jeudi 26 octobre 2006 - par Pierre MECHENTEL

Un certain communautarisme aggrave les problèmes de racisme

Il ne manquait que la cerise sur le gâteau aux débats qui depuis plus d’une dizaine d’années agitent la société française et voilà, le film « Indigènes » est sorti. Porté aux nues par les médias, la critique et certains de ses acteurs pour le moins contestables sur le sujet, il rassemble en vrac tout ce qui se dit depuis plus d’une dizaine d’années dans un aggloméré nébuleux mélangeant racisme, immigration, colonisation, passé de la France et d’autres termes ou périphrases souvent aussi creux que ceux qui en parlent. Et si tout cela n’était qu’un faux problème masquant une perte de confiance générale de beaucoup de personnes en elles-mêmes, parfois aggravé par une certaines forme de communautarisme ?

Il fut un temps pas si lointain où personne à l’école primaire ou au collège ne se posait la question de savoir si tel ou tel était Arabe, juif ou céfran... Un crétin était un crétin, quelqu’un qui ne se lavait pas sentait mauvais, un gros qui transpirait puait, un qui avait des cheveux bouclés était frisé, etc. Dans la logique naturelle et brute de l’école et des enfants, lorsque des insultes étaient échangées et pour humilier l’autre ou pour déclencher les rires, on cherchait les bons coups, et éclataient autant les "T’es noir comme ton caca" que "T’as un nez comme une banane" ou que "Tu pues", etc. Tout ça ne gênait pas les adultes, et personne ne s’en portait plus mal.

Puis, conséquence d’une refonte du langage dont on a du mal à se rappeler la cause, on s’est mis à appeler les pauvres des économiquement faibles, les femmes de ménage des techniciennes de surface. En même temps, on a séparé les considérations sur le poids, sur l’odeur, sur la connerie des considérations sur le sexe ou sur la race, heuuu, l’origine.

Les sujets intouchables ont dominé les autres et à présent on peut maintenant parfaitement dire à quelqu’un de "gaulois" qu’il est un gros qui pue sans craindre l’opprobre de la censure qui, elle, agit à tour de bras et d’associations dès que la moindre critique, le moindre sarcasme est exercé à l’encontre de quelqu’un d’"origine" différente...

Conséquence logique : il ne saurait être question d’exister dans la société en 2006 sans se déclarer d’une communauté, et, au nom d’une logique jamais démontrée, de demander le "respect" et la "dignité" dont quasiment personne ne connaît la définition puisque ces deux mots sont utilisés comme une sorte de RMI de la parole pour ne rien dire mais pour demander...

A une époque où on parle de l’égoïsme grandissant, tout semble au contraire ici effacer la personne derrière la communauté, qui agit dans un jeu à somme nulle et réclame, réclame.

Le battage autour du film Indigènes nous amène à la limite de cette logique puisqu’on a d’un côté des acteurs engagés dans ce type de discours, et de l’autre côté des témoins de l’époque qui n’ont pas du tout la même approche, le même jugement et la même considération de faits et de comportements que les premiers et la mouvance qu’ils représentent. A lire les interviews des survivants "indigènes" de l’époque, un tas de questions que les gens à la mode posent en ce moment sur le passé colonial de la France n’avaient visiblement pas cours à l’époque où ce passé était le présent.

Alors, pourquoi toutes ces interrogations et cette condamnation quasi par avance du rôle et des agissements de la France dans son ex-empire colonial  ?
Est-ce le précédent de reconnaissance par Jacques Chirac des crimes du régime de Vichy qui a ouvert la boîte à Pandore du "on rase gratis dans les excuses" ?
Je penche plutôt pour expliquer cette mode par le manque de confiance des individus en eux et en leurs possibilités. L’humain, en période de doute, retrouve ses instincts grégaires et se regroupe, pensant optimiser son gain personnel par l’action du groupe et réduire sa peine par la diffusion de celle-ci dans le groupe. Ce dernier principe est utilisé d’ailleurs avec profit chez les alcooliques anonymes ou autres rassemblements du même genre.
Le problème ici est que des études psycho-sociologiques ont montré (voir un numéro récent de Cerveau et psychologie qui en parle plus en détail) que la constitution de groupes communautaristes revendicatifs n’arrangeait pas le problème mais l’amplifiait. Logiquement, la revendication à être traité comme les "autres" peut de moins en moins se faire au fur et à mesure que le groupe communautariste grandit, donc érige des règles d’admission et de séparation avec les autres.
Au niveau personnel, l’adhésion à un groupe n’est pas nécessaire si la personne n’est pas en quête de repères ou ne subit pas le clientélisme du groupe qui, pour grandir et donc exister (rares sont les groupes qui continuent d’exister sans grandir), cherche à recruter de plus en plus de membres.
De plus et pour "aggraver" cette spirale infernale, les fondateurs et les relais de la mode du reproche à la France sur son passé colonial fondent leur propre réussite sur ce sujet et sur son exploitation, que ce soit notamment pour continuer d’exister médiatiquement ou (c’est souvent lié maintenant) politiquement.
Les "blancs", eux, pour ne pas s’attirer les foudres du politiquement correct (et quand ils ne sont pas plus royalistes que le roi et parlent du racisme qu’ils ne connaissent qu’à travers ce qu’on en dit...) font bien attention à ne pas trop se mêler du sujet tout en affichant un "background" : "Bien sûr que je suis de l’avis de ceux qui pensent comme on doit penser"...
Toute personne de race non blanche a donc à présent toujours le choix d’utiliser le racisme pour se plaindre, réclamer et attribuer ses propres difficultés aux autres, et dans le cas standard, à la France, à son système, à son histoire, à ses élites.
Sans qu’on en parle, les personnes d’origine asiatique (qui n’ont pas moins ni plus de difficultés que les Africains ou les Maghrébins) n’ont que très rarement ce type de revendication, alors que leurs pays d’origine ont été aussi colonisés, ont aussi fait l’objet d’une guerre qui a fait beaucoup de victimes. Eux aussi ont une communauté puissante mais qui est beaucoup plus tournée vers ses membres que vers l’extérieur. L’aide apportée par la communauté à ses membres est orientée vers et pour le développement personnel de ceux-ci.
Cette différence entre communautés d’origines étrangères n’est bien sûr jamais remarquée dans les médias, puisque la communauté asiatique ne s’occupe que très peu de "réclamer".
En retour on dénombre peu de racisme à l’égard des Asiatiques (on a tous un ou plusieurs restaurants chinois près de chez soi sans que cela soit ressenti comme gênant).
Cela montre clairement que quand la personne est considérée en mettant toutes ses caractéristiques sur le même plan, l’origine devient un aspect parmi d’autres et occupe la place qu’elle doit occuper.
Tant que certaines personnes qui manquent de confiance en soi choisiront ou seront poussées, par un certain type de communautarisme, (le communautarisme à revendication externe et non le communautarisme vocation interne) à la solution de facilité en mettant en avant d’abord leur origine, le racisme sera un problème car il se développera plus qu’il n’existe à son état naturel... (hé oui, les amis, le racisme est naturellement présent dans tout groupe, comme les bactéries sont présentes dans votre assiette, même si vous la lavez en permanence)... ne serait-ce que parce que que la "réclamation" entraînera une classification à part.
Donc une séparation des autres par la caractéristique cause de la revendication... Arrêtons aussi de considérer ce "problème" de manière médiatique ou comme s’il était nouveau, et revenons à ce que pensaient les anciens. Quand quelqu’un fait mention de son origine, quelle qu’elle soit, la meilleure réponse est :
tu es ... ? Et alors ? Ou comme disent les Anglais... : So what ?
(et c’est un "beur" qui vous écrit ça...)

Si dans la lutte politique qui a déjà commencé et qui s’annonce âpre, les politiques faisaient moins attention aux différentes communautés ethniques et classifiaient leurs "clients" selon d’autres critères, ils contribueraient sûrement à éliminer les extrêmes du débat.



330 réactions


  • Marsupilami (---.---.60.228) 26 octobre 2006 12:21

    Excellente analyse. Mais il est à craindre que de gros dégats soient déjà faits...


