mardi 12 octobre - par Laurent Herblay

Ce que cache le discours sur les emplois dits non pourvus

 Horreur ! Malheur ! Il y aurait un nombre grandissant d’emplois non pourvus ! D’innombrables professions alertent sur cette situation, en France, et plus encore en Grande-Bretagne, au point de produire des ruptures de produits ou d’essence. Mais cette présentation du marché du travail est aussi partielle que partiale : outre le fait d’être exagérée, elle révèle un point de vue très marqué.

 

Le marché du travail, vu par le Medef

 Sans nier de véritables pénuries de main d’œuvre dans certains secteurs, il est important de rappeler que le phénomène est largement exagéré. Dans la rhétorique de certains, toute offre d’emploi révèlerait une pénurie ou représenterait un emploi non pourvu. C’est une exagération ridicule : toute offre d’emploi ne fait que révéler un besoin, qui peut aussi bien être immédiat, qu’à venir, et même s’il est immédiat, il peut simplement s’agir d’une création de poste dont l’absence ne déstabilise pas l’entreprise. C’est un processus normal pour une entreprise d’avoir des besoins de recrutement du fait de départs, et derrière une annonce, il y a souvent juste un poste à pourvoir prochainement plutôt qu’un emploi non pourvu. Il faut bien des annonces pour permettre un recrutement, et certaines extrapolations sont ridicules.

Si on suit la façon de présenter les choses de certains, toute offre d’emploi révélerait un grave déséquilibre du marché du travail. C’est ce qui permet d’annoncer des manques de centaines de milliers de personnes, dont la grande majorité n’est pas dramatique, mais aucune méthodologie de comptage sérieux semble avoir été construite, comme le pointait le Figaro en 2015. En outre, le nombre de demandeurs d’emplois, près de 6 millions en France selon la définition la plus large de Pôle Emploi, qui infirme les chiffres ridiculement bas que communique désormais l’INSEE. Leur évolution s’explique par le changement de méthodologie décidé sous Hollande, qui trouvait sans doute plus simple de faire baisser les chiffres du chômage de la sorte plutôt que dans la réalité, chose malheureusement trop oubliée depuis.

Plus fondamentalement, ce que l’on constate aujourd’hui, c’est une tension sur certains marchés de l’emploi, où l’on voit que les entreprises sont contraintes de revoir les salaires à la hausse pour attirer à nouveau des candidats. C’est notamment le cas en Grande-Bretagne, où le taux de chômage est inférieur à 5%. Certains pays et certains marchés parviennent au point où le rapport de force change et devient moins favorable aux entreprises, et davantage aux salariés, qui peuvent alors demander plus. Une telle évolution devrait être applaudie car elle marque une forme de rééquilibrage du marché du travail, qui devrait permettre un partage plus juste des fruits de la création de valeur entre les actionnaires des entreprises et les salariés, qui peuvent ainsi réclamer une part du gateau dont ils étaient souvent privés.

Il faut dire ici que les contraintes aux mouvements migratoires jouent un grand rôle, comme le montre le cas de la Grande-Bretagne où l’assèchement des migrations venues de l’UE permet aux britanniques de réclamer de meilleurs salaires dans les domaines qui employaient beaucoup d’étrangers. C’est aussi ce qui s’est passé sous Trump, comme même une étude d’Harvard, citée par The Economist, le reconnaissait. Bref, quand le rapport de force est plus favorable à la main d’œuvre locale, du fait de la forte baisse de l’immigration, les entreprises sont contraintes de monter leurs salaires pour attirer de la main d’œuvre. Dans nos pays, où les inégalités ont cru d’une manière effarante, ce rééquilibrage est plus que bienvenu, et on peut penser que Boris Johnson y consolide ses conquêtes dans le Nord du pays.

Dans ce cadre, la dramatisation du moindre emploi dit non pourvu est un élément de langage du patronat, qui cherche à faire penser que nos pays manqueraient sérieusement de main d’œuvre, sans doute pour pousser les gouvernements à accepter une immigration destinée à combler ces « pénuries ». Elles ne sont qu’une pénurie de main d’œuvre prête à travailler en étant payée au lance-pierre, et que le patronat veut conserver sous pression migratoire pour ne pas avoir à les augmenter. Ce qui est intolérable ici, ce n’est pas le fait largement fantasmé qu’il y ait des emplois non pourvus, mais la façon dont cela est présenté, qui sert inconstablement un agenda oligarchiste, trop souvent repris sans remise en perspective par tant de médias. Un peu de tension sur le marché de l’emploi, c’est sain.

La situation qui n’est pas saine, c’est celle de notre pays, avec la persistance d’un chômage de masse et d’un flux migratoire important, qui maintient un rapport de force beaucoup trop favorable aux entreprises, et qui pèse sur le niveau des salaires. Et s’il y a un problème sur le marché du travail, hormis quelques secteurs où il y a une vraie pénurie, c’est surtout le manque d’offres de travail.



130 réactions


  • Docteur Faustroll Docteur Faustroll 12 octobre 10:22

    L’entourloupe n’est pas nouvelle. Il suffit d’avoir approché les milieux de la formation professionnelle, du travail et de l’emploi pour connaitre les vieilles lunes du patronat reprises par Tartiflette avec le succès que l’on sait : les emplois non pourvus ont toujours été stockés sur le trottoir d’en-face. On ne précise jamais ni le nombre de piétons sur le trottoir fréquenté par les chômeurs, ni le nombre d’emplois déposés à leur intention de l’autre côté de la rue, ni la largeur de la rue, l’intensité de la circulation et la distance des passages piétons.


  • raymond 12 octobre 10:32

    J’étais lecteur assidu de « L’Usine Nouvelle » dans laquelle on trouvait des annonces d’embauche ( parfois pleine page) et si tu contactais l’annonceur il n’y avait aucun poste à pourvoir. A une certaine période les offres d’emploi constituaient en fait une sorte de publicité.


