mardi 19 décembre 2017 - par Eric F

Retour de la vignette automobile, une nouvelle idée timbrée

Les média, dont le rôle est souvent de préparer l'opinion aux mesures gouvernementales, ont bruissé de l'idée du retour de la vignette automobile -supprimée en 2000- pour financer l'entretien des routes (ref1). Le gouvernement a démenti, mais il est question d'une taxe supplémentaire sur les carburants (ref 2).

De qui se moque-t-on ? une hausse de la taxe sur les carburants a déjà été décidée pour 2018 (réf 3), chaque centime de hausse de la taxe sur le gazole rapporte à l'état 350 millions (ref 4), donc, pour une hausse 7,6c ce sont près de 2,7 milliards qui entrent dans les caisses ...et il y a aussi une hausse de 3,9c sur le sans plomb, donc au total cela doit atteindre 3,5 milliards.

En réalité, si les routes n'ont pas été entretenues, c'est que d'autres choix budgétaires ont été faits, car ni le budget de l'état ni celui des communes et département n'ont baissé.

Or nous constatons que dans les communes, les centres villes ont souvent été garnis de pavages décoratifs, les bordures en granite marbré, des éclairages rococo ont été installés... Les avenues ont été rétrécies, et des terre pleins paysagées ont été plantées, et sont entretenues en continu par des jardiniers municipâux ou des sociétés privées. Chaque commune a sa médiathèque, salle des fêtes, maisons de loisirs et associations dans des hôtels particuliers ou anciennes gares rachetés par la collectivité, alors que des locaux de bureaux sont loués pour les multiples services municipaux, redondants avec ceux des intercommunalités. Alors ilne reste plus d'argent pour entretenir les routes, si ce n'est multiplier les dos d'ânes abusifs par ci (voir photo), ronds points décorés par là -dont le cout vaut des dizaines de kilomètres de goudronnage-.

Donc la solution au niveau des collectivités serait de rétablir la part d'entretien de la voirie, à budget constant, en réduisant les locaux municipaux, la décoration, le prestige, l'animation/loisir...

Certes, au niveau de l'état, la hausse du prix des carburants ne compense pas la totalité du manque à gagner de l'écotaxe (qui, soit dit en passant, aurait du être maintenue pour le transport de transit). Eh bien là, en effet, une vignette de transit pour les poids lourds internationaux pourrait être instaurée, comme l'avait envisagé Ségolène Royale il y a trois ans (réf 5).

Mais pour les contribuable locaux, la coupe des hausses fiscale a déjà débordé (GSG, Carburants, tabac...), hormis pour les 2 ou 3% les plus fortunés (suppression ISF sur capitaux, flat tax), alors que l'ensemble des autres pays développés baisse la pression fiscale pour tous.

 

 

ref 1 http://www.leparisien.fr/societe/vers-une-vignette-automobile-pour-financer-l-entretien-des-routes-18-12-2017-7458999.php

ref 2 http://www.lepoint.fr/societe/bientot-une-vignette-automobile-pour-financer-l-entretien-des-routes-18-12-2017-2180823_23.php

réf 3 http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/09/25/le-gouvernement-confirme-une-hausse-du-prix-des-carburants-en-2018_5190827_3234.html

réf 4 http://www.economiematin.fr/news-hausses-dimpots-1-centime-de-taxe-sur-le-gazole-rapporte-350-millions-par-an-a-l-etat

réf 5 : https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/taxation-des-poids-lourds-comment-ca-se-passe-chez-nos-voisins-europeens_12366

 



97 réactions


  • Diogène diogène 19 décembre 2017 08:24

    Si la tendance, c’est d’instaurer une recette affectée à chaque emploi des fonds publics, on pourrait créer une vignette pour les écoles à mettre sur les cartables, une pour les hôpitaux à poser sur le front, pour la poste, il y a déjà les timbres !


    Mais on pourrait aussi supprimer l’impôt et les vignettes en faisant des appels aux dons et aux bénévoles, en privatisant le CNRS et en organisant des telethons tous les jours pour développer la recherche. Jupiter devrai y songer si un des demi-dieux qui l’entourent ne l’a pas encore fait.

    • Eric F Eric F 19 décembre 2017 10:55

      @diogène
      En effet, normalement les recettes ne doivent pas être « affectées » à un poste de dépense particulier, c’est une manière de « vendre » une nouvelle taxe que de la déclarer affectée à une bonne cause. Ceci étant, on peut admettre que cela peut alimenter le budget à hauteur de la dépense considérée, mais sans garantie que cela ne serve pas à boucher d’autres trous.
      Le problème est que les gens de Bercy et les comités Théodule font sans cesse preuve d’inventivité pour imaginer de nouvelles taxes, mais rarement pour optimiser les dépenses !


    • RICAURET 24 décembre 2017 18:34

      @Eric F
      JE VOUS RAPPELLE QUE L ON PAYE PAR L IMPÔTS L ENTRETIENT DES ROUTES LES PV DE RADARS SONT ÉGALEMENT AFFECTE EN PARTIE POUR L ENTRETIENT MAIS RIEN NI VA
      LA ENCORE ONT EST PRIS POUR DES CONS


    • Eric F Eric F 30 décembre 2017 15:00

      @RICAURET
      même si on se limite aux seuls prélèvements fiscaux sur l’usage de l’automobile (TIPCE, TVA sur voitures et carburants, taxes sur assurances automobiles, etc.), les taxes dépassent largement le cout de l’entretien des routes.


  • gruni gruni 19 décembre 2017 08:55

    Malgré tout, sans doute la magie de noël, la cote de popularité de Macron est en hausse, comme les taxes. 


    • Diogène diogène 19 décembre 2017 09:07

      @gruni

      La cote d’Omar Si se porte très bien aussi : les groopies de l’un et de l’autre ne s’intéressent pas aux taxes, mais aux contes de fées ou des mille et une nuits.

    • Eric F Eric F 19 décembre 2017 11:03

      @gruni
      Les raisons du bond de la cote de Macron ?
      -L’effet Johnny, tout comme la cote de Chirac avait bondit avec l’effet coupe du monde.
      -l’effet Wauquiez, avec le ralliement du centre et de la droite eurolibérale à Macron.


