jeudi 20 juin 2013 - par Aldous

Nicolas, 22 ans, Prisonnier Politique en France

Moi Président, il y aura des dissidents politiques en prison.

 2 mois fermes.

Ce qu’on lui reproche : Avoir fui devant une charge de CRS.

Arrêté comme des centaines d’autres manifestants pacifiques depuis le début des manifs pour tous, il a refusé d’être fiché par prélèvement d’ADN et empruntes digitales.

Rébellion.

Ca ne se passe pas en URSS, ce n’est pas le Chili de Pinochet. C’est la France mondialisée de 2013, sous la présidence normalisatrice de Hollande, jugée encore trop timorée par le sinistre commissaire politique de Bruxelles.

 

 

Aujourd’hui en France il y a un prisonnier politique.

Que ferez-vous ?

Allez-vous rester chez vous en vous disant : « Ils ne sont pas venus pour moi » ?

Allez-vous abdiquer vos responsabilités de citoyen, ce semblant de souveraineté populaire qu’on ne nous reconnaît plus que dans les beaux discours ?

Nicolas est le premier.

Il est condamné à la prison ferme parce qu’il a défendu son droit à ne pars être fiché dans le serveur de données biométriques centralisé de Bruxelles en raison de ses opinion. Un système qui ferait pâlir de jalousie la Stasie est-allemande.

En défendant ses droits d’avoir une libre opinion, de manifester, de ne pas être fiché par une police politique pour avoir exprimé son opposition au gouvernement, Nicolas ne défendait pas que sa personne.

Il défendait aussi vos droits à vous. Même si vous ne partagez pas ses opinions.

Il défendait votre droit d'avoir et d'exprimer des opinions.

Si nous acceptons qu’en France on puisse jeter en prison un homme pour ses opinions, demain, vos fils et vos filles vivront dans un monde où ils auront peur de penser.

Dimanche 23 juin, il y aura une manifestation de soutien à Nicolas. Le lieu n’est pas encore connu.

Aujourd’hui, vous prenez vos responsabilités.


Aujourd’hui, vous décidez si vous serez un citoyen ou un sujet.


https://www.facebook.com/events/142125935984567/?ref=22
 



234 réactions


  • Citoyen85 20 juin 2013 11:06

    2 mois ferme rien que pour ça ? On va vous croire tiens...


    • Aldous Aldous 20 juin 2013 11:35

      Je ne vous demande pas de me croire.
      Renseignez vous.


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 20 juin 2013 16:14

      Bonjour,

      je relève ci-dessus :
      « Il défendait aussi vos droits à vous. Même si vous ne partagez pas ses opinions. »

      Bon. En effet je ne les partage pas et il ne partage pas les miennes.
      Mais dire qu’il défendait mes droits à moi, Permettez-moi de me gausser !

      Après, j’approuve son refus de se laisser ficher, mais je doute que ce soit là la raison de sa condamnation ferme. On a la cerise sans le gâteau, là...

      Un coup d’œil rapide aux condamnations pour un tel motif rend des résultats évoquant allant de l’ amende (la + forte à 3000€) jusqu’au sursis (6 mois) pour la plus sévère... Mais 2 mois ferme, j’ai en effet plutôt l’impression qu’on lui fait payer des avants, des après ou des pendants ayant plus à voir avec son arrestation ou la nature(?) des faits reprochés qu’avec ce refus d’obtempérer qui devait clore une série intéressante et probablement très télégénique.

      Quoiqu’il en soit, ce type ne se battait pas pour « notre » liberté d’expression. Il se battait pour la sienne.
      Qui se trouve être, en l’occurrence, le refus d’une liberté pour d’autres que lui. Certains autres, d’ailleurs, mais c’est un autre débat, genre les blonds aux yeux bleus... etc , n’est-ce pas ?


    • Aldous Aldous 20 juin 2013 16:31

      Vous venez de pondre une belle brochette d’âneries.
      Le droit d’expression n’est pas à géométrie variable.

      Les blonds et les basanés ont les mêmes droits et si vous pensez que les blonds aux yeux bleus devraient en avoir moins, pour quelque histoire de revanche que ce soit, vous êtes un bon gros raciste.

      Le raciste c’est celui qui préjuge des gens en fonction de son apparence.

      L’antiracisme ne consiste pas à inverser l’échelle du racisme (haïr les blonds aux yeux bleus) mais à ignorer les phénotypes raciaux.


    • Pere Plexe Pere Plexe 20 juin 2013 19:31

      Ceux qui déplorent le laxisme de Taubira veulent aussi nous faire croire que l’on est en dictature...ou quand la mauvaise fois frise le ridicule !


    • Aldous Aldous 20 juin 2013 20:08

      Je ne decouvre rien Acheron 


      je n’ai pas votre vision de borgne qui est oarcaitement illusté par votre avatar.



    • Aldous Aldous 20 juin 2013 21:49

      Et là, j’etais assez emphatique pour defendre un syndicaliste de la CGT ?




      Je defends quel camp selon vous ?

    • COLLIN 21 juin 2013 01:40

      2 mois fermes ?
      Ils risquent d’être vraiment fermes,ces deux mois.... smiley

      Je propose de nous cotiser pour lui acheter quelques kilos de vaseline ( smiley ),car en « zonzon »,il va apprendre ce que c’est,le « mariage pour tous ».... smiley


    • BlackMatter 21 juin 2013 20:08

      « Je ne vous demande pas de me croire.
      Renseignez vous. »

      Voyons voir.
      Une première condamnation il y a quelques semaines pour avoir participer à une manifestation non déclarée donc illégale.

      Participation à une deuxième manifestation non déclarée donc toujours illégale, tentative de fuite, rebellion, refus de prélèvement empreinte + ADN, présentation d’une fausse identité, et peut -etre même outrage à magistrat (certains de ses amis reconnaissent qu’il a été particulièrement insolent devant la présidente du tribunal) ==> 2 mois fermes. Il l’a un peu cherché, non ?


    • Yohan Yohan 21 juin 2013 20:14

      Et ça vaut deux mois fermes avec direct zonzon ? faut pas déconner. Dans ce pays, c’est clair, il vaut mieux agresser une petite vieille et sortir son passeport binational


    • BlackMatter 21 juin 2013 20:55

      Réitération d’actes délictueux, rébellion à agent, tentative de fuite, refus de prélèvement, présentation de fausse identité, outrage à magistrat...

      Deux mois fermes ? Ils s’en tirent vachement bien. Encore un juge de gauche laxiste !


    • BlackMatter 21 juin 2013 21:02

      Par ailleurs quand on est arrogant devant le Président d’un tribunal, faut pas s’étonner de se prendre un mandat de dépôt dans la tronche.


    • Aldous Aldous 21 juin 2013 22:52

      black matter on a compris, ça vous plait manifestement que des gens soient jetés en prison parce qu’ils ne pensent pas comme vous.


      Inutile de troller vous avez été assez explicite.

    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 22 juin 2013 10:37

      Merci de m’avoir répondu, Aldous.

      Vous illustrez parfaitement mon propos, vous me répondez :
      « Vous venez de pondre une belle brochette d’âneries. »
      Excellent argumentaire, merci, je vois le niveau. Vous auriez pu écrire « je ne suis pas d’accord... et voilà pourquoi... » ou « je pense que vous êtes dans l’erreur... car... » etc. etc,
      mais chacun son style, hein ?

      « Le droit d’expression n’est pas à géométrie variable. » , continuez-vous.
      eh bien, figurez-vous que je suis d’accord avec vous et je donc constate que vous ne m’avez pas compris. Évidemment, tous le monde doit avoir les mêmes droits, c’est justement mon propos que j’aurais probablement dû prendre la peine de vous l’expliquer plus minutieusement.

      Donc, nous sommes d’accord, tout le monde a les mêmes droits, je confirme :
      les « blonds aux yeux bleus » comme les « basanés »,
      les hommes comme les femmes,
      les homos comme les hétéros...

      Ah non ! merde ! pas ceux-là...
      Me comprenez-vous cette fois cher défenseur de la liberté ?

      Pour en revenir à ce bon Nicolas qui défend mes libertés... J’ai parlé de cerise sans gâteau. Alors j’explique, là aussi.
      Revenons sur les faits.

