lundi 11 février 2008 - par Nemo

Bayrou pris à son propre piège

L’un des grands arguments de François Bayrou lors de l’élection présidentielle était que, lui au moins, ne se livrait pas à la collusion avec les grandes puissances de l’argent. TF1, les marchands d’armes, les groupes pétroliers ou du BTP étaient sa cible. Il proposait même que les médias ne puissent appartenir à des entreprises bénéficiant de marchés publics.

Patatras ! On retrouve sur le site de Serge Dassault, candidat à la mairie de Corbeil-Essonnes, une lettre de soutien à la 2e de liste du patron bien connu du groupe homonyme, propriétaire du Figaro.

C’est alors que François Bayrou, plus que gêné aux entournures, tente de s’en sortir, en se désolidarisant de sa chef de file locale, Nathalie Boulay-Laurent.
"Je n’entre pas dans ce genre de collusion-là", a déclaré François Bayrou sur France-Info. "Le mouvement démocrate a sa propre vision, elle n’est pas résumable à une liste UMP dans cette ville".

Comment peut-il espérer un seul instant nous faire croire qu’il n’était pas au courant ? Les investitures, dans les villes de plus de 20 000 habitants se règlent au niveau national, dans tous les partis politiques. Corbeil-Essonnes en compte 40 000, c’est la deuxième ville du département.

"Je crois au centre indépendant". Voilà une vraie grande nouvelle... On ne compte plus le nombre de villes où le MoDem part dès le premier tour sur une liste PS. Pour ne prendre que le département du Nord, rien de moins que Roubaix et Tourcoing ont des listes communes PS-MoDem-Verts et communistes.

"Je ne veux pas du centre qui soit dépendant, qui soit une roue de secours, qui soit un strapontin, je déteste cette idée qu’il faille constamment aller dans la servilité pour se faire entendre dans la politique ou pour faire son chemin". Quand on voit le nombre de villes où l’on trouve des MoDem à droite, à gauche, au centre (Lyon, Bordeaux...), partout et nulle part, on peut se demander comment François Bayrou peut tenir un discours aussi éloigné de la réalité.

On ne peut pas s’empêcher de faire le parallèle avec les différentes soi-disant trahisons. Hervé Morin, son fidèle lieutenant, puis Jean-Marie Cavada, Anne-Marie-Comparini, Michel Mercier et tous les anonymes, qui se sont réfugiés au Nouveau Centre ou ailleurs ou qui ont arrêté la politique, dégoûtés sans en dire plus. Il y aurait-il quelque chose qui cloche, vraiment ? Et si, au lieu de les lyncher en place publique, on essayait de lire, pour une fois, certaines paroles qui pèsent : "J’ai été jusqu’aux limites de la loyauté".

Les limites de la loyauté, cela peut être, pour certains, l’adéquation des paroles aux actes. Ce qui, visiblement, on commence à s’en rendre compte, n’est pas le propre de François Bayrou.

Comment peut-il envoyer une lettre à une candidate dont il ne peut ignorer qu’elle sera sur la liste de Serge Dassault et se prévaloir du drap blanc de l’innocence, du combat contre les puissances d’argent ? Et croire s’en sortir avec un simple "vous m’avez compris" ?

Il y a un moment où la réalité rattrape les discours, un moment où les belles promesses de certains hommes politiques sont confrontées aux faits, qui sont comme chacun sait têtus.

La chute est plus dure pour ceux qui font rêver sans tenir leurs promesses. Nicolas Sarkozy est en train de s’en rendre compte, à propos du pouvoir d’achat. La soi-disant immaculée conception du président du MoDem vient de subir sa première tâche. D’autres suivront.



85 réactions


  • Black Ader 11 février 2008 13:44

    "L’un des grands arguments de François Bayrou lors de l’élection présidentielle était que, lui au moins, ne se livrait pas à la collusion avec les grandes puissances de l’argent. TF1, les marchands d’armes, les groupes pétroliers ou du BTP étaient sa cible."

     

    D’ailleur, on n’a pas vu cette merde sur TF1 ou dans la presse controlé par les marchand d’arme et autres méchant banquiers..


  • Voltaire Voltaire 11 février 2008 14:11

    Belle tentative de désinformation.

    Peut-on sérieusement penser que Mme Boulay-Laurent avait informé Mr Bayrou de son intention de faire alliance avec Mr Dassault qaudn elle a demandé, et obtenu son investiture ? Connaissant les positions de Mr Bayrou sur les connivences entre le personnage et la politique, cela ne tient pas debout une seule seconde. Il est évident que cette dame a négocié ensuite avec le maire-sortant de Corbeil une deuxième place sur sa liste. La chose est embarassante pour le MoDem, mais pas plus que les dizaines de dissidences à l’UMP ou au PS, et sans commune mesure avec ce qui se passe à Neuilly.

    Quant à votre liste d’anciens UDF passés au nouveau centre, vous seriez bien inspiré d’en retirer Mme Comparini. Je n’ai pas l’honneur de connaitre les autres personnes citées, mais en ce qui la concerne, si elle s’est effectivement retirée de la vie politique, elle n’en continue pas moins de soutenir la démarche et vision de Mr Bayrou et le Mouvement Démocrate.


    • Nemo 11 février 2008 14:52

      Soit la désinformation est de votre côté, et à ce moment là Bayrou était vraiment au courant, soit Bayrou ne savait pas et c’est encore pire : cela voudrait dire qu’il ne s’occupe même pas de son propre parti, tout omnubilé qu’il est par la campagne à Pau.

      Une ville de 40.000 habitants, ce n’est pas rien, et c’est TOUJOURS géré au niveau des instances nationales des partis politiques. A l’UDF, comme ailleurs.

      Quant à ceux qui l’ont quitté, je n’ai pas forcément parlé du Nouveau Centre, bien au contraire : Mercier n’est pas au Nouveau Centre, Comparini a quitté la vie politique, dégoûtée, et Cavada a créé son propre mouvement.

      La preuve est faite qu’il ne s’agit pas d’une quelconque "course à l’échalote", selon votre présentation simpliste, mais bien d’un François Bayrou qui réussit à faire le vide autour de lui...


    • La Taverne des Poètes 11 février 2008 15:20

      Ah bon ? François Bayrou fait le vide autour de lui ? Tandis que Sarkozy remplit les poches de tous ses amis et fait la fête avec notre argent ! Tu penses bien que c’est plus attractif et que ça fait venir du monde...

       


    • Voltaire Voltaire 11 février 2008 15:20

      @l’auteur : vos arguments ne sont pas très sérieux.

      Un leader responsable politique doit faire un peu confiance à ses représentants sur le terrains, même s’ildait que ceux-ci, quand ils sont au centre, seront soumis à de nombreuses pressions ou tentations.

      La position de Mme Boulay à Corbeil comme tête de file était, si je me suis bien renseigné, assez normale, puisqu’elle dirigeait le MoDem dans le département. Il est donc logique qu’elle ait reçu l’investiture. Qu’elle se soit ensuite laissée tentée par les sirènes du maire-sortant ne peut être reproché à Mr Bayrou, qui doit bien savoir combien sont courtisés ses élus.

      En ce qui concerne Mr Mercier, j’imagine qu’il passera probablement au nouveau centre s’il devient ministre, comme la presse le suggère, puisque la position du MoDem est de ne pas participer au gouvernement actuel. Et le "parti" de Mr Cavada n’en n’est pas vraiment un, on peut raisonnablement l’assimiler à un sattelite de l’UMP ou du nouveau centre (il ne dispose pas de financement public, donc sera dépendant des partis-frères). Là aussi, il s’agit bien, selon toute vraissemblance, d’un départ afin d’obtenir un maroquin.

      En revanche, le départ de Mme Comparini, que je connais bien pour des raisons professionnelles, n’est pas lié à un quelconque désaccord avec Mr Bayrou, sa stratégie, ou le Mouvement Démocrate, mais bien plus avec la stratégie locale de Mr Mercier (et aussi avec les pratiques politiques en général), contrairement à ce que vous suggérez. Il me semble donc nécessaire de porter à votre connaissances ces éléments.


    • Nemo 11 février 2008 15:43

      S’il ne la soutient pas, que ne demande-t-il son exclusion, ou à tout le moins, sa suspension ? Ou alors ne la désapprouve-t-il pas "juste pour la forme" ? Si vraiment pour Bayrou, c’est inconcevable qu’elle soit 2ème de liste de Serge Dassault, particulièrement connu pour son clientélisme, au moins faudrait-il qu’elle soit sanctionnée. De cela, rien !