    • gruni gruni 19 décembre 2017 11:24

      @Eric F


      Je vous signale que la cote de Macron était déjà en hausse avant le décès de Johnny. Mais bon, admettons. Ce n’est pas plutôt parce que l’opposition (sauf Mélenchon d’après le même sondage) est dans les choux. On verra en janvier.

    • velosolex velosolex 19 décembre 2017 12:46

      @gruni
      C’est ce qu’on appelle la méthode coué, à moins que ce ne soit celui de la poussette au cul de la guimbarde, avec l’espoir que ça démarre. 

      Les sondages, c’est comme le hit parade des ventes, c’est souvent instrumentalisé, avec pour but de pousser chacune à rejoindre l’opinion commune, l’homme étant un individu atavique. 

    • velosolex velosolex 19 décembre 2017 13:16

      @Eric F
      Ce pays qui n’avait jamais investi dans l’éolien eut tout à coup le vent en poupe. 

      L’électricité gagnait tous les citoyens, qui même sans micro 
      Se mirent à chanter, plus haut, plus faux les uns que les autres !

       C’était là l’effet « Johnny » qui gagna pendant quelques jours tout le pays.
      C’était juste dommage qu’on ait pu le mettre en batterie, pour les mauvais jours
      Qui ne tardèrent pas à suivre, nous laissant à plat, gros jean comme devant. 

      Macron avait beau garder la rock attitude
      Ce petit marquis ne ressemblait pas à Johnny
      Méfiez vous des imitations


    • troletbuse troletbuse 19 décembre 2017 13:38

      @gruni
      Tiens Grounichou, vous avez demandé l’autorisation à Fergus pour venit polluer ce fil avec vos macronades, lèche-cul, va (de Macronimbus) qui se dit souteneur de la FI


    • Eric F Eric F 19 décembre 2017 17:35

      @gruni
      il y a évidemment d’autres causes que l’« effet Johnny », mais la mise en scène d’une « célébration nationale » booste la popularité présidentielle. L’autre cause que j’évoquais concerne davantage le fond, à savoir le ralliement progressif de la droite modérée, car la progression de popularité se trouve surtout dans cette mouvance.
      L’opposition peine effectivement à mobiliser, car il y a une sorte de résignation. Et pour la première fois depuis fort longtemps, l’ensemble les grands médias sont pro-gouvernementaux (c’est le « front du oui » du referendum de 2005).

      Ceci étant, la courbe de Sarko est restée au dessus de 60% jusqu’à la fin de l’année 2007, et a connu une descente abrupte dès le début 2008. En tout cas nos gouvernants préparent activement des causes de mécontentement....


    • gruni gruni 19 décembre 2017 17:41

      @Eric F


      Oui, là nous somme d’accords.

    • Alren Alren 19 décembre 2017 18:19

      @gruni

      De Gaulle avait réussi à conserver dans son parti de 1958, l’UDR, une droite bourgeoise type Chaban-Delmas et une droite beaucoup plus « bonapartiste » avec un Michel Debré.

      Cette union a perduré, cimentée par l’exercice du pouvoir, jusqu’à la fin du mandat de Sarkozy, qui avait rejeté cependant tout l’aspect « gaullisme social » et résisté à l’épisode Mitterrand, vaille que vaille.

      Mais avec la privation des places de pouvoir consécutives au mandat de Hollande puis celui de Macron, l’échec révélateur de Fillon à qui les merdias des ultra-riches préféraient Macron, ces deux composantes presque opposées du gaullisme historique se sont naturellement séparées.

      L’élection de Wauquiez, nettement réactionnaire, à la tête des LR, a montré que la droite bonapartiste-cléricale y était désormais majoritaire et laissé les « chiraquiens », dirons-nous, et leurs électeurs sans organisation.

      La plus proche était LREM. Libérés de l’obligation de soutenir un candidat LR, élus et électeurs de cette obédience Les chiraquiens se rallient, sans trop l’avouer, à Macron. D’où une hausse de la « popularité » de Macron.

      J’ai mis popularité entre guillemets car cela ne veut pas dire grand-chose car elle sert autant pour des soutiens enthousiastes que pour les opinions un peu indifférentes du marais intellectuel français qui ne hait pas une personne quand elle n’est pas « extrémiste ».

      Ajoutant à cela le fait que les mesures de haine du peuple : casse du code du travail, hausse de la CSG pour la majorité des retraités, multiplication des radars embarqués confiés au privé n’ont pas encore été sensibles dans la vie des gens, et cette illusion que Macron est proche des couches populaires moins éduquées puisque comme elles il paraît très ému par la mort de M. Smet, on a une explication d’un « rebond » qu’attendaient impatiemment les merdias.


    • roby 19 décembre 2017 19:26

      @velosolex
      Rappelez moi déjà comment s’appelle le directeur de l’institut de sondage et beau-fils de Macron ?


    • Le421 Le421 20 décembre 2017 08:40

      @roby
      L’institut OPIF ?  smiley


    • jeanpiètre jeanpiètre 20 décembre 2017 18:26

      @gruni
      Avec le fils de Brigitte patron de boite de sondage, ceux ci ressemblent encore plus à la méthode coue que du temps du tandem sarko parisot


    • pemile pemile 19 décembre 2017 17:08

      @HELIOS « 7 L/100*0,55*150 = 154 »

      p’tite erreur de calcul !


    • HELIOS HELIOS 19 décembre 2017 21:05

      @pemile

      effectivement j’ai compté comme un âne, voila ce que c’est que de faire du calcul mental juste avant d’aller déjeuner a l’heure de l’apéro !
      j’essaie d’expliquer avec les approximations (à la louche) qui correspondent en supposant qu’une voiture parcoure en moyenne 15 000 km/an soit 150 fois 100
      qu’elle consomme 7 litres au cent et que la TIPP sur l’essence et le gazole soit de 0,55€/Litre... le total fait 577 euros... qu’il faudra financer. 

    • Le421 Le421 20 décembre 2017 08:46

      @HELIOS
      Les taxes sur le SP dépassent le 60%
      Donc, on serait plutôt à 90cts qu’à 55.
      D’où la féroce campagne pour l’abandon du gazole.
      Le passage à l’électrique, illusion parmi les illusions, va faire chuter les recettes et conduira de fait à une hausse du prix de l’électricité.
      Ou, comment le micro-onde et la machine à laver vont finir par coûter un bras...
      Sans parler de l’uranium qu’il va falloir piller deux fois plus belle !!


