mercredi 25 novembre 2020 - par Bernard Dugué

Pour Castex et Macron, notre douce France est devenue une usine à covidés

JPEG - 32.3 ko
Photo ER /Ludovic LAUDE

 

 « Les peuples prêts à échanger un peu de liberté contre la sécurité sanitaire ne méritent ni l’une ni l’autre et finiront par perdre l’une et l’autre »

 

 1) Une petite phrase lourde de signification a été prononcée par le premier ministre Castex évoquant son inquiétude face à des usines à Covid. Elle est passée inaperçue. Je vais tenter de la décoder en évitant tout procès d’intention. Je ne sais pas si Castex est bon ou mauvais, je ne cherche pas à cerner le personnage. Après tout, il est dans son rôle et cette phrase aurait pu être tout aussi bien être formulée par Olivier Véran, Jérôme Salomon et pourquoi pas, Emmanuel Macron. Le 24 novembre 2020, nous pouvions lire ceci dans les colonnes du Figaro : « Les choses sont très compliquées mais en même temps elles sont simples », a-t-il résumé. « La première chose que nous avons devant nous, ce sont les réveillons, qui sont des usines à Covid. Si on a une chose à traiter, c’est ça », a-t-il fait valoir. Le « il  » c’est le premier ministre Castex. Simple comme une solution finale d’une équation au premier degré. Simple en effet, simple aussi à interpréter, ce que je vais vous proposer

 

 2) Hermès Trismégiste, une vieille connaissance, tout est dans tout, principe du reste connu par d’Anaxagore, le premier à concevoir une intelligence universelle, le Nous, reliant chaque partie de l’univers. A l’instar du Un et des pantha d’Héraclite. La saisie de similitudes dans des domaines épars est de nature à enrichir la connaissance de chacun d’entre eux. Le dévoilement des similitudes nécessite une approche de type gnose. On peut voir une similitude très signifiante en passant de la virologie conceptuelle à la sémantique de Castex.

 

Publicité

 3) Le virus répond à un concept. Le virion est l’élément réel qui réalise le concept. Il est donc nécessaire de bien distinguer virus et virions. Les deux sont souvent confondus comme le signale l’un des virologues les plus réputés, Jean-Michel Claverie. Selon lequel le virus s’interprète comme ce qui définit une usine à virions (factory en anglais). Et cette usine à virions n’est autre que la cellule hôte infectée. Plus précisément, lorsqu’un virion entre dans la cellule, il se rend maître de l’appareil ribosomal qu’il détourne pour produire des virions en grand nombre. C’est simple, la cellule, auparavant dotée d’une identité et d’une fonctionnalité servant l’organisme hôte, finit par perdre son identité pour devenir une usine à virion. C’est du reste le principe de la réponse immunitaire (une partie en réalité) que de produire des cellules cytotoxiques pour détruire les cellules du corps transformées en usines à virions.

 

 4) Et maintenant, c’est tout simple, il suffit de transposer la conjoncture virologique à l’échelle des cellules de l’organisme social que représente la société française, avec ses différents tissus associatifs et ses réunions publiques ou de famille. Lorsque le premier ministre désigne le réveillon comme usine à Covid, il perd de vue l’identité du réveillon pour n’y voir qu’une usine à Covid, autrement dit un réveillon dans lequel il est possible qu’un membre de la famille soit contaminé et à l’instar du virion, transforme le réveillon en usine à covidés. Ces covidés pourraient même quitter la cellule familiale et rejoindre une réunion publique qui a son tour serait transformée en une usine à Covid, comme peuvent l’être les bars, les restaurants, les commerces, les lieux de travail, les salles de spectacle, les amphithéâtres, les fêtes clandestines. La science experts du Covid étudie ces usines à covidés, certaines ayant une propension à être plus productives. Le covidé le plus courant, c’est le jeune, qui a tendance à avoir un tropisme festif le faisant pénétrer dans les lieux où l’on boit, danse, rit.

 

 5) Le régime ne voit plus la France comme avant, il la voit comme une gigantesque « usine à Covid » ou plutôt à « covidés », qu’il est nécessaire de traiter, de contrôler, de surveiller, avec un appareil immunitaire utilisant les tests, les applications, les contraintes, le système de santé. C’est à peu près la transcription du discours prononcé par le président Macron le 24 novembre 2020 devant 30 millions de spectateurs. Macron est obnubilé par la circulation, non pas tant du virus que du porteur potentiel de ce virus qui, s’il contamine d’autres personne, devient un élément toxique pouvant transformer le pays en usine à covidés.

 

 6) J’insiste sur le terme d’usine à covidés. C’est ce terme qui aurait dû être utilisé par Castex. Le covidé représente l’élément concret à l’image du virion. L’usine à covidés représente le concept, autrement dit l’identité de la France aux yeux de l’appareil d’Etat. Le Covid n’est plus le Covid-19, autrement la pathologie des patients cliniquement observée, mais un virus social qui infecte la France et la transforme en usine à covidés. Et de ce fait, l’appareil d’Etat déploie une réaction immunitaire pour contrôler ce virus social Covid. Et comme pour la pathologie causée par le SARS-CoV-2, cette réaction immune peut s’avérer dévastatrice. L’Etat envoie des instructions, telles des cascades de cytokines activant la police sanitaire sur tout le territoire. La nation française a perdu son identité, elle n’est plus la France éternelle, pays de liberté où chacun fait ce qu’il veut quand il vient, quand il passe, un pays où chacun fait des rêves. La nation française est devenue une usine à covidés. Un pays où nombreux font des cauchemars.

 

Publicité

 7) Il appartient aux Français de se déterminer et d’examiner la situation en une alternative simple. Les mesures de contrainte apportent un bénéfice sanitaire mais quel est le prix à payer ? Non seulement le désastre socio-économique avec les faillites, la pauvreté, les chômeurs, les déclassés, mais aussi l’autre désastre sanitaire en cours, déprimes, dépressions, suicides, pathologies à retardement, vie sociale amputée, plus de fêtes, rassemblemens, bars. Et last but not least, l’identité française détruite, la démocratie éteinte, les libertés abandonnées, la France éternelle oubliée, trahie dans ses valeurs ; des siècles de conquêtes historiques balayés, des combats et des luttes enterrés pour faire émerger ce pays qui ne ressemble à plus rien si ce n’est une usine à covidés.

 

 8) Castex a obtenu l’aval de Macron pour assurer la gestion sanitaire du Covid après les pleins pouvoirs accordés par le parlement au régime. Comme quoi, ce virus a transformé le pays en usine à covidés et en régime autoritaire.

 

 

 Le virus comme usine à virion

 https://doi.org/10.1016/j.tim.2020.08.003

 



100 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 25 novembre 2020 17:11

    Macron ? Macron ? C’est pas le gars qu’a remplacé Surer chez Hachette  ?


    • Ruut Ruut 26 novembre 2020 14:32

      Ce qui me fascine c’est le manque total de consistance dans ce gouvernement.

      Ou en est la recherche d’un traitement ?
      -> Bannie visiblement vue le sort réservé au protocole Raoult ...Visiblement le Remdésivir promu par notre gouvernement et la TV est plus dangereux qu’efficace.

      Ou en est le renforcement de notre capacité hospitalière ?
      -> Nulle part vue que la politique de destruction de ce dernier continue.

      Ou en est le soutien des commerces et services fermés de force par ce gouvernement ?
      -> Ridicule et largement insuffisant au regard des faillites en cours.

      Ce gouvernement et les JTs TV ont donc un 0 pointé a tous les niveaux.

      Pourquoi ?
      Pour nous forcer à accepter un vaccin non testé, potentiellement dangereux et transmissible à notre descendance...

      Pourquoi si ce vaccin est si fiable, les laboratoires qui le produisent ont-ils une immunité face aux effets secondaires de ce dernier ?

      Pourquoi si ce vaccin est si efficace vouloir l’imposer de force a tout le monde (les vaccinés devraient normalement êtres immunisés ce qui motiverait les non vaccinés à le faire) ?

      Beaucoup de questions et si peu de réponses.


