mercredi 13 mars - par alinea

Le couvercle du soleil

 

Peut-être parce que dans cette salle obscure où un peu plus de trois cents personnes respiraient à peine, peut-être parce qu’un écran géant dont je n’ai pas l’habitude envahissait mon espace vital, j’ai cru suffoquer et mourir d’une crise cardiaque.

Ce film n’est qu’une pression exercée sur nous par dirigeants interposés, dirigeants oh combien dépassés, impuissants, merdeux.

L’affolement, l’horreur, beaucoup plus que les violons qui ne sonnent pas au départ des gens ordinaires, à dix, puis vingt puis trente kilomètres de leur habitation, sans qu’ils sachent trop d’ailleurs exactement pourquoi. Ce film n’est pas un film influencé par l’Amérique. Il en est, vous vous en doutez d’autant plus fort.

Anniversaire de Fukushima ; huit ans. Au bout de huit ans, nous sommes revenus de nos peurs et, propagande gouvernementale aidant, beaucoup de Japonais eux-mêmes : contraints parce que n’ayant plus d’aide, les exilés volontaires de l’époque ( ceux qui sont partis de leur propre initiative) ne savent plus où aller ni comment vivre. D’autres sont ramenés : il n’y a plus de danger les gars, ou si peu !

Je vais essayer de ne pas sombrer dans ma colère, sans édulcorer, mais, à distance.

La salle était remplie d’antinucléaires dont certains très pointus ; le collectif CHANG qui nous recevait, la CRIIRAD qui animait le débat, avec des débatteurs en salle très impliqués et savants.

On a été informés du travail de la CRIIRAD sur place, peu après la catastrophe, et du laboratoire qu’ils ont instauré avec matériel et laissé sur place après formation, parce que, au Japon, son équivalent n’existe pas.

 

Il y avait là, dans l’assemblée, tous les quinqua, sexa, septu et octos anti nucs du coin. On s’est dit qu’il n’y avait bien qu’à Bure qu’il y avait des jeunes, des jeunes qui pouvaient y laisser des plumes. La lutte type ZAD a remplacé la lutte manifs du bon vieux temps.

Une synthèse de l’intox des pronucs a été énoncée :

Le nucléaire nuit que si on en a peur ; remède : sourire et avoir confiance.

D’autres, en d’autres temps, voyant que nous n’étions pas tous également touchés, pensèrent que c’était une excellente forme de sélection, à la longue nous arriverons bien à ne garder que les éléments assez solidement rétifs à l’atome.

J’ai émis l’idée, qui apparemment n’avait pas effleuré les gentils eugénistes, qu’après tout, notre espérance de vie s’est beaucoup rallongée ces derniers temps, on peut bien en céder un bout pour tous les bons services que nous procure la fée électrique atomique. Non ?

Mais on ne s’est pas avisé de souligner que cette façon d’agir, d’entuber le citoyen, c’était peut-être pour s’éviter des frais de sécurité, de sûreté, laisser filer la radioactivité, surtout maintenant qu’on utilisera le Mox, avec cette saloperie de plutonium.

Je vous passe des détails insignifiants du style : certains habitants ont été évacués dans des zones plus atteintes que celle dont ils venaient, la radioactivité, comme les dirigeants l'ignoraient, ne se répandant pas également le long d'une courbe équidistante du point d'explosion ; chez nous ça n'arriverait pas, c'est sûr, surtout avec Jupiter au plafond, mais nous on sait qu'il faut nous rendre, dès qu'on apprend la nouvelle, dans la pharmacie la plus proche ( 30KM ?) pour se fournir en iode ; si c'est samedi 23 heures, c'est pas grave, on attend lundi matin. Je vais à la pharmacie tout à l'heure, je leur demanderai quelle est la taille de leur stock d'iode.

Et puis juste aussi, pour le fun, on aprend que les émissaires AREVA se sont carapatés, immédiatement.

Ça donne envie de continuer à vivre dans ce monde, entre les cinglés qui ne doutent de rien et les autres, nombreux, qui s’en foutent. Le fait est que l’instinct de vie a quasiment réussi à faire oublier aux Japonais eux-mêmes, la catastrophe de Fukushima ; oublier, c’est pas le mot je crois, on va dire « occulter ».

Il nous faut occulter tant de choses.

Sinon la CRIIRAD a reçu Kan, le premier ministre de l’époque, pour sa deuxième visite en France ( la première il n’y avait eu que Mélenchon pour s’entretenir avec lui !) ; les officiels, c’est pas leurs oignons. Du reste, la France s’est illustrée, à travers Sarkozy, par une visite à Tokyo, juste après la catastrophe, tendant à minimiser l’affaire, tandis qu’aujourd’hui on y organise les jeux olympiques !!

Ce premier ministre a raconté que sa décision la plus difficile, qui lui a fait perdre le sommeil, et qui l’a sans doute rendu assez antinucléaire pour qu’il passe désormais sa vie sur les routes pour raconter… est d’avoir interdit le retrait des employés de la centrale ; abandonner la centrale, dit-il, c’était laisser le pays tout entier se perdre. Interdire le retrait, c’est sacrifier des vies. ( il semblerait que cela ne fut pas tout à fait le cas , en tout cas pas du même acabit que les liquidateurs de Tchernobyl, le film nous fait retrouver aujourd’hui des employés, fictifs, de la centrale à l’époque)

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/374383-fukushima-que-sont-devenus-les-ouvriers-du-nucleaire.html

https://www.francetvinfo.fr/monde/japon/fukushima/japon-quelle-est-la-situation-a-la-centrale-de-fukushima-sept-ans-apres-le-tsunami_2652842.html

 

Les Japonais ont trente pour cent de leur électricité nucléaire ; je ne suis jamais allée au Japon mais l’image que j’en retiens, ce sont bien les illuminations hallucinantes de leurs villes ! Rien de bien vital, n’est-ce-pas.

Chez nous c’est pareil, il y aurait un semblant de prise de conscience chez les commerçants, dans les communes, on pourrait peut-être recommencer à voir la lune sans habiter le plein cœur du Massif Central !

Le réseau Sortir du Nucléaire a organisé sur tout le territoire des projections de ce film. Vous trouverez ici quelques-uns de ses lieux de diffusion :

https://www.sortirdunucleaire.org/Projections-debats-Fukushima-le-couvercle-du?origine_sujet=LI201902

 

Ça vaut vraiment la peine de se replonger de temps en temps dans le réel, eh oui, parce qu’on y peut quelque chose ; voyez, genre faire la part des choses, la gabegie électrique comme des caprices de nouveaux riches, et soudain, la fin de tout, et rien, rien qui puisse y changer quelque chose jusqu’à la fin des temps au delà du possible de notre imaginaire !

La folie EDF n’est pas une fatalité. La résignation populaire non plus. Être économe, attentif, vigilant, ce n’est pas une punition ! C’est un savoir vivre. La volonté et le combat politiques sont à la portée de tous.



348 réactions


    • JC_Lavau JC_Lavau 15 mars 10:21

      @Julien S. D’autant que Mendéliéiév n’était jamais qu’un russian bigamist.


