samedi 25 mai - par Sayed Hasan

L’agonie solitaire d’Aïcha, une fillette gazaouie de 5 ans

Par Gideon Levy

Source : Haaretz

Traduction : Fausto Giudice pour Tlaxcala

 

Aïcha Al Loulou a dû être opérée d’une tumeur au cerveau et recevoir une chimiothérapie à Jérusalem-Est. Israël n’a pas laissé ses parents l'accompagner. 

Wissam Al Loulou et Mouna Awad avec le drap enroulé autour de leur fille inconsciente pendant son voyage de retour.

 

On était le vendredi 12 avril. Dans l'après-midi, Aïcha s'est réveillée et est revenue à la vie. Elle a dit à ses parents que la douleur avait disparu. La famille a un clip vidéo qui la montre en train de jouer après l'opération pour insérer le tube.

Les parents d'Aïcha - son père, Wissam Al Loulou, 37 ans, et sa mère, Mouna Awad, 27 ans - racontent tout cela depuis le balcon fermé de leur maison du camp de réfugiés de Boureij. Le couple a trois autres jeunes enfants. De temps en temps, l'un d'entre eux – Ribka, 4 ans, ou Hassan, 2 ans et demi - grimpe sur les genoux de son père ou de sa mère et se blottit dans ses bras. Wissam est diplômé en gestion de l'Université islamique de Gaza, mais il est actuellement au chômage. Il a été forcé de fermer sa petite épicerie parce qu'il n'y avait pas de clients et, de toute façon, il avait besoin des produits pour nourrir sa propre famille. Depuis lors, le seul revenu de la famille est constitué par les allocations sociales qu'elle reçoit des organismes de secours.

La bande de Gaza est assiégée. Le visage de Mouna est voilé, seuls ses yeux à lunettes sont visibles à travers le voile noir. Wissam porte une galabiya de couleur claire. Notre conversation se déroule via Skype : Au cours des 13 dernières années, les autorités israéliennes ont empêché les journalistes israéliens d'entrer à Gaza, à l'exception de ceux qui sont embarqués avec des unités des Forces de défense israéliennes lors des invasions de la bande de Gaza.

Pour résumer l'histoire d’Aïcha : elle a été hospitalisée pendant cinq jours dans le service neurochirurgical de l’hôpotal Shifa. On a dit à ses parents qu'elle devait être transférée d'urgence à l'hôpital Makassed à Jérusalem-Est pour y subir une intervention chirurgicale afin d'enlever la tumeur, puis recevoir une chimiothérapie qui n'est pas disponible dans la bande de Gaza. Il fallait maintenant négocier avec la bureaucratie de l'occupation israélienne afin d'amener Aïcha à Jérusalem le plus rapidement possible. Il était clair que sa vie était en danger. Ses parents se sont adressés au Ministère des affaires civiles de l'Autorité palestinienne, qui travaille avec l'Administration israélienne de coordination et de liaison. Là-bas, on leur a dit qu'il faudrait cinq jours pour organiser les documents d'autorisation, deux du côté palestinien et trois autres pour obtenir une réponse du côté israélien.

 

Mouna Awad asur le lit d’Aïcha.

Wissam dit que le bureau palestinien lui a dit qu'en raison de son jeune âge, il lui serait très difficile d'obtenir un permis d'entrée en Israël et qu'il faudrait à Israël trois semaines pour effectuer un contrôle de sécurité. La situation était encore plus compliquée pour la mère d'Aïcha : Mouna n'a pas de carte d'identité délivrée par l'état civil israélien, ce qui compte à Gaza. Elle est une Palestinienne née en Libye dont la famille est originaire de Majdal, aujourd'hui Ashkelon, et elle a grandi en Égypte. Elle est entrée dans la bande de Gaza avec un permis de visiteur et y est restée pour y vivre sans carte d'identité reconnue par le gouvernement israélien ; elle n'a qu'une carte d'identité délivrée par le Hamas, qui n'a aucune valeur pour Israël. Le ministère des Affaires civiles de l'AP a dit à Wissam qu'il n'y avait en fait aucune chance que lui ou Mouna obtienne la permission d'entrer en Israël. Ils ont demandé les noms d'autres membres de la famille qui pourraient être en mesure d'accompagner Aïcha pendant son épreuve.

Wissam a suggéré sa mère, la grand-mère d'Aïcha, Ribka, 75 ans. Les responsables palestiniens sont retournés voir les Israéliens et on leur a dit qu'il faudrait aussi trois semaines pour faire un contrôle de sécurité sur la grand-mère. Peut-être qu'il y a quelqu'un d'autre dans la famille, a demandé le ministère palestinien. Wissam leur a donné les noms de trois des tantes Aïcha, plus ceux d'un oncle et de la femme d'un oncle. Il a soumis cinq demandes et espérait qu'Israël en approuverait au moins une. La grand-mère et l'une des tantes avaient reçu l'autorisation de passer le poste de contrôle d'Erez entre Gaza et Israël, en route pour la Jordanie six mois plus tôt. Une autre tante avait récemment reçu un laissez-passer pour se rendre au consulat US à Jérusalem, afin d'obtenir un visa d'entrée pour les USA.

A l'hôpital Makassed, l'intervention chirurgicale sur Aïcha était prévue pour le 16 avril. Le temps était de l'essence, sa vie tenait à un fil. Aucun permis d'entrée n'est arrivé d'Israël : Il n'y avait aucun moyen d'envoyer l'enfant à Jérusalem-Est le jour fixé. Son hospitalisation a été reportée au 17 avril. Entre-temps, le ministère des Affaires civiles a suggéré à Wissam de soumettre les noms d'autres personnes, des étrangers, pas des membres de la famille - peut-être que le contrôle de sécurité serait plus rapide pour eux. Désespérée, la famille a demandé aux personnes qui se trouvaient à l'hôpital Shifa si elles seraient prêtes à escorter leur fille à Jérusalem-Est pour une chirurgie du cerveau et une chimiothérapie.

Six noms de volontaires que la famille ne connaissait pas ont été soumis au ministère palestinien, qui les a transmis à Israël. Après une vérification rapide, l'appareil de l'occupation israélienne a choisi le nom de Halima Al Adess, 55 ans, résidente du camp de réfugiés de Shati, qui était une connaissance de l'une des tantes d'Aïcha. Ni Aïca ni ses parents ne connaissaient la femme qui allait passer les semaines fatidiques à venir avec leur petite fille, loin, très loin.

 

Mouna Awad avec ses trois enfants.

Le jour J, les parents et l'escorte se sont rendus au point de passage d'Erez avec Aïcha. Elle et la femme qui l'escorterait ont dû monter dans un bus pour les emmener du poste de contrôle palestinien au poste de contrôle israélien. Les parents ont été forcés de s'arracher à leur fille malade. Aïcha était physiquement en forme pour le voyage, mais émotionnellement, elle était déstabilisée. Elle n'arrêtait pas de pleurer et refusait d'être enlevée à ses parents. Elle a crié qu'elle voulait rentrer chez elle et qu'elle ne voulait pas partir avec une femme qu'elle ne connaissait pas. Aïcha n'avait jamais quitté la bande de Gaza auparavant.

