mercredi 10 janvier - par Chourave

L’obsession de l’islamisme : un nouveau maccarthysme

 

Pendant quarante-six ans, entre la fin de la seconde guerre mondiale (1945) et l’implosion de l’URSS (1991), l’épouvantail du communisme fournissait une justification idéologique à la poussée hégémonique des Etats-Unis et la religion, ciment social, figurait en bonne place comme thème de la politique étrangère américaine. 

L'antagonisme entre communisme et religion avait contribué à établir durablement un consensus de la politique étrangère de la guerre froide dans tous le pays membres de l’OTAN qui aiment à se présenter comme la « communauté internationale ». L’athéisme d’état soviétique fournissait à la guerre froide son fondement moral : il s'agissait d'un combat opposant la crainte de Dieu à la négation de Dieu, et il était clair pour les occidentaux que Dieu reconnaitrait les siens. 

Pendant cette période, les stratèges occidentaux (qui n’étaient d’ailleurs pas forcément croyants eux-mêmes) s'appuyaient sur l’idée que les chrétiens, les juifs et les musulmans avaient le même Dieu pour enrôler des musulmans dans le combat contre les athées communistes, comme dans la guerre soviéto-afghane de 1979-1989 : pour contrer l’avancée de l’armée soviétique, les États-Unis s’étaient associés à la résistance afghane dont ils avaient baptisé les membres « combattants de la liberté », et ils leur avaient fourni une l'aide logistique importante par l'intermédiaire des Saoudiens et des Pakistanais. Pourtant, peu de temps après la calamiteuse défaite soviétique, les « combattants de la liberté » se sont transformés en « talibans » farouchement antioccidentaux, ce qui a été perçu comme un sacrilège, un manque de respect pour le plan de Dieu.

Puis, après le 11 septembre 2001, avec le lancement par George W. Bush de la « guerre contre le terrorisme », l' « islamisme » a succédé au « communisme » (entendre par là l’incarnation du mal sur terre) en tant qu’idéologie dangereuse qui, si rien n'était fait, menacerait de balayer le globe avec des conséquences désastreuses pour la liberté. Ceux que Washington avait armés en tant que « combattants de la liberté » sont devenus les ennemis les plus dangereux de l’Amérique et de ses alliés. C’est du moins la position qu’affichaient les gouvernements occidentaux pour inhiber tout débat sur la question de savoir si les interventions militaires étaient la meilleure approche pour servir les intérêts américains sous le prétexte de promouvoir les valeurs libérales au niveau mondial.

Mais ce cri de guerre contre l'islamisme s’est révélé difficile à expliquer : dans les esprits, l’islamisme a fusionné spontanément avec l’Islam. Tout s’est passé comme si le suffixe en « isme » était une subtilité d’intellectuels inaccessible au commun des mortels. Les médias auxquels a été attribuée la mission de transmettre la vérité officielle se sont révélés d’autant plus incapables de clarifier la confusion sémantique entre islam et islamisme, musulmans et islamistes que leurs rédacteurs étaient eux-mêmes soit imperméables à ces subtilités, soit émoustillés par les perspectives de manipulation que permettait cet embrouillement linguistique. L'administration Bush avait bien tenté de contourner cette dérive en créant la rubrique « terrorisme », mais le coup était parti et, ce terme générique n'offrant aucune explication sur les motifs qui animaient le nouvel ennemi, l’opinion publique a retenu qu’il s’agissait de questions de religion, poincétou !

Le levier qui devait faire basculer cet fragile agencement est arrivé sans crier gare, de la société civile eet non pas des autorités. Un essai d'analyse politique paru en 1996, rédigé par l'Américain Samuel Huntington, professeur à Harvard, "Le Choc des civilisations" (en anglais "The Clash of Civilizations and the Remaking of World Order"), a fourni à la guerre contre le « terrorisme » un fondement idéologique que l'establishment tardait à mettre au point. Comme s’il s’agissait d’une révélation, tout devenait plus clair pour les acteurs de terrain

Alors que George W. Bush puis Barack Obama insistaient pour expliquer que les Etats-Unis n’étaient pas en guerre contre l'Islam en soi, des officiers comme le Général Boykin voyaient les choses sous un autre angle. Après une rencontre avec un chef de guerre somalien qui prétendait bénéficier de la protection d'Allah, le général américain avait expliqué que son adversaire se faisait des illusions : « Je savais que mon Dieu était plus grand que le sien. Je savais que mon Dieu était un vrai Dieu et que le sien était une idole. Nous vaincrons car nous les combattons au nom de Jésus ».

Même si le secrétariat d’état s’est empressé de déclarer que le général avait exprimé des idées personnelles qui n’étaient pas celles du gouvernement, il était clair qu’il ne s’agissait pas d’un cas isolé. D’ailleurs, le général a gardé son poste de sous-secrétaire adjoint à la défense des renseignements au Pentagone, ce qui montre que l'administration considérait sa transgression comme mineure. En fait, Boykin avait eu le même type de comportement que celui des partisans de MacCarthy au débute de la guerre froide : il avait dit tout haut ce que ses collègues pensaient tout bas. Ce que les Américains des années 1950 ont connu sous le nom de maccarthysme est réapparu sous la forme du « boykinisme ».

Les historiens débattent pour savoir si le maccarthysme représentait une perversion de l'anticommunisme ou son expression spontanée. Aujourd’hui, les observateurs se demandent si le « boykinisme » (appellation non homologuée) représente une réponse simplement enthousiaste ou totalement fanatique à la menace islamiste. Les similitudes sont frappantes. Comme McCarthy, Boykin croyait que, si les ennemis au-delà des frontières étaient un danger réel, l'ennemi de l'intérieur représentait une menace encore plus grande. "J'ai étudié l'insurrection marxiste", avait-il déclaré dans une vidéo en 2010. "Cela faisait partie de ma formation. Et les choses qui ont été faites dans chaque insurrection marxiste se font aujourd'hui en Amérique. », en comparant explicitement les États-Unis gouvernés alors par Barack Obama à l'Union soviétique de Staline, la Chine de Mao Zedong et le Cuba de Fidel Castro.

Dans les débats politiques de la société américaine depuis la dernière élection présidentielle, le « Boykinisme », informel et non théorisé mais imprégné dans bien des esprits occidentaux sur plusieurs continents, fournit le carburant qui sert à maintenir au chaud le sentiment anti-américain dans le monde islamique. L’effet pervers est que le leitmotiv a fini par convaincre le monde musulman que la guerre mondiale contre la terreur était une guerre contre eux.

Avec l’entrée en scène de l’ « Etat Islamique », l’obsession de l’islamisme est passée du rôle de figurant à celui de « star ». Le fait de qualifier les combattants de l'Etat Islamique de "terroristes islamiques radicaux" n'était pas seulement une dénomination permettant de les identifier, mais un élément stratégique justifiant la présence et les interventions de l’armée américaine dans ces contrées. En utilisant une formulation qui implique un lien dogmatique entre l'islam et l'extrémisme violent, ils jouaient sur l'antipathie de l'opinion publique américaine à l'égard de l'Islam.

De même qu’il existe un consensus pour jeter l’anathème sur le racisme ouvert, l’obsession islamiste sert de ciment social aux nations occidentales au même titre que l’anticommunisme à l’époque du Maccarthysme, même si quelques signes récents laissent penser que le l’état profond a compris qu’une guerre avec "l'Islam radical" est en réalité contre-productive. Mais comment sortir de ce guépier sans perdre la face ? C’est là la nouvelle mission de Donal Trump.



171 réactions


  • Chourave Clark Joseph Kent 10 janvier 11:35

    Je n’ai pas mentionné dans l’article la réalisation d’un film de propagande réalisé en 2005 intitulé : « Obsession : Radical Islam’s War Against the West ». Ce document compare notamment la menace de l’islamisme radical avec la montée du nazisme avant la Seconde Guerre mondiale. Il a été projeté à la Chambre des Représentants des États-Unis et dans de nombreux campus américains. Même si elle a été vivement critiquée, cette réalisation a connu son heure de gloire et a servi d’argument pour justifier la politique internationale des Etats-Unis pendant plusieurs années.


    • mmbbb 10 janvier 20:46

      @Clark Joseph Kent un peu facile D une part vous ne mentionnez pas l origine du maccarthysme Les amerloques se sont fait torpilles les plans de la bombe par un certain Klaus Fuchs qui donna les plans a la Russie. Les services de contre espionnage americains etaient défaillant pas etonnant qu ils voyaient rouge Par ailleurs selon vous l URSS d alors ne representait aucune menace ? Quant a l islamiste, les attentats de Londre Belgique France Espagne ont eu lieu puisqu une communaute a pu installer une base arrière Lorsque je vois une femme voilée a Lyon ( phénomène récent ) je ressens ceci comme le reniement de ma propre histoire Je sais que le relativisme culturel est desormais la ligne directrice de la pensée mais il y a une lame de fond d un certain radicalisme que l on peut ignorer . A moins de ne pas vouloir voir



    • Jonas 10 janvier 22:01

      @Clark Joseph Kent "Je n’ai pas mentionné dans l’article la réalisation d’un film de propagande réalisé en 2005 intitulé : « Obsession : Radical Islam’s War Against the West »."