    • baldis30 15 mars 12:45

      @JC_Lavau
      bonjour,
       ils ont tout inventé le Mendeleïev pour certain est une œuvre de ..... Mendel ...
      Aujourd’hui je ne sais pas si c’est la grève pour le climat qui les rend si ..... mais ça ne s’arrange pas ... ! 


  • Matlemat Matlemat 14 mars 10:55

     Les Japonais ont eu de la chance dans leur malheur, la centrale de Fukushima Daiichi est située sur la côte est du Japon avec des vents dominants d’ouest, le gros des émissions sont partis vers le pacifique qui a dilué les rejets.

     Si le vent avait soufflé plus longtemps vers Tokyo les conséquences auraient étées encore plus graves.

     Tchernobyl est située à l’intérieur des terres d’ou plus de contaminations.

     Beaucoup d’Allemands vivants à l’est de Fessenheim et du Rhin ne cessent de réclamer sa fermeture, avec les vents dominants ils seraient les premiers touchés.

     Le Luxembourg réclame officiellement la fermeture des centrales nucléaires prochent de leur frontières en france et en Belgique :

    « Lors de la visite du président français Emmanuel Macron au Grand-Duché,le Premier ministre Xavier Bettel a abordé la question de la fermeture de Cattenom, à laquelle le Luxembourg se dit prêt à coopérer économiquement. »

    « Le Luxembourg voit son petit territoire grandement menacé par un accident nucléaire. Il serait soit rayé de la carte, ou verrait son économie sombrer, son histoire, sa culture… Avec ses 2.586 km2, le Luxembourg est vulnérable en cas d’accident nucléaire. »

    https://www.wort.lu/fr/luxembourg/trois-centrales-inquietent-le-luxembourg-des-petits-pas-pour-faire-barrage-au-nucleaire-59fb5e79c1097cee25b769f0



    • Julien S 14 mars 12:52

      @Matlemat
      .
      L’Allemagne et le Luxembourg, combien de bombes H ? 


    • lloreen 14 mars 13:19

      @Julien S
      "L’Allemagne et le Luxembourg, combien de bombes H ? 

      "
      Si vous saviez....


    • baldis30 15 mars 12:49

      @Julien S

      bonjour,
      « L’Allemagne et le Luxembourg, combien de bombes H ?  »
      H ? mais A certain !
      Pour le Luxembourg, les négociations d’achat sont peut-être en cours ...le gouvernement luxembourgeois a trouvé d’ailleurs un fournisseur, le même qui a servi plusieurs pays orientaux et a participé aux essais ... fournissant en prime les vecteurs balistiques...


  • pierrot pierrot 14 mars 11:06

    Bonjour,

    l’accident du séisme au Japon en 2011 a fait environ 18 000 morts, l’accident de la centrale de Fukushima Dai -Ichi a été un grave accident humain par le nombre de personnes évacuées mais il n’a fait aucun mort ni blessé car les doses reçues par les populations avoisinantes étaient faibles (moins de 100 mSv par an) donc le suivi de cette population ne montre pas de surcroit de cancer ou autres pathologies (voir le bilan réactualisé récemment par l’IRSN).

    Depuis cet accident les normes se sont significativement renforcées partout dans le monde, en particulier en France et en Belgique. Le Japon a depuis redémarré lentement 9 réacteurs nucléaires.


    • Matlemat Matlemat 14 mars 11:21

      @pierrot
       Il y a peut être peu de personnes irradiées car elles se sont barrées vite fait, en général quand on voit à la télé exploser des bâtiments de réacteurs nucléaires proche de chez soi on ne traîne pas, j’ai mis plus haut le lien sur une visite dans la zone, les gens ont tout abandonnés sur place, les conséquences économiques ne peuvent être niées. 

       Les normes ont été renforcées mais la France a encore du retard dans cette mise en norme 8 ans après :

      « Un article de Mediapart du 8 novembre dernier faisait également le point sur l’application par EDF des mesures post-Fukushima. L’exploitant, responsable de la sûreté de ses installations, n’a pour l’instant installé que deux diesels d’ultime secours, alors qu’il devait en pourvoir chacun des réacteurs français avant la fin de l’année 2018 (exceptés ceux de Fessenheim). Il lui en reste donc 54 à installer. L’Autorité de sûreté nucléaire propose de repousser l’échéance à juin ou décembre 2019, voire même jusqu’à mi 2020 pour certains, soit jusqu’à 1 an et demi après la date à laquelle la mesure aurait dû être déployée. »


    • lloreen 14 mars 13:54

      @pierrot
      C’est entièrement faux.
      http://www.lefigaro.fr/international/2011/03/15/01003-20110315ARTFIG00683-japon-les-kamikazes-du-nucleaire-sacrifient-leur-vie.php

      Quant à Tchernobyl...t responsables mais pas coupables non plus.
      https://www.dissident-media.org/infonucleaire/enfants_malades.html

      Il y a des moments où certains feraient mieux de se taire.


    • Julien S 14 mars 15:06

      @lloreen
      .
      Hum. L’article du Figaro est de 2011 et depuis les kamikazés tardent à mourir, un seul à ce jour. 
      Pour ce qui est des images de tératologie générale imputées à Tchernobyl, ça devient lassant. J’attendrai de les voir sur des sites d’allure classiquement scientifique plutôt que « dissidents ». 


    • alinea alinea 14 mars 15:10

      @Julien S
      La croyance a ceci d’extraordinaire qu’elle protège son hôte ; de toute culpabilité, de toute peur. C’est ce que l’homme a trouvé, de toute éternité, pour ce faire. Son corollaire, c’est emmerder les autres du haut de ses certitudes ; vu du bas, c’est hilarant quand on est gai, irritant autrement.


    • Julien S 14 mars 15:24

      @alinea
      .
      Vous voyez que nous pouvons être à cent pour cent d’accord ! 


    • alinea alinea 14 mars 15:43

      @Julien S
      Tant mieux, sauf que vous croyez ne pas croire alors que votre science est un aveuglement qui sera dépassé demain ! smiley

      Ma connaissance à moi est millénaire, a traversé siècles mers et continents ! ( quand je dis à moi, je me gausse !! je ne connais rien, j’aborde à peine !)


    • lloreen 14 mars 16:07

      @Julien S
      Argument assez pitoyable suintant de mauvaise foi.
      Allez-donc faire un tour dans ces foyers pour enfants abandonnés mais je doute que cela soit dans vos cordes.


    • baldis30 15 mars 12:51

      @lloreen

       Ah le Figaro ! qu’en pense la gazette paroissiale de Trifouillis ?


  • troletbuse troletbuse 14 mars 11:15

    Il faut donc supprimer les centrales nucléaires

    Les centrales à charbon

    les centrales au gaz

    Le chauffage au fuel

    le chauffage au bois

    le chauffage au gaz

    Interdire le gas-oil, l’essence, le gaz

    J’ai une solution ou même plusieurs :

    Relier les vélos d’appartement à un générateur d’électricité qui chargerait des batteries.

