mardi 6 septembre 2016 - par J.MAY

Du terrorisme islamiste

 Exergue

 
Extraits d’une interview de Michel Onfray- - CORSE MATIN – 01/09/2016 
J’ai fait mon travail en posant la question que tout philosophe devrait poser : d’où vient le terrorisme ? Soigner une maladie suppose qu’on en connaisse au moins la cause. Certains renvoient à la mauvaiseté congénitale des terroristes, au caractère intrinsèquement violent de l’Islam : on n’est guère avancés ! Pour ma part, je mets ce terrorisme comme partiellement en relation avec notre politique étrangère indexée depuis 1991 sur celle des Etats-Unis qui bombardent des pays musulmans et ont fait 4 millions de morts, musulmans, depuis cette date. 
 


 
  

A l'heure où il convient, paraît-il, de suivre le conseil lancé par Élisabeth Badinter, qui clame haut et fort : "Il ne faut pas avoir peur de se faire traiter d'islamophobe", oubliant qu’il fut un temps où certains hurlèrent, avec les conséquences que l’on sait  : « il ne faut pas avoir peur de se faire traiter de judéophobe »,  je laisserai à cette dame la responsabilité de son propos, sans pour autant clamer, a contrario : « il ne faut pas avoir peur de se faire traiter d’islamophile  ». 
Je ne suis en effet ni islamophobe ni islamophile. 
Je ne craindrai pas cependant d’aller à l’encontre du sentiment dominant en n’attribuant pas à la religion musulmane seule la responsabilité des tragiques événements que nous vivons, bien qu’elle serve de justification facile aux « radicalisés » qui s’en prévalent pour commettre leurs crimes. 

Devant les actes de terrorisme aveugle ou ciblé : 

- Il y a ceux qui, quel que soit le pays et la population frappée, éprouvent une compassion réelle pour les victimes et leurs proches. Je suis de ceux-là. 

- Il y a ceux qui instrumentalisent la douleur des familles et l'émotion de l'opinion publique à des fins partisanes politiques. Ces derniers sont presque aussi nombreux chez les "Socialistes" que chez les "Républicains" ou au FN, qui détient la palme en ce domaine, car cela constitue son fonds de commerce ordinaire. (Vous observerez en passant que je dote de guillemets aussi bien le terme "Socialiste" que celui de "Républicain") . 
Mais de même que j'ai refusé d'être de manière moutonnière un "Charlie", je refuse de crier à l'unisson haro sur l'Islam au motif que cette religion serait la source, ou plus précisément l'unique cause de tous les maux qui nous accablent. 

Publicité

Cela ne me prémunit pas du terrorisme aveugle qui frappe désormais la France, et je ne suis aucunement à l’abri, comme tant d’autres de mes concitoyens, de quelque acte perpétré par ce qu’il est désormais convenu d’appeler un « radicalisé ». Mais cela ne m’empêche pas de rechercher les origines et les facteurs de l'extrémisme et de la violence terroriste. 
C'est déjà excuser, voire cautionner le terrorisme islamiste, que d'adopter une telle démarche, disent certains. Cette assertion est à la fois inepte et dangereuse. Il ne s'agit ni d'excuser ni de disculper, mais simplement de comprendre, afin d'ailleurs, de mieux prévenir. Chercher à comprendre le pourquoi des choses est une attitude qui me parait à la fois logique et saine. 

Dans une telle optique, il y a lieu bien évidemment de rechercher ce qui, dans la religion musulmane a historiquement prêté source et prête actuellement source à des dérives du genre de celles que nous connaissons. Mais précisons que cet axe d'investigation est valable pour toutes les religions, et notamment pour celles qui nous sont coutumières parce que traditionnelles. 
Les lectures du Coran sont multiples. Ce livre saint offre aisément matière à toutes les exégèses, à toutes les traductions et à toutes les interprétations, allant de la plus bienveillante à la plus contemptrice. Ceci est d’autant plus aisé que l’Islam ne comporte pas de clergé constitué, voire institutionnalisé, clergé qui, à l’instar de celui de l’Eglise catholique, veillerait au respect et à l’observance d’un dogme rigoureusement défini. 
Un mien ami, ayant reçu de ses parents un héritage religieux non rigoriste, et moins encore comminatoire, n'étant guère pratiquant, et se qualifiant volontiers de"musulman sociologique culturel et non cultuel", utilise volontiers une formule qui me semble fort pertinente  : "il n'y a pas un Islam, mais des Islams".  
 
Il ne s’agit pas ici de trouver des circonstances atténuantes à la criminelle dérive de ceux qui, notamment dans les cités, au- delà du repli identitaire ou communautaire, choisissent la voie du terrorisme pour exprimer on ne sait quel mal d’être ou de ne pas être. 
S'il est difficile de connaître les causes profondes ou immédiates personnelles qui sont à l’origine d’actes terroristes commis sous couvert d’observance religieuse par les « radicalisés », du moins est-on en droit de s’interroger sur le cheminement qui les a conduits à ce type d’extrémisme. 
 
Il est permis de penser que les jeunes et moins jeunes de nos cités couvrent souvent du manteau de la foi découverte ou retrouvée une vie antérieure faite de délinquance et de « perdition » profane. Certains versets du Coran leur offriraient, à en croire des exégètes se disant « informés », de quoi justifier leur « retournement » en autorisant leur repentance et surtout en leur recommandant le rachat ou la rémission de leurs péchés par des actes relevant d’un djihad salvateur.
Les stratèges de l'E.I (et plus en amont ceux de l’Arabie saoudite et du Qatar) alimentent d'ailleurs chez ces derniers une telle lecture du Coran afin qu’ils se précipitent allègrement ou sereinement dans le totalitarisme et la violence. 
 
Que les conditions de l'intégration des populations issues de l’immigration arabo-musulmane, soient « interrogées », cela n'est pas en outre infondé ou malvenu. 

- Le nombre d’immigrés d'origine maghrébine ou d’Afrique noire est d’abord un effet induit, (on pourrait aussi parler d’effet boomerang), de la colonisation/décolonisation. 
Il y lieu de considérer en premier lieu que l’attrait exercé de manière paradoxale par les conditions d’existence dans l’ancien pays colonisateur, (largement plus favorables que celles offertes dans leur propre pays), a alimenté et continue d’alimenter un flux migratoire relativement massif. 
Cependant, les enfants et petits-enfants de ces immigrés ne sont pas insensibles à l’histoire du pays d’origine de leurs parents, voire à leur propre histoire familiale, et ne manquent pas d’éprouver des ressentis émotionnels largement influencés par les séquelles mémorielles des guerres et des répressions coloniales. 
Publicité

- Cet afflux est aussi le résultat direct de l'importation massive - il fut un temps - d'une main-d’œuvre non qualifiée à la fois "docile" et "bon marché". Le « regroupement familial » a, soit dit en passant, davantage répondu au désir de mieux « fixer » cette main-d’œuvre qu’aux préoccupations humanitaires sous lesquelles il a été volontiers présenté. 

- Ajoutons au caractère « quantitatif » de l’immigration considérée, les aspects « qualitatifs » de « l’accueil » des populations concernées. 
Nul ne songerait à nier le caractère "ghettoïsant" de leur « installation », qui les a rejetés vers la périphérie des villes ou dans des zones bien déterminées laissées rapidement à l’abandon. 
L'une des explications de leurs agissements est qu'ils croient utile ou justifié d'apporter une réponse violente à l'exclusion dont ils sont persuadés ou dont on les persuade qu'ils ont été ou sont les victimes. 

