mardi 29 mars 2016 - par Patrick Samba

Un Tchernobyl, un Fukushima est évidemment possible en France

Il y a peu, commémorant à leur manière le 5è anniversaire de Fukushima et le 30è de Tchernobyl, Pierre-Frank Chevet, président de l’ASN (l’Autorité de Sureté Nucléaire), l’a redit, l’IRSN (l’Institut de Radioprotection et de Sureté Nucléaire) l’a également rappelé implicitement en publiant une expertise sur les conséquences des accidents de 69 et 80 à la centrale de Saint-Laurent-des-Eaux : un accident nucléaire du type de Tchernobyl ou de Fukushima est évidemment possible en France. Et la question n’est donc plus de savoir s’il peut survenir, mais où et quand.

Pas besoin d’un attentat, même si l’hypothèse se fait, comme en Belgique, plus présente. Il suffit en effet d’une simple erreur humaine. Une erreur dont la probabilité de survenue ira en augmentant considérablement avec le vieillissement des réacteurs et l’accroissement de la sous-traitance avec des salariés formés à la va-vite et dont le statut précaire ne va pas aller en s’améliorant avec l’amoncellement de lois néo-libérales du travail dévastatrices.

Ignorant cyniquement ces rappels très officiels n’émanant pas d’organismes antinucléaire mais d’institutions liées à un Etat tout ce qu’il y a de plus favorable à l’énergie atomique, avec cette dose de parjure cimentée d’une pitoyable lâcheté qui fait la marque des dernières présidences françaises, Ségolène Royal annonce néanmoins qu’elle est prête à donner son aval à une prolongation de 10 ans des centrales nucléaires françaises. Opinion bien loin d’être reniée par les Juppé, Le Maire, et autre Sarkozy lesquels à leur manière ne disent pas autre chose en affirmant récemment qu’eux Président ils ne fermeraient pas la centrale de Fessenheim.

L’irresponsabilité de ces gens atteint des sommets dont même la caricature ne serait que le pâle reflet de ce qu’elle est dans la réalité. Il relève donc de notre responsabilité de dénoncer leur inconséquence et en toute logique de ne pas les élire à la fonction élyséenne, eux tout comme la néo-fasciste Le Pen qui, elle, ne dit rien mais n’en pense pas moins. A-t-on déjà entendu le Front National émettre un avis ne serait-ce que timidement critique sur la filière électro-nucléaire ?

Or oui, un Tchernobyl, un Fukushima est possible en France, et nous devons tout faire pour qu’un tel drame, de nature différente d’un massacre terroriste et autrement grave, ne vienne meurtrir à jamais un espace considérable de notre territoire et de celui des pays voisins et la santé somatique et psychique de leurs habitants.

Et la première chose à faire est d’aller manifester jeudi prochain, en espérant que ça déborde, contre la loi travail de Hollande, Valls, El Khomri et Macron.

 Si le rapport ne vous apparait pas de prime abord évident, c’est que la stratégie néo-libérale ne vous apparait pas encore clairement. Le néo-libéralisme et son profit à tout-prix non seulement s’évertue à privatiser le bien commun, à détruire le tissu social et les conditions de travail des précaires et par conséquent de ceux du nucléaire, mais également l’humanité dans son ensemble. Si ce n’est carrément la planète : qui sait en effet où se trouvent les corium de Fukushima ?

Un lien ténu s’est déjà établi le 9 mars, jour de l’imposante manifestation de force hostile à la loi néo-libérale sur le travail. En bon observateur vous n’aurez pas manqué de voir fleurir sur des pancartes un slogan faisant un clin d’œil à la lutte antinucléaire en empruntant à l’un de ses plus célèbres slogans. A la manière d’un " Nucléaire, non merci ! ", ici ou là apparaissaient des :

     " LOI KHOMRI, NON MERCI ! "

 

Patrick Samba

On peut signer la Pétition · Loi travail : non, merci !

 



163 réactions


  • sls0 sls0 29 mars 2016 13:45

    L’erreur humaine serait due à du matériel qui vieillit ?

    J’ai vu des raisonnements plus logiques.

    L’inconnu engendre la peur et la peur engendre le rejet. Avec un raisonnement pareil je comprend la peur et le rejet.


    • Patrick Samba Patrick Samba 29 mars 2016 21:28

      sls0, vous comprendrez mieux la logique quand vous admettrez (et ce n’est pas demain la veille) que la conception même d’une centrale électro-nucléaire est une pure folie, soit une grave erreur humaine. Et il est bien évident pour toute personne un peu sensée qu’une technologie à la dangerosité inacceptable ne peut que voir sa dangerosité s’accroitre avec son vieillissement...

      Et je parle pas des déchets...

      L’erreur humaine étant déjà présente à la source, elle ne que voir sa traduction régulièrement se faire jour. Et le vieillissement n’est pas indispensable au déroulement du processus. Le réacteur A1 de St Laurent des Eaux a eu son accident dans l’année de sa mise en service (1969). La centrale de Tchernobyl avait moins de 10 ans lorsque la catastrophe liée à une grave erreur humaine est survenue. La centrale de Fukushima dès sa construction était exposée à ce qui est arrivé. Par souci d’économie, pour un maximum de profit, ses concepteurs l’ont construit non pas en hauteur, comme apparemment le permis de construire le leur imposait, mais en bord de mer derrière une digue de 5 m de haut quand les scientifiques savaient que les vagues d’un tsunami pourraient atteindre à cet endroit plus de 15m de haut. Ce qui a été le cas....

      Vous êtes formaté, et n’avez plus la maitrise de votre réflexion....

      Ce qui vous amène par moment à la plus extrême mauvaise foi, aux mensonges, et le reste....

      Mais comment ne pas comprendre la difficulté d’un humain qui a voué sa vie à une folie, qu’il lui soit si difficile d’accéder à cette humilité que le ferait garder le silence... Le sentiment de culpabilité est effectivement quelque chose de très lourd à porter, et le plus économique en terme psychologique est d’en dénier la réalité...

      Vous ne devriez pas venir commenter sous mes « tracts ». Même quand vous le faites sous d’autres articles vous déclenchez chez moi des réactions très déplaisantes. Inévitablement.

      Alors méfiez-vous.  


    • sarcastelle 29 mars 2016 22:05

      @Patrick Samba

      .
      Quand on vous contredit, c’est de la merde, hein.
      On est ahuri de voir pour qui ou quoi vous vous prenez. Bah, tant pis. Il vous faudra continuer à souffrir, puisque visiblement l’existence d’opinions différentes vous est totalement insupportable. On s’en moque, près tout ! 

    • Patrick Samba Patrick Samba 29 mars 2016 23:38

      @sarcastelle

      dites-moi si je me trompe mais j’ai le sentiment que vous cherchez à être désagréable.

      Si c’est bien le cas, alors - et vous voudrez bien excuser dès à présent l’ ingénuité ou la forfanterie du conseil - il vous faudra encore faire quelques progrès ou efforts, parce que, voyez-vous, je ne parviens pas à me sentir... pas même égratigné, non... seulement touché....

      Avez-vous une idée de ce à quoi cela est donc dû ?


    • sarcastelle 29 mars 2016 23:41

      @Patrick Samba

      .
      à quoi cela est donc dû ?

      A votre écrasante supériorité.

    • joletaxi 29 mars 2016 23:56

      @Patrick Samba

      mais en bord de mer derrière une digue de 5 m de haut quand les scientifiques savaient que les vagues d’un tsunami pourraient atteindre à cet endroit plus de 15m de haut. Ce qui a été le cas....

      on reste partagé
      la mauvaise foi
      l’imbécilité
      le sectarisme

      car figurez-vous que toute la côte est du Japon est protégée par des digues que l’on croyait suffisantes, faut croire que vos scientifiques avaient bu trop de sake
      pire
      dans un village, la population , obéissant aux consignes, s’est rassemblée dans un abri surélevé désigné comme sur, et ils sont tous morts noyés

      fuku, zéro mert zéro la tête à Toto, fort heureusement cela tient toujours, pourtant la clique antinuc creuse, creuse, creuse, vont finir à Valparaiso


    • Patrick Samba Patrick Samba 30 mars 2016 00:41

      @sarcastelle


      « à quoi cela est donc dû ? A votre écrasante supériorité
      . »

      Ah je vois que vous n’êtes pas sans avoir malgré tout quelques fragments de lucidité....


    • sarcastelle 30 mars 2016 08:33

      @joletaxi

      .
      La clique antinuc creuse, vont finir à Valparaiso

      Ils ne creusent même pas droit !