    • roby roby 26 novembre 2020 18:49

      @Ruut
      Et si on commençait par faire vacciner nos députés et sénateurs ainsi que tous les dirigeants de big pharma et leurs actionnaires sans oublier les membres de ce Gvt d’opportunistes sous contrôles d’huissiers juste pour voir ?


    • Ouam Ouam 27 novembre 2020 18:25

      Faut absolument voir ca
      https://loopsider.com/fr/video/nouvelle-piece-dans-le-dossier-de-lagression-de-michel-zecler

      C’est pas 3 policiers c’est au minimium tout un commissariat qui est complice de ce gvt


    • Captain Marlo Captain Marlo 28 novembre 2020 13:00

      @Ruut
      Pourquoi si ce vaccin est si efficace vouloir l’imposer de force a tout le monde (les vaccinés devraient normalement êtres immunisés ce qui motiverait les non vaccinés à le faire) ?



      Macron sort de la phase 2 du scénario de Rockefeller pour entrer dans la phase 3 des vaccins.

      3ème phase : Si la majorité des gens refusent le vaccin, un virus SRAS VIH MERS sera mis en circulation avec un taux de mortalité 30% plus élevé que le COVID19, et la responsabilité sera attribuée à nouveau aux manifestants. Ce sera la poussée ultime pour que chacun accepte la vaccination et les règles du nouveau système. (Great Reset).
      .
      Mais tout ce boxon va s’arrêter, dès que Trump sera élu, et que l’état profond sera en cabane !

      PS : pour ceux qui débarquent sur la planète des élections américaines, « le Kraken » dont parle Sidney Powell, est un programme cybernétique géré par le Ministère de la Défense, destiné à découvrir des preuves des actions malveillantes de l’ état profond qui a organisé la fraude électorale à grande échelle.


    • Francis, agnotologue Francis 28 novembre 2020 13:31

      @Captain Marlo
       
       ’’« Si la majorité des gens refusent le vaccin, un virus SRAS VIH MERS sera mis en circulation avec un taux de mortalité 30% plus élevé que le COVID19, et la responsabilité sera attribuée à nouveau aux manifestants. »’’

       
       Les maîtres chanteurs ne demandent que de l’argent. Ici, en plus ils nous détruisent. C’est pire que du terrorisme.
       
       On ne négocie pas la sauce avec laquelle on sera mangé avec un cannibale.


    • Francis, agnotologue Francis 28 novembre 2020 15:09

      @Francis
       
       ’’« Si la majorité des gens refusent le vaccin, un virus SRAS VIH MERS sera mis en circulation avec un taux de mortalité 30% plus élevé que le COVID19, et la responsabilité sera attribuée à nouveau aux manifestants. »’’

       
       D’où vient qu’on ne s’étonne même plus quand on a sous les yeux la preuve qu’ils n’ont pas l’intention de soigner mais au contraire, de détruire ?


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 novembre 2020 15:53

      @michalac

      z’etes vache ...le vrai chiffre de Marlo pour la troisième vague est de 30 ,18 % . Cette pudeur qu’elle a d’exprimer vraiment ce qu’elle sait de source sure. Chapeau !


  • Clocel Clocel 25 novembre 2020 17:14

    « Tout est esprit, l’univers est mental » disait aussi le vieux Thot, et là, on a largué Castex.

    Marrant ce type m’a toute de suite fait penser à Raffarin, le Radagast des marais poitevin, un sodomite de diptères qui va nous la mettre, avec l’accent.

    Le terroir au secours du métrosexuel boboïsé...

    Pour le reste, les français sont en-dessous de tout, nous pouvons, d’ores et déjà acter la victoire du camp de Warren Buffet.

    En gros, une génération pour foutre en l’air une conscience de classe, on doit établir un nouveau record.

    Heureusement, Super Dupont ne lit pas la presse étrangère...


  • Clocel Clocel 25 novembre 2020 17:27

    Parait que Hollande a attaqué un nouveau régime en vue de la prochaine tournante « démocratique ».

    Il part de loin le gélatineux, pour peu que le nain des Carpates se dépatouille de ses dossiers foireux, ça pourrait nous donner un remake intéressant.

    On sait déjà qu’on peut compter sur Méluche et son orchestre, et l’inénarrable Marine à l’agonie avec la caisse de son parti et qui ne peut plus rien refuser à ses créanciers...

    Pauvres de nous...


  • Bernard Dugué Bernard Dugué 25 novembre 2020 18:25

    A l’attention de la rédaction

    une petite coquille à corriger au tout début de l’article

    c’est  : finiront par perdre 


    • Clocel Clocel 25 novembre 2020 18:31

      @Bernard Dugué

      Citation originale de Benjamin Franklin si je me remembre bien...
      Ça nous rajeunit pas.


    • Ouam Ouam 25 novembre 2020 23:00

      @Clocel
      Absolument et qui de plus explique tout l’inverse du sens détourné de celle ci
       
      Qu’une telle phrase a pu etre prononcée sans aucun tollé
      démontre bien que l’érudition minimale en france se rapproche tres dangeureusement des 37.5 de la température anale smiley


    • Mooney 28 novembre 2020 07:03

      Sauf que Benjamin Franklin parlait de sécurité en général, pas de sécurité sanitaire. Mais le sens reste le même


  • Francis, agnotologue Francis 25 novembre 2020 18:58

    Entre covidés et bovidés, il n’y a qu’un pas.


    • alinea alinea 25 novembre 2020 22:37

      @Francis
      mais à reculons !


    • devphil30 devphil30 26 novembre 2020 08:31

      @Francis

      Et cervidés ....


    • Captain Marlo Captain Marlo 28 novembre 2020 13:04

      @alinea

      Il y a surtout de la propagande 24h/24 ! Lisez heure par heure les infos sur les élections américaines, aucun média n’en rend compte depuis plus de 3 semaines !


    • Captain Marlo Captain Marlo 28 novembre 2020 20:58

      @michalac

      Élections américaines en temps réel :

      Samedi 28 Novembre
      18h23 : Miam Miam : La juge Patricia McCollough a ordonné l’arrêt temporaire du processus de certification. C’est maintenant en appel devant la Cour suprême de Pennsylvanie !

      18h30 : Des milliers de faux votes ont été découverts lors du recomptage du comté de Dane dans le Wisconsin :

      18h38 : La digue craque en Pennsylvanie : 26 Républicains de la chambre des Représentants de Pennsylvanie demandent le retrait de la certification des électeurs présidentiels. En plus des 8 sénateurs

      Biden n’est toujours pas Président, mes condoléances !


  • Bob2 25 novembre 2020 19:40

    Votre réflexion sur la similitude de pathologies entre individus et pouvoir est juste , on peut imaginer l’avenir de notre vieille civilisation en listant les maux des personnes âgées qui finissent par mourir .


  • yvesduc 25 novembre 2020 20:55

    Vous vous plaignez de la situation actuelle et, naturellement, je m’en plains aussi. Mais, je suis aussi frustré. Dans les médias marchands comme sur les sites d’information alternatifs, j’aimerais comprendre pourquoi la méthode classique non médicamenteuse pour éradiquer une épidémie, le tester-tracer-isoler, n’est jamais mise en avant…

    Je lis quasiment tous vos articles mais vous ne m’avez pas convaincu que le virus soit, de lui-même, devenu inoffensif… Chacun aimerait croire, et voir, un tel scénario mais les arguments en sa faveur restent à mon sens trop spéculatifs. Et on ne fait pas de la santé publique sur un pari ou une spéculation !


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 25 novembre 2020 21:20

      @yvesduc Je vois que mon propos peine à passer. Tant que vous serez obnubilé par la santé publique, rien ne changera, vous serez sous la coupe du pouvoir, pour preuve, vous vous en remettez au tester tracer isoler, cela n’a pas de sens au vu des données accessibles sur l’épidémie. Il y a une zone d’incertitude mais on peut jouer le risque. Il faut libérer le pays et la vie et non pas être obsédé par la mort


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 26 novembre 2020 15:02

      @Bernard Dugué
      .
      « Il faut libérer le pays et la vie et non pas être obsédé par la mort »
      .
      +++++


    • yvesduc 27 novembre 2020 06:49

      @Bernard Dugué
      Le tester-tracer-isoler + tests massifs a fonctionné en Chine, il peut donc fonctionner chez nous. Sachons nous inspirer des solutions qui marchent !

