vendredi 10 avril - par Eric F

Confinement : un mois, ça passe ; six semaines, ça lasse ; deux mois, ça casse

 

1. Origine

Après avoir trop mollement essayé de bloquer la propagation du virus, et acculé par l'emballement prévisible de l'épidémie, les autorités ont décidé de mettre en place un confinement général, suivant en cela l'exemple de l'Italie.

Cette décision a été prise sous la pression du corps médical, relayée par les média, de l'OMS, d'hommes politiques italiens, etc. Comme on le voit par l'évolution entre le discours du 12 et celui du 16 Mars, Macron était initialement parti sur un confinement sélectif pour les plus à risque.

2. Situation

Mettre un pays en réclusion et en semi-coma économique dans une situation d'urgence absolue peut se comprendre, le problème est que la durée était présentée comme courte, et se prolonge désormais de proche en proche.


Au moment du déclenchement, les modalités de sortie n'étaient absolument pas définies, et les comités d'expert qui ont émettent désormais leur avis sur la question édictent des conditions drastiques. Par ailleurs une étude (officieuse) du Boston Consulting Group repousserait en juin vers en juillet la sortie du confinement. il y a un véritable concours Lépine des bonnes raisons de reporter au plus tard.

Les prolongements successifs et les mesures de durcissement sont extremement éprouvants pour la population, et donnent l'impression d'une nasse dont on ne sortira jamais. A quoi s'ajoute l'angoisse de la perte d'emploi, de la faillite, du marasme durable, l’état ne pourra pas indemniser indéfiniment.

Certains pays, tel que l'Autriche, ont d'ores et déjà planifié une sortie progressive de confinement à partir de mi-Avril, il est temps de définir dès à présent en France un échéancier avec des jalons "soutenables". Car si on attend que toute la population soit immunisée, alors que le confinement stoppe la contagion, c'est un dead lock insurmontable ! Un déconfinement "par région" laissant les régions les moins contaminées en quarantaine serait donc une aberration.

3. Perspectives

Alors que le décongestionnement des services de réanimation s’amorce, la situation doit devenir plus favorable d’ici trois semaines. On connait aujourd'hui les principaux facteurs de risque de complication du covid19, ce qui fournit les critères pour relayer le confinement général par un confinement sélectif, permettant à la fois de ne pas réengorger les services de réanimation lors de la levée progressive, de ne pas laisser plonger plus bas encore l'activité du pays, et de lever la chape de plomb sur les plus jeunes et actifs.
Car l’acceptation initiale par la population fait de plus en plus place à la lassitude, les tentatives de « décompression » conduisent à des restrictions supplémentaires, entraînant l’exaspération de certaines catégories de la population, et une prolongation « à la belle saison » au-delà de début Mai conduirait à des débordements.

Le dépistage ne pourra jamais être systématique, mais en isolant les personnes les plus à risque, on prend des mesures préventives.

Concrètement ce n'est pas facile de mettre en oeuvre et de contrôler une mesure sélective, mais qu'est-ce qui est facile dans la situation actuelle ? L'âge ne constitue pas, de loin, le seul facteur, des pathologie comme le diabète ou les maladies cardiovasculaires, et également un fort surpoids sont des causes majeures d’aggravation.

Pour mettre en œuvre une levée de confinement sans qu’il y ait une immunisation massive (impossible dans ces conditions), il faudra forcément maintenir certaines restrictions, notamment concernant la distance de sécurité et l’interdiction des grands rassemblements, voire le port du masque dans le domaine public, tout en permettant la reprise des entreprises et commerces, et certains loisirs ; ensuite cela se fera par étape (notamment concernant les congés d'été).

Pour les personnes dont le confinement sera maintenu, il faudrait instaurer
des dispositions plus allégées pour les catégories "moyennement" à risque (65 à 75 ans sans pathologie par exemple),
et un isolement plus poussé pour les cas les plus risqués (personnes multipathologiques en fort surpoids par exemple), avec distribution de nourriture à domicile, typiquement avec l’aide de l’armée dans le cadre du plan « résilience », car cette catégorie doit échapper à la contamination (qu’il n’est pas pour eux question de seulement retarder).

Par ailleurs, la mise à l’isolement « en quatorzaine », des personnes nouvellement contaminées se fera progressivement avec la montée en puissance des tests de dépistage, peut-être nécessitant de réquisitionner des hôtels ou centres de vacances.

Emmanuel Macron doit tenir compte de l’ensemble des impératifs de la société et du vécu de la situation par la population. Il a reporté au lundi 13 son allocution sur la prolongation du confinement, peut-être pour voir si la tendance au désengorgement des urgences se confirme, et « soulever le voile » sur la levée progressive du confinement. Le confinement sera d’autant mieux respecté si on en connaît l’issue, et si elle n'est pas reportée au calendes grecques (toute proportion gardée, un détenu ne s’évade pas la veille de sa libération).



199 réactions


  • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 10 avril 14:00

    Il arrive parfois, rarement, trop rarement, qu’on ne lise pas que des conneries sur ce site ...

    Merci à l’auteur ...


    • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 10 avril 14:34

      @Sharpshooter - Snoopy86
      Cher planqué du grand Ouest (ceux-là, tiens...)
      On me dit dans l’oreillette (gauche, bien entendu) que tu aurais liquidé avant hier tes positions chez Bolloré, entrainant ipso facto un effondrement de la cotation du titre de 42%...
      Et qu’avec ce blé, tu aurais expatrié enfants et petits enfants en Savoie sur les pistes noires (ton coté anar), alors que les locaux confinés en sont réduits à téter des glaçons en attendant le dégel.

      https://fr.news.yahoo.com/haute-savoie-nest-super-r%C3%A9glo-050312607.html
      Répondez, Snoopy.
      Le peuple a le droit de savoir, singulièrement peuple Voxien, qui compte énormément de sommités....surtout en ce moment.
      Répondez, je vous dis...
      Signé J.J Bourdin.


    • Cadoudal Cadoudal 10 avril 14:44

      @Sandro Ferretti
      Vendre du Bolloré pour acheter du Sanofi...

      Il à eu le nez creux...

      Ou pas...lol...

      Comme l’hôpital de Sahlgrenska dispose de la plus grosse clinique infectieuse en Suède, les autres hôpitaux du pays ont suivi, à commencer par le Södersjukhuset à Stockholm. « Je pense que plus un seul hôpital n’utilise ces médicaments aujourd’hui. La décision a été un peu controversée au début, mais rapidement, l’agence du médicament est venue avec ses propres recommandations, ce qui a convaincu ceux qui doutaient encore », poursuit Magnus Gisslén.

      https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/04/09/en-suede-le-desamour-pour-l-hydroxychloroquine_6036144_3244.html


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 10 avril 15:08

      @ Gilbert Bourdin alias Sandro

      Non je n’ai pas liquidé mes positions chez Bolloré que je tiens pour un prodige et en qui j’ai toute confiance et même avec 42% de baisse je suis encore largement gagnant...

      Ceci posé,mon portefeuille tous ces temps-ci en a pris un coup, mais« pas vendu, pas perdu »
      Par contre pris d’un coup de cafard j’ai liquidé hier soir ma dernière position en Puligny-Montrachet 2010 de Leflaive , « c’est toujours ça que les boches n’auront pas » aurait dit mon grand-père que j’ai toujours soupçonné d’avoir eu une relation cachée avec le jeune Assholineau ...

      Pris de remords au réveil je cherche à renouveler ...

      Malheureusement pour moi la moitié de mes enfants et petits enfants est à Madrid et je peux te dire , au risque de me faire contredire par Momoderatus que là-bas c’est bien pire qu’ici ...


    • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 10 avril 15:31

      @Snoop
      Je sens ton humour moins « sharp » et moins acéré que d’hab..
      Bon, oublie le Puligny, dépose moi plutôt un « castagne-ma-trachée » devant le paillasson avec ton allemande au design « Kolosall finesse ».

      PS : pour être sérieux 10 secondes, j’ai failli scribouiller une articulet nommé « le masque et la plume ».
      D’un coté ceux qui se contentent, faut de mieux, de mettre un masque, qui ferment leur gueule et font le dos rond en espérant voir l’été, et puis de l’autre ceux qui prennent la plume ici ou ailleurs, les bac moins 12, les je-sais- tout -du site, les écolo aigris qui sont tout heureux que tout crève, qu’il y ait toilettes sèches et plan de salade au potager pour tout le monde...
      Les mecs du sud ouest, qui, du haut de leur 1/2 cas déclaré au km² carré veulent te convaincre que « c’est grippette que tout ça » ,convaincre les parisiens et les banlieusards que si on ne peut plus enterrer les gens ni trouver de cercueils pour tout le monde en Ile de France, c’est pas le Covid, c’est à cause de la déforestation.
      Ceux là, j’en peux plus de les lire.
      Bouffons. Allez vous faire embrocher par un sanglier.Vous en êtes les glands.


    • Sandro Ferretti Sandro Ferretti 10 avril 15:34

      @covadonga*722
      Zut, rififi sur le vin de paille, alors...
      Oui, pour les les maux bleus ça tangue plus que fort.
      La belle voix cristalline est partie dans un respirateur.
      « C’est chose bien pénible », disait le Dr. Destouches.


