vendredi 3 avril - par Eric F

L’impossible déconfinement ?

JPEG

Le plus difficile dans un confinement, c'est d'en sortir.

 

1 - l’improbable confinement

Lors des débuts de l’épidémie en Chine, nos experts médicaux et responsables politiques ont tenu un discours rassurant, l’épidémie n’arrivera pas en France (comme le SRAS) ou sera confinée à quelques cas. Aucun contrôle sanitaire des arrivants depuis les pays contaminés n’a été effectué au début, les frontières n’ont pas été fermées.

Les tout premiers cas en France ont été très localisés (notamment à Contamine Montjoie) et ont semblé résorbés (il y a eu, pendant une journée, zéro malade). Puis des foyers ont émergé et se sont multipliés, avec confinement très partiel (fermeture écoles, patients identifiés) mais poursuite des échanges inter-régionaux. L’épidémie est passé rapidement au stade 2.

Début Mars, les autorités ont d’abord dit qu’il fallait continuer à vivre en appliquant juste les « gestes barrières » [Ref 1] et en gardant ses distances et seuls les très gros rassemblements ont été interdits. Les « masques » ont été déclarés inutiles.
Le surgissement de l’épidémie en Italie a été commenté avec commisération sur leur système de santé, jugé bien inférieur au nôtre.

On s’est rendu compte, pendant cette période, qu’il y avait chez nous pénurie de masques (stock détruit [Ref 2]), pénurie de tests de dépistage, alors que certains pays (comme l’Allemagne) avaient anticipé et constitué des stocks ou relancé la production. Cela a été fait avec beaucoup de retard en France, avec de trop faibles capacités, et des importations ont été très tardivement lancées avec deux mois de retard. Donc pas de possibilité de protéger la population, et dépister/isoler les personnes contaminées.

Le corps médical, alarmé par l’afflux de cas graves et craignant l’engorgement des services de réanimation et soins intensifs, et a de plus en plus expressément incité à mettre en place le confinement, relayé par les média.
Les responsables politiques, croyant que l’épidémie s’essoufflerait, ont longtemps été réticents à arrêter le pays. Le 12 Mars le Président a juste fait des recommandations [Ref 3]. Le 14 le Premier Ministre a apporté certaines restrictions (fermetures commerces non essentiels, etc.). Enfin, suite aux pressions de l’OMS, de l’Italie et du corps médical, le 16 Mars le président a confiné tout le monde [Ref 4],
Pour faire bonne mesure chaque tour de vis a été justifié par « l’incivisme » de ne pas avoir par avance respecté des directives ...qui n’étaient encore en place !

Le confinement a donc été improvisé (suivant en cela l’Italie) faute d’avoir eu l’énergie d’isoler les premiers foyers, et de pouvoir protéger la population.
Mais « en même temps », le président a incité à poursuivre le travail et même à le reprendre dans le BTP par exemple. En réalité, de plus en plus d’entreprises, même autorisées à exercer, ont été amenées à fermer, par manque de personnel, de fournitures, ou de débouchés.
D’où un plan (non financé) d’indemnisation (85 milliards), de garanties (200 milliards), de chômage partiel, d’arrêts maladie administratifs, etc. [Ref 5]

 

2 - Repousser la vague

Le confinement n’a pas pour objectif d’enrayer l’épidémie ou de protéger (comme en Chine) les régions épargnées, mais de « lisser la courbe » en ralentissant la propagation. Donc on repousse la vague de contaminations ultérieures.

Pour faire de la place dans les hôpitaux, les examens et opérations « non urgentes » ont été décalées. Donc on repousse la vague de l’activité normale des hôpitaux.

L’économie est au ralenti avec de nombreux secteurs à l’arrêt. Donc on repousse la vague de l’activité économique : chantiers suspendus (construction, infrastructures tq la fibre...), projets (commandes industrielles en cours…), travaux de réparation, etc.

Tout cela entraînera un surcroît de charges à la reprise pour solder le passif, avec engorgement et retards en cascade.

 

3 – Les conditions impossibles

Idéalement, la levée de confinement devrait se faire lorsqu’il y aura zéro nouveau cas, ce qui ne se produira pas avant un bon trimestre au mieux, c’est inenvisageable d’attendre autant.

Par défaut, il faudrait pouvoir dépister tout le monde, pour garder à l’isolement les seules personnes contaminées jusqu’à leur guérison, et dépister ensuite les nouveaux cas pour les isoler également pendant leur maladie. Or on ne dépistera que 50 000 personnes/jour en Mai, 100 000/jour en juin, il faudrait attendre la fin de l’année avant de pouvoir tester tout le monde, il est inenvisageable d’attendre autant.

Alors il faudra « faire avec les moyens du bord », car prolonger au-delà de six semaines conduirait à un désastre sanitaire et psychologique lié à la réclusion (notamment chez les enfants et ados), et la faillite économique du pays (dépots de bilan, licenciements massifs, dégradation de l’outil de travail et des approvisionnements...)

 

4 – Stratégies de compromis

Le Premier Ministre a un peu planché aujourd’hui sur la question du déconfinement [Ref 6]. Il ne sait ni quand ni comment, mais indique seulement que cela sera progressif, avec plusieurs hypothèses : notamment par région ou par tranche d’âge.

 

4.1 Déconfinement progressif par région

Selon les épidémiologistes, il faudrait déconfiner d’abord les régions où la proportion de gens immunisés est la plus forte. Au passage, notons que le critère est donc bien à leurs yeux l’ « immunité de groupe », à laquelle il semble impossible d’échapper. Cela devrait pouvoir se déterminer par échantillonnage statistique (typiquement, dépister 1000 personnes représentatives dans chaque région)

Sauf que !!! la population ayant été confinée, les régions les moins atteintes auront un faible taux de gens immunisés, et n’atteindront jamais le taux d’immunisation requis, elles vont donc rester confinés de nombreux mois ! En outre, il y aura sentiment de brimade, conduisant à des débordements.

En Chine, c’est au contraire les régions les moins contaminées qui ont été déconfinées d’abord !

Par ailleurs, laisser confiner une région nécessite de « cadenasser » cette région en interdisant toute entrée ou sortie (hors les approvisionnements essentiels), donc établir des barrages, checkpoints , etc. On demandera à l’infanterie chinoise qui en a l’expérience.

Stratégie qui serait donc paradoxale et difficilement applicable dans un état comme le nôtre.

 

4.2 Déconfinement progressif par tranche d’âge (et population à risque)

Statistiquement, la maladie provoque quinze fois plus de décès chez les populations de plus de 70 ans que les plus jeunes [ref 7]

-Donc même s’il reste un risque de contamination, les enfants et adultes de moins de 60 ou 65 ans pourraient être déconfinés en premier. Mais avec des moyens de dépistage précoce des nouveaux cas de contamination (mesure systématique de température « à la chinoise », test immédiat si symptômes), pour isoler les personnes atteintes, en leur appliquant un traitement curatif, d’autant plus efficace qu’il est appliqué tôt (je pense au protocole du Dr Raoult, ou un autre s’il s’en trouve).

Il faut alors viser au plus tard fin avril, pour relancer la machine scolaire (*) et économique.

Il ne s’agit pas non plus de tout reprendre comme avant, il faut maintenir le respect des gestes barrières, distances de sécurité, évitement des groupes de plus de 100 personnes, etc. pendant quelques temps (par exemple, pas toutes les classes en même temps dans la cour de récréation).
L’accès aux plages, parcs, etc. devrait être « filtré » pour limiter les entrées.

-Les personnes plus âgées resteraient alors confinées quelques temps (deux semaines de plus ?), le temps d’augmenter la disponibilité de tests de dépistages et de masques préventif, mais avec des contraintes allégées, par exemple la pratique du vélo ou les ballades sur certains sentiers déserts devraient être autorisés (cela nécessitera un balisage). Des tranches horaires dans les magasins seraient à réserver, avec fourniture de masques (ce que l’Autriche et même la Slovénie ont trouvé les moyens d’assurer !).

-Pour les sujets les plus à risque et ceux en isolement parce que contaminés, il faudra leur apporter la nourriture à domicile (par l’armée dans le plan « résilience ?).

Cette stratégie semble soutenable, reste à voir les moyens de contrôle (mais les « anciens » ne sont pas une population rebelle !), peut être par le smatphone « à la coréenne », quitte à en fournir à ceux qui en sont dépourvus.