      1ère affaire :
      " (Nicolas) a un casier vierge, alors qu’il a déjà été condamné par le tribunal correctionnel de Paris le 28 mai, il y a moins d’un mois. Il était poursuivi, à la suite d’une manifestation non autorisée, pour des faits de « non dispersion d’un rassemblement non autorisé », « entrave à la circulation » et « fourniture d’identité imaginaire ». Le tribunal avait fait preuve d’une bienveillance remarquable, en ne prononçant qu’une peine d’amende 200 euros avec sursis. Le parquet a fait appel, estimant cette peine trop clémente, et donc, il y a une première affaire mais pas de condamnation au casier. Mais il reste que le tribunal retrouvait une personne jugée il y a peu pour des faits proches. Le jeune homme n’avait pas fait appel de sa condamnation, ce qui accrédite l’idée que les faits étaient reconnus. Le tribunal ne rejuge pas cette affaire, mais il doit tenir compte de la globalité d’une situation,... et donc les faits antérieurs sont des éléments d’appréciation de la nouvelle affaire...


      La seconde affaire

      Ce nouveau passage au tribunal, et pour des faits plus graves, montre que la personne n’a eu que fiche du jugement d’apaisement prononcé par le tribunal. Regardons les nouveaux griefs, qui ont peu à voir avec le débat d’idées et beaucoup avec la délinquance de base.

      1/ Rébellion

      Il participait à une manifestation à l’occasion de la venue de Hollande à M6, et cette manif avait été autorisée. Donc, où est la répression politique ? C’est nul. A la fin, tout le monde se barre, sauf 150 personnes qui vont vers les Champs Elysées, et là ça devient une manif non autorisée. Les mecs brassent un peu, mais la police laisse faire gentiment, et le groupe se sépare. Mais reste une vingtaine de gus, qui continuent et que la police décide d’interpeller : une petit tour au commissariat, et tout le monde est relâché. Cool la police.

      Oui, mais un – le chef ! – a refusé d’obtempérer, s’est opposé physiquement et a pris la fuite, les flics étant obligés de le courser pour l’arreter en faisant usage de la force physique strictement nécesaire. Ces faits sont prévus par l’article 433-6 du Code pénal : « constitue une rébellion le fait d’opposer une résistance violente à une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public agissant, dans l’exercice de ses fonctions, pour l’exécution des lois, des ordres de l’autorité publique, des décisions ou mandats de justice ». La rébellion est punie d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende.

      Ici, la marge de contestation est faible, surtout quand tu as plusieurs flics comme témoins, et que tous les indices matériels montent la rébellion. Quand un flic s’approche de toi et décline son identité, tu as le devoir d’obtempérer. Si tu n’es pas d’accord, tu le dis, et tu pourras même faire ensuite tous les procès que tu voudras. Mais faire la leçon au flic sur le coin d’une rue, lui expliquer qu’il n’est qu’un guignol, refuser de le suivre et le contraindre à une arrestation physique, c’est une infraction. Et heureusement car sans cela, je ne sais pas comment les flics pourraient faire leur travail.

      2/ Dégradations volontaires

      Pour se protéger de la course poursuite avec les flics qui tournait à son désavantage, le jeune homme est entré dans une pizzeria, et l’arrestation s’est faite dans un contexte mouvementé au premier étage, avec de la casse. Le tribunal, comme l’explique Le Monde, n’a pas retenu l’infraction, car il n’était pas facile de faire la part entre des dégradations volontaires et les contrecoups de l’arrestation mouvementée. Donc relaxe.

      3/ Fourniture d’une identité imaginaire

      L’infraction est prévue par l’article 781 du Code de procédure pénale, et la peine encourue est de 7 500 euros d’amende.

      4/ Refus de donner son ADN

      Ça, c’est le Fichier national automatisé des empreintes génétiques (Fnaeg) créé sous Guigou pour la délinquance sexuelle, et depuis étendu à toutes sortes d’infractions par Sarko, en dépit du bon sens. Le tarif est de un an de prison et de 15 000 euros d’amende, et le tribunal a fixé la peine à 1000 €. Cette infraction est une plaie pour les militants, mais cette plaie est un cadeau de l’UMP… (que ne songe pas à remettre en cause le PS).« 

      et enfin une belle conclusion :

       »

      Un jeune homme en prison, pour une courte peine, c’est une décision lourde, mais c’est du quotidien, et surtout, c’est l’application de la loi. Une fin de manif qui part en sucettes, des accrochages avec les flics et des attitudes d’insubordination face aux forces de l’ordre,… un vieux film, et ce n’est pas la première fois que ça se finit avec de la prison ferme. Ce qui est plus inhabituel, c’est le mandat de dépôt immédiat. Mais je subodore que l’attitude à l’audience n’a peut-être pas été au niveau de ce que doivent être les relations dans un Palais de Justice. Le tribunal, expérimenté, doit jauger la situation pour voir où le prévenu en est dans son rapport à la loi, et a priori les réponses ont été un peu décevantes…

      Et puis, il s’instaure ces temps-ci une grande erreur collective, tendant à faire croire que les peines de prison de moins d’un an ne sont pas effectuées. C’est le cas si un juge d’application des peines est saisi, et que peut être engagée une démarche montrant l’amendement de la personne, avec toutes sortes d’obligations à respecter dans un cadre de suivi contraignant. Mais le tribunal peut prononcer un mandat de dépot, à effet immédiat, si l’ordre public le commande et que l’attitude du condamné laisse sceptique sur la démarche d’amendement. 

      Il faut également avoir en tête la problématique du juge, qui a pour mission d’appliquer la loi,... et la loi prévoit un an ferme. Le juge doit prendre en compte tous les circonstances atténuantes, pour réserver le maximum légal aux cas les plus graves. Or, cette affaire est une illustration parfaite de ce qu’est l’infraction de rébellion, et une rébellion qui est revendiquée ! Alors, la peine prononcée de deux mois de prison ferme est loin du maxi… prévu par le législateur.

      Aussi, on peut poser de la question des courtes peines, mais parler de répression politique est idiot. On n’est pas place Taksim… et la Droite se ridiculise en attaquant – encore une fois – les juges qui appliquent les lois qu’elle a votées.

      De même, je ne peux que déplorer les déclarations de mon excellent confrère, Benoît Gruau, l’avocat du condamné, qui a expliqué à la télé : « La juge voulait faire un exemple. Je souhaite une excellente carrière à cette présidente du tribunal. Après cette affaire, elle risque d’être très bien notée par sa hiérarchie ». Mettre en cause un juge, sur des médias grand public, en lui imputant de vouloir faire un exemple pour être bien noté, c’est à la fois niveau zéro et grave. Ça n’a rien à voir avec ce que doit être la défense, dans un pays libre.« 

      (source : blog  »les actualités du droit")

      Ça me rappelle Guainot avec les juges de Bordeaux finalement...





    • Onecinikiou 23 juin 2013 16:29

      @ Emmanuel Aguéra,


      Encore une fois ce n’est pas l’application ferme de la loi et l’éventuelle condamnation qui est choquante et scandaleuse, c’est bien le deux poids deux mesures entre cette affaire et tant d’autres qui n’ont pas de telles répercussions, c’est à dire encore la disproportion entre les faits reproché à ce militant de la « manif pour tous » et ses effets concrets - prison ferme - et les faits chaque jours recensés d’une délinquance violente et généralisée et dont les auteurs sont assez largement impunis, voire d’agissements de militants politiques beaucoup plus graves que ce qui est reproché ici. 


      Entre l’intransigeance d’un côté vis à vis de certains (les moins violents et dangereux de surcroit), et l’exonération à bon compte, l’indulgence coupable, et les brevets d’impunité délivrés vis à vis de tant d’autres (les racailles et nouveaux barbares, ainsi que les gauchistes fanatisés) par les magistrats politisés du Syndicat de la magistrature pour raison de misérabilisme tiers-mondiste et/ou de proximité idéologique avec les auteurs !

      Voilà la stricte réalité de la « justice » de ce pays. Attendez-vous à un violent retour de bâton.

    • gloriamundi 24 juin 2013 11:09

      Vous n’y croyez pas ? Moi non plus je n’y croyais avant qu’une amie, suite à une plainte déposée contre elle pour griffe sur voiture (pour faire court : déclaration calomnieuse,sans preuve, et sans fondement, déposée dans le simple but de lui nuire) qui a eu des conséquences catastrophiques : Elle s’est rendue à la convocation de la police, on ne lui a pas lu la plainte de la personne qui l’accusait, on l’a chargée directement, sans avocat au motif qu’un accusé doit être entendu seul et qu’il y avait une enquête (parce qu’en France on ouvre une enquête pour crêpage de chignon entre gonzesses) on lui a ensuite imposé le fichage au FNAEG (empreintes génétiques) pour 25 ans, elle a voulu refuser et là le policier lui a expliqué que c’est ça ou la prison ferme en vertu des lois sécuritaires votée sous l’influence de Sarkozy au cours de la dernière décénie.