    • troletbuse troletbuse 12 octobre 10:51

      @raymond
      Ca coutait moins cher que la pub. Ca continue aujourd’hui


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 12 octobre 11:03

      @raymond
      Tout à fait, c’est du pur marketing. Vous pourrez observer également la récurrence de la mention « Tartempion recrute ! Rendez-vous sur notre site web » ajouté aux publicités de l’entreprise Tartempion dans les journaux.


    • Docteur Faustroll Docteur Faustroll 12 octobre 11:09

      @raymond

      une publicité destinée aux investisseurs, comme les « licenciements boursiers » : 


  • Clocel Clocel 12 octobre 10:35

    Sous le règne de Macron, si on en croit les chiffres de Pole emploi, nous sommes passés de 600000 offres à un peu plus 1 million, pour...

    Combien de chômeurs !?

    https://reporterre.net/De-Pompidou-a-Macron-les-dirigeants-ont-fait-le-choix-du-chomage


    • Parrhesia Parrhesia 12 octobre 16:16

      @Clocel
      Exact !!!
      Et encore, faut-il aussi vérifier la réalité de l’intérêt de certaines offres qui ne sont là que pour créer des emplois-bidons non générateurs de richesse ou de progrès économique... 
      Ce phénomène est d’ailleurs également la cause de la transformation de la France, dont la qualité administrative fut, jusqu’en 1981, citée en exemple à l’étranger, en un foutoir administratif et paperassier sans nom, frein à toute efficacité.
      D’un autre côté, pour être honnête, cela ne date pas précisément de m. Macron. Ses prédécesseurs étaient déjà experts en la matière, et particulièrement depuis 1981.
      Bon courage !


    • Captain Marlo Captain Marlo 13 octobre 11:21

      @Parrhesia
      Pendant plusieurs années un blogueur publiait et analysait sur Avox les statistiques du chômage, en voici quelques exemples.

      Les vrais chiffres du chômage en 2015.
      Les vrais chiffres du chômage en 2016
      Les vrais chiffres du chômage en 2017.

      A mon avis, les annonces du gouvernement sont destinées rendre les chômeurs responsables. Et à faire passer la réforme des indemnités chômage comme nécessaire aux yeux de l’opinion publique.


    • Ruut Ruut 15 octobre 13:49

      @Captain Marlo
      J’aurais préféré le nombre de personnes en âge de travailler sans emplois.
      ça évite les falsifications des exclusions.
      Et en parallèle le nombre d’emplois non pourvus et depuis combien de temps pour quel salaire.


  • troletbuse troletbuse 12 octobre 10:51

    L’Agenda 21 = installation de la dictature.mondiale est bien ce qui se passe en Australie et ailleurs comme en France.

    https://infovf.com/video/agenda-expose-des-2013-par-ann-bressington—10624.html


  • ETTORE ETTORE 12 octobre 11:10

    M’enfin ?

    Nous allons allègrement, vers le plein emploi ....

    Et 6 % de........

    Ah ! On me dit à l’oreillette, que c’est juste les sous titre de l’affiche, pour la campagne présidentielle.

    Ce seras véridique, le temps que la colle tient !


  • McGurk McGurk 12 octobre 11:11

    C’est tout à fait normal d’avoir à la fois un nombre important de postes non pourvus et un tas de chômeurs.

    Les critères de sélection sont particulièrement ridicules. Inhumains même.

    Les entreprises veulent des personnes extrêmement diplômées à tous les postes, avec des qualifications monstrueuses, une expérience avant de commencer d’au moins deux ans et un salaire frisant le smic.

    Sans parler des tonnes d’emplois qui pourraient exister si on avait pas ces tsunamis de stages et d’alternance qui arrangent bien les boîtes qui ne payent pas, de fait, un employé pour faire le travail.

    Comme l’Etat n’est plus là pour rééquilibrer le marché du travail, les entreprises (petites ou grandes, voire même les associations) en profitent et sont dans un délire sans précédent.

    Pôle Emploi n’est qu’une machine à échouer et humilier les chômeurs afin de leur faire prendre le premier boulot qui vient...dans le but de rayer leur nom de la liste des demandeurs d’emploi. Ils prennent un malin plaisir d’être incompétents là où ils devraient pas l’être et très forts pour, par exemple, envoyer n’importe quelle offre d’emploi ne correspondant pas à la personne, sa situation et ses compétences.

    Il est normal qu’au bout du compte les entreprises ne trouvent personne à employer. Elles sont volontairement à côté de la plaque, ce qui justifie, de fait, une nouvelle vague massive de migrants pour « combler la demande ».


  • ZenZoe ZenZoe 12 octobre 12:11

    Les offres d’emploi non pourvues de de Pôle Emploi, tu parles. Au milieu de vraies offres, il y a aussi une masse non négligeable de boulots type Uber ou freelance payés au lance-pierre et émanant quelquefois de pays étrangers, de clients-mystère, de stages, d’’’opportunités commerciales en partenariat’’ (vous amenez les fonds, ils vous donnent du taf), de temps partiels ou décalés à 40 km de chez soi, d’annonces bidons par des agences intérim voulant étoffer leurs portefeuilles de candidats (on les reconnait, les descriptions de poste restant très vagues). Allez voir, c’est instructif.

    Il y en aurait chaque jour sur leur site un réservoir de quelques centaines de milliers nous dit-on, sans que personne n’indique la marche à suivre pour y faire rentrer les 6 millions de chômeurs. Pas besoin de sortir de St-Cyr pour calculer que ça colle pas !


    • McGurk McGurk 12 octobre 13:21

      @ZenZoe

      Franchement, lorsque je lis les tâches à effectuer quel que soit le poste, j’ai vraiment l’impression d’être une merde. On dirait qu’ils veulent des polytechniciens même pour ramasser les poubelles.


