mercredi 12 mai - par Henri de Grossouvre

CHINE-EUROPE, le boom passé inaperçu du fret ferroviaire et ses conséquences économiques et géopolitiques

 

Un phénomène récent mérite plus d’attention et d’analyse compte tenu de ses conséquences économiques et géopolitiques : le développement de la liaison de fret ferroviaire entre la Chine et l’Europe. Certes 80% du commerce mondial est maritime mais le transport ferroviaire est au minimum deux fois plus rapide que le bateau et deux fois moins cher que l’avion.

 

Un chiffre nous donne la mesure de l'explosion du fret ferroviaire eurasiatique : Terespol est une petite ville polonaise à la frontière biélorusse et principale entrée de l’Union Européenne pour le fret venant de Chine, « on est passé de 17 trains venus de Chine sur toute l’année 2011 à 379 pour le seul mois d’avril 2020[1] ». La pandémie de Covid 19 a d’ailleurs contribué à accélérer le développement du fret ferroviaire à l’œuvre depuis quelques années, « quand les avions étaient cloués au sol, et les liaisons par bateaux compliquées, les trains ont continué à rouler, emportant parfois du matériel médical avec eux[2] ». L’élément déclencheur a été la coïncidence des intérêts économiques et logistiques des pays parcourus par ces corridors ferroviaires, avec la mise en place en Chine d’une nouvelle base « terrestre », et non maritime, de production électronique. Le développement du ferroutage permet d’éviter de faire circuler sur les autoroutes des centaines de milliers de camions et est ainsi également en accord avec les engagements écologiques européens d’être carboneutre en 2050 et du récent engagement chinois de l’être en 2060.

 

Une idée « folle » au départ : nouvelle zone de production « terrestre » et accord ferroviaire eurasiatique

Les deux plus grandes bases de productions électroniques en Chine se situent dans le delta de la rivière des Perles près de Canton/Shenzhen et celui du Yangtze près de Shanghai. Afin de pallier les hausses des salaires et de promouvoir le développement dans les régions de l’Ouest, le gouvernement chinois a créé le 3e delta, cette fois ci « terrestre », une zone, loin de la mer, délimitée par Chengdu, Chongqin et Xi’An. Des encouragements politiques, financiers et fiscaux ont été mis en place pour inviter les fournisseurs notamment des taiwanais, à accompagner ce mouvement vers l’Ouest. Mais il fallait acheminer les produits avec un coût contrôlé et dans des délais raisonnables : le fret ferroviaire s’est révélé être la solution la mieux adaptée. Une entreprise conjointe Trans-Eurasia Logistics a été créée en 2008 entre la Deutsche Bahn, la Kasachstan Temir Scholy, la China Railway Corporation et la Compagnie des chemins de fer russes. Elle permet à des trains de fret entre l'Allemagne et la Chine via la Russie, de réaliser ce trajet en dix-huit jours (Cf. la carte ci-jointe). La solution terrestre ferroviaire présente plusieurs avantages par rapport aux frets aériens et maritimes. Le train est deux fois moins cher que l’avion et deux fois plus rapide que le bateau. Il s’agit donc d’un compromis très avantageux.

 

Le parcours de l’interconnexion entre la Chine et l’Europe

(https://news.cgtn.com/news/3d3d514e776b544f33457a6333566d54/index.html)

 

Traversée du dessert et décollage 

Mais au commencement, la demande n’était pas du tout au rendez-vous. Les trains n’étaient pas réguliers et les voyages de retour se faisaient la plupart du temps à vide. En plus, pour lutter contre les rudes hivers continentaux, des systèmes de chauffage ont dû être mis en place pour protéger les écrans des produits électroniques et ont généré des coûts supplémentaires. Mais les acteurs ont persévéré et leurs efforts ont finis par être payants à partir de 2011. En janvier 2017, une petite nouvelle un peu confidentielle a retenu l’attention des spécialistes : un train long rempli de marchandises en provenance de Yiwu (province de zhejiang) s’est arrêté, après 16 jours de voyage, dans la station de Barking à Londres. Le tunnel sous la Manche permet à Londres, capitale tournée vers la mer, d’être une des extrémités du fret ferroviaire continental eurasiatique. Le décollage du fret ferroviaire a eu lieu et le mouvement s’accélère depuis. Les trains circulent dans les deux sens avec à leur bord toutes sortes de marchandises. Les provenances de Chine se sont diversifiées et les trains se dirigent vers destinations de plus en plus variées en Europe également. Les produits européens sont également largement distribués vers la Chine et les pays intermédiaires. Aux deux extrémités les produits peuvent aussi trouver des débouchés vers la mer, rêvée depuis toujours, pour atteindre d’autres continents. Au Nord de l’Europe, l’entrepreneur finlandais sinophile Peter Vesterbacka veut construire un tunnel sous la mer Baltique de 100 km entre Helsinki et Tallinn qui serait deux plus long que le tunnel sous la Manche. La perspective de la fonte des glaces, le long des côtes sibériennes pourrait également faire évoluer le commerce mondial en faveur de la Russie et de la Chine mais aussi de l’ensemble du bloc eurasiatique, la route des ports chinois vers la Laponie serait beaucoup plus rapide que son pendant des mers du Sud.

Parallèlement, le réseau de fret ferroviaire se diversifie aussi en Europe occidentale. En 2019, par exemple, est née une nouvelle ligne Barcelone Perpignan Luxembourg, qui permet de relier le port de Barcelone, en passant par plateforme de Saint Charles à Perpignan (la première plateforme logistique européenne pour les fruits et légumes frais) et Bettembourg au Luxembourg. Il y a également un enjeu écologique et environnemental au ferroutage puisqu’une telle ligne, par exemple, permet de supprimer la circulation de plus de 22.000 camions par an et de 23.000 tonnes de CO2[3].

L’Europe centrale bénéficie aussi de l’essor du ferroutage, comme en Finlande : liaison Ningbo Suzhou et Jinan, en Lituanie : train postal venant de Chine apportant des colis distribués ensuite en Europe centrale par des camions lituaniens, en Hongrie : un nouveau terminal ferroviaire est construit à Fényeslike, près de l’Ukraine afin de contourner l’Ukraine engorgée, en Pologne : le terminal de Terespol va être agrandi. Mais la position vis-à-vis de la Chine dépend aussi des relations entre les pays européens et les Etats-Unis. La Hongrie de Viktor Orban a résolument adopté la position la plus favorable à la Chine et les deux pays se sont mis d’accord pour financer une ligne de chemin de fer Budapest-Belgrade devant ouvrir en 2025 et Budapest sera relié au port grec du Pirée. La transformation et le développement de la logistique, accéléré par la pandémie de Covid 19, est une des clés du développement économique de nos villes et de nos ports dans les années à venir.