      La vérité est que le Modem part dans tous les sens du vent ! Il cherche à se prévaudre d’une soi-disant fraîcheur politique, en fustigeant ceux qui courrent après les prébendes, mais c’est le parti qui se colle le plus à n’importe quel courant politique durant ces municipales, pourvu qu’il ait une chance d’avoir des places !

      Avec Rebsamen à gauche, ou à Roubaix et Tourcoing dès le premier tour, avec Juppé à droite, avec Perben, et tant d’autres. Le plus drôle, c’est vraiment Lyon. Avoir des Modem dans la liste de droite, de gauche, pus une liste Modem, c’est ce qui s’appelle "bouffer à tous les rateliers".

      Je vous ai gardé le meilleur pour la fin : A Wattrelos, le Modem s’engage avec ... LE NOUVEAU CENTRE !!!

      Allez, ne faites pas cette tête là. Il va falloir vous y résoudre : vous êtes un fervent supporter de la plus grosse écurie de chercheurs de poste de toute la politique française. Et le plus drôle (ou le plus pathétique c’est selon), c’est que le leader de ce mouvement se fait l’apôtre de l’indépendance politique...


    • La Taverne des Poètes 11 février 2008 16:02

      "Il cherche à se prévaudre" : c’est un code ?

       


    • Nemo 11 février 2008 16:39

      Effectivement, c’est un code smiley C’est un message subliminal qui a pour objet d’essayer de dévoiler la vérité aux yeux des Bayrouistes fanatiques aveuglés par la poudre de perlimpinpin de leur leader. smiley

      Il faut dire que dans le genre, il n’a qu’un seul rival, Sarkozy. Pour moi les deux sont aussi retors l’un que l’autre. Sauf que le Président cherche beaucoup moins à faire croire qu’il est un agneau sorti de la crèche.

      "Se prévaloir" aurait été beaucoup mieux choisi, je vous l’accorde bien volontiers.


    • Voltaire Voltaire 11 février 2008 21:35

      @l’auteur

      Mr Bayrou avait très clairement indiqué la stratégie du Mouvement Démocrate pour ces élections municipales, dès l’automne : listes autonomes dans une grande majorité des grandes villes, mais union possible au premier ou au second tour avec les personalités ou maires non-sectaires (c’est à dire prêt à ouvrir largement leurs listes à des personnes de diverses sensibilités) et faisant un bon travail pour leur ville. C’est effectivement ce qui a été réalisé : 75% de listes autonomes, et des alliances également réparties avec la droite ou la gauche modérée. Franchement, Juppé ou Rebsamen sont de bons maires, et une alliance ne me parait pas surprenante s’il y a consensus sur le projet.

      Contrairement à vous, je ne fais pas de ces élections des élections de politique nationale. Franchement, que des MoDem s’allient avec des UMP, des Nouveaux Centres ou des socialistes ne me parait pas choquant. Il y a quand même moins de divergences de fond au niveau local, où l’essentiel est de s’occuper de sa ville. Et cela me semble aussi moins abérant que de voir des listes UMP-PS alliées contre des MoDem...

      Contrairement à vous, je ne pense pas non plus que tous les élus locaux nouveaux centre soient devenus subitement infréquentables ; beaucoup sont des gens qui font bien leur mandat, comme au PS ou à l’UMP, et ont dû subir des pressions très fortes pour quitter le MoDem. Il me semble y avoir une certaine différence entre l’élu local de base, et le député qui trahit pour un ministère...

      Vous êtes parfaitement dans votre droit de critiquer le positionnement de Mr Bayrou et du MoDem, si vous considérez que le clivage droite-gauche est essentiel et qu’il faut choisir son camp. Mais il est de mauvaise foi de prétendre que le positionnement du MoDem est flou : il est conforme à ce qui avait été annoncé, même si cela bouscule des habitudes passées.


    • Chantal Portuese force_hyeres 12 février 2008 08:23

      Je n’aurais pu mieux dire, merci Voltaire ... Et effectivement Anne-Marie Comparini reste l’un des plus fidèles soutiens de François Bayrou.


    • breizhnana 12 février 2008 10:56

       Oui, merci Voltaire, rien à redire tellement vos arguments sont excellents et documentés. Bon voilà je viens aussi de plier Lerma qui ne se sentait plus… Un peu n’importe quoi ce papier, une vision caricaturale et mal documenté. Allez jusqu’à nous sortir que "Cavada a créé un nouveau mouvement"… Ben voyons. Oui, si brasser de l’air on appelle ça un mouvement… en s’accrochant à un wagon que l’on espère meilleur. Attendons de le voir après des élections où il ne sera plus rien, vers quel bord il va essayer de pencher cette fois celui-là… Le mot "loyauté" dans sa bouche ça donne plutôt envie de cracher. Périodes de disette de loyauté et de dignité… Ce que fait François Bayrou est loin d’être facile, et comme d’hab, ça dérange, hein, d’être atypique dans cette société de formatage et de guerre des loups aux dents longues. Il en faut, du courage, à cet homme qui est un des rares à avoir encore de vraies valeurs… 


    • ficelle 12 février 2008 12:14

      c’est la prévautitude ! Tais-toi breton, je suis belge !


  • tvargentine.com lerma 11 février 2008 14:14

    Une correlation est a faire ici entre les écrits de notre ami LA TAVERNE DE LA CENSURE et son mentor F.BAYROU

    Aucunes stratégies structurées ,que du poujadisme et du populisme éxacerbé

    Vivement les municipales,,qui écarteront définitivement du paysage politique les LEPEN BAYROU et LAGUILLER and compagny

     


    • La Taverne des Poètes 11 février 2008 14:27

      à Lerma : Je n’ai pas de mentor, je suis (du verbe être) mon propre guide. Je soutiens le candidat qui, si les Français n’avaient pas été idiots, aurait été élu président dès 2007 et aurait, lui, assumé son rôle. Ce qui n’est pas le cas de l’adolescent attardé qui vous sert d’icône et de maître à dépenser.

      Je n’ai pas de mentor et j’ai rarement tort.

       

       


    • Michael Texier 11 février 2008 18:55

       @ La Taverne,

      Décidemment, il semble que les donneurs de leçons (de démocratie) soient systèmatiquement ceux qui la méprisent.

      Je vous cite "Je soutiens le candidat qui, si les Français n’avaient pas été idiots, aurait été élu président...".

      Rien à ajouter. Un bel exemple de respect de l’expression démocratique. Pourquoi votre candidat idéal ne se proclame-t-il pas directement président ? Après tout cela permettrait de contourner l’idiotie de millions de français qui ne partagent pas votre point de vue.

      Au passage, je vais vous donner le mien : le point de vue d’un sot, probablement aveuglé par la propagande médiatique, bien entendu partisan et ignorant les innombrables complots politiques fomentés par les puissants contre les faibles (candidats du Modem, Bayrou en tête).

      Mr Bayrou est un homme politique aguerri, ayant une longue expérience politique (pour ne pas dire une certaine ancienneté), qui a choisi une stratégie basée sur deux arguments falacieux :

      - sa pseudo indépendance vis-à vis du PS et de l’UMP. Dénombrer le nombre d’accords électoraux entre candidats des 3 partis suffit à juger de cette affirmation.

      - la nouveauté de l’offre politique qu’il souhaiterait incarner. Il n’était pourtant ni le plus jeune des principaux candidats à la dernière présidentielle, ni l’inventeur du parti "ni-droite, ni- gauche" que je sache.

      Finalement, les départs répétés de ses plus proches collaborateurs vers d’autres formations révèlent la situation réelle du modem. Il s’agit d’un parti qui a raté l’occasion de mettre en oeuvre un projet alternatif, qui aurait probablement été soutenu par un nombre important de français. Pourquoi ? Parce que son leader n’est pas ce qu’il dit être et ne défend pas une ambition collective. Sa véritable ambition : être président. Voilà l’essentiel de son programme.

       

       



    • La Taverne des Poètes 11 février 2008 20:21

      Ce n’est pas la première fois qu’une critique d’une telle mauvaise foi m’est adressée, j’en ai l’habitude. Les lecteurs de bonne foi ont parfaitement compris que je disais que les Français ont joué les idiots en ne votant pas Bayrou. Un acte idiot. Ce qui ne veut pas dire que je méprise le peuple. Sinon que ferais-je ici à écrire autant d’articles et de commentaires ? Votre argument est affligeant.

