samedi 9 septembre - par gruni

La Pologne pourrait encore réclamer des réparations de guerre à l’Allemagne

 

Jaroslaw Kaczynski, président du parti "Droit et Justice", considère que « La Pologne n’a jamais renoncé aux réparations relatives à la Seconde Guerre mondiale. Ceux qui le croient ont tort. ». Les relations entre Varsovie et l'UE sont particulièrement tendues.

L'Union Européenne reproche au gouvernement polonais l'évolution de l'Etat de droit et des réformes contestables. La Commission européenne pourrait déclencher l'application de l'article 7 du traité de l'UE qui s'applique en cas de "violation grave et persistante par un État membre des valeurs visées à l’article 2...".

Article 2

"L'Union est fondée sur les valeurs de respect de la dignité humaine de liberté, de démocratie, d'égalité, de l'Etat de droit, ainsi que de respect des droits de l'homme, y compris des droits des personnes appartenant à des minorités. Ces valeurs sont communes aux États membres dans une société caractérisée par le pluralisme, la non-discrimination, la tolérance, la justice, la solidarité et l'égalité entre les femmes et les hommes".

 Steffen Seibert, porte-parole de la chancelière Angela Merkel a déclaré que ""Du point de vue du gouvernement fédéral, il n'y a aucune raison de douter de la validité juridique de la renonciation aux réparations de 1953. Dès lors, pour nous, cette question est définitivement réglée d'un point de vue légal et politique". De plus, la Pologne "a confirmé (renoncer aux réparations) à plusieurs reprises, en 1970 et 2004 notamment". 

 Le président polonais Andrzej Duda est également opposé à l'idée de revenir sur les réparations de guerre. Pour une raison simple, l’Allemagne est le plus important partenaire commercial de la Pologne. "Les échanges entre les deux pays s’élèvent à plus de 100 milliards de dollars par an. Berlin absorbe un quart des exportations polonaises. Il a aussi fortement appuyé l’adhésion (2004) de la Pologne à l’Union européenne et en a soutenu la montée en puissance. La chancelière allemande Angela Merkel a apporté un soutien crucial à la candidature de l’ex-premier ministre polonais Donald Tusk à la présidence du Conseil européen". (Le Temps)

Mais pour des raisons de politique interne, le gouvernement polonais persiste à contester la validité de la renonciation polonaise aux dommages de guerre en 1953.

"En 1945, lors de la conférence de Potsdam, les vainqueurs avaient convenu que l’URSS obtiendrait des réparations. Mais il semble qu’elle n’en ait jamais versées à la Pologne. En 1953, Varsovie accepte d'y renoncer. Aujourd’hui, les partisans de compensations allemandes défendent que la Pologne n’était pas souveraine. Elle était un satellite de Moscou.1953, estimant que Varsovie, alors membre du bloc communiste, agissait sous pression de l'URSS". 

La Première ministre polonaise Beata Szydlo, du PiS, a considéré que la Pologne a "droit" à des réparations mais que la "décision politique" n'était pas encore prise. De toute façon, cette demande n'a aucune chance d'aboutir, la chancelière de fer Angela Merkel est plutôt du genre à ne céder sur rien. Surtout que la réparation pour s'élever à plusieurs milliards.

Pour mémoire, "À la suite de l'agression par l'Allemagne nazie, une grande partie de la Pologne fut soumise à d’énormes destructions, de son industrie (dont 62% fut détruite), de ses infrastructures (à hauteur de 84%) et de ses habitants (16,7% de ses citoyens furent tués pendant la guerre) (Wikipédia).

"Un an après la réunification allemande, Varsovie et Berlin concluait un traité de bon voisinage prévoyant le versement de 500 millions de Deutsche Mark à une fondation en Pologne et deux milliards de marks de compensation pour des victimes polonaises des nazis. Tous les gouvernements polonais de l’après-Guerre froide ont jusqu'ici jugé le dossier clos".

Source principal - LE TEMPS

 



33 réactions


  • antiireac 9 septembre 20:56

    La Pologne a subit d’énormes dégâts de la part de l’Allemagne Nazi mais également de la part de la Russie soviétique sans parler de l’amputation de territoire de sa partie Est au profit de cette dernière.

    Bref il faudrait qu’elle demande une compensation de ces deux pays 
    mais voile ce n’est pas gagné .