(*) pour la scolarité, une décision « responsable » aurait été de poursuivre l’année scolaire en juillet, pour terminer le programme, et caler les examens à la fin du mois (en retardant aussi les concours) . Mais il apparaît que le gouvernement veut attribuer le bac selon le bulletin scolaire [Ref 8], il mettront certainement la barre très bas ! En septembre, les profs devront combler à la hâte le retard accumulé (avec des disparités sociales).

4.3 et l’été ?

On ne peut pas laisser le grand brassage mondial de population reprendre cette année, les Français devraient être « invités » à passer leurs vacances en France -par ailleurs les frontières resteront en partie fermées tant qu’il y aura des risques de recontamination-, et il faudra maintenir des mesures de filtrage de certains lieu pour limiter le nombre de personnes (pas de plages bondées, musées où on se bouscule, etc.).

4.4 et la suite ?

Il faut à tout prix tirer les leçons afin de ne pas être acculé à un nouveau confinement général à la prochaine épidémie inconnue.

Cela ne concerne pas seulement les investissements en respirateurs et masques (stocks à conserver cette fois), mais aussi revoir la stratégie sanitaire, pour appliquer une solution « à la coréenne » : anticiper le développement de dépistage et la mise en action de la production de médicaments, masques, etc.
Le budget de santé de 200 milliards par an doit être optimisé, pour éviter les redondances, la surconsommation de médicaments, les soins de convenance, les transports multiples, etc.

Rapatrier au niveau national les fabrications médicales stratégiques  : masques, médicaments, matériel médical (et si on n’a plus la techno, on « invite » des entreprises chinoises à faire des JV, comme ils l’avaient exigé de nous jadis). Non pas au niveau UE, car on voit que si l’épidémie est simultanée, il y a concurrence pour obtenir les produits, et par ailleurs les usines iraient dans les pays de l’Est, les moins solidaires.

Et aussi
Modifier certains de nos comportements sociaux, en rétablissant la « bulle proxémique » [Ref9] c’est à dire en gardant plus de distances et moins d’étreintes, comme le « check » plutôt que la poignée de main ou embrassade (le salut à l’asiatique serait plus difficile à généraliser), éviter la "presse" dans les lieux de rassemblement, etc.
Adopter le réflexe du masque en cas d’épidémie (on s’est moqué des Japonais, mais maintenant on rit jaune).

Et choisir des « gouvernants » privilégiant l’intérêt national par rapport à une vision mondialiste.

 

Ref 1 : gestes barrière : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/affiche_gestes_barrieres_fr.pdf

Ref 2 : Pénurie de masques : https://www.bfmtv.com/sante/penurie-de-masques-pourquoi-la-france-avait-decide-de-ne-pas-renouveler-ses-stocks-il-y-a-neuf-ans-1878500.html

Ref 3 : allocution présidentielle 12 mars 2020 : https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2020/03/12/adresse-aux-francais

Ref 4 : allocution présidentielle 16 mars 2020 : https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2020/03/16/adresse-aux-francais-covid19

Ref 5 : qui va payer ?https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/quoi-qu-il-en-coute-mais-a-qui-222337

Ref 6 : interview Edouard Philippe sur le déconfinement (2 Avril) https://www.parismatch.com/Actu/Politique/Coronavirus-Edouard-Philippe-s-explique-sur-TF1-1680812

Ref7 : décès par tranche d’âge : https://s.yimg.com/ny/api/res/1.2/FOGs8XfHTqIGtdIZ_Da4wQ— A/YXBwaWQ9aGlnaGxhbmRlcjtzbT0xO3c9ODAw/https://media.zenfs.com/fr/business_insider_193/2d0282c94834a2784d54607ad43148cd

Ref 8 : Bac sur dossier : https://www.rtl.fr/actu/politique/coronavirus-philippe-privilegie-la-piste-d-un-bac-a-100-en-controle-continu-7800352259

Ref 9 : bulle proxémique :https://www.psychologue.net/articles/distance-et-espace-proxemique-dans-les-relations-sociales



75 réactions


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 3 avril 11:28

    A force, virus ou pas, les gens sortiront car ils « péteront des câbles » ^^


    • Eric F Eric F 3 avril 11:37

      @bouffon(s) du roi
      en effet, une poursuite trop longue du confinement créera des troubles privés, et tôt ou tard des débordements publics. Déjà au bout d’un peu plus de 2 semaines, il y a augmentation des cas de violence domestique, et un « relâchement » du confinement, surtout dans certains secteurs.
      En Chine, le confinement a été verrouillé par un système militaro-policier très coercitif, les citoyens étaient déjà surveillés par caméra avec reconnaissance faciale et via le mobile, qui est imposé (il remplace quasiment la carte d’identité et le bracelet électronique).


    • sls0 sls0 3 avril 15:11

      @bouffon(s) du roi
      A la louche sans confinement il faut 10 semaines pour atteindre l’immunité de groupe avec un bon paquet de morts à la clef.
      Avec confinement c’est 15 semaines, oui c’est long.
      Vu le R0 actuel c’est 60% de la population l’effet de groupe.
      Il y a aussi le confinement très difficile à réaliser des personnes à risque en laissant les personnes à moindre risque avoir la maladie.
      Des scénarios simples sur le papier, mais que sur le papier.


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 3 avril 15:20

      @sls0
      En manipulation, comme cette « psyops » de grande envergure, on peut rappeler cette petite phrase de Kissinger :
      « Ce n’est pas une question de ce qui est vrai qui compte, mais une question de ce qui est perçu comme vrai. »
      ^^


  • Bernard Dugué Bernard Dugué 3 avril 11:30

    Article plein de bon sens mais qui rate complètement les enjeux stratégiques et ne voit les choses qu’à travers le filtre de la première vague.

    Vous avez un plan de déconfinement

    Dîtes-nous alors quel plan vous avez pour l’économie et si possible, une évnetuelle guerre civile qui pourrait advenir ? 


    • gaijin gaijin 3 avril 11:34

      @Bernard Dugué
      le plan ? :
      après la crise la crise
      redresser le pays, union nationale, aux armes etc ...
      terrorisme ( nos alliés )
      état d’urgence , état d’urgence permanent
      pandémie ( dans les têtes )
      état d’urgence sanitaire
      crise économique ( provoquée )
      état d’urgence économique
      émeutes ( bienvenues ) 
      interdiction de manifester ou de tenir des réunions
      suppression des élections ( provisoirement smiley )
      et pourquoi ? :
      https://www.youtube.com/watch?v=a1r8Ad6nFSA


    • Eric F Eric F 3 avril 11:52

      @Bernard Dugué
      Le propos de l’article ne peut pas couvrir l’ensemble des domaines, je me focalise effectivement sur les modalités pratiques de déconfinement. J’avais abordé la question du financement des mesures « pendant la crise » dans un article précédent.
      Concernant l’aspect économique, j’évoque juste la question de la reprise de notre autonomie sur les produits et équipements médicaux, je pense qu’il faudra élargir à d’autres secteurs, mais ce n’est pas le propos de cet article.
      Je n’ai pas de boule de cristal, mais je ne pense pas qu’il y ait une « guerre civile » en sortie de crise. Par contre, il pourra y avoir évolution de l’opinion publique sur les questions relatives à l’appartenance à l’UE et sur le modèle économique, qui se traduirait dans les urnes ...les présidentielles, c’est dans deux ans seulement.


    • tobor tobor 3 avril 22:34

      @gaijin
      Les dirigeants de nos glorieuses nations d’Europe ont une raison de plus de mépriser le peuple : c’est un véritable nid à infections ! Puisqu’on vous le dit...


  • gaijin gaijin 3 avril 11:32

    en sortir ....

    et ben oui vu qu’on a mentit ( non mais allo ? ) une fois de plus aux français

    le confinement ne protège pas de la pandémie ...il la retarde ( ce qui était souhaitable pour adapter notre système de santé )

    mais du coup si les gens ne sont pas contaminés ils ne sont pas non plus immunisés ?

    donc sortir du confinement = rebelote retour du méchant virus de la peur qui fait peur ...

    ( on entend plus nos amis pronucléocrates expliquer que le stress ça tue ??? )

    une seule solution : vivre tous sous bulle individuelle ou télécharger notre conscience dans le cloud pour partir a la conquête des étoiles ...

    a moins que ...


    • Fergus Fergus 3 avril 11:51

      Bonjour, gaijin

      Le confinement n’a jamais visé à combattre la maladie, mais, comme l’a souligné l’auteur, à lisser le nombre de cas dans le temps pour éviter une explosion des arrivées en structure hospitalières.


