mardi 28 avril - par delepine

Non, le confinement ne sauve pas, il aggrave la mortalité du Covid19, l’économie et la santé des Français

 

Non, le confinement ne sauve pas, il aggrave la mortalité du Covid19, l’économie et les troubles psychiques, il faut déconfiner[1] [2] [3] en urgence, complètement rapidement pour préserver, l’économie et la santé globale et psychiatrique de nos concitoyens et encore plus des adolescents et des ainés, diagnostiquer cliniquement les malades par les médecins, les traiter tôt en particulier par la chloroquine qui doit être à disposition libre des prescripteurs.

 

 

JPEG

 

Non, le confinement ne sauve pas, il aggrave la mortalité du Covid19, l’économie et les troubles psychiques

Réponse à S Rakotoarison[1]

Par DR G Delépine chirurgien orthopédiste, oncologue, statisticien

 

[1]S. Rakotoarison et Co : Covid-19 : le confinement a sauvé plus de 60 000 vies en France, agoravox, 24 avril 2020

 

Avec le recul d’un mois, la comparaison de l’évolution en France et dans les autres pays d’Europe montre que le confinement national, qui a débuté le 17 mars 2020, a eu un impact négatif important sur les conséquences de l’épidémie de Covid-19.

Cette mesure sans précédent de suppression de nos libertés a augmenté considérablement le nombre de décès au niveau national. Sans ce confinement, l’épidémie de Covid-19 n’aurait eu qu’un impact mineur sur la morbidité et la mortalité en France, sans aucun effondrement de notre système de santé pourtant mis à mal par des décennies de gestion bureaucratique. En confinant ensemble les porteurs de virus et les autres et en interdisant le seul traitement actuellement disponible (chloroquine+ antibiotiques), le confinement national a été directement responsable d’environ 17000 morts et indirectement responsables de 5000 à 10000 morts supplémentaires ou plus. Les constatations ultérieures le diront.

 Conclusions établies à partir de l’étude des chiffres officiels de l’OMS permettant de comparer les résultats avérés des politiques sanitaires de la France et l’Allemagne.

 

 

Jamais le monde n’a subi une crise démocratique d’une telle ampleur avec la pandémie de coronavirus SARS-CoV-2.

 

 Un confinement général mondial complètement injustifié

La moitié de l’humanité est confinée (plus ou moins, le confinement global) pour une épidémie qui, au niveau mondial, tue beaucoup moins qu’une grippe ordinaire. En effet au 24 avril, l’OMS dans son Coronavirus disease 2019 (COVID-19) Situation Report – 96 ne recensait sur l’ensemble du monde que 2 719 897 infectés et 187 705 morts, alors que la grippe touche chaque année environ 20 millions de personnes, en rend très malades 5 millions, et en tue entre 290 000 et 550 000.

 Où est la peste que notre ministre annonçait à la télé [1] ? Et si la mortalité s’acharne sur quelques pays européens, ce sont avant tout ceux (Italie Espagne, France et Belgique) qui ont imposé à leur peuple une mesure médicalement idiote et contraire à toute logique, le confinement de toute la population mélangeant les porteurs de virus et les autres, le « tous ensemble » à la française.

 

 Le Covid 19 pas plus grave que la Grippe annuelle en nombre de morts

Le Covid19 est effectivement une maladie différente de la grippe. En particulier, il ne touche qu’exceptionnellement les enfants [2] qui ne présentent habituellement que des formes asymptomatiques ou très bénignes et sont incapables de transmettre la maladie[3], expliquant que la fermeture des écoles ne peut guère réduire le risque de transmission (sauf celui des professeurs et personnels entre eux).[4]

Il est vrai que la durée moyenne d’hospitalisation pour Covid19 est parfois plus longue que pour une grippe ordinaire et que les soins de réanimation, lorsqu’ils sont nécessaires ne sauvent pas assez de malades et sont probablement à améliorer avec la meilleure connaissance de cette nouvelle maladie.

 

Publicité

 Pourquoi interdire les traitements efficaces retenus dans le monde entier, telle la chloroquine

 Mais cela est directement la conséquence de l’interdiction d’utiliser précocement la chloroquine. Le traitement précoce aurait permis à la France de réduire significativement la durée de contagiosité, coefficient de transmission si cher à nos épidémiologistes, et surtout la fréquence des formes graves. Mais comme chacun sait, nul n’est prophète en son pays et Raoult étant français, nous risquons d’être les derniers à le suivre officiellement et à continuer à voir les ainés tousser et mourir en EHPAD avec une petite seringue de Rivotril pour les endormir[5].

Le conseil soi-disant scientifique lié étroitement à Big Pharma[6] qui nous impose ses choix orientés sur les essais de nouvelles molécules, a décidé que les malades souffrant de formes légères de Covid19 ne devaient pas être traitées, mais être renvoyées à domicile ou dans l’EHPAD d’origine pour contaminer les proches et/ou les autres résidents. Combien de patients ont dû appeler le 15 et s’entendre dire, doliprane et attendez d’avoir du mal à respirer pour rappeler. De l’anti-médecine.

 

 Le rapport secret-défense qui nous a confiné dans la grande soumission des politiques de tous bords

La décision d’astreinte à résidence sous contrôle policier n’a peut-être pas été prise par un apprenti dictateur (l’avenir nous le dira), mais à coup sûr par un président crédule qui a cru aux prophéties apocalyptiques[7] d’un statisticien prophète qui s’était déjà totalement trompé largement, entre autres, pour la grippe H1N1, la fièvre aphteuse, l’Ebola avec, à chaque fois, des conséquences humaines et économiques désastreuses. Mais ce statisticien londonien avait de bonnes recommandations, l’OMS et ses amis, les GAVI, et Bill Gates dont l’obsession d’imposer des vaccins à la population mondiale (7 milliards de doses éventuellement deux fois).

Et pourquoi le gouvernement n’a-t-il pas publié immédiatement l’intégralité des élucubrations de N. Ferguson classées « secret-défense » au départ, sinon pour éviter les critiques ? Pourquoi ne pas l’avoir présenté aux députés, ni avoir fait vérifier par des équipes françaises une simulation aussi apocalyptique avant de décider une mesure aussi extrême ?

 Le mythe entretenu par nos élites au pouvoir est celui de l’intelligence artificielle, du tout numérique « qui résoudra tout ». Le président et ses conseillers vivent dans un monde virtuel peuplé d’ordinateurs, de smartphones et de start-up qui coulent les unes après les autres et des premiers de cordée qui décrochent trop souvent. Une simulation informatique réalisée par un matheux-voyant adoubé par Bill Gates et le président de l’OMS ne pouvait que le séduire pour notre plus grand malheur.

Sylvain Rakotoarison souffre du même défaut que notre président puisqu’il cite comme preuve de ses croyances une autre prophétie de l’Institut Pasteur prédisant ce qui va se passer jusqu’au 11 mai. L’art de la voyance a-telle définitivement remplacé l’analyse scientifique des faits avérés réels ? Pour évaluer l’efficience d’une mesure sanitaire, il faut comparer les résultats obtenus dans des pays proches qui ont appliqué des mesures différentes, et non pas comparer des résultats réels à des résultats imaginaires issus de modélisation dont on peut modifier à volonté les hypothèses jusqu’à ce qu’elles conviennent à leurs auteurs ou leurs commanditaires.

Et lorsqu’il cite enfin des données réelles qui montrent l’apaisement de l’épidémie, il l’attribue, sans se poser de questions au confinement policier français alors que celui-ci n’a fait qu’augmenter les contaminations dans un premier temps. Il applaudit parce que la situation est enfin moins mauvaise que celle que le confinement a entraîné à ses débuts.

Sa crédulité dans le virtuel s’affiche encore, lorsqu’il brandit comme preuve la simulation récente de Jonathan Roux et al[8] qui ne fait que reprendre la prophétie cataclysmique de Ferguson[9] en modifiant un peu les hypothèses pour que les résultats soient favorables aux désirs de leurs auteurs.

Ce n’est pas une étude de faits réels, mais une modélisation, une prophétie de plus qui aurait pu sortir d’une boule de cristal. Elle ose prétendre que le confinement aurait épargné la vie à 61 739 français. Cette étude virtuelle énonce qu’il y aurait eu, sans confinement « 587 730 hospitalisations supplémentaires et 140 320 admissions en réanimation supplémentaires aurait ainsi réduit de 93,1% nos besoins en nombre de places en réanimation. On peut donc imaginer qu’il y aurait beaucoup plus de décès en raison de l’impossibilité de prendre en charge tous les malades qui auraient nécessité une place en réanimation, ce qui pourrait faire plus de 90 000 décès supplémentaires ».

 

La valeur scientifique de cette étude peut être facilement jugée en la comparant à l’étude du 16 mars des mêmes auteurs qui affirmait que la France était menacée de 11025 morts [10]. Comment peuvent-ils prétendre 2 semaines plus tard que le confinement aurait évité 61000 morts ? [11]Les auteurs de ces deux études successives contradictoires ont-ils oubliés ce qu’ils affirmaient 2 semaines plus tôt ? Sont-ils fâchés avec l’arithmétiques de CM1 ? Leurs commanditaires ont-ils changé entretemps et avec eux les buts de leurs fake démonstrations ? Nous serions heureux qu’ils nous éclairent sur ce point comme d’ailleurs leur avocat S. Rakotoarison.

 

Quittons la fiction des simulations pour revenir dans le monde réel

Sur la base des données officielles de l’OMS au 25 Avril 2020 publiées dans le Coronavirus disease 2019 (COVID-19) Situation Report – 96.

Deux stratégies étaient possibles au moment où Macron a décidé de nous astreindre à résidence : la stratégie classique de l’endiguement ou celle, du confinement policier. L’Italie, l’Espagne, la France et la Belgique ont choisi l’enfermement policier aveugle. L’Allemagne et l’Autriche plus respectueuses des valeurs démocratiques, ont préféré l’endiguement.

Un mois plus tard au 25 avril la mortalité[12] a explosé dans les pays qui ont confiné aveuglement comme le nôtre : 527 en Espagne, 517, en Belgique, 408 en Italie, et 333 en France. Alors qu’elle n’est que de 58 en Allemagne et 51 en Autriche qui ont pratiqué l’endiguement sans astreinte à domicile de la population saine.

 

 Les morts « politiques »

 Selon l’expression de l’anthropologue suisse, Jean-Dominique Michel

Si nous extrapolons les résultats de la politique d’endiguement allemand à la France, nous n’aurions subi que 3801 décès au lieu de 20763. C’est 16962 morts que nous aurions évités et pas des morts virtuels, de vrais morts qui ont été pour la plupart privés de la présence de leurs proches dans leurs derniers instants (pour des raisons incompréhensibles) n’ont même pas pu être accompagnés au cimetière sous peine d’amende, voire d’emprisonnement (en cas de décès multiples et de récidive) comme l’Antigone de Sophocle[13].