       

       


    • La Taverne des Poètes 11 février 2008 20:35

      L’important c’est que les Français ne récidivent pas en 2012. Car alors là ce sera la peine-plancher pour eux !

       

       


    • ficelle 12 février 2008 12:37

      goadec sisters ! ça devient d’un con... je lis ??? que les géniaux patrons se sucrent de + 40%... je n’en sais rien je suis pas DRH. Mais à force de mentir, un grand dégoût s’installe.Les sournois fatiguent, à la très longue.


    • Traroth Traroth 12 février 2008 12:56

      Oui, vivement les municipales, qui remettront surtout l’UMP à sa place !


  • non666 non666 11 février 2008 14:35

    Bayrou est attaqué sur les sujets qu’il a poufendu.

    Personne ne sera dupe : ça sent le coup fourré.
    La petite Nathalie a été peu claivoyante ou bien fort naive en acceptant cette alliance.

    Lui offrir cette amitié etait un moyen parfait pour la pieger et la forcer a rejoindre, de grès ou de force le "nouveau centre" des feals de Sarkosy , les nouveaux pretres jureurs...

    Lepen va donc continuer a etre diaboliser, Bayrou va voir tous ses candidats soumis à la tentation, c’est tout a fait digne de Dantes tout ça !

    Croque la pomme , belle nathalie et tu rejoindra le paradis !

    Il est loin le temps ou les candidats s’affrontaient sur leurs idées. On fabrique des "coups", on informe le canard enchainé dès que le resultat est connu, les autres medias suivent...

    C’est la république des Borgias, des intrigues et des empoisonneurs.


    • Traroth Traroth 12 février 2008 13:00

      Oui, c’est exactement ça. C’est indigne. La manière dont les proches de Bayrou le trahissent les uns après les autres, et comme par hasard, tous pour l’UMP, comment ne pas voir Sarkozy à la manoeuvre ? Ca sent le vomi...


  • Vieux Sachem 11 février 2008 17:46

    Cet article est le parfait modèle du mauvais journalisme : celui où on prêche le faux pour savoir le vrai et où on fait étalage d’un esprit partisan et sectaire.

    Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose.

    Essayer, comme vous le faites, de détruire la réputation d’un honnête homme pour faire "l’intéressant", je trouve cela parfaitement abject.

    Je serais le premier à quitter Bayrou s’il se comportait comme Sarkozy.


    • Nemo 11 février 2008 17:54

      Je vous invite donc, cher Vieux Sachem, à vous intéresser d’un peu plus près à ce qui se passe au Modem parisien. Vous y apprendrez d’une part que Marielle de Sarnez est beaucoup plus pour Bayrou qu’une "compagne politique", ce qui est relativement choquant lorsque l’on voit ce monsieur jouer aux bons pères de famille sur son tracteur.

      Vous apprendrez également que c’est la soeur de Marielle de Sarnez qui organise tous les meetings du Modem - l’argent du financement public partant dans la poche de son agence de comm’.

      Vous constaterez que toutes les figures historiques de l’ex-UDF dans la capitale ont été laminées pour faire la place à Madame. Que ce soit dans le XIVème ou le XIIIème (Quitterie-Delmas) pour parler des arrondissements que je connais le mieux.

      Mélange de la vie privée et de la vie politique, circulation de l’argent public de financement des partis dans des circuits fermés, parachutages en tout genre et népotisme, c’est ce que l’on reproche le plus souvent à Nicolas Sarkozy. Vous verrez donc par vous-même que François Bayrou n’en est pas si éloigné que cela...


    • Vieux Sachem 11 février 2008 18:41

      A Nemo

      Vos ragots sont dignes d’une presse de caniveau.


    • Nemo 11 février 2008 19:04

      Qu’attendez-vous pour aller à Paris vous renseigner ? Vous seriez surpris...


    • Traroth Traroth 12 février 2008 13:05

      "Qu’attendez-vous pour aller à Paris vous renseigner ?" : Alors, ça, c’est énome ! On voit bien le gars répondre "Ah ben oui, j’y vais de ce pas ! On en reparle dès que je reviens, d’accord ? Bon, j’habite le pays basque, mais ce n’est pas grave. Faire 800 bornes pour demander des renseignements politiques... à qui, au fait ? Aux passants ? En tout cas, je n’hésite pas une seconde !"


  • vivelecentre 11 février 2008 18:32

    Centriste, de conviction libérale et européen, pourquoi je ne suis Bayrou idolâtre ?

    Je précise tout de suite que je ne me reconnais pas plus dans le NC de Morin et comme beaucoup de centriste , élus , militant ou sympathisant, suis orphelin (politique)....

     

    Par ce que je ne crois pas en la sincérité du personnage,

    parce que je trouve la démarche opportuniste ( trouver un créneau, s’arroger le leader chip de l’opposition quel qu’en soit le prix y compris la conversion au centre gauche et aux accord s( au moins objectifs) avec la gauche socialiste et vert

    Parce que je n’apprécie pas la méthode , la rhétorique haineuse et les manoeuvres politiciennes 

    Parce que je n’apprécie pas les accords de circonstances (bien sur a chaque fois soit disant pour les idées et jamais par calcul...), les coups tordus ( négociation secrète avec Collomb ou Delanoé dans le dos du leader départemental (rhone) ou dans le dos des VRAIS centristes ou des défenseurs d’une ligne indépendante dans les deux cas), toute ces pratiques de politique politicienne ne grandissent pas l’idée que l’on pourrait se faire d’un parti soit disant démocrate et devrait contribuer à révéler la véritable nature du leader pourtant si prompt a donner des leçons à tout le monde !!

     

     

     

    Le but d’ériger le modem aux municipales en arbitre et dans la plupart des cas, en allié objectif(et non pas de conviction) pour battre l’ump a chaque fois que cela sera possible

     

    Pourquoi pas au nom du combat politique, dans le cadre d’objectif commun (faire perdre la droite), du concours du "meilleur opposant" et de satisfecit personnel (le leader doit avoir sa base arrière quel qu’en soit le prix -accord Juppé Darcos !!-) mais sans hypocrisie , sans revendiquer l’héritage centriste...

     

    Que les électeurs centristes, les tenants de l’indépendance au modem et ceux qui ne veulent pas de coalition avec la gauche la plus archaïque en Europe ne soient pas dupe de ces manoeuvres et que le jour du vote, cela soit fait en âme et conscience

     

    La démarche de Bayrou n’a plus rien a voir avec feu l’udf, elle n’est plus CLAIREMENT Pro européenne (impossible avec les nouveaux amis), elle n’est plus libérale( pour les même raisons) ne revendique plus de valeur chrétienne

     

    C’est un choix politique , respectable certainement( ??) , mais qui consiste aussi en une mutation que certain jugeront pour trahison ( en lui confiant la clé et en lui faisant confiance, qu’a t’il fait de la grande udf ? ?..), et qui doit être bien compris par les électeurs au moment d’accorder ou pas sa confiance

     

    Tout comme c’est le choix du leader de s’ériger en plus ferme opposant à Sarkozy, même si c’est au prix de discours musclés, de tir a boulet rouge et d’exploitations vigoureuses des moindres faiblesses de l’adversaire

     

    On l’a vu encore tirer a boulet rouge sur la "malheureuse" situation de Neuilly et exploiter a fond cette affaire certes peu glorieuse pour l’ump, comme s’il n’y avait pas de despotisme dans les autres parti y compris au modem udf !

     

    Mr Bayrou nourrit maintenant à droite et dans l’électorat de droite , des haines tenaces dont il aura peut être un jour à en payer le prix

     

    Que monsieur Bayrou assume son retournement de veste et n’entretienne pas l’ambiguïté des attaches avec les derniers elus de l’udf alliés a l’ump (villes , départements, régions ) pour des raisons bassement financières

     

     

     

    Les choses seront plus claires et son combat en sortira grandi...

     

    Quand aux puissances de l’argent, je n’ai jamais eu d’explication sur la rencontre ( qui aurait du rester secrète ) entre Omar Bongo et Bayrou dans les quelques semaines qui ont précédés le premier tour des présidentielles ? Un Bayrouidolatre pourra t’il m’expliquer ?


    • Traroth Traroth 12 février 2008 13:07

      Marrant comme vous êtes prêt à croire immédiatement *certains* ragots... C’est sûr que si Nemo le dit dans les forums d’Agoravox, ça sera surement repris par Le Monde et TF1 demain !