    Ce qui impliquerait une baisse de l’obésité et des maladies cardiaques

    Un système à inventer à mettre sous les lits afin de récupérer l’énergie libérée lors de l’acte sexuel.

    Une bonne idée de la Chine, construire des dortoirs sur les lieux de travail

    Installer des éoliennes dans les studios de nos merdias et lors des meetings politiques car il se crée énormément de vent, en particulier dans les salles ou le Micron parle

    Cette liste est loin d’être exhaustive


  • Aristide Aristide 14 mars 11:37

    Sur la base de ces postulats « le nucléaire c’est mal, le CO2 c’est mal. » une petite question à tous les écolos du coin qui doivent savoir.

    L’avenir de l’automobile est dans l’électrique, on nous dit et on le répète, comment que cela va se passer ? On fait comment pour alimenter toutes ces nouvelles bagnoles propres ?

    Je sais qu’il est de bon usage ici de se satisfaire des analyses sommaires et des solutions impeccables, mais tout de même, ...

    Quelques chiffres : En Allemagne modèle sur la dénucléarisation de la production, de son énergie primaire électrique, en 2016 81% de cette électricité est produite par du charbon, fioul, gaz et lignite. En 2017 c’est 80,5%. Ce taux de baisse autour de 0.5% par an est égal à celui de l’augmentation de la part du renouvelable.

    Donc en gros en 10 ans, la transition est de 5%, pour passer le fossile à 50 %soit un baisse de 30 % il faudra ... 60 ans ! Si on ajoute la nécessaire augmentation de l’électrique pour les bagnoles, ....


    • joletaxi 14 mars 12:05

      @Aristide

      tttt... qui a besoin d’une bagnole, marchez, roulez à vélo.

      vous avez remarqué l’offensive à la Goebbels, sur la pollution dramatique qu’on va tous mourir ?
      Comme l’argumentaire climatique pour la toto électrique ne prend pas, cette fois, on utilise les particules, sans d’ailleurs savoir lesquelles sont diesel
      Les modèles statistiques sensés nous faire peur ont ceci de particulier, c’est que si on les applique aux chiffres de pollution d’il y a 30 ans, ... on serait tous morts(enfin pour ceux qui ne seraient pas morts des retombées de Tcherno)

      En attendant, les chiffres ... illustrent bien le fossé entre les lubies des zinzins verts et la réalité

      https://www.climato-realistes.fr/rapport-bp-energie-2018/

      mais quelle bande


    • Matlemat Matlemat 14 mars 12:14

      @Aristide
      C’est triste à dire mais l’automobile c’est devenu un peu trop « tout public » pour que cela soit durable, tout comme les transports aériens.. 

      Si on passe à l’électrique donc nucléaire pour l’automobile, il y aura un moment ou il n’y aura plus d’uranium, et après on fait quoi ? On attends la solution miracle ? pourquoi pas un miracle dès maintenant ? 


    • alinea alinea 14 mars 12:56

      @Aristide
      Ils viennent d’où vos chiffres ? ah, les chiffres et leur fiabilité qui échappe à la propagande !
      Bon, il y a quelques progrès à faire en ce qui concerne la voiture électrique ; c’est pas tout le monde qui a envie de se retrouver en rade tous les deux cents kilomètres.( je suis bonne, là parce que, c’est beaucoup moins)


    • Julien S 14 mars 12:58

      @Matlemat
      .
      C’est pourtant vrai que vous êtes bouché à l’émeri. 
      Vous pourriez dire : « après l’uranium facilement disponible il faudra exploiter la surgénération, le thorium et l’uranium marin, et on aura de la fission pour cent mille ans, doux Jésus quelle abomination ! » ; mais non, vous préférerez répéter « qu’est-qu’on fera quand il n’y aura plus d’uranium ? »


    • Julien S 14 mars 13:07

      @alinea
      .
      C’est bien parce que la voiture électrique :
       voit les constructeurs partir bille en tête dedans et comptent là-dessus pour maintenir leur chiffre d’affaire
       tandis que les particuliers n’en veulent guère, la jugent fort malcommode, et pour encore plus cher, 
      .
      que soudain surgit d’un jour à l’autre ce discours surréaliste du quart de la population qui se meurt de la pollution de l’air. 


    • Matlemat Matlemat 14 mars 14:26

      @Julien S
      Toujours les mêmes arguments pourris, la surgénération a été un échec, pas par la faute des écolos, excuse bidon,le thorium produit des éléments radioactifs a vie courte mais à très haute intensité c’est pas si facile, les nouvelles centrales fonctionnent bien à base d’uranium toujours aussi problématique.

      Il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre.


    • Julien S 14 mars 14:47

      @Matlemat
      .
      Vous êtes un sot, en trois lettres, mon fils. 


    • Matlemat Matlemat 14 mars 15:26

      @Julien S
      Comme à votre habitude, plus d’argument, on passe aux insultes, chacun juge avec ce qu’il a...


    • foufouille foufouille 14 mars 16:09

      @Matlemat
      c’est pas une insulte puisque c’est ce que tu es.


    • amiaplacidus amiaplacidus 15 mars 08:35

      @Aristide

      Vos chiffres sont totalement faux ! Il faut croire que la cause du nuke est vraiment mauvaise pour en arriver à proférer de tels mensonges.

      Selon https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lectricit%C3%A9_en_Allemagne
      Mix électricité en Allemagne en 2017 :
      51 % Fossile (charbon, lignite, gaz, etc)
      11,6 % Nuke,
      33,1 % Renouvelable,
      4,32 % Autres sources (part non renouvelable incinération déchets, pompage-turbinage, etc.
      .
      Pour 2018, selon :
      https://www.connaissancedesenergies.org/allemagne-un-mix-electrique-plus-renouvelable-que-charbonne-en-2018-190107

      45,4 % Fossile (charbon, lignite, gaz, etc) en forte baisse
      13,3 % Nuke,
      40,3 % Renouvelable, en forte croissance
      1 % Autre
      .

      Vous dites : « ...Je sais qu’il est de bon usage ici de se satisfaire des analyses sommaires et des solutions impeccables, mais tout de même, .... »
      Mais vous faites beaucoup plus fort, chez vous c’est mensonge, propagande et désinformation à tous les étages.


    • Aristide Aristide 15 mars 08:36

      @alinea

      Ils viennent d’où vos chiffres ? ah, les chiffres et leur fiabilité qui échappe à la propagande !

      Il viennent de là 


    • nono le simplet nono le simplet 15 mars 08:45

      @amiaplacidus
      merci d’avoir rectifié les âneries ...
      j’ai remarqué que certains allaient chercher des chiffres 2010-2011 pour argumenter sur 2018, ce qui est plus avantageux pour leur démonstration anti-renouvelable ... smiley


    • Aristide Aristide 15 mars 08:54

      @amiaplacidus

      Juste une précision , vous avez lu ? Non, visiblement, je parle de cela :

      Quelques chiffres : En Allemagne modèle sur la dénucléarisation de la production, de son énergie primaire électrique, en 2016 81% de cette électricité est produite par du charbon, fioul, gaz et lignite. En 2017 c’est 80,5%. Ce taux de baisse autour de 0.5% par an est égal à celui de l’augmentation de la part du renouvelable.