  • flourens flourens 19 décembre 2017 09:41

    ce qui est magnifique c’est l’imagination sans borne des décideurs aux pouvoir, instaurer plus d’impôts et supprimer les dotations il est vrai que personne avant n’y avait songé, citoyens, faites pareil, augmentez votre salaire et diminuez vos loyers et autres dépenses et vous verrez ça ira bien mieux
    en tout cas réinventer la vignette il fallait bien des cranes d’oeuf pour avoir cette idée géniale, aller un effort, il reste l’octroi, la dîme et la gabelle


    • Diogène diogène 19 décembre 2017 09:44

      @flourens

      et la corvée... qui n’a jamais disparu dans les ménages, il est vrai !

    • Eric F Eric F 19 décembre 2017 11:13

      @flourens
      l’imagination est en effet au pouvoir ...pour ce qui est d’inventer des taxes. Bon, cela a été démenti pour ce qui concerne la vignette, mais le « tir d’avertissement » laisse penser à une autre option, et les médias complaisants nous diront : « ouf, on a échappé au pire ».


    • flourens flourens 19 décembre 2017 18:00

      @Eric F
      c’est la technique que dénonçait le regretté Charb, halla soit maudit, quand il faisait dire aux dirigeants, « bon demain on coupe les deux couilles à tout le monde », levée de bouclier, défilés manifs, un peu de castagne et finalement « bon on ne coupera qu’une couille »,
      on a gagné, on a gagné


    • Eric F Eric F 19 décembre 2017 18:22

      @flourens
      C’est en effet une manière imagée pour l’expliquer. smiley

      PS : maudit soient ceux qui prétendent tuer au nom de la religion en invoquant le nom du Dieu auquel ils se réfèrent, et si celui-ci existe, il leur fera regretter leur infamie pendant une longue éternité.


  • Pere Plexe Pere Plexe 19 décembre 2017 09:47

    Le smic à augmenté de 11 euros/mois en 2017.
    Environ 130 € /an.

    Il est grand temps de récupérer cette manne !
    ...pour refiler un peu d’oseille aux magnats des BTP et autres assujettis à l’ISF.
    L’équité est en Marche !


    • si nick 21 décembre 2017 10:38

      @Pere Plexe
      ...on me signale à l’oreillette qu’il faut aussi rapidement trouver une source de financement pour les voyages officiels. 


    • Eric F Eric F 21 décembre 2017 11:51

      @Pere Plexe
      oui, c’est le « ruissellement inversé », ce qui est versé aux bas salaires remonte vers les très hauts revenus sous forme de profits sur la consommation.


  • TSS 19 décembre 2017 10:29

    Un sénateur a même proposé une option encore plus fun !!

     taxer les automobilistes au Km en utilisant la géolocalisation

     autrement dit ,le flicage intégral de la vache à lait du GVt .

     les cons ça osent tout !

     En additionnant la vignette +le nouveau contrôle auto +80 km/h sur les

     départementales(radars) nous allons participer et pas qu’un peu à la folie des

     grandeurs de Jupiter et de sa clique de malfrats... !!

     ps : une partie de l’argent de l’état pour l’entretien des routes a été détournée

     pour acheter de nouveaux radars... !!
     

     


    • Eric F Eric F 19 décembre 2017 11:23

      @TSS
      Il est très probable que tôt ou tard l’ensemble des véhicules seront « connectés » à la fois au réseau (panneaux de signalisation avec envoi de signal) mais aussi à un système central (pour raison de sécurité et surveillance contre le vol, nous dira-t-on).
      Les portiques écotaxe étaient finalement peut être déjà obsolètes, car avec le système satellitaire européen visant à suppléer au GPS, les moyens existeront. A quoi s’ajoutent les caméras de surveillance qui fleurissent sur les routes et dans les rues.
      Comme dit la pub « c’est déjà demain » ;

      Le sénateur que vous mentionnez oublie que la taxe au kilomètre existe déjà, car plus on roule plus on consomme de carburant, lequel est déjà furieusement taxé !


  • velosolex velosolex 19 décembre 2017 12:08

    Voilà comment après avoir vu vos impots locaux être supprimés, vous allez devoir passer sous une multiplication de caisses compensatoires. Celle ci sera la première


    • William 19 décembre 2017 12:31

      @velosolex
      ce n’est pas comme ça que ça nous est présenté, mais en effet la question de la refonte des impôts locaux se pose effectivement, le gouvernement complètement inconséquent a annoncé la suppression de la taxe d’habitation (pas pour tout le monde, du reste) puis seulement après s’est avisé qu’il faut financer les collectivités locales !
      Mais dans le cas présent, ce sont aussi les routes « nationales » qui sont en cause, et par ailleurs la dégradation des routes secondaires s’est effectué ces dernières années alors que la taxe d’habitation était encore en place. Ce sont des choix d’affectation de budget (il est vrai que les communes ont du financer les activités péri scolaires de la réforme Peillon).


    • velosolex velosolex 19 décembre 2017 12:42

      @William
      Politique de gribouille avec pour but de soulager les copains, et que les pauvres applaudissent...La réforme de l’impôt sur la grande fortune exonérera les revenus des bling bling mais pas le foncier, avec les incidences sur le rural et la terre, dont les conséquences risquent d’être faucheuses, quand on voit les chinois acheter du foncier.



      extrait : , la taxation consistera donc en un prélèvement unique, identique quel que soit le patrimoine total du propriétaire, de 30 % des revenus de ces biens. Tandis que les biens immobiliers, eux, seront toujours soumis à une série de taxes et impôts : sur les revenus, sur le patrimoine immobilier, sur les plus-values immobilières, etc.

      Le problème, soulevé par Guillaume Sainteny, professeur à Polytechnique et qui a travaillé plusieurs années au ministère de l’Écologie, c’est qu’il y a parmi ces biens immobiliers des espaces naturels. Bois, terres agricoles, landes, friches, montagnes, littoraux… L’ensemble du foncier non bâti représente l’essentiel du territoire français (85 % selon Guillaume Sainteny). Parmi ces espaces, certains sont classés Znieff, Natura 2000, ou appartiennent à un parc naturel protégé.