      Je n’ai pas peur de la mort mais d’une maladie à progression exponentielle capable de désorganiser profondément la société. Si nous laissons l’épidémie se répandre, le nombre d’arrêts maladie explosera, ces arrêts maladie pouvant durer plusieurs semaines ou quelques mois (ex. : mi-temps thérapeutique, je connais un cas), avec une grippe très forte d’après les différents témoignages. Cela générerait une énorme insatisfaction, provoquerait probablement une panique et perturberait de nombreux services (transports, commerces, services, etc.) du fait de la simultanéité de ces arrêts maladies. En bref ce serait un immense pataquès !


    • Captain Marlo Captain Marlo 28 novembre 2020 13:15

      @yvesduc
      Le tester-tracer-isoler + tests massifs a fonctionné en Chine, il peut donc fonctionner chez nous. Sachons nous inspirer des solutions qui marchent !

      Vous êtes trop logique et un danger potentiel, vous êtes sans doute complotiste, non ? Faut pas poser de questions logiques, ça dénote un esprit malveillant.

      Justement, si on utilisait les traitements qui marchent, plus besoin des vaccins !!
      Le FMI : Vacciner en masse la population mondiale contre le Covid-19 permettrait de doper la croissance de 9 000 milliards de dollars d’ici 2025, a calculé le Fonds monétaire international (FMI).

      Vous êtes opposé à la croissance ? Attention à votre réponse ...


  • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 25 novembre 2020 22:22

    Bonsoir Bernard, vous décrivez la France comme un corps malade dont les cellules s’agitent pour vaincre un déferlement de cellules contaminées, contaminantes. La France est soumise à des mesures de confinement dont on n’est pas certain de la pertinence. La France va mal mais ce pays a connu des heures bien plus affreuses. Un roi jadis attendait entre ses murailles un signe pour se faire sacrer à Reims. Autour de lui, il n’y avait que défiance, trahison et le pays était livré à des mercenaires et des troupes anglaises

    sans pitié. Le royaume se disloquait, la France se désagrégeait, cela a duré un siècle. Mais dans ce pays, une volonté, une foi, une ferveur, une envie de vivre ourdissaient de toute part. Un matin, une jeune femme est venu chercher ce Roi. Une arrivée improbable, un sacre inespéré et l’ennemi lentement défait. Le fils de ce roi a ressoudé les morceaux du royaume et les a cimenté en introduisant la notion d’Etat. La France va mal aujourd’hui mais elle se relèvera. Des individus contestent les décisions prises. Un frémissement arrive. Nous surmonterons les drames d’aujourd’hui mais à une condition : de nous réunir tous et de nous lever pour dire non. A un moment donné, l’action va devoir succéder à l’écriture. Une action que je souhaite pacifique mais déterminée, volontariste et massive. Les « covidés » n’existent que dans les troubles qui agitent nos politiques dépassés par une machine qu’ils ne contrôlent plus.


    • Francis, agnotologue Francis 25 novembre 2020 22:48

      @Régis DESMARAIS
       
       ’’ Nous surmonterons les drames d’aujourd’hui mais à une condition : de nous réunir tous et de nous lever pour dire non.’’
       
       Avec des masques rien n’est possible. Et ils le savent.
       
       Ils nous confinent, dé-confinent, nous re-confinent au gré du vent, mais jamais ne lèvent l’obligation du masque. Il semble que cette obligation soit actée pour des années encore.


    • devphil30 devphil30 26 novembre 2020 08:36

      @Francis

      2021 est plié jusqu’à l’automne ensuite ce sera une autre histoire avec la perspective de 2022

      Souhaitons que l’opposition par souci d’accèder au pouvoir demonte le petit roitelet sur la gestion insensé de cette crise.

      Ensuite les chances que les Français ouvrent les yeux me semblent faible et j’ai bien peur que le costume de sauveur puisse permettre à jupiter de faire un deuxième tour.

      J’ai espoir que le mouvement des gilets jaunes , les commerçants et les chômeurs issus des confinement donnent de la voix dans la rue sans donner leur voix à macron en 2022.

      J’ai espoir qu’un certain général puisse regrouper les forces patriotes pour ouvrir une fenêtre à cette atmosphère pesante et puante.

      Beaucoup d’espoir mais peu d’espérance en terme de résultats


    • Legestr glaz Legestr glaz 26 novembre 2020 09:10

      @devphil30

      Le SARS-COV2 est un « outil » aux mains des élites mondialisées. Le but de celles ci est de faire entrer les populations dans la 4ème Révolution industrielle, celle du « numérique », à pas forcés. Ces élites mondialisées sont toutes d’accord entre elles, il n’y a pas « d’opposition ». 

      Nous ne reviendrons pas, sauf réaction des Peuples, au « système antérieur » c’est à dire à « la vie d’avant ». Sans une contestation massive des Peuples, c’et à dire une prise de la conscience de leur part, notre « vie d’avant » est à oublier ! 
      « La Quatrième révolution industrielle ne modifiera pas seulement ce que nous faisons, mais aussi ce que nous sommes. Elle affectera notre identité et toutes les questions qui y sont associées : notre sentiment d’intimité, notre notion de la propriété, nos modes de consommation, le temps consacré au travail et aux loisirs, la façon dont nous développons notre carrière et nos compétences, dont nous faisons des rencontres et nous entretenons des relations. Elle modifie déjà notre santé et entraîne une notion du soi « quantifiée » et elle pourrait nous mener plus vite que nous ne le croyons à un être humain augmenté. L’infinie liste des possibles n’est limitée que par notre imagination. »

      Un « vaccin » à ARN par exemple ? 

      Ne vous voilez pas la face : nous y sommes dans la 4ème Révolution ! 
      « Outre les aspects technologiques, cette quatrième révolution industrielle influe sur différents aspects de nos sociétés modernes. De nouveaux enjeux apparaissent au travers de cette nouvelle manière de produire. L’industrie 4.0 touche évidemment l’aspect économique mais a également des impacts sociaux, politiques ou environnementaux. Il pose la question de l’emploi de millions de salariés à travers le monde. En effet, l’accompagnement des salariés actuels et la formation des futurs salariés sont à prendre en compte. Il semble difficile d’envisager que des millions de travailleurs se retrouvent sans emploi. Plus généralement, il est nécessaire de réfléchir à la place de l’humain dans cette industrie 4.0. »
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Industrie_4.0

      « L’intelligence artificielle, la robotique, l’Internet des objets,
      les véhicules autonomes, l’impression en 3D, les nanotechnologies,
      les biotechnologies, le stockage d’énergie, l’informatique quantique...
      – »

      « Certaines propositions d’évolution font froid dans le dos : traçage du citoyen, exemple chinois comme référence de lutte contre la pandémie , dette des états, inflation, concentration des pouvoirs et richesses... »

      Klaus Schwab, fondateur du World Economic Forum :

      « Depuis ses débuts sur la scène internationale, la COVID-19 a radicalement bouleversé la manière de gouverner les pays, de vivre avec les autres et de participer à l’économie mondiale. « COVID-19 : la Grande réinitialisation » est un guide pour tous ceux qui veulent comprendre dans quelle mesure le nouveau coronavirus pourrait être source de perturbations et de souffrances, et quels changements sont nécessaires pour créer un monde plus inclusif, plus résilient et plus durable.

