mardi 13 septembre 2011 - par Peachy Carnehan

Affaire Bourgi : Sarkozy également arrosé

Chirac, Villepin, Lepen... Robert Bourgi, créature élyséenne en service commandé, avait pour mission de désamorcer l'effet de la prochaine parution du livre de Pierre Péan pour sauver ce qui pouvait encore l'être chez son ami Sarkozy. C'est raté.

Robert Bourgi est un bavard à la mémoire sélective. Après avoir accusé Jacques Chirac et Dominique de Villepin d'avoir été couverts de montagnes de fric par des chefs d'Etat africains, le très proche conseiller de Sarkozy pour l'Afrique a affirmé, lundi 12 septembre, que Jean-Marie Le Pen aurait également bénéficié des largesses d'Omar Gabon, le peu regretté dictateur du Gabon.

« Je le dis aujourd'hui, Jean-Marie Le Pen a été reçu par le président Bongo et le président Bongo a financé la campagne électorale de M. Jean-Marie Le Pen en 1988 », a affirmé Bourgi dans des entretiens accordés sur Canal+ et BFMTV tout en reconnaissant ne posséder... aucune preuve.


Robert Bourgi, créature de Sarkozy


sarkozy,bourgi,chirac,villepin,bongo,présidentielle 2012,péanSûr de lui, Robert Bourgi avait déjà claironné dans le Journal du dimanche, que des fonds africains avaient « servi à financer la campagne présidentielle de Chirac en 2002 » avant d'ajouter sans rire que seul « Nicolas Sarkozy n'a jamais touché d'argent ». On image sans peine Sarkozy, universellement connu pour sa probité et son aversion pour l’argent, refusant les flots d'oseille que des émissaires mystérieux seraient venus déposer à ses pieds. L'Afrique et Bongo, ce n'est ni Neuilly, ni Liliane Bettencourt. Et sur le sujet nous sommes priés de croire Robert Bourgi sur parole, « homme libre et indépendant », remercié le 27 septembre 2007 des insignes de chevalier de la Légion d'honneur des mains de... Sarko en personne. (Vidéo)

Las, ce coup de théâtre politique vraisemblablement monté de toutes pièces par l'Elysée pour faire « exploser » la campagne présidentielle au profit du seul Sarkozy, soudainement devenu chevalier blanc de l'anti-corruption dans monde politique marqué par l'immoralité, a fait long feu. Il fallait s'y attendre dans cette guerre des droites RPR-UMP, le « président des Riches » est maintenant directement mis en cause. Jean-François Probst, un ancien collaborateur de Jacques Chirac a révélé lundi que si des « valises de billets circulaient entre des dirigeants africains et les pontes du RPR rien ne s’est arrêté avec Sarkozy, qui avait pourtant prôné la rupture ». Mieux, si l'on puis dire, Probst enfonce la couteau dans la plaie purulente du sarkozysme agonisant en accusant le locataire actuel de l'Elysée d'avoir reçu « un milliard de francs CFA » d'Omar Bongo. Soit largement de quoi satisfaire les besoins de la famille Sarkozy en Rolex pour plusieurs générations. Mais le meilleur est à venir.

 

Le « meilleur » est à venir pour Sarkozy


sarkozy,bourgi,chirac,villepin,bongo,présidentielle 2012,péanDans le livre explosif de Pierre Péan intitulé « La République des Mallettes », qui sortira prochainement et dont le contenu sulfureux pourrait expliquer l'actuel déballage préventif de l'Elysée, un autre ancien conseiller de Jacques Chirac, Michel de Bonnecorse, va encore plus loin et accuse directement Robert Bourgi d'avoir directement arrosé Nicolas Sarkozy. Il déclare : « Dominique de Villepin est à terre après l'échec retentissant du CPE en avril 2006. Tout logiquement, Bourgi estime que désormais la route (de la présidentielle de 2007) est dégagée pour Sarkozy. Villepin est cuit... Et au lieu de distribuer une mallette à chacun, il n'en fait qu'une, plus grosse, et la dépose aux pieds du ministre de l'Intérieur de l'époque, Nicolas Sarkozy ». Ambiance... ambiance... Et les détails à venir du livre de Pierre Péan ne manqueront pas de sel :

« Et le retour sur investissement a été immédiat après l'élection de Nicolas Sarkozy : Bongo a été un des tout premiers, sinon le premier chef d'Etat appelé par le nouveau président après son élection. Par ailleurs, le président gabonais Bongo obtint alors un prêt pour l'Etat gabonais de 40 millions que Jacques Chirac lui refusait ».