    • arthes arthes 10 avril 16:38

      @Sandro Ferretti

      N’aime pas trop raconter sa vie. (un peu quand même ??? ) Préfère écrire sur celles des autres.

      Les stéréotypes et les clichés alors...Ya eu un blanc où t’as raté une étape ?
      ça manque d’humanité toussa, bon bref, je te le sors gratuit car j’attends pas un retour, si toutefois ça te prend évites stp les portraits à la con et faciles genre pré-mâchés, et à coté de la plaque, sois créatif par toi même.


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 10 avril 16:50

      @Sandro Ferretti

      On peut b... les connes, mais on n’est pas obligé de leur faire la conversation


    • Eric F Eric F 10 avril 18:33

      @Sharpshooter - Snoopy86
      « mon portefeuille tous ces temps-ci en a pris un coup, mais « pas vendu, pas perdu » »
      Lors des précédentes crises, le CAC était retombé en dessous de 3000, et comme le marasme de l’« économie vraie » risque d’être bien plus fort que lors de ces crises, les cours actuels restent encore très surgonflés. Il est vrai que les banques centrales y injectent des centaines de milliards ...qui font de la gonflette inutile quand ça pètera.
      Mais ceci nous éloigne des considérations franco-française sur les conséquences du confinement, car les cours boursiers sont désormais mondialisés, le CAC s’aligne sur les autres marchés.


    • Ouallonsnous ? 11 avril 01:15

      @Eric F

      Construisons l’après !

      Lorsque survient une maladie inconnue dont on ne sait combien d’hommes elle tuera, la Science tente de la connaître en doutant de tout.

       Les responsables politiques, eux, doivent prendre des décisions sans en savoir plus que les chercheurs.

       Certains s’entourent donc de personnalités ayant fait progresser la Science par le passé, les nomment « experts » de ce qu’ils ne connaissent pas encore, et les utilisent pour dire tout le bien qu’ils pensent de leur politique.

      Pour eux, l’objectif n’est pas de sauver des vies, mais d’agir pour garantir leur Pouvoir.

      Voici le subterfuge qu’ils utilisent :

      Je me présente, mon surnom est Corona virus, mais mon vrai nom est Covid 19, je vous expliquerai à la fin, pourquoi je porte ce nom-là.

      Je ne suis pas né en Chine, comme on le dit, mais nous y reviendrons.

      J’ai commencé à imposer mon autorité dans mon pays d’accueil.

      Pour tout vous dire, je suis destiné à prouver à l’humain, qui se croyait l’être vivant le plus intelligent de la planète, qu’il s’était trompé de route pour tracer sa vie.

      A moi seul, j’ai prouvé que l’Europe n’existait pas, Bruxelles n’a pas réagi à mes attaques, seuls les états se sont affolés. J’ai prouvé aussi que le Royaume-Uni n’avait pas de frontières, je suis arrivé là-bas sans encombre.

      Je suis en France pour mettre les pendules à l’heure

      A moi seul j’ai fait arrêter les ventilateurs à paroles que sont Marlène Schiappa , Aurore Bergé et toute la clique des bonimenteurs que l’on rencontre dans les merdias, dont il ne reste plus que les pseudos « experts »de l’aéropage macronien, je ferai autant de dégâts chez les femmes que chez les hommes, chez les riches, que chez les pauvres, à la différence que les moyens pour se soigner seront mis à disposition des riches, alors que les pauvres auront droit aux hôpitaux surchargés et manquants de moyens autant humains que matériels !.

      A moi seul, je fais fermer les lieux de cultes, de toutes les religions, je fais mettre du gel hydro alcoolique sur les mains aussi des musulmans.

      A moi seul, je fais mettre les professions de santé à l’honneur, alors que récemment, les flics de Macron-Castaner, les tabassaient, les gazaient, les éborgnaient, les mutilaient .

      A moi seul, j’aide à soutenir les agriculteurs, les routiers, pris auparavant pour des moins que rien. 

      A moi seul, je règle le problème des retraites, en soumettant les insoumis, mettant fin aux débats interminables, je m’attaque aux plus anciens.

      A moi seul, je mets fin au réchauffement climatique, les avions ne volent plus, les voitures ne sortent plus, je suis plus fort que le Forum de Davos qui réunit 1500 jets privés, sans résultat.

      A moi seul, je fais fermer les écoles, pour que les familles profitent de leurs jeunes enfants.

      A moi seul, je veux prouver qu’une poignée de députés suffit pour tenter de régler les problèmes.

      A moi seul, j’ai fait baisser, d’un coup de baguette magique le cour du pétrole, quand je reviendrai, je m’occuperai des taxes sur les carburants.

      A moi seul, j’ai fait perdre plusieurs milliards aux plus riches, la bourse s’étant écroulée, l’argent n’étant pas fictif.

      A moi seul, j’ai prouvé que les médicaments n’étaient plus fabriqués en France, mais dans mon pays de naissance.

      A moi seul, pourtant invisible, j’ai fait débloquer par l’état 45 milliards en quelques instants, alors que les gilets jaune ont lutté plus d’un an pour obtenir, soi-disant 17 milliards.

      A moi seul, j’ai réussi à retisser des liens entre les individus, qui s’appellent juste comme pour les vœux. 

      J’allais oublier, j’ai un complice, le Président Hollande, je l’ai autorisé à faire le prélèvement à la source, pour que les politiques continuent à jouer avec le pognon en échange il a fermé plus de 15 000 lits d’hôpitaux pour que mon action soit plus efficace.

      Je vais vous expliquer pourquoi je m’appelle Covid 19 : les lettres C, O, V, I se retrouvent dans le mot civilisation, le D indiquant départ et 19 mon année de naissance.

      En résumé, j’ai ouvert, en 2019, l’ère d’une nouvelle civilisation, vous comprenez maintenant pourquoi les gens s’appellent comme pour les vœux.

      Comment se termine l’actuelle civilisation ;

      Qui est responsable de la situation sanitaire et économique catastrophique impensable en France, pays longtemps reconnu pour son système de santé exemplaire ?

      Dans son imprévision criminelle le gouvernement macronien n’a pas prévu la gestion de crise, obnubilé par la privatisation des profits et la socialisation des pertes contre les services publics et la sécurité sociale ! (2)

       Car s’il l’avait fait, nous aurions eu les lits nécessaires avec ou sans réanimation, les personnels médicaux et paramédicaux en nombre et en qualité suffisants, les tests qui nous auraient permis d’appliquer la stratégie sud-coréenne de dépister toute la population et de ne confiner que les testés positifs, avec des masques de protection FFP2 et chirurgicaux pour tous !

      Au lieu de cela, nous avons été forcés au confinement généralisé comme au lors de la grande peste ! Avec comme conséquence une terrible future crise sociale, économique et financière. Le confinement généralisé n’est pas la méthode la plus efficace mais elle est la seule qui nous reste vu l’imprévision criminelle de nos dirigeants. Il ne s’agit pas d’erreurs ou d’incompétences, mais de choix politiques, ceux liés au capitalisme.

      Trois dates méritent qu’on s’y arrête : le 29 février, c’est la priorité donnée au 49-3, le 7 mars, c’est l’incitation de Macron à des sorties théâtrales, le 12 mars, c’est le non à la macronie au premier tour de l’élection municipale !

      Et une mesure qui n’est pas venue, celle de l’interdiction de payer des dividendes à l’oligarchie ! Alors que le manque de protection des salariés et les atteintes à leurs droits, c’est « en veux-tu, en voilà » par ordonnances !

      Pourtant il n’y a pas de fatalité  : cette situation résulte des politiques néolibérales du pouvoir macronien et de ses prédécesseurs tout autant que de l’Union européiste, visant à détruire l’hôpital public et les industries françaises de santé ! Visant également à détruire les centaines de Français Gilets Jaunes éborgnés et mutilés par la police aux ordres de Macron ? Le maintien criminel (déjà plusieurs morts parmi ceux qui ont tenu les bureaux de vote !) des élections municipales françaises en pleine pandémie ? Le tri tragique des patients à l’hôpital en fonction de leur âge en raison de l’insuffisance de lits ou de respirateurs ?

      Il est temps de s’interroger sur les véritables intentions cachées derrière les décisions prises ; confinement, interdiction de traitements qui font leurs preuves, interdiction de pratiquer des tests, autorisation implicite de tuer les patients âgés, etc... Les enjeux qui apparaissent de plus en plus dépassent de loin la santé et touchent davantage à nos droits et libertés fondamentales.

      Si chacun a conscience du coût économique exorbitant de la politique actuelle et si chacun découvre son impact psychologique destructeur sur les personnes faibles, peu de gens ont conscience de la facture politique à venir.