      Energie PRIMAIRE, vous comprenez ? Non, cela vous passe surement bien au dessus de ce qui vous sert à écrire des insultes gratuites.

      Et nono qui ne sait pas lire ....


    • Aristide Aristide 15 mars 09:02

      @Aristide

      Plus haut le lien est mauvais, c’est


    • alinea alinea 15 mars 09:03

      @Aristide

       smiley

    • alinea alinea 15 mars 09:14

      @Aristide
      Je dois être très mal réveillée, parce que, sur votre schéma, je trouve 51% d’électricité, nucléaire, divers, renouvelable, alors avec le charbon lignite gaz fuel, on a un peu plus de 130% ?


    • Aristide Aristide 15 mars 09:14

      @alinea

      What ?


    • Aristide Aristide 15 mars 09:16

      @alinea

      Je dois être très mal réveillée,

      Oui, je confirme voilà ce qui est écrit : « Malgré le recul des énergies fossiles, elles couvrent presque 80 % de la consommation d´énergie primaire du pays, l’énergie nucléaire représente 6,4 % et les énergies renouvelables 14,0 % (voir figure 1). »


    • foufouille foufouille 15 mars 09:46

      @amiaplacidus
      il n’a pas fait très froid et vu le prix de l’électricité en Allemagne, ce sera juste pour les bourgeois avec plus de renouvelable.
      le type de chauffage est aussi différend.
      https://allemagne-energies.com/bilans-energetiques/


    • Aristide Aristide 15 mars 10:56

      @amiaplacidus et nono le simplet

      Un silence assourdissant, ces deux loulous incapables de lire les données d’un lien que le premier donne en référence.

      Allez, voilà le lien dans cet article. Vous avez même l’historique qui corrobore mes propos sur la réajustement permanent des objectifs de baisse ...


    • nono le simplet nono le simplet 15 mars 18:18

      @Aristide
      tu parles d’énergie primaire ... en baisse d’ailleurs en Allemagne ... en France on consomme 68 % de fossiles combustibles ... comme en Allemagne ...
      tu mélanges les torchons et les serviettes ...


    • Aristide Aristide 15 mars 18:37

      @nono le simplet

      Energie primaire, nono pas compris ? En France c’est cela : 47,7% en France et 80 % en Allemagne.

      La consommation intérieure d’énergie primaire se répartissait en 2016 en 47,7 % de combustibles fossiles (28,5 % de produits pétroliers, 15,7 % de gaz naturel, 3,5 % de charbon), 43 % d’électricité primaire nucléaire, 10,7 % d’énergies renouvelables (7,4 % Biomasse, 2,1 % hydraulique, 1,2 % éolien et photovoltaïque). 

      Je ne mélange rien, depuis le début j’ai fait référence à l’énergie primaire, bien plus à même de donner un vrai visage sur l’origine des énergies, leurs coûts cachés, ....


    • alinea alinea 15 mars 18:50

      @Aristide
      J’ai regardé le schéma sur l’électricité puisqu’il existait, et qu’ici on parle nucléaire !! bon, avec leurs foutues bagnoles nucléaires on n’est pas sortis des chiffres !


    • nono le simplet nono le simplet 15 mars 18:54

      @Aristide
      La consommation intérieure d’énergie primaire 

      tu parles d’énergie primaire électrique ... et de chiffres de 2016 ... on est en 2019 mec !
      en plus je ne sais pas d’où tu sors tes chiffres ... l’éolien c’est 16 % en production d’électricité en 2017 ...1.2%, n’importe quoi smiley


    • nono le simplet nono le simplet 15 mars 19:02

      @nono le simplet
      une remarque en passant ... pas facile de déterminer l’origine des électrons en consommation pour les allemands puisqu’ils exportent en permanence soit 9% de leur production en 2017 ...


    • amiaplacidus amiaplacidus 16 mars 03:21

      @Aristide

      Une chose, Aristide, le loulou en question est à 6 h. de décalage horaire de la France et de tout façon, il n’est pas à vos ordres, le doigt sur la couture du pantalon.
      .
      Vous êtes décidément un champion de la désinformation et de la manipulation, je reprends ici votre texte en mettant en gras certains mots :

      « Quelques chiffres : En Allemagne modèle sur la dénucléarisation de la production, de son énergie primaire électrique, en 2016 81% de cette électricité est produite par du charbon, fioul, gaz et lignite. En 2017 c’est 80,5%. Ce taux de baisse autour de 0.5% par an est égal à celui de l’augmentation de la part du renouvelable. ».

      Vous parlez d’énergie primaire électrique et vous mettez les chiffre de l’énergie primaire totale. Difficile de faire mieux en matière de manipulation. Soit vous êtes en pleine confusion, soit vous êtes d’une malhonnêteté intellectuelle rare.


    • nono le simplet nono le simplet 16 mars 05:01

      @amiaplacidus
      salut,
      les pronucs considèrent que l’abandon du nuclèaire par les allemands est un crime de haute trahison. Le choix des allemands est de considérer que le nuclèaire est plus dangereux que le charbon pour l’environnement à court terme. Et c’est aussi un choix économique. On peut considérer ce choix comme discutable mais il n’empêche qu’ils mènent tambour battant la transition énergétique ... ce qui n’est pas du tout le cas de la France ... les vociférations, les tripotages de chiffres n’y changent rien smiley


    • foufouille foufouille 16 mars 06:47

      @nono le simplet
      ils exportent quand il y a beaucoup de vent ........


    • Aristide Aristide 16 mars 07:15

      @nono le simplet et amiaplacidus

      Vous parlez d’énergie primaire électrique et vous mettez les chiffre de l’énergie primaire totale. 

      Allons les chiffres sont ceux de la consommation d’énergies PRIMAIRES dans la production électrique : c’est dans votre lien wiki que se trouve les chiffres.

      Le nono qui voudrait les chiffres 2019, alors que ceux de 2018 ne sont pas connus, et ceux de 2017 sont parus récemment. 

      Sur le fond, je ne suis ni pro, ni anti, je me pose seulement la question sur la possibilité de toutes les formes de renouvelable à compenser la production des centrales nucléaires qui seront fermées, et à faire face à l’augmentation de la demande pour alimenter les véhicules électriques.

      En fait, le fait de se poser des questions légitimes constitue une demande incompréhensible.


    • nono le simplet nono le simplet 16 mars 07:49

      @Aristide
      je connais les TEP, les Wh, mais toi tu causes en WEPh smiley


    • nono le simplet nono le simplet 16 mars 08:01

      @foufouille
      ils exportent quand il y a beaucoup de vent

      ouais et dans des bateaux à voile ...


    • Aristide Aristide 16 mars 08:20

      @nono le simplet

      Je ne cause en rien d’autre qu’en énergie primaire sur ce coup. mais voilà donc que le simple fait de donner des chiffres contrariants fait bouillir l’antimachin à la manière de la cuve à Tchernobyl ...