      Ce livre propose une analyse inquiétante et pourtant pleine d’espoir. La COVID-19, la plus grande crise de santé publique de ce siècle, a entraîné une catastrophe économique phénoménale et empiré les inégalités déjà présentes. Mais la force de l’être humain réside dans sa clairvoyance, son ingéniosité et, du moins dans une certaine mesure, sa capacité à prendre son destin en main et planifier un avenir meilleur. Ce livre nous montre par où commencer. »

      https://www.amazon.fr/COVID-19-Grande-Réinitialisation-Klaus-Schwab-ebook/dp/B08K1H3C3Q/ref=sr_1_2 ?dchild=1&keywords=Klaus+Schwab&qid=1606376790&s=books&sr=1-2

      https://www.amazon.fr/quatrième-révolution-industrielle-Klaus-Schwab/product-reviews/2100759671/ref=cm_cr_dp_d_show_all_btm ?ie=UTF8&reviewerType=all_reviews


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 26 novembre 2020 12:04

      @Régis DESMARAIS Cher Régis, tout à fait, la machine n’est plus contrôlée et c’est ce qui fait penser à certains qu’il y aurait un complot ou une mutinerie. Ceux qui expliquent que la machine s’emballe ne sont pas écoutés. Je l’avais déjà écrit il y a 11 ans dans un livre censuré par les médias français
      https://editions-xenia.com/livres/grippe/

      La machine sanitaire est-elle devenue folle ?
      Depuis avril 2009, les autorités sanitaires, sous l’impulsion des gouvernements, ont mis en place un dispositif exceptionnel et jamais vu de lutte contre la pandémie de grippe A, comprenant des campagnes de vaccination urgentes et massives — mais aussi des bévues médicales incompréhensibles.
      La gravité de la menace justifie-t-elle tant d’alarmes et de frais ? Les effets réellement constatés de la grippe A tendraient plutôt à démentir cette escalade. Mais comment en est-on arrivé là ?
      Dans cet essai, Bernard Dugué présente une vision dépassionnée qui contredit l’hystérie ambiante.
      Plutôt que de verser dans la théorie du complot, Bernard Dugué fournit une interprétation sociologique et philosophique de la peur diffuse qui fait désormais partie de notre quotidien. Et dont les puissances — de la politique ou de l’argent — savent désormais jouer comme d’un instrument.
      Enquête sur une dérive globale, ce livre est également une réflexion sur l’ingéniérie sociale dont nous sommes tous les victimes ou les agents. Il illustre enfin l’impact des nouveaux médias — tel le site Agoravox — comme vecteurs d’une information alternative.


    • Legestr glaz Legestr glaz 26 novembre 2020 12:34

      @Bernard Dugué

      Pourquoi n’avez vous pas parlé de votre livre plus tôt ? Il contient pratiquement toutes les informations qui sont utiles pour « décrypter » les évènements actuels.

      Je ne voudrais pas vous flatter mais, la lecture du simple résumé de votre livre permet de comprendre que cet épisode de « pandémie H1N1 », n’était qu’un galop d’essai pour en arriver à celui d’aujourd’hui. 

      Je me suis permis de faire quelques « copiés-collés » d’un article que vous avez écrit, déjà en 2009. Bravo pour votre attitude « visionnaire » .C’est très exactement le même processus auquel nous assistons aujourd’hui, les mesures restrictives de liberté en plus. Ce n’est plus un « galop d’essai », mais la mise en oeuvre d’objectifs divers et variés. Les Peuples sont tenus de rentrer dans la 4ème Révolution industrielle, à pas forcés, ils n’ont plus le choix. 

      « Le livre repose sur la conviction que la réplique antipandémique décidée par les autorités n’est pas proportionnée à la menace réelle occasionnée par l’apparition du nouveau virus H1N1


       J’ai pressenti une sorte de « kabbale » début mai. Je ne sais pas quels éléments ont été déterminants mais mon intuition rationnelle a capté très vite une distorsion entre la réalité de cette nouvelle épidémie grippale et la dramatisation médiatique qui s’en est suivi. Il y a eu deux vagues. Début mai puis début juin quand les autorités ont évoqué une campagne nationale de vaccination

      Comment permettre aux citoyens de se défendre face à cette peur ? Il n’y a qu’une seule possibilité, l’instruction, la raison. Le citoyen peut se protéger des vagues d’affolement s’il a atteint un seuil d’immunité rationnelle face à des diffusions intempestives d’informations anxiogènes

      si les gens ont les moyens pour accéder à une vision contrastée des choses, une vision qui n’est pas celle que veulent imposer les instances intéressées au profit et à la domination, eh bien ces gens vont se mettre à douter et finiront par se forger une opinion raisonnée des peurs diffusées par ceux qui ont peur eux-mêmes ou ont intérêt à faire peur. »


    • joletaxi 26 novembre 2020 12:45

      @Legestr glaz

      les promoteurs de la terreur pandémique, qui ont été les premiers à s’opposer à toute forme de réponse curative... sont par le plus grand des hasards de fervents adeptes de la poele à frire
      faut dire que le climat, plus personne ne croyait aux menaces à la Philipulus, cette pandémie est une occasion en or de tester la capacité de discernement et d’opposition de la population aux prochaines ukases qui se concoctent ,
      Dans ce contexte, Trump devait être battu, il l’a été par un coup d’état médiatique du cercle des « inspirés » et la venue de Kerry est la pire calamité qui pouvait nous tomber sur la tête

      https://wattsupwiththat.com/2020/11/23/biden-taps-john-kerry-as-presidential-climate-envoy-expect-merging-of-covid-climate-kerry-you-could-just-as-easily-replace-the-words-climate-change-with-covid-19/

      c’est bon à manger ça, des coquelicots ?


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 26 novembre 2020 14:23

      @Legestr glaz
      J’en ai reparlé ici, avec des extraits assez hallucinants
      https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/h1n1-en-2009-la-crise-du-covid-19-227506

      Le débat est interdit. Aucune dissonance n’est permise. Même le député Debré est revenu dans le giron des voix officielles, jugeant conforme la gestion du risque, après avoir dénoncé une banale grippette et des experts jouant à faire peur aux Français. Cet épisode de pandémie nous invite à établir un double bilan. Le premier, trivial, est un bilan sanitaire. Il sera livré en temps voulu, à la fin de l’épidémie, en avril 2010, en espérant que les chiffres ne soient pas tronqués voire truqués. L’autre bilan concerne la société et la manière dont elle est gérée, à travers des rapports de pouvoir et d’autorité mettant face à face des citoyens et un système composé d’experts et de gouvernants.

       Cela ressemble à un signe du crépuscule. Les politiques n’ont plus rien à proposer d’enthousiasmant alors ils usent des machines à faire peur et à rassurer.

       Cette pandémie de 2009 constitue un signal des égarements engendrés par des peurs artificiellement fabriquées, confirmant que la logique des machines étatiques ne répond plus à la finalité du bien public mais plutôt à celle de la domination des systèmes industriels.

       La machine sanitaire a semble-t-il manipulé l’opinion en usant de données scientifiques et cliniques sélectionnées puis amplifiées par la machine médiatique pour générer des peurs. Les populations demandent protection et la machine se met en mouvement pour lutter contre la pandémie avec des moyens utilisables parce qu’ils sont solvables. Est-ce bien raisonnable ?

       La conclusion philosophique s’avère limpide. La « pandémie de peur » est liée à une hypertophie d’un système se fermant sur lui-même et ce faisant, s’hypertrophiant, non seulement dans les savoirs mais aussi les savoirs-faire. Ce système, c’est la machine sanitaire « technoscientiste ».

       C’est juste une combinaison de mécanismes de riposte sanitaire sur fond de pouvoir et maîtrise exercé sur des populations qui elles, sont potentiellement gagnées par la peur, quitte à être plus restrictives que le ne sont les autorités.

       Imaginons une situation où les contaminations augmentent, jusqu’à atteindre une prévalence comparable à celle de la grippe ordinaire. Là où ça se gâte, c’est que la grippe H1N1 n’est pas jugée comme ordinaire. Du coup, les écoles ferment, les gens ne vont plus dans les lieux publics, spectacles, restaurant, magasins. Et même, ils ne vont plus travailler pour ne pas prendre les transports en commun ou côtoyer leurs collègues de bureau ou d’usine. C’est un scénario catastrophe, improbable certes, avec une telle ampleur, mais gageons qu’une proportion notable des Français risque de gérer au plus près la situation. Avec un masque et des déplacements limités au strict nécessaire.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 26 novembre 2020 14:31