      Dans ce moment paroxystique, il faut une réponse à l’ensemble des crises existantes énumérées ci-dessus. Et pour cela, nous avons un modèle politique alternatif au modèle néolibéral, c’est celui de la République sociale, vocable né lors de la Révolution de 1848, utilisé lors de la Commune de Paris, puis lors du retour de la République avec Jean Jaurès et ses camarades. Ce modèle ressurgit lors des événements de 1936 puis fut la matrice et la pointe avancée du programme du Conseil national de la Résistance (CNR) publié le 15 mars 1944.

      Tout d’abord, déconfinons nous nous-mêmes, nous n’allons pas attendre l’autorisation de ceux qui ont imaginé ce moyen pour s’attaquer encore plus vite à nos droits et nos libertés, sous couvert de nous protéger, alors que le traitement de l’épidémie,( mais y en a t’il une ?) —le covid 19 étant un virus des plus bénins comparé à la grippe classique, d’après les autorités de santé—, consiste en test de la population pour séparer les « infects » des « sains et en confinement des personnes contaminés qui pourront être soignées.


    • Ouallonsnous ? 11 avril 01:16

      @Ouallonsnous ?

      Suite et fin de mon post du 11 avril 1h15

      Il n’est pas du tout question d’enfermer toute une population sans savoir quel est le pourcentage des malades, c’est bien ce pour quoi les responsables aux ordres, plaident le dénuement en test et en traitement qui existent depuis des décennies, voir en lits d’hôpitaux, où alors c’est quelque chose d’artificiel fabriqué en laboratoire qui se surajoute à la grippe finissante ?

      Mais d’abord, pour y voir clair, insurgeons nous !


    • Le421 Le421 11 avril 09:30

      @Sandro Ferretti

      Les mecs du sud ouest

      Ah ça !! Si on vous enlève « quelqu’un à haïr », votre raison de vivre disparaît !!
      On fait sa jalouse ??
      Le bonjour de Sarlat.
      Marre de lire des conneries, je file au jardin. Un soleil d’enfer, un « barbeuq » à midi et je sortirais peut-être un Gigondas à midi en pensant à vous...
       smiley  smiley  smiley


    • Eric F Eric F 11 avril 11:47

      @files_walQer
      à propos de : « geopolitique-du-coronavirus-entretien-avec-valerie-bugault »
      J’ai lu le texte, certains aspects me paraissent pertinents, mais l’angle de vue correspond à une interprétation idéologique (au sens le plus général du terme) que je ne partage pas totalement. Ceci étant, je suis d’accord que le système mondialisé où les intérêts économico-financiers prédominent a aggravé la situation liée à l’épidémie, et qu’un retour à une organisation plus « locale » est souhaitable.


    • Eric F Eric F 11 avril 12:06

      @Ouallonsnous ? (msg 11 avril 01:15

      La présente épidémie met effectivement en lumière des manques et des erreurs dans la gouvernance du pays et notamment de la santé, toutefois je suis en désaccord avec vos conclusions :

      -"le covid 19 étant un virus des plus bénins comparé à la grippe classique"

      FAUX ! on pouvait le croire au début, je l’avais également pensé, mais force est de constater une surmportalité sans précédent dans les régions les plus touchées (mortalité multipliée par 2,2 dans le Haut Rhin), et un nombre de patients en réa sans précédent depuis les périodes de guerre. On ne peut en rester au déni.
      Toutefois, effectivement il faut aller vers la solution de dépister plus largement et mettre à l’isolement les personnes infectées (et confiner préventivement, de mon point de vue, les personnes les plus à risque).

      -« déconfinons nous nous-mêmes, ... »
      CERTAINEMENT PAS ! Ce serait irresponsable d’appeler à ne pas respecter le confinement, dans la situation actuelle de flux encore élevé de cas gravissimes arrivant en hospitalisation.
      Mais vous apportez de l’eau à mon moulin indirectement, puisque comme l’indique le titre de l’article, je pense qu’une prolongation trop longue mènerait à ce que les digues cassent...


    • Eric F Eric F 11 avril 12:15

      @Ouallonsnous ? (msg 11 avril 01:16)

      Je suis en désaccord sur l’idée qu’il s’agirait d’une conjuration issue des laboratoires (une fuite accidentelle n’est pas totalement exclue), et je pense qu’une éventuelle insurrection n’ajouterait que le chaos au marasme qui se pointe.
      Ceci étant, les gouvernants doivent bien prendre en considération la situation globale de la société en dehors de la seule monofocalisation sur l’épidémie, qui est évidemment la préoccupation unique du corps médical.


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 11 avril 14:56

      @Ouallonsnous ?
       
      Bon ben...
      Passe devant...
      Ah ben tu fais des copiés-collés...


  • troletbuse troletbuse 10 avril 14:19

    Déconfinement : Comme je te l’ai déjà dit. Micronimbus t’a donné un bon nonos à ronger. Et toi tu coures derrière.et tu viens en rajouter.

    Tout ca, c’est de l’enfumage.

    Quand viendra le moment de nous libérer, il suffira de la dire 1 semaine avant.

    Naturellement on nous sort des spéculations : pas les vieux, pas les citadins, etc.. ; tout cela pour monter les gens les uns contre les autres.

    Sur notre devise, il est marqué EGALITE. Mais donc où est-elle passée. ?


    • Fergus Fergus 10 avril 15:59

      Bonjour, troletbuse

      Non, le but n’est pas de « monter les gens les uns contre les autres », mais, à mon avis, de préparer l’opinion à la mise en place d’un déconfinement progressif sur plusieurs crtières.


    • troletbuse troletbuse 10 avril 16:06

      @Fergus
      Bien sur, bien sur


    • Jeekes Jeekes 10 avril 16:14

      @troletbuse
       
      fergugusse lèche, comme d’hab.
       
      Quelle surprise !
       


    • Eric F Eric F 10 avril 17:30

      @troletbuse
      « Micronimbus t’a donné un bon nonos à ronger. Et toi tu coures derrière »

      -Je t’ai déjà répondu que ce n’est pas le gouvernement qui a mis le sujet du déconfinement sur la table, mais JL Mélenchon puis la Commission Parlementaire, le gouvernement est resté très évasif et réticent à en parler. Leur message pour l’instant est « ce n’est pas pour maintenant », et aussi « ce ne sera que très progressif ». Le Comité Scientifique et l’Académie de Médecine ont donné leur avis, et je trouve normal d’y réagir.

      ....
      « Quand viendra le moment de nous libérer, il suffira de la dire 1 semaine avant ».

      -Je ne te savais pas partisan du fait accompli sans débat
      ....
      "Naturellement on nous sort des spéculations : pas les vieux, pas les citadins, etc.. ; tout cela pour monter les gens les uns contre les autres. Sur notre devise, il est marqué EGALITE. Mais donc où est-elle passée ?
      -Nous ne sommes pas égaux devant les risques de gravité de la maladie. Tout comme il est prudent de mettre des personnes contaminés en quarantaine, il est prudent que les personnes les plus à risque conservent un plus grande distanciation sociale.


  • Bernard Dugué Bernard Dugué 10 avril 14:56

    ça risque de casser en effet

    quand les gens vont comprendre que les réservations de camping sont bloquées et qu’ils devront passer l’été caniculaire dans leur cage à lapin après avoir passé deux mois ou trois de confinement. D’autres se prélasseront dans leur villa secondaire au bord de mer

    pour moins que ça, les gilets jaunes se sont insurgés


    • In Bruges In Bruges 10 avril 15:00

      @Bernard Dugué
      Ouais enfin, du moment qu’ils touchent le chomedu payé par ceux qui bossent, tout va bien, hein Dugué ?.
      Ca te parle ?


    • Eric F Eric F 10 avril 17:35

      @Bernard Dugué
      Il y a déjà 600 000 Parisiens qui ont migré en province lors de l’annonce du confinement. On ne sait pas ce que seront les mesures pour cet été, j’imagine mal qu’on puisse se tasser sur les plages, il y aura certainement « contingentement », de là qu’il y ait des « tickets de plage »...
      Mais les autorités savent que forcer les gens à rester dans leur appartement des mois et des mois, il y aura émeute.


    • V_Parlier V_Parlier 10 avril 23:17

      @In Bruges
      N’oubliez pas qu’il y a quand même aussi ceux qui, tout en continuant d’aller bosser (avec leurs enfants qui ne peuvent pas aller à l’école), reviennent chez eux en réclusion une fois leur travail « essentiel à la nation » terminé. D’ailleurs ils s’ennuient tellement qu’on parle de porter leur semaine de travail à 60 heures.
      Vous parliez de quoi déjà ? Oui les autres qui ne bossaient déjà pas avant, mais ça ce n’est pas nouveau, c’est d’avant le virus...


  • troletbuse troletbuse 10 avril 15:18

    Tiens, Bernard Du Géclin n’est pas interdit sur cet article. C’est vrai que tous les rédacteurs ne sont pas prétentieux et fachos comme lui. Mais que fait-il sur AV ?. La médecine a besoin de lui.


