lundi 26 décembre 2016 - par Nicole Cheverney

L’Union Européenne, l’escroquerie du siècle !

Le 29 Mai 2005, 54,68 % de Français – (suffrages exprimés) – toutes catégories sociales confondues, ont répondu NON ! lors du Référendum sur la Constitution Européenne.

Malgré toute l'insistance dont les Français ont usé pour faire savoir au Gouvernement Sarkozy, que Non c'est Non ! Que de l'UE, une majorité de Français n'en voulait pas, et n'en voudrait jamais, Sarkozy et son équipe, appuyés des socialistes, ont cyniquement posé leur fondement sur le résultat pourtant bien explicite de la part des Français.

NON ! NEIN ! NO ! NADA !

Mais dans quelle langue fallait-il le leur dire pour nous faire comprendre ?

Alors, me rétorquerez-vous, 45 % d'électeurs ont voté OUI, leurs voix ne comptaient-elles pas pour autant ?

C'est tout simplement que ces voix se perdirent dans le brouillage d'ondes partisan des partis politiques européistes, du forcing des technocrates bruxellois, des médias, des think tank, ces émetteurs de consignes de vote à toutes celles et ceux qui croyaient ferme aux messages du genre :

L'Europe ? Mais c'est la Paix !

L'Europe ? Mais c'est la Concorde !

L'Europe ? Mais c'est l'Avenir !

Bip ! Bip ! Bien reçu !

Ça, c'était en 2005.

Mais, faisons un petit retour en arrière de 17 ans, pour rafraîchir la mémoire des oublieux et de ces politiciens atteints d'amsie.

En 1999, au pays béni de l'UE pacifique, très pacifique comme nous allons le constater, ce fut une pluie de bombes venue de l'OTAN et de l'UE, déversée sur les populations serbes, avec l'opération Allied Force, en parfaite violation des lois et conventions internationales, et qui conclut ainsi le message : l'Europe ? Mais c'est la Paix !

L'Europe-c'est-la- Paix, bombardait donc sur ordre de l'OTAN, nos voisins les Serbes, nos amis, nos alliés historiques, la Serbie, à quelques encablures seulement de la botte italienne. L'OTAN et l'UE-la-Concorde avaient leurs raisons, qu'au nom de la Raison nous ne saurions accepter !

Une fois la Serbie désintégrée, la population soumise, le Kosovo, cœur de la Serbie historique récupéré par l'OTAN, et ses bases installées au cœur des Balkans, la surenchère européiste pouvait continuer. Ce qu'elle fit avec cœur et allant, grâce à la Propagandastaffel, émettant toujours et un peu plus ses messages et son morse.

Mais, le grand projet d'une UNION EUROPEENNE n'était pas tout à fait abouti. Il manquait quelque chose : une Constitution, pendant que Washington regardait tous ces pays européens de son œil sagace, des pays, disons-le, qui avaient d'ores et déjà un pied dans la tombe.

Alors, parlons de nous, de la France que Washington matait beaucoup.

Par tradition historique, la France a toujours attiré les convoitises, je ne pousserai pas ici mon cocorico éraillé, mais souvenons-nous que nous fûmes tout de même une Nation avec un État stable. Je me fais un plaisir de rappeler que, avant Maastricht, (chiffres pour l'année 1983) :

Le produit intérieur brut français – PIB - représentait 3957 milliards de francs.

Publicité

Selon la Banque Mondiale, le PIB par habitant de la France était de 11 680 « dollars », soit 16 % de plus qu'au Japon, mais 6 % de moins qu'en RFA. La France occupait la 7ème place parmi les 19 pays industrialisés.

Je laisse donc aux spécialistes, le soin de compter, contester les chiffres ou de les approuver, sinon de les affiner.

Le cœur du problème, c'est que depuis la désintégration de la France et la mise en coupe réglée de ses institutions par l'UE, j'ai le grand déplaisir de parler de mon pays quasiment au passé, et d'être contrainte de parler de l'UE au présent.

Nous nous sommes fait escroquer, spolier de notre destin commun. Ce destin ne peut se trouver dans l'âme damnée de l'UE, pour la bonne raison que l'UE est une construction totalement artificielle, c'est du pré-fabriqué de carton-pâte et de papier dollar, qui porte pompeusement le nom d'Euro, et qui ne tient que par la volonté ferme des Eurocrates Bruxellois accrochés à leurs sièges et leurs privilèges exorbitants, conquis à force de chantage envers les peuples, de mensonges, et grâce à la veulerie des politiciens européens, complices, et traîtres.

Combien de traités scélérats ont été pondus à Bruxelles, dans le secret des think tank européistes et otaniens, à force de compromissions de ces mêmes politiciens œuvrant dans l'ombre du parlement européen où l'ombre s'agite et la lumière, exclue.

Cela va faire bientôt cinquante ans que l'UE couve son projet démentiel de destruction des États-Nations. Elle est presque parvenue à ses fins. Et avec, la longue cohorte de ses dégâts irréparables, direct ou collatéraux.

Je parlais de la Serbie, mais pensons à la Grèce, emblématique victime. Martyre. Peuple dépecé, dépossédé, réduit à la pauvreté, à la misère.

Et après ? Que restera-t-il de nos amours entre cette UE si « pacifique » ! et les peuples qu'elle s'ingénie à vouloir garder dans son giron monstrueux de gorgone tentaculaire ?

Posons-nous la question de notre réel désir d'appartenance à l'UE ?

Est-il spirituel, moral, politique ? Il n'est rien de tout cela, parce que cette appartenance n'existe pas. Nous ne pouvons pas, nous, les Européens, appartenir à une entité bureaucratique fondée de toutes pièces par des entités étrangères à notre façon de penser et d'agir, nous ne nous reconnaissons pas dans cet appareil, ce cancer qui ronge de l'intérieur et de l'extérieur, nos Nations, nos États, nos Peuples, nos Coutumes, notre façon de vivre.

Alors, passons à la question suivante : Qu'est-ce que pour nous, être Européens ?

Aujourd'hui comme hier, et peut-être bien plus que demain, notre appartenance est territoriale. Nous vivons sur un Continent vieux comme le monde, fait de terres, de côtes et de mer, de montagnes, de rivières et de fleuves... et de pays. Et l'Europe n'a pas attendu l'UE pour s'inventer. Nous sommes Européens comme d'autres sont Océaniens ou Asiatiques ou Africains. Ni plus, ni moins.

Qu' est-ce qu'être Européens, sinon vivre sur une terre multi-millénaire, un territoire, un continent, qui va d'Est en Ouest, depuis les monts Oural jusqu'à l'extrémité Nord-Ouest de la France, la protubérance rocheuse du Finistère, et à l'extrême sud de l'Espagne, le détroit de Gibraltar ? Au Nord, les Îles Ferroé et plus au Nord encore, l'Islande ?

Qu'est-ce qu'être Européens, après l'appartenance territoriale, sinon l’appartenance à des multitudes de cultures différentes, de traditions différentes, de rites, de cultes, différents ?

Également l'appartenance à une histoire, qu'elle fût glorieuse, féconde, malheureuse ou remplie d’infamie, qu'elle vît des périodes fastes, ou de récession, des épisodes destructeurs ou novateurs, d'abaissement moral ou de renaissance, nos trajectoires historiques parallèles ou opposées entre Nations, nos malheurs communs, nos destins erratiques, nos fautes, nos qualités intrinsèques, nos erreurs, nos renonciations, nos pardons, notre destin, tragique ou lumineux, ce destin, mais bon Dieu, c'est le nôtre !

Qui ne peuvent en tant qu'Européens si diversifiés par les langues, les coutumes et les mœurs, les influences, et l'histoire de chaque Nation, les nôtres, se contenter de l'uniformisation militaire et a-culturelle venue d'ailleurs, que nous imposent l'UE, et ses paperassiers à la manœuvre derrière leurs bureaux de tecks ou de verre fumé, non élus, anti-démocratiquement installés ?

L'Europe, c'est l'histoire d'abord des Nations qui la composent, ces longues maturations patientes du temps qui passe. Or, ce sont à ces Nations et à ces États légitimes que l'UE, la plus illégitime des constructions mise en place, conteste le droit inaliénable, aux pays et aux peuples, pourtant, de disposer d’eux-mêmes et de leur destin.

C'est qu'ils sont voraces, les paperassiers et les ploutocrates européistes. Ils en veulent toujours plus. D'années en années, sous l’œil cérébral de Washington, le technocrate bruxellois opère à cœur ouvert, desquame, ouvre, titille la plaie et surgit tout d'un coup la béance infecte de ses œuvres. La mort des peuples, et l'écrasement total de leur volonté.

Bruxelles impose ! Plaque sa grande main sur nous ! Sans relâche.

Vous en voulez ? Vous en aurez !

Publicité

Comment ?

Par les traités. Et leurs articles. Leurs lois d'airain !

(Article 32, 63, désindustrialisation des pays). C'est fouillé, c'est précis, c'est sans ambages.

Cela s'appelle le TFUE.

L'article 106, lui c'est de la très belle couture. C'est grâce à lui que des lois scélérates ont pu voir le jour comme la loi El Khomri/Macron, grâce à quoi des « libéraux » trépignent de joie, rien qu'à entendre prononcer ces mots qui sont à l'oreille, la douceur du velours, lorsque grâce à l'article 106, ils pourront brader au nom de l'UE, le « patrimoine public national », démanteler les « services publics », ce que le TFUE, qui agit au nom des grands groupes « privés », ne se privera pas de faire.

Article 121, alors là c'est toute la protection sociale qui est attaquée. La Sécurité Sociale en tête, car les think tank veillent au grain, et à mon avis le pactole promis est d'importance avec la privatisation totale de la Sécurité sociale.

La Sécu ! Ah ! Ce « machin »gaulliste, cette « chose exécrable » du CNR, que les libéraux voudraient bien voir disparaître, jeter aux oubliettes, à jamais !

Et pour clore le tableau bien sombre de l'Europe-c'est-l'avenir ! Nous avons, parmi la ponte bruxelloise, l’œuf d'autruche : les G.O.P.E. (Grandes Orientations des Politiques Économiques) de l'UE, dictées par Washington, exécutées par Bruxelles. Attendez de voir !

L'UE s'attaque à tout ce qui garantissait la pérennité de l’État, de la France et des 27 autres pays européens.

Est-ce suffisamment clair ?

Washington et l'OTAN, se sont réservés au sein de l'UE le rôle de « superviseurs », en Chef ! Et leur très obligeante servante UE, la Grand ordonnatrice de Pompes Funèbres pour l'enterrement définitif des États-nations. Parce que nous aurons bientôt les « 50 propositions pour l'UE pour 2030  ». Ils voient loin et ne doutent de rien.

J'insiste, j'insiste... L'esprit de l'UE est condamnable. C'est sa nature hégémonique, globaliste, totalitaire, ce sont les raisons secrètes et délictueuses moralement et techniquement de la création du monstre qui sont condamnables derechef. Elles sont nées de l'esprit trouble et calculateur des faux-réformateurs se réclamant de l'évolution vers la modernité et sous le faux-prétexte de libérer les peuples, elle est née des décombres de la dernière guerre mondiale et des rêves de grandeur impériale de quelques hommes politiques outre-atlantique ou européens, formés à ce dessein.