Bourgi, créature élyséenne en service commandé, n'a pas d'autre mission que de désamorcer l'effet de la prochaine parution du livre de Pierre Péan pour sauver ce qui peut encore l'être chez son ami Sarkozy. Et pour parvenir à ses fins, ou au moins pour atténuer les effets collatéraux de l'affaire, tous les moyens sont bons. C'est ce qui s'appelle la République irréprochable de Nicolas Sarkozy.

Allez, courage, plus que quelques mois à tenir avant d'en finir avec ce cauchemar.

 

Voir un extrait du discours de Nicolas Sarkozy remettant la Légion d'honneur à Robert Bourgi. 

Dans cet autre extrait du discours, Nicolas Sarkozy vantait la discrétion de R. Bourgi...



44 réactions


  • Jean Eymard-Descons 13 septembre 2011 09:25

    Tout ceci est tout bonnement impensable... dans une république irréprochable !


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 13 septembre 2011 11:51

      Oui. Et une République dans laquelle le futur président avait déclaré pour se faire élire :« Je ne vous trahirai pas, je ne vous mentirai pas ! »

      Avec le recul la formule prend tout son sens puisqu’il fallait comprendre le contraire.


    • nemosophie 13 septembre 2011 14:19

      @ Peachy Carnehan :

      Merci pour votre article !

      Après « Sarko m’a tué », l’annonce de ce nouveau livre est une « bombe ».

      Concernant le personnage central de tout ces écrits, il existe une théorie qui éclairement merveilleusement bien sa personnalité. Une théorie, dont justement, la pathologie tourne autour de ce mécanisme « d’inversion ». C’est une pathologie particulière de perversion morale, très répandue, mais cependant inconnue du grand public en raison de l’habilité qu’on ces « caméléons de la psychopathologie » de se fondre dans l’environnement.

      Les psys redoutent plus que tous ce type de personnalité car ils parviennent à manipuler même les plus habiles de ces professionnels qui, du coup, ne se sont jamais trop intéressés à décrire ce fléau.

      Ces gens sont des manipulateurs pathologiques : leur survie psychique ne dépend que de leurs capacités à abuser autrui. Ils ont une prédisposition quasi naturelle à la destructivité et sont particulièrement doués dans l’art du mensonge qui, comme je ne cesse de le répéter, est tout bonnement l’art de la guerre.

      Cette pathologie (car c’en est une), se nomme la perversion narcissique et la quasi majorité des personnes qui en parlent (à l’exception des victimes de ces gens là) ignorent pratiquement tout du sujet (notamment dans les milieux psys). C’est très complexe, inobservé car inobservable au « commun des mortels » (comprendre ceux qui n’ont pas été la proie de ces « psychopathes »). Bien souvent, il existe des coalitions d’intérêts entre ces gens là qui se reconnaissent facilement en raison d’une dynamique essentiellement centrée sur l’agressivité, l’intérêt matériel immédiat, l’attirance sexuelle au sens large, la recherche de sécurité et la norme. Cela ne vous rappelle-t-il rien ???

      P.S. : La « graduosité » dans l’expression de cette « maladie » est extrêmement subtile d’où difficulté à la déceler car nous possédons tous une dose d’agressivité, etc., etc. mais la différence se situe entre la dépendance à ses « pulsions affectives » et leurs emplois raisonnées. Toutes ces affaires ne dont en fait que révéler ces « symptômes » !

      http://familles.blogs.liberation.fr/

      Ce lien est une des descriptions les plus banales qui existent, mais c’est déjà un bon début !

      @ Jean Eymard-Descons :

      Lorsque l’on a compris ce mécanisme d’inversion, il est très simple de comprendre que pour de tels personnages, tout ceci est RÉELLEMENT impensable dans notre république. C’est en cela que réside la « folie » de ces personnalités pathologiques.


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 13 septembre 2011 21:31

      Point de vue intéressant. J’ai toujours pensé que Sarkozy prenait du plaisir à faire souffrir. C’est toute la différence entre le simple manipulateur et le grand pervers narcissique.


