lundi 26 décembre 2016 - par Nicole Cheverney

L’Union Européenne, l’escroquerie du siècle !

Le 29 Mai 2005, 54,68 % de Français – (suffrages exprimés) – toutes catégories sociales confondues, ont répondu NON ! lors du Référendum sur la Constitution Européenne.

Malgré toute l'insistance dont les Français ont usé pour faire savoir au Gouvernement Sarkozy, que Non c'est Non ! Que de l'UE, une majorité de Français n'en voulait pas, et n'en voudrait jamais, Sarkozy et son équipe, appuyés des socialistes, ont cyniquement posé leur fondement sur le résultat pourtant bien explicite de la part des Français.

NON ! NEIN ! NO ! NADA !

Mais dans quelle langue fallait-il le leur dire pour nous faire comprendre ?

Alors, me rétorquerez-vous, 45 % d'électeurs ont voté OUI, leurs voix ne comptaient-elles pas pour autant ?

C'est tout simplement que ces voix se perdirent dans le brouillage d'ondes partisan des partis politiques européistes, du forcing des technocrates bruxellois, des médias, des think tank, ces émetteurs de consignes de vote à toutes celles et ceux qui croyaient ferme aux messages du genre :

L'Europe ? Mais c'est la Paix !

L'Europe ? Mais c'est la Concorde !

L'Europe ? Mais c'est l'Avenir !

Bip ! Bip ! Bien reçu !

Ça, c'était en 2005.

Mais, faisons un petit retour en arrière de 17 ans, pour rafraîchir la mémoire des oublieux et de ces politiciens atteints d'amsie.

En 1999, au pays béni de l'UE pacifique, très pacifique comme nous allons le constater, ce fut une pluie de bombes venue de l'OTAN et de l'UE, déversée sur les populations serbes, avec l'opération Allied Force, en parfaite violation des lois et conventions internationales, et qui conclut ainsi le message : l'Europe ? Mais c'est la Paix !

L'Europe-c'est-la- Paix, bombardait donc sur ordre de l'OTAN, nos voisins les Serbes, nos amis, nos alliés historiques, la Serbie, à quelques encablures seulement de la botte italienne. L'OTAN et l'UE-la-Concorde avaient leurs raisons, qu'au nom de la Raison nous ne saurions accepter !

Une fois la Serbie désintégrée, la population soumise, le Kosovo, cœur de la Serbie historique récupéré par l'OTAN, et ses bases installées au cœur des Balkans, la surenchère européiste pouvait continuer. Ce qu'elle fit avec cœur et allant, grâce à la Propagandastaffel, émettant toujours et un peu plus ses messages et son morse.

Mais, le grand projet d'une UNION EUROPEENNE n'était pas tout à fait abouti. Il manquait quelque chose : une Constitution, pendant que Washington regardait tous ces pays européens de son œil sagace, des pays, disons-le, qui avaient d'ores et déjà un pied dans la tombe.

Alors, parlons de nous, de la France que Washington matait beaucoup.

Par tradition historique, la France a toujours attiré les convoitises, je ne pousserai pas ici mon cocorico éraillé, mais souvenons-nous que nous fûmes tout de même une Nation avec un État stable. Je me fais un plaisir de rappeler que, avant Maastricht, (chiffres pour l'année 1983) :

Le produit intérieur brut français – PIB - représentait 3957 milliards de francs.

Selon la Banque Mondiale, le PIB par habitant de la France était de 11 680 « dollars », soit 16 % de plus qu'au Japon, mais 6 % de moins qu'en RFA. La France occupait la 7ème place parmi les 19 pays industrialisés.

Je laisse donc aux spécialistes, le soin de compter, contester les chiffres ou de les approuver, sinon de les affiner.

Le cœur du problème, c'est que depuis la désintégration de la France et la mise en coupe réglée de ses institutions par l'UE, j'ai le grand déplaisir de parler de mon pays quasiment au passé, et d'être contrainte de parler de l'UE au présent.

Nous nous sommes fait escroquer, spolier de notre destin commun. Ce destin ne peut se trouver dans l'âme damnée de l'UE, pour la bonne raison que l'UE est une construction totalement artificielle, c'est du pré-fabriqué de carton-pâte et de papier dollar, qui porte pompeusement le nom d'Euro, et qui ne tient que par la volonté ferme des Eurocrates Bruxellois accrochés à leurs sièges et leurs privilèges exorbitants, conquis à force de chantage envers les peuples, de mensonges, et grâce à la veulerie des politiciens européens, complices, et traîtres.

Combien de traités scélérats ont été pondus à Bruxelles, dans le secret des think tank européistes et otaniens, à force de compromissions de ces mêmes politiciens œuvrant dans l'ombre du parlement européen où l'ombre s'agite et la lumière, exclue.

Cela va faire bientôt cinquante ans que l'UE couve son projet démentiel de destruction des États-Nations. Elle est presque parvenue à ses fins. Et avec, la longue cohorte de ses dégâts irréparables, direct ou collatéraux.

Je parlais de la Serbie, mais pensons à la Grèce, emblématique victime. Martyre. Peuple dépecé, dépossédé, réduit à la pauvreté, à la misère.

Et après ? Que restera-t-il de nos amours entre cette UE si « pacifique » ! et les peuples qu'elle s'ingénie à vouloir garder dans son giron monstrueux de gorgone tentaculaire ?

Posons-nous la question de notre réel désir d'appartenance à l'UE ?

Est-il spirituel, moral, politique ? Il n'est rien de tout cela, parce que cette appartenance n'existe pas. Nous ne pouvons pas, nous, les Européens, appartenir à une entité bureaucratique fondée de toutes pièces par des entités étrangères à notre façon de penser et d'agir, nous ne nous reconnaissons pas dans cet appareil, ce cancer qui ronge de l'intérieur et de l'extérieur, nos Nations, nos États, nos Peuples, nos Coutumes, notre façon de vivre.

Alors, passons à la question suivante : Qu'est-ce que pour nous, être Européens ?

Aujourd'hui comme hier, et peut-être bien plus que demain, notre appartenance est territoriale. Nous vivons sur un Continent vieux comme le monde, fait de terres, de côtes et de mer, de montagnes, de rivières et de fleuves... et de pays. Et l'Europe n'a pas attendu l'UE pour s'inventer. Nous sommes Européens comme d'autres sont Océaniens ou Asiatiques ou Africains. Ni plus, ni moins.

Qu' est-ce qu'être Européens, sinon vivre sur une terre multi-millénaire, un territoire, un continent, qui va d'Est en Ouest, depuis les monts Oural jusqu'à l'extrémité Nord-Ouest de la France, la protubérance rocheuse du Finistère, et à l'extrême sud de l'Espagne, le détroit de Gibraltar ? Au Nord, les Îles Ferroé et plus au Nord encore, l'Islande ?

Qu'est-ce qu'être Européens, après l'appartenance territoriale, sinon l’appartenance à des multitudes de cultures différentes, de traditions différentes, de rites, de cultes, différents ?

Également l'appartenance à une histoire, qu'elle fût glorieuse, féconde, malheureuse ou remplie d’infamie, qu'elle vît des périodes fastes, ou de récession, des épisodes destructeurs ou novateurs, d'abaissement moral ou de renaissance, nos trajectoires historiques parallèles ou opposées entre Nations, nos malheurs communs, nos destins erratiques, nos fautes, nos qualités intrinsèques, nos erreurs, nos renonciations, nos pardons, notre destin, tragique ou lumineux, ce destin, mais bon Dieu, c'est le nôtre !

Qui ne peuvent en tant qu'Européens si diversifiés par les langues, les coutumes et les mœurs, les influences, et l'histoire de chaque Nation, les nôtres, se contenter de l'uniformisation militaire et a-culturelle venue d'ailleurs, que nous imposent l'UE, et ses paperassiers à la manœuvre derrière leurs bureaux de tecks ou de verre fumé, non élus, anti-démocratiquement installés ?

L'Europe, c'est l'histoire d'abord des Nations qui la composent, ces longues maturations patientes du temps qui passe. Or, ce sont à ces Nations et à ces États légitimes que l'UE, la plus illégitime des constructions mise en place, conteste le droit inaliénable, aux pays et aux peuples, pourtant, de disposer d’eux-mêmes et de leur destin.

C'est qu'ils sont voraces, les paperassiers et les ploutocrates européistes. Ils en veulent toujours plus. D'années en années, sous l’œil cérébral de Washington, le technocrate bruxellois opère à cœur ouvert, desquame, ouvre, titille la plaie et surgit tout d'un coup la béance infecte de ses œuvres. La mort des peuples, et l'écrasement total de leur volonté.

Bruxelles impose ! Plaque sa grande main sur nous ! Sans relâche.

Vous en voulez ? Vous en aurez !