Publicité

 

Le synoptique des liaisons

local/cache-vignettes/L768xH482/158200805583a35a-f6763.png

(https://www.sohologistics.com/China-railway-express681?gclid=EAIaIQobChMIzeCTwuCK7wIVhfdRCh1UVwcxEAMYASAAEgIhvPD_BwE)

 

La fréquence de ces liaisons atteint un niveau sans précédent (Cf. le tableau ci-joint). En 2020, leur nombre s’est cumulé à plus de 12,4 K trains par an, soit 340 trains par jour. Le train le plus long peut atteindre une longueur de 1,5 kilomètre !

 

L’évolution des trains affrétés par an depuis 2011

local/cache-vignettes/L720xH433/v2-1e13f4c5e8768-3d0cf.jpg

 (https://zhuanlan.zhihu.com/p/342150774)

 

La signification historique et géopolitique du développement logistique eurasiatique : la terre et la mer à l’époque de la globalisation 

Géographiquement, l’Eurasie est le supercontinent reliant l’Europe occidentale de l’océan atlantique à la Chine. La France, l’Espagne, le Portugal constituent la pointe occidentale de cette masse terrestre mais grâce au tunnel sous la Manche, d’un point de vue ferroviaire, on peut associer le Royaume Uni à cet ensemble. Les géopoliticiens et les stratèges (Mackinder, Spykman, Brzeziński) opposent traditionnellement la puissance océanique, thalassocratique de l’île mondiale des Etats-Unis à l’Eurasie qui concentre l’essentiel des richesses et des populations mondiales et est aussi par ailleurs le cœur des grandes civilisations dont nous sommes les héritiers : perse, grecque, romaine, arabe, indienne, russe, chinoise... Sir Halford John Mackinder (1861-1947), un des fondateurs de la géopolitique, définit le Heartland comme le cœur de l’Eurasie dont la maîtrise de laquelle réside la puissance du monde. « Or, pour Mackinder, la seconde moitié du XIXe siècle et le début du XXe se caractérisent par un nouveau basculement historique, au détriment de la mer et en faveur de la terre. La clé de ce retournement réside dans la combinaison de données politiques et techniques. D’une part (…) la Russie a soumis la steppe, c’est-à-dire le Heartland (…) D’autre part, les chemins de fer transcontinentaux ont commencé de bouleverser les données de la puissance terrestre, remplaçant le cheval et le chameau avec une mobilité multipliée, et restituant sa centralité au Heartland » (Philippe Moreau Defarges[4]).

Cette évolution qui profitait principalement à la Russie et à l’Allemagne inquiétait les puissances anglo-saxonnes et on peut analyser les conséquences de la première et de la deuxième guerre mondiales comme la reprise de contrôle du Heartland et la division du continent du continent pendant la guerre froide. La montée en puissance de la Chine et ses projets logistiques continentaux redonnent une importance centrale à l’Eurasie. La Russie coopère de plus en plus avec la Chine, l’Allemagne joue un jeu un peu ambigu de soutient atlantique apparemment sans faille contre le développement de Nord Stream 2, tout en étant très présente économiquement en Russie et en favorisant la coopération avec la Chine et enfin en défendant ses intérêts en Asie centrale. La conclusion le 20 décembre 2020 de l’accord d’investissement UE / Chine en fin de présidence allemande de l’Union en est un parfait exemple. Ursula von der Leyen a souligné que « sa » commission européenne était la première commission européenne « géopolitique » et il serait dans l’intérêt politique et économique d’une Union qui aspire avec le binôme franco-allemand Thierry Breton et Margrethe Vestagher mais aussi avec le président Macron et la présidente von der Leyen, à l’autonomie stratégique d’accompagner activement le développement logistique eurasiatique et non de le subir.

L’Eurasie comprise comme espace géographique, espace de civilisation et espace de développement économique terrestre intègre la globalisation, jusque là principalement maritime en lui donnant une nouvelle dimension et en proposant une alternative politico-économique diversifiée et multipolaire intégrant ce que le numéro de mars 2021 de la Revue Défense Nationale appelle « l’ère post-occidentale[5] » en prenant acte du constat de Samuel P. Huntigton : « L'Occident perdant de son influence, les idéologies qui symbolisent la civilisation occidentale passée déclinent… ». Il s’agit là d’un enjeu clé permettant de faire émerger une globalisation multipolaire et diversifiée face à une globalisation uniformisée présentant des velléités de centralisation.

Publicité

Depuis plus de 500 ans, le commerce mondial s’est développé principalement sur les côtes. La plupart des grandes villes Paris, Londres, New York, San Francisco, Rome, Shanghai, Canton, etc. se sont développées grâce à leur proximité avec la mer au détriment des terres de l’intérieur. Avec ces nouvelles artères, les zones « noires » de l’Ouest chinois et de l’Asie Centrale auront leur chance d’être allumées. Vues du ciel, en plus des côtes, les terres de l’intérieur scintilleront également. Nous allons redéfinir la signification de l’expression « opportunité de développement » en entrant dans une nouvelle ère du développement économique et humain. La logique terrestre va disputer son rôle de primadonna à celle réservée jusqu’ici à l’océan. Les lignes ferroviaires pourront encore rouler plus vite lorsqu’on aura résolu les problèmes de largeur de rails hétérogènes. Des pays comme l’Espagne et la Russie avaient définis des largeurs de rails différentes pour des raisons de sécurité militaire afin d’empêcher des invasions rapides de leurs voisins. Avec des largeurs de rails identiques et les vitesses sensiblement augmentées les trains pourront circuler plus rapidement. Il est également possible de faire circuler des trains à deux étages, et un jour les passagers pourront également bénéficier des mêmes conditions. En direction de l’Amérique, en passant sous le détroit de Baring, les trains peuvent atteindre le Canada et de continuer leur course sur les terres américaines. Il n’est pas non plus impossible de voir arriver ces artères un jour en Afrique, à partir de l’Europe, voire vers Singapour dans le Sud.

La présidente la commission européenne Ursula von der Leyen s’est récemment félicitée d’avoir la première commission géopolitique. Le dossier des routes ferroviaires transcontinentales, comme celui de la stratégie numérique de Thierry Breton et Margrethe Vestager, sont des cas d’école de cette prise de conscience géopolitique pouvant permettre à l’Union Européenne de concevoir ces réseaux en fonction de ses intérêts propres et non de ceux de tiers afin que nous ne soyons pas le terrain de jeu de la Russie, de la Chine, de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis. Les conditions sont réunies pour que le recentrage eurasiatique du monde profite aussi aux pays de l’Union Européenne mais pour cela nous devons abandonner l’irénisme consistant à voir le monde tel que nous le souhaitons pour le voir de nouveau tel qu’il est.

