jeudi 25 novembre - par ddacoudre

Le monde en 2040

Si la plupart des citoyens s'occupent de leur petit monde étroit, d'autres imaginent où se projettent à demain car nous en avons la possibilité cérébrale, il suffit de la nourrir d'informations autres que la télé.
Hier les manants travaillaient du levé au couché du soleil, et n'étaient informés que par le curé le dimanche à la messe.
Aujourd'hui nous travaillons en moyenne 41 h semaine et passons le reste du temps aux loisirs, et nous nous informons tous les jours, le soir quand nous mettons la grande messe médiatique télévisuelle, 96% des citoyens s'y adonnent.
C'est mieux que tous les dimanches, sauf que c'est une fréquence d'endoctrinement Pavlovienne.

Pourtant en juin 2021 est paru en librairie, Le monde de 2040, dont les citoyens du monde se foutent éperdument. Devenant ainsi les pions d'un jeu d'échecs des puissants qui y jouent. Je sais c'est triste mais c'est comme cela.

Cet ouvrage est le rapport que rédige tous les deux ans la CIA pour les présidents du pays. Ca fonctionne comme cela à moins que vous pensiez que les présidents ont la science infuse. En France en plus des rapports internationeaux, c'est le patronat et la banque de France entre autres qui alimentent en informations le pouvoir.

Ce rapport dressé par des experts et des scientifiques imaginent ce que seront les rapports mondiaux et régionaux ( par régionaux il faut entendre entre états)
Cinq orientations ont été définies, seule la cinquième ne débouche pas sur des conflits en instituant une collaboration mondiale ( ne pas confondre avec un pouvoir mondial) par des accords bilatéraux ou internationeaux.

Pour le reste il y a bien recul des démocraties qui s'observe à partir des années entre 90 et 99 ; depuis nous sommes passés de l'échelon 0,4 à 0,3.
Les facteurs mis en évidences sont le nationalisme pour unifier les populations contre un ennemi étranger. Je pense que tout un chacun peut y voir le choix politique du RN et de Zemmour. Il y a longtemps que ce type d'orientation politique est classé comme fascisant. Je sais que ca ne plaît pas à certains, mais je ne vais pas pour leur faire plaisir nier les critères de son développement, ils n'avaient qu'à aller s'instruire c'est disponible sur le net.

 

Là ce n'est plus moi qui l'écrit comme je l'ai souvent fait, mais des experts et des scientifiques.

Nous sommes donc en pays de connaissances depuis les années 90 : les faits divers, les documentaires d'interventions policières, les émissions sur la criminalité, et la litanie de drames, que l'on se demande si le bonheur existe.

L'accent est mis sur la prolifération des armements nucléaire.

La seule note d'espérance est qu'incapable d'attirer les talents au niveau mondial ou de maintenir une collaboration internationale, l'innovation technologique s'atrophie ; de sorte que les pays riches commencent à compenser en transférant des ressources vers le domaine de l'éducation.

Voilà quelque chose qui me ravit.
En 1980 j'ai proposé à la commission nationale pour l'emploi cette orientation en vain. J'ai donc écrit en 1999 un essai qui s'intitule Rémunérer les hommes pour apprendre.
Il est accessible sur mon blog, ddacoudre overblog. 

Le rapport note que les états respectent de moins en moins les actions collectives visant à lutter contre le réchauffement, les disparités en matière de santé et de pauvreté vacillent, tandis que les états prennent des risques avec des solutions indépendantes aux impacts catastrophiques.

Le recul de la démocratie dans certaines démocraties occidentales est à la méfiance du public à l'égard des capacités, des politiques, des partis et des élites en place.
Ainsi que l'inquiètude suscité par Les bouleversements économiques, reversement de statut et l'immigration ont favorisé la monté de dirigeants peu Libéraux (c'est gentil tout plein peu Libéraux pour dire fascisant). j'ai souvent écrit que le capitalisme n'est pas le libéralisme.
Le libéralisme n'emporte pas le droit à l'exploitation de son semblable.