    • Patrick Samba Patrick Samba 31 mars 2016 02:38

      Bon, je veux bien faire un effort et reconnaitre que ma réponse à sls0 ne tient pas un compte exact de sa remarque, que j’ai répondu trop rapidement et sans considération d’une réalité qui m’avait échappée sous le coup de l’émotion en voyant apparaitre son avatar en première ligne. Je n’ai alors vu dans sa remarque que l’expression de sa mauvaise foi habituelle.
      En réalité il manque un morceau de phrase dans mon texte. Une correction qui n’a pas été enregistrée et dont je viens seulement de m’apercevoir de l’absence (l’inconvénient de n’avoir pas fait relire mon texte par quelqu’un d’autres avant publication....). Mais en même temps ce manque ne rend pas la phrase incompréhensible si on ne cherche pas des poux inutilement dans la tête de son interlocuteur (mais il faut admettre que ma dernière avoinée a dû laisser des traces...)
      .
      Donc la phrase aurait dû être : Il suffit en effet d’une simple erreur humaine. Une erreur, un risque d’accident dont la probabilité de survenue ira en augmentant considérablement  avec le vieillissement des réacteurs et l’accroissement de la sous-traitance avec des salariés formés à la va-vite et dont le statut précaire ne va pas aller en s’améliorant etc...

      C’était effectivement plus clair ainsi....


    • mmbbb 3 avril 2016 18:06

      @Patrick Samba Tchernobyl absence totale de procedure Il est impensable en France qu un reateur soumis a un entretien soit « rallumé » apres l’arret Par ailleurs en France il est impossible qu une personne seule puisse ou un petit groupe de personne puissent prendre des initiatives incohérentes Quant au Japonais pays de haute technologie je les pensais pas aussi con Ils ont maintenant 3 coeurs fondus et ils ne savent ni sa position ni les reactions futures ( Science et vie ) Ce n’est pas la peine d’avoir pris deux bombes sur la tronche et etre si peu prevoyant Quant a nous j’aimerai comme tout un chacun de pas etre tributaire du nucleaire mais les ecolos francais sont malhonnête La transition energetique allemande a fait l’objet d’un rapport cinglant de l’equivalent de notre cour des comptes et les allemands utilisent 40 % de leur production dans des centrales thermiques a lignite principalement D’enormes haveuses avalent tout sur son passage meme des villages qui sont detruits Vaste probleme qu’est l energie et la fusion ce n’est pas pour demain . Quant aux ecolos j’ai pas une tres grande confiance


  • Nicolas_M bibou1324 29 mars 2016 13:59

    J’aime bien les chiffres : 


    La pollution de l’air, essentiellement liée aux centrales aux charbon : 7 millions de morts par an.

    Tchernobyl : 25 000 à 125 000 morts selon les estimations

    Fukushima : entre 15 000 et 25 000 morts selon les estimations.

    Tchernobyl, Fukushima, possible en France ? Tant mieux. C’est bien plus rassurant que la généralisation des centrales à charbon, comme en Allemagne. Honnêtement, 20 000 morts tous les 10 ans à cause d’une centrale qui pète, c’est le prix le moins élevé que nous ayons pour maintenir notre production énergétique. Ca ne doit pas être quelque chose qui fait peur.

    C’est certes bien plus spectaculaire que la pollution de l’air, mais bien moins dangereux.

    • joletaxi 29 mars 2016 14:13

      @bibou1324

      fuku , que je sache, et je suis pas le seul ,c’est

      zéro mort, zéro la tête à Toto

      http://www.contrepoints.org/2016/03/29/243950-fukushima-peu-dimpact-des-radiations-sur-la-sante-humaine

      les effets sont indécelables par rapport au bruit de fond statistique

      la loi Elcomic va surement engendrer des catastrophes,

      en URSS, ,fort heureusement, ils n’avaient pas des patrons voyous, on a vu le résultat... spectaculaire

      bref la daube habituelle,


    • Pyrathome Pyrathome 29 mars 2016 16:57

      @joletaxi
      smileysmileysmileysmileysmileysmileysmiley


    • alinea alinea 29 mars 2016 17:45

      @bibou1324
      Vous avez raison bibou, qu’est-ce qu’on a à foutre d’une centrale qui pète ; dès qu’on le sait on avale notre iode, on prend sa valise et son chien, et on se casse ; on laisse des milliers d’hectares inhabitables pendant des siècles ; on refait sa vie ailleurs, ou ? ; c’est une aubaine, et l’État dans sa grande mansuétude nous repaiera une baraque, nous retrouvera un boulot. Big Pharma soignera notre cancer, remboursé par la sécu et puis avoir vécu quarante ou cinquante ans en bonne santé, on ne va pas se plaindre. Bon, il y a les gosses, mais bon, les gosses...
      Là où nous serons, nous reprendrons un abonnement EDF pour notre ordi, notre télé et nos machines à laver et nous descendrons dans la rue pour râler contre l’augmentation des prix.
      Les hommes ne sont que des hommes, hein, on ne peut pas leur demander la lune, ils n’ont plus d"honneur, plus de compétence, mais c’est normal avec les temps qui courent, c’est comme le chirurgien qui pensait à autre chose et qui a laissé crever votre femme d’une opération de l’appendicite ! Qu’est-ce que vous voulez dire ? L’erreur est humaine, l’appât du gain est la religion, et nous sommes tous bien contents.
      Chez moi ça sera super, je pourrai finir mes vieux jours irradiés, les riches du nord repartiront chez eux et j’aurai tout l’espace pour moi et tous les matins en chevauchant les plaines, je réciterai ce mantra : l’irradiation c’est rien, juste une peur, et comme je suis brave, la peur je la nique.
      Mon espace délétère sera ma récompense ; je n’aurai plus de radio, je n’entendrai pas les pleurs et les ricanements de ceux qui diront : zéro mort, la tête à Toto. je m’en souviendrai et j’en rirai ; mes légumes seront irradiés ? Et alors, ! De toutes façons je ne suis pas immortelle, non mais !
      Quand je verrai des déformations incongrues sur mon corps encore svelte, je me dirai louloutte il faut songer à te donner en nourriture irradiée aux sangliers irradiés. Pas envie de galérer.
      Avec un peu de chance et si je dure assez longtemps, je verrai p’être un loup ou deux et ça, ça consolera toutes mes peines.
      Ma vie est entre les mains de ce que vous soutenez bibou ; j’aurai peut-être une pensée émue pour mes petits enfants, mais ce ne sera qu’égocentrisme ! Rien d’important.
      Moi je suis pour : allons pour la gabegie, j’aime que tout soit illuminé chez moi quand je dors. Rafraîchir en été et chauffer en hiver et faire faire par Pluton mes corvées domestiques, bienheureuse d’être née dans ce monde fantastique.


    • Onecinikiou 29 mars 2016 18:24

      Alinea ne sait pas de quoi elle parle et ne maitrise aucun des enjeux énergétiques (pas seulement énergétiques d’ailleurs), mais c’est pas grave, comme c’est Mélenchon qui lui a dit que le nucléaire c’est pas bô, et ben, elle dit de même. Passer pour une gourde ne lui importe pas, l’important c’est de répéter ce que dit le gourou...



    • sarcastelle 29 mars 2016 19:19
      Vous avez oublié votre pilule ! smiley


    • sarcastelle 29 mars 2016 19:21

      @sarcastelle

      .
      (je parle de celle pour apaiser les angoisses surdimensionnées, bien entendu !)

    • Patrick Samba Patrick Samba 29 mars 2016 21:31

      @bibou1324

      « Tchernobyl, Fukushima, possible en France ? Tant mieux. »

      Tout est dit. Sincèrement je vous plains.


    • Patrick Samba Patrick Samba 29 mars 2016 21:40

      @joletaxi

      « fuku , que je sache, et je suis pas le seul ,c’est zéro mort, zéro la tête à Toto »

      D’habitude je fais supprimer vos commentaires en particulier quand vous ressortez cette ignominie, pour laquelle désormais vous avez besoin de vous trouver des alliés imaginaires. Mais comme je sais que sur ce site vous faites l’objet du plus profond mépris de la part de la grande majorité des lecteurs, pour une fois je manquerai à ma règle. Le plaisir de vous le dire m’est par trop jouissif.


    • ubick 29 mars 2016 22:00

      @alinea.