Le pilier du projet ? Un ancien Nazi allemand récupéré par le gouvernement américain de l'époque et convié à la tâche de calquer sur le projet Nazi d'une Nouvelle Europe et d'un Ordre Nouveau, celui d'une nouvelle Europe technocratique, impersonnelle et totalitaire. Je dois avouer que cela me laisse pantoise. Projet Nazi qui consistait à faire de l'Europe un vulgaire assemblage de land politico-financiers, technocratiques, sans âme, sans but, sans destin. Les membres s'actionnant à Bruxelles, la tête pensante outre-Atlantique. Et c'est de ce projet que nos Césarion aux petits-pieds, ont, pendant des décennies, organisé une des plus vastes entreprise de propagande et de désinformation pour faire accepter la marchandise frelatée. C'est ainsi que l'on présenta aux Français les « bienfaits » de Maastricht et les délices de Schengen et la félicité d'une Consitution Européenne !

Ce projet que l'on nous a présenté comme la panacée universelle, est bien né, oui, dans les arcanes les plus obscures du XXe siècle. Et si l'on a la curiosité de comparer ce projet de la nouvelle Europe d'Hitler, détaillé dans Mein Kampf, force est de constater que nous y retrouverons tous les ingrédients, les ferments de l'UE, avec son totalitarisme, son arbitraire. N'oublions pas non plus, que les Nazis furent les premiers à inventer le principe de gouvernement « technocratique », ce fut même un exemple qui fut suivi par beaucoup, en Europe et dans le reste du monde. C'étaient des spécialistes, des organisateurs, des planificateurs.

Seulement voilà, si l'UE a pris le chemin de cette réalisation bruyante et tonitruante, elle n'est pas REFORMABLE, et rien dans ses textes et articles ne laisse à penser qu'elle est NEGOCIABLE.

« Lorsque l'on dîne avec le diable, il faut une très longue cuillère  », or, nous nous apercevons que bien de nos femmes et hommes politiques, par confort intellectuel, ou idéologie ou naïveté, allez savoir, dans une projection contractuelle qui ne peut exister réellement, pensent pouvoir re-négocier les traités, d'égal à égal. Il faut bien les lire pour s'apercevoir que le moindre mot, la moindre virgule, le moindre espace, ont été prévus de telle sorte que sa majesté l'UE n'acceptera jamais de RE-NEGOCIER avec quiconque, des traités parfaitement verrouillés. Pour sa Majesté l'UE, il n'y a pas d'autre alternative.

Le SEUL ESPACE NEGOCIATEUR DE SORTIE, LE SEUL ARTICLE VALABLE, en la matière, pour sortir de l'UE, c'est l’article 50, que l'ONU a imposé à l'UE, devant le verrouillage excessif et qui commence à s'imposer de facto dans les esprits, comme la seule et unique issue possible à la libération des États-Nations européens de cet insupportable carcan.

Les Anglais ont voté pour le Brexit, et sortiront, les Français leur emboîteront-ils le pas un jour ou l'autre ?



230 réactions


  • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 26 décembre 2016 08:46
    Merci pour cet article utile.

    Vous écrivez :
    « Mais dans quelle langue fallait-il le leur dire pour nous faire comprendre ? »

    La réponse est peur-être qu’ils ne comprennent que le langage qu’ils utilisent eux-mêmes en Afrique et en Syrie et dont ils sont prêts à se servir contre nous : les armes.

    « Ils », ce ne sont pas les ectoplasmes inconsistants que l’on nous donne à élire.
    Ce sont les forces (Bilderbers, Trilatérale, NOM, etc...) qui les manipulent et qui n’auront aucun scrupule à tirer dans le tas le jour où ils se sentiront réellement en danger.

    • Alren Alren 26 décembre 2016 12:14

      @Jeussey de Sourcesûre

      Qui tirerait contre nous ? Qui a des armes pour cela ? Les militaires, gendarmes et policiers.

      Dans notre pays, ces personnes, pères de familles pour la plupart ont reçu une éducation puis une formation professionnelle qui leur interdiraient un tel crime inexpiable. Les militaires français d’aujourd’hui ne sont pas comparables aux militaires chiliens de 1973 qui ont permis le putsch de Pinochet contre le peuple, le peuple tout entier, hormis la frange de la haute bourgeoisie.

      Sans compter qu’après les premiers morts parmi les civils, le pays entrerait en ébullition et que les putschistes seraient tellement minoritaires qu’ils n’auraient plus qu’à fuir à l’étranger ou se rendre comme les putschistes d’Alger (« putsch des généraux ») en 1961.

      Les exploiteurs, les ennemis du peuple français n’ont que la propagande et l’exploitation de la naïveté des citoyens pour maintenir leur emprise détestable et nuisible.

      L’UE est, comme aurait dit Mao-Tsé-Toung, « un tigre de papier ». Contrairement à ce ce que ressasse les UPR, désobéir aux traités est très facile. Il suffit que le gouvernement indépendantiste dise qu’il ne les appliquera plus désormais. Et les menaces d’un Junker ou d’un Schauble sur un pays aussi puissant que la France seraient sans effet.


    • Pyrathome Pyrathome 26 décembre 2016 14:19

      @Alren
      Contrairement à ce ce que ressasse les UPR, désobéir aux traités est très facile. Il suffit que le gouvernement indépendantiste dise qu’il ne les appliquera plus désormais.
      .
      Si on décide de ne plus appliquer les traités, ce qui serait normal eu égard au référendum de 2005 ( qui serait même très amplifié aujourd’hui), alors je ne vois pas l’intérêt de rester accroché dans cette engeance de crapules et d’escrocs.....Le mieux serait donc d’en sortir définitivement de manière normale et démocratique en respectant le code de procédure, c’est à dire l’article 50 comme le RU.....
      Il n’y en a qu’un qui le propose directement sur son élection sans passer par la case référendum, c’est le programme UPR....
      Par ailleurs, si un référendum devait avoir lieu sur ce sujet, le résultat serait probablement plié d’avance, comme dans bien d’autres pays, et ce, bien malgré la propagande outrancière........


    • Pyrathome Pyrathome 26 décembre 2016 14:33

      @Orange Skink 42
      Shawshaw, arrête de jouer les snippers, j’ai une armure blindé, ne gaspille pas tes munitions......smiley smiley


    • Pyrathome Pyrathome 26 décembre 2016 14:53

      @Orange Skink 42
      Oh yeah man, shake my key, bab ! B :) smiley


    • manu manu 26 décembre 2016 16:12

      @Orange Skink 42 et pyratome

      Franchement vous vous croyez où ? vous avez quel age ?

      Pyratome : ton gourou, pote à Pasqua, qui à fait 0,87 aux régionales ne sert qu’à prendre des voix au seul candidat de gauche qui a une chance de finir président, comme le FN.


    • manu manu 26 décembre 2016 16:23

      @manu

      Je voulais dire que le FN ne sert qu’à prendre des voix comme l’UPR.

      Vous êtes payés combien pour défendre ce pantin des ultra riches ?


    • sirocco sirocco 26 décembre 2016 23:09

      @Alren

      "Qui tirerait contre nous ? Qui a des armes pour cela ? Les militaires, gendarmes et policiers.« 

       
      Tout-à-fait. Durant ces derniers mois, en France et en Allemagne notamment, les »forces de l’ordre« (au service du pouvoir en place) ont renforcé leurs prérogatives grâce aux attentats (Paris, Nice, Berlin), ces massacres de civils dont le scénario apparaît vraiment bien huilé : le terroriste »oublie« à chaque fois ses papiers dans son véhicule, ce qui permet à la police de le »retrouver« et de le descendre sans que personne n’ait pu l’interroger... On est alors obligé de se contenter des explications officielles. Et la vis se resserre un peu plus autour des libertés individuelles, du moins le peu qu’il en reste.

       
       
      Ces attentats sont tombés à point nommé pour permettre au gouvernement fasciste de la France d’instaurer l’état d’urgence, lequel, comme on peut l’observer, devient perpétuel.

       
       
      Avant que le cloporte élyséen ne sombre dans l’égout de l’histoire, on peut s’attendre à ce qu’il accorde aux flics français la »présomption de légitime défense", c’est-à-dire le permis de tuer n’importe qui, n’importe comment, n’importe quand en toute impunité sans même avoir à se justifier, une mesure qui constitue la principale de leurs revendications et qu’ils attendent avec impatience. Avec ça oui, les militaires, gendarmes et policiers auront vraiment pour principale fonction de tirer contre les civils à la demande de l’exécutif.

       

      Attendons de voir par quelles mesures se traduira pour les Allemands le dernier attentat à Berlin.


    • Legestr glaz Ar zen 26 décembre 2016 23:19

      @Alren

      « Il suffit que le gouvernement indépendantiste..... » ?????

      De qui parlez vous ? Vous venez d’inventer un nouveau gouvernement ? Un gouvernement très démocratiquement élu ? Vous ne savez pas que toute structure a besoin de hiérarchie ?

      Vous êtes en train de nous proposer une dictature ? Un gouvernement « indépendantiste » qui ne respecterait plus la constitution ?

      Vous vous égarez.


    • Jonathan Livingstone 27 décembre 2016 10:07

      @Alren « Sans compter qu’après les premiers morts parmi les civils, le pays entrerait en ébullition et que les putschistes seraient tellement minoritaires qu’ils n’auraient plus qu’à fuir à l’étranger »

      Comme en Ukraine ??

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 10:24

      @Alren
      Désobéir aux Traités est simple, il suffit que les contribuables soient d’accord pour payer les millions d’euros de sanctions...
      Exemple : 10 millions d’euros pour refus des OGM

      Ou bien : 57 millions d’euros pour infractions sur la pêche


      Il serait intéressant que les Insoumis expliquent quels sont les articles des Traités que Mélenchon envisage de ne plus appliquer ??


    • Alibaba007 Alibaba007 27 décembre 2016 15:57

      @sirocco « Qui tirerait contre nous ? Qui a des armes pour cela ? Les militaires, gendarmes et policiers. »


      L’Union Européenne est depuis longtemps déjà à la recherche d’une armée privée pouvant intervenir contre le peuple sans distinction de race, religion,et appartenance nationale, régionale... et dans n’importe quel pays de L’UE.

      Les lois autorisant l’armée à faire usage des armes sur la population sont déjà en vigueur d’après le traité de Lisbonne signé par Sarkosy, en cas « d’émeutes »...



      En Suisse en 1932 (pays hors UE), on a déjà fait l’expérience de l’armée qui tire sur le peuple lors d’une manifestation à Genève, Ils avaient envoyé des soldats de l’autre bout du pays pour être sur qu’ils n’auraient pas de refus lors d’une sommation de tirer sur la foule.
       smiley







    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 19:28

      @manu
      Il y a plus de 20 millions d’abstentionnistes, et les Mairies sont en train d’enregistrer un rush sur les inscriptions sur les listes électorales... Cessez donc de pleurnicher.


    • Alibaba007 Alibaba007 29 décembre 2016 09:16

      @Fifi Brind_acier

      Tout à fait Fifi, c’est d’ailleurs ce que je mentionne dans mon lien « une armée privée » juste ci-dessus... smiley 


    • raymond 29 décembre 2016 18:37

      @Alren
      "Qui tirerait contre nous ? Qui a des armes pour cela ? Les militaires, gendarmes et policiers." hum, vous avez la télé ?


  • cétacose2 26 décembre 2016 08:53

    L’union Européenne est une poule trop « lourde » qui pond des œufs trop fragiles ,ce qui va conduire inévitablement à une.. .omelette mal cuite .


  • Francis JL 26 décembre 2016 09:25

    Bpnjour Nicole Cheverney,

     
    J’ai lu cet article en modération, et j’ai un peu oublié mes éventuels commentaires, mais pas de souci : ils étaient tus positifs.
     
     Etant donné que votre article est le premier publié en ce lendemain de Noël, permettez moi de copier-coller ici un commentaire.
     