      Vous voulez réellement connaître la vérité sur l’Islam ?
      Alors regardez et écoutez les prédicateurs et imams dans les plus grandes mosquées de France endoctriner des centaines de milliers de musulmans au fondamentalisme islamique misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite :
      http://islamineurope.unblog.fr/
      https://vimeo.com/user75660018


    • HELIOS HELIOS 11 janvier 03:12

      @Clark Joseph Kent

      L’islamisme, c’est comme le cancer ... il faut le vaincre ou en mourir !... et je vous passe toutes les comparaisons qui vont avec...

    • velosolex velosolex 11 janvier 22:31

      @HELIOS
      Le mac carthysme était une horreur, l’islamisme encore plus. 


      Le premier sanctionnait l’appartenance communiste, le second vous met des œillères sur la vie, à droite à gauche et au milieu, et habille les femmes d’une cage d’ascenseur. 

      Une machine à rétrécir les idées qu’il est impossible de caricaturer, tant ses valeurs et ses convictions sont la négation de toute intelligence, de toute beauté, de toute vie, de toute philosophie...Plus con tu meurs. Ben justement, voilà le projet. 

      Et pour le profit de qui je vous le demande ?
      De quelques gros cons enturbannés, poussant les foules de crétins devant eux, poussant leur bombe comme un chariot de supermarché, pressé de passer à la caisse, rejoindre les 72 vierges....

      72 : Vive le département de la sarthe, et ses rillettes du Mans !. 


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 12 janvier 12:23

      @Clark Joseph Kent


      Sauf pour un auteur écrivant comme vous d’une autre planète, je ne vois pas de quoi s’indigner quand on « compare notamment la menace de l’islamisme radical avec la montée du nazisme avant la seconde guerre mondiale »

      Sans la quotidienne propagande islamophile installée dans notre pays depuis des années, on verrait qu’il y a, de toute évidence, bien des points de comparaison très justifiés.

  • Diogène diogène 10 janvier 11:48

    Que se passerait-il si un général américain disait aujourd’hui en parlant d’une rencontre avec Netanyahu :  « Je savais que mon Dieu était un vrai Dieu et que le sien était une idole. » ?


  • bob14 10 janvier 12:04

    L’Islam..les pédés les lesbiennes..les juifs..La planète raciste dans ses oeuvres...Les cons sont au pinacle...


    • Diogène diogène 10 janvier 12:08

      @bob14

      vu de loin, comme ça, à la louche, il semblerait qu’outre Atlantique, le LGBT, le lobby qui n’existe pas et l’Islam ne disposent pas vraiment des mêmes tribunes ni de la même audience, mais bon, moi, je vois ça de ma fenêtre, hein !

    • bob14 10 janvier 13:06

      @Diogène...Regardez par exemple en Californie..y a pas tous les problèmes que l’on trouve en France..Chez vous c’est devenu une habitude de vous en prendre aux gens différents de vos normes !..en 40 votre police était un grand fournisseur pour les nazis...les juifs les pédés les tziganes etc...


    • Diogène diogène 10 janvier 13:12

      @bob14

      ... et les coiffeurs...

    • pipiou 10 janvier 13:35

      @bob14
      Et outre-atlantique le racisme n’existe pas  smiley


    • bob14 11 janvier 05:53
      @pipiou....si bien sur..sauf que nous nous n’avons pas donné des juifs aux nazis comme vous français en 40...Vous savez le pays des lumières ?


    • bob14 11 janvier 08:41

      @bob14....Tous les « Pétainistes » sont sur Agoravox ?..c’est flippant... !


    • Debrief 11 janvier 09:53

      @bob14
      La macédoine de légumes de l’antiracisme qui mélange les pédés qui s’enc le vel d’hiv et les djihadistes qui mitraillent. Au pinacle des cons vous êtes au sommet.


    • bob14 11 janvier 10:21

      @Debrief....oupsssssssssss...un malade mental...a t il la francisque ?


    • pipiou 11 janvier 12:23

      @bob14
      Les américains n’ont pas apporté leur aide aux nazis ? Vous êtes certain de cela ?...................

      Mais si vous êtes fier de tuer un noir innocent toutes les semaines c’est effectivement que vous n’avez pas la Lumière.


    • HELIOS HELIOS 11 janvier 13:35

      @bob14

      ... vous, en « 40 », c’est a donc AVANT la guerre du pacifique, vous avez mis dans des camps des japonais, uniquement parce qu’ils etaient jaunes !!!

      alors, sans me meler de discussions que je ne veux pas suivre, vos jugements, vous devriez les faire de façons plus respectueuses, car si la police de Vichy a envoyé des juif en Allemagne vous n’avez pas fait mieux, et peut etre même pire, car si je me souviens bien, de nombreuses entreprises allemandes etaient a moitié americaines aussi a cette époque....

    • marceau 11 janvier 14:01

      @bob14

      -« Les cons sont au pinacle... »

      -Et les crétins s’essayent à faire des phrases.......... !


    • Hurricane Hurricane 12 janvier 09:23

      @pipiou


      Noir et innocent ? hum tu y vas fort là ! 


    • bob de lyon 12 janvier 09:24

      @HELIOS

      Deux ou trois exemples de l’histoire américaine pronazie :

      - Ford qui milita activement et participa financièrement à la monté du nazisme ; 

      - Kennedy père, bootlegger, mafieux et sympathisant d’extrême droite qui lui aussi mit la main au portefeuille ; 

      - Charles Lindbergh, l’aviateur héroïque, qui utilisa son charisme pour promouvoir cette idéologie sur le territoire américain… ;

      - et bien entendu la société mécanographique IBM qui réalisait le fichier des assurances maladie en Allemagne et en France et sur lesquelles étaient indiqués la confession religieuse des personnes ; très pratique au tri qui allait suivre. 

      À savoir que la grande partie du fichier français fut escamotée dès le lendemain de la défaite par une initiative spontanée de résistance.

       


    • Eric F Eric F 12 janvier 18:02

      @bob de lyon
      « nous n’avons pas donné des juifs aux nazis comme vous français en 40 » Comme si les Français de manière générale avaient livré des Juifs aux nazis ! Un pouvoir issu de la défaite a cherché à complaire à l’occupant en accédant à ses demandes (et en « dealant » un peu plus de Juifs étrangers contre un peu moins de Juifs français). Mais la population a peu suivi, et au contraire a pu protéger les 3/4 des Juifs français, davantage que dans les autres pays occupés.


    • bob de lyon 12 janvier 18:55

      @Eric F

      J’adhère à vos propos et je témoigne d’une petite histoire familiale et personnelle. 

      Fin 1943, ma maman qui m’avait mis au monde en juillet hébergea un jeune couple de juifs polonais pendant quelques semaines dans son petit appartement de la Croix-Rousse à Lyon.  

      La femme installée dans un abri plus sûr, le mari s’engagea dans la résistance du côté de Montgriffon, dans l’Ain.

      Ma maman n’a jamais considéré cela comme un acte de résistance mais comme un authentique devoir humanitaire. Je lui en suis reconnaissant... 

      et elle ne fut pas la seule.


    • Eric F Eric F 12 janvier 19:03

      @bob de lyon
      désolé, la phrase que j’avais citée était de Bob14, non de vous. Je vois que nous sommes d’accord sur cette question, merci de votre témoignage.


  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 10 janvier 12:14

    Bien sûr, les multiples attentats dans le monde entier sous bannière islamiste ne sont que des délires paranoïaques et les vidéos d’égorgement de l’EI ne sont que des « fake news » destinées à alimenter cette phobie irrationnelle.

    Que ce site est fatigant avec de tels auteurs.


    • Chourave Clark Joseph Kent 10 janvier 12:27

      @Gilles Mérivac

      si vous aviez lu l’article, vous auriez découvert que les propos n’étaient pas de disculper les groupes radicaux islamistes instrumentalisés ou pas, mais d’analyser les conséquences d’une manipulation trop subtile qui voualit utiliser un mouvement fanatique plus ou moins fabriqué sans s’en prendre à toute une population. 
      Le rétropédalage actuel a du mal à s’extirper de ce bourbier, même en essayant de s’en prendre à un nouveau repoussoir avec Kim-ong-un !

      Si mes articles vous fatiguent, ne les lisez pas, ça vous fera des vacances.

    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 10 janvier 14:28

      @Clark Joseph Kent
      Il n’y a pas plus de subtilité dans l’islam conquérant qu’il n’y en avait dans l’Allemagne nazie, le principe est exactement le même, pousse toi de là que je m’y mette. Les islamistes utilisent la violence brute, les autres le noyautage et la propagande.


    • Claudec Claudec 10 janvier 16:28

      @Gilles Mérivac

      Pire que le nazisme et le communisme, car c’est une religion qui coiffe le politique et pas seulement une idéologie. Et ceci implique que la totalité de ses fidèles soit concernée du plus au moins fanatique.

    • mmbbb 10 janvier 20:31

      @Claudec pire que la nazimes parce qu il n y a pas d unite de lieu ni unite de temps C ’est la force des islamistes ils le savent .


    • pipiou 10 janvier 22:05

      @mmbbb
      Pire que le nazisme ... les nazis avaient quelle religion déjà ????

      Qu’ont fait les institutions religieuses chrétiennes face au nazisme ? ..........