Or dans l'Union européenne et la mondialisation c' est ce que ont entrevu les citoyens après une période d'illusions. Une exploitation dont le chef de guerre était les USA, et non une collaboratrion comme l'envisage ce rapport pour éviter les conflits entre blocs.
Est-ce seulement la faute des partis, ce serait trop facile en évacuant la responsabilité des citoyens.
Certes les USA n'ont pas le choix nous en France si. Pourtant les partis qui proposaient une autre politique existaient, tel Mélenchon, le Npa, le Pc ou d'autres.
sauf que les citoyens ont cru que le PS au pouvoir après 1984 était socialiste, et sans distinction ils ont écarté toute référence au socialisme, écarté le mot gauche.
Ils se sont réfugiés dans l'abstention et le dénigrement au risque de confirmer avec le RN et Zemmour ce que dit ce rapport.

 



54 réactions


  • Gégène Gégène 25 novembre 10:22

    « Aujourd’hui nous travaillons en moyenne 41 h semaine et passons le reste du temps aux loisirs »

    oui, si l’on a bobonne ou bonniche pour les courses, la vaisselle, ménage et déjeuner . . . faut-il pleurer, faut-il en rire ?


    • Clocel Clocel 25 novembre 10:37

      @Gégène

      Pour celui qui n’a pas les moyens d’avoir des domestiques, le mariage reste une valeur sûre ! smiley


    • Schrek Emmet Brickowski 25 novembre 10:44

      @Clocel

      et c’est le seul contrat à valeur juridique en acier inox qui soit gratuit... à établir...
      parce que pour les inconstants qui veulent le rompre, ça coûte bonbon(s ?)..


    • Fergus Fergus 25 novembre 11:24

      Bonjour, Gégène

      Bien vu ! Le temps non travaillé dans un poste professionnel n’est pas entièrement  loin s’en faut parfois  consacré aux « loisirs ».


  • tashrin 25 novembre 10:29

    sauf que les citoyens ont cru que le PS au pouvoir après 1984 était socialiste, et sans distinction ils ont écarté toute référence au socialisme, écarté le mot gauche.

    Scusez, mais la Gauche s’est quand même donné du mal pour ca hein... Ils sont nuls, mais d’une nullité tellement crasse que même eux ils en reviennent pas

    Lorsqu’ils avaient l’opportunité de faire quelque chose, ils n’ont rien fait du tout (au mieux) ou marqué contre leur propre camp (la plupart du temps)

    Lorsqu’ils avaient l’opportunité de s’unir pour parvenir à franchir certains caps, ils se sont tirés dessus

    Ils ont abandonné en rase campagne leurs électeurs tradi par ego

    ils ont opté pour une stratégie opportuniste quitte à renier les fondements mêmes de leurs convictions, sur la laicité notamment

    Yen a pas un seul pour rattraper l’autre. 

    La gauche est morte. Pour le moment du moins. Et elle l’a bien mérité


    • Fergus Fergus 25 novembre 11:29

      Bonjour, tashrin

      « Ils ont abandonné en rase campagne leurs électeurs tradi par ego »

      Il ne s’est pas agi d’une question d’« ego », mais d’une faute stratégique majeure : le délaissement progressif des ouvriers et des employés modestes au profit des classes moyennes supérieures et des bobos citadins dans le cadre d’une politique qui, dès 1983, a donné la primauté de son action au libéralisme et au marché.


    • Gasty Gasty 25 novembre 11:35

      @tashrin

      Sauf que le PS a continué de prétendre être socialiste et de gauche. Ce n’est pas la gauche qui s’est donné du mal mais le PS. Et le vers était de taille.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 25 novembre 11:45

      @Fergus
       
       ’’Il ne s’est pas agi d’une question d’« ego », mais d’une faute stratégique majeure ’’
       
      Les mots ont un sens. On condamne les fautes, pas les erreurs. « Faute stratégique » est un oxymore. Au plus on pourrait dire qu’ils ont commis une erreur de stratégie.
       
      Seul celui qui est dans la tête du PS sait ce qu’il en est. Personne n’est dans la tête du PS, sauf monsieur j’airéponseàtout bien entendu.
       
       Il devrait se faire expliquer les mots qu’il emploie.


    • Fergus Fergus 25 novembre 11:59

      Bonjour, Francis, agnotologue

      Je ne comprends pas bien le sens de votre commentaire.

      « Faute stratégique » n’a rien d’un oxymore, une stratégie pouvant parfaitement déboucher sur un succès.