      Merci. Je rejoins totalement votre pensée. Et c’est bien tourné en plus.
      Je m’en vais réécouter Alligator 427 : « Moi je vous dis bravo et vive la mort... »


    • sarcastelle 29 mars 2016 22:18

      @Patrick Samba qui a écrit à un tiers : D’habitude je fais supprimer vos commentaires


      Ils sont contraires à la loi ? En ce cas vous avez raison, et rendez service au site auquel ils auraient pu échapper. 
      S’ils ne sont pas contraires à la loi, eh bien, comment vous dire....

    • joletaxi 30 mars 2016 00:02

      @Patrick Samba

      votre mépris est pour moi une grande satisfaction, au moins je me vois exclus de la clique des crétins verts, cela fait du bien
      et de savoir que je ne suis pas apprécié sur vomigorax, le petit club ecococodurable des brontosaures paleomarxistes verts de gris, c’est une mignardise dont je me délecte chaque fois que j’ouvre les pages du journal citoyen ;comme pour pifgadget, on sait ce que l’on va lire, pas de surprises ici


    • Patrick Samba Patrick Samba 30 mars 2016 00:52

      @sarcastelle

      « comment vous dire.... »

      C’est ça, vous faites bien, surtout ne dites rien. Vous gagnez en profondeur.


    • sls0 sls0 30 mars 2016 03:25

      @bibou1324
      Sur le principe je suis d’accord mais où avez vous cherché vos chiffres ? Ils me paraissent assez élevés qe ce soit pour le charbon ou nucléaire.
      Jusqu’en 2007, il y a ce rapport de l’IRSN* qui recense les accidents nucléaires graves sur des personnes.
      * Ils doivent connaitre, c’est souvent vers eux que des pays envoient leurs irradiés.

      Si vous maitrisez la règle de trois, la radioactivité naturelle du charbon est connue, sa production aussi. C’est l’équivalent en radioactivité d’un tchernobyl qui est rejeté par an avec le charbon, rien qu’avec cela la messe est dite.
      Les radio éléments du charbon c’est du costaud, c’est pas du tritium.


    • julius 1ER 30 mars 2016 10:27
      C’est certes bien plus spectaculaire que la pollution de l’air, mais bien moins dangereux.

      @bibou1324

      c’est sûr que c’est avec ce genre de propos que le « Déni » s’accroit !!!!!!!!!!

      lorsque la moitié du pays sera contraint de vivre dans l’autre moitié, on verra les « béotien » pro-nuc se la jouer parjure !!!!

      «  »moi jamais non non je n’ai jamais voulu du nucléaire, monsieur ...on nous a obligé «  »

    • mmbbb 3 avril 2016 18:15

      @joletaxi Votre media Contrepoints, le monde des bisounours du libéralisme enchante Je l’ai lu un peu et la censure est telle un couperet les liberaux n’aiment pas la contradiction Cet auteur peut avoir ete pilote et avoir fait math spe neanmoins il dit n’importe quoi Ce n’est que dans quelques annees que le japon pourra établir une carte statistique des cancers survenus apres cette catastrophe Et ne me faites pas dire que le cesium est aussi inofensif qu une fraise Tagada Pourquoi n’allez vous pas passe vos vacances avec votre famille si cet endroit est si anodin 


    • mmbbb 3 avril 2016 18:23

      @joletaxi je n’ai pas de mepris pour vous mais on n’est pas oblige de vous suivre CQFD Par exemple cette phrase « ecococodurable des brontosaures paleomarxistes verts de gris » c’est vraiment tres con ce genre de propos L’ecologie est avant tout une science et ne se resume pas aux bruyants ecolo francais qui parlent de tout mais tres peu d’ecologie Comme si le systeme liberal n’avit pas aussi ces tares par exemple la vache folle dont on vient cette semaine de redecouvrir un cas est elle due a ces paleomarxistes ? 


  • Gilles BERTIN Gilles BERTIN 29 mars 2016 14:16

    Pourquoi ne ce sont-elles pas déjà produit ? et pourquoi voulez vous quelles se produisent maintenant ou incessamment sou peut...


    • Patrick Samba Patrick Samba 29 mars 2016 22:35

      @Gilles BERTIN

      A lire votre profil, on découvre que vous avez été « consultant d’un cabinet d’organisation du travail en Espagne et Amérique Centrale et du Sud, 18 ans d’expatriation ».
      Eh ben ! à découvrir la hauteur de votre réflexion on se dit que vous avez dû en faire profiter un maximum de salariés, et qui plus est un peu partout dans le monde, les pauvres...

      Et quand on constate dans ce même profil la présence de pas moins de 6 points d’exclamation après le mot « retraité », on subodore quelques problématiques... Vous ne comptez pas nous les imposer trop longtemps sur AV au moins ? Les points d’exclamation.

      Mais en fait ça serait bien dommage car Berniolles se verrait priver d’une collaboration pronucléaire de choix, et je crains qu’il pourrait s’en retrouver contrit.


    • pemile pemile 29 mars 2016 23:04

      @Gilles BERTIN "Pourquoi ne ce sont-elles pas déjà produit ? et pourquoi voulez vous quelles se produisent maintenant ou incessamment sou peut..."

      Parce que de nos jours les centrales sont construites par des entreprises sous traitantes qui embauchent des travailleurs payés 5€/h et qui font 60h/semaine ?


    • Julien30 Julien30 30 mars 2016 11:16

      @Patrick Samba
      Impressionnant la quantité de mépris que vous étalez dès que quelqu’un a le malheur d’émettre un commencement de doute à propos de votre texte, rien à répondre sur le fond, juste vos ricanements dédaigneux, vous allez même voir les profils des gens pour mieux vous en prendre à la personne plutôt que de répondre concrètement à ce qu’elle dit, parce que vous en êtes incapable ? Tout ça révèle quand même chez vous un grand sentiment d’insécurité, une propension au fanatisme et une incapacité totale au débat, lamentable...


    • julius 1ER 30 mars 2016 14:06

      @Gilles BERTIN


      lorsque l’on dit à un gamin :« tu sais petit ne met pas tes doigts dans la prise électrique car c’est très dangereux cela peut-être mortel » ... eh bien on a tout dit !!!

      et chaque année des milliers d’enfants meurent par électrocution , c’est sûr que çà ne devrait pas arriver les fabricants font tout pour çà !!!
      et dans de nombreux domaines c’est comme cela ... çà ne doit jamais arriver !!!
      il n’y a qu’un Bertin pour se croire plus malin !!!

    • mmbbb 3 avril 2016 18:33

      @Patrick Samba il a l’a tete de l’emploi et je reste poli


  • Etbendidon 29 mars 2016 14:21

    bonjour patrick SAMBA
    On vous a connu plus inspiré
    parcque mélanger loi El connerie et centrales nucléaires
    c’est un peu n’importe quoi
    d’abord attendez vous à n’imprte quoi dans les commentaires
    C’est d’ailleurs commencé
     smiley


    • alinea alinea 29 mars 2016 17:46

      @Etbendidon
      Ah bon ? Parce que les gus qui bossent dans les centrales sont des elfes hors concours ?


    • Etbendidon 29 mars 2016 18:37

      @alinea
      ma chère vous mélangez torchons et serviettes
      Il y a les employés EDF très bien payés et qui se contre foutent de la loi El Komri
      Ils sont utra protégés j’irais jusqu’à dire meme des radiations
      et les autres, les esclaves, loi el komri ou pas, les SOUS TRAITANTS ceux qui s’exposent le plus aux radiations (nettoyage des cuves etc)
      Ils viennent souvent des pays de l’est et leur droit local est appliqué
      http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2014/04/09/nucleaire-voyage-au-pays-de-la-dose_4398075_3208.html
      Bien sur vous etes pour les gens en bleu (tenue et voiture)
       smiley


    • Patrick Samba Patrick Samba 30 mars 2016 01:07

      @Etbendidon

      « On vous a connu plus inspiré »
      Vous êtes trop bon !

      « mélanger loi El connerie et centrales nucléaires, c’est un peu n’importe quoi »

      Comme quoi votre clairvoyance ne parvient pas à s’étendre à tous les sujets apparemment. C’est dommage....