    • bob de lyon 11 janvier 10:46
      @pipiou

      Bonjour,

      Pour alimenter conjointement notre réflexion :

      Mon beau-père participa à de joyeuses vacances en Germanie de 1940 à 1945 comme Kriegsgefangene.

      En mai 1945, sur le chemin du retour effectué à pied à partir de la Prusse jusqu’à Strasbourg, dans les décombres d’un village allemand il trouva un objet.

      C’était une dotation de travail offert pas le régime et porté fièrement par un de ces boute-en-train formé dans cet efficace drill académique allemand.

      Ce bidule lui servit parfois à éloigner les importuns mais le plus souvent d’ouvre-boîte, d’épluche –légumes ou de piochon pour déterrer les pommes de terre, voire de clef pour décoincer des serrures.

      Sur la lame de ce poignard, j’ai bien lu, lorsqu’il me racontait ses histoires, qu’il y était écrit, en caractères gothiques, le traditionnel Gott mit Uns qui, depuis le XVIIIe siècle, était la devise militaire allemande.

      S’ensuivit des discussions philosophiques sur ce que pouvait penser Dieu quand un fer à sa dédicace et long de 30 cm pénétrait dans votre abdomen et vous fouaillait les intestins…


    • velosolex velosolex 11 janvier 22:57

       Le titre bien que correct en lui même, est peut être malhabile, car il amène un rejet, qui rejaillit sur l’analyse de l’article, que beaucoup n’ont pas du lire en fait, vous prenant vous même pour un fondamentaliste. 

      Tout cela fait référence à ce fameux chat qu’on déclare atteint de la rage pour le noyer. 

      A ce titre, je le reconnais, la comparaison avec le mac carthysme est assez bien choisi.
       Peut être auriez du davantage parler des mécanisme de manipulation, ceux qui ont permis l’invraisemblable, l’élection d’un fou à la tête des usa, qui partage avec les fondamentalistes musulmans une vision binaire du monde,« Un monde de préjugés et d’élucubrations qui rejettent Darwin des deux cotés. » . 
      Ces soit disant contraires se ressemblent étrangement. Ce sont des cyclopes qui se gavent des victimes sans cesse renouvelées et qui nous emmènent tous en enfer. 

    • Hurricane Hurricane 12 janvier 09:27

      @pipiou


      fastoch d accuser les religions , moins fastoch de contester ou résister quand l autre en face a un gros pétard dans sa main 
      Et qui avait le plus gros arsenal dans sa pogne ? Hitler ou le pape ? 
      Fastoch de dire bien au chaud devant un ordi que nous aurions résisté et désobéi 

    • Pascal L 12 janvier 11:25

      @pipiou
      « les nazis avaient quelle religion déjà ???? » 

      Expliquez donc le fond de votre pensée aux nombreux prêtres et pasteurs allemands morts dans les camps...
      On a jamais vu Hitler assister à un office religieux, sinon à ses propres grands messes dans les stades. Les nazis n’avaient que la religion d’eux-même : tous des Dieux, semblables aux Dieux des religions pré-chrétiennes en Allemagne. C’était la seule manière de pouvoir écrire « Gott mit uns » sur les ceinturons. C’est plus facile à démontrer lorsqu’on se prend soi-même pour Dieu.

    • Eric F Eric F 12 janvier 18:11

      @Pascal L
      En effet, l’idéologie nazie renouait avec les mythes germaniques, et si Hitler a, par opportunisme, évité d’attaquer frontalement les religions et même s’il s’en est parfois recommandé dans ses premiers texte, une fois au pouvoir il a cherché à les confiner et a tenu en privé des propos totalement hostiles (avec des arguments scientistes et nietzschéens).


  • Cateaufoncel 10 janvier 12:19

    Quoi qu’on fasse, quoi qu’on dise, l’Islam est un corps étranger dans la France actuelle.

    Il est contraire à la Déclaration des droits de l’homme, dans la mesure où il ne reconnaît pas la liberté religieuse.

    Il est contraire à la République, dans le mesure où le Coran établit l’inégalité hommes/femmes.

    Il est contraire à la Constitution, dans la mesure où il place le Coran, la Charia et les hadiths au-dessus des lois des hommes.

    Ceux qui l’ont laissé se développer sans frein ni garde-fou, ont commis un crime contre la Nation.


    • Chourave Clark Joseph Kent 10 janvier 12:32

      @Cateaufoncel

      votre commentaire confirme le caractère contagieux de l’épidémie qui a franchi l’Atlantique dans les caisses de Coca-Cola et de smartphones !

    • popov 10 janvier 12:45

      @Clark Joseph Kent

       
      À vous qui semblez être un expert en subtilités, je pose la question toute simple : 
       
      Quelle est donc la différence entre l’islam et l’islamisme ? À quels textes se réfèrent l’un et l’autre. Lequel ne considère-t-il pas Mahomet comme un exemple à suivre ? Lequel des deux permet l’apostasie ? 

    • popov 10 janvier 13:04

      @Clark Joseph Kent 

       
      Les historiens débattent pour savoir si le maccarthysme représentait une perversion de l’anticommunisme ou son expression spontanée.
       
      Et aujourd’hui, les bonzes de la bien pensance essayent de se convaincre que l’islamisme est une perversion de l’islam et non son expression spontanée.

    • Diogène diogène 10 janvier 13:08

      @popov

      votre premier commentaire pose une question à laquelle vous donnez la réponse dans le second

    • popov 10 janvier 13:19

      @diogène

       
      C’est ma réponse. J’attends celle de l’auteur.
       
      Et à en juger par le genre de réponse qu’il fait à Cateaufoncel, je ne me fais guère d’illusions.

    • Chourave Clark Joseph Kent 10 janvier 13:24

      @popov

      je partage l commentaire de Diogène.

      un de vos commentaires dans la suite des échanges montre que vous connaissez très bien le distingo
      vous faites l’âne pour avoir du son

    • popov 10 janvier 13:42

      @Clark Joseph Kent

       
      L’islamisme est congénital à l’islam. Disons qu’il y a des mahométans moins atteints que d’autres ou des époques où ils se tiennent plus tranquilles.
       
      Un penseur soudanais a proposé de retirer du coran ce qui lui semble avoir été ajouté pour justifier les conquêtes, razzias, prises de butin et d’esclaves. Ils l’ont pendu.
       
      Si sa proposition avait été mise en pratique, alors on aurait pu voir clairement la différence entre l’islam et l’islamisme.

    • Chourave Clark Joseph Kent 10 janvier 13:56

      @popov

      Ecoutez, je vais vous dire : personnellement, je n’en ai rien à carer de ces digressions théologiques !
      La seule chose qui m’intéresse, c’est d’observer comment des dirigeants canalisent et manipulent l’opinion en utilisant un bouc émissaire comme le moyen-age utilisait les sorcières.

      Ce qu’est ou n’est pas l’Islam, ne me fait ni chaud ni froid. Je souhaite simplement aux peuples qui pratiquent cette religion, comme à toutes les populations qui sont encore sous l’emprise de gourous portant des robes, d’être débarrassés de ces croyances et de ces imposteurs.

    • popov 10 janvier 14:33

      @Clark Joseph Kent

       
      Sur le dernier paragraphe, je vous rejoins.
       
      Sur l’utilisation des mahométans comme bouc émissaire, je serais plus nuancé. Aujourd’hui, en France, on peut facilement se retrouver devant un tribunal, accusé de racisme pour une simple remarque sur l’islam. Cela se rapproche plus au retour à l’interdit de blasphème qu’à la recherche d’un bouc émissaire.

    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 10 janvier 14:36

      @Clark Joseph Kent
      « c’est d’observer comment des dirigeants canalisent et manipulent l’opinion en utilisant un bouc émissaire »
      Non seulement ce n’est pas vrai, sinon ils ne chouchouteraient pas tous les jours les instances islamiques, mais vous mettez la tête dans le sable en disant que l’Islam ne vous fait ni chaud ni froid, alors qu’il est en train de changer la nature de notre société.

      Comme tous ceux qui sont dans le déni, vous inversez les valeurs, en qualifiant de boucs émissaires des gens qui posent un vrai problème.


    • Cateaufoncel 10 janvier 15:59

      @popov

      « Et à en juger par le genre de réponse qu’il fait à Cateaufoncel... »

      C’est la raison pour laquelle je n’insiste pas.

      Il n’est même pas bon comme voyant : je ne bois jamais de Coca, je n’ai pas de Smartphone, et je suis entré une fois dans un MacDo, d’où je suis ressorti deux minutes plus tard, quand, après que j’ai commandé une bière, on m’a appris que c’était sans alcool...


    • Chourave Clark Joseph Kent 10 janvier 16:30

      @Christian Labrune

      Voilà, c’est bien, vous avez fait le numéro qu’on attendait de vous et vous pouvez être fier d’être un bon toutou.

      Mais :

      1. contrairement à ce que vous dîtes, j’ai répondu à la question de Popov en lui disant que je partageais le commentaire de Diogène qui avait fait remarquer au dit Popov qu’il donnait la réponse à la question du premier commentaire dans le second commentaire.

      2. la question traitée dans l’article n’est pas de savoir si la distinction entre « islam » et « islamisme » est pertinente, mais de constater que cette distinction a été faite par les idéologues stratèges américains qui ont été dépassés par le succès de leur stratagème intellectuel.