    • Eric F Eric F 19 décembre 2017 17:51

      @velosolex
      je suis d’accord avec vous concernant les privilèges sur le capital et ses revenus par rapport au foncier, j’y ai du reste consacré un article.
      La filouterie du gouvernement pour faire passer la suppression de l’ISF est de le maintenir sur le foncier (comme vous l’écrivez : « soulager les copains, et que les pauvres applaudissent ») car le but est de détourner toute l’épargne et l’investissement vers les banques (mais bien peu va vers l’économie vraie)


  • William 19 décembre 2017 12:23

    Un pas en avant, un pas en arrière, l’idée de la vignette automobile est « enterrée »
    http://www.leparisien.fr/economie/entretien-des-routes-l-idee-d-une-vignette-automobile-deja-enterree-19-12-2017-7461195.php
    ...mais l’idée d’augmenter davantage la TIPCE reste ouverte, alors qu’elle augmente déjà de manière forte en 2018

    L’état des routes étant essentielle pour la sécurité, et plus elles sont dégradées plus leur réparation est chère, c’est donc une question prioritaire dans les budgets d’équipement nationaux et locaux, un retour à l’essentiel au lieu de dilapider sur des projets « poudre aux yeux » (je connais une commune de 200 habitants qui veut construire des « halles » à l’ancienne devant la salle des fête récente).
    Il y a de fausses économies, on voit de plus en plus des re-goudronnages effectués avec une couche très fines utilisant beaucoup de gravillons sur peu de goudron : ça se désagrège en une saison. Et pour reboucher les trous, on utilise parfois un mélange « à froid » mis et tassé à la pelle, qui ne durcit jamais et se délite à vue d’oeil.


    • Croa Croa 19 décembre 2017 12:40

      À William,
      Heureusement ! La vignette est une taxe écologiquement nuisible comme tout ce qui tend à augmenter les FRAIS FIXES sur les automobiles. Par contre avec la TIPCE c’est le contraire puisque cette taxe étant moins chère pour les petits rouleurs et pour les véhicules les plus sobres, son adoption tend à récompenser les bons citoyens.
      L’augmentation pour 2018 de la TIPCE est très raisonnable, voire très insuffisante pour dissuader l’énorme gaspillage d’énergie actuel car ceux qui prennent la voiture pour aller chier sont encore très majoritaires et pourtant ça chauffe !  smiley


    • velosolex velosolex 19 décembre 2017 13:01

      @William
      On peut faire le parallèle avec la société américaine, dont l’accident ferroviaire qui vient de se produire met en cause l’état des infrastructures. Pas une nouveauté, dans un pays qui produit des engins hauts de gamme, mais les installe sur des rails pourris. 

      L’image d’un mécanisme psychotique orchestré d’ailleurs par un paranoïaque....J’ai lu des témoignages totalement fous, mais oh combien révélateurs...Les bling bling encourageront cette logique libérale jusqu’au moment où l’état des routes ne leur permet plus d’ailleurs jusqu’à leur villa sécurisée.
      L’abandon de l’état de ses missions essentielles a des incidences inouïes sur le territoire ; Abandon des centres villes, spoliation et achat des terres agricoles par des puissances étrangères, pillage des savoirs faire, délocalisation d’industries essentielle. Tout cela est du à l’abandon de tout shéma directeur et de souci d’anticipation...Réjouissez vous bonnes gens, vous ne paierez plus d’impot locaux. Mais que restera t’il du local ?....Attendez, vous n’avez pas internet, pour vous en sortir ?

    • Eric F Eric F 19 décembre 2017 18:03

      @William
      En matière de taxation, ce sont souvent les mêmes qui paient deux fois, on le voit avec la TIPCE sur laquelle s’applique la TVA, de même qu’il existe une part de CSG non déductible, ou encore qu’un propriétaire de son logement paie la TH et la TF.

      @Croa
      Certes il y a des gens qui abusent de l’utilisation de la voiture mais ce n’est pas la règle générale, et dans la France rurale et provinciale il n’y a souvent pas d’alternative.


    • Croa Croa 19 décembre 2017 19:22

      À velosolex,
      « Réjouissez vous bonnes gens, vous ne paierez plus d’impot locaux. » Mais SI nous devrons toujours payer la taxe foncière ! ( Plus une autre professionnelle dont j’ai oublié le nom si vous travaillez à votre compte.)


    • Croa Croa 19 décembre 2017 19:27

      À Eric F. Dans la France rurale il y a des gens qui n’abusent pas en effet mais ça ne devrait pas être une raison pour dispenser tout le monde ! Le problème de ces gens c’est souvent leurs trop bas revenus, pas l’excès de charges.


    • Eric F Eric F 19 décembre 2017 19:44

      @Croa
      vu le prix des carburants, je connais peu de monde qui gaspillent, mais disons que ceux-là paient davantage de taxe sur les produits pétroliers que les gens raisonnables, et j’inverse le raisonnement par rapport au vôtre : ce n’est pas une raison pour brimer tout le monde.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 décembre 2017 21:43

      @Eric F
      La taxe carbone concerne toutes les énergies.

      "(..) Fixée à 7 euros la tonne de CO2 en 2014 et à 14,50 en 2015, la taxe carbone grimpera à 22 euros en 2016. Puis à 30,50 euros en 2017."


      Et ce n’est qu’un début... Cf le programme de Hulot.

    • Eric F Eric F 19 décembre 2017 22:15

      @Fifi Brind_acier
      par contre pas de taxe carbone sur les transports intercontinentaux, il sera bientôt moins cher d’acheminer une paire chaussure venant de Chine par la mer que venant de Brest par la route.


    • Croa Croa 20 décembre 2017 09:18

      À Eric F,
      À propos des godasses venant de Chine c’est déjà vrai ! smiley


  • docdory docdory 19 décembre 2017 13:23

    La suppression de la vignette automobile fut naguère l’une des décisions les plus scandaleusement démagogiques du gouvernement Fabius. 


     En effet, la voiture a un coût économique très important, à commencer par l’usure des routes et la nécessité d’en construire de nouvelles en raison de l’accroissement du trafic, mais aussi par le coût de l’accidentologie routière, de la pollution etc...

    La vignette avait l’immense avantage d’être un impôt très léger pour les voitures bon marché, petites voitures et vieilles voitures d’occasion. A l’époque, je ne payais qu’une centaine de francs par an pour une Renault 5 antédiluvienne, tandis que le conducteur de Ferrari devait payer dans les vingt mille francs par an. Il s’agissait donc d’un impôt juste et proportionné à la fortune de chacun, et qui avait l’immense mérite d’orienter la production automobile vers de petites voitures relativement peu puissantes.