Sa mère a essayé de la calmer. Elle lui a dit qu'elle devait partir, que c'était pour la guérir, qu'elle n'aurait plus de maux de tête, et qu'à son retour à la maison, on lui achèterait tous les jouets qu'elle voulait. Épuisée et toujours en pleurs, Aïcha a accepté de monter dans le bus. Sa mère l'a accompagnée jusqu'à son siège et est descendue du bus. Elle n’allait plus jamais revoir la petite fille consciente.

Après avoir traversé le point de passage, les deux personnes se sont rendues en taxi à Jérusalem. Pendant tout ce temps, les parents d’Aïcha lui ont parlé au téléphone pour lui remonter le moral. Aïcha a quand même pleuré pendant la majeure partie du voyage. L'opération, réalisée le 21 avril, a duré cinq heures. Aïcha s’est réveillée le lendemain. Les médecins ont dit qu'ils avaient enlevé la tumeur, mais que la chimiothérapie devait être engagée rapidement. Ils ont dit à ses parents que l'état psychologique de leur fille était terrible, coupée d'eux, et que cela pourrait affecter ses chances de guérison. Il était impératif qu'au moins l'un d'entre eux soit à ses côtés. Une visiteur à l'hôpital a donné à Aïcha 20 shekels (5 €) et elle a demandé à ses parents par téléphone quoi faire avec l'argent. Ils lui ont dit de le garder et qu'à son retour à la maison, ils lui achèteraient des jouets. Après cela, son état s'est aggravé.

Les visages des parents sont sombres, parfois ils fixent le sol. La mère d’Aïcha se tait, son père raconte l'histoire. Il se souvient qu'un représentant d'une ONG israélienne de défense des droits de l'homme les a appelés pour leur demander des détails et une copie de leurs pièces d'identité afin d'essayer de les aider. Un parent israélien vivant à Lod a présenté une demande au Centre Peres pour la paix, dans le but d'obtenir un permis d'entrée pour un des parents. Le Centre palestinien Al Mezan pour les droits de l'homme a également demandé que l'un des parents soit autorisé à entrer en Israël. Aucun de ces efforts n'a abouti à rien. Les jours sont passés sans que la partie israélienne ne réponde. Aïcha était seule avec une femme qu'elle ne connaissait pas.



Aïcha Al Loulou

Le porte-parole de l'Unité de coordination des activités gouvernementales dans les territoires a déclaré à Haaretz cette semaine : « Contrairement à diverses informations, Israël a autorisé l'entrée de la fillette Aïcha Al Loulou pour un traitement médical dans un hôpital de Jérusalem-Est, après que ses parents eurent signé une déclaration déclarant qu'ils ne souhaitaient pas l'accompagner depuis la bande de Gaza et lui ayant demandé de partir avec une amie de la famille, qui est entrée avec elle et est restée avec elle pendant le traitement. Nous tenons en outre à souligner que, contrairement à ce qui est rapporté, Aïcha Al Loulou est décédée dans la bande de Gaza, après être rentrée chez elle il y a deux semaines, à l'issue d'une opération qui, malheureusement, n'a pas abouti, à l'hôpital Makassed.

« Nous tenons à souligner que, conformément à sa politique, l'Administration de coordination et de liaison a besoin d'une escorte parentale pour le traitement médical des mineurs, étant entendu qu'un enfant a besoin de ses parents à de tels moments. Dans ce cas également, conformément à la procédure de l’ACL, les parents d’Aïcha étaient tenus de transmettre un document déclarant qu’ ils n'étaient pas intéressés à accompagner leur fille pendant les traitements pour des raisons qui leur étaient propres - et ils ont demandé qu'une autre personne l'accompagne en leur nom ».

Wissam, le père d’Aïcha, nous l'a dit cette semaine : « Les FDI ont tué ma fille. Israël l'a tuée ».

Elle a finalement été transférée à l'hôpital Augusta Victoria à Jérusalem-Est pour une chimiothérapie. Mais là, son état a commencé à se détériorer à une vitesse effrayante. Encore une fois, on a dit à ses parents que le fait qu'elle se trouvait dans un environnement étranger, sans eux et sans personne qu'elle connaissait, affectait son état. En deux jours, elle est devenue paralysée et a également perdu le pouvoir de la parole. La famille a décidé d'essayer à nouveau d'obtenir un permis, de tout faire pour la rejoindre. Mais les autorités leur ont dit qu'il n'y avait aucune chance. L'hôpital a dit qu'il valait mieux que la petite fille rentre chez elle le plus rapidement possible. Elle n'était plus consciente. C'était le 7 mai

 

Wissam Al Loulou

Un chauffeur d'ambulance privée a demandé 1 500 shekels (375 €) pour emmener Aïcha de Jérusalem au poste de contrôle d'Erez. La femme qui escortait Aïcha n’avait pas l'argent. Elle a enveloppé Aïcha dans un drap de l'hôpital Augusta Victoria et l'a déposée sur le siège arrière d'un taxi. Ce sont les derniers jours d'Aïcha . Ses parents montrent le drap qui était enroulé autour de leur fille inconsciente sur le chemin du retour. Pour la photo en commun publiée ici, ils s'enveloppent dans le drap, auquel l'odeur de leur fille s'accroche encore, comme s'ils s'enveloppaient dans son corps.

Il s'est avéré impossible de la faire monter dans un bus à Erez en raison de la délicatesse et de la gravité de son état ; elle a été emmenée sur un tricycle à moteur. Du poste de contrôle, ses parents l'ont emmenée à Al Rantisi, un hôpital pédiatrique, qui a d'abord refusé de l'admettre en raison de son état et l'a envoyée à Shifa. À Shifa, les parents ont appris qu'elle devait rester à Rantisi. Finalement, ils l'ont ramenée chez elle, à Bureij.

Le lendemain, ils ont été contraints de la ramener à Rantisi. Les médecins ont dit qu'il n'y avait plus rien à faire. Elle a passé sept jours à l'hôpital, sans que le personnel ne fasse quoi que ce soit. Mercredi dernier, le 15 mai, à 6 heures du matin, l'hôpital a téléphoné à ses parents pour qu’ils viennent immédiatement. Ils sont restés avec elle toute la journée, regardant leur fille mourir. À six heures du soir, , Aïcha a rendu l’âme, ses parents à ses côtés - enfin.

Photos de Khaled Azaiza

Pour comprendre les racines idéologiques de la politique israélienne, voir Histoire juive, religion juive : le poids de trois millénaires, par Israël Shahak (1)

Pour ne manquer aucune publication et soutenir ce travail censuré en permanence, abonnez-vous à la Newsletter.