      3. les considérations sur le grand remplacement sont un sujet européen qui s’est greffé sur cette frénésie à coloration religieuse parce que l’outil semblait efficace pour déclencher des batailles rangées utiles pour détourner les chiens de la piste du gros gibier en leur jetant les abats. Et ça marche ! 


    • Christian Labrune Christian Labrune 10 janvier 17:46

      @Clark Joseph Kent

      Les deux cent cinquante citoyens français qui ont un jour entendu crier Allah akbar ! et qui, ensuite, n’ont plus jamais rien entendu, et les quelques centaines d’autres qui ont entendu aussi mais qui furent seulement estropiés et ne voudraient plus jamais, pour rien au monde, entendre ça, seraient donc victimes d’idéologues américains ? C’est un aspect des choses auquel je dois avouer que je avais pas encore pensé. En tout cas, c’est très ingénieux.

      j’espère que vous aurez un peu de patience avec un infirme : je comprends très lentement parce que je ne suis pas bien malin, mais ce que je crois avoir compris, c’est qu’à cause de cette distinction que des idéologues ont faite d’une manière probablement irresponsable et intempestive entre islam et islamisme, beaucoup sont morts et d’autres ont tâté des hôpitaux ? C’est bien ça ?

      Par conséquent, si ces salauds d’idéologues américains s’étaient abstenus de si ridicules distinctions entre islam et islamisme, je suppose qu’il ne se serait rien passé du tout. On accuse de pauvres musulmans quand ces parfaits salauds sont les seuls coupables ? C’est monstrueux. Et qui sont-ils, ces idéologues ? Où sont-ils ? J’espère qu’on les aura mis à l’ombre, et pour longtemps !

      Merci infiniment pour cette explication qui me permettra de mourir un peu moins idiot que je ne l’aurais fait si je ne vous avais jamais lu.


    • OMAR 10 janvier 17:57

      Omar9

      @Christian Labrune : « un VRAI musulman, ne peut être qu’un assassin. » ;

      Voila où mène le laxisme et le parti-pris d’Agora : un nazisioniste qui insulte et méprise impunément les musulmans.

      Imaginez une seconde que j’écrive que les juifs, les chrétiens ou les athées sont des assassins ;; ;

      Hier, il écrivait qu’il fallait exterminer les peuples iraniens, palestiniens et pa²kistanais, sans que cela indispose les modérateurs d’Agora.

      Si le site de Agora se déclare anti-Islam, qu’il le dise ;

      Nous laisserons volontiers la place aux seuls barbares de ce sites...


    • Claudec Claudec 10 janvier 18:29

      @Clark Joseph Kent

      Et vous, vous bottez en touche pour éviter de répondre à une question qui vous embarrasse.

    • Chourave Clark Joseph Kent 10 janvier 18:53

      @Christian Labrune

      pourquoi prenez-vous ce ton cauteleux ?

      on dirait Jean Marais dans le rôle du « Bossu » :
      « touchez ma bosse, Monseigneur ».

    • Christian Labrune Christian Labrune 10 janvier 21:05

      pourquoi prenez-vous ce ton cauteleux ?

      @Clark Joseph Kent

      Vous devriez relire la fin du Dom Juan de Molière, qui vous rappellerait cette belle maxime :
      l’hypocrisie est un vice à la mode, et tous les vices à la mode passent pour vertus.
      Ce n’est certes pas que je veuille paraître vertueux, pas même poli : je m’amuse seulement un peu, pour passer le temps.

      Il n’importe, c’est parce que vous êtes nouveau sur AgoraVox que vous ne voyez pas ce qu’il entre d’ironie dans ma cautèle. Ceux qui me lisent depuis un peu plus longtemps ne sauraient être dupes. Et vous-même, du reste, tout nouveau que vous soyez, vous sentez bien qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas tout à fait rond, quelque chose comme une dissonance.

      Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes fêlés.


    • Christian Labrune Christian Labrune 10 janvier 21:29

      Imaginez une seconde que j’écrive que les juifs, les chrétiens ou les athées sont des assassins.
      ----------------------------------------------------------------------
      @OMAR
      C’est donc le triste personnage qui change systématiquement en « massacrada » le nom d’un intervenant qui s’appelle ici Massada, qui ose écrire une pareille énormité ! Et il ose encore une fois traiter Labrune, l’ennemi juré de tous les totalitarismes - dont l’islamique -, de nazi ! Faut quand même un sacré culot !

      Il écrit encore, ce triste personnage :
      "Hier, il écrivait qu’il fallait exterminer les peuples iraniens, palestiniens et pakistanais, sans que cela indispose les modérateurs d’Agora.« 

      Voici en effet ce que j’écrivais :
       »L’Europe, pour des intérêts économiques sordides, à cause de contrats passés avec un régime néo-nazi, préfère se taire. La France, pays des droits de l’homme, aura encore préféré fermer sa gueule quand le Mussolini des Turcs est arrivé à Paris. On signe d’abord les contrats de vente d’armes qui pourront éventuellement être utilisées contre les Kurdes ; ensuite, le faux-cul élyséen dira deux mots des droits de l’homme, mais cela vient après, c’est bien secondaire. Les Turcs, les Iraniens, les Palestiniens(*), qu’ils crèvent. On s’en fout si cela fait bon ménage, dans le cadre d’une politique de gribouille particulièrement imbécile, avec nos petits intérêts immédiats."

      C’est ici :

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/vers-des-solutions-creatives-a-la-200288#forum5099798

      J’avais demandé et immédiatement obtenu, par charité, la suppression de l’intervention du même Omar qui, apparemment, ne sait toujours pas bien lire.

      Qui n’a pas compris non plus qu’un VRAI musulman, c’est un musulman qui obéit scrupuleusement aux sourates du Coran qui prescrivent de tuer - et qui tue ! Les autres, ceux qui, dans le Coran, en laissent autant qu’ils en prennent, ceux-là ne sont peut-être pas de VRAIS musulmans aux yeux des jihadistes, ne sont peut-être même pas du tout des musulmans puisqu’ils ne sont pas SOUMIS au Coran, mais nous les acceptons volontiers tels qu’ils sont, nous autres, puisqu’ils savent être aussi tolérants et civilisés que nous le sommes.

      (*) Pour une fois, je prenais la défense des Palestiniens. C’est rare ! mais c’est parce que j’approuvais un autre intervenant qui venait de dire que laisser les Palestiniens dans leurs illusions au lieu de les forcer à avoir les yeux en face des trous, comme le fait Trump, ce n’est vraiment pas un service à leur rendre.


    • pipiou 10 janvier 21:52

      @Christian Labrune
      Laburne est « en mission » contre l’Islam, attention ça envoie du lourd !

      Et le mec nous joue le dernier rempart contre le totalitarisme !
      Il tient un discours de nazi et n’aime pas se faire traiter de nazi, le pauvre !


    • Cateaufoncel 10 janvier 22:20

      @pipiou

      « Il tient un discours de nazi...
       »

      Quel genre de nazi ?

      Celui de droite  ? Ou son interlocuteur ?


    • pipiou 10 janvier 23:43

      @Cateaufoncel
      Vous trouverez la même photo montrant une relation complice entre Pétain et Hitler, ou Laval avec Goebbels.
      Il faut que je vous en sorte combien pour que vous ayez honte d’être français et chrétien ?

      Le coup des musulmans nazis faut arrêter ce gag grotesque.
      Est-ce que ce sont les musulmans qui ont inventé le Nazisme ?
      Est-ce que ce sont les musulmans qui ont voulu pendre Dreyfus ? qui ont rempli le Vel d’hiv ?

      Quelqu’un d’un peu honnête reconnaitra que dans l’Histoire, même récente, ce sont les chrétiens qui détiennent la palme de l’antisémitisme.
      Ce même honnête homme reconnaitra qu’il y a eu de longues périodes de cohabitation entre juifs et musulmans et que si on est loin d’une idylle entre juifs et musulmans on est également loin des persécutions des Juifs par le monde chrétien.

      Il est difficile de nier que ce sont les occidentaux qui ont foutu le bordel en Afrique et difficile de nier que c’est la création d’Israel, par la volonté américaine, qui est à l’origine de l’instabilité actuelle du monde musulman.

      ça ne justifie pas les dérives de l’Islamisme, ni les tueries ni la haine. Mais quand a un peu de bon sens on doit reconnaitre que personne n’a les fesses propres et on ne sort pas ce genre de photo à la con qui n’explique rien.


    • Jonas 11 janvier 00:42

      @pipiou "Ce même honnête homme reconnaitra qu’il y a eu de longues périodes de cohabitation entre juifs et musulmans et que si on est loin d’une idylle entre juifs et musulmans on est également loin des persécutions des Juifs par le monde chrétien."

      Il n’y a quasiment plus de Juifs dans les pays arabes, ils ont tous été exterminés ou foutu dehors.