-  Pour faire bonne mesure, n'oublions pas que la plupart des populations en question sont musulmanes, donc adeptes d'une religion présentant des risques de dérive "totalitaire" (en ce sens qu'elle prétend régenter à la fois la sphère privée, la sphère politique, sociale ou sociétale, et même la sphère économique). Nos bons amis wahhabites d’Arabie saoudite et autres fondamentalistes du Qatar, d’Egypte, ou d’autres pays à dominante musulmane se font d’ailleurs un devoir de répandre à travers la planète cette conception globalisante de leur religion. 
Le problème est qu’ils le font désormais dans un pays comme la France, dont les traditions chrétiennes (d’autres se plaisent à dire judéo-chrétiennes) demeurent vivaces malgré le fait qu'elles aient été édulcorées depuis la révolution française et surtout depuis 1905. 
 
A ces causes « intérieures » spécifiques à la France s’ajoutent des considérations « extérieures » relevant de la politique menée par les « grandes puissances », et singulièrement par les Etats Unis et leurs alliés (nous devrions dire les gouvernements qui leur sont inféodés, au premier rang desquels se placent l’Allemagne, la Pologne, la « nouvelle » Ukraine et la France). 

- Est-il utile de rappeler la guerre « bushienne » en Irak, la guerre atlantiste en Lybie (où se sont distingués Sarkozy et le bouffon philosophe BHL, guerroyeur affublé de la chemise blanche du défenseur intransigeant des droits de l’homme, la guerre de Syrie menée initialement par les excellents démocrates de l’ASL et d’Al Nosra, tant louangés par Fabius, puis récupérée par l’E.I, dont il commence à se dire que sa création doit beaucoup à de sombres « docteurs Folamour » issus de la C.I.A. 

-  N’oublions pas Israël, obnubilé à la fois par sa survie dans un Moyen Orient à large dominante arabo-musulmane et par sa crainte d’une résurgence de la puissance iranienne. 
Parmi les facteurs de la radicalisation, notamment chez les jeunes des cités ou dans les masses arabes, il ne faut pas oublier en effet de mentionner une cause volontairement occultée, ou sciemment ignorée par les médias mainstream, celle relative au sort réservé aux Palestiniens, aussi bien ceux de Cisjordanie que ceux de Gaza. 
 
Pour conclure, je reprendrai une nouvelle fois Onfray, qui dans l’interview citée en exergue déclare : 
« l’athée que je suis ne croit pas que l’athéisme soit plus une garantie contre la barbarie que la religion. Il y a des athées barbares, Lénine, Staline, Mao, et des croyants qui font avancer la civilisation, Montaigne, François d’Assise, Bach, Michel Ange par exemple. 
 



57 réactions


  • philouie 6 septembre 2016 10:08

    oui, bon, quand comme à Nice, on a deux vidéos tournées par hasard et au bon moment par deux agents d’Israël, il n’y a pas à tortiller bien longtemps pour comprendre qui organisent ses crimes.
    Qu’on fasse une enquête, qu’on trouve les coupables et qu’on les juge.


  • howahkan Hotah 6 septembre 2016 10:45

    Salut

    A propos de pseudo croyants et pseudo athées

     Les croyants et les athées sont tous les deux sur la même longueur d’onde...le fait est que ils ne savent pas..mais refuse de regarder ce fait sans savoir pourquoi...

    et bien entre autres c’est parce que ce qui nous reste de cerveau, appelé pensée ne peut analyser que ce qui est déjà enregistré d’une manière ou d’une autre, illusion, mensonges, mémoire du futur idéal etc inclus elle ne sait pas regarder l’inconnu or ce « je ne sais » dirige vers l’inconnu....cela n’est pas de son ressort...

    nos autres capacités aujourd’hui endormies ou détruites sauf exceptions et ce depuis des millénaires, elles le peuvent...

    les solutions aux problèmes humains sont par là..et les solutions ne sont pas humaines bien sur, les problèmes par contre si.....ces autres capacités elles ne sont pas dans le connu, le connu qui est vital bien sur et est un outil..rien de plus ,rien de moins comme l’est la science etc..

    on aurait du aimer les gens , la nature etc et utiliser des objets

    au lieu de cela nous adorons des objets et utilisons les gens, animaux, nature jusqu’à les détruire..

    l’inversion est parfaite...


  • fred.foyn 6 septembre 2016 12:03

    Et les terroristes Corses du FLNC..vous en faîtes quoi ?


    • J.MAY MAIBORODA 6 septembre 2016 15:28

      @fred.foyn


      Il est question ici de terrorisme islamiste.
      Le « terrorisme corse » ne présente pas les mêmes modalités et surtout ne revendique pas de fondements religieux.
      Toutefois, si vous voulez avoir mon sentiment sur la question, vous pouvez à loisir visiter le blog « u zinu »  http://www.wmaker.net/u-zinu/
      Cf. Rubrique CORSICA « réflexions sur la violence en Corse » ( et autres articles relatifs à la Corse)

    • OMAR 6 septembre 2016 18:32

      Omar9

      Bonjour @MAIBORODA

      Parce que le terrorisme corse ne revendique pas de fondements religieux, le préfet Claude Erignac est moins mort, n’est-ce pas ?.


    • Joseph Joseph 7 septembre 2016 01:08

      @fred.foyn
      « Et les terroristes Corses du FLNC..vous en faîtes quoi ? »
       
      Les indépendantistes Corses s’en est toujours pris aux responsables, pas aux innocents. Mis à part l’assassinat du préfet Erignac, le but n’a jamais été de tuer mais de faire entendre des revendications politiques face à une surdité gouvernementale. Quand à cet assassinat il y aurait beaucoup à dire sur les forces extérieurs qui ont poussé à ce crime honteux.
       
      A noter que l’affaire des boues rouge a été une des raisons de la naissance de ces mouvements, lors du plasticage d’un bateau qui déversait sa pollution sur les côtes Corse et que le gouvernement français n’a pas voulu stopper malgré les nombreuses demandes et manifestations légitimes des habitants en ce sens.  :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_boues_rouges


    • J.MAY MAIBORODA 7 septembre 2016 07:24

      @Joseph


      Commentaire apprécié.