      « On condamne les fautes, pas les erreurs »
      En littérature, dans l’analyse historique, en politique et en temps de guerre, l’« erreur » est presque constamment considérée comme bénigne alors la « faute » est jugée très sévèrement, notamment lorsqu’elle entraîne des conséquences funestes aux plans militaire ou financier.
      C’est d’ailleurs ce qu’a théorisé Kennedy lorsqu’il a affirmé ceci :
      « Une erreur ne devient une faute que si l’on refuse de la corriger. »


    • Fergus Fergus 25 novembre 13:39

      Bonjour, Gasty

      Vous avez raison de souligner la différence entre « ’la gauche » et le « PS ».
      C’est effectivement celui-ci qui s’est dévoyé au fil du temps en servant sans vergogne les intérêts du capital sans se soucier  ou seulement de manière homéopathique de ceux des classes populaires.
      Si l’on met à part LO et le NPA qui n’ont pas d’ambition gouvernementale, seule La France Insoumise est de nos jours porteuse d’un projet réellement « de gauche ».


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 novembre 13:45

      @Fergus
      LFI qui reprend a la lettre les recommandations de Terra Nova qui étaient adressées au Ps ... Lol


    • troletbuse troletbuse 25 novembre 13:53

      @Fergus
      Dire ça ou pisser dans un violon, c’est la même chose.
      Vous êtes toujours le champion de l’enfumage sur AV.
      Rien à foutre de la fosse gauche ou de la fosse droite.
      Le vrai ennemi est la dictature mise en place par toute la Lremie, une bonne partie de l’ex gauche, des écolos et de la droite qui ont dépassé les partis dite « extrêmes » dans leurs projets.


    • Aristide Aristide 25 novembre 14:39

      @Fergus

       en servant sans vergogne les intérêts du capital

      Visiblement le trotskyste qui sommeille en vous ne comprend même pas que LFI pas plus que le PS ne remettent en cause le capitalisme et le marché.

      Mais bon, cela fait révolutionnaire en chausson, se croire défenseur des classes populaires en votant pour un candidat qui n’a AUCUNE chance de mettre en oeuvre son programme. C’est farpait, le camp du bien, des classes populaires, ... enfin classes populaires qui ont abandonné depuis bien longtemps ces vendeurs de rêve.

      Juste une petite précision, nous sommes un pays ou la part de la redistribution est la plus forte au monde, ... 


    • Fergus Fergus 25 novembre 17:06

      Bonjour, Aristide

      « LFI pas plus que le PS ne remettent en cause le capitalisme et le marché »

      Moi non plus
      , s’il est régulé pour ne pas desservir les intérêts des classes populaires !
      Mais peut-être le lecture de ceci dans mon premier commentaire vous a échappé : « ... la primauté de son action au libéralisme et au marché ». 
      Cela n’exprimait pas un rejet, mais une condamnation du fait que le social soit relégué au second plan !

      « révolutionnaire en chausson »

       smiley Je ne me prétend en rien « révolutionnaire », pas plus en « chausson » qu’en brodequin ! J’aspire simplement à plus d’équité sociale.

      « un pays ou la part de la redistribution est la plus forte au monde »

      Mais une « redistribution » pas forcément très équitable. Et ce n’est d’ailleurs pas le critère le plus pertinent.
      L’indicateur pertinent devrait comparer les pays en prenant en compte, à revenu égal, toutes les dépenses contraintes des ménages (logement, alimentation, éducation, santé, transport).


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 25 novembre 18:16

      @Fergus
       
       ’’ une stratégie pouvant parfaitement déboucher sur un succès.’’
       
       Mais ouiiiii ! Bon sang, mais c’est bien sûr !
       
       L’erreur et la faute marquent toutes deux une méprise, toutefois la faute est un manquement qui touche la norme, les règles.


       
      Je dirai que la faute n’est pas toujours due à une méprise : elle peut être volontaire. Ce qui explique l’expression « errare humanum est, perseverare diabolicum  »
       
      Une faute volontaire peut faire partie d’une stratégie, et dans ce cas elle n’a pas pour conséquence de faire échouer le stratège, sauf erreur de sa part.
       
       Les nazis ont peut-être commis des erreurs, mais ils ont été jugés pour des fautes, en l’occurrence des crimes. Un crime est une faute, extrême, jamais une erreur, par définition.
       
       La question « Y ait-il une erreur qu’ils n’ont pas commise » pourrait être un plaidoyer pour sauver d’un Nuremberg moderne les auteurs du drame planétaire que nous subissons depuis 2 ans bientôt.
       
      Errare ...