    • Le Panda Le Panda 10 avril 16:54

      @troletbuse
      Tu es méchant mon trolleybus nous avons tous besoin d’un saint Bernard smiley


    • troletbuse troletbuse 10 avril 21:52

      @Le Panda
      Pas d’un Saint Barbard comme lui. Moi banni sans explication. Même son grand copain Asstusuces, AsstuLech en flamand, m’avait banni toujours sans raison apparente. Enfin ils utilisent le même dictionnaire qui est le pipotron de la médecine. Je reconnais que c’est des grosses têtes parce que publier sur Agoravox, c’est pas donné à tout le monde, tu sais. Surtout de articles prétentieux où il y a quelques pédants qui font semblant de comprendre leurs conneries.
       smiley


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 10 avril 15:26

    D’un point de vue de la manipulation des masses,

    le confinement peut installer un stress chronique chez les gens,

    afin de maintenir une « homéostasie systémique artificielle »,

    par le biais des médias (travail de framing),

    par la peur (du virus, de la police, etc.) et l’ennui,

    atténuant ainsi les capacités critiques de jugement des individus et une hausse de leurs suggestibilités.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 10 avril 15:43

      @bouffon(s) du roi

      Le problème pour les moutons, ce n’est pas le bélier (même s’il a une toison d’or), mais le petit mouton que Panurge achète et jette à l’eau : ils ne peuvent pas s’empêcher de le rejoindre ! Et Panurge récupère le troupeau entier, le bélier et la toison d’or.


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 10 avril 15:43

      @bouffon(s) du roi

      oublie : « favorisant » une hausse ...


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 10 avril 15:45

      @Séraphin Lampion

      oui, l’instinct grégaire (ou instinct de la meute).


    • Eric F Eric F 10 avril 18:45

      @bouffon(s) du roi
      « D’un point de vue de la manipulation des masses, le confinement peut installer un stress chronique chez les gens... »
      Ouaih, mais je ne pense pas que le confinement ait été délibérément instauré pour ça, de très nombreux pays en ont été réduit à l’appliquer faute d’avoir pu endiguer l’épidémie, la moitié de l’humanité est confinée, et « le système » (affairistes et financiers) perd dans cette crise considérablement plus de milliards que ce qu’il pourrait gratter de plus par le contrôle des masses ; Le capitalisme a besoin de consommateurs et de libre entreprise, il a déjà les moyens d’influence par la pub et de harponnage par internet et les réseaux mobiles. Sa crainte est certainement plutôt un « retour à la sphère nationale » qu’il avait détricoté avec la mondialisation.


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 12 avril 12:15

      @Eric F

      Vous ne devez pas être un joueur d’échec. Des fois, il faut sacrifier des pièces pour gagner ^^


    • Eric F Eric F 12 avril 14:22

      @bouffon(s) du roi
      « Vous ne devez pas être un joueur d’échec. Des fois, il faut sacrifier des pièces pour gagner »


      tout de même, Macron sacrifiant l’économie et la finance, ce serait comme un joueur d"échec qui sacrifierait son roi et sa reine !


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 12 avril 19:16

      @Eric F

      Non la reine suffit ^^


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 10 avril 15:36

    Parce que vous, vous croyez que ce confinement a pour raison une pandémie ?


    • troletbuse troletbuse 10 avril 15:49

      @Séraphin Lampion
      Ben oui. Il ont même voté une loi en février. Comme quoi, c’est des visionnaires  smiley


    • Fergus Fergus 10 avril 16:01

      Bonjour, Séraphin Lampion

      Ce commentaire n’est pas le plus inspiré que vous ayez produit.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 10 avril 16:45

      @Fergus

      j’ai fait pire aussi
      c’est comme la cuisine vietnamienne : y en a qui nems et y en a qui nems pas !


    • Eric F Eric F 10 avril 18:55

      @Séraphin Lampion
      « Parce que vous, vous croyez que ce confinement a pour raison une pandémie ? »


      Il ne vous a pas échappé que le confinement n’est pas une invention locale macronienne, il a été initialement appliqué en Chine pour endiguer l’épidémie, et en Europe l’Italie nous a précédé, et la plupart des autres pays y ont été acculés, y compris le Royaume Uni qui l’avait d’abord écarté. Idem sur les autres continents, la moitié des humains sont confinés.
      Alors ma réponse est : oui, la cause en est la pandémie.
      Ceci étant, je ne me fais pas d’illusion sur le fait que les gouvernants pourront profiter de l’occasion pour mettre en place des mesures exceptionnelles qui pourraient devenir « standard » par la suite,


    • files_walQer files_walQer 10 avril 22:47

      @Eric F

      Le prétexte est la pandémie.


    • Eric F Eric F 10 avril 23:39

      @files_walQer
      Cause plutôt que simple prétexte, car sans pandémie, il n’y aurait pas eu de confinement avec mise au ralenti de l’économie, mesure extrême où tout le monde est perdant, et ce pour ralentir seulement l’épidémie.
      On ne pourra donc pas sortir en revenant juste à la situation antérieure, des mesures de sécurité et des restrictions seront nécessaires pour éviter de se retrouver avec la situation de l’Asace généralisée à tout le pays (+128% de mortalité en Mars dans le Haut Rhin par rapport aux dernières années dont celle des plus de 85 ans multipliée par 2,5)


    • François Vesin François Vesin 10 avril 23:40

      @Fergus
      « Ce commentaire n’est pas le plus inspiré que vous ayez produit. »
      .
      Le votre en revanche était tellement prévisible que
      Séraphin aurait pu directement l’ajouter à son message !!!
      .
      Pourquoi n’a-t-il pas dit « Macron est un peu méchant mais
      il faut laisser sa chance au produit..(La vérité si j’mens). »


    • François Vesin François Vesin 11 avril 00:00

      @Eric F
      « Il ne vous a pas échappé que le confinement n’est pas
      une invention locale macronienne, »
      .
      Et quoi d’autre alors ??
      Vous en connaissez beaucoup des présidents qui ont le privilège
      d’avoir une éminente ministre de la santé  médecin  Buzyn,
      qui vous informe le 13 janvier que l’épidémie qui est en cours de traitement
      en Chine va certainement migrer vers l’Europe et le monde ?
      .
      La susnommée étant au courant depuis le 20 décembre, elle a pris
      le temps de neutraliser Raoult qui pouvait nuire aux intérêts de son mari,
      et vous en connaissez beaucoup des présidents qui cautionneraient ça ?
      .
      Le confinement que subissent les français et dont meurent leurs aînés
      est une invention locale macronienne perverse et criminelle et,
      si nos députés et sénateurs (qui ont la trahison chevillée au corps depuis
      qu’ils nous ont livré à l’U.E en 2008 en votant le traité de Lisbonne)
      recouvraient un élémentaire sens du civisme et de l’honneur,
      ils voteraient massivement la destitution de l’infâme petit Macron !!! 
       


    • Eric F Eric F 11 avril 13:43

      @François Vesin
      Le confinement est appliqué dans un très grand nombre de pays dans des conditions assez similaires, Macron n’a pas inventé ça tous seul avec Buzyn.
      Ceci étant, il y a évidemment des responsabilités particulières spécifiques à chaque pays, qui ont anticipé et géré plus ou moins mal (je n’ose parler de plus ou moins bien dans cette situation). Je suis notamment d’accord sur la co-responsabilité de « cercles » médicaux dans cette situation.

      Le propos du présent article n’aborde pas la politique à moyen et long terme, mais la situation des prochaines semaines. Plus tard, il y aura les recherches de responsabilités, mises en accusation et autres. Mais de toutes façons on retourne aux urnes dans deux ans pour les prochaines présidentielles. Ce n’est pas tout que de virer l’actuelle équipe, il faut des « offres » compétentes et crédibles pour le remplacer ; il n’y aura certainement pas pénurie de candidatures, mais plutôt risque de dispersion des suffrages. A bon entendeur, salut !


    • François Vesin François Vesin 11 avril 17:15

      @Eric F
      « Macron n’a pas inventé ça tous seul avec Buzyn. »
      « Mais de toutes façons on retourne aux urnes dans deux ans
      pour les prochaines présidentielles
        »
      .
      Dans deux mois Macron ne sera plus là !
      Il ne faut pas prendre les français  que  pour des cons
      et imaginer un seul instant qu’ils vont se laisser tordre et plumer
      par celui là même qui les a entraîné dans ce bourbier !!!
      .
      Ce que Macron a inventé tout seul avec Buzyn s’appelle forfaiture,
      c’est la mise en danger délibérée de responsables dûment informés
      qui ont préféré mentir aux français plutôt que de les protéger.


    • Eric F Eric F 11 avril 18:48

      @François Vesin
      « Dans deux mois Macron ne sera plus là ! »
      Ce scénario n’est pas impossible si « ça casse », quoiqu’une insurrection conduisant à son renversement ne me parait pas le plus probable, car cela ne s’est produit ni lors du mouvement GJ, ni lors du mouvement anti-réforme des retraites.