      @Legestr glaz
      La suite

      Une modeste méditation sur le temps nous amènera à constater une évidence. Quand on attrape le virus de la nouvelle grippe H1N1, on met en général trois jours à s’en remettre, et un peu plus en cas de grippe saisonnière. Par contre, quand le virus de la peur pandémique entre dans le cerveau, son effet est durable. La peur de la grippe est maintenant bien implantée dans les consciences, celles des populations et des autorités. Elle coexiste avec une autre peur, celle du réchauffement climatique ainsi que d’autres choses aux propriétés anxiogènes, par exemple le terrorisme ou les nanotechnologies. Malgré des informations lacunaires sur l’épidémie et le virus, avec des données factuelles tangibles sur le faible impact de la grippe, les médias ont continué à diffuser des dépêches sur des décès suspects. Le processus enclenché ne peut plus s’arrêter. La propagande pandémique, car c’est est une, se poursuit inexorablement. On peut comprendre que les voix dissidentes peinent à se faire entendre. Drôle de consensus des autorités nous renvoyant à l’époque soviétique. Car en effet, quelques médecins ont vu dans la gestion pandémique la marque de fabrique des structures bureaucratiques, comme peuvent l’être l’OMS et les machines sanitaires de par le monde. Au passage, se confirme la suspicion légitime de tout citoyen envers les autorités et ceux qu’on appelle les élites, une défiance exprimée du reste sur le Net. La confiance se délite, que ce soit envers la politique ou la gestion d’un épisode aussi édifiant que peut l’être la pandémie psychique de 2009. D’ailleurs, ce qui se passe lors de cet épisode ne laisse guère augurer des jours sereins pour la démocratie. La technique tend à dépolitiser les sociétés. Je crois bien que la gestion de cette pandémie rend justice aux intuitions d’Ellul, illustrant de plus un « entrelacs de connivences » entre bureaucratie, technocratie et médiacratie.


    • Legestr glaz Legestr glaz 26 novembre 2020 16:48

      @Bernard Dugué

      Merci beaucoup Bernard Dugué pour le partage de ces passages.

      Je dois avouer que vous aviez visé juste, avant beaucoup de monde.

      Je ne ferai qu’une seule remarque : vous n’avez pas pu « deviner » l’objectif final de tout ceci parce que la technologie, en 2009, n’était pas assez avancée pour permettre de faire les bonnes mises en perspective. Mais votre esprit rationnel vous a permis de faire les bonnes déductions concernant la propagande honteuse générée par cet épisode H1N1

      Cette « fausse » pandémie H1N1 était un « galop d’essai ». Aujourd’hui nous vivons en temps réel la mise en place d’un nouveau paradigme sociétal : l’entrée à pas forcé dans la 4ème Révolution industrielle. 

      La quatrième révolution industrielle, parfois appelée « industrie 4.0 », fait référence à une transformation des moyens de production via l’émergence d’usines dites intelligentes, mais aussi des moyens de management et de gouvernance.

      En collaboration avec le cabinet de conseil en stratégie A.T. Kearney, le rapport du WEF répertorie ainsi 12 technologies émergentes qui commencent déjà à propulser cette 4e révolution industrielle. Les voici :

      1. l’intelligence artificielle (IA) et la robotique,
      2. l’Internet des objets (IoT),
      3. la réalité augmentée et virtuelle,
      4. les technologies de fabrication additive, dont des innovations comme la bioimpression 3D de tissus organiques,
      5. la blockchain et la technologie des registres distribués,
      6. les matériaux innovants et les nanomatériaux : de nouveaux matériaux à mémoire de forme, avec une efficacité thermoélectrique supérieure etc,
      7. la transmission, la capture et le stockage d’énergie : que ce soit pour les batteries des smartphones ou des voitures électriques ou concernant l’utilisation des énergies renouvelables,
      8. les nouvelles technologies informatiques comme l’informatique quantique,
      9. les biotechnologies : des innovations en ingénierie génétique, en séquençage du génome etc,
      10. la géo-ingénierie : l’intervention technologique dans les systèmes planétaires, comme réduire les effets du changement climatique en retirant du dioxyde de carbone de l’air ou gérer les radiations solaires,
      11. la neurotechnologie : des médicaments intelligents, neuroimagerie etc,
      12. et les technologies spatiales : microsatellites, fusées réutilisables, télescopes de pointe etc.

      Dans ce rapport, le WEF prévient toutefois que cette quatrième révolution industrielle comporte des risques :

      « Les nouveaux modèles économiques pourraient très rapidement altérer l’attractivité des lieux de fabrication, conduisant à une très grande concentration de l’activité manufacturière internationale dans une petite poignée de pays et d’entreprises et en bousculant les pays dans lesquels l’activité manufacturière chutera considérablement. ’Les doubles gagnants’ ou les ’doubles perdants’ de la mondialisation et de la 4e révolution industrielle pourraient conduire à une augmentation des inégalités et de l’agitation sociale. »

      Cette potentielle agitation sociale est au coeur de la réflexion des élites mondialisées. Toutes les mesures restrictives de liberté et de contrôle ont pour but de maitriser les agitations populaires.


    • joletaxi 26 novembre 2020 18:43

      @Legestr glaz

      que faut-il penser de cette affirmation

      aucun des vaccins en cours de développement n’est conçu pour induire une immunité mucosale, la seule qui soit potentiellement stérilisante et, donc, susceptible d’avoir un effet sur la transmission du virus.

      De plus, les critères d’évaluation de ces candidats vaccins sont limités à la question de la réduction des symptômes, sans vérifier leur impact en termes de réduction des décès et de transmission du virus : ainsi la barre est-elle placée très bas pour assurer leur approbation. La réduction des symptômes, si elle peut être obtenue sans effets secondaires sérieux, est certes désirable, mais elle risque fort, dans le même temps, de promouvoir la transmission du virus car c’est bien l’apparition de symptômes qui incite le changement de comportement individuel susceptible de limiter la transmission.

      https://www.lalibre.be/debats/opinions/monsieur-le-ministre-un-traitement-et-une-prevention-efficaces-sont-disponibles-contre-le-covid-19-5fb291889978e20e7059d651

      même vacciné ,on pourrait être contaminé, et contaminer ?


    • Legestr glaz Legestr glaz 26 novembre 2020 20:53

      @joletaxi

      Les immunologistes compétents affirment qu’il est impossible d’être contaminant si l’on est a-symptomatique. 
      En effet, ceux-ci indiquent que lorsque l’on est contaminé par un virus, quelconque d’ailleurs, le système immunitaire de l’organisme réagit. Cette mise en oeuvre du système immunitaire provoque des réactions c’est à dire des symptômes. 
      Les symptômes indiquent que le corps réagit à une attaque. Une personne n’ayant aucun symptôme ne pourrait, pour cette raison, ne pas être contaminante. Mais il faut être prudent : il s’agit de ne pas « sous-estimer » les symptômes, même légers. Quelques maux de tête légers, un faible picotement dans la gorge, par exemple, pourraient être constitutifs de symptômes. 

      Ceci écrit, l’efficacité des vaccins pour lutter contre les virus respiratoires aérosols n’a jamais été convaincante. Les quelques études existantes sur le sujet montre une efficacité faible, sinon très mince, principalement chez les populations qui auraient besoin d’une bonne efficacité à savoir les personnes au dessus de 65 ans et présentant des comorbidités. 
      Ce qui est fou et pose question c’est que jamais il n’est question de l’efficacité des vaccins pour lutter contre les maladies virales respiratoires. Systématiquement, ceux qui parlent de l’efficacité des vaccins, font des généralités et englobent « tous les vaccins », sans faire la part des choses entre un vaccin et un autre. Et ceci se comprend. Comme les virus respiratoires aérosols ont la fâcheuse habitude de muter, la partie virale atténuée implantée lors du vaccin a de très fortes probabilités d’être différente de la souche virale de l’épisode grippal suivant. Par ailleurs, procéder à une vaccination générale dans la population humaine dont 99,95% échappent à la mort par SARS-COV2, c’est quand même problématique, très problématique.

      Cette folie vaccinale contre le SARS-COV2, si intense, pour une mortalité très faible, est quand même plus que troublante. Il y aurait anguille sous roche (des visées eugénistes) que cela ne m’étonnerait pas. 


    • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 26 novembre 2020 23:45

      @Bernard Dugué
      Je vais lire votre ouvrage. La peur diffuse est peut-être ancrée en nous comme une réminiscence, ou l’écho lointain et atténué, des frayeurs lointaines de nos ancêtres. Elle n’est pas que cela. Elle est aussi la réaction à d’autres comportements contemporains, à des compréhensions de notre cerveau qui nous dérangent. Notre monde violent alimente ces peurs avant même de les instrumentaliser. Le sujet est complexe...