  • Abou Antoun Abou Antoun 29 mars 2016 15:42

    Le danger viendra certes du vieillissement du parc mais pas seulement.
    La sécurité a un prix. Personnel important, personnel qualifié, procédures scrupuleuses et répétées.
    Le danger viendra de la tentative de réduction des coûts et des mesures subséquentes, réduction du personnel, déqualification, espacement et allègement des procédures, remplacement des vérifications humaines par des programmes d’ordinateurs. Là est le vrai danger.
    Le terrorisme est également une des causes possibles. Les centrales sont fragiles, vulnérables aux attaques aériennes. Sur un pays comme la France un bombardement classique avec des objectifs ciblés peut être transformé en attaque nucléaire.
    Bref, la France, puissance nucléaire, est en fait à la merci de puissances régionales et la dissuasion ne sert à rien.
    Bref, ces trois causes conjuguées rendent un accident nucléaire d’ampleur hautement probable dans les années à venir.


    • Abou Antoun Abou Antoun 2 avril 2016 06:13

      Voici un premier exemple pour illustrer mon propos.
      Pour des raisons d’économie EDF sous-traite certaines opérations de maintenance. A leur tour les entreprises sous-traitantes tirent les prix pour emporter les marchés.
      Les résultats ne se font pas attendre.
      Voici un incident dû à cette indigence. Ces ’incidents’ vont se multiplier jusqu’à l’accident.


    • mmbbb 3 avril 2016 18:45

      @Abou Antoun et que fait l ASN ? Le chantier de l EPR a Flamanville a ete retardé par cette autorite tres pointilleuse parait t il et laissera par ailleurs un laissez total dans le parc nucleaire traditionnel C’est assez contradictoire


  • tf1Groupie 29 mars 2016 16:38

    Je le savais : De Gaulle était un liberal avant l’heure.

    Ben oui, le nucléaire c’est liberal, comme la pluie, la maladie et les tartines beurrées qui tombent sur la face où est le beurre.


  • sarcastelle 29 mars 2016 16:45

    C’est étonnant de voir à quel point des personnes courtoises et bien élevées comme l’auteur perdent toute mesure en parlant des élus qui gèrent les affaires, dès qu’il s’agit du nucléaire ! 


    Et le pire est qu’à part quelques nigauds à grande gueule, généralement littéraires, de l’extrême gauche, tout le monde de la politique est d’accord pour faire tourner le nucléaire !

    C’et un complot pour acculer l’auteur au désespoir ! 





    • Patrick Samba Patrick Samba 30 mars 2016 01:41

      @sarcastelle

      Surtout ne dites pas « l’auteur » pour un banal tract sans grande portée, insensée !, vous allez gravement assombrir le moral de Berniolles qui n’en mène déjà plus très lourd depuis qu’il constate ahuri la chute vertigineuse des actions d’Areva et d’EDF.
      Même sans y avoir peut-être consacré son pécule, le seul fait que les 2 fleurons de l’industrie française soient à racler les bas-fonds de la finance internationale lui donne des poussées d’aigreur incontrôlables...
      Merci de ne pas aggraver son état !


  • Pyrathome Pyrathome 29 mars 2016 16:56

    Comme viennent de le dire les habituels trolls nucléopathes, il ne peut pas se produire de Tchernobyl ou de Fukushima en France car nous sommes les plus beaux, les plus forts, les plus intelligents..etc...
    D’ailleurs, AREVA et EDF ne sont pas en faillite et le parc de réacteurs est flambant neuf....
    D’autre part, en admettant qu’il y ait un désastre nucléaire en France, la radioactivité n’est pas dangereuse pour l’homme, tout le monde sait ça.......
    Même nos voisins nous encouragent vivement dans cette voie « royale ».... 


    • julius 1ER 30 mars 2016 10:35

      @Pyrathome


      le déni c’est le déni .... c’est sûr qu’on est les meilleurs avec les Messiers et compagnies rien qu’à voir nos banques,...

      « privatiser le profit et socialiser les pertes » voilà le bon deal et il y en a plein pour applaudir !!!!

      d’ailleurs c’est ce qui se passe avec EDF , il faut déjà passer à la caisse il y a plus de taxes sur les factures que de consommation c’est dire si l’on est entré dans une autre dimension !!!

  • Onecinikiou 29 mars 2016 18:21

    La contradiction de l’auteur de l’article est massive : le programme électro-nucléaire français est aux antipodes du néolibéralisme que celui-ci dénonce, il est à l’origine le fruit d’une planification méthodique, et d’un effort gigantesque, financier, industriel, technologique, de l’Etat, par le biais d’entreprises publiques et fleurons industriels d’alors (FRAMATOME, EDF, CEA), qui ont été précisément attaqués et démantelés par la logique de prédation libérale au sein du cadre européiste, cheval de Troie de la mondialisation néolibérale, cadre dont les écolos au niveau politique et institutionnel ont été des promoteurs acharnés. Bas les masques.


    • Patrick Samba Patrick Samba 30 mars 2016 01:27

      Oh, Onecinikiou, enlevez vos œillères et vous vous apercevrez :
      1) que De Gaulle bien que très étatiste n’était pas particulièrement séduit par l’idéologie marxiste
      2) que le néolibéralisme est une idéologie qui a, en ce qui concerne une gestion la moins catastrophique possible du nucléaire, à peu près les mêmes qualités qu’une source d’étincelles au dessus d’un tonneau de poudre....
      et 3) queTchernobyl n’était pas en activité sous un régime politique précisément libéral...

      Moi tout ce que je me contente de dire c’est que la production énergétique d’origine nucléaire est de la pure folie, et qu’il serait grand temps d’y mettre fin dans les plus brefs délais....


  • JMBerniolles 29 mars 2016 19:11
    Il s’agit plutôt d’un tract anti nucléaire primaire que d’un article.

    Sans être vraiment connaisseur, on pourrait tout de même se poser des questions sur l’attitude pompier/pyromane de monsieur Chevet, responsable de l’ASN, nommé par un gouvernement anti nucléaire.

    Il devrait évidemment savoir que la grande différence entre nos réacteurs REP et les VVER de Tchernobyl et BWR MarkII de Fukushima Daiichi est la présence d’une véritable enceinte de confinement, la troisième barrière de sûreté qui a pleinement joué son rôle lors de l’accident grave TMI. D’autant que l’ASN est sensée superviser une mise à niveau de nos réacteurs nucléaires qui vise à installer une sûreté nous garantissant contre un scénario type Fukushima Daiichi.
    Ce sont tout de même des dizaines de milliards d’euros imposés à l’EDF.
    Monsieur Chevet serait bien incapable de décrire un scénario qui conduirait nos réacteurs REP sur la voie de la Tranche n°1 à Fukushima Daiichi. Ses déclarations sont du domaine de la science fiction. Noël Mamère est le seul à avoir vu un tsunami dans l’estuaire de la Gironde !

    Cela exprime le degré de corruption et d’absence d’honnêteté professionnelle et de morale qui deviennent la norme chez les personnes en poste, dans le cadre de notre système.

    Tout cela s’inscrit, dans un style proche de Vichy, dans la grande campagne anti nucléaire transnationale que nous vivons actuellement.

    Je pense aussi que c’est la manifestation d’un grand mépris pour l’être humain que d’évoquer le cinquième anniversaire des accidents de Fukushima Daiichi sans parler du fait reconnu que ces accidents n’ont heureusement pas provoqué de décès jusqu’à présent.

    Si nous abandonnons notre industrie nucléaire ce sont rapidement des dizaines de milliers d’emplois perdus. Et puis quel ridicule de prétendre lutter contre la Loi El Khomri quand on tue notre industrie.

    Nos acquis sociaux et autres datent du CNR, dont nos gouvernements successifs liquident l’héritage.
    Le CNR c’était un grand plan énergétiquye et industriel qui a permis de financer une grande avancée sociale.



















    • pemile pemile 29 mars 2016 21:53

      @JMBerniolles « Il s’agit plutôt d’un tract anti nucléaire primaire que d’un article. »

      Donnez nous donc un seul lien vers un article anti-nucléaire que vous ne qualifierez pas de « tract » !


    • sarcastelle 29 mars 2016 22:13

      @pemile

      .
      En attendant la réponse de JM Berniolles, j’ai la mienne :


      Ce n’est pas un tract : c’est long et argumenté. Et c’est hilarant ! 