Comment ?

Par les traités. Et leurs articles. Leurs lois d'airain !

(Article 32, 63, désindustrialisation des pays). C'est fouillé, c'est précis, c'est sans ambages.

Cela s'appelle le TFUE.

L'article 106, lui c'est de la très belle couture. C'est grâce à lui que des lois scélérates ont pu voir le jour comme la loi El Khomri/Macron, grâce à quoi des « libéraux » trépignent de joie, rien qu'à entendre prononcer ces mots qui sont à l'oreille, la douceur du velours, lorsque grâce à l'article 106, ils pourront brader au nom de l'UE, le « patrimoine public national », démanteler les « services publics », ce que le TFUE, qui agit au nom des grands groupes « privés », ne se privera pas de faire.

Article 121, alors là c'est toute la protection sociale qui est attaquée. La Sécurité Sociale en tête, car les think tank veillent au grain, et à mon avis le pactole promis est d'importance avec la privatisation totale de la Sécurité sociale.

La Sécu ! Ah ! Ce « machin »gaulliste, cette « chose exécrable » du CNR, que les libéraux voudraient bien voir disparaître, jeter aux oubliettes, à jamais !

Et pour clore le tableau bien sombre de l'Europe-c'est-l'avenir ! Nous avons, parmi la ponte bruxelloise, l’œuf d'autruche : les G.O.P.E. (Grandes Orientations des Politiques Économiques) de l'UE, dictées par Washington, exécutées par Bruxelles. Attendez de voir !

L'UE s'attaque à tout ce qui garantissait la pérennité de l’État, de la France et des 27 autres pays européens.

Est-ce suffisamment clair ?

Washington et l'OTAN, se sont réservés au sein de l'UE le rôle de « superviseurs », en Chef ! Et leur très obligeante servante UE, la Grand ordonnatrice de Pompes Funèbres pour l'enterrement définitif des États-nations. Parce que nous aurons bientôt les « 50 propositions pour l'UE pour 2030  ». Ils voient loin et ne doutent de rien.

J'insiste, j'insiste... L'esprit de l'UE est condamnable. C'est sa nature hégémonique, globaliste, totalitaire, ce sont les raisons secrètes et délictueuses moralement et techniquement de la création du monstre qui sont condamnables derechef. Elles sont nées de l'esprit trouble et calculateur des faux-réformateurs se réclamant de l'évolution vers la modernité et sous le faux-prétexte de libérer les peuples, elle est née des décombres de la dernière guerre mondiale et des rêves de grandeur impériale de quelques hommes politiques outre-atlantique ou européens, formés à ce dessein.

Le pilier du projet ? Un ancien Nazi allemand récupéré par le gouvernement américain de l'époque et convié à la tâche de calquer sur le projet Nazi d'une Nouvelle Europe et d'un Ordre Nouveau, celui d'une nouvelle Europe technocratique, impersonnelle et totalitaire. Je dois avouer que cela me laisse pantoise. Projet Nazi qui consistait à faire de l'Europe un vulgaire assemblage de land politico-financiers, technocratiques, sans âme, sans but, sans destin. Les membres s'actionnant à Bruxelles, la tête pensante outre-Atlantique. Et c'est de ce projet que nos Césarion aux petits-pieds, ont, pendant des décennies, organisé une des plus vastes entreprise de propagande et de désinformation pour faire accepter la marchandise frelatée. C'est ainsi que l'on présenta aux Français les « bienfaits » de Maastricht et les délices de Schengen et la félicité d'une Consitution Européenne !

Ce projet que l'on nous a présenté comme la panacée universelle, est bien né, oui, dans les arcanes les plus obscures du XXe siècle. Et si l'on a la curiosité de comparer ce projet de la nouvelle Europe d'Hitler, détaillé dans Mein Kampf, force est de constater que nous y retrouverons tous les ingrédients, les ferments de l'UE, avec son totalitarisme, son arbitraire. N'oublions pas non plus, que les Nazis furent les premiers à inventer le principe de gouvernement « technocratique », ce fut même un exemple qui fut suivi par beaucoup, en Europe et dans le reste du monde. C'étaient des spécialistes, des organisateurs, des planificateurs.

Seulement voilà, si l'UE a pris le chemin de cette réalisation bruyante et tonitruante, elle n'est pas REFORMABLE, et rien dans ses textes et articles ne laisse à penser qu'elle est NEGOCIABLE.

« Lorsque l'on dîne avec le diable, il faut une très longue cuillère  », or, nous nous apercevons que bien de nos femmes et hommes politiques, par confort intellectuel, ou idéologie ou naïveté, allez savoir, dans une projection contractuelle qui ne peut exister réellement, pensent pouvoir re-négocier les traités, d'égal à égal. Il faut bien les lire pour s'apercevoir que le moindre mot, la moindre virgule, le moindre espace, ont été prévus de telle sorte que sa majesté l'UE n'acceptera jamais de RE-NEGOCIER avec quiconque, des traités parfaitement verrouillés. Pour sa Majesté l'UE, il n'y a pas d'autre alternative.

Le SEUL ESPACE NEGOCIATEUR DE SORTIE, LE SEUL ARTICLE VALABLE, en la matière, pour sortir de l'UE, c'est l’article 50, que l'ONU a imposé à l'UE, devant le verrouillage excessif et qui commence à s'imposer de facto dans les esprits, comme la seule et unique issue possible à la libération des États-Nations européens de cet insupportable carcan.

Les Anglais ont voté pour le Brexit, et sortiront, les Français leur emboîteront-ils le pas un jour ou l'autre ?



382 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 26 décembre 2016 08:46
    Merci pour cet article utile.

    Vous écrivez :
    « Mais dans quelle langue fallait-il le leur dire pour nous faire comprendre ? »

    La réponse est peur-être qu’ils ne comprennent que le langage qu’ils utilisent eux-mêmes en Afrique et en Syrie et dont ils sont prêts à se servir contre nous : les armes.

    « Ils », ce ne sont pas les ectoplasmes inconsistants que l’on nous donne à élire.
    Ce sont les forces (Bilderbers, Trilatérale, NOM, etc...) qui les manipulent et qui n’auront aucun scrupule à tirer dans le tas le jour où ils se sentiront réellement en danger.

    • Alren Alren 26 décembre 2016 12:14

      @Jeussey de Sourcesûre

      Qui tirerait contre nous ? Qui a des armes pour cela ? Les militaires, gendarmes et policiers.

      Dans notre pays, ces personnes, pères de familles pour la plupart ont reçu une éducation puis une formation professionnelle qui leur interdiraient un tel crime inexpiable. Les militaires français d’aujourd’hui ne sont pas comparables aux militaires chiliens de 1973 qui ont permis le putsch de Pinochet contre le peuple, le peuple tout entier, hormis la frange de la haute bourgeoisie.

      Sans compter qu’après les premiers morts parmi les civils, le pays entrerait en ébullition et que les putschistes seraient tellement minoritaires qu’ils n’auraient plus qu’à fuir à l’étranger ou se rendre comme les putschistes d’Alger (« putsch des généraux ») en 1961.

      Les exploiteurs, les ennemis du peuple français n’ont que la propagande et l’exploitation de la naïveté des citoyens pour maintenir leur emprise détestable et nuisible.

      L’UE est, comme aurait dit Mao-Tsé-Toung, « un tigre de papier ». Contrairement à ce ce que ressasse les UPR, désobéir aux traités est très facile. Il suffit que le gouvernement indépendantiste dise qu’il ne les appliquera plus désormais. Et les menaces d’un Junker ou d’un Schauble sur un pays aussi puissant que la France seraient sans effet.


    • Pyrathome Pyrathome 26 décembre 2016 14:19

      @Alren
      Contrairement à ce ce que ressasse les UPR, désobéir aux traités est très facile. Il suffit que le gouvernement indépendantiste dise qu’il ne les appliquera plus désormais.
      .
      Si on décide de ne plus appliquer les traités, ce qui serait normal eu égard au référendum de 2005 ( qui serait même très amplifié aujourd’hui), alors je ne vois pas l’intérêt de rester accroché dans cette engeance de crapules et d’escrocs.....Le mieux serait donc d’en sortir définitivement de manière normale et démocratique en respectant le code de procédure, c’est à dire l’article 50 comme le RU.....
      Il n’y en a qu’un qui le propose directement sur son élection sans passer par la case référendum, c’est le programme UPR....
      Par ailleurs, si un référendum devait avoir lieu sur ce sujet, le résultat serait probablement plié d’avance, comme dans bien d’autres pays, et ce, bien malgré la propagande outrancière........