    • Joseph Joseph 7 septembre 2016 21:15

      @MAIBORODA
      Pace e Salute


    • MATAMOR (---.---.3.5) 13 septembre 2016 21:30

      L’islam n’a pas attendu Onfray pour exercer la Terreur, puisque peu après son installation à Médine, le prophète de l’islam va décider d’attaquer les « riches caravanes » marchandes de La Mecque pour les piller et expulser les juifs de leurs oasis, tribu après tribu pour les dépouiller de leurs biens, massacrant celle des Banù Qurayza dont tous les hommes en âge de se raser furent décapités y compris les vieillards et réduisant en esclavage les femmes et les enfants, leurs biens étant confisqués au profit des musulmans. C’est ainsi que dans la sourate consacrée au BUTIN, on trouve les versets suivants : « Si tu parviens à les saisir à la guerre, disperse par leur SUPPLICE ceux qui les suivent afin qu’ils y songent » Ce qui signifie clairement qu’il faut supplicier les prisonniers pour les dissuader de se défendre, ce que font les djihadistes actuellement. On trouve également dans cette même sourate un autre verset significatif : « Il n’a pas été donné aux prophètes de faire des prisonniers (otages contre rançon) sans commettre de grands massacres sur la terre » ce qui justifie les dommages collatéraux. Mais ce n’est pas tout, puisque on trouve également dans la sourate 5 : « La Table servie » qui s’adresse à tous les « infidèles », Juifs et Chrétiens inclus « Voici quelle sera la récompense de ceux qui combattent Dieu et son envoyé : Vous les mettrez à mort ou vous leur ferez subir le SUPPLICE de la Croix et vous leur couperez les mains et les pieds alternés. » Ce qui démontre clairement que l’islam légitime non seulement le meurtre, le massacre de masse mais aussi la torture. Quant à Onfray que je croyais être un philosophe indépendant, il cherche avant tout à échapper à l’image qu’ ont fait de lui ses « amis gauchistes » un extrémiste de Droite et pour cela il est prêt à renier tout ce qu’il a dit auparavant, pour rejeter la responsabilité des massacres sur l’Occident qui pourtant a pris le parti des régimes religieux totalitaires et obscurantistes barbares qui continuent à pratiquer la décapitation des apostâts et la lapidation des adultères contre les régimes, certes totalitaires mais plus laïques en accordant aux femmes plus de libertés. Il estime également que l’islam peut se pratiquer à la carte alors que la Sourate 2 « La Génisse » précise bien dans son verset 100 : « Nous n’abrogerons aucun verset de ce livre ni n’en ferons oublier un seul des mémoires, sans le remplacer par un autre MEILLEUR ou semblable » C’est ainsi que la dernière longue sourate apparue à Médine « Le Repentir » a été justement surnommée par les ulémas « La Sourate de l’épée » parce qu’elle est entièrement consacrée à la Guerre et en fait une obligation impérative pour tous les croyants en état de combattre : « Faites la guerre à ceux qui ne croient point en Dieu ni au jour dernier qui ne considèrent point comme interdit ce que Dieu et son envoyé ont défendu, ainsi qu’à ceux d’entre les gens des Écritures (Juifs et Chrétiens) qui ne professent pas la »vraie religion" Et il s’agit là d’une obligation impérative puisque assortie d’une peine dans l’au delà : « Si vous ne marchez pas au combat Dieu vous punira d’un châtiment douloureux et vous remplacera par un autre peuple » Et il s’agit là d’une guerre effective pouvant entraîner la mort, rien à voir avec l’effort sur soi même : « Dieu a acheté des croyants leurs biens et leurs personnes pour qu’il leur donnât en retour le Paradis. Ils marcheront dans le sentier de Dieu, ils tueront et seront tués » D’autant que tous les commentateurs du coran sont unanimes pour considérer que la Guerre Sainte est une obligation impérative. Comme le dit d’ailleurs l’Historien Tunisien Hichem Djaït Professeur émérite à l’ Université de Tunis dans son Livre « La Grande Discorde » -Religion et Politique dans l’islam des origines : « La cause primordiale de la conquête musulmane est donc l’existence d’une Machine de Guerre fondée par le Prophète, perfectionnée par ses successeurs et qui avait vocation à l’expansion indéfinie. Inversement cette machine de guerre n’a pu se créer et s’étendre qu’en se fondant sur l’appétit de Butin de cercles de plus en plus élargis d’ Arabes » Mais qui l’a lu ? Certainement pas les « idiots utiles de l’islam » qui préfèrent écouter ceux qui pratiquent la Taqqya comme Malek Chebel qui prétend qu’ il n’y a pas de verset qui permet au mari de BATTRE ses femmes alors que lui-même dans sa traduction du coran utilise ce même terme, ou comme Ali Juppé qui reconnaît ne rien connaître de l’islam en se fiant aux dires de son gourou qui pratique un double langage selon qu’ il s’adresse aux musulmans ou aux « infidèles »


  • popov 6 septembre 2016 12:20

    @MAIBORODA 

     
    C’est bien de soupçonner une relation entre les attaques islamo-terroristes en France et la politique étrangère de la France. 
     
    Mais on arrive à ce paradoxe : les deux pays où il y a eu le plus grand nombre de ces attaques (France et Turquie) sont paradoxalement ceux qui ont le plus ouvertement soutenu les salafistes en Syrie alors que les deux pays qui ont le plus ouvertement lutté contre ces salafistes (la Russie et l’Iran) n’ont jusqu’ici pas été victimes de telles attaques sur leur territoire. 
     
    Pour cette raison, voir en ces attaques une vengeance des salafistes ne me parait pas très judicieux. 
     
    Voyons d’abord la Turquie. À chaque attentat, on entend dire que, dans le fond, cela arrange bien Ergodan et ses tendances dictatoriales. Cela lui permet de faire passer des mesures liberticides et de consolider son pouvoir. De là à soupçonner Ergodan de complicité avec les salafistes, il n’y a qu’un pas. 
     
    Ne peut-on pas se demander si on n’assiste pas à un phénomène similaire en France où toutes ces mesures de sécurité semblent plus efficaces pour faire taire l’opposition que pour protéger la population ?

    • philouie 6 septembre 2016 13:07

      @popov
      Mais on arrive à ce paradoxe : les deux pays où il y a eu le plus grand nombre de ces attaques (France et Turquie) sont paradoxalement ceux qui ont le plus ouvertement soutenu les salafistes
       
      Ceci explique cela.
      Ce n’est pas un paradoxe.
      Il s’agit d’un renvoie d’ascenseur pour service rendu.


    • J.MAY MAIBORODA 6 septembre 2016 15:46

      @popov


      Votre pseudo slave devrait vous permettre de comprendre aisément pourquoi la Russie ne fait pas l’objet d’attaques identiques à celles qui frappent la France. 
      Cela n’a pas grand chose à voir, à mon sens, avec un quelconque interventionnisme en Syrie ou ailleurs.
      Il s’agit plutôt d’une histoire relationnelle historique différente et d’un système système « sécuritaire » différent..
      Cordialement.


    • popov 6 septembre 2016 16:04

      @MAIBORODA

       
      Bonjour
       
      Oui, il y a peut-être un problème d’incompétence dans les services secrets français.
       
      Mais je crois plutôt à un manque de volonté politique, pour ne pas dire à du machiavélisme.
       
      Regardez ce qu’il se passe autour de la jungle de Calais. Ces migrants qui abattent des arbres chez l’habitant pour les jeter sur l’aurotoute et essayer de se faufiler dans les camions à l’arrêt. Qu’on ne vienne pas me dire que le gouvernement est incapable d’imposer un couvre-feu dans ces campements. 

    • popov 6 septembre 2016 16:16

      @MAIBORODA 

       
      Je viens de voir votre lien. 
       
      Pour s’intégrer en Corse, il vaut mieux se marier avec les habitants plutôt que d’essayer des chasser les Corses de leurs plages. 
       
      Tiens, savez-vous que les avocats des caïds marocains seront rémunérés par le Qatar ? 
       
       
      Il faut vraiment qu’il existe une relation malsaine entre les politiciens français et le Qatar.

    • philouie 6 septembre 2016 16:17

      @popov
      Parler d’incompétence des services secret français, faut être un peu gonflé.
      Dans l’affaire CH, la mort de Fredou, l’histoire de la gendarmette et du terroriste Ramdani, le fournisseur d’arme Hermant, prouvent les services sont très proche du terrain et qu’ils encadrent bien l’action.


    • Joseph Joseph 7 septembre 2016 06:05

      @popov
      « les deux pays où il y a eu le plus grand nombre de ces attaques (France et Turquie) sont paradoxalement ceux qui ont le plus ouvertement soutenu les salafistes en Syrie alors que les deux pays qui ont le plus ouvertement lutté contre ces salafistes (la Russie et l’Iran) n’ont jusqu’ici pas été victimes de telles attaques sur leur territoire. »
       
      La situation est complexe et les attentats peuvent avoir plusieurs objectifs. Dont celui de réclamer qu’on arrête nos interventions qui ont débutés en Irak.
       