  • Imhotep Imhotep 11 février 2008 19:53

     Bayrou isolé et complètement désorganisé présente avec le Modem près de 500 listes aux municipales pour les villes de plus de 10 000 habitants. Combien le Nouveau Centre et les innombrables élus et dissidents du Modem (selon la presse et l’auteur) présente-t-ils ?


  • La Taverne des Poètes 11 février 2008 20:16

    En attendant, qui est désavoué par presque 2 français sur 3 ? C’est Sarkozy père ! Qui magouille dans l’ombre pour placer son fiston à Neuilly contre le candidat auquel il a pourtant donné l’onction ? C’est Sarkozy père !

     


    • ficelle 12 février 2008 12:47

      l’onction intime ?


    • La Taverne des Poètes 11 février 2008 20:46

      Comment Bayrou n’est pas un saint ? Il n’est pas parfait et il aurait donc des défauts ? Et moi qui croyais que c’était un dieu ! Merci de m’avoir ouvert les yeux : vous n’avez pas idée à quel point vos commentaires sont utiles...

      Sérieusement, (et ceci est mon avis personnel et n’engage que moi) : en face d’une ordure comme Sarko c’est un ange !


    • vivelecentre 11 février 2008 21:01

      "d’une ordure comme Sarko " qu’est ce qui vous permet d’insulter ainsi les gens qui ne sont pas de votre camps ?

      Il vous a fait personnellement du tors ?

      Malheureusement, c’est à l’image du triste discours musclé et populiste de votre idole....

      Éviter de perdre votre sang froid et essayez d’être constructif

      Evidemment , ce n’est pas la tendance du modem et de son choix de la politique du pire dans l’espoir d’une crise politique et d’incarner le recours tel un nouveau De Gaulle

      Prétention sans fin...et degré zéro de la politique...


    • La Taverne des Poètes 11 février 2008 21:09

      Mais, mon cher Vivelecentre, je suis constructif puisque chaque jour je construis...Je ne passe pas mon temps à regarder la saga des Sarkozy, moi. J’avance...Et vous ? A part dénigrer tout le temps, vous faites quoi de constructif ?

       


    • vivelecentre 11 février 2008 21:17

      l’injure ? drole de façon de construire...


    • La Taverne des Poètes 11 février 2008 21:27

      A ce niveau, ce n’est pas une injure : c’est un constat. Mais dans l’injure les sarkozistes sont les plus forts et je m’incline. Pour une fois qu’il sont plus forts en quelque chsoe.

       

       


    • Traroth Traroth 12 février 2008 13:12

      Un constat de plus en plus partagé au niveau national, d’ailleurs. Personnellement, je n’en ai jamais douté. Il est corrompu jusqu’à l’os, mesquin, hautain, ignorant, frimeur, arrogant, incompétent, menteur. Entre autres...


    • La Taverne des Poètes 11 février 2008 21:07

      Calmos : si vous le preniez pour Saint François du Béarn, c’est votre problème. Moi, je le prends juste pour un type bien capable d’aider le pays. Hélas ! la tâche ne lui sera pas facile après la démolition en règle par l’Autre.

       

       


    • vivelecentre 11 février 2008 21:19

      c’est vrai que depuis quelques années, le bearnais ne s’est pas livré a une démolition systématique de se anciens amis

      c’est vrai.....


    • Traroth Traroth 12 février 2008 13:13

      Vous faites allusion à quoi, là ?


    • Traroth Traroth 12 février 2008 13:16

      Vous êtes vraiment constant dans votre stratégie de pollution des forums avec des messages stupides, Calmos.


    • La Taverne des Poètes 11 février 2008 23:14

      Oh oui, restez-y !


    • breizhnana 12 février 2008 11:05

       Allons bon, voilà que Calmos s’attaque à la Bretagne maintenant !!…… Non de d’là, il nous cherche !!!


  • Nemo 11 février 2008 23:22

    @ Voltaire,

    Le positionnement du Modem est tout à fait conforme.. à la "floutitude" de son leader smiley

    "Allons manger à la soupe là où il y a de quoi se sustenter". Car c’est bien cela que fustigeait Bayrou, n’est-ce pas ? Le fait que des députés dont le leader avait échoué à passer au second tour choisissent clairement un candidat plutôt qu’un autre pour la présidentielle, c’était ça qui leur était reproché, surtout que (oh scandale !) ils avaient accepté un poste de Ministre en échange...

    Mais comme ce sont les municipales, et que c’est le Modem qui le fait, alors c’est bien. C’est ça votre manière de voir la démocratie ?

    Ca fait 40 ans que l’UDF existait, et ca faisait 40 qu’elle ne s’alliait jamais à gauche. Et ce sont ceux qui ont refusé cette alliance qui sont les traîtres ?

    C’est contre cette hypocrisie monstrueuse que je m’élève !!!

    Oui, Sarko est un gars imbu de lui-même qui a du mal à se sentir pis... depuis qu’il est à l’Elysée. Mais que Bayrou vienne lui donner des leçons de probité, c’est un véritable scandale !

    Ce gars-là, si cela avait été une seule seconde son intérêt pour 2012 de devenir le Premier Ministre de Sarko, il l’aurait accepté, il aurait même supplié à genoux pour s’allier avec lui.

    Pendant qu’il fait campagne à Pau, il laisse son parti faire n’importe quoi, s’allier avec n’importe qui, et derrière, Monsieur "désavoue". Et quand dans 4 ans, il aura à nouveau besoin d’eux, il viendra les chercher pour porter des t-shirts, faire sonner des cornes de burmes et coller des affiches, en leur faisant croire qu’il sont "tellement importants pour lui".

    C’est un homme politique comme les autres, avec son clientélisme, sa maîtresse et son ego plus gros qu’un porte-avions. Quand vous vous en apercevrez enfin, vous tomberez de très très haut...


    • Voltaire Voltaire 12 février 2008 11:56

      @l’auteur : votre haine pour Mr Bayrou vous égare.

      Vous pouvez considérer que le positionnement du MoDem n’est pas votre tasse de thé parcequ’il autorise des alliances avec des personnes de droite ET de gauche, mais il est erroné de dire qu’il est flou, puisque affiché et revendiqué. Ceci étant, il faut une certaine dose de mauvaise foi pour taper de la sorte sur le MoDem alors que l’UMP passe aussi des alliances avec le PS, et tente d’attirer le plus d’anciens PS sur ces listes... la principale différence est que le MoDem souhaite des accords de partis ou de listes au niveau local, sur la base ’d’accords sur un projet commun, tandis que PS ou UMP souhaitent des débauchages et désistements indivisuels.

      Quand je parle de trahison de certains élus nationaux, le terme est approprié puisque la stratégie de Mr Bayrou de ne pas participer au gouvernement et à sa majorité parlementaire a été clairement établie et validée par son parti. On peut parler de façon identique à la trahison d’élus PS qui rejoignent des listes UMP ou son gouvernement. En revanche, la position du MoDem étant que des accords sont possibles au niveau local avec des modérés des deux bords, il y a donc une totale cohérence avec les positions adoptée.

      Certes, le MoDem doit aussi faire face à des dissidents, qui refusent le positionnement décidé au niveau national ou local pour telle ou telle ville, et décident de faire des listes dissidentes ou de rejoindre deslistes opposées. Mais si l’on est honnête, on ne peut que constater que cette pratique est très largement répendue dans les autres partis lors des élections locales. On retrouve ainsi au moins 8 listes dissidentes UMP à Paris, des anciens PS ou UMP sur des listes opposées un peu partout, des listes dissidentes UMP et PS dans de très nombreuses villes (voir l’épisode vaudevillesque de Neuilly). Cibler uniquement le MoDem à ce niveau relève de la mauvaise foi la plus totale.

      Vous accusez de plus le MoDem et Mr Bayrou de chercher à avoir des élus locaux... on sombre là dans le risible ! A partir du moment où ce parti a défini sa stratégie électorale, et s’y tient, il est assez logique d’essayer d’obtenir le plus d’élus possible ! Vous voudriez un parti qui parte au suicide électoral dans toutes les villes ? Du moment que ces alliances ne contredisent pas la philosophie du mouvement politique, où est le problème ? Vous pourriez critiquer le MoDem si celui-ci soutenait ou rejoignait des listes FN ou communistes, ou des maires fortement critiquables, mais cela ne semble pas être souvent le cas. Corbeil apparait effectivement comme une exception, qui a donc été condamnée par Mr Bayrou. Et ni vous ni moi ne connaissons les suites qui seront données à cette alliance. J’attends néanmoins avec impatience vos commentaires sur la non-suspension des nombreux dissidents UMP et PS, coupables d’alliances avec le MoDem ou de partir contre les officiels investis...