     Or, à quoi assiste t-on depuis la disparition de la vignette ? A la multiplication incroyable de gros véhicules 4x4 et autres SUV, qui encombrent littéralement les rues des villes, consomment énormément de carburant par rapport aux économies qui seraient rendues possibles par les progrès des moteurs, et rendent le stationnement très difficile, voire parfois impossible, dans les parkings souterrains ( avez-vous essayé de garer votre voiture à côté d’un gros 4x4 dans un parking ? ).

    Donc, oui, la réapparition de la vignette aurait un effet dissuasif sur l’achat de gros 4X4 et SUV, qui sont une hérésie en ville, et verrait un retour en force des petites voitures, qui disparaissent actuellement du paysage automobile français.




    • velosolex velosolex 19 décembre 2017 13:54

      @docdory
      Vous avez bien sûr raison. 

      Reste que je doute fort d’après les projections que j’ai lu que la nouvelle vignette obéirait à la même logique...
      De 75 euros à 150 nous dit on....
      Et je me demande si ce ne serait pas la petite et vieille voiture qui serait la plus taxée, du fait que prétendument polluant davantage...
      Les conséquences de la pauvreté seront de plus en plus taxés par les possesseurs de grosses cylindrées bling bling, arborant leur fameuse pastille verte. 

    • Eric F Eric F 19 décembre 2017 18:11

      @docdory
      On peut partager le point de vue que vous exposez, mais à l’époque il y avait une grogne du fait de la hausse des carburants, et la suppression de la vignette avait été alors décidée pour compenser.
      Le problème est que la ponction fiscale a entretemps été reportée d’autres taxes, puisque le taux actuel de prélèvements est supérieur à ce qu’il était à l’époque. Donc restaurer par surcroit une nouvelle vignette serait une ponction supplémentaire.
      Par contre, diminuer une part de TIPCE pour la remplacer par une vignette progressive selon la puissance, cela peut se discuter, mais pas le cumul de la hausse de la taxe sur les carburants et la vignette en plus.


    • Croa Croa 19 décembre 2017 19:46

      À docdory,
      Effectivement l’ancienne vignette était un impôt juste car liée à la puissance fiscale et les gens les plus modestes avaient demi-tarif. Les lobbies ne l’aimaient pas parce qu’elle dissuadait la consommation de ferraille et le fait est que les français en consomment plus aujourd’hui.
      La TIPP est encore plus écologique puisqu’elle incite carrément à moins rouler. Elle n’a pas suivie les autres prix (contrairement aux idées reçus elle a peu augmenté) et, à mon avis c’est plus à cause d’une TIPP devenue insuffisante qu’il y a tant de gros 4x4 aujourd’hui, même si la disparition de la vignette n’y est pas pour rien non plus.


    • Eric F Eric F 19 décembre 2017 19:57

      @Croa
      jamais la TIPCE n’a été aussi élevée en pourcentage, n’oubliez pas aussi qu’elle augmente encore de 7,6c par litre en 2018, donc c’est une ponction supplémentaire sur le pouvoir d’achat pour ceux qui sont tributaires de la voiture.
      Les gros 4x4 hybrides sont favorisés pour le bonus (avec des critères de consommation biaisés) , il aurait fallu faire intervenir le poids dans le prix de la carte grise (c’est ça qui use les routes, au cube du poids, ai-je lu).


    • HELIOS HELIOS 19 décembre 2017 21:34

      @Eric F

      ... quasiment toutes les taxes ont un mode de calcul discutable !
      Rappelez vous, la vignette, ce fut :

      - d’abord la cylindrée. les moteurs de plus en plus petit et de plus en pluis puissant ont laissé les pauvres payer plus avec les vieux moteurs...
      - la démultiplication ensuite... les voitures généralisèrent 5 vitesse, puis 6 avec presque 45 km/h aux 1000 tours. Les pauvres ont racheté les voitures de riches mais eurent 5 vistesses lentes...
      - enfin,le CO2. Avant sa disparition le calcul s’est basé sur la pollution (exclusivement le CO2, rire) et les riches achetèrent des voitures hybrides, les constructeurs falsifièrent les calculs et les pauvres utilisent des petits moteurs a démultiplications longue, plein d’électronique, irreparables et pas si economiques que cela.

      Mettez une vignette, quel que soit le calcul, les riches paieront moins que les pauvres.
      Et, surtout ne comptez pas sur l’etat pour leur baisser la facture. la preuve, le developpement des voitures a essence qui consomment plus et dont la TIPCE est plus élevèe que le gazole.

      Les particules ? pfff, les filtres de plus en plus performant qui coutent une blinde, sont suffisants, mais comment va-t-on retirer les particules issues des pneumatiques et de la route ? mettez une vignette basée sur les particules et vous verrez des voitures sans roues, histoire de ne rien payer. les pauvres garderont leurs roues !

      ... et n’oubliez pas, etre une collectivité n’implique pas du tout de particulariser les couts de la communauté. la solidarité nationale consiste a partager les couts sans se soucier des utilisateurs qui sont tous potentiellement concernes .

      La route est un bien commun, payé par un budget discuté de manière eclairé au parlement avec les arbitrages qui conviennent par rapport aux autres charges et a l’etat des comptes de la nation.
      Il n’y a pas de raison de taxer plus les utilisateurs que les autres. 
      Sinon, je ne veux plus payer le budget de l’education nationale, je n’ai plus d’enfant, ni la culture, ni l’armée tant que personne ne passe nos frontieres... etc.....

    • Eric F Eric F 19 décembre 2017 22:13

      @HELIOS
      Il existe toujours des possibilités d’esquive fiscale pour qui a de grands moyens, je pense même que les plus riches ne paient ni voiture ni vignette, ils ont leurs voitures de fonction payées par leur entreprise -ou une société écran-. Il ne paient pas non plus le nouvel IFI, car leur immobilier est en part de SCI, comme le château récemment acheté par un prince saoudien dans la région parisienne, la municipalité n’a rien touché de la transaction.