    • Shawford Orange Skink 42 26 décembre 2016 14:23

      @Pyrathome

      Tu régresses déjà BBC1

      Adios Bonobo number 5


    • Pyrathome Pyrathome 26 décembre 2016 14:33

      @Orange Skink 42
      Shawshaw, arrête de jouer les snippers, j’ai une armure blindé, ne gaspille pas tes munitions......smiley smiley


    • Shawford Orange Skink 42 26 décembre 2016 14:41

      @Pyrathome

       smiley C’est c’la oui Je demanderai au keum de mettre moins de sauce piquante dans Mon Kebab la prochaine fois pour pas voir arriver une méduse lors de notre prochaine TRI PARTIE smiley smiley smiley Copy pour check up officiel diplomatique à BBC2 Et BBC3

      Bye


    • Pyrathome Pyrathome 26 décembre 2016 14:53

      @Orange Skink 42
      Oh yeah man, shake my key, bab ! B :) smiley


    • Shawford Orange Skink 42 26 décembre 2016 14:55

      @Fiere Atome

      You know her name ? smiley


    • Shawford Orange Skink 42 26 décembre 2016 14:57

      @Orange Skink 42

      Ohhhhhhhhhh yeaaahhhhh they New Jew-in-Us is in the place !!!!!!!!!!


    • manu manu 26 décembre 2016 16:12

      @Orange Skink 42 et pyratome

      Franchement vous vous croyez où ? vous avez quel age ?

      Pyratome : ton gourou, pote à Pasqua, qui à fait 0,87 aux régionales ne sert qu’à prendre des voix au seul candidat de gauche qui a une chance de finir président, comme le FN.


    • manu manu 26 décembre 2016 16:23

      @manu

      Je voulais dire que le FN ne sert qu’à prendre des voix comme l’UPR.

      Vous êtes payés combien pour défendre ce pantin des ultra riches ?


    • sirocco sirocco 26 décembre 2016 23:09

      @Alren

      "Qui tirerait contre nous ? Qui a des armes pour cela ? Les militaires, gendarmes et policiers.« 

       
      Tout-à-fait. Durant ces derniers mois, en France et en Allemagne notamment, les »forces de l’ordre« (au service du pouvoir en place) ont renforcé leurs prérogatives grâce aux attentats (Paris, Nice, Berlin), ces massacres de civils dont le scénario apparaît vraiment bien huilé : le terroriste »oublie« à chaque fois ses papiers dans son véhicule, ce qui permet à la police de le »retrouver« et de le descendre sans que personne n’ait pu l’interroger... On est alors obligé de se contenter des explications officielles. Et la vis se resserre un peu plus autour des libertés individuelles, du moins le peu qu’il en reste.

       
       
      Ces attentats sont tombés à point nommé pour permettre au gouvernement fasciste de la France d’instaurer l’état d’urgence, lequel, comme on peut l’observer, devient perpétuel.

       
       
      Avant que le cloporte élyséen ne sombre dans l’égout de l’histoire, on peut s’attendre à ce qu’il accorde aux flics français la »présomption de légitime défense", c’est-à-dire le permis de tuer n’importe qui, n’importe comment, n’importe quand en toute impunité sans même avoir à se justifier, une mesure qui constitue la principale de leurs revendications et qu’ils attendent avec impatience. Avec ça oui, les militaires, gendarmes et policiers auront vraiment pour principale fonction de tirer contre les civils à la demande de l’exécutif.

       

      Attendons de voir par quelles mesures se traduira pour les Allemands le dernier attentat à Berlin.


    • Ar zen Ar zen 26 décembre 2016 23:19

      @Alren

      « Il suffit que le gouvernement indépendantiste..... » ?????

      De qui parlez vous ? Vous venez d’inventer un nouveau gouvernement ? Un gouvernement très démocratiquement élu ? Vous ne savez pas que toute structure a besoin de hiérarchie ?

      Vous êtes en train de nous proposer une dictature ? Un gouvernement « indépendantiste » qui ne respecterait plus la constitution ?

      Vous vous égarez.


    • Jonathan Livingstone 27 décembre 2016 10:07

      @Alren « Sans compter qu’après les premiers morts parmi les civils, le pays entrerait en ébullition et que les putschistes seraient tellement minoritaires qu’ils n’auraient plus qu’à fuir à l’étranger »

      Comme en Ukraine ??

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 10:24

      @Alren
      Désobéir aux Traités est simple, il suffit que les contribuables soient d’accord pour payer les millions d’euros de sanctions...
      Exemple : 10 millions d’euros pour refus des OGM

      Ou bien : 57 millions d’euros pour infractions sur la pêche


      Il serait intéressant que les Insoumis expliquent quels sont les articles des Traités que Mélenchon envisage de ne plus appliquer ??


    • Alibaba007 Alibaba007 27 décembre 2016 15:57

      @sirocco « Qui tirerait contre nous ? Qui a des armes pour cela ? Les militaires, gendarmes et policiers. »


      L’Union Européenne est depuis longtemps déjà à la recherche d’une armée privée pouvant intervenir contre le peuple sans distinction de race, religion,et appartenance nationale, régionale... et dans n’importe quel pays de L’UE.

      Les lois autorisant l’armée à faire usage des armes sur la population sont déjà en vigueur d’après le traité de Lisbonne signé par Sarkosy, en cas « d’émeutes »...



      En Suisse en 1932 (pays hors UE), on a déjà fait l’expérience de l’armée qui tire sur le peuple lors d’une manifestation à Genève, Ils avaient envoyé des soldats de l’autre bout du pays pour être sur qu’ils n’auraient pas de refus lors d’une sommation de tirer sur la foule.
       smiley







    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 19:28

      @manu
      Il y a plus de 20 millions d’abstentionnistes, et les Mairies sont en train d’enregistrer un rush sur les inscriptions sur les listes électorales... Cessez donc de pleurnicher.


    • Alibaba007 Alibaba007 29 décembre 2016 09:16

      @Fifi Brind_acier

      Tout à fait Fifi, c’est d’ailleurs ce que je mentionne dans mon lien « une armée privée » juste ci-dessus... smiley 


    • Shawford Shawford 29 décembre 2016 09:18

      @Alibaba007/Fifi

      Y’a qu’une seule ARMY of ONE qui vaille Universellement et utilement parlant !


    • Shawford Shawford 29 décembre 2016 09:25

      @ARMY of ONE

      Complément indispensable pour les Secrétaires-Interprètes : http://www.translion.org/2015/11/coldplay-army-of-one.html


    • raymond 29 décembre 2016 18:37

      @Alren
      "Qui tirerait contre nous ? Qui a des armes pour cela ? Les militaires, gendarmes et policiers." hum, vous avez la télé ?


  • cétacose2 26 décembre 2016 08:53

    L’union Européenne est une poule trop « lourde » qui pond des œufs trop fragiles ,ce qui va conduire inévitablement à une.. .omelette mal cuite .


  • JL JL 26 décembre 2016 09:25

    Bpnjour Nicole Cheverney,

     
    J’ai lu cet article en modération, et j’ai un peu oublié mes éventuels commentaires, mais pas de souci : ils étaient tus positifs.
     
     Etant donné que votre article est le premier publié en ce lendemain de Noël, permettez moi de copier-coller ici un commentaire.
     
     Entendu ce matin Anthony Bélanger, le nouveau Bernard Guetta de France Inter auto-investi de la fonction de porte parole de l’UE, au sujet de la dernière résolution de l’ONU condamnant Israël, je résume :
     
    ’’ Israël qui est respectueux des résolutions de l’ONU à qui il doit son existence, voit comme une trahison le refus d’Obama d’opposer son Veto à la dernière en date. ’’
     
     On sait que les activistes pro-israéliens sur ce site se plaignent ad nauseam de l’ONU au motif que cette organisation internationale, le seul véritable embryon de communauté internationale, a voté 350 (trois cent cinquante) résolutions condamnant la politique de l’Etat hébreux dans le conflit, israëlo-palestinien : ces jérémiades répétées constituent un formidable modèle d’anthologie en matière du fait hautement condamnable de se prévaloir de ses turpitudes. 
     
     Cette déclaration d’Anthony Bélanger fustigeant la Obama au seul motif que les USA ont toujours opposé leur Veto aux décisions condamnant Israël - 35 selon lui - est à mes yeux à ranger en place d’honneur dans le panthéon des crapuleries.
     
     Je le remarque au passage que Anthony Bélanger, en charge de faire l’édito matinal de France Inter la radio payée par les Français, n’a pas dit un mot sur la catastrophe aérienne qui s’est produite au dessus de la Mer Noire en ce jour de Noël, d’un avion russe qui s’est crashé avec 90 personnes à bord dont 60 membres des Cœurs de l’Armée Rouge, et qui ne compte aucun survivant. 
     
     Comble de notre peine, ces musiciens, véritable trésor national russe, se rendaient en Syrie pour y donner un concert en l’honneur de la victoire russo-syrienne sur les terroristes et les rebelles soutenus par l’Otan.
     