     Entendu ce matin Anthony Bélanger, le nouveau Bernard Guetta de France Inter auto-investi de la fonction de porte parole de l’UE, au sujet de la dernière résolution de l’ONU condamnant Israël, je résume :
     
    ’’ Israël qui est respectueux des résolutions de l’ONU à qui il doit son existence, voit comme une trahison le refus d’Obama d’opposer son Veto à la dernière en date. ’’
     
     On sait que les activistes pro-israéliens sur ce site se plaignent ad nauseam de l’ONU au motif que cette organisation internationale, le seul véritable embryon de communauté internationale, a voté 350 (trois cent cinquante) résolutions condamnant la politique de l’Etat hébreux dans le conflit, israëlo-palestinien : ces jérémiades répétées constituent un formidable modèle d’anthologie en matière du fait hautement condamnable de se prévaloir de ses turpitudes. 
     
     Cette déclaration d’Anthony Bélanger fustigeant la Obama au seul motif que les USA ont toujours opposé leur Veto aux décisions condamnant Israël - 35 selon lui - est à mes yeux à ranger en place d’honneur dans le panthéon des crapuleries.
     
     Je le remarque au passage que Anthony Bélanger, en charge de faire l’édito matinal de France Inter la radio payée par les Français, n’a pas dit un mot sur la catastrophe aérienne qui s’est produite au dessus de la Mer Noire en ce jour de Noël, d’un avion russe qui s’est crashé avec 90 personnes à bord dont 60 membres des Cœurs de l’Armée Rouge, et qui ne compte aucun survivant. 
     
     Comble de notre peine, ces musiciens, véritable trésor national russe, se rendaient en Syrie pour y donner un concert en l’honneur de la victoire russo-syrienne sur les terroristes et les rebelles soutenus par l’Otan.
     
     J’adresse ici mes condoléances les plus attristées aux familles des victimes et à tout le peuple russes. Je ne sais pas pourquoi je pense soudainement à l’assassinat de l’archiduc-François Ferdinand à Sarajevo. 

    • Doume65 26 décembre 2016 11:19

      @JL
      Eh bien, moi qui pensait Guetta « irremplaçable » ! smiley


    • Francis JL 26 décembre 2016 11:28

      @Doume65
       

       Aucun larbin n’est irremplaçable.
       
       smiley

    • baldis30 26 décembre 2016 11:49

      @JL

      bien sûr « payé par les français »

      mais son avancement dû à sa soumission au pouvoir en place ...

      L’honneur (euh de quoi s’agit-il ? )..... ?


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 26 décembre 2016 13:08

      @JL



      ’’Je remarque au passage que Anthony Bélanger, en charge de faire l’édito matinal de France Inter la radio payée par les Français, n’a pas dit un mot sur la catastrophe aérienne qui s’est produite au dessus de la Mer Noire en ce jour de Noël, d’un avion russe qui s’est crashé avec 90 personnes à bord dont 60 membres des Cœurs de l’Armée Rouge, et qui ne compte aucun survivant.’’

      ça en dit long sur les priorités médiatiques du service dit public ’Français’. Et à l’instar de Nicole Cheverney l’auteure de cet article, qui fait bien de rappeler les exploits des derniers monarques-valets-sbires du mondialisme qui n’en font qu’à leur tête en France, je me reconnais de moins en moins dans ce pays de ???

      J’ajoute que je connais depuis très longtemps les Choeurs de l’Armée Rouge car mon père bien qu’absolument pas communiste aimait bien la musique Russe en général et collectionnait les vinyls (25cms) importés de Russie par un petit magasin disparu depuis belle lurette. Tous ces artistes talentueux disparus d’un seul coup sont une lourde perte.

      La Russie dans l’art, aussi bien la peinture que la musique ou la danse, continue d’enseigner des règles de base (classiques) qui font clairement défaut dans nôtre pays devenu un laboratoire à ciel ouvert d’études visant à crétiniser, abrutir le plus parfaitement possible la génération future. C’est presque du MkUltra dans le texte, même pas secret...

      Ici ; les étudiants des beaux arts (art plastique) sortent de l’école sans savoir tenir un pinceau ni mélanger 3 couleurs de base, c’est comme ça, alors ils copient leur gourous contemporains, perpétuant un art officiel sans queue ni tête. Je me souviens d’un jeune peintre russe sortant juste de ses études qui avait fait une série de paysages marseillais dans les année 2000 qui sortaient tellement de l’ordinaire local de par la maîtrise du dessin et des couleurs, que tous ses tableaux se sont arrachés dans une galerie où j’exposais, ce n’était pas non plus Il Tintoretto ou Van Gogh, mais bon.

      Gicler de cette europe le plus vite possible apparaît plus qu’urgent. Problème ; vu la constitution monarchique qui permet ici à n’importe qui de faire n’importe quoi sans avoir aucun compte à rendre, déclencher des guerres, assassiner ; ’’cibler’’ qui on veut quand on veut, vendre le Patrimoine à ses frères ou cousins (sarko banque de france)... 

      Et surtout faire précisément le contraire du discours électoral pourtant filmé, enregistré, voir moa président, jeter un bulletin de vote équivalant à un chèque en blanc à un escroc intouchable dans une urne sans fond ce sera sans moi.

      Qui parle de modifier quoi que ce soit à ce système chez les candidats à la magistrature suprême  ???

      Risque pas ! on se rajoute plutôt des protections anti-haute-trahison, on se triple son salaire, on bafoue les référendum, on veut même ’supprimer les juges’ (sarko

      Aujourd’hui, on promet plus rien, à quoi ça sert ? On en serait plutôt à bien faire acte de contrition à ses maîtres européos-mondialistes, en promettant de bonnes mesures austéritaires, immigratoires surtout pas de référendum (lrps) quitte à gouverner par ’’ordonnances’’ dans une ’’nouvelle démocratie’’, protégés par cette exception française...

      Alors forcément, quelque chose finira bien par mettre fin naturellement à cette pseudo république complètement perverse et pervertie ; qui, quoi, nous verrons bien...


    • Francis JL 26 décembre 2016 13:15

      @Piere CHALORY
       

       merci de votre ajout ici. Je suis entièrement d’accord avec votre commentaire.
       
       Excepté ceci peut-être, vous dites : ’’cette pseudo république complètement perverse et pervertie’’
       
       Ce sont les dirigeants qui sont pervertis. Et ces dirigeants sont inféodés à ceux qui veulent tuer la République, cette exception française.

    • Piere CHALORY Piere CHALORY 26 décembre 2016 13:29

      @JL


      ’’Ce sont les dirigeants qui sont pervertis. Et ces dirigeants sont inféodés à ceux qui veulent tuer la République, cette exception française.’’

      Bien d’accord avec vous, la République et son ’liberté égalité fraternité’ est une noble idée, sauf que dans les faits, les frères libres et égaux sont assez peu nombreux, par rapport à l’ensemble de la population.

       smiley




    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 26 décembre 2016 17:39

      @JL

      Bonjour et merci d’avoir apprécié mon article.

       Ce fameux article 50 mériterait une plus large audience auprès de l’opinion publique. Car la plupart des électeurs ne le connaissent pas, et ne croient que les promesses des démagogues, féminines et masculins qui se targuent de pouvoir re-négocier des traités in-négociables. 

      Ce que j’explique dans mon article.

      Mon propos n’étant pas ici de fustiger tel ou tel parti. N’ayant pas de temps à perdre avec des polémiques stériles. Ce que je constate seulement c’est le flou artistique entretenu par les démagogues qui surfent sur le vent de l’opinion de plus en plus hostile à l’UE, avant les élections et qui aussitôt, après les élections retomberont dans la routine actuelle, préparer à nouveau les élections suivantes, et venir faire leur marché sur Internet pour piocher des idées sur les réseaux sociaux. 

      Pour moi le plus important c’est l’usage de l’article 50 ensuite la mise en place d’un nouveau CNR.
      Au vu de la situation actuelle je ne vois rien d’autre qui puisse relever notre pays si mal en point.


    • Francis JL 26 décembre 2016 18:14

      @Nicole Cheverney

       je suis bien d’accord que les promesses de renégociation sont illusoires. Mais avant de prendre la décision de quitter cette UE, il faut s’interroger sur les alternatives : les pièges et les écueils sur la route de la sortie ne manqueront pas.
       
       Si l’on décide de sortir de l’UE pour redresser le pays avec les recettes libérale, c’est cuit d’avance. Il faut envisager un changement radical de politique intérieure et faire faire l’inventaire exhaustif des difficultés à résoudre, et trouver des solutions. 
       
       Et prendre acte que les ennemis de l’intérieur ne joueront pas le jeu.
       
       

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 10:40

      @Piere CHALORY
      L’explication de la déliquescence de l’art occidental se trouve sans doute ici :
      « Quand la CIA infiltrait la culture »


      « Le Congrès pour la liberté de la culture financé par la CIA »

      "Pour contrer l’influence soviétique en Europe, les États-Unis ont constitué, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, un réseau d’élites proaméricaines. La CIA a ainsi financé le Congrès pour la liberté de la culture, par lequel sont passés de nombreux intellectuels européens, au premier rang desquels Raymond Aron et Michel Crozier. Chargés, pendant la Guerre froide, d’élaborer une idéologie anticommuniste acceptable en Europe à la fois par la droite conservatrice et par la gauche socialiste et réformiste, ces réseaux ont été réactivés par l’administration Bush. Ils constituent aujourd’hui les relais européens des néo-conservateurs états-uniens."


  • fred.foyn 26 décembre 2016 10:09
    Union Européenne = Nouvelle secte des « banquiers » dirigée par le Don-Merkel...

    • manu manu 26 décembre 2016 16:35

      @Tall

      Marine Le Pen présentait aux journalistes une « campagne » contre le Tafta, mais :

      Le FN aux abonnés absents sur le Tafta.

      Et pour le secret des affaires ils ont tous votés pour.


    • manu manu 26 décembre 2016 16:42

      @manu

      Si Marine était vraiment contre l’UE et soucieuse des pauvres elle ne serait pas à droite de l’UMP, merci d’ouvrir les yeux.


    • Legestr glaz Ar zen 26 décembre 2016 23:39

      @Tall

      Ne traitez pas les autres de menteurs lorsque vous même n’êtes pas exempt de ce reproche. La Commission européenne ne possède pas les prérogatives pour entrer en négociation, n’est-ce pas Tall ?


    • Legestr glaz Ar zen 28 décembre 2016 06:17

      @Tall

      C’est toujours un plaisir de vous démontrer que vous écrivez des contre vérités. 

      Avec vous c’est assez facile puisque vos arguments restent le plus souvent au niveau des coloriages de maternelle. 

    • lloreen 29 décembre 2016 21:39

      L’ex roi ne reçoit plus que 995.000 euros par an d’où son énorme malaise...
      http://blog.lesoir.be/docs/2013/11/07/dotation-royale-qui-gagne-combien/

      C’est évident qu’avec si peu d’argent et des soucis d’hébergement (rien qu’une villa à la Côte d’Azur et un yacht), il ne peut pas non plus être généreux tous les jours avec les pauvres...


  • lloreen 26 décembre 2016 11:22

    L’escroquerie du siècle, c’est la dette.L’UE n’est qu’une de ses nombreux prolongements, dont le terrorisme d’état nécessaire à une bande d’usurpateurs pour prendre la main sur les états devenus de vraies dictatures au fil du temps.
    En France l’état d’urgence se allonge à perte de vue, les médias sont un pur outil de propagande qui désinforment et lobotomisent à tour de bras et la disparition de l’argent liquide se dessine en filigrane.Tous les ingrédients nécessaires à cette dictature sont mélangés depuis longtemps et les français sont malades de ce régime indigeste.
    Finalement, aucun souci:le cartel pharmaceutique gouverne leur santé...


