samedi 2 janvier - par Carlo Gallo

Paraitre au risque de ne plus être, ou les vœux creux de la macronie pour la nouvelle année

Nous avons encore commis la même erreur !

Nous nous sommes pourtant juré de ne plus regarder le jeune homme pavaner dans le petit écran…

Néanmoins, devant la gravité de la situation provoquée par le vide sidéral de l’action du pouvoir exécutif face au coronavirus, nous avons cédé et nous nous sommes mis, en famille, devant la télé à 20h00, ce 31 décembre !

Personnellement, j’ai écouté la première phrase et je suis parti préparer l’apéro : « Nous avons sauvé des vies, nous avons réussi… », c’en était trop !

L’indécence de la citation de tous ces prénoms, l’autosatisfaction (sans mauvais jeu de mots !), « le combat que je dirige » dans la bouche du jeune homme, faisaient tâche face au désastre national : la quatrième (ou cinquième, je ne sais plus) puissance économique mondiale qui se targue de donner de leçons à tout le monde, réduite à « réussir » (dans la bouche du jeune homme) le début des vaccinations : 200 vaccinés en trois jours !!! Et oser appeler ça une réussite !!!

Mais, le décor de la prochaine campagne présidentielle était planté : feu de cheminée, président apaisé (après le covid), implants capillaires soigneusement coiffés, posture aisée, mains confiantes… J’avoue, les communicants du Palais ont bien travaillé leur copie… Le seul ennui, c’est que cela ne prend plus. Vous connaissez, l’histoire du berger menteur ! A force de ne faire que de la com, on tue la com ! Et ce 31 décembre ce fut le cas !

Publicité

Oser se présenter en pater familias n’ayant réussi qu’à enrichir les riches (en réalité les vraiment très riches) et enfiler le costume du bon père de famille… On se refuse rien au Palais !

 Bref, un discours vide de sens, plein d’astuces de communicant mais avec de ficelles tellement grosses que cela ne passait pas.

En ce jour de ripaille du 31 décembre, mi-confiné, mi- couvre-feu, l’indigestion est venue du discours du jeune homme…

Le seul ennui (il me semble que j’ai déjà utilisé cette expression, mais, tant pis !) c’est qu’en face, c’est le désert ! Entre le mégalo Mélenchon (la République c’est moi) et la fille de son père, il n’y a vraiment rien ! Si, quand-même, il y a quelques bonnes femmes (ne voyez rien de sexiste là-dedans, vous allez comprendre tout de suite pourquoi j’utilise cette expression) qui rêvent de nettoyer « comme les femmes savent le faire », comme a dit l’une d’entre elles…

La plaidoirie sur le fond ?

Le discours du jeune homme se résume à :

* Fini, le covid ; j’ai gagné !

Publicité

* Les dizaines de milliers de morts : absents, sinon condoléances aux familles, en passant rapidement !

* Aucun projet sur la vaccination, sur la sortie de la crise sanitaire et économique, mais : ouverture sur les élections présidentielles de 2022.

* Si, il me semble qu’il a parlé de l’Europe et du climat !!!???!!! (Est-ce cela que les Français attendaient ? Je n’en suis pas sûr)

C’est tout, et c’est déjà beaucoup ! Les équipes, la flopée je voulais dire de communicants du Palais ont bien révisé leur copie, mais, en faisant abstraction des Français et de leurs préoccupations, comme d’habitude, car ils ne connaissent pas les Français. Ils voient les Français comme une entité négligeable, malléable et corvéable à merci, au service du jeune homme « bien propre sur lui et beau parleur ».

Ah, j’oubliais ! Ma plus jeune fille qui passe ses vacances scolaires avec nous a dit que le discours était vide et que seul le paraitre avait de l’importance aux yeux du président (c’est le terme qu’elle a employé, moi, j’aurais pas utilisé ce terme) et que seul son image de sage rassurant comptait. De là vient le titre de ce papier.



14 réactions


  • Ben Schott 2 janvier 09:04

    C’était sa manière à lui de « réinventer » les vœux !

     

     

    Pas regardé, évidemment...

     

     

     


    • troletbuse troletbuse 2 janvier 09:11

      @Ben Schott
      Moi non plus. Les merdias relaient très vite ses incohérences visibles mais voulues.


    • Le421 Le421 2 janvier 17:42

      @Ben Schott
      Moi, les pièces de théâtre écrites et mises en scène par Brigitte Trogneux, j’en ai ma claque. Alors, je suis passé à autre chose.
      On tient le pari que je suis capable d’écrire à l’avance ce qu’il va dire ?
      Sans me casser la tête, je ressors plus de la moitié du texte...
      Alors, fizzzzz !!
      Dehors le clown !!


  • troletbuse troletbuse 2 janvier 09:09

    Je ne crois pas que la chloroquine ait été classée vénéneuse sans raison au mois de janvier.

    Je ne crois pas que la sortie au théâtre de MIcron et maman au mois de mars n’ait été médiatisé sans raison

    Je ne crois pas que le traitement HCQ-AZE-zinc n’ait été interdit en juin suite à l’étude bidon du Lancet pour des raisons sanitaires.

    Tout cela fait partie d’un plan réfléchi et appliqué afin de provoquer le plus de décès possible et installer la dictature.


    • Ben Schott 2 janvier 11:39

      @troletbuse
       
      « Je ne crois pas que la chloroquine ait été classée vénéneuse sans raison au mois de janvier »
       
      Un « anti-conspi » vous répondrait que les coïncidences ça existe aussi.
       