  • seb59 (---.---.180.194) 26 octobre 2006 13:58

    « Toute personne de race non blanche a donc à présent toujours le choix d’utiliser le racisme pour se plaindre, réclamer et attribuer ses propres difficultés aux autres et dans le cas standard à la France, à son système, à son histoire, à ses élites. »

    je suis bien d’accord avec toi ! D’ailleurs je pense qu’il faut changer la donne : inversons les roles.

    Je trouve qu’il y a beaucoup trop de monde en france, et sur agora qui n’aiment pas les blancs et vous traitent de racistes lorsqu’ils ne sont pas d’accord.  smiley


    • Yann (---.---.38.67) 26 octobre 2006 14:01

      Il faut monter une association : S.O.S blanc, et chaque fois qu’on entendra sale blanc, ou qu’on sera refoulé de boite parce que pas assez bien habillé, on portera plainte.


  • Ptit Dark (---.---.25.117) 26 octobre 2006 14:07

    Il faudrait peut-être recentré le débat sur l’article plutôt que de vous poursuivre les uns les autres de vos vendettas personnelles.

    Je trouve que l’article est très intéressant même si je pense que les colonisés de l’époque devait éprouver du ressentiment à l’égard des colonisateurs.

    Aparté : Quant à glorifier le rôle des colonisateurs, nous ne saurons jamais comment les colonisés auraient évolués sans « l’aide » de nos arrière-arrière-arrière-arrière-grand-parents (à peu près).


  • Bill (---.---.76.11) 26 octobre 2006 14:21

    Yann ! Mon commentaire s’était mal inséré, je le remets !

    @ Yann Cette association existe déjà, elle s’appelle la GRIF je crois mais elle est proche de mouvements qui sont à droite à ma connaissance. Mais elle s’occupe d’autre chose que des boites de nuit bien sûr !!!


    • Marsupilami (---.---.60.228) 26 octobre 2006 14:24

      @ Bill

      Tu as raison, c’est une officine d’extrême-droite... ce qui doit faire plaisir à Yann. Lis plutôt ça sur le racisme anti-blanc.


    • Bill (---.---.76.11) 26 octobre 2006 14:36

      Article vraiment bien écrit, sur un sujet sensible.

      Et que dire de l’action de l’état et de la justice ? Une patronne d’un salon de coiffure qui ne voulait pas prendre une femme noire comme coiffeuse, à cause de ses clients disait elle, qui n’ont pas l’habitude,et qu’elle ne voulait pas perdre, a été condamné à une forte amende et... à un stage de citoyenneté ! Comme sous l’empire soviétique ! C’est proprement effrayant ! Et elle a été en quelques sortes dénoncée (comme pendant la dernière guerre !) puisque la jeune femme qui l’accusait à fait du testing avec une de ses amies.

      Mon propos n’est pas de défendre cette femme ! Mais je trouve la condamnation injuste ! En effet, on la condamne pour ce qu’elle pense, pas pour ce qu’elle fait ou dit. C’est ignoble que la justice de notre pays puisse en arriver là !


    • Psy (---.---.36.195) 26 octobre 2006 15:31

      y a aussi France echos et Liberty vox, en déhors de Grif et du Crif... Leur slogan ne peut que vous plaire :

      « Il faut que la peur change de camp... » Quelle peur ? Celle de ces cons qui ont peur, bien sûr ! Pardi.

      Inscrivez-vous, c’est gratuit. Vous y trouverez vos semblables et ça débarassera Agoravox...

      Bon vent

       smiley

      PS


    • Bill (---.---.76.11) 26 octobre 2006 15:43

      @ psy Vous avez peut-être raison, d’autant que les cons dans votre genre m’effrayent plus que tout, vous êtes un âne...


    • Yann (---.---.38.67) 26 octobre 2006 15:46

      Si ça existe déjà tant mieux, mais on en entend pas assez parler et c’est bien dommage, car les insultes racistes sur des blancs sont aussi monnaie courante malheureusement.


    • Psy (---.---.36.195) 26 octobre 2006 16:59

      @ Bill (IP:xxx.x4.76.11) le 26 octobre 2006 à 15H43,

      « @ psy Vous avez peut-être raison, d’autant que les cons dans votre genre m’effrayent plus que tout, vous êtes un âne... »

      Je suis époustouflé ! Comment tu l’as su ?

      As-tu une bille de Cristal genre qui renvoie sa propre image con t on se penche dessus pour baver ses oracles xénophobes ?

       smiley

      PS


    • Bill (---.---.76.11) 26 octobre 2006 17:08

      Psy

      Tu es d’un conformisme tellement effrayant que si tout le monde était raciste, tu serais le premier d’entre les racistes !

      Les gens comme toi, je les évite, trop de mauvaise foi ! J’ai déjà dit que je ne suis pas raciste, je ne vais pas me répèter !


    • cheops (---.---.15.139) 4 novembre 2006 23:23

      Rien fait ??? Si ! elle a commis une discrimination à l’embauche, sur critère racial, délit défini dans l’article 255-1 du code pénal. Pour mémoire, constitute une discrimination le fait de réserver un traitement défavorable à une personne en raison de son identité (16 critères : age, sexe, origine etc.)...

      Nul n’est censé ignorer la loi. Surtout quand elle est juste ! A bon entendeur !


    • cheops (---.---.15.139) 4 novembre 2006 23:26

      Rien fait ? ? ?

      Si ! elle a commis une discrimination à l’embauche, sur critère racial, délit défini dans l’article 255-1 du code pénal.

      Pour mémoire, constitute une discrimination le fait de réserver un traitement défavorable à une personne en raison de son identité (16 critères : age, sexe, origine etc.)...

      Nul n’est censé ignorer la loi. Surtout quand elle est juste ! A bon entendeur !


    • Bill (---.---.76.11) 6 novembre 2006 15:20

      @ Cheops

      Justement, je persiste, cette loi est inique, je réclame les mêmes droits que les autres dans mon pays ! Se satisfaire du fait qu’un français blanc ait moins de droits que les autres, c’est du racisme : à bas les fascistes ! Par contre je trouve normal que les handicapés soient aidés, là, c’est de l’humanité.

      A BON ENTENDEUR !


  • Talion (---.---.125.25) 26 octobre 2006 14:41

    Et oui le racisme est universel. Il y a les racistes anti beurs, antisémites, anti noirs, et anti blancs !!

    ... j’oubliais anti-bleu smiley

    Amicalement


    • Talion (---.---.125.25) 26 octobre 2006 14:54

      Les femmes voilées peuvent bien arriver a des postes important dans le privé, cela ne gène personne, et c’est leur droit.

      Mais c’est dans le public que cela ne peut pas avoir lieu, il en va de la laïcité française.

      Ne confondons pas tout !


    • Talion (---.---.125.25) 26 octobre 2006 15:19

      @ DW

      Si tu pouvais parler normalement, et pas en faisant des phrases alambiquées, vide de sens, pour faire croire à un propos intelligent, tu rentreras dans le vrai débat de fond (ce que depuis que je suis sur agoravox je n’ai JAMAIS VU DANS AUCUN POST) ...

      merci allé a+ bisous


    • mallarmé (---.---.64.135) 26 octobre 2006 17:05

      à achille talion

      dw est schizophasique


  • Emmanuel (---.---.1.201) 26 octobre 2006 14:43

    Bonjour Pierre,

    Si je résume ton article : 1. Les soldats « indigènes » ne se plaignaient pas de leur sort et n’ont pas demandé à ce qu’on reconnaisse leur rôle dans la libération de la France. Leur descendance n’a donc aucune légitimité à demander la reconnaissance de ce rôle. 2. Le « communautarisme » Asiatique est positif par rapport au communautarisme « arabe » ou « noir »

    Voici mon avis : Point 1 Je n’ai jamais entendu parler dans toute ma scolarité du rôle des soldats issu des colonies. Par contre j’ai toujours entendu dire que si je parle Français aujourd’hui c’est grâce aux Américains. Dans le climat de suspicion et de racisme (c’est un fait, voir les sondages, la lepénisation des esprits suite aux élections de 2002) ne serait ce pas « bon » de reconnaitre enfin l’apport « positif » de ce que l’on considère aujourd’hui comme des populations « importées », inutile, dangereuse, une « 5ème colonne » dont on remet sans cesse en doute la fidélité ? Apprendre aux jeunes issus principalement de ces anciennes colonies, à qui l’on dit partout dans les médias et ailleurs qu’ils ne sont pas « réellement » Français (au point qu’ils l’ont tellement intégrés qu’ils le disent eux même avant qu’on leur sorte), que leur présence en France n’est pas « nouvelle » et fut positive n’est il pas une bonne manière de les aider à se sentir plus Français ?