65 réactions


  • robert robert 25 mai 19:09

    la maman (?) ressemble à une arabosaoudienne


    • Jonas 27 mai 07:29

      @OMAR
      Toujours la même tactique , celle de s’apitoyer sur les enfants de Gaza tout en oubliant les autres enfants arabo-musulmans comme a Idlib, ( Syrie) et le million d’enfants du Yemen. Le Yemen qui est devenu un mouroir arabo-musulman., pour hommes ,femmes et enfants. D’ailleurs , les morts du Yemen, n’existent pas, puisque personne n’en parle. 

      Comme je l’ai toujours écrit ici, la « valeur » d’une vie arabo-musulmane , n’ a pas la même importance. partout.c’est selon. C’est l’une des raisons pour lesquelles Israël est devenu le Wall street des hommes ,femmes et enfants arabo-musulmans, ils passent par perte et profit et leur cotation touche le fond s’ils sont tués ,massacrés par leurs frères en religion, mais leurs cotes montent lorsqu’ils ont affaire a Israël.

      Les enfants de Mossoul (Irak) contraints de travailler dès 6 heures du matin , pour ramasser des bouts de métal et plastique, de la taule , des cannettes , au lieu d’aller à l’école. Des milliers d’enfants, cherchent dans les ruines, au péril de leur vie, car les mines sont toujours cachées. Certains sont tués par des explosions , d’autres resteront handicapés à vie. Ces enfants arabo-musulmans n’ont pas la chance dans leur malheur d’être des palestiniens pour attirer l’attention. Pour aider leurs parents , ces enfants arabo-musulmans , donnent leur vie pour un dollar. << C’est terrible qu’ils aient à faire ça. Quel âge a-t-il  celui-là 6 ans ? Il devrait étudier , pas travailler . Je préfèrerais mourir plutôt que mes enfants fassent ça.>> dit un ferrailleur., mais il est en Irak, il voit le malheur, des enfants et s’en f. de Gaza. 


    • Traroth Traroth 27 mai 10:29

      @Jonas
      Vous inversez les rôles, en prétendant que ceux qui s’indignent quand les enfants de Gaza meurent ne s’indigneraient pas quand ce sont du Yémen qui meurent. Je me demande bien ce qui vous permet de conclure ça, et vous seriez bien embêter pour justifier votre affirmation ! En tout cas, dans mon cas, c’est faux.

      Par contre, vous, vous ne faites aucun mystère du fait que pour vous, la vie d’un enfant de Gaza n’a aucune valeur ! Vous reprochez aux autres vos propres vices.


    • Jonas 27 mai 10:44

      @OMAR

      1. Quand les responsables arabo-musulmans Palestiniens viennent se faire soigner en Israël, tout en critiquant ce pays.
      2. La même méthode que les responsables Algériens dont Boutéflika qui critiquent la France mais viennent se faire soigner au Val-de-Grace , alors que les malades algériens manquaient de médicaments. Lors d’un séjour de Boutéflika à l’hôpital du Val-de Grâce, des manifestants scandaient « Val-de-Grâce pour tous ». 

      3. La femme de Mahmoud Abbas , Amina Abbas a été admise dans un hôpital privé Assuta de Tel-Aviv pour une opération de la jambe/ AFP du 15/06/2014. 
      4. Le leader du Hamas Ismaïl Haniyeh qui accuse Israël de « pays d’apartheid » avait envoyé sa petite-fille , Amal Haniyeh , recevoir des soins médicaux d’urgence après avoir contracté une infection de son tube digestif. En tant que bon musulman , il aurait pu l’envoyer en Egypte ou en Jordanie , n’est-ce pas ? 
      5. Le frère de Mahmoud Abbas , Abu Lawi homme est riche et qui vit au Qatar, après un diagnostique de cancer a choisi Israël , plutôt qu’un quelconque pays Arabo-musulmans

    • Jonas 27 mai 11:30

      @Traroth
      Il ne faut pas lire seulement avec les yeux, il faut aussi faire travailler le cerveaux. Je pense que depuis l’intervention de la coalition arabo-musulmane sunnite contre , la milice chiite, du Yemen , ( pays le plus pauvre du monde selon l’ONU) cette intervention qui dure depuis des années et qui a fait jusqu’à présent entre 80 000 à 100 000 personnes , sans parler des destructions, les blessés et les maladies qui frappent tous les habitants dont les enfants. Les Arabo-musulmans montrent -ils vraiment leur compassion ? Et quand ? 
       
      On a vu nulle part des manifestations, des rassemblement , des meetings dans les pays Arabo-musulmans ou en Occident contre la coalition arabo-musulmane , les capitales sont calmes , pas de gesticulations pas de pleurs , pas d’appels à la communauté internationale comme cela se fait pour la Palestine. Par ailleurs les médias arabo-musulmans  évitent d’aborder le sujet ( a l’exception du Qatar à travers sa chaine Al-Jazeera, pour des raisons de règlements de comptes avec les pays du Golfe) quant à la Ligue Arabe , elle sourde, muette et aveugle. Son secrétaire général ( qui est un simple secrétaire ) si prompt à monter au créneau pour condamner Israël et solliciter des réunions de l’Assemblée générale, a tout bout de champ , est aux abonnés absents. 

      Ce sont les arabo-musulmans qui font des différences entre les enfants. Ceux qui comptent à leurs yeux pour des raisons de haine de contre Israël ce sont les enfants de Palestine , les autres ,ils s’en f. comme de leur premier verre de thé à la menthe. 
      Je vous rappelle , qu’en Syrie, Libye , somalie, Yemen , Irak ( des attentats sont fréquents tous les jours ) , Somalie, Soudan , Bahrein etc des enfants meurent ,chaque jour par dizaine sinon plus, leurs , prénom, nom, âge , ne sont jamais donnés. a l’exemple de la petite Aïcha de 5 ans qui est une palestinienne. 
      Croyez-vous que les bombardements de Bachar Al-Assad et de la coalition sunnite au Yemen , et les autres conflits arabo/arabes épargnent par miracle les enfants ? 


    • OMAR 27 mai 12:20

      Omar9
      .
      @Jonas
      .
      Si les enfants de Mossoul sont dans cet état de dénuement, c’est la faute à ton oncle Sam qui a bombardé, pillé, détruit et ruiné l’Irak.
      Et pas que l’Irak : Somalie, Afghanistan, Libye, Syrie, etc...
      Je te rappelle les propos diaboliques, abjectes, monstrueux de cette truie de Madeleine Albright : « Tuer 500.000 enfants irakiens est un prix qui en valait le coup ».
      https://fr.sputniknews.com/international/201803201035589211-madeleine-albright-morts-enfants-irak/
      .
      Alors, arrete de jouer les @massacrada car il te manque quelques perfides leçons de hasbara...