      Buzyn a forcément menti, soit lorsqu’elle minimisait les risques, soit quand elle a prétendu avoir averti des risques.
      Je pense qu’ils ont été pris de court, ayant d’abord pensé que ce serait jugulé localement dans les premiers « foyers » d’infection, puis que ce serait dilué comme une épidémie de grippe. Ce n’est qu’en voyant l’exemple italien qu’ils ont vu que ça échappait à tout contrôle, et encore au début on nous disait que notre système de santé était plus robuste. Ils avaient juste oublié qu’on a certes des hôpitaux modernes, 400 000 lits, et du personnel compétent, mais que les armoires à équipements, masques et médicaments, étaient presque vides, et les fournisseurs locaux en faillite.
      Cela rappelle la célèbre phrase du maréchal Le Boeuf avant la guerre de 1870 « il ne manque pas un bouton de guêtre à nos soldats », sauf qu’il manquait les canons et munitions face aux prussiens.


    • François Vesin François Vesin 11 avril 19:35

      @Eric F
      « Ce scénario n’est pas impossible si « ça casse »,  »
      .
      Et pour que « ça casse », il faudrait que nous soyons une démocratie
      et que nos députés et sénateurs prennent leurs responsabilités... !
      Hors, ils n’en font rien !
      De tous bords, ils confirment bien qu’ils sont les idiots utiles 
      d’une démocratie dont ils nous ont privé en 2008 en votant contre nous
      le traité de Lisbonne, gauche et droite confondues !!!
      Sans eux, c’est la rue qui va régler le problème et, c’est heureux
      car ils seront emportés comme les autres pour notre plus grand bien !


    • JC_Lavau JC_Lavau 11 avril 19:53

      @François Vesin. Or ils n’en font rien.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 11 avril 20:04

      @JC_Lavau

      Envie de sodomiser un physicien ? Nikalbert .com


    • Eric F Eric F 11 avril 20:28

      @François Vesin
      il n’est pas impossible qu’il y ait déferlement dans la rue si ça dure, mais plutôt pour casser la barrière du confinement et prendre le soleil que pour marcher sur l’Elysée.


    • François Vesin François Vesin 11 avril 22:31

      @Eric F
      « il n’est pas impossible qu’il y ait déferlement dans la rue si ça dure,
      mais plutôt pour casser la barrière du confinement et prendre le soleil
      que pour marcher sur l’Elysée. »
      .
      Les vacances à la plage, c’est bon pour les nantis
      tous les autres, ils aimeraient juste retrouver leur travail
      et assumer la vie quotidienne de leurs familles
      sans attendre que Macron ne leur jette les miettes
      qui resteront après la grande distribution à ses amis !!!
      .
      A force d’espérer dans une hypothétique opposition « démocratique »
      vous allez vous retrouver en face des pires complices de la macronie,
      ceux qui l’ont rendue possible, tous les partis pro-Maastricht...
      « Le déferlement dans la rue » serait un bain de sang de plus 
      si cette fois nous laissons les plus faibles en porter tout le poids !


  • Fergus Fergus 10 avril 15:56

    Bonjour, Eric F

    Entièrement d’accord avec le contenu de cet article, d’ailleurs très bien résumé par son titre.

    Il est évident que le confinement sous sa forme actuelle ne pourra pas, à mon avis, dépasser les premiers jours de mai. Au delà, l’on irait vers de gros problèmes au sein des foyers, et l’on aggraverait dans des proportions de plus en plus catastrophiques la situation économique, et notamment celles des PME et des TPE.

    C’est en effet un déconfinement progressif qui, la charge des hôpitaux ayant diminué, devra être mis en place sans trop dépasser la fin du mois d’avril afin de limiter au maximum les préjudices psychologiques et économiques.


    • xana 10 avril 16:08

      @Fergus
      Eh dis donc Fergus, il paraît qu’on pense à nous confiner, nous les vieux, « pour notre bien » évidemment, tandis que les plus jeunes iront essayer de redémarrer l’économie !
      Veux-tu parier, si c’est le cas, qu’une fois libérés ces gens oublieront vite LEUR confinement (et le coronavirus, parce qu’ils auront pas mal de travail) et NOUS oublieront aussi, vu que :
      1-Nous ne sommes plus indispensables à l’économie
      2-Nous sommes des bouches inutiles et notre retraite leur coûte « un pognon de dingue »
      3-La recherche d’un éventuel traitement du virus ne sera plus du tout aussi urgente, d’ailleurs les virus ca change tout le temps, non ?
      4-La société rajeunirait si on nous laisse crever dans nos maisons (ou dans les Ehpads-abattoirs), un peu comme la Libération, quoi.

      Ca te dit, cette société là ?


    • Jeekes Jeekes 10 avril 16:19

      @xana
       
      ’’Ca te dit, cette société là ?’’
       
      Bien sûr que ça lui dit.
      Enfin, pas pour lui stricto-sensu, mais pour les autres, ça le branche bien.
      D’ailleurs c’est ce que lui a dit son n’épouse, pi aussi sa fille. Sans parler de tout ses z’amis des quatre coins du monde.
      C’est qu’il en connait du beau monde, le fergugusse...
       
      fergugusse, c’est le roi de l’àplatventrisme, le jésuite de service.
       
      Il fait parfois semblant de s’offusquer, mais en fait il adore la sodomie !
       
       smiley
       
       


    • Fergus Fergus 10 avril 16:27

      Bonjour, xana

      « Nous sommes des bouches inutiles et notre retraite leur coûte « un pognon de dingue »

      On peut imputer aux vieux le coût de leur pension, mais on ne pourtant pas raisonner comme cela : lesdits vieux dépensent également « un pognon de dingue » qui contribue largement à faire vivre plusieurs secteurs économiques ! Nous sommes donc « indispensables à l’économie » !

      Les points 3 et 4 ne tiennent pas debout. Si les pouvoirs publics avaient eu un objectif de ce type, ils auraient laissé la vie continuer sans confinement, ce qui  le virus étant dans la grande majorité des cas anodin pour les moins de 65 ans aurait largement préservé l’économie et abouti à dégager une part importante de personnes âgées et/ou en mauvais état physique !!!


    • Fergus Fergus 10 avril 16:28

      Bonjour, Jeekes

      Tiens, les pitbulls sont de sortie, la bave aux babines !  smiley


    • Jeekes Jeekes 10 avril 16:58

      @Fergus
       
      C’est aussi bien que d’avoir des glaires au fion !
       Et moi aussi j’me 
       smiley
       


    • JL JL 10 avril 16:59

      @Fergus
       
       ’’Nous sommes donc « indispensables à l’économie »

      ’’
       
       Hé bien, selon les critères de la fable des abeilles, on peut dire ça en effet.
       
       « Si nous nous obstinons à concevoir notre monde en termes utilitaires, des masses de gens en seront constamment réduites à devenir superflues. » (Hannah Arendt )
       
       J’espère qu’on vaut mieux que ça quand même.


    • xana 10 avril 17:07

      @Fergus
      En premier lieu on ne peut pas « imputer le coût de leur pension » aux vieux, puisque c’est un argent qu’ils ont DEJA gagné par leur travail, et sur lequel beaucoup ont déjà mis la main, et aimeraient ne pas avoir besoin de le REMBOURSER. C’est une économie FORCEE dont les vieux ne sont évidemment pas les seuls à profiter... Et si les vieux dépensent, sache bien que beaucoup de gens pensent qu’ils dépenseraient aussi bien cet argent à leur place...

      En second lieu, les mesures prises par le gouvernement ont surtout eu pour but (affiché) de ne pas engorger un système de santé qu’ils avaient eux-mêmes réduit au minimum (ordres de la commission européenne, et puis aussi laisser se perdre tant d’argent c’aurait été dommage !
      Je ne prétends pas qu’ils vont tuer les vieux, mais qu’ils ne bougeront pas le petit doigt pour les empêcher de crever, enfermés dans leur maison ou dans des ehpads-abattoirs. A quoi servirait un traitement sur des vieux qui ne rapportent rien ? Laissons-les crever, et récupérons les fonds de retraite. Dit simplement, ne faisons rien et en un an ou deux le problème se règlera tout seul.


    • Le Panda Le Panda 10 avril 17:10

      Bonjour Fergus et Eric

      Vous avez du réserver pour les vacances à venir à la lecture de vos commentaires et articles. J’ai eu la chance de m’en sortir après 21 jours d’oxygène et 3 mois d’hôpital, le reste tu le sais. Si tu penses que des vieux clous comme nous serons les premiers dehors il faudra rêver les yeux ouverts. Nous pouvons juste en ces moments aider nos femmes à préparer la soupe et écouter un peu de musique comme celle que nous aimons. Tient je vous en offre un morceau, que sont devenu les visages que tu vas voir https://www.youtube.com/watch?v=gIQq5wu0njc 


    • Fergus Fergus 10 avril 17:50

      @ xana

      « on ne peut pas « imputer le coût de leur pension » aux vieux, puisque c’est un argent qu’ils ont DEJA gagné par leur travail »

      Evidemment ! En l’occurrence, je reprenais ironiquement le fond de la dialectique du pouvoir.

      « les mesures prises par le gouvernement ont surtout eu pour but (affiché) de ne pas engorger un système de santé qu’ils avaient eux-mêmes réduit au minimum »

      Effecttivement, et c’est ce que dit Eric F et que j’ai approuvé !

      A noter que, hors Europe, le problème est le même, UE ou pas UE.