     J’adresse ici mes condoléances les plus attristées aux familles des victimes et à tout le peuple russes. Je ne sais pas pourquoi je pense soudainement à l’assassinat de l’archiduc-François Ferdinand à Sarajevo. 

    • Doume65 26 décembre 2016 11:19

      @JL
      Eh bien, moi qui pensait Guetta « irremplaçable » ! smiley


    • JL JL 26 décembre 2016 11:28

      @Doume65
       

       Aucun larbin n’est irremplaçable.
       
       smiley

    • baldis30 26 décembre 2016 11:49

      @JL

      bien sûr « payé par les français »

      mais son avancement dû à sa soumission au pouvoir en place ...

      L’honneur (euh de quoi s’agit-il ? )..... ?


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 26 décembre 2016 13:08

      @JL



      ’’Je remarque au passage que Anthony Bélanger, en charge de faire l’édito matinal de France Inter la radio payée par les Français, n’a pas dit un mot sur la catastrophe aérienne qui s’est produite au dessus de la Mer Noire en ce jour de Noël, d’un avion russe qui s’est crashé avec 90 personnes à bord dont 60 membres des Cœurs de l’Armée Rouge, et qui ne compte aucun survivant.’’

      ça en dit long sur les priorités médiatiques du service dit public ’Français’. Et à l’instar de Nicole Cheverney l’auteure de cet article, qui fait bien de rappeler les exploits des derniers monarques-valets-sbires du mondialisme qui n’en font qu’à leur tête en France, je me reconnais de moins en moins dans ce pays de ???

      J’ajoute que je connais depuis très longtemps les Choeurs de l’Armée Rouge car mon père bien qu’absolument pas communiste aimait bien la musique Russe en général et collectionnait les vinyls (25cms) importés de Russie par un petit magasin disparu depuis belle lurette. Tous ces artistes talentueux disparus d’un seul coup sont une lourde perte.

      La Russie dans l’art, aussi bien la peinture que la musique ou la danse, continue d’enseigner des règles de base (classiques) qui font clairement défaut dans nôtre pays devenu un laboratoire à ciel ouvert d’études visant à crétiniser, abrutir le plus parfaitement possible la génération future. C’est presque du MkUltra dans le texte, même pas secret...

      Ici ; les étudiants des beaux arts (art plastique) sortent de l’école sans savoir tenir un pinceau ni mélanger 3 couleurs de base, c’est comme ça, alors ils copient leur gourous contemporains, perpétuant un art officiel sans queue ni tête. Je me souviens d’un jeune peintre russe sortant juste de ses études qui avait fait une série de paysages marseillais dans les année 2000 qui sortaient tellement de l’ordinaire local de par la maîtrise du dessin et des couleurs, que tous ses tableaux se sont arrachés dans une galerie où j’exposais, ce n’était pas non plus Il Tintoretto ou Van Gogh, mais bon.

      Gicler de cette europe le plus vite possible apparaît plus qu’urgent. Problème ; vu la constitution monarchique qui permet ici à n’importe qui de faire n’importe quoi sans avoir aucun compte à rendre, déclencher des guerres, assassiner ; ’’cibler’’ qui on veut quand on veut, vendre le Patrimoine à ses frères ou cousins (sarko banque de france)... 

      Et surtout faire précisément le contraire du discours électoral pourtant filmé, enregistré, voir moa président, jeter un bulletin de vote équivalant à un chèque en blanc à un escroc intouchable dans une urne sans fond ce sera sans moi.

      Qui parle de modifier quoi que ce soit à ce système chez les candidats à la magistrature suprême  ???

      Risque pas ! on se rajoute plutôt des protections anti-haute-trahison, on se triple son salaire, on bafoue les référendum, on veut même ’supprimer les juges’ (sarko

      Aujourd’hui, on promet plus rien, à quoi ça sert ? On en serait plutôt à bien faire acte de contrition à ses maîtres européos-mondialistes, en promettant de bonnes mesures austéritaires, immigratoires surtout pas de référendum (lrps) quitte à gouverner par ’’ordonnances’’ dans une ’’nouvelle démocratie’’, protégés par cette exception française...

      Alors forcément, quelque chose finira bien par mettre fin naturellement à cette pseudo république complètement perverse et pervertie ; qui, quoi, nous verrons bien...


    • JL JL 26 décembre 2016 13:15

      @Piere CHALORY
       

       merci de votre ajout ici. Je suis entièrement d’accord avec votre commentaire.
       
       Excepté ceci peut-être, vous dites : ’’cette pseudo république complètement perverse et pervertie’’
       
       Ce sont les dirigeants qui sont pervertis. Et ces dirigeants sont inféodés à ceux qui veulent tuer la République, cette exception française.

    • Piere CHALORY Piere CHALORY 26 décembre 2016 13:29

      @JL


      ’’Ce sont les dirigeants qui sont pervertis. Et ces dirigeants sont inféodés à ceux qui veulent tuer la République, cette exception française.’’

      Bien d’accord avec vous, la République et son ’liberté égalité fraternité’ est une noble idée, sauf que dans les faits, les frères libres et égaux sont assez peu nombreux, par rapport à l’ensemble de la population.

       smiley




    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 26 décembre 2016 17:39

      @JL

      Bonjour et merci d’avoir apprécié mon article.

       Ce fameux article 50 mériterait une plus large audience auprès de l’opinion publique. Car la plupart des électeurs ne le connaissent pas, et ne croient que les promesses des démagogues, féminines et masculins qui se targuent de pouvoir re-négocier des traités in-négociables. 

      Ce que j’explique dans mon article.

      Mon propos n’étant pas ici de fustiger tel ou tel parti. N’ayant pas de temps à perdre avec des polémiques stériles. Ce que je constate seulement c’est le flou artistique entretenu par les démagogues qui surfent sur le vent de l’opinion de plus en plus hostile à l’UE, avant les élections et qui aussitôt, après les élections retomberont dans la routine actuelle, préparer à nouveau les élections suivantes, et venir faire leur marché sur Internet pour piocher des idées sur les réseaux sociaux. 

      Pour moi le plus important c’est l’usage de l’article 50 ensuite la mise en place d’un nouveau CNR.
      Au vu de la situation actuelle je ne vois rien d’autre qui puisse relever notre pays si mal en point.


    • JL JL 26 décembre 2016 18:14

      @Nicole Cheverney

       je suis bien d’accord que les promesses de renégociation sont illusoires. Mais avant de prendre la décision de quitter cette UE, il faut s’interroger sur les alternatives : les pièges et les écueils sur la route de la sortie ne manqueront pas.
       
       Si l’on décide de sortir de l’UE pour redresser le pays avec les recettes libérale, c’est cuit d’avance. Il faut envisager un changement radical de politique intérieure et faire faire l’inventaire exhaustif des difficultés à résoudre, et trouver des solutions. 
       
       Et prendre acte que les ennemis de l’intérieur ne joueront pas le jeu.
       
       

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 10:40

      @Piere CHALORY
      L’explication de la déliquescence de l’art occidental se trouve sans doute ici :
      « Quand la CIA infiltrait la culture »


      « Le Congrès pour la liberté de la culture financé par la CIA »

      "Pour contrer l’influence soviétique en Europe, les États-Unis ont constitué, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, un réseau d’élites proaméricaines. La CIA a ainsi financé le Congrès pour la liberté de la culture, par lequel sont passés de nombreux intellectuels européens, au premier rang desquels Raymond Aron et Michel Crozier. Chargés, pendant la Guerre froide, d’élaborer une idéologie anticommuniste acceptable en Europe à la fois par la droite conservatrice et par la gauche socialiste et réformiste, ces réseaux ont été réactivés par l’administration Bush. Ils constituent aujourd’hui les relais européens des néo-conservateurs états-uniens."


  • fred.foyn 26 décembre 2016 10:09
    Union Européenne = Nouvelle secte des « banquiers » dirigée par le Don-Merkel...

  • Tall Tall 26 décembre 2016 10:30

    C’est sans doute la 1ère fois de l’histoire qu’une grande nation a cédé sa souveraineté populaire à une entité étrangère sans que personne n’aie à tirer un coup de feu.

     
    Comment le peuple a pu se faire flouer comme ça, c’est inouï !
     
    Mais il est encore temps de rattraper le coup.
     
    Frexit ! Tout de suite !

    • Durand Durand 26 décembre 2016 10:45

      @Tall


      Oui, frexit tout de suite et que le meilleur gagne !

    • Tall Tall 26 décembre 2016 11:40

      @Durand

       
      Comme je le disais aux colleurs d’affiches là tout de suite, l’avantage de la procédure démocratique du FN pour sortir de l’UE ( je remets le lien pour les autres lecteurs ) a l’avantage de ne pas être choquante.
       