    • Galilée Galilée 27 mai 12:54

      @OMAR
      Gideon LEVY est un traitre qui écrit dans Haaretz, un journal ex-juif antisémite qui appartient au groupe Bild allemand dont le fondateur était un nazi .
      Les enfants palestiniens , j ’en ai soigné un « wagon plombé » à l ’hôpital Barzilaï d ’Askhelon ,et à l’hiopital Ichilov de Tel Aviv ..
      Cette histoire parfaitement farfelue sent la propagande de bas étage à plein nez ..
      Les Syriens viennent se faire soigner à l ’hôpital NAZIONISTE de Safed , et il n ’y aucune raison pour que cette histoire mélodramatique à souhait soit vraie ..
      Mais pour Gideon LEVY , comme pour Charles Enderlin , tout est bon ...


    • Traroth Traroth 27 mai 17:37

      @Jonas
      La question du Yémen est hors-sujet ici. Je ne répondrais donc pas à votre commentaire, qui bizarrement ne parle que du Yémen, afin de ne pas parasiter les commentaires de cet article. Je vous enjoins à exprimer votre point du vue sur le Yémen dans les commentaires des nombreux articles sur le sujet, ou si vous voulez détailler plus, à en écrire un vous-même, ce qu’Agoravox permet avec une déconcertante facilité.


    • Jonas 27 mai 18:11

      @OMAR
      Omar, mon pauvre Omar , vous n’allez pas me servir votre couscous avarié , chaque fois que je dénonce cette maladie des pays arabo-musulmans comme musulmans non arabes de vouloir toujours régler leurs conflits par la guerre, quitte à sacrifier leurs compatriotes dont la vie ,pour eux n’a pas d’importance. Les chefs seuls décident , puisque ce sont des régimes autoritaires ou de dictatures. L’opinion publique n’existe pas dans ces pays. Ne me citez pas les événements actuels en Algérie et au Soudan, attendez la fin pour juger. 

      Ces guerres fratricides entre pays arabo-musulmanes n’ont besoin d’aucun intermédiaire.Ces pays se suffisent à eux-mêmes. 
      -La guerre des sables entre le Maroc et l’Algérie n’est due qu’a vos dirigeants et à eux seuls. 1963. L’indépendance vient de naître . 
      -La guerre civile Algérienne faisant 200 000 morts n’a pas été provoquée par des étrangers. 
      -Les guerres successives du Yemen avec la participation de l’Arabie saoudite et l’Egypte de Nasser sont dues au seul fait des pays arabo-musulmans, pour le leadership. La guerre du Yemen actuelle finira par fragmentée le pays comme avant. 
      -La guerre civile libanaise avec ses 150 000 morts ne doit rien autres mais a la haine entre communautés du pays.
      -La guerre qui a coupé le Soudan en deux partie Nord et Sud , pendant une durée de 25 ans avec ses 2 millions de morts , est le résultat de cette maladie dont souffre les dirigeants arabo-musulman pour le pouvoir. Cette guerre longue est cruelle est absente des manuels scolaires de ces pays. . 
      -La guerre civile en Afghanistan , avait commencé bien avant l’intervention américaine. Puisque c’est un régime communiste en place qui avait fait appel aux soviétiques , pour le maintenir en place, avec son lot d’horreurs jusqu’à aujourd’hui. C’est cette guerre qui avait fait croire a Ben Laden , qu’il est le nouveau Saladin du monde arabe etc. 
      Omar , au lieu d’accuser les autres, il faut vous demandez ,pourquoi ces pays veulent régler leurs problèmes par la guerre et non par la diplomatie .Et pourquoi , la Ligue arabe, l’Organisation de la coopération islamique et d’autres organismes musulmans n’arrivent pas à réconcilier les musulmans entre eux. C’est facile de vous défausser sur les autres. 


    • Jonas 27 mai 20:04

      @Traroth
      Dans mes commentaires , je parle de la mort de tous les enfants , dans tous les pays en guerre et en conflits internes. II ne faut pas chercher à sélectionner la mort d’un seul enfant pour le besoin de la propagande , en donnant son nom et son âge, , tout en passant sous silence des centaines qui meurent chaque jour dans l’anonymat . et il se trouve  selon toutes les statistiques que le plus grand nombre d’enfants tués et de loin , est celui  des conflits des pays arabo-musulmans. Et pourtant , ils sont ceux dont on parle le moins. Pourquoi ? 
      Croyez-vous que les guerres atroces de Libye, Syrie, Irak, Somalie ,Yemen, Mali, etc épargnent les enfants ? Oui , je parle du Yemen , parce que l’ONU , donne le chiffre de plusieurs milliers de morts et un million d’enfants sous- alimentés souffrants de maladies et sont laissés sans soins.  
      La mort d’un enfant , suédois ou danois est toujours triste, mais celle de centaines , sinon de milliers au Yemen, Syrie, Libye , Afrique etc dans des guerres et les attentats suicides soulèvent plus d’indignité et de colère. Libre a vous de choisir les morts qui vous conviennent. 


    • Traroth Traroth 28 mai 11:20

      @Jonas
      Cet article n’est pas un article sur la mort de tous les enfants, mais sur la mort d’une enfant de Gaza. En parlant de tout en même temps, on ne parle de rien en particulier, et je pense que c’est précisément votre but : noyer le poisson.


    • Jonas 28 mai 14:47

      @OMAR
      Vous citez toujours la Palestine, c’est votre Joker , chaque fois que vous êtes en difficulté pour répondre aux exactions, répressions, massacres , violes  incendies - que subissent les habitants de Syrie- Irak- Libye -Somalie Egypte - Soudan- Yemen- Bahreïn  Arabie saoudite etc sans parler de ce qu’éprouvent les Rohingya chassés du Myanmar ( Birmanie), les Ouïgours en Chine et des Baha’Is en Iran, les musulmans en Inde etc. Si vous aviez un peu de conscience , vous devriez vous faire tout petit. Et choisir le silence. 

      Cela montre que ce n’est pas la solidarité et la fraternité qui vous animent envers les Palestiniens ,ni envers les musulmans du Myanmar, de Chine , d’iran, l’Inde etc mais votre haine contre les juifs , cette haine que parcours plusieurs dizaines de Sourates coraniques.

      A cette haine issue du Coran , et répétée cinq fois par jour lors de la Fatiha, contre les juifs et les chrétiens, viennent s’ajouter la jalousie et le ressentiment contre l’Etat d’Israël. Ce petit pays de 21 000 km2 et de 9 millions d’habitants ( en comptant les 1,8 ou 2 millions d’arabo-musulmans) contre 1 500 millions de personnes réparties sur 57 pays de plus de 30 Millions de km2. Ce petit pays Israël vous domine par son savoir , et son intelligence. 
       Voici le classement des 11 pays les plus innovants dans le monde 2018.
      1) Corée du Sud  2) Suède 3) Singapour 4) Allemagne 5 ) Suisse 6) Japon 7) Finlande 8) Danemark 9) France 10) Israël  11) les Etats Unis etc. Omar, allez chercher le classement de vos pays arabo-musulmans et musulmans non arabes. Voilà ce qui attise votre haine et votre férocité contre Israël , la Palestine n’est qu’un prétexte. Sans parler des défaites militaires., qui sont une plaie dans le coeur des Arabo-musulmans. 