    • V_Parlier V_Parlier 10 septembre 22:41

      @antiireac
      Moi j’aimerais bien que la Russie demande aussi à son tour réparation pour les invasions polonaises de 1612, la guerre de 1920... Et comme ça on n’en finira pas, c’est très malin.

      En revanche, plus sérieusement et en dehors du prétexte à la dispute germano-polonaise je suis très satisfait de cette embrouille au sein du camp euro-atlantiste entre deux gouvernements qui étaient copains comme cochons en 2013 pour soutenir ce coup d’Etat pourri de Maïdan. Ca doit vous en mettre un coup, n’est-ce pas ? Je compatis.


    • CN46400 CN46400 11 septembre 09:37

      @antiireac
      Vous êtes mal informé. En 1939 l’URSS a récupéré, sur tapis vert, la frontière attribuée à la Russie par le traité de Versailles (1919 = Ligne Curzon) et occupée par la Pologne depuis 1921.


  • sarcastelle sarcastelle 9 septembre 21:56

    Quand est-ce que la Russie demande des compensations aux Etats-Unis pour l’insuffisance de l’aide qu’elle en a reçue pendant la guerre ? 


    • V_Parlier V_Parlier 10 septembre 22:29

      @sarcastelle
      L’aide gratuite peut-être ? Cette « aide » n’a été vendue... euh accordée que parce-qu’il était utile aux USA que les Russes soient mieux équipés à ce moment là, c’est tout.


    • sarcastelle sarcastelle 11 septembre 07:48

      @V_Parlier
      .

      Bien évidemment. Qui fait autrement ? 

  • Fergus Fergus 10 septembre 07:51

    Bonjour, Gruni

    Les responsables de l’exécutif polonais sont dans la gesticulation provocatrice, avec pour objectif de diminuer l’influence de l’Allemagne dans le dossier des éventuelles sanctions qui pourraient être prises par l’UE à l’encontre de la Pologne.

    Ce pays est en effet trop dépendant de l’Allemagne pour s’engager dans un bras de fer absurde qui n’aurait de toute façon aucune chance d’aboutir. Ressortir la vieille revendication des réparations - malgré le renoncement de 1953 - n’est en l’occurrence qu’une manière de pointer le doigt sur les colossales responsabilités de l’Allemagne nazie.


    • baldis30 10 septembre 08:20

      @Fergus
      bonjour ,

      NON ! et NON !

      L’Allemagne a semé le bordel en Europe depuis Bismarck, et continue de de semer ! car derrière la guerre en Yougoslavie il y a toujours cette nostalgie de la constitution d’un empire , Alsace comprise !

      Alors la seule attitude vis-à-vis de l’Allemagne c’est le retour à sa division entre duché, royaumes minuscules et autres principautés avec des frontières en dur soigneusement contrôlés par tous les pays européens qui ont eu à souffrir de leur attitude .....

      Quelques exemples  : Tulle, Oradour, Vassieux, Vinca , Mozzabutto, Fosses Ardéatines, Rillieux, et j’en passe et des pires ....

      alors NON ! 

      et la Pologne a raison comme la Grèce !


    • gruni gruni 10 septembre 08:47

      @Fergus


      Bonjour Fergus

      J’aurais pas pu mieux dire, mais ce n’est pas du tout l’avis de la Hongrie qui soutient la Pologne dans sa revendication, ce qui ne te surprendra pas. Comme tu le précises, « aucune chance d’aboutir ».

      Merci et bon dimanche.

    • gruni gruni 10 septembre 08:56

      @baldis30


      Bonjour baldis

      Les explications du Temps et de Fergus me semblent plus pertinentes...

       « Cette histoire de réparation n’est qu’un jeu de politique interne. L’argument anti-allemand sert à couvrir la cuisante défaite du parti au pouvoir en juillet dernier. Le veto du président Duda contre deux des trois lois censées réformer le système judiciaire a provoqué de profondes divisions au sein du parti. Il sert aussi à masquer la débâcle du gouvernement polonais dans ses relations avec l’Europe »

    • Gorg Gorg 10 septembre 12:13

      @jadis30

      Rien que pour toi, je vais répéter ce que j’ai déjà dit sur un autre fil :

      Les Polonais veulent le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière... C’est leur fond de commerce, dès qu’ils sont en difficulté... Des pleureuses éternelles doublés d’une grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf ...C’est une histoire sans fin... Les spécialistes des coups tordus... La planche pourrie de l’Europe... Le 52e état des Ricains (après les Rossbeefs)... Je parle de leurs dirigeants bien sur...