    • yakafokon 12 octobre 17:01

      @McGurk
      Mais tout-de-même, les éboueurs ont gagné leurs lettres de noblesse, à défaut d’être mieux rémunérés.
      Ce sont des techniciens de surface, maintenant !


    • madiran 12 octobre 20:24

      @McGurk
      Il faut être polytechnicien avec minimum 5 ans d’expérience, mais pas plus car il y a la convention collectif à respecter.


    • Le421... Résistant Le421... Résistant 12 octobre 20:47

      @madiran
      Polytechnicien veut généralement dire « fils de », donc, bon ou mauvais, le plaçou est assuré !!
      Parfois, plus on est mauvais, plus on a un poste de décision.
      C’est le système français, donner des responsabilités à des incapables pour couler les boîtes... Et les faire racheter à petit prix par des fonds étrangers !!


  • Ecureuil66 12 octobre 13:07

    sans oublier que la plupart des offres de pole emploi lorsqu’elles sont affichées sont déjà pourvues ! l’employeur ayant déjà recruté mais faisant quand même parvenir son offre à PE car la loi l’y oblige ...


    • McGurk McGurk 12 octobre 13:20

      @Ecureuil66

      Effectivement.

      Qui plus est, la plupart des descriptifs sont soit faux soit incomplets.

      Ceux-ci amènent souvent à d’autres sites où la description est disponible en entier et on voit que le poste n’a rien à voir avec les critères affichés sur PE.

      D’ailleurs, les critères même que les demandeurs utilisent pour filtrer les offres sont ignorés par les employeurs qui font un vulgaire c/c. Ce qui rend notre recherche horriblement longue et chaotique (voire impossible dans ma situation).


  • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 12 octobre 14:32

    C’est comprendre à l’envers.

    Il n’y a pas pénurie de main d’œuvre, mais le social a rendu cher d’aller travailler.

    Un salarié, c’est comme un employeur, ca calcule son intérêt dans la prise ou non d’un Job.

    C’est que se déplacer au travail ça coute.

    Le chômeur va t-il gagner plus s’il compte son trajet, son carburant surtaxé ?

    La voiture va t-elle suffire ? 

    Son HLM va t-il subir une augmentation si ses revenus augmentent ? Le travail, c’est le retour des impôts.

    Terminé le bus gratuit et la cantine moins chère pour les enfants.

    Le prix de son HLM étant si bas, s’il se déplace va y-il retrouver un pote politicien pour lui en donner un autre ?

    Et le travail au noir, impossible d’en faire...

    Non vaut mieux pas le prendre se disent-ils, tellement le social incite a rester chez soi.


    • tashrin 12 octobre 15:53

      @Spartacus Lequidam

      diagnostic pertinent... Un salaire de misere ne justifie pas de perdre certains moyens de subsistance si au final on a moins de moyens. Bien vu Sherlock
      Mais la solution c’est pas forcement de supprimer le social... Parce que même pauvre, on a besoin de manger et d’avoir un toit, désolé de vous le rappeler. Non parce qu’à vous croire on s’imaginerait que les chomeurs français sont particulièrement mieux lotis qu’ailleurs... sauf que pas du tout...
      En revanche on pourrait s’interroger sur l’evolution des salaires en France depuis les années 1990...
      Passer une annonce pour recruter un double bac+5 avec 10 ans d’expérience et lui proposer gracieusement 24K bruts annuels dans une metropole française (et encore, ce serait pas si mal), dans quel film ca a du sens ? Toutes les exonérations de cotisations sociales dont beneficient tous les 6 mois les employeurs de ce pays, elles sont passées où ca ? au même endroit que la TVA des restaurateurs ?


    • Le421... Résistant Le421... Résistant 12 octobre 20:42

      @Spartacus Lequidam
      Ah là là !!
      Le social.
      Vivement qu’on rétablisse l’esclavage.
      Pas de congés payés, pas de smic, pas de sécu, pas de retraite...
      Restera la CFDT pour imposer à l’employeur le repas de midi gratuit.
      Salauds de syndicats !!  smiley


    • Le421... Résistant Le421... Résistant 12 octobre 20:44

      @Le421... Résistant
      Ce qui risque de coûter un petit peu, ce sont les fouets « made in China » qui ne sont pas très résistants !!  smiley


    • yakafokon 13 octobre 07:22

      @Spartacus Lequidam
      Tout-ça est exact !
      Les « gagne-petit » qui habitent nos H.L.M. ont peut-être des emplois de misère, des C.D.D. à n’en plus finir, mais ils ont un cerveau et leur situation précaire les obligent à savoir compter !
      Le gouvernement a beau les inciter à « traverser la rue pour trouver un job », et à les hypnotiser avec de belles promesses ( comme Kaa dans le Livre de la Jungle ), pour eux, un sou c’est un sou et leur calcul se base sur de sombres réalités, et non sur des promesses hypothétiques de jours meilleurs ! 
      Sauf si des actes suivent...alors ils attendent de voir les résultats !


    • voxa 13 octobre 08:07

      @Le421... Résistant

      "Vivement qu’on rétablisse l’esclavage.

      "

      C’est déjà fait.

      Un smicar est un esclave que l’on achète en leasing.

      ...


    • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 13 octobre 11:26

      @Le421... Résistant

      C’est vrai que lorsque l’on conçoit l’économie en jeu a somme nulle, et les méchants patrons et les gentils chômeurs, et qu’on refuse d’admettre les faits.

      Autriche, Chypre, Danemark, Finlande, Suède, il n’y a pas de SMIC. Sont ils des pays moins sociaux ?

      Suisse, Pays bas, Corée du Sud l’assurance maladie n’est pas une sécu étatiste. Sont ils des pays moins sociaux ?

      Pays bas, Suisse, ont un système de retraite par piliers, capitalisation et répartition. Sont ils des pays moins sociaux ?