    • Traroth Traroth 31 mai 13:03

      @Jonas
      La Palestine n’est pas un « joker », c’est le SUJET de l’article !


  • QAmonBra QAmonBra 26 mai 02:30

    Merci @ l’auteur pour le partage

    Par insuffisance médicale, par balles à fragmentation des snipers (d’où toutes ces amputations) et/ou par bombardements de tous types, (phosphore compris) détruire l’avenir des palestiniens en les estropiant à vie et/ou en assassinant leurs gosses, est chez les « National-Zionists »  du dernier apartheid de la planète, une pratique aussi délibérée que systématique.

    Pourtant, rien n’y fait, ni toutes ces horreurs ni le temps qui passe, les palestiniens résistent toujours, que leur femmes portent le « Niqab » $aoudien ou non.

    D’ailleurs ce type de voile n’est pas une exclusivité wahhabite en Palestine occupée. . .


    • leypanou 26 mai 08:53

      @QAmonBra
      hou la la, qu’est ce qu’ils vont pouvoir dire maintenant

       tous ceux qui considèrent le voile intégral comme un symbole d’oppression de la femme par le musulman avec votre lien ? Et les féministes donneuses de leçons de libération de la femme ?


    • zak5 zak5 26 mai 09:52

      @leypanou
      pourtant c’est bien possible quand il s’agit de hauts resposables du Hamas

      http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/10/19/97001-20141019FILWWW00223-la-fille-d-un-chef-du-hamas-soignee-en-israel.php


    • QAmonBra QAmonBra 26 mai 21:08

      @zak5

      « pourtant c’est bien possible quand il s’agit de hauts resposables du Hamas »


      Rien d’étonnant, quand on sait que l’implantation du hamas au sein de la population palestinienne, a été encouragée et favorisée par l’apartheid durant des années à l’époque de l’OLP de feu Arafat.

      Comme le monstre de Frankenstein, les wahhabites « modérés » du Hamas une créature de $ion ?


    • Jonas 27 mai 10:10

      @QAmonBra
      Israël opprime les palestiniens , mais viennent se faire soigner en Israël. 
      « Un responsable Palestinien fait un don à un hôpital israélien qui l’a sauvé de son cancer »
       Auprès de plusieurs responsables hospitaliers réunis lors de la donation, M, ( il ne veut pas donner son nom, ndlr) ) a déclaré : << Quand je suis arrivé à l’hôpital Rambam , j’ai vu une équipe médicale qui traite ses patients avec dévouement , mais j’ai aussi vu la souffrance des enfants malades , Palestiniens, Israéliens , Syriens et des enfants d’autres pays qui sont traités à Rambam pour des maladies graves. J’ai décidé de faire cette donation pour sauver des vies humaines sans aucune considération politique. Israéliens et Palestiniens souffrent de la violence et je m’efforce de trouver des moyens qui nous permettent de tous contribuer à la paix, soigner les enfants , sauver des vies , partager les connaissances , former des docteurs palestiniens à Rambam , afin d’amélioré le système de santé dans les territoires palestiniens et encourager à donner entre nos deux nations. La médecine est un pont entre les peuples et mon espoir est qu’avec cette petite contribution et d’autres dans le futur , nous verrons un jour meilleur demain.>> 

      La cancérologue Myriam Ben -Arush , cheffe de service , originaire de Dijon était présente lors de cette donation .Elle se souvient avoir été très émue : " Le personnel était étonné et touché . Cette histoire nous a redonné confiance . Nous soignons 1 200 palestiniens chaque année. Nous avons des aides de la part des Arabes Israéliens qui vivent à Haïfa et qui donnent de la nourriture et des habits aux patients arabes. Mais la donation qui vient d’être faite va bien au-delà.>> Huffingtonpost du 23/06/2017.  


    • zak5 zak5 27 mai 11:02

      @QAmonBra

      grand coup de chapeau donc au Mosad, puisque tous les gauchiste et autres islamogauchistes prennent le hamas pour un grand mouvement révolutionnaire


    • QAmonBra QAmonBra 28 mai 21:01

      @zak5

      Victor Hugo : « Ceux qui vivent sont ceux qui luttent, ce sont ceux dont un dessein ferme emplit les cœurs et les fronts. »

      Mon seul grand coup de chapeau va au Peuple palestinien, tous ages, sexes et croyances confondus, toujours vivant, résistant toujours malgré tout ce qu’il a subi depuis maintenant près d’un siècle.


      Avec ou sans Mossad, que cela plaise ou non à l’apartheid $ioniste, excusez le pléonasme, son futur est connu. . .


  • Lorsque je vois comment est vêtue cette mère de famille, be, je pense que Houllebecq à raison dans « son analyse » !


    @+ P@py


    • JBL1960 JBL1960 26 mai 14:07

      @Gilbert Spagnolo dit P@py = Vous êtes donc d’accord avec ce que fait dire Houellebecq à son personnage principal, Michel, dans son dernier livre : « On peut certainement rester en vie en étant simplement animé par un sentiment de vengeance ; beaucoup de gens ont vécu de cette manière. L’islam avait brisé ma vie, et l’islam était certainement quelque chose que je pouvais haïr ; les jours suivants, je m’appliquais à éprouver de la haine pour les musulmans. J’y réussissais assez bien, et je recommençais à suivre les informations internationales. Chaque fois que j’apprenais qu’un terroriste palestinien, ou un enfant palestinien, ou une femme enceinte palestinienne, avait été abattu par balles dans la bande de Gaza, j’éprouvais un tressaillement d’enthousiasme à la pensée qu’il y avait un musulman de moins. Oui, on pouvait vivre de cette manière. » 

       ?

      Pour ma part, toute religion, sans exception est un ’cancer’ de l’esprit :

      Par conséquent, arrachons du cerveau les idées religieuses, et à bas les prêtres (ou les rabbins, les imams, les barbus et les croyants de tout poil) ! Ces derniers ont la coutume de dire que la fin justifie les moyens. Bien ! Employons, nous aussi, cet axiome contre eux. Notre but est la délivrance de l’humanité de tout esclavage, de la tirer du joug de la servitude sociale comme des fers de la tyrannie politique, mais aussi sortir cette même humanité des ténèbres religieuses. Tout moyen pour l’accomplissement de ce haut but doit être reconnu comme juste par tous les vrais amis de l’humanité et doit être mis en pratique à chaque occasion propice. Johann Most, La Peste religieuse, 1892

      Et donc, si je n’approuve pas qu’elle porte un voile intégral, je ne lui jetterais pas la 1ère pierre (ni aucunes autres).

