien tuer la bête !

    N’importe qui, « qui rapporte », une peau de lapin, feras l’affaire !

    On s’occupera dans la teinturerie de LaREMpailleur, pour lui donner, bon teint, et en faire un loup féroce, qui tuait les vieilles personnes.

    Une tournée en bras de chemise, seras organisée, afin de l’exhiber dans la France profonde, et prouver que désormais, la chasse au Raoult, est terminée.

    Grace à une balle bénie à ...Lourdes !


  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 28 mai 20:37

    Le traitement hydroxichloroquine + azithromycine sur les patients pris avant la phase 3 de la maladie

    avec la posologie du professeur Raoult n’a jamais démontré sa dangerosité et l’OMS n’a aucune preuve pour affirmer que dans ce cas, cela est dangereux, or les droits de l’homme de 1789 qui sont constitutionnels énoncent :

    ART. 5. — La loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la société.

    ART. 6. — La loi est l’expression de la volonté générale.

    S’il n’est pas prouvé que ce traitement appliqué avec les précautions d’usage n’est pas nuisible à la société, il ne peut être défendu.

    Conclusion : L’interdiction de ce traitement est anticonstitutionnel.


    • Désintox Désintox 31 mai 18:02

      @Daniel PIGNARD

      Tant qu’on n’a pas démontré la dangerosité d’un médicament, il faut donc le prescire ?

       smiley smiley smiley

      Moi, je croyais qu’il fallait avoir prouvé son inocuité et son efficacité.


    • Xenozoid Xenozoid 31 mai 18:05

      @Désintox

      si c’est du medicament dont tu parles alors il est connu depuis 70 ans,mais pas pour la grippe


  • symbiosis symbiosis 28 mai 20:54

    Ici un article du Lancet de novembre qui encense la chloroquine.

    https://www.thelancet.com/action/showPdf?pii=S1473-3099%2803%2900806-5

    Titre de l’article :

    Effects of chloroquine on viral infections : an old drug against today’s diseases.

    Introduction de l’article de 6 pages :

    Chloroquine is a 9-aminoquinoline known since 1934. Apartfrom its well-known antimalarial effects, the drug hasinteresting biochemical properties that might be appliedagainst some viral infections. Chloroquine exerts directantiviral effects, inhibiting pH-dependent steps of thereplication of several viruses including members of theflaviviruses, retroviruses, and coronaviruses. Its best-studiedeffects are those against HIV replication, which are beingtested in clinical trials. Moreover, chloroquine has immuno-modulatory effects, suppressing the production/release oftumour necrosis factor -and interleukin 6, which mediate theinflammatory complications of several viral diseases. Wereview the available information on the effects of chloroquineon viral infections, raising the question of whether this olddrug may experience a revival in the clinical management ofviral diseases such as AIDS and severe acute respiratorysyndrome, which afflict mankind in the era of globalisation.






    • symbiosis symbiosis 28 mai 21:18

      @symbiosis
      L’article du Lancet date de novembre 2003.


    • alinea alinea 28 mai 21:44

      @symbiosis
      La chloroquine est bien plus ancienne ! Cette histoire est un chausse-trappe ! cette nivaquine qui soulage le palud semble squeezer les virus tandis que l’armoise semble venir à bout du palud !! Les deux sont jetés aux orties, la gratuité ou quasi gratuité ne sied pas aux hommes contemporains !
      Il n’y a que les bonniches qui soient utiles et pas cher ; en ce qui concerne la santé, le spécialiste se doit de dépasser les honoraires, et les médocs coûter un bras !
      Pour soigner l’hépatite C, contractée sous perfuse il y a trente ans, le « protocole » coûte trente mille balles !! Ça marche ; quand on n’est pas sûr, c’est dix fois moins cher, mais cent fois plus cher que la molécule de base et mille fois plus que l’herbe !!


    • guepe 29 mai 00:17

      @alinea

      Résumé de ragots trouvés sur le net.


    • Garibaldi2 1er juin 04:15

      @alinea

      ’’Pour soigner l’hépatite C, contractée sous perfuse il y a trente ans, le « protocole » coûte trente mille balles !! Ça marche ; quand on n’est pas sûr, c’est dix fois moins cher, mais cent fois plus cher que la molécule de base et mille fois plus que l’herbe !!’’

      C’est incompréhensible ce que vous écrivez. Pourriez-vous être plus précis ? Merci.