La surmortalité ainsi calculée n’est qu’un minimum, car elle ne comptabilise pas les morts liées aux refus de soins imposés par les ARS qui bloquent les interventions pour cancer du poumon ou du colon, les perforations intestinales non traitées, retardent les chimiothérapies, empêchent d’adapter les traitements cardiaques. Et cette comptabilité macabre ignore les drames familiaux (féminicides, infanticides, suicide) engendrés par le confinement.

 

Beaucoup d’hôpitaux publics et privés sont restés vides depuis deux mois

Et qu’on ne prétende pas comme la doxa des médias que l’état de nos hôpitaux, l’absence de masques et de tests nous contraignaient à cette mesure sanitaire (ou politique ?) délétère. Des pays européens bien moins riches et bien moins bien équipés que nous ont affronté cette crise sans confinement aveugle et affichent aujourd’hui des résultats que nous pouvons leur envier avec des mortalités huit à douze fois inférieures à la nôtre (au 25 avril 40 pour la Pologne et de 25 pour la Roumanie contre 357 en France).Ajoutons que depuis le tout début de la crise, les agences régionales de santé ont ordonné aux cliniques privées de ne plus pratiquer les traitements prévus et que les lits sont restés vides quasiment partout[14], par refus par ces mêmes ARS de transfert des patients des hôpitaux publics soit disant surchargés vers les lits vides du privé.

 

 Une urgence sanitaire et économique, le déconfinement total

Oui, la loi d’urgence a constitué un déni démocratique inutile et le confinement policier aveugle une catastrophe sanitaire et sociale qui a créé toutes les conditions d’un désastre économique. Le nier ou lui trouver des justifications constitue une propagande mensongère qui hypothèque l’avenir.

 En urgence, il faut déconfiner[15] [16] [17]complètement rapidement pour préserver, l’économie et la santé globale et psychiatrique de nos concitoyens et encore plus des adolescents et des ainés, diagnostiquer cliniquement les malades par les médecins, les traiter tôt en particulier par la chloroquine qui doit être à disposition libre des prescripteurs.

 

 

[1] La peste noire de la fin du moyen âge a exterminé environ 40% de la population ce qui correspondrait aujourd’hui à plus de 250 millions alors qu’actuellement notre continent n’en compte qu’environ 100 000

Publicité

[2] Qui ne représentent qu’environ 2% des infectés dans toutes les études sur le sujet

[3] Après plus de 2 millions de cas recensés il n’y a pas eu une seule description de contamination d’un enfant à un adulte ou un autre enfant et une étude récente de Santé France n’en a pas retrouvé

[4] La seule précaution à prendre est éventuellement d’isoler les enfants à risque sous chimiothérapie ou porteurs de maladies auto-immunes

[7] Ferguson qui prévoyait 510 000 morts en Grande Bretagne le 15 mars a admis, le 26 “les chiffres devaient être revus à la baisse. Peut-être 20000

[8]Jonathan Roux, Clément Massonnaud, Pascal Crépey COVID-19 : One-month impact of the French lockdown on the epidemic burden 2020-04-22

[9] Ferguson avait prédit 510 000 morts en Grande Bretagne le 15 mars mais a admis, le 26 mars que “les chiffres devaient être revus à la baisse. Peut-être 20000

[10] Jonathan Roux, Pascal Crépey Clément Massonnaud COVID-19 : Forecasting short term hospital needs in France 2020-03-16 non soumis à une revue à comité de lecture à notre connaissance

[12] Nombre de morts exprimé par million d’habitants

[13] Dans le drame de Sophocle, Antigone a été condamnée à mort pour avoir enterré son frère qu'elle estime être son devoir religieux en refusant d’obéir à Créon son oncle qui l’interdisait

[14] Boris Hallier Coronavirus : "Nos établissements sont totalement vides", déplore la fédération de l'hospitalisation privée France Bleu Paris Mercredi 25 mars 2020 à 9:04 - www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/nos-etablissements-sont-totalement-vides-deplore-la-federation-de-l-hospitalisation-privee-1585121696
 



363 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 avril 17:36

    bravo

    rien à ajouter

    une pétition ?

    je signe


    • Patrick Samba Patrick Samba 29 avril 18:24

      @Séraphin Lampion

      à défaut de pétition, il y a une chanson à chanter par le plus grand nombre sur l’air du « Gorille » de Brassens, en modération. Et si possible il s’agirait d’en poster le maximum d’enregistrements sur le net. Le titre de « l’article » : Surmortalité du coronavirus : gare au délire  smiley

      Et puis, tiens, je la place là, et dans le commentaire suivant (nombre de signes oblige, sinon il se pourrait que pas grand monde ne la lise, et qu’elle n’ait pas de destinée :

      Gare au délire

       

      Il se dit chez les informés

      Que cette histoire de virus

      Serait bien plus sophistiquée

      Et truffée d’épines de cactus.

      Il terrorise tout le monde

      C’en est à craindre l’infarctus

      Et l’angoisse est tellement profonde

      Que chacun tremble pour son anus

      Gare au délire

       

      Il nous est parvenu de Chine

      Où l’on imaginait le pire

      Ni une ni deux, mieux qu’l’aspirine

      Deux hôpitaux fallait construire

      C’est en dix jours que le premier

      Sortit de terre sous nos yeux

      Il prit le nom halluciné

      « De la montagne du dieu du feu »

      Gare au délire

       

      Et c’est bien ce qui se passa

      De l’angoisse naquit la folie

      Mettant le feu dans les médias

      En quête de buzz à tout prix

      D’un gros rhume aux symptômes mineurs

      Ils firent une grippe catastrophique

      Semant panique, troubles et terreur

      D’où nait le délire médiatique

      Gare au délire

       

      Des médecins généralistes

      Habitués aux grippes tueuses

      Crièrent aux propos alarmistes

      Dénoncèrent les infos trompeuses

      Ils avancèrent des chiffres clairs

      Disant qu’la grippe tuait bien plus

      Que personne n’en faisait mystère

      Pourquoi les prendre pour des gugus ?

      Gare au délire


    • Patrick Samba Patrick Samba 29 avril 18:25

      La suite :

      Aux médecins généralistes

      On opposait en épilogue

      Ici, épidémiologistes

      Là, très savants infectiologues

      Qui du haut de leur grand savoir

      Raillaient leurs confrères de terrain

      Force doit rester au Pouvoir

      Sans quoi on choit dans le bousin

      Grâce au délire

       

      Le résultat, à notre grand tort

      C’était de n’y comprendre rien

      C’est alors que les croque-morts

      Prirent le visage de la Buzin

      Ainsi que d’autres politiques

      Les Philippe, les Macron, les siens

      S’arrogèrent cette question d’éthique

      Pour en user en mode malsain

      Grâce au délire

       

      Retraites, crise financière, climat,

      Le nucléaire, les Gilets Jaunes,

      Municipales : branl’bas d’combat

      Du corona ils firent l’axiome

      Avant, Macron s’inquiétait pas

      Les masques profitèrent aux voisins

      Comme deux ronds d’flan on s’retrouva

      A peine moins buses que la Buzin

      Grâce au délire

       

      Ils accentuèrent la panique

      Imposèrent le confinement

      Nous exposant aux griffes de flics

      Pour le moindre petit déplacement

      Plus de violence, de gens à terre

      De divorcés et de ruinés

      Moins de défenses immunitaires

      Plus de morts et de suicidés

      Grâce au délire

       


    • Patrick Samba Patrick Samba 29 avril 18:26

      Foi d’infectiologues officiels

      A la réputation indemne :

      Le confinement est plus mortel

      Que le virus honni lui-même

      Chacun se retrouve au « cachot »

      Sous le prétexte d’un péril grave

      C’est pas l’effet d’néo-fachos

      C’est pour not’ bien, futurs esclaves

      Grâce au délire

       

      D’un point de vue de santé publique

      Traitant d’une maladie bénigne

      C’est l’honneur de la politique

      De rejeter le choix indigne

      De transformer un rhume mineur

      En grippe qui en grand nombre tue

      Semant panique, troubles et terreur

      Au point qu’la Terre elle-même éternue

      Grâce au délire


  • Décrypteur 28 avril 17:47

    Merci pour votre article (qui vient au passage confirmer le mien « N’ayez pas peur du Covid 19 ».)

    Attendez-vous pourtant à recevoir une volée de bois vert, car ce genre de vérité dérange beaucoup (J’en ai fait les frais).

    Mais à part des insultes et du mépris, les détracteurs du réel n’ont aucun argument sérieux à opposer à la vérité.

    Encore merci, et continuons le refus de la soumission aveugle et imbécile


    • doctorix doctorix 29 avril 15:35

      @Décrypteur

      Il fut un temps ou des français ont sacrifié leur vie pour la liberté.
      Aujourd’hui, les Français sacrifient leur liberté pour la vie.
      Pour la vie ? Rien n’est moins sur.
      Mais d’abord, quelle vie ? Une vie de prisonniers à domicile, confinés sur le canapé avec le trouillomètre à zéro, gobant sans critique la moindre info terrorisante et mortifère issue de media aux ordres de l’Ordre Nouveau.
      Une terreur qui les empêche de réfléchir, et qui les conduit à refuser le traitement salvateur de Raoult, le seul apte à les sauver du danger, préférant croire une propagande qui ne veut surtout pas qu’il y ait le moindre traitement, parce que le but de l’opération est de vacciner l’humanité entière avec un vaccin de merde, non testé, non fiable, peu importe, puisque le but de ce vaccin est le puçage et rien d’autre, et non la protection généralisée, afin de ficher, de traquer, de persécuter chaque citoyen du monde.
      La fausse sécurité à ce prix ? Mais surtout pas. Quand il y a un danger, il faut l’affronter et non le fuir, parce qu’alors il vous revient cycliquement en pleine figure.
      Si les Français font preuve d’une telle lâcheté, tels les collabos des années 40, ils n’ont pas fini d’en baver.
      Ils n’auront alors que ce qu’ils méritent.


    • doctorix doctorix 29 avril 15:36

      Maintenant, est-ce vraiment pour la vie qu’ils sacrifient leur liberté ?

      Rien n’est moins sur.

      L »épidémie peine à trouver 200.000 morts dans le monde, quand une grippe saisonnière moyenne en fait 650.000. Au passage, on fait les fonds de tiroir, sous la forme des morts des Ehpads, une ressource inépuisable puisque sur les 600.000 pensionnaires de ces établissements, il en meurt 400 par jour en année courante.

      Certes, il y a des cas dramatiques, et la réanimation voit non pas 10% mais bien plutôt 30% de décès ; voire plus.

      Mais que s’est-il passé les autres années pour qu’on n’en entende pas parler, bien que la mortalité fut triple (bientôt probablement double) ?

      Il s’est passé que ça n’avait d’intérêt pour personne, et c’est ce qui a changé aujourd’hui : on aura bientôt un vaccin à vous vendre, aussi inutile et dangereux que les précédents, mais qui sera agrémenté cette fois du dispositif majeur de contrôle total des populations. C’est la raison pour lauquelle on dénigre le traitement de l’IHU de Marseille, qui rendrait toute vaccination inutile.C’est aussi pourquoi on a tant tardé à vous proposer tests et masques, car il fallait absolument qu’une épidémie banale prenne des proportions dramatiques. On veut vous faire croire à une négligence, quand c’est clairement une volonté délibérée.