    • tashrin 13 octobre 12:25

      @Spartacus Lequidam
      J’insiste puisque vous ne répondez pas...
        Pouvez vous citer une étude (une seule ?) qui prouve le bien fondé de la theorie du ruissellement qui sert de mètre étalon à l’ensemble de nos politiques économiques depuis 30 ans ? en France comme à l’étranger hein... même les ricains ne peuvent vous en fournir...
        Pouvez vous citer un impact positif de la politique de l’offre visant à libéraliser le travail et réduire le cout du travail en exonérant les employeurs des cotisations sociales dues ?
        Pourrions nous disposer de chiffres illustrant l’évolution sur les 40 dernières années de la répartition de la richesse produite (capital vs travail) ?
        Pourrions nous comparer le pouvoir d’achat moyen (prenons l’mmobilier par exemple) d’un salarié au smic début des années 1980 et actuellement ?

      Votre credo, c’est de rendre l’alternative à l’esclavage invivable de manière à ce que ca devienne une solution enviable. Et vous comprenez vraiment pas pourquoi ca séduit pas les foules ?


    • wpjo 13 octobre 16:10

      @Spartacus Lequidam

      Je souscris à toutes vos remarques. Il serait déjà plus logique de considérer tous ces avantages comme un revenu, et donc à les soumettre aux cotisations sociales et aux impôts. Quant on habite un HLM trois fois moins cher que dans le privé, il est normal de considérer que le bénéficiera dispose d’un revenu complémentaire de deux fois son loyer HLM. Et donc, d’exiger qu’il paie des impôts sur ce montant. Les autres avantages, idem.


    • TSS (...tologue) 13 octobre 16:45

      @wpjo
      j’espère que c’est du second degré car sinon ..hop,à la broyeuse pour
      faire du soleil vert... !!


    • tashrin 13 octobre 17:16

      @wpjo
      Ca s’entend
      Mais donc dans le même esprit, on supprime le quotient familial : pourquoi sous pretexte qu’ils ont fait le choix d’avoir des enfants, les parents seraient dispensés d’impot sur le revenu ? On est déjà rackettés pour financer l’éducation et la garde de leurs mioches, mais si en plus ca leur permet d’esquiver leur contribution fiscale, ca commence à faire beaucoup...


    • Eric F Eric F 13 octobre 18:00

      @tashrin
      Les enfants d’aujourd’hui sont les travailleurs de demains, qui feront marcher le pays quand les travailleurs d’aujourd’hui seront à la retraite. Les allocs et le quotient familial sont donc en quelque sorte un « investissement collectif » (notamment de la part de ceux qui n’assument pas de charge de famille).
      A moins de considérer qu’il ne faut plus faire d’enfant ici, et importer de la main d’oeuvre « prête à l’emploi » venant d’autres continents.


    • exocet exocet 13 octobre 22:24

      @wpjo
      «  Quant on habite un HLM trois fois moins cher que dans le privé, il est normal de considérer que le bénéficiera dispose d’un revenu complémentaire de deux fois son loyer HLM. Et donc, d’exiger qu’il paie des impôts sur ce montant. »
      .
      Pourquoi pas ? 
      Mais alors lorsqu’on est propriétaire de son appartement, on dispose aussi d’un « revenu complémentaire », puisque là on n’a pas du tout de loyer à payer, selon votre logique il faudrait imposer cet avantage, comme il faudrait imposer les allocations familiales, la prime à la naissance, la prime de rentrée scolaire...
      On continue ?


    • tashrin 14 octobre 09:33

      @Eric F
      C’est beau d’utiliser les arguments des années 50
      Il se trouve qu’on n’a plus vraiment besoin de main d’oeuvre, et que les caibataires je maintiens sont absolument matraqués fiscalement
      Bref c’etait pas le sujet
      M’enfin faut être cohérent


    • tashrin 14 octobre 09:33

      @exocet
      Le proprio il l’a payé son appart. Avec un revenu qui a déja ete soumis à fiscalité
      Dans l’exemple cité, il percoit une aide versée par d’autres sans jamais cotiser, c’est différent


    • Ecureuil66 14 octobre 22:48

      @wpjo
      heu.... ? 1er, 2ème ou 3ème degré ?


  • OJBA 12 octobre 14:38

    C’est la différence entre vivre, même de peu et survivre. Euh , question : si l’on a une voiture, quel est l’intérêt d’utiliser le bus, payant ? A part écologique mais ce critère, à ce niveau, est loin d’être primordial.


  • Tesseract Tesseract 12 octobre 15:19

    Hélas le système est bien pourri.

    D’un côté, la formation initiale, médiocre, pleine de lacunes. Puis la formation professionnelle souvent déconnectée, sans grande ambition.

    Puis la jungle des formations continues, stages, etc. Très clairement un grand nombre d’entreprises empochent l’argent mais ne jouent pas le jeu et prennent les gens en formation pour des arpettes de seconde zone.

    Le « pognon de dingue » est mis dans de vieilles structures obsolètes qui ne vivent que pour elles mêmes et sont plutôt un frein.

    Bref, tout est à revoir dans ce montage coûteux et inefficace au possible, mais capable de générer des jolies rentes aux caciques qui en vivent.


    • yakafokon 13 octobre 07:41

      @Tesseract
      En Allemagne, les petites entreprises qui embauchent des apprentis ont une approche tout-à-fait différente des nôtres.
      Elles ne les emploient pas à balayer l’atelier, voire à faire le même travail qu’un professionnel, en étant payé comme un esclave...avant de s’en séparer quand vient le moment fatidique de leur titularisation, et d’embaucher un autre apprenti afin de continuer à profiter des avantages fiscaux !
      En Allemagne les apprentis sont formés, afin de remplacer les employés qui sont près de la retraite, ce qui permet à l’industrie allemande d’être aussi puissante !
      Mais allez faire comprendre ça aux crânes d’œufs qui dirigent notre pays !
      S’ils étaient aussi intelligents qu’on le prétend, le Pole Emploi aurait été supprimé depuis longtemps, car il coûte énormément et ne rapporte quasiment rien.
      Qu’est-ce que ça coûterait de copier sur le voisin, quand c’est le meilleur de la classe ? 