    • nemosophie 13 septembre 2011 22:11

      @ Peachy Carnehan :

      " J’ai toujours pensé que Sarkozy prenait du plaisir à faire souffrir. C’est toute la différence entre le simple manipulateur et le grand pervers narcissique.« 

      C’est très exactement cela : le simple manipulateur ou le narcissique diffère du pervers narcissique dans le fait que ce dernier prend plaisir à la souffrance d’autrui. Il est constamment dans la destructivité et entrainement dans sa déchéance tous ses proches. Les »têtes« que font nos dirigeants lorsqu’ils interviennent dans les médias depuis le début de cette crise que l’on commence à peine à évoquer dans les médias français (alors qu’elle ne nous a jamais quitté), témoignent de l’état de tension qui règne au sein du gouvernement. J’ai l’impression de voir des zombies totalement décervelés qui ont perdu toutes capacités de raisonnement. C’est la conséquence directe des agissements d’un pervers narcissique sur son entourage et c’est la raison pour laquelle rien de bon ne sortira de ce gouvernement.

      L’affaire que vous évoquez est un signe de plus (après les témoignages apportés par le livre »Sarko m’a tué« et les nombreux faits divers qui lui sont relatifs) de »l’enflure narcissique« de son »moi« mégalomaniaque qui se prend pour »immortel« . Aussi terrifiant que cela puisse paraître, c’est une réalité qui concerne bien plus de gens que l’on ne saurait le concevoir.

      Carl Gustav JUNG disait : »Lorsque tout va bien, les fous sont dans les asiles. En temps de crise, ils nous gouvernent".

      On appréciera à sa juste valeur la pertinence de son propos.


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 13 septembre 2011 22:46

      « Un homme sage ne se laisse pas gouverner, ni ne cherche à gouverner les autres : il veut que la raison gouverne seule, et toujours. »
      La Bruyère

      Si seulement Sarkozy savait lire...

       smiley


  • alberto alberto 13 septembre 2011 11:07

    De nos jours, à quoi reconnait-on un mafieux ou un pourri ?

    Réponse : A la rosette sur sa boutonnière !

    Le petit corse doit donner des coups de pompes dans son cercueil...

    Merci Peachy d’arriver à nous faire rire avec du dégoutant :

    Bien à toi. 


  • Leviathan Leviathan 13 septembre 2011 11:35

    Regardez le cadrage de l’interview de Robert Bourgi par Ruth Elkrief sur BFMTV... en fond, on y voit une photo encadrée de Nicolas Sarkozy.. bizarre... ^^

    Pour en savoir plus, lisez :
    - « Un état dans l’état - Le contre-pouvoir maçonnique » de Sophie Coignard.
    - Les livres de François-Xavier Verschave (Association SURVIE)

    Et visionnez :
    - Jacques Chirac, le best-of de ses casseroles !


  • Furax Furax 13 septembre 2011 11:37

    Il est temps de passer toute cette racaille au karcher !


    • Furax Furax 13 septembre 2011 18:32

      Je complète par les infos du jour :
      Création de places supplémentaires en prison : on a le personnel pour les tester, ces nouvelles tôles.
      Encadrement des délinquants par les militaires : parachuter ce ramassis de crapauds sur l’Afghanistan.


  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 13 septembre 2011 11:45

    Salut tout le monde.

    Désolé pour la réclame qui tourne sur la vidéo mais les images viennent du Point.fr et ces gens-là se contrefoutent visiblement de la pollution publicitaire.


  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 13 septembre 2011 11:47

    Pour info. Le livre de Pierre Péan, « La République des mallettes » sort demain, 14 septembre, chez Fayard.

    On va rire.


    • armand 13 septembre 2011 17:17

      Peachy, merci de l’article, sur votre conslusion « on va rire » non non non et non, il ne faut plus rire, il faudra ressortir les fourches , les cordes et mettre la main DANS le fumier smiley


  • pastori 13 septembre 2011 11:54
    curieux qu’un tel sujet n’intéresse pas grand monde. alors qu’on suffoque, qu’on s’égosille en masse sur le 11/9 dont personne n’a rien à foutre dans les chaumières, les soucis sont ailleurs.

    les médias ont une drôle d’attitude. les débatteurs et journalistes clament que tout le monde savait, que bien sûr c’est comme ça, que douter est naïf...et en même temps on assène de partout , surtout chez ceux qui sont proches du pouvoir : « est ce qu’il a des preuves ? non ? alors qu’il la ferme. »... !!

    curieux cette notion du « tout le monde savait » ! idem pour dsk, idem pour Tron.....bizarre !