    • exocet exocet 29 mars 2016 23:09

      @JMBerniolles
      Bonjour, Monsieur Berniolles.
      Vous parlez de dizaines de milliers d’emplois qui seraient supprimés si nous abandonnons l’énergie nucléaire.
      Nous voyons maintenant, nous commençons à voir, ce qu’EdF a toujours nié :
      -si on prend en compte les coûts de démantèlement, si on prend en compte le coût du risque d’accidents graves, tel qu’il serait couvert par des assurances, si on prend en compte le coût de la gestion du monceau sans cesse grandissant de déchets radioactifs ;
      alors le vrai prix de l’énergie d’origine nucléaire n’est pas encore connu car même le principal intéressé, EdF n’a jamais pu ou voulu fournir des coûts définitifs, en permanence revus à la hausse.
      -Pourtant, même sans supporter les coûts d’assurance du risque, puisque c’est l’état Français qui les supporte, et les citoyens, qui ne seraient jamais correctement indemnisés en cas d’accident, EdF ne s’en sort pas.
      EdF est presque comme Areva, en situation de quasi-faillite, incapable financièrement de renouveler le parc de réacteurs, demandant sans cesse des augmentations de prix de vente de l’électricité alors que depuis des mois le prix des énergies baisse partout dans le Monde.
      -Qu’en sera-t-il lorsqu’il faudra vraiment démanteler des centrales nucléaires ? Un coût colossal ;
      -Et la gestion des déchets qui s’accumulent ?
      Un coût aussi colossal, dont une partie sera laissée aux générations futures durant des centaines d’années au moins.
      Le regretté Pierre-Gilles de Gennes écrivait qu’il fallait supprimer les filières d’enseignement en physique nucléaire et reconvertir les chercheurs dans d’autres disciplines.
      Que n’a-t-il été entendu !
      On continue à former à tour de bras des mécanos pour ces infernales machines nucléaires à vapeur d’un autre temps.
      Faisons les comptes, mais faisons les bien !
      A cause des gens comme vous qui livrent un combat d’arrière-garde, notre Pays, la France, est en train de rater la révolution des énergies durables.


    • pemile pemile 29 mars 2016 23:22

      @exocet « la France, est en train de rater la révolution des énergies durables. »

      Berniolles continu de penser que l’Allemagne va se planter, bien qu’au fil des ans leur Energiewende démontre le contraire. Son discours « d’arrière-garde » ne tiendra pas longtemps.


    • joletaxi 30 mars 2016 00:06

      @pemile

      paraît que Carter tenait déjà votre genre de discours

      la réalité est plus crue

      http://notrickszone.com/#sthash.GDnhH2AG.hIX3BQHj.dpbs

      un truc ecocodurablevert qui finit en gigantesque gabegie... rien de neuf


    • pemile pemile 30 mars 2016 00:24

      @joletaxi « la réalité est plus crue »

      Alors qu’Areva est cuit ?


    • Patrick Samba Patrick Samba 30 mars 2016 01:58

      @JMBerniolles

      Alors Berniolles, comment ça va ? Le moral est bon ?

      Il fait beau n’est-ce pas ?
      Mais du soleil c’est vrai on s’en fout un peu remarquez, il a l’outrecuidance de se planquer la nuit...
      Ah si l’on n’avait pas nos merveilleuses machines à Uranim et Plutonium si bien gérées par nos éminentes élites des X-Mines je me demande bien où nous en serions du bonheur d’appartenir à une époque si moderne et si civilisée.
      Vous saviez qu’il existe des drôles de zozos qui voudraient s’en passer ?
      Totalement azimutés !
      Si on les écoutait ces abrutis, en deux temps trois mouvements ils seraient capables de mettre à terre notre prestigieuse industrie nucléaire !
      Heureusement que ce ne sont pas eux qui sont aux commandes ! C’est pas avec les X-Mines qu’on verra chuter les actions d’EDF et d’Areva ! Plaise à Dieu !

      Allez bonne journée Jean-Marie !


    • julius 1ER 30 mars 2016 14:27

      @joletaxi

      tu donnes un lien mais j’espère que tu as bien regardé l’émission sur Arte « 40 années de libéralisation de l’énergie » pour un résultat catastrophique .... 

      l’Alpha et l’Oméga des Libéraux que tu soutiens sans cesse Joe dans tes interventions c’est de dire privatisons, privatisons car l’état ne sait pas gérer .... 

      oui le constat est accablant la privatisation est une catastrophe elle ne fait que renchérir les coûts pour le consommateur alors que c’est l’inverse qui est annoncé.....

      .la sacro-sainte concurrence érigée en dogme on voit très bien où cela mène d’ailleurs il n’y a qu’à éplucher le domaine de la téléphonie pour s’en rendre compte avec des opérateurs nombreux et une concurrence sur les prix qui relèvent plus de « l’entente » que de la concurrence ..... c’est juste de l’intox car les prix sont tirés vers le haut pour des services moindres, pour ne pas dire nuls !!!

       et pour les forfaits de base c’est carrément de la spoliation, car pour garder un numéro il faut vraiment savoir jongler pour ne pas perdre des points de forfaits vite passés à la trappe !!!

    • Trelawney Trelawney 30 mars 2016 14:53

      @JMBerniolles
      Si nous abandonnons notre industrie nucléaire ce sont rapidement des dizaines de milliers d’emplois perdus.

      L’industrie nucléaire représente dans le monde 13% du total des industries de production d’énergie. Ca croissance est inexistante depuis 15 ans et va maintenant en déclinant.

      Ces dizaines de milliers d’emplois dont vous nous parlez sont issus d’une industrie archi-subventionnée et qui plus est d’une industrie qui ne travaille que pour la France. ces emplois pourraient d’ailleurs être assimilés à des fonctionnaires.. Comment pouvons nous croire que ce marché puisse encore être d’une quelconque utilité pour les années futures ?

      Quant au risque d’accident : prolonger de 10 ans la durée de vie d’un équipement conçu pour durer 30 ans ne se ferra pas sans risque de pannes certaines. Croire que c’est la compétence et l’ingéniosité des humains qui nous sauvera du désastre est complétement illusoire


    • JMBerniolles 30 mars 2016 21:06
      @Trelawney

      Je vous rappelle des faits que vous ne pouvez ignorer

      1) ce sont les EnR éolien et PV qui sont subventionnées à mort par les tarifs de rachat... qui pèsent sur l’EDF parce que la CSPE et les diverses taxes ne sont pas suffisantes

      2) l« EDF est obligée de céder gratuitement 25% de son électricité d’origine nucléaire. Tandis que reste à sa charge les travaux de sûreté....

      3) la commission de Bruxelles oblige l’EDF à vendre 10% de sa production de courant sur le marché EPEX..... soit le MWh à 30 euros....

      4) depuis la privatisation de l’EDF, l’Etat principal actionnaire a encaissé les dividendes sans jamais recapitaliser l’entreprise......

      En gros l’EDF est soumise par l »Etat, son propriétaire, à des règles qui en font une vraie vache à lait.

      Cette référence à l’énergie mondiale estampillée Stéphane Lhomme, n’est absolument pas significative. Contrairement à la propagande des idées que l’on veut inculquer aux gens, l’énergie nucléaire est une technologie jeune qui n’a pas mis en œuvre toutes ses applications (celle sur le dessalement d’eau de mer n’est pas des moindres). 

      Vous manifestez également un grand mépris pour les fonctionnaires et pour les ingénieurs, techniciens et travailleurs du nucléaire.... vous avez sûrement une haute estime de vous même.... sans doute estimez vous également que vous ne serez pas atteint par un collapse de l’économie française.












    • pemile pemile 30 mars 2016 21:13

      @JMBerniolles "Vous manifestez également un grand mépris pour les fonctionnaires et pour les ingénieurs, techniciens et travailleurs du nucléaire."

      Autant que vous pour tous les acteurs des énergies renouvelables ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 30 mars 2016 22:11

      @pemile.
      Je n’ai aucune estime à l’égard des escrocs, des imposteurs, et des tortionnaires.
      J’ai déjà fait tomber un escroc international. L’IPCC tombera à son tour, comme Lyssenko a fini par tomber.


  • ubick 29 mars 2016 22:09

    Hé, Berniolles, Ban-ki-moon et Jacques Repussard (IRSN), ce sont aussi des guignols anti-nucléaires ? parce qu’ils ont dit la même chose, voire même en plus alarmiste, en Mai et Juin 2011.

    Il est vrai que vous demander d’être cohérent, c’est aussi vache que la blague « pas de bras, pas de chocolat » :)

    • JMBerniolles 29 mars 2016 23:10
      @ubick

      Vous tombez mal, Repussard qui vient de quitter son poste à l’IRSN, vient de déclarer que ces organismes IRSN et ASN n’étaient pas indépendants du pouvoir politique. Il connaît parce qu’on lui a fait raconter des choses invraisemblables.