      1) Algérie

      - 1929-1930 : Incidents dans plusieurs villes de la région de Constantine
      - 3 août 1934 : Violents incidents dans le Constantinois
      - 5 août 1934 : Pogrom au nom du djihad (27 morts) à Constantine (les soldats n’interviennent pas)
      - 1957 : Assassinats à Oran et à Médéa
      - Mars 1958 : Grenades à Boghari
      - 1959 : Grenade à Bou Saada la veille de Kippour
      - 12 décembre 1960 : Saccage de la synagogue d’Alger
      1961 :
       - Cimetière juif d’Oran profané
       - Assassinat du célèbre musicien Raymond Leyris à Constantine
      - 2 septembre 1961 : Meurtre d’un juif le jour de Rosh Hashana
      - 5 juillet 1962 : Assassinat et massacres à Oran et notamment dans les quartiers juifs

      1) Egypte
      - Traité de Sèvres, 1918, art. 6-4 : Première atteinte au droit des Juifs autochtones, notion d’appartenance à la race.
      - Lois de la nationalité de 1927 et 1929 privilégiant le droit du sang et l’affiliation arabo-musulmane
      - 1929 : Discrimination administrative
      - Conférence de Montreux (1937) : Indépendance de l’Egypte sous le Roi Farouk, aggravation des lois de la nationalité.
      - 1945-1948 : Exclusion des Juifs de la fonction publique
      - 2-3 novembre 1945 : Émeutes anti-britanniques et antisémites dans plusieurs villes
      - 1947 : Écoles juives sous surveillance pour égyptianiser et arabiser leurs programmes
      - 1947 : Loi sur les compagnies, égyptianisation des affaires publiques et commerciales 75% des employés doivent être de « vrais » égyptiens (arabes ou musulmans) = islamisation du personnel => une majorité de Juifs perdent leur travail
      - Mai 1948-1950 : Ordre aux organisations communautaires de transmettre la liste de leurs adhérents à l’État
      - 14-16 mai 1948 : Arrestations massives (1000 juifs) internés pour accusation de sionisme
      - Juin 1948, loi martiale : Les Juifs sont interdits de quitter l’Égypte pour Israël
      - 2 novembre 1948 : Émeutes et pillages au Caire
      - 1949 : Expulsion des Juifs résidant dans les palais du roi Farouk
      - Février 1949 : Mise sous séquestre des biens des Juifs autochtones et de ceux qui se trouvent à l’étranger
      - Lois de la nationalité (1950-1951-1953-1956) :
       - Les Juifs autochtones deviennent apatrides : 40 000 personnes deviennent des « étrangers ».
       - La nationalité est retirée à toute personne engagée dans des actions en faveur d’Etats ennemis ou n’ayant pas de relations avec l’Egypte (en 1956 elles sont définies comme « sionistes »)
       - retrait des passeports aux partants
       - 26 janvier 1952 : Samedi noir (émeutes et violences)

      2) Irak
      - Années 1920 : Interdiction de l’histoire juive et de la langue hébraïque dans les écoles juives
      - Années 1930 : Exclusion des Juifs de la fonction publique et de l’enseignement
      - 1932 : Censure des écoles juives (programmes)
      - 1 et 2 juin 1941 : Pogrom (Farhoud) de Bagdad (180 morts, 600 blessés)
      - Juillet 1948 :
       - Interdiction de quitter le pays
       - Lourdes amendes sur les Juifs aisés
      - 1948 : Vague de persécutions anti-juives officielles (arrestations, lourdes amendes)
      - Septembre 1948 : Exécution de Shafik Adass, un millionnaire juif
      - 1949 : Persécution contre les membres du mouvement sioniste
      - Loi du 9 mai 1950 : Privation de nationalité pour les Juifs qui quittent l’Irak
      - 12 janvier 1950 : Loi sur le contrôle des banques impliquant la ruine des agents de change, en majorité juifs
      - Juin 1950 : Persécution au Kurdistan. Les Juifs sont contraints de livrer leurs biens et leurs maisons
      - 14 juin 1950 : Attentat contre une synagogue de Bagdad (3 morts, 20 blessés)
      - 10 mars 1951 : Gel des biens des Juifs ayant dû renoncer à leur citoyenneté pour partir

      3) Iran
      - 1968 : Explosion d’antisémitisme
      - 1979
       - Interdiction des activités sionistes (distinguées des activités « juives »)
       - Confiscation des biens et propriétés des Juifs
      - 1980 : Difficulté à obtenir des passeports
      - 1979-1980 :
       - Exécution du président de la communauté juive, Habib Elkanian, accusé de sionisme
       - Exécutions d’Avraham Brouhim, Albert Daniel et Manotsar Kedochim, notabilités de la communauté juive
      - 2000 : Discrimination dans l’administration, l’université, les sociétés publiques

      3) Liban
      - 1947 :
       - Étudiants juifs expulsés de l’université de Beyrouth
       - Fermeture d’associations juives « sionistes » (Club sportif Maccabi)
       - Licenciement des Juifs dans l’administration, interdiction des associations de jeunesse juive
      - 1967 : Enlèvements et assassinats de Juifs
      - Septembre 1971 : Assassinat du Dr Elia

      4) Libye
      - Janvier 1945 : Émeutes anti juives, pillage des quartiers juifs de Tripoli (60% des biens juifs détruits,135 morts). Les militaires complices.
       Évacuation forcée des Juifs. Détention provisoire des Juifs de la Hara à Tripoli et à Benghazi.
      - 1948 : Emeutes
      - 12 juin 1951, loi sur la nationalité (art 11, clause 27) :
       - Les non-musulmans sont astreints à un statut personnel régi par leur tribunaux (rabbiniques), à l’instar des dhimmis de l’époque pré-moderne.
       - Les Juifs ne sont pas autorisés à voter et à occuper une fonction politique.
       - loi sur la nationalité : Les Juifs n’ont pas droit à des passeports ou au certificat de nationalité libyenne
        mais à des documents de voyage dont le renouvellement, à expiration, n’est pas automatique.
      - 1953 : Les Juifs sont soumis à des restrictions et victimes de boycott
      - 1954 :
       - Interdiction et nationalisation des clubs sportifs Maccabi
       - Liaisons postales avec Israël suspendues, restriction de l’émigration vers Israël, interdiction du tourisme à destination d’Israël
      - 9 mai 1957 : Décret obligeant les Juifs libyens ayant des parents en Israël à se déclarer au bureau libyen du boycott (or 90% des Juifs étaient déjà partis)
      - 3 décembre 1958 : Dissolution de la communauté juive tripolitaine, désormais administrée par un commissaire
      - 1960 :
       - Interdiction d’acquérir de nouveaux biens pour les Juifs
       - Les Juifs ne peuvent pas voter, prétendre à des charges publiques, servir dans l’armée ou dans la police
       - 2 avril 1960 : Fermeture des écoles de l’Alliance Israélite Universelle
       - Interdiction d’employer des Juifs dans les entreprises pétrolières
      - 1961, loi n°6 : Séquestre des biens des Juifs se rendant en Israël. Un conservateur général est chargé de les liquider.
      - 15 juillet 1961 : Un certificat de nationalité est exigé pour tout acte commercial mais les Juifs ne peuvent l’obtenir
      - Été 1963 : Une personnalité juive de 84 ans, Halfalla Nahum, est assassinée à Tripoli, des personnalités juives sont agressées et blessées
      - 1967 : Émeutes (10 morts)
      - 1969 : Campagne contre les Juifs
      - 1970 : Cimetières juifs rasés
      - 1970 : Confiscation des biens juifs
      - 1978 : Destruction de 64 synagogues et transformation de 78 synagogues en mosquées ou à Benghazi en église copte.

      etc....


    • OMAR 11 janvier 10:53

      Omar9

      Et voila le nazisioniste qui joue à l’avocaillon des causes perdues, alors que @massacrada ne lui a rien ordonné !!!!

      C’est fou ce que les chiens de garde peuvent développer comme zèle quand il s’agit d’exécuter leur mercenariat..

      Il couine d’être banni de certains contributeurs, alors que c’est un mensonge !!!

      Par contre, il est le premier à supplier Agora pour censurer les commentaires qui montrent et démontrent sa folie, barbarie et sa haine des musulmans et de l’Islam..

      Un pauvre type, quoi !!!!


    • Nenuphar Nenuphar 11 janvier 12:22

      @Christian Labrune

      Niais comme je le suis, avec pas mal d’autres en ce monde de brutes où des cafards se permettent de distiller leur venin sans y connaître un traître mot du fond du « problème », si problème il y a, je vous demande de me citer une seule sourate du Coran, une seule, qui prescrit de tuer.

      C’est le moins que les lecteurs puissent attendre d’un théologien et d’un érudit tel que vous supposez l’être. 


    • pipiou 11 janvier 12:25

      @Jonas
      Ah ... et vous n’avez toujours pas fait le lien avec le sionisme ??

      Bon, on va attendre que ça monte au cerveau ... si éventuellement il existe.


    • Christian Labrune Christian Labrune 11 janvier 12:58

      @Nenuphar
      Dans la traduction Kasimirski
      J’ai mis en gras certaines expressions particulièrement frappantes.

      Sourate VIII, 17 :
      Ce n’est pas vous qui les [les mécréants] tuez, c’est Dieu. Quand tu lançais un trait, ce n’est pas toi qui le lançais, c’est Dieu, pour éprouver les fidèles par une belle épreuve ; car Dieu entend et sait tout.

      Sourate IX, verset 5 :
      Les mois sacrés expirés, tuez les idolâtres partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-le dans toute embuscade ; mais s’ils se convertissent, s’ils observent la prière, s’ils font l’aumône, alors laissez-les tranquilles, car Dieu est indulgent et miséricordieux.