      Car il ne suffit pas de pousser sa gueulante sur le web pour changer le bidule, il faut avoir des millions de votes dans les urnes. Et on n’obtient pas ça en la jouant > On va tout casser ! Youpie !

    • Shawford Orange Skink 42 26 décembre 2016 11:44

      @Tall

      C’est un youpi prime-sautier comme il se revient de que de droit !!

      Je plusse, et je pars me préparer fissa pour les Underdogs sauce ShawShow smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

      GL HF smiley smiley


    • Alren Alren 26 décembre 2016 12:20

      @Tall

      Il n’est pas du tout clair que le FN parvenu au pouvoir quitte l’UE.
      Comme son programme reste flou pour plaire à des gens d’opinion opposée, on peut y voir tout et son contraire.


    • Tall Tall 26 décembre 2016 12:39

      @Alren
       

      Le FN n’a pas attendu l’arrivée de l’UE pour s’afficher nationaliste ... c’est dans son adn.
      Et l’UE détruit les nations, en les transformant en simples provinces du grand bidule.
      On est déjà arrivé à ce stade
       

    • Pyrathome Pyrathome 26 décembre 2016 14:36

      @Tall
      Frexit ! Tout de suite !
      .
       smiley Z’ont pas d’Asselineau en Belgique ?
      Gros jaloux, va !.... smiley


    • Tall Tall 26 décembre 2016 15:00

      @Pyrathome

       
      Non ... ici, on a juste un roi qui reçoit 11,5 millions € / an pour nous expliquer à Noël qu’il faut être gentil avec les pauvres.


    • Shawford Orange Skink 42 26 décembre 2016 15:02

      @Tall

      Flamby, t’es sûr des chiffres ? Ah QUAND MÊME !!!!


    • Shawford Orange Skink 42 26 décembre 2016 15:03

      @Orange Skink 42

      Mon AhTmos qu’il est qu’à moi, je vais me la faire à la broche je crois smiley


    • manu manu 26 décembre 2016 16:35

      @Tall

      Marine Le Pen présentait aux journalistes une « campagne » contre le Tafta, mais :

      Le FN aux abonnés absents sur le Tafta.

      Et pour le secret des affaires ils ont tous votés pour.


    • manu manu 26 décembre 2016 16:42

      @manu

      Si Marine était vraiment contre l’UE et soucieuse des pauvres elle ne serait pas à droite de l’UMP, merci d’ouvrir les yeux.


    • Tall Tall 26 décembre 2016 17:08

      @manu


       Vous mentez ... ici la position du FN sur le Tafta >


    • Ar zen Ar zen 26 décembre 2016 23:36

      @Tall

      Toujours votre mauvaise foi (très mauvaise) en bandoulière ou comme seul argument ?

      Point numéro 3 de l’affichette colorisée : « Négociations - discussion avec la Commission européenne pour retrouver intégralement notre souveraineté ».

      Il faut savoir que la commission européenne n’a strictement aucun pouvoir pour négocier quoi que se soit en terme de disposition des traités. Les approximations du FN et ses mensonges sont véhiculés par Tall, toujours constant dans le grand n’importe quoi.

      Alors, je le répête, pour celles et ceux qui sont plus objectifs que Tall, la Commission européenne ne possède aucune prérogative pour négocier les dispositions des traités. Hormis Tall, personne ne peut plus croire à cette fable, cette escroquerie, ce mensonge, cette débilité. Mais Tall le sait parfaitement bien puisque cela est inscrit dans l’article 48 du TUE. C’est le conseil de l’UE qui possède le pouvoir d’entrer en négociation.

      Pas de bol pour le FN d’afficher en couleur une si gros mensonge.


    • Ar zen Ar zen 26 décembre 2016 23:39

      @Tall

      Ne traitez pas les autres de menteurs lorsque vous même n’êtes pas exempt de ce reproche. La Commission européenne ne possède pas les prérogatives pour entrer en négociation, n’est-ce pas Tall ?


    • Tall Tall 27 décembre 2016 00:17

      @Ar zen

       
      Il faudrait vous mettre d’accord avec votre comparse Grandguignol qui m’a expliqué là-tantôt, et tout aussi professoralement que vous : comment on peut sortir de l’UE avec l’art. 50 sans problème
       
      C’est un peu bordélique, votre propagande pour l’instant ... manque de cohérence
      Mais bon, c’est normal, les jeunes militants sont ainsi ... pleins d’enthousiasme, mais assez désordonnés.
       
      Je vous laisse donc vous arranger avec l’autre guignol pour une version commune

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 10:46

      @Tall
      Pour l’instant, c’est Fillon qui mange la laine sur le dos du FN...
      En plus, Fillon est soutenu par Poutine !

      "Liens ( avec la Russie) que François Fillon, qui se réclame de l’héritage politique du général de Gaulle, a rappelés expressément lors des derniers débats télévisés.

      C’est précisément cette approche gaulliste, indépendante des États-Unis et de ses alliés européens, que Moscou attendait de Paris ces dernières années. Et voilà qu’elle a aujourd’hui une chance de refaire surface. C’est-à-dire que lorsque l’Union européenne débattra de sa politique vis-à-vis de la Russie, on n’entendra pas seulement la voix de l’Allemagne ni les accusations polono-baltes, mais aussi le point de vue pondéré d’une France pour qui les sanctions contre Moscou ne sont pas une fin en soi, pour qui la Russie est un partenaire traditionnel et non un opposant géopolitique éternel, comme elle l’est pour la Pologne. Sans oublier que la Russie est une puissance nucléaire : la diaboliser ou la pousser à la confrontation n’est pas seulement absurde – ce peut être dangereux."


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 11:01

      @Tall
      Vous avez la comprenette un peu limitée, non ?

      -1- Pour sortir de l’ UE, c’est l’article 50, les négociations de sortie se font avec la Commission.
      Exemple Michel Barnier, chargé du Brexit.

      "Michel Barnier, négociateur du Brexit pour l’UE, a restreint le temps de négociation de cinq mois en annonçant que le divorce devrait être conclu d’ici octobre 2018.« (...)


      -2- Pour changer les Traités, c’est l’article 48, les négociations nécessitent l’accord unanime des 26 autres pays.

       » Les modifications entrent en vigueur après avoir été ratifiées par tous les États membres conformément à leurs règles constitutionnelles respectives."


      Le FN passe son temps à créer de la confusion qui doit bien arranger ses affaires, en confondant sans cesse l’article 50 avec l’article 48. C’est normal, le FN change d’avis comme de chemise, il a 21 versions différentes et contradictoires sur la sortie de l’ UE et l’ euro !


    • Durand Durand 27 décembre 2016 11:33

      @Fifi Brind_acier




      « Pour l’instant, c’est Fillon qui mange la laine sur le dos du FN... »

      Oui, et vous avez raison de vous en réjouir : il est en mission pour le Bilderberg ! 

      « Que voulez-vous, ce sont eux qui nous dirigent... ! » a-t-il répondu quand on l’interrogeait sur ce sujet...

      Si c’est ça que soutient l’upr, on sait d’avance pour qui vous voterez au second tour et l’on voit très bien apparaître les conséquences du « nous ou le chaos » qui est le réel mantra de l’UPR : 

      – lors de votre défaite, vous préférerez ruiner tout espoir de sortie de l’UE plutôt que de soutenir ceux qui sont en mesure de le faire.

      Vous êtes vraiment l’Union des Petites Raclures !

    • GrandGuignol GrandGuignol 27 décembre 2016 14:39

      @Tall
      Merci de me citer, mais vous auriez aussi du citer le commentaire où je précisait que M.May avait défini une date pour l’application de l’art 50 et que donc le choix de la GB est bien confirmé d’utiliser cet article légal pour sortir définitivement de l’UE. elle entre donc dans un cadre légaliste pour commencer à appliquer sa politique.

      là où vous avez sans doute raison et où je me suis peut être laissé un peu aller avec moins de précision que n’en a Ar Zen sur ce sujet qu’il maitrise parfaitement, c’est que la GB n’est pas encore réellement sous l’application de l’art 50 et donc encore dans l’UE.

      je reconnais ne pas être aussi pointu qu Ar Zen sur ces sujets d’ordres juridiques, auquel vous devriez plus vous référez,. Quand à moi, j’en dit ce que j’en comprend et ne suit pas exempt de faire des erreurs d’interprétations, comme chacun d’entre nous et vous même en particulier, parce que essayer de justifier maladroitement l’injustifiable est quand même une de vos armes favorites.


    • GrandGuignol GrandGuignol 27 décembre 2016 14:44

      @GrandGuignol

      Et désolé pour les fautes d’orthographe, de grammaire, etc...