      Vous ne pourrez plus, sauf à subir ce marquage du bétail humain, ni acheter ni vendre (voir St Jean 13-17), ni voyager, ni accéder à un emploi si vous n’avez pas le sésame prouvant que vous êtes vacciné : non pas la puce RFID, démodée, mais les nano-particules transdermiques que le MIT est en train de peauffiner à votre intention, sur injonction de divers eugénistes dont Bill Gates et Rockefeller, qui ne veulent rien de moins qu’une réduction drastique de la population mondiale..

      Françaises, Français, vous avez voulu sacrifier votre liberté pour un peu de sécurité ? Vous n’aurez ni l’une ni l’autre, et au final vous aurez perdu les deux.

      Sauf si vous vous réveillez à temps, et que vous parvenez à mettre au pas, les êtres diaboliques qui mènent la danse.


    • smfrd 3 mai 15:56

      @doctorix

      Une vie de prisonniers à domicile, confinés sur le canapé avec le trouillomètre à zéro, gobant sans critique la moindre info terrorisante 

      <------------

      Excusez moi, mais ne serait-ce pas là votre vie de complotiste que vous décrivez ? Le type ça fait 10 ans qu’il squatte agoravox, inondant ce forum de commentaires et d’articles complotistes (des infos terrorisantes), j’avoue, vous ne manquez pas de culot, de connerie surtout !


  • Furax Furax 28 avril 18:01

    Merci pour cet article remarquable qui mérite une trés large diffusion.

    L’image des moutons me terrifie, à l’échelle mondiale et pas seulement en France ;

    Je reste tétanisé par l’image du Pape célébrant SEUL la messe de la RESURRECTION dans la basilique Saint-Pierre. Où est la foi, où sont les croyants et leurs « bergers » pour qu’ils n’hésitent pas à monter dans une rame de métro, mais renoncent si facilement à ce qui est leur raison d’être. L’image de la Kaaba au milieu d’une place déserte est tout aussi glaçante.

    Moutons allat au sacrifice...

    Le problème particulier de la France est dans le refus des travaux du professeur Raoult.

    Je reprends ici un message déjà posté :

    Dimanche 19 avril, dans le journal de 13H, madame Coudray présentait un joli sujet sur ’LE MIRACLE GREC« , pays sinistré par la politique européenne et la trahison de la gauche. Avec des structures hospitalières laminées, une immigration clandestine massive, ils s’en sortent mieux que personne en Europe :136 décès.

    Parmi les explications :

     » « Tout a été fait pour éviter un débordement, jusqu’à administrer la chloroquine dès les premiers symptômes alors que ses effets ne sont pas prouvés. » George Panayiotakopoulos décrypte : « Dans un premier temps, la chloroquine a été prescrite, puis l’hydrochloroquine accompagnée d’un antibiotique, l’azithromycine. Nous avons appliqué ce protocole à partir de la littérature scientifique sur ce sujet. Si le patient est suivi, les risques sont faibles. » La Grèce, qui avait abandonné la production de médicaments à base de chloroquine pour lutter contre le paludisme, en produit à nouveau depuis la fin mars.

    https://www.liberation.fr/planete/2020/04/18/apres-avoir-pris-des-mesures-drastiques-tres-tot-la-grece-resiste-au-covid-19_1785649

    Le soir même, notre controversé premier ministre et son controversé ministre de la santé affirmait que nous ne disposions pas de traitement . 23 293 décès !

    Sans compter tous les autres pays déjà listés sur Agora Vox



  • julius 1ER 28 avril 18:16

    Il est vrai que la durée moyenne d’hospitalisation pour Covid19 est parfois plus longue que pour une grippe ordinaire et que les soins de réanimation, lorsqu’ils sont nécessaires ne sauvent pas assez de malades et sont probablement à améliorer avec la meilleure connaissance de cette nouvelle maladie.

    @l’auteur,

    Toujours à « lénifier » le problème .... j’ai quand même noté cette phrase bourrée d’oxymores !!!!

    c’est justement parceque l’on connaît mal cette maladie que l’on doit ériger la prudence en vertu !!!!

    heureusement que t’es là pour nous faire rire camarade !!!!!


  • sls0 sls0 28 avril 18:24

    Je suis d’accord avec la stupidité du confinement, en Seine saint Denis c’est même le facteur agravant, merci métro.

    Chez moi il n’y a pas de confinement et c’est bien meilleur qu’en France pour la diminution du R0.

    Par contre coté chiffres et affirmations biaisés cet article est un modèle du genre.


  • ZXSpect ZXSpect 28 avril 18:29

    .

    Surprise... les Delépine, sommités médicales, répondent à Rakotoarison « et Co »...
    .
    « Sylvain Rakotoarison souffre du même défaut que notre président puisqu’il cite comme preuve de ses croyances une autre prophétie de l’Institut Pasteur »
    .
    On s’attend à une publication de scientifiques, et on trouve un règlement de compte visant un auteur d’AgoraVox, mais visant principalement les élus du gouvernement qui ont en charge la crise actuelle.
    .
    et on se surprend à trouver en fin d’article des caricatures simplistes et orientées !
    .
    pas très sérieux et crédible ! smiley


    • ZXSpect ZXSpect 28 avril 18:48

      Les Delépine pourraient ils nous dire comment ils participent à conseiller les « gestionnaires » de cette pandémie : ceux qui doivent jongler entre le risque de saturation des réanimation et les risques sociaux et économiques du confinement ? puis du déconfinement ?


    • Alain 29 avril 10:33

      @ZXSpect
      Bof, c’est AgoraVox : le gouvernement confine, alors les experts AgoraVox spécialistes des pieds, du cancer et de la statistique (cf. auteur : 3 métiers ????) t’expliquent que le confinement tue. Le gouvernement n’aurait pas confiner, ils auraient dit que le déconfinement tue plus que le confinement.
      Et puis pour appuyer les faits, hop, 3 tableaux, 5 dessins. On parle de l’Italie, mais on ne parle pas de la Chine ou du Canada ou des USA. On parle de ce qui arrange pour que la démonstration soit sans appel. C’est comme Macron : on s’arrange pour la réalité corresponde à la pensée.
      Alors, que franchement... avec un peu de culture, on lutte contre tout virus.... Faust. On se sent pas bien. On crie Satan. Il débarque et tu signes un papier et hop, tu deviens tout jeune. Plus fort que la chloroquine : vendez vos âmes. Je ne comprends pas que sur AgoraVox, média hautement informé, rempli de penseurs cultivés, personne n’y ait pensé....


    • capobianco 29 avril 14:33

      @Alain
      «  spécialistes des pieds, du cancer et de la statistique »
      Faut-il donc vous croire vous ? Il me semble que les tableaux fournis peuvent quand même nous faire un peu réfléchir. Moi je m’interroge sur cette sur-médiatisation de médias presque entièrement contrôlés par nos milliardaires, n’est-ce pas démesuré et pourquoi ? Ceux qui analysent la situation différemment sont-ils automatiquement des « complotistes » ? Je pense qu’il convient de peser le pour et le contre sans, comme vous le faites, caricaturer car cela pourrait être interprété comme une forme de faiblesse de vos arguments !!! 


    • Alain 29 avril 14:59

      @capobianco
      Je l’ai dit dans un autre commentaire. Les chiffres, on peut leur faire dire tout et son contraire dans cette crise sanitaire.
      En fait, on pourrait tout aussi bien dire que le confinement tue moins que le non-confinement. C’est à dire, l’inverse de cet article. Et pour s’en convaincre, suivre 2 pays ayant une seule frontière commune, ayant arrêté le trafic aérien : les USA et le CANADA. Les usa, c’est confinement quasi zéro, les gens en armes qui manifestent avec des gros 4x4, le pays de la liberté : regarde le nombre de morts et d’infectés. Le Canada, c’est juste au dessus, confiné, des gens calmes et regarde le nombre de morts et d’infectés.
      Comme quoi, le confinement tue moins que le non-confinement...

      Bon, on pourrait parler de cette sur-médiatisation faites par les milliardaires qui tiennent les médias (y’a pas de sur-médiatisation sur AgoraVox détenu par qui d’ailleurs..... ?). Personnellement, je m’en fous. je regarde pas la télé et j’écoute pas la radio. Je ne suis pas sensible à la pub, je me tape des séries débiles et le téléjournal n’est qu’un outil de propagande pour tenir le troupeau. Y’a d’autres moyens pour se documenter et se renseigner.

      D’ailleurs, on pourrait aussi se demander d’où viennent ces virus qui prolifèrent de plus en plus depuis des années, mais voilà on serait obligé de remettre en cause le culte de la bagnole, des avions, de la marchandisation de tout, de la mondialisation de tout, de la déforestation, de la pollution... Bref, il faudrait changer notre mode de vie. Alors, autant sortir 3 graphes et 5 dessins. Dire que blablabla et réclamer que le monde soit comme avant : vive la consommation et l’économie, ne changeons rien, fonçons dans le mur !


    • doctorix doctorix 29 avril 15:52

      @Alain
      on pourrait aussi se demander d’où viennent ces virus qui prolifèrent de plus en plus depuis des années,
      Ne cherchez plus, ce sont des créations de toutes pièces.
      A quoi d’autre serviraient les labos P4 ?
      Les labos militaires ?
      Les labos vaccinaux, qui fabriquent des virus pour produire des vaccins ?
      Là, ils ont fait fort, un virus qui va rendre un vaccin mondial obligatoire.
      Et le puçage du MIT qui va avec.
      https://www.sciencesetavenir.fr/sante/e-sante/un-carnet-de-vaccination-invisible-sous-la-peau_139973
      Plus c’est gros, plus ça passe, comme disait Goebbels.
      Et on sait que la peur est mauvaise conseillère.


    • Alain 29 avril 18:43

      @doctorix
      Les virus actuels qui nous tombent dessus n’ont rien à voir avec des virus militaires. Ils viennent principalement d’Afrique, d’Asie et sont liés à nos modes de vies : concentrations d’espèces animales dans des fermes concentrationnaires / humains qui se baladent à tout va pour aller prendre une photo pour son compte instagram / destructions d’espaces vitaux pour les animaux qui les affaiblissent et qui nous mettent en contact avec eux / réchauffement climatique qui fait monter les moustiques plus au nord / humains qui ne voient que par la bagnole qui donne un air pollué et qui achètent des tomates et des carottes sans vitamines assortis d’un beefsteak coupé dans un animal malade = système immunitaire défaillant...

      Les labos P4 servent à faire la guerre, ils ont un usage militaire. Le covid-19 sortant d’un labo P4, c’est pauvre comme info : les militaires ont des virus bien pires que çà. Le Covid-19, c’est vraiment petit bras pour un militaire.


    • doctorix doctorix 29 avril 21:44

      @Alain
      Ce virus a au moins 4 séquences issues du VIH.
      il n’y a pas une chance sur 1 million pour que cela soit naturel.