    Qu’a-t-on à gagner à leur refuser cette « reconnaissance » ? Après les harkis qui furent lâchés par une France qu’ils ont défendue on va maintenant refuser d’admettre que les soldats issus des colonies ont eu un apport décisif dans la défense de la « mère patrie » ? Que veux-t-on faire passer comme message ? Que si l’on est issu des anciennes colonies rien ne sert de se croire français et de défendre la France, au pire la France vous trahira, au mieux elle vous oubliera (au profit de l’allié Américain que l’on n’oubliera jamais, lui)

    Suite à ce film ma femme a appris que son grand-père a défendu la France lors de la deuxième guerre mondiale. Son père ne lui en avait jamais parlé. Ca lui a fait un choc à elle qui a vécu dans une campagne où les insultes de type « bougnoule », « bicots », etc. sont courantes... Maintenant elle est fière de cela et fière de pouvoir s’en « vanter »

    Enfin critiquer ce film fait le jeu des nationalistes les plus sectaires. D’ailleurs en Algérie ce film a été dénigré par les organismes de presse officiels, pour eux il est difficile de croire que des colonisés aient pu défendre la France de leur plein gré (cf article d’Akram Belkaid sur Oumma.com, http://oumma.com/spip.php?article2212)

    Point 2 : Il existerait un communautarisme « maghrébin » et « noir » négatif et qui se développe ses dernières années et un communautarisme « asiatique » dont on entend jamais parlé et qui serait positif.

    La communauté « asiatique » fonctionne en vase clos. Les asiatiques de France se regroupent dans certains quartiers, restent entre eux, se marient entre eux, etc. Même au niveau bancaire il existe des possibilités de crédit « communautaire ». Il n’y a aucune intégration.

    La plupart des politiques, et toi aussi Pierre, trouvent ça « super bien ». On ne les voit pas, on ne les entend pas, c’est « cool », ils nous laissent tranquille et il n’y a pas de racisme.

    En plus les pays Asiatiques (Japon, Chine, etc.) commencent à avoir un certain point économique à tel point que juste après « l’affaire des foulards » la France « laïque » souhaite le nouvel an asiatique en redécorant les Champs Élysées (à quand la célébration de l’aïd el kebir avec redécoration des champs avec appel à la prière, etc. ?).

    Une question : c’est ça l’intégration « républicaine » tant vantées par les médias, les politiques, etc. ??? Rester dans son coin et vivre à part ?

    Le problème du communautarisme « noir » et plus encore « maghrébin » c’est qu’il n’existe pas au delà du regroupement de ces familles dans les quartiers défavorisés. Quiconque connait un peu ces soit disant communautés savent qu’elles n’existent pas. S’il y a une communauté c’est surtout une communauté de destin. Il est vrai que parfois des personnes essayent de revendiquer mais c’est justement pour être considérés comme des français comme les autres (avec leur diversité, en France on est censé encore avoir le droit d’avoir sa religion qu’on soit Chrétien, Juif, Musulman, Sikh, etc.).

    En vérité c’est bien là le problème en France, les « noirs » et les « arabes » ont cru qu’ils étaient des Français comme les autres et veulent avoir les mêmes droits et devoirs, du coup ils militent, on les voit, ça provoque des résistances, du racisme, etc. Cela est en plus amplifié par le fait que l’on est passé, au niveau mondial, de la lutte contre l’ « ennemi » communiste à l’ « ennemi » « islamiste » (c’est quoi un islamiste ?)

    Quand il y a 20 ans on voyait des femmes voilées tôt le matin faire le ménage cela ne posait de problème à personne (tout comme les asiatiques aujourd’hui) par contre voir ces mêmes femmes prendre des postes « important » dans les bureaux tout d’un coup on se dit que cela risquerait de remettre en cause les fondements de la république smiley


    • Emile Red Emile Red 26 octobre 2006 15:58

      Emmanuel, je vous félicite, votre intervention est d’une bien meileure approche que l’article qui sent, par trop, la tentative de disculpation

      Juste une petite précision au sujet de la « communauté » asiatique, l’auteur doit être trop jeune, mais dans les années 50/60, on avait coutume, en tremblant, de parler du « péril jaune » et de l’invasion asiatique qui allait déstabiliser la société avec ses coutumes barbares.

      Qu’en reste-t-il aujourd’hui ?

      Lorsqu’on entend aujourd’hui les jeunes parqués dans leurs cités banlieusardes isolées de toute vie sociale, ce ne sont pas des problèmes religieux, ethniques ou philosophiques dont ils parlent mais bien de chomage, de travail et d’argent.

      Ils se sentent dans une impasse où vient se greffer leurs apparences ethniques comme un plombage supplémentaire.

      On peut d’ailleurs voir que là où ces immondes cités n’existent pas, ou peu, les manifestations stigmatisantes sont absentes, que ce soit dans les petites villes ou dans le monde rural, racisme et xénophobie sont devenus souvent folkloriques et les « étrangers » sont beaucoup plus jugés sur leurs compétences, l’assimilation y est bien mieux réussie.

      Les tenants de l’islamophobie, de l’antijeunisme et autre tare viscérale, lobotomisés par l’ultra-urbanisme et sont pendant télévisuel associé, se battent contre des moulins à vent qui n’ont d’existence que par la réalité de ces cités où eux même refuseraient de vivre.


    • Yann (---.---.38.67) 26 octobre 2006 16:02

      Je suis trop jeune pour savoir ça, donc est-ce que dans les années 50/60, les asiatiques essayaient de créer des zones de non-droit, et étaient aussi violent que les jeunes des cités le sont actuellement ?


    • Emmanuel (---.---.1.201) 26 octobre 2006 16:19

      Olala ça y est les masques tombent (ou alors c’est une « grosse confusion involontaire » ?) A partir du film « indigène » sur le rôle joué par les soldats issus des colonies (majoritairement « arabes » et « noirs »), on en vient à parler des « communautés » qui revendiquent trop leur appartenance à la France et le rôle qu’ils ont joué dans la libération de celle de l’« ennemi » nazi. Maintenant on en arrive à parler des jeunes délinquants de cité, qui veulent créer des zones de non droits.

      Donc ces communautés seraient un groupe compact et homogène, revendiquant plus de droit que le Français « blanc » dans le but d’étendre leur mafia, d’obtenir des zones de non droit. Je sens que bientôt on va ajouter l’élément religieux (islamisation de la France)


    • Pierre MECHENTEL 26 octobre 2006 19:24

      Emmanuel, Ton « résumé » de l’article est caricatural. je n’ai jamais écrit que les soldats « indigènes » ne se plaignaient pas de leur sort. J’ai indiqué que ceux qui en parlaient ACTUELLEMENT n’ont pas du tout le même discours que ceux qui ont vécu cette période. Mon père a été un « indigène ». Il n’a jamais parlé de la guerre de 39-45 (et surtout de la guerre de 43-45) de la façon dont en parlent ceux qui n’ont pas connu ça. Bien évidemment, comme dans tout ensemble humain, il y avait du racisme mais ce n’était pas le pb le plus important et le racisme n’était pas assez important pour être un pb majeur pour les soldats « indigènes ». Il est quand même surprenant que les survivants de cette époque n’en parlent pas.. si ça avait été vraiment un problème.. Combbatre POUR la France et/ou CONTRE les allemands ou essayer PAR la guerre de faire sa vie en venant en Europe et en apprenant qqch dans l’armée étaient de loin, a priori, les préoccupations principales des gens. 2) En ce qui concerne la descendance, la question de « la légitimité à demander la reconnaissance du rôle » est exactement un symtôme de ce que je décris.. D’une part, on peut discuter sur le « droit » de la légitimité de la descendance à demander ou à récupérer qqch des parents.. QUe dirait-on si tous les enfant et petits enfants des écrivains célèbres continueaient à récupérer les droits d’auteurs des parents et grands parents ???? smiley D’autre part, je considère que si la descendance a tant besoin de DEMANDER la reconnaissance des parents c’est qu’elle même (la descendance) manque de confiance en soi et donc qu’elle devrait + se concentrer sur elle-même que sur les parents.. les asiatiques à ce sujet encore .. respectent les parents mais créent LEUR vie et DEMANDENT (réclament, quémandent) rarement la reconnaissance de LEURS parents.. Comment appelle-t-on un gosse de riche qui se réclame toujours de ses parents ?? un fils à papa non ? Et dans ce sens c’est assez péjoratif.. non ? QUe l’exemple des anciens serve pour les NOUVELLES vies et oeuvres des descendants, très bien mais qu’il serve pour que ceux-ci restent sur le sujet et en fait s’enferment et eux-mêmes ne créent rien est à mon avis une sorte de renoncement ou au moins de facilité qui ne mène à rien exactement de la même manière qu’un sdf qui se laisse aller à la quiétude du métro (ou Robinson dans ses bains de lait pour les lecteurs de michel Tournier) quitte la vie réelle et vie dans une espèce de no man’s land qui ne l’aidera lui en rien..