    • Doume65 3 juin 16:30

      @guepe
      « Résumé de ragots trouvés sur le net. »
      Oui, si tu considères que ce documentaire de la RTBF est un ragot du net


  • PEET200 28 mai 21:41

    au delà des remarques faites :

     la série comparative parle de comorbidités en particuliers d’arythmie.hors un % important de patients sont hypoxémiques, (facteur évocateur de gravité majeure dans le COVID)et nous savons aussi que l’hypoxémie est facteur d’arthymie sévère et provoque en particulier des décompensations cardiaques, et des ’Embolie.

    De ce fait, il n’y a rien d’étonnant que ces patients se retrouvent en réa, int ventilé soit par AVC, soit par embolie pulmonaire, soit par aggravation de leur FA, au delà de leurs syndrome inflammatoire de reconstitution immune, (IRIS)

    ..la choloroquine n’a rien à voir si les troubles du rhythme évoqués ne sont pas identifiés comme liées a un allongement du QT.

    De plus , une étude pharmacologique et clinique menée en 2015 AU canaDA, conclut : « ....., l’ajout d’un médicament ayant la propriété d’allonger l’intervalle QTc ne semble pas avoir eu d’effet significatif sur l’ECG, que ce soit sur l’allongement de l’intervalle QTc ou sur la possibilité que cet intervalle dépasse la valeur de 500 ms. Nos résultats semblent également être en accord avec l’hypothèse que la présence de plusieurs médicaments prolongeant le QTc n’entraîne que peu d’effets additifs. Pour diminuer le risque de voir apparaître cet effet indésirable grave, il importe de bien cerner la population présentant un risque élevé, comme les patients âgés, de sexe féminin, qui ont des déséquilibres électrolytiques comme une hypokaliémie, une hypomagnésémie ou une hypocalcémie, qui sont atteints de bradycardie, qui présentent des comorbidités cardiaques ou une insuffisance rénale, ou dont les interactions médicamenteuses affectent la pharmacocinétique du médicament ».

    Le décès des patients n’est donc en rien lié aux effets secondaires de l’hydroxyde , ni de son association avec le Zithromax, mais en lien évidemment avec la gravité des patients pour lequel le traitement n’est pas indiqué.....de plus, aucun bilan biologique n’apparait que ce soit sur le versant inflammatoire que ionique qui pourrait justifiér une aggravation au delà de toute prescription adaptée de nivaquine

    cette étude dans le Lancet est une escroquerie intellectuelle

    .


    • Désintox Désintox 31 mai 18:00

      @PEET200

      Oulala !

      Quels débats d’experts sur Agoravox !

      Vous m’impressionnez !

      Serions nous dans une revue de chercheurs en médecine ?

      Pour être un grand médecin, c’est facile :

      CTRL-C CTRL-V CTRL-C CTRL-V CTRL-C CTRL-V CTRL-C CTRL-V CTRL-C CTRL-V


    • Doume65 3 juin 16:35

      @Désintox
      Peet200 te fais part de la conclusion d’une étude pharmacologique et clinique menée en 2015 au canada,

      et du haut de ta suffisance, tu ne produis qu’une moquerie du niveau d’un gamin de CE1. Mais ton génie  te permet de savoir ce qui est nécessaire pour être un grand médecin.


  • Agapit Agapit 28 mai 22:12

    َAujourd’hui le ministre de la santé marocaine Khalid AIT TALEB a défendu l’utilisation de la chloroquine en affirmant que son efficacité peut être prouvé scientifiquement et que le Maroc n’a pas opté pour cette médication sans fondement. Il a précisé qu’aucun décès n’a été enregistré à cause de ce traitement dont bénéficient tous les malades marocains atteints du Covid 19. Il a ajouté que la boite coûte 12 DHS si quelqu’un veut comprendre cet acharnement sur ce médicament. Eh oui Big pharma et le cartel qui fait le commerce des maladies veut pomper les poches des malades et les caisses des états. Les moyens sanitaires modestes dans les deux pays ont contribué à faire éclater cette vérité. Cela dit ceux qui ont interdit le médicament en France devraient être traduit devant la justice pour crime contre le peuple.


    • sls0 sls0 29 mai 01:01

      @Agapit
      Il y en a qui ne connaissent pas le biais des couts irrécupérables.
      Peut être que ce ministre ou un de ses potes a trop misé sur un gain sur la vente du Plaquenil et ne veut pas rester avec de l’invendu. Un peu une fuite en avant cette histoire.


    • CoolDude 29 mai 01:05

      @sls0

      Pathétique...


    • sls0 sls0 30 mai 01:12

      @CoolDude
      Venant de vous je prends ça comme un compliment.


    • Désintox Désintox 31 mai 17:57

      @Agapit
      "Aujourd’hui le ministre de la santé marocaine Khalid AIT TALEB a défendu l’utilisation de la chloroquine "

      Pourquoi ? Il y a le paludisme au Maroc ? Je ne savais pas.