  • lloreen 26 décembre 2016 11:23

    pardon (...) : rallonge


  • Durand Durand 26 décembre 2016 12:04

    @Nicole Cheverney,




    Le temps passant, nos vocabulaires et nos expressions pour décrire la forfaiture et l’absurdité de l’Union Européenne se font plus précis, plus incisifs et plus expressifs avec de moins en moins de mots... 

    La conscience désormais quasi complète de toutes les facettes de cette union s’exprime presque en mode succinct, poétique et nous devons prendre garde à ne pas délaisser ou dénigrer ceux à qui les impératifs du quotidiens ne permettent pas le temps d’information et d’analyse dont d’autres bénéficient.

    A ce titre, j’apporterai sur un complément à l’un de vos paragraphes :

    « Lorsque l’on dîne avec le diable, il faut une très longue cuillère  », or, nous nous apercevons que bien de nos femmes et hommes politiques, par confort intellectuel, ou idéologie ou naïveté, allez savoir, dans une projection contractuelle qui ne peut exister réellement, pensent pouvoir re-négocier les traités, d’égal à égal. Il faut bien les lire pour s’apercevoir que le moindre mot, la moindre virgule, le moindre espace, ont été prévus de telle sorte que sa majesté l’UE n’acceptera jamais de RE-NEGOCIER avec quiconque, des traités parfaitement verrouillés. Pour sa Majesté l’UE, il n’y a pas d’autre alternative. »

    En effet, vous citez le confort intellectuel, l’idéologie ou la naïveté comme causes probables des propositions de réforme des traités faites par certains candidats mais vous oubliez que de nombreux Francais n’auront pas le temps d’avoir nos convictions d’ici le printemps. Parmis ceux-ci, nombreux sont ceux qui n’ont jamais connu l’indépendance nationale et hésitent à se désolidariser de manière abrupte de 60 ans d’intégration européenne... 

    Les propositions de réforme des traités sont donc à considérer surtout comme une démagogie nécessaire à un rassemblement suffisant pour en finir avec l’UE.
    Aux hésitants, la preuve de l’irréformabilité des traités sera apportée par l’échec des négociations et ils comprendront alors, comme nous avons la chance de le comprendre nous-mêmes, que la seule issue est l’article 50. 

    Dénigrer cette démagogie, c’est dénigrer une grande partie de l’électorat qui n’a pas la possibilité intellectuelle de s’informer comme ceux qui écrivent sur ces pages.

     Il y a donc des démagogies que l’urgence peut justifier.

    Et d’autant plus que parmis les hésitants, se trouvent une grande partie de ceux qui chaque jour, produisent encore le peu de richesse nationale nous permettant de faire bouillir la marmite...

    Il y a donc également des démagogies que le respect peut justifier.

    Gardons-nous de tout intellectualisme et autre élitisme dont serait issue, pour le coup, la pire forme de démagogie.


    • lloreen 26 décembre 2016 13:39

      @Durand
      « la seule issue est l’article 50. »

      C’est une vision totalement erronée et naïve de le croire. La seule solution est la mise en place d’une assemblée constituante.
      Les républiques sont des corporations (entreprises) gouvernementales dirigées et contrôlées par la City de Londres (Rothschild) et par conséquent elles sont régies par le CCU( code commercial uniforme-ou droit maritime). Imaginer une seconde que ces dirigeants de filiales commerciales -entièrement soumis à la haute finance internationale qui les finance ainsi que tous les conseillers et experts qui les entourent- ont le moindre intérêt à renégocier des traités imposés par ceux qu’ils servent est aussi réaliste que la croyance au père Noël.


    • Durand Durand 26 décembre 2016 14:18

      @lloreen


      Vous ne m’avez sans doute pas bien lu... Je ne crois pas à une négociation des traités et sans rentrer dans la polémique que vous indiquez, la seule divergence de nos 28 intérêts nationaux suffit à me convaincre qu’elle est plutôt irréaliste.

      Que le transgressisme qui sied à la gauche vous fasse préférer l’illégalité pour sortir de l’UE est une posture qui ne regarde que vous mais que vous devrez confronter à l’avis des Français, que pour ma part, je vois déjà très hésitants sur la fin de l’UE et que je vois mal accepter, en plus et de manière concomitante, un changement radical de constitution. C’est un programme plutôt chargé et qui comporte trop d’incertitudes.

      Par contre, je vois comme indispensable la création du référendum d’initiative populaire pour soulever, une fois libérés de la dictature de Bruxelles, toutes les questions qui préoccuperont les Français, y compris constitutionnelles.

      Mais c’est votre affaire...

    • lloreen 26 décembre 2016 15:20

      @Durand
      "Que le transgressisme qui sied à la gauche vous fasse préférer l’illégalité pour sortir de l’UE est une posture qui ne regarde que vous".
      C’est là que vous vous trompez....Ce n’est absolument pas une question d’illégalité mais de légitimité, si vous comprenez la nuance.
      Les traités sont légaux dans le sens où ils sont conformes au droit commercial ou autrement dit au CCU, c ’est à dire en fonction de dispositions acceptées par les parties au contrat qui sont des corporations gouvernementales.
      La république française est une société commerciale enregistrée en tant que telle à la SEC américaine (security & exchange commission) et absolument pas un état de droit disposant d’un gouvernement légitime représentant le peuple français.Cette situation n’est pas propre à la France et est exactement identique dans toutes les républiques du territoire européen.
      Toutes les républiques sont sous le contrôle et la direction de la City de Londres (Couronne)

      Aucun peuple ne sera jamais représenté dans une république parce que la république dispose de personnes juridiques (fictions) tenues en esclavage pour faire tourner un système dont elles font les frais alors qu’un peuple est constitué d’êtres humains qui sont des personnes naturelles faites de chair et de sang.

      En ce qui me concerne je ne suis ni de gauche ni de droite ni de n’importe quelle orientation directionnelle à géométrie variable.Je suis libre et souveraine.


    • Durand Durand 26 décembre 2016 16:12

      @lloreen



      « je suis libre et souveraine »

      Vous avez de la chance ! 

      Je me sentirai libre quand l’initiative de la formation du droit français sera re-nationalisée.



    • lloreen 26 décembre 2016 17:35

      @Durand
      En quoi la formation du droit français changera quelque chose à la situation ? Il n’y a pas de droit français, belge, allemand ou guatémaltèque .Il y a le droit naturel pour tous les êtres humains, un point c’est tout. Le reste c’est du verbiage et du tripotage.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 26 décembre 2016 17:53

      @Durand

      Bonjour,

      Il ne s’agit pas d’intellectualisme ou autre élitisme. Mais aller dire aux Français qu’il y a mille et une façons de sortir de l’UE, soit par renégociation des traités, c’est mettre les boeufs avant la charrue, et fouetter, cela n’avancera pas plus !

      D’autre part si l’ONU, a imposé à l’UE l’article 50, c’est bien qu’elle a jugé le verrouillage de l’UE anti-démocratique. D’ailleurs, c’est tout à fait logique. Il n’était pas question pour les concepteurs de l’UE que le moindre grain de sable vienne gripper la machine.
      Nous sommes bel et bien prisonniers depuis Maastrichit et Schengen.


    • Durand Durand 26 décembre 2016 18:23

      @lloreen



      Si vous considérez que les règles constitutionnelles que se donne un peuple pour optimiser sa situation sociale ne servent à rien, pourquoi vouloir faire une assemblée constituante et quelles seront les chances que soit respecté le droit qui en émanera puisque vous ne le respectez pas vous-même le droit existant sous prétexte qu’il ne vous convient pas ?

      Vous me faites penser à NDA qui a rédigé un article de sortie dans le traité de substitution qu’il compte présenter aux 26 mais qui refuse d’appliquer la procédure de l’article 50 pour sortir de l’UE...

      Ce qui garanti la démocratie, c’est précisément l’application du droit et des règles qu’impose ce droit pour pouvoir être modifié.

      Et là, vous n’êtes déjà plus crédible lorsque vous parlez de droit et de démocratie.

    • Durand Durand 26 décembre 2016 19:45

      @Nicole Cheverney


      « c’est mettre les boeufs avant la charrue, et fouetter, cela n’avancera pas plus ! »

      Essayez en fouettant les bœufs plutôt que la charrue !



      Vous dites : « ça n’avancera pas plus » 

      La démagogie de la renégociation des traités permet à MLP de rassembler beaucoup d’indécis et d’inquiéts qui assimilent la fin de l’UE à la fin de l’Europe mais qui sont globalement d’accord avec son programme pour la France. 

      Ceux-là ne sont pas à l’upr, ni avec JLM, ni avec NDA... 

      Rassurés par la proposition de MLP de conserver une ouverture particulière vers les autre pays européens, ils voterons pour elle et beaucoup d’entre eux pour la première fois...

      Cela devrait lui permettre d’arriver au second tour et d’emporter l’élection si suffisamment de consignes de vote sont données en ce sens.

      Et comme je considère ce scénario comme le plus probable, je ne vois pas l’intérêt de cette guerre des eurosceptiques alors qu’il reste tant de gens à convaincre de la nécessité de sortir de l’UE, et qu’au second tour, il faudra bien faire avec les deux finalistes...(je considère comme peu probable la présence de deux eurosceptiques au second tour, mais bon, sait-on jamais ?...)



      Vous dites : « D’autre part si l’ONU, a imposé à l’UE l’article 50, c’est bien qu’elle a jugé le verrouillage de l’UE anti-démocratique. D’ailleurs, c’est tout à fait logique. Il n’était pas question pour les concepteurs de l’UE que le moindre grain de sable vienne gripper la machine. 
      Nous sommes bel et bien prisonniers depuis Maastrichit et Schengen. »

      Ce que vous écrivez n’a pas de sens....

      Si l’ONU, les Conventions de Vienne en réalité..., ont imposé un article de sortie au traité de Lisbonne, c’est que cette règle du droit international s’impose à tout traité international. L’ONU n’a pas pour rôle de juger du caractère démocratique ou anti-démocratique d’un traité. 

      Par ailleurs, si l’article 50 existe, c’est bien qu’on peut en sortir...
       Alors pourquoi conclure en disant que nous sommes prisonniers de Maastricht et Schengen alors que l’article 50 nous permet juridiquement de sortir du traité de Lisbonne qui regroupe l’ensemble des dispositions des traités antérieurs ?

      J’ai du mal à vous suivre, là... Si on sort de Lisbonne, on sort de toutes les dispositions des traités européens depuis le traité de Rome !

    • lloreen 26 décembre 2016 20:06

      @Durand

      Je n’ai jamais dit que la constitution ne sert à rien , j’ai uniquement dit qu’avant de pouvoir rédiger une constitution il faut commencer par disposer du droit naturel inhérent à chaque être humain.
      Si le droit naturel n’existe pas il y a peu de chances qu’un peuple existe.Pour l’instant aucun peuple n’existe parce que les individus sont frappés de mort civile par le Cestui que (vie et à ce que je sache, un mort n’a plus de droits civiques. Pour l’instant, le peuple est inexistant et je pense qu’il suffit d’ouvrir les yeux pour s’en rendre compte. Les individus ne comptent qu’en tant que numéros (carte d’identité, S.S., numéro de permis de conduire, de compte bancaire) tant qu’ils sont les esclaves du système en place, à savoir celui de l’abomination de la dette.
      Il faut « gagner sa vie » et « travailler pour vivre » comme si la vie était un don des banquiers.
      Le mot « peuple » est bien entendu galvaudé et moqué par les élites qui savent pertinemment bien que le peuple n’existe pas (encore).La preuve, c’ est que tout se décide au-dessus de la tête des populations.
      La démocratie est le contrôle du gouvernement par le peuple. Je n’ai pour l’instant vu cela dans aucun pays sauf l’Islande en 2009 et sa


    • Durand Durand 27 décembre 2016 10:51

      @lloreen


      La constitution française a été approuvée par référendum par 79,25 % des Français. 