    • Emmanuel (---.---.1.201) 27 octobre 2006 15:03

      Je connais tout un tas de français « de souche » qui sont très fier que leurs parents ou grand parents se soient battu pour la France ou qu’ils aient participé à la résistance. Ca façonne une personnalité. Tu t’inscris dans une filiation « glorieuse » et c’est une aide non négligeable dans la construction de ta personnalité.

      A contrario si j’étais fils (ou fille) de Harki j’aurais beaucoup de mal à m’investir pour la France sachant que mes parents l’ont fait et se sont fait rouler en beauté (voir à ce titre le témoignage de Leïla, fille de harki, http://oumma.com/spip.php?article2194).

      Les soldats de l’époque ne se plaignaient pas du racisme puisqu’ils étaient différents, ils vivaient dans un système colonial où il y avait les Français d’un côté et les Français « musulmans » de l’autre (les Français d’Algérie de confession juive ont obtenu par décret les même droits que les français « normaux »). Plus tard après l’indépendance les parents continuaient à ne pas se plaindre considérant le racisme « normal » et se disant « après tout on n’est pas dans notre pays ». D’ailleurs je connais des gens de cette génération qui pensent encore comme ça.

      Le problème de la nouvelle génération, c’est qu’ils ont été à l’école républicaine. Pour ma part j’ai 30 ans et je me rappelle de « touche pas à mon pote » et de comment on nous disait tout le temps qu’il n’y a pas de différence que Mohamed ou Mamadou (pour caricaturer) sont comme nous, etc. C’est d’ailleurs ce que tu disais toi-même dans ton article.

      Cependant entre le discours, les lois et la réalité du terrain il y a un delta très important. Je ne vais pas te refaire le couplet sur les boites de nuits, les vexations quotidiennes ou le racisme quotidien (frontal dans les milieux populaires, comme dans les usines, sournois dans les milieux plus intellectuels).

      Il ne faut pas non plus mettre tout le monde dans le même sac, je suis d’accord avec toi.

      Pour revenir à « indigène » le message de ce film ce n’est pas de dire « les pauvres ont les as engagés de force pour se faire descendre par les nazis ». Le film délivre deux messages important :
      -  aux français « de souche » il leur dit : « regardez ces arabes et ces noirs que vous critiquez tant se sont battu avec courage pour la France et ont, eux aussi, versé un lourd tribu humain ». Pour une fois on passe du discours « humanitaire » du genre « on accueil toute la misère du monde » à un discours plus positif « on accueil des gens qui nous ont aidé quand on avait besoin ». Bref il y a un échange. Le but est aussi d’essayer d’éroder la thèse de la cinquième colonne islamique ayant pour objectif de détruire la France (cf. certaines réactions à ton article)
      -  aux français issus des anciennes colonies on renvoie enfin une image positive.

      Cependant beaucoup de gens ont du mal à voir ça des deux côtés. Certains français pensent qu’on leur demande encore de s’excuser (alors qu’il s’agit seulement de reconnaître l’apport de ces soldats) et certains Algériens pensent qu’il s’agit d’une tentative de réhabiliter la colonisation (suite à la loi votée l’année dernière).

      Ensuite tu t’étonnes que les enfants se réclament de l’héritage parental. Tout enfant se construit par rapport à ses parents, à l’histoire familiale (à moins de remettre en doute les théories psychanalytiques et autres). Lorsque qu’un individu estime que ses parents ont été victime d’une injustice il n’est pas rare qu’ils se sentent obligés d’obtenir justice pour pouvoir se construire (cf. l’affaire Seznec, après deux cents ans les petits enfants se battent encore pour obtenir réparation).

      Maintenant dire que les personnes qui demandent la reconnaissance du rôle de leur parents s’enferment et ne créent rien me semble très réducteur. D’où tiens-tu cette information ? (parce que sinon on entre dans la conversation de comptoir)


    • jaco (---.---.219.153) 21 décembre 2006 00:37

      votre analyse de l’article de pierre est très pertinente et je suis autant dérangée que vous, de ce qu’on juge le communautarisme asiatique comme étant positif du fait d’un repliement sur soi-même. une telle fermeture sur soi ne saurait être la preuve d’une intégration réussie. votre commentaire est encore mieux percutant lorsque vous faites référence à la femme voilée qui hier ne dérangeait personne tant que cette dernière occupait un poste de dame de ménage et qui représenterait un danger dès lors que la même dame voudrait prétendre à un poste important : votre analyse est en parfaite adéquation avec la réalité de notre pays malheureusement, et je pense que pierre est loin de la réalité lorsqu’il dit qu’un noir ou un magrébin qui revandique le droit d’être français tout court sans ajonction de « français d’origine...... » manque de confiance en soi. est-ce donc avoir confiance en soi de se savoir français et d’accepter qu’au quotidien on vous rappelle que vous êtes d’ailleurs sans oser faire valoir ses droits ? je suis noir et contrairement à ce que dit Pierre, je suis française et j’ ai confiance en moi et aux lois de la république. C’est donc parceque j’ai confiance en moi que je n’hésiterai pas à défencdre cette appartenance française vis à vis de certaines minorités (heureusement) qui voudraient audelà des lois de la république distinguer au nom de je ne sais quoi, qui est vrai français de qui n’est pas vrai français. En définitive vous avez fait une très belle critique constructive de l’article de pierre qui je l’espère pourrait se remettre en cause notamment le fait de juger un communautarisme positif dès lors que les personnes concernnées sont repliées sur elles-mêmes


  • (---.---.65.30) 26 octobre 2006 14:59

    Pauvre patronne...on croit rêver bordel...

    N’etant pas non plus de la « bonne couleur », je peux vous garantir que je ne laisserais jamais personne me refuser un emploi ou un appartement parce que je titille un peu trop son espace vital et psychologique de beauf arriéré.

    Je ne me suis pas fait chier pendant des années à faire de longues études pour passer derrière un « blanc » pour ne pas trop agresser la vue de personnes dont je me fous totalement.

    J’agirais exactement de la même façon que cette dame qui a bien eu raison d’en apeller à la justice. Ces pratiques doivent cesser.

    Je trainerais dans la boue et en justice toute personne qui se permettra ce genre de chose et je compte bien faire appel au testing si le cas se présente.

    Et j’invite tous les discriminés, que ce soit pour la couleur, la religion, ou tout simplement le délit de sale gueule à en faire de même.

    On ne peut pas d’un côté mettre des gens au ban de la société et d’un autre côté avoir le culot de leur reprocher ne pas s’intégrer !

    Faut arrêter de se foutre de la gueule du monde là smiley


    • Marsupilami (---.---.60.228) 26 octobre 2006 15:04

      Tu as parfaitement raison.


    • Marsupilami (---.---.60.228) 26 octobre 2006 15:08

      @ IP:xxx.x26.65.30

      Je m’adressais à toi, pas à Bill. Et je répète : tu as parfaitement raison.

      @ Bill

      Le racisme ne doit pas être toléré. Le côté complexe du problème, c’est quand on s’abrite derrière le racisme pour masquer des incompétences ou des attitudes religieuses insupportables. Ça peut se trancher dans les tribunaux.


    • Marsupilami (---.---.60.228) 26 octobre 2006 15:12

      Pris au piège, le gland bleu (voir mon dernier post ci-dessus).