      Sinon, vous trouvez normal que cette gamine de 5 ans soit morte, seule, loin des siens, juste parce que ses parents sont palestiniens ?

      Avez-vous connaissance des exactions commises au nom de votre dieu sur les indigènes par les premiers colons espagnols/portugais ?

      13 à la douzaine ?
      Les bébés qu’on jetait à l’eau « Alors drôle, tu frétilles ? »
      Ou bien comme Fillon, vous estimez que la France n’a pas à s’excuser d’avoir voulu partager sa culture avec les peuples d’Asie, d’Amérique du Nord, d’Afrique ?
      ICI

      JBL


    • OMAR 26 mai 23:28

      Omar9
      .
      @Gilbert Spagnolo dit P@py :"Lorsque je vois comment est vêtue cette mère de famille...".
      .
      Et que penses-tu de ces femmes juives vêtues de la frumka ?
      https://www.medias-presse.info/la-frumka-le-niqab-juif/14342/


    • Jonas 27 mai 08:00

      @OMAR
      Comme les Algériens , pourtant indépendants depuis 1962, les Marocains et Tunisiens depuis 1956, les Syriens, Egyptiens , Soudanais, Somaliens etc ne peuvent plus rester vivre dans leur pays. Leurs dirigeants les maintiennent dans la misère et le mépris. 

      C’est pour cela que la notion d’indépendance n’est que relative, pour les habitants de ces pays, car qu’ils aient un Etat ou pas comme les palestiniens , ils ont toujours recours à l’immigration. 

      Les Palestiniens imitent leurs frères des autres pays arabo-musulmans, dès que le point de passage de Rafah entre Gaza et l’Egypte a été ouvert 35 000 gazaouis ont quitté sans retour. pour les pays Occidentaux. Certains attendaient cela depuis des années. 

      Parmi les nombreux immigrés qui forcent la frontière Espagnole se trouvent plus de 35 000 à 45 000 algériens et marocains .

      Indépendance où est ta victoire ! Dans l’immigration répond l’échos. 


    • quid damned quid damned 27 mai 10:32

      @Jonas

      De quelle indépendance parlez-vous ?
      La transition d’un pays « colonie d’une puissance extérieure » à un pays "indépendant gouverné par un traître mis en place par ces mêmes puissances étrangères ?

      De quelle immigration parlez-vous ? Des populations qui fuient leurs pays anéantis par nos bombes ?
      Que dire de la Libye qui cherchait justement son indépendance vis-à-vis du dollar et qui socialement à bien des égards n’avait rien à envier à la France ? Ou encore la Syrie qui ne permet pas que des puissances étrangères décident à leur place de la gestion de gazoducs ? Et aussi l’Irak qui fit quelques difficultés à céder son pétrole ?


    • Jonas 27 mai 12:08

      @quid damned
      Mais , Algérie révolutionnaire qui était considérée comme la Mecque des révolutionnaires a fait quoi de son indépendance ? Ce sont plus de 800 à 1 000 milliards de dollars qui ont été engloutis depuis la présidence de Boutéflika, élu par quatre fois par des Algériens avec des scores soviétiques, pour ne parler que de l’Algérie .
      Il faut aller sur YouTube , vous verrez de vos yeux ,les masses arabo-musulmanes , joyeuses et fières d’avoir élues leurs dirigeants et se vantant de l’avoir fait en toute indépendance. En réalité les pays arabo-musulmans ce sont débarrassés des colonisateurs étrangers , pour les remplacer par des colonisateurs autochtones. 
      Il faut cesser d’accuser les autres et soyez  adultes , vous ne pouvez pas toujours rendre responsables les autres de tous vos maux. 
      Le VietNam , a subi deux grandes guerres coloniales ( France et Etats-Unis) autrement plus meurtrières , comme le Cambodge .L’Inde aussi a été colonisée, la Chine a été malmenée par les pays occidentaux et a la différence des pays arabo-musulmans ces pays , avancent, certains d’un pas de géant, d’autres moins vite . Mais eux ne regardent pas constamment le rétroviseur ,comme le pays arabo-musulmans .
      Les Algériens fuient-ils leur pays anéanti par la guerre ? La seule guerre s’était celle de la guerre civile qui a fait 200 000 morts Les Marocains ,les Tunisiens, les Egyptiens etc , non en réalité les pays arabo-musulmans sont en retard et sont le reflet de leurs dirigeants. 
      Depuis leur indépendance , les pays arabo-musulmans expliquent comme des automates leurs échecs , soit par la colonisation , soit par un complot ourdi par les pays occidentaux et les sionistes, pour accaparer leurs richesses. Mais la manne des richesses des hydrocarbures est planquée à l’étranger et les peuples ont la mosquée pour le salut de leur âme ou l’immigration. 


    • OMAR 27 mai 12:24

      Omar9
      .
      @Jonas
      .
      Si tu as une réelle empathie pour les algériens, alors va rejoindre ces manifestants qui, chaque dimanche, à la place de la République, clament haut et fort, la fin de la dictature et du pouvoir mafieux en Algérie.
      .
      Alors, arrête de jouer au troll, et concentre toi sur le drame palestinien...


    • Cadoudal Cadoudal 27 mai 12:42

      @OMAR
      empathie pour les algériens

       ?

      Tu veux pas 10 balles et un mars mon colon...

      Je sais bien que les indigènes ont pris une belle branlée hier soir, mais cache ta joie et ton bâton merdeux...

      «  Je vais te pousser à bout pour que tu fasses une bavure. De toute façon, on se retrouvera et je te mettrai un bâton dans le cul. Je sais que c’est comme ça que ça se passe chez vous. »

      http://www.fdesouche.com/1212959-saint-quentin-02-il-avait-insulte-une-femme-dans-un-bus-parce-quelle-portait-le-voile-et-parlait-a-un-homme-noir-4-mois-ferme


    • Jonas 27 mai 18:41

      @OMAR
      Je ne suis pas Algérien , je n’étais pas frappé de cécité pendant des décennies pour me réveiller un jour de février 2019 ,et m’apercevoir , que je vivais sous un pouvoir personnel et sans libertés, aucune. 
      Au sujet de la situation de l’Algérie , j’ai longtemps dénoncé ce pouvoir et son accaparement de la manne des hydrocarbures , qu’il distribuait a ses apparatchiks. et quelques miettes pour acheter la paix. Sur ce site , j’ai bien eu des discussions violentes avec Hamed et Chems eddine Chitour , ces grands laudateurs du régime Boutéflika . Relisez mes posts de l’époque. 