  • yakafokon 12 octobre 16:54

    Je n’arrive pas à comprendre comment il est quasi-impossible d’arriver à trouver des candidats à la carrière d’enseignants !

    L’Education Nationale est obligée de baisser la barre, pour embaucher des pseudo-professeurs au niveau Bac+3 !

    Et pourtant, c’est une profession merveilleuse ( surtout dans le 93 ), pour peu que vous soyez ceinture noir de karaté, et que vous fassiez 90 kilos !

    Les « élèves modèles » issus des quartiers défavorisés vous respecteront, car vous n’êtes pas une femme ( qui sont toutes des putes, sauf ma mère ).

    En plus le traitement est très attractif, surtout en début de carrière, ce qui explique pourquoi il y a autant d’amateurs...à s’enfuir devant la proposition !

    Risquer sa vie pour un salaire de misère ? Autant le faire en s’engageant dans les paras : au moins, eux ils sont armés et ils peuvent se défendre, et surtout ils sont payés correctement !


    • Le421... Résistant Le421... Résistant 12 octobre 20:40

      @yakafokon

      En plus le traitement est très attractif, surtout en début de carrière

      Ouais...
      Il vaut mieux vendre sa conscience et faire flic.
      Question salaire, à diplôme égal, on passe du simple au double.


    • voxa 13 octobre 08:10

      @Le421... Résistant

      "Il vaut mieux vendre sa conscience et faire flic.
      Question salaire, à diplôme égal, on passe du simple au double.

      "


      Diplômes ? Diplômes ? Diplômes ?
      Même pour les CRS ?


  • Esprit Critique 12 octobre 17:01

    Si on considére le nombre de personnes qui trouvent un emploi chaque année et que l’on connait le temps qu’il faut dans une entreprise pour effectuer un recrutement, on connait le nombre d’emplois non pourvu a un instant t.

    Tout le reste est foutage de gueule !

    Comme est foutage de guele ceux qui cherchent des jeunes, bac plus 10 avec dix ans d’experience, pour leur proposer le smic, j’exagére a peine, je sais de quoi je cause. Ceux la auront toujours des emplois non pourvus, et c’est mieux pour les gens honnetes et serieux a la recherche d’un boulot. 


  • Eric F Eric F 12 octobre 19:48

    Il y a en effet les déséquilibres décrits dans l’article, mais ceci ne constitue pas la totalité du problème. Il y a aussi le fait qu’en France, l’indemnisation du non-emploi est plus élevée que partout ailleurs, de telle sorte que l’écart de revenu en prenant un emploi peu qualifié n’est pas gratifiant par rapport à l’effort (passer de 800 à 1200, cela ne fait que 400 de plus pour 5 jours de travail).
    D’où le thème souvent entendu : « seuls les immigrés acceptent ces emplois » (et on parle ici d’emplois déclarés, la question du travail dissimulé est une autre histoire).

    Sur la question de la « formation » des demandeurs d’emploi, un budget considérable est consacré à des stages souvent sans rapport avec les emplois disponibles. Mieux vaudrait subventionner des formations de terrain dans les entreprises pour les nouveaux embauchés, et les rendre « qualifiantes ».
    En Allemagne ou en Suisse l’apprentissage professionnel est beaucoup plus développé, alors que des études longues sans débouchés abondent en France. D’où notre taux d’emploi des jeunes aussi faible par rapport aux pays comparables. Cela a de nombreuses conséquences, par exemple l’insuffisante acquisition de droits pour la retraite.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 12 octobre 20:05

      @Eric F
      Prends toi un « diplômé » de l’ed nat qui sait même pas tenir un outil en BTP ...


    • troletbuse troletbuse 12 octobre 20:25

      @Eric F
      Encore 20 millions de réfractaires à vaxxiner. Il faut payer des stages de piquouseurs de merde. smiley


    • Eric F Eric F 13 octobre 17:51

      @troletbuse
      Pas besoin de vaccinateurs supplémentaires, puisque plus de 85% de la population concernée sont entièrement vaccinés, les méga vaccinodromes ferment pour de plus petites structures (les médecins traitants devraient même suffire).
      Ceci étant, cette campagne de vaccination a pu être une aubaine en matière d’indemnisations pour certains « volontaires », voilà qui a contribué à booster le PIB, en plus des grands labos qui produisent les vaccins, des petits labos qui font les analyses, etc.

      Mais bon, malgré les doutes et les craintes initiales, l’efficacité est au rendez-vous pour les « plus de 50 ans », il restera évidemment une poignée de superstitieux ou d’illuminés pour penser qu’en fait, ils sont tous décédés mais qu’on cache les réalités...


    • troletbuse troletbuse 13 octobre 18:18

      @Eric F
      il restera évidemment une poignée de superstitieux ou d’illuminés

      Et une majorité d’imbéciles tels que toi qui vont montrer leur passe ad vitam aeternam.
      Merci à toute cette bande de conards dégénérés.


    • troletbuse troletbuse 13 octobre 18:21

      @Eric F
      On peut voir aujourd’hui sur les commentaires merdiatiques que les neuneus s’aperçoivent la dictature qui est déjà installée. Ils pensaient la fin au 15 novembre ? Ah les cons !


    • Eric F Eric F 14 octobre 09:55

      @troletbuse
      L’efficacité du vaccin est une chose, l’instauration du pass est un autre sujet.

      Dès l’origine j’ai été opposé au principe du pass, abusivement coercitif et inefficace. Je suis d’accord que le régime d’état d’exception à répétition et la prolifération des contrôles et contraintes est une dérive dictatoriale « à la chinoise ». On va vers une situation où l’identification biométrique et génétique sera systématisée (le QR code n’est qu’une étape), avec reconnaissance faciale et tests ADN, vidéosurveillance avec reconnaissance faciale etc. Ce que la technique permet finit généralement par être mis en place.