      « ils ne bougeront pas le petit doigt pour les empêcher de crever, enfermés dans leur maison ou dans des ehpads-abattoirs »

      Procès d’intention purement idéologique ! D’ailleurs, le même type de problématique de sortie de confinement est posé partout sur la planète.


    • Fergus Fergus 10 avril 18:00

      Bonjour, Le Panda

      Je n’ai aucune réservation en cours après avoir annulé un voyage que je devais effectuer en Espagne durant la première quinzaine de mai.

      « Si tu penses que des vieux clous comme nous serons les premiers dehors il faudra rêver les yeux ouverts »

      Ai-je dit cela ? Non, car les personnes âgées ne feront évidemment pas partie des premiers à bénéficier de bons de sortie. Encore que cela puisse être pondéré par région, compte tenu du niveau de contamination et des capacités hospitalières disponibles. N’oublions pas que la population ne sera protégée que lorsque 60 % des personnes auront été contaminées et auront développé des anticorps. 

      N’oublions pas non plus que les décideurs et leurs amis confinés ont eux aussi des enfants, petits-enfants, voire arrière-petits-enfants, qu’ils ne peuvent ni voir (hors Skype) ni embrasser. Dans la durée, c’est intenable pour tous !


    • Le Panda Le Panda 10 avril 18:20

      @Fergus
      Je partage la fin de ton commentaire, je n’ai jamais dis que tu avais dit ceci ou cela je te livre mon point de vue dans un débat cordial : La preuve :
      Le confinement va être prolongé, a fait savoir l’Élysée, mercredi 8 avril. Est-ce normal ? « On ne va pas critiquer cette décision, mais il faut savoir que le confinement est un pis-aller. Ce que l’on fait c’est juste ce qui se pratiquait pour la peste au Moyen Âge : on enferme les gens chez eux. Le problème c’est que cela doit se conjuguer avec une chose : des tests, des tests, des tests. C’est l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui le disait. On a vu ce qui s’est passé en Corée du Sud et en Chine, cela a marché parce qu’il y avait des tests. L’Allemagne envisage en ce moment de faire 500 000 tests par jour et vient d’amorcer le début du déconfinement pour le 19 avril », explique François Ruffin, député La France insoumise de la Somme, et invité des « 4 Vérités » de France 2, jeudi 9 avril. Lien Tu as raison je ne vois plus mes petits enfants et mes enfants que par Skype. Oui c’est intenable, mais nous avons perdu les pouvoirs d’une République et du mot Liberté non ?


    • Eric F Eric F 10 avril 19:09

      @Fergus
      Bonjour Fergus
      Nous partageons l’analyse que la mesure de confinement général (prise dans l’urgence voire la panique) ne peut se poursuivre car elle n’est pas viable pour le fonctionnement de la société.
      Dans le cadre d’une levée progressive, le maintien en confinement (mais pas pour des mois) des personnes à risque n’est pas une mesure vexatoire comme semblent le penser certains, et encore moins de « se débarrasser » d’eux, mais au contraire de les préserver de la contagion. Les dispositions doivent être « proportionnées » au risque.
      Du reste, tout dépend où ils mettront la barre, mais je pourrais faire partie de cette catégorie.


    • Eric F Eric F 10 avril 19:12

      @Le Panda
      « J’ai eu la chance de m’en sortir après 21 jours d’oxygène et 3 mois d’hôpital »

      J’en suis heureux pour vous, et cela montre que notre système de soins est globalement efficace.


    • Eric F Eric F 10 avril 20:28

      @xana
      « .. un système de santé qu’ils avaient eux-mêmes réduit au minimum (ordres de la commission européenne »

      Le système de santé allemand est jugé efficace dans l’actuelle cirse épidémique, alors qu’ils sont également dans l’UE (ceci dit, ils ont beaucoup d’hôpitaux privés).
      La France dépense plus de 200 milliards pour la santé (dont 85 milliards pour l’hôpital), soit plus de 11% du PIB, parmi le plus élevé de l’OCDE, alors il est difficile de parler de « réduire au minimum ». La Corée du Sud qui a mieux géré l’épidémie consacre seulement 7,5% de son PIB à la santé (certes l’âge moyen est moins élevé).
      Il y a eu en France des plans de « rationalisation » des dépenses de santé, mais manifestement plutôt que d’optimiser (éviter les redondances, la surmédication, le consumérisme médical...), il y a eu des coupes malencontreuses dans les investissements d’équipements (respirateurs par exemple), et de « consommables » (médicaments, blouses, masques...). Economies de bout de chandelle parfois, donnant des hôpitaux rutilants aux armoires vides ! Le plus préoccupant est qu’on a également perdu les capacités de produire localement matériel et médicamentsl, et ça, c’est le plus gros point noir quand l’ensemble des pays subissent en même temps une pandémie.
      Au niveau décision, des labos avaient proposé de fabriquer des tests de dépistage, des sociétés avaient des filières d’importation de masque, ils ont été déboutées par les autorités médicales.
      Appelons peut-être un sud Coréen pour piloter tout ça !


    • Le Panda Le Panda 10 avril 20:34

      @Eric F
      J’en suis heureux pour vous, et cela montre que notre système de soins est globalement efficace.
      Vous savez que j’aime échanger avec vous, mais ceci mit à part, la majorité passe à côté des réalités. Nous sommes dans le cadre d’UNE AFFAIRE D’ETAT Puis non des moindres. Je l’écris ici sans être publié et je le regrette comme je l’ai expliqué à Fergus. Notre système de soins est bon, je vous l’accorde. Scandale partie de Madame Buzin de son Mari. Mes articles restent en sommeil je le regrette. Macron n’est pas allé à Marseille pour rendre une visite de politesse. Comprendre pourquoi la France ne peut tester les gens. En ce temps, l’équipe du Pr Raoult se procure des tests. 701 personnes traités par les services du Pr Raoult 1 seul décès, 700 soignés. Le jour où mon article sortira vous aurez la majorité des dessous de table et les millions blanchis. Raison du départ du Pr Raoult du Comité, mais « LUI » n’a pas touché un centime. Votre article et je vous en remercie m’a permit de sortir des brides, c’est maintenant qu’il faut régler les comptes et non compter les morts en attendant l’automne. Pas une seconde je n’écrit que le Pr Raoult et la piste idéale : J’Accuse l’Etat d’avoir volé la « Santé » des français par refus d’utiliser la chloroquine associée. Puis de ne pas s’être donné les moyens de tester LES CITOYENS DE la France.


    • Eric F Eric F 10 avril 20:37

      @xana
      "une fois libérés ces gens [les actifs] oublieront vite LEUR confinement (et le coronavirus, parce qu’ils auront pas mal de travail) et NOUS oublieront aussi"

      Ou alors au contraire, ceux qui sortiront de confinement et sont soumis au risque de contamination, peuvent se considérer sacrifiés pour acquérir l’immunité collective qui protégera plus tard les personnes à risque, et également être les soutiers qui feront marcher l’économie au bénéfice de tous. Question d’angle de vision


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 10 avril 20:53

      @Eric F

      Pour moi c’est trop tard mais je serais mon fils qui est ingénieur gros niveau je penserais à prendre la citoyenneté sud Coréenne...on en a rigolés ensemble...


    • Eric F Eric F 10 avril 20:53

      @Le Panda
      en fait, j’aurai du écrire « notre système de soins est globalement efficace malgré tout », c’est à dire malgré de mauvais choix d’utilisation des crédits, et un mauvais « pilotage » de la politique de santé.
      Je partage, sur ce point votre remarque concernant le traitement du Dr Raoult : il aurait du être déployé y compris par les praticiens de terrain, en début de maladie. Le bilan actuel de l’IHU de Marseille est de 2397 patients traités, 10 décès, même si ce n’est pas 100%, c’est nettement mieux que la moyenne nationale. Macron lui a manifesté son soutien, il a demandé aussi à d’autres hôpitaux de tester son protocole en bithérapie, non pris en compte dans le plan « discovery ». Ce sont plutôt les comités d’experts et mandarins qui le snobent ; ils sont focalisés sur les « cas critiques », et ne voient que le confinement comme seul moyen d’action en attente d’un hypothétique et tardif vaccin, ne croyant pas à une thérapie curative avant aggravation.


    • Le Panda Le Panda 10 avril 21:12

      @Eric F
      Je vous remercie de votre rectification qui correspond bien mieux à vos propos habituels. Indiquez moi simplement si les pactoles amassés par Madame Buzin vous intéresse ? Je m’en suis sorti une fois, deux fois je l’ignore. Nous avons le sentiment de constater un match Paris contre Marseille. Alors qu’à mes yeux il s’agit de compétences. Vos chiffres sont justes avant les derniers que j’ai sur 8382 patients testés et plus de 7000 soignés, 14 décès. Bien au-dessus de ceux qui le démolissent pour des raisons strictement financières et de gargarismes du haut. Son plan depuis ce matin est intégré dans le plan « Discovery » Un vaste essai clinique européen teste actuellement plusieurs traitements, dont l’hydroxy chloroquine, sur des patients atteints du Covid-19. Didier Raoult a déploré que cet essai ne reprenne pas précisément son protocole. Lien  La raison est simple cet essai se déroule à Bichat depuis 14h30 ce jour. Ce que vous dîtes dans votre article est quasiment intégralement réel, mais quand cesseront nous d’accepter cela ? Vaccin il n’y en aura pas avant 24 mois en meilleure hypothèse. Nous n’aurons aucun répit face à une telle gouvernance vous ne croyez pas ?