    • GrandGuignol GrandGuignol 27 décembre 2016 14:57

      @Durand
      Soutenir qui ? un parti raciste ou de Préférence nationale ? vous rigolez ou quoi ?
      Un parti de droite et même d’extrême droite qui fait son beurre sur l’islamophobie et divise les français en catégories d’ayant droit.

      Un parti qui oublie de voter contre le TAFTA, alors qu’une semaine avant le vote, Marine hurlait son désaccord contre ce même TAFTA , chercher l’erreur.

      Le FN est un parti ultra médiatisé, pas un peu, non ultra médiatisé et qui a donc l’assentiment du système contre lequel il fait semblant de se battre.


    • GrandGuignol GrandGuignol 27 décembre 2016 15:09

      @Tall
      Je viens de lire le commentaire de Fifi à l’instant et alors tout s’explique, si vous confondez l’art 48 et l’art 50 on est pas sorti de l’auberge.... smiley


    • Tall Tall 27 décembre 2016 18:24

      @GrandGuignol

       
      Ah ben si ce sont les coms à Fifi qui vous servent de source pour savoir ce que dis, vous n’avez pas fini de planer dans le surréalisme. A côté de Fifi, Picasso passe pour un photographe.
       
      Je n’ai jamais rien eu à fiche du 48, pas plus que le FN d’ailleurs ... ce 48 est un enfumage de votre juriste de foire.

    • Tall Tall 27 décembre 2016 18:26

      Le racisme du FN voyez la vidéo en bas.

      Et le Figaro, ce n’est pas FN

    • Tall Tall 27 décembre 2016 18:43

      @Fifi Brind_acier

       
      A quoi sert de répondre à cette technique de collage d’affiches où l’UPR d’Asselineau répète 1000 fois les mêmes mensonges sans tenir aucun compte des réponses ?
       
      Il faudrait faire idem en répondant 1000 fois la même chose alors ?
       
      PFFFFF .....

      Agoravox est un site à débats, et non pas un mur pour coller des milliers d’affiches identiques.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 19:38

      @Durand
      L’UPR soutient Fillon ? Vous avez vu ça où ? Vous voulez savoir ce que l’ UPR pense de l’ UMP ?

      « L’UMP en décomposition avancée, la nécrose d’une association de type mafieux » 

      Quand on n’a pas de preuve de ce qu’on avance, ou bien on cherche, ou on la ferme.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 19:47

      @Tall
      Fifi ne fait que lire le programme officiel du FN sur l’ Europe :

      " Dans le cadre de l’article 50 du Traité de l’Union Européenne, il convient d’initier une renégociation des traités afin de rompre avec la construction européenne dogmatique en total échec. Il faut désormais jeter les bases d’une Europe respectueuse des souverainetés populaires, des identités nationales, des langues et des cultures, et qui soit réellement au service des peuples par des actions concrètes.

      Un ministère des Souverainetés coordonnera la renégociation des Traités et la restauration de notre souveraineté nationale dans l’ensemble des domaines où elle a disparu."


      Tout est faux dans ce texte, l’article 50 sert à sortir de l’ UE. On le voit avec le Brexit.

      Pour renégocier les Traités, c’est l’article 48 et cela se fait avec les 26 autres pays, qui doivent être d’accord à 100% avec chaque phrase à la virgule près.

      Si 1 seul pays n’est pas d’accord, rien ne change.



    • Durand Durand 27 décembre 2016 19:58

      @Fifi Brind_acier



      Fillon vaut encore mieux que vous !

      Dans mon com précédant, je vous ai planté la hure dans votre bouse et vous la ramenez encore, sans même prendre le temps de vous débarbouiller ?!!! 

      Je suis à court de mots..., en deçà de raclure, il n’y a qu’au mieux des synonymes...

       

    • GrandGuignol GrandGuignol 27 décembre 2016 20:23

      @Tall

      Je crois que vous ne comprendriez pas même si on vous montre le texte, vous le nierez .... ou bien faites vous semblant de ne pas comprendre ?

      D’après vous l’UPR et FA « mentent » au sujet de l’art 48 qui ne serait qu’un enfumage de l’UPR et vous osez parler de surréalisme concernant l’UPR...vous n’êtes plus à un paradoxe prés et vous faites du mal au FN par vos discours Hallucinants et je ne parle pas de votre théorie sur le comportement reptilien, là on est propulsé dans une autre dimension, celle des Barbaresques !

      Bon j’arrête là les discussions stériles et A+++


    • GrandGuignol GrandGuignol 27 décembre 2016 20:39

      @Durand
      « en deçà de raclure,. »

      Langage typique de tous les adhérents du FN qui à part des invectives et des insultes n’ont rein d’autre pour argumenter et ils voudraient qu’on se rallie à leurs discours puants ?

      Le FN étant bourré de paradoxes en tous genres, de multiples version sur l’UE et sa sortie, bourré aussi d’affaires judiciaires et notamment la dernière en date où l’ UE réclame des centaines de milliers d’euros pour DES EMPLOIS FICTIFS !!.. entre autres affaires en cours sur le financement de sa dernière campagne politique et combien d’autres affaires sur les élus locaux, dont un qui avait un cochon à qui il a ordonné de mordre une gendarme, ça ne s’invente pas ce genre de truc, et un autre qui fout le feu à des bagnoles, accusent les musulmans, et se fait coincer la main dans le sac...et des comme ça il y en a des tartines longues jusqu’à Moscou où la belle Marine va chercher des pépètes.

      Un ramassis de baltringues malsains qui n’ont que des insultes dans la bouche !


    • Durand Durand 27 décembre 2016 20:46

      @GrandGuignol


      « Soutenir qui ? un parti raciste ou de Préférence nationale ? vous rigolez ou quoi ?

      Un parti de droite et même d’extrême droite qui fait son beurre sur l’islamophobie et divise les français en catégories d’ayant droit.

      Un parti qui oublie de voter contre le TAFTA, alors qu’une semaine avant le vote, Marine hurlait son désaccord contre ce même TAFTA , chercher l’erreur. »



      Tes pseudo-arguments non-sourcés n’ont plus aucune valeur sur ces pages... 

      On te connait trop bien, toi et tes comparses et vos méthodes malhonnêtes de mauvais perdants dont ta cheffe, Fifi, a vomit (plus bas...) un échantillon de premier choix à 11h18 : 

             – un magnifique exemple de la bassesse de l’upr... À faire dégueuler un rat !... 





    • Tall Tall 27 décembre 2016 20:55

      @GrandGuignol

       
      Mais comment lisez-vous mes coms ?
      Je n’ai jamais dit que l’art 48 était faux ... j’ai dit que le FN n’a jamais évoqué l’utilisation du 48.
      Et c’est là qu’est l’enfumage de Ar zen : il a voulu faire croire que le FN voulait utiliser le 48, ce qui est faux.

      C’est uniquement le 50 qui est mentionné par le FN.

      Voilà c’est tout. Pas compliqué.

    • Shawford Shawford 27 décembre 2016 21:00

      @Tall

      T’es vraiment encore loin de Cash City 🌃, blaireau ^^


    • GrandGuignol GrandGuignol 27 décembre 2016 21:03

      @Tall
      Ar Zen ne veur rien vous faire croire du tout et c’est vous qui ne savez pas lire, Ar zen stipule que pour changer un mot des traités européens il faut obligatoirement en passer par l’art 48 du TUE qui requiert l’unanimité des états membre de l’UE,c’est plus clair là, donc si Marine veut renégocier les traités elle sera obligé d’en passer par ce article 48 ...OK ou faut encore expliquer ?

      Bon là je me tire ça suffit de parler avec vous et l’autre insulteur de Durand.


    • Tall Tall 27 décembre 2016 21:08

      @GrandGuignol

      Quant au comportement reptilien, c’est comme la gravitation, que ça plaise ou non, ça s’applique quand même !


    • Tall Tall 27 décembre 2016 21:30

      @Fifi Brind_acier 


      Tout est faux dans ce texte ( celui du FN ), l’article 50 sert à sortir de l’ UE. On le voit avec le Brexit. 
       
      Mais quel mépris vous avez de l’intelligence des gens pour mentir comme ça ?
      C’est inouï !

      Tout le monde a sous les yeux l’actualité du Brexit qui montre justement qu’il y a des négociations dans le cadre de l’article 50.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 21:48

      @Durand
      Vous êtes surtout à court d’argument.
      Il va falloir vous habituer, à l’ UPR on s’appuie toujours sur des preuves et des documents.
      Toutes les analyses de l’ UPR sont précises et sourcées, elles s’appuient toujours sur des documents vérifiables par tout le monde, c’est bien ce qui vous enquiquine.
      Mes condoléances.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 22:04

      @Tall
      Oui, les négociations de sortie ! DE SORTIE DE L’UE !