 

Cet article a été écrit par Henri de Grossouvre, président d’honneur de « Paris Berlin Moscou » en collaboration avec Alex Wang, président d’honneur de l’association Transition Ecologique et Solidaire Française et Chinoise, TESFEC

 

[1] « Entre la Chine et l’Europe, le fret mène grand train », Libération, Nelly Didelot, 10 février 2021.

[2] Ibid.

[4] Philippe Moreau Defarges, Introduction à la géopolitique, éditions du Seuil, 1994, page 52.

[5] Revue Défense Nationale, mars 2021, « Sommes-nous entrés dans l’ère post-occidentale ? », voir notamment notre article « La nouvelle donne internationale, et les velléités de coopération UE-Chine », François Loos, Joël Ruet, Henri de Grossouvre, Fatima Hadj, Alex Wang, Jean-Claude Beaujour, page 83.



59 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 12 mai 14:32

    Ça n’est pas vraiment u scoop : lien1. Lien2, lien3.


  • Henri de Grossouvre Henri de Grossouvre 12 mai 14:50

    Je vous remercie pour votre commentaire. Vos trois liens sont sur les nouvelles routes de la soie, dont il a en effet été beaucoup questions ces dernières années. Nous n’écrivons pas que les nouvelles routes de la soie sont passées inaperçues, mais qu’un aspect bien particulier de ces routes, le fret ferroviaire a très récemment explosé et que cette explosion récente du fret ferroviaire eurasiatique est, elle, passée relativement inaperçue alors qu’elle a des conséquences économiques et géopolitiques de grande ampleur.


    • mmbbb 13 mai 11:10

      @Henri de Grossouvre il y a eu un reporatge sur ARTE concernant la construction de ces infrastructures ferrovieres . Les Chinois ont avance et tres vite . Ils ont acquis une bonne maitrise du BTP ,

      Par ailleurs les lignes TGV maillent le territoire et le gouverenement chinois a aussi une politique d amenagement , Ils savent contruire leur propre matériel ferroviare ,
      Il est vrai que les dirigeants de ce pays ont une ligne de conduite un cap , Je n occulte pas que ce régime est autoritaire . Néanmoins , l élite chinoise n est pas atteint de crétinisme intellectuel comme la notre . Il est à noter que depuis Deng XIAOPING La France et ce grand pays ont pris deux lignes « ferroviaires » différentes . Nous sous l impulsion de notre élite , nous avions sacrifié notre industrie et nous fûmes aides par les grands universitaires tel M TOURAINE qui clamait haut et fort ’ l industrie , une revolution post moderne " . Nous pensions que les chinois se contenteraient de rester l atelier du monde ’ .

      La est notre perte , une dichotomie de pensée entre les entrepreneurs et notre élite celle qui nous a fait rester sur le quai pendant que le train de la modernité passait INTERNET MOTEUR DE RECHERCHE GPS l Europe n a pas son GPS la Chine l a . par exemple 

      Mais parallèlement , les autorités chinoises ont forme une armee d ingenieurs . Nous, notre systeme educatif plonge et nous en sommes dans la bataille de l ecritre inclusive ! Un grand bon en arrière . 
      Il reste a la Chine à combler son retard dans la conception des microprocesseurs puisque ce pays est encore tres dépendant Mais depuis l embargo , le gouvernement chinois mettent les bouchées doubles .
      Quant a cette route de la soie , il y a une section qui reprend l ancienne , celle qui amena les soierie a Rome l Antique La nouvelle contourne et s affranchit du transport maritime et les autorités chinoises assoient une nouvelle stratégie en faisant un doigt d honneur aux puissances maritimes traditionnelles .
      Cela a ete tres pien pensé .
      Nos ecolos veulent de la décroissance, de l energie aux prix fort ; plus de centrales nucléaires , donc accentuer le déclin de notre  industrie.
      Le tout arrivera en train désormais plus rapidement et surement et notre dépendance économique s accroîtra  !

      L électronique grand public est MADE IN CHINA , Elle le sera encore pourt longtemps !

       Vive la Chine L Allemagne , sa politique basculera a l est 


    • simir simir 13 mai 12:31

      @mmbbb
      la Chine n’a pas de GPS puisque c’est le système étasunien.
      la Chine a Baidou.

      Ou alors il faut parler de GNSS qui désigne l’ensemble des systèmes (GPS Baidou Clonass Galileo....)


    • simir simir 13 mai 12:33

      @mmbbb
      Et j’ajoute au sujet du nucléaire que les EPR fonctionnent en Chine.


    • mmbbb 13 mai 13:09

      @simir GPS j entendais le systeme ! Les Chinois ont repris la meme technique Ce qui prouve qu ils ont une maitise de celle ci 


  • microf 12 mai 15:27

    Très bon article qui permet de voir comment la Chine est entrain détendre pacifiquement sa toile de l´Asie jusqu´en Europe.

    Le Chine pour y arriver a eu une « VISION » comment s´organiser pour le monde de demain.

    Pendant ce temps que fait l´Occident ?

    L´Occident a eu ces mêmes opportunités que la Chine, je dirais même plus que la Chine, car c´est l´Occident qui a dirigé le monde pendant des décénnies, quelle fut sa « VISION » du monde ?

    " Il n’est pas non plus impossible de voir arriver ces artères un jour en Afrique, à partir de l’Europe, voire vers Singapour dans le Sud. "

    Bien sûr les Chinois vont y arriver avec leurs trains en Afrique. Ils ont déjá commencés á construire des réseaux ferroviaires dans certains pays africains.

    Bientôt, il ne restera plus qu´á l´Occident des yeux pour pleurer, la Chine ayant envahi le monde avec ses Routes de la soies et autres.

    La question que j´aimerai poser á l´auteur de l´article serai de savoir si l´Europe comprend ces enjeux et peux y remédier ?


    • I.A. 12 mai 20:13

      @microf

      « [...] comment la Chine est entrain détendre pacifiquement sa toile de l´Asie jusqu´en Europe. »

      Pacifiquement, pacifiquement, c’est sans compter sur la super production cinématographique du mortel Coronavirus : le film 3D du siècle... magnifié par les débiles.