    • nono le simplet nono le simplet 16 mars 08:24

      @Aristide
      Je ne cause en rien d’autre qu’en énergie primaire sur ce coup

       remet tout à plat, relis soigneusement les articles de wiki, entre autres, et tu comprendras ta confusion ... je ne peux rien te dire de mieux ...


    • Aristide Aristide 16 mars 09:13

      @nono le simplet

      Quelle confusion ? 80 % de l’énergie primaire en Allemagne est d’origine fossile. et plus de 50 % pour l’énergie finale.

      Je confuse quoi  : «  L’énergie primaire représente la quantité totale d’énergie nécessaire pour fournir la quantité d’énergie finale consommée par l’utilisateur, c’est-à-dire en rajoutant à cette énergie finale l’énergie nécessaire à sa production et à son transport, en intégrant les notions de rendement de production et les pertes.  »

      L’énergie primaire est donc plus significative en terme de consommation des sources d’énergie et des ressources naturelles. Je répète donc au neuneu le simplet que 80% de l’énergie primaire provient de la consommation de produits fossiles. CQFD.


  • CN46400 CN46400 14 mars 11:42

    Ayons le débat qui a été oublié au 19°siècle !

    -faut-il risquer la vie de millions de mineurs pour extraire du charbon qui va, via le CO2, réchauffer la Terre de plusieurs degrés ?

    -Avons-nous vraiment besoin de tout cet acier, bagnoles, lumières etc, etc...

    -A quelle période l’homme a-t-il refusé d’exploiter une source intéressante d’énergie ?.....


    • Matlemat Matlemat 14 mars 12:17

      @CN46400
      C’est toujours une histoire de profit immédiat sans vision long terme, on va encore avoir des gens pour nous promettre un avenir radieux grâce aux nouvelles technologies..


    • alinea alinea 14 mars 12:51

      @CN46400
      intéressante ? À quel point de vue ?


  • Raymond75 14 mars 11:54

    A l’origine en France, le nucléaire a été développé pour créer l’indépendance militaire, grâce dit on aux armements nucléaires. Les filières mises en place avaient pour but de produire l’uranium enrichi et le plutonium militaire.

    Puis en 1973, lors du choc pétrolier (qui sera suivi par un deuxième), il été décidé de devenir le plus indépendant possible de cette source d’énergie, et c’est là que le nucléaire a été imposé dans l’économie civile.

    Il y eut de très importantes manifestations à l’époque, dont celles de Creys-Malville et de Golfech, car nombreux étaient celles et ceux qui avaient compris le danger potentiel en cas d’accident, mais le combat a été perdu.

    Je suis convaincu que les X-Mines qui contrôlent tout le nucléaire en France étaient persuadés qu’un jour la transmutation des déchets radio actifs en déchets peu ou pas dangereux serait possible : péché d’orgueil.

    Pour produire de l’électricité en faisant bouillir de l’eau pendant deux générations, on aura construit des usines porteuses d’un risque considérable et définitif pour d’immenses régions ; on aura produit des déchets dont certains seront mortels pendant des centaines de milliers d’années, on a menti et dissimulé des accidents et des situations dangereuses (comme le nuage de Tchernobyl) et nous avons perdu le contrôle de notre développement. De plus les armes nucléaires se sont disséminées dans le monde (la France a donné plans, connaissances et matériels à Israël).

    Aujourd’hui, les ’responsables’ de l’industrie nucléaire classent les déchets en plusieurs catégories de dangerosité. Les MOINS dangereux doivent être isolés et surveillés pendant 300 ans ... 300 ans, cela remonte à Louis XV : il ne s’est rien passé depuis Louis XV, la société à été stable et n’a fait l’objet d’aucun péril !!! Tout a toujours été sous contrôle !

    Nous sommes dirigés par des irresponsables surdiplômés et prétentieux, comme Anne Lauvergeon qui s’est particulièrement illustrée à la tête d’AREVA.


    • JC_Lavau JC_Lavau 14 mars 12:20

      @Raymond75. Anne Lauvergeon s’est distinguée par sa guerre sexiste contre les mâles blancs.


    • alinea alinea 14 mars 12:47

      @Raymond75
      Il est clair que, même le plus imbécile d’entre nous, comprend que quand on lui cache tout, c’est qu’il y a un loup. Et quand je dis un loup, c’est parce que c’est ce qu’on dit, car nous serions nombreux à être heureux de voir un loup !
      Les scientifiques, de ce site comme exemple de tous, qui nous prennent pour des cons, ne s’avisent pas de mettre le doigt sur leurs lacunes ; aucun n’ose dire : les déchets on s’en fout, aucun n’ose mettre en parallèle l’importance de l’énergie et la mort programmée pour tout ( je crois qu’on a de quoi tout tuer sur la planète avec cette saloperie), ils sont là avec leurs équations en tête qui ont tué en eux le regard lucide, le cœur aimant, et l’humilité !


    • alinea alinea 14 mars 12:49

      @JC_Lavau
      Aussi par son mauvais sens des affaires, sa corruption au profit de son mâle blanc.


    • Julien S 14 mars 13:14

      @alinea
      .
      Ma bonne Alinéa, on ne vous cache rien du tout en matière de sciences ; c’est vous qui ne vous souciez point d’étudier. 
      .
      Ils sont là [les scientifiques] avec leurs équations en tête qui ont tué en eux le regard lucide, le coeur aimant, et l’humilité ! 
      .
      Il faudrait vous inventer si vous n’existiez pas. 


    • Matlemat Matlemat 14 mars 14:38

      @alinea
       Exactement, on nous cache tout soi disant pour notre bien, pour ne pas nous stresser inutilement, car pour certains c’est le stress qui provoque le plus de victimes du nucléaire.
       
       Nous avons aussi l’excuse du terrorisme, il ne faut pas que l’on sache la vulnérabilité des sites et des transports alors qu’il suffit de quelques recherches sur internet pour trouver les points faibles.


    • Matlemat Matlemat 14 mars 14:46

      @alinea
       J’ajoute que le risque terroriste est largement sous estimé, les sites non protégés en cas de chute d’avion, nous avons eu en Belgique des terroristes qui surveillaient un directeur d’une centrale nucléaire, le taré Anders Breivik avait des projets de catastrophe nucléaire, plus les menaces de daesh... 


    • alinea alinea 14 mars 14:52

      @Julien S
      Enseignez-moi... pourquoi tous ces obscurantistes à Bure ? Et ces fous de la paix verte avec leurs fumigènes sur les toits de la Hague ? Dieu que le peuple est ignorant, quand on sait que Julien sait, on s’échine à perdre qui son pied qui sa main devant les flics de Moselle ! Faut-y être cons.


    • baldis30 15 mars 13:04

      @Matlemat

       On vous cache mais vous connaissez (1)... on comprend que vous êtes atteint d’une maladie avec complication s : hypertrophie pileuse de la face interne du carpe droit accompagnée de crises fréquentes de procrastination ....

       et vous faites allusion aux mathématiques dans votre pseudonyme ... bravo ... bravo pour la logique ... on comprend pourquoi le niveau français est si faible lors des olympiades de mathématiques...