      Pas des négociations pour changer les Traités.


      La France a signé depuis le Traité de Rome 521 Traités et accords divers. Supposons que la GB en ait signé 450, c’est l’examen de ces accords qui sont l’objet des négociations de sortie.
      Certains accords n’ont pas besoin d’être dénoncés, comme l’appartenance aux organisations mondiales de la Santé, de la météo ou de l’aviation civile.
      Les autres seront dénoncés, ou remplacés par d’autres accords.

      Il faut régler toute une série de problèmes matériels, humains et techniques, il faut se mettre d’accord sur le remboursement du solde du budget versé à Bruxelles, sur le sort des fonctionnaires, députés et diplomates français qui ne seront plus payés etc .

      « Asselineau explique tout cela : » Le Jour d’après«  » C’est à partir de 55 minutes.



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 22:08

      @GrandGuignol
      Ils ne comprennent la différence entre « sortir de l’ UE » et « rester dans la construction européenne en changeant les Traités »... C’est consternant.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 22:10

      @Tall
      Justement, c’est là l’arnaque ! Pour changer les Traités c’est l’article 48, pour sortir, c’est l’article 50 !
      Confondre les deux amène la confusion que vous trimballez partout.


    • Tall Tall 27 décembre 2016 22:30

      @Fifi Brind_acier

       
      Mais je n’ai JAMAIS évoqué l’utilisation du 48, c’est votre Ar zen qui a amené ce truc !!
      Vous vous alimentez vous-mêmes de vos propres histoires.


    • Ar zen Ar zen 27 décembre 2016 22:33

      @Tall


      Elle fait comme Mélenchon ? Elle pense que c’est Merkel qui dirige l’UE ? Elle nous fait croire à ce satané couple franco-allemand alors qu’existent les accords germano-américains pour le XXIème. 

      De telles interventions au parlement européen sont risibles parce que la cible n’est pas la bonne, tout simplement. C’est bien ce qui amuse au plus haut point l’oligarchie. Tant que l’on s’attaque au mauvais acteur, tout va pour le mieux. 

      Ecoutez plutôt Nigal Farrage et vous serez éclairé sur l’UE et son rôle monstrueux. 

    • Tall Tall 27 décembre 2016 22:43

      @Ar zen

       
      Ah ben là, pour le grand complot américain, je vous rassure tout de suite : on vous en laisse le monopole ! Et avec le 0911 en hologrammes si ça peut vous faire plaisir.

    • GrandGuignol GrandGuignol 27 décembre 2016 22:55

      @GrandGuignol

      C’est pas sa faute, le programme du FN est si ambiguë que si on ne connait pas les articles des traités européens on tombe facilement dans ce piège délibéré.

      Oui délibéré, car Marine Lepen siège depuis de nombreuses années au parlement européen et n’a jamais, tout au long de son parcours politique dénoncé le moindre article des traités européens qui limitent ou bloquent l’action d’une politique nationale dans divers domaines comme les délocalisations, les privatisations en tout genre, l’immigration qui est favorisée au sein de l’UE, etc...

      Chaque article est un blocage et aurait du être dénoncé déjà du temps de père Lepen, qui n’en a rien fait, bien sur..Une planque de député européen à 16 000 euros net, ils en ont engrangé des millions depuis les décennies qu’ils siègent au parlement européen.

      Il aura fallu attendre les élections de 2017( enfin) pour que Marine Lepen utilise l’article 50 dans sa véritable utilisation, surement du aux pressions qu’exerce aujourd’hui l’UPR sur ce petit monde d’une autre Europe, et encore en fin,fin, fin, de parcours, en petit, après un parcours du combattant ou les renégociations impossibles qui vont s’éterniseront surement au delà des 6 mois prévus, alternent avec un referendum que les médias vont boycotter de toutes leurs forces,
      N’est il pas plus judicieux d ’informer précisément ses électeurs des véritables obstacles (articles du TUE) et de la seule manière d’en sortir légalement : art 50 ?

       


    • GrandGuignol GrandGuignol 27 décembre 2016 22:58

      Mon message ci dessus à 22:55 était adressé en réponse à Fifi.


    • Ar zen Ar zen 27 décembre 2016 23:00

      @Tall

      Je vous le répéterai autant que cela sera nécessaire. 

      L’article 50 du TUE sert « uniquement » à un pays à annoncer sa sortie de l’UE. Il ne sert pas à « modifier » le contenu des traités. Ce sont les conditions de « sortie » qui sont « négociées », pas les dispositions des traités qui restent « inchangées » pour les pays restant membres de l’UE. Est-ce que vous arrivez à comprendre. Il y a négociation non pas pour « modifier » les traités existants mais pour « définir » les conditions de sortie. 

      L’article 48 du TUE, quant à lui, permet à n’importe quel pays membre de proposer la « modification » d’une ou plusieurs dispositions des traités. Si ces négociations aboutissent, les traités en seront « modifiés » et s’appliqueront à tous les membres. C’est pour cette raison que les négociations prendront un temps infini et qu’elles auront toutes les probabilités de ne pas aboutir à un consensus puisque les intérêts des 27 (28) membres de l’UE sont contradictoires. 

      Avez vous compris la « nuance » entre négocier les conditions de sortie par l’article 50, les traités restent alors « inchangés », et le fait de « modifier », en vertu de l’article 48 du TUE, certaines dispositions des traités, qui entraine la naissance de nouveaux traités qui seront applicables aux 27 (28) pays membres qui devront les ratifier à l’unanimité selon leurs règles constitutionnelles intrinsèques. 

      Pouvez vous me faire savoir si vous avez compris ?

    • Ar zen Ar zen 27 décembre 2016 23:06

      @Tall



      Je vous pardonne votre intervention parce que, visiblement, vous ne connaissiez pas le pacte germano-américain pour le XXI siècle. C’est un accord bien officiel et tout et tout. Il n’y a aucun complot à l’horizon mais une alliance officielle entre les USA et l’Allemagne. Faîtes votre idée par vous même. 



    • Tall Tall 27 décembre 2016 23:22

      @Ar zen

       
      Non, je ne comprends pas ... 
      Si vous pouviez le répéter encore 1000 ou 2000 fois, ce serait sympa.
       
      Merci d’avance.
        

    • Tall Tall 27 décembre 2016 23:31

      @Ar zen

       
      Ah oui, mais rien qu’à voir l’url, j’ai déjà compris le caractère très officiel de la source smiley

      Bon, alors arrivé à ce stade, je ne crois plus que vous me preniez pour un con
      Non ...vous croyez vraiment tout ce que vous racontez
       
      Et alors là, je ne peux plus rien pour vous

    • Durand Durand 28 décembre 2016 01:42

      @Fifi Brind_acier


                           14376...


                DÉSOLÉ, VOUS N’ÊTES PLUS CRÉDIBLE ...

    • Ar zen Ar zen 28 décembre 2016 06:13

      @Tall

      Je suis d’accord avec vous. Je ne vous prends pas pour un con. Bien au contraire. 

      Je pense que vous vous êtes infiltré sur Agoravox pour distiller de fausses informations, pour orienter les esprits dans une certaine direction.

      Vos réactions à de nombreux faits avérés le démontrent parfaitement bien. Inutile de vous dire que 1 + 1 = 2. Si vous voulez faire admettre que la somme vaut 3 vous saurez bien trouver des échappatoires et botter en touche. 

      En réalité, vos interventions non argumentées procèdent du « trollage ». Comprenez bien qu’à travers mes réponses à vos posts, ce n’est pas à vous que je m’adresse mais aux lecteurs d’Agoravox qui, eux, sauront faire la différence et prendre en considération les arguments proposés qui viendront contredire vos mensonges. Ce n’est pas plus compliqué que cela. C’est votre crédibilité qui est remise en question sur Agoravox puisque vous n’êtes pas là pour être « crédible » mais pour diffuser de fausses informations. 

      Voici un lien on ne peut plus « officiel », vous pouvez ravaler vos sourires. 





    • Ar zen Ar zen 28 décembre 2016 06:17

      @Tall

      C’est toujours un plaisir de vous démontrer que vous écrivez des contre vérités. 

      Avec vous c’est assez facile puisque vos arguments restent le plus souvent au niveau des coloriages de maternelle. 

    • Ar zen Ar zen 28 décembre 2016 06:33

      @Ar zen

      Et maintenant, Tall, puisque vous avez la source « officielle », je vous propose une seconde analyse de cette alliance « germano-américaine » pour le XXI ème siècle. Vous vous coucherez avec des connaissances supérieures ce soir. 


    • Tall Tall 28 décembre 2016 07:34

      @Ar zen

       
      Mais mon petit ...vous croyez vraiment que le fait d’employer un ton systémiquement professoral et condescendant va donner une once de crédibilité à votre liste d’âneries complotistes ?
       