  • Henri de Grossouvre Henri de Grossouvre 12 mai 16:13

    Je vous remercie pour votre commentaire et votre question. Je ne suis pas sûr que la notion d’Occident ait encore un sens compte tenu des divergences d’intérêts entre les Etats-Unis et l’Europe Occidentale. L’Europe (au delà de la seule UE) me semble plus pertinente. Est ce que l’UE comprend ces enjeux et les prend en compte ? je dirais majoritairement non mais une prise de conscience se fait jour, la commission est la première qui se veut « géopolitique », même s’il y a du chemin, c’est un début, et la stratégie numérique de Breton et Vestager va dans le bon sens ainsi que les réflexions autour de l’autonomie stratégique de l’UE. Votre question est LE point clé et j’espère que ce texte contribuera à faire en sorte que les Européens reprennent leur destin en main et aient une vision et un projet qui doit passer par une stratégie logistique continentale prenant en compte la nouvelle donne internationale. 


    • Panoramix Panoramix 13 mai 19:39

      @Henri de Grossouvre
      Vous écrivez : « Est ce que l’UE comprend ces enjeux et les prend en compte ? »
      Le principe de l’UE est la libre circulation sans contrainte, non seulement en interne mais avec le reste du monde. Le volontarisme est remplacé par la croyance en la main magique du marché. Heureux de lire sous votre plume qu’il y a désormais une « prise de conscience », on va peut-être rapatrier des productions stratégiques ...dans les pays les plus low cost de l’Union.


  • alinea alinea 12 mai 20:48

    Mais que transportent-ils donc dans leurs grands trains ? Vous pensez que ce monde là va durer longtemps ? je veux dire le monde des objets obsolètes, et polluants ! je vois les trains-retour pleins de poubelles !

    Ceci dit c’est très bien le train, plutôt que n’importe quel autre moyen de transport !

    Merci pour toutes ces infos.


    • Henri de Grossouvre Henri de Grossouvre 12 mai 20:55

      @alinea oui des trains de marchandises de 1,5 kilomètres vous imaginez ! c’est fou, cela dit le transport ferroviaire est relativement écologique par rapport aux autres moyens de transport


    • mmbbb 13 mai 11:12

      @alinea ton ordi est fabrique en Chine !! et non pas en Ariege ! WHAT ELSE ? 


    • alinea alinea 13 mai 11:16

      @mmbbb
      Ça sera bien quand on aura décidé de le fabriquer en Ariège ! ce genre de routes n’augure rien de bon dans ce sens.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 13 mai 11:23

      @mmbbb
       
       si le monde n’était pas un monde où tout se vend, où tout s’achète, aurions nous besoin d’ordinateurs ?


    • mmbbb 13 mai 12:00

      @alinea  Tu es gentille comme tant de ces personnes dans ce média et d autres que je côtoie . Malheureusement vous êtes dans vos chimeres intellectuelles et vous n avez non seulement aucune notion de l economie et une perte évidente de l histoire de ce pays
      THOMSON, avec fortes subventions publiques ( rapport de la cour des Comptes notifiant la gabegie , un grand classique ) avait conçu des Ordi TO 7 destine al educ ? Ils finirent dans les placards parce dèjà , les dirigeants avaient raté la conception de l ordi individuel et modulable 
      Il y eut Goupil dont l administration dut l acheter , la il ne s agissait que d assemblage parce le microprocesseur etait deja americain comme la plupart des composants de la carte de Minitel 
      Quant aux ecrans plats , Thomson n a pas suivre la concurrence a l epoque des Corréens .
      En revanche nous avons des bons chercheurs lorsque tu uilises ton micro tu as deux prix nobels francais , Pierre Gilles de Gennes pour la recherche sur les cristaux liquides et M Albert FERT pour la magnétorésistance géante ayant dope la memoire des disques durs
      Un microprosseurs KALRAY a forte architecure parrallèle une belle pépite francaise mais ce microprocesseur est fondu a Singapour Cet etat a un tres bon niveau d enseignement contrairement au notre 
       
      Quant a construire des entreprises autant aller en Chine , les entrrepreneurs sont moins emmerder , en France on passe son temps a hair les entrepreneurs !
      C est la que la bât blesse ! .

       


    • mmbbb 13 mai 12:22

      @Francis, agnotologue Ce genre d argument je le connais et ces personnes dont vous êtes, lorsqu elles vont à l hôpital sont les premières à bénéficier des bienfaits de la technique . Jamais je n ai vu l une d entre elle refuser les soins notamment un scanner ! 
      Quant à l ordinateur, ce fut une rupture technologique comme l histoire humaine en a connue .
      J habite pres de Lyon , les Canuts ont jete le métier à tisser Jacquard dans la Saône , il y a avait déja de l intelligence dans ce metier notamment la carte perforée support de l information , ils n ont pas pu arrêter le cours de l histoire 
      Les gamins travaillaient sur les métiers a tisser traditionnel.
      Quant au commerce , il inhérent au développement des civilisations 
      La Chine a toujours commerce , elle déploya une des premieres grandes flottes maritimes SHENG HE eunuque et d origine musulmane .

      Toutes les civilisations ont prospére par le commerce donc l échange Le commerce a aussi véhiculé les nouvelles idees Lyon beneficia de l essor de l imprimerie et de la renaissance ! 

      Vous pouvez vivre dans une communauté ou tout se partage comem me préconise Aliena , c est votre droit .
      Mais elle ne sont pas pérenne , la nature humaine indéfectible , ne permet pas à celle ci de survivre hormis dans des structures qui sont plutôt « sectaires » .
      C est ainsi , 


    • simir simir 13 mai 12:38

      @alinea
      Vous pouvez retourner à la bougie si vous voulez.
      Par contre de que droit voudriez vous interdire les objets « obsoétes » à certains après en avoir vous même profité ?

      Et puis c’est quoi un objet obsolète ? Je ne pense pas en avoir chez moi.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 13 mai 12:53

      @mmbbb
       
       votre discours je le connais, ce n’est pas lui que je critique, mais vos réflexions déplacées qui s’appuient dessus telles ce que vous avez dit à alinea ou bien ce que vous dites ici à savoir : ’’ces personnes dont vous êtes, lorsqu elles vont à l hôpital sont les premières à bénéficier des bienfaits de la technique ’’
       
      Primo, nous ne sommes pas les premiers, ni les derniers, ne vous en déplaise ;
      deuxio, nous n’avons pas le choix, et c’est même pire quand il s’agit de recevoir des traitements selon un protocole qui tue selon de nombreux spécialistes de renommée mondiale.
       
       Vus manquez singulièrement de suite dans les idées.


    • mmbbb 13 mai 13:45

      @Francis, agnotologue «   c’est même pire quand il s’agit de recevoir des traitements selon un protocole qui tue selon de nombreux spécialistes de renommée mondiale.  »

      Vous parlez de quelle maladie ; Le cancer , j ai connu des personnes ayant succombé a cette maladie .
      Certains cancers ou autres maladies arrivent à être réprimes d autres pas .
      Tout medicament efficace a des effets secondaires importants . C est la loi du genre .