    ça m’étonnerait que cet avocat se soit embarqué sans biscuits. s’il est prouvé ce que « tout le monde savait », les dossiers vont sortir, les règlement de compte aussi.

    personne ne doit excuser cela sous prétexte qu’en face ils ont fait pareil. je suis pour la mise en prisont de ceux qui seraient reconnus coupable pour avoir triché avec le peuple et tenté de s’emparer du pouvoir autrement que par des moyens légaux, faussant ainsi le résultat des vote et par là le destin du pays.
    « Jean-François Probst, un ancien collaborateur de Jacques Chirac a révélé lundi que si des « valises de billets circulaient entre des dirigeants africains et les pontes du RPR ........ »

    curieux que chirac soit incommodé par « l’odeur » des noirs et pas par leur argent.

    la délinquance gangrène en effet notre pays. la plus grave est celle exercée par des élites. il faut être intraitables avec les pourris. de quelque parti qu’ils soient.

    mois si j’étais de ces pays d’Afrique j’exigerais le remboursement de ces sommes qui appartenait aux peuples qu’on affame et qu’on méprise.

    un grand coup de balais + eau de javel indispensable, lepen compris.




  • Ronny Ronny 13 septembre 2011 11:55


    J’espère vraiment que Talonette 1er fera .... ses valises justement en 2012. En effet, pour qualifier ce qu’est devenue la France en 5 ans de Sarkozisme, j’hésite longuement entre république bannanière et fosse à purin. Le choix est en effet difficile, mais je crois que j’opterai pour la seconde version tant l’odeur qui commence à flotter dans l’air est absolument « prestilencielle ».


  • Fergus Fergus 13 septembre 2011 11:57

    Salut, Peachy.

    Pas sûr que Bourgi ait agi sur ordre de l’Elysée

    Personnellement, je suis plutôt de l’avis des observateurs qui pensent qu’il joue une sorte de va-tout pour obliger Sarkozy à le reconnaître mieux en passant par dessus l’avis de Juppé, devenu l’ennemi intime de Bourgi. La stratégie : démolir Chirac et Villepin en laissant planer la menace au dessus de la tête de Sarkozy, genre : « soit tu me rétablis dans mes avantages passés, soit je te flingue également sans le moindre état d’âme ».

    Car il ne fait aucun doute, et le livre de Péan en complément des déclarations de Probst le confirmera, que rien ne s’est arrêté en 2007. J’entendais à ce sujet ce matin le récit du rocambolesque chantage exercé par Bongo sur Sarkozy pour l’obliger à passer par le Gabon dès le début du mandat. Edifiant !

    Sarkozy est à l’image de Chirac sur ce plan-là, et l’UMP à l’image du RPR, avec des comportements mafieux connus de tous mais jusque là très peu étalés sur la place publique. L’image de la France en sort une nouvelle fois dégradée et salie par des gens à qui l’honneur et la probité sont des valeurs étrangères. Vivement le coup de balai qui s’impose !

    Cordialement.


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 13 septembre 2011 15:10

      Salut Fergus.

      « ...je suis plutôt de l’avis des observateurs qui pensent qu’il joue une sorte de va-tout pour obliger Sarkozy à le reconnaître mieux... »

      C’est une possibilité assez réjouissante. Ca signifierait que l’autorité de Sarkozy serait si entamée qu’il ne tiendrait même plus les fidèles de son premier cercle de l’Elysée.

      Tout se délite, c’est la fin.


  • Jude 13 septembre 2011 12:09

    Vous semblez oublier quelque chose... Depuis Pompidou, en passant par Giscard, puis Mitterrand, Chirac, et enfin Sarkozy, cela a toujours été et ce n’est pas une histoire de droite gauche mais de France Afrique...