    • Aristide Aristide 26 novembre 10:26

      @Fergus

      Rapidement, pour ce qui est de la primauté, je n’ai qu’un seul argument « on ne peut donner que ce que l’on a gagné ». Il est évident que le capitalisme est le moins mauvais système pour le faire. L’URSS de jadis et la Chine de maintenant en sont la démonstration évidente.

      Pour ce qui est de notre pays, convenez que votre pirouette est assez affligeante, la redistribution qui ne serait pas équitable !!! Vous parlez d’un indicateur ? Lequel ? Encore une invention insoumise !!!


  • Clocel Clocel 25 novembre 10:43

    Va falloir comprendre assez rapidement, que, de droâte ou de gôche, à l’arrivée, on l’aura tous dans le fion.

    Viens une période où les évidences sont partout, il faut beaucoup de talent pour les nier efficacement, même les abrutis finiront par comprendre.

    Reste à savoir s’il ne sera pas trop tard, une chose est sure, ça va écrémer grave.


  • Schrek Emmet Brickowski 25 novembre 10:55

    « Certes les USA n’ont pas le choix nous en France si. »

    toute votre démonstration et votre développement antérieurs montrent que c’est le schéma bipolaire alternatif étasunien qui a fini par s’imposer au fur et à mesure que les fonds de pensions yankees prenaient le contrôle des sociétés privées et que les GAFAs et les réseaux sociaux y afférant prenaient le contrôle des médias.

    c’est vrai que le PS, aidé par son mentor « démocrate » d’outre-Atlantique a fait un gros travail de fond, mas le résultat ne se limite pas à une parenthèse dans l’histoire : ce lent travail de sape et l’implosion de l’Union Soviétique ont transformé les paysage politique à peu près partout dans les monde et imposé le Dogme libertarien.

    aujourd’hui, nous n’avons plus le choix que vous évoquez : les dés sont pipés, les fruits des dollars sont murs, « Strange Fruit ».



  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 novembre 12:25

    Je m’amuse quand certains tentent de faire des projections. On est au bord de l’apocalypse. Beaucoup n’ont pas envie de vivre dans un monde robotisé.... Chacun sa route...


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 novembre 12:29

    Hier de lire un article fort intéressant : Macron en JANUS. DE la haute voltige. Sauf qu’ils ont écrit leur article au moment de son accession au pouvoir. On oublie aussi que l’autre face de Janus est celle des guerres et de la mort... cela vaut la lecture..https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/emmanuel-macron-jupiter-ou-janus-1011142.


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 novembre 12:31

    Janus et le (EN MEME TEMPS). J’ai une superbe céramique de Janus. Soit il ouvre les portes : la paix. Soit il les ferment : la guerre... La paix, je cherche...


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 novembre 12:33

    Je me demande où les commentateurs vont chercher leurs infos. Car il y a des perles sur INTERNET...


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 novembre 12:41

    Je ne retrouve hélas pas l’article que j’ai lu hier. JANUS, un coup à gauche, Mélenchon au tapis. Un coup à droitre : le PEN au TAPIS.... En 2017 : entrée en fanfare...2021 : https://blogs.mediapart.fr/jean-marie-matagne/blog/221020/lettre-ouverte-au-president-janus-palais-de-l-elysee


  • ZenZoe ZenZoe 25 novembre 16:44

    Personne ne sait comment sera le monde en 2040, même ceux qui font tout pour qu’il aille dans leur sens (Chine et USA). Dans l’Histoire il y eu et il y aura toujours des réactions et des enchainements d’évènements imprévus ou non conformes.

    Pour autant on peut raisonnablement supputer quelques grandes lignes si on suit les tendances actuelles : moins de démocratie, plus d’inégalités, une montée de l’IA et des technologies génétiques tendant à zombifier encore plus l’humanité, une montée des conflits meurtriers liés à la raréfaction des ressources et l’explosion démographique, un effondrement des politiques publiques visant à gérer un territoire et protéger les individus et un ensauvagement généralisé.

    Comme l’histoire est faite de cycles, j’ai toujours pensé que le futur serait un retour vers le passé, en l’occurence le moyen-âge européen, ses hordes de pillards et ses châteaux-forts, ses injustices et sa barbarie (avec quelques îlots de raffinement ça et là pour les plus chanceux).

    Exemples de visions de l’avenir qui me semblent assez plausibles :

    Mad Max, La possibilité d’une île, Trepalium, Hunger Games, La route (McCarty)...