      Un grande majorité des personnes des tranches d’age « à risque » étaient déjà vaccinées avant l’instauration du pass sanitaire, par choix personnel en prévention de cas grave. Ce n’est pas eux qui ont « poussé » à la roue pour l’instauration du pass, mais les autorités afin d’inciter à la vaccination les générations pour laquelle elle est inutile.
      Pour les plus de 50 ans il y a 8 fois plus de chance de se retrouver à l’hosto pour covid grave, les neuneus seront ce qui s’y trouveront alors qu’ils auraient pu l’éviter.


    • Eric F Eric F 14 octobre 10:09

      précision : « Pour les plus de 50 ans il y a 8 fois plus de chances pour les non-vaccinés de se retrouver à l’hosto pour covid grave »


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 14 octobre 10:17

      @Eric F
       
      ’’ Pour les plus de 50 ans il y a 8 fois plus de chances pour les non-vaccinés de se retrouver à l’hosto pour covid grave ’’

       
       Coué ?


    • eau-pression eau-pression 14 octobre 10:52

      @Eric F

      Vous avez des études sérieuses sur la protection qu’apporte le vaccin contre les formes graves ? Un résultat quantitatif sur les gens sans comorbidités ? Je ne nie pas que cette protection existe. Mais a-t-on comparé son efficacité à celle des traitements précoces ?

      A-t-on prévu une étude sérieuse de la masse de données recueillie en phase 3 grâce la vaccination de masse, sur les effets secondaires des vaccins ?

      Un exemple : un vacciné se fait piquer par une méduse et déclenche une réaction spectaculaire (propagation sur 50 cm de l’allergie) alors qu’il ne réagissait que peu jusqu’alors. C’est permis de se demander s’il n’y aurait pas un rapport ?

      Dites donc aux jeunes vaccinés qu’ils sont neuneus. Ah oui, il y en a peu ici ...


    • troletbuse troletbuse 14 octobre 11:54

      @Eric F
      qu’ils auraient pu l’éviter
      Mais il faut que t’écrives « alors qu’ils l’auraient éviter ». Pourquoi tu parles au conditionnel ?
      Je me répète : tu as choisi parfaitement ton avatar. Toujours dans le doute !
      Depuis mars 2020, J’ai fréquenté peut-être 20 ou 30 000 personnes sans masque, sans vaxxination, sans gestes barrières et malheureusement pas de Covid. Ca commence à m’inquiéter, non ?


    • troletbuse troletbuse 14 octobre 11:58

      @Eric F
      Et les plus de 80 ans, tous vaxxinés, ils meurent quand même. Ah les salauds !  smiley


    • Eric F Eric F 14 octobre 12:11

      @Francis, agnotologue
      Pas méthode Coué, mais étude sur 11 millions de vaccinés vs 11 millions de non-vaccinés, non pas au doigt mouillé ou à partir de données glanées au petit bonheur la chance (comme était l’étude du Lancet contre la chloroquine), mais dans les bases de données croisées de la santé (Système National de Données de Santé). L’alternative serait que l’ensemble des signataires et le personnel administratif de santé soient des falsificateurs délibérés, ce qui ne me parait pas envisageable.
      Les idéologues du conspirationnisme nient les faits, d’abord l’épidémie elle-même, puis désormais l’efficacité des vaccins sur les personnes à risque, contre les réalités de terrain (effets de masse, non pas effets marginaux). C’est le propre de l’idéologie de se durcir quand elle est réfutée par le réel


    • eau-pression eau-pression 14 octobre 12:15

      @troletbuse

      Plutôt que « pas de gestes barrière », disons plutôt que les précautions habituelles semblent suffisantes. Ce que tout le monde dans la rue semble avoir entériné. @Eric dira que c’est parce qu’ils sont vaccinés.

      T’as pas d’ordiphone, j’espère. Parce que l’application TousPeurDuCovid, ils pourraient bien la glisser dans les mises à jour.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 14 octobre 12:31

      @Eric F
       
       ’’Les idéologues du conspirationnisme’’
       
      Tiens ! un nouvel élément de langage ?
       


    • Eric F Eric F 14 octobre 12:37

      @troletbuse
      Le vaccin ne rend pas immortel. Si les plus de 80 ans sont vaccinés à 90%, et l’efficacité du vaccin contre les formes graves est de 90%, alors il y a autant de décès de vaccinés que de non vaccinés, mais dans une population 9 fois plus nombreuse.


    • troletbuse troletbuse 14 octobre 12:39

      @Eric F
      Sources merdiatiques ? Bien sur.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 14 octobre 12:50

      @Eric F
       
       12:37

       : n’importe quoi !
       
      Pfff


    • tashrin 14 octobre 13:09

      @Eric F
      précision : « Pour les plus de 50 ans il y a 8 fois plus de chances pour les non-vaccinés de se retrouver à l’hosto pour covid grave »

      Petit cours de mathématiques appliquées
      Si les probabilités d’etre hospitalisé sont de 0.01 % pour l’ensemble de la population vaccinée, votre affirmation implique donc que les non vaccinés ont 0.08 % de chances de finir à l’hosto
      Ouaaaaaaaah... qu’est ce qu’on en a à foutre et en quoi ca justifie quoi que ce soit ?
      Le pourcentage que vous indiquez n’est autre qu’un argument marketing... Basique et un peu bête qui plus est.
      Un peu comme l’eau à 0% de matière grasse... 
      Tant qu’il ya des gens pour en acheter...


    • eau-pression eau-pression 14 octobre 13:41

      @tashrin

      En page 23 du rapport sur les 50-74 ans, c’est 0,06% des non-vaccinés qui sont hospitalisés pour covid dans une période à vérifier.

      En page 26, on parle des décès (faudrait leur signaler un mauvais libellé de la colonne 6). Là, c’est 144 morts sur 3 538 448 (0,004%) parmi les non vaccinés sur la (même ?) période.
      Avant de courir tendre l’épaule, je vais m’informer sur le taux de mortalité usuel dans cette tranche d’âge sur une même durée avec et sans grippe.