    • Le421 Le421 11 avril 09:40

      @Fergus

      lesdits vieux dépensent également « un pognon de dingue » qui contribue largement à faire vivre plusieurs secteurs

      Votre très grande erreur, Fergus, c’est de prêter à ce gouvernement une logique normale et humaine.
      Non, ces gens ne sont là que pour faire du fric, et ce n’est pas les trois cacahuètes qu’amènent les vieux qui les intéresse.
      Au titre personnel de Jupiter, je pense même qu’il réalise que sa mère, enfin, sa femme, si elle disparaissait...
      Mais c’est rassurant de vivre la tête pleine d’illusions.  smiley


    • simir simir 11 avril 17:50

      @Eric F

      Comparer les pourcentages de PIB alloué à la santé entre deux pays si différents ne veut rien dire.
      En France la densité de population est de 119 h/km2 en Corée du Sud 526.
      Une population beaucoup plus concentrée est moins contraignante sur les coûts que ce soit dans la santé, l’éducation, les routes, les télécoms....
      La fécondité est aussi de 0,88 par femme en Corée du Sud contre 2 chez nous.
      Cela réduit d’autant les frais de maternité.
      Et puis dernier argument la Corée du Sud n’a pas de DOM TOM, départements et territoires budgetivores à souhait.


  • zygzornifle zygzornifle 10 avril 17:04

    160 000 flics sont prêts pour mettre les citoyens en confinement forcé digne de l’époque de la Gestapo , parmi eux il y a les creveurs d’œil et les arracheurs de mains de Castaner , faites gaffe car ça risque de faire mal ....


    • xana 10 avril 17:20

      @zygzornifle
      Moi je suis parti vivre en Roumanie, malheureusement ici les politiciens singent servilement les canailles française. Chaque arrêté francais est traduit et publié en Roumanie dans les 24 heures.
      Et la police est la même partout.
      Il suffit qu’un Hitler se propulse au pouvoir, et le lendemain les paisibles pandores arborent les tenues noires de la SS. Et arrêtent l’ennemi intérieur, quel qu’il puisse être.

      Ce qui est marrant, c’est qu’en France, les seuls résistants sont les immigrés des banlieues. Les autres sont trop pleutres.


    • Coriosolite 10 avril 19:01

      @xana
      les seuls résistants sont les immigrés des banlieues

      Commentaire d’une rare bêtise.
      Une « résistance » tellement intelligente que la Seine St Denis est en pointe pour les décès et les hospitalisations. Beau résultat.


    • Eric F Eric F 10 avril 21:01

      @zygzornifle
      Le « confinement » est effectivement mis en place de manière coercitive et répressive, à l’instar de ce que faisait le régime autoritaire chinois (qui a même impliqué l’armée). C’est une sorte de « loi martiale sanitaire ».

      Il n’y avait sans doute pas d’autre issue « à chaud » vu l’emballement de l’épidémie mi-Mars, mais s’ils avaient pris les choses à temps dès Janvier, il aurait pu y avoir préventivement un confinement sélectif des catégories le plus à risque, un dépistage avec mise en quarantaine (ou plutôt quatorzaine) des personnes contaminées, et une protection des citoyens dans l’espace public (masques, désinfection des lieux...), comme certains pays d’Asie.


    • Le421 Le421 11 avril 09:33

      @zygzornifle
      Et les flics peuvent compter sur les chefs pour l’après confinement...
      Voir le BO-AMP, avis N° 20-31056...
      C’est pas un fake !!
      Mais ça passera pas à la télé, c’est sûr...


  • Le Panda Le Panda 10 avril 18:26

    @Fergus,

    Tu ne penses pas qu’il serait utile de fouiller dans la meule de certains émoluments ? Comble ou hasard au sein même des deux conseils scientifiques qui épaulent le gouvernement dans ses choix face à l’épidémie, plusieurs de ses membres ont des liens d’intérêt avec l’industrie pharmaceutique et ont reçu des dizaines de milliers d’euros de la part de grands laboratoires. Les lobbies pharmaceutiques vont jouer un grand rôle, aux côtés des gouvernements, dans la lutte contre la pandémie de coronavirus Covid-19 qui se joue actuellement. Selon les informations, plusieurs membres des deux conseils scientifiques sur lesquels le gouvernement se repose dans sa prise de décision auraient des liens d’intérêts importants avec des laboratoires. L’un d’eux s’est vu verser plus de 250 000 euros entre 2014 et 2019, selon les chiffres de la base publique Transparence santé. Et rien qu’en 2018, « Big Pharma » a déboursé 1,36 milliard d’euros aux professionnels de santé, selon une enquête de la presse régionale parue en janvier dernier.

    450 000 euros d’avantages versés aux membres des conseils scientifiques

    Ces relations n’empêchent pas l’indépendance, elle est toutefois plus que sérieusement remise en question. Une étude universitaire publiée en novembre 2019 montre même que les médecins liés aux industriels du secteur prescrivent plus de médicaments que les autres, fait ressortir l’hebdomadaire Marianne. En tout, entre les repas, hébergements à l’hôtel, frais de transport et honoraires, les laboratoires ont déboursé pas moins de 450 000 euros, à destination de neuf experts du conseil scientifique et du Comité analyse, recherche et expertise (Care), qui accompagnent l’exécutif. L’infectiologue Yazdan Yazdanpanah, membre du Care et expert auprès de l’OMS, a bénéficié de Quatre-vingt-seize mille euros d’avantages en cinq ans. « Depuis 2017, j’ai arrêté mes liens avec les laboratoires », assure-t-il pourtant auprès de la presse. Je ne pense pas une seconde que ton article soit axé, mais cela explique t-il le départ de Raoult du Conseil Scientifique ? C’est un extrait de l’un de mes articles qui sommeillent point !


    • Eric F Eric F 10 avril 21:09

      @Le Panda
      Effectivement, certains membres de ces Conseils, Instituts, Académies et Comités d’experts médicaux qui ont pris l’ascendant sur le pouvoir politique, ont parfois des relations étroites -et rémunératrices- avec les laboratoires pharmaceutiques ou consortiums chimiques. Certaines entités sont quasiment des « passerelles » entre l’industrie et le monde médical, et les conflits d’intérêt foisonnent.
      Après ça, les complotistes ont beau jeu de spéculer sur leur intention délibérée d’infecter toute la planète pour booster le chiffre d’affaire, les dividendes et les prébendes....


    • Le Panda Le Panda 10 avril 21:18

      @Eric F
      Je constate que nos idées se rejoignent, je vous demande en qualité de modérateur, ce que je ne suis plus, d’aller lire mes chiffres et ce que j’écris. Je ne vous demande nullement d’approuver mon article. Je vais de plus si vous le souhaitez vous apporter des compléments de détournements qui face à nos morts, il y a de l’or pour certains dans ces cercueils. Je pense qu’agora a bien fait de mettre votre article à la UNE. Les divers commentaires traités ne font aucun doute nous sommes dans la réalité…..


  • ETTORE ETTORE 10 avril 19:57

    Bon ! De toute façon, restons pragmatiques !

    Vu le temps qu’as mis ce gouvernement à décider à réagir sainement.....

    Vu le temps qu’ont mis les masques commandés à Soeur Anne, pour arriver....

    Vu le désaccord latent et les guéguerres de chapelles sur les modalités des soins....

    Et j’en passe sur les errements et incertitudes.....

    Et vous voudriez qu’un miracle de voyance se produise par l’annonce d’une date de déconfinement ?

    Ils avancent sur un terrain miné inconnu, ça explose tout autour, et ils sont coincés par le choix de courir tout droit, en augmentant le risque de contagion, ou de poser le petit orteil en tremblant, parce que le temps joue contre eux !

    Pas gai, quand il faut assumer les retards, et qu’ils deviennent la conséquence urgente du présent.


    • Eric F Eric F 10 avril 21:16

      @ETTORE
      Effectivement, c’est le grand embarras chez les décideurs, tout ce que nous pouvons faire c’est de ’’brainstormer’, et peut être les conseillers qui prennent le pouls de l’opinion remonteront quelque chose...


    • Le Panda Le Panda 10 avril 21:39

      @Eric F
      La France s’engage sur la 5G ou sur la Santé ?

      C’est un déplacement explosif qu’a fait ce jeudi Emmanuel Macron pour rencontrer le professeur controversé Didier Raoult, chez lui à Marseille, à l’IHU Méditerranée Infection. A l’abri des regards, le président de la République s’est longuement entretenu avec le chercheur et aurait notamment visionné la présentation de sa dernière étude, d’après les propos tenus par le scientifique dans une vidéo postée dans la foulée.