      Mais si vous préférez la VO, libre à vous.


    • Alain 30 avril 08:01

      @doctorix
      Mais oui, bien sûr. Il 4 séquences issus du VIH. tu es virologue ?
      Il n’est pas dangereux selon certains, dangereux selon d’autres, n’atteint pas les enfants, les atteint, se combat avec confinement, se combat sans confinement, inventé par un labo, non inventé.... Bref, quand étudie l’histoire et qu’on ne regarde que l’histoire immédiate, il y’a des chances qu’on passe à côté de l’histoire.

      Bon, disons que ce virus est une invention. Son but était donc de tuer l’économie capitaliste juste pour nous fourguer un vaccin sous la peau inventé par le MIT ? Pour le dire autrement : on avait envoie de se refaire une grande dépression type 1929 mais on savait pas comment s’y prendre, alors on a sorti un virus d’un labo pour s’amuser ? C’est çà ?
      Ou regardons le monde : nous avons inventer un monde déconnecté de la réalité de la nature, avons foutu des animaux dans des grands hangars ventilés où profilèrent bactéries et virus, nous avons réduit les espaces naturels des animaux, et nous vivons dans un monde pollué : l’air est gavé de particules nocives (PM10, PM2,5), l’eau est traité avec du chlore, nous mangeons des tomates et des fraises qui n’ont jamais poussé dans la terre, arrosées de pesticides, de produits dégueu et même interdits,. Nous mangeons des poulets malades, des vaches malades qu’on nous vend pour du boeuf...Nous sommes stressés, inondées d’ondes (3g, 4g, bientôt 5g). Nous avons des systèmes immunitaires faibles, l’obésité progresse, les maladies cardiaques, les cancers, le diabète.
      Notre monde est minable et merdique mais nous avons facebook pour regarder des vidéos de chat, donc tout va bien.
      Nous avons le moustique tigre dans les deux-sèvres, les maladies tropicales ont débarquées : nous sommes à la merci de virus qui n’ont même pas besoin d’être inventés dans des labos. Nous sommes à l’aube de notre propre auto-destruction et personne ne le voit.
      Nous commenceront même à manquer de pétrole vers 2025 et personne ne s’en préoccupe ou même ne veut le croire...


    • doctorix doctorix 30 avril 11:14

      @Alain
      Nous avons des systèmes immunitaires faibles

      C’est certain, et ça ne s’arrange pas avec l’âge. C’est pourquoi ce sont les très vieux qui meurent, en plus de leur obésité, diabète, HTA, etc.
      Ce virus trafiqué était espéré mondial, ça n’est pas encore tout à fait au point.
      Détruire l’économie capitaliste n’est pas un problème.
      Le problème est de réduire la population mondiale à 500 millions d’habitants.
      Et même si ça vous parait douteux, le rêve des capitalistes est de mettre au point une économie communiste dirigée par des oligarques corrompus, exactement comme en URSS. Mais à peu près comme en Chine.
      on se rend compte qu’il n’y a aucune différence entre le communisme et le capitalisme actuel car tous les deux sont passés par une phase d’appauvrissement des peuples… Le communisme s’est effondré mais le capitalisme actuel (dans sa forme financière dégénérée) ne pourra sans doute pas lui survivre encore bien longtemps.
      http://www.economiematin.fr/news-exces-capitalisme-finance-fin-systeme


    • doctorix doctorix 30 avril 11:18

      @Alain

      Mais oui, bien sûr. Il 4 séquences issus du VIH. tu es virologue ?

      Sans doute plus que vous.
      Mais moins que Montagnier :
      https://www.sante-corps-esprit.com/coronavirus-et-sida-la-bombe-du-pr-luc-montagnier/


    • capobianco 1er mai 14:23

      @Alain
      «   Les chiffres, on peut leur faire dire tout et son contraire »
      Trop fort, j’en reste baba !
      «  En fait, on pourrait tout aussi bien dire que le confinement tue moins que le non-confinement. »
      Vous ne parlez que des états qui ont négligé leurs peuples au plan sanitaire ? Le confinement c’est juste quand on ne teste pas pour isoler (confiner) uniquement les malades, quand on ne dispose pas du matériel, masques, gants, gel en nombre suffisant. C’est la carence de vos élus qui dicte ce choix. Les états imprévoyants qui confinent font mieux que les états imprévoyants qui ne confinent pas.......
      «   Y’a d’autres moyens pour se documenter et se renseigner.  »
      A vous lire vos « autres moyens » sont plutôt proches des médias du pouvoir.
      «  ne changeons rien, fonçons dans le mur !  »
      Et vous proposez les choix du gvt pour empêcher cela ? Destruction des services publics, du droit du travail, des droits sociaux, de la sécu........ ???


  • leypanou 28 avril 19:45

    et que les soins de réanimation, lorsqu’ils sont nécessaires ne sauvent pas assez de malades 

     : c’est plus grave que çà.

    J’ai cru comprendre, et une étude l’a sorti récemment, que 50% des patients en réanimation meurent (ce matin, le Pr E Caumes chez JJBourdin).

    Les problèmes de respirateurs sont soulevés ici.



    • Ecureuil66 29 avril 08:38

      @leypanou
      pour abonder dans votre sens, j’ai lu sur ce site je crois que selon un anesthésiste seul 14% des intubés survivaient....je ne sais pas si c’est vrai


    • leypanou 29 avril 09:03

      @Ecureuil66
      D’après cet article¹, il y en a tout de même un peu plus même si c’est catastrophique.
      Bref, si on est mis sous ventilateur, on a 50% de chance d’y rester.
      ¹:cet article va dans votre sens.


    • Garibaldi2 29 avril 15:38

      @leypanou

      Donc, si je vous comprends bien, c’est le respirateur artificiel qui tue mais pas le virus ?

      Vous en avez encore d’autres des sophismes de ce type là ?!


    • doctorix doctorix 29 avril 16:02

      @Garibaldi2

      C’est malheureusement vrai.
      La surpression aggrave la maladie pulmonaire, qui est surtout constituée de micro-embolies pulmonaires.
      Le premier traitement n’est donc pas la ventilation assistée mais un anti-coagulant, avec bien sur un antibiotique.
      Le bon traitement est donc le suivant : d’abord, et au début, le Plaquenil (hydroxychloroquine), qui réduit la charge virale de 30% dès le premier jour, mais poursuit son action contre l’orage immunologique ensuite.
      L’azytrhromycine, à double action anti-infectieuse et du même type que précédemment.
      Le zinc, poison des virus, dont tout le monde manque mais surtout les vieux.
      Et l’héparine, dès que la respiration devient difficile.
      Voilà de quoi sauver des dizaines de milliers de vies.
      C’est à la portée du premier petit généraliste de province, à condition qu’on le laisse prescrire.
      Mais on lui refuse ses prescriptions : le politique a pris le pas sur le médecin.


    • Garibaldi2 30 avril 12:30

      @doctorix

      Donc, si vous chopez ce virus et que vous vous trouvez en détresse respiratoire, vous refuserez d’être placé sous respirateur artificiel ?!

      ’’Le premier traitement n’est donc pas la ventilation assistée mais un anti-coagulant, avec bien sur un antibiotique.’’.

      Vous écrivez n’importe quoi. La ventilation artificielle n’est pas le 1er traitement appliqué à un patient qui arrive à l’hôpital sans détresse respiratoire sévère, elle n’est mise en place que quand la saturation tombe beaucoup trop bas et que le pronostic vital risque d’être engagé.

      Les respirateurs ont sauvé des milliers de vies dans le monde. Il n’y a pas un seul pays qui les ait bannis des soins anti covid-19.


    • Garibaldi2 30 avril 13:00

      Et rien n’interdit de mettre sous anti-coagulant un patient ventilé si un angioscanner détecte une embolie pulmonaire.


    • doctorix doctorix 30 avril 13:50

      @Garibaldi2
      Bon, vous avez pris le parti de ne rien comprendre, alors je vais tenter de vous expliquer, sans grand espoir.
      Il ne s’agit pas ici d’une défaillance respiratoire, liée à la commande ou un encombrement aérique.
      Il s’agit de micro-embolies pulmonaires.
      Vous ne pouvez pas oxygéner un sang qui n’arrive plus par les capillaires .pulmonaires qui sont bouchés par un processus auto-immun qui les obstrue.
      Vous pouvez envoyer autant d’oxygène que vous voulez, le sang qui ne passe pas ne risque pas d’être oxygéné, ni le gaz carbonique d’être évacué : il s’agit d’une asphyxie par embolie pulmonaire.
      De plus, la pression du respirateur augmente encore les dégâts sur la micro-circulation.

      « elle n’est mise en place que quand la saturation tombe beaucoup trop bas et que le pronostic vital risque d’être engagé. »
      C’est alors trop tard et c’est foutu, sauf si on désobstrue les capillaires à l’aide d’héparine.
      Qui est le vrai traitement d’une embolie pulmonaire.
      Vous me fatiguez, tenez...
      Il n’y a pas un moment où mes détracteur comprendront que j’ai raison et qu’ils ont tort ?


    • doctorix doctorix 30 avril 13:58

      @Garibaldi2
      Et rien n’interdit de mettre sous anti-coagulant un patient ventilé si un angioscanner détecte une embolie pulmonaire.

      Il ne s’agit pas d’une embolie pulmonaire classique, mais d’un processus plus fin qui s’apparente à la coagulation intravasculaire disséminée ou CIVD.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Coagulation_intravasculaire_diss%C3%A9min%C3%A9e
      Ceci dit, les scanners à basse intensité détectent le problème, et Raoult les pratique systématiquement, parce qu’ils sont la clé du diagnostic.
      Ecoutez, je ne suis pas sectaire, ni imbu de ma personne ou de mon savoir, mais si vous voulez discuter avec moi, il faudra faire mieux que de vous cultiver sur internet, et ça prendra quelques années.
      Je dois dire que les pseudo médecins (doctus cum libro) qui sévissent ici commencent sérieusement à m’emmerder.


    • doctorix doctorix 30 avril 14:11

      @doctorix
      L’echec de la mise sous respirateur (de 10 à 30% des cas) vient juste d’une mauvaise compréhension du processus en action.
      On a pensé qu’il s’agissait d’une simple pneumonie (qui survient aussi mais n’est pas le problème inaugural), c’est à dire d’une obstruction du système ventilatoire, auquel cas les respirateurs auraient pu aider.
      Mais il s’agissait d’une obstruction circulatoire, que seuls les anti-coagulants pouvaient résoudre.
      Je crois que maintenant le processus est bien compris, et qu’on va faire mieux, si on ne s’entête pas dans une impasse par une sorte d’idéologie absurde.
      En fait, c’est juste une histoire de plomberie : il y a des bons plombiers et des mauvais.


    • Dr Destouches Dr Destouches 30 avril 14:12

      @leypanou
      Mortalité sous respirateur aux US :86%


    • doctorix doctorix 30 avril 14:18

      @doctorix
      Autre analogie avec le plombier : c’est celui qui s’occuperait de la conduite de gaz, quand on l’appelle pour de l’eau qui ne coule plus.