      Conclusion :
      -Dans ce pays c’est le premier qui dépose plainte qui a raison
      -La présomption d’innocence c’est fini
      -On peut faire de la prison sans jamais avoir bougé un oreille
      -vous êtes condamnés par un simple flic sans avoir vu un juge ni avoir pu vous défendre tout ca parceque c’est lui qui dirige l’enquête.
      -le Fnaeg destiné à enrayer la délinquance sexuelle est désormais élargi à tous : suspect s, mis en cause, hypothèse de culpabilité, proces d’intention etc...
      -80% des 2,2 million de fichés sont innocents
      - Les informations contenues dans votre empreinte ADN sont ultra sensible (prédispositions à des maladies génétiques pas ex. sont détenue par la police mais par par vous..
      - Même dans les états policiers ça n’existe pas
      -Nicolas est l’arbre qui cache la forêt
      -Mon amie est une victime de plus comme des millions de français déjà fichés des cette façon
      - les familles peuvent aussi être fichée grâce aux infos ADN
      - Des privilégiés sont exclus de cette procédure : délinquance routière et financière (ça rend service à nos ministres et députés) ainsi que les immigré clandestins (ben oui, si on ne peut pas relier l’adn à une carte d’identité ça sert à rien)
      J’APPELLE CA UN REGIME TOTALITAIRE, QUI FAIT REGNER LA PEUR ET SA LOI JUSQUE DANS NOS MAISONS !!!!
      SI on avait demandé aux Français « êtes vous ok pour faire sauter la présomption d’innocence ? » Tous auraient répondu NON
      Alors moi maintenant je dis aussi non au dérives totalitaires de l’UMP et du PS je souhaite que les citoyens se rassemblent partout pour rétablir la démocratie qu’on nous a volé et pour notre liberté !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Faites passer le message !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • lisca lisca 25 novembre 2014 12:55

      Merci pour cette information.


  • wesson wesson 20 juin 2013 11:15

    bonjour l’auteur, 


    tout d’abord, votre papier gagnerait en franchise en disant que Nicolas est ce manifestant anti mariage homo qui était sur place lorsqu’il y a eu des violences, et c’est à ce titre là qu’il s’est fait arrêter et condamner.

    On a finalement assez peu d’information sur le contexte de son interpellation. Lui et ses défenseurs la présentent comme « il courait juste devant les CRS » - Ben voyons, il faisait juste son jogging. Sinon, en langage clair veut dire qu’il était poursuivi et tentait de s’échapper. La cause de la poursuite ? On ne la sait pas. Admettons toutefois qu’il n’avait rien fait de bien mal. Et si c’est bien le cas, effectivement on peut, et on doit s’indigner si il a été mis en prison pour des idées, même si personnellement je ne les partage pas.

    Maintenant, j’en profite pour dire que la droite est particulièrement faux-cul sur cette affaire là. Des gauchistes, des syndicalistes condamnés pour outrage, rébellion et divers suite à des manifestations, ça fait un paquet de temps que ça existe. Et lorsque on veut mettre une amnistie sur ces personnes, la droite est la première à parler d’une incitation à la violence, et à refuser toute mesure d’apaisement. Mais voilà que maintenant victime de cet état de fait la droite le trouve anormal, pour ses militants. 

    Bref, si je peux regretter que effectivement cette personne soit jeté en prison, pour ma part j’en refuse l’instrumentalisation qu’est en train de mener la droite à son propos. 

    La loi sur le mariage homo a été voté et promulgué, ceux qui ne sont pas content peuvent écrire à leur députés ou mettre un bulletin de vote dans l’urne. Mais les violences dans la rue ou faire chier tout le monde, ça suffit maintenant.

    • King Al Batar King Al Batar 20 juin 2013 11:23

      « Mais les violences dans la rue ou faire chier tout le monde, ça suffit maintenant »
      Ca a pourtant été le procédé de la gauche durant toutes les années ou la droite était au pouvoir et le traitement n’a pas été le même.
      Le problème avec la gauche quand elle est au pouvoir, c’est que si vous êtes contre leur politique, vous etes de facto un gros reac facho... Et si vous manifestez par conséquent, vous manifester pour revendiquer des idées nauséabondes... Ce qui suffit désormais pour etre considerer comme dangereux.
      Lorsque la gauche n’a pas le pouvoir, et que des manifestations sont organisés, ils se revendiquent comme des humanistes, alors forcément ca passe mieux.
      Mais manifester est un droit, et tant qu’il n’y a pas d’incitation à la haine, les idées manifestées lors des évenements ne peuvent être pris en compte pour considérer si les manifestants sont dans leur bon droit ou pas...

      Nous sommes en train de vivre une dictature de la « bien pensance » qui devient effrayante. Cela me rappelle les pires thèmes developpés dans les meilleurs roman de Science fiction.


    • Aldous Aldous 20 juin 2013 11:59

      En effet il y a eu des violences : les deux CRS qui ont immobilisé Nicolas ont, semble-t-il écopé de 1000 Euros d’amende pour l’avoir étranglé.


    • Aldous Aldous 20 juin 2013 12:05

      Et au passage, je ne suis pas de droit, je n’ai jamais voté à droite.


      Contrairement à vous, j’ai cessé de me considérer de gauche quand j’au compris que c’est un clivage artificiel et que les vrais enjeux sont ailleurs.

      Quand un citoyen se fait jeter en prison pour ses idées, il importe peu de se demander s’ il est de droite ou de droite avant de se prononcer.


    • Yohan Yohan 20 juin 2013 12:17

      Aldous

      C’est pas bien de quitter la gauche smiley

    • Yohan Yohan 20 juin 2013 12:22

      Mon petit Wesson.

      Les manifestants d’extrème gauche pro Méric ont pu manifester sans qu’aucun CRS ne soit présent alors qu’ils n’avaient pas demandé d’autorisation pour le faire. Deux poids deux mesures.
      Ce gouvernement a des oeillères, c’est grave pour la démocratie. Quand je pense que vous auriez fusillé Sarko pour moins que ça....

    • Yohan Yohan 20 juin 2013 12:24

      bien envoyé King


    • Aldous Aldous 20 juin 2013 12:26

      @yohan 


      Paraitrait que la gauche est réac...

    • bnosec bnosec 20 juin 2013 13:19

      Bonjour Wesso,

      C’est toujours un plaisir de vous lire. Toujours aussi ridicule, vraiment.

      « Mais les violences dans la rue ou faire chier tout le monde, ça suffit maintenant. »
      Celle là, venant de vous, est vraiment croustillante.
      La ressortirez vous lors des futures manif pour la conservations des privilèges sur les retraites ?

      PS :
      Pour revenir au sujet, savez vous qu’aucune racaille de la meute ayant dévalisé un RER il y a quelques mois n’a pris de prison ferme ? Ca ne devait donc être ni violent, ni faire chier le monde alors...


    • Yohan Yohan 20 juin 2013 14:32

      La gauche montre son vrai visage. La preuve : Frigide Bargeot vient de se faire d’expulser de son immeuble ILM par Delanoe. Une vengeance plus qu’autre chose même si ce n’est pas anormal de l’expulser sur le principe. Deux poids deux mesures pourtant, car, à ma connaissance, Delanoe n’a toujours pas expulsé Chevènement et je connais même des élus, graine de Pol Pot à gros salaires qui continuent d’en profiter. Quand on fait des purges (équitable et de justice) on commence par nettoyer ses propres écuries


    • Rémy Mahoudeaux 20 juin 2013 15:50

      M. Wesson, 

      Que cela dérange votre cablage mental ou non, la droite n’a pas récupéré un mouvement transversal comme la manif pour tous qui restera hors parti longtemps. Lancer un anathème contre la droite à ce sujet ne fait que démontrer une façon pavlovienne de réagir qui s’appelle la bien pensance et qu’heureusement de plus en plus de personnes vomissent. Vous êtes indigné d’une telle condamnation ? Cela suffit de le dire, tout le reste ne sera qu’argutie. Vous ne l’êtes pas ? Vous êtes du coté des bourreaux, assumez !

    • appoline appoline 20 juin 2013 18:28

      @ Yohan,


      Un coup de colère et j’ai envoyé un message à Delanoe. Je ne supporte pas la bêtise et lui ai conseillé de réduire son train de vie. Charité ordonnée commence par soi-même, raz le bol de ces gens qui donnent des leçons de morale et qui ne sont pas capable de balayer devant leur porte

    • wesson wesson 20 juin 2013 21:19

      Bonjour King et les autres,


      bon bon, tout ça est bien joli, mais entre 2 larmes sur le sort du « pauvre petit nicolas », personne ne s’est inquiété de savoir ce que les flics et la justice en disent. 