    • Julien S 15 mars 13:19

      @Alinéa

      .

      tous ces obscurantistes... Faut-y être cons...

      .

      Un peu schématique mais juste sur le fond. 


  • Matlemat Matlemat 14 mars 12:24

    «  mais le combat a été perdu »

     Au niveau national oui mais pas au niveau de la Bretagne -Loire Atlantique ou les projets nucléaires à l’ouest de Nantes ont étés déjoués grâce à la résistance de la population.

    « il ne s’est rien passé depuis Louis XV, la société à été stable et n’a fait l’objet d’aucun péril !!! »

     C’est clair qu’en on voit ou en était le monde il y a 80 ans on peut douter de la maturité de l’humanité..


  • JMBerniolles 14 mars 13:05

    Il est toujours nécessaire de rappeler qu’en France des accidents nucléaires du type Tchernobyl ou Fukushima Daiichi sont impossibles tout simplement parce que nos REP et plus encore l’EPR sont des réacteurs nucléaires différents.

    Pour eux si l’on veut prendre un accident nucléaire grave de référence il faut se tourner vers TMI. Accident avec fusion partielle du cœur à l’impact environnemental nul. 


    • JC_Lavau JC_Lavau 14 mars 13:18

      @JMBerniolles. Ce qui les intéresse est la guerre de religion, encore et toujours.


    • Matlemat Matlemat 14 mars 14:33

      @JMBerniolles
      « France des accidents nucléaires du type Tchernobyl ou Fukushima Daiichi sont impossibles »

      Ayez confiance, mais par contre un accident de type Tricastin ou Fessenheim on ne sait jamais...


    • Raymond75 14 mars 14:43

      @JMBerniolles

      Deux fusions de cœur dans les anciennes centrales de St laurent des Eaux (filière graphite gaz abandonnée).


    • Julien S 14 mars 14:54

      @Raymond75
      .
      Et ? 


    • JMBerniolles 14 mars 18:46

      @Raymond75

      Cela concernait les graphites gaz et il s’agit de deux fusions d’assemblages, pas de cœur et sans conséquences environnementales.

      Sur les REP depuis la fin des années 70 jusqu’à aujourd’hui les incidents/accidents n’ont pas dépassés le niveau 2 INES. 


    • JMBerniolles 14 mars 18:51

      @Matlemat

      Oui, quel est alors le type d’accident Tricastin (qui est maintenant pratiquement entièrement dédié à la production d’électricité sur le réseau ce qui augmente notablement le potentiel nucléaire sur celui-ci) ou Fessenheim dont le principal accident a été d’avoir été transformée en promesse électorale ? pour l’instant on est au niveau 2 INES. 


    • Matlemat Matlemat 14 mars 19:21

      @JMBerniolles
      Rupture de barrage, de digue... au Japon aussi l’accident était impossible.

      Que se passe t il en cas de marée noire à Flamanville ?


    • Matlemat Matlemat 14 mars 19:26

      @JMBerniolles*

       De toute façon vu que selon vous la catastrophe de Fukushima ce n’est pas grave comment vous faire confiance que les risques sont bien maîtrisés en France.


    • alinea alinea 14 mars 20:19

      @Matlemat
      L’erreur est humaine, Oto Kan n’arrête pas de le dire ; jadis la conscience professionnelle était sans reproche, et même alors, l’erreur était humaine.
      Aujourd’hui, il n’y a plus de conscience professionnelle ; d’une part parce que le nucléaire est en bout de course et n’excite plus les étudiants en quête de sensations fortes de responsabilité excitante, mais en plus, les sous-traitants sont mal traités et leur conditions de travail ne sont pas au top. Alors, en plus de l’erreur, là, il y a le laxisme.
      Cassini, Layli Victor ou Bergnolles, retirés des bagnoles n’ont pas de responsabilité, ils ont souvenirs et légendes confondus toute une vie à défendre comme ça.
      On parle de morts ; mais il n’y a pas que ça, il y a des espaces entiers de territoire bannis pour la vie des vies !
      C’est tellement hallucinant qu’on ne trouve pas les mots !


    • Julien S 14 mars 20:31

      @alinea
      .
      Pour votre information Cassini n’a jamais travaillé dans le nucléaire  ni fait ailleurs plus qu’acte de présence et ses connaissances n’étaient que le résultat de son goût citoyen à s’instruire en sciences plutôt qu’à s’abêtir avec l’écologie politique. 


    • Julien S 14 mars 20:32

      @ Alinéa 
      .
      Mais si vous l’aimez bien il cause encore sur Agoravox TV. 


    • alinea alinea 14 mars 20:41

      @Julien S

       smiley

    • joletaxi 14 mars 21:23

      @alinea
      heureusement, vous ne trouvez pas les mots, on l’échappe belle, on imagine mal,à voir votre logorrhée absconse dont on est déjà gratifié


    • alinea alinea 14 mars 21:41

      @joletaxi
      Je suis d’humeur bavarde ce soir, je vous l’accorde ; mais vous, on ne vous sort plus trop souvent du tiroir, une fâcherie en interne ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 14 mars 21:57

      @alinea. Tiens ? Une interprétation paranoïaque sur les incroyants ? Quelle surprise !


    • Matlemat Matlemat 14 mars 23:19

      @alinea
      Tout a fait d’accord, je ne comprends pas comment on peut oublier à ce point qu’il faut respecter la nature et essayer au moins d’avoir le comportement le plus responsable possible.... 


    • JC_Lavau JC_Lavau 14 mars 23:31

      @Matlemat. D’autant que les incroyants, c’est rien qu’une secte, et qu’un complot les sort du tiroir...


    • amiaplacidus amiaplacidus 15 mars 08:50

      @JMBerniolles Vous nous dites : « ... Il est toujours nécessaire de rappeler qu’en France des accidents nucléaires du type Tchernobyl ou Fukushima Daiichi sont impossibles ... ».

      Je suppose qu’avant le 11 mars 2011, les ingénieurs de Tepco disaient : « au Japon, des accidents nucléaire de type Tchernobyl sont impossibles ». Et ils avaient raison de le dire, Fukushima c’est une autre catastrophe que Tchernobyl. Fukushima, personne n’avait imaginé que ce type de catastrophe puisse se produire, mais elle s’est produite.
      Alors, pouvez-vous nous dire, les yeux dans les yeux (comme dirait l’autre) qu’une catastrophe nucléaire de grande ampleur, quelle qu’en soit a nature, avec des dégâts majeurs et d’importantes zones du territoire national interdites pendant de longues années, est impossible en France ?


    • foufouille foufouille 15 mars 08:57

      @amiaplacidus

      il a érit comme donc tchernobyl est impossible, pour un tsunami qui tuerait pas mal de monde ce serait négligeable.


    • alinea alinea 15 mars 09:18

      @amiaplacidus
      Je suis sûre qu’il pourrait vous le dire ! Quand on a des œillères, on regarde droit devant, il suffit de se mettre dans le champ, parce que, il le dit : en France c’est impossible ; et si ça arrive on aura d’autres chats à fouetter qu’aller le fouetter lui !