      Bref, tout cela ne vole pas très haut, et vous vous rabaissez encore plus en délivrant des insinuations sur la vie personnelle de certaines personnes.

      Je ne connais pas Mr Bayrou personnellement, je ne suis certainement pas un fanatique de sa personne, il a comme tous les politiques un ego surdimensionné, mais je lui reconnais un courage politique et une vision qui n’ont guère d’équivalents actuellement. Vous seriez bien inspiré de critiquer de façon constructive plutôt que par l’invective.


    • Nemo 13 février 2008 10:01

      Stratégie validée par le parti ? En êtes-vous si sûr ? Et cette stratégie de différenciation, avait-elle été validée pour aller jusqu’à être dans l’opposition pour 5 années ?

      Je vais vous dire pourquoi Bayrou a trahi ses idées :

      Pour remettre les choses bien dans le contexte, on va retourner un peu en arrière, aux résultats du 1er tour à la Présidentielle.

      Bayrou fait 18% des voix, Sarkozy en fait 31%. A la grosse louche, ca fait 50% à eux deux. Si on calque cette répartition sur le nombre de députés à l’Assemblée nationale pour le centre et la droite (+ ou - 350 députés), cela aurait fait environ 140 députés pour le centre et 210 pour l’UMP.

      Au lieu de quoi, le Modem se retrouve avec 4 députés et le Nouveau Centre une vingtaine.

      Maintenant, d’après vous, de quelle manière on pèse le plus sur une politique qui est menée : avec 24 députés, ou avec 140 ? Les réformes institutionnelles, que l’on trouve trop présidentialistes, elles passent plus facilement quand il y a 24 députés du centre, ou quand il y en a 140 ?

      Les réformes de Rachida Dati, sur les peines "extra-pénales" elles passent plus facilement avec 24 députés du Centre, ou avec 140 ? Le déficit budgétaire, qui n’a quasiment pas baissé par rapport à l’année dernière, il passe plus facilement avec 24 députés, ou avec 140 ?

      Bayrou a trahi ses idées car il n’a pas accepté de se mettre un peu en retrait pour les faire passer sans attendre. Bayrou a trahi ses idées car il n’a pas accepté de lâcher un peu de lest pour faire passer l’essentiel.

      Les deux premiers emplois sans charges, une vraie réduction du déficit budgétaire, il aurait réussi à le négocier s’il avait accepté, comme le centre l’a toujours fait depuis 40 ans, de travailler avec la droite.

      Et c’est cette trahison là qui est la plus grave, celle où l’on fait passer son ego et sa "stature" d’opposant dans l’optique de la présidentielle suivante, plutôt que de tout faire pour faire passer les réformes nécessaires.

      Et ça, ça ne colle pas du tout avec l’image du soi-disant "mec bien" que vous voulez nous faire avaler...


  • vivelecentre 11 février 2008 23:35

    bodib etc, meilleur commentaire depuis bien longtemps !!


  • vivelecentre 11 février 2008 23:39

    mais on ne leur demande pas de faire preuve d’intelligence, non !

     

    uniquement de porter des tee shirt orange et de rependre la bonne parole : le sauveur est arrivé , nous avons un grand homme au dessus de tout et diffèrent de tout les autres !!

    et d’y croire...


  • ernst 12 février 2008 02:30

    Par les temps qui courent, j’ai bien peur qu’un homme politique, quel qu’il soit, ne puisse être un homme d’honneur.

    C’est valable pour Bayrou comme pour les autres.

    Chaque marchandage est une compromission qu’il faudra bien payer un jour...


  • kriptonite 12 février 2008 09:38

    Quelle facilite de taper sur M.BAYROU il faut lui trouver des defauts a tout prix car apparament vous n’avez trouvé aucun scandales financiers aucunes magouilles a lui mettre sur le dos,alors fautes de grives vous mettez des MERLES....dans l’hypotese ou il aurait une maitresse en quoi est-ce plus condamnabble que votre SARKOZY qui saute (parait-il)tous ce qui bouge !!!

    Et je ne comprend pas que certains francais ne puissent admettre que l’on puisse travailler avec toutes les tendances qui apporte un bien pour le pays !! vous meme vous ne travaillez qu’avec des gens de votre sensibilité,non..et cela vous empeche-t-il de faire du bon boulot emsemble ! idem pour ceux qui travaillent dans les usines,les commerces etc...cela empeche t-il le travail de se faire ! et n’avez-vous egalement que des amis de votre sensibilite vous ne vivez tout de meme pas dans un cercle fermé !!!l comme vous le voyez l’ouverture n’est pas une nouveauté elle est partout et tout autour de vous !!!! 


    • Nemo 12 février 2008 10:37

      Vous ne comprenez pas ? Ce que je reproche à Bayrou, ce n’est pas d’avoir une maîtresse, c’est de donner des leçons aux autres sur ce sujet, alors qu’il en a une. Ce qui, vous en conviendrez, est totalement différent.

      Quand on a une maîtresse, et qu’on l’installe aux première loges de son parti, on ne fait pas reproche aux autres de pratiquer le népotisme. On ferme sa g...

      Sinon c’est de l’hypocrisie.

      Quand on demande à tous les candidats aux municipales de se débrouiller pour faire des alliances qui permettront d’avoir le maximum d’élus locaux, quelque soient les listes auxquelles on s’allie, on ne fait pas le reproche à des députés d’avoir rallié l’un ou l’autre candidat aux présidentielles. On ferme sa g...

      Sinon c’est de l’hypocrisie.

      Et quand on critique les relations du pouvoir avec les puissances d’argent, on ne s’arrange pas pour que la soeur de sa maîtresse récupère tous les marchés d’organisation de ses meetings, on n’envoie pas une lettre de soutien à une candidate dans la ville de Serge Dassault, en sachant qu’elle sera sur sa liste. On ferme sa g...

      Ce faux chrétien faux-cul qui se pavane dans les émissions à venir défendre la laïcité et la morale, ferait mieux de respecter l’un des 10 commandements : tu ne mentiras point...


    • Vieux Sachem 12 février 2008 11:47

      Némo,

      Votre commentaire de 10 heures37 n’est absolument pas politique : on croirait entendre les divagations d’un grand malade : la Sarkozyte aigüe. Méfiez-vous, elle fait beaucoup de victimes par les temps qui courent : évitez Neuilly-sur-Seine, le climat y est néfaste pour ceux atteints par cette maladie trés répandue et trés dégénérative.


    • Traroth Traroth 12 février 2008 13:19

      Par contre, si c’est l’épouse du chef, là ça va !


  • Vieux Sachem 12 février 2008 10:22

    à Nemo

    Monsieur le Parisien,

    Vous avez un scoop : le MoDem de Wattrelos participe à la liste Union pour Wattrelos conduite par Jean-François Buyck du Nouveau Centre, et vous trouvez cela anormal et surprenant.

    Tout d’abord, je suis Wattrelosien et les Parisiens ne connaissent rien de rien à ce qui se passe aux confins de la Belgique chez les copés in deux.

    A part quelques listes marginales (L.O., F.N., Ecologistes divers etc), il y a trois listes principales-

    -Une liste socialo-communiste conduite par le maire

    -une liste UMP conduite par un inconnu désigné par l’UMP départemental, liste incomplète actuellement.

    -Une liste U.P.W. menée par un ex-UDF, inscrit au Nouveau Centre et comprenant une majorité de membres de la société civile, quelques UMP dissidents et une quinzaine de membres du Mouvement Démocrate.

    La plupart des membres du MoDem de Wattrelos sont issus de l’UDF.Trop peu nombreux pour avoir une liste indépendante et autonome exigeant 21 femmes et 22 hommes.Donc, on s’efface ou l’on participe à une liste existante, ce qui est plus constructif. Et quoi d’étonnant qu’un ex-UDF s’entende avec des MoDem la plupart issus de l’UDF ? Vous auriez préféré que nous figurions sur une liste socialo-communiste ou que nous restions honteusement à l’écart du scrutin ?

    Les Parisiens sont trop malins pour nous et surtout trop mêml-tout.