      Avant de m’indigner, j’aimerai d’abord savoir ce que l’on reproche réellement à cette personne. Je parle pas de la version tout à fait ignare présentée dans ce texte « il courait devant les flics (pourquoi ?) et s’est fait tabasser sans rien faire » , mais celle des attendus de son jugement.

      Parce que j’ai la faiblesse de penser que si un jury l’as collé en cellule pour 2 mois, c’est qu’il y a effectivement une solide raison pour cela. Genre si les flics l’ont rattrapé dans sa course c’est parce qu’il était ralenti par la télé qu’il venait de faucher dans la vitrine du magasin qu’il venait de casser ... ou un truc du genre ...

      Pourquoi ne pas tout simplement dire la raison pour laquelle il a eu cette condamnation, celle qui fut invoquée par le tribunal qui l’as condamné.

      Et ce texte parfaitement pervers oublie manifestement de le faire, en plus de dissimuler le contexte : l’une des manifs anti mariage pour tous.

      C’est exactement le même procédé qu’avait utilisé « le pacte pour la justice » en instrumentalisant un fait divers tragique pour faire passer un arsenal de loi ultra répressive. 

      Désolé de déplaire, mais si j’ai une cause à défendre, j’essaie de prendre soin qu’elle en vaille la peine. Compte tenu des informations dont je dispose sur ce cas d’espèce, je me garderai bien de prendre position. 


    • wesson wesson 20 juin 2013 21:28

      Bon, compte tenu des attendus du jugement il semble bien que la condamnation de nicolas soit au titre de la récidive de rébellion, récidive de dégradation et récidive de refus de dispersion. 


      Pour être encore plus clair, ça semble être un casseur récidiviste, et c’est pour cela qu’il a été condamné - pas pour le refus de prélèvement ADN.

      Conclusion en ce qui me concerne : je passe mon chemin....

    • Aldous Aldous 20 juin 2013 21:52

      Pourquoi ajoutez vous le terme de casseur ? Au doigt mouillé ?




    • Corinne Colas Corinne Colas 20 juin 2013 21:54
      « ceux qui ne sont pas content peuvent écrire à leur députés ou mettre un bulletin de vote dans l’urne »

      à gerber !

    • Yohan Yohan 21 juin 2013 00:52

      4 mois de prison avec deux ferme et mandat de dépôt. Pas mal non pour des broutilles ? comme quoi cette justice est égale à elle même, fort avec les manifestants de NAP, faible avec les casseurs de ZEP et les syndicalistes.

      Tiens Wesson, comme je sais que tu es un homme de coeur, je te donne l’adresse de l’association de soutien de cet inconnu des services de police (mieux vaut être connu des services de police pour éviter la zonzon par les temps qui courent smiley 

    • wesson wesson 21 juin 2013 02:36

      bonsoir Yohan,


      boaaa, combien de fois vous nous avez pété les rouleaux en nous disant que la justice était laxiste ....

      Ben voilà, vous semblez découvrir avec effarement que là, elle ne l’est pas. Et la comparution immédiate, c’était un super truc non pour condamner du manifestant, n’est-ce pas ?

      Selon Eolas, l’une des cause qui ont motivé la peine de Nicolas a été son attitude lors de la comparution immédiate : Arrogance et insolence. Souhaitons que ces 2 mois au frais lui serviront de leçon. C’est bien à ça que sert la prison non ?

    • Pierre Régnier Pierre Régnier 21 juin 2013 08:19

       »Pas de liberté pour les ennemis de la liberté"

       

      C’est aussi ce que disait Daniel Cohn-Bendit à Nanterre en 68. Et c’était lui qui disait qui étaient les ennemis de la liberté.

       

      Et il symbolise bien le glissement de cette « Gauche » vers le fascisme  néo-stalinien qui nous menace de plus en plus, parallèlement à l’avancée de l’islamisation : quand les Suisses exprimaient très démocratiquement, par référendum - chez eux on y fait appel quand un problème sociétal important est en jeu - leur refus de nouveaux minarets, Daniel Cohn-Bendit voulait qu’on ignore le vote majoritaire et disait ouvertement son mépris du peuple et de la démocratie.

       

      C’est aujourd’hui Peachy Carnehan qui désigne les ennemis de la liberté : ceux qui ne pensent pas comme lui !

       

      (Ne repliez pas, Aldous. Il est bon que l’on voit de plus en plus clairement l’avancée du fascisme « de gauche ». Seulement enjolivé par des journalistes aux ordres, masqué ou caché dans les ministères il est plus dangereux encore) 


    • Martha 21 juin 2013 14:44

      @ wesson,
       Vous ne sentez pas la corne qui vous pousse sur le nez ?
       C’est beau l’ordre, n’est-ce pas ?

       Comment pouvez-vous supporter ces manières de faire sans rien dire, et même, les approuver ?
       Les menottes dans le dos vous supportez ?
       Les menottes dans le dos, tenu la tête contre le sol, écrasé et plaqué d’ un genou sous le poids d’un gendarme pour délit d’opinion, on va où ?
       
       Cela semble être la manière règlementaire « de tenir » les manifestants de la MPT, homme ou femme, d’ailleurs, peu importe, c’est devenu la norme. Cf « Alix 20 ans : je me suis décidée à entrer en Résistance ». Rubrique « Mariage Gay » ; E&R.

       C’est de l’intimidation par humiliation publique et c’est indigne de la République Française !

       * Au pti collabo en herbe : « ceux qui ne sont pas content peuvent écrire à leurs députés ou mettre un bulletin dans l’urne ». Quelle hypocrisie !
       *Maintenir quelqu’un avec les mains menottées dans le dos : C’est infamant, c’est absolument insupportable. Pour moi, un seuil est passé, il s’agit d’une torture.


    • Yohan Yohan 21 juin 2013 20:17

      Ah oui ? et les petits caïds de banlieue qui ne se gênent pas pour insulter et menacer de mort les flics, et ça passe comme une lettre à la poste du juge. Qu’il soit condamné à qq chose OK mais ça vaut pas 2 mois ferme. 


    • BlackMatter 21 juin 2013 20:19

      "En effet il y a eu des violences : les deux CRS qui ont immobilisé Nicolas ont, semble-t-il écopé de 1000 Euros d’amende pour l’avoir étranglé."

      Ben voyons.
      Ces deux CRS aurait été présenté donc en comparution immédiate en même temps que le délinquant Nicolas ? Vous n’avez pas l’impression que ça ne tient pas debout. D’ailleurs, quelles sont vos sources ? Parce que même Le Figaro n’en parle pas...


    • BlackMatter 21 juin 2013 21:09

      « OK mais ça vaut pas 2 mois ferme. »

      Désolé mais quand on commet autant d’infractions en si peu de temps et qu’en plus on joue le fière devant un tribunal, on ne s’étonne pas des conséquences. La prochaine, il baissera les yeux devant un juge au lieu d’être aussi insolent. D’ailleurs, essayez pour voir ce qu’il se passe si vous jouer au caïd devant un magistrat. Mais n’oubliez pas de prendre du linge pour vos prochaines nuits...


    • Aldous Aldous 21 juin 2013 22:50

      il y a surtout arrestation à repetition et garde a vue systematiquement utiliseé pour dissuader de lanifester.


      On n’aurait plus le droit d’exercer son droit de manifester qu’une seule fois en France ?

    • tf1Goupie 22 juin 2013 11:47

      Ben pour une fois je suis d’accord avec Wesson.

      La façon dont on monte en épingle ce faits-divers en restant volontairement confus sur les circonstances est carrément malsaine.

      Et puis les tirades du genre « Un système qui ferait pâlir de jalousie la Stasie est-allemande. » montrent qu’on est carrément dans l’outrance.
      Tout ça agrémenté de photos chocs pour nous donner une impression de « 1984 ».

      Et Aldous qui nous prédit que nos enfants auront bientôt peur de penser !
      En attendant c’est plutôt les homos qui ont peur de se faire tabasser dans la rue


    • John Eastwood 2 John Eastwood 2 23 juin 2013 10:40

      WESSON a toujours defendu le bon sens et semblait apolitique.

      A mon avis il s’est fait pirate son compte AVOX, ou Mme WESSON lui pose des problemes depuis quelques semaine, ou il a besoin de vacances... ?