      On a fourni des armes à al-nosra pour suivre les américains. Mais tout le monde en France n’est pas d’accord avec ça :
      http://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/alain-chouet-ce-n-est-pas-en-armant-des-salafistes-qu-on-trouvera-une-solution-16-03-2013-1640727_53.php
       
      Les salafistes sont eux même divisés en factions qui s’opposent ou on pu s’opposer. Al-Nosra a soutenu Daech dans les attentats de Paris, mais pas les autres groupes :
      http://www.middleeasteye.net/fr/reportages/le-front-al-nosra-soutient-les-attentats-de-paris-malgr-son-opposition-avec-l-tat
       
      Erdogan a fait du commerce de pétrole avec Daech, mais tout le monde en Turquie n’est pas d’accord avec ça (plus de lien pour ça). Les attentats en Turquie ont-il un rapport avec ça, ou encore avec le récent rapprochement avec les Russes qui ont pour volonté de détruire Daech (rapprochement qui a pu se mettre en place bien avant qu’on le sache). Ou bien un mélange, ou encore autre chose ? Toujours est-il que la Turquie a fait double jeux contrairement à la Russie qui s’en tient à être contre Daech. Il est normal que ceux qui font double jeux prennent plus que les autres, pour tout un tas de raisons, mais rien de sûr à ce propos.
       
      La France est aussi partagé. Entre d’un côté soutenir ceux qui s’opposent à Bachar et ont donc le même objectif que nous sur ce point (dont Al-Nosra), ce qui est aussi la volonté américaine. Voir ne pas trop interféré vu que Daech intervient aussi contre Bachar. Et de l’autre côté suivre les Russes pour s’opposer à Daech. Mais les Russes soutiennent Bachar, donc celui que l’on veut faire tomber. Sans compter que tout le monde n’aime pas les Russes au sein du gouvernement US et que nous avons tendance à les suivre. Les ennemis de nos ennemis sont nos amis, mais ils se trouve que ces amis sont aussi nos ennemis. Quand ce ne sont pas des amis que nous voyons comme des ennemis à cause de leurs amis. D’où certaines hésitations et conflits d’intérêts qui rendent la situation brouillée.
       
      Ce qui ne veut pas dire non plus que la France ne combat pas Daech. Dans le passé comme dans le futur :
      http://www.asafrance.fr/item/interview-du-general-2s-jean-bernard-pinatel-contre-l-islamisme-s-allier-a-la-russie-et-faire-disparaitre-l-otan.html
       
      Ce qui est sûr c’est que les interventions en Irak ont contribué à la formation de Daech et que nombre de groupes terroriste nous en veulent de ces interventions :
      http://www.asafrance.fr/item/interview-du-general-2s-vincent-desportes-obama-n-a-pas-cree-daech-mais-les-etats-unis-sont-responsables.html
       
      Ce qui est sûr aussi est que nous avons préparé ce terreau du terrorisme dans notre pays. A cause d’une montée de l’islamophobie depuis bientôt 30 ans, d’une intégration mal préparé, d’une montée de l’intégrisme géré d’une manière à le faire encore plus monté, d’un anti-occidentalisme corolaire de cette intégration loupé et d’autres choses, de calculs politiciens de tout bords qui ne visent pas à calmer le jeux, d’une mauvaise éducation et de tout un tas d’autres facteurs.
       
      Enfin, Russie et Iran ne sont pas intervenus en Irak et ne suivent pas les USA. La situation n’est pas la même. Le but des terroriste est avant tout de déstabiliser les nations Occidentales avec les USA en tête de mire, et donc ceux qui les suivent. « Plutôt que de frapper les États-Unis, Abou Moussab al-Souri préconise de viser l’Europe, « ventre mou » de l’Occident, afin de provoquer des réactions islamophobes qui pousseraient les musulmans européens à rejoindre les rangs djihadistes » :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Abou_Moussab_al-Souri
       
      Donc quels soient les véritables enjeux derrières, il est difficile de dire et de déterminer ce qui se passe réellement, surtout lorsqu’au sein d’un même camps tout le monde n’est pas d’accord et que les alliances peuvent changer du jour au lendemain. Mais il y a clairement une relation entre les attentats sur notre territoire et nos interventions au MO (les terroristes du bataclan l’on eux même revendiqué) :
      http://www.leparisien.fr/faits-divers/attentats-de-paris-les-terrifiants-dialogues-de-l-attaque-du-bataclan-15-04-2016-5717689.php
       
      Attentats qui pourraient aussi faire pression sur ceux qui sont pour ou contre certaines choses, voir qui sont indécis. Rien n’est moins sûr, mais difficile de nier ce rapport de cause à effet pour les attentats sur notre territoire et qui sont principalement responsables de nos politiques étrangère, mais aussi intérieures. De toute manière, pas d’intervention au MO, pas de déstabilisation, pas de monté du terrorisme, pas d’attentats. Le reste découle de ce qui a été dit précédemment.


    • J.MAY MAIBORODA 7 septembre 2016 07:36

      @popov


      La Russie, qui côtoie si l’on peut dire , de nombreuses républiques musulmanes, et qui compte en son sein de larges communautés musulmanes, manifeste par ailleurs à l’égard de l’Islam un respect évident, même si elle se montre très répressive à l’égard des islamistes.
      CF.

      Conférence de Pascal Mas au Cercle Aristote  http://cerclearistote.com/ 
      Le 11 janvier 2016 
       

      Pascal MAS, en tant que conférencier, n’a pas le brio du regretté Henri Guillemin, mais les informations qu’il apporte sont intéressantes, même si elles traduisent l’idéologie de leur auteur et méritent d’être recoupées ou validées par d’autres sources.  

      https://www.youtube.com/watch?v=Qj5hd8O_yR8


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 6 septembre 2016 12:37

    Le fait que mon article 



    Ne passe pas l’obstacle de la modératitude, cela veut dire qu’il explique mieux le fléau du TERRORISME. 

    D’ailleurs puisque j’ai déjà publié d’autres article à ce sujet je demanderais à AGORAVOX d’ajouter ce thème ici «  »LES THÈMES DE L’AUTEUR«  ».

    • Salade75 6 septembre 2016 14:00

      @Mohammed MADJOUR
      Bonjour,
      Ça doit être dur de vivre avec autant de haine et de ressentiment !


    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 6 septembre 2016 16:59

      @Salade75

      Non, pas du tout parce que justement je mange beaucoup de salade ! L’alimentation saine, c’est quelque chose. Je ne suis pas spécialiste en la matière mais je suis sûr que 80 pour cent des problèmes viennent de la consommation de tout et sans modération.

    • J.MAY MAIBORODA 7 septembre 2016 07:47

      @Mohammed MADJOUR


      Si cela peut vous consoler, au moins 4 de mes « papiers » n’ont jamais passé le cap de la modération.

    • epicure 8 septembre 2016 03:38

      @Mohammed MADJOUR

      mais bien sûr ce sont les français qui vont poser des bombes quotidiennement dans des pays musulmans au nom de robespierre et jean-marc tibaud, faisant de nombreux mort quotidiennement.
      Je comprends pourquoi il n’a pas passé la modération ton article, il est très mauvais.

      Surtout quand on dédouane les islamistes de la terreur des années 90 en Algérie.

      De même que de donner à l’afrique du nord un rôle qu’elle n’avait pas.

