samedi 26 novembre 2022 - par Florian Mazé

De nouvelles générations, plus intelligentes, mais moins instruites

Entendons-nous bien : à la manière platonicienne, j’entends par « intelligence » l’aperception du beau, du vrai, du bon, du juste, de la vertu, du courage etc., ces fameuses Idées ou Formes qui, chez Platon, ne sont pas de vaines abstractions mais correspondent bel et bien à des enjeux de société fort concrets et fort importants. Plus on s’éloigne de ces archétypes, chez Platon, plus la société, la πόλις, l’État entrent en décadence, il n’est qu’à relire la République pour s’en convaincre. Par exemple, concrètement et matériellement parlant, vivre dans une société lâche et laide n’est pas du tout la même chose que de vivre dans une société brillante et valeureuse. Or, dans ma pratique d’enseignement (plus de trois décennies), j’ai eu et j’ai encore l’impression (fondée ou pas, le Lecteur en jugera) d’avoir assisté à une évolution générationnelle positive : la jeunesse des années récentes, me semble-t-il, est plus clairvoyante que les jeunesses d’autrefois sur ces questions fondamentales, le juste, le beau, le vrai, etc., même si la maîtrise des savoirs fondamentaux (grammaire, orthographe, conjugaison, calcul, culture générale) laisse de plus en plus à désirer. Le paradoxe serait le suivant : on assiste à une régression du niveau d’instruction accompagnée d’un progrès du niveau de clairvoyance.

C’est là un grand paradoxe. Mais pas si grand après tout. Il existe des gens instruits qui sont des barbares savants, comme il existe des gens très intelligents et totalement illettrés. Dans la Révolte des masses, Ortega y Gasset faisait déjà remarquer, il y a environ un siècle, que le « savant » ou « l’homme cultivé » le plus instruit dans son domaine pouvait très bien, une fois sorti de sa petite spécialité, s’adonner à tous les vices de la barbarie intellectuelle, c’est-à-dire soutenir les plus effroyables sottises. Autrement dit, si je devais en parler en des termes un peu grossiers : on peut très bien être prix Nobel de physique ou de littérature, ou même agrégé-docteur philosophe, et rester le dernier des abrutis, totalement aveugle, totalement fermé aux réalités de son époque et aux réalités tout court, bref, se comporter comme un naïf prétentieux, pour ne pas dire – pardonnez – comme un connard satisfait.

Nombreux sont les gens, même surdiplômés, qui en définitive passent à côté de leur époque. Ils se contentent d’ânonner une idéologie préfabriquée, fallacieuse, artificielle, qu’il s’agisse d’une falsification de droite ou de gauche, ou même centriste, si on désire politiser le débat. À ces gens, l’ordre établi peut facilement mentir. De la même façon, ces gens mentent beaucoup, la plupart du temps sans s’en rendre compte ; ils mentent ainsi aux autres et se mentent à eux-mêmes. Ils sont à la fois des crédules et des sophistes ; ils sont à la fois la masse que l’on manœuvre et ceux qui dirigent la manœuvre : victimes, complices, mais aussi cadres dirigeants d’un seul et même système d’idéologie et d’organisation sociale (je devrais dire d’exploitation et d’oppression sociales). Inversement, il y a sans doute des gens de très basse condition sociale et culturelle à qui, pourtant, il est impossible ou très difficile de mentir, qu’il est impossible ou très difficile de tromper, des gens que les grandes falsifications officielles ou contre-officielles ne touchent point, des gens qu’on ne saurait convaincre que deux plus deux font cinq, pour citer une expression d’un autre ouvrage d’Ortega y Gasset : Autour de Galilée.

« L’homme qui se rétracte ainsi sur une seule question l’exagère, l’exacerbe et l’exaspère, il la fait sortir de ses gonds, c’est-à-dire de son lieu, il renonce à accepter authentiquement la vie comme elle est et, par une fiction intime que lui inspire son désespoir, il la réduit à un extrême, il s’installe en ce dernier et en fait un extrémisme. Et c’est à partir de lui qu’il combattra l’énormité de ce qui reste à l’homme, qu’il niera la science, la morale, l’ordre, la vérité, etc., etc. Or, cela semble assez discutable que cette position extrême, celle-là ou une autre, se puisse adopter de manière effectivement authentique – de la même façon qu’il est discutable qu’on puisse sincèrement penser que deux et deux font cinq. Nous ne sommes pas obligés de le croire, même s’il nous jure ses grands dieux qu’il est sincère, et même s’il se ferait tuer pour cela. L’homme se fait tuer de nombreuses fois pour soutenir sa propre fiction. L’homme a une capacité d’histrionisme qui confine à l’héroïsme. Mieux encore : il règne en certaines occasions un lieu commun d’héroïsme, non seulement verbal mais agissant, qui est la forme particulière de l’histrionisme dominant l’époque. »

José Ortega y Gasset, Autour de Galilée (1933)

http://classiques.uqac.ca/contemporains/Ortega_Jose_y_Gasset/Autour_de_Galilee/Autour_de_Galilee.pdf

À son époque, Ortega y Gasset voyait dans les deux vieux extrémismes (bolchevisme et nazisme) les deux plus grandes falsifications de la vie et de la pensée. De nos jours, c’est à la fois semblable et différent. Nous avons, je crois, trois extrémismes : une ultradroite métapolitique d’influenceurs nostalgiques des pires horreurs du passé, souvent catho-monarchiste, moralisatrice et inquisitoriale ; une extrême gauche mondialiste et wokiste hystérique, incohérente et ridicule, avec ses activistes lunaires à la Solveig Halloin que plus personne n’écoute, pas même ceux qui sont d’accord avec eux sur le fond ; mais aussi un extrême-centre d’enlisement, totalement et lugubrement immobiliste qui, aujourd’hui, a les pleins pouvoirs politiques, particulièrement bien incarné par la « macronie » en France.

Seulement voilà. Je voulais en venir à ce point. En l’espace de dix ans à peine, les jeunes d’aujourd’hui, ceux que j’ai par exemple devant moi au lycée, semblent de moins en moins perméables à ces trois démagogies toxiques, à ces trois grandes falsifications contemporaines.

Il y a quelques années, toute une jeunesse d’ultra-droite se réclamait de Soral et Dieudonné, en poussant des glapissements antisémites et complotistes jusque dans le tréfonds des dissertations de philosophie. J’ai l’impression que cette génération, aujourd’hui, en 2022, a été totalement liquidée. En un mot elle est morte. Non pas physiquement : elle est morte, tuée par le ridicule. La quenelle obligatoire et l’antisionisme de confort, ce refuge des cancres des années 2010, ne fait plus du tout recette, et en définitive, je préfère cela. J’ai pu mesurer à quel point cette jeunesse soi-disant lucide et conservatrice n’était qu’un repaire de tricheurs et de cossards.

Mais il y avait aussi l’autre jeunesse : celle des bobos et des bisounours, marquée à gauche, voire à l’extrême gauche ; d’ailleurs, la plupart du temps, moins agressive que la première, quoique plus naïve, plus facile à tromper encore. Là encore, cette génération a été liquidée. Après les attentats, le coronavirus, la guerre en Ukraine, les grandes pénuries, on a vu naître une jeunesse plus tragique, plus pessimiste, plus fataliste – mais nettement plus consciente, plus clairvoyante – comme si, depuis deux ou trois ans, les jeunes devenaient des sortes de stoïciens des temps post-modernes. Il y a dix ou vingt ans, les sujets sécuritaires ou identitaires étaient de véritables tabous. Aujourd’hui tout le monde en parle. La jeunesse de gauche s’est dégauchisée.