      IX,29 - Verset dit « de l’épée » :
      Faites la guerre à ceux qui ne croient point en Dieu ni au jour dernier, qui ne regardent point comme défendu ce que Dieu et son apôtre ont défendu, et à ceux d’entre les hommes des Ecritures qui ne professent pas la vraie religion. Faites-leur la guerre jusqu’à ce qu’ils payent le tribut de leurs propres mains et qu’ils soient soumis.

      Si cela ne vous suffit pas, il y en a encore bien d’autres. Pour faire bonne mesure, je vous recopie aussi ce que le Coran prescrit concernant les femmes (sourate IV,38) :

      Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci, et parce que les hommes emploient leurs bien pour doter les femmes. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises ; elles conservent soigneusement pendant l’absence de leurs maris ce que Dieu a ordonné de conserver intact. Vous réprimanderz celles dont vous aures à craindre l’inobéissance ; vous les reléguerez dans des lits à part, vous les battrez  ; mais aussitôt qu’elles vous obéissent, ne leur cherchez point querelle. Dieu est élevé et grand.


    • Cateaufoncel 11 janvier 13:11

      @pipiou

      « Vous trouverez la même photo montrant une relation complice entre Pétain et Hitler, ou Laval avec Goebbels. »

      Dans la mesure où personne ne nie la collaboration de Vichy avec le IIIe Reich, telle ou telle photo n’apporterait rien qui ne soit déjà archiconnu et incontesté.

      « Il faut que je vous en sorte combien pour que vous ayez honte d’être français et chrétien ? »

      Des milliers n’y suffiraient pas. Je pars du principe qu’à différentes époques, les choses se passaient d’une certaine manière et qu’aujourd’hui les choses se passent de manières différentes. Juger des choses du passé avec les critères actuels est une faute contre l’intelligence.

      Je suis d’autant plus à l’aise pour appliquer cette règle aux « crimes » de la chrétienté, que je suis agnostique.

      « Le coup des musulmans nazis faut arrêter ce gag grotesque. »

      Ce n’était pas un gag pour les volontaires des divisions SS Hansdchar, Skanderberg et Kama, ni pour les criminels de guerre et contre l’humanité qui ont trouvé refuge dans des pays arabes, après la Deuxième Guerre mondiale.

      « Est-ce que ce sont les musulmans qui ont inventé le Nazisme ? »

      Je n’ai pas l’impression que Mein Kampf représente une régression civilisationnelle par rapport au Coran et à la Charia.

      « Est-ce que ce sont les musulmans qui ont voulu pendre Dreyfus ? »

       
      Personne n’a jamais voulu pendre Dreyfus. S’il avait été condamné à mort, il aurait été fusillé.

      « ...qui ont rempli le Vel d’hiv ? »

      Si elle avait existé en 1941, la « légion Mohammed » y aurait certainement participé.


    • Christian Labrune Christian Labrune 11 janvier 13:30

      http://www.fnb.to/FNB/Article/Khomeyni/Khomeyni.htm

      Ayatollay Khomeiny Petit livre vert

      @Nenuphar

      Je ne saurais trop vous recommander aussi la lecture du précieux petit livre dont l’adresse est en haut de page. Le passage que je cite ci-dessous vous fera évaluer l’évolution qui s’est faite dans la version chiite de l’islam entre le VIIe et le XXe siècle. Mais peut-on même parler d’une « évolution » ?

      "La guerre sainte signifie la conquête des territoires non musulmans. Il se peut qu’elle soit déclarée après la formation d’un gouvernement islamique digne de ce nom, sous la direction de l’Imam ou sur son ordre. Il sera alors du devoir de tout homme majeur et valide de se porter volontaire dans cette guerre de conquête dont le but final est de faire régner la loi coranique d’un bout à l’autre de la Terre. Mais que le monde entier sache bien que la suprématie universelle de l’Islam diffère considérablement de l’hégémonie des autres conquérants. Il faut donc que le gouvernement islamique soit d’abord créé sous l’autorité de l’Imam afin qu’il puisse entreprendre cette conquête qui se distinguera des  autres guerres de conquête injustes et tyranniques faisant abstraction des principes moraux et civilisateurs de l’Islam."


    • Nenuphar Nenuphar 11 janvier 16:56

      @Christian Labrune

      Visiblement et au vu de votre réponse s’abritant derrière une traduction et prenant quelques mots surtout le verbe TUER qui vous tient à cœur, sorti de son contexte, vous tentez de flouer les lecteurs.

      Ce n’est pas parce qu’il y a TUER que les musulmans sont des criminels comme vous le supputez en totale méconnaissance de la chose mais plus encore par hargne à vouloir faire prendre des vessies pour des lanternes.

      Je vous disais que pas mal de gens sont des niais et j’attendais de votre part non pas une citation mais une explication de chacun des versets comportant tuer sans omettre, sciemment comme vous le faites, d’expliquer pourquoi cet « appel » d’après vous est claironné.

      Mais bon n’est pas théologien qui veut et encore moins érudit.


    • Nenuphar Nenuphar 11 janvier 17:04

      @Christian Labrune

      (Suite)

      Je vous fais observer quand même, puisque vous semblez l’oublier qu’il y a pas moins de 2 milliards d’individus musulmans représentant grosso modo un quart de la population mondiale et chaque jour que Dieu fait, ce nombre s’accroit.

      Et ce n’est point par TUER que ces gens là sont si nombreux et qui plus est, je ne comprends pas alors, au vu de votre allergie envers ces individus, qu’ils se convertissent sans contrainte, contredisant votre assertion de criminels, d’assassins de sauvages et toutes vos « gracieusetés » débitées à leur encontre.

      En outre, comme pour forcer le trait, vous parlez de Khomeini du chiisme en ayant même le culot de m’inviter à lire des inepties sorties par site qui fait partie de vos lectures nauséeuses.

      Non monsieur, vous n’arriverez pas à taire la vérité et à cacher vos propres tare


    • Nenuphar Nenuphar 11 janvier 17:08

      @Christian Labrune
      (re) suite

      Dans le même ordre d’idées, je vous propose de jeter un œil sur le lien suivant peut-être que vous trouverez le véritable coupable de cette cabale dont vous êtes le serviteur.

      http://www.takeourworldback.com/itwasntmuslims_fr.htm

      Bien évidemment ce lien n’est pas actualisé mais vous pouvez tout à loisir, vous faire une idée, la vraie, de qui est responsable de l’état de ce monde actuellement.

      C’est comme si moi je vous proposais de lire le lien suivant :

      https://ia800208.us.archive.org/3/items/DroitDeLaRaceSuperieure/DroitDeLaRac eSuperieure.pdf

      ou encore celui-ci : http://vs666.unblog.fr/2008/08/26/juifset-non-juifs-goyims/


    • bob de lyon 11 janvier 18:54

      @pipiou

      Bonjour

      Je lis dans votre commentaire « difficile de nier que c’est la création d’Israël, par la volonté américaine… »

      Le mot création m’interpelle, ne serait-ce pas plutôt la Grande Bretagne et la défaite de la Turquie qui en serait le moteur ?

      Ce que je crois savoir, je fais court.

      L’idée de la création d’un état juif, le retour à Sion, date du XIXe siècle.

      Théodor Herzl mûrit cette réflexion devant la montée de l’antisémitisme nourrit par les éditoriaux de Drumont et la littérature de Gobineau en pleine affaire Dreyfus. En Europe un fort courant antisémite se développe, il faut y agréger les pays de l’Est.

      En 1897, Herzl devient président du premier congrès sioniste mondial organisé à Bâle et qui préconise la création d’un État des Juifs. (le des disparaîtra plus tard).

      Ensuite c’est la guerre de 14.

      En 1917 les Britanniques conquièrent la Palestine et la sortent du giron ottoman.

      Ils reprennent, copié-collé, la proposition de Bâle, c’est le programme Balfour.

      Petit extrait d’alors : « Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l’établissement en Palestine d’un foyer national juif et emploiera tous ses efforts pour faciliter… »

      La Société des Nations confie le mandat d’administration de la Palestine à l’Angleterre.

      La position des USA n’est évidente qu’après la deuxième guerre mondiale mais pour les Arabes c’est déjà trop tard !


    • Christian Labrune Christian Labrune 11 janvier 19:26

      @Nenuphar
      Votre intervention était ainsi formulée :

      « je vous demande de me citer une seule sourate du Coran, une seule, qui prescrit de tuer. »

      J’aurais pu vous dire : sourates VIII et IX, vous aviez de quoi être largement content puisque cela en faisait déjà deux. Mais j’ai reproduit les versets qui « prescrivent de tuer », et de la manière la plus explicite, dans toutes les traduction que je connais.

      Maintenant, s’il ne faut que cela pour vous contenter, je vais vous improviser une traduction du verset 5 de la sourate 9 :

      Je rappelle d’abord, pour qu’on puisse comparer, la traduction Kasimirski :
      Les mois sacrés expirés, tuez les idolâtres partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-le dans toute embuscade ; mais s’ils se convertissent, s’ils observent la prière, s’ils font l’aumône, alors laissez-les tranquilles, car Dieu est indulgent et miséricordieux

      Voici maintenant l’arrangement Labrune :
      Les mois sacrés expirés, faites rire les idolâtres partout où vous les trouverez, invitez-les à festoyer, offrez-leur des pâtisseries, chatouillez-leur les pieds sous toutes les nappes, mais s’ils se convertissent, s’ils observent la prière, s’ils font l’aumône, alors laissez-les reprendre leur sérieux, car Dieu est indulgent et miséricordieux.