      Le drame palestinien que vous montez en épingle , pour éviter de regarder les les vrais catastrophes, infiniment plus meurtriers, que subissent vos frères en religion , que sont les syriens, irakiens, somaliens, libyens , yeménites , kurdes, soudanais , afghans, bangladais , rohingyas , ouîgours , et bien d’autres . Le curseur de votre cerveaux est resté figer, vous devriez changer de logiciel , il y a longtemps , qu’il est périmé. Essayez de vous penchez sur ce que  font les islamistes en Afriques qui massacrent , violent , découpent des populations démunies et sans défense. Du Moyen-Orient en passant par l’Asie c’est autour de l’Afrique aujourd’hui. 


  • foufouille foufouille 26 mai 14:44

    même en france, elle n’aurait pas forcément survécu. la science n’est pas comme ta religion.


  • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor 26 mai 15:13

    Chaque année, de très nombreuses vies d’Arabes palestiniens, notamment d’enfants, ont la vie sauvée grâce aux médecins israéliens.  En 2015 on compte 127.000 personnes dont 97.000 de Judée-Samarie et 30.000 de la bande de Gaza !

     

    Les frais d’hospitalisation ou d’opérations sont assumés à 90% par le contribuable israélien, seuls 10% étant à la charge de l’Autorité Palestinienne. 

     

    Israël a durci les règles pour ceux qui ont besoin de quitter la bande de Gaza pour soins médicaux à cause des actions terroristes.

     

    Encore une fois le Hamas est le seul responsable de cette situation.



  • Esprit Critique 26 mai 16:33

    Pour les costumes c’est pas au niveau de Fantômas.


  • JP94 26 mai 16:41

    La politique raciste israëlienne est universellement perçue comme telle dans le monde, malgré  à cause aussi  du traitement privilégié dont bénéficie cet Etat-fantoche ( créé par le bon vouloir occidental, conditio sine qua non qui s’est appliquée pour la création ex-nihilo d’autres Etats fantoches ; le Kosovo par exemple, ou la casse de la Yougoslavie. Le mal est fait et la découverte des falsifications médiatiques est bien trop tardive pour y changer quoi que ce soit. 

    Ne nous étonnons pas que ce soit l’Etat le plus impopulaire du monde.

    Une pétition pour dénoncer ses crimes, que j’avais relayée à l’occasion d’une guerre lâche menée par Israël au Liban m’avait permis de constater dans la rue que 100% des gens rencontrés soit la signaient volontiers, soit hésitaient à la signer par crainte de représailles de la part de leur patron ( c’est significatif) , sot au contraire voulaient la diffuser eux-même. 

    Et qu’on ne nous objecte pas la question religieuse : tous les gens que je connais d’origine juive, mais de milieu populaire et dont la famille s’honore d’avoir résister au fascisme les armes à la main, sont viscéralement opposés à cet Etat criminel qu’est Israël. 


  • Ruut Ruut 27 mai 07:47

    Pourquoi la Palestine n’arrive-t-elle pas avoir de bons hôpitaux ?
    Il y a du soleil donc au niveau électrique ça doit être bon.
    Il y a un accès a la mer, donc niveau eau potable (par désalinisation de l’eau de mer) ça doit être bon.
    Comme il y a de l’eau en illimité (soleil + eau dessalée) la culture doit y être prospère.
    Pourquoi avec tous ces avantages locaux, cette zone n’arrive elle pas à se développer ?


    • OMAR 27 mai 12:08

      Omar9
      .
      @Ruut
      .
      Mais les palestiniens construisent des hôpitaux.
      Sauf qu’une fois leur construction terminée, Israël se fait un plaisir de les détruire.
      https://www.huffpostmaghreb.com/2014/08/02/hopitaux-gaza_n_5638214.html
       ;
      Et qu’importe pour les sionistes s’il y a des malades à l’intérieur de l’hôpital :
      https://www.rtl.fr/actu/international/gaza-un-hopital-bombarde-au-moins-cinq-morts-7773330729
      .
      Et quel développement pour la Palestine, quand toute nouvelle infrastructure économique réalisée est systématiquement bombardée et détruite par Israël.
      Comme l’aéroport de Gaza :
      https://www.la-croix.com/Monde/Gaza-espoirs-Oslo-enfouis-ruines-aeroport-international-2018-09-12-1300968131


    • Jonas 27 mai 12:14

      @Ruut
      Comment voulez vous que les Palestiniens aient un bon hôpital , alors que l’Algérie , pays riche grâce aux hydrocarbures découverts par d’autres manquent d’hôpitaux et de médicaments . C’est Boutéflika qui venait se faire soigner a Paris à plusieurs reprises où en Suisse. 
      Beaucoup de dirigeants arabo-musulmans , se rendent en Israël pour se faire soigner contre la stérilité , sous des pseudos . 


    • popov 27 mai 15:06

      @Jonas

      En Algérie, le pouvoir considère plus urgent de construire des mosquées en Kabylie (pour arabaiser, coraniquer et sourater les gens) plutôt que des hôpitaux ou des écoles.


    • armand 27 mai 15:18

      @Ruut
      ya pas un pti problème de blocus ?


    • OMAR 27 mai 18:24

      Omar9
      .
      @popov & @jonas, ou les 2 roubignoles d’Il’âne tavor...


    • Jonas 27 mai 19:02

      @popov
      Savez-vous ,popov , que l ’Algérie depuis son indépendance 1962 a construit presque une mosquée par jour , , Il est a 18 400 mosquées dont celle qui fait concurrence à celle de Hassan II , du Maroc, face à la baie d’Alger. 
      Alors que les algériens ,manquent de logements , d’hôpitaux , d’écoles , d’universités dignes d’un pays riche par les hydrocarbures. Encore aujourd’hui , il y a des coupures de courant et des algériens vont à dos de mulet chercher de l’eau potable. 
      Alors que les dignitaires de ce pays , ont des appartements pour eux et leurs enfants , a Paris, Londres ,New York, Madrid etc et planquent l’argent volé à leurs compatriotes dans des paradis fiscaux. 
      Et pour la galerie , critiquent les pays occidentaux et surtout la France , pour passer pour des nationalistes. Un des plus pourris est l’homme qui était prêt à effectuer toutes les besognes pour Boutéflika , l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia.


    • Jonas 27 mai 19:33

      @OMAR
      Je vous répondrai , par une lettre de la journaliste tunisienne Fawzia Zouari. Juste un petit extrait pour la route. 
      << Il y a des jours où je regrette d’être née Arabe. Les jours où je me réveille devant le spectacle de gueules hirsutes prêtes à massacrer au nom d’Allah et où je m’ endors avec le bruit des explosions diffusées sur fond de versets coraniques . Les jours où je regarde les cadavres joncher les rues de Bagdad , Beyrouth , par la faute des kamikazes , où des cheikhs manchots et aveugles s’arrogent le droit d’émettre des fatwas parce qu’ils sont pleins de haine et de sang , où je vois des petites filles ,les unes courir pour protéger de leur corps leur mère qu’on lapide , et les autres revêtir la robe de mariée à l’âge de 9 ans.... 
      ... Ces jours où je vois les Bill Gates dépenser leur argent pour les petits Africains et les François Pinault pour les artistes de leur continent ,tandis que les cheikhs du Golfe dilapident leur fortin dans les casinos et les maisons de  charme et qu’il ne vient pas à l’idée des nababs du Maghreb de penser aux chômeurs qui crève la faim, au poète qui vit en clandestin, à l’artiste  qui n’a pas de quoi s’acheter un pinceau. Et tous ces croyants qui se prennent pour les inventeurs de la poudre alors qu’ils ne savent pas nouer une cravate, et je ne parle pas de leur incapacité à fabriquer une tablette ou une voiture. Les mêmes dénombrent les miracles de la science dans le Coran et sont dénués du plus petit savoir capable de faire reculer les maladies. Non ! L’Occident , ses prêcheurs pleins d’arrogance le vomissent , bien qu’ils ne puissent se passer de ses portables , de ses médicaments , de ses progrès en tous genres etc... Omar, je vous laisse méditer ces quelques lignes.  