      Si vous voulez changer de constitution, débrouillez-vous pour en faire autant !

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 11:10

      @lloreen
      Vous prenez tous les problèmes à l’envers. Par ignorance des Traités européens.
      La dette, c’est le résultat de l’article 123 du TFUE, qui interdit aux Etats d’emprunter à taux 0% à leur Banque centrale.
      Vous ne pourrez jamais résoudre le problème de la dette publique en restant dans l’ UE.


      Une Constituante est destinée à faire une autre Constitution.
      C’est interdit par les Traités européens, en particulier par le Droit Communautaire !

      "La primauté du droit européen sur les droits nationaux est absolue. Ainsi, tous les actes européens ayant une force obligatoire en bénéficient, qu’ils soient issus du droit primaire ou du droit dérivé.

      De même, tous les actes nationaux sont soumis à ce principe, quelle que soit leur nature : loi, règlement, arrêté, ordonnance, circulaire, etc. Peu importe que ces textes aient été émis par le pouvoir exécutif ou législatif de l’État membre. Le pouvoir judiciaire est également soumis au principe de primauté. En effet, le droit qu’il produit, la jurisprudence, doit respecter celui de l’Union.

      La Cour de justice a estimé que les constitutions nationales sont également soumises au principe de primauté. Il revient ainsi au juge national de ne pas appliquer les dispositions d’une constitution contraire au droit européen."


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 11:18

      @Durand
      Relisez le programme de Marine le Pen de 2012, il ne comporte aucun trace de Frexit, ni d’article 50, ni de sortie de l’ OTAN, nada, wallou, rien du tout ! Elle veut « remettre à plat les Traités », comme si cela dépendait d’elle !! Cela dépend de l’avis des 26 autres.


      Le programme officiel du FN pour 2017 sera publié en Février, d’ici là, merci de ne pas broder ce qui vous arrange.

    • Durand Durand 27 décembre 2016 12:31

      @Fifi Brind_acier




      Non non !..., le programme de MLP pour 2017 est déjà publié concernant la sortie des traités et/ou de l’UE !

      http://www.frontnational.€com/pdf/redonner-sa-liberte-a-la-france.pdf

      Pour l’article 50, c’est en bas à droite du graphique...

      Et dans le programme de 2012, l’article 50 était dans les premiers mots de la première phrase de son programme détaillé sur l’Europe ;

      – « Dans le cadre de l’article 50... »...etc... Vous ne l’avez pas lu ?


      Ce n’est pas le programme que vous présentez dans votre lien, mais la profession de foi, espèce de raclure ! 

      Les professions de foi ne comportent jamais tous les détails du programme d’un candidat mais l’essentiel de ces programmes. C’est faire un faux procès à MLP de critiquer son programme en publiant sa profession de foi. 

      C’est là encore une manifestation peu glorieuse de votre malhonnêteté intellectuelle et de vos faibles moyens pour vous faire connaitre...

      Asselineau ne mentionnait pas non-plus tous les détails de son programme dans sa profession de foi, mais l’essentiel de son programme, comme tous les autres candidats.
      Sinon les professions de foi devraient comporter des dizaines de pages à distribuer dans toutes les boîtes aux lettres et les micros partis comme l’upr n’en auraient pas les moyens...

      Et comme en plus, l’immense majorité des français jettent aussitôt à la poubelle et sans les lire, les liasses qu’ils reçoivent, imaginez le gaspillage s’ils recevaient les programmes complets de tous les candidats !...

      Ce qui vous rend ridicule, ce ne sont pas les faibles moyens dont dispose l’UPR pour se faire connaitre mais la panoplie de méthodes infâmes que vous employez pour exister.

      Ce n’est pas l’Union Populaire Républicaine que vous semblez défendre, mais l’Union des Petites Raclures !

      Mais bon, ne changez rien !... Ça distrait et ça fait passer le temps jusqu’au mois d’Avril où vous obtiendrez quand-même un « R.I.P. » en consolation !

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 20:21

      @Durand
      Je comprends que ça vous énerve quand on vous met sous le nez le décalage entre les discours et les engagements écrits... Les professions de foi sont le résumé du programme d’un Parti politique. Elles sont imprimées à plus de 44 millions d’exemplaires. Chaque mot est pesé, ce sont les engagements officiels d’un candidat vis à vis de ses électeurs.


      Le FN n’est pas le seul à faire « un décalage » entre les discours et les écrits...
      Votre copain Dupont Aignan est un spécialiste aussi du genre.

      La preuve que la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN ne sont pas des priorités pour le FN, c’est qu’il n’en parle pas en 2012.
      Attendons de voir la profession de foi suivante... 

    • Durand Durand 27 décembre 2016 20:53

      @Fifi Brind_acier



                     DÉSOLÉ MAIS VOUS N’ÊTES PLUS CRÉDIBLE ...

    • Legestr glaz Ar zen 27 décembre 2016 22:20

      @lloreen

      Non, je crois que la mise en place d’une assemblée constituante est une vision totalement erronée et naïve. 

      Ce qu’il faut, lloreen, c’est une plus juste répartition des richesses, n’est-ce pas ? La constituante on s’en moque pourvu qu’on ait une juste répartition des richesses. 

      Alors, postulons pour une plus juste répartition des richesses. Pourquoi s’encombrer avec l’idée d’une constituante ? Dîtes le moi. 

    • Durand Durand 27 décembre 2016 23:45

      @Ar zen




      Toi, tu sais parler aux femmes, hein... 

      Nickel, l’Arsène !

    • franc 28 décembre 2016 13:24
      @lloreen
      Ouh la la ,vous allez faire bondir les upéristes tel Fifi Brin d’acier et Arzen qui ne jurent que par l’article 50 pour sortir de l’UE

    • lloreen 29 décembre 2016 21:58

      @Ar zen
      « Pourquoi s’encombrer avec l’idée d’une constituante ? Dîtes le moi. »

      « 

       »Toute Société dans laquelle la garantie des droits n’est pas assurée,
      ni la séparation des pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution."

      Article 16 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789

      Une nation souveraine est régie par une constitution. Or, dans l’état actuel des choses, le territoire français se trouve sous la dictature et la tyrannie de la haute finance internationale dont une des filiales internationales est l’entreprise gouvernementale appelée « union européenne ».

      Si les français veulent retrouver leur souveraineté, leur liberté et le droit de disposer d’eux-même comme le dispose la Déclaration universelle (supra légale) des droits de l’homme et du citoyen de 1789, une assemblée constituante, un organe de droit qui se situe au plus haut niveau en droit international doit être organisée.C’était aussi la voie suivie pas les islandais et celle que suivent actuellement des citoyens allemands.
      Si les habitants du territoire français veulent continuer à laisser une bande d’escrocs et de criminels les dépouiller eux et leur pays c’est leur droit.D’après ce que j’ai compris, ce n’est pas le choix de la majorité.


    • lloreen 30 décembre 2016 17:38

      @Fifi Brind_acier
      « Vous prenez tous les problèmes à l’envers »

      Je prends les problèmes à la source et non pas en cours de route. Le problème n’est pas l’article Y X OU Z du traité commercial lambda de la république A B C ou D mais le fait que du fait du Cestui que (vie) les individus sont considérés comme CIVILEMENT MORT et rabaissés au rang d’une CHOSE PUBLIQUE (res publica) administrés par le droit maritime (droit de l’amirauté britannique ou CCU).
      C’est enfantin à comprendre, non ?


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 26 décembre 2016 13:43
    «  »L’Union Européenne, l’escroquerie du siècle !«  »

    Et c’est maintenant que vous vous rendez compte ! Allez donc jusqu’au premier de mes commentaires sur Agoravox et lisez mes articles, vous trouverez que non seulement j’ai expliqué cette arnaque mais qu’en plus elle n’aura aucune issue heureuse pour les peuples de la vraie Europe ! 

    La France qui a refusé de publier mes écrits de 2001 et de 2003 et qui ne veut pas écouter mes propositions ira d’échec en échec et de plus en plus profondément dans la médiocrité !

    • Pyrathome Pyrathome 26 décembre 2016 14:28

      @Mohammed MADJOUR
      Et c’est maintenant que vous vous rendez compte !
      .

      Bonjour Mohammed,
      Les gens se sont déjà exprimé là-dessus en 2005, ils ont dit NON à cette europe néolibérale qu’on leur proposait, mais les dirigeant ont passé outre par des actes de haute trahison de Sarkosy et Hollande à suivre....
      Voilà la vraie réalité des choses pour l’instant...


    • lloreen 26 décembre 2016 15:25

      @Pyrathome

      Que les gens disent non ne change rien au problème tant qu’ils acceptent de rester dans le corset de la capitis diminutio maxima qui est exactement le statut qu’ils ont dans une corporation gouvernementale(république) régie par le droit maritime (code commercial uniforme) .


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 26 décembre 2016 17:56

      @Mohammed MADJOUR

      Bonsoir,

      Il y a longtemps que je considère que l’UE est une escroquerie. J’ai toujours voté NON à ces fantaisies burlesques (Maastricht et référendum 2005).

      Vos écrits sont certainement intéressants et pourquoi ne pas les faire publier sur Agoravox ? Je pense que vous apporterez ici, une vision peut-être plus large du débat.


    • tf1Groupie 26 décembre 2016 19:18

      Superbe brochette, je fais une copie d’écran !


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 26 décembre 2016 20:44

      @tf1Groupie

      Superbe brochette, je fais une copie d’écran !

      Décidément vous aimez beaucoup les écrans ! smiley


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 décembre 2016 15:17

    Euuuh, si ça a débouché sur nada, c’est peut-être un peu la faute aux obsédés du « Non de gauche » ???

    Et aussi à trois politiciens de grands talent qui ont étouffé la contestation dans l’oeuf, à savoir N Sarkozy, F Bayrou et S Royal...


  • tf1Groupie 26 décembre 2016 15:34

    La France est également une escroquerie :
    La France de l’an 1000 n’a rien à voir avec celle d’aujourd’hui.

    Pis que ça : en 1700 la Corse et la Guadeloupe ne faisaient pas partie de la France.

    J’espère que l’auteure est favorable à ce que la France, cette Nation artificielle, soit démembrée pour redonner la Liberté aux Peuples qui la composent ?


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 décembre 2016 09:53

      @tf1Groupie

      à cette différence près que l’UE fait la preuve de sa vacuité depuis de longues décennies, alors que la France justifie d’une profondeur un peu plus importante.

      Pourquoi ne pas changer, certes, mais à condition d’avoir mieux, ce qui est très loin d’être prouvé.


    • tf1Groupie 27 décembre 2016 10:11

      @Olivier Perriet

      Vu les nombreuses péripéties régionales et velleités d’indépendance (Corse, Bretagne, Pays-Basque, Polynésie ...) difficile de dire que la construction Française n’a pas connu de décennies agitées.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 11:24

      @tf1Groupie
      Vous avez raison, de nombreux « régionalistes - indépendantistes » espèrent que dans l’ Europe des euro-régions, quand les Etats Nations auront disparu, ils seront « autonomes »...