      Et pour faire durer le plaisir, je vais demander l’accès à cette base anonymisée.


    • Eric F Eric F 14 octobre 13:47

      @Francis, agnotologue
      L’expression « idéologues du conspirationnisme » désigne un courant de pensée qui postule que derrière chaque crise il y a une volonté de la provoquer, tout comme l’expression « dictature sanitaire » désigne une politique coercitive de traitement d’une épidémie.
      Refuser de nommer les choses, c’est camoufler les réalités...


    • eau-pression eau-pression 14 octobre 13:57

      @Eric F

      Dictature sanitaire, c’est aujourd’hui qu’on dramatise une grippe sévère pour instaurer la dictature.

      Jouons au con, mais finement.


    • troletbuse troletbuse 14 octobre 14:01

      @Eric F
      « dictature sanitaire »

      Encore le doigt dans l’œil, c’est l’installation de la surveillance à la chinoise et même pire avec bientôt la fin de la monnaie ; le crédit social, la spoliation de tes biens mobiliers ou immobiliers, la dépopulation, etc ..... sous le pretexte de pandémies.
      Toujours ta merde dans les yeux !.


    • Xenozoid Xenozoid 14 octobre 14:02

      @eau-pression

      il faut maintenir la pression


    • troletbuse troletbuse 14 octobre 14:05

      @Eric F
      Tout cela grave à des demeurés comme toi. La dette dont les milliards donnés aux labos pour ces vaxxins seront une bonne raison de les récupérer pour l’élite. Et tu approuveras !


    • tashrin 14 octobre 14:05

      @eau-pression
      J’ai mis un chiffre au hasard, mais ca ne change rien au raisonnement
      Ca reste insignifiant, et lire / entendre reprendre en boucle ces betises de la part de gens tout fiers de nous expliquer la vie, c’est horripilant. 


    • Eric F Eric F 14 octobre 14:09

      @eau-pression
      Je ne connaissais pas le terme « ordiphone », en tout cas, pas d’application « anticovid » sur mon mobile, bluetooth non activé, pas de GPS activé, et mode « avion » quand je me déplace en voiture pour ne pas être appelé (donc pas traçabilité des déplacements). Mais vous avez effectivement mis le doigt sur l’un des moyens de télésurveillance des individus. La généralisation de la vidéosurveillance avec reconnaissance faciale poussera le bouchon de surveillance « à la chinoise ».

      Concernant les « mesures de précaution » (distance, lavage des mains, masques en lieux fermés bondés...), il y a vraiment un cap franchi. Il y a deux ans on se moquait des asiatiques et leur compulsion du masque, c’est désormais devenu quasi-réflexe, certains le gardent même dans la rue par simple habitude.
      Mais cet « hygiénisme » qui peut être utile lors de pic épidémique devient contre-productif dans la durée, il empêche une immunisation naturelle face aux germes courants, l’actuelle recrudescence de bronchiolite (complications de rhume des bébés) en est l’illustration. Même concernant le covid, il faudrait laisser en paix les enfants, voire même ne pas dépister en école, ils s’immuniseraient sans danger pour eux, et si les personnes à risque sont vaccinées, même en cas de transmission par leurs [petits]enfants, il n’y aurait pas afflux de cas graves.


    • Eric F Eric F 14 octobre 14:12

      @troletbuse
      j’adore lorsque tu traites les autres de « demeurés » smiley


    • troletbuse troletbuse 14 octobre 14:17

      @Eric F
      Ca ne peut que faire que plaisir aux zélites des bons mougeons comme toi.
      Tu crois qu’il ne peux pas te suivre ? Mais tu rèves même avec tes applications fermées ..... pour toi.
      Exemple, tu syayionnes au parking, ton n° d’immatriculation est relevé. Il n’y a que les « terroristes » qui sont exemptés de ces contrôles.
      Au fait, t’as vu les vidéos de l’attentat de Nice ? Ben non ! Et tu ne les verras jamais. Mais tu trouves ca normal. Bien sur.


    • troletbuse troletbuse 14 octobre 14:19

      @troletbuse
      Demeuré, mougeon, etc. Il faut appeler un chat un chat !


    • Xenozoid Xenozoid 14 octobre 14:23

      d’ailleur @ eau-pression

      si la grippe revient cet automne, et les attentats aussi et pourquoi pas une attaque cybernétique total...cela sera une coincidence médiatique 


    • troletbuse troletbuse 14 octobre 14:42

      @Xenozoid
      es attentats aussi et pourquoi pas une attaque cybernétique total.


      Je pense qu’ils ont prévu cela.


    • troletbuse troletbuse 14 octobre 14:58

      @Eric F
      Peux-tu nous donner la fin des essais de phase 3 sur les vaxxins ?
      Le Vereux a dit qu’ils étaient finis. Donc tu peux le croire !


    • eau-pression eau-pression 14 octobre 15:06

      @Xenozoid

      Ouais, je parie contre un hiver pluvieux que le présentateur météo sera la première victime médiatique du changement climatique.


    • eau-pression eau-pression 14 octobre 15:10

      @Eric F

      Juste une réponse à la fin de votre post. Il faudrait à partir des données utilisées pour le rapport ANSM mesurer cet afflux de cas graves.
      Ce qu’on nous vend, c’est un vaxxin contre la mort. Ca s’appelle des oeillères.


    • Xenozoid Xenozoid 14 octobre 15:15

      @eau-pression

      le présentateur météo sera la première victime médiatique du changement climatique.

      yep


    • Eric F Eric F 14 octobre 19:28

      @troletbuse
      Je sais bien qu’on peut être repéré par la vidéosurveillance, c’est un point que j’ai mentionné. Ce que j’évoquais concernant le mobile, c’est notamment le piratage de données si le bluetooth est activé, et le suivi par géolocalisation, on peut du moins en limiter le risque.