Quand au centre, je devrais dire l’extrême centre : il n’a jamais fait recette. Depuis que la « macronie » règne en France, je n’ai jamais perçu, vis-à-vis de ce système, que du mépris et de la dérision. La jeunesse, en un mot, ne s’y est jamais intéressée. Le centre, pour les jeunes comme pour la majorité de la population, c’est un extrémisme du vide, un immobilisme, une sorte de stagnation dans la décadence. Le centre n’intéresse pas la jeunesse, parce que, en un mot, il n’intéresse personne. Il ne fait recette qu’auprès des chasseurs de prébendes et des boomers égoïstes.

Comment comprendre alors la libération de la parole ? Même si la « macronie » est un avatar de la « hollandie », il faut bien comprendre que les temps ont changé, à mon avis de façon irréversible. En 2022, même les journalistes parlent ouvertement de sujets (insécurité, immigration, inversion des valeurs, faillite du droit-de-l’hommisme) qui, sous Hollande, étaient encore traités par la censure, l’autocensure ou la répression judiciaire. Sous Hollande, c’était le bisounoursisme obligatoire, façon « vous n’aurez pas ma haine », « padamalgam », « vivre-ensemble » ou encore « faut pas stigmatiser ». Aujourd’hui, même Cyril Hanouna prend le contre-pied de cette idéologie, ce qui lui vaut d’ailleurs les critiques acerbes de la presse bien-pensante, cette sénile et larmoyante survivance des temps anciens. Même à TPMP, on ose désormais parler de squatters, de tueurs et de voyous, et on ose (à juste titre) se payer la tête des gauchistes hystériques.

Il faut donc comprendre que la libération de la parole n’est pas une cause, mais un symptôme.

Si la parole se libère, ce n’est pas parce que Macron est plus sympa que Hollande, ce n’est pas parce que Macron aurait la louable intention de moins réprimer les mal-pensants. Si Macron avait été élu président le 15 mai 2012, il eût fait exactement la même chose que Hollande (et peut-être pire). Non. L’explication est ailleurs. Si la parole se libère, si la répression est mécaniquement moins forte, c’est qu’il n’est plus possible de faire autrement, c’est que les temps ont changé, c’est qu’il devient de plus en plus improbable de tromper les gens à coup de bisounoursisme, et notamment il est de plus en plus difficile de mentir à la jeunesse, comme au reste de la population. Bref : le système d’ultra-centre rentre dans une phase de désextrémisation : il n’arrive plus, objectivement, à persuader les gens que deux plus deux font cinq. Mais ce qu’on dit du système en place vaut également pour les fausses dissidences : l’ultragauche wokiste et l’ultradroite réactionnaire, qui, elles aussi, ont tenté de nous persuader que deux et deux font cinq.

Ce phénomène est indépendant de la régression du niveau scolaire proprement dit : orthographe, grammaire, conjugaison, culture générale, calcul, etc. Il est évident que, de nos jours, les jeunes (et les moins jeunes) ne maîtrisent plus très bien ce genre de choses. Du reste, certains en souffrent et ne se font aucune illusion sur leur propre compte ; et c’est normal, puisqu’il s’agit désormais d’une génération plus clairvoyante. Mais cela ne signifie pas que notre jeunesse soit composée d’imbéciles.

Au contraire. Je maintiens ma position de départ : l’actuelle jeune génération me semble plus intelligente, quoique moins instruite que les précédentes, la mienne y compris (j’ai 54 ans).

La clairvoyance ne fait pas tout, mais j’ose croire qu’elle est toujours préférable à l’aveuglement satisfait, voire au crétinisme arrogant. Donc : pour une fois, je suis un peu optimiste.



74 réactions


  • Wladimir 26 novembre 2022 12:41

    La race humaine ne change pas . Il ne faut pas se faire d’illusions . Le matérialisme sous toutes ses formes règne (notamment l’adulation à la science et à la technique) ... même parmi la jeunesse . Certains courants disparaissent , d’autres apparaissent . Ce qui compte , ce sont les valeurs morales ... non pas celles du jour ... L’éveil spirituel est rare . L’athéisme nihiliste , la laïcité , la démocratie sont des dogmes destructeurs . 


    • Wladimir 26 novembre 2022 16:30

      @Wladimir
      Quand Ortega met dans la même phrase la science , la morale , l’ordre , la vérité , il donne l’impression d’être complètement à côté de la plaque , ne sachant pas du tout ce qui est essentiel ou pas ...
      L’aspect politique est très secondaire . la jeunesse d’aujourd’hui fait pitié , je trouve . Pas plus ouverte que celle d’avant . Il semble y avoir une régression des valeurs morales traditionnelles (voir famille et surtout moeurs ... ) . Le mot idéal semble étrange pour beaucoup .
      L’importance du sport (culte du corps) , l’importance donnée à l’écologie (culte de la terre) , la soumission sanitaire (peur pour la vie du corps , aveuglement) montrent bien que la masse de la jeunesse reste très médiocre ... Il y aura toujours des individus (jeunes ou moins jeunes) qui ne feront pas partie du troupeau . 
      Le beau ? mais quel beau ? le juste ? mais quel juste ? cela varie tant d’un individu à l’autre que cela est individuel et non pas lié à une masse comme la jeunesse .


    • Wladimir 26 novembre 2022 16:41

      @Wladimir
      La libération de la parole ? Si l’on veut sur certains sujets ... mais censure sur d’autres ... les jeunes n’ont pas d’expérience , ils sont encore scolaires ... et ne comprennent pas les réactions des anciens ... considérés comme dépassés ou incapables de s’adapter ... L’école est pour beaucoup de choses une forme de déviation . Tout est à remettre en question .
      L’évolution positive d’un individu , cela ne s’apprend pas à l’école ... car c’est individuel ... et il ne s’agit pas du tout d’un savoir livresque . Il s’agit de vivre ... sans être victime des préjugés de tout ce qui tourne autour de nous (médias , école , autres , jeunesse ......) .


    • mmbbb 26 novembre 2022 17:21

      @Wladimir «  adulation à la science et à la technique) » l enseignement des sciences en France est en régression 
      La technique, plutot le gadget que l on peu s offrir 
      Quant à votre propos , vous cachez mal votre dogmatique 
      La laicite n a jamais empêche la liberté de conscience !  un exemple 


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 26 novembre 2022 12:49

    « Le système n’arrive plus objectivement à persuader les gens que deux plus deux font cinq ».

    Ce n’est pas parce que les idées d’hier traversent une période délicate que les gens sont devenues plus clairvoyants. 

    Personnellment, j’y voie la manifestation d’un traumatisme après des mois de répétition en boucle, d’injonction et d’interdit. Depuis la crise du Covid-19, une épidémie de flemme s’empare des Français | Actu

    Les révolutionnaires en carton ont surtout constatés qu’ils n’avaient pas l’étoffe des héros quand l’occasion leur a été offerte de concrétiser en acte ce qu’ils préchaient en parole.