      « L’Allemagne a semé le bordel en Europe depuis Bismarck »

      Parce que tu penses que l’Angleterre et la France sont exemptent de toutes responsabilités... ? Clémenceau et Churchill étaient aussi nocifs que Bismarck...

      « Alors la seule attitude vis-à-vis de l’Allemagne c’est le retour à sa division entre duché »

      Elle est bien bonne celle-là. Pour un type censé avoir fréquenté l’ENSM tu me parais bien limité. Tu passais sans doute la serpillère... ? L’état d’esprit d’abrutis dans ton genre génère les haines... et les guerres commencent...
      N’oublies pas qu’à l’épuration, en 44, certains Français se sont aussi mal conduits que la Gestapo. Tu aurais pu, sans aucun doute, en faire partie... lien... lien... lien...

      Imagines une seconde que l’Allemagne soit d’accord pour payer mais en demandant la restitution des territoires que la Pologne occupe depuis la fin de la 2e GM (sur 200Kms à l’Est de la ligne Oder-Neisse...)... A charge aux Polonais de demander aux Ukrainiens de leur restituer la partie dont ils ont été amputés eux-même à l’Est...(décision de Staline)... D’ailleurs, je les soupçonne d’avoir déjà cette idée au fond de leur tête...

      Lorsque tu seras sorti du coma (càd après avoir remisé tes « buck danny » et tes « battler britton »), tu pourras constater (enfin) que la 2e GM est terminée depuis longtemps... Sinon restes embourbé dans ton rôle de résistant de la 25e heure.

      Tu es un bouffon jadis30...


    • baldis30 11 septembre 10:11

      @gruni
      bonjour,

      Il peut y avoir un jeu politique interne il n’en demeure pas moins qu’avec le gouvernement allemand actuel qui porte sur la durée, les mêmes arrivismes persistent depuis Bismarck !

      Sous différents noms, certes mais toujours le même but qui a trouvé une première réalisation avec la destruction de la Yougoslavie facteur essentiel de l’équilibre post-WWII en Europe balkanique ... .... Grèce comprise !

      les méditerranéens ne sont pas de grands beaux blonds aux yeux bleus mais de petits laids aux yeux marrons et cheveux noirs ... CA PERDURE dans l’esprit gouvernemental allemand ! L’isthme « Mer-du-Nord- Adriatique » que Braudel a bien décrit fait toujours partie de la nostalgie du Saint-empire romain germanique .. c’est une réalité


    • Gorg Gorg 11 septembre 10:54

      @Jadis30

       Décidément tu ne peux pas t’empêcher de dire des âneries...

      « la destruction de la Yougoslavie »

      Tu oublies que que la France et le Royaume-uni ont également participé activement à la guerre en ex Yougoslavie... Les donneurs d’ordre étaient les Amerloques... (tu sais bien que nous sommes leurs caniches, non... ?). Et ce sont eux qui ont poussé à l’indépendance du Kosovo afin d’y installer une nouvelle base... Tous ça pour y éliminer l’influence des Russes... Tu comprends mieux là... ?

      « les méditerranéens ne sont pas de grands beaux blonds aux yeux bleus mais de petits laids aux yeux marrons et cheveux noirs »

      Voilà, je comprends mieux, Jadis nous fait des complexes.. Mais tu n’as déjà plus de cheveux, on ne remarquera pas s’ils sont blonds ou noirs... Pour le reste mets des lunettes de soleil....

      Retournes à tes Buck Danny, c’est ce que tu as de mieux à faire... manche à couilles...


    • Gorg Gorg 11 septembre 10:59

      @jadis30

      PS : Je suis de plus en plus persuadé que l’ENSM tu ne l’as vue que de la Polyclinique (en face), pendant ton internement...


    • baldis30 11 septembre 23:18

      @Gorg

      JE NE T’AI PAS INSULTE ALORS RETIRE PUBLIQUEMENT TON TEXTE

       De toute façon je le signale à la modération !


    • Gorg Gorg 12 septembre 10:54

      @baldis30

      ....... Mais oui, bien sur...... Ne te gênes surtout pas...... Pfff


    • Gorg Gorg 12 septembre 10:59

      @baldis30

      PS : Une question (je crois que je commence à comprendre), n’aurais-tu pas des ascendances grecques ?