    • Fergus Fergus 25 novembre 17:10

      Bonjour, ZenZoe

       smiley Et l’excellent Malevil, de Robert Merle, ou la survie après une explosion nucléaire.
      Moi aussi, je pense que « l’histoire est faite de cycles », et donc que l’émergence d’une société allant de pire en pire n’est pas forcément l’hypothèse la plus plausible (je croise les doigts).


    • ZenZoe ZenZoe 25 novembre 17:20

      @Fergus
      Merci, connaissais pas Malevil... même sujet que La route donc (livre assez glaçant celui-là, même si une lueur d’espoir semble pointer ça et là, l’Homme n’étant pas une brute totale et tout le temps bien sûr smiley


    • Fergus Fergus 25 novembre 17:33

      @ ZenZoe

      Et moi je ne connais pas La route. Merci à vous également, je suis curieux de lire ce livre.


    • ZenZoe ZenZoe 25 novembre 17:40

      @Fergus
      La Route, de Cormack McCarthy. Belle histoire d’un père et de son fils aussi.


    • Legestr glaz Legestr glaz 25 novembre 17:51

      @Fergus
      Elle ne peut que l’être avec l’idéologie économique d’une croissance infinie qui a été suivie jusqu’à aujourd’hui.

      J’ai déjà posté ce commentaire mais je pense qu’il représente la réalité d’aujourd’hui. 

      Ce virus n’est qu’un prétexte à atteindre des objectifs inavouables ! 

      Les faits sont établis et parfaitement clairs. Les gouvernements des pays de l’OCDE, et pays associés, ont décidé de contrôler leur population afin de gérer la crise qui nous est tombée dessus. 

      Parce que toute l’économie mondiale était fondée sur une croissance « infinie » et que « nozélites » ont compris depuis quelques décennies que cette folie n’est plus possible. Dans un monde fini la croissance ne peut pas être infinie ! Nous avons rencontré le mur !

      Les abrutis, les rapaces et les voraces qui se sont gavés sur le dos des peuples en faisant croire que la croissance, l’accroissement des richesses et des productions de biens et services pouvaient être « infinies » ont conduit la planète dans un mur. Et maintenant c’est le chaos et la violence qui menacent. Il faudrait faire vite pour contrôler ces masses qui pourraient se soulever lors d’émeutes de la faim. Tout ça, il faut le cacher en mettant tout sur le dos d’un virus. Tout manque : hydrocarbures, bois, minéraux, phosphate, potasse, etc.

      https://www.bfmtv.com/economie/la-flambee-des-prix-des-engrais-inquiete-les-agriculteurs-francais_AN-202110300131.html

      https://www.rcinet.ca/fr/2015/01/07/une-double-penurie-de-potasse-et-de-phosphore-declencherait-une-famine-mondiale/

      https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/epuisement-metaux-mineraux-201706-fiche-technique.pdf

      https://www.wwf.fr/jour-du-depassement


      https://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_alimentaire_mondiale_de_2007-2008


      Adam Smith : « la richesse des Nations ». Année 1776 !

      " Cette richesse, comment est-elle produite, et comment peut-on l’accroître ? En tentant de répondre à cette question, Smith propose une analyse de la croissance économique. Analysant l’économie de son temps, il distingue trois grandes causes de l’enrichissement de la nation : la division du travail, l’accumulation du capital, et la taille du marché. 


      Voilà sur quoi repose depuis des décennies notre monde économique ! :

      — Croissance économique

      — Accroissement des richesses 


    • Gasty Gasty 25 novembre 18:16

      @Legestr glaz

      "Il faudrait faire vite pour contrôler ces masses qui pourraient se soulever lors d’émeutes de la faim

      "

      Et ce que vous suggérez c’est qu’ils utilisent un pseudo-vaccin pour contrôler ou réduire la masse au plus vite. Parce qu’il faut bien replacer le vaccin dans son obligation.


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 25 novembre 18:34

      @ZenZoe,
       La CIA n’a même pas imaginé qu’en 2040, le ministère de la Sécurité de l’État et les services secrets de la République populaire de Chine

      pourraient avoir une toute autre opinion sur le futur. 


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 novembre 19:25

      @Fergus J’ai lu MALEVIL en 1979 sur la Dordogne en Kayak. Et juste au moment où la bombe était sensée exploser, je passais devant le restaurant MALEVIL.. Robert Merle fut mon livre de chavet pendant ces quarante années maussades de l’homo-oeconomicus. C’était vivant. Hélaaas, j’ai lu la biographie de son fils OLivier. Siorac en prend pour son égo... Personne n’est parfait... Dans le film, je rêvais de Noiret comme acteur principal.. Mais Trintignant est excellent dans son rôle. 