  • Montdragon Montdragon 26 novembre 2022 13:41

    Ça rejoint Durkheim avec son intuition de l’homme horizontal (honnête homme), et l’homme vertical, le futur de l’humanité, l’individu hyper-spécialisé.


    • sylvain sylvain 26 novembre 2022 14:03

      @Montdragon
      c’est un peu la question que je me posais : le système industriel a t il besoin d’hommes intelligents, ou d’hommes instruit selon la définition de l’auteur ??

      Il me semble qu’il a bien plus besoin d’hommes instruits, tant il est évident qu’il s’est occupé de détruire les hommes intelligents au cours de son évolution . Il serait temps de se poser sérieusement une question : le système industriel tel qu’il est sert il vraiment l’homme, ou est ce l’inverse ??


  • mmbbb 26 novembre 2022 17:50

    Article un peu bizarre , qui met en opposition les générations . et dont certaines contradictions apparaissent .

    un grand classqiue , Villon « Frere humain, qui apres nous vivez n ayez contre nous les coeurs endurcis » 

    Si l intelligence retenue est l acception platonicienne , je me permets d etre en désaccord . les jeunes comme tous les jeunes ont des gouts assez uniformes et ont un tropisme évident pour la même nourriture les mêmes vetements . Le mêm interieur IKEA a un bon chiffre d affaire 

    Cette génération est celle du numérique devenu accessible , un autre univers mental que le nôtre , celle de ma génération a priori abrutie .avait d autres vues .

    Sauf qu a mon époque, les sciences naturelles pouvaient être encore enseignées ainsi que l histoire notamment celle de l expansion de l islam sans que le prof puisse etre menacé .

    Enfin notre prof d histoire nous apprenait que la laicite est la sépartion du régulier et du séculier , mais désormais outre que la compréhension n est plus certaine, la lacité est l acceptation de « l altérité » Et cette jeunesse ne semble guère comprendre la différence . Je l’ a vois plutôt passive et incline a accepter leur sort .

    il est vrai qu ils peuvent être plus clairvoyant que nous le fûmes , les perspectives de bien vivre dans un pays harmonieux paraissent une vague idée dans un horizon lointain .

    Je constate plutôt comme à Lyon, cette jeunesse s est reportée sur le vote de melenchon , un peu étonnant et que ce pays n a jamais ete autant divisé . 


  • Mirlababo 26 novembre 2022 18:32

    Votre titre est une hérésie.

    Je ne connais aucun jeune qui vous parle sans son portable à proximité. 

    Ils ont tous le même comportement sur internet, bloquer / signaler 

    Drôle de forme d’intelligence.


  • Robin Guilloux Robin Guilloux 26 novembre 2022 21:00

    Cher collègue (bien qu’étant à la retraite depuis plus de dix ans), Je vous trouve bien optimiste sur l’état de la jeunesse actuelle : ils seraient plus « intelligents », bien que moins « instruits ».

    Cette opposition de la culture et de l’intelligence fait partie des nombreuses absurdités du pédagogisme, comme du reste l’opposition de la mémoire et de l’intelligence.

    Sans la maîtrise de ces fondamentaux auxquels vous semblez accorder une importance secondaire (orthographe, syntaxe, vocabulaire, grammaire, calcul, culture générale), je ne vois pas comment vous comptez nourrir des intelligences.

    Il n’y a pas de pensée sans langage, pas de pensée en dehors des mots et des phrases et pas de pensée intelligible sans une solide formation générale. « au fond des victoires d’Alexandre, on retrouve toujours Aristote », disait le général de Gaulle. (Mettez « culture générale » à la place d’Aristote et vous comprendrez le sens).

    Trouvez-vous intelligent un élève qui demande au professeur : "Pourquoi qu’on fait du Français, on l’sait d’jà ?). Moi pas, je n’ai rien répondu (à quoi bon ?), mais j’ai pensé dans mon fort intérieur qu’il était un fieffé imbécile, jeune, certes, mais l’imbécillité (Brassens aurait autre chose) n’attend pas le nombre des années.

    Je suis d’accord avec vous sur le fait qu’il existe des gens sans instruction qui ont du bon sens et des gens très instruits qui en sont dépourvus, mais je ne pense pas qu’il s’agisse là d’un argument décisif contre l’instruction. 

    Apprendre à réfléchir, à raisonner et à faire preuve d’esprit critique n’est pas possible sans l’acquisition préalable ou simultanée des bases : orthographe, grammaire, vocabulaire, syntaxe, calcul.., ces bases qui forment l’attention que Simone Weil (la philosophe) considérait comme le fondement de la morale : faire le mal, (le harcèlement, malheureusement fréquent aujourd’hui dans les établissements scolaires) c’est être inattentif à la souffrance d’autrui.

    Continuez à enseigner les bases, vous contribuerez à la formation de l’intelligence et de l’esprit critique de vos élèves. 


    • mmbbb 27 novembre 2022 10:28

      @Robin Guilloux je suis d ’accord , ce que je blâme avant tout est ce débat assez stérile qui n aboutit à rien .

      vous citez Alexandre , moi je ferais référence au professeur Alexandre Laurent qui avançait ceçi , pour faire avancer les élèves , il l faut d excellents profs et un enseignement structuré . Le corollaire est l apprentissage de la connaissance et des savoirs .

      L excès de pédagogie et la politisation à outrance a déstructuré cet enseignement .
      L hypocrisie est que désormais celui est le plus sélectif des pays de l OCDE ( Rapport de la Cour des Comptes de l année 2014 ) et les enfants de la classe aisée par cooptation de leur classe sociale occuperont les meilleurs postes .

      J appartiens à cette génération de l entre d eux, ou les réformes successives dont chaque ministre voulait marquer de son sceau ( que ce soit de gauche ou de droite ) ont commence à jeter le trouble à un corpus cohérent .

      j ai en souvenir lors de la classe de CM2, notre maitresse dut nous apprendre l algèbre de Boole , elle n etait pas à l aise et ne comprenait pas elle -même ce dont elle devait transmettre alors qu elle avait eu une formation plus classique notamment l arithmétique . Influence de l école « BOURBAKI » de la théorie des ensembles . 

      J ai eu des bons profs mais aussi de forts médiocres mais n etant fils de ...... j ai dû m adapter , Le système français égalitaire , bon je pouffe et je suis devenu réac !! 


  • Attila Attila 27 novembre 2022 09:32

    « Continuez à enseigner les bases, vous contribuerez à la formation de l’intelligence et de l’esprit critique de vos élèves. »

    Visiblement, c’est le professeur qui n’a pas compris la leçon vu votre naufrage intellectuel dans vos deux articles sur la guerre en Ukraine que vous présentez systématiquement d’un point de vue strictement occidental :

    .


    • mmbbb 27 novembre 2022 11:49

      @Attila à l instar de Rosemar et Guilloux . Etonnement ce sont des profs .