      Quant à Ban Ki Moon le terme exact est marionnette... les anglo-saxons disent puppet...
      C"est ainsi qu’Hollande est vu par des analystes indépendants

  • exocet exocet 29 mars 2016 22:40

    "Ségolène Royal annonce néanmoins qu’elle est prête à donner son aval à une prolongation de 10 ans des centrales nucléaires françaises. Opinion bien loin d’être reniée par les Juppé, Le Maire, et autre Sarkozy lesquels à leur manière ne disent pas autre chose en affirmant récemment qu’eux Président ils ne fermeraient pas la centrale de Fessenheim."

    Si ça venait à péter ceux-là disposent d’abris tout confort, voire de jets prêts à les mener, eux et leurs familles, hors d’atteinte des sordides becquerels.....
    Pour la suite ils seront très forts pour faire retomber la faute sur d’autres....


  • Pyrathome Pyrathome 29 mars 2016 22:56

    On voit que tous les nucléotrolls du quartier se sont donné rendez-vous !
    Aujourd’hui, grande foire à la nucléopropagande......
    Mais si demain, une centrale explose (et malheureusement, c’est d’une très haute probabilité....), croyez-vous qu’ils seront volontaires pour aller jouer aux « liquidateurs » ?.....que nenni....


  • JC_Lavau JC_Lavau 29 mars 2016 23:00

    Sarcastelle, regardez à l’adresse : http://deonto-famille.org/citoyens/debattre/index.php/topic,2255.0.html
    Le problème suivant est pour vous de récupérer votre mot de passe, car je n’ai pas votre adresse mail. Si vous vous adressez à admin at caton-censeur.org vous aurez ce qu’il faut.


    • sarcastelle 30 mars 2016 00:17

      @JC_Lavau

      .
      Pardon, mais je n’y suis pas. 
      De quel mot de passe s’agit-il ? Afin de faire quoi ? Celui que j’ai sur votre site, mais sous un autre pseudo ? Je l’ai perdu. Celui d’Agora ? Questions peut-être sottes, mais je ne comprends pas ce qui se passe ni où vous désirez en venir... l’heure tardive, sans doute... Excusez-moi !...

    • JC_Lavau JC_Lavau 30 mars 2016 00:27

      @sarcastelle. Il me semble ignorer que vous fussiez inscrite sous un autre pseudo. Rien vu. Il vous suffit alors de redemander votre mot de passe qui vous est envoyé à votre adresse mail.
      Je tiens deux forums en miroir l’un de l’autre :
      http://citoyens.deontolog.org et l’adresse historique
      http://deonto-famille.org/citoyens/debattre
      Ils sont rarement attaqués simultanément par un pirate.

      Je n’assume plus la charge de synchroniser à moi seul depuis les databases, les messages qui ne sont pas de moi : manip bien trop lourde.

      Sur Avox, j’espère que votre article paraîtra à temps. Trop bon les récepteur à neutrinos.


  • JC_Lavau JC_Lavau 30 mars 2016 00:33

    Je rappelle tout de même que l’insuffisance des mesures antisismiques, insuffisance pourtant paradoxale au Japon, avait déjà été signalée depuis longtemps par un ingénieur de sécurité français.
    Je rappelle aussi que la centrale de Fukushima était d’architecture fautive, par un confinement largement insuffisant, par principe.

    Voilà des fautes professionnelles dénoncées largement à l’avance.


    • joletaxi 30 mars 2016 10:50

      @JC_Lavau

      j’adore ces gens qui viennent après un accident dire:vous voyez, je l’avais bien dit.

      sauf que toutes les centrales nucs au japon ont bien résisté à un séisme bien au delà des normes préconisées, que toutes se sont mises en sécurité selon la procédure,et que toutes, sauf Fuku, auraient pu être remises en service après inspection et réparation de dégats mineurs.
      Pour ce qui est de la norme pour faire face à un tsunami, celle qui était réputée suffisante a fait 20.000 morts, la centrale de Fuku 2 morts non irradiés.

      Il est navrant de devoir constater que après le tsunami en Indonésie, une commission avait été mise sur pied au Japon pour évaluer le risque, commission qui devait déposer un rapport inquiétant dans les jours qui ont suivi la catastrophe.
      Combien de vies auraient pu être épargnées si ce rapport avait été connu 6 mois avant le tsunami ?

      Concernant la gestion de crise, des erreurs ont été commises, et des équipements qui auraient été utiles, en retour d’expérience de 3M, n’ont pas été installés, mais les japonais ont du faire face à un événement terrifiant, dans la panique.

      Il a été dit, mais je n’ai pas confirmation, que lors de la submersion ,la situation était sous contrôle, mais que ,dès que les eaux se sont retirées, tout le monde est sorti, laissant les portes ouvertes, et qu’une seconde vague est arrivée qui a envahi tous les postes de contrôle ?

      Egalement le fait que 2 réseaux électriques incompatibles sont présents au Japon, ce qui a empêché la centrale de se raccorder en urgence à un réseau disponible

      Ils ont été surpris, dépassé, assommé,éberlué, par un phénomène hors normes, cela a d’ailleurs fait 20.000 morts, et ne parlons même pas des pollutions de toutes natures qu’il faudra maîtriser,


  • Le p’tit Charles 30 mars 2016 08:41
    (possible).. ?...NON..annoncé nuance.. !

  • pissefroid pissefroid 30 mars 2016 10:04

    Jusqu’à présent la science et la technique ont toujours trouvé des solutions aux problèmes emergeants.
    Je ne vois pas pourquoi ce serait différent pour l’énergie nucléaire.

    Cette nucléophobie est en train de tourner au sectarisme.

    Il serait temps de vous réveiller et de croire à nouveau dans le progrés généré par la connaissance scientifique.


  • JMBerniolles 30 mars 2016 10:19
    Je ferai une réponse un peu globale sur les points qui méritent l’intérêt.

    * un article c’est une construction structurée et cohérente, avec un fil de raisonnement.... ici ce n’est pas le cas. Il y a un objectif : l’anti nucléaire avec les moyens habituels, le ressort de la peur, des informations manipulées, et même une espèce de couverture sociale qui vise à faire oublier que l’on milite pour la destruction de dizaines de milliers d’emplois.

    * Il est bien évident que l’on ne va pas trouver dans nos médias aux ordres, donc anti nucléaire puisque le système dominant l’est, ni dans la mouvance anti nucléaire de notre pays qui se nourrit de mythes, l’échec patent de l’energiewende en Allemagne. C’est une des raisons qui amènent les responsables allemands de cette Katastrofe à essayer de détruire notre industrie nucléaire. Mais, il suffit de se renseigner outre Rhin, où le fait est reconnu. Quand de grandes entreprises comme Vatenfall, RWE, .... attaquent le gouvernement fédéral pour lui réclamer 19 milliards d’euros au titre des préjudices qui leur ont été causés par cette option énergétique, l’échec ne peut être caché.
    D’ailleurs l’Allemagne a toujours des réacteurs nucléaires en fonctionnement pour près de 20% de sa production électrique.

    * Cette situation extrême, insoutenable sur le réseau allemand, conduit l’Allemagne a littéralement déverser du courant électrique chez ses voisins : Pologne, principalement. C’est ainsi qu’est généré le courant à prix négatifs. Ce qui plombe le marché spot EPEX où le MWh est en ce moment autour de 30 euros, c’est sous les coûts de revient du nucléaire et du gaz notamment.

    * L’EDF est devenue une vache à lait pour le gouvernement. (la liquidation de notre patrimoine national est une spécialité socialiste, notamment sous Jospin) Il y a eu la Loi Nome qui oblige l’EDF à céder gratuitement 25% de sa production électronucléaire, tout en assumant les frais : mise à niveau de la sûreté,..... Avec les tarifs de rachat où la CSPE et autres taxes ne suffisent pas pour éponger les rachats obligés des courants éolien et PV qui sont à un niveau exorbitant. 

    * C’est la même cause que pour l’enrgiewende. Les problèmes de l’EDF ont commencé avec la politique des « green craps »....

    * L’EDF n’a pas le pouvoir de définir ses tarifs. Pierre Gadonniex anticipant l’impact de la politique des EnR éolien et PV avait prévu une augmentation de 20% des tarifs clients dans un premier temps. Nous sommes plutôt dans le second temps.

    Bref, en France, persister dans cette orientation qui conduit à la liquidation de notre industrie nucléaire, au creusement d’un déficit extérieur abyssal, va nous faire sombrer définitivement. La Grèce constitue malheureusement un exemple de ce qui peut nous arriver.