    • JMBerniolles 15 mars 10:13

      @amiaplacidus

      Pour avoir travaillé pendant assez longtemps sur la modélisation des accidents graves sur les réacteurs rapides et REP je peux vous dire qu’effectivement personne ne peut garantir qu’un accident grave n’arrivera pas sur un réacteur REP, mais la probabilité est vraiment très faible comme l’atteste l’expérience pratique sur pratiquement 40 années de fonctionnement sur de l’ordre de 50 réacteurs.

      Qui peuvent encore fonctionner 10 ou 20 ans supplémentaires.

      Je peux vous dire aussi que si un accident grave survient, les effets environnementaux n’auront rien à voir avec Tchernobyl (un cœur et du graphite brûlant à ciel ouvert ..) et Fukushima Daiichi de multiples explosions d’hydrogène … ). Ils auraient un impact sanitaire très limité.

      Il y a eu des dizaines d’années d’études de sûreté pour évaluer les rejets radioactifs extérieurs dans le cas d’un accident maximum… C’est d’ailleurs l’écologie politique qui a conduit à l’arrêt de ces études théoriques et expérimentales.. par pression politique et liquidation des budgets.

      Insidieusement notre pays vit la mort de sa Recherche, la dégradation des compétences techniques, la corruption passive des experts… Cela échappe naturellement à la majorité des citoyens.

      Pour l’instant je constate aussi que cette mouvance anti nucléaire lorsqu’elle est aussi anti science, anti vaccins …. tue sûrement notre pays. Il y a déjà eu plusieurs morts à la suite de Rougeoles (on vient d’en avouer 1 alors qu’il y en a déjà eu plusieurs notamment dans des communautés gitanes…) 


    • JMBerniolles 15 mars 10:17

      @Matlemat

      Je ne dirai jamais que la catastrophe de Fukushima Daiichi n’est pas grave… 
      J’ai regardé les conséquences d’un point de vue scientifique et humain.

      Je pense qu’il faut tirer des leçons de ces tristes événements et non des incantations


    • Matlemat Matlemat 15 mars 10:59

      @JMBerniolles
      Oh oui des leçons on peut en tirer...


    • amiaplacidus amiaplacidus 15 mars 12:40

      @JMBerniolles

      Comment pouvez-vous affirmer « Ils auraient un impact sanitaire très limité. », les accidents nucléaires qui ont eu lieu ont tous été différents et aucun n’a été prévu, ni dans ses causes, ni dans ses conséquences.
      .
      Contrairement à vous, pour autant que je sache, j’ai été confronté, lors de mon travail de fin d’étude d’ingénieur, en 1969, à un accident nucléaire, un accident sérieux, de niveau 4, fusion du cœur, à la centrale expérimentale de Lucens en Suisse, centrale bien modeste (puissance nominale 6 MW). Heureusement, le réacteur était dans une caverne en sous-pression (conditions impossibles avec une centrale de forte puissance), il n’y a eu aucune contamination extérieure. Aujourd’hui, une partie de la caverne est inaccessible, les reste a encore une radioactivité qui dépasse largement le niveau naturel mais est accessible pour de cours séjour, cette partie sert d’archives.

      C’est à la suite de cet accident, après avoir vu pratiquement ce que pourrait être un accident grave sur une centrale de puissance (et tant Tchernobyl que Fukushima ne m’ont pas démenti) que j’ai réorienté ce qui était à l’époque mon avenir professionnel, je suis passé de la production d’énergie à l’automation, puis dérive naturelle à l’informatique. Je m’en suis tout à fait bien trouvé : travail passionnant et bien plus rémunéré qu’un ingénieur en production électrique.
      .
      Lorsque vous dites "Insidieusement notre pays vit la mort de sa Recherche, la dégradation des compétences techniques, la corruption passive des experts« .
      Je suis partiellement d’accord avec vous.
      Mais je pense que la raison essentielle tient au fait que l’on acharne sur une technologie du 20em siècle.
      .
      Que fait-on pour les nouvelles énergies (à part prêter un terrain à Saint Paul-lez-Durance, je sais, j’exagère) ?

      Que fait-on pour la recherche en photovoltaïque, quelqu’un s’occupe-t-il des pérovskites à part quelques personnes considéré comme des illuminés ?

      Que fait-on pour le stockage des énergies intermittentes ?

      Que fait-on pour l’intégration architecturale du photovoltaïque ?
      .
      Pendant que la France s’arc-boute sur une technologie dépassée, les autres avancent, des cellules au pérovskite sont en phase de test préindustriel en Allemagne, en Suisse, au Japon, etc.

      On étudie sérieusement un peu partout, sauf en France où on ne fait pratiquement rien, des solutions de stockage (air comprimé, production d’hydrogène, accus, pompage-turbinage, etc).
      .
      Vous dites également : »Pour l’instant je constate aussi que cette mouvance anti nucléaire lorsqu’elle est aussi anti science, anti vaccins …. tue sûrement notre pays. ".
      Je vous prie de ne pas mettre tous le monde dans le même sac. Cela fait maintenant pratiquement 50 ans que je suiis anti-nuke de fission, mais pour autant, ingénieur, je ne suis pas anti-science, tout comme je déplore la vague d’obscurantisme à propos des vaccins.
      Au surplus, parmi mes anciens collègues de travail, je peux compter deux prix Nobel, 1 de physique et 1 de chimie, excusez du peu, et tous les deux sont totalement opposé au nuke de fisssion. Sont-ils des anti-sciences ?


    • JMBerniolles 15 mars 14:07

      @amiaplacidus

      Vous vous affirmez implicitement qu’un accident grave sur un REP aurait de grandes conséquences environnementales et sanitaires sans aucun élément pour appuyer cette conclusion néfaste.

      Autant on peut penser que l’on n’a pas totalement fait le tour de tous les scénarii qui mènent à l’accident grave sur le cœur d’un réacteur nucléaire (surtout d’un enchainement de problèmes), autant on sait ce qui peut se passer dans l’enceinte avec une libération dans celle-ci de produits de fission, aérosols et gaz, et d’hydrogène. Dans tous les cas tout ce qui arrive dans l’enceinte n’est pas libéré vers l’extérieur.

      Oui je connais ce accident suisse. Vous voyez qu’il a son histoire propre…  

      Il y a des physiciens nucléaires anti réacteurs nucléaires électrogènes …. Jean-Marie Brom par exemple l’homme du groupe énergie du programme de la Phi.
      Je le respecte en tant que physicien mais sur le plan du nucléaire à fission ou à fusion, — un peu moins à ce niveau sans doute -, c’est un gentil rigolo.
      Le travail du groupe énergie de la Phi est d’ailleurs de très bas niveau.. 


    • Aristide Aristide 15 mars 17:44

      @amiaplacidus

       j’ai été confronté, lors de mon travail de fin d’étude d’ingénieur, ...

      Toujours incapable de lire en entier l’article que vous donnez en lien, et de plus vous m’ insulter de propager de fausses informations : voilà les chiffres de l’énergie primaire en Allemagne.