    • doctorix doctorix 30 avril 14:29

      @Dr Destouches
      Merci, cher confrère, d’abonder dans ce sens.
      Cerise sur la gâteau, nous avons commandé dans la précipitation 10,000 respirateurs, dont 85% sont non-conformes et inutiles dans le cadre de cette épidémie.
      https://www.usinenouvelle.com/article/air-liquide-et-le-ministere-de-la-sante-font-bloc-face-a-la-polemique-sur-le-projet-10-000-respirateurs.N956956


    • foufouille foufouille 30 avril 16:09

      @doctorix

      Dixit un gros charlatan avec sa b17, débilité de quinton etc


    • Garibaldi2 1er mai 02:23

      @doctorix

      Qu’est-ce-qui empêche de mettre sous anticoagulant une personne ventilée ?


    • doctorix doctorix 1er mai 15:06

      @Garibaldi2
      Rien .
      Mais si elle est ventilée, c’est que c’est un peu tard, et qu’on a raté le bon créneau.
      En France, il meurt 10 à 30% des malades sous ventilation.
      Aux USA, on parle de 85%.
      Il est probable, en l’état actuel des connaissances, que l’héparine leur aurait évité d’en arriver là, en évitant les micro-embolies, qui semblent être le mode opératoire de ce virus.


    • Garibaldi2 2 mai 03:34

      @doctorix

      Si 70% (au moins) des malades ventilés ne meurent pas c’est plutôt un bon chiffre.

      Il semble que vous n’avez pas lu cette communication parue dans Le Monde : https://blogs.mediapart.fr/pierre-jacques-raybaud/blog/310320/covid-19-proposition-d-un-nouveau-traitement-et-protocole-par-tritherapie

      ’Il est capital de repérer le J1, premier jour des signes et de conseiller de faire un bilan biologique, en cas d’aggravation entre J5 et J1O. La dyspnée et la SatO2 en ville sont de bons repères. À l’approche des 90 et en-dessous, il parait souhaitable de déclencher l’analyse. Il semble logique de prescrire une HBPM à dose préventive à ce stade, Lovenox 0,4ml/j 14j ou un anticoagulant oral Xarelto 10mg/j ou Eliquis 5mg/j pour 14j, et il y en a d’autres, selon les antécédents et analyse des contre-indications des patients.

      Cas du patient arrivé en réa : Outre les drogues habituelles des fondamentaux de l’homéostasie, les doses seront augmentées à l’appréciation des réanimateurs.

      À ce stade, en hypoxie, chez des patients ventilés, ce processus entraîne des micro-embolies diffuses, voir massives. La mortalité par EP est en moyenne de 35%. Il est donc légitime de durcir le traitement et d’ajouter, le cas échéant, des inhibiteurs des protéases à sérine comme le Camostat ou mieux le Nafamostat au Japon (Yamamoto- Mers-2016), dont on connait à la fois les propriétés anti-coagulantes mais aussi anti-virales par l’inhibition transmembranaire , notamment du gène TMPRSS2, qui est activé par le Sars-Cov 1 de 2003 ou le COVID-19 maintenant.’’.


      Ce n’est pas la ventilation qui tue le patient, les problèmes de micro-embolies sont pris en compte en réa.


    • doctorix doctorix 2 mai 10:59

      @Garibaldi2
      Non, je n’ai pas lu ça, mais je connais le principe et je l’approuve pleinement, puisqu’il correspond à la physiopathologie maintenant connue.
      Mais j’ai aussi lu que la pression positive endommageait le parenchyme pulmonaire déjà bien abimé. C’est d’ailleurs ce que constatent les réanimateurs américains.
      En fait, il faut proscrire l’assistance le plus souvent, mais donner 8 litres/mn d’O2, sans rien forcer, après avoir débouché les micro-vaisseaux à l’héparine. Je cois que les anticoagulants par voie orale seraient trop lents à agir, dans cette urgence absolue. En ville, au tout début, peut-être ?


    • doctorix doctorix 2 mai 11:02

      Un autre moyen de diagnostic précoce de danger imminent est le scanner à basse intensité, les dégâts pulmonaires étant précoces et caractéristiques, très reconnaissables avec cet examen.


  • logan 28 avril 21:29

    Tout ça est tellement faux. Impressionnant.

    En fait il y a une grosse erreur chronologique. La première stratégie des gouvernements n’était pas le confinement. C’est face à l’échec de leurs politiques et à l’explosion de l’épidémie qu’ils ont dû se résoudre au confinement général.



    • Ecureuil66 29 avril 08:30

      @logan
      je pense au contraire qu’il n’avaient aucune stratégie contre le covid ,la Chine étant un pays totalitaire a réagi avec ses méthodes habituelles, que la gouvernement italien s’est affolé et a décrété le confinement genéralisé (en 2 étapes) parcequ’il ne savait pas quoi faire puis l’Espagne a suivi et la France toujours pour la même,raison et ainsi de fil en aiguille , et en mettant la pression ( par médias interposés)sur les états qui résistaient ....le but de ces gouvernements étant de se couvrir judiciairement , on ne sait jamais....actuellement la pression médiatique vise les USA qui ne font pas comme les autres en appuyant sur le nombre important des décès (mais on « oublie » de le rapporter au chiffre de la population de ce pays !) 
      le confinement généralisé est la méthode la plus stupide qui soit , un réflexe de peur incontrôlé qui a été avalisé par une population complètement hypnotisée par les médias mainstream ....même les partis politiques dits d’opposition n’ont aucune idée et balancent n’importe quoi pour faire semblant d’exister ....


    • Eric F Eric F 29 avril 12:15

      @Ecureuil66
      « le but de ces gouvernements étant de se couvrir judiciairement »

      Effectivement, ce n’est pas un gros complot comme certains cherchent à faire accroire, mais un excès du « principe de précaution », non seulement judiciaire au sens strict (mise en accusation devant la haute cour), mais aussi face au jugement de la rue et de l’urne (« il nous a sacrifié sur l’autel de la finance »), et au jugement de l’histoire (ne pas être celui qui a laissé se répandre une épidémie dévastatrice).
      Les comités médicaux servent de paravent, mais dictent en fait leur loi.


    • logan 29 avril 12:38

      @Ecureuil66
      Ok si vous préférez, on peut ne pas parler de stratégie mais de positionnement politique.
      Ils ont choisit de laisser le virus se propager en France. On se rappelle notamment des questionnaires pour savoir si on venait d’Italie ou de Chine alors que nous étions déjà en pandémie.
      Ils ont fait peu de tests.
      Ils nous on expliqué que les masques ne servaient à rien sauf aux soignants. Et plein de soignants n’avaient pas de masques.
      Ils ont mis en place les histoires de stade 1 2 et 3 et essayaient de nous faire croire qu’ils contrôlaient la situation avec leurs histoires de clusters.
      Ils nous ont expliqué que c’était safe d’aller voter pour les municipales et qu’il n’était pas question de confiner et de fermer les écoles au niveau national comme en Italie.
      Et quand les hopitaux ont commencé à se retrouver saturés de malades et que la panique a commencé à monter, ils nous annoncent que finalement on va confiner tout le monde.

      L’important c’est de comprendre que le confinement intervient après que la mal a été fait et il est donc absurde d’associer le confinement aux mauvaises statistiques de la France par rapport à d’autres pays. Le virus s’était déjà largement propagé quand ils ont commencé à confiner.


    • Garibaldi2 29 avril 15:46

      @logan

      Si vous commencez à présenter un raisonnement logique, vous avez toute les chances de vous faire clouer par les oreilles sur la porte de la grange ! Protégez-vous, vous et ceux que vous aimez, et pour les autres ... Dieu reconnaîtra les siens !


    • doctorix doctorix 29 avril 16:14

      @logan

      il est donc absurde d’associer le confinement aux mauvaises statistiques de la France
      Pas vraiment. L’exemple du danger du confinement est donné par les ehpads.
      Ce sont 600.000 résidents, 0,9% de la population française, qui recueillent 40% des morts. 45 fois plus en moyenne...
      Si du moins on peut croire qu’on n’a pas compté parmi eux les 400 morts journaliers qu’ils totalisent en année ordinaire, histoire de gonfler les chiffres afin qu’ils se rapprochent de ceux de la grippe saisonnière.


    • Garibaldi2 29 avril 16:47

      @doctorix

      Bravo pour le sophisme ! Vous pouvez nous faire le même avec les marins du Charles de Gaulle, condamnés à côtoyer au quotidien des contaminés.


    • doctorix doctorix 29 avril 17:05

      @Garibaldi2
      Oui. Ils sont positifs à 60%.
      Mais combien de morts ?
      Zéro.
      On meurt parce qu’on est fragile quand on est vieux.
      Au moins, les marins seront vaccinés naturellement et sans vaccin.
      Et nous, nous serons privés de ce bienfait.
      Fuir, toujours fuir, quand il faut affronter pour vaincre !


    • Désintox Désintox 29 avril 22:06

      @doctorix
      C’est sûr qu’il y a plus de morts dans les ehpads que dans les crèches, on se demande bien pourquoi !

      Et que dire des cimetières ? 100% de mortalité ! C’est bien la preuve des dangers du confinement !


    • Garibaldi2 30 avril 12:44

      @doctorix

      ’’Au moins, les marins seront vaccinés naturellement et sans vaccin.’’


      Ce n’est pas l’avis de Didier Raoult :

      ’’Enfin, le Pr Raoult a affirmé qu’il ne travaillait pas sur un vaccin, un « défi idiot », « pour une maladie qui n’est pas immunisante ». Il estime d’ailleurs que l’utilisation massive d’un vaccin pour l’éradiquer est « proche de zéro ».’’.

      https://fr.sputniknews.com/france/202004301043685738-le-consensus-cest-petain-didier-raoult-etrille-le-conseil-scientifique-de-macron/

      Seriez-vous plus compétent que Didier Raoult dans ce domaine ???!!!


    • doctorix doctorix 30 avril 13:35

      @Garibaldi2
      Vous ne comprenez donc pas ce que vous lisez.
      Les marins sont protégés pour l’épisode en cours à moins d’un gros coup de pas de bol. Tout comme les français qui ont vaincu leur infection.
      Aucun vaccin ne les protégera d’un épisode ultérieur.
      Vous n’allez quand même pas prétendre que je défens le moindre vaccin, si ?


    • Garibaldi2 1er mai 03:13

      @doctorix

      Je comprends parfaitement ce que vous écrivez : ’’Au moins, les marins seront vaccinés naturellement et sans vaccin’’.