      Il est vrai que l’ensemble du pays est tributaire du réseau routier, même les non-automobilistes, parce que les marchandises sont acheminées par la route, que les entreprises en ont besoin, etc. Ceci étant il ne me choque pas de payer une quote part supplémentaire en tant qu’usager au travers de la TIPCE, mais son niveau est déjà très élevé, et dépasse les frais d’entretien des infrastructures routières, inutile d’en ajouter.


    • Croa Croa 20 décembre 2017 09:00

      À Eric F
      La tendance dans les grosses boîtes c’est la location longue durée des véhicules de service et de fonction : La boîte ne paye que la location, cette location étant portée dans la comptabilité comme un frais, ce qui réduit artificiellement les bénéfices déclarés... Et voilà !


    • Croa Croa 20 décembre 2017 09:16

      À Eric F,
      Il ne faut pas raisonner en valeur relative (en%). Les sous-produits pétroliers n’ont jamais été aussi bon marché qu’en ce moment d’où cette impression. En fait il faudrait même augmenter fortement la TIPCE en compensation pour que les gens gardent les bonnes habitudes. Ceci dit 7,6c de plus ça ne fait que 30c de plus les 100 bornes environ pour les sobres et les négligents dépassent de peu les 1€ de plus pour 100 bornes : ce n’est pas grand chose en fait !
      Pour le poids dans le prix de la vignette, tu as raison. Le problème c’est que ce n’est pas la tendance hélas. 


    • Eric F Eric F 20 décembre 2017 10:06

      @Croa
      En prix absolu, il y a des fluctuations du prix des carburants du fait des cours du pétrole. Il y a une vingtaine d’années, il y a eu un mécanisme visant à amortir les fluctuations à la pompe, mais cela empêchait davantage de répercuter les baisses que les hausses, et cela a été abandonné.
      Les taxes étant « à cliquets », si on les augmente lorsque le brut est plutôt bas, elles resteront en place lorsque le brut remontera, et cela a un effet néfaste sur le pouvoir d’achat et sur les couts économiques.
      La France étant championne d’Europe (et peut être du monde) en matière de taxe, il faut arrêter de demander toujours des augmentations, on a un pays étendu et donc des nécessités plus grandes de déplacement. Du reste en Allemagne, le prix du gazole est sensiblement plus bas que le nôtre.


  • troletbuse troletbuse 19 décembre 2017 14:10

    Bande de rigolos, la vignette n’a pas été créée pour refaire le réseau routier mais pour les vieux.


    • troletbuse troletbuse 19 décembre 2017 14:12

      @troletbuse
      Comme le lundi de Pentecôte, une raffarinade.


    • Eric F Eric F 19 décembre 2017 18:14

      @troletbuse
      c’était en effet le prétexte dans les années 50, mais déjà à l’époque une taxe donnée n’étaient pas pré-affectée à une dépense donnée. La comparaison avec le lundi de pentecôte travaillé est judicieuse, mais ça ne semble plus guère appliqué.


  • Le421 Le421 19 décembre 2017 18:35

    Quand j’étais plus jeune, on me filait la vignette auto pour les vieux, puis le Lundi de Pentecôte...
    Maintenant, il va falloir que je paye la CSG... Pour les jeunes !!
    Les baisés comptez-vous !!


    • Croa Croa 19 décembre 2017 19:48

      À Le421
      - « 1 »
      - (au suivant)


    • Eric F Eric F 19 décembre 2017 19:50

      @Le421
      Les jeunes d’aujourd’hui ne sont pas plus gâtés, étant moins nombreux d’actifs pour pourvoir aux retraites, ils peuvent aussi se considérer brimés. En fait, mieux vaut vivre de ses revenus financiers, avec la flat tax pour solde de tous comptes (et si en plus vous avez une location « loi 48 », c’est le jackpot smiley


  • roby 19 décembre 2017 19:34

    Dire que dans ma jeunesse j’ai payé une vignette pour les vieux et que maintenant que j’en suis un on me fait encore payer la CSG pays de cons


    • roby 19 décembre 2017 19:35

      @roby
      Mille excuses voilà ce qui arrive quand on ne prend pas le temps de prendre son temps


    • Croa Croa 19 décembre 2017 19:52

      À roby
      « pays de cons »
      .
      Si ça se trouve t’en est... (?) Détrompes-nous, as-tu voté Macron ?


    • roby 20 décembre 2017 19:03

      @Croa
      Désolé croa croa je ne vote plus depuis la mascarade de Maastricht tu le croa çà ?


    • Eric F Eric F 20 décembre 2017 19:27

      @roby
      Pour ma part, je vote habituellement, mais je ne me suis pas déplacé pour le second tour des présidentielles, le résultat était du reste plié d’avance.


  • generation désenchantée 19 décembre 2017 19:53

    créer des impôts et taxes , c’est vraiment la passion de nos très chers politiques
    et cela date pas de maintenant , mais avec macron , philippe , hulot et toute la bande actuelle on va battre des records

    https://www.youtube.com/watch?v=fy5ewMwLvMc


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 décembre 2017 21:57

    Alors que notre Jupiter se décarcasse pour créer des emplois... , quel manque de reconnaissance, quand même ... ! 


    Le Gouvernement ne peut pas tout faire..., entretenir les routes, et accorder 22 milliards au budget européen + 173 milliards de cadeaux fiscaux aux entreprises + 40 ou 50 milliards au CICE etc etc..

    PS : Oups, j’ai oublié les milliards d’intérêts de la dette aux banques.
    Et puis les 60 ou 80 milliards d’impôts qui dorment dans les paradis fiscaux...

    C’est ça, ou le bénévolat... Bientôt on va renouer avec les pratiques de l’ancien régime, où les habitants devaient consacrer des journées gratuites au Seigneur local, pour entretenir les routes.. ,« do it yourself », un vrai progrès !

    • Eric F Eric F 19 décembre 2017 22:20

      @Fifi Brind_acier
      « do it yourself » : vous ne croyez pas si bien dire, j’ai vu un agriculteur couler du ciment dans une ornière de la route passant près de chez lui, la municipalité ayant épuisé son quota annuel de budget d’entretien.


    • Croa Croa 20 décembre 2017 08:53

      À Eric F,
      En ville c’est pareil. Si le trottoir devant chez vous est un peu cassé, votre maire ne dira rien si vous le réparez vous-même !


  • placide21 20 décembre 2017 08:33

    J’étais contre la suppression de la vignette par le sieur Fabius : Pour moi celui qui roule dans une voiture de 50000 euros et plus doit participer plus à l’effort collectif que celui qui roule dans une voiture de Moins de 10000 euros.