    • Robin Guilloux Robin Guilloux 27 novembre 2022 12:53

      @Attila

      J’ai apprécié l’article de Rosemar sur la guerre en Ukraine, « Les Ukrainiens l’ont bien cherché » (antiphrase).
      Ceci dit, je ne sais pas trop ce que vous entendez par « point de vue strictement occidental ».
      L’occident ne se résume pas aux Etats-Unis. Les Polonais, les Russes (mais oui, il y a des Russes qui n’approuvent pas cette guerre, malgré la propagande officielle et ils sont plus nombreux que vous ne le pensez), les Roumains, qui accueillent une majorité de réfugiés, la Roumanie étant située à la frontière de l’Ukraine et ayant subi, comme eux et les autres anciens pays satellites de l’URSS, le communisme et la domination du Kremlin qui se poursuit aujourd’hui sous une autre forme (je fais la différence entre la nouvelle nomenklatura russe et le peuple russe), les trois pays baltes, les Biélorusses qui vivent sous la main de faire du régime de Loukachenko, ami et allié de Poutine, avec les mollahs iraniens et le grand humaniste Bachar Al-Assad, la Hongrie, la Tchéquie et la Slovaquie font aussi partie du monde occidental, tout en conservant leurs spécificités, leurs traditions et leurs coutumes.
      Pourtant, je peux vous assurer, m’étant rendu dans ces pays (à l’exception de la Russie) à de nombreuses reprises avant et après a chute du mur de Berlin, selon moi et bien d’autres le plus grand motif d’espoir du XXème siècle, « la plus grande catastrophe » selon Poutine qui a a commencé sa carrière de « tchékiste » (« tchékiste un jour, tchékiste toujours ») en Allemagne de l’Est que tous ces pays partagent le même point de vue que le mien, ou disons plutôt que c’est moi qui partage leur point de vue.


    • Attila Attila 28 novembre 2022 20:57

      @Robin Guilloux
      Les pays représentant 85% de la population mondiale savent que le responsable de la situation actuelle en Ukraine sont les États-Unis.
      Si vous pensez qu’ils se trompent a priori c’est que vous avez le cerveau pourri par l’orgueil occidental. Cet orgueil occidental qui exaspère le monde entier, comme cet internaute ougandais, Andrew M.Mwenda :
      « L’image suivante montre ce qu’on appelle la « communauté internationale ». Cet orgueil culturel est tellement ancré dans la psyché occidentale qu’ils ne le voient même pas ! » Lien
      Regardez-vous dans une glace, vous vous comportez comme cette speakerine face à un ancien ministre encore sérieux :
      Hubert Védrine donne une leçon de journalisme à Ruth Elkrief

      .


  • Breton8329 Breton8329 27 novembre 2022 10:09

    Super article, très bien écrit, qui fait manifestement mouche si l’on en croit la note qu’il reçoit de la part de certains lecteurs sur AGORAVOX. L’impasse de l’extrême centre tout autant que de l’extrême gauche ou de l’extrême droite est un constat très bien exprimé et les références littéraires et philosophiques permettent de désépaissir le brouillard dans lequel se complaisent ces groupes pour masquer leur imposture et leur nocivité. L’espoir d’une jeune génération moins crédule reste grand mais le risque est celui d’une génération désintéressée, dépolitisée et in fine alignée sur une vision qu’elle ne peut articuler ni comprendre faute de connaitre et maitriser les concepts sous jacents. Car il faut bien le reconnaitre, nous découvrons fort peu de choses par nous même et l’essentiel de notre savoir provient des legues des générations passées, indépendamment de notre niveau d’intelligence, à quelques rares exceptions près (tout le monde n’a pas découvert le théorème de Pithagore). Donc, une génération fut elle intelligente est avant tout condamnée à refaire les erreurs des générations précédentes si elle ignore l’histoire. C’est sans doute la raison pour laquelle les totalitarismes commencent tous par réécrire l’histoire et désacculturer les peuples. 


    • mmbbb 27 novembre 2022 10:46

      @Breton8329  Comme je l ai dit j appartiens ç une génération de l entre d eux . Bien que cet enseignement commençait à être lacunaire ( profs absents, profs moyens ) j ai eu encore la chance d avoir eu un enseignement dispensé par des profs « à l ancienne » , c est à dire que enseignement vertical .

      J ai échappé à l enseignement ou l élève est au centre du modèle pédagogique tel dans le film « D entre les murs » de Bégaudeau . Une figure de proue de ce modèle .

      Apprentissage de la lecture syllabique  depuis que le cerveau a été observe par l imagerie par résonance magnétique, les aires du cerveaux sollicités ne sont pas les mêmes que dans l apprentissage global et nous devions par une mécanique certaine fastidieuse apprendre des textes des mots ect 

      Et je rends grâce à Dieu d avoir échappe à l enseignement de la théorie du genre de l écriture inclusive, toutes ces théories à la Kon qui sème le bordel dans la cervelle .

      Notre période permet d avoir accès à la connaissance aux divers savoirs , encore faut il avoir acquis une méthodologie pour les appréhender .

      C est ce qui différencie certainement ces générations .


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 10:34

    C’est comme un arbre très évolué, mais sans fruits.... Quand on pense que parmi les plus haut Q.I. on trouve les coréens. CE que les personnes ignorent, c’est qu’il existe nu autre test d’intelligence qui prend en compte le type d’intelligence en tenant compte de la personnalité. Là, je vais parler d’une expérience réellement réalisée. En Israêl, il fut un temps où existaient les Kibboutzim. Les enfants étaient éloignés de leur parents (un peu comme les cèches ici en Occident). Et le résultat fut édifiant... Lesenfants élevés au Kibboutz ou ont passé une longue période en crèche... avaient un Q.I. plus élevés et en apparence s’intégraient plus facilement dans les groupes. Mais au fil du temps, les enfant élevés par leur parent sans abandons dans une crèches finirent sur la longueur par dépasser les autres. Tant en créativite que qu’intelligence affective. Ce qui se démontra durant une guerre. Ceux élevés en famille furent plus combatifs et s’en tirèrent mieux.... C’est comme la survie des achéoptérix...... face aux dinosaures (un Site parait-il s’appelle MASTODONTE) . Ils avaient développés leur vue.... Ne s’arrêtant pas au détails : les maths, c’est une question de détails de petits calculs et ayant une vision plus globales. LA VUE est un outil ESSENTIEL. On peut voir l’ennemi de loin... Les Q.i, ne font pas appel à la vue... Le Rorschach oui....


    • Wladimir 27 novembre 2022 13:54

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Vraiment votre message est fort intéressant .
      L’humain est un tout ; corps , âme , esprit ... Et au début de la vie , le développement normal de l’enfant est dans une vraie famille ... où son monde affectif (et donc son âme) se nourrit ... et cela correspond aussi au cadre traditionnel ... aux règles spirituelles ...
      Comme la nature a horreur du vide , ceux qui n’ont pas connu un cadre familial favorable compensent parfois par un développement intellectuel ... mais certaines carences affectives et morales sont ensuite difficiles à réparer ... 
      L’essentiel pour l’individu est son épanouissement global avec une évolution positive ... L’état a d’autres objectifs et veut soumettre l’être humain . Un des premiers asservissements est l’école obligatoire (qui s’oppose au consentement éclairé , au libre-arbitre ... ) avec son cortège de contraintes (souvent fort mal vécues) ... tous dans le même cadre .....
      L’individu doit s’individualiser ... et non pas être considéré comme un pion dans une foule d« autres . 
      L’intelligence scolaire est souvent destructrice de certaines qualités de l’enfant en le rendant plus intellectuel . Alors que c’est l’ »intelligence du coeur" qui doit être prioritaire !
      Bref, vous comme moi nous nous écartons de l’article qui parle beaucoup de politique ! Qui est un monde secondaire et artificiel nous détournant du fondamental ...