      Vous évoquez maintenant une simple immunisation temporaire, mais en Corée du Sud :

      ’’Ils sont 25 de plus rien que pour la journée du lundi 13 avril 2020. 25 personnes, ajoutées aux 91 déjà recensées, chez qui le Covid-19 se serait « réactivé » après une première infection et guérison en Corée du Sud, selon les mots du directeur des Centers for Disease Control and Prevention du pays. Pour l’instant, impossible de savoir si le virus est effectivement ré-apparu chez ces malades. Plusieurs facteurs entrent en jeu, comme la durée de l’immunité qu’une infection au SARS-CoV-2 pourrait conférer aux malades guéris.’’

      https://www.sciencesetavenir.fr/sante/covid-19-en-coree-du-sud-116-possibles-cas-de-reinfections_143489

      Morgane Bomsel, directrice de recherche au CNRS et également impliquée à l’Inserm et à l’Institut Cochin dans la recherche sur le Covid-19 :

      ’’l y a forcément une réponse immunitaire induite par l’infection. La question est de savoir si elle va être protectrice ou pas, et combien de temps elle va durer. On sait que pour les autres coronavirus comme le SRAS de 2003 ou le MERS de 2012, l’infection induit la production par l’individu infecté d’anticorps capables de le neutraliser in vitro, c’est-à-dire en laboratoire, mais aussi d’autres anticorps qui facilitent au contraire la réinfection in vivo, c’est-à-dire dans l’organisme.’’


      https://www.sciencesetavenir.fr/sante/covid-19-l-immunisation-pourrait-ne-pas-etre-protectrice-d-une-prochaine-infection_143024


      ’’Dans un entretien accordé à France 24 depuis Séoul, la cheffe de la diplomatie sud-coréenne Kang Kyung-wha, revient sur la gestion de la pandémie de coronavirus en Corée du Sud, qui a permis de rapidement maîtriser sa propagation. Elle annonce aussi que des patients guéris du Covid-19 ont à nouveau été testés positifs quelques jours plus tard, et confirme que son pays s’apprête à expédier 600 000 kits de tests de dépistage aux États-Unis.’’.

      https://www.france24.com/fr/asie-pacifique/20200413-des-patients-gu%C3%A9ris-ont-%C3%A0-nouveau-%C3%A9t%C3%A9-test%C3%A9s-positifs-au-covid-19-dit-la-chef-de-la-diplomatie-sud-cor%C3%A9enne

      Dr Seth Berkley, président-directeur général de l’alliance GAVI pour l’immunisation et les vaccins : « C’est le troisième coronavirus à aller dans la population humaine en 20 ans, et il ne semble pas avoir provoqué d’immunité à vie chaque fois, ni même d’immunité à long terme »

      https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/infectiologie/covid-19-encore-incertaine-la-duree-dimmunisation-post-infection-pourrait-etre-de-quelques-mois


      Donc, pour le moment, on ne sait rien de l’avenir de cette pandémie, sur la possibilité d’immunité sur le court ou le long terme après avoir contracté le virus, des atteintes pulmonaires, et autres, sur le long terme, ...

      Vous êtes anti vaccin, contrairement à Didier Raoult qui dans son interview d’1 heure sur BFM le 30 avril, en a recommandé au moins 2 à la journaliste pour ses enfants. Il recommande aussi le vaccin contre les papillomavirus, pour les femmes et les hommes, ce qui ne devrait pas plaire non plus aux Delépine !

      https://www.mediterranee-infection.com/papillomavirus-faut-il-se-faire-vacciner/


    • doctorix doctorix 1er mai 13:13

      @Garibaldi2
      Donc ce virus peut toucher deux fois les mêmes.
      J’en prends acte.
      Mais alors, ça rend le futur vaccin très problématique...
      Ferait-il mieux que la maladie ?

      Puisque vous en parlez, je suis en accord avec Raoult sur son traitement, mais en totale opposition avec sa vaccinomanie.
      Il faut dire qu’un virologue sans les vaccins, ce serait plutôt incongru.


    • doctorix doctorix 1er mai 13:28

      @Garibaldi2

      contrairement à Didier Raoult qui dans son interview d’1 heure sur BFM le 30 avril, en a recommandé au moins 2 à la journaliste pour ses enfants. 

      Vous voulez dire deux de plus que les 11, hélas...
      Notamment la varicelle.
      Mauvaise idée.
      Un de mes neveux s’est fait convaincre par son médecin de subir cette vaccination... à 35 ans.
      Trois mois après, on lui diagnostiquait une maladie de Berger. Une maladie auto-immune qui s’attaque au rein.
      Il a maintenant un rein au père Lachaise, et l’autre qui déconne.
      Régime à vie.
      Merci Docteur.


    • Garibaldi2 2 mai 03:22

      @doctorix

      La vaccination universelle des enfants contre la varicelle n’est pas recommandée car fondée sur plusieurs observations et hypothèses. D’abord, en dehors du cas des immunodéprimés, les risques de développer des formes moins graves de varicelle atteignent essentiellement les bébés de moins d’un an (non concerné par la vaccination) et les adultes, avec un risque qui croît avec l’âge.


      Donc c’est un mauvais toubib qui a prescrit, sauf si la vaccination était dans le cadre professionnel (personnel de santé).


      La maladie de Berger ne peut pas être le résultat de cette vaccination car elle évolue très lentement sur plusieurs années. Il faudrait établir une liaison de cause à effet et non une simple quasi concomitance.


      Il n’y a pas d’obligation du vaccin contre la varicelle.


    • doctorix doctorix 2 mai 10:49

      @Garibaldi2

      Il faudrait établir une liaison de cause à effet et non une simple quasi concomitance.
      Oui, c’est ce qui fait qu’on vaccine encore, les effets indésirables n’étant comptabilisés que sur quelques jours ou semaines lors des essais.
      La concomitance a toujours bon dos, et pour un moment encore, mais il faut parfois des années pour qu’une maladie auto-immune se développe.

      Une production excessive d’Ig A circulant dans le sang peut entraîner l’agglutination d’Ig A. (wiki)
      C’est ce que peut produire un vaccin, et ce dans des délais brefs. Ici, il n’a fallu que trois mois.

      L’évolution de cette maladie se fait, la plupart du temps, très lentement, (wiki)
      La plupart du temps. Ce qui ne veut pas dire toujours. D’ailleurs, elle touche aussi de jeunes enfants (et pour cause !)


  • rogal 28 avril 21:50

    Intéressant.

    Un regret : que le problème de l’munisation ne soit pas évoqué.

    Une interrogation : à l’origine de l’erreur française les « élucubration » de Neil Ferguson, soit. N’y avait-il pas aussi les exemples chinois et italien ?


  • pipiou2 28 avril 22:20

    Un bon gros délire.

    La Chine n’est même pas citée.

    d’ailleurs y a-t-il eu le virus là-bas ?


    • njama njama 29 avril 13:16

      @pipiou2
      d’ailleurs y a-t-il eu le virus là-bas ?  oui mais pas certain que ce soit le même...

      Le Covid-19 a une grand-mère, un grand-père et un arrière grand-père. Où sont-ils ? Par M. K. Bhadrakumar, Mondialisation.ca, 28 avril 2020
      [...] Cinq organisations scientifiques chinoises de premier plan ont recueilli les données de 93 spécimens du génome du Covid-19 publiés dans une base de données mondiale basée sur les contributions de 12 pays sur quatre continents différents.

      Les recherches ont montré que le premier « ancêtre » du Covid-19 est un virus connu sous le nom de mv1, qui a ensuite évolué vers les haplotypes H13 et H38. (Un haplotype est un groupe de gènes hérité d’un seul parent au sein d’un organisme).
      A leur tour, les H13 et H38 ont évolué en un haplotype de deuxième génération – H3 – qui a ensuite évolue en H1 (Covid-19).
      En d’autres termes, le « père » du Covid-19 est le H3 ; ses « grands-parents » sont le H13 et le H38 ; et son « arrière-grand-père » est le mv1.
      Or, bien que le virus qui a été découvert sur le marché des fruits de mer de Wuhan soit bien de la variété H1 (Covid-19), seul son « père », le H3 a été repéré à Wuhan – et PAS sur le marché des fruits de mer.
      Il est important de noter que les « grands-parents » du Covid-19 – le H13 et le H38 – n’ont jamais été repérés à Wuhan.

      « Cela suggère que le H1 a été apporté au marché des fruits de mer par une personne infectée, ce qui a déclenché l’épidémie. La séquence génétique ne peut pas mentir ». (Ambassadeur Zhang)

      Il suffit de dire que la source originelle de la propagation de Covid-19 reste à déterminer et que la piste pourrait aller dans n’importe quelle direction. À l’heure actuelle, bien que le Covid-19 ait été découvert pour la première fois à Wuhan, son origine exacte reste encore à déterminer.

      En attendant, il existe des signes révélateurs. Ainsi, l’ambassadeur Zhang a expliqué :

      lire la suite : [...] https://www.mondialisation.ca/le-covid-19-a-une-grand-mere-un-grand-pere-et-un-arriere-grand-pere-ou-sont-ils/5644867


  • xana 28 avril 23:08

    Bravo Mr Delepine. Il fallait le dire, et vous l’avez dit dans prendre de gants.

    Mais comme je l’ai dit déjà, vous ne pourrez jamais convaincre des gens qui se sont affolés : Ils ne voudront jamais passer pour des naïfs !

    C’est comme pour les extra-terrestres : Une question de foi, ces gens-là ne sont pas sensibles à la raison.


  • Prudence Prudence 29 avril 01:23

    Taux de létalité (nb. de décès parmi les malades), selon l’Université Jon Hopkins :

    1 Nicaragua 23,08%
    2 Belgique 15,49%
    3 Mauritanie 14,29%
    4 France 14,26%
    5 Bahamas 13,75%

    Donc en France, COVID est 142 fois plus mortel que la grippe. Quatrième pire pays du monde quant à la létalité COVID.

    Est-ce que cela a un rapport avec le confinement ? Personnellement j’en doute, l’article ne m’a pas du tout convaincu.


    • Furax Furax 29 avril 12:10

      @Prudence
      Je n’ai pas les mêmes chiffres.
      Comme d’habitude CHAMPIONS DU MONDE !
      https://twitter.com/kte06kte/status/1254114371304857603

      Est-ce que cela a un rapport avec le confinement ?

      Je n’en sais rien. Mais nous sommes certainement le seul pays où l’on INTERDIT aux médecins de prescrire un traitement efficace, où l’on INTERDIT aux pharmaciens de vendre des masques etc.
      CHAMPIONS DU MONDE !


    • Eric F Eric F 29 avril 12:21

      @Prudence
      Comme cela dépend de la politique de dépistage, le comptage du nombre de personnes infectées n’est absolument pas représentatif. Le comptage des décès est également fait selon des critères différents : covid (si dépisté) ou la co-morbidité (diabète, etc.), ou la manifestation prédominante (crise cardiaque, embolie, etc.).
      Du reste, certains pays ne dépistent pas et décomptent en pneumonie les cas de covid, tant que ça reste sous le seuil d’emballement épidémique.


    • njama njama 29 avril 14:14

      @Prudence
      selon l’Université Jon Hopkins 


      les mêmes qui prévoyaient une pandémie en octobre 2109 qui pourrait faire 65 millions de morts, faut donc engranger les chiffres...
      A votre place je ne me fierais pas de trop aux manipulateurs de marionnettes

      Event 201 Pandemic Exercise : Highlights Reel (vidéo en anglais) (11’45)

      https://youtu.be/AoLw-Q8X174

      Extraits de l’exercice de simulation de pandémie Event 201 organisé par le Johns Hopkins Center for Health Security en partenariat avec le Forum économique mondial et la Fondation Bill et Melinda Gates le 18 octobre 2019 à New York, NY. L’exercice a illustré les efforts de préparation à la pandémie nécessaires pour réduire les conséquences économiques et sociétales à grande échelle d’une grave pandémie.