      Au début du 19ème siècle pour les occidentaux, l’Algérie c’était avant tout le point de départ des razzias maritimes. Ce qui va pousser les jeunes états-unis à intervenir militairement pour calmer les ardeurs agressives des barbaresques pratiquant le djihad en pillant les bateaux en méditerranée suite à des agressions contre des navires civil. Eh oui le djihad puisque qu’ils prenaient déjà à l’époque comme prétexte le fait d’attaquer les mécréants dans le cadre d’une guerre sainte.
      Ce sont pour ces raisons que Engels n’a pas condamné la colonisation de l’Algérie par la France, car cette action a permis de rendre la navigation en méditerranée plus sûre.

      Ah j’ai oublié de parler de la mise en esclavage des prisonniers, quand ils n’étaient pas échangés contre une rançon. La saga télévisuelle « Angélique marquise des anges » retrace bien certains aspects de la grandeur de l’Afrique du nord, du moins le Maghreb , les derniers siècles avant la colonisation.


    • MATAMOR (---.---.3.5) 13 septembre 2016 21:36

      @epicure Tout est parfaitement exact, puisque le coran légalise non seulement l’esclavage mais aussi l’exploitation sexuelle des captives : « Les hommes qui limitent leurs relations à leurs femmes et à leurs esclaves femelles ne sont pas blâmables » « L’épouse n’a aucun droit d’interdire à son mari de posséder des captives et d’avoir des relations avec elles »


  • sls0 sls0 6 septembre 2016 14:26

    Merci pour cet article plein de bon sens.


  • Elliot Elliot 6 septembre 2016 18:33

    « Merci pour ce moment » ( pour paraphraser l’autre ).

    L’ami Maïroboda avec son sens des nuances et des réalités est trop rare sur ce fil.

    «  Les lectures du Coran sont multiples ».

    Le Coran est un ensemble de textes, autrement dit une compilation de vaticinations, de prédications, de propos hypothétiques ( l’athée que je suis s’en tient à ces qualifications impropres et non à de pseudo-révélations ) tenus par le prophète Mahomet sous la bienveillante férule de l’ange Gabriel.

    Ils furent recueillis par des disciples, des compagnons subjugués sans conteste par la parole du prophète et ils furent mis en forme littéraire par des érudits des dizaines d’années après qu’ils eussent été tenus.

    L’origine des légendes n’a pas d’autres fondements, ceci dit sans vouloir manquer de respect aux croyants de toutes les obédiences. 

    Quand on mesure après seulement quelques heures la variété des interprétations ( divergeant parfois du blanc ou noir ) d’un événement vécu par différentes personnes, on imagine bien l’écart que des dizaines d’années peuvent provoquer entre la réalité de ce qui fut censé être énoncé et le compte-rendu qui en est fait, d’où les versions contradictoires voire carrément opposées dans leur nature et leur esprit du livre saint des Musulmans qui tient plus de l’auberge espagnole que d’une idéologie...

    Et la philosophie qui y est présente est bien celle des deux autres religions abrahamiques : elles partagent toutes le même merveilleux propre à séduire et le même « monstrueux » propre à nourrir la crainte de Dieu, donc à installer une police des comportements. 


    • J.MAY MAIBORODA 7 septembre 2016 07:39

      @Elliot


      L’une des qualités de l’ami Elliot, outre la qualité de ses analyses est sa maîtrise parfaite de la langue française. Il en est d’autant plus apprécié.

    • philippe baron-abrioux 7 septembre 2016 16:28

      @Elliot

       BONJOUR Elliot ,

       après quelques jours passés dans le Sud Ouest , je reviens sur Agoravox .

       je viens de lire l’article et votre commentaire .

        j’ai vécu dans un groupe ethniquement homogène mais différencié par trois religions : catholiques , protestants et animistes vivant sur le même espace dans une communauté étroite , chaque religion ayant son lieu de prière .

       ce groupe ethnique , s’il avait bien une très forte tradition orale n’avait aucun code écrit ; un dictionnaire a malgré tout été édité afin de fixer cette langue ainsi qu’une grammaire .

       j’ai été chargé d’alphabétisation auprès des enfants de ce groupe et me demande réellement si je leur ai rendu service en pensant aux querelles et aux guerres que se livrent les religions dites du Livre .

       les paroles de dieu , de Dieu ou des dieux ou de tout ce qui est considéré comme tel , par les animistes par exemple, ont été écrites et /ou transmises par des hommes et ont presque toujours été utilisées avec des intentions belliqueuses , de conversions forcées ou autres pratiques assez peu humaines .

       je persiste à croire que seule l’éducation permet d’avancer pour vaincre cet obscurantisme mortifère actuel et que le travail à accomplir est devant nous .

       bonne fin de journée !

       P.B.A

       


    • MATAMOR (---.---.3.5) 13 septembre 2016 21:54

      @Elliot En attendant et ce qui est le plus important pour ceux qui sont soumis à cette idéologie religieuse totalitaire barbare et obscurantiste, la grande majorité des adeptes croient que le coran est « la parole même de Dieu » et que leur prophète auto proclamé est le « Beau Modèle de l’Humanité », contrairement aux témoignages de ses compagnons qui nous ont permis d’apprendre que ce dernier avait mené à la fin de sa vie, de l’ hégire jusqu’à sa mort une lutte sans merci à tous ceux qui refusaient de le considérer comme un prophète, de se conformer aux exigences islamistes et d’obéir à ses ordres puisque que le coran proclame qu’il faut non seulement obéir à Dieu mais aussi à son prophète qui peut donc modifier les textes coraniques mais qui préfère les appliquer avec la plus grande rigueur.


  • zak5 zak5 6 septembre 2016 20:02

    Excellent


  • J.MAY MAIBORODA 6 septembre 2016 20:54

    Merci.

    Le juste milieu a encore des adeptes, et je m’en réjouis.
    Cordialement

  • Phalanx Phalanx 6 septembre 2016 22:37

    C’est marrant, quand le Coran edicte qu’il ne faut pas manger de porc, personne ne cherche à expliquer que cela prête à interprétation.


    Par contre, quand le Coran edicte que l’homme est supérieur à la femme ou qu’il faut punir de mort les apostats (ou tout autre indication contraire au lois en vigueur dans un pays en voie de conquête) alors tout de suite, on nous explique qu’il s’agit d’interprétations rigouristes, eronnées, déformées, mal traduites ou que sais je.

    Que l’auteur lise le Coran, une biographie du Prophète (PSL) et des hadiths ... ensuite il pourra avoir un avis.

    Il n’y a pas d’Islam radical comme il n’y a pas de soviétisme radical ou de nazisme radical ou de gauchisme radical.

    L’Islam EST radical par rapport aux moeurs et philosophies en vigueur en Occident, et par conséquent, comme l’Histoire l’a contasment prouvée, il n’y aura pas d’adaptation (l’Islam n’est pas conçu pour s’adapter, il est conçu pour conquérir). Quand les musulmans seront majoritaires, ils appliqueront la Sharria, tout naturellement (pour eux). Et les musulmans « modérés » n’auront aucun problème avec ça.