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 3 avril 11:58

      @gaijin

      Ah salut mon ami, cela dit un indice dans confinement il y a con quand même..finement con ? non c’est pire que cela ...bon je suis venu ne rien dire ,occasion de te saluer...devant ce coup d’état, enfin cette tentative de coup d’état seule une masse unie sur l’essentiel la détruira...c’est LE message de L’Origine ou mot qui convient selon..allez ne soyons pas mesquins selon des « visions » susurrées à mon oreille comme à celle d’autres personnes..respect et robustesse..


    • Eric F Eric F 3 avril 12:18

      @Fergus
      Bonjour Fergus, en effet le confinement sert à ralentir la propagation, et on nous présente comme inéluctable la progression de la contamination vers l’Ouest, mais juste ralentie. Donc c’est sortir l’artillerie lourde pour un objectif finalement limité.
      J’aurai donc plutôt imaginé un confinement sélectif, comme cela semblait se profiler dans le discours du 12 Mars.


    • Fergus Fergus 3 avril 12:57

      @ Eric F

      Je pense qu’il aurait fallu  mais c’est facile à dire après coup — confiner dès le début les foyers d’infection, notamment le Haut-Rhin et l’Oise. Et continuer ainsi, au fil de l’apparition de nouveaux « clusters ».


    • gaijin gaijin 4 avril 09:01

      @Fergus
      « Le confinement n’a jamais visé à combattre la maladie, »
      j’avais bien compris mais quand j’expliquais ça il y 15 jours je me faisait limite insulter ...
      le préfet de paris d’ailleurs n’a pas compris non plus ...


    • gaijin gaijin 4 avril 09:37

      @Géronimo howakhan
      salut l« indien
      oui j’ai des oreilles pour entendre pour entendre moi aussi ( et des yeux pour voir )
      mais ça ne signifie pas que dans la matière ça va pas salement merder ...ça dépend de la résistance , c’est comme dans la vie d’un individu quand il y a résistance au plan il y a souffrance, maladie , mort ...
      a lire des choses a droite a gauche j’ai un peu l’impression que dans la »sphère astrale " on s’imagine qu’on va déboucher d’un coup dans un monde enchanté ( enfin si on quitte massivement nos corps c’est bien ce qui se produira ).
      ça me rappelle une histoire soufie : un maitre et son disciple sont dans le désert, au matin ils se réveillent et le chameau a disparu, alors le disciple dit  : j’ étais fatigué alors j’ai fait ce que vous m’avez dit : j’ai placé ma confiance en dieu. alors le maitre lui répond : dieu n’a pas d’autre mains que les tiennes, donc attache ton chameau, place ta confiance en dieu mais attache ton chameau ...
      je cause parfois comme un ancien combattant peut être parce que j’ai vu trop de combats...
      place ta confiance en dieu , mais affûte ton couteau ...


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 3 avril 11:38

    « dé-confinement progressif par régions et par tranches d’âges » :

    les autorités ayant constaté un taux de mortalité routière plus faible au Royaume-Uni qu’ailleurs, elles en ont déduit que rouler à gauche offrait davantage de sécurité. Elles envisagent donc d’appliquer cette mesure progressivement, en commençant pas les camions.


    • Eric F Eric F 3 avril 12:12

      @Séraphin Lampion
      J’avais déjà entendu cette boutade sur le passage à la circulation à gauche ...à propos des Belges smiley
      Disons que ce n’est pas tout à fait pareil pour un déconfinement progressif, mais le scénario d’un déconfinement par région y ressemble un peu. Du reste on l’a déjà vu lorsque le 16 Mars

      Macron a instauré le confinement pour le lendemain, de nombreux Parisiens se sont rués dans les gares pour se disséminer dans des provinces reculées, exemptes de contamination ; il aurait fallu par interdire immédiatement les changements de région -sauf exceptions dument vérifiées-.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 3 avril 12:17

      @Eric F

      et c’est pareil pour tout le reste : contradictoire et incohérent, sauf qu’on est parqués comme des moutons prêts à être abattus une fois qu’ils auront tous été tondus


    • Eric F Eric F 3 avril 12:22

      @Séraphin Lampion
      En tout cas, il est étonnant qu’une mesure aussi radicale ait pu être instaurée comme ça, à l’arrache. On nous bassine avec l’« état de droit », les « droits humains », mais il n’y a pas plus forte aliénation de ces droits que la réclusion à domicile, l’interdiction de circuler.
      Donc lorsqu’on dit « les Coréens fliquent les gens en les suivant via leur mobile » ce que la CNIL interdirait, c’est courtelinesque, car les Coréens, eux, peuvent se déplacer (avec les protections nécessaires).


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 3 avril 12:31

      @Eric F

      sauf que Courteline, c’était du Vaudeville et que là, on va bientôt sombrer dans le tragique !


    • Eric F Eric F 3 avril 16:14

      @Séraphin Lampion
      On est, de fait, dans le tragique, et ce tragique comporte certains aspects saugrenus.


    • zazacubana zazacubana 3 avril 19:22

      @Eric F
      oui et ça fout la trouille de voir tous ces clampins réclamer encore plus de privations, tout simplement parce qu’ils ont peur. Je comprends mais je demande un peu de décence.
      Après, pour survivre il faudra tuer le père comme disait l’autre con.
      Aller,à 20 heures au lieu de taper connement sur vos casseroles
      on écoute :
      https://www.youtube.com/watch?v=ZqYq2dlD7Zc&list=PLN4K2BNiuZ4QOqOdwHIo1SdCeY3l3bLRR&index=10&t=0s

      Bisous mes frères


    • zak5 zak5 4 avril 10:02

      @Eric F le niveau d’immunisation de la.population souhaité soit atteint.

      Ah bon ça vous étonne ? En occident il suffit de faire peur en parlant de la mort pour faire passer tout et n’importe quoi . Quand il m’arrive parfois de parler avec des collègues de la mort, ce qui est tout a fait normal, ils me fuient comme la peste...j’arrive ainsi facilement à écarter de ma vue les inopportuns...

      Dans des sociétés ou l’on préfère vivre dans des EHPAD comme des légumes en cagettes , cela ne m’étonne pas du tout...


    • zak5 zak5 4 avril 10:04

      @zak5

      C’était la réponse a : En tout cas, il est étonnant qu’une mesure aussi radicale ait pu être instaurée comme ça, à l’arrache.


    • Eric F Eric F 4 avril 10:44

      @zak5
      Le confinement n’est absolument pas une exclusivité de la France, ni même de l’occident, il y a plus de 3 milliards d’humains confinés, dans des pays des 5 continents.
      En fait, le premier pays à l’avoir appliqué est la Chine, pays dirigiste où la population était déjà sous surveillance étroite. Rappelons-nous qu’à ce moment là, on trouvait qu’ils appliquaient des mesures dictatoriales du fait de l’insuffisance de prévention et du système de soin.

      Lorsque l’Italie s’est trouvé dans une situation équivalente, elle a appliqué, dans la panique, l’exemple chinois par un confinement régional puis national, qui s’est ensuite propagée aux autres pays par effet domino.
      En Italie puis juste après en France, on voit bien que la décision a été prise sous la contrainte des évènements, sans avoir été planifiée ni organisée. Mais il ne s’agit pas d’une mesure anodine, c’est un déni des libertés individuelles sans précédent, et un sabordage économique majeur. On ne l’aurait pas cru possible il y a seulement deux mois.

      Les populations sont obligées de subir, bon gré mal gré, et effectivement la peur a un rôle majeur dans l’acceptation, et ce partout dans le monde. Cette peur pouvait paraitre chimérique il y a quinze jours, mais l’afflux de cas graves dans les urgences et la saturation des services de réanimation sont des éléments tangibles. Du coup, même ceux qui étaient insouciants finissent par baliser, on se croise avec méfiance dans les magasins, alors qu’on risquait presque autant lors de précédentes épidémies.
      Je persiste à trouver la mesure de confinement général excessive et paradoxale (puisqu’on pousse les gens à aller au boulot), faute d’avoir mis en place une stratégie plus « fine ». En Europe, on comparera le bilan avec la Suède et les Pays Bas qui n’ont pas confiné.


    • zak5 zak5 4 avril 12:50

      @Eric F Le confinement n’est absolument pas une exclusivité de la France

      Je parle de l’occident en général. La Chine n’a agit que sous la pression des occidentaux. Les chinois n’ont pas ce rapport névrotique avec la mort. Même chose pour les pays africains, ils ont plus a craindre d’être contaminés par ce rapport névrotique avec la mort que par le virus. Ne voyez-vous pas que la jeunesse est incarcérée que pour sauver les vieux ? et qu’ensuite cette jeunesse sera obligée d’accepter l’esclavage pour sauver la retraite de ces meme vieux ? Ce confinement résulte de ce rapport névrotique avec la mort, pas la peine de mettre tout sur le dos des gouvernements


    • tobor tobor 5 avril 23:44

      @zak5
      effectivement, notre « culture » n’est pas loin de faire de la vieillesse et de la mort des maladie, non pas contagieuses mais honteuses !