    • troletbuse troletbuse 20 décembre 2017 09:23

      @placide21
      T’inquiete, nos pourritures ont trouvé la solution. Avec le nouveau contrôle technique, les normes de pollution, bientôt, il n’y aura plus de voitures de moins de 10000 euros qui auront le droit de rouler. Les constructeurs et les banques se frottent les mains. Encore un cadeau du nez de rapace.  smiley


    • zygzornifle zygzornifle 20 décembre 2017 09:29

      @placide21

      50 000€ il participe déjà avec la TVA et le malus , il faut quoi de plus ??????

      c’est vrai qu’a 50 000€ il n’y a presque pas de caisses françaises hormis les blindées du gouvernement que le con-tribuable paye et qui sont changées tous les 2 ans, on est vraiment devenu un pays de pauvres blaireaux et ce n’est qu’un début , on est juste bon a cracher le maigre pognon qu’il nous reste ....

    • Eric F Eric F 20 décembre 2017 10:10

      @zygzornifle
      blindés hybrides ou électriques, pour la bonne cause, comme de bien entendu.


    • Eric F Eric F 20 décembre 2017 10:23

      @placide21
      Jusqu’aux années 80, il existait une « super vignette » pour les grosses cylindrées (à partir de 17 cv), la France n’en produisant pas, mais cela a été jugé une mesure protectionniste par la Commission, le gouvernement avait même du la rembourser pour les achats récents. Le résultat a été l’augmentation générale de la vignette pour tous.
      Comme je conserve longtemps mes voitures et que la vignette était divisée par deux pour les véhicules de plus de 5 ans, j’étais à l’époque assez favorable à ce type de fiscalité. Mais depuis sa suppression, la ponction s’est répercutée sur les carburants, et il n’est pas dans l’air du temps de réduire cette taxation. Et si une vignette était réintroduite, les voitures de plus de 5 ans accusées de tous les maux (pas euro6) seraient matraquées.


    • generation désenchantée 20 décembre 2017 12:38

      @zygzornifle
      au fait combien a coûter la lubbie de ségolène royal pour une entreprise de voitures électrique ?
      20 millions d’ euros


    • Eric F Eric F 20 décembre 2017 14:20

      @generation désenchantée
      ...sauf que l’entreprise de voitures électriques que la Région Charente-Poitou sous la présidence de Ségolène Royal avait soutenue financièrement fabriquait une voiture électrique adaptée aux flottes municipales, mais la Bluecar de Bolloré a été retenue par Paris, alors que son système de batterie consomme du courant au repos pour se maintenir en température !
      http://www.auto-moto.com/actualite/environnement/le-porsche-cayenne-moins-gourmand-que-lautolib-la-question-qui-fache-37971.html

      Je pense que les flottes urbaines de voitures électrique se justifient, elles sont adaptée à la ville, par contre pas à l’usage polyvalent que requiert un particulier.


  • zygzornifle zygzornifle 20 décembre 2017 09:25

    faut bien payer les 350 000€ du billet d’avion de l’Édouard ......


    • Eric F Eric F 20 décembre 2017 10:31

      @zygzornifle
      En fait, il y avait une délégation de 60 personnes, le billet est donc à 6000 euros par personne. La question peut se poser de la justification d’une si grande délégation, mais à côté de ça, on peut comprendre les contraintes de sécurité pour un chef de gouvernement.
      La bonne solution sera l’accession de la Nouvelle Calédonie à l’indépendance, et la concéder également à Mayotte conformément à la demande de l’Union Africaine, la persistance de comptoirs coloniaux à des dizaines de milliers de kilomètres est un anachronisme ...mais ceci est une autre histoire


    • zygzornifle zygzornifle 21 décembre 2017 15:03

      @Eric F


      Tout le monde nous bassine avec le multimédia , il y a la vidéoconférence pour les blaireaux du gouvernement et leurs homologues étrangers.... ha mais avec la vidéoconférence on ne peut pas bouffer comme des truies les bons petits plats étrangers serrer des mains et se faire mousser en faisant les paons devant les médias la goutte au slip....

    • Eric F Eric F 21 décembre 2017 15:41

      @zygzornifle
      Il est vrai qu’au niveau professionnel, les dernières années que j’ai passées dans une multinationale avaient vu une réduction drastique des déplacements, et la multiplication des vidéoconférences ...mais trouver une tranche horaire commune entre la Chine, l’Europe et les USA était rocambolesque.
      Concernant les dirigeants politiques, on leur reproche d’être coupé du terrain, on peut comprendre qu’il y ait quelques déplacements « physiques », par contre 60 personnes, c’était sans doute beaucoup, à un quinzaine ils auraient trouvé de la place sur un vol commercial.


  • generation désenchantée 20 décembre 2017 12:32

    tu peut déjà mettre une taxe sur le kérosène des avions , c’est un carburant totalement détaxé
    pas de TICPE , pas de TVA

    http://www.liberation.fr/futurs/2015/08/24/le-kerosene-pompe-a-fric-de-la-republique_1368783

    et après ils veulent taxer , les automobilistes et les français qui n’ont pas les moyens de partir en vacances en avions


    • Eric F Eric F 20 décembre 2017 14:12

      @generation désenchantée
      C’est l’éternel problème de ce qui touche au transport international : si on taxe en France, les avions feront le plein à l’escale dans le pays voisin, idem pour le fuel maritime (MDO).
      DONC cela devrait être LE sujet clé des COP21, 23 etc., décréter une « taxe carbone » commune sur les carburants du transport international/intercontinental, et un boycott économique des pays qui ne l’appliquent pas. Au lieu de ça, ils organisent un véritable trafic de droits à polluer entre entreprises, ayant donné lieu à arnaques.
      https://www.universalis.fr/encyclopedie/marches-de-droits-a-polluer/
      Le sponsoring privé de l’écologie « à l’américaine » organisé récemment par Macron est une bouffonnerie, c’est d’abord et avant tout une question de réglementation internationale pour favoriser la production de proximité.