    • Captain Marlo Captain Marlo 28 novembre 2020 13:23

      @Legestr glaz
      Ces élites mondialisées sont toutes d’accord entre elles, il n’y a pas « d’opposition ». 

      .
      Si, il y a Trump aux USA et en France, il y a l’UPR.


    • Captain Marlo Captain Marlo 28 novembre 2020 21:02

      @michalac
      Sauf que Trump fait partie depuis toujours de « l’élite mondialisé »...
      Et qu’Asselineau n’est rien du tout, depuis toujours lui aussi...

      Si Asselineau & l’UPR ne représentaient rien, on ne vous payerait pas pour essayer de nous démolir sur Avox 24h/24 !!

      Merci quand même de faire de la pub involontaire pour l’UPR.
      En bien ou en mal, pourvu qu’on en parle, c’est parfait !


  • Jean Keim Jean Keim 26 novembre 2020 08:54

    Il y a le virus et son flingue le virion, en ayant dit cela comme en math-physique, l’équation est posée et acceptée comme solution, mais est-ce que pour autant on est quitte, la vie se résume donc à des échanges chimiques ou plus exactement électro-chimiques, je ne suis pas certain que le trismégiste y trouve son content.


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 26 novembre 2020 13:22

    Le Miniver (Ministère de la Vérité chargé de la mise à jour de la novlangue) vient de’interdire l’utilisaton de la lettre « R ».

    Donc, déso-mais, les co-vidés constituent une famille de passe-eaux comp-enant 25 gen-es et 130 espèces de co-beaux, co-neilles, pies, témias et geais. C’est dans cette famille que se t-ouvent les plus gos passe-eaux.


    • Legestr glaz Legestr glaz 26 novembre 2020 13:38

      @Séraphin Lampion

      Alfred Jarry ne va pas être content du tout !


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 26 novembre 2020 15:43

      @Legestr glaz

      Merdre !
      Cornegidouille !
      De par ma chandelle verte, d’abord je veux garder pour moi la moitié des impôts, et nous établirons un impôt de 10 % sur la propriété, un autre sur le commerce et l’industrie et un troisième sur les mariages et un quatrième sur les décès, de 15 francs chacun.
       Avec ce système, j’aurai vite fait fortune, alors je tuerai tout le monde et je m’en irai. 
      , escorté des Grippe-Sous et des salopins de finance traînant le voiturin à phynances,


  • ETTORE ETTORE 26 novembre 2020 13:45

    Tout est dit :

    Bovidés ou Covidés....

    Ce gouvernement de scélérats a dans sa tête une idée de la France, genre..« Plateau des milles vaches ».

    Un pays géré comme la traite des ruminants, automatisée, rentabilisé, en mode expansif, avec OGM et antibiotiques à la seringue.

    Reproduction assurée par croisement des meilleurs spécimen, par insémination .

    Pensez vous que ces maquignons Elyséens, cons à brouter de l’herbe, méritent vraiment d’être ce qu’ils disent être, et surtout de faire commerce de nos vies ?

    .


  • Jean Claude Massé 26 novembre 2020 14:29

    Macron et l’ensemble du Gouvernement sont pris d’une crise de folie collective, ou.....

    Ils sont sous la même emprise que l’ont été les habitants d’un village de Dordogne en 1870. Les habitants ont perdu toute lucidité face à la guerre contre la Prusse. Ils en sont venus à molester, torturer et mettre à mort dans des conditions de brutalité ïnouie l’un des leurs. Livre « Mangez le si vous voulez » écrit par Jean Teulé.

    Mise à mort de l’économie de la France d’en bas. 

    Et,

    Si nos dirigeants ne sont pas atteints de cette pathologie, alors les « complotistes » ne sont pas des « complotistes ». Et ils relatent la mise en place d’une stratégie réelle.

    C’est à dire enlever aux Français d’en bas la possibilité de vivre de leur travail, et cela dans une perspective bien précise. Les mettre définitivement sous la dépendance des puissances de l’argent dirigées par les GAFA, les forcer d’accepter des « accords » contraignants pour rembourser leurs emprunts et un contrôle sur les vies de chacun pour avoir droit à des subsides afin de survivre.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 26 novembre 2020 14:59

      @Jean Claude Massé
      Les industries capitalistes et les GAFA ne sont pour pas grand chose
      Le problème, c’est l’Etat, et ce depuis près d’un siècle


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 26 novembre 2020 15:34

      @Bernard Dugué Et pas seulement l’Etat, il a un problème anthropologique dans tout ça


    • Jean Claude Massé 26 novembre 2020 15:36

      @Bernard Dugué
      Je ne le pense pas. et particulièrement depuis 1973. 
      Les Etats en matière de financement dépendent des banques centrales ; en matière juridique comme tous les pays de la CEE, aux prescriptions de l’Europe, mais aussi comme l’ensemble des états occidentaux à des juridictions privées qui ont la prévalence sur les lois nationales.
      Sur le plan militaire, la France est sous le contrôle de l’OTAN.

      La France n’est plus un pays souverain.

      Les écoles qui forment ceux qui dirigeront demain, sont financées par des intérêts privés parce les états n’ont plus les moyens de le faire.

      Je pense que les industries capitalistes ont justement capté toutes les ressources, mais aussi imposé leurs intérêts dans tous les traités. Elles enlèvent aux Etats les moyens financiers et en même temps les capacité d’investir dans des plans d’envergures et de long terme afin de mener des politiques servant l’intérêt général.
      Je me demande à quoi peut bien servir Monsieur Bayrou.

      Tenez je prend la déclaration de N. S sur la refondation d’un nouvel ordre mondial, à N.Y le 23 septembre 2009. Je ne suis pas macroniste loin de là.

      C’est bourré de bonnes intentions, qu’en est-il sorti ?



    • Jean Keim Jean Keim 27 novembre 2020 08:30

      @Bernard Dugué

      Votre deuxième commentaire rattrape le premier, en partie seulement, quel est le point commun entre chaque membre de la communauté humaine, depuis le spéculateur new-yorkais jusqu’au chasseur-cueilleur au fin fond de la forêt équatoriale, en passant par vous et moi ? Nous sommes tous sous la coupe du processus de la pensée, ce n’est pas que nous l’ignorons, parfois même nous prenons conscience de notre pensée en cours, mais il est rare qu’un individu en perçoive les conséquence.

      Ceci dit, il est facile de percevoir que ce que nous pensons est puisé dans nos savoirs mémorisés, c’est facile à prouver, fermons les yeux et tentons de visualiser une couleur inconnue, rien ne vient car ce n’est pas dans nos bases de données, la pensée n’a pas accès à l’inconnu, de plus notre personnalité, notre ego ne sont rien d’autres que la manifestation de nos savoirs.

      Cependant il est difficile à comprendre, à défaut de percevoir, que si chaque individu a un mode de pensée unique qui est le résultat de son chemin de vie, et il est bien évident qu’il n’y en a pas deux pareils même pour les membres d’une même communauté, ce processus qui nous isole irrémédiablement des autres ne nous est pas personnel, quand un être humain pense, c’est à dire quasiment tout le temps, il n’y a pas le « je pense » mais c’est l’humanité qui pense, prendre en compte cette aperception change radicalement notre place dans le monde.


    • Jean Keim Jean Keim 27 novembre 2020 08:40

      Si nous percevons que l’humanité partage un même processus de la pensée, alors dans nos relations avec autrui, il n’y a pas « je pense que... » ou sa variante « je crois que... » car « mon interlocuteur et moi-même » sommes enfermés dans un même processus et si nous identifions à lui, nous nous cloisonnons et nous ne pouvons pas dialoguer ni communiquer.


    • Captain Marlo Captain Marlo 28 novembre 2020 13:36

      @Bernard Dugué
      Les industries capitalistes et les GAFA ne sont pour pas grand chose
      Le problème, c’est l’Etat, et ce depuis près d’un siècle

      Vous vivez avec quelques dizaines d’années de retard, je crois...
      Il n’y a plus d’Etat depuis le Traité de Maastricht, 1992, puisqu’il n’y a plus de politiques intérieures nationales.
      .
      Il n’y a plus de démocratie non plus, l’Europe est une dictature :
      1/ Quand ceux qui sont élus (Maires, Députés, Président, Députés européens) ne décident plus de rien d’essentiel.