    • Talion (---.---.125.25) 26 octobre 2006 15:19

      @ DW Si tu pouvais parler normalement, et pas en faisant des phrases alambiquées, vide de sens, pour faire croire à un propos intelligent, tu rentreras dans le vrai débat de fond (ce que depuis que je suis sur agoravox je n’ai JAMAIS VU DANS AUCUN POST) ...

      merci allé a+ bisous


    • Marsupilami (---.---.60.228) 26 octobre 2006 15:23

      @ Bill

      Faut pas faire de parano non plus. Certes, dans de trop nombreux quartiers habités par des allochtones blacks ou beurs règne un réel racisme anti-blanc qui n’est jamais sanctionné - et c’est regrettable, et il va falloir que ça change et vite. Mais quand même : sur l’immense majorité du territoire français, ce sont avant tout les blacks et les beurs qui sont victimes du racisme.


    • seb59 (---.---.180.194) 26 octobre 2006 15:26

      @ dw

      Et si tu arretais de remplir agoravox avec tes reflexions a 2 balles ?

      Ca serait tellement mieux que tu mobilises ta grande intelligence pour faire avancer les debats !

      Et change de chemise et de coupe de cheveux svp, ca craint...


    • Talion (---.---.123.25) 26 octobre 2006 15:27

      @ DW

      Désolé pour vos problèmes de mauvaises foi


    • figateli (---.---.166.4) 26 octobre 2006 15:30

      DW tu as deja ete payé pour t’installer ici !!!!


    • seb59 (---.---.180.194) 26 octobre 2006 15:35

      @ DW

      allez, j fais un effort, j veux bien te filer mes pièces rouges (environ 8 centimes). smiley

      La philosophie de schtroumpf ca merite pas plus.


    • Bill (---.---.76.11) 26 octobre 2006 15:37

      Marsupilami

      §Je te renvoie ton propos : faut pas être parano non plus, les Français ne sont pas si racistes que ça ! Ne crois tu pas que cette femme a aussi voulu protéger son commerce ? Je le disais sur un autre fil, ma femme qui est noire n’a ressenti de racisme en entretien qu’une seule fois. Pareil pour un ami camerounai. Très cordialement toujours,

      je vois que le gnome suit notre conversation, c’est vraiment un petit nazillon celui-là, à traiter tout le monde de raciste ! Au fond c’est sans doute son propre sentiment, quand on en parle ça le gène et ça remonte ! Nous avons déjà indiqué que nbous ne le sommes pas !


    • Bill (---.---.76.11) 26 octobre 2006 15:42

      @ psy

      Vous avez peut-être raison, d’autant que les cons dans votre genre m’effrayent plus que tout, vous êtes un âne...


    • Marsupilami (---.---.60.228) 26 octobre 2006 15:45

      @ Bill

      Je n’ai pas dit que tous les Français sont racistes. Ce que j’ai dit, c’est que ce sont les blacks et les beurs qui souffrent le plus de racisme : nuance. Et j’ai AUSSI dit que des blancs souffrent de racisme anti-blanc dans les quartiers où ils sont minoritaires. Si j’ai fait ce lien avec ce site sur le racisme anti-blanc, c’est bien parce que je me sens parfaitement clair au sujet de TOUS les racismes, tous condamnables sans exception. Moi j’ai des potes Blacks, Arabes, Kabyles, Chinois. Ils ne souffrent jamais de racisme. Probablement parce que ce ne sont pas des racailles pourries : pour être aimé, faut être aimable...


    • seb59 (---.---.180.194) 26 octobre 2006 15:45

      Ok, on s’enerve pour rien.

      Dw, il n’est pas vraiment là. C’est juste un programme qui fait des phrases avec des mots piqués au hazard dans un dico. C’est sympa pour aérer le texte.

      Dommage que l’image ne soit pas plus jolie.


    • figateli (---.---.166.4) 26 octobre 2006 15:49

      et andorre ???


    • figateli (---.---.166.4) 26 octobre 2006 15:53

      probleme de geographie ??


    • Camel atrophie (---.---.64.135) 26 octobre 2006 16:03

      L’arabie c’est où ? dites !

      Par là, mec !


    • Dragoncat (---.---.246.87) 26 octobre 2006 16:33

      Seb59

      Merci à toi. Deux mn de bonne rigolade sur celle-là ! smiley smiley smiley


    • Emmanuel (---.---.1.201) 26 octobre 2006 16:34

      C’est un peu facile l’alibi de la femme noire.

      Le racisme est un fait indéniable, l’élection de Le Pen au deuxième tour ne sort pas de l’imigination fertile de crypto-gauchistes.

      Par contre pour moi ce ne sont pas les Français qui sont foncièrement racistes, il existe un racisme structurel mais qui est assez faible. Pour moi le racisme que nous vivons actuellement est le fait du matraquage des médias sur les évènements ayant lieu dans certaines banlieues, du fait que l’on ne parle des personnes issues des anciennes colonies que dans des termes négatifs, qu’on ne parle de l’Islam que pour parler de ses dérives, etc.

      Les médias ont tellement fait l’amalgamme entre islam, islamisme, arabes, noirs, violences, cité, etc. qu’il est difficile en 2006 de ne pas succomber à l’envie de devenir raciste. Et d’ailleurs dans le langage politiquement correct d’aujourd’hui on ne dit plus « j’aimes pas les bougnoules » mais « pour moi l’islam est difficilement soluble dans la démocratie ».

      Ajoutons à cela que le meilleur « ennemi » dans les blockbusters américains est maintenant l’« arabe », ça aide pas le français de base à rester rationnel.


    • Dragoncat (---.---.246.87) 26 octobre 2006 16:36

      @ seb 59

      Merci à toi. Deux mn de bonne rigolade sur celle-là ! smiley smiley smiley


    • Bill (---.---.76.11) 26 octobre 2006 16:38

      Emmanuel

      C’est fatiguant les gens comme toi ! On peut tout faire, tout dire, faudrait se pendre pour qu’on ne se fasse pas traiter de raciste !

      Je me fous de l’élection de Le Pen et ici le propos n’est pas là...


    • Psy (---.---.36.195) 26 octobre 2006 17:05

      @ Bill de Cristal

      Je t’ai déjà répondu plus haut, PAPA !

       smiley

      PS


    • Emmanuel (---.---.1.201) 26 octobre 2006 17:09

      Je sais je suis assez fatiguant smiley

      Sérieusement je n’ai jamais dit que tu étais racistes (je te connais pas). J’ai juste dit que l’argument de la femme issue de l’immigration ou du meilleur copain, etc. ce n’est pas une preuve en soi. D’ailleurs des noirs et des arabes tu en trouves au FN aussi (Farid Smahi, etc.)

      Moi mon problème n’est pas de savoir qui est raciste ou pas, c’est de clarifier les termes du débat.

      On parle de communautarisme, en louant le « vrai » communautarisme asiatique (zéro intégration) contre le « mauvais » communautarisme de ceux qui veulent être reconnu comme Français à part entière. A ce petit jeu là on en oublie au passage le communautarisme « blanc », majoritaire, qui existe aussi (il y a un principe en psychosociologie qui fait qu’on privilégie généralement ceux qui nous ressemblent).

      On parle ensuite, comme Finkielkraut, de racisme « anti-blanc ». Je pose la question : est ce un réel racisme ou le miroir du racisme que subissent ces gens là ? (quand je me retrouve majoritaire, dans ma cité, j’applique ce qu’on me fait quand j’en sors)

      Enfin une autre personne relie la lutte des personnes issues des anciennes colonies pour faire reconnaitre le rôle de leurs ancêtres dans la libération de la france avec les violences dans les banlieues et les zones de non droit. Comme ci tout cela faisait parti d’un complot pour « conquérir » la France


    • Bill (---.---.76.11) 26 octobre 2006 17:17

      Cher Emmanuel, pardon, pardon, une fois de plus j’aurai lu trop vite !!! smiley

      Votre approche est pleine de bon sens, peut-être y a t’il une exacerbation entre les « communautés ». Ce qui est terrible, c’est qu’on ne devrait pas regarder la couleur de la peau des gens avant de parler avec eux, comme font les gens sensés. Quand on me demande quels sont mes origines, maintenant je réponds, pourquoi, qu’est ce que ça peut te faire ???