      Au debut de la pandémie du SIDA , c etait la même problématique avant que la trithérapie apporte un traitement non létal !

      Si une décoction de pissenlit suffisait , cela ce saurait !

      L aspirine a forte dose est nefaste Simple rappel 

      Quant aux protéines dans notre corps , la position dans l espace détermine leur fonction IL faut des super calculateurs pour déterminer le nombre de possibilités de l agencement dans l espace de celle ci . Les scientifiques supposent que les maladies dégeneratives seraient due a ce changement spatial 

      Les futurs medicaments sont à l etude Les labos misent sur les nano robots , porteurs de la molecule et ciblant mieux par exemple une cellule cancéreuse

      Il est vrai que je suis un idiot mais votre raisonnement est vraiment enfantin ! 
      Mais je pense que vous ne savez pas comprendre une argumentation ! 
      Vous devriez vous pencher sur l épistémologie des sciences .

      Alinea , elle peut vivre selon ces désirs mais en faire un modele , il y a un pas que je ne franchirai pas ! 

       


    • mmbbb 13 mai 14:12

      @skrik ulfr J ai vecu a la campagne , je connais cette ritournelle ! J ai tout de même une petite expérience de la vie ! Les gens ne s aimaient pas éperdument comme vous le prétendez , ils se toléraient , les paysans s enfermaient dans des guerres intestines pour une pierre marquant les limites d un champ Le releve cadastral non numérique a l epoque , ouvrait ce type de querelles . Ect 
      Les ouvriers fermaient leur gueule et allaient bosser , leur univers mental etait assez limite . 

      Quant à moi , je ne renie pas le progres , J ai désormais une possibité de m instruire d ecouter de voir 
      Cet automne j ai regarde une serie complete sur l histoire de l art concernant la Renaissance ; par M BERGER 
      Lorsque j etais dans ces campagnes je me suis emmerde comme un rat mort parce que mon but n etait pas uniquement le bistrot ni les commérages inutiles.
      Si les campagnes reprennent un certain attrait c est qu INTERNET permet justement d avoir ce lien avec ce monde .
      Il faudrait éviter d avoir une vue idyllique sur ce passé , ce n est pas vrai , je l ai vécu .
      « L ordi ne servait a rien : » a l epoque apres la guerre , c etait encore des ordi a triodes et des memoires a tores . ! 
      Les etudiants savaient se servir d une regle a calcul et connaissaient la table des log ! 
      Ces gens la bossaient comme des forcenes notamment les femmes Eviter les contre sens historiques 


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 13 mai 14:48

      @mmbbb
       
      ’’Vous parlez de quelle maladie’’
       
      Du covid, puisqu’on ne parle plus que de ça partout dans le monde :

       https://www.breizh-info.com/2021/03/23/161294/flavia-grosan-pneumologue-roumaine-cest-le-protocole-covid-applique-dans-les-hopitaux-qui-tue-les-malades/


    • alinea alinea 13 mai 15:39

      @mmbbb
      Mais je ne suis pas gentille du tout !!
      Je sais bien tout ça, mais pour moi ce qui est construction humaine peut être déconstruit ; nous avons vendu, donné plutôt, notre savoir-faire à la Chine, elle nous le rendra. Dans une société où l’on utilise des outils, qui ne sont pas des joujoux de frime, quand on sait faire le meilleur, on ne fera que le meilleur ! et partout dans le monde nous aurons à peu près les mêmes outils ( ce qui est déjà le cas)
      Où est le blême ? Vous ne vous imaginez pas une vie sans consommation ?
      La Chine c’est à dix mille bornes, c’est bon quoi ; l’organisation du travail, c’est aussi nous qui la faisons ; c’est mal foutu aujourd’hui, ma foi, on peut essayer de faire mieux, non ?
      bref on n’est pas obligé de tourner autour du globe un million de fois par jour ! et je ne parle même pas des satellites dont il faudra détruire les trois quarts, au moins ! Cela se fera, de gré, bien organisé, ou de force, créant le chaos. C’est le seul choix que l’on ait.


    • mmbbb 13 mai 16:06

      @Francis, agnotologue c est n importe quoi : «  pratiquement 100% de ses patients ont guéri sans le moindre soin hospitalier. » Cela ne veut rien dire Heureusement qu elle annonce pas 120 % . C est une mauvaise formulation en science on ne dit pas pratiquement 100 % On avance un chiffre précis point barre Si vous faites une analyse d un PH , vous n avancez c est pratiquement un PH de 8 Ce n est pas de la science C est un article factuel qui ne repose sur aucune donnée recoupée et permettant de confirmer une telle assertion . La science ce sont des preuves validées C est la faiblesse de ce type d article L étude du LANCET avait pû être analysé par d autres scientifiques et être ainsi déclassé Le professeur Raoult devant la commission parlementaire ayant décrit son propre protocole n a jamais avance un tel chiffre C est une association de molecule permettant de reduire ou de bloquer la charge virale dès l infection d ou la nécessité du dépistage précoce La c est un renversement des connaissances : des antibios qui détruisent un virus comme si ceux ci provoquaient la lyse de ces derniers , C est le principe des antibios sur les bacteries parce que les bactéries ont une membrane . A moins que l antio detruise la protéine SPIKE 
      Cette femme mérite le prix nobel de medecine 
       Le Virus profite de l immunodéficience et s engouffre dans des poumons déjà atteints . Nous ne mourions d aucune maladie notamment virale 
      Le COVID , les personnes réagissent très différemment je connais plusieurs personnes dont jeunes dont la réaction fut différente . Une a souffert et a une une perte de gout avec de tres forte fievre et dont l etat de santé est bon Une autre personne a ete dans le comma , elle a ete sous soin intensif a Lyon .

       


    • alinea alinea 13 mai 16:17

      @mmbbb
      Vous m’expliquerez peut-être, et j’en serais ravie parce que jusqu’ici personne ne l’a fait, pourquoi, un progrès, en chirurgie par exemple ( ce que je n’ai jamais contesté) doit forcément s’accompagner, à vos yeux, de mal bouffe, d’injustices criantes, de médications hasardeuse et outrancières... de ce que l’on voit en ce moment avec le COVID...etc.
      Ce que je conteste, ce dont je me préserve, ce ne sont pas les progrès vrais, mais le pièges, les abus, tout ce qui se fait au nom du saint pognon.
      Y a-t-il à vos yeux quelque chose à payer, genre sacrifice catho ? pour ce progrès ? Mais pas forcément par les mêmes, en plus !!?


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 13 mai 17:06

      @mmbbb
       
       gardez votre charabia pour des gens qui ne s’informent que sur les médias MSM.