  • bob14 bob14 10 septembre 08:55
    ("L’Union est fondée sur les valeurs de respect de la dignité humaine de liberté, de démocratie, d’égalité, de l’Etat de droit, ainsi que de respect des droits de l’homme, y compris des droits des personnes appartenant à des minorités).. ?
    Merkel fait tout le contraire, en posant ses grosses fesses sur les peuples de l’UE au bénéfice exclusif de son pays...Foutant le camp de cette marre à cochons et laissons ensemble ces collabos !

    • gruni gruni 10 septembre 09:06

      @bob14


      Bonjour

      Que l’Allemagne tire les ficelles dans son propre intérêt ne fait aucun doute, d’autres également et c’est bien là le problème de l’UE. Faut-il la quitter pour autant, je ne le pense pas. L’avenir dira qui a raison de nous deux, mais je persiste à croire qu’un jour l’Union sera notre force. Peut-être que le Brexit, dans quelques années, sera le révélateur. Bien sûr je peux me tromper et je peux comprendre le désamour d’une partie des Français pour l’Europe.

    • gruni gruni 10 septembre 09:06

      @bob14


      Bonjour

      Que l’Allemagne tire les ficelles dans son propre intérêt ne fait aucun doute, d’autres également et c’est bien là le problème de l’UE. Faut-il la quitter pour autant, je ne le pense pas. L’avenir dira qui a raison de nous deux, mais je persiste à croire qu’un jour l’Union sera notre force. Peut-être que le Brexit, dans quelques années, sera le révélateur. Bien sûr je peux me tromper et je peux comprendre le désamour d’une partie des Français pour l’Europe.

    • Christian Labrune Christian Labrune 10 septembre 13:41

      L’avenir dira qui a raison de nous deux, mais je persiste à croire qu’un jour l’Union sera notre force.

      @gruni

      Les poules, comme tous les oiseaux, descendent des dinosauriens. Les lois de l’’évolution leur ont fait perdre leurs dents, mais j’espère bien qu’un jour elles les retrouveront. De très habiles dentistes, spécialistes des implants, pourraient peut-être déjà faire quelque chose.


    • gruni gruni 10 septembre 14:22

      @Christian Labrune


      Le jour ou les poules auront des dents, les singes qui peuplent la planètes seront peut-être enfin devenus intelligents, et auront je l’espère compris qu’on peut vivre ensemble sans se faire la guerre. Mais je suis sans doute trop optimiste, d’ici là le singe sans poils sera vraisemblablement mort de chaud.

    • Christian Labrune Christian Labrune 11 septembre 13:48

      d’ici là le singe sans poils sera vraisemblablement mort de chaud.

      @gruni

      Je me garderai bien de contester une pareille proposition : j’ai entendu par hasard, hier, en passant d’une chaîne à l’autre, une certaine Corinne Lepage, écologiste patentée, déclarant que les climato-sceptiques étaient coupables de « crime contre l’humanité ». Quand on sait comment ça se termine en général pour ces sortes de criminels, ça fait réfléchir.
      Donc, je crois au réchauffement climatique, je crois aux effets du CO2, je crois à la pollution, je crois au réchauffement de la planète, je crois sans réticence à la Révélation écologique. En cette foi je veux vivre... et ne pas mourir. Là, je me permets de caviarder un peu le vers de Villon qu’on croyait probablement que j’étais en train de citer.
      Au reste j’ai froid aux pieds comme en hiver, ce matin à Paris, et c’est bien la preuve que le climat se réchauffe,


    • gruni gruni 11 septembre 14:41

      @Christian Labrune


      J’envoie immédiatement une lettre de protestation à Nicolas Hulot au sujet de l’anormal refroidissement climatique.
      Pour vos pieds une bonne paire de chaussette fera l’affaire.

      Bonne journée

  • sarcastelle sarcastelle 10 septembre 14:28

    Vu la proportion d’anti-européens sur ce site, je me serais attendue à plus de soutien à des initiatives favorisant la dislocation de l’UE. 


    • gruni gruni 10 septembre 14:35

      @sarcastelle


      « Vu la proportion d’anti-européens sur ce site ». Oui, mais ça c’était avant, depuis les élections le vent a tourné. 
      Mais je me fais sans doute des illusions.