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 15:02

      @Wladimir Prenons le cas de Rimbaud. La place de sa mère dans sa vie... Il a même été confronté à un traumatisme énorme qui est peut-être aussi, en compensation à l’origine de son génie. On m’a raconté (un psycho-généalogiste) que sa mère mettait les foetus avosté dans des bocaux..... Les traumas peuvent aussi être à la base du développement de l’instruction.... Ne dit-on pas que les fêlés ont cet avantage qu’ils laissent passer la lumière. Je connais, un autre cas, un proche. Il a perdu son père pendant le tremblement de terre à Agadir. Son habitation jouxtait celle de DSK. Et comme « par hasard », il est devenu caméraman pour filmer quoi:les catastrophes..... Baudelaire, c’est son problème avec son beau-père. Freud et son complexe d’Oedipe, on sait qu’il vient AUSSI d’un trauma. Enfance d’Hugo : 

      Enfance et jeunesse

       le 26 février 18022 (« 7 ventôse an X » selon le calendrier républicain alors en vigueur), à Besançon, au 1er étage du 140 Grande Rue, renommée depuis place Victor-Hugo). À peine né, il est déjà le centre de l’attention. Enfant fragile, sa mère prend beaucoup soin de lui3, comme il le racontera plus tard dans son poème autobiographique Ce siècle avait deux ans.


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 10:45

    Il y a une explacation. Les enfants qui sont élevés dans leur milieu familial, sont plus poussé à se poser des questions sur la question de leur origine. D’où je viens... Ou vais-je. Les paschanalyste appellent ce la "scène primitive) qui aiguise leur curiosité et l’épistémophilie (base de la culture et de la créativité). Mais étant confronté plmus direstemnt au comple d’Oedipe. C’est plus compliqué dans leur mental. Ceal s’appelle le refoulement. Et le refoulement prend beaucoup d’énergie que l’enfant ne consacre pas à l’apprentissage classique. C’est vrai, le névrosé à l’ai si complexe et compliqué.... Parfoir on pense même qu’il est stupide tant il fait des lapsus ou des actes manqués. Leur inconscient est en surchauffe.... Mais avec le temps, cette surchauffe forme un ballon d’air qui leur donne des ailes.... Sacré Archeoptérix.... Cela s’appelle le SURMOI. Et celui-ci est rempli d’air et de spiritualié. 


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 10:46

    Lire explication bien sûr...


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 10:58

    La Urszene (scène primitive, primordiale, originaire) désigne la scène des rapports sexuels des parents (ou des figures parentales), observée ou fantasmée, construite et interprétée par l’enfant en termes de violence exercée par le père. Elle représente une énigme, et génère une grande excitation sexuelle. Cette "scène dite primitive est essentielle à l’intelligence creative. Comme celle d’un Jules Vernes ou d’un Victor Hugo..... Avec Jules Vernes c’est tellement clair qi je puis. Vingt millie lieu sous les mers (l(inconscient) ; Voyage au centre de la terre ? Le Tour du monde en 80 jours (chiffre qui n’est pas du tout dû au hasard.... Le RAyon vert..... Jules Gabriel Verne4 naît au 4 de la rue Olivier-de-Clisson, à l’angle de la rue Kervégan sur l’île Feydeau à Nantes, au domicile de sa grand-mère maternelle, Sophie Marie Adélaïde-Julienne Allotte de la Fuÿe (née Guillochet de La Perrière)5,N 1. Il est le fils de Pierre Verne, avoué6, originaire de Provins, et de Sophie Allote de la Fuÿe, issue d’une famille nantaise de navigateurs et d’armateurs, d’ascendance écossaiseN 2


    • Wladimir 27 novembre 2022 14:05

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Ici , je ne suis pas d’accord . Il faut voir qu’il y a des familles plus saines que d’autres ... Certaines sont toxiques . Et il ne faut pas s’égarer dans des considérations psi qui détournent d’une vision saine des choses .


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 14:31

      @Wladimir D’accord avec vous. Ceal dépend de la famille. Mais ce n’est pas aussi tranché.... JE pense que la pornographie sur internet fait d’énormes dégâts. L’enfant fantasme et rest moins incité à « ça voir.... ». La curiosité est la base de l’instruction et de lépistémophilie. Si on leur sert trop vite ce « savoir », cela coupe l’envie d’en CA voir. 

      épistémologie
      nom féminin
      DIDACTIQUE
      1. 1.
        Étude critique des sciences, destinée à déterminer leur origine logique, leur valeur et leur portée (théorie de la connaissance).
      2. 2.
        Théorie de la connaissance ; « étude de la constitution des connaissances valables » (Piaget).
        Épistémologie génétique

      Relire Piaget....


    • Gollum Gollum 27 novembre 2022 15:27

      @Wladimir

      Non mais lisez mes arguments ci-dessous vous verrez que la donzelle est à côté de ses pompes... 


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 11:00

    Au lieu de mettre une croix. Merci de commenter...


    • Gollum Gollum 27 novembre 2022 11:33

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Au lieu de mettre une croix. Merci de commenter...

      Ah mais je commente bichette... smiley


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 11:05

    Souvent les « névrosés » réussissent tard ou même ne sont pas reconnus de leur vivant. Mozart enterré dans une fosse commune. ScHubert et tant d’autres.... Normal. Etant moins narcissiques et ne cherchant pas le regard des autres, ils se concentrent à leur oeuvre... plutôt qu’à ce que en pensent les autres...et si cela ^laira. A tous les génies inconnus...SE rappelle-t-on qu’Hugo a dû s’exiler....


    • Gollum Gollum 27 novembre 2022 11:27

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      réussissent tard ou même ne sont pas reconnus de leur vivant. Mozart enterré dans une fosse commune.

      Sacrée Mélu... Prendre l’exemple de Mozart comme personne non reconnue de son vivant alors qu’il a commencé à jouer dès l’âge de 5 ans devant les plus prestigieuses cours d’Europe faut le faire. 

      Quant à la fosse commune c’est faux : https://www.greelane.com/fr/sciences-humaines/histoire-et-culture/where-was-mozart-buried-1221267/

      Bravo. smiley


    • Gollum Gollum 27 novembre 2022 11:30

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      A tous les génies inconnus...

      Au hasard.... Mélusine ? J’ai bon ? smiley


    • Gollum Gollum 27 novembre 2022 11:32

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      SE rappelle-t-on qu’Hugo a dû s’exiler....

      Ben ouais mais il était très loin d’être inconnu... D’autre part ce n’est pas en raison de son génie (incompris) qu’il s’est exilé mais à cause d’un conflit politique avec Napoléon III...

      Bref, rien à voir.

      Pschhiitt... smiley 


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 11:53

      @Gollum Le temps qu’a mis Verne a rentrer au Editions HETZEL. Mais à l’époque, les journalistes ne faisaient pas la pluie et le beau temps... Et il faut le préciser. l’érudition restait réservée aux couches aisées... maintenant on a l’éducation : PAMPERS... Quand j’étais jeunes, on, apprenait l’histoire grâce au chocolat (pas toujours le meilleurs : Jacques c’est du bas de gamme) et les chomos LIEBIG.... Superbe. Par contre, qui boit encore du Liebig aujourd’hui... Remarquee que c’était les produits bas de gammes (Bonux)..... cela 
      divertissait les enfants... Même les album ARTIS ont disparu...