      1- Il n’y a plus de differences entre un supporter du PSG et un supporter de l’OM. S’ils se mettent sur la gueule 2 fois par an depuis 20 ans, c’est parce qu’ils sont identiques et aiment donner et recevoir des coups. Les antifas et les skinhead sont les memes, ils ont choisi des couleurs de lacets differentes mais restent les boulets des idees qu’ils pensent defendre. Un pauvre gamin est mort pour avoir suivi des « chasseurs de skins », et un ’autre pauvre gamin a ruine sa vie a cause d’un coup de poing malheureux, il n’y a aucune raison de penser que les coups des lacets blancs sont plus mortels que ceux des lacets rouges. Ca aurait pu etre l’inverse. Il faut arreter de faire croire qu’etre antifa c’est mieux que d’etre skinhead. On ne combat pas la betise par la betise.

       

      2- Il y a eu une erreur de jugement grave pour le cas de Nicolas. Les faits sont clairs, il n’a rien fait. Il a ete fiche par les RG pour sa presence a toutes les manifestations, ses posts facebook et son groupe de veilleurs a la con, rien d’autre. Il est condamne pour avoir refuser de donner son identite, manifestation et fuite lors de son arrestation. Il faut l’admettre et assumer la decision politique. C’est terrible la prison, il faut eviter d’envoyer des jeunes qui n’ont rien fait de mal, si ce n’est avoir des idees a la con, et surtout arreter d’inventer des histoires de delinquance ou laisser entendre que les catholiques qui defendent leur point de vu sont des pestiferes. Un peu de respect.

       

      Perso, je pense que WESSON merite des vacances, car jusqu’a recemment, ses messages ont toujours ete riches de bon sens et apolitiques.


    • soi même 23 juin 2013 12:45

      @ wesson, il est probable que vous ne comprenez pas le véritable enjeux, certes cette personne qui a été arrêter ne partage peut être pas vos valeur et pourtant dans cette arrestation et cette condamnation relève plus d’un syntone qui est en train de se rependre en France.

      Car si pour l’instant ceux qui se réclame de l’ultra gauche passent entre les mailles du filet car même si y ne sont pas sanctifiés du gouvernement, ils restent néanmoins à l’abri lors de leurs manifestations. Il faut le reconnaître vos manifestations est dans la droite ligne de soutient du gouvernement actuel qu’une véritable remise en causse

      Il va sans doute pas duré cette situation quand vous allez manifester contre les clauses de l’accord transatlantique seront définitivement adopter pour être effectif en 2015. et bien il serra trop tard de dénoncer ses pratiques, car vous les subiraient comme tous à chacun.

      Ce que Aldous a le mérite de dénoncer, ne s’attache pas à une position politique idéologique, car je pense si je l’ai bien compris si c’était un ultra de la gauche qui aurait eu le même sort son attachement à la liberté d’expression et son indignation n’aurait pas fait de différence.

      Il est temps que vous voyez où le problème se situe, et non pas de joue sur la légitimité où l’illégitimité du droit de manifester suivant la couleur politique supposer.

      Il est intéresant de s’ interroger, que de plus en plus de grande manifestation ne se fait plus dans une violence généraliser, et que la majorité des manifestants répugnent à êtres violent ce qui veux bien dire comment les forces des manifestations même les plus pacifistes sont détourner aux profits d’un pouvoir qui exerce la violence et justifie la violence !

      Il y a autre problème qui se pose où ce trouve le lien entre le débat public et le peuple, à l’assemble National, il suffit de voir comment depuis de nombreuse année ce n’est plus le cas, il y a plus de débat, dans les médias, ce n’est plus non plus le cas, partout le même son de cloche, c’est la loi de la force légaliste de la majorité politique au pouvoir qui donne le ton, où est alors le dialogue, ce n’est plus un dialogue, c’est un arbitrage qui est imposer avant même que le débat sur un sujet soit ouvert, qui a le double avantage d’étouffer toute réflexion approfondie sur le sujet et de l’autre le recourt à stigmatiser les personnes qui s’opposeraient à cette réforme.

      Cela démontre quoi, ce qui est en trains de se passer, certes Hollande n’est pas le seul avoir utiliser cette méthode depuis Chirac cela c’est mis progressivement en place, Cela démontre une chose c’est que l’État n’est plus le lieux où se joue le dialogue démocratique,il c’est enferrer dans la polarité partisane du rapport de force, qui veux dire que nous sonnes plus dans un État de droit ouvert mais bien dans une néodictature qui garde encore le masque de ses apparences du passé démocratique.

      Depuis 2007, après le congrès de Versailles, même si la majorité du PS et PC, c’est abstenue dans ce vote( qui dit mot consent ) nous sommes rentré de pleins pied dans une dictature.
      Et l’apparence changement de Président,de majorité aussi bien aux Sénat, qu’à l’assemble National ne change rien sur le fond du problème, c’est l’exclusion purement est simplement de la représentation de l’assentiment du peuple qui est exclue du dialogue, il n’a plus le droit de pesé sur les débat et sur le sort que les plus hautes instance de sa représentation décide à leurs places.

      Vous qui êtes apparemment sensible à défendre vos idées coûte que coûte, ce cas de figure vous rappel rien, allez un peut effort c’est bien la politique qui a été mis en place en URSS et donc différentes dictatures Européennes des années 30 ont imités.

      Votre intervention en réalités ne trompe pas sur le but non avouer de votre démarche, qui ne fait bien dire que vous n’avez dans votre position pas plus de différence que l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette avec l’extrême droite, vous visez le même but juste avec des moyens différents, c’est pour cela que ce gouvernement, vous interdisez sur le fond à le remettre en cause fondamentalement !

      Rassure toi, nous sonnes peut être en train de trouver une nouvelle forme de manifestation qui va sans doute bousculer tes préjuger légitimismes que la violence ce n’est pas moi, c’est les autres !

       http://www.france24.com/fr/20130621-duranadam-taksim-homme-debout-turquie

       

       


  • King Al Batar King Al Batar 20 juin 2013 11:18

    C’est surnant, ce matin je lisais les nouvelles dans les transport en commun et je me suis fait exactement la meme reflection que vous.

    C’est honteux. Je me demandait quel délit avait il commis réellement, et si moi meme j’aurais su agir différement que lui.
    Aujourd’hui la police fiche tout le monde, à partir du moment ou vous allez au poste et même parfois sans faire de garde à vue. Un ami a moi (un peu naif certes) m’a raconté qu’il a été témoin dans une affaire de drogues et qu’ils ont pris ses empreintes. Il regrettait ensuite sa lucidité.

    Aldous, si parfois nous sommes en désaccord, j’aprouve totalement votre article, votre démarche et les idées que vous défendez ici. Avec de tel comportement, on peut désormais avoir peur de nos idées. Suffisent elles pour nous faire incarcerer ? Manifester contre des lois décidées sans l’avis du peuple est désormais un délit ? Toutes les manifestations non déclarées sont donc illégales. Cel souleve beaucoup de question. Meme Sarkozy n’avait pas osé faire cela.


  • juluch juluch 20 juin 2013 11:29

    C’est malheureusement pas nouveau ce type d’arrestation.


    Tout dépends qui est au pouvoir.........et se que defends ce pouvoir.

    Ceci étant , on ne sait pas vraiment les circonstances et les raisons de son interpellation.

  • Fab81 20 juin 2013 11:41

    Dans la série les grandes découvertes de M. ALDOUS : « je découvre que la justice condamne impitoyablement les manifestants qui se font attraper par la police ! ».
    Forcément, comme la droite manifeste environ une fois dans les trente ans ( la dernière fois c’était en 84, contre le projet de service public unifié de l’éducation),elle n’a pas l’habitude... La prochaine fois qu’un manifestant de gauche subit le même sort que votre copain, on vient vous chercher pour monter un comité de soutien ? Vous ne voulez pas ? Comme c’est curieux ! smiley


  • LE CHAT LE CHAT 20 juin 2013 11:43

    Faites gaffe les gars , Morice est en train de faire les listes pour une raffle de tous ceux qui lui plaisent pas sur Agoravox , des fascistes sans aucun doute !  smiley  smiley  smiley


    • appoline appoline 20 juin 2013 18:30

      Pauvre Morice, il va falloir qu’il nous fasse un autre niard pour s’occuper 


    • Aldous Aldous 20 juin 2013 19:35

      Je suis étonné qu’il ne nous ait pas pondu au article a propos des revelation sur le sous marin sovietique putchiste k-129 coulé pas loin de Pearl Harbour en 1968.


      Moooorice ? 

      T’es encore là ?