      Pardon encore Emmanuel !! Clt


    • Rantanplan (---.---.146.11) 26 octobre 2006 17:51

      @ Bill:ah bon !:un bourre -pif c’est de la philosophie et non un acte ?


    • Bill (---.---.76.11) 26 octobre 2006 17:54

      @ Rantanplan

      Je constate que tu as bien choisi ton modèle, tu es aussi bête que lui !

      Je parlais de circonstance agravante...


    • PPPPPPPPPFFFFFFFFFFFFF (---.---.198.172) 4 novembre 2006 15:33

      Vraiment n’importe quoi ! smiley Ce n’est pas parce que votre fille est métisse que vous n’êtes pas raciste !! Il y a eu des nazis qui se sont mariés avec des femmes juives !! Et au temps de l’escalavage, il n’était pas rare que le maître viole ses esclaves, jeunes et moins jeunes, ça lui faisait un harem... Les gens qui se défendent en disant « mais non chuis pas raciste, mon meilleur pote/ma femme/mes enfants adoptés sont arabes/noirs/juifs/jaunes/martiens etc. » sont les plus suspects en général ! Je connais un homme marié à un sénégalaise qui est un *ù$ !^f5 de raciste. Les gens non racistes n’ont pas besoins de se défendre avec des arguments foireux !!


    • PPPPPPPPPFFFFFFFFFFFFF (---.---.198.172) 4 novembre 2006 15:35

      Vous êtes un sympathisant FN ou quoi ?? Des allochtones ??? Allez dire aux Americains non indiens qu’ils ne sont pas des autochtones !! Pensez vous que les blancs d’Afrique du Sud sont des allochtones ?? Quand on est né dans un pays on est un autochtone que ça vous plaise ou non !


    • PPPPPPPPPFFFFFFFFFFFFF (---.---.198.172) 4 novembre 2006 15:41

      Oui, bien sûr, les gens victimes de racisme le mérite, c’est ça votre propos implicite, non ?? Et puis quoi encore ! Les vrais racistes, euh, ils sont convaincus que les noirs et les arabes sont des bons à rien ! Ils s’en fichent de s’avoir si la personne à l’air sérieuse, sympa... Quand ils voient un nom « étranger » sur un CV ils le mette à la poubelle !


    • Bill (---.---.76.11) 6 novembre 2006 15:27

      @ PPPPPPPPPFFFFFFFFFFFFFFF

      Faut pas vous énerver comme çà mon vieux, détendez voous, pfiouuu ! Vous n’aimez pas les blancs, c’est ça ? C’est pas très bien vous savez !!!

      Moi, je m’en fous de ce que vous pensez, je ne suis pas raciste, je dis ce que je pense, point...


  • cv anonyme (---.---.73.63) 26 octobre 2006 15:27

    le critère de la beauté physique est-il un critère raciste ?

    personnellement, je ne trouve pas beau les faciès négroïdes et arabes, mais ai-je le droit de le dire ou même de le penser ?

    aurai-je le droit de ne pas prendre pour femme ou collaborateur quelqu’un qui ne me plaît pas pour son apparence ou parce qu’il est de la race des fumeurs, des sales ou des malodorants ?

    les employeurs peuvent-ils être traînés en justice si à compétences égales, ils ne sélectionnent que des canons... caucasiens ?

    pourquoi le racisme et l’eugénisme sont tolérés (et sont la règle) pour les autres êtres vivants (animaux et végétaux) et pas pour l’homme ?

    on nous oblige à aimer ce que l’on n’aime pas, et après on s’étonne du reflux de la violence schizophrène...


    • Emile Red Emile Red 26 octobre 2006 16:08

      Dire qu’Isabelle Adjani n’est pas belle....au minimum c’est être aveugle au pire c’est de la mauvaise foi noyée dans la plus profonde idiotie.


  • miteny (---.---.165.158) 26 octobre 2006 15:35

    Le communautarisme touche aussi les élites, j’en ai bien peur (les ingénieurs, les politiques..). Alors il est peut-être normal que par réaction ceux qui sont « étrangers » fassent la même chose, non ?


    • Psy (---.---.36.195) 26 octobre 2006 17:18

      ** Alors là, ça m’étonne ! Vu le marché énorme qui tourne autour de ces embryons et fœtus très demandés dans l’industrie de la cosmétique et dérivés, d’où le silence de tombeaux, peut-être...

      Tu vois ce que je veux dire...Les copines qui se peinturluchent la tronche avec Ces Produits de Beautéééé....

      Beurk !

       smiley

      PS


  • jak (---.---.194.79) 26 octobre 2006 15:48

    analyse très juste, sauf que tous les gros ne puent pas, pas plus que les arabes sont des voleurs , les juifs des avares, les noirs des fainéants


  • LE CHAT (---.---.75.49) 26 octobre 2006 15:54

    Demian , quand changes tu de chemise , ce bleu criard fait vraiment mal aux yeux , on va te confondre avec un schtroupmpf si tu rajoutes un bonnet


    • LE CHAT (---.---.75.49) 26 octobre 2006 16:06

      n’as tu point été dans les jeunesses communistes en allemagne de l’est du temps de hoenecker , ils avaient les mêmes à l’époque


    • Emile Red Emile Red 26 octobre 2006 16:14

      Demian, avec tous ces bleus, tu nous fait du Klein quand ?

      Oupssss, désolé, Rocla ne va point tarder à sortir du bois...

      Y’en a qui t’aime Demian ne lache pas.


    • Psy (---.---.36.195) 26 octobre 2006 17:20

      Moi, je t’aime, Emile Red !

       smiley

      PS


  • (---.---.65.30) 26 octobre 2006 15:55

    @ BILL

    Je n’ai jamais cautionné aucun racisme quel qu’il soit ! Qu’il soit anti blanc, anti gros, et même anti connard.

    TOUTES ces formes de rejet primaires doivent être combattues avec fermeté, le manque de compétences est une chose, et d’ailleurs celà est très vite prouvé par le testing qui fait très bien la part des choses entre un profil non adéquat faute de compétence avec une vrai discrimination.

    La discrimination positive ? je suis contre, car je n’ai pas besoin qu’on mette en avant ma couleur pour avoir le poste que quelqu’un d’autre pourrait avoir alors qu’il est plus compétent que moi. Je veux être recruté pour ce que je sais faire et non pour ce que je suis. Je trouve ça désolant d’en arriver là... Mais d’un autre côté que faire pour bousculer un peu les mentalités parfois figées de ce pays ? Proposez ! moi je suis preneur !

    On ne peut pas aimer ni être à l’aise avec tout le monde, c’est une évidence, d’ailleurs l’attitude naturelle de l’homme envers ce qui est différent est le rejet, seulement ce qui nous différencie des animaux et des végétaux est que nous sommes des êtres humains et que nous avons cette faculté à aller au delà de ces sentiments et pulsions primaires. C’est qui nous caractérisent en tant qu’hommes.

    Tant que celà ne sera pas compris nous ne pourrons pas exiger vivre en société. Nous vivrons simplement les uns à côté des autres sans se regarder.

    Ce ne pas ce que je souhaite et vous non plus...du moins je l’espère :/


    • Marsupilami (---.---.60.228) 26 octobre 2006 15:57

      Voilà qui est bien dit...


    • Bill (---.---.76.11) 26 octobre 2006 16:33

      Je vous réinsère ce post qui s’est mis plus bas... Ravi d’avoir cette conversation avec vous. Très cordialement.

      @(IP :xxx.x26.65.30) « La discrimination positive ? je suis contre, car je n’ai pas besoin qu’on mette en avant ma couleur pour avoir le poste que quelqu’un d’autre pourrait avoir alors qu’il est plus compétent que moi. Je veux être recruté pour ce que je sais faire et non pour ce que je suis. Je trouve ça désolant d’en arriver là... Mais d’un autre côté que faire pour bousculer un peu les mentalités parfois figées de ce pays ? » Je crois que tout est dit là et j’aime beaucoup votre esprit positif. Ce qui me choque voyez-vous, c’est qu’on impose à des gens ses comportements, au lieu de laisser les choses se faire d’elles-même. Ne croyez vous pas que les gros ont des problêmes aussi pour chercher du travail ? Et les hanqdicapés dont tout le monde se fout !!!