      C’est à dire gérés directement par Bruxelles, au lieu de Paris...


      Il suffit de voir dans quel état se trouve la Grèce sous tutelle directe de Bruxelles, pour comprendre qu’ils se font bien des illusions...

    • tf1Groupie 27 décembre 2016 11:44

      @Fifi Brind_acier

      Certes, chacun a sa vision de l’autonomie, la Californie elle-même réfléchit au séparatisme.

      Et vous savez ce qu’il en est du Royaume-Uni.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 20:30

      @tf1Groupie
      J’hésite sur la tectonique des plaques, la Californie est désormais dans l’ Union européenne ?


      Les euro-régions sont le moyen trouvé par la mondialisation pour se débarrasser de ces encombrants Etats nations, toujours capables de légiférer contre la finance et les multinationales... Diviser pour mieux régner, si vous voyez ce que je veux dire...

      L’Etat en miette dans l’Europe des euro-régions" Le monde diplo.


    • Durand Durand 28 décembre 2016 00:15

      @tf1Groupie


      « J’espère que l’auteure est favorable à ce que la France, cette Nation artificielle, soit démembrée pour redonner la Liberté aux Peuples qui la composent ? »

      À chaque fois que la France a été en danger, c’est librement que les « Peuples qui la composent » ont renouvelé leur alliance... 
      Et tu voudrais la diviser,... par les temps qui courent ?!!

      Dans quel but ?

      Tu t’emmerdes, tu sais pas quoi faire, t’as lancé sa comme ça, sans réfléchir , ou bien tu as une idée derrière la tête ? 

      Tu est Français, au moins... ?

  • Odin Odin 26 décembre 2016 16:02

    @Nicole Cheverney, Merci pour cet excellent article


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 26 décembre 2016 18:24

      @Odin

      Merci d’avoir apprécié cet article qui en fait n’est qu’un premier jet, je pense l’affiner d’ici peu, il me manque encore quelques références, pour en faire un deuxième volet complet. 


  • Las_Casas Las_Casas 26 décembre 2016 16:33

    Yves Chandelon, haut-fonctionnaire de l’OTAN retrouvé une balle dans la tête  : sa famille ne croit pas au suicide http://www.sudinfo.be/1746355/article/2016-12-21/yves-chandelon-haut-fonctionnaire-de-l-otan-retrouve-une-balle-dans-la-tete-sa-f


  • Richard Schneider Richard Schneider 26 décembre 2016 17:40

    Bonsoir Madame, 

    Excellente mise au point concernant cette escroquerie que l’on appelle « construction européenne » !
    Rappelons-nous la campagne pour le référendum de Maastricht : 
    - L« Europe, c’est la paix » (Fabius - qui appelait étrangement à voter contre le référendum en 2005 - encore un politique qui n’agit que selon ses convictions) ;
    - L’Europe c’est la prospérité et le bonheur (sic).
    Vous avez parfaitement analysé ces mensonges.
    Aujourd’hui, je suis persuadé que malheureusement les Français n’OSERAIENT plus avoir le courage d’agir comme en 2005.

    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 26 décembre 2016 18:21

      @Richard Schneider

      Bonsoir et merci.

      Concernant Fabius je me suis toujours posé la question des raisons qui l’ont poussé à faire campagne pour le NON au référendum de 2005. Il doit y avoir anguille sous roche.

      Quant à la capacité des Français de leur volonté de sortir de l’UE, elle est inversement proportionnelle au métraquage médiatique ce qui est plus que rassurant pour la suite des événements.

      Je reste optimiste.


  • lloreen 26 décembre 2016 18:16

    La tyrannie de l’UE et de toutes ses filiales (républiques) est déjà quasiment en place.
    Si vous voulez vous documenter sur les racines nazies de l’UE, je vous invite à prendre connaissance de l’excellente contribution du docteur Matthias Rath.
    https://michelduchaine.com/2014/06/25/livre-numeriqueles-racines-nazies-de-lunion-europeenne-de-bruxelles-par-dr-mathias-rath/

    Cette dictature a pu se mettre en place subrepticement aux lendemains de la seconde guerre mondiale. Elle sera aboutie lorsque tous seront pucés et que l’argent liquide sera aboli, ce qui se met en place aussi.

    https://fr.sott.net/article/28318-Guerre-au-cash-et-pucage-de-masse-vers-la-dictature-integrale

    L’UE est celle de toutes ces succursales situées sur les territoires européens et les Etats-Unis sont l’union de tous les états de non-droit internationaux sous le contrôle et la direction de la City de Londres.

    Toutes ces entreprises gouvernementales faussement désignées sous le nom « d’états » n’ont pas de territoires mais s’y greffent en usurpant des prérogatives régaliennes. 


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 26 décembre 2016 18:26

    Bonjour Nicole Cheverney,
    .
    Merci pour cet article.
    .
    Pourquoi à l’UPR nous ne proposons pas aux français de renégocier les traitées de l’UE , voire d’organiser un référendum sur la sortie de l’UE comme le propose le FN dans sa dernière version, la 22 ème version du FN sur la sortie de l’UE ?
    https://www.youtube.com/watch?v=LwvnNJO6RBo
    .
    La réponse à été évoque dans cet article.
    .
    Les français ce sont déjà exprime au sujet durant référendum français sur le traité établissant une constitution pour l’Europe, le « non » avait recueille 54,68 % des suffrages exprimés en 2005 !!!
    .
    https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_fran%C3%A7ais_sur_le_trait%C3%A9_%C3%A9tablissant_une_constitution_pour_l’Europe
    .
    A l’UPR c’est clair et net, pas de renégociations ! Quand une pomme est pourri on la jette !!!
    .
    Adhérer à l’UPR signifié d’être d’accord avec les trois mesures basiques suivantes pour pouvoir restaurer la démocratie en France :
    a) sortir de l’UE par l’article 50
    b) sortir de l’Euro
    d) sortir de l’OTAN
    .
    Nous n’enfumons pas les français en leur proposent un nouveau référendum sur ses trois mesures essentielles, mais bien sur d’autres questions essentielles...
    .
    Le fonctionnement des instances européennes
    Une vidéo, avec un exemple sur les OGM, à l’appui :
    Régis CHAMAGNE, les institutions de l’UE (analyse nodale)
    https://www.youtube.com/watch?v=TR2EiJaIXCE
    .
    Quand on à visionné cette courte vidéo on comprend qu’il est illusoire de vouloir renégocier les traitées de l’UE ! La pomme est ultra pourri !!!
    L’UE (la commission européenne) est une dictature et pas une démocratie !
    .
    Les TUE et les TFUE sont des traitées pourris, il n’y rien à renégocier car c’est simplement utopique :
    https://www.youtube.com/watch?v=UPpXKtSJcRI
    .
    L’UPR est le seul parti politique qui décortique les articles du TUE et du TFUE pour expliquer les réels intentions / significations des traitées aux français
    https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2010/11/UE-escroquerie-12mai2016-WEB_V2.pdf
    .
    Cela fait des années que nous faisons de la pédagogie auprès des français, nous faisons appel à l’intelligence des français ! Et pendant ce temps la les grands merdias prennent des français pour des cons en les désinforment, sur la politique de l’UE, sur la Russie, sur l’Ukraine, sur les événements du proche et moyen orient, etc !
    .
    Dans les grands médias on nous parle jamais des articles du TUE et du TFUE !!!
    Jamais il nous ont explique ce qui signifie les articles 32 et 63 du TFUE ou l’article 38 et 39 du TFUE ou l’article 106 du TFUE, etc.
    https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2010/11/UE-escroquerie-12mai2016-WEB_V2.pdf
    .
    Mais DIABLE pourquoi les « grands » médias laissent les français dans le noire sur la porté de ses articles ?
    Un journaliste, dans une conférence européenne à la quelle j’ai assisté à Bordeaux, nous disait que c’est trop complique les français ne le comprennent pas !
    .
    En réalité les journalistes ne veuillent pas que les français découvrent la réalité, qu’il s’agit des traitées fait par l’oligarchie financière pour assurer voire renforcer les intérêts et retombes financières pour les ultra-riches.
    .
    Ses traites sont contre les intérêts des peuples européens, contre l’intérêt général !
    Ses traitées placent l’intérêt privée haut dessus de l’intérêt général !!!
    Ce sont des traites esclavagistes !
    .


    • Odin Odin 26 décembre 2016 20:41

      @eau-du-robinet

      Je partage à 99% votre commentaire sur la situation de notre pays ainsi que la réalité du programme de l’UPR pour retrouver notre souveraineté nationale et je salue la qualité de votre militantisme pour faire comprendre cette réalité. (avec Fifi et bien d’autres).

      Vous avez entièrement raison sur la véracité de ce programme que j’apprécie beaucoup. Mais je vais me faire l’avocat du diable en étant pragmatique :

      Sachant qu’il faut, pour devenir président, avoir près de 18.000.000 de votes exprimés au 2ème tour. 

      « Nous n’enfumons pas les français en leur proposent un nouveau référendum »

      Là est le gros problème de l’UPR à 5 mois des élections en raison de l’ostracisme des médias envers l’UPR et qui ne devrait pas changer beaucoup. Dire l’intégralité de la vérité dans ces conditions avec 10, 20, 30 voir 40.000 adhérents alors que la grande majorité des « veautants » n’ont jamais entendu parlé du TUE ou TFUE c’est aller droit dans le mur.

      « c’est trop complique les français ne le comprennent pas ! »

      Je pense que beaucoup n’ont pas compris que le FN est lui conscient de cette réalité, d’où l’ambiguïté sur la sortie de l’UE.

      Je pense, en étant réaliste, que l’UPR et DLF devraient s’allier avec le FN pour sortir de cette chienlit qu’est l’UE, quitte pour M. Asselineau d’avoir un fauteuil de Ministre avec certitude au lieu de celui de l’Elysée totalement illusoire.

      Pour la France, il serait mieux un gouvernement PS, centre LR ou

      un gouvernement FN, UPR, DLF. Pour moi le choix est simple.

       


    • lloreen 26 décembre 2016 20:50

      @eau-du-robinet
      Excusez-moi mais je ne comprends pas. Vous dites :
      « A l’UPR c’est clair et net, pas de renégociations ! Quand une pomme est pourri on la jette !!! » (je suis bien d’accord)
      Et plus loin vous écrivez :
      "Adhérer à l’UPR signifié d’être d’accord avec les trois mesures basiques suivantes pour pouvoir restaurer la démocratie en France :
      a) sortir de l’UE par l’article 50
      b) sortir de l’Euro
      d) sortir de l’OTAN« 

      Premièrement on n’a à sortir de nulle part d’où on n’est jamais entré. Dès 1990 et la »réunification« de la RFA et de la RDA » qui n’ a jamais eu lieu juridiquement, tous ces politiciens (mot qui n’a aucun sens).

      Toute l’humanité est tenue en esclavage à cause de la situation actuelle de l’ Allemagne. En 1990, tous les peuples de la terre ont été trompés. Juridiquement, la réunification entre la RFA et la RDA n’ a jamais eu lieu le 3 octobre 1990.Actuellement la République fédérale d’Allemagne est une société basée aux États-Unis, ce qui peut être prouvé sans aucun doute.


      Il n’ existe pas d’ état appelé République fédérale d’Allemagne pas plus qu’ il n’ existait d’état appelé Allemagne jusqu’au au 04 Avril 2016, date à laquelle des citoyens allemands se sont réunis en assemblée constituante d’ Allemagne .Tous les contrats, les traités et tous les accords sans exception que la RFA a conclus à partir du 18 juillet 1990 ne sont pas valides. Ces accords n’ ont aucun fondement juridique. A cause de cette fraude, tous les autres pays sont également trompés, pillés et détruits par ce consortium du nom de République Fédérale d’Allemagne, sous les ordres des Etats-Unis d’ Amérique et d’ autres bénéficiaires et investisseurs.