  • Fergus Fergus 3 avril 11:40

    Bonjour, Eric F

    « Le confinement a donc été improvisé »


    Exact ! Mais pas seulement comme en Italie : en Belgique, en Espagne, aux Etats-Unis (et encore n’est-il que très partiel), au Royaume-Uni, en Suisse, et dans la plupart des autres pays !


    • Fergus Fergus 3 avril 11:45

      « désastre (...) psychologique lié à la réclusion (notamment chez les enfants et ados) » 

      Vous avez oublié les personnes âgées atteintes de sénilité, les malades mentaux, les autistes, toutes personnes qui ne comprenent pas le sens des mesures de confinement, ce qui peut entraîner de l’agitation, de la violence, et un glissement progressif dans le refus de vivre.


    • Eric F Eric F 3 avril 13:42

      @Fergus
      Oui, d’autres pays ont suivi également le mouvement du confinement, mais je voulais dire que l’on a été pour notre part dans le sillage de l’Italie (et l’Espagne quasiment en même temps).

      Sa mise en oeuvre en France a en tout cas été improvisée, le changement de discours entre le 7 Mars (sortez...), le 12 (conseil aux ainés de rester chez soi), le 15 (fermeture des bars et commerces non alimentaires) et le 16 (tous au gnouf) est quand même une grosse palinodie !
      Certes l’Italie avait aussi improvisé (confinement local puis national), idem le Royaume Uni (d’abord refus, puis mise en place du confinement), et tous ont connu une « escalade » des mesures.

      Il faudra suivre les Pays Bas et la Suède qui ne confinent pas en Europe, et aussi la situation paradoxale de pays voisins de la Chine, tels que le Cambodge, qui n’ont pas d’explosion de l’épidémie, sans avoir des moyens « à la coréenne » ; ils ont « tracé » les cas identifiés avec l’origine de la contamination.


    • Fergus Fergus 3 avril 13:57

      @ Eric F

      Le dernier nombre de morts connu aux Pays-Bas est de 1173. Soit, à population équivalente, à peu près autant qu’en France ! (je ne connais pas les chiffres suédois)
      Difficile de dire actuellement quelle aura été la bonne stratégie. Tout cela devra être mis à plat à l’issue de la crise. Evidemment sans complaisance et avec l’ouverture de commissions d’enquête.


    • Eric F Eric F 3 avril 14:05

      @Fergus
      le « juge de paix » pour mesurer le bilan de l’épidémie sera la surmortalité en fin d’année, on ne peut pas truquer l’état civil nominatif.


    • Eric F Eric F 3 avril 14:31

      @Fergus
      A propos des impacts psychologiques, en écrivant « notamment les enfants et les ados », ce n’était pas exhaustif, vous avez déjà publié concernant les personnes atteintes d’Azheimer (etc), pour lesquelles il s’agit surtout d’accompagnement, avec le problème de pénurie d’accompagnant en limitant les personnes extérieures admises dans les établissements de santé.


    • tobor tobor 3 avril 22:51

      @Eric F
      J’ai plutôt l’impression que les intentions étatiques en tout début de crise étaient de laisser entrer le célèbre virus (« très peu de chance que ça arrive chez nous », « se masquer c’est exagéré », « nous avons tout ce qu’il faut pour assurer en cas de crise », etc.), qu’il se répande suffisamment pour passer en phase 2 puis 3. Et à 3 arrive le confinement, lui-même ultra-progressif, à la façon dont la grenouille ne pense pas à quitter la marmite.

      Alors qu’en France, le débat sur la chloroquine occupe les esprits, en Belgique, ce sont les commandes de masques foireux ou annulées qui s’accumulent et font les gros titres. Il y a toujours l’incompétence derrière de fausses bonnes intentions et les conséquences n’ont l’air d’aller que dans le sens du durcissement du confinement...


    • Eric F Eric F 4 avril 11:02

      @tobor
      « J’ai plutôt l’impression que les intentions étatiques en tout début de crise étaient de laisser entrer le célèbre virus »


      Je ne pense pas que l’intention ni même les prévisions allaient dans le sens d’une propagation du virus. Les experts comme les politiques pensaient que ça resterait localisé en Chine comme l’épidémie de SRAS, dont le virus était un proche cousin.
      La progressivité du confinement, c’est un peu comme la retraite de 1940, graduel mais rapide, sous la « pression » de l’adversaire.

      La plupart de nos pays sont confrontés aux mêmes imprévoyances, au même pénuries du fait de gérer les approvisionnements « en flux tendu ». Mais quand toute la terre demande en même temps les mêmes produits, ça ne peut pas suivre -et les chinois se font des couilles en or sous la demande-.
      Alors leur seul choix est entre confiner un peu plus ou un peu moins, la palinodie de l’interdiction des marchés ouverts et des dérogations en est un exemple ;
      Mais il ont improvisé la mise en confinement sans en prévoir les modalités de sortie, ni les conséquences d’une prolongation récurrente.


    • tobor tobor 5 avril 23:32

      @Eric F
      comme vous avez dû l’apprendre, la ministre de la santé (dont le mari connaît un bout en virologie) annonçait le 19 janvier au gouvernement que les élections municipales ne pourraient se tenir pour cause d’épidémie d’un coronavirus mutant. Même si le sujet principal était la tenue ou non de ces foutues élections on ne va pas en conclure qu’ils ne savaient pas et qu’ils ont étés pris de court ! 

      S’imaginer que le confinement général est une idée née du risque de contamination du covid-19 et que chaque palier de son escalade est une réponse au non-respect du palier précédent fait abstraction du fait que le confinement généralisé est le mode des temps de guerre, moult fois mis à l’épreuve même si notre culture y est devenue totalement étrangère. Il y a des modus et autant de scénarios dystopiques pratiqués en exercices depuis sans-doute toujours.

      Si le covid-19 n’est pas là précisément pour cette cause : Prince Phillip en 1988 : "Si j’étais réincarné, j’aimerais l’être sous la forme d’un virus mortel afin de contribuer à résoudre le problème de la surpopulation.", il est vite apparu comme prétexte idéal et tant attendu pour lancer un exercice sanitaire et sécuritaire à l’échelle mondiale.


  • troletbuse troletbuse 3 avril 12:22

    Dès que nos idiots de service sortent une connerie, vous vous sentez obligé de sortir un article. Le déconfinement ne sert pas à rendre les gens moins cons.

    C’est juste de la com.


    • Eric F Eric F 3 avril 13:47

      @troletbuse
      Eh bien, tu peux rester confiné de manière permanente, si c’est une connerie de parler de déconfinement.


    • troletbuse troletbuse 3 avril 13:58

      @Eric F
      Vous avez la comprenote dure. Ce n’est pas le moment de déconfiner. C’est du pipotron. Il faut attendre que la situation économique devienne catastrophique. On n’a pas encore le matériel nécessaire et on annonce déjà le déconfinemant. Et Vous courrez derrière les déclarations idiotes des imbéciles qui nous gouvernent, un leurre qui permet de parler pour ne rien dire. Une petite phrase et vous et les merdias vous marchez. Comme quoi vous êtes un bon marcheur comme nos pourris les aiment.


    • Eric F Eric F 3 avril 14:43

      @troletbuse
      Ce n’est pas une question de comprenote (comprenette ?), mais de désaccord de fond avec cette vision conspirationniste selon laquelle il y aurait intention délibérée de saborder l’économie, ou encore que le virus aurait été sciemment inoculé en Chine pour que ça nous revienne et qu’il y ait instauration d’une tyrannie planétaire.
      On se retrouve dans des scénarios hérités du satanisme moyenâgeux, selon lesquelles toute catastrophe est intentionnelle.
      Il y a des « récupérations » politiciennes et géopolitiques, c’est un fait, ce qui n’est pas de même nature qu’une conjuration comme cause première.


    • Le Sudiste Le Sudiste 3 avril 14:57

      @Eric F
      « On se retrouve dans des scénarios hérités du satanisme moyenâgeux »
      Et vos zélites qui enculent des gosses le week-end, vous appelez ça comment ? Le bonheur maçonnique ?
      A moins que cela soit aussi une théorie complotiste ? conspirationniste ? ou les deux : conspiplotiste ?

      « ou encore que le virus aurait été sciemment inoculé en Chine »
      Vous n’avez absolument AUCUNE information pouvant infirmer une diffusion volontaire ou accidentelle de ce virus.