    • pemile pemile 30 mars 2016 10:52

      @JMBerniolles « Quand de grandes entreprises comme Vatenfall, RWE, .... attaquent le gouvernement fédéral pour lui réclamer 19 milliards d’euros au titre des préjudices qui leur ont été causés par cette option énergétique, l’échec ne peut être caché. »

      Oui, trois opérateurs nucléaires (EON, RWE, Vatenfall) réclament des indemnités pour la fermeture subite de leurs vieux réacteurs, ET ?

      Comme je l’ai dit, 89% des allemands sont favorables à la transitions énergétiques et le patronat allemand est confiant dans l’avenir.


    • pemile pemile 30 mars 2016 10:55

      @JMBerniolles « l’échec patent de l’energiewende en Allemagne. »
      Et, non, et ça vous défrise smiley

      L’echec plus que patent c’est en France et c’est l’industrie nucléaire !


    • joletaxi 30 mars 2016 10:57

      m@JMBerniolles

      nos mais anglais font face aux même problèmes.

      cette politique de fous dangereux conduit à raser des forêts aux USA(les zozos verts commencent à se lamenter là-bas) pour acheminer des pellets( dont on se demande bien quel est l’impact CO2, pour autant que cela aie la moindre importance) que l’on brûle à grands frais dans une mega centrale Drax.Sauf que maintenant, les indulgences carbone de la centrale sont remises en question, ce qui, si le robient à argent gratuit est fermé, va conduire à une autre faillite éblouissante

      En tout cas, moi je m’équipe d’un groupe électrogène, des fois que dans un contexte de poele à frire, nous devions subir un hiver rigoureux, qui, vu l’état du réseau, conduirait à un blackout d’anthologie


    • joletaxi 30 mars 2016 10:59

      @pemile

      répétez le encore cent fois, cela ne changera pas les chiffres

      tiens, les émissions de CO2 ont encore augmenté chez les teutons l’année passée.
      notez que je m’en tape, mais pour un pays qui se targue de transition énergétique, cela fait bizarre non ?


    • pemile pemile 30 mars 2016 11:38

      @joletaxi
      C’est quoi la définition de transition ?


    • JMBerniolles 30 mars 2016 13:05
      @pemile

      Je ne doutais pas de votre allégeance à l’Allemagne....

      Comme d’habitude vous répondez partiellement et à côté.... Ces groupes construisent aussi de éoliennes, exploitent des chaudières à gaz..... et vous reconnaissez implicitement que l’Allemagne produit encore du courant d’origine nucléaire.....







    • pemile pemile 30 mars 2016 13:20

      @JMBerniolles « Comme d’habitude vous répondez partiellement et à côté »

      Que nenni, c’est bien vous qui essayez encore de nous entuber, les 19 milliards de dédommagement que ces trois entreprises réclament ne concerne que la décision imposée de fermer subitement les centrales.

      « et vous reconnaissez implicitement que l’Allemagne produit encore du courant d’origine nucléaire..... »
      Encore un essai d’entubage, ai-je dis le contraire et ai-je dis que je voulais la fermeture immédiate de TOUTES les centrales françaises ?

      Relisez vite mes échanges houleux avec la posture caricaturale de Cabanel, vous avez la mémoire courte OU êtes vraiment de mauvaise foi !


    • JMBerniolles 30 mars 2016 14:27
      @pemile

      Si vous arrivez à échanger avec Cabanel je m’incline !

      L’energiewende est un grand échec, qui est de plus en plus connu dans notre pays, mais il n’y a pas que cela. L’Allemagne est aussi malade de sa politique et de celle qu’elle impose au reste de l’Europe. C’est à dire , l’Euro et l’austérité, qui sont intimement liés.

      Le fait que la Grande Bretagne revienne au nucléaire et qu’elle prenne ses distances avec les institutions européennes est assez clair. L’Angleterre est une Ile. Les iliens sont attachés à leur pays d’une manière particulière, ils ont conscience des besoins vitaux de leur économie et de leur politique.
      L’électronucléaire fait partie des nécessités requises pour garder une autonomie et une indépendance politique. D’entrée le projet des EPR d’Hinkley Point va créer 25.000 emplois directs en Angleterre.
      L’impact industriel serait aussi très favorable pour la France..... évidemment l’Allemagne voit cela d’un très mauvais œil.



    • pemile pemile 30 mars 2016 21:21

      @JMBerniolles « L’energiewende est un grand échec, qui est de plus en plus connu dans notre pays »

      Mais toujours aucune source pour étayer vos propos ! Excepté la demande de dédommagement des acteurs du nucléaire et un mauvais bilan carbone le temps de la transition.

      L’Allemagne finance aujourd’hui (lourd effort, c’est vrai) une production d’électricité à base de renouvelables (en avance sur leurs prévisions) alors que la France se ruine dans son obstination nucléaire et retarde la paiement d’une facture dont le montant sera encore plus considérable !


  • Selon Remy Prud’homme, on dirait qu’il n’y a qu’un seul choix : la sécurité ou l’insécurité du nucléaire. En réalité, au moins cinq critères essentiels doivent être pris en compte dans la réflexion sur une politique énergétique : la sécurité, les rejets de CO2, le coût économique des choix proposés, l’indépendance énergétique et l’impact sur les finances publiques.". Retrouvez son analyse sur la "politique énergétique française : les enjeux« et »politique énergétique française : les stratégies" , pour la Fondation pour l’innovation politique, sur http://urlz.fr/3d2z

  • vfcc 30 mars 2016 11:24

    @ l’auteur
    Personne ne souhaite une perte de contrôle d’un réacteur nucléaire dans le monde et encore moins chez soit.
    Même ceux que vous appelez « les pro nucléaire » ne le désirent pas. Les pires jouent la provocation.

    Il serait bon de cesser d’avoir peur pour commencer a réfléchir (les deux états sont incompatible).

    Et la, après réflexion, il n’y a personne au monde qui propose une VRAI solution pour le remplacement immédiat des réacteurs nucléaires français.
    Prenant en compte TOUS les paramètres. Notamment, la rentabilité, la pollution, le paysage, l’espace occupé sur le territoire, ...

    Je pourrais développer mais j’attends votre réponse pour pouvoir contre argumenter. Ce sera plus simple.
    Car ce que je pourrais écrire serait très long et l’on trouve déjà sur internet différents sites qui exposent très bien les enjeux, comme par exemple http://www.manicore.com/.
    Évidemment si vous aller lire ce site et que 2 ou 3 jours plus tard vous venez écrire qu’effectivement, le nucléaire est une solution viable pour la France, alors je n’aurais plus a contre argumenter et vous m’en trouverez satisfait.


    • pemile pemile 30 mars 2016 11:37

      @vfcc « différents sites qui exposent très bien les enjeux, comme par exemple www.manicore.com »

      Jean-Marc Jancovici, bien que pro-nucléaire, a l’intelligence de reconnaitre qu’il faut économiser l’énergie et que toute consommation d’énergie est une « transformation » d’un système, et donc modifie l’état de la planète.

      Dans un système fermé tel que notre planète, une consommation sans frein d’énergie ne peut conduire qu’à la destruction de notre écosystème terrestre.


    • pemile pemile 30 mars 2016 12:04

      PS : Et surtout, il ne tombe pas dans le ridicule de certains ici, d’être anti énergie renouvelable !


    • vfcc 30 mars 2016 12:11

      @pemile

      Je voie cette personne, Jean-Marc Jancovici, comme quelqu’un qui a réfléchit au sujet et qui de fait, à l’intelligence de reconnaitre que le nucléaire est une solution temporaire (comme d’autres) viable.

      Il ne me semble pas prendre parti (vous le dites pro-nucléaire), au contraire, il prend bien soin d’indiquer les différentes possibilités et les résultats auxquels il faut s’attendre en fonction du choix de la politique énergétique que pourrait prendre la France. Il peut alors paraitre « pro nucléaire », mais peut-être est ce simplement du au fait que c’est actuellement la meilleur posture a prendre pour la France.


    • JC_Lavau JC_Lavau 30 mars 2016 12:14

      @vfcc. Manicore ? C’est bien le gonze qui écrit que le temps de résidence du CO2 atmosphérique serait de cent ans ? Voire, au diable les varices, deux cents ans ?


    • joletaxi 30 mars 2016 13:19

      @pemile

      Dans un système fermé tel que notre planète, une consommation sans frein d’énergie ne peut conduire qu’à la destruction de notre écosystème terrestre.