    • Bilou32 Bilou32 21 juin 2013 09:48

      Ben moi, je suis même un peu inquiet pour Morice... il n’intervient plus sur Agoravox, et çà me manque un peu...


    • robert 22 juin 2013 19:09

      il essaie (morice) mais tous ses articles ou presque tous sont bloqués en modé


  • LE CHAT LE CHAT 20 juin 2013 11:46

    et pendant ce temps , Taubira se refuse d’enfermer de vrais déliquants !!!!

    participer à une manif pour tous , c’est vachement plus grave que d’attaquer en bande une rame du RER !!!!!!  smiley  smiley  smiley


    • Pie 3,14 20 juin 2013 13:07

      Taubira refuse d’enfermer les délinquants !!!!

      67000 détenus en France, record absolu dans toute notre histoire avec de nombreuses prisons qui sont à plus de 200% de leurs capacités.

      La moitié des prisonniers sont condamnés à des peines inférieures à six mois. Ne pensez-vous pas qu’il serait temps de trouver des solutions alternatives à la prison pour ceux-là lorsque c’est possible ?


    • Rounga Roungalashinga 20 juin 2013 13:18

      67000 détenus en France, record absolu dans toute notre histoire avec de nombreuses prisons qui sont à plus de 200% de leurs capacités.


      Ca montre juste qu’il faut constuire plus de prisons.


    • Pie 3,14 20 juin 2013 14:05

      Et atteindre le taux d’incarcération des USA ( le plus élevé au monde, environ 10 fois celui de la France).

      C’est si efficace, car chacun sait que les USA ont définitivement éradiqués la violence et la délinquance dans leur pays avec cette politique du tout prison...


    • Rounga Roungalashinga 20 juin 2013 14:35

      Construire des prisons parce qu’il en manque n’est pas du tout une politique du « tout-prison », mais une mesure d’intérêt général. N’importe qui peut se retrouver en prison demain. Peut-être moi, peut-être vous. Pas besoin d’avoir fait quelque chose de mal, se retrouver au mauvais moment au mauvais endroit, être l’objet une fausse accusation, ça suffit parfois pour faire de la préventive. Et personne n’a envie de se retrouver dans une prison française.


    • appoline appoline 20 juin 2013 18:33

      Taubira brille depuis le départ pour son incompétence, comme elle ne prend ni le métro ni le RER mais vit pleinement au crochet de la nation avec son chauffeur, elle ne se fera jamais taper dessus dans ses déplacements. Peut-être après alors, quand elle sera au chômage technique 


    • appoline appoline 20 juin 2013 18:40

      Ma foi, construire des prisons fera bosser le BTP, à la place de monuments ou immeubles qui ne servent à rien et dont on a rien à foutre.


      Faire comme aux USA avec le nombre de tôlards ? Ca veut quoi, que sous prétexte du peu de place en prison, il ne faut pas que les condamnés purgent leur peine, ah, ça vaut le coup d’être honnête et de se casser la nénette à aller travailler ; en gros il vaut mieux se mettre dealer ou proxénète ou tiens politique, ça paie mieux et beaucoup moins fatigant.

      Les étrangers, zou, dehors, qu’ils aillent polluer leur pays, la France n’a plus les moyens de servir de poubelle. 

    • Pie 3,14 20 juin 2013 19:50

      Améliorer les conditions carcérales en rénovant le parc et en augmentant le nombre de places est effectivement une urgence.

      Croire que la prison est la seule réponse à la délinquance est faux puisque les pays qui incarcèrent le plus n’obtiennent pas de bons résultats en matière de lutte contre la délinquance.

      La moitié des détenus le sont pour des courtes peines. on peut imaginer des quantités de dispositifs, bracelet électronique, travaux d’intérêt collectifs, établissements où ceux qui travaillent se contentent d’y loger le soir et hors travail, stages de réinsertion ( la plupart des détenus sont des cas sociaux, des toxicos ou des malades mentaux non pris en charge ).

      D’autres pays ont une vision beaucoup plus pragmatique de la punition que la nôtre. Car, si la punition est symboliquement essentielle, l’important pour la société est la réinsertion et l’absence de récidive. Dans ces domaines, la prison française mérite un zéro pointé.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 21 juin 2013 08:28

      Non, Pie 3,14, « la prison n’est pas la seule réponse à la délinquance »

      La meilleure réponse serait que le pouvoir et les journalistes aux ordres cessent d’encourager la « bonne délinquance ».


    • BlackMatter 21 juin 2013 21:46

      Ben voyons.

      Mettez un petit dealer en prison, vous en ferez un criminel.
      Voilà les conséquences du tout carcéral.
      Il faut des peines de substitution et pourquoi pas plus de centre fermés pour les jeunes afin qu’ils ne côtoient pas les pires criminels de notre société (assassin, braqueur, violeurs).
      Quoi qu’il en soit, une personne incarcéré ça coute 3000 euros par mois, une personnes sous bracelet électronique 300 euros. Y a peu être moyen de faire des économies...


  • foufouille foufouille 20 juin 2013 11:57

    pas besoin d’être de droite, il suffit de pas de bol et d’aller a une manif


    • Yohan Yohan 20 juin 2013 12:15

      Que tu dis. Les manifs cégétistes cassent bien du petit bois sur les flics. Tu as déjà vu un casseur CGT en prison ?

      Nous sommes entrés en dictature avec ce gouvernement, c’est sûr. Il y en a au moins qui sont contents de ce gouvernement : avec Valls, la mafia des cités dort tranquille smiley

    • Dzan 21 juin 2013 10:50

      YO âne
      Si tu veux voir une vrai dictature, t’as qu’a aller en Corée du Nord, ou, plus soft à Cuba.

      Ca y est les droitos ont leur martyr
      Français -le mîtré, n’a plus qu’a les canoniser.
      Mort de rire, de lire tous les tissus d’âneries.
      La France en dictature !!! Ah ! ah, ah !


  • Yohan Yohan 20 juin 2013 12:30

    Jeune, j’étais un agité socialo actif dans les manifs, sob ! smiley. J’ai même été alpagué par les CRS pour jets de pierre avec un lance pierre (j’avais à peine 18 ans) et je suis passé en procès et même pas condamné, j’ai juste fait une nuit de cellule. C’était sous un gouvernement soit disant de droite réactionnaire. Ce qu’on voit surtout, c’est la gauche actuelle supporte mal la contradiction et que la démocratie dont elle se gargarise ne vaut que lorsqu’elle est dans l’opposition


  • viva 20 juin 2013 12:49

    Ce n’est pas une question de droite ou de gauche.


    Tout citoyen républicain devrait s’insurger contre le fichage génétique, en même temps que nous sommes fichés par la grace du génome humain tout vos proche se retrouvent eux aussi fichés, puisque nous partageons une partie du même ADN.

    Au départ le fichier génétique avait pour objectif d’élucider des affaires graves. Aujourd’hui il se généralise et se retrouve de fait entre les mains de despotes mafieux qui sont peut être nos bourreaux de demain

    Voilà ce qui doit faire réagir au dela d’un cas particulière ...

    Etre contre le fichage génétique c’est agir en républicain soucieux du respect du droit des peuples a disposer d’eux même. C’est refuser de donner un pouvoir exhobitants a des individus, en qui nous ne pouvons avoir confiance.

  • Pie 3,14 20 juin 2013 12:53

    A l’auteur,

    Un prisonnier politique est une personne condamnée par une justice dépendante qui exécute un ordre du pouvoir exécutif. Or, si la justice française n’est pas un modèle d’indépendance dans le monde, elle n’est pas non plus une caricature de justice à la botte surtout pour des affaires aussi minimes.

    Les juges français votent très majoritairement à droite et il est peu probable que celui qui a formulé cette condamnation s’est dit qu’il obtiendrait une promotion grâce à cela, d’autant que gouvernement n’a qu’une envie, c’est tourner la page du mariage pour tous.

    En revanche, ce jeune qui apparemment n’a pas fait grand chose paie une attitude qui est toujours lourdement sanctionnée par les juges, celle de la rébellion face à la police. Quoi que vous ayez fait, si vous engueulez ou insultez un représentant des forces de l’ordre, la justice vous donnera toujours tord.

    Il est piquant de constater que ceux qui réclament toujours plus de police et une justice toujours plus dure crient à l’injustice dès que cela concerne l’un des leurs. Pourtant, chaque jour, des juges prennent des décisions disproportionnées dans les comparutions immédiates qui s’apparentent selon beaucoup de magistrats à une véritable boucherie judiciaire.

     

     


    • Aldous Aldous 20 juin 2013 13:06

      Bisounours.