    • mmbbb 13 mai 17:38

      @Francis, agnotologue Pauvre type incapable de comprendre une argumentation et qui verse dans la propagande . Etre aussi crétin et relayer que les antibios détruisent les virus , sans qu aucun de nos chercheurs ne s en apercoivent c est assez surprenant . Comme je l ai dit c est un renversement des connaissances .
      Quant à avancer le chiffre de 100 % de guérison , il faut etre tres con pour avaler n importe quoi ! 
      Dans les stats de la médecine, cela n existe pas ! 
      Mais il y a des cons et vous faites parti de cette bande ! 
      Envoyez cet artcile au professeur Raoult , lui et son equipe ont découvert les virus « geants » .
      Vous êtes une sacrée tare ; c est surprenant tant de connerie condensée 

       


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 13 mai 17:44

      @mmbbb
       
       eh bien voilà une commentaire facile à comprendre : les insultes sont les arguments de ceux qui n’en ont pas. Par conséquent, le seul discrédité par les insultes c’est toujours celui qui les profère.


    • mmbbb 13 mai 19:09

      @Francis, agnotologue Vous ne comprenez pas , Vous ne semblez pas savoir lire Vous semblez ne pas connaître les notions élémentaires notamment en science Je vous reponds par des mots appropriés à votre entendement . Quant a votre argumentation elle parait faible , vous êtes incapables de prendre du recul Ce docteur a soigne pres de 1000 malades et annonce 100 % de guérison En statistique 1 000 commence être un chiffre signifiant et vous vous posez aucune question sur la véracité de ce pourcentage . Allez tchao , j arrête , vous êtes trop obtus ; cela ne sert à rien 


    • Rincevent Rincevent 13 mai 23:12

      @mmbbb

      Concernant ‘’l’utilisation’’ des premiers ordis par l’Éducation Nationale (il y a plus de 30 ans maintenant) j’ai eu l’occasion de toucher le fond en matière de gâchis de l’argent public. Mon fils (alors en 7ème) était tout excité, les ordis étaient arrivés ! Deux des instits avaient été formés à l’arrache au dernier moment, com d’hab, mais bon ça devrait aller…

      Au bout d’une semaine, aucun commentaire du fiston. Bizarre. Il finit par me dire que ce n’est pas encore en route et on ne lui a pas dit pourquoi ni quand ça le serait. Suspectant un de ces coups tordus dont l’EN a le secret, je vais poser la question au directeur de l’école. On se connait bien, il ne va pas me raconter n’importe quoi.

      Sa réponse m’avait laissé sur le cul : l’assureur de ces nouveaux matériels avait exigé que le local qui leur serait dédié soit en étage, les rez-de-chaussée étant plus souvent cambriolés. Classique, sauf que cette école, quasi neuve, avait toutes ses classes de plain-pied ! Résultat : les ordis sont restés soigneusement enfermés dans l’appartement de fonction du directeur (en étage, lui) puis sont repartis et les enfants se sont assis sur l’initiation à l’informatique. Il n’y a eu aucune suite à cette gabegie imbécile…


    • Jean Keim Jean Keim 14 mai 09:14

      @mmbbb

      Si je suis dépendant de choses matérielles, leur utilisation me procure du plaisir mais il n’y a pas de bien-être.

      Certains ont une vision essentiellement économique (pour ne pas dire pécuniaire), d’autres pensent que le bien-être est une chose très importante, quand on regarde le monde depuis sa fenêtre et qu’il fait beau, on peut décider de voyager par ordi interposé ou de sortir et de jouir du moment présent.

      Dans un monde solidaire et si possible sans l’argent-fric, l’ordi redeviendra un simple outil pratique, comme aurait dû le rester l’argent.


  • titi 12 mai 21:37

    @L’auteur

    Le fret ferroviaire s’arrête au frontière de la France.

    Entre les grèves et les retards, le fret ferroviaire en France est une vaste rigolade.

    Les chinois s’en rendront bien vite compte.


  • JPCiron JPCiron 12 mai 23:02

    Très intéressant cet Article.

    Lévy-Strauss disait que l’Occident n’arrivait pas à se renouveler et que le salut de l’humanité, s’il y en avait un, proviendrait de l’Orient.

    Avec la pandémie, je note que la primauté absolue de l’individu s’érode : Les concepts de groupe (qui permet à l’individu d’exister) et de bien commun sont davantage valorisés.

    Ce qui me semble être une approche plus orientale que judéo-chrétienne traditionnelle.


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 13 mai 09:38

      @JPCiron Réflexion intéressante, ceci dit, l’individualisme au détriment du bien commun n’est pas typiquement judéo-chrétien. L’Europe des croisades ou des monastères avant la Renaissance n’était pas individualiste, c’est à partir de la Renaissance et des Lumières que l’individualisme au détriment de la communauté s’est développé pour atteindre des sommets en Occident autour de 1968 avec l’arrivée à l’âge adulte du baby boom et jusqu’à aujourd’hui.


  • julius 1ER 13 mai 09:49

    Article on ne peut plus intéressant ... avec ce « revival » du trafic ferroviaire , il mériterait cependant un supplément d’infos concernant les différences d’écartement des rails car là on a vraiment un vrai bémol concernant la fluidité du transport ferroviaire car charger, décharger des trains entiers est de nature à obérer complètement le gain de temps réalisé entre plusieurs pays ????

    c’est sûr que si l’on va vers de plus grandes convergences à ce niveau là, le train peut devenir un véritable outil de développement, c’est bien d’ailleurs ce qui s’est passé aux USA au 19ie siècle où la liaison est-ouest a permis d’unifier le continent américain .... en tous cas affaire à suivre !!!!


  • lisca lisca 13 mai 14:16

    Je pense que la France est dans le coup. Les règles de masquage à l’intérieur des trains pourraient être liées à une prise d’intérêt de la Chine dans notre réseau excellent de transports.

    Ne nous laissons pas faire, le train est un atout majeur de la France. Restons français, la Chine arrive après la bataille, et après le financement par les Français de l’admirable infrastructure ferroviaire. Bien sûr, les dirigeants successifs de la SNCF n’ont cessé de la trahir.

    Virons-les.

    La connexion aux routes de la soie n’est pas une mauvaise chose, loin de là, tant que nous restons souverains en France, conscients de l’immense atout transport et de la position privilégiée de carrefour de la France

    Donc frexit, c’est un minimum.

    Je note d’ailleurs une modernisation des trains de banlieue, depuis, et quelques années avant, le covid US ou wuhan (ou fr ?).


    • simir simir 13 mai 15:46

      @lisca

      « Restons français, la Chine arrive après la bataille, »
      C’est interdit de progresser ?
      Elon Musk aussi arrive après la bataille et pourtant Space X en remontre à pas mal qui sont là depuis longtemps.