    • Croa Croa 20 décembre 2017 19:30

      À Eric F,
      T’as tout à fait raison... En théorie. Toutes ces COPs n’ont que pour but principal de faire croire à cette partie de la population inquiétée par le réchauffement (de plus en plus nombreuse) que les « élites » internationales s’occupent du problème. Secondairement, si ce problème, comme tous les autres problèmes, pouvait être récupéré pour servir au fric, genre marché du carbone smiley , ça leur irait bien. 
      *
      Donc ton idée de taxe internationale sur le kérosène ou sur le fuel lourd marin, n’y compte pas trop ! (Ça casserait leurs commerces.)


    • generation désenchantée 20 décembre 2017 20:22

      @Croa
      déjà que le GIEC est une escroquerie

      https://www.youtube.com/watch?v=zBLTDscToOo


    • Eric F Eric F 20 décembre 2017 21:04

      @Croa
      je ne me fais effectivement pas d’illusion, mais il est bon de les mettre au pied du mur, car ils veulent nous faire suer des taxes carbones par tous les pores sur la consommation intérieure.


  • jeanpiètre jeanpiètre 20 décembre 2017 18:30

    EEt s ce qu un politique qui dans les medias user de pédagogie nous prend pour des enfants ou des citoyens ?


  • roby 20 décembre 2017 18:58

    Ne pas oublier les dépenses somptueuses de soeur Anne Hidalgo et la délégation pour les J.O idem Jupiter avec Trump au resto de la Tour Eiffel ya pas à dire on assiste au retour du bling bling par contre retirer 5€ d’APL à des étudiant(e)s celà ne dérange point


    • Eric F Eric F 20 décembre 2017 19:25

      @roby
      Sur l’aspect moral c’est vrai, mais financièrement une grosse dépense pour quelques uns coute nettement moins à l’état qu’une petite dépense pour beaucoup de monde. Ainsi la baisse de l’APL est une économie annuelle de 140 millions (ceci dit, c’est une mauvaise mesure, mieux vaudrait que l’état réduise ses couts administratifs).
      D’autre part les chiffes qui avaient circulé sur le cout des repas à la tour Eiffel étaient un canular
      http://www.gentside.com/emmanuel-macron/emmanuel-macron-le-prix-de-son-diner-avec-trump-provoque-un-enorme-debat_art80957.html


    • generation désenchantée 21 décembre 2017 01:22

      @Eric F
      le restaurant était « privatiser » ,
       pas d’ autres clients ne pouvaient rentrer dans ce restaurant pour la sécurité des deux couples
      présidentiels

      tu pense bien que c’est pas que le repas lui même qui est prit en compte , c’est aussi les frais pour la privatisation du restaurant


    • Eric F Eric F 21 décembre 2017 10:30

      @generation désenchantée
      Je suis d’accord qu’on ne peut pas réduire le cout du dîner présidentiel à la tour Effel aux prix de 4 menus, mais les sommes qui avaient été mentionnées sur certains sites comme « Nord Presse » étaient néanmoins des canulars.
      http://www.liberation.fr/desintox/2017/07/18/non-le-diner-de-macron-et-trump-n-a-pas-coute-154-000-euros_1584539 (on n’accusera pas Libération d’être pro-Macron).
      Je trouve que tout ce foin pour ce repas à la tour Eiffel, celui dans une salle du château de Chambord ou encore l’avion d’Edouard Philippe est décalé par rapport aux sommes en jeu qui sont peanuts par rapport aux ordres de grandeur budgétaires. Alors certes il y a l’« exemplarité », mais on ne va pas attendre que le président reçoive Trump à Mac Do. Ces débats périphériques occultent les vrais problèmes, je me demande même si ce n’est pas un peu délibéré. Le tour de passe passe fiscal qui consiste à retirer un peu ici et ajouter un peu là, sans réduire globalement la ponction, me parait plus fondamental.


  • generation désenchantée 21 décembre 2017 11:25

    c’est de la communication , un tour de passe passe fiscal
    cela permet de masquer que c’est pareil , on a des illusionnistes aux commandes des états

    et tous sont soumis a la commission européenne et a la finance , ne pas oublier que l’ état emprunte toujours sur les marchés


    • Eric F Eric F 21 décembre 2017 12:03

      @generation désenchantée
      « ne pas oublier que l’ état emprunte toujours sur les marchés » En même temps (selon l’expression en vogue), si l’état équilibrait ses dépenses en fonctions de ses ressources, il n’aurait pas à emprunter pour faire tourner la baraque. Les emprunts pour de grands investissement publics se justifient par un retour sur investissement, ceux pour boucler le fonctionnement courant sont tout à fait discutables. Le « trou » budgétaire serait entièrement comblé si l’on supprimait toute l’évasion fiscale, et ça ce n’est pas de la « planche à billet », mais une part du PIB réel qui s’évapore.


    • generation désenchantée 21 décembre 2017 12:59

      @Eric F
      oui , mais c’ est toujours les même classes qui payent l’ addition

      remarque que la révolution française a eut plusieurs causes , le train de vie de la cours de versailles , la lourdes taxations et impôts pour le peuples , l’ absence ou faiblesse d’impôts pour les privilégiés , la hausse des prix et la baisse du pouvoir d’ achats

      remplace la cour de Versailles par nos gouvernants , et les riches et les multinationales par le fait de l’ optimisation fiscale sont des privilégies fiscalement

      et tu as une situation proche de 1789


    • Eric F Eric F 21 décembre 2017 15:35

      @generation désenchantée

      Il y a des similitudes, mais aussi une grande différence par rapport à la veille de la Révolution, c’est une protection sociale sans équivalent, qui divise par deux les écarts de revenus ...mais il est vrai que les plus nantis (1% du sommet) esquivent largement leur due contribution.


    • generation désenchantée 21 décembre 2017 20:19

      @Eric F
      mais a l’ époque , tu n’ avait pas les même besoins , déplacement , nourriture , chauffage ,abonnement eau , électricité , téléphonie , internet , taxes sur les plaisirs , TV
      ce qui diminue le pouvoir d’ achat actuel


    • Eric F Eric F 22 décembre 2017 10:11

      @generation désenchantée
      Certains besoins actuels sont artificiels, à l’époque c’est le pain qui manquait. Toutefois, je pense que l’écart de revenus entre les plus pauvres et les plus riches retrouve des proportions rappelant la très haute aristocratie d’ancien régime, notamment les « fermiers généraux » qui avançaient à l’état et percevaient l’impôt. La multiplication des taxes de toutes sortes rappelle aussi l’ancien régime.


Réagir