    • Nemo 12 février 2008 10:42

      Et vous, cela ne vous choque pas, qu’après toutes les avanies proférées par Bayrou sur les soi-disants "traîtres" du Nouveau Centre, qu’il accorde sa bénédiction au Modem pour travailler avec eux ?

      Le discours de Saint Bayrou comme quoi il a été honteusement floué par ses plus fidèles lieutenants, qu’il voue aux gémonies dès qu’il a 2 min de temps de parole, me révolte.

      Et cela ne l’empêche pas de soutenir une liste avec les soi-disants arrivistes qu’il dénonce.

      Ce qui me choque, ce n’est pas que le Modem s’allie avec le Nouveau Centre, c’est le double discours de Bayrou, son hypocrisie, qu’il cache derrière un rideau de fumée. Wattrelos est un exemple frappant de ce qu’il ne raconte que des c...


    • Vieux Sachem 12 février 2008 11:27

      à Nemo

      Bayrou a déclaré que les élections municipales étaient des élections LOCALES, point final.

      Maintenant je m’inscris en faux contre vos assertions : au MoDem, nous n’avons qu’un désir, c’est que ceux qui nous ont quittés lâchent l’ombre qu’ils avaient prise pour une proie et reviennent chez nous ; auquel cas, il est impossible que Bayrou déblatère sur les transfuges d’un jour et certainement pas de toujours.

      Les bisbilles du PS ne vous intéressent pas ; les bisbilles, nombreuses !, de l’UMP ne vous intéressent pas ; par contre, démolir Bayrou vous intéresse ; confiez-nous votre INTERET à cette execution : êtes-vous payé pour cela ou n’êtes-vous qu’un râleur professionnel : dans ce cas, soignez votre foie. L’ire est trés nocive pour la santé.


    • Nemo 12 février 2008 11:47

      J’ai autant de révolte face à l’hypocrisie de Royal, que de Sarkozy, que de Bayrou.

      La différence, c’est que Bayrou clame le plus haut et le plus fort qu’il est blanc comme neige et que tous les autres à part lui sont des méchants. Et ca m’énerve.

      Votre Modem dans le Nord est peut-être encore en grande partie "UDF". Mais quand vous verrez le nombre d’altermondialistes anti-européens, de verts en mal de parti à désorganiser et de déçus du PS qui arrivent avec leurs habitudes de guerre de clans, quand vous verrez tous ces gens prendre le contrôle du Modem, vous comprendrez que vous vous êtes fait avoir sur la marchandise.

      Vous comprendrez qu’il ne s’agit là que d’une manoeuvre politique : Bayrou attaque à gauche toute aujourd’hui, et quand ce sera bien ancré dans l’esprit des gens, il se rabattra petit à petit vers la droite. En 2012, il compte avoir un socle suffisamment solide pour espérer passer au second tour.

      Dans l’histoire, vous n’aurez été que les jouets de sa tentative d’accession au pouvoir, tentative dans laquelle les idées et les projets ne sont que des instruments dont on joue pour se faire une place personnelle au soleil.

      Plus c’est gros, mieux ça passe. La devise de Sarko, Bayrou l’utilise à plein. Je ne suis payé par personne, mais vous l’avez compris, je ne supporte pas ce faux-c... donneur de leçons, qui n’utilise cette posture qu’en raison de son utilité pour accéder au pouvoir.

      Bonne désillusion ! 


    • La Taverne des Poètes 13 février 2008 10:27

      Il y a ceux qui disent "j’ai changé" et qui montrent le dlendemainqu’il n’en est rien, et pui il y a ceux -qui ont fait un immense et constant effort pour changer vraiment. Changer soi-même pour aider à changer autour de soi. Bayrou est de ceux-là.


    • La Taverne des Poètes 13 février 2008 10:28

      "...et qui montrent le lendemain qu’il n’en est rien..."


  • Eve 12 février 2008 10:56

    Quand Bayrou proposait l’ouverture avant la présidentielle c’était risible quand ce n’était pas anti-démocratique (sic) ;

    Quand Sarkozy débauche à tout va une fois élu c’était merveilleux ; beaucoup moins ces derniers temps et encore moins après les municipales, de nouveaux débauchages sont promis au grand dam des lécheurs de pompes ;

    Quand Bayrou perd des papillons attirés par le pouvoir et le bling-bling, il en devient un despote infréquentable contrairement au Sarkozy nickel de naissance ;

    Quand Sarkozy voit des dissidences un peu partout (malgré verrouillage interne de l’ump) mais non relevées par l’auteur c’est Bayrou qui baise (ai-je bien compris ?) de Sarnez, ceci devant expliquer cela, je suppose. L’auteur a tenu la chandelle sous le balcon, il en atteste. On l’a échappé belle : c’aurait pu être Martinon ! "On" vous expliquera que Ségolène en est verte de jalousie. Attaquons Bayrou de l’intérieur : son couple n’ayant encore jamais été mis sur la place publique, ce qui nous change de Sarko et ses Joséphine-Jackie. L’auteur a des preuves : il a vu un texto, il était dans les cabinets au moment crucial, mieux il a surpris l’accolade appuyée (donc suspecte) sur une estrade.

    Faut bien trouver un bouc émissaire aux 39% d’opinions encore favorables à Sarkozy. 52% pour Bayrou (à peu près stable depuis mai 2007).

    39% ça fait quand même un paquet de défections umpistes, la Cour s’affole mais que fout Carla ? Absente en Guyane, elle a un cd sur le feu, mais la Reine d’Angleterre ça la botte, elle ne devrait pas rater l’image planétaire, forcément à son avantage parmi les rombières du protocole.

    (Puisque ce n’est pas la faute du Chef,) ce ne peut qu’être la faute à Bayrou clame le choeur des esclaves.


    • Nemo 12 février 2008 11:17

      Ce que j’essaye de vous faire comprendre, c’est que Bayrou EST LUI-MEME un papillon attiré par le pouvoir et le bling-bling. Mais le seul pouvoir qui l’intéresse, c’est le sien, en 2012...


    • Vieux Sachem 12 février 2008 11:39

      Eh bien, Némo, si le but de Bayrou, c’est uniquement la Présidentielle de 2012, il s’y prend comme un manche:créer un parti indépendant ni droite ni gauche, c’est se vouer à être minoritaire. Bayrou étant intelligent, roué disent certains, il a forcément autre chose en tête : des convictions, c’est-à-dire quelque chose que quelqu’un d’aussi primitif que vous ne pouvez comprendre : vous êtes intoxiqué et accro. à l’anti-Bayrou ; mais votre cas n’est pas désespéré : tous n’en meurent pas : suivez une cure et vous retrouverez un raisonnement normal, non affecté par vos inspirateurs mal-intentionnés.


    • Nemo 12 février 2008 11:52

      S’il était vraiment "indépendant ni droite ni gauche", pour quelle raison laisse-t-il tout le monde aller à sa guise (en raccourcissant) DE REBSAMEN A SERGE DASSAULT !!!

      A ce niveau là d’ouverture, il ne manque que Le Pen, Besancenot et de Villiers... smiley smiley

      Comment peut-on, sous prétexte "d’élections locales", tenir un tel DOUBLE LANGAGE ???

      Et vous venez me dire qu’il se sacrifie pour être minoritaire ? Sincèrement, si vous portez des lunettes, changez d’opticien...


  • kriptonite 12 février 2008 12:01

    OK BAYROU a une maitresse dite vous....je veus que vous apportiez la preuve de vos allegations !!!!!!!

    Et vous dite egalement qu’il ne pense qu’a 2012 il me semble que lorsque l’on veut occuper la haute fonction la moindre des choses est de penser et de se battre pour......vous pensez que SARKOZY c’est levé un matin en ce disant ..TIENS AUJOURD’HUI J’AI DECIDE D’ETRE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE !!!!!!


  • Le chien qui danse 12 février 2008 12:32

    Entre le subjectivisme forcené de Némo qui fait une fixette sur Bayrou et Calmos "l’isolé" qui en fait une sur La taverne, ça nous fait une belle poilade entre midi et deux tiens, doivent s’ennuyer ces deux là.

    Mais le pire c’est que j’ai vu Bayrou enfiler Carla et toi, tu le sais pas Némo alors va vite répendre le bruit , car c’est la nouvelle politique victimaire de Sarko...


  • marcantoine 12 février 2008 13:17

    Comme d’hab : Y’a les pour, et les contre Bayrou. Personne ne parle du bien-fondé d’un tel article. Parti pris... n’est plus à prendre ?