    • Garibaldi2 1er juin 04:36

      @Désintox

      Dans tous le bassin méditerranéen il y avait la malaria, nom italien signifiant le mauvais air (mal’aria) autrement dit la fièvre des marais. La malaria c’est l’autre nom du paludisme.

      ’’En 1717, la pigmentation post mortem au graphite de la rate et du cerveau est publiée par Giovanni Maria Lancisi, le médecin du pape Clément XI, dans un ouvrage, édité en 1717, sur le paludisme De noxiis paludum effluviis eorumque remediis. Il y présente des preuves que la maladie est transmise par les mouches. Lancisi introduit le mot mal’aria, « mauvais air ».’’

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Paludisme#Malaria_simienne_et_humaine

      Mais de nos jours, les cas doivent se compter sur les doigts d’une main en dix ans.


  • Octave Lebel Octave Lebel 28 mai 23:45

    Pour se sentir bien dans notre peau de citoyens, et on peut penser que tout sera fait pour l’éviter puisque c’est toujours comme cela que les choses se sont passées, nous aurions besoin d’un bilan complet, sobre des événements et des responsabilités de chacun des acteurs.

    Bientôt, certains feront de l’argent avec des publications et des conférences, du sensationnel aux règlements de compte en passant par les procès à charge ou à décharge, en prolongement des bouillonnements actuels. Dans un an ou deux une série ?

    Bien plus tard, nous finirons par avoir des travaux plus sérieux, nous informant plus en profondeur et plus honnêtement. Les médias les diffuseront se rengorgeant de contribuer à la vie démocratique .Nous serons quand même contents d’y voir plus clair avec malgré tout une pointe d’amertume d’être toujours des citoyens de seconde zone correctement informés lorsque les enjeux sont dévitalisés et les responsables sortis de l’histoire.


  • caillou14 rita 29 mai 07:11

    De toute façon, tout ce que ce gouvernement met en avant est bidon, il ne sait faire que cela !

    La France gouvernée par des charlots !

     smiley


    • zygzornifle zygzornifle 29 mai 08:14

      @rita

      Les charlots eux étaient comiques ….
      Ce gouvernement est plutôt comme une hémorroïde au beau milieu du trou duc ... 


    • Eric F Eric F 29 mai 18:47

      @rita
      « tout ce que ce gouvernement met en avant est bidon »
      ceci étant, l’étude dont il est question question provient de labos étasuniens, notre gouvernement n’en n’est pas l’instigateur.
      En France, il ne semble pas que les autorités médico-pharmaceutiques cherchent à promouvoir une autre molécule comme traitement préventif précoce, mais se focalisent sur le traitement hospitalier des cas déjà critiques, et misent sur la recherche d’un vaccin.


    • Doume65 3 juin 16:37

      @zygzornifle
      « Les charlots eux étaient comiques »
      Il y en a qui se sont amusés à faire des montages vidéos sur les déclarations contradictoires de notre gouvernement. Franchement, tu pisses de rire.


  • zygzornifle zygzornifle 29 mai 08:12

    Je ne voudrai pas me faire soigner par Véreux a moins que je décide d’y passer ….


    • Cyril22 30 mai 13:50

      @zygzornifle
      bah, à ses patients, il prescrit sans doute la chloroquine, comme les autres. Mais il n’a plus vu de parient depuis des mois.


  • joletaxi 29 mai 09:26

    les similitudes de cette « affaire » avec l’épouvantable catastrophe climatique qui fait ,alors même que nous devisons tranquillement, des millions de morts est étonnante, enfin pas tant que ça

    on se souvient de la courbe de Mickey, étude publiée fort à propos en vue d’une offensive genre blitzkrieg avec la bande à Al Capone Gore, qui dès le début suscitait l’étonnement,le refus de communiquer ses données, ses codes, pour déboucher dans la foulée sur des décisions très coûteuses(et sans aucun bénéfice sinon pour la clique à la manoeuvre) et qui des années plus tard a été démontrée fausse, manipulée, .

    On se retrouve exactement dans la même configuration

    une « étude » publiée finalement par une société(qui est derrière ?)refus de communication des données, des codes, une décision immédiate, l’OMS, à la rescousse,et toute la clique de la poele à frire en ordre de bataille.

    mais pourquoi se priveraient -ils, cela marche à tous les coups


  • Eric F Eric F 29 mai 18:57

    Pour le coup, les réactions des « réseaux sociaux » vis à vis de l’étude publiée dans « the lancet » auront catalysé l’analyse des experts et précédé les réactions tardives des média, qui avaient initialement abondé dans le sens des conclusions de cette étude. C’est du journalisme bottom-up.