    Manipulation de l’Élysée alors que le procès Chirac est en cours et que le procès Clearstream va débuter ? Peut être... Mais il ne faut pas oublier que Bourgi risque gros également : « abus de biens sociaux » et « recel d’abus de biens sociaux »


  • pastori 13 septembre 2011 12:15

    salut fergus

    sur la tactique, je ne vois pas comment bourgi pourrait retrouver ses pénates. grillé de toutes part
    il serait impossible à sarkosy de le favoriser sans être accusé d’avoir commandité le coup.

    bourgi est grillé de toute façon mais ne peut être remercié par l’opinion pour avoir dévoilé ainsi les choses, dans la mesure où ce qu’il a fait lui même est peu reluisant .
    j’ai trouvé lamentable et pas étonnante la sortie de lepen. décidement ....

    des tas de gens ont du profiter de ce fric et par conséquent un jour où l’autre les langues se délierons.

  • non666 non666 13 septembre 2011 13:01

    Les malettes arrosaient tout le monde....

    Depuis la reforme du finacement des partis politiques, RPR et PS avaient decidé de se partager le trésor entre « gens qui savaient »...

    On trouve tout logiquement les fils Pasqua et Mitterand dans certaines ventes d’armes, on trouve les trésoriers du PS, du RPR et de quelques vassaux mineurs (PCF , Vert , radicaux , UDF) dans les affaires des lycées d’iles de france...

    Au debut des années 80 montaldo sort un livre sur « les finances du PCF » et montre tous les bureaux d’etude bidons, les sociétés fictives...
    10 ans plus atrad le PS a Urba graco et le RPR a la mairie de Paris....
    On oublie tous que Pasqua avait largement anticipé le mouvement avec la creation de l’EPAD !


    Bon, le fric, c’est chix mais l’info, c’est chaud.
    Depuis le deuxieme mandat de Mitterand, le RPR et le PSD se sont aussi partager le controle des médias public et ont creer une holding commune : le CSA.

    Au moment ou germer l’idée d’un nouveau siecle de controle US sur le globe(Le PNAC vient du Planing defense guidance de 1992), à l’effondrement de l’URSS, les disciples de cette organisation creaient à l’automobile club de France, chaque mois un grand diner « du Siecle », entre collabo du Nouvel ordre mondial.

    Controle de l’information, partage des fonds speciaux et systeme mafieux : qui dit mieux ?


  • cathy30 cathy30 13 septembre 2011 13:03

    Ce qui est marrant dans cette histoire, c’est que talonnette ne veut apparemment aucun adversaire connu pour les présidentielles, aurait-il des craintes ?


  • non667 13 septembre 2011 14:14

    TOUS POURRIS ou
    les sommets de la politique ne sont pas peuplés d’enfants de cœur !

    pour renter dans la vraie maffia il faut avoir tué et laissé des preuves a celle -ci comme garantie de non trahisons !
    en politique qui n’est qu’une activité maffieuse à couverture « légale » pour y entrer il faut aussi donner des gages et être mouillé !et encore plus pour monter dans la hiérarchie ( comme dans la vraie maffia ! ) ou la il faut avoir écarté /trahi des comparses !
    par exemple tous ont des comptes numérotés en suisse et ailleurs ! un pacte tacite de non agression entre majorité et opposition sur les affaires relie tout ce beau monde !

    lorsqu’il en sort une c’est par rivalité interne
    —boulin par peirefitte
    —urbat /sagès (bureau de " raket marché immobilier " au profit du ps révélé par gaudinot (du ps )

    — villepin à cru pouvoir le rompre incognito pour éliminé sarko de la course à la présidence ,la contre attaque ne s’est pas fait attendre des n° de compte de chirac au japon ont circulé .
    la tactique dans ces cas là consiste à donner des N° faux sur le début et très exact sur la fin comme cela l’attaqué comprend que l’attaquant à les vrais mais qu’il est possible d’arrêter les frais tout en sauvant la face !(chirac ne s’est pas présenté ! ) —(marchais et sa carte d’engagé volontaire chez messerschmitt ) par le pc d’urss parce que jojo voulait prendre de la distance par rapport à lui !
    — l’ affaire guérini / arlem est un buzz de rivalité interne / pour les primaires ps .

    — aujourd’hui l’affaire bourgi pour éliminer la candidature de villepin et assurer un 2° tour sarko/marine gagnant pour sarko !
    etc............il y en aura d’autres
    tout politique honnête et voulant le rester (donc pas " en croquer " !) est jugé dangereux et se voit exclus ,vilipendé , scié dès qu’il est détecté !