    On a compris : Bayrou est un menteur, un méchant, il faut l’éradiquer... blablabla. Pourquoi pas ?

    Mais je note une fausse note : aucun signalement du fait qu’il soutient cette personne parce qu’elle (Je lis la lettre) l’aurait convaincu qu’elle souhaite une autre manière de faire de la politique dans une municipalité (l’ouverture, le changement... et tout le tintouin... et alors : si Bayrou s’est laissé embobiné c’est son blème). Selon vous quand une personne vous convainc qu’elle a une vision à peu près égale à la vôtre vous ne DEVEZ pas la soutenir parce que sinon des gens (comme vous) vont penser que c’est de la collusion avec les grands patrons ? Etrange réflexion que la vôtre : Vous comparez une lettre de soutien à une collusion. J’aimerais donc connaître la contrepartie de cette simple lettre (toujours selon vous). Et savoir en quoi est-ce comparable au détournement médiatique quasi-Total à des fins politiques ? Parce que c’est tout de même par ça que vous commencez votre article.

    Jusqu’à preuve du contraire Dassault est un UMPiste-ami-soutien de Sarkozy. C’est pas une lettre de soutien écrite à une personne de sa liste qui va faire de lui un allié de Bayrou. Est-ce à dire que vous êtes personnellement prêt à lâcher un ami pour un "nouveau" qui a écrit une lettre de soutien à l’un de vos collaborateur ? J’imagine que non.

    Votre vision des choses est brouillée par le fait que vous cherchez à flinguer du modem (ça se sent assez bien :D , pourquoi pas après tout, mais explorez donc toutes les possibilités : une vraie démonstration). Vous n’avez qu’une version, une théorie... une roue à votre carrosse. C’est bancal.

    Je souhaite des articles qui m’en apprennent un peu plus sur qui fait Quoi et Comment en politique. Le reste c’est du vent journalistique.


  • vivelecentre 12 février 2008 16:25

    Rassurez vous il n’y a pas que Calmos ou Nemo pour démasquer l’imposture du béarnais !

    Pourquoi tant de haine ? peut être a l’image et en retour de la haine de Bayrou accorde lui m^me à l’encontre de l’ump ou d’autre (ps) si d’aventure ils sont sur le chemin de ses ambitions

    Parce que Bayrou est un perpétuel donneur de leçon qui devrait balayer devant sa porte un peu plus souvent

    Parce que Bayrou s’invente -et ça marche visiblement auprès de vous- une virginité politique ( très fort quand on a commencé sa carrière sous Giscard dans les années 1970...)

    parce qu’il s’invente un personnage jugé sur son tracteur , la province contre le parisianisme alors qu’il vit a paris depuis plus de trente ans et a adopté les bonnes habitudes locales ( resto habituel, cercle d’influence etc)

    parce qu’il denonce démagogiquement les forces de l’argent alors qu’il fait parti de cercle prestigieux d’hommes de pouvoir à France galop notamment.. ou rencontre en catimini Omar Bongo au début de sa campagne présidentielle(sic)

    parce que politiquement il dénonce les manoeuvres et les alliances chez les autres alors que pour ses équipes il ne s’agit comme par hasard que des "alliances d’idées "

    parce qu’il tire a boulet rouge, emploie les formules chocs les plus fortes et prétend en même temps que le modem, c’est de faire de la politique autrement..(re sic)

    parce qu’il ne permet pas aux autres ce qu’il s’autorise lui même pour un succès personnel ( Pau /Lyon, alliance Juppé Darcos Bayrou en Aquitaine , refus d’alliance Mercier Ump dans le rhone)

    Et aussi parce que Bayrou ne prend pas ses responsabilités lorsqu’il prétend que on lui a proposé 3 fois le poste de premier ministre (2002 par Chirac, Le deal Royal/Bayrou et soit disant Sarkozy) et qu’il aurait refusé....a moins que ce soit pur mégalomanie ce qui est quand même entre nous le plus vraisemblable !

    parce qu’il n’a jamais démontré ses qualités de :

    -meneurs d’homme, il suffit de voir ce qu’il a fait de l’udf et de ses elus

    -d’homme politique . En quoi son passage à d’éducation nationale (pourtant 4 ans) est il remarquable

    parce que franchement, en 2012, un même scénario Bayrou Royal Sarkozy serait vraiment affligeant pour la France et que bien même les français veraient en lui un homme de recours , a quoi servirait son élection suivit immédiatement de cohabitation ou de coalition douteuse et instable (comme en Italie ?)

    Alors bien sur il faut des poil sa gratter et/ou des alternatives crédibles mais avouez que celle çi n’est quand même pas la plus fantastique a espérer pour 2012....


    • Nemo 12 février 2008 17:00

      Cher Vivelecentre, nous n’avons visiblement que peu de points de divergence. Il est vrai que j’ai de la sympathie pour ces députés du Nouveau Centre, qui en ont pris "plein la g...", parce qu’ils ont osé faire ce que l’UDF faisait depuis 40 ans, à savoir s’allier avec la droite au second tour. Je crois savoir que tel n’est pas tout à fait votre point de vue.

      Mais sur ce que vous avez dit plus haut, franchement, je n’ai rien à ajouter, et surtout rien à enlever smiley


    • vivelecentre 12 février 2008 21:01

      beaucoup se sont retrouvé piegés par la strategie personnelle de Bayrou et n’avaient pas envie de se sacrifier encore 5 ans pour une hypothetique gloire du bearnais...

      Avec Morin, j’ai quand même un peu de mal, pour les autres quel choix avaient ils ?, s’isoler, basculer avec Bayrou à gauche ou respecter leurs electeurs centristes ? 


    • vivelecentre 12 février 2008 21:04

      mr Bayrou pretend agir pour le bien des français ....qu’a t’il fait depuis 8 mois pour aider le gouvernement ?

      Rien bien sur ! sauf tout faire pour incarner l’opposant numero 1 !

      et l’election est dans plus de 4 ans !

      M’etonnerait qu’il devienne plus constructif d’ici là...


    • Vieux Sachem 13 février 2008 11:11

      à ViveleCentre : De même que Georges Marchais n’était pas à lui tout seul le PCF, de même le Mouvement Démocrate ne se limite pas au seul François Bayrou : j’ai déjà suivi la même démarche en 1962 avec Jean Lecanuet qui avait créé le Centre Démocrate avec un homme de gauche : Maurice Faure et un homme de droite Bertrand Motte.L’Histoire est un éternel recommencement, et, "cent fois sur le métier remettez votre ouvrage". Tout cela pour vous dire que le MoDem existe au delà de Bayrou et qu’il peut exister sans lui et qu’il lui survivra , peut -être sous un autre nom. Aussi vos vociférations contre François Bayrou (qui démontrent entre parenthèses qu’il représente pour certains un danger à éliminer même par le mensonge et la calomnie) ne peuvent nous détourner de nos convictions centenaires.Et pourtant, nous ne sommes pas une "secte" comme certains l’insinuent : on vient chez nous quand on le désire et on nous quitte de la même façon ; et cela même on nous le reproche.

      Je suis déçu du peu de respect des personnes et du peu d’argumentation politique : quand on veut faire travailler ensemble des gens de bonne volonté, de droite, du centre, de gauche, on nous traite d’extrêmistes, de vendus au FN, de suiveurs inconscients.

      Pour en revenir à Némo son article et ses propos suivants sont indignes d’un homme qui se voudrait "bien élevé".Il parle comme un enragé anticlérical fustigeant des curés. Minable !


    • vivelecentre 13 février 2008 21:02

      ""qui démontrent entre parenthèses qu’il représente pour certains un danger à éliminer""

      bien sur que c’est un dangers, les français sont capable de le choisir , face a des candidats aussi médiocre que Royal ou aussi sujet a caution que Sarkozy, il peut effectivement être élu

      c’est regrettable compte tenu de son manque d’expérience probante , de son incapacité a rassembler des équipes autre que complètement asservies et le fait qu’il ne dispose d’aucune majorité propre mais c’est ainsi, c’est la loi de la démocratie !

       

      raison de plus de de dénoncer ce qui nous apparaît comme une imposture

       ""mensonge et la calomnie""

      en quoi un des points que j’ai soulevé peut il être qualifié de mensonge ou de calomnie ? vous pouvez me dire ?