    • Eric F Eric F 3 avril 16:11

      @Le Sudiste
      « sciemment » veut dire volontaire, c’est cela qui est parano. La plupart des épidémies respiratoires sont originaires de cette région, souvent à partir de la mutation d’un virus animal, mais la possibilité accidentelle n’est pas impossible, quoique basée souvent sur de fausses informations, ainsi une équipe indienne avait cru détecter dans ce virus des séquences de VIH, qui n’apparaissent dans aucune étude du génome complet.
      Par ailleurs ce ne sont pas « mes » zélites, puisque dans l’article je mets en cause leur incapacité à avoir pris et mis en oeuvre des décisions efficaces (quant aux dérèglements de comportement, c’est faire généralité de cas particuliers).


    • Le Sudiste Le Sudiste 3 avril 17:35

      @Eric F
      « Par ailleurs ce ne sont pas « mes » zélites » Lol !
      Ce sont les miennes, ce sont les vôtres aussi quoi que vous en disiez. C’est une réalité qui vous déplait peut-être mais c’est la réalité. 

      Une autre réalité est que toutes les grandes puissances fabriquent des virus ou toute une ribambelle de substances chimiques/biologiques/bactériologiques dont le but est l’extermination. C’est l’Histoire, encore.
      Et c’est aussi l’Histoire, ces mêmes puissances (certainement toutes) ont testé toutes ces merdes sur leurs propres militaires ou mieux sur leur propre population.
      Vous avez peut-être l’impression d’être autre chose qu’un rat ou qu’un cloporte mais pour ceux qui vous dirigent c’est ce que vous êtes.
      Aaaah... c’est sûr, ça ne va pas vous plaire non plus, je vous vois d’ici venir me dire que c’est pas possible, que c’est complotiste, conspirationniste, conspiplotiste... on connait la chanson.
      Allez plutôt voir ce qu’est le déni ou la dissonance cognitive vous comprendrez mieux ce qui vous arrive.
      L’armée américaine a utilisé comme cobaye 6000 militaires US qui n’en savaient rien. C’est ici sur wikipedia ou ici un site du gouvernement américain. Les mêmes programme incluait aussi la dispersion de substances dans le métro par exemple...
      L’armée anglaise a fait de même.
      Des sources gouvernementales hautement complotistes donc...


    • tobor tobor 4 avril 00:07

      Le COVID-19 présente une convergence d’intérêts mondialistes assez énorme : génocide des anciens, installations discrètes pour la 5G (en cours en Belgique), exercice otan defender 2020, généralisation de l’e-commerce, démonstration de la puissance des médias de masse, récupération de la crise boursière qui s’annonçait inévitablement, marché mondial pour un vaccin.... S’il est le fruit d’un « hasard » ou d’une fuite accidentelle, il apparaît providentiel pour faire avancer la société huxleyenne de 10 cases d’un seul coups.

      Chaque service dit « de sécurité » procède à des « exercices » à son échelle (par exemple, le personnel de sécu d’un aéroport est soumis à des exercices dont certains sur tout le territoire de l’aéroport). Ces exercices sont autant de tests de ses employés, autant pour noter leur efficacité que pour qu’ils se confrontent in-situ à des situations tendues, histoire d’avoir des préalables pour le jour où un vrai problème se déclare, mais aussi pour observer et contenir les réactions du publique. Selon l’ exercices, tous/tes savent que tel jour il faudra assurer une menace bidon sans savoir laquelle, ou alors, aucun employé/garde sur place n’est au courant et ça a été décidé et mis en place à leur insu, éventuellement une rumeur dit qu’il y a un exercice ou un risque réel d’attaque... Ces exercices sont très sérieux, même si bidons et peuvent mener à des fautes graves, vers la porte ou à des promotions.

      Si le mondialisme devait mener un exercice à son échelle, ce serait une grande première, quasi-inimaginable !


    • Eric F Eric F 4 avril 11:17

      Voir tout ceci comme une sorte de kriegspiel en taille réelle me parait vraiment romanesque, on peut toujours mettre bout à bout des faits sans rapport pour en constituer un scénario de thriller, et c’est l’une des caractéristiques de notre société que de ne plus distinguer virtuel et réel, effectif et fictif.
      Le scénario se constitue par élaboration coopérative façon « open source », chaque contributeur y met son grain de sel, c’est instructif à observer sous l’angle psychologique et sociologique. Et on est gâté sur la présente plateforme, un régal de fin gourmet ! smiley
      Dans les sociétés religieuses de jadis, ce n’était pas le virtuel et le fictif, mais c’était le céleste qui imprégnait les esprits romanesques. O tempora, o mores !


  • rita rita 3 avril 13:09

    «  l’épidémie n’arrivera pas en France » dixit Buzyn ministre dans la Macronie au service de l’homme le plus intelligent des comédies de Boulevards !

     smiley


    • rita rita 3 avril 14:15

      @rita
      Le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a estimé que les personnes contaminées par le coronavirus et hospitalisées en réanimation étaient celles qui n’avaient pas respecté le confinement, des propos qui ont suscité une vague d’émotion et pour lesquels il a par la suite exprimé des « regrets ».
       smiley


    • Xenozoid Xenozoid 3 avril 14:20

      @rita

      c’est vrais les vieux grabataires ,ils sortent tout les samedis se prendre les gaz des force de l’ordre,ils deviennent dément en france


    • Eric F Eric F 3 avril 14:48

      @rita
      Les personnes en réa aujourd’hui ont été infectées avant le confinement, donc sa déclaration est factuellement fausse. En outre, malgré le confinement, il peut y avoir contagion au supermarché par exemple. Ceci étant, certains nouveaux cas peuvent effectivement concerner des personnes qui se sont réuni en groupe postérieurement au confinement. A force de vouloir faire de « la pédagogie de la peur », les autorités s’emmêlent les pinceaux et dérapent.


    • tobor tobor 3 avril 23:13

      @Eric F
      vu les mesures par paliers, les gens ont quand-même eus l’occasion de se ruer tous ensembles sur le papier-cul, sacs-poubelles et pâtes et de se les arracher en bavant juste avant que les rassemblements soient interdits...


    • Eric F Eric F 4 avril 11:24

      @tobor
      En effet, les prémices du confinement ont amené des mouvements de foules qui ont certainement été délétères pour la contagion, et des exodes interrégionaux, on parle de 1 millions de gens de la région parisienne qui sont partis propager dans la province reculée. Et il semble que les « vacances » (curieux concept, car les écoles sont déjà fermées) risquent de voir un nouvel exode. Je n’arrive pas à comprendre qu’il y ait des queues de voitures et des trains bondés, alors qu’on nous interdit de nous balader à plus d’un kilomètre de chez soi. Ils contrôlent sévèrement les autoroutes ce week end, les malins vont se carapater lundi par les petites routes !
      Et on n’est qu’à la troisième semaine, alors qu’on veut nous reclure jusque fin avril ...voire plus !


  • jjwaDal jjwaDal 3 avril 14:16

    « Et choisir des « gouvernants » privilégiant l’intérêt national par rapport à une vision mondialiste. ». Utopie, quand tu nous tiens...
    Des tas de choses interrogent : On veut déconfiner une population dont la plupart des membres n’ont pas été en contact avec le virus, donc zéro immunité. Si on veut pouvoir anticiper de nouvelles contaminations des porteurs « résiduels » il faut un dépistage massif. Or, avant le mois de juin, il ne faut pas trop y compter. Le déconfinement par région permettrait de concentrer les efforts du dépistage, mais en démocratie les gens bougent et les frontières administratives sont franchies des milliers de fois par jour. On n’a pas l’arsenal policier pour contrôler ça, pas les réflexes d’une dictature à la soviétique. Ouvrez à nouveau les écoles : ça bouge les enfants et les gestes barrières en petite enfance et même adolescence, faut pas rêver. Ils ont des parents, des copains avec parents, ceux-ci ayant des collègues de travail et tous de nombreuses interactions avec commerçant, etc...
    Si l’été n’arrête pas la contamination par le virus, on va avoir un effet rebond assez rapidement que les tests et confinement des contaminés (cette fois...) devront gérer de manière à aborder le prochain automne avec des armes efficaces contre le même virus, mais toujours sans vaccin de masse.
    Il faut toujours éviter de faire un plan de bataille pendant les combats. On en est là, avec des atouts industriels et de santé qui ont été sévèrement dégradés volontairement par nos gouvernements depuis au moins 20 ans.
    Enfin, on oublie un mode de contamination de ce virus qui est l’aérosol. Une étude chinoise a documenté qu’un passager d’un bus a été contaminé dans le bus par un passager qui en était descendu 30 minutes avant son arrivée, très probablement par voie aérienne (non par contact). Dans ces conditions, masques ou pas sur le lieu de travail, on risque de voir le furet courir encore un bon moment.