    • popov 28 mai 02:04

      @Jonas

      Bonjour

      Tous les mahométans savent cela. C’est ce qui les rend hargneux.
      Incapables de se hisser au niveau des pays développés, ils viennent s’y établir pour les tirer vers le bas.


    • popov 28 mai 02:28

      @OMAR

      Qu’est-ce qu’un harki ? C’est un Algérien qui devinait ce qu’allait devenir l’Algérie sous le FLN, qui préférait qu’elle reste sous administration française et qui a risqué sa vie pour cela.
      Qu’est-ce qu’un omar ? C’est un Algérien qui bombe le torse en se souvenant de la guerre d’indépendance mais qui préfère vivre le cul bien au chaud sous administration française plutôt que d’offrir ses nombreux talents à son pays. Et qui de temps à autre déverse son mépris sur les harkis et la colonisation.


    • Cadoudal Cadoudal 28 mai 03:04

      @popov
      « On peut le traduire comme un repli identitaire »
      Bah non, journapute, c’est une expansion identitaire !

      http://www.leparisien.fr/yvelines-78/elections-europeennes-dans-les-yvelines-dans-les-quartiers-la-liste-musulmane-cartonne-27-05-2019-8081112.php#xtor=AD-1481423553


    • popov 28 mai 04:03

      @Cadoudal

      Bonjour

      La France est envahie sous vos yeux mais les médias conditionnent les gens à croire ce que les élus disent, pas ce que leurs yeux voient.


    • Jonas 28 mai 09:40

      @Omar, et aux Arabo-musulmans de ce site : 
      Juste une précision les réseaux sociaux , aujourd’hui remplacent l’archaïsme des Souks , d’autrefois où les arabo-musulmans , venaient déverser leur bile. Grâce à cette invention fait par des mécréants , les arabo-musulmans instillent leur ressentiment, leur haine et leur humiliation contre les sociétés ouvertes et démocratiques en toute liberté. 

      je ne voudrai pas vous faire gâcher , votre journée de ce mois sacré de Ramadan, en vous donnant un petit extrait, d’une interview que j’ai trouvée dans ( ObsevAlgérie) d’un journaliste algérien Nader Allouche , qui se présente comme Arabe, musulman , Algérien , libanais et français lors de sa visite en Israël.

      Nader Allouche est français d’un père libanais et d’une mère algérienne . Spécialiste du Moyen-Orient , d’après -ObsevAlgérie -le journaliste « n’économise pas d’éloges à l’égard de l’Etat hébreux et son développement . Sa visite s’inscrit ,selon lui, » dans le cadre d’un rapprochement entre les sociétés civiles israéliennes et Arabes.« 

      Pour Nader Allouche : << La honte n’est pas dans le fait de se rendre en Israël , qui est un pays démocratique et une société ouverte ; » mais de visiter les pays arabes qui ne sont pas démocratiques ;« Il va jusqu’à s’adresser aux palestiniens en les appelant à faire comme les israéliens : » Qu’attendez vous, ne nous humiliez pas.« ( Nader Allouche veut dire ne faites pas comme nous Arabes avec cette régression et ce retard ,c’est moi Jonas qui fais cette interprétation ndlr) 
      Nader Allouche  » reconnait la légitimité historique d’Israël « sur la terre de Palestine . Jérusalem serait selon lui , une ville judéo-chrétienne mais pas musulmane . Cependant , il salue » l’attitude des arabes israéliens qui joue le jeu« . Le journal Algérien » Observ.Algérie " commente : << La sensibilité de la question Palestino-Israélienne en Algérie n’est pas à présenter . L’annonce faisant état d’un journaliste algérien en visite en Israël , a provoqué l’ire et l’indignation dans les réseaux sociaux Algériens . En revanche , l’algérianité de Nader Allouche est remise en cause du fait qu’il est de nationalité française et n’a jamais vécu en Algérie.>> A méditer ! 
       


    • OMAR 28 mai 10:41

      Omar9
      .
      @popov
      .
      Tu me traites de harki, puis, quelques secondes après, tu prends la défense des harkis : preuve de désarroi, d’affolement et de névrose de ta personnalité...
      .
      Je vais quand même essayer d’atténuer tes psychopathes pensées : je ne pouvais être harki, car étant trop jeune.
      Par contre, j’étais louveteau dans les Scouts Musulmans Algériens ; tu sais ce mouvement de jeunesse reposant sur l’apprentissage de valeurs fortes, telles que la solidarité, l’entraide et le respect.
      .
      C’est ce qui nous diffère, toi dans l’enfance a due etre malheureuse par le manque de formation de ton caractère et à construire ta personnalité.
      Je te compprends et te plains de ton insuffisance dans le développement physique, mental et spirituel.
       


    • popov 28 mai 13:53

      @OMAR

      @popov & @jonas, ou les 2 roubignoles d’Il’âne tavor...

      Vos commentaires reflètent en effet votre développement physique, mental et spirituel.


    • OMAR 28 mai 20:23

      Omar9
      .
      @popov

      .
      D’accord, je rectifie : popov & @jonas, ou les 2 roustons d’Il’âne tavor...


    • popov 29 mai 02:04

      @OMAR

      Vous vous surpassez, Omar.


  • mazig 27 mai 20:42

    Ruut

    En effet , soleil plus eau suffiraient pour en faire un superpuissance mondiale.Il en était de même dans les camps de concentration ou les déportés juifs avaient de l’eau et du pain et n’ont pourtant pas vaincu les nazis.La comparaison me parait tout à fait plausible si je me base sur vos analyses stupides.


    • popov 28 mai 02:35

      @mazig

      Qui parle de superpuissance mondiale ? L’Algérie n’est même pas capable de produire tout le blé qu’elle consomme. Et sa population continue à augmenter.
      La mosquée pharaonique de Boutef a été construite par la Chine qui a du importer 10 000 travailleurs chinois parce que les bras cassés locaux « travaillent moins, moins bien et rouspètent tout le temps ».


Réagir