      Un autre article dit : "Malgré le recul des énergies fossiles, elles couvrent presque 80 % de la consommation d´énergie primaire du pays, l’énergie nucléaire représente 6,4 % et les énergies renouvelables 14,0 % (voir figure 1). »


    • JMBerniolles 15 mars 19:12

      @alinea

      Naoto Kan … un homme politique qui a mené la politique du capitalisme japonais, dont la popularité au moment des accidents de Fukushima Daiichi était déjà très faible et a fait preuve lors de ces accidents d’une incapacité à assurer ses responsabilités, ce qui l’a obligé à quitter le pouvoir. Comme tout homme politique opportuniste il cherche à se recycler dans l’ « écologie » pour relancer sa carrière. C’est la même démarche que Mélenchon finalement d’où votre enthousiasme, sectaire et borné

      Tout cela m’indiffère, mais vous n’avez pas le droit de raconter n’importe, d’utiliser des morts virtuelles qui vous conviennent, de nier le grand travail de décontamination des japonais..  

      Contrairement à ce que vous dites Victor et moi sommes encore actifs dans le domaine du nucléaire. Lui travaille encore en soutien sur des sujets de thèse, je fais plutôt un travail d’expert.. Comme cette irresponsable et folle de Voynet a réussi à tuer la recherche en sûreté nucléaire, nous survivons… 



    • alinea alinea 15 mars 19:19

      @JMBerniolles
      J’ai entendu parler de cette désormais incompétence en matière de nucléaire, ce qui rajoute une couche à mon rejet.
      D’autre part, je ne sais pas ce qui vous fait dire que Naoto Kan fut incompétent- quid de TEPCO, de l’ASN locale ? Moi je pense que lorsque l’on a vécu cela, on ne s’en remet pas : on comprend.Et je doute qu’il veuille relancer sa carrière, c’est vraiment une manière occidentale de voir les choses : forcément pourris !
      Par ailleurs j’ai juste dit ce que je savais, puisque mon article porte sur ce film.


    • amiaplacidus amiaplacidus 16 mars 03:26

      @Aristide

      Vous êtes décidément un champion de la désinformation et de la manipulation, je reprends ici votre texte en mettant en gras certains mots :

      « Quelques chiffres : En Allemagne modèle sur la dénucléarisation de la production, de son énergie primaire électrique, en 2016 81% de cette électricité est produite par du charbon, fioul, gaz et lignite. En 2017 c’est 80,5%. Ce taux de baisse autour de 0.5% par an est égal à celui de l’augmentation de la part du renouvelable. ».

      Vous parlez d’énergie primaire électrique et vous mettez les chiffre de l’énergie primaire totale. Difficile de faire mieux en matière de manipulation. Soit vous êtes en pleine confusion, soit vous êtes d’une malhonnêteté intellectuelle rare.


    • amiaplacidus amiaplacidus 16 mars 03:35

      @JMBerniolles

      Puis-je me permettre de transposer l’une de vos phrases :
      "Vous vous affirmez implicitement qu’un accident grave sur un REP n’aurait pas de grandes conséquences environnementales et sanitaires sans aucun élément pour appuyer cette conclusion heureuse.".
      .
      N’avez-vous rien à dire sur le manque cruel de recherche en matière d’énergies renouvelable en France ?
      J’imagine que les crédits de recherche vont à des techniques dépassées. Cela me rappelle un peu l’argent gaspillé dans le soutien à la sidérurgie, technologie dépassée, déjà à l’époque, pour un pays développé comme la France.


    • alinea alinea 16 mars 09:33

      @amiaplacidus
      Oui ! et quand je lui fais remarquer qu’il nous donne lui-même, ici, le schéma qui le contredit, il m’envoie dans les cordes !!
      Mais l’important, c’est effectivement la volonté, les moyens que l’on se donne pour régler ce problème de danger insensé ; recherche, économie, sus au gaspillage, etc ! là « on est les champions » ! smiley




    • JMBerniolles 16 mars 09:43

      @amiaplacidus

      Vous êtes ingénieur donc il faut un peu raisonner comme un ingénieur.
      Ce qui caractérise le nucléaire, fission et plus encore fusion, c’est une formidable densité d’énergie dans le combustible, par rapport à toutes les autres technologies.

      Cela veut dire que le nucléaire permet de réaliser d’énormes économies au niveau des matériaux mis en œuvre, de l’espace occupé …. Il y a également un caractère « renouvelable » avec la surrégénération.

      les EnR mises en avant aujourd’hui sont certes basées sur une énergie renouvelable et intermittente, utilisent beaucoup de matériaux y compris rares. A ce niveau l’aspect renouvelable est beaucoup moins évident. C’est un immense gâchis de matériaux… La géothermie a des avantages ponctuels (A Dax par exemple les romains ont exploité une fontaine d’eau chaude et après guerre pendant assez longtemps il y a eu des fontaines d’eau chaude dans les rues). 

      Au niveau de la recherche le point le plus sensible est celui du stockage de l’énergie. Là aussi un gros problème de matériau se pose.

      Dans l’esprit des dirigeants (leur véritable pensée pas celle qu’il livre aux crédules qui les élisent) les EnR ne sont qu’une affaire financière dont ils ont, un moment, espéré des retombées industrielles et économiques positives.
      Cet espoir est mort. Evidemment on ne le dit à personne...


    • JMBerniolles 16 mars 10:11

      @alinea

      Excusez moi je n’en reviens pas de votre crédulité vis à vis d’hommes politique comme Naoto Kan mais surtout Mélenchon et sa clique.

      Je reçois le Blog de Mélenchon, un cadeau d’amis de la Phi sans doute, tout en étant censuré au niveau des commentaires.

      Dans le dernier, reçu Jeudi, je m’attendais à lire au moins un article sur le Venezuela. Qui a besoin de soutien à tout point de vue.

      Rien sur ce thème. L’Algérie, l’ « écologie » dans la ligne du système néo libéral, un article sur les traités européens qui ne brille pas par sa clarté sur les positions, je note cependant que la sortie des traités s’est substituée à leur renégociation, ainsi qu’un ouverture positive vers des relations normales avec la Russie.

      Le Brexit est un exemple de sortie par l’article 50. Ce qui se produit actuellement vis à vis de cette sortie « légale » mérite d’être analysé. 

      A mon sens sur le Brexit, que j’approuve par ailleurs, il y a une influence non révélée de La City [il y a notamment une affaire de publicité sur Facebook avec un large financement pour un Brexit dur ou sauvage] La démarche de celle-ci est de s’émanciper de Wall Street et de créer des liens économiques et financiers avec les chinois. Les anglais savent que les USA ne pourront bloquer la route de la soie de même que les gazoducs vers l’Europe de l’Ouest. Simplement pour dire qu’il y a une démarche capitaliste dans le Brexit qui est trop ignorée. Et que cette sortie des traités doit être bien pensée si l’on veut lui donner une orientation sociale.

      Si vous ne réfléchissez pas plus librement vous ne comprendrez pas pourquoi Mélenchon et sa clique, et par conséquent tout le mouvement de la Phi où il y a incontestablement des forces de progrès, n’y arriveront jamais. 


Réagir