    • Legestr glaz Legestr glaz 25 novembre 19:31

      @Gasty

      Ces injections ont « plusieurs bras » dans l’expérimentation mondiale à laquelle nous sommes confrontés. Nous sommes dans des essais de phase 3 et, à ce stade, comme dans tous les essais de phase 3, il y a des placebos qui sont distribués, et les composants, dans le produit injectable, sont également variables pour être, justement, ajustés.
       
      Par ailleurs, ces produits injectables, personne, pour le moment, n’en connait la composition : c’est un secret industriel. On sait qu’ils contiennent des nanoparticules, de quelle nature, on ne le sait pas. On sait qu’ils contiennent des adjuvants. Lesquels on ne le sait pas. On sait qu’ils contiennent un principe actif, ce fameux ARN « synthétique » qui va rejoindre la cellule « piquée » et lui demander de reproduire la protéine de pointe « S ». 

      Plusieurs études rigoureuses ont démontré la toxicité de certaines nanoparticules pour l’organisme humain. Des études ont mis en avant la « repro-toxicité » des nanoparticules chez l’être humain. Par ailleurs, inutile de revenir sur les effets délétères de certains adjuvants vaccinaux, l’aluminium étant le plus connu.
      https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1297958914003671

      Lorsque je vois ce qu’un Eugéniste comme Julian Huxley, qui sera le premier directeur général de l’UNESCO a été capable de proposer, je cite : 
      Julian Huxley considérait par exemple que les classes les plus basses de la société étaient génétiquement inférieures, et que limiter leur reproduction par des moyens plus ou moins directs tels que la contraception, l’accès restreint aux hôpitaux ou de longues périodes de chômage constituait une piste intéressante. Julian Huxley, tout supporter de la stérilisation volontaire qu’il était, demeurait un « intellectuel de gauche » dans l’Angleterre des années 1920.

      Lorsque je vois le contenu d’un livre comme « écoscience » co-écrit pas John Holdren, le conseil scientifique de Barack Obama,il y a de quoi réfléchir à ce qui nous attend.
      https://www.morpheus.fr/ecoscience-de-john-holdren/

      L’idéologie eugéniste a changé aujourd’hui de nom, elle s’appelle « trans-humanisme », mais c’est la même idée qui prédomine. 
      C’est bien le « club de Rome », ouvertement eugéniste, qui a commandé au MIT un rapport qui a été diffusé sous le nom de « rapport Meadows ».

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Limites_à_la_croissance

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Club_de_Rome

      Chacun fera les mises en perspective qu’il souhaite.


    • Gasty Gasty 25 novembre 20:09

      @Legestr glaz

      C’est très clair, merci.

      Chacun en pensera ce qu’il voudra.


  • ZenZoe ZenZoe 25 novembre 16:55

    Autre chose : les Français ont tendance à n’analyser que ce qui se passe en France. C’est une erreur si on veut comprendre le monde. La France est juste un îlot dans un monde globalisé, pour le meilleur et pour le pire. Le battement d’ailes d’un papillon au Brésil peut bien en effet causer une tornade au Texas (travaux de Poincaré et Lorentz) et ni Zemmour ni Macron n’y pourront rien.


  • tiens une prof et auteur qui aime la sf son interview ici sur sud radio, elle date d’hier, une grade dame... (c’est unanime deja au niveau des auditeurs qui interviennent ensuite)

     

    https://www.youtube.com/watch?v=yBwLErkh-UM

    Et F Divisio ici toujours sur surd radio qui lui aussi cause du futur si on laisse faire

    https://youtu.be/rsRCnXVYgzc

    Voila 2040 c’est dans vos decisions, etre spectateur passif ou etre acteur...

    Cela ne depend que de vous concernant votre futur et celui des votres


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 25 novembre 18:28

      @Ouam (Paria statutaire non vaccinné)

       Vous auriez pu donner le titre de la vidéo : Véronique Bouzou - « Dans cette expérience de Milgram, je pensais les enseignants plus rebelles ! »
       Que pourrait être les enseignants de demain ?
       C’est là, la question de base qui peut-être problématique face au MOOC qui permet d’apprendre pendant toute la vie en cours du soir.