    • Gollum Gollum 27 novembre 2022 12:20

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Réponse complètement à côté de la plaque comme toujours, une énième tentative de diversion... (qu’ai je à faire de Jules Verne et de son éditeur ? Non mais allô quoi ?)

      Vous demandez de commenter. Je commente. Au lieu de répondre aux critiques vous partez sur autre chose.

      Pourquoi vous ne répondez pas aux critiques ? Hein ? Si ce n’est qu’elles montrent et démontrent que vous déconnez à plein tube..

      Le cas de Mozart est flagrant à cet égard. Tout l’exact inverse de la phrase précédente. Connu très tôt dès l’âge de 5 ans et restera connu jusqu’à sa mort. Difficile de faire mieux comme illustration de l’esprit ultra confus dans lequel vous vous vautrez depuis longtemps..

      Et vous voudriez être prise au sérieux ?? smiley smiley


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 14:33

      @Gollum Merci de confirmer que vous suivez mes commentaires à la trace...


    • Gollum Gollum 27 novembre 2022 14:53

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Ben oui je confirme je vous suis à la trace. Et vous n’avez toujours pas répondu à mes objections.

      CQFD


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 15:07

      @Gollum elle ne concerne pas le fond du sujet. Mais des détails. On constate généralement que le génie est lié à un lien très fort avec le personnage maternel. Ce fut le cas d’HUgo et de Rimbaud.... Chez Molière, ce pourrait être le lien au père. Chez Proust, le lien avec l’entourage maternel est connu....


    • Gollum Gollum 27 novembre 2022 15:25

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Tu parles d’un détail.. smiley

      Je vous cite :

      Souvent les « névrosés » réussissent tard ou même ne sont pas reconnus de leur vivant. Mozart enterré dans une fosse commune.

      Déjà rien ne prouve que Mozart fut névrosé. Enfin vous donnez comme exemple Mozart après avoir dit que ces névrosés réussissent tard (Or Mozart a commencé à 5 ans !! smiley ) ou ne sont pas reconnus de leur vivant. Or Mozart fut connu dès ses 5 ans et n’a pas cessé de l’être jusqu’à sa mort !! smiley

      Enfin, la fosse commune est une légende. Plantage total.

      Bref un contre exemple que vous balancez comme exemple. Ce qui montre que vous êtes incapable d’avoir une pensée cohérente.

      Donc vos discours psychologiques sur les génies.. vu vos compétences complètement bancales... on se torche avec.. smiley

      Mais là encore vous allez me traiter de pervers narcissique qui cherche rien qu’à vous embêter.. Pirouette.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 15:52

      @Gollum j’ai lu les lettres de Mozart à son aimée. Mon cher caca adoré, votre parfum... Bref du scato obsessionnel à chaque phrase..... Oui, je sais que la flûte enchantée est un opéra franc-maçon... 


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 17:12

      Hugo : « jaurais éprouvé le besoin de devenir puissant par l’épée comme mon père et Napoléon, si je n’avais découvert cet admirable ersatz de devenir puissant par l’esprit comme Chateaubriand »....


    • Gollum Gollum 27 novembre 2022 17:13

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Scatologie ne veut pas dire névrose... smiley 

      On peut très bien aimer le pipi caca sans être névrosé.. 

      Quant à la FM là encore on se demande ce que cela vient faire dans la soupe..

      Et sinon encore un post de diversion pour ne pas affronter mes arguments, d’ailleurs je le comprends c’est pas flatteur... smiley


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 15:15

    Corrrigé : @Wladimir D’accord avec vous. Cela dépend de la famille. Mais ce n’est pas aussi tranché.... JE pense que la pornographie sur internet fait d’énormes dégâts. L’enfant fantasme moins, ne développe pas son imagination et reste moins incité à « ça voir.... ». La curiosité est la base de l’instruction et de l’épistémophilie. Si on leur sert trop vite ce « savoir », cela coupe l’envie d’en CA voir. ARTicle qui vient à point car je suis occupée à lire : Les structures anthropologiques de l’imaginaire de Gilbert Durand. Je vais même realter un cas que je connais. Petits enfants de des hommes les plus influants sur le plan culturel en Belgique. Je me suis ocupée des petits enfants. Effectivement, il me battaient à plat de couture sur les jeux vidéos. Mais à 17 ans, n’avaient jamais lu un seul livre. J’étais sidérée..... Des « enfant rois » comme on dit aujourd’hui. Gâtés pourris.... Dans un ambiance libre. JE ne vais pas préciser car ce serait indiscret....


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 15:48

    Gilbert Durand est fascinant lecteur de Bachelard, Eliade, Jung....), Pourquoi pas Freud ? Je crois avoir deviné. Hé, Saturne, Chronos, sabbat est associé au samedi et au juifs...... qu’il devait sûrement trouver trop « terre à terre ». et donc selon so, point de vue : du côté chtonien et donc du mal. L’écriture associée à mercure étant associé alors à la mise en lumière de ce qui est ténébreux : les cheveux de la méduse dont s’évade Pégase. Car si Chonos-saturne fut bien le « premier civilisateur », il fut à son tour castré par Zeux : la lumière, la verticalité/ En résumé : l’air, l’envol. L’écriture servant alors d’objet phallique pour combattre la Sphinge...... Les enfants d’aujourd’hui étant moins confronté à l’attachement maternel qu’ils ont compensé par internenettte. On comprend que le combat prennet moins de hauteur... Rien est crée et on pique simplement ce que les anciens ont fait. Harry Potter servant surtout de machine à imaginer. Des drangons de papier à tuer... Misère...


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 15:55

    Gilbert Durand est fascinant lecteur de Bachelard, Eliade, Jung....), Pourquoi pas Freud ? Je crois avoir deviné. Hé, Saturne, Chronos, sabbat est associé au samedi et aux juifs...... qu’il devait sûrement trouver trop « terre à terre » et donc selon son point de vue : du côté chtonien et donc du mal. L’écriture associée à mercure étant associé alors à la mise en lumière de ce qui est ténébreux : les cheveux de la méduse dont s’évade Pégase. Car si Chonos-saturne fut bien le « premier civilisateur », il fut à son tour castré par Zeus : la lumière, la verticalité/ En résumé : l’air, l’envol. L’écriture servant alors d’objet phallique pour combattre la Sphinge...... Les enfants d’aujourd’hui étant moins confronté à l’attachement maternel qu’ils ont compensé par internenettte. On comprend que le combat prend moins de hauteur... Rien n’est crée et on pique simplement ce que les anciens ont fait. Harry Potter servant surtout de machine à imaginer. Des dragons de papier à tuer... Misère...


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 16:22

    Mais Durand est vaguement antisémite,..et se trompe aussi. Quand il dit que la lune est changeante contrairement au héros solaire. C’est FAUX. La lune reste toujours à la même place. C’est le mouvement de la terre qui l’a fait changer de lumière. Monsieur n’aime pas saturne. Et pourtant c’est grâce à saturne que les rêves peuvent prendre forme. Les astrologiues ont beaucoup changé sur ce sujet et considèrent que seul saturne peut transformer le plomb en or. D’ailleurs, il ne mange pas ses enfant comme dans le tableau de Goya. Il les amènent à maturité. La preuve, il ressortent tous vivants, mais mûrs. Ce qui est bien en rapport avec l’article. Pour le moment Uranus Prométhée (drapeau arc-en-ciel, avec la variole du singe, le mouvement s’essouffle) est câlé dans le Ventre du taureau et en chute). Espérons qu’en 2026, quand Uranus sortira du signe du taureau, le jeunes auront AUSSI mûri. Pour ceux qui auront compris l’allusion..... 