    • Eric F Eric F 3 avril 15:02

      @jjwaDal
      D’où le titre : « impossible déconfinement » suivi d’un point d’interrogation.
      Les « conditions strictes » ne seront en effet atteinte qu’à l’été, or on ne peut pas maintenir quatre mois tout un peuple confiné, et l’activité économique en semi-comas.
      La Chine n’a pas confiné durablement la totalité du pays, et certaines régions ont été déconfinés après avoir eu une faible contamination donc faible immunisation. Ils évitent au maximum les « brassages ». Mais la France est un petit pays, il n’y a pas l’« étanchéité par la distance », inévitablement il faudra maintenir des mesures limitant les rassemblements, bousculades, etc.

      Il n’y a pas de volonté délibérée de dégrader le système de santé, mais il faudra assurément mieux cibler les dépenses, 4965 € par habitant, contre 3192 pour la Corée du sud.

      Concernant la contamination par aérosol, il y a eu des expériences « en éprouvette » en faisant tourner celle-ci pour que le brouillard infecté reste en suspension, ce qui ne correspond pas à la situation de terrain. Comment prouver sur 1 cas que l’infection dans l’autobus est réellement par aérosol avec une rémanence de 30 minutes ? Cette contamination est prouvée dans des situation de proximité.


  • Abou Antoun Abou Antoun 3 avril 19:07

    Apparemment, le gouvernement français, comme d’autres, absolument pas préparé, semble n’avoir rien vu venir. Cependant Monsieur Lévy, mari de Madame Buzyn, alors ministre de la santé, dirigeait un labo à Wuhan alors épicentre de l’épidémie. Il est impossible que le couple Lévy-Buzyn n’ait pas été au courant de la situation réelle. D’ailleurs cette même Madame Buzyn certifie avoir averti le premier ministre du danger, ce qui ne l’a pas empêchée de laisser en plan son ministère pour partir à la conquête de la Mairie de Paris. Ces courtisans sont tous les mêmes.

    Bon, il faudra que Buzyn, Philippe, Macron lavent leur linge sale en famille si possible devant un tribunal.

    N’ayant donc rien prévu le confinement général est décrété, dans le but non de réduire le nombre des décès mais de l’étaler dans le temps , de faire un lissage, de rendre les ravages moins visibles, plus acceptables, de ne pas donner au monde des images de mouroirs généralisés.

    Les effets à long terme de cette mesure sont envisagés ici, mais d’autres scenarii sont possibles à très court terme. Il convient de regarder ce qui se passe en Italie. Dans certaines régions l’approvisionnement (alimentaire) est compromis. Dans d’autres les gens commencent à manquer d’argent. On voit donc des débuts d’émeutes ; clients qui ne respectent pas les files d’attente, clients qui partent sans payer, interventions des forces de l’ordre, etc.

    Quoiqu’en dise Lemaire, si la situation dure, ce qui se passe en Italie arrivera en France avec à peu près le même décalage. C’est pourquoi nous devons nous attendre à des troubles du même ordre deux semaines plus tard. Le point critique sera atteint quand la chaîne de distribution alimentaire sera rompue où quand les distributeurs automatiques seront vides.

    La situation des banlieues, territoires perdus de le République est, de plus, particulière ; l’économie parallèle souterraine, lié au narco trafic est perturbée, ce qui motive l’indiscipline. Pour ces lieux la révolte est déjà là et il semble que la consigne soit, comme toujours, de ne pas mettre d’huile sur le feu.

    Le gouvernement sera alors placé devant une nouvelle alternative, poursuivre le confinement avec le risque d’aboutir à un chaos total, ou soulever le couvercle de la marmite. Il agira, comme toujours, non pas dans le sens de la raison mais dans le sens de sa plus forte peur.

    On commence à habituer l’opinion à la levée en théorie partielle à bref délai mais de fait les gens, excédés, recommenceront à circuler et le virus aussi. Les masques ne seront évidemment toujours pas là.

    On peut donc s’attendre à une seconde vague aboutissant à l’immunité de groupe après contamination de 60-70% de la population. Les rangs des boomers seront alors plutôt clairsemés, ce qui sera considéré comme un bon point par ce pouvoir s’il parvient à se maintenir.

    Mais c’est peut-être la désintégration de l’EU qui aura raison de ce pouvoir scélérat, détruisant ses bases arrières. Et là le processus va bon train. L’Italie et l’Espagne sont les prochains candidats au départ, les Polonais, les Tchèques, les Hongrois risquent l’exclusion s’ils ne s’excluent pas avant. A la faveur de ces événements tragiques l’EU apparaît avec son vrai visage, un simple outil du mondialisme pour favoriser la libre circulation des capitaux et de la main d’œuvre.


    • tobor tobor 3 avril 23:04

      @Abou Antoun
      ... et surtout, l’u.e n’est d’aucune utilité, d’aucun secours en cas de crise !


    • Eric F Eric F 4 avril 11:41

      @Abou Antoun
      Vous avez raison de pointer ce qui se passe en Italie : des pénuries, un manque d’argent, des émeutes.
      Concernant les pénuries, ça commence déjà pour certains produits, les récoltes, le conditionnement, les approvisionnements sont perturbés, et par ailleurs les consommateurs changent leur « panier », les farines sont dévalisées, mais les fruits sont boudés ;
      Concernant l’aspect financier, en France on est plutôt mieux loti qu’ailleurs avec des allocations, indemnités, aides « quel qu’en soit le coût » nous a-ton dit. Les entreprises sont incitées à procéder au chômage partiel indemnisé par l’état (alors qu’aux USA, ils licencient à tour de bras, par millions déjà !). Mais ça ne tiendra qu’un temps, un jour la caisse sera vide.
      Les émeutes peuvent se produire de manière sporadique, je ne pense pas à un soulèvement général. Mais ceux qui sont confinés dans un petit appartement d’un grand ensemble, se lasseront les premiers, surtout si ce sont déjà des catégories « remuantes ».

      "On commence à habituer l’opinion à la levée en théorie partielle à bref délai mais de fait les gens, excédés, recommenceront à circuler et le virus aussi. Les masques ne seront évidemment toujours pas là.« 
      En fait, ce n’était pas l’intention des autorités de parler de déconfinement, ils y ont été poussés par la commission parlementaire, la crainte étant un »relâchement« dans le confinement. En cas de prolongation récurente, l’hypothèse d’un »grand relâchement général« n’est pas à exclure, du genre : »je vois des vélos passer devant chez moi, un jour j’enfourcherai le miens...« ou encore »les Italiens commencent à déconfiner, c’est le moment de sortir« ... a quoi s’ajoute le soleil printanier !

      Le port des masques est désormais recommandé (revirement !) »pour ceux qui en ont. Voilà qui va inciter aux larcin pour ceux qui n’en n’ont pas !

      Quant à l’UE, sa dernière chance de survie est de mettre en place un Plan Marshall (incluant l’injection de fonds non remboursables) non pas vers la finance, mais vers les états et l’« économie vraie ». Faute de quoi, effectivement, les peuples reprendront leurs billes


  • zygzornifle zygzornifle 3 avril 20:01

    Un beau bordel en perspective .....

    il va falloir rester confiner entre 1 et 2 semaines de plus pour échapper au déconfinement ....


    • tobor tobor 3 avril 23:06

      @zygzornifle
      et on espère que la fin du déconfinement ne consiste pas en le début d’un nouveau confinement...


    • William 3 avril 23:55

      @zygzornifle
      On peut s’attendre que le confinement soit prolongé jusque fin Avril, mais prolonger davantage ne serait ni supportable par la population -surtout en appartement-, ni viable pour l’économie.

      Le ministre de l’éducation a déclaré que les examens seraient attribués selon les notes scolaires obtenus pendant les 3 trimestres, il compte donc bien effectuer un troisième trimestre scolaire, en indiquant même que les cours se termineront le 4 juillet, sans doute pour rattraper la période de confinement (il y aura quand même l’oral de Français et les oraux de rattrapage, selon sa déclaration).


  • Spartacus Lequidam Spartacus 4 avril 10:36

    De-confiner par age et par sexe pourquoi pas.

    Les femmes sont moins touchés que les hommes.

    15 avril ; dé-confiner hommes -40ans et femmes -45ans et +âgés testés.