      S’inspirant d’événements réels, l’événement 201 identifie des questions politiques importantes et des défis de préparation qui pourraient être résolus avec une volonté et une attention politiques suffisantes. Ces questions ont été conçues sous forme de récit afin d’engager et d’éduquer les participants et le public.

      For more information visit http://www.centerforhealthsecurity.org/event201/


    • doctorix doctorix 29 avril 16:23

      @Prudence
      Donc en France, COVID est 142 fois plus mortel que la grippe.
      Alors, il faut s’attendre à 18.000 x 142 = 2 millions 556 mille morts,puisque la grippe saisonnière tue 18.000 personnes par an.
      Je suppose que vous plaisantez ?
      Déjà, on peine à atteindre les 18.000 habituels, il faut pour cela vider les fonds de tiroir, c’est à dire inclure une bonne partie des morts habituels des ehpads (400/jour en année « normale ») pour parvenir à ce chiffre assez ordinaire.


    • xbrossard 29 avril 23:12

      @Prudence
      chiffres qui ne veulent rien dire puisque chez nous on ne connaît pas le nombre de malades (on ne les dépistent pas)


  • Frédéric BOYER Frédéric BOYER 29 avril 09:55

    Je ne saurais trop vous féliciter pour la qualité de votre article et le courage dont vous faites preuve face à la bêtise et surtout l’inculture du monde médical, politique et médiatique.
    Au tout début du confinement, j’ai relu « Knock » de Jules Romain. Il faudrait le faire étudier dans toutes les écoles et faire représenter la pièce dans toutes sortes d’endroits pour tuer le virus le plus dangereux, celui de la peur...


    • xana 29 avril 10:10

      @Frédéric BOYER
      « Knock » est un livre excellent. Même s’il date un peu, sous forme de comédie il démontre parfaitement le lien entre la médecine et ses patients : La peur (la panique) des uns, qui les empêche de raisonner, et l’avidité insatiable des autres.

      Toujours d’actualité


    • Le Panda Le Panda 29 avril 12:35

      Bonjour Frédéric BOYER,
      Il est évident que « L’Ignorance » ne se cultive pas !
      Patrick Juan
      Le Panda


  • Aristide Aristide 29 avril 10:52

    C’est ici la distribution d’entonnoirs ?


  • Eric F Eric F 29 avril 11:14

    Il me semble qu’il faut être extrêmement prudent dans les comparaisons de chiffres entre des pays qui ne sont pas affectés de la même façon par l’épidémie. Cela n’est pas spécifique au Covid19, une maladie peut être plus intense dans un pays que dans un autre, surtout sous des latitudes différentes (ainsi le covid épargne davantage les pays chauds, ou encore l’ebola épargne davantage les pays froids)

    Même entre pays voisins, il est apparu que certains pays ont connu des foyers épidémiques très intenses, qu’ils n’ont pu circonscrire et qui menaçait de se répandre. Il y a eu vers mi-mars un quasi-arrêt des mouvements de population, à la fois d’un pays à l’autre, et à l’intérieur de certains pays (tous les pays n’ont pas confiné, mais tous ont introduit des mesures restrictives). On peut dire d’une certaine manière que cela a « gelé » la situation épidémique, et contribuer à épargner les pays qui n’avaient pas encore atteint leur seul d’emballement épidémique (soit parce qu’ils avaient une meilleure protection/prévention, soit simplement parce que le virus n’avait pas encore circulé, car c’est très stochastique).

    On connait maintenant mieux les « profils à risque », et il apparait qu’un confinement ciblé aurait été plus efficient (efficacité à plus juste effort) dans les pays les plus touchés. Bizarrement, il n’en n’est plus guère question dans les mesures de levée de confinement, alors que la protection spécifique des populations vulnérables à ce virus sécuriserait un déconfinement plus intensif pour les autres, notamment les scolaires.


  • Laulau84 29 avril 11:44

    Un grand bravo pour dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas ! Effectivement c’est très étrange que les pays ayant choisi le confinement général affiche des taux de mortalité beaucoup plus importants que les autres, ça soulève beaucoup de questions.... &#129300; bref tout ça et géré n’importe comment depuis le début et les principaux médias et sources d’informations font énormément de torts et jouent sans cesse sur la peur des gens, des dégâts collatéraux il va y en avoir énormément ! Ça fera très mal quand on fera le décompte...


    • Eric F Eric F 29 avril 13:45

      @Laulau84
      effectivement la communication anxiogène conduit à ce qu’une bonne partie de la population ne veulent plus reprendre l’activité, les partis d’opposition, syndicats, profs, associations, etc.


    • Eric F Eric F 29 avril 19:04

      Selon un sondage dans les pays d’Europe évoqué aux actus, les Français sont les plus inquiets de l’épidémie. Tout le monde s’y met : le corps médical, les média qui relaient, les politiciens qui surenchérissent. Ainsi on ne parle plus aujourd’hui que d’une forme de complication chez certains enfants (combien de cas ?), étonnez-vous que ça dissuade de la reprise scolaire, alors qu’elle en cours dans certains pays voisins.


  • Le Panda Le Panda 29 avril 12:32

    @Les auteurs

    Je me pose réellement une question essentielle, j’ai essayé de vous joindre téléphoniquement et l’on tombe à chaque fois sur une messagerie. Je puis comprendre que vous teniez pas compte que vous avez prêté « serment » mais pour la vente de vos ouvrages. Au lieu de pousser les gens dans la rue, regardez du côté de l’hôpital Necker et vos articles indéniablement sont tourné dans un excellent français. Mais par vos propos vous augmentez la pandémie, je l’affirme, c’est « scandaleux » je ne parle nullement dans l’ombre. Il y a le côté climatologique dont vous ne parlez pas du tout et pour causes, combien de ventes en moi ?

    Patrick Juan

    Le Panda 


  • njama njama 29 avril 14:23

    Jean-Dominique Michel | « Anatomie d’un désastre » | Avril 2020

    Jean-Dominique Michel, anthropologue et expert de renommée mondiale en matière de santé publique. Après avoir étudié pendant plus de 30 ans les pratiques de soins et dispositifs sanitaires en Europe et dans le monde et avoir enseigné dans une quinzaine de programmes universitaires et Hautes écoles en Suisse et à l’étranger, il a travaillé comme nul autre ces dernières semaines pour comprendre et mettre en perspective ce qui nous arrive.

    https://www.youtube.com/watch?v=4MqArCjrkmI


    • njama njama 29 avril 14:25

      (Extraits) « Le discours officiel relayé par les médias est une sorte de propagande »

      « J’y vois une déliquescence éthique, mais aussi intellectuelle et philosophique de nos civilisations. De ce point de vue, je dirais que le Covid est un révélateur de nos incohérences ; incohérences fatales »

      « Une fois qu’on a généré un état de panique […], c’est très difficile pour nous de changer une cognition erronée »

      « On a vu un embrayage s’actionner, allant vers la stérilisation de la pensée et un déni de réalité »

      « L’exposition massive de la population aux vrais facteurs de risque que sont la malbouffe, la pollution, le stress et la sédentarité […] s’est retrouvée dans le Covid »

      « On a laissé la responsabilité de gouverner […] à une cohorte de mathématiciens-modélisateurs – des geeks – qui passent leur vie devant des ordinateurs à construire des mondes qui n’existent pas  »

      « Le confinement, […] c’est le pire cas de figure pour faire flamber une épidémie »

      « Un train de réponses intelligent, c’est : multiplier la capacité de dépistage, dépister le plus de gens possible, mettre en quarantaine ceux qui sont contagieux et utiliser le traitement à base d’hydroxychloroquine »

      « Les interventions sur le lien social sont plus efficaces que les réponses sanitaires. Et là on a isolé des centaines de milliers de personnes de manière durable »

      https://www.athle.ch/2020/04/26/covid-19-a-ne-pas-manquer-notre-interview-de-crise-avec-jean-dominique-michel/


  • yvesduc 29 avril 15:45

    J’apprécie en général vos articles et vos points de vue alternatifs, notamment sur les vaccins. Mais cette fois, il y a une énorme confusion. Mettre côte-à-côte la durée et la dureté du confinement, et la courbe des décès, et en conclure que le confinement est nocif, est aussi rigoureux scientifiquement que tenir le raisonnement suivant : « Tous les humains respirent et décèdent, donc l’air est un poison mortel » ! Corrélation n’est pas raison. Les autres facteurs de gestion de l’épidémie sont les masques, les tests, le nombre de lits en réanimation, l’information du public, tous sujets où les dirigeants français ont gravement défailli – au cas où cela vous ait échappé !!!

    Aussi, et pour prendre le parfait contrepied de votre article, la question à se poser me semble au contraire de savoir s’il n’aurait pas fallu durcir le confinement. La France, qui au départ de cette histoire n’a donc quasiment aucun atout, contrairement à certains de ses voisins, ne tient pas compte de l’expérience chinoise. Et l’expérience chinoise a été qu’un confinement mou a échoué et que seul un confinement dur, sans transports en commun et en isolant les malades dans des lieux réquisitionnés (hôtels, gymnases), a fonctionné. Écoutons le Dr Philippe KLEIN, chef d’hôpital à Wuhan, et prions qu’il n’ait pas raison !!! https://www.youtube.com/watch?v=cfJ8iBFbrOQ


    • doctorix doctorix 29 avril 16:32

      @yvesduc
      J’ai mieux à vous proposer.
      Il faut tuer tous les Français au sabre ou au pistolet, afin de leur éviter de mourir du Covid 19.
      On peut aussi penser que des masques auraient résolu le problème tout aussi bien sans ruiner notre économie.


  • troletbuse troletbuse 29 avril 16:15

    Ma mémoire fonctionnant très bien, je vais vous rappeler un « incident » arrivé en mars 2009. Cet « incident » a très vite été étouffé.

    Etait-ce une première tentative de répandre un virus ?