    • Le421 Le421 2 janvier 17:45

      @troletbuse
      Un détail m’a conforté dans mon automédication...
      J’ai commencé à entendre du mal de la vitamine D et du zinc !!
      C’est bon signe.
      Je vais rapidement en acheter avant que l’usine Arkopharma saute !!


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 2 janvier 09:14

    Comme l’a dit Eric Coquerel sur Europe hier matin :

    "Dans son énumération, il a oublié Jeff (Bezos), + 77 millions de dollars pendant la crise ou encore Bernard (Arnault), + 9 milliards de dollars pour LVMH« . »Tout cela grâce à la politique fiscale de gouvernement et au fait d’avoir refusé les profiteurs de crise".

    Pendant la Révolution Française, les  » accapareurs » étaient accusés d’entasser des produits de consommation et de les conserver pour réaliser des profits importants par suite de la raréfaction des denrées et donc de la hausse des prix.

    La loi sur l’accaparement votée le 26 juillet 1793, prévoyait jusqu’à la peine de mort pour les commerçants qui ne feraient pas la déclaration de leur stock de denrées de première nécessité. C’était une révolution bourgeoise, mais la bourgeoisie de l’époque s’embarrassait encore de morale.


    • Francis, agnotologue Francis 2 janvier 09:34

      @Séraphin Lampion
       
       ’’la bourgeoisie de l’époque s’embarrassait encore de morale.’’
       
      Les « bourgeois » d’aujourd’hui sont apatrides par le fait de leurs actions dans les multinationales. Ceci explique cela.
       
       Si Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes, comme aurait dit Bossuet, il se fout royalement de ceux qui n’y sont pour rien.


  • Nous vons sauvé des vies. Combien de suicides en 2021 ? :

    La santé mentale des salariés ne cesse de se dégrader

    A la sortie du 2e confinement, la santé psychologique des salariés est au plus bas depuis le début de la crise sanitaire. 

    21/12/2020


  • cevennevive cevennevive 2 janvier 11:09

    Bonjour,

    Pas regardé, je ne peux plus regarder ce robot bien propre et ennuyeux.

    Je préfère R2D2 (le petit robot de Star wars), au moins, lui, est rigolo !

    Dans les années 1980, à Disneyland, il m’a suivi un bon moment en me soûlant de paroles. Mais au moins, je riais.


  • zygzornifle zygzornifle 2 janvier 13:18

    Discours aussi creux qu’un compte en banque de PME après le passage du fisc .....


  • zygzornifle zygzornifle 2 janvier 13:19

    Le marin Shadock nous amènera t’il a bon port ? ....


  • ETTORE ETTORE 2 janvier 17:42

    Je me suis dit en passant devant l’écran  :

    « Tiens, ils ont remis nounours et pimprenelle »

    Encore un spot soporifique à la solde des hypnotiseurs.

    La Boldoflorine Elyséenne, Le champomy de fin d’année. Le dernier Stérimar à la schnouf . Le dépuratif intestinal, Le bifidus (D)anoné. La louche d’huile de ricin.

    TOUT à été essayé depuis plus de trois ans, avec le même bonimenteur !

    Mais qui va encore croire, cet auto-satis-facteur grolandolesque ? Cet apparat-chic

    auto-congratulant, et même auto-bronzant à la carotte, qu’il manie comme on lui a appris chez Roteuchhh...àààà ? (pas à vos souhaits, non !)

    Quel monde de débiles, avec une sirène d’alarme, sans queue, qui vous rappelle que si vous « péchez » , la bourriche timbrée Finistère des Finances, seras à135 euros !.

    Et vous n’avez pas intérêt à l’ouvrir, comme une huitre, devant la perle de la police, qui ne vous demanderas pas, si vous êtes frais ou périmé, ou vous finirez écaillés .

    Sérieux, à voir les gens habitués à scanner tout ce qu’ils mangent.....

    A choisir ce qui est le mieux pour leur santé ......

    Privilégier le frais, et les trajets d’approvisionnement courts......

    Mettre des étoiles, sur tout ce qu’ils vont visiter, juste par opinion.....

    S’habiller et choisir des produits non nocifs.....

    Hésiter deux heures pour choisir un dentifrice, bio, à régénérescence gengivaire...

    Choisir le savon le plus neutre pour leur épiderme, à fleur de peau....

    Rouler zonzon, à la prise de courant, pour sauver les grenouilles d’Amazonie....

    ET :

    Les mêmes acceptent de porter sur leur tronche, au plus près de leurs lèvres, des masques, fabriqués je ne sais où, dans des conditions d’hygiène inconnues chez nous, et même, les réutilisent à gogo, tant qu’ils peuvent respirer leur haleine au travers .

    Les mêmes. acceptent de se laver les mains, vingt fois par jour à chaque entrée et sortie de magasin, à chaque caddie, à chaque poignée de tram ou de métro...

    Sans qu’ils ne se posent un seul instant, la question de savoir, avec quoi sont fait les différents « gels hydroalcooliques » avec lesquels, ils imitent un Ponce Pilate parkinsonien.

    Le summum, réside quand même dans le fait, d’accepter une seringue à pénétrer dans sa peau, certes, pas de celles recueillies dans un parc squatté par des junkies, mais avec un produit, dont personne n’est foutu de nous expliciter, ni sa composition, ni ses possibles conséquences sur la santé, ni sur son efficacité réelle

    Alors un état qui nous le fait à l’envers ?

    CERTAINEMENT !

    .


  • osis 20 février 09:34

    ..

    ll faudrait un filtre anti-parasite sur les télévision.


    ..


Réagir