      Depuis la publication d’un essai préliminaire contesté conduit sur 24 patients, Didier Raoult s’est affranchi de la doctrine gouvernementale, dépistant et traitant systématiquement les patients qui se rendent par centaine à l’institut. Au total, 66.000 tests ont été pratiqués, desquels le chercheur a tiré une nouvelle étude publiée dans la soirée sur le site pré-prints de l’IHU

      Les Ehpad disparaitront , a hauteur de 65% en France !Nous sommes dans une tragédie à huit clos !


    • JC_Lavau JC_Lavau 10 avril 22:14

      @Eric F. En français : remuer méninges.


    • Le421 Le421 11 avril 09:45

      @Le Panda
      Les chiffres tous seuls ne veulent rien dire, il faut toujours comparer.
      73.000 morts /an en France, du seul tabac. Plus de 200 par jour.
      Dans les EHPAD, en temps normal, c’est 400/jours.
      En temps normal, je répète !!
      Alors, si le COVID-19 est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, cela reste une goutte d’eau. Il ne faut pas oublier qui a rempli le vase avant !!


    • Eric F Eric F 11 avril 14:15

      @Le421
      Le covid n’est hélas pas seulement une « goutte d’eau » dans le département le plus touchées où la mortalité a été multipliée par deux et on n’a pas encore atteint la butée au niveau national, il faut sortir du déni.
      Qu’il y ait en temps normal des morts en France tous les jours (1600 ou 1700 en moyenne) est l’indication que l’homme n’est pas immortel ici bas, ce dont on s’était un peu douté, et on meurt forcément de quelque chose. Le fait qu’en moyenne il y a plus de morts parmi les vieux que parmi les jeunes n’est pas non plus une grande surprise, dans notre pays où l’espérance de vie est l’une des plus élevées du monde, avec 82 ans et demi.
      On verra en fin d’année le bilan démographique, on s’attend à un chiffre de surmortalité plus élevé que les 15 ou 20 000 de la canicule de 2003. Une des choses qui me fait peur, c’est le « rebond » de l’épidémie au Japon qui avait bien jugulé la première vague : on n’est pas le seul pays au monde touché, et aucun n’est définitivement sorti d’affaire


  • Montdragon Montdragon 10 avril 20:26

    Le déconditionnement est déjà en train de mourir, doucement et surement, ça sort plus et plus longtemps.

    Le coup de grâce sera dans deux semaines, début de ramadan.

    Il sera alors absolument impossible de canaliser 20% de la population française qui a ses habitudes.

    Mais j’ai pas dit que toi, Marcel, tu avais le droit.


    • Eric F Eric F 10 avril 21:24

      @Montdragon
      Le confinement n’est pas 100% étanche, disons au doigt mouillé qu’il était au début à 90%, et ça baisse de 5% chaque semaine... Et il y a des disparités territoriales, que reflètent hélas certains chiffres alarmants, car la distanciation sociale peut se contrôler dans la rue, pas dans les couloirs, escaliers et appartements, ni certains parking.


  • jjwaDal jjwaDal 10 avril 20:29

    La « reprise » pourrait être assez tumultueuse quand même. Personne n’imagine une reprise des écoles et collèges où tout le monde est masqué. Or mettre dans un même lieu des centaines de personnes ayant des interactions multiples à l’extérieur (ne parlons même pas du respect des gestes barrières et des distances de sécurité en interne), risque d’avoir des conséquences en cas de covid-19 dans le coin...
    La mort d’un élève retourné en classe (du CP au lycée par ex) aurait un impact prévisible.
    On n’est aussi pas à l’abri d’un effet rebond imprévu en amplitude, obligeant à faire marche arrière (la valse du confinement en somme) et pas non plus à l’abri de mauvaises surprises venant de ce virus. La rumeur venant de Corée et de Chine que des patients « guéris » semblent repiquer assez rapidement pourrait indiquer que le virus sait se dissimuler sous contrainte dans l’organisme pour resurgir ensuite. Or, relâcher dans la nature des gens non immunisés après infection et potentiellement à nouveau contagieux et malades mettrait en difficulté toute idée d’immunité de groupe.
    On ne peut exclure à ce stade qu’on soit à l’aube d’une guérilla de longue durée avec une petite saloperie qui pourrait au fil du temps passer dans la catégorie des « grands emmerdeurs ».
    Souvenons-nous, le SIDA c’est le début des années 1980. 40 ans plus tard où est le vaccin ? Combien de temps n’a-t’il pas fallu pour aboutir à une thérapie correcte mais coûteuse ?
    Si le vaccin s’avère complexe à mettre au point, l’impact social et économique sera considérable à terme en l’absence de traitement.
    Pas mal de « si » diront certains, mais toute idée de déconfinement est basée sur des hypothèses qui à ce jour sont très fragiles.


    • Eric F Eric F 10 avril 21:41

      @jjwaDal
      Il existe en effet des possibilités de scénario noir, mais je ne me suis pas placé dans cette hypothèse. On peut en tout cas s’attendre à ce que des restrictions à la circulation et aux rassemblements demeurent, voire se renforcent par période.
      Concernant les remarques « pratiques », en effet ni dans les écoles ni dans les entreprises il n’est possible de porter le masque toute la journée, et la « distance de sécurité » ne peut pas être partout assurée. Il continuera à y avoir contamination, mais dans une population supposément « robuste », sachant que la population la plus « à risque » resterait sinon confinée, mais tenue à plus grande distance (ce qui pose problème s’il y a cohabitation des « anciens » dans la famille).

      Les cas de « réinfection » semblent rares : soit « rechute » à partir de virus dormant, soit re-contamination du fait d’une immunisation insuffisante. Il n’y a pas de reflambée épidémique spontanée dans les régions naguère touchées.

      La famille de virus « corona » est très évolutive, l’actuelle souche ne sera pas aussi pérenne que le HIV, mais on ne sait pas comment elle évoluera, elle pourrait disparaitre comme ce fut le cas du SRAS, proche cousin.
      En tout cas, il n’est juste pas envisageable de confiner toute une population à perpet’, donc il faut à tout prix trouver les meilleures modalités pour sortir peu à peu la société de la situation de semi-comas artificiel.. 


    • Cadoudal Cadoudal 10 avril 21:48

      @Eric F
      Les déplacements aux frontières de l’espace Schengen vont-ils être limités jusqu’au mois de septembre, en raison de la crise mondiale du coronavirus ? C’est une hypothèse qu’a abordée Emmanuel Macron, ce vendredi matin, lors d’une visioconférence avec les partenaires sociaux.

      https://www.bfmtv.com/politique/macron-evoque-l-hypothese-d-une-fermeture-des-frontieres-de-l-espace-schengen-jusqu-en-septembre-1892361.html

      Frontex va empêcher les indigènes de sortir avec ses membranes semi-perméables ?


    • Eric F Eric F 10 avril 22:05

      @Cadoudal
      il n’était pas question de fermer les frontières au moment où la contamination venait de l’extérieur. Il y a eu obligation d’une attestation pour aller acheter son pain avant qu’en soit instaurée une pour venir des antipodes. Là, il s’agirait de limiter les « sorties » pour ne pas se trouver bloqué ailleurs ? ça ne résout pas le problème général de l’épidémie dans nos frontières.


    • Cadoudal Cadoudal 10 avril 22:37

      @Eric F
      Il n’est pas question de fermer les frontières de l’UE sinon c’est pas Frontex qui s’en chargerait...

      Il s’agit juste d’empêcher les indigènes de sortir de la réserve en attendant les renforts...lol...


    • Le421 Le421 11 avril 09:47

      @Eric F
      Les restrictions aux rassemblements, j’ai une idée bien précise de ce que cela pourrait être...
      D’ailleurs, les commandes de lacrymogènes battent leur plein pour l’après-confinement !!


    • Eric F Eric F 11 avril 14:17

      @Le421
      il n’est pas impossible que les autorités craignent des émeutes, qui seraient d’une tout autre nature du reste que les GJ, notamment un déferlement de foules dans les espaces verts


  • Traroth Traroth 10 avril 21:06

    Est-ce que le confinement est un moyen efficace d’endiguer l’épidémie ? C’est possible. Mais un confinement aussi complet que possible, où on ne continue pas à faire fonctionner les entrepôts Amazon, les chantiers de BTP et les usines Alstom qui assemblent les wagons de RER !

    Pour être très clair : en cette période de confinement, nous vivons en grande partie sur nos réserves, réserves de nourriture, de médicaments, de carburants, de pièces détachés, etc. Et ces réserves ne sont pas inépuisables. Que se passera-t-il quand ces réserves seront épuisées ? Et bien on nous dira de retourner au travail, épidémie ou pas.

    Si à ce moment là, l’épidémie n’est pas terminée, le désastre qui se produira fera penser que la situation actuelle est le paradis ! Ça va être Mad Max ! Edouard Philippe a déjà commencé à préparer l’opinion à cette idée, quand il a expliqué que le confinement « pourrait » être levé avant la fin de l’épidémie. Ils sont en train de gérer cette crise en dépit du bon sens, nous faisant perdre un temps précieux alors que le temps nous est compté !


Réagir