      ça sort d’où cette idiotie ?
      de votre petit livre vert ?
      cessez de respirer bon dieu, vous allez nous faire mourir... de rire


    • pemile pemile 30 mars 2016 13:26

      @joletaxi « ça sort d’où cette idiotie »

      C’est pas une idiotie, c’est juste de la physique de base.

      « L’énergie a une définition scientifique : il s’agit de la grandeur qui caractérise un changement d’état d’un système » Dixit Jean-Marc Jancovici


    • vfcc 30 mars 2016 14:10

      @JC_Lavau
      C’est possible je ne connais pas ce point précis. Je vais me renseigner.
      Pouvez vous développer votre propos ?
      Le monsieur se base sur des études de chercheurs. Si les chiffres ont changés, et que quelqu’un lui aura fait remarqué que de nouvelles études indiquait une valeur supérieur ou inférieur, il aura corrigé.


    • exocet exocet 30 mars 2016 14:35

      @vfcc
      Nous voyons maintenant, nous commençons à voir, ce qu’EdF a toujours nié :
      -si on prend en compte les coûts de démantèlement, si on prend en compte le coût du risque d’accidents graves, tel qu’il serait couvert par des assurances, si on prend en compte le coût de la gestion du monceau sans cesse grandissant de déchets radioactifs ;
      alors le vrai prix de l’énergie d’origine nucléaire n’est pas encore connu car même le principal intéressé, EdF n’a jamais pu ou voulu fournir des coûts définitifs, en permanence revus à la hausse.
      -Pourtant, même sans supporter les coûts d’assurance du risque, puisque c’est l’état Français qui les supporte, et les citoyens, qui ne seraient jamais correctement indemnisés en cas d’accident, EdF ne s’en sort pas.
      EdF est presque comme Areva, en situation de quasi-faillite, incapable financièrement de renouveler le parc de réacteurs, demandant sans cesse des augmentations de prix de vente de l’électricité alors que depuis des mois le prix des énergies baisse partout dans le Monde.
      -Qu’en sera-t-il lorsqu’il faudra vraiment démanteler des centrales nucléaires ? Un coût colossal ;
      -Et la gestion des déchets qui s’accumulent ?
      Un coût aussi colossal, dont une partie sera laissée aux générations futures durant des centaines d’années au moins.
      Le regretté Pierre-Gilles de Gennes écrivait qu’il fallait supprimer les filières d’enseignement en physique nucléaire et reconvertir les chercheurs dans d’autres disciplines.
      Que n’a-t-il été entendu !
      On continue à former à tour de bras des mécanos pour ces infernales machines nucléaires à vapeur d’un autre temps.
      Faisons les comptes, mais faisons les bien !
      A cause des gens comme vous qui livrent un combat d’arrière-garde, notre Pays, la France, est en train de rater la révolution des énergies durables.


    • JC_Lavau JC_Lavau 30 mars 2016 15:19

      @vfcc.
      Peut-être Jancovici a-t-il fini par supprimer cette phrase ? Le reste du délire carbocentriste n’a changé en rien.
      Les maladies mentales incurables sont les collectives : sectes, religions... On ne compte plus les militants du PCF qui ont passé un an et demi à deux ou trois ans en dépression grave quand le mur de Berlin est tombé. Nombreux sont les crédules qui vont tomber de haut quand l’IPCC tombera à son tour.
      J’ai déjà fait tomber un escroc international en 2009. Faire tomber l’IPCC prendra plus de temps.


    • JC_Lavau JC_Lavau 30 mars 2016 15:27

      @pemile. Superbe, comme idiotie. JMJ demeure au plus haut niveau de la stupidité militante.
      Un : ni l’industrie ni votre frigo n’en ont rien à foutre de l’énergie. Cela ne fonctionne qu’à l’exergie.
      Pour un Suisse, le Léman ne manque pas d’énergie thermique, vu qu’il n’est pas au zéro absolu, mais sur une année il ne peut en tirer aucune exergie.
      Pour les français en revanche, le Léman a une exergie potentielle dont une part est récupérable, car la Méditerranée est plus basse que le Léman.

      Deux : sa phrase peut être significative pour un économiste, elle demeure nulle pour un physicien.
      M’enfin bon, avec le barême du Brevet des collèges, Jancovici aurait automatiquement la moyenne.


    • exocet exocet 30 mars 2016 16:15

      @JC_Lavau
      « Un : ni l’industrie ni votre frigo n’en ont rien à foutre de l’énergie. Cela ne fonctionne qu’à l’exergie ».
      .
      Vous voulez dire qu’EdF facture de l’exergie ?
      .
      Plus sérieusement, un réfrigérateur en fonctionnement transforme, in fine, de l’électricité, énergie noble, en chaleur....et rien qu’en chaleur.
      Et participe donc à augmenter l’entropie du Monde.
      .
      C’est à dire son état de désordre final.
      .
      Lorsque nous aurons fini de consommer les quelques ressources que les papy boomers ont laissé.


    • JC_Lavau JC_Lavau 30 mars 2016 17:33

      @exocet.
      C’est ça oui, pose à la victime !


    • pemile pemile 30 mars 2016 17:52

      @JC_Lavau « Sa phrase peut être significative pour un économiste, elle demeure nulle pour un physicien. Avec le barême du Brevet des collèges, Jancovici aurait automatiquement la moyenne »

      Je vous en prie, analysez et commentez en argumentant
      http://www.manicore.com/documentation/energie.html


    • vfcc 30 mars 2016 17:57

      @exocet

      L’ASN émet des directives que doivent suivre les exploitants français (Actuellement il n’y en a qu’un EDF).
      Si ces directives changent dans le temps, il est normal que les couts d’exploitation soient modifiés pour s’adapter aux exigences de sécurité.
      A ma connaissance EDF est en accord avec cela. Il est logique que cette société publique demande une augmentation des tarifs pour pouvoir réaliser les demandes de sécurités légitime.
      Si EDF va mal, c’est en partie par ce que justement l’état (pour des raisons électoralistes) refuse l’augmentation du prix nécessaire due à ce besoin en sécurité croissant qui doit être répercuté sur le prix de vente.

      Si EDF va mal c’est aussi (surtout ?) par ce que la politique de Bruxelles impose à l’état français une « libre concurrence » .
      La loi NOME oblige EDF a revendre 25% (le wiki dit 100 Twh) de sa production a prix fixé par l’état à une « concurrence »
      https://fr.wikipedia.org/wiki/March%C3%A9_de_l’%C3%A9lectricit%C3%A9_en_France
      Entre parenthèse, une concurrence qui assure à ses clients que l’énergie qu’ils vendent est 100% « d’origine renouvelable » alors que le seul gestionnaire du réseau de distribution est ERDF et qu’il est strictement impossible de connaitre l’origine d’un kwh d’énergie sur ce réseau.

      A ceci s’ajoute l’obligation d’achat de l’électricité dite « renouvelable ». Soit de la production intermittente, de petites installations, néfaste pour le réseau (je vous laisse trouver pourquoi sur internet).
      Regardez votre facture EDF, la ligne CSPE ne fait que croitre.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Contribution_au_service_public_de_l’%C3%A9lectricit%C3%A9

      Lorsqu’il faudra démanteler une centrale, EDF provisionnera l’argent nécessaire sur le nombre d’année du projet. Évidemment si l’on empêche avant et pendant à EDF d’être rentable, il y a des chances que cela soit difficile. Sinon aucun soucis financier. Alors pourquoi ne pas augmenter le prix de l’électricité comme EDF le demande ? Cela ferait de cet acteur un « mauvais concurrent » dans le marché libéral imposé et il disparaitrait naturellement.

      La France en train de rater un développement d’énergie durable ? C’est votre avis.
      Je voie la fusion nucléaire comme une recherche utile. Il sera facile de dire en cas d’échec « on l’avait bien dit » mais jusqu’à preuve du contraire, si ce procédé est maitrisable par l’homme, ce sera une révolution au même titre que la maitrise du feu.
      Je voie aussi « EDF Energies Nouvelles » qui subventionne la recherche dans d’autres sources d’énergie.
      ERDF qui subventionne la recherche sur un réseau « intelligent » http://www.natura-sciences.com/energie/innovation-energetique-smartgrids866.html

      Bref, tout le monde veut une énergie produire avec la plus grande sécurité, qui ne pollue pas et qui en plus coute le moins cher possible. Il y a plusieurs scenarii et en France nous avons le scénario 13-14% d’hydraulique, 74% de nucléaire qui assurent le besoin et le reste qui pollue massivement ou qui est intermittent 8% de thermique et 3-4 % d’éolien / solaire.


Réagir