      Pour notre excellent réseau je ne vois pas ce réseau en étoile avec pour centre paris comme une bonne chose.
      D’autre part les voyages d’une région à une autre sont souvent longs.
      Les petites lignes c’est la catastrophe : La ligne Charleville Givet est dans un état déplorable, souvent coupée pour réparations.
      Il faut 30 mn de plus pour aller d’un bout à l’autre qu’à l’époque des Picassos

      Sinon d’accord avec vous le frexit c’est un minimum. Pourquoi rester avec des pays qui comme la Tchéquie achètent des trains grande vitesse chinois après avoir empoché ce que des contributeurs nets comme nous, leur donnons ?


    • alinea alinea 13 mai 16:39

      @lisca
      Mais les trains chinois, et la technologie, viennent de ALSTOM !
      Comme vous le savez Alstom n’est même plus français.
      La Chine a acheté un petit bout de l’EPR de Hunkley Point !! elle viendra s’occuper des nôtres, tous ceux que Macron veut construire pour vos voitures électriques écolos sans CO2 garanties !!
      Mais les GJ veillent :
      (36) Chanson « Gilet jaune ou pas » l’EPR, ça suffit ! - YouTube

       smiley


  • Samson Samson 13 mai 22:37

    De fait, nous ne sommes qu’à l’aube de nouveaux échanges intercontinentaux privilégiant notamment la voie terrestre (et esquivant par là à toute velléité U$ de blocus maritime de la Chine).

    Merci bien d’informer les lecteurs, car peu d’informations ont été diffusées sur cette réorganisation modifiant toute l’infrastructure intercontinentale des ’échanges commerciaux.

    Je m’étonne néanmoins quelque peu à la lecture de votre article de n’y trouver aucune mention explicite du projet de « Nouvelle Route de la Soie », qualifiée en anglais de « Belt & Road Initiative », et sur lequel porte manifestement l’article.

    En vous présentant mes respectueuses salutations ! smiley


    • Henri de Grossouvre Henri de Grossouvre 14 mai 10:23

      @Samson oui sur le premier point et pour le 2e, l’omission du terme de nouvelles routes de la soie n’est pas volontaire, mais oui il s’inscrit dans cette logique et ce projet même s’il n’en est qu’une partie et ne se réduit pas aux projets de chinois de routes de la soie et appelle à ce que les Européens s’approprient le potentiel du fret ferroviaire eurasiatique


  • CN46400 CN46400 14 mai 07:54

    Pour confirmer la pertinence de cet article, le fait que le commerce des containers est fortement impacté, à la hausse, par le fait que la quasi totalité du fret Chine-Europe se fait, désormais, par le rail au détriment surtout de l’avion. Ceci explique aussi la politique US anti-Chine sur le Xijiang puisque tous ces trains sortent, et entrent, de la Chine à partir de cette région...


  • Henri de Grossouvre Henri de Grossouvre 14 mai 10:18

    Oui, je savais bien que quelqu’un finirait par mettre un commentaire sur le sujet de l’article ! ))) 


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 14 mai 10:26

    Avec quelle source d’énergie ces trains macrhent-ils ?


  • Une différence essentielle est que l’esclave moderne se croit « libre » alors que l’esclave ancien n’avait pas cette illusion

    K.M


  • Le transport T E R a été privatisé dans un silence de mort, la résultante la hausse significative des billets de train ....


  • lisca lisca 15 mai 09:32

    Je lis ailleurs que le fret ferroviaire français, en pleine santé, a été saboté continûment depuis les années soixante ; les gares de fret supprimées...

    Cet article donne de l’espoir pour un renouveau, une recréation des gares de fret.

    Paris-Berlin-Moscou, c’est une très bonne idée. Avec prudence : Paris-Berlin-Moscou-Chine.

    Le rail, ça fait rêver.

    Five hundred miles et plus.


    • Panoramix Panoramix 17 mai 11:12

      @lisca
      Différents gouvernement ont essayé de relancer le fret ferroviaire pour le trafic intérieur, mais il y a nécessité de repasser par la route pour le tronçon final, d’où couts et délais supplémentaires. Sur très longue distance, cela se pose différemment.


  • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 16 mai 12:01

    Intéressant, mais moins bon pour nos alliés naturels du monde libre.

    La Corée du Sud bloquée par la Corée du Nord, Japon et Philippines iles enclavées ne pourront bénéficier des réseaux ferroviaires.

    Il serait de notre intérêt et des pays asiatiques hors Chine (Vietnam, Cambodge, Thaïlande, Bengladesh, Laos) de créer les conditions d’une ligne pour contourner la Chine par l’Inde pour s’émanciper de l’impérialisme Chinois.


  • Nicolas36 16 mai 17:39

    Au delà de la logistique , il y a également de la géostratégie. Les USA se sont donnés les moyens de dominer toutes le routes maritimes. Ils ont des forces navales et aéronavales sur toutes les mers et océans du globe. Ils ont des bases militaires auprès de tout les détroits.

    En résumé, ils sont en mesure de bloquer le commerce de n’importe quel pays qui les gêne. 

    La dépendance de la Chine par son commerce massif d’exportation , la rend fragile par le fait que toutes les marchandises vers ses clients transite par la mer. De plus toutes les matières premières ou autres marchandises qu’elle importe pour ses besoins transite également par la mer. 

    Les USA sont actuellement en mesure d’étouffer le commerce chinois et d’affamer la chine qui est importatrice de produits alimentaires. 

    Le passé à démontré aux Chinois que le cynisme anglo saxon n’a pas de limites (voir la guerre de l’opium et ses suites). Au 19ème siècle, déjà la Chine était la première économie mondiale avant de se faire piétiner par le Japon et les anglo saxons. 

    Chat échaudé craint l’eau froide ! 

    Le développement des lignes de chemin de fer est une action stratégique des Chinois (et de l’Union Européenne) pour ouvrir le collier étrangleur maritime qui menace leur commerce.

    Donc ne pas être surpris de l’agressivité contre la Russie et la Chine par l’establishment US qui n’existe que par la domination de son business. 

    On verra comment l’empire va réagir à ce qui est une remise en cause de son autorité. 


    • Panoramix Panoramix 17 mai 11:15

      @Nicolas36

      "Le développement des lignes de chemin de fer est une action stratégique des Chinois (et de l’Union Européenne) pour ouvrir le collier étrangleur maritime qui menace leur commerce".

      Mais est-il tellement intéressant pour l’Europe de faciliter les importations qui viennent d’Asie, rendant leurs produits plus compétitifs encore par rapport aux nôtres ? c’est un marché de dupes.