    — je ne cite personne mais j’invite tous les gogos/bisounours à se poser des questions !avant qu’ils ne soient noyés dans la M...... (et nous avec )
    —pour les soucoupistes complotistes je ne leurs apprend rien !
    —reste le troisième groupe . ceux qui savent mais qui bénéficient ( ou croient bénéficier )de ce système et qui luttent pour qu’il se perpétue !
    et qui votent /soutiennent umps- modem -eelv et pour les traitres rabatteurs !
    font une propagande propre à transformer les bisounours en gogos !

    ps : rené Dumont avait dit à propos de l’Afrique : la coopération consiste à prendre l’argent des pauvres des pays riches pour le donner aux riches des pays pauvres !

    l’argent de bongo ne venait pas des africains mais n’était qu’une partie retournée de ce que la france avait accordé officiellement (ligne budgétaire votée !) au titre de la coopération (prêts contrats commerciaux ,garantie coface ..) = blanchiment de caisse noire ! 


    • baska 13 septembre 2011 14:56

      Cette histoire de détournement des fonds de la coopération est peut être vraie pour les pays dits pauvres comme le Tchad ou Djibouti (pays qui abrite la plus grosse base française en dehors de la métropole et dirigé d’une main de fer par un autocrate ami de l’hongrois), mais pour le Gabon c’est complément différent dans la mesure où il s’agit d’un pays riche en pétrole et autres ressources minières. Le financement occulte provient principalement de l’argent made in Gabon. En octroyant cet argent à l’oligarchie française au détriment de la population gabonaise qui grève de faim, le roitelet bongo dilapide les fonds de son pays. Pauvre Gabon !


  • latortue latortue 13 septembre 2011 14:34

    désolé de répéter ,C’est là qu’on voit que les journaleux sont a l’affut de scoop même si ils sont percés ,cette Vieille histoire déjà publier en 2009 dans les médias ,et reprise aujourd’hui comme un scoop alors qu’elle date de plusieurs années en arrières ,comment les journalistes peuvent ils accorder le moindre crédit a ce genre de propos que l’on connaient depuis si longtemps et uniquement distillés pour des raisons pré électorales ou autres nul ne sait .

    Robert Bourgi reçoit d’ordinaire dans le salon cossu du cabinet conjugal, au rez-de-chaussée d’un immeuble chic de l’avenue Pierre-1er-de-Serbie (Paris XVIe). Là, entre un buste de Napoléon et les photos dédicacées de grands de ce monde-, l’avocat distille aveux, fausses confidences, demi-vérités, et scoops minés. On se souvient l’avoir entendu narrer, avec un prodigieux luxe de détails, la remise par un envoyé du président ivoirien Laurent Gbagbo d’une fortune en cash dans le bureau élyséen de Dominique de Villepin, l’ami qu’il lâcha en 2005 pour rallier le panache, plus prometteur, de Nicolas Sarkozy. Aux sceptiques, on conseillera de lire ou relire l’hommage rendu par Nicolas Sarkozy à Robert Bourgi lorsque, il épingla en personne au revers du veston de « son ami de 24 ans », les insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur. Et ce "sur la suggestion de Claude Guéant", secrétaire général de l’Elysée. Il s’agit pour la France, indique alors en préambule le président, "de récompenser l’un de ses grands serviteurs." Suivent deux allusions élogieuses à Jacques Foccart, sorcier africain du gaullisme, dont Bourgi revendique l’héritage, puis cet adoubement : "Je sais, cher Robert, pouvoir continuer à compter sur ta participation à la politique étrangère de la France, avec efficacité et discrétion."27 septembre 2008, Nicolas Sarkozy remercie Robert Bourgi en lui remettant personnellement la légion d’honneur devant des représentant du Gabon, de la cote d’Ivoire et du Congo Brazzaville (le discours cite Jacques Foccart, et un commentaire explicite : "reste à l’ombre pour ne pas attraper des coup de soleil"). Robert Bourgi, Patrick Balkany, conseillers incontournables du Président pour les relations France-Afrique. Trois acteurs de l’ombre, tous issus de l’époque Foccart-Pasqua, que l’on croyait révolue.