    • Pie 3,14 20 juin 2013 13:09

      Parano complotiste.


    • Aldous Aldous 20 juin 2013 13:22

      Bisounours doublé d’un perroquet.

      C’est mignon.

    • Pie 3,14 20 juin 2013 14:08

      C’est bien la peine d’avoir piqué Aristote à l’école d’Athènes pour en faire votre avatar. Vous n’êtes même pas capable de discuter un point de vue différent du vôtre.


    • Ornithorynque Ornithorynque 20 juin 2013 14:13

      Oser parler d’une justice indépendante devant ce procès, ses attendus, les videos montrées par la défense qui contredisent point par point le réquisitoire, et la peine EXCEPTIONNELLE (trouvez moi, SVP, 1 seule peine de deux mois de prison pour un manifestant dans les 50 dernières années Une seule) , c’est vraiment se foutre du monde.

      Quand je vois qu’il y a encore 30% de votants sur agoravox qui approuvent lce dérapage de appareil judiciaire de l’état, je comprends mieux ce qu’il s’est passé entre 1940 et 1945 dans ce pays.

      Fait du hasard, le gouvernement de Vichy était principalement peuplé de SFIO, et Hollande a construit sa carrière sous la présidence d’un ancien secrétaire d’état du maréchal Pétain, ami de Bousquet.

      Les Antifa ont du boulot... mais pas là ou ils croient le trouver !


    • Aldous Aldous 20 juin 2013 14:57

      Excusez ma réponse un peu trop définitive, π, mais que répondre à « justice independante » suivi de « Les juges français votent très majoritairement à droite » ?


      Vous avez loupé l’affaire du mur des cons ?

      Vous avez lu mon message sur ce que je pense du clivage gauche/droite ?

      Quand vous marchez dans la rue, c’est votre pied droit ou bien votre pied gauche qui choisit où vous allez ?

      Attention, reflechissez bien, il y a un piège !

    • Pie 3,14 20 juin 2013 16:51

      D’une part le syndicat de la magistrature ( de gauche), responsable du mur des cons comprend peu de juges qui sont, je le répète majoritairement de droite.

      D’autre part, vous accusez le juge responsable de cette peine d’avoir agi sous les ordres du gouvernement sans avancer la moindre preuve. Il s’agit d’une intime conviction que rien ne vient étayer.

      Je trouve aussi que deux mois de taule pour rébellion à agent est bien cher payer un délit somme toute mineur. Mais un juge est souverain, certains ont la main lourde et sont dans l’abus de pouvoir.


    • Aldous Aldous 20 juin 2013 17:14

      vous oubliez le rôle du parquet.


      C’est le parquet qui défère et le juge suit ou pas.

      Je ne dis pas que la juge est aux ordres dans mon article, je dis qu’elle à violé les droits civiques du prevenu.

      Pourquoi ?

      Parce qu’elle est partisane ?
      Parce qu’on lui en a donné l’ordre ?
      Parce qu’on lui a fait defoncé sa caisse le matin de l’audience et que ça l’a énervée ?
      Parce qu’elle est lebienne ?
      Parce que son mari l’a trompée et qu’elle en veut aux hommes ?
      Parce qu’elle est totalitaire ?
      Parce qu’elle est franc maçonne ?


      Je n’en sais rien. 

      Il n’empeche, un gars est condamné à de la prison ferme pour ses idées.

      Je n’ai pas besoin de connaitre la vie du juge pour dénoncer cette dérive totalitaire.


    • Pie 3,14 20 juin 2013 17:40

      A Ornithorynque,

      Vous pondez des âneries comme votre avatar pond des œufs.

      Le gouvernement de Vichy n’était pas peuplé de membres de la SFIO. Il n’y en avait même aucun en dehors d’Adrien Marquet, ministre de l’intérieur, exclu de la SFIO depuis 1933 pour ses prises de positions nationalistes et autoritaires.

      Mitterrand n’a jamais été secrétaire d’Etat sous Vichy. Il était contractuel au Commissariat au Reclassement des prisonniers de guerre de Janvier 42 à Janvier 43, dirigé par Maurice Pinot, un fidèle du Maréchal mais adepte de la résistance. Mitterrand profite de ce poste pour fournir de faux papiers à la résistance et organise son propre réseau à partir de Juin 42. Il quitte le poste lorsque Pinot est remplacé en Janvier par un collaborationniste convaincu et retrouve plus tard Pinot dans la clandestinité. On peut reprocher à Mitterrand beaucoup de choses notamment d’avoir conservé des liens amicaux avec des gens peu recommandables ( Bousquet), mais certainement pas d’avoir été un résistant d’opérette ni d’avoir manqué de courage pendant cette période.


    • Ornithorynque Ornithorynque 20 juin 2013 18:26

      Arrêtez de pinailler sur le rôle de Mitterrand, et de le faire passer pour un résistant un brillant politicard prêt à toutes les gamelles .

      « Fabriquer des faux papiers pour la résistance » ! ET la petite marmotte elle enveloppe les faux papiers.

      Faut pas prendre les ornithorynques pour des canards sauvages.

      Quant à la SFIO, ou autres logos, ce n’est pas la question ? L’histoire a montré que le gouvernement de Vichy était peuplé de personnels très majoritairement de gauche.

      Maintenant, je n’ai rien à attendre d’une personne qui considère le mandat de dépôt normal dans ce genre de circonstance.

      Vous démontrez simplement que, lorsqu’il faut défendre votre camp, vous êtes prêt à toutes les contorsions.


    • Pie 3,14 20 juin 2013 19:11

      A l’auteur,

      Désolé, il n’est pas condamné pour ses idées, vous tenez absolument à en faire le martyr de votre cause mais c’est aller un peu vite en besogne.

      Il est condamné parce qu’il a rué dans les brancards au moment de son interpellation, qu’il a piqué sa crise au commissariat ( insultes, table renversée ), qu’il a refusé le fichage ADN ( auquel je suis complètement opposé pour les délits mineurs).

      Il est tombé sur une juge qui a sans doute voulu sanctionner cette attitude et satisfaire non pas le gouvernement mais la police.

       


    • Pie 3,14 20 juin 2013 19:15

      Au mammifère qui pond,

      L’Histoire a montré... dites-vous, commencez par prouver ce que vous avancez et on en reparlera.

      J’ai avancé des arguments, vous ne faites que radoter des convictions.


    • Aldous Aldous 20 juin 2013 19:51

      π,


      vous oubliez juste un detail : c’est une interpellation sans motif légitime.

      Depuis le début de ce mouvement les flics on pour orgre d.embarquer les gens au commisaria sans raison juste pour les harasser.

      C’est un usage politique de la police, comme on faisait chez les sovietiques.

      Le fait que les citoyens s’indignent et refusent de ooperer est normal et digne.

      L’insistance du gouvernement (en fait de l’UE et des USA) à generaliser le flicage ADN des manifestants, en depit de la jurisprudence est aussi pparfaitement revelateur de la volonté d’installer un regime de police politique digne de la Stasi.

      On trouvait les fichiers papier des citoyens odieux du temps du rideau de fer.

      C’etait de petits joueurs.

      Aujourd’hui les USA et l’UE ont mis en place des dossiers numeriques sur tous les citoyens.

      Dès que vous prenez l’avion en Europe, votre nom et votre vol sont envoyés aux services de renseigbement US.

      Toutes les communications sont ecoutés sans commision rogatoire.


      tous les services de reseaux sociaux on ouvert des backdoors à la NSA et la CIA.

      E tous les systemes de cryptages doivent fournir des clefs universels à la NSA avant d’etre mis sur le marché.

      Si vous avec un tablette ou un pc avec camera et micro integré, souriez, les services de renseignement peuvent vous filmer et vous ecouter a votre insu quand ca les chante.

      (à ce propos... allez enfiler un caleçon s’il vous plait et arreter de vous curer le nez, c’est pas parce qu’on bosse à la NSA qu’on doit subir ça ! ) 





    • Pie 3,14 20 juin 2013 20:28

      A l’auteur,

      Il ont pour ogre... c’est un joli lapsus.

      Le début de votre message aurait pu être écrit par un militant de gauche sous les années Sarkozy. Il y a eu des quantités d’histoires de manifestants lourdement poursuivis lors des multiples manifestations qui ont émaillées son quinquennat. Je me souviens d’un brave type avec qui j’avais pionné dans ma jeunesse qui s’est trouvé accusé d’avoir bousculé un policier lors d’une manifestation contre Sarkozy qui venait faire un discours dans un bled. Ce brave quadragénaire, très posé n’avait rien fait mais a subi deux ans de procédure judiciaire, failli perdre son job, a frôlé la taule de très peu malgré le soutien de tous les élus régionaux, des syndicats et de plusieurs associations.