    • MATAMOR (---.---.3.5) 13 septembre 2016 22:05

      @Phalanx Tout simplement parce que leur prophète les a autorisé selon les circonstances à "mentir, à dénigrer les musulmans et même à insulter sa personne. Si bien qu’ils peuvent dire tout et son contraire selon le public auquel ils s’adressent. C’est ce qui s’appelle la « Taqqya » quand ils nous affirment que l’islam serait une Religion de Paix et de Tolérance, alors que tous ses textes fondamentaux démontrent le contraire. L’ hypocrisie étant une des valeurs fondamentales de l’islam.6


  • francesca2 francesca2 6 septembre 2016 22:47
    04 septembre 2016
    Ce qui s’est passé ce dimanche matin, à l’occasion de la rentrée des classes, au lycée de la cité 1 600 logements à Sebbala (Draria) est très grave. Les lycéennes ne portant pas le voile n’ont pas pu accéder à l’établissement où elles sont inscrites. L’agent qui se trouvait au portail d’entrée a carrément interdit aux jeunes filles ne portant pas le voile d’accéder au lycée !

    Si certaines d’entre elles ont du rebrousser chemin pour aller chercher un foulard à la maison, d’autres qui étaient accompagnées par leurs parents ne se sont pas laissées faire. Elles ont protesté et ont demandé à voir le directeur de l’établissement, lequel était « absent ». Pis encore, les parents de ces lycéennes ont été outrés par le comportement de cet appariteur qui scrutait les têtes de ces adolescentes qu’il aura, somme toute, terrorisé. 
    Sûr de lui, il a sommé les parents, qui accompagnaient leurs enfants, de « bien éduquer leurs filles ». Les parents de ces élèves ont juré de ne pas se laisser faire et de remuer ciel et terre pour que cet énergumène soit sanctionné, tout en déplorant la nonchalance du directeur de l’établissement.
    Ils ont considéré que le port ou non du voile relève des libertés individuelles et qu’il n’appartient pas à un « ignare et frustré qui n’a certainement jamais mis les pieds dans un lycée d’imposer le port du voile ou quoique ce soit aux élèves ». Il s’agit en somme d’un grave dérapage dans un établissement scolaire !
    Salim Bey

    • francesca2 francesca2 6 septembre 2016 22:49
      Avertissement d’une lectrice musulmane à ceux qui se laissent faire :
      Avec l’islamisme, il faut retenir cette équation : surprise, acceptation, généralisation, obligation, mort.
      Toute chose qu’ils ramènent et qui te surprend aujourd’hui, ils te tueront pour dans 10 ans.
      Au départ, ils ramènent un truc qui choque ou surprend. Ils te demandent de l’accepter au nom de tes principes de liberté. Puis, ils vont le généraliser. Dans les années à venir, ce “truc” qui te semblait si singulier, devient la nouvelle normalité. Un standard. Après, il devient obligatoire pour les dernières poches de résistances. Les derniers qui résistent encore jusqu’au bout sont tués.
      Voici en 2016 un lycée public algérien qui refuse l’entrée aux jeunes filles qui ne portent pas le voile. Puis quand leurs parents viennent se plaindre, des gardiens bêtes et vicieux leur font “la morale”.
      Je me souviens la première fois que j’ai vu ce sac odieux arriver en Algérie. Il choquait. Aujourd’hui, passée la généralisation, ils devient obligatoire.
      Cette culture nous l’avons héritée du calife Omar Ibn al-Khattab. Demi-Dieu, demi-prophète, il haïssait les femmes et passa sa vie à les battre à toute occasion. Nous le vénérons en Algérie. Nous ressemblons a nos seigneurs.

      N’attribuons pas à la religion musulmane seule la responsabilité, interrogeons-nous sur les conditions de l’intégration des populations issues de l’immigration arabo-musulmane....
      ..sur l’effet boomerang), de la colonisation/décolonisation...
      ..sur les ressentis émotionnels largement influencés par les séquelles mémorielles des guerres et des répressions coloniales......
      ..sur la politique menée par les « grandes puissances », et singulièrement par les Etats Unis et leurs alliés.

    • francesca2 francesca2 6 septembre 2016 22:56
      Coucou Cova,

      S’il ne s’agissait que d’un !

    • MATAMOR (---.---.3.5) 13 septembre 2016 22:29

      @francesca2 Omar n’aimait pas non plus sa fille Hafsa comme le montre sa réaction lorsqu’il apprit que celle-ci avait révélé à Aïcha le fait que le prophète avait profité de son absence pour la tromper avec une de ses esclaves : "Après être entré chez ma fille Hafsa, je lui dit
      - Ma fille pourquoi tu oses humilier le Prophète, si je n’était pas ton père, tu ne serait pas sa femme, tu n’as pas la beauté de Zaynab et tu n’occupe pas le rang d’Aïcha" Hafsa éclata en sanglots. Un père qui sait trouver des mots appropriés pour consoler sa fille. Et moi qui croyait que l’islam prônait de traiter ses femmes d’une manière égalitaire en réservant à chacune le même temps que les autres. Mais apparemment cette prescription ne concerne pas le « Beau Modèle des musulmans »


  • Joseph Joseph 7 septembre 2016 01:16

    « Les stratèges de l’E.I (et plus en amont ceux de l’Arabie saoudite et du Qatar) alimentent d’ailleurs chez ces derniers une telle lecture du Coran afin qu’ils se précipitent allègrement ou sereinement dans le totalitarisme et la violence. »
     
    Les pays du golf sont clairement un problème en ce sens. Leur prosélytisme se fait via le financement d’écoles coraniques, et par l’inondation de versions du Coran contenant leurs commentaires. Commentaires qui en influent fortement la lecture et l’orientation dans le sens qu’ils ont choisi, évidemment.


  • J.MAY MAIBORODA 7 septembre 2016 07:44

    Du Golfe, Joseph, du Golfe.

    Cordialement.

  • Pascal L 7 septembre 2016 11:11

    Pour alimenter le terrorisme, il faut d’abord une idéologie. Nous en avons connu d’autres avant le terrorisme islamique. 

    Pour faire une bonne idéologie, il faut les ingrédients suivants :
     - la promesse d’un monde meilleur ou messianisme. Que ce soit l’utopie communiste, un royaume de Dieu sur terre ou une planète qui ne se réchauffe pas,
     - un ennemi désigné qui empêche la venue de ce monde meilleur : Capitalistes, Juifs, Chrétiens...
     - une inversion du sens du bien et du mal. Le bien, c’est d’éliminer cet ennemi désigné,
     - des règles de vie qui couvrent la totalité de la vie en société,
     - un livre à apprendre par cœur qui contient la parole officielle,
     - une organisation hiérarchisée avec des fantassins, des recruteurs... où chacun peut espérer y progresser,
     - un leader charismatique, vivant ou mort.
    - ...

    Tous ces éléments sont présents dans le salafisme, comme ils l’étaient dans le maoïsme.
    Le coran contient bien tous ces éléments, même si la plupart des Musulmans n’en font pas cette lecture. Les premiers califes en ont fait un instrument de conquête du pouvoir et les modifications qu’ils ont faites sur le texte sont parfaitement visibles. Une dizaine de thèses de doctorat sont en cours sur l’analyse scientifique du Coran (historiens, linguistes, archéologues...) et le paysage qui commence à ce dessiner est assez éloigné de ce qui est généralement enseigné dans l’Islam.
    Si nous effaçons les modifications des Califes, nous avons la foi d’une secte messianiste juive : les Judéonazaréens qui n’avaient pas accepté que Jésus ne prenne pas le pouvoir à Jérusalem et qui ont créé le mythe de son retour.

    • Fisspair 7 septembre 2016 11:17

      @Pascal L
      Si nous suivons bien ce qu’il nous explique
      Pascal L connait un islam sans Charia
      C’est passionnant les inventions de ces garçons. !


    • Fisspair 7 septembre 2016 11:38

      @Fisspair

      .