    23 avril de-confiner hommes -55ans et femmes -60ans et +âgés testés.

    1er mai de-confiner homme -65ans et femmes -70ans et +âgés testés.


    • tobor tobor 4 avril 11:47

      @Spartacus
      et les + de 70 qui restent, on peut les mettre dans un musée...


    • Eric F Eric F 4 avril 11:49

      @Spartacus
      Il faut trouver une méthode réaliste, car si on « saucissonne » trop il y aura de nombreuses impossibilités au sein des familles, et par ailleurs les modalités de contrôle seront difficilement applicables (on n’en n’est pas comme en Chine où les caméras avec reconnaissance faciale et le smartphone obligatoire permet de suivre chaque personne).
      A ce propos, il y a un dilemme : on considère que télésurveiller les gens est attentatoire à la vie privée et la liberté individuelle, mais être en réclusion à domicile est une pire encore privation de liberté ! Si on propose à un délinquant de choisir entre la tôle et le bracelet électronique, il prendra le bracelet !


    • William 4 avril 13:56

      @Eric F
      « Il faut trouver une méthode réaliste... »

      on peut dire aussi :
      « De plusieurs maux, il faut choisir le moindre »
      « Le mieux est l’ennemi du bien »
      On a de toute façon raté le coche d’une maîtrise rationnelle et efficace de la situation, les décideurs comme les experts naviguent à vue, on le voit par exemple avec le revirement sur le « masque », hier inutile, aujourd’hui préconisé. Cela induit la méfiance dans la population par rapport à la parole officielle.
      Les « confineurs » découvrent qu’il faudra en sortir un jour, or comme le confinement ralentit la propagation, il ralentit l’immunisation, c’est le cercle vicieux.
      Mais plus on prolonge le confinement, plus le pays risque de se trouver en « détresse respiratoire » avec des pénuries et de nombreux secteurs à l’arrêt, et avec les conséquences du confinement sur les habitants.
      A défaut de pouvoir sortir par le haut ou par la grande porte, il faudra trouver des issues de secours pour lever le confinement, et que les mesures permettent une « adhésion » de la population, c’est une sorte de « liberté sous contrôle » qu’il faudrait mettre en place, avec le maintien de restrictions nécessaires (pas de rassemblements notamment) mais permettant de respirer au soleil.


    • julius 1ER 4 avril 16:27

      @Spartacus

      inénarrable Spartacus, finalement tu es de la même trempe que ton maître à penser D Trump ..... qui se voyait célébrer Pâques le 12 Avril ????
      je pense qu’il devait parler de 2021 ????

      avec les tests aux abonnés absents déconfiner , les tranches d’ages aux dates que tu signifies c’est franchement surréaliste ....encore une fois tu ne manques pas d’humour à ton corps défendant bien sûr !!!


  • julius 1ER 4 avril 11:40

    Déconfinement cela va être le mot le plus prononcé dans les semaines à venir mais au delà du mot c’est la mise en pratique qui va être sportive ..... car on ne sait ni quand ??? ni comment il faudra procéder ????

    car même si l’on peut toujours tirer des plans sur la comète, rien ne dit que l’on ne va pas durcir le confinement dans les jours qui viennent , car toutes ces transhumances dues aux vacances sont loin d’apporter la sérénité quand aux risques de propagations ?????

    le risque c’est d’avoir une autre vague d’hospitalisations massives dans les jours qui viennent voir les semaines qui viennent car malgré tout ce qui peut-être dit et entendu, le temps d’incubation avec ce Virus Covid19 est un temps très long .... rapporté à la grippe avec le 3/6/9 en moyenne, ......

    pour ce virus hautement contagieux qu’est le Covid19 c’est 14 jours en moyenne d’incubation et à peu près 45 jours pour en sortir ce qui en fait un temps très long et augmente l’incertitude quand à la prévision ?????

    et cerise sur le gâteau entendre les chinois qui n’ont pas cessé de mentir beaucoup par omission, dire qu’ils sont repartis pour un nouveau confinement, alors qu’ils ont à peine commencé à déconfiner n’a rien de rassurant !!!!!

    les chinois que beaucoup encensent n’ont rien fait pour que l’on puisse prendre conscience en temps réel de la dangerosité de ce Virus et de son haut degré de contagiosité, c’est bien pourquoi on en est réduit aujourdhui à être autant dans la pénurie ....et de moyens de prévention et de moyens pour faire face à cette pandémie !!!!

    moi le chiffre qui me choque(s’il est avéré ) c’est pas seulement le nombre d’urnes funéraires qui ont transité autour de Wuhan plusieurs milliers voir plus, mais le chiffre des résiliations d’abonnements téléphoniques pour Février/ Mars .... 21 millions c’est le chiffre qui a été avancé sur le Net, c’est bien là qu’il faudrait creuser si je puis dire et comparé avec d’autres pays pouvoir établir un tableau précis de cette comptabilité ??????

    car même si l’on prend la fourchette la plus basse avec ce chiffre, on est loin des

    3 000 morts avancés par le Régime chinois et plus près des chiffres de la Révolution culturelle ... et ce n’est pas la mesure démago et volontairement théatrale de livrer des masques en Europe, qui vont me rassurer,.....

    d’ailleurs que ce soit des Régimes staliniens qui procèdent ainsi n’a rien pour me surprendre, c’est dans l’ADN du Stalinisme ( envoyer des biens à l’étranger à des fins de propagande alors que sa propre population manque de tout, la Corée du Nord est assez emblématique sur ce sujet ) !!

    d’ailleurs la Corée du Nord qui pratique le commerce avec la Chine et qui sans fermer sa frontière annonce qu’ elle n’a aucun cas de Covid19 sur son territoire me semble là encore une énorme bouffonnerie ..... ????? 

    d’ailleurs il faudrait qu’un jour on m’explique aussi suite à une émission sur la dynastie Kim, comment ce petit pays isolé de tout a pût parvenir à se doter de l’arme nucléaire sans avoir l’influence à l’extérieur pour se procurer les matières fissiles .... c’est pour moi et d’autres, je pense une énigme !!!!!!


    • Eric F Eric F 4 avril 12:05

      @julius 1ER
      l’incubation n’est pas de 14 jours en moyenne, c’est la borne max sauf cas très exceptionnels, la moyenne est 5 jours. Ce qui peut prendre du temps, c’est l’arrivée à une situation de détresse respiratoire (pour quelque pourcents), une ou deux semaines, d’où le fait que l’indicateur le plus pertinent d’avoir atteint le « pic », c’est celui du nombre des entrées en réanimation (le nombre décroit en Italie), du reste c’est cela qui constitue l’« engorgement » ayant entrainé le confinement, et non pas la mortalité totale qui est différée dans le temps.

      La Chine a très probablement eu davantage de décès qu’annoncé, il faudra une étude à partir des décès enregistrés dans l’état civil des régions les plus touchées. Comme la population n’est pas immunisée en totalité -loin de là vu le confinement régional leur crainte est une résurgence importée.
      En « jouant la montre », le virus peut s’affaiblir par mutation, ou les moyens de dépistage et traitement seront entretemps améliorés


    • julius 1ER 4 avril 16:12

      En « jouant la montre », le virus peut s’affaiblir par mutation, ou les moyens de dépistage et traitement seront entretemps améliorés

      @Eric F
      Vous êtes sérieux en disant cela ?????? dépistage et traitement pour 1,3 milliards de chinois alors qu’ici on se gargarise pour être passé de 20000 à 30000
      jour .......à ce rythme là il faudra des années pour dépister tout le monde ici comme en Chine .....
      mauvais point pour vous EricF !!!!!

      D’autant plus que plusieurs chercheurs de pointe CNRS compris viennent de publier une lettre en disant que le confinement devrait durer 18 mois au moins , car il n’y aura aucune trêve de la part du Virus ni en été, ni en automne, ni en hiver .... la saisonnalité, Covid19 s’en fout totalement comme de sa 1iere chemise !

      de plus si les échanges commerciaux devaient reprendre, avec le décalage dans la temporalité du Virus on va assister à une vraie partie de ping-pong entre les continents ...
      des « clusters » vont se produire car des foyers auront échappé à la vigilance avec des porteurs sains, les fameux asymptomatiques, .....

      je pense très sincèrement qu’il va falloir monter en puissance, et dans la détection et dans les moyens pour protéger les gens au travail et dans la vie courante car sinon on ne va pas s’en sortir.....

      décidément demain ne va pas ressembler à aujourdhui, ni hier ... çà c’est la seule certitude que j’ai !!!!!