      On dirait que vous découvrez que la justice n’aime pas ceux qui manifestent.

      Le reste de votre post parle de surveillance. C’est un fait qui n’est pas nouveau et qui s’adapte aux nouvelles technologies et comme toujours ceux qui veulent l’éviter trouveront des parades.

      Ma religion m’interdit le caleçon, comment avez-vous su pour la crotte de nez ?


    • Aldous Aldous 20 juin 2013 22:00

      π 


      Arretez de me faire des leçon sur ma pretendue posture partisane, et allez lire ce que j’ecrivais du temps de Sarko.

      Je n’ai pas attendu Hollande pour denoncer les derives autoritaires de l’Etat-europe.



      Il serait temps d’arreter de croire au pere noel, à la droite et à la gauche.

      (c’etait pas un lapsus, c’est un clavier virtuel minuscule incompatible avec mes gros doigts)

    • dom y loulou dom y loulou 21 juin 2013 13:47

      aldous, veuillez citer les auteurs des pensées que vous reprenez



    • Aldous Aldous 21 juin 2013 22:14

      le premier article que je cite est d’Aldous et le suivant est d’Aldous... smiley


    • lisca lisca 25 novembre 2014 13:21

      Meric Aldous pour votre combat de tranchée : vous ne laissez rien passer !


  • Aldous Aldous 20 juin 2013 13:04

    Pour mieu comprendre ce qui se met en place je vous invite a lire ces extrais d’un rapport de la banque d’affaires JP Morgan :


    Le rapport préconise en Europe une « réforme politique. » 


    Ils écrivent : « Au début de la crise l’on avait pensé que ces problèmes nationaux hérités du passé étaient en grande partie d’ordre économique, » mais « il est devenu manifeste qu’il y a des problèmes politiques profondément enracinés dans la périphérie qui, à notre avis, doivent être changés si l’Union monétaire européenne (UME) est censée fonctionner à long terme. »

    Le document détaille ensuite les problèmes existant dans les systèmes politiques des pays de la périphérie de l’Union européenne – la Grèce, l’Espagne, le Portugal et l’Italie – qui sont au centre de la crise de l’endettement en Europe.


     «  Les systèmes politiques de la périphérie ont été établis après une dictature et ont été définis par cette expérience-là. Les constitutions ont tendance à montrer une forte influence socialiste, reflétant la force politique que les partis de gauche ont acquise après la défaite du fascisme. »

    « Les systèmes politiques autour de la périphérie affichent de manière typique les caractéristiques suivantes : des dirigeants faibles ; des Etats centraux faibles par rapport aux régions ; une protection constitutionnelle des droits des travailleurs ; des systèmes recherchant le consensus et qui encouragent le clientélisme politique ; et le droit de protester si des modifications peu appréciées sont apportées au statu quo politique. Les lacunes de cet héritage politique ont été révélées par la crise. » 


    Oui, vous lisez bien : Les droits constitutionnels et la recherche du consensus politique seraient des lacunes.

    Le droit de protester serait une lacune.

    Les « experts » de la JP Morgan preconisent donc d’installer en Europe un régime fort et antisocial, après s’etre débarrassé des constitutions existantes et reprimant les protestataires.


    Nous avons sa mise en oeuvre sous les yeux, en Grèce et à Chypre où la constitution n’est plus qu’un paillasson, où le gouvernement se torche avec les arrêts du conseil d’état rendant l’arret de la TV publique illégale.

    Et en france nous avons le premier protestataire jeté en prison pour ses idées.

    Si nous ne reagissons pas, ce sera la nouvelle norme.

    C’est ce que preconisent ouvertement les grands banquiers, et quand les grands banquiers parlent, les politiciens s’executent.


    • Aldous Aldous 20 juin 2013 13:41

      Au passage il fait noter l’inculture crasse des « experts » de la JP Morgan en Histoire et en Politique :


      Les constitutions des pays « périphériques » en question n’ont pas du tout été mis en place par des partis de gauche :

      En Grèce, la guerre civile succède à le libération, et le gouvernement monarchiste soutenu militairement par la GB empeche les résistants qui avaient pris le maquis contre Hitler de prendre le pouvoir.

      En Espagne, c’est la dictature de Franco.

      Au portugal, celle de Salazar.

      Bref, la pseudo analyse historico-politique de JP Morgan, n’est pas plus valable que leur expertise financiere sur les produits dérivés : c’est juste des éléments de language, du pipeau, des conneries en boite, empaquetées et vendues à des gogos et des ignares.

  • ta conscience ta conscience 20 juin 2013 13:09

    triste État des lieux !

    les prisons affichent pourtant « complet »...

    nous aurait-on menti sur la surpopulation carcérale qui augmente, qui monte qui monte qui monte... depuis un an dit-on. ah tiens ! depuis un an ? encore une coïncidence qui tombe mal pour nos managers en place.

    bon, je préviens, j’ai tendance à jouer avec les mots, généralement sans ironie, sauf cas de force majeure.

    * Si nous acceptons qu’en France on puisse jeter en prison un homme pour ses opinions, demain, vos fils et vos filles vivront dans un monde où ils auront peur de penser. *

    comme il n’est pas bien possible de refuser ça, l’autre solution est de quitter ce pays qui devient invivable. j’ai cru lire ou entendre que 15 % des diplômés s’en vont chercher fortune hors les frontières de notre douce France... pas si douce que ça quand c’est la gauche qui manage.

    pour ce qui est de « penser », coïncidence qui tombe bien, celle-là, AgoraVox a publié hier un bon papier sur le sujet : qu’appelle-t-on penser ?

    à lire certains commentaires, ça laisse perplexe...

     


    • Vipère Vipère 20 juin 2013 19:18

      La crise du logement toucherait aussi les bâtiments pénitenciers ?

      Des locataires que l’on ne laisse pas à rue, s’ils échappent à leurs surveillants, à la différence de bien d’autres laissés pour compte, logés à la « belle étoile »  !


  • viva 20 juin 2013 13:14

    @l’auteur


    Je suis d’accord avec vous et même plus que cela.

    Sauf sur ce point, ce n’est pas le premier contestataire a être mis en prison .... il y en a bien d’autres.

    En France officiellement les prisonniers politiques n’existent pas, parce que l’état refuse de leur donner ce statu.
    en vérité tout personne qui s’interresse qu sujet, sait bien qu’il y en a des dizaines ou des
     centaines cela diffère selon la façon dont on calcul.

  • Bulgroz 20 juin 2013 13:32

    1) Coup de tête à un policier : 3 mois de prison avec sursis +1300 Euros d’amende

    2) 6 Mois plus tard, refus du test ADN : 100 jours-amende à 10 €

    Accusée d’avoir donné un coup de tête à un policier – en civil – lors de la Gay Pride de mai 2011 à Tours, Fanny P., 31 ans, militante antifasciste engagée dans la défense des sans-abri et des sans-papiers, avait écopé d’une peine de trois mois de prison avec sursis et de 1.300 euros d’amende.

    Six mois plus tard, elle était convoquée au commissariat de police de Tours pour s’y soumettre à un test ADN (par la salive), en vue de l’enregistrement de son empreinte génétique dans le fichier national des empreintes génétiques (FNAEG). Soutenue par une vingtaine de militants, dont la présidente de la Ligue des droits de l’homme, Catherine Lison-Croze, et le porte-parole de Chrétiens migrants, Louis Barrot, qui ont témoigné à la barre, la jeune femme s’est longuement justifiée sur ce choix politique, confirmant son opposition au fichage génétique, évoquant une atteinte à sa vie privée et à son intimité  : « Une fois qu’on est fiché, c’est à vie, ça n’est pas un acte banal, on devient suspect privilégié. »

    Des arguments balayés par le procureur de la République, Joël Patard, qui parlait de « digressions philosophiques et doctrinaires de personnes qui invoquent les grands principes démocratiques et qui sont les premières à s’asseoir dessus. »

    Le procureur, qui a requis cent jours-amende à 10 €, a été suivi par le tribunal.

    http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2013/06/18/Elle-refuse-le-test-ADN-100-jours-amende-a-10-1513486


  • Scual 20 juin 2013 13:40

    « Nicolas est le premier. »

    Je suis désolé mais c’est tout simplement une honte d’écrire ça.

    Ça fait des décennies qu’on envoie devant les tribunaux ou en taule des gens de gauche qui auront été au moins autant prisonnier politique que Nicolas.


Réagir