    • Nicolas36 17 mai 12:00

      @Panoramix
      C’est un argument juste. Ceci dit l’Union Européenne poursuit un dogme prioritaire de réduction des couts à destination des consommateurs. La philosophie qui prévaut est le caractère régulateur du marché avec la libre circulation et peu importe l’effet sur les emplois.
      Pour le moment on évolue dans ce cadre mais cela pourrait changer. 
      Pour ce qui est de l’aspect géostratégique , il est évident que la Chine cherche à faciliter son commerce et à le protéger contre les USA. En y réfléchissant , l’Europe souffre aussi régulièrement du dictat commercial des USA. 
      Autant se protéger si le chantage devient trop direct. 
      Avec ou sans train, ce sont que des mesures politiques et d’investissements qui pourraient rebattre les cartes pour rapatrier de la valeur ajoutée en Europe. 


    • Panoramix Panoramix 17 mai 15:36

      @Nicola36
      Attention, l’Europe est commercialement très excédentaire vis à vis des USA, mais elle est abyssalement déficitaire vis à vis de la Chine (si ce n’est l’Allemagne qui a des niches technologiques, notamment biens de production).

      Le problème avec les USA est d’une autre nature : dépendance géopolitique, multinationales « apatrides », suprématie civilisationnelle (mode de vie, langue, « culture » [ou plutôt divertissements]...) .

      Oui, ce sont des politiques d’investissement qui pourraient rapatrier de la production et de la R&D en Europe, mais pas seulement, il faut des mesures réglementaires préférentielles ...comme celles appliquée justement par la Chine pour son développement (je ne suis par sûr qu’elle en ait encore besoin, devenue monopolistique dans bien des secteurs). Car les couts de production restent supérieurs chez nous, mais les couts de transport sont volontairement sous-cotés. Les écolos pourraient, pour une fois, nous être utiles (taxer la distance).


  • njama njama 17 mai 09:20

    Paraît qu’une des causes principales de la première guerre mondiale était la construction du transibérien ...
    relier l’Europe à l’Asie, un blasphème contre les armateurs, contre la City 
    Ligne transibérienne en 1904 :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Transsib%C3%A9rien#/media/File:Transsib%C3%A9rien.png


  • njama njama 17 mai 09:47

    Il y a aussi The International North–South Transport Corridor (INSTC) une route commerciale reliant le port de Saint-Pétersbourg (nord-ouest) à l’Inde via la mer Caspienne et l’Iran, sur le point d’être achevé qui va changer la donne au niveau du commerce international et de ses Trusts, ce qui peut expliquer « rationnellement » les tensions politiques entre les États-Unis et, l’Iran et la Russie, sous couvert de nucléaire iranien, de manque de démocratie, ou de supposées menaces régionales.

    https://en.wikipedia.org/wiki/International_North%E2%80%93South_Transport_Corridor


  • njama njama 17 mai 09:59

    La Russie construit son propre canal de Suez et contourne ainsi le contrôle des États-Unis et de l’Europe

     Le projet avait déjà été lancé par le ministère russe des Transports en 2000. Avec seulement 7200 kilomètres, le nouvel axe de circulation est nettement plus court que l’itinéraire standard par le canal de Suez : au lieu de 35 à 40 jours, le fret ne sera à l’avenir transporté que pendant 20 à 23 jours.
     Sputnik
    Jusqu’à présent, les cargaisons en provenance de l’Inde étaient transportées par voie maritime à travers le canal de Suez puis par voie terrestre à travers l’Europe jusqu’à Saint-Pétersbourg (trajet bleu).
      Le nouvel itinéraire de l’INSTC mène de la métropole portuaire indienne de Mumbai via l’Iran, l’Azerbaïdjan à Astrakhan en Russie et de là à Moscou et Saint-Pétersbourg (trajet rouge).
     Sputnik
    Outre le contournement de l’Europe et des Etats-Unis et les temps de transport plus courts, il y a un autre avantage :
     Les transports d’essai sur le nouvel itinéraire ont montré que les coûts peuvent être réduits d’environ 30 pour cent. Cela donnera un nouvel élan aux échanges commerciaux entre l’Inde et la Russie.




    • Panoramix Panoramix 17 mai 11:21

      @njama
      Pourquoi la « route standard » Inde-Russie par le canal de Suez ne passe-t-elle pas par la mer de Marmara vers la mer Noire, évitant de contourner toute l’Europe ?


    • njama njama 17 mai 11:42

      @Panoramix

      C’est nettement moins direct...
      https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/37/North_South_Transport_Co rridor_%28NSTC%29.jpg

      et puis ça permet de limiter le transport maritime, le limitant à la liaison Mumbaï (Inde) à Bandar-Abas (Iran) au profit du ferroviaire plus rapide

      L’Inde et la Russie prévoient d’ouvrir une nouvelle route commerciale via l’Iran malgré la menace de sanctions américaines
      https://www.bilaterals.org/?l-inde-et-la-russie-prevoient-d&lang=en


    • Panoramix Panoramix 17 mai 13:53

      @njama
      Passer par la mer noire est certes moins direct que la « nouvelle » liaison envisagée, mais cela aurait été plus direct que l’actuelle « liaison standard » qui contourne l’Europe pour aller dans les ports du nord de la Russie. Mais il est vrai que souvent le cout « maritime » est moins élevé que le cout ferroviaire.

      Concernant les « sanctions », l’Iran et la Russie n’en n’ont rien à battre puisqu’elles leur sont déjà appliquées. Concernant l’inde, les USA ne vont pas se mettre un pays supplémentaire à dos. Surtout que Biden est moins iranophobe que son prédécesseur, les sanctions à ceux qui commercent avec l’Iran vont certainement se desserrer, ...notamment au profit des entreprises étasuniennes qui vont récupérer ce qu’ils ont interdit aux autres pays de faire, as usual.


    • njama njama 17 mai 16:14

      @Panoramix
      Le coût maritime est peut-être moins élevé, encore qu’il faut prendre le facteur temps... le Corridor peut permettre plus de coopération économique à mon sens, surtout pour certains pays n’ayant pas d’accès à la mer.
       
      La coopération économique est aussi facteur de stabilité politique, le transport maritime est plus volatile parce que plus nomade, un pétrolier, ou un minéralier, peut changer de destination en cours de route, simplement pour se diriger vers un meilleurs contrat, ce qui favorise une économie virtuelle spéculative, il y a des sociétés spécialisées dans ce genre de profit.

      D’autre part, créer un couloir passant par la Mer de Marmara, c’est ajouter une question hautement stratégique à celui de la « route standard » déjà très sensible, avec le Détroit de Bab el-Mandeb, puis le Canal de Suez sous très haute surveillance...
      Le Corridor c’est jouer sur la diversification logistique


Réagir