    • V_Parlier V_Parlier 10 septembre 22:45

      @sarcastelle
      Vous en avez recueillies, voir plus haut smiley


    • baldis30 11 septembre 10:18

      @sarcastelle

      bonjour,
      il ne s’agit pas de détruire une certaine vision de l’Europe mais de mettre clairement devant les yeux de tous le comportement néo-colonialiste de l’Allemagne. Ceux qui ne veulent pas voir sont les complices ...

      S’il faut en passer par une dissolution de l’Europe pour éliminer ce comportement, il faut le faire et reconstruire après, exactement comme on l’a fait en dissolvant la SDN .... 

      L’Europe n’est qu’un champ de technocrates abrutis par leur pouvoir de type stalinien :

      - désignés et non élus

      - dotés des pleins pouvoirs dans tous les domaines

      - responsables devant aucune autorité ..

      Si ce n’est pas du stalinisme qu’est—ce donc ... ? et entre le stalinisme et l’hitlérisme je n’ai jamais réussi à faire autre chose que la différence d’alphabet, cyrillique d’un côté, romanisé de l’autre ...


  • JP94 10 septembre 17:18

    En tout cas ça en dit long sur les rapports fraternels qui régiraient cette soi-disant UE de la Paix !! 

    Les plaies ne sont pas refermées.
    Et puis, le gvt actuel polonais, très réactionnaire, se sert aussi de cette revendication comme exutoire...
    L’Allemagne ne paiera pas. Elle n’a payé qu’à peine 13% des réparations dues à la France pour 14/18 ... les Etats-unis exerçant leur pouvoir pour qu’il en soit ainsi, et le paiement a cessé dans les années 30, il fallait bien de quoi financer le future guerre mondiale !! surtout que l’idée était que l’Allemagne nazie débarrasse l’Europe du bolchevisme ! ... ce que la France n’était pas disposée à faire avant la venue de Pétain...

    La dislocation de l’UE suppose donc un effondrement au sommet ... mais l’Allemagne se sert de la Pologne et de l’Europe de l’Est comme d’un Hinterland... donc malgré tout,elle préfère les garder sous sa coupe.
    Parce que si échanges commerciaux il y a, c’est surtout de la MO à bas prix et marché, à l’Est qui booste les exportations allemandes ... certes une population paupérisée, mais qui se compte par dizaines de millions.

    Le Drang nach Osten, nouvelle mouture ...

    • Gorg Gorg 10 septembre 21:04

      @JP94

      « l’Allemagne se sert de l’Europe de l’Est comme d’un Hinterland...c’est surtout de la MO à bas prix et marché, à l’Est qui booste les exportations allemandes ... »

      Tout à fait d’accord avec vous... C’est pour cela qu’il faudrait un SMIC européen et les mêmes niveaux de taxation des entreprises partout en Europe... Sinon c’est une concurrence déloyale et faussée...

      Un petit bémol :

      « L’Allemagne ne paiera pas. Elle n’a payé qu’à peine 13% des réparations dues à la France pour 14/18 ... »

      Elle n’a payé qu’à peine 13% des réparations exigées...


  • Le421 Le421 11 septembre 10:04

    Et au sujet de la dette grecque, ils en disent quoi les allemands ??


    • Gorg Gorg 11 septembre 11:29

      @Le421

      « Et au sujet de la dette grecque, ils en disent quoi les allemands »

      En 2001 ils étaient opposés à l’entrée de la Grèce dans la zone Euro, leurs comptes étant une belle entourloupe (conseillés pour cela par Goldman-Sachs). Les autres pays ont demandés à l’Allemagne de s’écraser et de les accepter la dans la zone... Ce qu’ils ont fait...
      Par contre aujourd’hui ils ne sont pas d’accord pour éponger l’incurie des grecs et leur ont dit d’aller se faire voir et de demander des comptes aux tricheurs (maffias ?) des gouvernements Simitis, Karamanlis et Papandréou...
      Bref, ils leur disent de se demerder tout seuls...


  • agent ananas agent ananas 11 septembre 10:18

    Parfait. Cela fragilise davantage l’UE... Même plus besoin d’organiser un referendum sur le frexit.... L’UE va s’écrouler d’elle même.
    Quant aux valeurs de solidarité et de démocratie de l’article 2, il ne s’applique pas aux grecs...


Réagir