      2/ Et quand ceux qui décident (Commissaires européens, dirigeants de la BCE, Magistrats de la Cour européenne de Justice, & Dirigeants de l’ OTAN) ne sont élus par personne, mais nommés, nous ne sommes plus en démocratie.


  • Samson Samson 26 novembre 2020 15:15

    « La nation française est devenue une usine à covidés. »


    Hi, hi, ...

    En Marche vers Nulle Part et après démantèlement toujours en cours de la République et ses institutions, on se demandait quel objet social et commercial pourraient bien déterminer notre très immature et narcissique petit Monarc et ses piteux managers aux destinées d’une start-up « France » dont les tissus productifs et industriels ont déjà été largement « externalisés ».

    Maintenant on sait ! smiley smiley smiley


    • Francis, agnotologue Francis 27 novembre 2020 09:26

      @Samson
       
      un élevage de bovidés. Car c’est nous traiter comme des bêtes que de nous imposer une muselière, nous confiner et comploter des vaccinations forcées.


  • astus astus 26 novembre 2020 15:34

    Le régime autoritaire c’est aussi celui qui laisse faire cela :

    https://twitter.com/i/status/1331870826652643328


  • Elisa 26 novembre 2020 15:42

    J’ai lu quelques articles de N. Dugué qui s’est pris d’une véritable scriptorrhée afin de répéter sensiblement les mêmes propos.

    En bref, il s’agit de reprocher à l’Etat une politique d’interdictions et de contraintes préjudiciable aux plus démunis.

    En gros, il faudrait gérer la crise épidémique en permettant de vivre une vie « normale » mais pour qui et jusqu’à quand ?

    Ce n’est évidemment pas pour autant qu’il faut souscrire à une gestion calamiteuse de cette épidémie depuis ces débuts.

    Les Etats qui ont le mieux contenu le virus, comme par exemple, la Corée du sud, le Vietnam et aussi évidemment la Chine sont ceux qui immédiatement se sont dotés de moyens stricts et efficaces.

    Au lieu de jouer au yoyo confinement-déconfinement, ils ont mis en place des moyens précis, tests systématiques, isolement drastique de durée limitée, contrôles obligatoires de la température aux aéroports et à l’accès aux avions.

    Cette politique est la seule cohérente et humaine : à quoi bon subir des tests si on n’a pas la certitude que ceux qui sont positifs ne vont pas être traitée et isolés.

    A quoi bon être « confinés » si on doit aller travailler sans contrôle et prendre des transports en commun bondés.

    Si on ne veut pas mettre « sous cloche » un pays, ce sont pas des demi mesures collectives qui sont nécessaires. Il faut strictement délimiter les foyers et les isoler.

    15 jours d’isolement est préférable à des mois d’incertitude.

    Et de toutes maniéres, c’est le seul moyen de protéger les plus exposés qui ne sont pas que les plus âgés.
    il ne faut pas oublier que c’est dans les quartiers ou les territoires les plus démunis qu’un déplore le plus de victimes !


  • LeMerou 26 novembre 2020 17:07

    Diantre, le domicile des citoyens sont des usines à covid.

    Fut un temps ou le Français standard avait une lointaine parenté avec la famille des bovins,

    Il n’y a pas si longtemps, nous étions classés par une certaine « gauche » censée représenter le Peule de « Sans dents ».

    Maintenant des reproducteurs à Covid, qui par notre indiscipline vont coûter un fric de dingue à acheter des vaccins en masse....

    Vivement 2022, quitte à être pris pour con, autant que ce soit avec sérieux..ou tact.


  • Eric F Eric F 26 novembre 2020 17:22

    Ecrire que le virus est un concept et le virion sa forme réelle ne me parait pas correct, il semble que le virus soit le matériel infectieux, et le virion le matériel dans son emballage qui se propage hors des cellules hôtes contaminées.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 26 novembre 2020 20:33

      @Eric F
      As suggested by Jean-Michel Claverie, virion factory better represents the ‘virus self’ and virions are simply means to disseminate genetic information much like human gametes and plant seeds [

      ]. In other words, we should depart from the established usage of the word ‘virus’ as being synonymous to ‘virion’. The term ‘virus’ should refer to the process encompassing all phases of the virus infection cycle []. In this context, questioning the origin of ‘viruses’ takes a completely different and much broader meaning than simply questioning the origin of the virus particles

  • Reflexo78 26 novembre 2020 18:59

    « usine à covidés »
    ou

    usine à potentiels vaccinés


    Quelques mois avant de mourir le réalisateur américain parle à cœur ouvert de la nature de l’élite au pouvoir et des pratiques servant son programme.
    Il s’agit d’un témoignage suite à ses contacts directs avec ces personnes.

    La première minute résume tout.


    Aaaron Russo s’est vu proposer, selon ses dires, de faire partie du CFR..(39’10 du film), mais a poliment refusé

    L’intégrale de l’interview de Aaron Russo ici :

    L’interview est traduite en français (elle date de 2007)

    https://www.youtube.com/watch?v=owXtjrWACLg


  • Pierre Alain Reynaud Pierre Alain Reynaud 26 novembre 2020 20:56

    Le gouvernement se fiche de tout le monde depuis TROIS ANS.

    Alors, venez discuter avec nos intervenants sur : www.lafranceliberee.fr


    • Captain Marlo Captain Marlo 28 novembre 2020 13:56

      @Pierre Alain Reynaud

      Bonjour, je ne comprends pas bien ce que vous proposez, en dehors de faire un état des lieux ?


  • Plum’ 26 novembre 2020 22:14

    Comme cela à déjà été fait, je ne peux que mettre cette phrase en exergue : « « Il faut libérer le pays et la vie et non pas être obsédé par la mort ».

    Je ne comprends pas la passivité ambiante et la maltraitance de pères fouettards qui viennent dicter la conduite de nos vies privées.

    Et les médias transformés en organes de propagande. Titrer »Confinement allégé pour Noël« plutôt »Le gouvernement confinera Noël« est tellement révélateur...

    Le plus symbolique est l’équipe de »Charlie hebdo" qui a accepté de participer à un procès masqué, des caricaturistes qui acceptent que tout le monde porte un baillon,..

    Et nos rues sont remplies de zombies...

    Et ce n’est pas de la science-fiction...

    Et ceux qui ont promis qu’il n’y aurait pas de deuxième confinement nous promettent que le vaccin ne sera pas obligatoire et que les non vaccinés ne seront pas obligés de porter une étoile jaune...

    Y-a-t-il une filière pour émigrer en Suède ?


  • pierrot pierrot 27 novembre 2020 09:26

    Agogo est devenu une secte de complotistes extrémistes, , crétins sans aucune connaissance s’appuyant sur des réseaux stupides et obscurantistes comme youtube ou tous les crédules sans connaissances prolifèrent.

    Plus d’est bête plus cà plait aux ignorants


  • I.A. 27 novembre 2020 13:43

    Très bon, le « virus social covid » : ça montre jusqu’où ils sont déterminés à aller pour la vaincre, si ce n’est l’éradiquer, cette... maladie sociale !

    La France va doucettement se transformer en pays du tiers monde...


  • Plum’ 27 novembre 2020 17:58

    Comparaison France Suède, article de France-Soir d’hier :

    http://www.francesoir.fr/politique-monde/gestion-de-la-crise-france-vs-suede-4-fois-moins-de-deces-en-suede « Au pic de l’épidémie 4 fois moins de décès en Suède sans confinement »


  • jjwaDal jjwaDal 28 novembre 2020 08:35

    Cette courbe me semble bien illustrer que nous sommes face à une épidémie qui suis son cours naturel et que quoi que nous fassions ici comme conneries pour saigner notre économie et démolir les français et leurs libertés, l’impact est assez marginal sur son essor comme son reflux.

    A noter que France comme Suède voient quasiment en même temps essor et déclin des deux épisodes de cette épidémie et qu’il faudrait toute la mauvaise fois du gouvernement de ce pays pour attribuer les deux reflux chez nous aux confinements massifs, aux masques omniprésents, aux contrôles de circulation dans la rue, aux fermetures de commerce.