      Cela me convient beaucoup mieux. A vous aussi, probablement. Le problème, c’est que si je connais cinquante mots d’arabe -et dans leur graphie romane !-, c’est bien tout. J’aurais le texte en arabe sous les yeux, cela ne me servirait pas à grand chose. L’essentiel est quand même que vous puissiez être content. Surtout, ne prenez pas le temps de me remercier : je n’aurai probablement pas celui de vous répondre.


    • pipiou 11 janvier 19:47

      @bob de lyon
      Et vous n’êtes pas au courant que les USA ont fait pression auprès des membres de l’ONU pour voter la création de l’Etat d’Israel ?
      Je crois que vous confondez la déclaration Balfour, qui était un premier pas, avec la création effective du nouvel Israel, décidée le 29 novembre 1947 avec le Plan de partage de la Palestine.

      Mais je ne vois pas en quoi cela remet en cause le fait que la création d’Israel est à la source de l’instabilité actuelle du M.O. ?


    • pipiou 11 janvier 19:55

      @Cateaufoncel
      « Juger des choses du passé avec les critères actuels est une faute contre l’intelligence. »

      Pourquoi alors faites-vous cette faute, pour avoir l’air idiot ?

      C’est quand même vous qui faites référence, par kilos, aux nazis et à Hitler (le passé) pour parler de l’Israel actuel.
      Vous m’avez l’air perdu !

      Et puis votre fuite grotesque concernant le Vel d’Hiv, mon pauvre.

      « Je n’ai pas l’impression que Mein Kampf représente une régression civilisationnelle par rapport au Coran et à la Charia. »
      Bon alors finalement le Nazisme c’était pas si mal que ça ?
      Putain on attend des sommets dans l’horreur et la mauvaise foi.


    • pipiou 11 janvier 20:09

      @Cateaufoncel
      Quand à votre « légion Mohamed » elle n’existe pas , il s’agit de la légion Nord-africaine, qui est une création de vos concitoyens français, ces nazis chrétiens que finalement ne vous trouvez pas si antipathiques.
      Vous êtes un sacré filou, pour ne pas dire plus.


    • Hurricane Hurricane 12 janvier 09:28

      @Clark Joseph Kent

      Et toi tu confirmes ta soumission collabo à ces nouveaux envahisseurs 

    • Peter.B 12 janvier 10:41

      @pipiou

      Donc si je comprends bien vos propos. C’est parce qu’il était sioniste, que au mieux, ces juifs ont été expulsé de la plus part des pays arabes, au pire lynché, courroucé, tué ? 

      Merci de votre réponse

      Peter.

    • Peter.B 12 janvier 10:48

      @Nenuphar


      Bonjour,

      J’ai parcouru vos liens. Surtout le dernier et malheureusement, je suis au regret de vous dire que la plupart des citations ramenés sont soit erronées soit tout simplement inexistante. Je me ferai un plaisir de vous donner les véritables significations de ces citations et de mettre en lumière les différentes falsification et libertés pris par le site que vous ramenés.

    • pipiou 12 janvier 10:53

      @Peter.B « Il était sioniste « ... qui « il » ? Ce que je dis c’est que le sionisme a significativement envenimé les relations entre juifs et musulmans, entraînant notamment les expulsions dont vous parlez. Ça ne vous semble pas une évidence ?


    • Pascal L 12 janvier 11:53

      @Clark Joseph Kent
      « je n’en ai rien à carer de ces digressions théologiques ! »

      C’est justement là le problème. Vous voulez utiliser l’islam dans votre croisade contre l’Amérique mais vous ne connaissez pas un mot de cette religion ou d’une autre et de plus vous n’en n’avez rien à faire. Si vous voulez utiliser une religion dans votre argumentation, la moindre des choses est de la connaître. Que vous soyez athée ne regarde que vous. Vous vous croyez libre, mais vous êtes esclave de l’ignorance. Quand on n’a pas étudié un sujet, on se remet au « prêt à penser » de quelqu’un en qui nous faisons confiance, qu’il soit religieux ou pas. Toutes les idéologies fonctionnent sur ce principe. On ne peut faire de choix librement qu’avec la connaissance du sujet. Etudier la théologie n’est pas suivre un catéchisme. A la fin, le choix vous revient. Ayez une pensée autonome.

    • mazig 12 janvier 13:29

      @Clark Joseph Kent


      Votre texte est trop avant-gardiste pour les petites cervelles lobotomisées qui sévissent sur ce site.Vous avez parfaitement raison de relever le degré de contagion et de conditionnement opéré par les militaro-industriels , relayés par les médias corrompus et complices , pour justifier des invasions infondées et faire fructifier leur commerce de la mort. L’invasion et le destruction de l’Irak avaient comme pseudo cause la présence d’armes de destruction massives qui menaceraient le monde , alors je m’adresse aux petites cervelles de ce site en lançant le défi de nous fournir la moindre preuve ou ne serai-ce qu’une once de preuve de l’existence de ces armes , et pourtant la destruction du pays a bien eu lieu , et malgré cette réalité , ce sont les victimes qui représentent une menace et qui ont le rôle de méchants. 

    • Pascal L 12 janvier 15:44

      @mazig
      Le monde est beaucoup plus complexe que vous semblez le penser. Il n’y a pas d’un côté les bons et de l’autre, les imbéciles. Dans notre monde, chacun tire la couverture du côté qui lui est le plus favorable, que ce soit le président des USA, des pays du Moyen-Orient ou les journalistes... Seul, l’absence de pouvoir de nuisance vous protège de cette tentation. Qui peut encore dire aujourd’hui qu’il ne fait que le bien de l’humanité, si nécessaire, à son propre détriment ?


      Je n’ai pas vu dans les commentaires quelqu’un affirmer qu’il y avait bien des armes de destruction massives, donc personne ne cherchera à prouver ici ce genre de choses. Personne n’affirme ici que l’Irak n’a pas été détruit. Ne vous trompez pas d’argumentaire, ce qui pose problème ici, c’est de blanchir l’islam pour mieux enfoncer les Etats-Unis. Il ne faut pas non plus confondre l’islam et les Musulmans. Oui, les Musulmans, mais d’abord tous les Irakiens, y compris les Chrétiens, sont des victimes d’un système ou chacun cherche le pouvoir, que ce soit le président Bush au nom des USA, Sadam Hussein pour sa tribu, les Oulémas musulmans etc. L’islam, en tant que tel est une des sources de la violence. Lisez, ne serais-ce que la sourate 9 du Coran, la dernière qui ne peut être abrogée, et dites-moi s’il n’y a aucune incitation à la violence. Islam peut se traduire par soumission et c’est justement ce que veulent les personnes au pouvoir. Bonaparte, du haut des pyramides a fait l’éloge de cette soumission... Rien de nouveau sous le soleil !

    • Eric F Eric F 12 janvier 18:21

      @Christian Labrune
      un « vrai » musulman n’est pas plus intégriste dans l’interprétation de ses textes religieux que ne l’est un « vrai » juif ou un « vrai » chrétien. Finalement vous relayez la positions des jihadistes, alors qu’elle est rejetée par les autorités de cette religion.


    • Pascal L 12 janvier 19:01

      @Eric F
      un « vrai » musulman est parfaitement indéfini. Personne ne peut dire à quoi il ressemble car il n’existe pas d’autorité supérieure dans l’islam sunnite. Je rencontre souvent des Musulmans, mais je prendrai garde de ne pas en tracer un portrait robot. On peut définir un Musulman par l’application des 5 piliers, mais ce n’est pas grand chose, car l’Islam est d’abord l’application d’une jurisprudence (le fiqh) qui ne fait pas partie des piliers. La récitation du Coran dans la prière fait partie des piliers, mais pas l’interprétation de ce Coran. La plupart de ces Musulmans ont une connaissance assez limitée du Coran, même s’ils peuvent en réciter des chapitres par cœur. Une majorité est effectivement non intégriste, mais dans ma banlieue ont peut observer deux mouvements différents :

      1) un mouvement centripète vers l’intégrisme, principalement porté par les Frères Musulmans dont l’objectif est pour l’instant l’application de la charia dans les citées.
      2) un mouvement centrifuge vers l’athéisme et aussi vers le Christianisme. Parmi ceux-ci, beaucoup ne se posaient pas de questions sur leur religion, jusqu’à ce que les intégristes rappliquent dans les citées et fasse pression sur la population. Une enquête récente, menée en France, tend à démontrer qu’il y a deux fois plus de sorties de l’islam que d’entrées. L’apostasie n’étant pas punie en France, les Frères Musulmans auront beaucoup de mal à les maintenir dans l’islam.

    • Eric F Eric F 12 janvier 19:05

      @Pascal L
      on est d’accord qu’il est difficile de définir le critère de « vrai » musulman, mais lorsqu’un intervenant prétend que c’est forcément un intégriste qui a une interprétation littéraliste prescriptive, c’est une affirmation purement polémique et malhonnête.