    Robert Bourgi. Un « ami » depuis 1983 : quand ils se sont rencontrés au sein du RPR, Sarkozy était responsable de la section « jeunes », et Robert Bourgi de « l’Afrique ». Cet avocat qui n’a jamais plaidé se définit lui-même comme l’un des derniers héritiers de Jaques Foccart. Très bien introduit au Gabon, comme dans une demi-douzaine d’autres Etats africains, il a été le conseiller personnel du potentat Omar Bongo, avant de promouvoir la campagne présidentielle menant à l’élection très contestée du fils, Ali Bongo. Robert Bourgi intervient comme conseiller et « émissaire » Afrique « officieux  » du Président. On l’a vu proposer ses services d’intermédiaire dans diverses situations peu reluisantes, comme le soutien au général putschiste mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz - « démocratiquement  » élu à la présidence en août 2009, à l’issue d’un scrutin contesté.

    confidence d’un diplomate chevronné, familier du Gabon : "Mais enfin ! Bourgi est la risée de tout le monde. Y compris d’Ali Bongo et d’Omar . Il ne représente rien. Vous journalistes lui donnez bien trop importance. C’est vous qui l’avez fait." Puis, dans un même souffle : "Cela dit, ses interférences brouillent les pistes. Elles perturbent et troublent la lecture de la réalité. Tout cela n’est pas professionnel ; voire dangereux. On a toujours eu besoin d’émissaires. Mais un émissaire se doit avant tout de rester discret ; il ne se répand pas dans les médias." Un autre jugement, plus laconique, vaut d’être cité. D’autant qu’il émane d’un officiel gabonais de haut rang : "Comment la France, qui dispose de diplomates et de services de grande qualité, peut-elle miser sur quelqu’un comme Bourgi ? Franchement, c’est inquiétant."

    tout les politiques ou presque en croquent tous le monde le sait ce n’est pas nouveau

    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/qui-est-robert-bourgi_785611.html

    http://appablog.files.wordpress.com/2007/10/discours-du-president-nicolas-sarkozy-a-monsieur-robert-bourgi.pdf

    http://www.lexpress.fr/actualite/mo...


  • mahatma mahatma 13 septembre 2011 16:10

    Merci pour cet article ^^

    La guerre des clans est déclarée au sein de la majorité
    http://imageshack.us/photo/my-images/801/leparraini.jpg/


  • joelim joelim 13 septembre 2011 18:50

    Donner une Légion d’honneur à Bourgi est lamentable, il aurait mieux valu la donner à des gens méritants genre du niveau de Servier. smiley 


  • Zousch Zousch 13 septembre 2011 19:48

    P’tain...ça va me gâcher la Coupe du Monde de rrruby ce truc de foireux.

    Qu’on les foute en taule au plus vite. Ces mafieux en col blanc qui prétendent « diriger » les français. En taule.


  • suumcuique suumcuique 13 septembre 2011 19:51

    Les turpitudes de Chirac étaient connues dès le début 2002, grâce, entre autres, à la publication du très documenté « Noir Chirac » de feu F.X. Verschave. 

    Cela ne l’a pas empêché d’être réélu. Certes, contre le Pen. Certes aussi, l’ouvrage en question avait été moins, beaucoup moins médiatisé, que celui de Péan. Mais le fait est qu’en 2002 Chirac a été réélu. Il l’a été parce que, au fond, le point de référence suprême, l’idéal de l’électeur actuel est le TRUAND. 

    Quand vous titrez « le »meilleur« est à venir pour Sarkozy », vous ne vous rendez sans doute pas compte que, aussi paradoxal que cela puisse paraître à tout patriote, le nouveau bouquin de Péan, loin de nuire au « Hongrois », pourrait contribuer à sa réélection. Dans la mesure où aujourd’hui, dans un monde à l’envers, l’idéal est le TRUAND. Grâce à la banalisation des « valeurs » républicaines - francs-maçonnes et, à vrai dire, talmudiques - depuis 1945, le TRUAND est en effet devenu un modèle pour un grand nombre de Français.



  • pastori 13 septembre 2011 20:29

    normal que ces élus en fassent de belles ! ils sont soutenus par une catégorie de pauvres gens à l’âme de valets, d’esclaves prêts à tout excuser.

    si encore ils en récoltaient des miettes ! même pas !

    exemple : j’ai écrit ça plus haut : « un grand coup de balais + eau de javel indispensable, lepen compris. » 

    sur 8 votes logiquement positifs, il y a 3 lepénistes qui votent négatifs .

    non pas que j’attache une importance aux votes, mais c’est symptomatique : ceux là sont d’accord pour condamner, sauf leur idole ! pourtant il est accusé de la même chose.