      Avertissement d’une lectrice musulmane à ceux qui se laissent faire :
      Avec l’islamisme, il faut retenir cette équation : surprise, acceptation, généralisation, obligation, mort.
      Toute chose qu’ils ramènent et qui te surprend aujourd’hui, ils te tueront pour dans 10 ans.
      Au départ, ils ramènent un truc qui choque ou surprend. Ils te demandent de l’accepter au nom de tes principes de liberté. Puis, ils vont le généraliser. Dans les années à venir, ce “truc” qui te semblait si singulier, devient la nouvelle normalité. Un standard. Après, il devient obligatoire pour les dernières poches de résistances. Les derniers qui résistent encore jusqu’au bout sont tués.
      Voici en 2016 un lycée public algérien qui refuse l’entrée aux jeunes filles qui ne portent pas le voile. Puis quand leurs parents viennent se plaindre, des gardiens bêtes et vicieux leur font “la morale”.
      Je me souviens la première fois que j’ai vu ce sac odieux arriver en Algérie. Il choquait. Aujourd’hui, passée la généralisation, ils devient obligatoire.
      Cette culture nous l’avons héritée du calife Omar Ibn al-Khattab. Demi-Dieu, demi-prophète, il haïssait les femmes et passa sa vie à les battre à toute occasion. Nous le vénérons en Algérie. Nous ressemblons a nos seigneurs.

    • Pascal L 7 septembre 2016 14:25

      @Fisspair
      Il y a autant d’Islam que de Musulmans et tous n’acceptent pas la violence du texte. D’ailleurs, la majorité des Musulmans apprend des versets du Coran par cœur, mais ne les analyse pas. La foi est plus déduite de la lecture des Hadîth, mais avec 1600000 Hadîth écrits dans les trois premiers siècles, vous avez du choix, car personne ne peut tous les connaître. Si vous étiez né avec l’obligation de pratiquer l’Islam, quelle variante auriez-vous choisi ?

      La Charia est essentiellement la résultante du pouvoir des ulémas qui ont rapidement confisqué le pouvoir législatif aux califes. Elle n’est pas contenue dans le Coran et connait un développement spécifique par pays. Elle ne peut donc pas s’imposer dans les pays où les ulémas ne font pas la loi, contrairement à ce que quelques-uns, qui ne sont pas la majorité, veulent nous faire croire.

    • J.MAY MAIBORODA 7 septembre 2016 15:40

      @Pascal L


      Votre description des fondements du terrorisme (quel qu’il soit) est fort pertinente.
      Les modalités de sa mise en oeuvre sont cependant diverses. La distinction la plus évidente réside dans le ciblage : individualisé ou « de masse » , aveugle ou spécifique, etc.
      Vous me direz qu’il en va de même des bombardements. Mais en ce cas, leurs auteurs parlent de « dommages collatéraux » non souhaités ou de « regrettables bavures ».
      Par ailleurs, l’histoire abonde en génocides ayant frappé des milliers, voire des millions d’innocents qualifiés, comme vous dites, « d’ennemis désignés ».
      Cordialement. 

    • J.MAY MAIBORODA 7 septembre 2016 16:23

      @Fisspair


      a titre d’info : une autre version :


      Nouria Benghebrit appelle à la « vigilance »

      le 07.09.16 | Journal EL WATAN

       

      La ministre a affirmé qu’une enquête a été ouverte sur l’affaire du lycée de Sebbala.

      La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a appelé hier les inspecteurs et les directeurs d’établissement à assumer leurs responsabilités dans leur mission de veiller au respect des lois de la République. Lors d’un point de presse animé hier en marge d’une visite d’inspection menée à Alger, la ministre a abordé le cas des élèves non voilées empêchées d’accéder à leur lycée, à Sebbala à Alger, le 4 septembre.

      La ministre a affirmé qu’une enquête a été ouverte au sujet de cette affaire. « Nous avons pris contact avec la direction de l’éducation concernée et les responsables de l’établissement ; les premiers éléments de l’enquête menée par nos services au niveau de l’établissement n’ont révélé aucun cas d’empêchement d’accès à l’établissement.

      Par contre, des éléments mettent en cause un parent d’élève », explique la ministre, indiquant que des plaintes n’ont pas été introduites par les parents des élèves concernées. « Si vraiment cet incident a eu lieu, il est à mettre sur le compte de la bêtise de son auteur », ajoute la ministre qui appelle à la vigilance pour le maintien du respect des lois de la République : « Nul n’a le droit d’imposer ce genre d’exigence (port du foulard) », a-t-elle martelé.


    • zak5 zak5 7 septembre 2016 16:23

      @Pascal L
      La charia n’et pas contenue dans le Coran

      La charia ne se limite pas au mot « charia ». Amputer la main du voleur c’est de la charia et c’est dans le Coran. Fouetter le musulman ou la musulmane qui ont des relations sexuels hors mariage c’est de la charia et c’est dans le Coran. Le témoignage d’une femme vaut la moitié de celui d’un homme c’est la charia et c’est dans le Coran. La femme hérite la moitié de la part d’un homme c’est de la charia et c’est dans le Coran. La précellence de l’homme sur la femme c’est de la charia et c’est dans le coran. l’interdiction de considérer son fils adoptif comme son propre fils c’est de la charia et c’est dans le Coran etc etc

      Cela dit, les musulmans adoptent des orphelins et je ne cannais aucun musulman qui soit capable de se marier avec la femme de son fils adoptif. C’est la raison que le Coran des califes avance pour interdire l’adoption « biologique » en racontant que Mohammed a été séduit par la femme de son fils adoptif et l’a épousé. Alors que tout indique que Mohammed n’a eu qu’une seule femme Khadija et que probablement Zayd était véritablement son fils et le fils de khadija

      disons que certains musulmans transcendent le Coran des califes, c’était le cas par exemple d’un Ibn Arabi ou d’un Rûmi


    • zak5 zak5 7 septembre 2016 16:29

      @Pascal L
      Nous en avons connu d’autres avant le terrorisme islamique. 

      Vous êtes sur ? lesquels ?

      non jamais de cette ampleur, et jamais d’une telle barbarie et jamais de cette amplitude (aucun pays ne peut se considéré à l’abri du terrorisme islamiste)


    • Pascal L 7 septembre 2016 18:01

      @zak5
      Nazisme : rien que dans les camps : entre 4 et 5 millions de victimes.

      Stalinisme : nombre de victimes civiles : entre 4 et 5 millions.
      Maoïsme : victimes du Grand bond en avant : entre 13 et 60 millions.
      Combien de victimes de Pol-Pot, des Kim en Corée du Nord ?

      Il s’agit aussi d’idéologies messianistes, même si c’est sans Dieu. A chaque fois, la recherche d’un pouvoir absolu est le moteur de l’horreur. La dilution mondiale du terroriste islamiste est une force, mais aussi une faiblesse. Les Musulmans qui sont considérés par ces malades comme devant fournir les troupes sont trop répartis dans la population pour pouvoir accepter l’idéologie sans réserves. Certains suivent, d’autre pas. Internet est utilisé pour répandre la propagande, mais peut aussi être utilisé par les Musulmans pour comprendre le monde, y compris dans les Pays ou certains livres sont interdits. Les travaux de l’exégèse scientifique du Coran ne peuvent rester cachés. Il est logique que ces travaux provoquent une réaction de déni, mais il n’en sera pas de même avec la prochaine génération qui se sera habitué à ces discours. Cela crée probablement un sentiment d’urgence chez les salafistes qui devront gagner ou disparaître. Je parie sur leur disparition, mais pas immédiatement. L’Islam littéraliste est l’idéologie qui aura duré le plus longtemps dans l’histoire, mais a duré justement parce qu’il ont abandonné leurs revendications sur le monde lorsqu’il n’étaient pas en position de force. Je ne crois pas qu’il soient passé aujourd’hui en position de force, il y a juste ce sentiment d’urgence face à la marche du monde.