      A propos des attentats de Nice, le « camion » avait été justement filmé par vidéosurveillance en faisant des repérages, mais les opérateurs n’avaient pas décelé son manège. Depuis lors, les logiciels d’analyse d’image sont perfectionnées d’années en année, par exemple désormais dans les voitures, ils identifient les panneaux, repèrent des piétons, etc. La reconnaissance faciale progresse aussi (même avec port du masque !), il est probable que les « manèges suspects » seraient désormais repérés. Mais il y a en parallèle la question de la vie privée des citoyens lambda.
      Pour revenir à l’attentat de Nice, il se trouve évidemment des illuminés compulsifs pour fantasmer sur un complot ou un montage, comme pour les attentas de Charlie Hebdo et ceux du 13 Novembre.


    • Eric F Eric F 14 octobre 19:45

      @troletbuse
      Véran s’est effectivement emmêlé les pinceaux, les essais de phase 3 des nouveaux vaccins sur les effets décalés dans le temps ne sont pas terminés (encore un an de surveillance), par contre il y a eu aux USA l’autorisation de mise sur le marché définitive du vaccin Pfizer en aout dernier, les « retours d’expérience » collectés en population réelle répondent à leurs critères.

      Le gouvernement et les autorités médicales françaises ont été d’une incapacité spectaculaire dans cette crise, et si la vaccination s’est déroulée efficacement, c’est surtout grâce aux autorités locales qui ont mis en place des centres de vaccination et recruté les soignants et bénévoles.


    • troletbuse troletbuse 14 octobre 19:56

      @Eric F
      Tu pourrais utiliser les mots justes. Il ne s’est pas du tout emmelé les pinceaux, il a menti... comme d’habitude, comme Tarlouzette et sa clique et comme beaucoup d’autres.


    • troletbuse troletbuse 14 octobre 20:04

      @Eric F
      Post de 19h28
      La aussi tu biaises. Tu réponds à côté. Je t’ai demandé si les vidéos prises lors de l’attentat ont été diffusées. Mais bien sur que non.
      Je te signale que la pourriture Cazeneuve, un incapable qui n’a même pas pu passer son bacc mais qui a réussi une belle carrière de lèche-cul, avait demandé la destruction de ces vidéos. Il y avait même eu une polémique avec une gendarme de Nice. Estrosi s’y était opposé mais LA RAISON D’ETAT a primé.
      On peut aisément en déduire la cause.


    • Eric F Eric F 15 octobre 09:57

      @troletbuse
      Véran est peut-être con, mais pas au point de dire une chose dont il sait qu’on peut dans la foulée prouver le contraire, il s’est embrouillé dans sa formulation probablement au regard de l’autorisation définitive de la FDA (d’autres pays, comme le Brésil, avaient aussi donné une autorisation définitive).
      Normalement la FDA donne l’autorisation définitive lorsque les essais sont terminés, mais dans le cadre de ce vaccin, il a anticipé. Et il est évident qu’il y a de la « politique » la dessous, notamment permettre aux entreprises d’exiger légalement la vaccination de leur personnel.


    • Eric F Eric F 15 octobre 10:05

      Concernant les images de vidéosurveillance de Nice, la raison de leur non-publication parait évidente : cela aurait monté les carences dans l’organisation de la sécurité, il y a eu des contentieux entre les autorités municipales et nationales qui se sont renvoyé la balle.
      Il y a eu confusion sur le terme « destruction » puisque les enregistrements ont été placés sous scellés pour l’enquête, c’est la diffusion publique, officiellement parce que « profondément choquantes pour la dignité et l’intégrité des victimes »


    • Ruut Ruut 15 octobre 13:58

      @Eric F
      Tu as fait une typo, envoie la source.


    • Eric F Eric F 15 octobre 19:03

      @Ruut
      La raison que j’ai indiquée n’est évidemment pas le prétexte officiel, mais les « disputes » entre la municipalité de Nice et l’état ont porté sur les carences de surveillance. Cela a été évoqué par la presse alors (par exemple dans cet article, le dernier paragraphe est titré : « Étouffer la polémique sur les failles de la sécurité ? »)


  • Tesseract Tesseract 12 octobre 19:59

    En Allemagne ou en Suisse l’apprentissage professionnel est beaucoup plus développé, alors que des études longues sans débouchés abondent en France. D’où notre taux d’emploi des jeunes aussi faible par rapport aux pays comparables.

    ====

    Remarque absolument juste. Mais il faut aussi savoir que la mentalité est bien différente.


    • Xenozoid Xenozoid 12 octobre 20:02

      @Tesseract

      c’est toujours la faute des autres


    • Xenozoid Xenozoid 12 octobre 20:02

      @

      ils ne sont pas les seuls


    • reptile ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ 12 octobre 20:03

      @Tesseract

      Et surtout , les formation professionelle ne sont pas adapter ...
      tout les metier qui permette de vivre (plombier , ferronier d’ art , tailleur de pierre ) ne sont pas proposer , alors que tout les metier surchargé ( secretaire , coiffeur maquilleur , macon , electritien de chantier ) constitue des voie de garage et quasiment une usine a chomeur .


    • reptile ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ 12 octobre 20:10

      @Xenozoid

      aucun doute , autrefois , tu te metait en bord de route avce 4 table et une cuissine de campagne , tu vivait correctement du second plus vieux metier du monde ...

      mais maintenant si c’ est pas empaqueté dans du carton macdo , c’ est declaré malsain ...

      https://www.youtube.com/watch?v=31DD6DX_tuE
      tout ce qui est bon dans l’ orient n’ arrive pas ici ...
      par contre le « bouquin et le tapi » on peut plus faire un pas sans trebucher dessus .


    • Xenozoid Xenozoid 12 octobre 20:14

      @༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄

      il y a 40 ans on a fait sur les gamins, ils votaient pour macdo


Réagir