    • Hairy covert HΞŁŁБФUЛÐ 25 novembre 18:35

      @Réflexions du Miroir

      Tu nous fait chier avec tes MOOC j’ en installe un demain si tu veut 
      pour que ZX , pemile et nonos nous gratifie de leur incompétence legendaire ...
      http://e-m-consulting.fr/le-top-5-des-lms-opensource/

      Un mooc ca ne vaut que par la qualité des professeur , et ca ne remplace pas le TP et le laboratoire , c’ est la que l’ on voit si le cours est compris ou non smiley 

      pas dans des MOOC de cooptation entre debilos ....


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 25 novembre 19:08

      @HΞŁŁБФUЛÐ
       Si je vous fais chier avec les MOOC, j’espère que vous n’en avez pas des hémorroïdes. smiley
       Vous avez raison, cela ne vaut pas un prof à demeure et pour peu d’élèves. 
       Mais je parlais surtout des cours après les études.
       Des cours qui ont servi à des jeunes désœuvrés à cause du Covid et qui ont pris d’autres alternatives. 
        Connaissez-vous « School of The Air » ?  L’école du Bush australien

      L’Australie est un très vaste continent sur lequel la plupart des habitants sont regroupés près des côtes. Dans certains états, particulièrement dans le centre du pays, il existe des communautés particulièrement éloignées ou de simples familles vivant dans des fermes en plein bush. Les enfants n’ont pas accès aux écoles classiques et ne sont pas assez nombreux pour justifier la construction d’une école conventionnelle. Il n’en demeure pas moins que ces derniers doivent recevoir un enseignement scolaire par correspondance, d’enseignement à distance destiné aux personnes vivants dans ces régions reculées et dans l’arrière-pays australien


    • Hairy covert HΞŁŁБФUЛÐ 25 novembre 19:20

      @Réflexions du Miroir

       Si je vous fais chier avec les MOOC, j’espère que vous n’en avez pas des hémorroïdes.

      non ca va la derniere crise remonte a dix ans ...les hindoux on des remede ayurvedique tres efficace , bassé sur de la compote poivre et piment ...
      une fois cauterisé ( ca prend 15 jours ) tu est tranquile pour pas mal d’ année avant qu’ un autre se cree ...

      Vous avez raison, cela ne vaut pas un prof à demeure et pour peu d’élèves. 


       Mais je parlais surtout des cours après les études.
       Des cours qui ont servi à des jeunes désœuvrés à cause du Covid et qui ont pris d’autres alternatives. 

       Connaissez-vous « School of The Air » ? L’école du Bush australien

      Je suis pas contre le principe des MOOC , mais on se heure toujours au probleme d’ ego , de prof incompetent qui en profite car refusé dans la vie reele ...

      les lycee sont fermé la nuit c’ est vraiment du gachis , le terme de cours du soir n’ est pas un vain mot ca triais les motivé ( dans les prof comme dans les eleves ) 

      dans le cas de l’ autralie des court MOOC corecte bien sur que ca en vaut la peine , mais ici on as pas le probleme de la disatance , seulement celui de la motivation des prof et des eleves .


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 26 novembre 10:08

      @HΞŁŁБФUЛÐ,
       Petit extrait du billet qui a exactement le même sujet que celui-ci : 

      A mon humble avis, avec la situation du Covid et du climat (pour éviter les déplacements), le problème n’est pas à placer dans le futur.

      Le futur et la contestation sont déjà entamés aujourd’hui dans une phase de restructuration complète de la manière de penser.

      L’histoire ne se répète pas complètement, mais elle bégaie pour nous faire perdre sa trace dans la métamorphose du monde.

      Soit éclatée en petits groupes solidarisés, soit solidarisée au niveau global.

      Ce seront les habitudes qui seront les plus dures à changer.

       


  • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 25 novembre 17:39

    Salut DD,

     Une ajoute à mon billet, pourquoi pas ?

     Complété par après sur mon journal qui n’est plus vraiment un blog.

     J’ai toujours un plaisir de lire ce que d’autres écrivent sur un même sujet.

     Sommes-nous trop nostalgiques ? était la question de base.

     Tout va bien plus vite que dans le monde d’avant.

     Le monde ne sera plus jamais ce qu’il a été et les plus âgés ne s’y retrouvent plus, comme je l’ai écrit dans « Une terrible sentiment que tout ce déglingue »..

     Je ne vous y pas vu, à l’époque. On aurait pu en discuter.