    • Pascal L 7 septembre 2016 18:41

      @zak5
      Sur la Charia. Vous avez raison pour rappeler ces éléments du Coran, mais la Charia proprement dite date plutôt du 9ème siècle et si le mot Charia apparaît une seule fois dans le Coran, le sens est assez éloigné d’une règle de Droit. Les préceptes inscrits dans le Coran indique des principes à suivre, mais il y manque les décrets d’application. Les Ulémas s’y sont employés, mais les interprétations varient d’un pays à l’autre. Normal puisque les Ulémas tiennent leur pouvoir des autorités en place. Raison de plus pour ne pas se laisser imposer un tel système.


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 7 septembre 2016 17:32
    RAPPEL. Voir ici : https://www.facebook.com/M.A.Madjour/notes&nbsp ;
    LA QUESTION SYRIENNE
    7 septembre 2013, 18:00
    PublicAmisMoi uniquementPersonnaliséRetour

    LA QUESTION SYRIENNE

    Il y a en ce moment autant de groupes armés que d’ambitions, sans qu’il y ait une opposition structurée et organisée capable de remplacer les dirigeants en place ! Aider ces groupes armés par la propagande ou par les armes, bombarder la Syrie pour affaiblir sa capacité de défense sera UN CRIME CONTRE L’HUMANITÉ !

    Le camarade OBAMA qui endosse déjà les crimes et les massacres perpétrés par ses prédécesseurs ne doit pas en rajouter, il y va de l’avenir des USA ! D’autre part qui ne comprend pas la folie de Hollande qui cherche « son trophée » en voulant à tout prix éliminer le président syrien, c’est devenu une tradition pour les présidents français...

    Nous assistons ces dernières années à un combat inégal entre l’intelligence des uns et la crédulité des autres, l’Occident est en train de détruire une partie du monde au nom de la « démocratie » dans le SEUL BUT DE GARDER SA SUPRÉMATIE  ! La situation des « pays arabes » complètement détruits par la perfidie française et par la barbarie des USA n’encourage pas à UNE INTERVENTION ARMÉE CONTRE LA SYRIE ! SI LA SYRIE EST BOMBARDÉE PUIS TRANSFORMÉE EN UN FOYER DE TERRORISME DOMESTIQUE COMME EN AFGHANISTAN ET COMME EN IRAK, LE MONDE ENTRERA DANS UNE PHASE DANGEREUSE ET IRRÉVERSIBLE !

     

    RAPPEL : NE TERRORISEZ PAS LA SYRIE !!!

    6 septembre 2013, 19:24

    https://www.facebook.com/notes/mohammed-madjour/ne-terrorisez-pas-la-syrie-/723361817689234



    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 7 septembre 2016 17:40

      @Mohammed MADJOUR


       https://www.facebook.com/M.A.Madjour
      Pour que le lien puisse fonctionner et n’affiche pas « Page introuvable », il faut supprimer cette particule ( &nbsqui suit l’adresse...



    • J.MAY MAIBORODA 8 septembre 2016 09:03

      @Mohammed MADJOUR


      Monsieur MADJOUR, je lis toujours vos articles et commentaires, car malgré ce que d’aucuns appellent des « outrances », ils apportent un point de vue particulier mais assez bien informé sur les problématiques du Proche Orient et des pays du Maghreb.
      Dans le même état d’esprit je lis quotidiennement EL WATAN, qui me permet de ne pas oublier l’Algérie, où j’ai vécu 18 ans.
      S’agissant de la Syrie, mon opinion rejoint largement la vôtre.
      Par ailleurs, ma conception libertaire de l’information me conduit à ne pas ostraciser tel ou tel « contributeur » d’AGORAVOX au motif qu’il ne partage pas tout à fait ou pas du tout mon point de vue.


    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 8 septembre 2016 10:45

      @MAIBORODA

      Je vous remercie.
      Ce que vous dites est très constructif, très positif en ce monde de la négation et du nihilisme assumés par presque tout le monde !

  • agent ananas agent ananas 11 septembre 2016 15:37

    Article assez équilibré où l’auteur ne ménage pas ses efforts pour résoudre la quadrature du cercle avec quelques bon arguments.
    En ce qui me concerne, je trouve plutôt bizarre cette prédilection qu’ont les terroristes pour les quartiers populaires. Pourtant, ce n’est pas les quartiers chics qui manquent (le Fouquets, Biderberg, Davos, les stars, Hollywood, Monaco ...)
    Pourquoi ces attaques toujours contre le populo ?


    • J.MAY MAIBORODA 12 septembre 2016 09:24

      @agent ananas


      Merci.

      Las ! Il est bien connu que lorsque l’on tente de se situer dans un juste milieu et que l’on essaie de développer un point de vue « équilibré », les partisans de l’un ou l’autre camp vous prennent à partie.

      Les commentateurs d’AGORAVOX ( et de tous les autres forums) illustrent d’ailleurs parfaitement ce phénomène.


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 11 septembre 2016 16:22
    NON, OBAMA ET SON ZZZOMOLOGUE RUSSE NE VEULENT PAS LA PAIX EN SYRIE ET NULLE PART ! 

    OU ÉTAIENT LES EXPERTES FATIGUES EN 2011, QUAND JE DÉNONÇAIS LE TERRORISME OCCIDENTAL ET SA BARBARIE ???

    ET AUSSI


  • baleti baleti 12 septembre 2016 08:09

    un jours les occidentaux on décider de voler le pétrole de pays « musulman », pour renflouer leur caisse vide (plutôt avec de grosse dette) Irak, Lybie, Syrie, (en coulisse on parle de l’Algérie pour après)

    s’étant débarrasser des gouvernements, ils pensaient pouvoir diriger ses pays avec des pantins. 

    certain généraux, de ses pays, n’étaient pas d’accord., ayant les stock d’arme sous la main, ils ont trouver que des musulmans pour se battre pour leur cause.

    les pantins des occidentaux(d’ancien militaire pour le plus souvent), on trouver eux aussi que des musulman pour se battre pour leur cause. 

    conclusion, les occidentaux et les « dirigeants » des pays annexer, se font la guerre avec des musulman.

    c’est un schéma, en réalité les occidentaux font la guerre et on des entente avec plusieurs faction.

    toute ses factions ont que le terrorisme et les attentats, comme arme, pour se faire entendre dans leur pays .les attentat, servent souvent a discréditer ou mettre en conflit ses factions.

    les occidentaux organise des attentats, même sur leur sol respectif, pour justifier a leur population leur action dans ses pays musulman.

    alors laisser l’islam et les musulman en se jours de l’aïd

    parler des conneries que dise et font les gouvernement occidentaux.

    les terroriste sont les service secret des pays occidentaux, qui entre parénèse se font aussi la guerre pour dominer les routes et les réserve du pétrole.

    vous trouver pas bizarre que tous les attentat en France, son perpétrer par des personne avec une fiche S. même ceux de cette semaine

    fiche S sa veux dire qu’il sont sous contrôle des services de sécurité,(surveiller)

    quoi, on oublie encore de surveiller un fiche S ?????????????


Réagir