    Je leur accorde mon entière confiance pour poursuivre la politique du pire. C’est nous qui paierons après tout...


  • juan 28 novembre 2020 09:10

    « ...usine à covid... » ?

    Et eux ne sont-ils pas des usines à conneries ? depuis le temps qu’ils nous polluent avec leurs mensonges grossiers, leur dissimulations, le tout digne d’une cour de récré du primaire. Ils sont une offense pour la société.

    « Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre ». Lao Tseu

    Pauvre France, mais par qui est-tu « gouvernée » ?


  • Frederic Stephan 28 novembre 2020 09:35

    Ce qui m’inquiète le plus c’est d’être gouverné par des gens incompétents qui ne connaissent rien aux épidémies. Croire que l’épidémie a été contrôlé par le confinement est risible tout comme croire qu’elle peut redémarrer dans les jours à venir s’il y a trop de contacts entre les gens. C’est du grand n’importe quoi.

    Il faudra toutefois être prudent avec les personnes à risque en Mars car si l’épidémie de Covid est bisannuelle contrairement à celle de la grippe, ce sont eux qu’il faudra protéger en Mars au lieu de masquer et chercher à bloquer tous les autres.


  • Reflexo78 28 novembre 2020 11:59

    « Usine à covidés », ou « camp » de jeux psychologiques à ciel ouvert

    Vous ne comprenez pas ce qui se passe ? Vous ne comprenez pas comment on peut ouvrir les stations de ski et pas les remontés ? Comment on peut rendre le port du masque obligatoire alors que les gens utilisent le même pendant des jours ? Voila ce qui se passe :

    https://twitter.com/RelevonsN/status/1332242604881289217?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1332242604881289217%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=http%3A%2F%2Fechelledejacob.blogspot.com%2F


    • jjwaDal jjwaDal 28 novembre 2020 14:40

      @Reflexo78
      La liste serait longue. En mars dernier quand l’Etat interdisait la vente des masques et ne recommandait ni ne conseillait leur port, il fallait respecter une distance d’un mètre à chaque caisse de supermarché. Maintenant tout le monde est masqué sous peine d’agression et c’est passé par chez moi à 2 mètres. On change pas de main...


    • The White Rabbit The White Rabbit 28 novembre 2020 22:08

      @Captain Marlo

      Wiwi c’est un grand complot tous ces faux malades hospitalisés.
      On attend votre reportage en direct live des hôpitaux quand vous expliquerez cela aux soignants !


    • Captain Marlo Captain Marlo 29 novembre 2020 08:31

      @The White Rabbit
      Wiwi c’est un grand complot tous ces faux malades hospitalisés.
      On attend votre reportage en direct live des hôpitaux quand vous expliquerez cela aux soignants !

      C’est simple, une épidémie se mesure au nombre de décès, et en 2020, pas plus de décès toutes causes confondues, que les années précédentes.

      Et même, depuis 1975, il y a eu une bonne douzaine d’épidémies du même genre et parfois pires, qui n’ont pas provoqué l’arrêt de l’économie du pays. Ce sont les données officielles. C’est ce qui est expliqué dans le document que j’ai mis en lien.

      Et vous, qui êtes si intelligent et si malin, vous devriez regarder les documents que je donne avant de la ramener, ça vous éviterait de passer pour ce que vous êtes.


    • nono le simplet nono le simplet 29 novembre 2020 08:43

      @Captain Marlo
      C’est simple, une épidémie se mesure au nombre de décès, et en 2020, pas plus de décès toutes causes confondues, que les années précédentes.
      ah !!!!! il faut oser écrire un mensonge pareil ... les documents c’est l’INSEE qui les fournit !


    • Francis, agnotologue Francis 29 novembre 2020 08:46

      @Captain Marlo
       
      W Rabbit a trop peur d’y découvrir qu’on lui a menti.
       
      Après tout, chacun a le droit de choisir son église. Mais pas d’en imposer les préceptes aux autres.


    • Francis, agnotologue Francis 29 novembre 2020 08:51

      @nono le simplet
       
       ’’ les documents c’est l’INSEE qui les fournit  !’’
       
       Les documents ? Quels documents ?
       
       Ce n’est pas l’Insee qui renseigne les fichiers de base qu’elle classe. En l’occurrence, c’est une chaîne d’irresponsabilités motivée au plus bas niveau par des primes à la déclaration de décès par covid.
       
      Tous, absolument tous les arguments pro-vaccins se prévalent de leurs turpitudes.


    • nono le simplet nono le simplet 29 novembre 2020 08:51

      ’épid@Captain Marlo
      depuis 1975, il y a eu une bonne douzaine d’épidémies du même genre et parfois pires

      archi faux aussi !!! il n’y a pas eu d’épidémie en France de ce niveau depuis 1919 ...
      la grippe de Hong Kong a fait 0.06% de morts et la grippe asiatique 0.03% ... la covid-19 a fait provisoirement 0.08%


    • nono le simplet nono le simplet 29 novembre 2020 08:54

      @Francis
      En l’occurrence, c’est une chaîne d’irresponsabilités motivée au plus bas niveau par des primes à la déclaration de décès par covid

      tu en as pas marre de raconter des conneries ?
      dans l’immédiat l’INSEE fournit uniquement le nombre de morts ! et non leur cause ... les gens sont payés pour mourir ?


    • Francis, agnotologue Francis 29 novembre 2020 08:57

      @nono le simplet
       
       encore un argument qui s’appuie sur des mensonges et des turpitudes. Si on dit que les grippes précédentes ont fait moins de morts que celle-ci, alors il faut admettre qu’on a menti, ou qu’on s’est trompé sur la mortalité de ces grippes.


    • Francis, agnotologue Francis 29 novembre 2020 09:11

      @nono le simplet
       
       le neuneu a eu un seul moment de lucidité dans sa vie agoravoxienne : quand il a choisi son pseudo.
       


    • ZXSpect ZXSpect 29 novembre 2020 09:18

      @Captain Marlo
      .

      « C’est simple, une épidémie se mesure au nombre de décès,… »

      .

      Au-delà du nombre de morts provoqués par la pandémie, chiffres que certains contestent ou bricolent, il y a aussi les effets secondaires après des convalescences longues et difficiles, dont on fera le bilan dans les années à venir, et que certains qui « s’en sont sortis » subiront longtemps.


    • nono le simplet nono le simplet 29 novembre 2020 10:22

      @Francis
      mon pauvre pépé ... tu fais partie du dernier carré atteint de complotite aigüe contre laquelle il n’y a pas de vaccin ni de remède ...


    • Francis, agnotologue Francis 29 novembre 2020 10:39

      @ZXSpect
       
       Oui ? Les séquelles que vous appelez à tort et avec ignorance, effets secondaires ? Et alors ? Vous voulez faire un procès à dieu ? Aux microbes ?
       
      Les « chiffres que certains bricolent » ? Certains ? Vous voulez parler de la clique à neuneu ?
       
       Les effets secondaires ? Parlons en : l’amiante ? le DDT ? Le mediator ? la thalidomide ? etc etc ...


    • nono le simplet nono le simplet 29 novembre 2020 10:43

      @Francis
      Vous voulez parler de la clique à neuneu ?

       smiley


    • The White Rabbit The White Rabbit 29 novembre 2020 13:23

      @nono le simplet

      Et la clique au canard wallon ? smiley
      Celui qui malgré son putsch raté, fantasme encore ici :

      Philippe Huysmans 28 novembre 22:45

      @nono le simplet


      "(...) Ce site est en train de mourir, il n’accueille plus personne, [complexifier les modalités d’inscription, une grande idée à lui] sauf si t’es un troll ou si tu as l’aval de Carlo, directement (j’en connais au moins un qui l’a fait).

      On va perdre (un peu) en lectorat mais on va gagner en vous voyant sombrer, les trolls. Et ceux qui voudront continuer à publier, je les accueillerai chez moi, quitte à refaire Avox en entier, mais en mieux. Je suis programmeur, tu te souviens ? (...)"


    • nono le simplet nono le simplet 29 novembre 2020 13:38

      @The White Rabbit
      merci ... j’avais pas lu ça ... suce tété dommage smiley


Réagir