      "convictions centenaires"

      la mon vieux , si je peux me permettre, je ne peux que vous conseillez de prendre du recul et de voir si vos "convictions centenaires" ne servent pas que l’ambition d’un homme au prix justement de toute conviction !!!.


  • ouka23 12 février 2008 20:17

    Bayrou se trouve confronté à la réalité ; dans le monde de la mondialisation comment peut-on rejeter systématiquement le monde de l’argent et de la finance. Effectivement ce dernier s’est lui même piégé et donc contrairement à ce qu’il a toujours affirmé il ne peut "faire ce qu’il dit" ; donc à quoi lui sert-il de critiquer sans cesse Sarkozy si méchamment ! Je pense que Bayrou a une haute opinion de lui, une ambition démesurée mais pas du tout la stature d’un futur président.


    • Nemo 13 février 2008 09:43

      @ ouka23

      +1 (pas mieux) smiley


    • La Taverne des Poètes 13 février 2008 10:25

      Bayrou ne rejette pas le monde des affaires et de la finance. Vous confondez avec Besancenot !  Ce qu’il dénonce c’est l’abus, les pratiques déloyales, l’argent-roi comme valeur au-dessus de toutes. Trouvez-vous normal que les PDG du CAC 40 voient encore leur revenus augmenter dans des propotions gigantesques :40 % sur des sommes colossales, ce n’est même pas imaginable pour le frnaçais moyen ! Ce n’est pas 40 % d’un SMIC. Calculez vous-même ! Et bien sûr cela va continuer encore longtemps...C’est cela l’argent décomplexé !

      Et on prend dans la poche du peuple...

       


  • Alex Broca Alex Broca 13 février 2008 10:19

     

    Nous ne sommes plus à vendre ! Ni comme l’était l’UDF ou comme le sont encore les partis des bords ou des extrêmes qui sont des petits partis jouant proche de l’électorat des deux grands partis traditionnel. Nous ne sommes plus à vendre car d’une part, notre position est finalement une force, pour négocier autant à gauche qu’à droite. "Nous prendrons le meilleur des deux côtés". D’autre part notre positionnement idéologique est aussi très clair. Ni l’idéologie de droite libérale mondialiste, ni l’idéologie socialiste assistancialiste, lorsqu’elles sont appliquées de manière exclusive, ne sont une solution pour la France. Le centrisme l’est. C’est bien pourquoi François Bayrou, au-delà de sa crédibilité et de son oratoria, a fait mouche à la dernière présidentielle. Ce n’est pas moins de 20% de la population des grandes villes de France qui ont compris l’urgence de cette alternative de gouvernement. Et même la fausse tentative d’ouverture politique de l’actuel gouvernement le démontre. L’idée de départ est populaire, mais son application de mauvaise foie, ne fonctionne pas.

     

    Non le modem n’est pas à vendre. Il est même en position d’acheter. Nous prendrons des positions de conseillers de ville, d’arrondissement, d’adjoint et nous démontrerons que le travail ensemble, entre la droite et le centre ou entre la gauche et le centre est non seulement possible mais vitale pour le renouveau qui s’impose pour la France du XXIème siècle.

     

    Républicains réveillez vous !

     

    Alexandre BROCA


    • Nemo 13 février 2008 10:55

      Ahahahahahahah !!!

      Depuis le départ de DW, j’ai rarement lu un commentaire aussi drôle !!!

      Vous dites "Nous ne sommes pas à vendre" et juste après "notre position est une force, pour négocier autant à gauche qu’à droite".

      Vous n’êtes pas à vendre, vous êtes en SOLDES !

      Vous critiquez le centre-droit (qui n’est pas uniquement résumable au Nouveau Centre soit dit en passant) de continuer son alliance politique avec la droite en disant qu’il sont à vendre, mais vous, c’est au coup par coup, en fonction du sens du vent.

      Alors je vais vous dire le fond de ma pensée, pour reprendre un slogan de Kookaï : Vous n’êtes pas des vendus, vous êtes pire...


    • Vieux Sachem 13 février 2008 11:17

      à Némo

      J’exprimé des doutes sur votre bonne éducation ; je maintiens, et confirme que vos propos sont minables.

      Un conseil à tous : laissez ce monsieur mariner tout seul dans sa m....


  • Marianne Marianne 13 février 2008 15:19

    C’est après avoir reçu la lettre d’investiture de Bayrou (pour une liste autonome) que Nathalie Boulay-Laurent a décidé de se mettre co-listier sur la liste de Dassault, sans accord de Bayrou. Ce qui a conduit le MoDem a dénoncer cette alliance.

    La stratégie de Bayrou est claire :

    - donner autant que possible au MoDem une visibilité, une autonomie politique, par préférence des listes autonomes au 1er tour,

    - prendre ces élections municipales réellement pour ce qu’elles sont : des élections locales, sur des thématiques locales : logement, circulation, écologie, propreté, culture ... ces thématiques n’étant ni de droite ni de gauche mais à travailler dans le sens de l’intérêt général, quel que soit la couleur de l’étiquette. Par ailleurs, l’élection d’un maire, c’est le choix d’une personnalité politique, qui a une image, des valeurs, des compétences. Même avec une étiquette UMP ou PS, des personnes restent très fréquentables !

    - et bien sûr, l’élection municipale est aussi l’opportunité de reconstituer un tissus politique local d’élus, qui sont autant de relais auprès de la population, et qui sont grands électeurs (sénatoriales).

    Je ne vois rien de paradoxal dans cette stratégie. Que dire en revanche des 500 listes UMP de pseudo ouverture avec candidats du PS (contre l’avis du PS d’ailleurs) et aussi de MoDem a qui on promet des postes ? Y compris sur Pau... si ce n’est une volonté de déstabilisation du PS et du MoDem pour brouiller les cartes !


  • Vieux Sachem 13 février 2008 17:06

    Monsieur Némo essaie de faire l’intéressant en tentant de ridiculiser Bayrou et le Mouvement Démocrate.

    Raté : c’est Marianne qu’on écoute, car elle parle de façon fort civile qui repousse dans son coin le grossier personnage qui utilise tous les moyens malhonnêtes pour parvenir à ses fins.

    Heureusement, la vertu finit toujours par triompher du vice et des grossièretés.


    • Nemo 13 février 2008 17:42

      Si vous avez raison, cher Vieux Sachem, si la Vertu triomphe toujours du Vice, alors vous avez du souci à vous faire pour le couple de menteurs Bayrou-Sarnez.... smiley


    • Vieux Sachem 14 février 2008 09:01

      à Némo

      Les pharisiens de votre acabit ont du souci à se faire ; votre conscience, si toutefois vous en avez une, doit vous empêcher de dormir la nuit.

      Adieu, corne d’auroch.

       


    • nicolasd 2 janvier 2012 11:53

      Bayrou est ridicule...Ce n’est pas un scoop
      Ce qu’il y a de plus navrant, c’est de voir une flopée d’imbéciles croire encore en la politique ( surtout en Bayrou, qui joue toujours l’opportuniste changeant de ligne suivant le sens du vent )
      Le politique est ailleurs...Juste travailler sur le fonctionnement Réel de l’économie,sur la création monétaire, l’évolution de la signification-même de l’argent, sur le rôle des pouvoirs bancaires,...

      Et moi je n’ai pas peur de dire que je ne suis en rien pour la démocratie d’opinion. J’assume. Les gens sont majoritairement des idiots (en politique !) car pour ne pas l’être cela demande du vécu au sein d’un parti, une certaine culture économique et historique.

      Pour Bayrou et Sarnez, cela n’est en rien étonnant...C’est en effet connu qu’ils sont amants.(Il est vrai que je suis parisien (némo :) )

      Némo, tu as en gros raison même si tu le dis mal :)...En même temps au vu des réponses partisanes de bisounours (qui n’ont jamais fait de la politique car trop naïfs), tes sarcasmes sont justifiés
      En résumé, pour qu’un politique monte il est soit un enfoiré (coups bas ) soit un pantin...


    • nicolasd 2 janvier 2012 11:55

      « si la Vertu triomphe toujours du Vice » étant le comble de la bêtise...
      Il suffit de lire un livre de Zola ou de Balzac ou tout simplement de sortir de chez soi...

      Vieu sachen ? mais quelle bêtise


  • French Observer 24 mai 2008 19:49

    J’apprécie votre commentaire vieux Sachem. D’autant que je connais bien les copé in deux et JF BUYCK http://unionpourwattrelos.fr ou .info

     


Réagir