      Mais je suis heureux que nous soyons parfaitement d’accord sur le fond. Je pense, je crois, j’espère que la société évuluera dans le bon sens, mais elle le fera narurellement, pas en s’épiant.


    • PPPPPPPPPFFFFFFFFFFFFF (---.---.198.172) 4 novembre 2006 15:52

      Bill, la discrimination positive pour les handicappés existe ! smiley Les entreprises sont obligés de prendre un certain pourcentage d’handicapés mais beaucoup preferent payer une amende... Et puis vous parlez des gros et des handicappés comme s’ils étaient un groupe à part des minorités ethniques, mais vous avez des gens qui sont gros et/ou handicappés et d’une minorité visible ! Vous ne croyez pas que pour ceux là c’est encore plus difficiles ?? En tout cas on entends pas beaucoup de gens dénoncer ces quotas, ou la parité dans les partis politiques, par contre dès qu’on parle des minorités visible, beaucoup de gens révèlent leur vrai nature. Pourquoi les quotas pour les handicappés ou les femmes ne sont pas décriées ?? Personellemnt je suis contre les quotas, je pense qu’il faut aider les gens d’origine modeste quelque soient leurs origines, mais je ne peux m’empêcher de penser que cette controverse sur la discrimination positive découle d’un racisme et d’une xénophobie !


    • Bill (---.---.76.11) 6 novembre 2006 15:40

      @ PPPPPPPPPPPPPFFFFFFFFFFF

      Mais enfin, vous ne comprenez pas bien ce que j’écris ! Oui il y a une sorte de discrimination positive pour les handicapés, celui-ci à mon avis se justifie (on ne met d’ailleurs pas en prison les patrons pour le fait de ne pas avoir pris d’handicapés dans l’entreprise et j’espère que ces amendes servent aux infrastrustures pour les handicapés). Allez vous me comparer le fait d’être noir à celui d’être aveugle ou dans un fauteuil roulant ? Vous planez mon vieux !

      Tiens, je ne souhaite même pas vous répondre plus loin !


  • Emmanuel (---.---.1.201) 26 octobre 2006 15:58

    S’agit t’il d’un réel racisme anti-blanc (terme repris par Finkielkraut) ou simplement l’image inversée de ce qu’ils subissent (certains après 4 générations) ?

    La référence à Finkielkraut n’est pas innocente...


    • Marsupilami (---.---.60.228) 26 octobre 2006 16:02

      @ Emmanuel

      C’est toi qui fais référence à Finkielkraut. Et ton raisonnement ne tient pas debout : tous les racismes doivent être condamnés, quelles qu’en soient les causes.


    • figateli (---.---.166.4) 26 octobre 2006 16:14

      du racisme anti-islam ??? y’a un probleme de français là ????


    • Emile Red Emile Red 26 octobre 2006 16:25

      L’islamophobie peut être considérée comme un racisme.

      Ce n’est qu’un masque pour ne pas définir un racisme anti-arabe, puisque l’arabe est assimilé à’islamique et vice-versa.

      Des millions d’islamiques ne sont jamais pris en compte dans les délires anti-islamiques, voir les articles que certains postent perpétuellemnt sur avox, où l’amalgame arabe/islam est constant, jusqu’à dire que le génocide du Darfour est un génocide islamique alors que les génocidés le sont aussi pour la plupart.


    • Marsupilami (---.---.60.228) 26 octobre 2006 16:28

      « L’islamophobie peut être considérée comme un racisme ».

      Ça c’est une grosse connerie bien gluante. Faut vraiment être décérébré pour confondre une religion avec une race.


    • Emile Red Emile Red 26 octobre 2006 16:32

      Je n’en attendais pas moins de ta part Marsupâle.

      La bétise animale se cache, il est vrai, dans les plus profonds méandres de l’esprit torturé.


    • Marsupilami (---.---.60.228) 26 octobre 2006 16:36

      @ Emule Raide

      Tu ferais mieux d’argumenter rationnellement. Explique-nous en quoi la critique ou le rejet d’une religion, l’Islam, s’apparente à un racisme, alors qu’il existe des musulmans de toutes les races & couleurs ? Si tu y parviens, chapeau bas d’avance. Tu n’es qu’une nullité.


    • anto (---.---.178.10) 26 octobre 2006 16:45

      Confondre race et religion. c’est assez commun cela dit. une exemple simple ou les deux se confondent : l’antisemitisme.

      Ce n’est pas une remarque idiote. Plusieurs ethnie se sont formées autour d’une religion.


    • wrisya (---.---.1.82) 26 octobre 2006 16:46

      Bonjour,

      Islamophobie est un terme qu’il faudrait modifier je crois car effectivement il ne renvoit pas, à priori, à une réalité certaine : celle qui consiste à avoir un discours paranoïaque et incohérent sur une communauté en raison même de son appartenance religieuse.

      Lorsqu’un gars identifié de manière exclusive comme « muslim » n’est pas prit pour un taf car il a une barbe trop « visible », que cette identité encore « visible » ou supposée de par son nom, sa couleur de peau... l’empêche de prétendre à un logement qq part... Il s’agit explicitement de discrimination basée sur la religion de la personne et cette attitude participe de stéréotype : il a tel nom, tel couleur de peau ou caractéristique physique, donc il est muslim, donc il est supposé être affublé de toutes les tares (extrémisme, violence, machisme...) et donc c’est à cause de toutes ces tares supposées que je refuse de le considérer de la même manière que je le ferai que pour n’importe qui.

      Le processus qui conduit à discriminer qqun pour sa couleur, sa religion, sa culture... est la même. Ce n’est pas du racisme à proprement parler, mais c’est une discrimination manifeste... On peut parler de xénophobie lorsqu’il s’agit de discriminer une personne en fonction d’attitudes culturelles non-occidentales que l’on confond avec un anti-islam dont bien souvent les gens ne connaissent rien...

      Lorsqu’il s’agit de faire une différence entre la religion et ses obédients, ça n’en est pas effectivement : un anti-islam n’est pas nécessairement anti arabe ou anti musulman par là même ;

      Seulement, c’est compliqué à savoir car il existe certainement une profonde suspicion, méfiance à l’égard des muslims justement parce qu’ils le sont et lorsque cette attitude légitime un comportement anticonstitutionnel et remet en cause les Droits de l’Homme (refuser un travail, un logement... ) parce que ces gens sont muslims : là il s’agit purement et simplement de discrimination et je crois justement qu’il y a une confusion dans la perception qu’ont les gens de cette définition là d’islamophobie.

      En fait, les gens s’imaginent parfois qu’être islamophobe n’est pas un délit lorsqu’ils ne se rendent pas compte qu’il arrive souvent qu’ils assimilent leur perception de l’islam aux muslims en tant qu’être humains et de là les discriminent pour tout et n’importe quoi : en fait, on devrait faire une distinction entre anti-islam, comme on peut être anti-juif (en tant que religion j’insiste), on anti-chrétien... et faire la distinction avec être anti-muslim vis à vis non pas d’une religion, mais des personnes...

      Il faut simplement distinguer entre l’entité religieuse en tant que telle et les êtres humains qui croient en cette entité là.


    • Emile Red Emile Red 26 octobre 2006 16:47

      Pauvre bête...

      Je ne vous demande aucune reconnaîssance, et vous n’avez nul besoin de témoin.

      Etes vous si peu sur de vos diatribes que vous ne fassiez appel à la confirmation alentours ?


    • Marsupilami (---.---.60.228) 26 octobre 2006 16:49

      @ Emule raide

      Au lieux d’éructer des imbécillités, tu ferais mieux d’argumenter rationnellement : pour toi, il n’y aurait donc aucune différence entre une race et une religion ? Tous les musulmans appartiendraient-ils à une race ? La race islamique ? Tu es aussi stupide que le gland bleu.


    • figateli (---.---.166.4) 26 octobre 2006 16:51

      tu en es sur pour le darfour renseigne toi plus alors les peuples exterminés sont majoritairement noire chretien et animiste les agresseurs sont les milices ilsamiste du nord et de l’est armé et entrainé par les troupes gouvernementales de khartoum .


    • Marsupilami (---.---.60.228) 26 octobre 2006 16:53

      @ Wrysia

      Salut Wrysia, voilà qui est bien et rationnellement dit. Rien à voir avec les éructations ignares d’Emule raide qui confond race et religion comme le dernier des beaufs à la con.