    • Eric F Eric F 4 avril 19:16

      @julius 1ER
      "plusieurs chercheurs de pointe CNRS compris viennent de publier une lettre en disant que le confinement devrait durer 18 mois au moins "

      Alors là, je vous renvoie la balle « êtes-vous sérieux en citant ce chiffre ? »
      En tout cas on ne peut pas incarcérer à domicile des populations entières et laisser l’économie en semi-comas artificiel pendant un an et demi. Ce serait l’écroulement de la société, on se retrouverait comme dans un film de « post apocalypse ».
      Par contre, il y faudra certainement établir durablement une limitation des mouvements de population intercontinentaux, et des grands rassemblements avec des foules compressées.

      "je pense très sincèrement qu’il va falloir monter en puissance, et dans la détection et dans les moyens pour protéger les gens au travail et dans la vie courante car sinon on ne va pas s’en sortir« 
      On est d’accord, c’est ce que je voulais signifier en écrivant, à propos des »retours« de la maladie, qu’avec le temps les moyens de dépistage et traitement seront améliorés. Mais il faut en effet »pousser les feux" pour y parvenir


    • William 4 avril 14:07

      @bouffon(s) du roi

      Attention que des déclarations antérieures à la mi-mars sont complètement caduques, l’ampleur et la gravité réelle de l’épidémie n’ont été décelées qu’après coup. Bon nombre d’« experts » ont du revoir leur point de vue, tout comme les responsables politiques.
      Plus encore que le nombre de morts (jusqu’ici comparable aux épidémies saisonnières, mais on n’est pas encore au pic), c’est l’afflux de cas graves qui inquiète le monde médical. Le confinement sert à "ralentir l’épidémie, pas à l’éradiquer,

      quel sera le bilan en final ? Qui aujourd’hui mettrait sa main au feu que ça ne sera que celui d’une gripette ?


    • Eric F Eric F 5 avril 09:15

      @William
      Effectivement, si on met en parallèle les déclarations de politiciens et certains membres du corps médical d’il y a un mois et celles d’aujourd’hui, c’est un virage à 180° ! Le dernier revirement en date concerne le masque, qu’on nous incite désormais à bricoler si on n’en n’a pas !

      Le bilan par rapport à une grippe saisonnière se verra par la surmortalité mesurée en fin d’épidémie, mais la particularité concerne le nombre de cas très graves nécessitant intubation respiratoire et soins intensifs, sans précédent. C’est cela dont ils veulent lisser la courbe.
      Mais le confinement a des effets de bord, des pathologies chroniques ou bénignes ne sont plus soignées, l’état sanitaire global se dégrade. Le Conseil Scientifique avait préconisé une durée jusque fin Avril (déjà long, on n’est pas à la moitié de la durée d’incarcération) mais j’hallucine en entendant parfois parler de confinement général se prolongeant pendant tout le mois de mai, le pays sera alors dans un état pitoyable.

      Mais le déconfinement progressif (ou sélectivité du maintien en confinement) peut conduire à des scénarios aberrants ou inapplicables car on aura jamais les moyens de tester 100% des gens.
      Le sommun de la politique ubuesque serait de garder confinés les gens ...tant qu’ils ne sont pas contaminés ! Plus ils respectent le confinement et les précautions, plus ils seront confinés longtemps


    • William 6 avril 10:50

      @Eric F
      Le déconfinement progressif serait donc plutôt un allègement sélectif et graduel du confinement, non pas lâcher dans la nature toute une région ou classe d’âge sans restriction.

      Il faudra donc que soient définies les contraintes et la manière des les contrôler. -Ainsi, on peut s’attendre, comme en Italie que le port du masque dans la rue devienne obligatoire, la notion de « masque alternatif » désignant alors les masques autres que ceux normalisés, éventuellement bricolés avec les moyens du bord (style « haut de burka »).
      -Pour ceux qui resteront confinés et n’auront droit qu’à des sorties limitées au milieu du reste de la population déconfinée, ce ne sera pas une mince affaire, on ne voit guère qu’un suivi par mobile « à la chinoise », car faire porter un signe distinctif sur la poitrine serait une pire humiliation ! La CNIL pourra protester, mais elle ne proteste pas quand on nous force à rester enfermé.
      -Il faudrait aussi pratiquer le test de température, systématisé en Asie, ils ont même des caméras thermique de surveillance, alors c’est du flicage mais plutôt que d’enfermer tout le monde c’est un moindre mal.


    • Eric F Eric F 6 avril 20:47

      @William
      Ce qui est crispant, c’est que pour chaque question, on commence seulement à entamer une réflexion pour lancer quelque chose, que ce soit la fabrication de masques, de tests, etc. Et à chaque fois, la montée en puissance arrive toujours bien après fin Avril, faute d’avoir commencé au début de l’épidémie. Les experts sont aussi nuls que les politiciens !
      Les Autrichiens, au contraire, distribuent dores et déjà des masques aux entrées de supermarché, vont rouvrir les commerces non alimentaires dans dix jours, et ont déjà planifié les étapes du déconfinement en Mai avec des restrictions de rassemblement jusqu’en Juillet.
      L’Italie, dont l’ampleur de l’épidémie est pire que la nôtre, semble viser mi-Mai pour débuter le déconfinement, mais certaines régions anticipent l’obligation du masque -qui parait être une condition pour déconfiner-.
      Bravo aux municipalités de Nice et Cannes, qui vont distribuer des masques -dont le port sera obligatoire-, il est question de masques textiles lavables.
      On voit qu’il y a des initiatives locales pour suppléer à l’incurie des autorités nationales.

      PS : j’ai entendu un « expert » (mais est-il patenté pour cela) qui a évoqué l’âge de 65 ans comme âge pivot entre les « jeunes » qui seront déconfinés, et les « vieux » qui devront rester à la maison (ils en seront déconfits), en attendant a-t-il expliqué que la population robuste ait créé la « barrière d’immunité » (en se contaminant, très majoritairement de manière bénigne) ...ça peut durer des mois ! A ce rythme, dans un demi siècle on aura peut-être les tests sérologiques, et à la fin du millénaire, les survivants momifiés seront déconfinés !


  • Eric F Eric F 7 avril 21:45

    L’académie de Médecine dans un rapport du 5 avril préconise un déconfinement par région, sur le critère de décroissance du nombre de nouveaux cas devant être hospitalisés et du retour du nombre de patients en réanimation à celui d’avant l’épidémie.

    Ce sont des critères technocratiques, car les régions les moins contaminées grâce au confinement auront inévitablement toujours un léger flux, et risquent de ne jamais atteindre le critère « avant épidémie » .

    En outre, ils évoquent un point cité dans mon article, à savoir l’interdiction des déplacements depuis les régions déconfinées vers les régions confinées, donc de créer des frontières intérieures. Impossible, on l’a vu avec les « départs en vacance » vers la province, nombreux malgré les contrôles.

    Rester confiné alors qu’une région dont on a accueilli les cas graves se verrait lever l’interdiction, eh bien bonjour pour l’argumentaire par région « afin d’assurer le mieux possible la compréhension de la population concernée » Ça risque de virer à l’insurrection !

    Au passage, ils préconisent l’obligation du port du masque (même « artisanal »), mieux vaut tard que jamais, mais quels charlatans !

    ....

    On sait que les « rapports » et autres « communiqués » sont des « ballons d’essai » pour accoutumer la population et/ou voir les réactions (rappelons-nous du rapport de la COR sur les retraites). Eh bien : avis défavorable, revoyez la copie !


    • Eric F Eric F 7 avril 23:46

      Le « conseil scientifique » y va aussi de son avis . A propos des régions, il évoque la restauration des capacités médicales dans les régions les plus touchées -c’est alors plus favorables aux régions moins touchées-. Il évoque par ailleurs les capacités de dépistage systématique des nouveaux cas, avec la chaîne de transmission (ça parait peu réaliste d’être exhaustif), et la disponibilité de masques et de gel pour tout le monde (on ne sait ce qu’il pense des masques « alternatifs » bricolés, car pour les masques officiels, ça prendra des mois et des mois ).
      Concernant le tracking, on ne sait pas exactement l’objectif, car si c’est de savoir si on a « croisé » quelqu’un qui s’avèrera contaminé, il est évident que ça se produira, mais si on respecte le port du masque et la distance, ça devrait protéger (sinon les Coréens seraient tous morts à l’heure qu’il est).

      Macron doit à nouveau parler jeudi, il annoncera une prolongation, on parle de « début Mai » pour le commencement de l’amorce du déconfinement. La lassitude de voir s’éloigner sans cesse la fin va se muer en exaspération, et l’exaspération en révolte !


Réagir