     La semaine prochain, j’apporterai la suite...

     


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 25 novembre 17:42

      Vous dites « Le monde de 2040, dont les citoyens du monde se foutent éperdument. »
      Vous êtes un vieux citoyen comme moi.
      Pour les jours, c’est complètement différent. Si vous écoutez ce podcast vous comprendrez que c’est loin d’être vrai.


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 25 novembre 17:46

      « on se demande si le bonheur existe. »

      Mais mon cher DD, il existe.
      Sortez de chez vous. Faites du jogging, du vélo ou de la marche.
      En d’autres mots « prenez l’air »
      Le bonheur existe. Regardez et écoutez à cette adresse, le nombre de moyens pour le trouver.


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 25 novembre 17:54

      « les USA n’ont pas le choix nous en France si »
      Ah bon et pourquoi la France aurait-elle d’autres choix que les USA ?
      Vous connaissez en France le même problème qu’aux USA : la bipolarité, sans volonté de trouver une position médiane. Aux USA, Démocrates contre Républicains mais avec une différence retrouvée dans les extrêmes. 
      La sociale démocratie médiane n’est pas appréciée.
      Je dirais même plus, si vous avez un régime présidentiel, vous dépassez ce choix dans les extrémismes. Vous ne votez quasiment plus.
      Un régime parlementaire pourrait avoir un autre ressort. Mais c’est évidemment plus difficile et plus long à installer


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 25 novembre 17:58

      « Pour les jours » ... Erreur
      Je voulais dire « pour les jeunes »


  • chantecler chantecler 25 novembre 17:53

    Je veux bien que l’on évoque 2040 à grands renforts de fiction mais de mon point de vue nous sommes en 2021 devant un grand effondrement ...

    Quant au problème de la démocratie aujourd’hui elle n’est pas compatible avec la mondialisation , ni avec le néolibéralisme .

    Et il n’y a pas besoin de « spécialistes », de « statisticiens » (faute de relevés et calculs sincères), de baratineurs de tout poil, pour se rendre compte que nous dévalons un précipice .

    Et je ne vois pas comment nous pouvons nous arrêter tant la crise est extrême et les mensonges et erreurs commises irréversibles .

    Apparemment nous sommes dans la situation du sauve qui peut et comme d’hab il n’y a pas assez de canots pour embarquer tous les passagers .

    La vitesse à laquelle tout se dégrade , craque , est devenue fulgurante .


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 25 novembre 18:05

      @chantecler bonsoir,

      « la démocratie aujourd’hui elle n’est pas compatible avec la mondialisation , ni avec le néolibéralisme »
       Pourquoi, SVP.
       Cela fait parfaitement partie de la démocratie, comme le reste, mais peut-être pas de notre monde des « sans dents » comme disait votre président précédent.
       Un bon film à voir « House of Gucci » et qui vient de sortir.
       On pourrait faire le même avec « House of Bettencourt », « .... of Kering », « ... Chanel ».
       Rien en se dégrade de ce côté-là.
       Evidemment, ils ne font pas uniquement du commerce en France. 


    • chantecler chantecler 25 novembre 18:11

      @Réflexions du Miroir
      La démocratie est une vision collective de l’organisation de la société , le néolibéralisme est une organisation purement individualiste sans règle et repose sur un chacun pour soi .
      La mondialisation radicale en est le vecteur .
      Et nous laisse désarmé .


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 25 novembre 18:17

      @chantecler,
       Je ne peux évidemment pas savoir ce que vous avez fait avant d’être retraité pour donner une réponse plus précise.
       Perso, j’ai fait partie d’un monde individualiste.
       Ce n’est qu’après lui, une fois retraité, que j’écris son histoire.
       Avant cela je n’en aurais jamais eu le temps. 


  • zygzornifle zygzornifle 26 novembre 07:53

    Combien seront nous en 2040, 15 milliard ou 5 après la Covid et toutes ses mutations ? ....

    Quelle religion sera imposée et quelle manière de vivre, subirons nous la Charia ? ....


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 26 novembre 10:14

      @zygzornifle
       On s’en fout de la Charia. Ce n’est pas cela le plus important.
       Avant cela, cela a été le chrétienté sous toutes ses formes de schismes idéologiques comme le catholicisme et le protestantisme qui ont créé des césures complètes dans la population et créer des racismes.
       On débattait ce problème hier soir  


Réagir