  • Old Dan Old Dan 30 mai 06:27

    Plein de communications officielles très sérieuses n’ont-ils pas démontré l’innocuité du tabac, du sucre, de l’amiante, du FN, du glyphosate, de placements à la SocGén, des pesticides, de Staline, de la chasse, du plastique ?...
    .
    En quoi des statistiques trouvées sur le Net sont-elles plus fiables que les promesses électorales ou les infos dans Valeurs Actuelles ?
    Ce rapport pipé (?) ne démontre simplement que.. il est pipé ! En quoi démontre-t-il l’innocuité de l’HCQ ?
    .
    [ Confions-nous nos slips a une lessive pass’quelle « lave pluss blanc » ? smiley ]


    • Eric F Eric F 30 mai 09:17

      @Old Dan
      il ne me semble pas qu’il y ait eu besoin de piper les études pour démontrer la dangerosité du tabac. Donc si tel médicament est dangereux, il n’y aurait pas besoin d’études pipées pour l’établir.


    • Old Dan Old Dan 30 mai 10:58

      @Eric F
      (Rires)
      Je parle de communication, pas d’études sérieuses (et désavouées) ni de loi prohibition définitive.
      On savait que le glyphosate est toxique bien avant la guerre du Viet-Nam(Toujours sur le marché). Le tabac = 1934. De même sucre, amiante, pesticides (Atrazine), la malbouffe (nitrites = 1946)... De même le capitalisme dérèglementé, le changement climatique (1926), etc...
      De la savante communication d’intérêt financier contre la santé publique (Mais vous savez tout ça)
      .
      Actuellement, comme anti-paludéen, le marché mondial d’HCQ n’est que peu juteux pour Big Pharma au point d’employer la « grosse artillerie ». (D’autres AP sont-ils ds les cartons ? Agir sur le moustique ?). L’avenir rentable = résistance antibiotique, vaccin anti-âge, chute spermatogenèse, bio-humanisme, virus du futur (permafrost, autres zoonoses) et... Bof, y’en a pour 10 pages !...


  • troletbuse troletbuse 30 mai 06:50

    Bonne nouvelle. Enfin Trump coupe les vivres à l’OMS, l’Organisation des Mafieux de la Santé

    https://fr.news.yahoo.com/trump-annonce-%C3%A9tats-unis-mettent-210811868.html


  • Désintox Désintox 31 mai 17:52

    « A l’étranger la communauté scientifique s’amuse … L’étude du Lancet est totalement bidon,  »

    Sur Agoravox, il y a une avalanche d’articles pro-hydroxychloroquine, écrits par des gens qui n’y connaissent que dalle.

    Il suffit de réfléchir un peu. Les dégâts économiques du COVID19 sont considérables et inédits. S’il existait vraiment un remède efficace et peu coûteux, tout le monde l’aurait adopté immédiatement et l’épidémie aurait été jugulée depuis longtemps.

    Le fait que ce ne soit pas le cas montre bien que l’hydroxychloroquine est une illusion.

    Faces aux problèmes systémiques que nous connaissons, les esprits faibles aiment croire aux théories du complot et à des solutions miracles, qui bien évidemment, n’existent pas.


    • Xenozoid Xenozoid 31 mai 18:01

      @Désintox

      S’il existait vraiment un remède efficace et peu coûteux, tout le monde l’aurait adopté immédiatement et l’épidémie aurait été jugulée depuis longtemps.

      Le fait que ce ne soit pas le cas montre bien que l’hydroxychloroquine est une illusion.

      Faces aux problèmes systémiques que nous connaissons, les esprits faibles aiment croire aux théories du complot et à des solutions miracles, qui bien évidemment, n’existent pas.

      de quels problemes systémiques parlez vous ? les propagandes ?


    • troletbuse troletbuse 2 juin 14:44

      @Désintox
      Conclusion : tout ceux qui prennent ce médicament depuis les ann"es 50 devraient porter plainte pour empoisonnement. Mais il y a un hic : ils sont toujours là.


  • caillou14 rita 1er juin 07:50

    TOUS contre Raoult, pensez donc il détruit le système mis en place par les politiciens pour laver les cerveaux !

    Un « anarchiste » de la médecine, un charlatant qui soigne ses malades avec un médicament que l’on trouve sur le marché depuis 70 ans pout trois francs six sous !

    Les labos ont la jaunisse, de quel droit use t il ce médicament bon marché ?

     smiley


Réagir