    C’était l’année de la fausse pandémie H1N1 qui allait faire des millions de morts, soi-disant.

    http://www.cadureso.com/actualite/recherche/275-virus-h5n1-contamine-un-vaccin-experimental

    On y retrouve bien sur Bill Gates qui veut vacciner le monde entier mais qui, bizarrement, revend toutes ses actions dont celles du labo Baxter, auteur de l’incident, en juillet 2009 pour investir dans l’énergie

    https://www.20minutes.fr/economie/557187-20090817-economie-bill-amp-melinda-gates-pref-egrave-rent-l-rsquo-energie

    En revanche il ne veut pas de vaccins, lui.

    https://www.alterinfo.net/L-ancien-medecin-du-milliardaire-revele-que-Bill-Gates-a-refuse-de-vacciner-ses-propres-enfants_a136416.html

    Le « philantrope » (pour lui) ne reculerait devant rien pour faire du fric :

    https://www.lefigaro.fr/sciences/bill-gates-veut-construire-des-usines-pour-les-futurs-vaccins-20200406

    En conclusion, les enfants non-vaccinés sont en meilleure santé que les enfants vaccinés.

    https://cogiito.com/a-la-une/une-etude-americaine-revolutionnaire-confirme-que-les-enfants-non-vaccines-sont-en-meilleure-sante-que-les-enfants-vaccines/

    Pour la Bachelot qui était en cheville avec les labos, il ne faut pas oublier qu’elle a acheté 90 000 000 de vaccins alors que l’épidémie avait fait un flop magistral et que l’on a payé quelques millions d’euros pour des prunes.

    Bien sur, ceci, c’est du complotisme.

    Allez les mougeons, méfiez vous des chauve-souris et des pangolins et des méchants virus qui mutent mais plus souvent dans les labos que dans la nature.


  • njama njama 29 avril 16:22

    16 dec 2009 [...]Dans une interview donnée au magazine allemand Der Spiegel, un membre de la Cochrane Collaboration, une organisation de scientifiques indépendants qui évaluent toutes les études menées sur la grippe, l’épidémiologiste Tom Jefferson montrait les conséquences de la privatisation de l’OMS et la marchandisation de la santé.

    « T. Jefferson : […] l’une des caractéristiques les plus ahurissantes de cette grippe, et de tout le roman-feuilleton qui en a découlé, est que, année après année, des gens émettent des prévisions de plus en plus pessimistes. Jusqu’à présent, aucune ne s’est jamais réalisée et ces personnes sont toujours là à répéter leurs prédictions. Par exemple, qu’est-il arrivé avec la grippe aviaire qui était censée tous nous tuer ? Rien. Mais, ce n’est pas cela qui arrête ces gens de faire leurs prédictions. Parfois, on a le sentiment que c’est toute une industrie qui se prête à espérer une pandémie.

    Der Spiegel : De qui parlez-vous ? De l’OMS ?
    T. J : L’OMS et les responsables de la santé publique, les virologistes et les laboratoires pharmaceutiques. Ils ont construit tout un système autour de l’imminence de la pandémie. Beaucoup d’argent est en jeu, ainsi que des réseaux d’influence, des carrières et des institutions tout entières ! Et il a suffit qu’un des virus de la grippe mute pour voir toute la machine se mettre en branle. » [20]


    • njama njama 29 avril 16:54

      (suite) Lorsqu’on lui a demandé si l’OMS avait délibérément déclaré l’urgence pandémique dans le but de créer un immense marché pour les vaccins et les médicaments contre le H1N1, Jefferson a répondu :

      « Ne trouvez-vous pas frappant que l’OMS ait modifié sa définition de la pandémie ? L’ancienne définition parlait d’un virus nouveau, à propagation rapide, pour lequel l’immunité n’existe pas, et qui entraîne un taux élevé de malades et de décès. Aujourd’hui, ces deux derniers points sur les taux d’infection ont été supprimés, et c’est ainsi que la grippe A est entrée dans la catégorie des pandémies. » [21]

      [20] Tom Jefferson, Entretien avec l’épistémologiste Tom Jefferson : « C’est toute une industrie qui espère une pandémie de grippe », Der Spiegel, 21 juillet 2009.

      [21] Ibid.

      source https://www.voltairenet.org/OMS-le-pape-de-la-grippe-A-accuse

      OMS DÉFINITION Qu’est-ce qu’une pandémie ?
      24 février 2010 On parle de pandémie en cas de propagation mondiale d’une nouvelle maladie. Une pandémie de grippe survient lorsqu’un nouveau virus grippal apparaît et se propage dans le monde entier, en l’absence d’immunité dans la grande majorité de la population.
      https://www.who.int/csr/disease/swineflu/frequently_asked_questions/pandemic /fr/

      La déclaration de pandémie par l’OMS le 11 mars 2020 est clairement abusive !


    • njama njama 29 avril 17:05

      Étant donné que le Covid-19 affecte essentiellement des personnes âgées dont la plupart ont une, deux ou trois pathologies facteurs de comorbidité, il est difficile d’admettre qu’il y aurait absence d’immunité dans la grande majorité de la population.

      La déclaration de l’OMS est abusive.


  • Traroth Traroth 29 avril 16:31

    Que d’approximations et de propagations de rumeur, dans cet article. Le sujet mérite mieux.

    La chloroquine n’est plus interdite depuis un petit bout de temps maintenant, et son utilisation ne donne pas les effets espérés. Les méthodes pour le moins approximatives de Raoult ont fait perdre du temps à tout le monde.

    Le confinement augmente la mortalité du Covid-19 ? Vous pensez démontrer cette affirmation en notant la corrélation en confinement et mortalité, sans comprendre que c’est la mortalité qui a entrainé le confinement, pas l’inverse. Non, le confinement n’est pas une bonne solution, mais c’est la seule qui restait après les fautes multiples du gouvernement. Le confinement aurait pu permettre de trouver le temps de faire tout ce qui n’a pas été fait depuis le début d’année, acheminer des masques, lancer une vaste campagne de tests, mais ça n’a pas été fait, et là, bien sûr, le confinement ne sert à rien. Mais ça ne suffit toujours pas à dire qu’il est nuisible.

    Il y a encore des gens pour dire que le Covid-19 n’est pas si grave, que c’est même moins grave que la grippe. Ce genre d’affirmation est déjà grave de la part d’un pilier de bar aviné, mais de la part d’un médecin, c’est scandaleux. Cette épidémie est loin d’être finie, la croissance du nombre de cas est toujours exponentielle. Visiblement, pour un « statisticien », vous semblez avoir le plus grand mal à comprendre les principes qui gouvernent les croissances exponentielles, et c’est bien dommage !


    • doctorix doctorix 29 avril 16:44

      @Traroth

      La chloroquine n’est plus interdite depuis un petit bout de temps maintenant

      Mais vous êtes comme à votre habitude d’une mauvaise foi redoutable  !!!
      L’hydroxyhloroquine est interdite à la vente en pharmacie, sauf lupus ou autre, et réservée à l’usage hospitalier, où elle est administrée trop tard, en présence de détresse respiratoire, c’est à dire quand le virus a disparu et qu’elle ne set plus à rien.
      Evidemment, elle est alors inefficace, et tout le monde saute sur ce fait, alors que c’est une hypocrisie sans nom.
      Prescrite aux premiers signes, elle réduit la charge virale de 30% en 24 heures, puis module la réponse immunitaire anarchique.
      Et le médecin que je suis vous emmerde : ce n’est que par un tripotage de chiffres qu’on arrive à faire passer le covid 19 devant une grippe saisonnière en termes de mortalité (les morts des ehpads, qui n’avaient pas besoin de ça pour mourir : mais c’est une bonne réserve quand on veut mentir).


    • foufouille foufouille 29 avril 17:03

      @doctorix

      Tu es pas médecin mais charlatan.

      Un bonne perfusion de quinton ou 20g de sel est suffisant pour toute maladie.


    • doctorix doctorix 29 avril 17:08

      @foufouille
      Ta gueule.


    • njama njama 29 avril 17:19

      @Traroth
      Étant donné que les virus mutent, les chances de ne jamais revoir ce Covid-19 sont très élevées, les épidémies vont et viennent sans que la science puisse l’expliquer. Le Covid-19 n’est jamais qu’un variant de la famille des coronavirus, les virus des rhumes... « un rhume sévère » dixit le Professeur Jean-Michel Molina, chef du service infectiologie de l’hôpital parisien Saint-Louis

      « Les coronavirus, on les connaît bien, ce sont des virus qu’on appelle les virus du rhume. C’est un peu comme si nous avions une épidémie de rhume plus sévère. Même si je ne souhaite pas banaliser la situation, je trouve qu’on la dramatise à l’extrême. »

      Lors d’une conférence datée du 3 mars, le directeur général de l’OMS insistait sur la sévérité du Covid-19, avec un taux de mortalité estimé à 3,4%, ce qui rend le virus « plus sévère que la grippe mais plus difficilement transmissible ». Tout le contraire de ce qu’avance l’infectiologue de l’hôpital Saint-Louis en somme, qui a réagi aux propos de l’OMS : « Ce taux est directement lié aux diagnostics qui sont faits. Si l’analyse se déroule à l’hôpital, le taux de mortalité sera beaucoup plus élevé parce qu’on aura analysé les formes les plus graves. Si l’analyse se déroule en ville, il sera beaucoup plus faible. À ce jour, il est difficile de se prononcer précisément. On ne pourra dire si ce virus est plus dangereux qu’une grippe qu’à la fin de l’épidémie. En tout cas, aujourd’hui il est beaucoup moins dangereux que d’autres coronavirus comme le SARS ou le MERS. »

      https://fr.sputniknews.com/sante/202003061043205997-coronavirus-un-infectiologue-francais-soppose-aux-dires-de-loms/


    • foufouille foufouille 29 avril 17:37

      @doctorix

      il faudrait que je fasse une liste de toutes tes débilités médicales.

      maintenant que tu as ta bonne grosse retraite de charlatan, c’est pour quand que tu vas soigner la polio en afrique pour avoir le nobel ?


    • Traroth Traroth 29 avril 18:19

      @doctorix
      Vous avez le culot de parler de mauvaise foi ? Aucun des résultats de Raoult n’est exploitable, donc vos affirmations péremptoires type « Prescrite aux premiers signes, elle réduit la charge virale de 30% en 24 heures », vous pouvez les remballer. Grâce à Raoult, vous n’en savez rien du tout ! Quant à son utilisation, ça fait longtemps que le protocole d’utilisation a été assoupli, et à ce stade, on ne peut que faire le constat de son efficacité très relative.

      Vous êtes médecin, mais le peu de cas que vous faites de la vie de patients parce qu’ils sont âgés fait froid dans le dos. Quelle déontologie !

      Je vous signale que sur une durée de vie suffisamment longue, l’espérance de vie tombe pour tout le monde à zéro, et que donc, considérer que les patients seraient morts de toute manière ôte toute raison d’être à votre profession. On ne saurait donc que vous recommander de changer de voie pour une profession plus en adéquation avec vos valeurs humaines. Dans un abattoir, peut-être ?


    • doctorix doctorix 29 avril 21:34

      @Traroth
      Vous dites des mots, je donne des faits
      https://www.mediterranee-infection.com/covid-19/

      considérer que les patients seraient morts de toute manière ôte toute raison d’être à votre profession.
      D’un côté, ma pratique professionnelle, qui est chaleureuse et respectueuse des anciens.
      De l’autre, les froides statistiques, qui s’étudient froidement..
      Je ne mélange pas.
      Et puis vous, qu’est-ce que vous avez fait dans votre vie auprès des jeunes des vieux ou de qui que ce soit, qui vous autoriserait à me donner des leçons ?
      Ce n’est pas votre CV qui va nous le dire. Il est si honteux que ça, ce CV ?


Réagir