      Jusqu’ à présent, la Grèce constitue le meilleur et le pire exemple à la fois. Les habitants de la République Fédérale d’Allemagne ainsi que les autres peuples d’ Europe perdront tout comme c ’ est déjà le cas en Grèce:leur identité et leur culture, leurs biens et leurs droits sur leurs terres. La République Fédérale d’Allemagne, au même titre que toutes les autres entreprises gouvernementales de ce monde, est sont régie non pas par le droit constitutionnel et international, mais par le droit maritime et le droit commercial.Il n’ existe plus de citoyens protégés par l’état mais uniquement des ressortissants d’unions économiques tel que le stipule la Loi fondamentale-

      Conditions générales-à partir de 1990.

      L’Union européenne a été créée par les élites, sans aucun fondement juridique, dans le but d’instaurer leur « Nouvel Ordre Mondial ». Des lobbyistes agissant dans l’ intérêt des banques et des consortiums commerciaux s’ y activent, sans aucun mandat électoral.Il s’ agit d’ une union non légitime d’ entreprises gouvernementales se faisant passer pour des états de droit internationaux. Une telle Europe détruit les cultures et les nations et elle vole les biens de tous les individus. La République Fédérale d’Allemagne constitue le moteur de ce développement en Europe parce que son gouvernement n’ est pas le mandataire du peuple allemand, mais celui des élites étrangères de ce monde.
      Dans son arrêt du 25 Juillet 2012 , la cour constitutionnelle fédérale a invalidé toutes les élections ayant eu lieu dès 1956. Un grand nombre d’ allemands ne sont pas au courant de ces faits et les autres européens sont trompés également.

      Le 17 Juillet 1990, l’ organe d’ occupation du nom de république fédérale, créé le 23 mai 1949 a été abrogé suite à la suppression de son champ d’ application territorial - article 23 de l’ ordonnance "Loi fondamentale de 1949", sans être remplacé. Dans la nuit du 17 au 18 juillet à 0.01 heure, l’ organe d’ occupation du nom de République Fédérale d’ Allemagne s’ est donc éteint de droit, ainsi que sa Loi fondamentale et tous ses autres règlements militaires de même que tous les états fédéraux de l’ organe d’ occupation du nom de République Fédérale d’ Allemagne. Cette abrogation est entrée en vigueur le 29 Juillet 1990 - voir : BGBL (journal officiel) II, page 885/890, en date du 23 Septembre 1990.

      Références légales:cf Arrêt de la corporation - Cour constitutionnelle fédérale (BverfGE 3, 288 (319f):6, 309 (338,363)  :" Les lois sans champ d’ application territorial n’ ont pas de validité et ne sont pas exécutoires".
      D’ autres jugements tout aussi importants de tribunaux de grande instance existent également. Ce 17 Juillet 1990, les quatre alliés s’affranchirent eux-mêmes du droit international sous la forme de la Convention de la Haye, ils reconduisirent librement l’ Allemagne dans ses frontières du 31 décembre 1937 et supprimèrent simultanément toute fonction aux acteurs de la RFA et certaines positions par choix. Les Allemands devaient dorénavant reconstruire leurs services publics.
      Suite à cette abrogation sus-mentionnée,l’ ONU supprima sur requête des anciens alliés, l’ ex RFA de 1949 enregistrée sous le code d’identification de pays N°280 et l’ ex RDA enregistrée sous le code le numéro d’identification de pays N°278 de ses registres. 
      Le territoire libéré reconduit dans ses frontières du 31 décembre 1937 fut enregistré sous la même appellation issue des proclamations et des documents d’ occupation de 1945 Deutschland/Germany (Allemagne) sous le nouveau code d’ identification de pays N°276.Il n’ existait rien d’ ailleurs rien d’ autre à libérer. De fait la RFA tout comme la RDA sont juridiquement nulles.
       Le gouvernement de l’époque du Dr H.C. Helmut Kohl ainsi que tous les autres soi-disant fonctionnaires de l’ ex république fédérale en Allemagne, dans la fédération et dans toutes les zones de commandement militaire « Bundesländer » perdirent leur fondement juridique et par voie de fait toute fonction et tout pouvoir décisionnel. Ils étaient habilités dans leur nouveau rôle de citoyen allemand ordinaire au même titre que n’ importe quel autre citoyen d’ origine allemande, à restaurer l’ état allemand en convoquant une assemblée constituante. Amorcée sous la présidence du Dr Wolfgang Schäuble, cette assemblée fut rapidement dissoute faute de résultat et sans qu’ il soit donné d’ explication. L’union du 03 octobre 1990 avec le second organe d’ occupation de l’ Allemagne centrale du nom de RDA n’ a existé à aucun moment faute de fondement juridique, de fondement de droit et de fondement de fait.Les nouveaux états fédéraux de l’ ex RDA se seraient réunis le 03 octobre 1990 sous la loi fondamentale, article 23, abrogée dès le 17 juillet 1990, bien que ces nouveaux états fédéraux ne se soient crées que le 14 octobre 1990.
      Un jugement de la société commerciale -Tribunal aux affaires sociales de Berlin de 1991 ainsi qu’ un jugement de la société commerciale-Cour constitutionnelle fédérale ont invalidé le contrat de réunification et donc la soi-disant réunification dans les mois suivants.
      La création commerciale du« territoire économique réunifié République Fédérale d’ Allemagne de 1990" comprenant les territoires de l’ ex République Fédérale en Allemagne de 1949 et le territoire de la RDA débuta le 29 août 1990 avec la création de la « Bundesrepublik Deutschland Finanzagentur GmbH », Frankfurt/Main, Handelsregisterbuch HRB 51411 " (Sàrl Agence financière  de la RFA, Francfort/Main immatriculée au Registre du Commerce-RC N°  51411). Cela eut pour effet que non seulement les anciennes puissances d’ occupation perdirent leurs effectifs mais aussi que son successeur- RFA de 1990- perdit toute importance selon le droit international.
      Cette nouvelle RFA se transforma en consortium économique privé régi uniquement par le droit commercial international et dans lequel ni le droit international, ni le code civil etc. ne sont applicables. En violation du droit international et des fondements du droit constitutionnel, ce consortium économique RFA continue à appliquer les droits de réserve et les lois militaires des alliés issues du contrat de transition de 1955 par l’ adoption du contrat 2+4 de 1990 en les associant à leurs conditions générales.
      Le simple constat que ces contrats commerciaux s’ annulent partiellement mutuellement se fait sans même devoir considérer le droit international.Tous les autres territoires allemands sous administration étrangère conservèrent leur ancien statut. Bien que tous les territoires du vaincu reconnus dans leurs frontières au 31 décembre 1937 soient libres en vertu du droit international, ils continuent à être administrés illégalement par la nouvelle RFA et selon des accords politiques juridiquement nuls après le 18 juillet 1990, en fraudant le droit international.

    • lloreen 26 décembre 2016 20:56

      @lloreen
      pardon : (...) tous ces politiciens ne sont rien d’autre que des chefs d’entreprise (gouvernementale).


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 11:41

      @Odin
      Il peut se passer beaucoup de choses en 5 mois... Les médias presstitués sont en mode panique, après le Brexit, l’élection de Trump, l’éviction de Hollande, de Juppé, de Sarkozy, de Mattéo Renzi, et Merkel est sur un siège éjectable ... , + la libération d’ Alep, rien ne se passe comme prévu.
      Qui aurait prédit cela il y a 6 mois ?? Personne.

      Comme beaucoup de Français mécontents de l’ UE, vous pensez sans doute que critiquer fortement l’UE = vouloir en sortir. Rien n’est plus faux. Il n’est pas possible à l’ UPR de s’allier avec tous ceux qui veulent « changer les Traités », car ils veulent rester dans la construction européenne.


      L’UPR veut en sortir définitivement et unilatéralement.


      Exemple Dupont Aignan : il veut faire un referendum... sur un nouveau projet européen.

      Ou le FN qui fait un meeting à Milan pour expliquer :
      « Plus libres, plus forts, une Autre européenne est possible ! »

      L’UPR ne veut pas d’une Autre Europe, mais plus d’Union européenne du tout !


    • Durand Durand 27 décembre 2016 12:44

      @Odin



      Merci pour votre commentaire concernant l’upr... Je n’aurais pas dit mieux.

       Il ne suffit pas d’avoir le meilleur programme pour gagner ! Encore faut-il avoir une stratégie de communication en rapport avec la perception réelle de l’électorat...

       Mais quand l’orgueil « de laver plus blanc » aveugle le patron et ses militants... !

    • Durand Durand 27 décembre 2016 12:51

      @lloreen
      Super, lloreen !... Vous avez enfin compris !...


      Continuez à vous répondre à vous-même car manifestement votre trip n’intéresse personne...

    • eau-du-robinet eau-du-robinet 27 décembre 2016 13:43

      Bonjour Odin,
      .
      Merci pour votre commentaire.
      .
      — début de citation —
      " Pour la France, il serait mieux un gouvernement PS, centre LR ou un gouvernement FN, UPR, DLF. Pour moi le choix est simple. "
      — fin de citation —
      .
      Pour moi aussi le choix est simple j’ai soutiendra le programme de l’UPR, car depuis 10 ans nous poursuivons les mêmes objectifs et nous n’avons pas changé notre position sur des questions essentielles.
      .
      Tant que le FN est dirigé par un clan familial il trainera d’arrière lui le sombre passé de son fondateur malgré toutes les efforts des nouveau dirigeants du FN.
      Le FN est entrent de changer, se relooker, il pioche des idées à droite comme à gauche même chez l’UPR, cela ne m’inspire pas de confiance, cette instabilité !
      Puis cette haine de la part du FN à l’encontre des étrangers ne me fera jamais adhérer aux idées du FN. C’est aussi la question pour la quelle le FN n’a jamais accédé au poste suprême celui du président depuis plus de 40 ans d’existence et un support médiatique hors du commun !
      .
      A l’UPR on veut restaurer une vrai représentativité politique en France :
      .
      Voici quelques extraits de notre programme
      .
      Instaurer l’équité du financement public pour les activités politiques.
      Ce financement sera strictement proportionnel aux voix reçues à chaque élection, décomptées dès la première voix.

      .
      Supprimer le système de parrainage des candidats à l’élection présidentielle
      l sera remplacé par un système de parrainage par un minimum de 50.000 citoyens, résidant dans au moins 50 départements, avec un maximum de 5000 parrainages par département.