  • Christophe Certain Christophe Certain 13 septembre 2011 20:33

    Il ne faut malheureusement pas se réjouir trop vite : le nabot ne va pas attendre sans rien faire qu’on lui taille un short pour laisser sagement sa place en 2012. Il a les pleins pouvoirs, et en plus comme il a été bien obéissant avec les US ils vont peut-être lui donner un coup de main car il est peu probable qu’ils trouvent quelqu’un de plus accommodant avec eux.
    N’oublions pas que Bush était donné perdant aussi en 2001, et il était aussi plongé dans les magouilles et honni que Sarkozy... Juste avant le 11 septembre qui lui a permis comme par enchantement d’être réélu !
    En France on n’a pas eu de 11 septembre, mais les scénarios possibles ne manquent pas, surtout que le prochaine pays à se révolter « spontanément » devrait être l’Algérie... Je n’en dis pas plus.


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 13 septembre 2011 21:51

      Oui. Un type malhonnête et corrompu, capable de déclencher des guerres et d’engrosser une chanteuse pour gagner quelques points dans les sondages, est potentiellement capable de tout.

      A nous d’être vigilant.

      Ou d’agir si nécessaire.


  • pastori 13 septembre 2011 20:46

    attention danger !  la Grèce est en faillite parce que les armateurs, les riches ,les commençants qui trichent etc....ne payent que peu ou pas d’impôts. pendant que leurs dépenses somptuaires augmentent . premier buget : l’armée !!


    c’est de la folie douce !

    les mêmes en France grâce à sarko font de même !!  niches fiscales, fraudes en tous genre.....

    dans un an nous sommes au niveau de la Grèce.

    il faut exiger de toute urgence la suppression de toutes les niches fiscales et embaucher une armada de controlleurs pour coincer les fraudeurs et les mettre en tôle ! ils sont en train de ruiner le pays ;

    seuls les fonctionnaires et les salariés payent réellement leurs dû. la plupart des artisans, commerçants, prof libérales , agriculteurs, artistes, sportifs ;.. etc..... trichent par milliards
    sans compter Total, les grandes entreprise qu’il faut même aider !!

  • RUE1793 13 septembre 2011 21:35

    Ça me scie les pattes, comment ça se fait ?


  • RUE1793 13 septembre 2011 21:41

    Dinque ça, à chaque fois que je reviens j’ai une nouvelle pub avant la vidéo.

    « Le visionnaire » de Lancôme a le bon format pour que tu te le carre dans l’oigne, libéral de mes amours. Pub avant, pub après..

    Du coup je déconseille à toute la planète d’aller voir ce topic, profiteur.


  • alphapolaris alphapolaris 14 septembre 2011 00:21

    Toujours un grand plaisir de vous lire, Peachy smiley


  • pens4sy pensesy 14 septembre 2011 01:22

    la camisole de force pour le fou narcissique et au trou


  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 14 septembre 2011 01:46

    Bonjour PC,

    pour info, sud radio par la parole claire d’Éric Mazet menait campagne brillamment contre NS en 2006 tous les soirs à l’heure du repas avec un n° d’appel citoyen où tous pouvaient s’y frotter, il menait de bons coups de rame bien décisif et volontaires..., d’où la campagne menée à l’encontre de cet animateur et son discours haut le ton et la sanction http://www.google.fr/search?q=%C3%89ric+Mazet+sud+radio&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a

    merci pour l’info l’’hiver sera chaud.


  • Tacanuya Tacanuya 14 septembre 2011 03:22

    L"estocade risque fort d’être portée au sarkozysme agonisant avec les affaires Takkiedine a côté desquelles celle des mallettes de P. Péan est de la petite bière  :

    http://www.mediapart.fr/journal/france/130911/karachi-takieddine-devant-le-juge-sarkozy-en-danger

    ...


  • le journal de personne le journal de personne 14 septembre 2011 10:31

    Casse-toi !

    La bête : CPC tu ne sais pas ce que c’est ?
    L’ange : ... cent pour cent ?
    La bête : non CPC : Casse-toi pauvre con !
    L’ange : c’est la devise de l’homme du Fouquets, si je ne m’abuse ?
    La bête : c’est aussi la devise de l’homme du Sofitel ?
    L’ange : je ne vois pas le rapport... ils ne sont pas du même bord !

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/09/casse-toi/


Réagir