    • Gollum Gollum 27 novembre 2022 17:20

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      La lune reste toujours à la même place. C’est le mouvement de la terre qui l’a fait changer de lumière.

      Pétard.... smiley Bientôt elle va nous sortir que la terre est plate..

      Pauvre fille... qui n’a plus la lumière à tous les étages depuis longtemps..

      Vous arrivez à me surprendre à chaque fois dans les progrès de votre connerie abyssale..


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 17:43

      @Gollum Voici la réponse personnelle de Fabrice Pascaud. Gilbert Durand explore les différentes structures de la psyché selon les cultures, ce n’est donc pas sa vision personnelle. En Inde, par exemple, le Soleil est maléfique et la Lune bénéfique, et l’on comprend pourquoi, car l’été est épouvantable et détruit les récoltes, par exemple. Vous verrez même que dans certaines traditions la lune est masculine et le soleil féminin ! D’où l’importance de la connaissance des structures psychiques. Cela ramène aux archétypes développés par Jung.    Là GOGOL vous risquez vraiment de passer pour un C....


    • Gollum Gollum 27 novembre 2022 18:03

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Là encore vous confondez tout. La symbolique selon les cultures et la réalité. Car la réalité c’est que la lune tourne autour du soleil en 28 jours environ..

      Même un gamin de CP le sait. Vous non et du haut de votre pseudo-expertise de psychologue de bazar, déclarez de façon péremptoire que la lune est fixe !

      Non seulement vous êtes très conne mais vous n’avez aucune connaissance de base des phénomènes physiques.. et c’est pourtant du simple. Alors la psycho qui est une discipline complexe là c’est le désastre..

      Quant à Pascaud... smiley le gars qui fait une RS au 1er janvier à minuit alors que cela n’a aucun fondement astronomique réel pour faire une prévision sur l’année... et sur le monde hein alors que le minuit n’est pas le même selon les continents.. J’vous dis pas... smiley Lui aussi il lui manque une case.. Mais moins que vous malgré tout..


    • Gollum Gollum 27 novembre 2022 18:04

      lune tourne autour du soleil en 28 jours environ..

      lune tourne autour de la terre en 28 jours environ.. bien évidemment.. Vous me rendez cinglé tiens ! smiley


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 18:14

      @Gollum le calcul des astronautes doit alors être très précise. J’ai vérifié. Les mouvements de la lune. La Lune se déplace autour de la Terre selon une orbite dont le plan est très proche de celui de l’écliptique du Soleil. Elle tourne également sur elle-même dans le même temps qu’elle décrit son orbite autour de la Terre ce qui explique qu’elle nous présente toujours la même face.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 18:16

      @Mélusine ou la Robe de Saphir. Si elle nous présente toujours la même face, le terme lunatique est douteux....


    • Gollum Gollum 27 novembre 2022 18:21

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      astronomes et pas astronautes... Les astronautes ce sont ceux qu’on envoie dans l’espace... (et on se demande ce que vient foutre cette histoire de précision à part essayer là encore de frimer)

      J’ai vérifié. 

      Bravo. Heureusement que Wikipédia existe. Suffit de faire un copié/collé après pour faire croire qu’on s’y connait.. Sauf que c’est trop tard, les posts précédents sont toujours là.. smiley

      Et donc la lune n’est pas fixe c’est ça ? smiley contrairement à ce que vous claironniez en amont...


    • Gollum Gollum 27 novembre 2022 18:22

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Si elle nous présente toujours la même face, le terme lunatique est douteux....

      ça veut dire quoi concrètement ? (bordel de bordel... smiley)


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 18:24

      @Gollum Ce qui vaut aussi pour le soleil par rapport à l’univers.....car rien n’est fixe dans l’espace pas même le Soleil ! Pourtant, les planètes et les étoiles ne dérivent pas n’importe comment. Chaque objet céleste subit les forces d’attraction des autres. Ainsi les planètes du système solaire tournent autour du Soleil car elles sont prisonnières de sa gravité.


    • Gollum Gollum 27 novembre 2022 18:28

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Et voilà qu’elle joue à la guenon savante (encore du copié/collé) maintenant pour essayer de rattraper l’irrattrapable... oh bordel... smiley


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 18:28

      Définition d’internet : 

      Qui a l’humeur changeante, déconcertante (comme ceux qui, croyait-on, étaient sous l’influence de la Lune).
       la lumière qu’elle reflète est celle du soleil. MAis sa face est la même. Ce qui signifie : que la personne n’est pas changeante, mais son humeur peut varier (pas sa personnalité)....

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 18:32

      @Gollum Je vous souhaite une bonne nuit sur cette question. Les marées sont êlles liées aux phases de la lune ou au mouvement de la terre....


    • Gollum Gollum 27 novembre 2022 18:40

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Z’avez déjà répondu non ? C’est juste en dessous. smiley

      Bien évidemment c’est totalement faux.


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 16:46

    Tout le monde de penser : les marées sont liées aux mouvements de la lune. Non, la lune indique seulement le mouvement ou la rotation de la terre autour du soleil.....


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 novembre 2022 17:01

    Les belges ont perdu face au Maroc. Comme quoi, faire la promotion LGBTQ ne porte pas chance....


  • pierre 27 novembre 2022 17:14

    Votre photo est tirée de quel film ?


  • Wladimir 27 novembre 2022 19:11

    La photo du petit garçon jouant en simultanée face à de nombreux adultes est un classique . Un surdoué dans un domaine qui n’a rien à voir avec l’évolution humaine ou avec des conflits de conscience . Aux échecs , il y a un certain nombre d’exemples d’enfants , surtout des garçons mais il y a aussi des filles , qui ont été capables dès l"âge de 7 ans de battre des maitres ... et parfois bien avant !

    Mais cela n’en fait pas pour autant des adultes évolués par la suite . Aux échecs , il s’agit d’ube activité cérébrale .. et non pas l’expression de sentiments tendres . Beaucoup de grands maitres des échecs (passés ou actuels) ne sont pas des individus équilibrés ... alors que leurs parties sont bien organisées !


  • I.A. 27 novembre 2022 19:41

    Je l’apprécie beaucoup, ce billet.

    « Au contraire. Je maintiens ma position de départ : l’actuelle jeune génération me semble plus intelligente, quoique moins instruite que les précédentes, la mienne y compris (j’ai 54 ans). »

    Je pense un peu comme vous. Au diable le savoir, vive la sagacité. Même si tout de même, le vocabulaire, la grammaire et la conjugaison permettent d’entendre et de partager plus finement.

    S’il devait un jour exister une école du beau, du vrai, du bon et du juste, je pense que les élèves qui en suivraient l’enseignement seraient logiquement les derniers à le savoir, après de très nombreuses années de travail...

    Tandis que ceux qui foireraient complètement ces études, ne le sauraient jamais.