    • figateli (---.---.166.4) 26 octobre 2006 16:55

      @wrisya merci de nous dire que les gens non musulmans sont des cons et pensent que tous barbus sont des islamistes.....


    • Marsupilami (---.---.60.228) 26 octobre 2006 16:55

      @ Figatelli

      Tu as tort. Le conflit du Darfour oppose majoritairement des musulmans noirs à des musulmans arabes.


    • wrisya (---.---.1.82) 26 octobre 2006 17:04

      Marsu,

      Je ne connais pas Etienne Milan, peut-être est-ce qu’il voulait dire...

      Ce que dit Anto n’est pas faux non plus, en fait c’est même juste : on considère souvent à notre ère que Juif désigne avant tout une identité culturelle, nationale, voire ethnologique alors que à la base c’est une religion n’est-ce pas : on peut être Juif Palestinien, Juif et Arabe, mais pas Juif Musulman ou Juif Chrétien...

      De là, on saisit que l’identité religieuse s’est au fil des siècles identifiée à celle de la culture, d’un peuple... Le mot Juif désigne à tort et à lui seul d’une part une religion, et d’autre part un peuple identifié en lui-même comme on peut dire un peuple arabe, français ou autre... C’est pour cela qu’il y a confusion lorsqu’on parle des personnes Juives : il faudrait dire d’obédience Juive pour désigner l’appartenance religieuse ou Juives tout court pour désigner la « nationalité »... L’identité religieuse s’est élargie pour au fond regrouper une identité plus large et plus « nationaliste » au sens de l’identitaire...

      En fait, on devrait dire Juif pour la religion, et Israélien pour la culture ou l’identité nationale : ça permettrait d’y voir plus clair et d’éviter les amalgames ou quiproquos...

      Existe-t-il d’autres exemples similaires où une religion est devenue ou nommée identité culturelle et en même temps religieuse d’une entière nation... ?


    • Marsupilami (---.---.60.228) 26 octobre 2006 17:04

      @ Emule Raide

      On attend toujours ton argumentaire rationnel...


    • Emile Red Emile Red 26 octobre 2006 17:06

      Au lieu de cracher ta morve, abruti que tu es, apprends donc à lire, et tu comprendras que je fais la différence que tu es nullement capable de faire dans ton aveuglement coupable.

      Tu as une vision tellement étriquée du monde que ta seule conception de l’arabe est islamique, et tu te sers perpétuellement de cet aspect pour jeter l’opprobre sur un peuple entier, si ce n’est pas du racisme, explique donc ce que c’est.

      Ce n’est pas l’islam que tu rejettes mais les gens qui te semblent y adhérer, et de préférence ceux que tu cotoies ici en France comme par hasard majoritairemnt arabes.

      Sois clair et honnête, tu n’as aucun contact avec l’islam, par contre tu es continuellement en présence d’arabes et c’est cela que tu refuses.


    • wrisya (---.---.1.82) 26 octobre 2006 17:10

      Figateli,

      Ce n’est pas du tout ce que j’ai dit, m’enfin ça me saoûle d’expliquer ce qui est déjà très clair dans mon post.

      Je ne faisais pas de généralités sur les occidentaux si c’est ce que vous croyez vu que j’en suis une moi-même, j’essayai d’apporter une idée sur ce terme là d’islamophobie qui est nécessairement employé en Occident vu que c’est là que ce terme est le plus usité.


    • (---.---.178.10) 26 octobre 2006 17:12

      « D’après tous les experts en A.D.N, les similitudes génétiques entre Achkénazes(juif du rhin, Polonais, hongroisetc) sont identiques à l’A.D.N des Juifs shéparades maghrébins ou bien d’Irak, de Perse etc... »

      c bien de souligner que tu ne sers à rien. Alors dit moi, ou la religion et la race ne se confondent pas dans le cas des juifs ? t’es non seulement un cretin mais un branleur.

      En tout cas t’es la preuve qu’on a pas besoin de savoir lire pour écrire.

      Et puis mon gars, on partage 90% de notre patrimoine génétique avec les chimpanzés alors tes arguments en génétiques de « tes experts en A.D.N. » tu sais ou te peut te les mettre


    • anto (---.---.178.10) 26 octobre 2006 17:14

      kened c moi qui t ai répondu


    • figateli (---.---.166.4) 26 octobre 2006 17:17

      @wrisya désolé wrisya mais expliqué le terme d’islamophobie je dois t’avouer que sur agoravox toute critique juste ou injuste sur l’islam et tu es traité d’islamophobe (en particulier par demian !!) il y a une utilisation simpliste et exageré de ce terme en particulier par des personnes pro-islam

      je persiste a dire qu’il n’y a pas autant d’islamophobe que les musulmans veulent le dire juste pour crier au loup .


    • Emmanuel (---.---.1.201) 26 octobre 2006 17:19

      Tout à fait d’accord cependant pour de nombreuses personnes musulman = arabe (alors que les musulmans sont majoritairement asiatiques et même indonésiens)

      Cependant dans le langage politiquement correct d’aujourd’hui on ne dit plus « sale arabe » mais « je pense que ta pratique religieuse est incompatible avec la république ».

      Il est indéniable que certaines pratiques (qui ne sont pas forcément religieuses d’ailleurs mais plutôt culturelles) peuvent poser problème, cependant en France la critique de l’Islam est souvent utilisée pour critiquer ce qu’on appelait avant « les arabes ».

      On ne dit plus les « arabes » mais les « musulmans » (le critère religieux à pris le dessus).

      De ce fait une certaine forme d’islamophobie est assimilable à du racisme car la religion n’est que l’arbre qui cache la forêt.

      Quelqu’un a cité l’antisémitisme, historiquement la critique de cette religion était souvent un prétexte pour attaquer ces personnes en tant que « race » supposée.


    • Marsupilami (---.---.60.228) 26 octobre 2006 17:20

      @ Anto

      Pire que ça : on partage 97 à 98 % de notre patrimoine génétique avec les chimpanzés. Il doit manquer à Emule Raide les 2 ou 3 % manquants...


    • Marsupilami (---.---.60.228) 26 octobre 2006 17:25

      @ Emmannuel

      Blablabla... On peut être anti-raciste et anti-Islam. Point-barre.


    • wrisya (---.---.1.82) 26 octobre 2006 17:25

      Figatelllli,

      Lost n’est représentatif que de sa piêtre et pathétique personne et ne vas pas croire qu’il connaît quoi que ce soit à l’islam : il est le nihilisme à l’état impur.

      Le néant qui ne sert à rien, ne fait rien, ne dit rien... Il faut le traiter comme tel : l’ignorer dignement puisqu’il n’est rien. C’est un rien malheureux, haineux, boursouflé d’amertume, con comme ses pieds et plein de lui-même autrement dit : plein de rien du tout.


    • Emile Red Emile Red 26 octobre 2006 17:25

      Je constate que, comme toujours, lorsque ton jeu est découvert tu ne sais que vomir.

      Tes capacités à lire autrui se bornent à ton ego exacerbé, creux et pitoyable.

      Tu montres partout sur Avox ce que tu es, crachant sur les jeunes de cités, islamiques bien sur ou pour le moins beur donc certainement arabes, tu éructes dès la moindre mise en cause de tes propos qui sont trop souvent hors limite.

      Tu ressemble à si méprendre à ton corréligionaire Padam, un cocktail vieille France/réac/revenchard/mal baisé, pour qui les colonies étaient le summum de la créativité sociétale.

      Tu n’es qu’un triste sire anachronique.


    • Emile Red Emile Red 26 octobre 2006 17:30

      Tout à fait d’accord avec vous Emmanuel, mais ne comptez pas sur l’infame bète jaune pour le reconnaître, il serait obligé de se dévoiler.

      Il est de ceux qui font qu’arabe = musulman comme d’autre qui ne font aucune différence entre juif et israëlite.


    • Marsupilami (---.---.60.228) 26 octobre 2006 17:35

      Ouaf ! Quel con cet Emule Raide ! Il est si bouché qu’il me fait dire exactement le contraire de ce que je me suis acharné à dire dans ce fil comme dans d’autres. Malheureusement pour lui, chacun pourra se rendre compte qu’il raconte n’importe quoi, envahi par sa haine et sa profonde bêtise. Un beauf...


Réagir