      Vous rêvez ....

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 décembre 2016 08:09

      @Durand
      Je vais en ajouter une couche, puisque vous n’avez pas compris !
      Article 50 pour sortir définitivement et unilatéralement de l’ UE :

      Article 50
      1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.
      2. L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l’Union négocie et conclut avec cet État un accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l’Union. Cet accord est négocié conformément à l’article 218, paragraphe 3, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Il est conclu au nom de l’Union par le Conseil, statuant à la majorité qualifiée, après approbation du Parlement européen.
      3. Les traités cessent d’être applicables à l’État concerné à partir de la date d’entrée en vigueur de l’accord de retrait ou, à défaut, deux ans après la notification visée au paragraphe 2, sauf si le Conseil européen, en accord avec l’État membre concerné, décide à l’unanimité de proroger ce délai.
      4. Aux fins des paragraphes 2 et 3, le membre du Conseil européen et du Conseil représentant l’État membre qui se retire ne participe ni aux délibérations ni aux décisions du Conseil européen et du Conseil qui le concernent.
        La majorité qualifiée se définit conformément à l’article 238, paragraphe 3, point b), du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.
      5. Si l’État qui s’est retiré de l’Union demande à adhérer à nouveau, sa demande est soumise à la procédure visée à l’article 49.


    • Tall Tall 28 décembre 2016 08:16

      @Fifi Brind_acier

        
      Tien à propos, c’est quoi l’art 50 ... qu’est-ce qu’il dit exactement ?

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 décembre 2016 08:17

      @Durand,

      Article 48 - Pour changer le contenu des Traités européens

      Article 48

      (ex-article 48 TUE)

      1. Les traités peuvent être modifiés conformément à une procédure de révision ordinaire. Ils peuvent également être modifiés conformément à des procédures de révision simplifiées.

      Procédure de révision ordinaire

      2. Le gouvernement de tout État membre, le Parlement européen ou la Commission peut soumettre au Conseil des projets tendant à la révision des traités. Ces projets peuvent, entre autres, tendre à accroître ou à réduire les compétences attribuées à l’Union dans les traités. Ces projets sont transmis par le Conseil au Conseil européen et notifiés aux parlements nationaux.

      3. Si le Conseil européen, après consultation du Parlement européen et de la Commission, adopte à la majorité simple une décision favorable à l’examen des modifications proposées, le président du Conseil européen convoque une Convention composée de représentants des parlements nationaux, des chefs d’État ou de gouvernement des États membres, du Parlement européen et de la Commission. La Banque centrale européenne est également consultée dans le cas de modifications institutionnelles dans le domaine monétaire. La Convention examine les projets de révision et adopte par consensus une recommandation à une Conférence des représentants des gouvernements des États membres telle que prévue au paragraphe 4.

      Le Conseil européen peut décider à la majorité simple, après approbation du Parlement européen, de ne pas convoquer de Convention lorsque l’ampleur des modifications ne le justifie pas. Dans ce dernier cas, le Conseil européen établit le mandat pour une Conférence des représentants des gouvernements des États membres.

      4. Une Conférence des représentants des gouvernements des États membres est convoquée par le président du Conseil en vue d’arrêter d’un commun accord les modifications à apporter aux traités.

      Les modifications entrent en vigueur après avoir été ratifiées par tous les États membres conformément à leurs règles constitutionnelles respectives.

      5. Si à l’issue d’un délai de deux ans à compter de la signature d’un traité modifiant les traités, les quatre cinquièmes des États membres ont ratifié ledit traité et qu’un ou plusieurs États membres ont rencontré des difficultés pour procéder à ladite ratification, le Conseil européen se saisit de la question.

      Procédures de révision simplifiées

      6. Le gouvernement de tout État membre, le Parlement européen ou la Commission peut soumettre au Conseil européen des projets tendant à la révision de tout ou partie des dispositions de la troisième partie du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, relatives aux politiques et actions internes de l’Union.

      Le Conseil européen peut adopter une décision modifiant tout ou partie des dispositions de la troisième partie du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Le Conseil européen statue à l’unanimité, après consultation du Parlement européen et de la Commission ainsi que de la Banque centrale européenne dans le cas de modifications institutionnelles dans le domaine monétaire. Cette décision n’entre en vigueur qu’après son approbation par les États membres, conformément à leurs règles constitutionnelles respectives.

      La décision visée au deuxième alinéa ne peut pas accroître les compétences attribuées à l’Union dans les traités.

      7. Lorsque le traité sur le fonctionnement de l’Union européenne ou le titre V du présent traité prévoit que le Conseil statue à l’unanimité dans un domaine ou dans un cas déterminé, le Conseil européen peut adopter une décision autorisant le Conseil à statuer à la majorité qualifiée dans ce domaine ou dans ce cas. Le présent alinéa ne s’applique pas aux décisions ayant des implications militaires ou dans le domaine de la défense.

      Lorsque le traité sur le fonctionnement de l’Union européenne prévoit que des actes législatifs sont adoptés par le Conseil conformément à une procédure législative spéciale, le Conseil européen peut adopter une décision autorisant l’adoption desdits actes conformément à la procédure législative ordinaire.

      Toute initiative prise par le Conseil européen sur la base du premier ou du deuxième alinéa est transmise aux parlements nationaux. En cas d’opposition d’un parlement national notifiée dans un délai de six mois après cette transmission, la décision visée au premier ou au deuxième alinéa n’est pas adoptée. En l’absence d’opposition, le Conseil européen peut adopter ladite décision.

      Pour l’adoption des décisions visées au premier ou au deuxième alinéa, le Conseil européen statue à l’unanimité, après approbation du Parlement européen, qui se prononce à la majorité des membres qui le composent.

      --------------------------------------------------


    • Tall Tall 28 décembre 2016 08:23

      @Fifi Brind_acier

       
      Tiens oui, et pour l’art 48 ... ça dit quoi ?
       
      Vous pourriez un peu nous expliquer tout ça svp ?
       
      Merci

    • Ar zen Ar zen 28 décembre 2016 08:52

      @Tall

      Le jugement que vous portez sur mes écrits vous appartient, évidemment. Mais cela ne reste qu’un jugement, le vôtre, et je n’y suis pas sensible du tout. D’autres trouveront très certainement une autre orientation à ceux ci et les jugeront d’une manière bien différente de la vôtre. Ce sont ces gens qui m’intéressent, ceux qui ont l’esprit libre, qui réfléchissent par eux même, qui ne se laissent pas raconter des histoires, qui ne croient pas aux bonimenteurs qui avancent sans aucun argument. 

      J’examine toujours votre argumentation. Lorsqu’elle est absente, comme souvent, vous apportez la preuve de votre trollage. Vous pouvez poser des sourires, parler de complot, comme « vu à la télé »,que vous n’êtes toujours pas plus crédible. Comment le seriez vous d’ailleurs ? Ce n’est pas parce que vous écrivez quelque chose qu’elle en devient véritable. Sans argument vos écrits font « flop », et, malheureusement pour vous, ceci concerne la grande majorité de vos productions. 

      Alors Tall, rêvez à votre action de trollage, je reste lucide et d’autres également. Je fournis des liens que d’aucuns peuvent consulter et, ainsi, faire les mises en perspective nécessaires tout en mettant à jour votre manipulation. Ce n’est pas plus compliqué que cela. 

    • Ar zen Ar zen 28 décembre 2016 08:55

      @Tall

      Pour l’article 48 demandez le détail ! Le voici Tall. Bonne découverte. 


    • Tall Tall 28 décembre 2016 09:08

      @Ar zen

       
      J’aimerais bien comprendre aussi pourquoi on ne parle jamais du 49 ?
      Vous avez des infos là-dessus ?

    • Durand Durand 28 décembre 2016 10:31

      @Tall



       T’as vu, ils ont remis la vielle en pilotage automatique ! 

      On voyait bien qu’elle mélangeait tout ces derniers temps...

      Ce doit être sa carte mémère qui a pris un coup de chaud...

      L’Arsène et vraiment cool..., il fait vraiment tout ce qu’il peut pour masquer l’affaire... 

      C’est vraiment un type épatant, l’Arsène !... Loyal, dévoué,... à la vie à la mort...

      C’est le bon samaritain version kamikaze.

      Quel dommage... !



    • Ar zen Ar zen 28 décembre 2016 10:35

      @Tall

      C’est parce que vous n’êtes pas assez vigilant. 

       Je vous expliquerai une autre fois, je dois vous laisser du temps pour assimiler 48 et 50.

    • franc 28 décembre 2016 13:13
      @GrandGuignol
      -
      Euh le système est plutôt islamophile comme Soros qui finance les associations antiracistes et contre l’islamophobie.

Réagir