  • velosolex velosolex 28 novembre 2022 10:44

    Je me souviens d’une planche du regretté Reiser. Deux ou trois scienfifiques observaient des rats dans leur laboratoire, les soumettant à des expériences basées sur des stimulation liées à la frustration et aux récompenses, et notaient leurs observations. Arrivé à l’heure du café, l’un deux mettait une pièce dans la machine. Mais comme le gobelet ne venait pas, voilà qu’il commençait à taper sur la machine, puis finissait par donner de grands coups de pieds. Alors on voyait les rats se tordre de rire....

    Chacun fera ses conclusions sur l’évolution des choses, sur ce monde qui lui échappe. Car arrive un moment, où vous avez beau courrir le matin, vous ne parvenez plus à rejoindre la plateforme du bus. Va t’il trop vite ? Avons nous perdu de la vitesse ? Les chauffeurs de bus sont ils moins cools ? Allons nous rajouter une histoire au livre de Queneau « exercice de styles », qui présentait cent façons de parler d’un voyage de dix minutes dans un bus parisen ?

    Le maçon parlera du monde en regardant l’évolution des maisons. Et il dégagera sasn aucun doute des vérités qu’on ne soupsonne pas. Il y a des livres ouverts à tous vents, et il faut être bien sot pour penser que seuls de l’académie ont de la valeur. Ayant travaillé une partie de ma vie dans le domaine de la psychiatrie, j’ai vu aussi les choses changer. Car la maladie mentale est aussi malgré son irrationalité apparente est un thermomètre du monde. Mais l’observateur doit se demander si ce n’est pas lui aussi qui change, ainsi que la lumière du jour dans la pièce. 


  • Armelle Armelle 28 novembre 2022 14:28

    En tout cas, l’analyse d’un tel sujet par des quinquas, sexa...etc, ne saurait trouver une quelconque légitimité, ni une quelconque pertinence puisque de façon incontournable, intervient cette notion hideuse et imbécile d’une forme d’hégémonie par l’expérience, or on sait que cette dernière n’est pas la bonne conseillère, loin s’en faut !!! Et puis surtout surtout, trop souvent celle-ci anéantit les rêves des uns ou des autres...(« mais non laisse tomber petit, ça ce n’est pas possible »)

    Et que de mesurer l’intelligence en écartant la notion de L’espace-temps est totalement débile !!! L’intelligence de nos jeunes est bien plus adaptée à notre époque que celle de nos boomers, lesquels se croient toujours en haut de l’échelle !!! Que c’est drôle...


    • Armelle Armelle 28 novembre 2022 14:35

      @Armelle
      En fait, on mesure l’intelligence sur des bases totalement déconnectées du monde dans lequel on vit !!! rien n’est plus imbécile !!!
      Et puis quand notre système d’éducation cessera de mesurer l’intelligence des individus à travers leur cursus d’étudiant, nous aurons fait du chemin. La culture, pour ceux qui sont très « scolaires » et qui atteignent les hautes sphères, n’a rien à voir avec ça !!! D’ailleurs nos énarques de la politique nous le démontrent tous les jours, nos « grands » scientifiques également...dont dernièrement nos médecins...


    • Armelle Armelle 28 novembre 2022 14:42

      @Armelle
      La mémoire est une forme d’intelligence mais si elle n’est pas complétée par le bon sens, l’empathie et la compréhension de ce qui entoure le sujet, et bien elle ne sert qu’à se faire mousser en soirée ou dans les parties de « trivial poursuit »...


    • Armelle Armelle 28 novembre 2022 14:44

      @Armelle
      Et malheureusement, l’école Française n’a que cela dans sa boîte à outils...


    • eau-mission eau-mission 5 décembre 2022 11:42

      @Armelle

      La mémoire humaine c’est plus engranger des algorithmes que des données.
      Ces algorithmes peuvent être des comportement adoptés dans des situations purement abstraites, comme on suit un rituel à la messe ou devant la pointeuse.
      Si on combine mémoire et principe d’économie, alors on cherche à n’engranger que des choses qui aient un sens rattaché aux racines de notre être. Ce qui ne s’y rattache pas immédiatement, soit on le rejette, soit on l’intègre à nos racines.

      Je sais, c’est ringard d’avoir des racines ...

      Pour être concret, il faut parler de ce qu’on a vécu. Je n’ai à vous vendre que du passé, excusez mon réalisme. Dans un passé pas si lointain, un gars qui me combattait juste pour garder sa place a reconnu un jour devant moi, à la pause café, que les vieux étaient sans doute plus performants dans l’écriture d’algorithmes, mais ... patati, patata ... difficiles à intégrer dans le javatorium.

      Avant de condamner l’école française d’antan, dont vous n’avez peut-être même pas humé les derniers relents, songez que la 2cv a eu une carrière plus longue que la Ford T.


  • La Vérole mondiale prend racines en Occident Après « Eux » le déluge ! 28 novembre 2022 15:25

    Mais cela ne signifie pas que notre jeunesse soit composée d’imbéciles.


    Pas plus imbéciles que leurs parents !

    Au contraire, ils se laissent vivre comme l’oiseau sur la branche grâce au « quoi qu’il en coûte ». Demain est un autre jour. Qui vivra verra...


  • Christophe 28 novembre 2022 15:48

    à la manière platonicienne, j’entends par « intelligence » l’aperception du beau, du vrai, du bon, du juste, de la vertu, du courage etc., ces fameuses Idées ou Formes qui, chez Platon, ne sont pas de vaines abstractions mais correspondent bel et bien à des enjeux de société fort concrets et fort importants

    Une vision très restrictive de l’intelligence ; il faudrait définir plus en détail ce que vous admettez comme perception claire. La clarté de la perception est complexe, dépendant des schémas mentaux individuels et des connaissances bien acquises, stables. Il existe une différence fondamentale entre savoir et connaître ... à l’inverse des propos d’Armelle, c’est l’expérience qui permet de passer de l’un à l’autre et pour avoir de l’expérience il faut avoir du vécu malgré tout. Mais cela n’a jamais rendu plus intelligent cela je lui accorde, l’expérience n’a strictement rien à voir avec l’intelligence.

    L’intelligence prend son sens dans notre capacité à nous adapter car le principe d’induction nous permet de réaliser des liens entre différentes situations même s’ils elles n’ont pas de relation directe entre elles ; on peut le voir comme un principe d’inspiration. Plus nous raisonnons comme les machines (par déduction) plus nous nous éloignons de l’intelligence naturelle. C’est du moins ce qui ressort de mes études et recherches dans le domaine de l’Intelligence Artificielle.

    J’ai cependant la fâcheuse impression que vous mélangez pas mal de choses dans votre article, l’intelligence naturelle est très complexe à approcher, à définir. Je crois savoir que nous mesurons l’intelligence naturelle sur des animaux, qui définit ce qu’est l’intelligence naturelle ? Cela ne peut être associé à des savoir ou connaissances mais à des comportements constatés dans des situations diverses et variées.

    Par contre que les nouvelles générations soient moins instruites on le constate tous, la génération Y c’est un niveau d’instruction qui frise le zéro fahrenheit. Pouvons-nous faire pire ? On n’a peut-être pas encore tout vu dans la régression vers la médiocrité.


  • martinez 3 décembre 2022 10:11

    L’auteur veut sans doute nous dire que les jeunes générations sont moins idéologisées que les précédentes... C’est possible. Mais il y a des différences importantes entre les établissements, entre les villes et les régions. J’approuve à 45 % de point de vue de l’auteur. 45 % c’est déjà bien. 


Réagir