      .
      Reconnaître le vote blanc comme un vote à part entière.
      Annuler le scrutin et convoquer de nouveau les électeurs en cas de vote blanc majoritaire, avec interdiction aux candidats du vote précédent de se représenter.
      .
      Nous intensions sont clairement affiché dans notre programme, ce qui n’est pas le cas des autres partis politiques qui font des girouettes sur les questions essentielles.
      .
      Cela m’énerve quand je vois qu’on veut renégocier les traitées, construire une autre Europe !
      Cela fait 40 ans qu’on nous promet une autre Europe !
      .
      J’ai décide de prendre le raccourci, la voie que propose l’UPR, hors le FN nous amène sur une route inconnue, une route de détours sur les questions européennes, une route ou on désigne les étrangers comme bouc-émissaires, c’est un chemin que je ne souhaite pas emprunter !
      .
      Il est grands temps que le français arrêtent de voter pour le moins pire !
      .
      Et elle persiste Marine, malgré les efforts de Jean-Lin Lacapelle, le « super-DRH » du FN pour élever le niveau de culture générale et politique des frontistes :
      Voici le dernier exemple en date qui fait parler du FN, enfin de Marine Le PEN :
      .
      " Marine Le Pen s’est attiré jeudi une volée de critiques en prônant de barrer l’accès à l’école aux enfants étrangers en situation irrégulière et de faire payer la scolarité pour ceux dont les parents en situation régulière ne travaillent pas. "
      http://www.ladepeche.fr/article/2016/12/08/2474866-scolarite-des-enfants-etrangers-marine-le-pen-critiquee.html
      .
      Marine Le Pen veut faire payer des enfants qui se trouvent déjà en détresse et dans une situation économique difficile !
      La famille le PEN ne peut pas résister de faire appel à l’instinct reptilien des électeurs français, c’est dans l’ADN de la famille Le PEN
      .
      L’UPR propose aux français un programme fédérateur pour libérer la France et pour restaurer la démocratie !
      .
      AU FN je n’ai pas non plus l’impression qu’ils ont l’intension de restreindre le pouvoir de l’oligarchie financière.
      Le programme républicain de l’UPR regorge de mesures qui vont à l’encontre des intérêts de l’oligarchie financière, restreignant leur pouvoir, mesures indispensables pour placer l’intérêt général haut dessus de l’intérêt public ! C’est pour moi une des raisons essentielles pourquoi on nous barre l’accès aux grands médias, surtout quand on veut restaurer la pluralité médiatique et nationaliser TF1 !
      https://www.upr.fr/wp-content/uploads/docs/Programme%20Presidentiel%20-%20Livret%20V10.pdf
      .
      .


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 27 décembre 2016 13:47

      correction :
      restreignant leur pouvoir, mesures indispensables pour placer l’intérêt général haut dessus de l’intérêt privée !


    • Alainet Alainet 27 décembre 2016 17:21

      @Fifi Brind_acier    Bonjour Fifi : J’espère qu’Asselineau pourra disposer de 500 signatures..pour que ce débat puisse avoir lieu enfin au grand jour dans les médias mainstream.. mais Hollande a réduit le temps de parole des petits candidats avec la loi Urvoas.. le PS pourrait subir le même sort + tard, s’il subit 1 déconfiture ; qui sait ?!
      - J’ai toujours été pour la disparition de cette imposture mortifère, qui ne cesse d’étioler notre souveraineté, de faire de la casse sociale et nous menace d’1 grave crise bancaire (voir Jovanovic).. et de rejoindre l’autre Europe qui marche plutôt bien : l’AELE/EFTA ( il reste 4 Pays).
      http://www.universalis.fr/encyclopedie/association-europeenne-de-libre-echange/


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 20:40

      @Alainet
      Bonsoir, les Maires commencent à comprendre ce que signifie la réforme territoriale : la disparition de milliers de communes, et des départements, au profit des regroupements de communes et de régions à taille européenne (le terme est de Hollande) . + les restrictions budgétaires.
      Mais les Maires parlent tous de pressions exercées sur eux par les politiques en place...


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 27 décembre 2016 22:20

      Bonjour Fifi Brind_acier,
      .
      ++++++
      .
      J’ai recueilli quelques témoignages / informations sur les pression exerce sur les Maires par les grands partis politiques :

      1. La galère des 500 parrainages pour les petits candidats
      La réforme des règles de la présidentielle ? « Une atteinte à la démocratie », répond Jean Lassalle. « Elle est faite dans le seul but de protéger les représentants des grands partis. » Outre la très décriée réforme du temps de parole, elle réorganise le système des parrainages. Les élus, qui pouvaient auparavant les faire parvenir au candidat, devront maintenant les envoyer par voie postale au Conseil constitutionnel. Un changement qui effraie les petits candidats. « Le papier est signé, mais ce ne sont que des promesses, ça n’a pas vraiment de valeur, s’inquiète Philippe Poutou.
      .
      2. J.L Mélenchon
      Le responsable de la collecte des parrainages dénonce aussi ces « petites amabilités mesquines » que certains édiles auraient eu à subir, après avoir accordé leur signature à Mélenchon en 2012 : « c’est le directeur général des services de la mairie, puis le président du conseil général, qui viennent vous voir et vous disent : ’ce n’est pas bien ce que tu as fait’ ».
      http://tempsreel.nouvelobs.com/immobilier/politique/election-presidentielle-2017/20161021.OBS0149/melenchon-et-ses-500-parrainages-des-pressions-mais-pas-d-inquietude.html
      .
      3. Parrainage : 500 signatures, pression et chantage sur nos élus Par Véronique Henry
      ... ils font pression sur les présidents de C-C pour limiter les candidatures, car ils ont peur d’avoir en face d’eux un challenger qui pourrait fédérer plus d’adhérent et rassembler enfin la France.
      http://neptunya.fr/parrainage-500-signatures-pression-et-chantage-sur-nos-elus-par-veronique-henry/
      .
      4.Les maires n’accordent pas facilement leurs parrainages
      « Les maires ont peur des pressions et de ne plus avoir de subventions », renchérit Frédéric Nihous, président et candidat de Chasse, Pêche, Nature, Traditions (CPNT), au Monde.fr
      http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2011/11/11/les-maires-n-accordent-pas-facilement-leurs-parrainages_1602173_1471069.html
      .
      5. Par ailleurs, pour éviter une multitude de candidatures, les grands partis font pression sur les élus afin qu’ils n’accordent pas leur parrainage aux petits candidats.
      http://stephaneguyot2017.fr/500-parrainages-mode-demploi/
      .
      La galère des 500 parrainages pour les petits candidats
      http://www.lepoint.fr/politique/la-galere-des-500-parrainages-pour-les-petits-candidats-25-06-2016-2049690_20.php
      .
      .
      ...les pressions parfois fortes exercées sur les maires des plus petites communes, qui représentent plus de 50% des élus habilités à parrainer. La transmission des parrainages au Conseil constitutionnel par les élus eux-mêmes, prévue par la loi du 25 avril 2016, entend éviter ces pressions.
      http://www.vie-publique.fr/actualite/dossier/presidentielle-2017/quelles-sont-nouvelles-regles-pour-parrainages-candidats.html
      .
      Pourtant le changement d’organisation de la récolte de signatures prévoit d’enlever soit disant la pression sur les Maires de France. Je ne suis pas pourtant assuré que la transmission des parrainages au Conseil constitutionnel par les élus eux-mêmes évitera les pressions bien au contraire !!!
      .
      L’UPR propose dans son programme de remplacer le système de parrainages qui désavantagent les nouveaux voire petits partis politiques....
      .
      .


    • jaja jaja 27 décembre 2016 22:41

      @eau-du-robinet

      Pour obtenir une signature il faut voir 30 Maires minimum... pour un petit Parti c’est un travail considérable compte tenu qu’il faut souvent visiter deux fois un élu avant qu’il signe... Que de kilomètres faits par des centaines de militants...

      Même si les Maires des petits villages (les autres des plus grandes villes ne donnent pas leur signatures) sont dégoûtés de la politique menée par leur propre Parti ils hésitent à signer pour un petit candidat. D’autant plus qu’avec la réforme des parrainages chaque signature sera publiée et que beaucoup de Maires craignent le qu’en dira-t-on et la réaction de leur Conseil municipal et ne signent pour personne....

      Le NPA est à peu près à 200 promesses de signatures et ça risque d’être serré !


    • GrandGuignol GrandGuignol 28 décembre 2016 00:16

      @Tall
      vous êtes en plein dans le « complot reptilien » vous..mdr.

      Allez voir David Icke lui aussi à de jolies théories sur les reptiliens :

      Les reptiliens ont construit la lune


    • Durand Durand 28 décembre 2016 00:31

      @eau-du-robinet

                         


                             Mouais...


             Moi, je préfère les nanas et je voterai quand-même pour Marine...



    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 décembre 2016 08:25

      @eau-du-robinet
      C’est dramatique pour la démocratie ! Une honte.
      Quand je pense à la bande d’andouilles qui nous bassine sur Agoravox, avec le manque de démocratie en Syrie, en Iran ou en Russie, faut avoir perdu le sens du ridicule pour donner la France en exemple !!


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 28 décembre 2016 10:23

      Bonjour Tall,
      .
      Vous qui êtes un des portes drapeaux du FN ici sur Agoravox, vous montrez le vrai visage du FN, celui qui na rien à foutre de la démocratie, votre seul but c’est d’arriver au pouvoir, pour manger à la gamelle de nos impôts !
      .
      Ici on parle de choses sérieuses, du traitement égal / inégal entre les candidats, de démocratie, etc. hors tout cela est noyée / étouffé par vos commentaires reptiliens.
      .
      Si le FN voulait restaurer la démocratie en France, il devrait aussi être à la hauteur pour défendre verbalement concrètement la démocratie, mais ce n’est pas le cas.
      .
      On verra si la sincérité arrive à vaincre ceux qui inondent des commentaires reptiliens ce blog.
      .
      Bonnes fêtes


    • franc 28 décembre 2016 13:43
      @Odin
      -
      tout à fait d’accord avec vous ,il faut comme le dit Marx partir de la réalité concrète pour s’élever vers l’idéal.
       C’est ce que ne comprennent pas les upéristes trop dogmatiques et sectéistes et qui manquent de réalisme et de pragmatisme voire de jugeote

  • Sozenz 26 décembre 2016 18:50

    L europe est une escroquerie !
    La république est un mensonge !
    depuis des siècle nous vivons avec des chaines .

    Quand il y a eu un certain éveil du peuple qui à tenter de se dégager un peu de ces chaines , des lois ont été mises pour faire en sorte que le « pouvoir » reste entre certaines mains .

    La république démocratique n’existe nulle part,. c est un leurre.

    https://www.youtube.com/watch?v=9Afx1T7mvAI


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 décembre 2016 12:05

      @Sozenz
      Le discours de Guillemin me semble inadapté à la situation européenne....
      L’UE est construite sur principe de la supranationalité, c’est à dire d’un système colonial dans lequel l’avis des citoyens n’a aucun poids, et l’avis des gouvernements, pas davantage.

      Quand la majorité des pays européens s’est opposé au maïs OGM de Pionner, car leurs opinions publiques n’en voulaient pas, la Commission européenne les a imposés quand même.


      Ceux qui ont le pouvoir de faire les lois en Europe, ce sont les financiers et ce sont les lobbies industriels : la Commission européenne passe 90 % de son temps avec les lobbies industriels.

    • Legestr glaz Ar zen 28 décembre 2016 06:27

      @Sozenz

      Merci pour la mise en ligne de cet extrait de Henri Guillemin et de la citation de Jean Jacques Rousseau. 

      Toutefois, gardons nous de nommer « démocratie », la démocratie « représentative » bien différente de la démocratie « semi directe », telle qu’elle existe en Suisse avec une constitution qui protège le peuple, des « initiatives populaires » fédérales, cantonales et même municipales, et ses référendums facultatifs, (c’est à dire à l’initiative du peuple pour défaire une loi). 

      Cette démocratie semi-directe n’est pas la panacée mais c’est ce qui se fait de mieux dans ce bas monde. 

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 décembre 2016 07:58

      @Ar zen
      La démocratie en Suisse est sans doute le meilleur exemple, hélas, elle semble bien menacée par l’ UE qui est en train de la phagocyter... 

      - Fin de la démocratie suisse.


      - Les transferts de souveraineté.

      - Junker salue la soumission de la Suisse

Réagir