    • bob de lyon 12 janvier 19:30

      @pipiou
       Pas de problème.

      Bien entendu je suis d’accord avec vous mais… les Britanniques ont ouvert la boîte de Pandore en désignant la Palestine comme destination et les USA ont coincé le couvercle et fini le travail…

      – ONU 1947 

      2 citations !

       1.- « De plus, une conjonction de vues, sans doute unique dans l’histoire politique internationale permet, au début de la ’guerre froide’, un soutien tant américain que soviétique à la création de l’État Juif.

      Peu de temps après, Staline réalise qu’Israël s’aligne sur le camp occidental, l’URSS. choisissant alors de soutenir le monde arabe. »

      2. - « À propos de ces événements, le sous-secrétaire d’État des États-Unis, Summer Welles, a pu écrire : « Par ordre direct de la Maison-Blanche les fonctionnaires américains devaient user de pressions directes ou indirectes… afin d’assurer la majorité nécessaire au vote final ».

      Le ministre de la Défense James Forrestal dans ses Mémoires confirme de son côté que « les méthodes utilisées pour faire pression, et contraindre les autres nations au sein des Nations Unies, ont frôlé le scandale  ».


    • Pascal L 12 janvier 19:34

      @Eric F
      oui.


    • popov 14 janvier 09:54

      @Clark Joseph Kent


      contrairement à ce que vous dîtes, j’ai répondu à la question de Popov en lui disant que je partageais le commentaire de Diogène qui avait fait remarquer au dit Popov qu’il donnait la réponse à la question du premier commentaire dans le second commentaire.
       
      Puis-je en conclure que vous faites vôtre ma réponse ?

  • Blé 10 janvier 13:03

    « L’obsession de l’islamisme : un nouveau maccarthysme »

    Qui est obsédé par l’islamisme ? Personnellement, je suis beaucoup plus obsédé par le CAPITALISME qui tue tous les jours à travers le monde au nom de la liberté d’entreprendre et de s’enrichir que par l’ islamisme (la religion au service de gangsters et de tueurs) . Les terroristes auront toujours un prétexte pour faire parler d’eux par des massacres, ils peuvent faire beaucoup de mal avec peu de moyens.

    Mais tous les individus qui meurent chaque jour parce qu’il faut vendre, exploiter, aller toujours plus vite, payer toujours moins cher le travail, polluer, casser l’existant pour imposer toujours plus d’injustice. Il me semble que les islamistes sont parfaitement au courant du peu de cas que font les CAPITALISTES de la vie des populations.

    Aujourd’hui je me demande lequel des deux terrorismes est le plus cruel, l’islamisme ou le CAPITALISME ?


    • popov 10 janvier 13:07

      @Blé

       
      L’islamisme est ce que le capitalisme a trouvé de mieux pour faire le sale travail.

    • Diogène diogène 10 janvier 13:09

      @popov

      ça vient Popov, ça vient...

    • karim 10 janvier 13:17

      @Blé
      Merci pour cette mise au point. Quand on sait au service de qui qui travaillent les média, on n’est pas étonné du dégât causé dans l’opinion publique.


    • Hurricane Hurricane 12 janvier 09:30

      @Blé

      Sauf qu un islamiste t égorgera alors qu un capitalo te laissera en vie , avec un RSA peut etre , mais tu peux survivre avec un seul de ces deux bourreaux 

  • karim 10 janvier 13:11

    Ceux qu’on ne cite pas dans cette équation et qui sont les vrais gagnants, sont ceux qui tirent les ficelles : les juifs sionistes.
    Et tant que les intérêts des capitalistes occidentaux se rencontrent avec la finance juive, le changement n’est pas pour bientôt.


    • popov 10 janvier 13:25

      @karim

       
      Bonjour
       
      L’islamisme est né le jour 1 de l’an 1 du calendrier mahométan. Le premier djihadiste était Mahomet (tel qu’il est décrit dans les hadiths). À l’époque, cela ne s’appelait pas l’islamisme, mais tout simplement l’islam.
       
      Ça doit être douloureux pour les mahométans qui ont une autre idée de ce que devrait une religion d’avoir comme « prophète » ce sinistre personnage.

  • pipiou 10 janvier 13:23

    Tiens, Christian Laburne, l’obsédé de l’islamisme d’Agoravox n’est pas encore intervenu ?


    • popov 10 janvier 14:35

      @pipiou

       
      Et où est Omar ?


    • OMAR 10 janvier 18:09

      Omar9

      @popov

      Quand je ne suis pas interdit d’intervenir dans des torchons publiés par exemple, par ce sioniste de @Amaury Gil-El-Kebir, mes commentaires sont systématiquement censurés.

      C’est la perception der la liberté d’expression imposée par les nazisionistes à Agora, qui se plie docilement à leur volonté.

      Maintenant, tu peux vomir tout ton fiel sur les musulmans , les blacks, les emigrés, personne ne te contredira..


    • popov 11 janvier 03:50

      @OMAR

       
      Je ne vomis sur personne, je me contente de critiquer l’islamisation de la France qui a lieu avec la complicité des élus et celle de ceux qui prétendent que l’islam est inoffensif.
       
      Je n’ai personnellement jamais demandé le retrait d’un seul commentaire, même pas les vôtres qui virent souvent à l’insulte personnelle. Il suffit de taper « Omar étron » dans la barre de recherche pour se rendre compte du nombre de commentaires où vous utilisez ce mot.
       
      J’ai aussi été interdit de séjour temporairement sous les articles de Chems Chitour et de Takadoum. Je n’en fais pas une maladie.

    • OMAR 11 janvier 11:27

      Omar9

      @popov

      Donc, les raisons de ma censure sont le fait que j’appelle un chat par son nom, et une merde par son équivalent ?

      Puisque tu fais attention à mes interventions, cite moi une seule fois où j’ai touché à foi d’une communauté, ou à une religion, ses prophètes et ses pratiquants ?

      A l’exception des hordes barbares de ces djihadistes de merde, ai-je appelé au meurtre d’une personne, d’une race ou d’un peuple, ou encore moins, approuvé un attentat, une agression ou une intervention injuste militaire ou autre ?

      En fait, je dérange quand je détruit les fallacieux arguments de mes contradicteurs et que je leur oppose, avec preuves à l’appui, la vérité qu’ils ont du mal à admettre.

      Alors, à court d’arguties, ils sortent du thème développé pour vider, sous forme d’insultes et de termes méprisants, leur haine sur l’Islam, les musulmans, les Français d’origine musulmane, arabe ou africaine, etc... .

      En conclusion, vous avez tous les droits, mentir, déformer, désinformer, insulter, mépriser, toucher à la foi et même à la famille d’autrui. Et surtout, celui de denier ces mêmes droits la vos contradicteurs...

      Vous êtes les apôtres du dialogue asymétrique ou à sens unique...


    • popov 11 janvier 13:52

      @OMAR 

       
      Qui est ce « vous » que vous accusez ? 
       
      ...et même à la famille d’autrui
       
      Je ne me suis jamais permis de toucher à votre famille et je désapprouve cette attitude. Je m’en prends à l’islam, la maladie, pas aux mahométans, les victimes de cette maladie. Nos échanges sont parfois musclés, mais j’essaye de na pas me laisser emporter par la passion.
       
      Vous prenez comme insulte personnelle toute critique de l’islam, de ses pratiques et de Mahomet. Et pourtant, le coran est plein de négations des autres monothéismes et plein de menaces pour les incroyants. Pourquoi ceux qui ne partagent pas vos croyances n’auraient-ils pas le droit de réponse ? 

    • OMAR 11 janvier 14:35

      Omar9

      @popov

      Vous venez de prouver et signer ; votre mépris et votre haine envers l’Islam et les musulmans :

      Vous utilisez le vocable « mohametant » sachant pertinemment qu’il est péjoratif, parce que les adeptes de l’Islam sont des musulmans, et notre Dieu est Dieu, Allah, God ou Yahvé, pas le Prophète.

      Plus grave, vous dites vous en prendre la l’Islam, pas aux musulmans.

      C’est comme si vous voulez éliminer l’oxygène de la terre, puis affirmer que votre action n’a pas dessein à exterminer tous ceux qui respirent cet air...

      C’est le comble de votre funeste fourberie...

      Enfin, ne pas partager une croyance, ne vous donne pas le droit de l’offenser et de l’outrager.

      comme vous le faites en permanence, et critiquer ne signifie pas maltraiter..

      L’Islam ne vous plait pas ? C’est votre droit.

      Alors, oubliez-le et passez votre chemin, comme vous le faites envers le Bouddhisme ou le Judaïsme....


    • popov 11 janvier 15:44

      @OMAR

       
      Quels termes le coran utilise-t-il pour désigner les incroyants comme moi ? « Mahométans », c’est mon droit de réponse à « kouffar » et autres termes. Et en plus c’est le terme traditionnel en français.
       
      Et le coran ne se limite pas aux insultes, il invite aussi les suiveurs à éliminer les incroyants. Je n’ai jamais préconisé l’égorgement de personne, je ne suis pas aussi barbare que les écrivains du coran.
       
      Vous me dites d’ignorer l’islam. Croyez-moi si vous voulez, je préférerais ne jamais en avoir entendu parler.


Réagir